Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'marcus thuram'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : "Tout est clair comme de l’eau de roche : Marcus Thuram est le premier et unique objectif de l’Inter pour renforcer son rempart offensif." "Le Directeur Sportif, Piero Ausilio, qui est actuellement à Doha, a rencontré, hier, l’entourage du joueur pour la première fois: Le fait est que, comme les deux forces en présence se trouvent dans le même coin de la Planète en ce moment, ce véritable premier contact en a été facilité. On retrouve d’un côté le Monde Nerazzurro et de l’autre, l’entourage du fils de Lilian qui a entre-temps changé comparé à il y a un an et demi, à l’époque où l’attaquant ne se trouvait qu’à quelques mètres de la porte d’entrée de la Pinetina." "Cette première rencontre a servi également pour s’assurer de l’état d’esprit du joueur et de comprendre quelle était la réelle volonté du français dans l’immédiat. Plus dans le détail, cette rencontre a servi aussi à articuler la proposition interiste qui vise explicitement le facteur "Temps": Le contrat de Marcus arrive à échéance en juin prochain et le joueur âgé de 25 ans est ambitieux et déterminé : Il n’a aucune intention de le prolonger et il l’a bien fait comprendre au Borussia Mönchengladbach." "Sur base de ses intentions, la possibilité de voir l’Inter le recruter augmente uniquement si elle parvient à l’enrôler chirurgicalement dès le mois de janvier car, en été, Thuram Junior deviendra l’un des joueurs gratuit parmi les plus convoités du Continent. En conséquence, les possibilités de le recruter à ce moment-là seront en forte régression vu que des Clubs bien plus riches que l’Inter seraient également sur le coup." "En ce moment, le Borussia demande 10 millions d’euros pour le libérer à six mois de l’échéance de son contrat, il s’agit d’un obstacle important mais qui n’est pas insurmontable car si effectivement cette somme est excessive pour les caisses de l’Inter en janvier, tout sera lié aux possibles départs de Robin Gosens et Roberto Gagliardini, qui pourrait permettre de récolter un "petit " extra-budget...Et même si presque rien n’en ressort, l’Inter pourrait aussi décider d’anticiper un investissement en attaque qui deviendra obligatoire en fin de saison." "Elle pourrait donc agir au mois de janvier, comme elle l’avait déjà fait avec le recrutement de Robin Gosens au mois de janvier dernier, à qui il restait également 6 mois de contrat: Ce qui est certain, c’est que le Club allemand inviterait volontiers le français à changer d’air si la situation se présentait concrètement." L’Inter s’était également comportée de la sorte avec Christian Eriksen, pensez-vous qu’il est intelligent d’agir de la sorte pour s’attacher les services d’un joueur ciblé, mais en fin de contrat? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : La Direction Nerazzurra travaille pour offrir à Simone Inzaghi une nouvelle flèche offensive en anticipant toute la concurrence, le nom de l’Elu ? Marcus Thuram! "Le fils de Lilian a fait savoir que son aventure au Borussia Mönchengladbach est terminé, en informant le club qu’il ne renouvellera pas son contrat qui arrive à échéance. Marcus sera l’un des "plats" parmi les plus convoité du Continent de l’été prochain, et il est inutile de vouloir se lancer dans un combat pour un joueur à paramètre zéro. D’ici à quelques mois, le Bayern aura un énorme avantage compétitif et d’autres grands clubs sentiront l’odeur de la bonne piste à suivre." "Traduisez: Il faudra marquer le coup dès janvier avant que la vente aux enchère n’explose et l’opération s’est déjà préparée maintenant, avec un face-à-face dans les jours à venir. Pour représenter l’Inter à Doha, on retrouve le Directeur Sportif Piero Ausilio, mais également Javier Zanetti, qui plus est le Vice-Directeur-Sportif Dario Baccin est aussi en route. Ils seront tous très proche des sept Nerazzurri qui disputent la Coupe du Monde, mais ils disposent également d’un agenda de rencontre institutionnelles." "Marcus était l’attaquant choisi pour accompagner Edin Dzeko lors du départ de Lukaku, mais la blessure au genou du français avait contraint l’Inter à virer sur Joaquin Correa... A présent, à Doha, on retrouve sur place les représentants de Marcus et un concours de circonstance va les porter à faire le point sur les prospectives, la fiabilité de l’opération, le tout en débutant par le salaire : Les Nerazzurri peuvent monter à cinq millions d’euros, pas plus." "De son côté, le Borussia est résigné à perdre son joyau, mais il est également ouvert à un départ anticipé en échange de 10 millions d’euros, une somme qui reste toutefois trop important pour les Caisses Nerazzurra, mais qui pourrait également être lié aux départs de Robin Gosens et de Roberto Gagliardini afin de s’offrir un mini extra-budget: Quand bien même, si presque "rien" n’est perçu, l’Inter pourrait tout de même anticiper un investissement pour l'attaque, qui risque d'être presque "obligatoire" en fin de saison." "Le fils de Lilian a quitté l'écurie Raiola en avril pour rejoindre l'Agence Sport Cover, qui représente déjà de nombreux joueurs français, tel que Ben Yedder à Kondogbia et Mendy). L'Inter les retrouvera après le match de la France car la blessure de Benzema a changé le rôle de Marcus Thuram chez les Bleus de Deschamps. Demain soir, la France défiera l’Australie et le français âgé de 25 ans pourrait avoir sa chance derrière Olivier Giroud." Anticiper la Concurrence comme ce fut le cas avec Christian Eriksen : Bonne ou mauvaise idée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Et si le Père Noel passait avant l’heure ? En effet, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, l’Inter se prépare à une mini-révolution hivernale : "C'est à partir de cet hiver que commencera la mini-révolution des Nerazzurri : La stratégie du club ne changera pas lors du prochain mercato avec Giuseppe Marotta et Piero Ausilio qui feront preuves de vigilance dans la recherche d'opportunités à saisir, en gardant à l'esprit que les achats ne peuvent se faire qu'en échange de cessions". Mais en premier lieu, place à la révélation d’Il Giorno relative à Robin Gosens: " Le départ de Gosens pourrait s’avérer des plus faciles si des offres de 30 millions ou moins arrivent. L'Allemand est déçu par sa non-convocation pour la Coupe du monde, qui est la conséquence d'un temps de jeu très faible comparés aux attentes". Place à la Rosea "L'Inter continue de travailler en sous-marin et le mercato de janvier pourrait ne pas se limiter à l’aile gauche. Tout dépendra des dispositions prises: Roberto Gagliardini est l'un des joueurs les plus recherchés : En Serie A, Monza et Cremonese l'aiment beaucoup, mais ils ne sont pas les seuls. La première partie de la saison a été mitigée pour lui avec 5 apparitions en Serie A, dont seulement deux en tant que titulaire, et 4 apparitions en Ligue des Champions, ce qui représente 94 minutes jouées en Europe." "Gagliardini jouit de la confiance d'Inzaghi et du club, mais il a un contrat qui expire le 30 juin prochain et il a une grande envie de jouer en permanence. L'Inter pourrait décider de le vendre en janvier pour ne pas le perdre gratuitement en réinvestissant cet argent pour anticiper l’arrivée d'Alcaraz du Racing". Voici ce que nous détaille d’ailleurs Tuttosport à ce sujet "L'Inter étudie les profils en Amérique du Sud et l'un des joueurs qui a attiré l'attention est Carlos Alcaraz:, il vaut déjà 15 millions d'euros, mais les Nerazzurri ont la carte Colidio à jouer. Au Tigre, il a inscrit 8 buts et délivré 8 passes décisives et a suscité l'intérêt de plusieurs clubs, dont le Racing. Gago connaît Colidio depuis son passage à Boca Juniors, et a appelé le joueur pour parler d'un projet qui pourrait l'impliquer en cas d'accord." "Colidio a un contrat jusqu'en 2023 avec les Nerazzurri mais avec une option unilatérale pour le club de renouveler pour une année supplémentaire. En bref, un échange Alcaraz-Colidio en janvier, peut-être avec une dépense financière limitée de la part des Champions italiens et/ou un pourcentage important sur la revente de la classe 2002, est une option à considérer fortement". Retour à la Rosea "Et attention à l'attaque : Marcus Thuram n'a jamais quitté le radar des Nerazzurri après en avoir été très proche en 2021, pour le rôle de post-Lukaku. Aujourd'hui, avec un contrat expirant en juin, son nom revient en pôle pour l'avenir, mais anticiper son arrivée en janvier nécessiterait le départ de Correa: Le Tucu a des admirateurs en Premier League et la fenêtre de la Coupe du Monde à sa disposition. Qui sait, il pourrait peut-être convaincre ses fans de flairer la bonne affaire" "Si Le mois de janvier est encore loin, à l’Inter, le travail a déjà commencé". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est l’information relayée par Sport Mediaset : "L’Inter est actuellement en pleine réflexions pour renforcer son rempart offensif. Dario Baccin qui est rentré de son voyage en Amérique du Sud a inscrit plusieurs noms, mais le profil qui séduit le plus est Marcus Thuram, une vieille connaissance car le français, fils de, avait déjà accosté par les Nerazzurri lors du départ de Romelu Lukaku…Toutefois une blessure à son genou avait fait virer l’Inter sur Joaquin Correa." Il ne devra en rester qu’un "Thuram réalise une très grande saison avec 8 buts inscrit en 12 matchs de Bundesliga et il est à présent en fin de contrat avec le Borussia Mönchengladbach. Il est également courtisé par d’autres Grands d’Europe. Toutefois foncer éventuellement sur Thuram dépendra de Romelu Lukaku : S’il existe un accord de confiance avec Chelsea pour prolonger le prêt à l’Inter, le Club veut des réponses importantes en provenance du terrain et des garanties sur l’intégrité physique du Belge." "Autre nouveauté importante : Il n’est pas à exclure, qu’après Milan Skriniar, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio puissent offrir une prolongation à Edin Dzeko…" Après tout le Cygne de Sarajevo répond plus que bien aux attentes placées en lui ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Piero Ausilio, le Directeur Sportif de l’Inter, s’est livré en exclusivité sur Sky Sport : D’un début de saison estival difficile à la première place actuelle, voici ses révélations : Comment vous-a-t ’il été possible de gagner? "Sur base de ce concept: A travers la persévérance et le travail, toutes les personnes ont cru au projet depuis ses débuts : De l’arrivée de Suning en 2016, jusqu’à ce jour, il y a eu un choix de croissance, d’entraineur et de management, et de joueurs, je n’oublie personne, même ceux avec qui tout a commencé. Car dans les difficultés, nous sommes parties sur une gestion d’entraîneurs avec Stefano Pioli et Luciano Spalletti qui nous a permis de retrouver la Ligue des Champions. Ensuite, il y a eu le travail d’Antonio Conte qui nous a permis de renouer avec le succès depuis tant d’années : C’est un important travail et nous avons un nouvel architecte de design : Simone Inzaghi." Après tout ce qu’il s’est passé durant l’été, cette saison tient-elle du miracle ? "Non, ce n’est pas un miracle : Il y a eu une désorientation lorsque Lukaku nous a informé qu’il allait partir, ce n’était pas prévu : Mais nous savions que nous nous devions de réaliser un sacrifice sur le mercato : Nous avions tout préparé et organisé pour celui d’Hakimi, depuis quelque temps déjà nous on parlait déjà de cette opportunité. Le départ de Lukaku n’était pas prévu, surtout vu la période, car lorsque tu arrives en plein début de la saison, il t’est compliqué de te réorganiser et de penser aux idées qui puissent te permettre de maintenir la compétitivité." "Nous avons été bon car nous n’avons jamais perdu notre âme, nous nous sommes regroupés avec l’entraîneur pour planifier quels seraient les meilleurs joueurs. Nous ne nous sommes jamais perdu et regardé en face : Perdre des personnalités de ce calibre comme Conte, Hakimi et ensuite Lukaku et Eriksen aurait pu pouvait tuer n’importe qui, mais pas nous. Cela pouvait ressembler à une montagne à escalader, mais c’est la beauté du sport car nous avons immédiatement saisi d’autres occasions. Lorsque tu fais face aux pires difficultés rencontrées, il ne faut pas abandonner dès la première: Nous avons remplacés Romelu Lukaku, par Joaquin Correa et Edin Dzeko, je pense que vu les conditions, c’était de l’excellent travail : les résultats le confirment." Que vous apporte Simone Inzaghi de différent ? "Avec lui, on peut penser à un architecte d’intérieur, il pense à travailler sur une structure existante et travaille sur sa beauté, pour offrir de la liberté à l’équipe, de la qualité, de la possession de balle, de la fantaisie, le tout sans déstructurer l’équipe : Il travaille sur base d’une structure solide." Avant de savoir le recruter, aviez-vous peur de perdre Simone Inzaghi ? "Tout a été très vite, nous étions au courant de sa rencontre avec Lotito, mais nous ne savions pas comment elle s’était conclue : Il nous avait dit que rien n’était défini et nous pensions avoir notre chance de pouvoir nous montrer convaincant: Nous avons été bon pour conclure le tout rapidement, tout a été fait par téléphone via des conférences-call : Ensuite, nous nous sommes vu physiquement pour signer, nous étions convaincu par les idées et par le projet : Nous ne nous sentions pas déboussolé suite au fait que nous avions perdu quelques éléments, nous savions que nous étions capable de les remplacer : Et nous sommes en train de le démontrer par la route que nous avons emprunté et que nous parcourons qui et positive en terme de résultats." Quel a été le pire moment de cette période ? "Plus que tout, il ne faut surtout pas abdiquer aux premières difficultés : Perdre un entraîneur comme Conte, un joueur comme Hakimi suivi par la suite de Romelu Lukaku et de Christian Eriksen aurait pu tuer n’importe qui, mais pas nous." Vous avez conjugué l’aspect technique à l’aspect économique de la meilleure des façons possible : avez-vous prévu de procéder à un nouveau sacrifice économique également cet été ? "D’un point de vue économique, nous comme tous les clubs normaux, nous appartenons à un groupe qui veut être stable et faire preuve d’une continuité économique et financière vis-à-vis du projet établi, qui doit perdurer dans le temps : Jusqu’à présent, nous avons toujours été soutenu : Les salaires ont été versé de façon régulière et nous, les dirigeants, nous sommes en contact continu avec la propriété : L’équipe doit juste penser à effectuer son travail." "Il est clair aussi que nous ne pouvons pas toujours acheter des joueurs, même si les médias et les tifosi aiment cela, car nous faisons un tout autre métier : Nous devons composer avec certaines choses, tenir compte qu’il faut conserver une qualité élevé et procéder à des investissements justes. Les choses doivent être effectués en respectant les équilibres, mais nous ne serons jamais une Inter redimensionnée au terme des mercatos." Aujourd’hui, l’Inter est engagé dans une double confrontation face un Liverpool qui est super favori. Dans combien de temps l’Italie pourra-t'elle surclasser la Premier League dans ce rôle central actuel et comment… "D’une façon générale, il y a trop de différence entre la Serie A et la Premier League en termes de recettes : Ce n’est pas ma compétence, mais je peux constater à quel point il est difficile de concourir avec ces équipes sur le mercato, et je ne parle pas uniquement de Manchester City, Liverpool ou Chelsea : Il nous est également difficile de concurrencer West Ham, Leicester ou Arsenal pour le comprendre." "Les anglais disposent d’un système bien plus avancé que le nôtre : Nous devons nous donner plus : Nous avons de bons entraîneurs, de bonnes idées, des scouts plus réactifs et plus rapide et, jusqu’à présent, nous nous sommes montrés meilleurs, si l’on songe à la façon dont il faut faire preuve de fantaisie." "Une autre chose où nous nous sommes montrés bons en Italie consiste dans le fait de récupérer certains joueur qui n’était pas adapté au championnat anglais et qui ont démontré qu’ils restaient toujours des champions : Nous devons comprendre comment faire grandir notre système, avec des recettes, être moins querelleurs à certains endroits et penser au concept d’équipe et non pour soi, c’est quelque chose que nous parvenons à faire peu." L’Inter interviendra-t ’elle sur le mercato de janvier ? "Je pense que l’équipe actuelle est forte et compétitive : On pourra penser à une arrivée d’un joueur, si l’un de ceux qui jouent moins demande à s’en aller. Au jour d’aujourd’hui, personne n’a fait une telle requête : Nous avons un nombre de joueurs idéal et nous sommes compétitifs dans chaque secteurs." Onana sort-il de cette logique ? "On lit continuellement sur lui : Certains joueurs sont en fin de contrat à l’Inter tout comme lui, nous regardons autour de nous: Cette possibilité comprise.." Pour janvier ou juin ? "Je me suis déjà bien exprimé sur ce que sera le mercato de janvier, ce n’est pas un mercato auquel nous songeons." Alvarez, Thuram, Nunez ? "Je peux admettre pour Marcus Thuram , car dans le passé, j’en ai parlé avec Raiola : nous étions au travail : Sur les autres, il n’y a jamais rien eu honnêtement." Travaillez-vous pour le futur ? "Nous sommes bien comme ça." Pastorello a déclaré que Lukaku reviendrait bien volontiers en Italie : Le reprendriez-vous ? "En prêt, oui." Passons aux plus-values..... "Les plus-values sont des ressources : Lukaku et Hakimi sont des plus-values qui ont apporté des bénéfices au club au bilan. Les échanges ne seront absolument jamais évités, il y en aura toujours. Il y a des exemples dans tous les championnat, des joueurs sont échangés et ce n’est pas pour autant que c’est mauvais." "Tant de fois lors d’une vente d’un joueur, l’équipe qui souhaite le recruter propose un joueur pour en faire diminuer le prix, je ne trouve pas cela scandaleux : Mais ce sont des plus-values et en tant que telles, elles doivent être bien réalisées dans le respect des règlements." Et les transferts gratuits ? "Il s’agit d’une occasions que tu peux cueillir, mais en même temps c’est une situation avec laquelle tu dois pouvoir bien coexister et dont tu te dois de l’accepter : Il nous arrive d’en réaliser avec certains joueurs : Les périodes sont différentes : Tu en as qui arrive à échéance à cause de leur âge ou du désir d'ailleurs, de penser à quelque chose de différent, ou alors tu dois négocier et il faut faire preuve de patience. Il y a différents transferts gratuit et ce n’est pas aussi facile de les prendre car les requêtes sont parfois très élevées, trop comparé à ce que le mercato peut offrir : Il faut faire preuve de prudence." "Actuellement, nous avons finalisé deux-trois prolongations : Alessandro Bastoni, Lautaro Martinez et Nicolò Barella qui ne seront pas en fin de contrat dans l’immédiat et qui représentent une certaine importance sur le marché. Pour l’âge, il est juste de reconnaître à ces joueurs une prime pour le travail réalisé ces dernières années et pour leur croissance : Nous discutons, entre autres, avec Federico Dimarco, Marcelo Brozovic et très rapidement, nous passeront à Ivan Perisic et Samir Handanovic, et quelqu’un d’autre." Est-ce que la prolongation de Dimarco est sur le point d’arriver? "Pas encore, mais il ne manque que très peu car la volonté manifeste des deux parties est très claire." Quel sont les pourcentages de Marcelo Brozovic, Ivan Perisic et Stefan De Vrij ? "Je ne comprends pas pourquoi on parle de De Vrij a qui il reste encore un an et demi de contrat : Brozovic, Perisic et Handanovic sont en fin de contrat et il faut faire preuve de plus d’attention et de hâte face à ces situations pour chercher à comprendre quelles sont les possibilités pour les conclure." Au clair de la Thunes, mon ami Piero…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et Marcus Thuram en a fait les frais ce jour. Comme le révèle une sympathique publication du compte Twitter officiel du Borussia Mönchengladbach. Marcus Thuram, l’attaquant du club allemand qui défiera l’Inter, ce soir, en Ligue des Champions s’est vu refoulé par un Steward qui a exigé de lui la présentation de document d'identité. La réponse du joueur a été également lunaire, lui-même s’était auto-googlelé devant le Steward pour prouver son identité, le tout certifié également par son propre club. Entre "Il était une fois" et ce Steward, l’ambiance est à la déconne à Milan..... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Lors de sa première saison en Bundesliga, il a tout de suite confirmé son talent. 10 buts avec le maillot du Borussia Monchengladbach et il est déjà capital dans le jeu de l'équipe allemande à seulement 23 ans. Marcus Thuram, fils de l'ex défenseur de Parme et de la Juventus, Lilian, se prépare à affronter l'Inter demain soir à San Siro. Pour lui l'Italie, c'est aussi chez lui et le match contre les nerazzurri aura un goût particulier: "Nous jouerons la phase de poule pour gagner tous les matches, même si ce sera dur", raconte-t'il à la Gazzetta dello Sport. "Chez les jeunes je jouais ailier mais je sais aussi faire la pointe. Pour moi l'important reste de jouer. Et de marquer, évidemment. Mon père? Ca ne l'intéresse pas de savoir si je perce dans le football, ce qu'il veut c'est que je devienne un homme respectable. Pour lui, l'important c'est les valeurs". Un pronostic pour le match de San Siro? "Je n'aime pas les pronostics. Mon père a marqué un doublé en demi-finale de Coupe du Monde en 1998, qui aurait pu prévoir cela?" Jouer en Italie, ça doit être particulier pour vous ? "C'est sûr, c'est assez spécial. Je suis né à Parme, mon père est resté tellement longtemps dans ce pays. Il m'a dit que ce sera bizarre pour lui de me voir jouer à San Siro où il a joué tant de gros matches." "Ça ne me dérange pas de jouer dans des stades aussi important, au contraire, je profiterai au maximum, jouer à Santiago Bernabeu et à San Siro, c'est un rêve pour moi". Dans votre enfance vous étiez supporter du Milan, ce sera un derby pour vous? "Je ne sais pas pourquoi, quand mon père jouait pour la Juve, je supportais le Milan, quand il est allé au Barca, j'ai supporté le Real. J'adorais Sheva et Crespo, mais à présent je ne supportes que mon Borussia. Pour moi ce ne sera pas un derby." "C'aurait été un derby si j'affrontais l'Inter d'auparavant, qui jouait contre le Milan que je supportais. Si il y avait Adriano, Vieri, Martins sur le terrain. Je veux juste jouer et marquer pour le Borussia". Que pensez-vous de l'Inter? "C'est une équipe très forte, du gardien à l'attaquant, c'est difficile de dire qui est leur meilleur joueur. Mais j'ai toujours eu énormément d'admiration pour Lukaku. Je le voyais jouer quand il était plus jeune et il a toujours été une source d'inspiration pour moi. J'espère devenir plus fort que lui, je travaille tous les jours pour devenir l'un des meilleurs au Monde". ®Samus - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...