Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'martín satriano'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

12 résultats trouvés

  1. Simone Inzaghi s’est livré, en conférence de presse, à la veille de ce qu’il sera son retour, en qualité d’adversaire, au Stadio Olimpico de Rome face à “sa Lazio” Comment vous préparez-vous au prochain Tour de force ? "Nous savons que plusieurs parties rapprochées nous attendent, nous voulons nous faire trouver prêt pour chacune. Nous étions tout de même peu nombreux à Appiano, mais nous avons su travailler de la meilleure des façons. Certains joueurs sont revenus avec des coups, à présent j’attends le retour sud-américains." A quel point a changé la Lazio sous Sarri ? "La Lazio a réalisé de très bon matchs, du Derby en passant par l’Europa League, c’est une équipe bien construite avec des qualités optimales. Sarri est très bon lorsqu’il s’agit d’organiser ses équipes: Les garçons ont réalisé d’excellents matchs, ils ont perdu leur dernier match et seront vexés. Je sais que nous allons faire face à une équipe qui voudra faire une belle prestation." Quand reviendront les Sud-américains ? Comment va Sensi ? "En ce qui concerne les sud-américains, cela s’était déjà produit face à la Samp. C’est une situation délicate: Sanchez et Vidal ne verront pas Rome, je ne saurais pas les utiliser car ils reviendront à 3h00 du matin. Ils seront plus utile pour mardi, comme Sensi. Ces derniers jours, il s’est entraîné discrètement avec le groupe, mais il ne sait pas encore taper librement de son pied droit, à cause de son entorse. Il a de très bonnes sensations, j’espère qu’il pourra être de retour rapidement." La Liga a repoussé de nombreux matchs pour préserver le parcours européen de ses équipes…. "Je parlerai avec Lautaro, Correa et Vecino, pour voir comment ils iront. La Liga a très bien fait, mais c’était une thématique qui aurait dû avoir lieu en début de saison : nous devrons serrer les dents, nous avons des alternatives pour ces postes et je devrai évaluer, avec attention, dans quelles conditions ils seront en arrivant." Serez-vous en difficulté face au pressing de la Lazio ? "Nous devrons nous montrer propre dans notre façon de jouer et être bon en phase défensive et offensive." C’est un retour particulier à l’Olimpico… "C’est un retour à la maison pour moi, j’y suis resté 22 ans: Je ne vous cache pas que je ressentirai des émotions lorsque je reverrai des garçons qui m’ont toujours tout donné durant ces années, je reverrais aussi des personnes qui ont toujours été spéciales, en coulisses. Elles ont été très importante pour moi, nous avons fêté et souffert ensemble au fil des années, nous avions atteint de grands objectifs." "Demain, je sais qu’il y aura des applaudissements et des sifflets, mais cela fait partie du métier et je l’accepterai, mais ils savent tous que j’ai tout donné pour ces couleurs." Qu’attendez-vous de Lotito ? "Je lis et j’écoute toujours tout, mais au-delà de ce qu’il pense et de ce que pense Tare, ils ont été des personnes très importantes durant ma carrière. J’ai commencé à entraîner grâce à eux et je ne cesserais jamais de les remercier: Nous nous sommes bien trouvé et il faut savoir aussi que nous avons obtenus de grands résultats." La Lazio, le Sheriff et la Juventus. C’est un Test d’endurance pour l’Inter..... "Ce sera, sans aucun doute, une semaine très engagée: Nous voulons aborder les matchs les uns après les autres. Nous devrons faire de notre mieux tout en sachant que ce seront des rencontres très difficiles." Comment évolue Dumfries ? "Il avance, je pensais qu’avec les problèmes linguistiques qu’il lui aurait fallu plus de temps, mais c’est un garçon qui écoute et qui a déjà joué plus de la moitié du temps à disposition. C’est un titulaire fixe des Pays-Bas et plus le temps passera, plus il s’améliorera, j’en suis convaincu." Si vous ne savez pas jouer la carte Lautaro, quelles seront les solutions ? "Elles sont nombreuses, Dzeko jouera, il y a aussi l’opportunité Satriano, mais il y a aussi Perisic et Çalhanoğlu. Je devrai évaluer les conditions de récupération de Lautaro et de Correa." Que manque-t ’il à Çalhanoğlu? "Je suis satisfait de lui car il fait partie intégrante du projet, c’est un garçon qui ne se cache jamais : Lundi, il a été victime d’une sérieuse entorse et il a tout fait pour être à disposition demain, je ne sais pas encore si ce sera le cas. Ses compagnons, tout comme moi, sommes très heureux: Il marque et réalise des passes décisives." Est-ce que l’Inter vous séduit de plus en plus ? "Je me suis senti immédiatement intégré ici, les Tifosi de l’Inter m’ont accueilli d’une manière dont je n’avais jamais songé, et ce dès le premier jour. Ils ont toujours été fantastique avec moi et avec l’équipe, ils sont toujours aussi si nombreux lorsque l’on se déplace à l’extérieur, ils nous font toujours ressentir une chaleur incroyable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Légère alerte à la Casa Inter : Lautaro Martinez s’est soumis à des examens médicaux à l’Humanitas di Rozzano qui ont mis en évidence un problème musculaire qui sera suivi quotidiennement Selon nos confrères de Fc Inter 1908 souffre d’une tendinopathie du psoas, soit est une inflammation de ce tendon au niveau de la hanche. Déjà suspendu pour faire face au Genoa, Lautaro a, en ligne de mire, la seconde journée de la Serie A qui verra l’Inter défier l’Hellas Vérone. Outre l’absence de Lautaro, Alexis Sanchez est également dans les boxs à la suite d’une blessure. Simone Inzaghi risque donc de se retrouver en état d’urgence en attaque pour le match d’ouverture de la saison face au Genoa! Une chance à saisir pour Satriano selon vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. C’est une bonne Inter qui s’est imposée au Tardini de Parme, réalisant de la sorte un très beau travail de vacances, malgré les turbulences liées au départ semi-officiel de Romelu Lukaku: Les Nerazzurri ont fait preuve d’une certaine solidité défensive face à l’équipe parmesane, tout en présentant un onze de base qui devrait se rapprocher du futur onze titulaire pour la saison à venir. La première période est dominée totalement par l’Inter qui attaque souvent via l’aile gauche d’un Ivan Perisic inspiré mais qui faisait preuve d’un peu d’imprécision, on peut également noter la performance de Lautaro Martinez qui a tenté à plusieurs reprises d’ouvrir le score, en vain. Les Nerazzurri feront céder le mur parmesan à la reprise, après plusieurs vagues offensives, Marcelo Brozovic débloque son compteur but suite à une excellente initiative de Lautaro Martinez (59'). Les remplacement proposés par Simone Inzaghi donne un nouveau souffle aux Nerazzurri qui continue à pousser sur l’aile gauche via Federico Dimarco. C’est d’ailleurs de part l’un de ces centres que Matias Vecino reprend le ballon de la tête pour doubler la mise (69'). Le score ne bougera plus, la défense parmesane retrouvant une certaine imperméabilité. Le nombre de changements grandissant, seul Samir Handanovic sera resté titulairisé durant l’intégralité de la rencontre Réaction d’après-match Matias Vecino C’est encore une victoire pour cette Inter qui n’abandonne même pas ce type de rencontre..... "C’est important d’engranger des minutes dans les jambes pour débuter au mieux le championnat. D’une façon générale, nous avons fait un bon match. Objectivement, la condition physique va s’améliorer pour arriver à 100% : Nous sommes sur le bon chemin." On voyait que vous vouliez marquer un but..... "Je cherche toujours à arriver dans la surface, à suivre l’action, à m’insérer. Je suis content d’avoir marqué." Dans quelques jours, il y aura le dernier match amical. A quel point avez-vous l’envie de retrouver le terrain ? "C’est beau de monter sur le terrain avec le Scudetto sur le torse, nous avons une grande responsabilité et nous sommes très motivés, nous continuons à nous préparer pour faire bien." Aujourd’hui, il y avait plus tifosi que lors de votre dernière rencontre au Meazza..... "C’était si beau de ressentir l’amour des tifosi, c’était moche de jouer à huis clos. Les tifosi te donne une motivation supplémentaire." Quels sont vos objectifs pour cette saison ? "L’objectif est de trouver de la continuité, de faire ce que je ne suis pas parvenu à faire l’année dernière : Je suis physiquement et mentalement motivé." Alessandro Bastoni "Nous sommes arrivés depuis peu, l’entraîneur est nouveau et nous devons comprendre son système de jeu. Nous sommes prêts à lui faire confiance pour faire aussi bien cette saison. Nous avons un tricolore à défendre et nous ferons tout pour le défendre sur le terrain." "J’ai de bonnes sensations, spécialement lorsque tu remportes un Euro, lorsque tu reviens, tu as encore envie de gagner. Je suis content d’avoir retrouvé mes équipiers, j’espère faire une grande année." Vous allez devenir papa…. "J’ai trouvé une stabilité dans ma vie privée et cela me permet de penser uniquement au terrain." Martin Satriano Vous êtes le meilleur buteur de l’Inter durant cette phase de pré-saison, on imagine que tu en es fier ? "Je suis content de continuer à avoir du temps de jeu sur le terrain avec ce maillot, je trouve que je travaille bien et j’en suis vraiment très fier." Comment as-tu ressenti le fait de jouer en duo avec Lautaro aujourd’hui ? "C’est si beau de jouer avec un joueur de ce niveau, nous nous sommes bien trouvé. Je joue avec des joueurs de très haut niveau, mon objectif est de continuer à m’améliorer le plus possible et de continuer comme ça." Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Parma 0-2 Inter Buteur(s): 59' Brozovic (I), 69' Vecino (I) Parme: (4-3-3): 1 Colombi; 2 Sohm, 3 Balogh, 4 Osorio, 5 Gagliolo; 10 Brunetta, 6 Juric, 8 Camara (17 Vazquez 62'); 7 Man (16 Busi 82'), 9 Benedyczak, 11 D. Iacoponi (15 Schiattarella 70') Banc : 12 Turk, 13 S. Iacoponi, 14 Dierckx T1 : Enzo Maresca Inter (3-5-2) : 1 Handanovic; 37 Skriniar (42 Moretti 90'), 6 de Vrij (13 Ranocchia 73'), 95 Bastoni (11 Kolarov 64') ; 36 Darmian (46 Zanotti 82'), 23 Barella (8 Vecino 64'), 77 Brozovic (18 Agoumé 80'), 12 Sensi (22 Vidal 64'), 14 Perisic (32 Dimarco 64'); 48 Satriano (99 Pinamonti 73'), 10 Lautaro (16 Salcedo 80') Banc : 21 Cordaz, 97 Radu T1 : Simone Inzaghi Arbitre : Aureliano Averti(s): Schiattarella (P), Vidal (I) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Parmi les belles surprises de ce stage estival, on retrouve sans l’ombre d’un doute Martin Satriano. L’attaquant uruguayen âgé de 20 ans a su saisir sa chance, et convaincre Simone Inzaghi, de pouvoir compter sur lui. L’ancien joueur du Nacional, qui avait rejoint l’Inter pour 3 millions d’euros a quitté la Primavera pour rejoindre l’équipe première. La Gazzetta dello Sport nous informer que Satriano, dans son pays natal, a été comparé à un certain Zlatan Ibrahimovic. Toutefois le rêve de notre attaquant est de connaitre une carrière similaire à celle de Luis Suarez: "De nombreuses demandes de prêts sont arrivés à Milan, mais toutes ont été rejetées." Cagliari, qui se l’était déjà fait soufflé par l’Inter, a tenté de l’insérer dans la négociation menant à la cession de Nandez. Mais l’Inter n’entend pas se priver de son nouveau bombardier, qui souhaite être immédiatement protagoniste à Milan. Miseriez-vous sur l’uruguayen issu de notre Primavera ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. S'adressant à FCInterNews, les parents de l'Uruguayen expriment leur joie de voir à quel point leur fils a réussi dans le football à vingt ans et décrivent ses ambitions. Satriano a connu une solide campagne avec la Primavera la saison dernière et a prolongé cette forme en pré-saison où il a impressionné lors des entraînements et amicaux aux côtés de l'équipe A. Il n'est pas encore clair si le joueur de 20 ans sera prêté ou se verra confier des responsabilités avec l'équipe première la saison prochaine. Ce qui ne fait aucun doute est que le club cherchera à s'assurer que le joueur est dans le bon environnement pour développer son talent déjà considérable. Voici les mots de Vanessa, sa mère. Sa personnalité en dehors du football. "Il est très gentil, quelqu'un de très curieux de tout ce qui l'entourait. Il a toujours voulu s'améliorer dans tout. Et quelle passion pour le football il avait, il dormait en embrassant un ballon." Sur ses traits de personnalité. "C'est une personne solitaire qui reste reconnaissante envers ceux qui ont toujours été proches de lui. Un garçon très respectueux de ses voisins, et cela me remplit de fierté." La première fois où elle avait regardé son fils jouer. "Bien sûr. Il avait quatre ans et jouait avec les jeunes de l'équipe de notre ville. Puis à treize ans, il a bougé au Nacional et je l'ai accompagné à tous les matchs qu'il avait à jouer." Difficile d'être séparé de son fils qui est en Italie? "Très. Il nous manque beaucoup. Quand il est parti, ce n'était pas facile. Mais je suis consciente que cela fait partie du chemin qu'il a choisi pour sa vie. Il essaie de réaliser ses rêves. Je le soutiendrai toujours." À propos de l'agent de Satriano, Nick Maytum. "Nous l'avons rencontré après avoir parlé à une personne qui travaille pour lui ici. Notre famille ne peut avoir que des mots gentils pour Nick et Federico et pour la façon dont ils nous ont aidés. Maytum n'est pas seulement son agent, c'est aussi une personne qui aime Martin." Sur les ambitions de carrière de son fils. "J'espère et je crois très loin. Il est normal qu'il veuille que ses rêves se réalisent. Jusqu'à présent, il a atteint tous les objectifs qu'il s'était fixés. Ensuite, mon désir personnel, comme celui de Martin, est de le voir un jour évoluer sous les couleurs de l'équipe nationale uruguayenne." Voici les mots de son père, Gerardo. L'enfance de son fils. "Normale. Très tranquille. Il a toujours été un enfant calme qui aimait être avec sa famille et jouer avec ses frères et amis du quartier. Bien sûr, il passait toute la journée avec un ballon de football." Son sentiment après avoir vu Martin marquer son premier but pour l'Inter. "Beaucoup de bonheur. Je l'ai félicité. Et je lui ai dit de continuer à travailler aussi dur qu'il le fait déjà. Il doit continuer sur cette voie, celle de la concentration absolue et de toujours se donner à 100%. Sa carrière ne fait que commencer, Martin sait qu'il a encore beaucoup à faire." Le rêve du jeune attaquant. "Devenir footballeur professionnel. Nous avons toujours parlé pendant son développement, j'ai essayé de lui donner des conseils précisément parce que j'étais aussi footballeur. Et je sais combien il est difficile d'y arriver. Mais il faut aussi se maintenir à certains niveaux." Son impression sur l'Inter. "Un immense club. Jouer pour un club comme celui-ci, la responsabilité est très grande. Martin doit être un professionnel exemplaire et continuer à profiter du moment présent. Ensuite, à l'entraînement, il travaille dur et apprend de ces champions qui sont ses coéquipiers." Son transfert chez les Nerazzurri. "Tout a été très rapide, le football est comme ça. L'important est qu'il se porte bien maintenant et qu'il se soit adapté au mode de vie italien." L'avenir de son fils. "Je pense qu'aucune limite ne doit être fixée. Il s'est beaucoup amélioré dans certains aspects où il avait besoin de grandir. Je vois qu'il prend grand soin de son corps, et cela se voit dans la vitesse qu'il a sur le terrain. Martin doit respecter l'environnement d'un club comme l'Inter et continuer à apprendre et à grandir."
  6. L'attaquant de 20 ans s'est livré à Inter TV après avoir marqué lors de récents matchs amicaux contre Lugano et Crotone. Martin Satriano a partagé son point de vue sur ce que c'est que de s'entraîner et de marquer pour l'équipe A dans une interview accordée à Inter TV. L'Uruguayen de 20 ans qui a joué pour la Primavera la saison dernière a été l'un des meilleurs joueurs de l'été de l'Inter, marquant contre Lugano et Crotone. Vous avez été l'une des stars de la pré-saison en marquant contre Lugano et Crotone. Comment ça s'est passé pour vous ? "Je suis ravi d'être ici et aussi que nous nous entraînions si bien. Nous devons continuer." Vous devez aussi être satisfait de vos buts ? "Oui, les buts sont importants et c'est toujours bon de marquer." Était-ce agréable d'entendre les éloges de Simone Inzaghi pour vous ? "Oui, cela signifie beaucoup pour moi qu'il ait dit ces choses. Je dois garder la tête baissée et continuer à travailler dur comme je l'ai toujours fait." Le coach vous a-t-il donné des instructions précises ? "Il fait ça tout le temps. Il me parle beaucoup. J'observe aussi les autres attaquants, tous, d'Andrea Pinamonti à Romelu Lukaku. Il faut essayer d'apprendre le plus possible d'eux." Vous avez joué à la fois comme avant-centre et comme deuxième attaquant. Lequel préférez vous? "Soit. C'est la même chose pour moi." Recevez-vous des conseils de vos coéquipiers ? "Oui, c'est si bon d'être ici. Les gars plus âgés me donnent toujours des conseils et ça aide vraiment." Vous venez d'Uruguay qui a une histoire de grands attaquants. Y en a-t-il un en particulier que vous essayez de prendre après ? "Pour l'Uruguay, je dirais Luis Suarez et Edinson Cavani. A l'Inter, Lukaku et Lautaro Martinez: ils sont tous les deux incroyables."
  7. Il était attendu et il n’a pas déçu : Parmi les protagonistes de cet important succès de l’Inter face à Crotone, lors de cette troisième sortie amicale des Nerazzurri, on retrouve Hakan Çalhanoğlu. Le numéro 20 sur le dos, l’ancien du Milan a été aligné par Inzaghi dans le rôle de Mezzala gauche au milieu du terrain. Un poste tactique qui semble bien correspondre aux caractéristiques du turc, étant donné qu’il a été l’auteur de deux passes décisives : Son corner a atterri sur la tête de Satriano, tandis que sa balle en profondeur a été très bien exploitée par Federico Dimarco. Hakan inscrira également le troisième but au marquoir, une prestation de très haut niveau, le tout en l’espace de 45 minutes de jeu! Simone Inzaghi décide de faire tourner à la reprise en faisant monter Romelu Lukaku, Stefano Sensi et Andrea Ranocchia en lieu et place de Satriano, Nainggolan et Kolarov. Le marquoir s’alourdira via Pinamonti qui avait touché du bois en première mi-temps. Stefano Sensi, qui se doit d’oublier son épouse de temps en temps, est également parvenu à aggraver le score. Çalhanoğlu se verra préserver par Inzaghi, lui qui sera remplacé à l’heure de jeu par Arturo Vidal. Le dernier but Nerazzurro portera la signature de Marcelo Brozovic, idéalement servi par Romelu Lukaku. Pour son premier match de reprise, si Romelu n’a pas débloquer son compteur but, celui-ci a confirmé qu’il restait un homme d’équipe L’Interview de Simone L’entraîneur de l’Inter s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire 6-0 des Nerazzurri face à Crotone : “Je suis très satisfait, car nous avons disputé une excellente partie et nous avons réalisé un stage de plus de trois semaine de la meilleure des façons. Je suis dérangé par les pépins qu’ont connu D'Ambrosio et Gagliardini. Je suis très satisfait par ce qu’ont réalisé les garçons en 23 jours, et avec une excellente manière." L’idée de jeu ? Je pense qu’il nous manque encore des personnalités : Vecino et Perisic sont rentrés aujourd’hui et ont commencé à travailler. Lundi, Barella, Bastoni et Lautaro seront de retour, nous allons tous commencer à travailler tous ensemble et ce sera quelque chose de beau!" Çalhanoğlu Mezzala? "Nous l’avons recruté pour cette raison: Il a très bien travaillé avec ses équipiers et aujourd’hui il a vraiment été très bon, comme toute l’équipe : Nous venons d’affronter une équipe qui vient d’être reléguée de la Serie A et qui était très agressive." Satriano ? "C’est un garçon intéressant qui se donne chaque jour, il y a de l’entrainement derrière tout ça. Aujourd’hui, il était fatigué en fin de première mi-temps et je l’ai remplacé. Tout le mérite de son temps de jeu revient par ce qu'il propose à l'origine à l'entrainement. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Crotone Buteur(s): 10' Satriano, 22' Dimarco, 27' Çalhanoğlu, 56' Pinamonti, 58' Sensi, 65' Brozovic INTER (3-5-2) : Handanovic (Cordaz 72') ; Skriniar (Sottini 78'), De Vrij (Moretti 72'), Kolarov (Ranocchia 46') ; Darmian (Carboni 75'), Nainggolan (Sensi 46'), 77 Brozovic (Agoumé 72'), Calhanoglu (Vidal 59'), Dimarco (Zanotti 75') ; Satriano (Lukaku 46'), Pinamonti (Salcedo 72') Banc: Radu, Nunziatini T1: Simone Inzaghi. CROTONE (3-4-2-1) : Festa (Saro 46') ; Nedelcearu, Marrone, Mondonico ; Rispoli (Bruzzaniti 46'), Zanellato ( Juwara 57'), Vulic, Molina; Borello (Giannotti 46'), Rojas (Mulattieri 57'); Kargbo. Banc: D’Aprile, Tutyskinas, Zak, Ranieri, Yakubiv, Petriccione, Nanni, Mulattieri T1: Francesco Modesto ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Le patron fait le point après la victoire des Nerazzurri 6-0 sur Crotone en amical hier à Inter TV. Simone Inzaghi a salué le travail que ses joueurs ont fait jusqu'à présent en pré-saison après que l'Inter ait battu Crotone 6-0 lors de son dernier match d'échauffement Mercredi. Les Nerazzurri ont inscrit trois buts dans chaque mi-temps, avec six buteurs différents: Martin Satriano, Federico Dimarco et Hakan Calhanoglu avant la pause, et Andrea Pinamonti, Stefano Sensi et Marcelo Brozovic en deuxième période. "Je suis content aujourd'hui parce que les gars étaient excellents mais ils sont impeccables à l'entraînement depuis trois semaines maintenant." "C'est dommage pour les problèmes de blessures que Danilo D'Ambrosio et Roberto Gagliardini ont récupérés hier, mais je suis très satisfait du travail que nous avons accompli jusqu'à présent." "C'est pourquoi nous avons signé Calhanoglu. Il s'est très bien entraîné aussi et il a été excellent aujourd'hui, ils l'étaient tous. Nous avons bien géré nos adversaires et avons joué du bon football." "Martin Satriano, c'est un jeune joueur intéressant qui travaille fort. Il gagne son temps de jeu avec ses performances sur le terrain d'entraînement." "Matias Vecino et Ivan Perisic sont avec nous maintenant et Nicolo Barella, Alessandro Bastoni et Lautaro Martinez reviendront lundi, alors nous aurons enfin un contingent complet et tous pourront travailler ensemble . Ça va être bien."
  9. Apparaissant sur Sky Sport 24 hier, Giorgio Perinetti, directeur sportif de Sienne, a mis en valeur deux jeunes attaquants et Beppe Marotta. "Nous connaissons un peu les problèmes de l'entreprise à l'Inter mais Marotta travaille dur pour les résoudre, avec imagination. L'argent est ce qu'il est, pas seulement à l'Inter, et il faut de la patience pour trouver des solutions alternatives." "L'Inter a de bons jeunes joueurs, Satriano et Salcedo peuvent soudainement s'épanouir cette saison. Bien sûr, ce ne sont pas des certitudes et l'Inter a besoin de certitudes." L'Uruguayen Satriano s'est entraîné avec l'équipe première ce mois-ci après avoir impressionné pour la Primavera la saison dernière et a suscité l'intérêt de nombreux clubs. Salcedo a passé la dernière saison en prêt au Hellas Vérone et pourrait être prêt pour un autre départ au Stadio Giuseppe Meazza.
  10. Ce sont deux informations en provenance de Sport Mediaset : Benjamin Mendy qui évolue à Manchester City et Giacomo Raspadori qui évolue à Sassuolo seraient sérieusement dans le viseur de l’Inter Pour Benji "Arsenal continue à demander un transfert définitif à hauteur de 20 millions d’euros pour Hector Bellerin, mais l’Inter, via des intermédiaires souhaite conclure l’affaire par le biais d’un prêt avec une option d’achat. Le nom de Benjamin Mendy, de Manchester City, est cité : Il s’est retrouvé sur la touche avec Guardiola et pourrait représenter une opportunité." Pour Giacomo "L’idée de l’Inter, initialement, était de bloquer le joueur pour l’année prochaine via un Gentlemen Agreement entre Giuseppe Marotta et Giovanni Carnevali. Mais les deux discutent déjà pour conclure la transaction dès cet été. La valeur de Raspadori est de 20 millions d’euros et l’Inter est prête à insérer des contreparties techniques qui séduisent Sassuolo : Andrea Pinamonti ou Oristanio, Pirola et Satriano de la Primavera." "Ce n’est pas une négociation qui est appelé à se conclure rapidement, car l’Inter a la nécessité d’intervenir ailleurs, aussi bien en entrée qu’en sortie, pour remplacer Hakimi. Ce qui est évident, c’est que cette négociation nous accompagnera au cours de cet été." Valideriez-vous ces deux arrivées ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Selon notre ancien attaquant Ruben Sosa, Conte n'a aucune excuse pour ne pas remporter le Scudetto pour sa deuxième saison à l'Inter. Il a également évoqué la Lula ainsi que de jeunes joueurs uruguayens dans dans une interview accordée à FCInter1908.it. "C'est maintenant la deuxième année de Conte à l'Inter, maintenant il connaît mieux les joueurs, et ils le connaissent mieux. Lorsque vous rejoignez une grande équipe comme l'Inter, la première année est toujours difficile, mais la deuxième année, si vous êtes un bon entraîneur, vous devez pouvoir gagner quelque chose. Lorsque l'équipe marque des buts, je constate une grande unité entre les joueurs et l'entraîneur, tout le monde se s'embrasse, et c'est une chose importante. Je vois qu'un bon groupe a été créé." Sur le derby de Milan. "J'ai regardé le derby à la maison et je dois dire que j'ai beaucoup aimé l'Inter. Ils ont joué comme si c'était une finale, gagner un match comme le derby comme ils l'ont fait n'est jamais facile. Leur équipe est en bonne forme physique, ils jouent rapidement, ne perdent pas le ballon, jouent calmement et sont toujours à l'attaque. Ils essaient de jouer leur jeu, ils vont sur le terrain et veulent gagner. L'Inter est la favorite pour remporter le Scudetto et non pas à cause du derby, elle était favorite avant cela à cause de la façon dont il joue." Concernant la LuLa. "Ce sont deux grands attaquants, ils se comprennent et ont une grande compréhension entre eux. Un est plus rapide, l'autre est physiquement plus fort, ils se complètent. Lautaro est plus sud-américain, tous les deux font une excellente année." L'élimination précoce en C1, un avantage pour le Scudetto? "Si vous vous souvenez que lorsque nous avons remporté la Coupe UEFA, en championnat nous étions presque derniers (1994, ndlr). Cette année, cela semble le contraire. Une fois que l'Inter a été éliminé de la C1, ils ont commencé à se concentrer exclusivement sur la Serie A. Nous nous étions concentrés sur la Coupe UEFA et en championnat, nous avions très mal fait. Désormais, l'Inter doit viser le Scudetto sans tarder. Au début de l'année, vous avez le championnat, la Ligue des champions et la Coppa Italia, et l'Inter doit gagner l'une de ces trois compétitions." Le plus grand danger. "C'est un football différent, tout change sans les fans. La Juventus gagne avec une certaine continuité et s'améliore, la Lazio aussi. L'Inter se battra pour le titre avec eux et ainsi que le Milan." A propos de Martin Satriano et de Matias Fonseca (fils de Daniel Fonseca). "Satriano a bien fait au Nacional (équipe majeure uruguayenne, ndlr). C'est un garçon qui aime le football et qui aime s'entraîner. Je pense qu'il a tout pour bien faire, mais il faut y aller doucement avec lui, c'est encore un gamin. Satriano a les qualités pour devenir un grand champion, mais allons-y doucement. En Uruguay, on parle en bien de lui, c'est pourquoi il est parti si vite. C'est un joueur différent des autres, c'est un top player comme on dit. Fonseca? J'ai entendu de très bonnes choses sur lui, même si je ne l'ai pas encore vu jouer. Comme tous les enfants de grands joueurs, ce n'est pas facile de refaire ce que leur père a fait, c'est difficile pour le garçon mais il a du sang uruguayen, alors qui sait."
  12. L'objectif premier du Suning est de ramener l'Inter dans l'élite mondial. Prêt à investir pour être au sommet dans quelques années, Steven Zhang veut un projet jeune et gagnant. Il faut tirer le meilleur parti de son propre vivier, développer les talents à la maison ou aller les chercher avant les autres. Bref plus de situation Zaniolo, un souvenir toujours brûlant... Bastoni le meilleur exemple Steven Zhang a choisi sa ligne directrice, combinée avec certains des meilleurs joueurs expérimentés qui permettront l'évolution des plus jeunes. Le symbole c'est Alessandro Bastoni. Un investissement de 31.1M€ qui s'est transformé deux ans plus tard en une mine d'or. L'ancien de l'Atalanta prêté un an à Parme est revenu à Milan sur la pointe des pieds, mais en quelques mois il a renversé la hiérarchie. En écartant Godin (il pourrait partir cet été) du onze titulaire, il a peut-être même changer la stratégie du club sur le mercato. L'explosion de Bastoni rend Skriniar moins intouchable sur le marché des transferts. Le slovaque attire toujours les grands noms d'Europe et face à une offre indécente, l'Inter y réfléchirait peut être à deux fois avant de dire non. C'est pour cette raison que Marotta et Ausilio ont tenté d'avoir immédiatement Marash Kumbulla de l'Hellas Verone dès cet hiver. Il a refusé le Napoli et son choix se porterait sur l'Inter. Cependant il devient la convoitise de clubs étrangers et son prix augmente indéniablement. L'Inter garde d'autres options au chaud, comme Lucas Martinez Quarta. Javier Zanetti a confirmé l'intérêt du club pour le joueur de River. Deux défenseurs donc avec en arrière plan Lorenzo Pirola qui grandit sous les ordres de Conte. Il pourrait se révéler utile la saison prochaine, tout comme Sebastiano Esposito et Martin Satriano. Arrivé sans un bruit en janvier, l'uruguayen de 19 ans est vu comme le "nouveau Luis Suarez". Il y a aussi le dossier Sandro Tonali toujours d'actualité. Bref beaucoup de dossiers, qui au delà d'être jeunes doivent aussi devenir victorieux à l'avenir. ®gladis32 - internazionale.fr