Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'martin satriano'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter a procédé au recrutement de Kristjan Asllani. Celui-ci arrivera sous la forme d’un prêt avec un rachat obligatoire! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Un déjeuner rapide, avec un dernier toast et au centre du menu, le plat principal se nommait Kristjan Asllani, qui est pratiquement devenu un nouveau joueur de l'Inter depuis hier. En effet, cette réunion n'a servi qu'à régler les derniers détails d'un accord que les deux clubs avaient déjà trouvé les semaines précédentes. Une dernière pièce était nécessaire pour conclure l'affaire : la contrepartie technique à remettre à l’équipe toscane." Et avec l'approbation du transfert part Martin Satriano, toutes les pièces du puzzle se sont mises en place et l'Inter et Empoli ont pu finaliser l'accord. Asllani rejoint donc les Nerazzurri contre un contrat de 14 millions d’euros établi de la sorte : 4 millions d’euros pour le prêt onéreux 10 millions d’euros pour le rachat obligatoire Le prêt sec pour une saison de Martin Satriano "De son côté, le président Corsi renforce également son secteur offensif après le pari réussi d' "Andrea Piamonti". Le prêt à sec de Satriano pourrait être une opportunité pour tout le monde : Pour l'Uruguayen, qui a été l’auteur de très belle prestation lors de ses six derniers mois en Ligue 1 à Brest et pour Empoli, qui respecte sa tradition d’être une Terre pour les jeunes talents prêts à exploser, sans oublier l’Inter qui évaluera l'impact de Satriano dans un rôle de leader en Serie A et qui pourrait peut-être se retrouver avec un nouveau trésor dans douze mois, soit pour le mettre à la disposition d'Inzaghi, soit éventuellement pour le placer sur le marché" L'officialiation aura lieu très prochainement: Benvenuto Kristian! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. La rédaction sportive de la célèbre chaîne publique italienne s’est livré aussi bien sur la négociation relative à l’argentin que sur l’intérêt du club français pour le slovaque: "Demain matin, les agents de Dybala vont appeler Marotta pour fixer la prochaine rencontre qui se verra décisive et qui devrait se tenir entre mercredi et jeudi. Actuellement, il y aurait encore de la distance entre l’offre et la demande : soit 5,5 millions d’euros et les 7 millions d’euros demandé. Pour Skriniar, le Paris-Saint-Germain offre 50 millions d’euros + 10 millions de bonus, mais l’exigence de l’Administrateur-Délégué serait de 80 millions d’euros, la même somme demandé pour Alessandro Bastoni." "Bremer, sur lequel on retrouve le Napoli, et Milenkovic sont les possibles remplaçant du slovaque et d’Andrea Ranocchia qui a quitté le club en fin de saison. "Asllani est quasiment interiste : 12 millions d’euros + Satriano feront l’affaire avec l’Empoli." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet, le club a décidé de renforcer et non pas déforcer l’équipe en tenant à l’œil son état financier. Partant de ce constat et comme le révèle le Corriere Dello Sport, Martin Satriano, auteur d’une belle saison en prêt à Brest avec 4 buts en 15 matchs de Ligue 1, est à présent sur la liste des transferts! Pour se l’offrir, il faudra débourser à minima 20 millions d’euros. Et si l’on pense que Pinamonti sera également vendu pour une somme minimale similaire, le sacrifice d’un Big ne sera peut-être pas nécessaire ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est le pavé dans la mare signé par La Repubblica : "La ligne suivie par l'Inter ces dernières années à l'égard de ses jeunes a toujours été la même : Les vendre et gagner un maximum d'argent, malgré ceux qui souhaiteraient voir un produit du vivier rejoindre l’équipe-première. Posé ce constat, La question suivante pose spontanément : Est-ce vraiment utile de dépenser de l'argent sur le Mercato au lieu d’exploiter le potentiel des jeunes de la Maison ? "S'il est exact que Sassuolo demande 40 millions d’euros pour céder Gianluca Scamacca, et que l'Inter est prête à verser environ la moitié de cette somme, ne serait-il pas plus judicieux de faire revenir soit Pinamonti ou Satriano, deux attaquants décents proposant de belles perspectives ? La logique des plus-values dit que pour donner de l'oxygène aux comptes, et il est toujours préférable de vendre (en enregistrant immédiatement l’intégralité de la vente dans les actifs), tout en achetant (en étalant cette dépense sur le nombre d’années de contrat) plutôt que de valoriser le talent que l'on a chez soi. Mais est- ce raisonnement profite-t-il vraiment aux équipes ?." Et vous, qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, selon le Mirror, les performances de Martin Satriano, la jeune pépite Nerazzurra actuellement prêtée à Brest en Ligue 1 ne passe pas inaperçue de l’autre côté de Calais Selon le quotidien anglais, Tottenham et Chelsea, avec les Blues en premier ligne ont l’uruguayen dans leur ligne de mire "Satriano, 4 buts en 11 matchs s’est révélé comme l’un des meilleurs talents européen à son niveau. Chelsea l’observe attentivement et pourrait présenter une offre à l’Inter dans les prochaines semaines." Chiche ou pas chiche qu’Il Padrino propose l’échange ?! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Actuellement prêté à Brest depuis janvier dernier, Martin Satriano s’est livré à Tuttosport sur son aventure française et son avenir en Italie: "Le transfert en France est une décision qui a été prise en accord avec mon agent et le Club Nerazzurro." "Le projet me séduisait, j’ai très peu joué avec Inzaghi, mais ces mois en compagnie de l’équipe première m’ont été tellement utile, j’ai beaucoup appris des joueurs les plus expérimenté, de l’entraîneur et du Staff, j'ai grandi. Je suis allé au stage de pré-saison en pensant à faire du mieux possible, je suis un garçon qui travaille énormément, qui s’engage et qui veut grandir vite. J’ai cherché à comprendre les secrets d’Alexis Sanchez, d’Edin Dzeko, de Joaquin Correa, de Lautaro Martinez, qui sont tous des joueurs très forts. En termes de caractéristiques, je suis plus similaire à Martinez, mais je pense avoir appris un peu de chacun d’eux." Voudrais-tu être, un jour, l’attaquant titulaire de l’Inter ? "Oui, je l’espère, mais je ne suis qu’au début, je vais devoir suer pour avoir cette possibilité : Mais je veux y arriver avec mon travail et avec mon humilité." Les attaquants Nerazzurre sont en difficulté, auriez-vous pu les aider ? "Je suis heureux à Brest car j’y joue, j’ai des pensées de ce style m’ont traversé l’esprit car je tiens à l’Inter et je la soutien pour le Scudetto." Est-ce qu’Agoumé a facilité votre intégration ? "Nous étions ensemble en pré-saison, il joue au traducteur car je ne connais pas encore très bien le français: Il est talentueux, il peut aller très loin." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Comme nous le révèle la Gazzetta Dello Sport, il y a quatre nouveautés notable et communiquées par l’Inter, suite au mercato hivernal 2022 qui vient de se terminer. En effet, le club a présenté sa nouvelle liste pour la Serie A Celle-ci reprend deux entrés pour deux sorties Felipe Caicedo et Robin Gosens ont numériquement repris les places laissées vacantes par Stefano Sensi et Martin Satriano respectivement parti en prêt sec jusqu’au terme de la saison à la Sampdoria et à Brest. Selon vous, Simone Inzaghi peut-il être satisfait du travail réalisé par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, lors de ce mercato hivernal ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Selon les médias italiens, l'Inter va prolonger le contrat du jeune attaquant uruguayen Martin Satriano avant de le prêter pour qu'il acquière plus d'expérience. Comme l'a rapporté FCInternews, le jeune joueur a actuellement un contrat qui se terminera en 2024, mais il est prévu que cette échéance soit prolongée jusqu'en 2026. Simone Inzaghi a décidé de garder Martin Satriano au club cette saison plutôt que de le prêter pour voir s'il pouvait obtenir un temps de jeu régulier, mais cela ne s'est pas concrétisé jusqu'à présent. Il est donc très probable qu'une fois le renouvellement du contrat finalisé, il soit prêté à une équipe italienne, ou dans un autre championnat afin qu'il puisse se développer plus rapidement. Brest, où évolue Lucien Agoumé, est intéressé. ®Internazionale.fr ~ Oxyred Via SempreInter
  10. A travers un communiqué sur son site officiel, le club de Bologne a confirmé la positivité de quatre nouveaux joueurs, ce qui porte à huit le nombre de joueurs, au Covid-19! "Le Fc Bologne 1909 communique qu’à la suite des test effectué, que les footballeurs Gary Medel, Federico Santander, Sydney Van Hooijdonk et Emanuel Vignato sont positif au Covid-19. Comme le requiert le Protocole, l’Agence Sanitaire Locale a été averti de la situation et les joueurs concerné placé en isolement, dans leur domicile." Ces joueurs rejoignent Nicolás Domínguez, Aaron Hickey, Marco Molla et Nicolas Viola Quid de l’Inter Pour l’heure et également à travers un Communiqué officiel, l’Inter a confirmé ces derniers jours la positivité au Covid-19 de trois joueurs: Alex Cordaz, Edin Dzeko et Martin Satriano A cela, il y aura lieu d’ajouter Hakan Çalhanoğlu qui es suspendu pour ce match Pensez-vous que la confrontation aura lieu ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Trois joueurs ont été testés positifs au Covid-19. Le FC Internazionale Milano a annoncé qu'Alex Cordaz, Edin Dzeko et Martin Satriano ont été testés positifs au Covid-19 suite à des tests PCR à Appiano Gentile hier. Les trois joueurs sont déjà isolés à la maison et suivront toutes les directives sanitaires du gouvernement. Traduction alex_j via le site officiel.
  12. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport : Nahitan Nandez a déjà prévenu le Président de Cagliari, Tomasso Giulini qu’il ne prolongera pas son contrat, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour le club sarde "La nouveauté est que l’Inter fait face à un rival aguerri qui s’appelle le Napoli. Le club a d’ailleurs présenté noir sur blanc une offre ces derniers jours. L’uruguayen a été demandé par Aurelio De Laurentiis par le biais d’un prêt de six mois accompagné d’un droit de rachat. Toutefois, le club sarde exige l’insertion de l’obligation d’achat pour faire décoller la négociation." Un week-end particulier "Hier, Nandez ne s‘est pas entraîné avec Cagliari, il y a fait l'objet de soins thérapeutiques suite à une gêne ressentie aux muscles fléchisseurs de sa cuisse droite. Mais il tient à tout mettre en œuvre pour surmonter cette faiblesse musculaire et être à son poste dimanche. Ce dimanche, il ne s’agirait pas d’un croisement anodin car sa préférence à toujours été claire : Il n’a rien contre Naples, mais l’Inter a toujours été au sommet de ses préférences. Pour y parvenir, il reste impératif que le club libère une place au milieu." "Matias Vecino, l’équipier de Nandez dans la Celeste, a fait comprendre qu’il n’appréciait pas énormément le fait de rester trop régulièrement sur le banc, et il observe ce qu'il se passe tout autour de lui. Le Napoli pense d’ailleurs à luir s’il ne parvient pas à s’offrir Nandez." Padrino Style "Un arrangement avec Cagliari peut s’annoncer bien plus compliqué que celui trouvé durant l’été. En juillet dernier, un accord avait effectivement été trouvé entre Nahitan et l’Inter avant que le Tsunami Lukaku ne viennent bouleverser les plans de l’Administrateur Délégué Giuseppe Marotta et de Piero Ausilio." "L’évaluation de Giulini reste sensiblement la même : 30 millions d’euros et l’Inter mise sur une opération à longue échéance : Un prêt onéreux (Cagliari exigeait 5 millions d’euros) et une obligation de rachat, non pas en juin prochain, mais dans 18 mois, soit pour la fin de la saison 2022-2023." "L’Inter dispose également d’une monnaie d’échange en la personne de Martin Satriano qu’elle est disposée à insérer : Uruguayen également, il pourrait déjà évoluer en Sardaigne, dès ce mois de janvier, si tout s’emboîte bien." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Simone Inzaghi s’est livré en conférence de presse, mais également à Sky Sport et à Sport Mediaset dans le cadre de la dernière et ultime journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions qui verra l’Inter défier le Real Madrid au Santiago Bernabeu. Son interview en conférence de presse A quel match vous attendez-vous demain, en sachant que pour le Real, un match nul suffit ? Que pensez-vous de l’absence de Benzema ? "Je pense que la rencontre de demain sera une rencontre importante pour nous. Nous nous sommes qualifiés, mais elle sera importante car nous voulons réaliser un grand match. A l’aller, nous avions fait une très belle prestation, mais cela n’avait pas suffi. Pour demain, il faudra faire un petit quelque chose en plus." "Benzema est extrêmement important pour eux, mais nous les entraîneurs, nous devons savoir faire face à ce type de problème. Ils ont Jovic qui a réalisé un but et une passe décisive lors e la dernière rencontre." Qu’est-ce qui a changé à l’Inter, pour lui permettre de réaliser ce parcours gagnant ? "Je pense que nous nous connaissons mieux, l’équipe joue avec ce dispositif depuis plus de deux ans. Au début de la saison, nous exprimions un bon football, l’exemple le plus flagrant est le match aller face au Real. Nous nous présentons ici avec une très belle série qui nous donne de l’auto-estime." En quelle caractéristique d’Ancelotti vous retrouvez-vous ? "Sa carrière parle pour lui, avant le premier match nous avions discuté football, c’est toujours un plaisir. Je suis content que tout se passe bien en Liga pour lui, il a tellement d’avance sur le second. Nous parlons d’un très grand entraîneur qui a énormément gagné en carrière." Comment vont Lautaro Martinez et Stefan De Vrij ? "Il n’y aura pas Darmian, Ranocchia et Satriano (non-repris dans la liste ndlr). A cela, il faut y ajouter Correa qui a connu un pépin à l’Olimpico, cela m’attriste car il était en pleine ascension. C’est un joueur que je connais bien et qui était dans une bonne période. Lautaro n’a plus connu de problème lors de la séance d’entrainement, pour De Vrij et Kolarov, je dois encore chercher à comprendre leur état de forme, ils ont réalisé un entrainement." Il y a une attente, demain, pour savoir si le Calcio est revenu au plus haut niveau...... "Et c’est normal qu’il y ait cette attente, C'est comme ce qui s’est d’ailleurs produit au match aller: Nous avions joué comme une grande équipe, ici nous n’aurons pas tellement de Tifosi, mais ils seront tout de même présents au Bernabeu. Nous allons jouer avec personnalité et confiance, en sachant que nous avons déjà réalisé quelque chose d’important vu que cela faisait dix ans que nous ne passions plus ce tour. Nous voulons réaliser un grand match demain." Nous constatons que les joueurs qui montent etqui remplacent les titulaires font d’excellentes prestations…. "Je pense que c’est un motif de fierté pour un entraîneur: Tout le monde a joué, ceux qui jouent le plus comme ceux qui jouent le moins. C’est ce qu’un entraîneur puisse espérer de mieux, j’ai de grands professionnels à ma disposition, des garçons très sérieux." Est-ce juste de définir la rencontre de demain comme un examen de fin d’études ? "Ce sera une rencontre importante demain, je sais que l’Inter ne l’a emporté qu’à une seule reprise, dans toute son histoire, au Real. Nous tenons à nous préparer de la meilleure des façons possibles au match." Avez-vous peur de Vinicius ? Est-il le meilleur joueur du monde ? "Je le connais, c’est un joueur de très grande qualité qui cette année fait preuve de continuité au niveau des buts et des passes décisives. Il y aura une attention particulière, comme pour tant d’autres." Son interview à Sport Mediaset "Nous savons comment est le football, il y a des périodes où tout va bien, ensuite tu perds deux matchs et ceux qui t’encensent deviennent tes premiers détracteurs. Mais c’est le football, notre monde : Nous devons continuer à travailler de la sorte, en pensant match après match." Qu’avez-vous à dire sur la satisfaction d’arriver au Bernabeu sans pression et pour disputer la première place ? "C’était une grande espérance, l’objectif était d’arriver à Madrid avec la qualification déjà en poche. Nous savions que cela allait être difficile, mais les garçons ont été extraordinaires car ils ont réalisé quatre grandes parties en s’améliorant les unes après les autres après un début amer et la défaite face au Real. Nous nous le sommes mérité, nous allons jouer cette partie comme une grande équipe." Au match aller, il s’agissait de votre meilleure rencontre vu la domination et les occasions créés, mais sans récolter le moindre point. Que devez-vous faire demain ? "Nous devrons faire plus comparer au match aller car nous avons grandi, tout comme le Real. Nous sommes deux grandes équipes et nous voulons continuer de la sorte." On parle déjà de votre prolongation de contrat, cela vous fait-il plaisir ? "Cela me fait plaisir, ce sont des informations que l’on peut lire, mais en ce moment mes priorités sont tout autres : Ma priorité actuelle est le Real Madrid." Son interview à Sky Sport Quel est l’importance d’arriver à la première place ? "C’est important à la fin de la phase de groupe, toutefois, nous devrons réaliser notre match de la meilleure des façons : Gagner ici, à Madrid est extrêmement difficile : eux comme nous ont déjà, par le passé, su se qualifier à l’avance et nous assisterons à une grande partie demain." Vous attendez-vous à une rencontre similaire à celle du match aller ? Comment va Lautaro ? "Le Real n’aura pas Benzema, l’Inter n’aura pas Darmian, Correa, Ranocchia, Satriano… Les deux équipes font face à des problématiques. Lautaro me semblait bien hier, je l’évaluerai demain tout comme j’évaluerai aussi les conditions de De Vrij et Kolarov." Selon vous, qui votre frère, Pippo, soutiendra demain : Vous ou son ancien entraîneur et ami Ancelotti ? "Je pense qu’il me soutiendra, même si je n’y ai pas pensé, je n’ai aucun doute. Je connais aussi l’estime qu’il a pour Ancelotti, ils ont tant partagé et gagné ensemble. Ils se parlent toujours et cela me fera plaisir de revoir demain Carlo et d’échanger avec lui." On parle d’une prolongation de contrat, cela vous fait-il plaisir ? "C’est normal que cela me faisse plaisir de le lire et de l’entendre. Mais plus que cela, ma seule concentration réside à la rencontre de demain, après le si beau parcours que nous avons réalisé en Ligue des Champions, nous voulons conclure ce dernier par un grand match demain." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C'était avec une grande pression que l'Inter abordait cette rencontre. Il y avait une opportunité en or de revenir sur le duo de tête pour l'Inter, mais également une énorme occasion pour le Napoli de s'envoler en tête de la Série A. Et ce sont bien les Nerazzuri qui remportent ce duel au sommet. Retour sur un match riche en buts et en rebondissements. Le Napoli entame la rencontre avec un pressing haut sur les Nerazzuri. Les deux équipes montrent de grandes qualités dès le début de la rencontre. La première occasion est pour Lautaro Martinez, qui reprend de la tête un bon centre d'Ivan Perisić à la septième minute. Celle-ci passera légèrement au-dessus des filets d'Ospina. En ce début de rencontre, on sent l'Inter supérieure aux Napolitains dans la création, avec la frappe de Matteo Darmian, à la dix-septième minute, qui vient passer à côté du poteau gauche. Mais tous ces jugements sont balayés dès la minute suivante. Lorenzo Insigne s'échappe côté gauche, fixe la défense Interiste, puis décale Piotr Zielinski, alors seul. Le Polonais ne se fait pas prier et envoie une frappe en première intention quasiment dans la lucarne de Samir Handanović. Reprise puissante, 1-0 pour Naples. L'Inter n'attend pas pour réagir. À la vingt-troisième minute, Alessandro Bastoni se projette et centre pour Darmian, qui trouve en retrait Nicolò Barella. Le milieu Italien frappe de volée. Mais Kalidou Koulibaly stoppe irrégulièrement la tentative de Barella du bras. Penalty indiscutable. Cette fois ci, c'est Hakan Çalhanoglu qui s'en charge. L'ancien du Milan place remarquablement son penalty à ras du poteau. Contre pied et égalisation, 1-1. L'on entre dans un temps fort des Nerazzuri. Les défenseurs Napolitains ont un peu de mal à retrouver leur esprit. Mais à la trente-cinquième minute, Hirving Lozano foudroie Perisić pour ensuite centrer pour Victor Osimhen. Le Nigérian reprend de la tête mais manque le cadre. Dans les occasions, c'est un match plutôt équilibré, avec des situations de part et d'autre. Les joueurs de Spaletti jouent à la ba-balle devant leur surface et perdent le ballon au profit de Barella. Ce dernier arme sa reprise et sollicite Ospina qui réalise l'arrêt. Corner à suivre. L'on joue la quarante quatrième minute. Çalhanoglu botte son corner au premier poteau, Perisić reprend de la tête et vient piéger Ospina au premier poteau. La montre de monsieur Paolo Valeri a sonné : l'Inter prend l'avantage juste avant la mi-temps. 2-1. Aucun changement à la pause pour les deux équipes, on repart avec les mêmes vingt deux acteurs. Osimhen progresse dans la surface mais perd son duel à l'épaule avec Andrea Ranocchia, le remplaçant de Stefan De Vrij, blessé. L'attaquant Azzuro réclame le pénalty, mais ne l'obtient évidemment pas. Vient un moment décisif. Le Nigérian Victor Osimhen et le Slovaque Milan Škriniar se percutent violemment lors d'un duel aérien. Si Škriniar se relève rapidement, il n'en est pas de même pour Osimhen. Ce dernier est totalement sonné (multiples fractures) par ce choc et doit laisser sa place à Andrea Petagna à la cinquante-quatrième minute. Osimhen alors contraint de sortir, c'est Lozano qui prend les rênes de l'attaque du Napoli. Le Mexicain fait mal à Perisić sur son côté droit, le trimballant à gauche et à droite. Malgré cela, l'Inter reste très sereine à la relance, avec de très belles ressorties de balles. Sur l'une d'entre elles, Joaquín Correa prend le ballon de ses vingt-cinq mètres et remonte tout le terrain. Il sert Lautaro Martínez à l'entrée de la surface. La connexion Argentine fait mouche. Lautaro croise parfaitement sa frappe et trompe Ospina pour inscrire le but du break. 3-1 pour l'Inter. À la suite de ce but, le passeur Correa cède sa place à Edin Džeko, tandis que Çalhanoglu sort pour Arturo Vidal. Les Napolitains ont pris un coup sur la tête avec ce troisième but. De leur côté, les Nerazzuri gèrent impeccablement leur rencontre. Ils continuent d'attaquer malgré les deux buts d'avance. Ce troisième maillot semble porter bonheur. Soixante quinzième minute : côté Napoli, Insigne et Lozano sortent pour Dries Mertens et Eljif Elmas. Côté Inter, il y a la sortie de Lautaro pour Gagliardini et Barella pour Dimarco. Perisić passe alors en pointe avec Džeko. Alors que la rencontre bascule dans sa phase finale, Mertens relance le suspens d'une frappe absolument sublime, à la suite d'une stupide perte de balle de Džeko. Le Belge n'en demandait pas tant. Réduction de l'écart, 3-2. La fin de rencontre devient alors un calvaire pour tout supporter de l'Inter. Mertens loupe la balle du 3-3 à la quatre-vingt-quatrième minute. Le jeu de l'Inter se résume alors à la recherche de gain de temps. Perisić sort pour le jeune Martin Satriano. Les dernières minutes deviennent insoutenables, irrespirables. Džeko est averti pour gain de temps. Le quatrième arbitre annonce huit interminables minutes de temps additionnel. Sur un centre de Di Lorenzo, Mario Rui reprend le ballon d'une tête piquée. Handanović réalise alors un miracle pour sauver ce but. Le ballon vient flotter devant la ligne de but avant de sortir en corner, après avoir tapé la barre transversale. La pression est à son paroxysme. Et il reste plus de sept minutes à jouer. La fin de match ressemble à celle contre le Milan avant la trêve. Les sorties de Barella et Çalhanoglu déstabilisent le milieu de terrain Nerazzuro. Ce dernier n'arrive plus à garder le ballon. L'Inter prend alors irrémédiablement la pression. Quatre-vingt-dix-septième minute. Zambo Anguissa fait le ménage, récupère le ballon côté droit et centre à l'opposé pour Mertens. Celui qui avait redonné espoir au Napoli, et alors qu'il est seul au second poteau, manque la balle de match et envoie le ballon dans les travées d'un Giussepe Meazza à bout de souffle. Paolo Valeri siffle la fin de ce match bouillant. L'Inter fait tomber le Napoli, pour la première fois de la saison, 3-2 après avoir énormément souffert dans le dernier quart d'heure. Mais le devoir est accompli. L'inter sort une grosse performance en sortie de trêve internationale et se rapproche de la première place, après la défaite du Milan à Florence 4-3. Rendez-vous mercredi soir, 18:45, pour la réception décisive du Shakhtar Donetsk pour la qualification en huitième de finale de la ligue des champions. L'Inter se déplacera ensuite à Venise, samedi à 20:45, pour y défier Venezia. Tableau récapitulatif Résumé Vidéo Inter 3-2 Napoli Buteur(s): 17' Zielinski (N), 25' Çalhanoglu s.p (I), 44' Perisić (I), 61' Lautaro (I), 78' Mertens (N) Inter (3-5-2): 1 Handanović; 37 Škriniar, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 36 Darmian, 23 Barella (75' 32 Dimarco), 77 Brozović, 20 Çalhanoglu (62' 22 Vidal), 14 Perisić (88' 48 Satriano); 19 Correa (62' 9 Džeko), 10 Lautaro (75' 5 Gagliardini) Banc: 12 Sensi, 21 Cordaz, 8 Vecino, 2 Dumfries, 33 D'Ambrosio, 97 Radu, 11 Kolarov Entraîneur: Simone Inzaghi Napoli (4-2-3-1): 25 Ospina; 22 Di Lorenzo, 13 Rrahmani, 26 Koulibaly, 6 Rui; 99 Zambo Anguissa, 8 Ruiz; 11 Lozano (75' 7 Elmas), 20 Zielinski, 24 Insigne (75' 14 Mertens) , 9 Osimhen (55' 37 Petagna) Banc: 12 Marfella, 31 Ghoulam, 1 Meret, 2 Malcuit, 5 Jesus, 68 Lobotka Entraîneur: Luciano Spaletti Arbitre: Paolo Valeri VAR: ? Averti(s): 10' Osimhen (N), 24' Koulibaly (N), 35' Rrahmani (N), 41' Çalhanoglu (I), 72' Vidal (I), 84' Handanović (I), 90+2' Džeko (I) Expulsé(s): / Ps : veuillez bien m'excusez de l'absence d'image, le copier coller bug. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter
  15. Archivé la victoire en Serie A face à l’invincible Napoli, l’Inter s’apprête à recevoir au Giuseppe Meazza le Shakhtar Donetsk dans un match à haute signification : Une victoire lui permettrait de se qualifier, pour autant que le Sheriff ne s’impose, à nouveau pas, face au Real Madrid ! On a énormément parlé de la rencontre face au Napoli comme d’un match charnière. Qu’ajouterait la qualification au tour suivant de la Ligue des Champions ? "Je pense que nous avons réalisé un très grand match dimanche, nous avons battu la Napoli qui avait la meilleure défense d’Europe. Les garçons ont fait preuve d’une très grande démonstration de maturité et de caractère. Nous savons que tout est entre nos mains demain. Après les victoires face au Sheriff, nous en sommes-là, nous savons que nous ferons face à une équipe qui a un très grand entraîneur et qui nous a mis en difficulté au match aller. Nous devrons être bons." Pourriez-vous faire une mise au point des blessés ? "Nous devons récupérer, dimanche nous avons dépensé tant d’énergies et nous avons connu des problèmes en cours de match, car Barella et Correa m’ont demandé le changement. Calhanoğlu était le seul averti sur le terrain, sur le 3-1. J’ai préféré faire rentrer deux milieux, j’ai préféré le retirer. Je savais que Dzeko n’était pas au mieux et Satriano n’était pas disponible, mais je devais analyser la situation. De Vrij et Sanchez ne seront pas disponible pour demain, mais mon espoir est que nos joueurs blessés se rétabliront." Le fait de pouvoir vous qualifier pour les huitièmes de finale, après dix ans, se fait-il ressentir comme une pression ou comme une stimulation ? "Nous savons à quel point la rencontre de demain est importantissime, c’est l’un de nos objectifs. Je l’avais dit le jour de mon intronisation que bien au-delà des joueurs partis que notre objectif était de retrouver les huitièmes de finales. Nous sommes bien, mais il reste encore tant à faire." "Nous savons que la rencontre de demain sera décisive car le dernier match à Madrid ne sera pas des plus faciles, mais nous savons aussi que nous défierons un adversaire de grande qualité qui est capable de te mettre en difficulté. C’est pour cela que nous chercherons à préparer la rencontre de la meilleure des façons possibles." Pour votre Inter, est-ce plus difficile de faire face à une équipe qui joue à visage découvert ou qui se renferme dans sa moitié du terrain ? "J’ai la chance d’avoir des joueurs très évolués qui joue depuis tellement d’années à de hauts niveau. Cela ne fait aucune différence, nous l’avons vu lors des derniers matchs. Nous avons fait face à des équipes qui sont venu nous prendre en jouant haut et d’autres en jouant bas. Je connais très bien le Shakhtar qui propose un jeu en contre et cet entraîneur a réussi à transmettre ses concepts rapidement, c’est une équipe très technique avec d’excellentes individualités." Est-ce que le fait que le Shakhtar doivent s’imposer peut-il vous favoriser ? "Je ne pense pas que cela changera énormément la partie, selon moi, ce sera une excellente rencontre, avec deux équipes qui jouent bien au football. Elle est extrêmement importante pour nous car elle peut tant nous donner. Au match aller, les deux équipes auraient pu l’emporter même si nous étions l’équipe qui avaient obtenus le plus d’occasions, mais le Shakthar a plus fait tourner le ballon. Nous sommes conscients que nous ferons face à une équipe qui voudra dicter la rencontre et nous chercherons à ne pas le lui permettre." Aimez-vous lire dans la presse que c’est déjà l’Inter d’Inzaghi ? "Je pense que nous sommes dans un processus de croissance est que nous sommes sur la bonne voie, mais le travail est encore long. Je pense que chaque entraîneur a ses propres idées, j’ai eu la chance de trouver un environnement optimal qui m’a très bien accueilli, avec la manière, dès le premier jour. Je cherche à apporter mes concepts et nous avons réalisé, sur ses quatre premier mois un excellent parcours." "La rencontre de ce dimanche peut nous apporter de l’auto-estime car selon moi, nous n’étions pas en défaut lors des gros matchs, seul le meilleur résultat, les trois points manquaient." Quelle est l’équipe italienne qui se rapproche le plus du Shakhtar? "Je pense au Napoli et même au Sassuolo de De Zerbi. Ce sont des équipes similaires au Shakhtar, des équipes qui cherchent la possession pour t’attirer et pour se retrouver dans des situations idéales." Que vous faudra-t ’il de plus, comparé au match aller ? "Au match aller, nous nous sommes créés tellement d’occasions, nous devrons nous montrés plus décisifs, plus chanceux, je me souviens de la barre de Barella, des tentatives de Dzeko, de Lautaro. J’aurais dû m’inquiéter si nous n’étions pas parvenus à nous les créer." "C’est clair que nous ferons face à un adversaire qui peut nous poser des problèmes : Le Shakhtar a eu la possession à l'aller, mais même si ses quelques occasions étaient bonnes, elles n’étaient pas aussi retentissantes que les nôtres." Sensi pourrait-il retrouver un peu de temps de jeu lors des prochains matchs ? "J’ai des garçons qui travaillent très bien, il me manque De Vrij et Sanchez qui sont des joueurs importants et j’espère les récupérer le plus vite possible. Les autres m’envoient de très bons signaux." "Il est aussi normal de faire des choix et en ce moment je pense plus à ceux qui ont le plus joué qu’à ceux qui ont joué le moins. Sensi travaille très bien et, comme tous les autres, il aura sa place. Il y a tellement de rencontres d’ici à Noël, lui et tous les autres pourront apporter une bonne contribution." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L'Inter pourrait bouger pour le buteur de Sassuolo Giacomo Raspadori, qui n'est pas satisfait de sa situation dans son club. Et comme le rapporte la Gazzetta dello Sport, les Nerazzuri devront en premier lieu trouver un nouveau club pour Alexis Sanchez s'ils veulent signer l'attaquant de 21 ans dès janvier. Selon le média Italien, Raspadori n'est pas heureux dans l'équipe coachée par Alessio Dionisi, et plus particulièrement frustré d'être souvent remplaçant durant les matchs. Il pourrait pousser pour quitter les Neroverdi en Janvier. Les Nerazzuri considèrent l'attaquant comme une cible à long terme. Sassuolo évalue Raspadori à pas moins de 40M€, mais l'Inter pourrait chercher à le prendre sous forme de prêt avec obligation d'achat. Plusieurs joueurs pourraient être offert dans le cadre de ce transfert, incluant Samuele Mulattieri, Martin Satriano, le milieu de terrain Lucien Agoumé et le défenseur Lorenzo Pirola. Mais avant de considérer la venue de Raspadori, les Nerazzuri devront trouver une porte de sortie à Alexis Sanchez. Le Chilien reste insatisfait du temps de jeu qui lui est donné, et il prend un salaire conséquent de 10,5M€ annuels jusqu'en 2023. L'Inter recherche un club pour El niño Maravilla afin de s'épargner son salaire. Pour le moment, aucune offre sérieuse n'est arrivée pour Sanchez de la part de clubs Européens, qui n'est pas intéressé par les propositions des clubs de MLS ou des Emirats. Si les Nerazzurri parviennent à trouver un nouveau club pour le joueur de 32 ans, il pourrait être sur le point de partir et les Nerazzurri seraient potentiellement libres de recruter Raspadori. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  17. Simone Inzaghi s’est livré, en conférence de presse, à la veille de ce qu’il sera son retour, en qualité d’adversaire, au Stadio Olimpico de Rome face à “sa Lazio” Comment vous préparez-vous au prochain Tour de force ? "Nous savons que plusieurs parties rapprochées nous attendent, nous voulons nous faire trouver prêt pour chacune. Nous étions tout de même peu nombreux à Appiano, mais nous avons su travailler de la meilleure des façons. Certains joueurs sont revenus avec des coups, à présent j’attends le retour sud-américains." A quel point a changé la Lazio sous Sarri ? "La Lazio a réalisé de très bon matchs, du Derby en passant par l’Europa League, c’est une équipe bien construite avec des qualités optimales. Sarri est très bon lorsqu’il s’agit d’organiser ses équipes: Les garçons ont réalisé d’excellents matchs, ils ont perdu leur dernier match et seront vexés. Je sais que nous allons faire face à une équipe qui voudra faire une belle prestation." Quand reviendront les Sud-américains ? Comment va Sensi ? "En ce qui concerne les sud-américains, cela s’était déjà produit face à la Samp. C’est une situation délicate: Sanchez et Vidal ne verront pas Rome, je ne saurais pas les utiliser car ils reviendront à 3h00 du matin. Ils seront plus utile pour mardi, comme Sensi. Ces derniers jours, il s’est entraîné discrètement avec le groupe, mais il ne sait pas encore taper librement de son pied droit, à cause de son entorse. Il a de très bonnes sensations, j’espère qu’il pourra être de retour rapidement." La Liga a repoussé de nombreux matchs pour préserver le parcours européen de ses équipes…. "Je parlerai avec Lautaro, Correa et Vecino, pour voir comment ils iront. La Liga a très bien fait, mais c’était une thématique qui aurait dû avoir lieu en début de saison : nous devrons serrer les dents, nous avons des alternatives pour ces postes et je devrai évaluer, avec attention, dans quelles conditions ils seront en arrivant." Serez-vous en difficulté face au pressing de la Lazio ? "Nous devrons nous montrer propre dans notre façon de jouer et être bon en phase défensive et offensive." C’est un retour particulier à l’Olimpico… "C’est un retour à la maison pour moi, j’y suis resté 22 ans: Je ne vous cache pas que je ressentirai des émotions lorsque je reverrai des garçons qui m’ont toujours tout donné durant ces années, je reverrais aussi des personnes qui ont toujours été spéciales, en coulisses. Elles ont été très importante pour moi, nous avons fêté et souffert ensemble au fil des années, nous avions atteint de grands objectifs." "Demain, je sais qu’il y aura des applaudissements et des sifflets, mais cela fait partie du métier et je l’accepterai, mais ils savent tous que j’ai tout donné pour ces couleurs." Qu’attendez-vous de Lotito ? "Je lis et j’écoute toujours tout, mais au-delà de ce qu’il pense et de ce que pense Tare, ils ont été des personnes très importantes durant ma carrière. J’ai commencé à entraîner grâce à eux et je ne cesserais jamais de les remercier: Nous nous sommes bien trouvé et il faut savoir aussi que nous avons obtenus de grands résultats." La Lazio, le Sheriff et la Juventus. C’est un Test d’endurance pour l’Inter..... "Ce sera, sans aucun doute, une semaine très engagée: Nous voulons aborder les matchs les uns après les autres. Nous devrons faire de notre mieux tout en sachant que ce seront des rencontres très difficiles." Comment évolue Dumfries ? "Il avance, je pensais qu’avec les problèmes linguistiques qu’il lui aurait fallu plus de temps, mais c’est un garçon qui écoute et qui a déjà joué plus de la moitié du temps à disposition. C’est un titulaire fixe des Pays-Bas et plus le temps passera, plus il s’améliorera, j’en suis convaincu." Si vous ne savez pas jouer la carte Lautaro, quelles seront les solutions ? "Elles sont nombreuses, Dzeko jouera, il y a aussi l’opportunité Satriano, mais il y a aussi Perisic et Çalhanoğlu. Je devrai évaluer les conditions de récupération de Lautaro et de Correa." Que manque-t ’il à Çalhanoğlu? "Je suis satisfait de lui car il fait partie intégrante du projet, c’est un garçon qui ne se cache jamais : Lundi, il a été victime d’une sérieuse entorse et il a tout fait pour être à disposition demain, je ne sais pas encore si ce sera le cas. Ses compagnons, tout comme moi, sommes très heureux: Il marque et réalise des passes décisives." Est-ce que l’Inter vous séduit de plus en plus ? "Je me suis senti immédiatement intégré ici, les Tifosi de l’Inter m’ont accueilli d’une manière dont je n’avais jamais songé, et ce dès le premier jour. Ils ont toujours été fantastique avec moi et avec l’équipe, ils sont toujours aussi si nombreux lorsque l’on se déplace à l’extérieur, ils nous font toujours ressentir une chaleur incroyable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Légère alerte à la Casa Inter : Lautaro Martinez s’est soumis à des examens médicaux à l’Humanitas di Rozzano qui ont mis en évidence un problème musculaire qui sera suivi quotidiennement Selon nos confrères de Fc Inter 1908 souffre d’une tendinopathie du psoas, soit est une inflammation de ce tendon au niveau de la hanche. Déjà suspendu pour faire face au Genoa, Lautaro a, en ligne de mire, la seconde journée de la Serie A qui verra l’Inter défier l’Hellas Vérone. Outre l’absence de Lautaro, Alexis Sanchez est également dans les boxs à la suite d’une blessure. Simone Inzaghi risque donc de se retrouver en état d’urgence en attaque pour le match d’ouverture de la saison face au Genoa! Une chance à saisir pour Satriano selon vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C’est une bonne Inter qui s’est imposée au Tardini de Parme, réalisant de la sorte un très beau travail de vacances, malgré les turbulences liées au départ semi-officiel de Romelu Lukaku: Les Nerazzurri ont fait preuve d’une certaine solidité défensive face à l’équipe parmesane, tout en présentant un onze de base qui devrait se rapprocher du futur onze titulaire pour la saison à venir. La première période est dominée totalement par l’Inter qui attaque souvent via l’aile gauche d’un Ivan Perisic inspiré mais qui faisait preuve d’un peu d’imprécision, on peut également noter la performance de Lautaro Martinez qui a tenté à plusieurs reprises d’ouvrir le score, en vain. Les Nerazzurri feront céder le mur parmesan à la reprise, après plusieurs vagues offensives, Marcelo Brozovic débloque son compteur but suite à une excellente initiative de Lautaro Martinez (59'). Les remplacement proposés par Simone Inzaghi donne un nouveau souffle aux Nerazzurri qui continue à pousser sur l’aile gauche via Federico Dimarco. C’est d’ailleurs de part l’un de ces centres que Matias Vecino reprend le ballon de la tête pour doubler la mise (69'). Le score ne bougera plus, la défense parmesane retrouvant une certaine imperméabilité. Le nombre de changements grandissant, seul Samir Handanovic sera resté titulairisé durant l’intégralité de la rencontre Réaction d’après-match Matias Vecino C’est encore une victoire pour cette Inter qui n’abandonne même pas ce type de rencontre..... "C’est important d’engranger des minutes dans les jambes pour débuter au mieux le championnat. D’une façon générale, nous avons fait un bon match. Objectivement, la condition physique va s’améliorer pour arriver à 100% : Nous sommes sur le bon chemin." On voyait que vous vouliez marquer un but..... "Je cherche toujours à arriver dans la surface, à suivre l’action, à m’insérer. Je suis content d’avoir marqué." Dans quelques jours, il y aura le dernier match amical. A quel point avez-vous l’envie de retrouver le terrain ? "C’est beau de monter sur le terrain avec le Scudetto sur le torse, nous avons une grande responsabilité et nous sommes très motivés, nous continuons à nous préparer pour faire bien." Aujourd’hui, il y avait plus tifosi que lors de votre dernière rencontre au Meazza..... "C’était si beau de ressentir l’amour des tifosi, c’était moche de jouer à huis clos. Les tifosi te donne une motivation supplémentaire." Quels sont vos objectifs pour cette saison ? "L’objectif est de trouver de la continuité, de faire ce que je ne suis pas parvenu à faire l’année dernière : Je suis physiquement et mentalement motivé." Alessandro Bastoni "Nous sommes arrivés depuis peu, l’entraîneur est nouveau et nous devons comprendre son système de jeu. Nous sommes prêts à lui faire confiance pour faire aussi bien cette saison. Nous avons un tricolore à défendre et nous ferons tout pour le défendre sur le terrain." "J’ai de bonnes sensations, spécialement lorsque tu remportes un Euro, lorsque tu reviens, tu as encore envie de gagner. Je suis content d’avoir retrouvé mes équipiers, j’espère faire une grande année." Vous allez devenir papa…. "J’ai trouvé une stabilité dans ma vie privée et cela me permet de penser uniquement au terrain." Martin Satriano Vous êtes le meilleur buteur de l’Inter durant cette phase de pré-saison, on imagine que tu en es fier ? "Je suis content de continuer à avoir du temps de jeu sur le terrain avec ce maillot, je trouve que je travaille bien et j’en suis vraiment très fier." Comment as-tu ressenti le fait de jouer en duo avec Lautaro aujourd’hui ? "C’est si beau de jouer avec un joueur de ce niveau, nous nous sommes bien trouvé. Je joue avec des joueurs de très haut niveau, mon objectif est de continuer à m’améliorer le plus possible et de continuer comme ça." Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Parma 0-2 Inter Buteur(s): 59' Brozovic (I), 69' Vecino (I) Parme: (4-3-3): 1 Colombi; 2 Sohm, 3 Balogh, 4 Osorio, 5 Gagliolo; 10 Brunetta, 6 Juric, 8 Camara (17 Vazquez 62'); 7 Man (16 Busi 82'), 9 Benedyczak, 11 D. Iacoponi (15 Schiattarella 70') Banc : 12 Turk, 13 S. Iacoponi, 14 Dierckx T1 : Enzo Maresca Inter (3-5-2) : 1 Handanovic; 37 Skriniar (42 Moretti 90'), 6 de Vrij (13 Ranocchia 73'), 95 Bastoni (11 Kolarov 64') ; 36 Darmian (46 Zanotti 82'), 23 Barella (8 Vecino 64'), 77 Brozovic (18 Agoumé 80'), 12 Sensi (22 Vidal 64'), 14 Perisic (32 Dimarco 64'); 48 Satriano (99 Pinamonti 73'), 10 Lautaro (16 Salcedo 80') Banc : 21 Cordaz, 97 Radu T1 : Simone Inzaghi Arbitre : Aureliano Averti(s): Schiattarella (P), Vidal (I) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Parmi les belles surprises de ce stage estival, on retrouve sans l’ombre d’un doute Martin Satriano. L’attaquant uruguayen âgé de 20 ans a su saisir sa chance, et convaincre Simone Inzaghi, de pouvoir compter sur lui. L’ancien joueur du Nacional, qui avait rejoint l’Inter pour 3 millions d’euros a quitté la Primavera pour rejoindre l’équipe première. La Gazzetta dello Sport nous informer que Satriano, dans son pays natal, a été comparé à un certain Zlatan Ibrahimovic. Toutefois le rêve de notre attaquant est de connaitre une carrière similaire à celle de Luis Suarez: "De nombreuses demandes de prêts sont arrivés à Milan, mais toutes ont été rejetées." Cagliari, qui se l’était déjà fait soufflé par l’Inter, a tenté de l’insérer dans la négociation menant à la cession de Nandez. Mais l’Inter n’entend pas se priver de son nouveau bombardier, qui souhaite être immédiatement protagoniste à Milan. Miseriez-vous sur l’uruguayen issu de notre Primavera ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. S'adressant à FCInterNews, les parents de l'Uruguayen expriment leur joie de voir à quel point leur fils a réussi dans le football à vingt ans et décrivent ses ambitions. Satriano a connu une solide campagne avec la Primavera la saison dernière et a prolongé cette forme en pré-saison où il a impressionné lors des entraînements et amicaux aux côtés de l'équipe A. Il n'est pas encore clair si le joueur de 20 ans sera prêté ou se verra confier des responsabilités avec l'équipe première la saison prochaine. Ce qui ne fait aucun doute est que le club cherchera à s'assurer que le joueur est dans le bon environnement pour développer son talent déjà considérable. Voici les mots de Vanessa, sa mère. Sa personnalité en dehors du football. "Il est très gentil, quelqu'un de très curieux de tout ce qui l'entourait. Il a toujours voulu s'améliorer dans tout. Et quelle passion pour le football il avait, il dormait en embrassant un ballon." Sur ses traits de personnalité. "C'est une personne solitaire qui reste reconnaissante envers ceux qui ont toujours été proches de lui. Un garçon très respectueux de ses voisins, et cela me remplit de fierté." La première fois où elle avait regardé son fils jouer. "Bien sûr. Il avait quatre ans et jouait avec les jeunes de l'équipe de notre ville. Puis à treize ans, il a bougé au Nacional et je l'ai accompagné à tous les matchs qu'il avait à jouer." Difficile d'être séparé de son fils qui est en Italie? "Très. Il nous manque beaucoup. Quand il est parti, ce n'était pas facile. Mais je suis consciente que cela fait partie du chemin qu'il a choisi pour sa vie. Il essaie de réaliser ses rêves. Je le soutiendrai toujours." À propos de l'agent de Satriano, Nick Maytum. "Nous l'avons rencontré après avoir parlé à une personne qui travaille pour lui ici. Notre famille ne peut avoir que des mots gentils pour Nick et Federico et pour la façon dont ils nous ont aidés. Maytum n'est pas seulement son agent, c'est aussi une personne qui aime Martin." Sur les ambitions de carrière de son fils. "J'espère et je crois très loin. Il est normal qu'il veuille que ses rêves se réalisent. Jusqu'à présent, il a atteint tous les objectifs qu'il s'était fixés. Ensuite, mon désir personnel, comme celui de Martin, est de le voir un jour évoluer sous les couleurs de l'équipe nationale uruguayenne." Voici les mots de son père, Gerardo. L'enfance de son fils. "Normale. Très tranquille. Il a toujours été un enfant calme qui aimait être avec sa famille et jouer avec ses frères et amis du quartier. Bien sûr, il passait toute la journée avec un ballon de football." Son sentiment après avoir vu Martin marquer son premier but pour l'Inter. "Beaucoup de bonheur. Je l'ai félicité. Et je lui ai dit de continuer à travailler aussi dur qu'il le fait déjà. Il doit continuer sur cette voie, celle de la concentration absolue et de toujours se donner à 100%. Sa carrière ne fait que commencer, Martin sait qu'il a encore beaucoup à faire." Le rêve du jeune attaquant. "Devenir footballeur professionnel. Nous avons toujours parlé pendant son développement, j'ai essayé de lui donner des conseils précisément parce que j'étais aussi footballeur. Et je sais combien il est difficile d'y arriver. Mais il faut aussi se maintenir à certains niveaux." Son impression sur l'Inter. "Un immense club. Jouer pour un club comme celui-ci, la responsabilité est très grande. Martin doit être un professionnel exemplaire et continuer à profiter du moment présent. Ensuite, à l'entraînement, il travaille dur et apprend de ces champions qui sont ses coéquipiers." Son transfert chez les Nerazzurri. "Tout a été très rapide, le football est comme ça. L'important est qu'il se porte bien maintenant et qu'il se soit adapté au mode de vie italien." L'avenir de son fils. "Je pense qu'aucune limite ne doit être fixée. Il s'est beaucoup amélioré dans certains aspects où il avait besoin de grandir. Je vois qu'il prend grand soin de son corps, et cela se voit dans la vitesse qu'il a sur le terrain. Martin doit respecter l'environnement d'un club comme l'Inter et continuer à apprendre et à grandir."
  22. L'attaquant de 20 ans s'est livré à Inter TV après avoir marqué lors de récents matchs amicaux contre Lugano et Crotone. Martin Satriano a partagé son point de vue sur ce que c'est que de s'entraîner et de marquer pour l'équipe A dans une interview accordée à Inter TV. L'Uruguayen de 20 ans qui a joué pour la Primavera la saison dernière a été l'un des meilleurs joueurs de l'été de l'Inter, marquant contre Lugano et Crotone. Vous avez été l'une des stars de la pré-saison en marquant contre Lugano et Crotone. Comment ça s'est passé pour vous ? "Je suis ravi d'être ici et aussi que nous nous entraînions si bien. Nous devons continuer." Vous devez aussi être satisfait de vos buts ? "Oui, les buts sont importants et c'est toujours bon de marquer." Était-ce agréable d'entendre les éloges de Simone Inzaghi pour vous ? "Oui, cela signifie beaucoup pour moi qu'il ait dit ces choses. Je dois garder la tête baissée et continuer à travailler dur comme je l'ai toujours fait." Le coach vous a-t-il donné des instructions précises ? "Il fait ça tout le temps. Il me parle beaucoup. J'observe aussi les autres attaquants, tous, d'Andrea Pinamonti à Romelu Lukaku. Il faut essayer d'apprendre le plus possible d'eux." Vous avez joué à la fois comme avant-centre et comme deuxième attaquant. Lequel préférez vous? "Soit. C'est la même chose pour moi." Recevez-vous des conseils de vos coéquipiers ? "Oui, c'est si bon d'être ici. Les gars plus âgés me donnent toujours des conseils et ça aide vraiment." Vous venez d'Uruguay qui a une histoire de grands attaquants. Y en a-t-il un en particulier que vous essayez de prendre après ? "Pour l'Uruguay, je dirais Luis Suarez et Edinson Cavani. A l'Inter, Lukaku et Lautaro Martinez: ils sont tous les deux incroyables."
  23. Il était attendu et il n’a pas déçu : Parmi les protagonistes de cet important succès de l’Inter face à Crotone, lors de cette troisième sortie amicale des Nerazzurri, on retrouve Hakan Çalhanoğlu. Le numéro 20 sur le dos, l’ancien du Milan a été aligné par Inzaghi dans le rôle de Mezzala gauche au milieu du terrain. Un poste tactique qui semble bien correspondre aux caractéristiques du turc, étant donné qu’il a été l’auteur de deux passes décisives : Son corner a atterri sur la tête de Satriano, tandis que sa balle en profondeur a été très bien exploitée par Federico Dimarco. Hakan inscrira également le troisième but au marquoir, une prestation de très haut niveau, le tout en l’espace de 45 minutes de jeu! Simone Inzaghi décide de faire tourner à la reprise en faisant monter Romelu Lukaku, Stefano Sensi et Andrea Ranocchia en lieu et place de Satriano, Nainggolan et Kolarov. Le marquoir s’alourdira via Pinamonti qui avait touché du bois en première mi-temps. Stefano Sensi, qui se doit d’oublier son épouse de temps en temps, est également parvenu à aggraver le score. Çalhanoğlu se verra préserver par Inzaghi, lui qui sera remplacé à l’heure de jeu par Arturo Vidal. Le dernier but Nerazzurro portera la signature de Marcelo Brozovic, idéalement servi par Romelu Lukaku. Pour son premier match de reprise, si Romelu n’a pas débloquer son compteur but, celui-ci a confirmé qu’il restait un homme d’équipe L’Interview de Simone L’entraîneur de l’Inter s’est livré à Sky Sport au terme de la victoire 6-0 des Nerazzurri face à Crotone : “Je suis très satisfait, car nous avons disputé une excellente partie et nous avons réalisé un stage de plus de trois semaine de la meilleure des façons. Je suis dérangé par les pépins qu’ont connu D'Ambrosio et Gagliardini. Je suis très satisfait par ce qu’ont réalisé les garçons en 23 jours, et avec une excellente manière." L’idée de jeu ? Je pense qu’il nous manque encore des personnalités : Vecino et Perisic sont rentrés aujourd’hui et ont commencé à travailler. Lundi, Barella, Bastoni et Lautaro seront de retour, nous allons tous commencer à travailler tous ensemble et ce sera quelque chose de beau!" Çalhanoğlu Mezzala? "Nous l’avons recruté pour cette raison: Il a très bien travaillé avec ses équipiers et aujourd’hui il a vraiment été très bon, comme toute l’équipe : Nous venons d’affronter une équipe qui vient d’être reléguée de la Serie A et qui était très agressive." Satriano ? "C’est un garçon intéressant qui se donne chaque jour, il y a de l’entrainement derrière tout ça. Aujourd’hui, il était fatigué en fin de première mi-temps et je l’ai remplacé. Tout le mérite de son temps de jeu revient par ce qu'il propose à l'origine à l'entrainement. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Crotone Buteur(s): 10' Satriano, 22' Dimarco, 27' Çalhanoğlu, 56' Pinamonti, 58' Sensi, 65' Brozovic INTER (3-5-2) : Handanovic (Cordaz 72') ; Skriniar (Sottini 78'), De Vrij (Moretti 72'), Kolarov (Ranocchia 46') ; Darmian (Carboni 75'), Nainggolan (Sensi 46'), 77 Brozovic (Agoumé 72'), Calhanoglu (Vidal 59'), Dimarco (Zanotti 75') ; Satriano (Lukaku 46'), Pinamonti (Salcedo 72') Banc: Radu, Nunziatini T1: Simone Inzaghi. CROTONE (3-4-2-1) : Festa (Saro 46') ; Nedelcearu, Marrone, Mondonico ; Rispoli (Bruzzaniti 46'), Zanellato ( Juwara 57'), Vulic, Molina; Borello (Giannotti 46'), Rojas (Mulattieri 57'); Kargbo. Banc: D’Aprile, Tutyskinas, Zak, Ranieri, Yakubiv, Petriccione, Nanni, Mulattieri T1: Francesco Modesto ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Le patron fait le point après la victoire des Nerazzurri 6-0 sur Crotone en amical hier à Inter TV. Simone Inzaghi a salué le travail que ses joueurs ont fait jusqu'à présent en pré-saison après que l'Inter ait battu Crotone 6-0 lors de son dernier match d'échauffement Mercredi. Les Nerazzurri ont inscrit trois buts dans chaque mi-temps, avec six buteurs différents: Martin Satriano, Federico Dimarco et Hakan Calhanoglu avant la pause, et Andrea Pinamonti, Stefano Sensi et Marcelo Brozovic en deuxième période. "Je suis content aujourd'hui parce que les gars étaient excellents mais ils sont impeccables à l'entraînement depuis trois semaines maintenant." "C'est dommage pour les problèmes de blessures que Danilo D'Ambrosio et Roberto Gagliardini ont récupérés hier, mais je suis très satisfait du travail que nous avons accompli jusqu'à présent." "C'est pourquoi nous avons signé Calhanoglu. Il s'est très bien entraîné aussi et il a été excellent aujourd'hui, ils l'étaient tous. Nous avons bien géré nos adversaires et avons joué du bon football." "Martin Satriano, c'est un jeune joueur intéressant qui travaille fort. Il gagne son temps de jeu avec ses performances sur le terrain d'entraînement." "Matias Vecino et Ivan Perisic sont avec nous maintenant et Nicolo Barella, Alessandro Bastoni et Lautaro Martinez reviendront lundi, alors nous aurons enfin un contingent complet et tous pourront travailler ensemble . Ça va être bien."
  25. Apparaissant sur Sky Sport 24 hier, Giorgio Perinetti, directeur sportif de Sienne, a mis en valeur deux jeunes attaquants et Beppe Marotta. "Nous connaissons un peu les problèmes de l'entreprise à l'Inter mais Marotta travaille dur pour les résoudre, avec imagination. L'argent est ce qu'il est, pas seulement à l'Inter, et il faut de la patience pour trouver des solutions alternatives." "L'Inter a de bons jeunes joueurs, Satriano et Salcedo peuvent soudainement s'épanouir cette saison. Bien sûr, ce ne sont pas des certitudes et l'Inter a besoin de certitudes." L'Uruguayen Satriano s'est entraîné avec l'équipe première ce mois-ci après avoir impressionné pour la Primavera la saison dernière et a suscité l'intérêt de nombreux clubs. Salcedo a passé la dernière saison en prêt au Hellas Vérone et pourrait être prêt pour un autre départ au Stadio Giuseppe Meazza.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...