Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'matteo darmian'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information que nous relaye Tuttosport : "Jusqu'à il y a quelques semaines, l'Inter ne prévoyait pas cette possibilité, mais ces derniers jours, l'orientation du club a changé lors des réunions organisées pour analyser les performances de l'équipe et dont l’objectif est d’évaluer la préparation athlétique." "Quelque chose n'a pas fonctionné est sous les yeux de tous, même si selon les données en possession du Staff de Simone Inzaghi il n'y aurait pas de points alarmants et s’il est inutile de ne pas ressasser le passé, mais de se concentrer sur l'avenir, c’est parce que tous sont convaincu que le Tournant de la saison aura lieu après la Coupe du Monde au Qatar." "Et c’est précisément là où le Club compte s’envoler, étant donné que le 18 janvier, la Super Coupe d’Italie se disputera à Riyadh contre le Milan AC et le premier trophée revêtira une importance toute particulière à la lumière des étincelles qui ont produit les derniers derbys: Avec l'élimination de l'Italie, Simone Inzaghi aura beaucoup d’éléments avec qui travailler, comme les joueurs présents hier à Appiano : Alex Cordaz, Samir Handanovic, Danilo D’Ambrosio, Matteo Darmian, Roberto Gagliardini, Henrik Mkhitaryan, Hakan Çalhanoğlu et Romelu Lukaku. Mais le Big Rom sera lui "absent" car occupé au Mondial avec la Belgique. Toutefois, il y aura la présence des Francesco Acerbi, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Federico Dimarco, Edin Dzeko, Milan Skriniar et Raoul Bellanova, sans oublier Joaquin Correa et Robin Gosens qui ne sont pas sûr de disputer le Mondial avec l’Argentine et l'Allemagne." "Cette thématique sera d’ailleurs abordée aujourd'hui à la Pinetina lors de la rencontre entre Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Simone Inzaghi entouré de son staff. L'objectif est que tous se regardent droit dans les yeux pour tout mettre en œuvre pour inverser la tendance de la saison… Et un stage dans la chaleur qatarie pourrait, peut-être, être la première clé d'un nouveau départ après la Coupe du Monde." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Matteo Darmian Informations Générales Nom : Darmian Prénom : Matteo Poste : Défenseur Date de naissance : 02/12/1989 Lieu de naissance : Legnano Pays : Italie Taille : 183cm Poids : 70 Kg Numéro de maillot : Au club depuis : Septembre 2020 Position sur le terrain Biographie Matteo Darmian, né le 2 décembre 1989 à Legnano, est un footballeur international italien d'origine arménienne qui évolue au poste d'arrière latéral au Parme Calcio. Carrière en Clubs AC Milan Matteo a donné ses premiers coups de pied dans un ballon dans sa ville natale, à Rescaldina (MI), où l'entraîneur était son père Giovanni. [5] Il a ensuite grandi dans l'académie Jeunesse de Milan, un club dans lequel celui qui l'a découvert Beniamino Abate a joué un rôle dans le staff technique. Darmian a fait ses débuts absolus avec les Rossoneri avant même d'avoir 17 ans, le 28 novembre 2006 dans le match de Coppa Italia Brescia-Milan (1-2), entrant après la mi-temps pour remplacer Kakhaber Kaladze. Les débuts en Serie A ont eu lieu à l'âge de 17 ans, à Milan-Udinese (2-3) le 19 mai 2007, lorsqu'il est entré à la 67e minute pour remplacer Giuseppe Favalli. Au cours de la saison 2007-2008, il est repris dans l'équipe-première mais n'est pas utilisé. Durant cette période, il devient le Capitaine et le leader de l'équipe de Primavera. Avec celle-ci, il dispute 25 matchs avec un but en championnat lors de la saison 2007-2008. Le 21 décembre 2008, il monte au jeu lors de la seconde période mettant aux prises le Milan et l'Udinese (5-1). Il s'agit-là de sa deuxième apparition en Serie A, un an et sept mois après la première. Son aventure milanaise se terminera par 4 apparitions dans l'élite. Calcio Padova Le 17 juillet 2009, à l'âge de 19 ans, l'AC Milan l'a prêté à Padova en Serie B. Le 30 juillet 2009, il a été opéré suite à une fracture du scaphoïde de son pied gauche, ce qui l'a empêché de disputer les premiers mois de la saison.'entrer dans les premiers mois de la saison. Le 28 novembre 2009, il a fait ses débuts sous le maillot de Padova en Serie B lors du duel Padova-Vicenza (1-2). Il y remplacera Andrea Soncin à la 35e minute. Le 20 février 2010, il a marqué son premier but professionnel lors d'Ancona-Padova (2-2), un match valable pour la 26e journée. En fin de saison, son club se maintient en Serie B après un play-out face à Triestina. Le 24 juin 2010, Padova a annoncé la fin du prêt et, par conséquent, le retour du joueur à Milan. Il conclut sa première année en plein essor chez les professionnels avec 22 apparitions en championnat et 1 but. il aura joué également un match avec l'équipe Primavera. US Palerme Le 12 juillet 2010, Darmian est acheté en copropriété par Palerme , qui l'avait déjà inclus dans la liste des joueurs appelés pour le stage de pré-saison la veille du jour de son transfert. L'achat est acté à la Lega Serie A deux jours plus tard. Il a fait ses débuts avec le maillot rosanero le 16 septembre 2010 en jouant comme titulaire dans le match de la Ligue Europa Sparta Prague-Palerme (3-2), il s'agira de ses débuts dans l'absolu en Coupe d'Europe. Ses débuts en Serie A interviennent lors de la quatrième journée du championnat, en remplaçant Javier Pastore à la 92e minute lors de la victoire à l'extérieur pour 3-1 contre la Juventus. Le 6 février 2011, il disputait son premier match en tant que titulaire en championnat, lors du match à l'extérieur remporté contre Lecce pour 4-2 valable pour la 24e journée. Il sortira à la 33e minute sur blessure suite à distraction musculaire au premier degré du fléchisseur de la cuisse droite . Il clôturera sa saison positivement avec 16 apparitions réparties entre la Serie A, la Coppa Italie (perdue en finale contre l'Inter 3-1) et la Ligue Europa. Torino FC Après le renouvellement du partenariat entre Milan et Palerme le 23 juin 2011, le 12 juillet suivant, il est prêté à Turin, en Serie B. Il a fait ses débuts sous le maillot grenade le 13 août à l'occassion de Torino-Lumezzane (1-0) dans un match comptant pour le deuxième tour de la Coupe d'Italie. Il a marqué le premier but de Torino-Empoli lors de la 12e journée du championnat, ce qui a permis à son équipe de l'emporter pour 2-1. Lors de Bari-Turin (1-1) de la 15e journée, disputée le 13 novembre 2011, il est victime d'une une lésion du labrum cotyloïde avec épanchement endoarticulaire. En fin de saison, Torino est promu en Serie A. Il y aura disputé 33 matchs en championnat et 1 en Coupe d'Italie. Le 20 juin 2012, Palerme a racheté l'autre moitié de la carte du joueur de Milan pour 500 000 euros et le 5 juillet suivant, son retour à Turin a été officialisé avec la formule de copropriété pour 850 000 euros. Avec le Torino, il joue 30 parties en Serie A et 2 en Coupe d'Italie. Le 20 juin 2013, Torino acquis entièrement le joueur en déboursant 675 000 euros supplémentaires à Palerme. De façon globale, le Torino aura payé le joueur un peu plus de 1,5 millions d'euros. Lors de la saison 2013-2014, il a joué 37 matchs en Serie A en terminant par par une qualification pour l'UEFA Europa League après l'échec de l'octroi de la licence UEFA à Parme. Il comptera une titularisation en Coupe d'Italie Lors de sa première apparition dans la saison 2014-2015, le 7 août 2014, Matteo marque son premier but international lors du match retour du troisième tour de qualification de l'UEFA Europa League, une victoire 4-0 à domicile contre les Suédois de Brommapojkarna; le second arrive le 11 décembre de la même année, face à Copenhague. Il marquera également lors de la manche retour du seizième de finale de la coupe, le but décisif qui permettra au Torino de vaincre l'Athletic Bilbao 3-2 à San Mamès, le club est le premier club italien dans l'absolu à yparvenir. Il marquera également son dernier but de la saison lors d'un Derby Della Mole remporté après 20 ans de disette. Au total, avec le maillot du Torino, il aura disputé 151 matchs et marqué 6 buts. Manchester United Le 11 juillet 2015, il rejoint officiellement Manchester United contre un chèque de 18 millions €. Il signe un contrat de 4 ans (+1 an en option). Il marque son premier but d'une sublime volée contre Crystal Palace. Après une première saison compliquée à cause de problèmes d'adaptations, Matteo Darmian affiche une bien meilleure copie lors de la saison 2016-2017. Saison bien meilleure grâce aux nombreux succès des Mancuniens et à des performances plus rassurantes de sa part. Il est d'ailleurs titulaire lors de la finale de Ligue Europa 2017 remportée par les Mancuniens, il réalise un très bon match et soulève le premier trophée majeur de sa carrière. Parma Le 2 septembre 2019, il est transféré à titre définitif à Parme. Le 15 du même mois, il fait ses débuts avec les Emilians dans un match à domicile perdu contre Cagliari (1-3), fournissant à Antonino Barillà une passe décisive pour le but des parmesans. Le 25 juillet 2020, il a marqué son premier but avec Parme à l'occasion de la victoire 2-1 à domicile contre Brescia. En tout, il comptabilisera 34 apparitions, pour 1 but et 1 passe décisive. Internazionale Après une période de négociation, facilitée par la bonne entente liant Parme à l'Inter, il est transféré dans le courant du mois de septembre 2020. Il y retrouvera son mentor Antonio Conte qu'il a connu en équipe nationale italienne. Equipe Nationale Matteo Darmian atteint la finale du championnat d'Europe des moins de 19 ans 2008, en étant battu par l'Allemagne. Il joue son premier match en équipe d'Italie le 31 mai 2014 contre la République d'Irlande. Convoqué en équipe nationale lors du dernier match amical de préparation avant la Coupe du monde au Brésil, il figure le lendemain dans la liste des 23 joueurs retenus. Il fait donc partie de la Squadra Azzurra lors du mondial. Il joue trois matchs lors de cette compétition : contre l'Angleterre, le Costa Rica et l'Uruguay. Il inscrit son premier but avec l'équipe d'Italie le 10 octobre 2015 contre l'Azerbaïdjan, lors d'un match comptant pour les éliminatoires du Championnat d'Europe 2016. Le Saviez-Vous ? Matteo Darmian est en couple avec Francesca Cormanni. Ils se sont marié le 14 juin 2017 et sont les parents d'un petit Achile Palmarès Club Milan Vainqueur de l'UEFA Champions League: 2006-2007 Vainqueur de la Super Coupe de l'UEFA en 2006 Vainqueur de la Coupe du Monde des Club en 2007 Manchester United Vainqueur de la Coupe d'Angleterre 2015-2016 Vainqueur du Community Shield 2016 Vainqueur de la Coupe de la Ligue 2016-2017 Distinctions personnelles Gran Galà del calcio AIC: 2 Equipe-Type de l'année de l'Année : 2014, 2015 Pallone Azzurro: 2014 Parcours: En Club: 2006-2009: Milan 2009-2010: Padova 2010-2011: Palermo 2011-2015: Torino 2015-2019: Manchester United 2019-2020: Parma Septembre 2020: Internazionale En Sélection: 2006: Italia U-17 2006: Italia U-18 2007-2008: Italia U-19 2008-2010: Italia U-20 2009: Italia U-21 2014-2017: Italia ©Wikipedia & Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Le derby della Madonnina s’est soldé par notre deuxième défaite de la saison. L’Inter eût un blackout pendant une demie heure et le Milan en profita. Récit de cette triste soirée. Comme rapporté par le journal l’Equipe, pour répondre à la crise énergétique du pays, la Serie A va limiter à quatre heures l'utilisation des projecteurs dans les stades les jours de match. Comme le gouvernement français, le Championnat italien s'apprête à réduire sa consommation d'énergie dans les stades dans le but de répondre à la crise énergétique que traverse le pays. La Serie A a annoncé dans un communiqué publié vendredi mettre en vigueur une nouvelle règle pour limiter à quatre heures l'éclairage dans les stades italiens. Cette règle devrait permettre de réduire l'utilisation des projecteurs d'environ 25 %, pour faire face à la hausse drastique des prix de l'électricité. Lors des matches commençant entre 12 h 30 et 18 h, heure locale, les lumières ne seront allumées qu'une heure avant le coup d'envoi, contre 90 minutes auparavant. Les lumières s'allumeront encore 90 minutes avant le coup d'envoi pour les matches de la soirée. Voulant montrer l’exemple, notre Inter a été encore plus loin en coupant le jus pendant 30 minutes, soit 33% du temps du match. Si elle a effectué une économie d’énergie de 33%, elle a malheureusement laissé filer 3 points cruciaux dans la course au titre. Hé oui, l'Inter a perdu son derby della Madonnina, les Rossoneri étant sortis vainqueurs 3-2 grâce à un doublé de Leao et un but de Giroud. Un âpre combat en seconde période n'a pas suffi aux Nerazzurri qui ont pris les devants grâce à Brozovic avant de concéder 3 buts de suite. L’entrée de Dzeko, qui en a marqué un, a fait, un peu, la différence pour l'Inter, puis s'est rapproché de Lautaro et Calhanoglu dont les efforts ont été arrêtés par Maignan, qui a empêché les hommes d'Inzaghi d'en marquer un troisième. Ce n'était que la cinquième journée, mais la tension, les attentes et le désir d'encourager, de crier et de jouer étaient tous là, comme c'est toujours le cas avec le derby milanais. L'ambiance du stade, les chorégraphies, les regards des supporters et des joueurs avant le coup d'envoi : rien de tout cela n'a manqué. Les premiers échanges ont été tendus et le premier tir cadré a eu lieu à la 17e minute alors que Leao testait Handanovic. Cela avait été une vraie bataille jusque-là, avec les milieux de terrain se faisant face et Dumfries et Hernandez s'affrontant et récoltant des cartons jaunes. Les Nerazzurri essayaient de déplacer le ballon au sol pour avancer et avoir des occasions. À la 21e minute, l'Inter a pris les devants avec un mouvement brillamment travaillé, coupant complètement la défense milanaise. Le ballon a été joué vers Lautaro qui l'a protégé avec brio avant de trouver Correa. L'Argentin l'a ensuite transmis à Brozovic qui n'a commis aucune erreur en passant Maignan. Le but, cependant, a donné vie à Milan. Le match a radicalement changé alors que les Rossoneri contrôlaient le reste de la mi-temps. Avec Giroud en tête, les hôtes ont pressé l'Inter et causé toutes sortes de problèmes aux visiteurs. Les hommes d'Inzaghi avaient du mal avec leur jeu de construction, perdaient trop de balles et avaient du mal à gérer les courses des Rossoneri. L'égalisation est arrivée de cette manière alors que Tonali a intercepté une passe lâche de l'Inter au milieu et a passé à Leao, qui a fait le reste. 1-1. L'Inter n'a pas réussi à trouver une réponse alors que Milan mettait la pression. D'autres erreurs de passe ont donné des chances à Tonali et Hernandez. Aucun autre but n'est arrivé avant la pause, mais la seconde mi-temps a commencé comme la première s'était terminée. Le sang-froid faisait défaut pour l'Inter alors qu'ils luttaient pour bien construire. Ensuite, les Rossoneri ont frappé deux fois en l'espace de six minutes. Tout d'abord, Leao a récupéré le ballon pour Giroud qui a marqué du pied gauche (54e); puis, à l'heure de jeu, Leao a pu dribbler Bastoni et De Vrij, totalement fantomatique, et marquer le troisième but du Milan. C'était un énorme double coup mais un score juste à ce moment-là : 3-1. Cependant, l'Inter a alors retrouvé son courage et sa détermination et a commencé à menacer. Inzaghi a envoyé Dzeko et le Bosniaque a eu un impact immédiat, interceptant le centre de Darmian et réduisant le score. C'est un final qui a redynamisé les fans des Nerazzurri et qui a inquiété Milan. Pendant les 15 minutes suivantes, l'Inter a assiégé le but des Rossoneri. Lautaro a tiré dessus avec son gauche avant d'être repoussé par Maignan, qui a pu repousser sa tête. Il semblait qu'un but égaliseur se profilait à l'horizon : Dzeko a forcé Maignan à un autre arrêt, tandis que le gardien français a ensuite effectué un arrêt de haut vol pour écarter la fusée de Calhanoglu. C'était à la 77e minute, l'Inter ayant du mal à vraiment menacer le but des Rossoneri par la suite. Le match a tourné court pour les Nerazzurri, qui ont goûté à la défaite lors de la cinquième journée. Ce blackout d’une demie heure a couté très cher à l’Inter, 3 points. Il faudra resserrer cette défense pour le match contre le Bayern et qu’Inzaghi trouve une solution pérenne pour la lute au Scudetto. En effet, si nous perdons des points contre les grosses équipes, les espoirs de titre vont vite s’estomper. Si économiser de l’énergie pour éviter le gaspillage est une solution de bon sens, lors d’un derby, il n’y aucune économie à faire car un derby est un match qu’on gagne, pas qu'on joue. La Serie A va faire économiser 25% d’énergie pour le "bien" de la planète, l’Inter a économisé 33% pour rien. Feuille de match : MILAN 3-2 INTER Buteurs : 21' Brozovic (I), 28' Leao (M), 54' Giroud (M), 60' Leao (M), 67' Dzeko (I) MILAN (4-2-3-1) : 16 Maignan ; 2 Calabre (24 Kjaer 84'), 20 Kalulu, 23 Tomori, 19 Hernandez ; 8 Tonali (32 Pobega 84'), 4 Bennacer ; 30 Messias (, 56 Saelemaekers 73'), 90 De Ketelaere (10 Diaz 63'), 17 Leao ; 9 Giroud (27 Origines 73'). Remplaçants : 1 Tatarusanu, 83 Mirante, 5 Ballo Touré, 7 Adli, 14 Bakayoko, 21 Dest, 28 Thiaw, 40 Vranckx, 46 Gabbia. Entraîneur : Stefano Pioli. INTER (3-5-2) : 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 De Vrij (33 D'Ambrosio 84'), 95 Bastoni (32 Dimarco 63') ; 2 Dumfries, 23 Barella (22 Mkhitaryan 63'), 77 Brozovic, 20 Calhanoglu, 36 Darmian (8 Gosens 84') ; 10 Lautaro, 11 Correa (9 Dzeko 63'). Remplaçants : 21 Cordaz, 24 Onana, 5 Gagliardini, 12 Bellanova, 14 Asllani, 15 Acerbi, 45 Carboni. Entraîneur : Simone Inzaghi. Averti : Dumfries (I), Hernandez (M), Giroud (M), De Ketelaere (M), Tonali (M) Temps additionnel : 1' - 5' Note : Simone Inzaghi averti (I) Arbitre : Chiffi. Assistants : Meli, Peretti. Quatrième arbitre : Marcenaro. VAR : Di Paulo. Assistant VAR : Paganessi. Traduction alex_j via le site officiel et l'Equipe.
  4. Interviewé dans le cadre du MatchDay Program d’Inter-Cremonese, Matteo Darmian, s’est livré sur sa carrière de joueur: "Dans ma carrière, j’ai eu la chance de rencontrer et de partager tant d’expériences avec des personnes qui m’ont soutenu et qui m’ont fait grandir, d’anciens équipiers aux entraineurs, des amis à la Famille, tous ont toujours été à mes cotés." "Le football a toujours fait partie de ma vie, d'après-midi sur un terrain avec des amis à disputer de grands matchs. Ma détermination dans ma carrière a été l'un des ressorts qui m'a poussé à faire toujours mieux, même si le travail et l'esprit de sacrifice ont toujours été les éléments clés." "J'ai grandi dans une ville proche de Milan et c'est ma troisième année à l'Inter. Milan est une ville qui a marqué des étapes importantes de ma vie. A Turin j'ai vécu quatre années fantastiques, je suis arrivé comme un jeune garçon et grâce à la confiance de beaucoup de personnes j'ai mûri et j'ai réussi à faire des choses importantes. Ensuite, il y a eu Manchester, qui pour moi, reste une expérience très constructive." "Si je ferme les yeux et que je repense à mon enfance, l'image que j’ai est celle de l'oratoire Don Bosco de Rescaldina, où j'ai commencé à taper dans un ballon pour la première fois. Je jouais toujours au football, je passais du temps avec mes amis." "L'espoir de devenir footballeur était là et il était nourri par beaucoup de passion et l'envie de m'amuser, cela m'a poussé à poursuivre mon rêve. Pour ma part, je pense que des joueurs comme Zanetti et Maicon ont été une source d'inspiration pour de nombreux jeunes." "Mon but contre Cagliari n'est certainement pas le plus beau but que j'ai marqué, mais c'est certainement l'un des plus importants. Au Giuseppe Meazza, c’est avec ce but que nous avions fait un pas important vers la conquête du 19ème Scudetto. L'action a commencé sur la droite, Lukaku a lancé Hakimi, je suis arrivé au deuxième poteau et j'ai marqué ce but importantissime pour moi et l'équipe" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, selon Sky Sport, il y a un sérieux ballotage pour décider de qui accompagnera Lautaro Martinez vu l’absence de Romelu Lukaku qui sera quoiqu’il arrive au repos ce mardi : Joaquin Correa ou Edin Dzeko ? Pour l’heure n’est est écrit dans le marbre Mais la vraie révolution, selon le canal satellitaire, pourrait se retrouver dans les cages : "Il y a de bonnes chances de voir Onana titularisé, comme il est tout aussi possible de voir les retours de Gosens et de Çalhanoğlu. Reste à savoir qui sera présent sur l’aile droite entre Bellanova ou Darmian pour remplacer Dumfries : Tous ses choix dépendront de la séance d’aujourd’hui en prenant en considération les rencontres à venir face au Milan Ac et au Bayern, deux matchs qui ne laisseront que très peu de marge pour toute rotation." L’avis de Tuttosport : "La contre-indication principale serait de lancer Onana et de retirer le Capitaine, justement lors de la première rencontre qui suit le premier Ko de la saison. Toutefois, pour ne pas répéter l’erreur de la Gestion Radu, il serait bon et juste de tester le numéro un camerounais actuellement et non de risquer de devoir le lancer dans la bataille à un moment décisif de la saison." Pensez-vous voir Onana titulaire demain ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Le latéral de l'Inter Matteo Darmian estime que l'attaquant Romelu Lukaku est plus motivé que jamais pour avoir un impact important maintenant qu'il est de retour à l'Inter. S'adressant à la chaîne de télévision italienne SportMediaset, le joueur de 32 ans a félicité Lukaku pour avoir fait preuve d'encore plus de détermination et d'intensité que jamais, tout en expliquant que l'équipe n'était pas préoccupée par les rumeurs circulant sur une éventuelle grosse vente avant la fermeture de la fenêtre de transfert. Lukaku est parti courir après son but à ses 'second' débuts pour les Nerazzurri contre Lecce, et même s'il n'avait pas encore montré son meilleur avec maillot de l'Inter lors de ce match, il avait déjà des flashs du joueur qui propulsé l'équipe pour le titre de Serie A il y a deux saisons. Darmian travaille tous les jours avec le Belge à l'entraînement et a vu le niveau de motivation dont il dispose pour avoir un impact majeur dès maintenant qu'il a obtenu son retour à l'Inter de Chelsea qui n'avait pas grand intérêt à le garder. "Il est plein d'énergie et déterminé", a déclaré Darmian à propos de Lukaku, "il a un grand désir de réussir. Nous avons trouvé qu'il était le même joueur qu'il était quand il est parti, mais maintenant avec une détermination encore plus grande." Concernant les objectifs des Nerazzurri pour la saison, le joueur de 32 ans a déclaré que "Lorsque vous jouez pour l'Inter, vos objectifs sont toujours de haut niveau. On va se battre jusqu'au bout, comme ce fut le cas la saison dernière." Et concernant les rumeurs de transfert entourant les Nerazzurri, Darmian a déclaré que "Nous essayons de nous concentrer sur le terrain, nous ne prêtons pas attention à ce qui se dit à l'extérieur." ®Interkhero - Internazionale.fr via sempreinter
  7. Simone Inzaghi pense que les Nerazzurri ont été le sujet de beaucoup de spéculations de transferts, et qu'il est toujours présumé qu'ils vont vendre des gros joueurs plutôt qu'en faire venir. S'adressant à Sky Sport Italia après la victoire de son équipe 2-1 sur le terrain de Lecce dans le premier match de la saison 2022/23, le coach Interiste réitère ce qu'il a dit vendredi en conférence de presse. À savoir qu'il espère que l'équipe sera maintenue telle qu'elle est malgré les rumeurs annonçant le départ de joueurs. Les mots du coach arrivent à un moment où un nuage d'incertitude plane au dessus de la tête des Nerazzurri à cause d'intérêts rapportés par la presse pour des joueurs clés comme Denzel Dumfries ou Milan Škriniar, mais il pense que les journalistes sont responsables pour mettre l'accent sur ces rumeurs : "Je n'ai pas envie de plaisanter à ce sujet", dit-il. "Les autres équipes achètent des joueurs tous les jours pendant que nous, nous apparaissons dans les journaux uniquement quand nous vendons, mais nous serions aussi favoris..." A-t-il une quelconque indication de la direction qu'une telle vente est en approche ? "Absolument pas, mais je veux réitérer que l'équipe est celle-ci et que nous avons seulement besoin d'un défenseur central en remplacement de Ranocchia car nous sommes engagés sur 3 fronts, et le club s'en occupe." Au sujet de la victoire tardive de son équipe, le coach déclare : "C'était une victoire que nous voulions de tous nos cœurs. Nous nous en sommes crus capables jusqu'à la fin." "Et c'est l'aspect le plus positif de la soirée, parce qu'après la première demi heure où nous avons bien joué, nous avons perdu notre calme après une faute sur Lautaro. Nous allons devoir analyser pourquoi nous avons dû attendre jusqu'à la 95ème minute pour marquer le but de la victoire." Concernant son utilisation des remplaçants durant la partie : "J'ai de nombreuses solutions sur le banc. Ces joueurs qui sont rentrés ont très bien joué, tout comme ceux qui ont démarré." "Vers la fin nous jouions moins un football de possession et nous allions plus directement dans la surface. Nous aurions pu marquer avant, mais nous devions tuer le match plus tôt." Concernant les titularisations de Darmian et Dimarco à la place de Dumfries et Bastoni : "J'avais des doutes jusqu'à ce matin." "Puis j'ai décidé que Dumfries serait plus décisif en rentrant en cours de match (Ndlr : bien vu!), alors que Darmian et Gosens ont très bien joué jusqu'à leurs sorties." "Bastoni doit encore améliorer sa condition physique, mais c'est la même chose pour tout ceux qui sont revenus tard." "Nous savons que les matchs peuvent être décidés jusque dans les dernières minutes, donc c'est normal de voir des buts inscrits quand les deux équipes sont fatiguées." "Ce soir sous avons fini en jouant en 4-2-4. Quand vous avez la chance de pouvoir mettre Dzeko et Lukaku dans la surface, ça rend les choses difficiles pour l'adversaire." L'équipe avait-elle besoin d'un déclic psychologique ? "Non, mais nous devions commencer par gagner; Nous sommes matures en tant qu'équipe. Nous avons perdu de notre contenance après la faute sur Lautaro mais les images montrent ce qu'il s'est passé, pas besoin de plus de controverse." C'est la crise à l'Inter... Selon la presse. ©Internazionale.fr, via Sempreinter.com & Sport.sky.it - Traduction Trent_FCI
  8. En effet, le mois de juin 2023 sera le mois le plus important de l’Inter pour son avenir, plusieurs forces en présence pourraient prendre la poudre d’escampette! Nos confrères de Fcinter1908.it se sont penché secteur par secteurs! Les gardiens "Ces derniers jour a été officialisé la prolongation du contrat de Samir Handanovic, le Capitaine et Leader du Vestiaire de l’Inter. André Onana est arrivé, mais il débutera son aventure Nerazzurra en tant que second. Simone Inzaghi misera encore sur le slovène, du mois, initialement. Au 30 juin 2023, son départ sera probablement acté. A noter qu’Alex Cordaz, le troisième gardien de l’Inter, sera aussi en fin de contrat au 30 juin 2023." La défense "Milan Skriniar et Stefan De Vrij représentent les noms les plus ronflants : Le slovaque est au cœur du mercato, mais en cas de permanence, le club est prêt à renouveler son contrat actuel qui prendra fin au 30 juin 2023. Il reste encore à définir le futur de De Vrij vu que les négociations pour un renouvellement n’ont pas débutés et que de réelles demandes ne sont jamais arrivées. Mais les deux Nerazzurri ne sont pas les à voir leur contrat se terminer au 30 juin 2023 : Henrique Dalbert, qui ne fait pas parti des plans de l’Inter et qui est actuellement blessé, et Danilo D’Ambrosio, qui reste, lui, l’un des leaders absolu du vestiaire." Les milieux de terrain "Au net de la situation de Raoul Bellanova, prêté avec une option d’achat par Cagliari et de Kristjan Asllani, qui sera formellement en fin de contrat au 30 juin 2023, mais qui fait l’objet d’un prêt avec obligation d’achat avec l’Empoli, il y a lieu de réfléchir sur la situation relative à deux autres joueurs de ce secteur : En effet, les contrats de Roberto Gagliardini, pisté par Monza, et de Matteo Darmian arriveront à expiration." L’attaque "L'attaque est le rempart qui, l’an prochain voir même avant, pourrait faire l’objet de la plus importante des révolutions: Alexis Sanchez sera très probablement vendu lors de cette session estivale, alors qu’il reste quelques situations encore à définir tel que l’avenir de Romelu Lukaku, qui est prêté exclusivement jusqu’au 30 juin, mais qui a déjà fait part de son intention de tout faire pour rester Nerazzurro. Outre Lukaku, Edin Dzeko arrivera également en fin de contrat" Pensez-vous que l’Inter prolongera le mythique Gagliardini ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C’est désormais Officiel, le Scudetto sera décerné en Italie le samedi 22 mai sur le coup de 20h. Si le Milan est tout proche de l’emporter, l’Inter a décidé de proposer aux Cugini une Finale à distance. Et si le Milan dispose de deux résultat sur trois positif, pour être Champion, il y a lieu de ce souvenir du 14 mai 2000 turinois, du triste 5 mai 2002 ou bien plus proche de ce fameux Lazio-Inter à l’Olimpico marqué par la victoire des Hommes de Luciano Spalletti Certes, l’Inter n’a plus son destin entre ses mains, mais la défaite face à Bologne aurait également très bien pu se produire au mois de janvier. Dans cette dernière ligne droite, les Nerazzurri et les Rossoneri se rendent coup pour coup, sans perdre le moindre moins ! Et Si le Milan a terrassé une Atalanta au rabais de Gian Piero Gasperini, l’Inter a surclassé Cagliari malgré les difficultés et un stade sarde bouillant: Dans le premier quart d’heure un but refusé de Milan Skriniar via la Var donnait le ton avant d’assister à un but Ronaldinesque de Matteo Darmian de la tête à la 25’... Inter-Sampdoria affichera Sold-out! L’Inter fatiguée de sa Finale de la Coupe d’Italie joue un match sérieux et Lautaro Martinez double la mise à la 51’. Toutefois le bijou de la soirée est à mettre à l’actif de Lykogiannis qui envoie un missile surpuissant à l’entrée de la surface, Handanovic, pour le coup, ne peut absolument rien. Dans une fin de match quelques peu débridée, Lautaro Martinez mettra fins aux espoirs sarde en réalisant un doublé et en franchissant de la sorte, ce soir, le palier des 20 buts inscrit en Serie A en une saison. Place à présent au duel à distance, qui aura lieu le dimanche 22 juin à 18h00 et qui verra tout le peuple Nerazzurro soutenir Scamacca, Fratesi, Berardi et Raspadori pour ne citer qu’eux: Peu de personne croyaient en cette Inter déboussolée en début de saison : Disputer le titre lors de la dernière journée avec deux Coupes remportées face à la Juventus restera quoiqu’il arrive un très bel accomplissement pour la première saison de Simone Inzaghi arrivé en plein chaos à Appiano Gentile. Son meilleur résultat restera quoiqu’il arrive l’Historique victoire à Anfield Road face à Liverpool, qui n’aura connu là que sa seule et unique défaite à domicile en 2022 ! Chapeau Bas Mister! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Cagliari 1-3 Inter Buteur(s): 25' Darmian (I), 51', 84' Lautaro Martinez (I), 54' Lykogiannis(C) Cagliari: 28 Cragno; 23 Ceppitelli, 15 Altare (79' 44 Carboni), 22 Lykogiannis; 12 Bellanova, 6 Rog (56' 18 Nandez), 27 Grassi, 8 Marin (78' 4 Baselli), 29 Dalbert; 10 Joao Pedro, 30 Pavoletti (56' 9 Keita) Banc: 1 Aresti, 14 Deiola, 16 Strootman, 20 Pereiro, 21 Luvumbo, 25 Zappa, 40 Walukiewicz, 66 Lovato T1: Alessandro Agostini Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (70' 33 D'Ambrosio); 36 Darmian (58' 2 Dumfries), 23 Barella (58' 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic; 9 Dzeko (70'19 Correa), 10 Lautaro Martinez Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 7 Sanchez, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 22 Vidal, 32 Dimarco, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Doveri VAR: Di Bello Averti(s): Darmian (I), Çalhanoğlu (I) Expulsé(s) : / Affluence: 15.443 tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Le défenseur de l'Inter Matteo Darmian a souligné le fait que les Nerazzurri voulaient absolument remporter la Coppa Italia cette saison, selon un rapport des médias audiovisuels italiens hier soir. S'exprimant aux micros de Sport Mediaset après la victoire 4-2 contre la Juventus, le défenseur italien a expliqué que les joueurs voulaient vraiment un autre trophée cette saison et que la Coppa Italia représentait la meilleure occasion de le livrer aux fans. "C'était un trophée important pour nous, les fans et le club. Nous voulions un autre trophée cette saison et dès la première minute, nous avons essayé de mettre la Juve en difficulté. Nous avons pris l'avantage, mais en deux minutes, ils ont renversé le match. Mais nous n'avons pas perdu notre concentration et nous l'avons à nouveau renversé." On a fait remarquer à Matteo Darmian que l'Inter a été victime d'un retournement de situation en seconde période, mais ils ne se sont pas laissés affecter et ont monté leur propre retournement de situation. "Chaque match est unique. Ce soir, il était important de gagner et nous avons réussi, maintenant nous célébrons et ensuite nous replongeons dans le championnat." L'Inter est à deux points de l'AC Milan au classement de la Serie A avant les deux derniers matchs de la saison. Les Nerazzurri savent qu'ils ont besoin que les Rossoneri fassent un faux pas s'ils veulent avoir une chance de remporter un deuxième Scudetto consécutif. "On ne sait jamais, dans le football rien n'est acquis. Nous savons que nous devons gagner les deux et que le Milan doit faire une erreur". ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  11. Ivan Perisic, Samir Handanovic, Stefan De Vrij, Alessandro Bastoni, Matteo Darmian et Lautaro Martinez se sont livrés à Inter TV Ivan "J’ai toujours cru à la victoire, même lorsque nous étions mené 2-1, j’étais convaincu que nous pourrions l’emporter, nous avion bien réagi. Lorsque tu es dans une équipe aussi forte, tout devient facile, nous avons encore deux match à disputer, à gagner et à attendre." Y croyez-vous ? "Toujours." Samir "Je suis très fier, c’était une très belle partie, les Tifosi aussi sont heureux, nous avons bien joué, mis à part un passage à vide où nous avons pris deux buts, mais nous l’avons remporté avec mérite." Le doublé de Perisic ? "Je joue avec lui depuis des années, je sais très bien que je peux me fier à lui comme aux autres, même lorsque nous vivions des périodes délicates. Lorsque j’ai vu son second but, j’ai éprouvé un sentiment spécial." EPIC FAIL DE BROZO! Stefan "Il y a tant de satisfaction pour cette Coupe, pour cette victoire, nous sommes si heureux. En première période, nous avions commencé à souffrir un peu, mais nous étions rentré avec l’avantage au score, en seconde mi-temps, ils ont inscrit deux buts, c’était devenu difficile, mais nous sommes parvenu à rentrer à la maison en empochant la Victoire." Alessandro "Je me sens bien, c’était important pour moi d’être ici, nous repartons avec une grande victoire et je suis heureux, c’est une belle saison jusqu’à présent et je veux objectivement la terminer de la meilleure des façons. Nous savons que cela ne dépend pas que de nous, mais nous verrons ce qu’il se passera et nous donnerons le maximum." Lautaro "Après la rencontre face à Empoli, j’ai immédiatement pensé à cette Coupe, nous avons réalisé un travail incroyable, nous la méritons. Je la voulais à tous les coups, pour les Tifosi, pour nous, pour le Club, pour tous ceux qui travaillent au quotidien pour cette équipe. Le Courage ne manque pas à cette équipe, nous voulons porter l’Inter au sommet, je pense à ce soir, et à faire la fête, puis nous penserons aux deux derniers matchs du championnat. Nous sommes boosté même si nous devons reprendre nos forces." Le fait que je n’ai pas marqué ? "L’important, c’est que l’Inter gagne." Fier de vous les Gars ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C’est une information en provenance de nos confrères de Fcinternews.it et Fcinter1908.it, l’Inter peut respirer: Elle retrouve ses pépites au moment le plus important de la saison! Nicolò Barella est sorti en boitant à la fin du match contre l'Udinese après s'être touché le genou droit. Après les propos rassurants de Simone Inzaghi lors de la conférence d'après-match ("il semble qu'il ne s'agisse que d'une contusion grave, les médecins m'ont rassuré. Nous allons croiser les doigts"), ceux du joueur lui-même sont arrivés. En quittant la Dacia Arena, le milieu de terrain s'est arrêté pour prendre quelques selfies avec les Tifosi. Lorsqu'on lui a demandé comment il allait, il a répondu par un réconfortant "je vais bien"... Déjà ce mardi, Nicolò devrait faire partie de l’entrainement de groupe et retrouver le maillot de titulaire pour la rencontre face à Empoli. Simone Inzaghi pourra également aligner Hakan Çalhanoğlu de retour de suspension! Alessandro Bastoni est également sur le retour: Le Champion d'Europe n'a fait qu'un travail de récupération aujourd'hui sur un vélo d'appartement et dans la piscine en raison de la blessure au niveau du soléaire de sa jambe gauche dont il a été victime avant Bologne. La blessure est toutefois minime, quelques millimètres seulement, de sorte que l'évolution sera évaluée quotidiennement. Il n'est pas exclu que Bastoni soit disponible pour Empoli, et il semble certain qu’il sera présent pour la finale de la Coppa Italia contre la Juventus. Pour le match de ce vendredi, Denzel Dumfries pourrait et devrait prendre place à la place de Matteo Darmian. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En premier lieu, Beppe Marotta s’est livré sur la disparition de Mino Raiola "Je suis attristé par cette disparition soudaine d'une personne qui me mettait parfois mal à l'aise par sa façon dure de dire les choses, mais ce qu'il disait, il le disait pour le bon déroulement des échanges. D'un point de vue professionnel, je n’ai rien à reprocher car avoir eu un interlocuteur comme lui, c'était avoir un interlocuteur compétent qui savait veiller aux intérêts de ses clients tout en respectant les autres parties." Combien de fois nous sommes-nous disputés ? "Plusieurs fois, mais que des querelles de bon aloi, cela fait partie du jeu: Cela montre à quel point chacun croit aveuglément en son travail". Stefan De Vrij "Objectivement, c’est une disparition énorme et inattendue très douloureuse." Lautaro Martinez "Je suis content d’avoir marqué car nous sommes parvenu à gagner une partie compliquée, difficile et physique. Nous avons été à la hauteur et nous sommes content de cela." Les titres en jeu ? "Nous allons bien, nous savons que nous avons perdu des points importants et que nous devons continuer à chasser : Nous voulons le gagner et il y a aussi la Coupe d’Italie. Nous devons récupérer et nous préparer pour la prochaine rencontre." L’Udinese? "C’est une équipe physique, qui joue l’homme et le contre, nous étions préparé et nous avons souffert encore une fois dans les dernières minutes, mais nous sommes parvenu à gagner. Nous allons nous préparer pour le prochain match car il sera encore plus difficile vu que la saison se termine : Nous avons l’obligation de gagner." Que vous faut-il ? "Être plus un groupe, plus une équipe, dans ce genre de moment, nous devons être des frères sur le terrain, nous n’avons plus de temps et de points à perdre, nous savons ce que nous devons faire et ce qu’il faudra faire pour gagner : Basta." Matteo Darmian "Nous savions que depuis le faux-pas de Bologne que les trois points de ce soir étaient fondamentaux et qu’il fallait répondre à la victoire du Milan. C’est logique que l’Udinese a ré-ouvert la rencontre et que nous ayons souffert, mais nous sommes resté lucide. A présent, nous devons continuer à y croire et voir comment cela va se terminer, c’était un match que nous aurions dû mieux gérer, nous avons été bon pour nous relancer, cela démontre que le groupe est uni." "Il y a peu à dire car nous savions à quel point il était important de gagner encore plus suite à la victoire du Milan. Nous avons toujours cherché à rester concentrer et à aller de l’avant confiant. Nous devons y croire car nous sommes encore là, nous ferons tout pour atteindre notre objectif en sachant que les autres se doivent de faire un faux pas. Nous devons poursuivre notre parcours sans regarder le Milan." "Vendredi nous serons sur le terrain en allant à la guerre car d’ici à la fin de saison, il n’y aura plus de match facile. Après Empoli, nous nous concentrerons sur la Finale de la Coupe d’Italie, qui est aussi notre objectif: Nous regardons avec confiance cette fin de saison!" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. L’Inter de Simone Inzaghi a battu la Roma de José Mourinho. Au terme de ce match, Simone Inzaghi s’est livré à Dazn: "Je tenais énormément à cette partie, où nous arrivions trois jours après un Derby où nous avions énormément donné face à un adversaire de valeur absolue, en forme. Nous devions proposer sur le terrain une prestation valeureuse et les garçons ont été très brave." La gestion de Lautaro ? "Il avait besoin de marquer, il n’a jamais été un problème. Il y a des périodes comme ça, où il n’y parvenait pas, mais il se présentait toujours devant le gardien. Et même, il s’entraîne toujours de la meilleure des façons, quelque fois, il était juste qu’il soit mis au repos, à présent il est très bon et il devra continuer de la sorte comme tous nos attaquants." "Nous faisions face à un adversaire qui, lors de la première période, avait décidé de marquer Brozovic. En seconde période, j’ai donné de la liberté à Skriniar. La Roma n’avait plus perdu depuis de très nombreux matchs et nous devions bien aborder la rencontre... Les garçons ont été bon pour récupérer rapidement et réaliser un grand match, un match de qualité, en véritable équipe." 'Les garçons ont réalisé un très grand match en sachant que c’était le point de départ : Si nous comptabilisons 5 victoires de suite, nous avons tout de même perdu du terrain : Nous sommes derrière et nous devons chasser : Finalement, mercredi, nous défierons Bologne dans ce match en retard et nous devrons préparer cette rencontre de la meilleure des façon en trois jours et demi." Avez-vous en poche une partie du Scudetto ? "Je me présente avec une victoire importantissime, nous sommes dans une période intense avec une Finale de la Coupe d’Italie à laquelle nous tenions de toutes nos forces. Nous devrons être bons pour savoir gérer nos forces physiques et mentales car les parties sont nombreuses et rapprochées: Mais nous sommes prêt et nous voulons les jouer avec le torse bombé: Nos derniers matchs en sont une grande démonstration." Perisic et Dumfries ? "Ils réalisent un travail important, je savais que la défense centrale de Roma allait se montrer très agressive sur nos deux attaquants. En ce sens, la ligne de cinq avait plus de liberté et Dumfries avait été mis au repos : Darmian avait joué le Derby en réalisant un très grandissime match. Gosens se sent très bien et son heure arrivera, comme pour tout le monde." Était-ce un problème de mentalité ? "C’est évident qu’il fallait une victoire comme celle sur la Juve, nous étions dans une période où les résultats faisaient défaut car les statistiques démontraient que nous tirions et que nous nous créions énormément. Nous avions besoin d’une victoire importante! A présent, nous en avons réalisé quatre de suite, mais cela ne suffit pas mais je tiens à féliciter les garçons." Mourinho ? "Nous nous sommes souhaité bonne chance l’un l’autre. Il a toujours été gentil avec moi: C’est un entraîneur spéciale avec lequel, avant la rencontre en Coupe d’Italie, j’avais échangé durant 45 minutes sur le football. Je ne le connaissais pas personnellement, j’ai appris à le connaitre et c’est vraiment un plaisir de parler avec lui." Avez-vous échangé avec vos anciens joueurs de la Lazio ? "Non, je n’ai pas échangé avec, mais quoiqu’il arrive, je soutiendrai toujours la Lazio." Mou qui aime l’Inter, Simone la Lazio, la raison du cœur a-t ’elle sa place dans le monde du Calcio selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Après avoir giflé le Milan en Coupe d’Italie, l’Inter s’apprête à accueillir l’As Roma dans un Giuseppe Meazza comble dans le cadre de cette 34ème journée de Serie A. Pour l’occasion, et si José Mourinho s’est abstenu pour la troisième fois de toute conférence, Simone Inzaghi s’est, lui, livré en conférence d’avant-match Il y a un très grand enthousiasme aussi bien à l’Inter qu’à la Roma : A quel type de match vous attendez-vous ? "Nous savons que demain, nous ferons face à l’une des équipes parmi les plus forte du Championnat, elle traverse une excellente passe et elle est entraînée par un très grand entraîneur, nous connaissons tous son Histoire ici avec l’Inter. Nous réalisons de très belles choses et demain nous devrons l’affronter avec une très grande attention, car cette rencontre est pour nous, très très importante." Comment est-ce possible de penser à écarter Correa ? "Vous le savez…Il a réalisé une excellente rencontre comme ses équipiers d’ailleurs., Aujourd’hui, il y aura l’entrainement de l’après-midi et un décrassage demain où j’évaluerais l’état de forme de chaque joueur, je dirais que tous sont disponible mis à part Vidal qui souffre d’une sale entorse depuis la fin du Derby, Je déciderai demain matin quelle sera la meilleure formation pour jouer la Roma." Est-ce que cette rencontre est le passage obligé vers le Scudetto ? Quelles sont les certitudes dont a conscience l’équipe en ce moment ? "La partie de ce mardi nous a donné tellement de convictions. Nous avons réalisé un très grand match et nous disputerons une nouvelle finale. C’était très important, nous avons nos convictions propres. Durant une période nous avons récolté moins que ce que nous aurions dû avoir, mais nous n'avons jamais perdu. Et à présent nous sommes tous là, et nous sommes prêts à disputer cette fin de championnat de la meilleure des façons." Quelle est la qualité la plus importante à laquelle vous vous attendez, vous et l’équipe ? "Nous savons qu’il nous reste encore un mois d’ici à la fin de la saison, nous avons encore tellement de matchs si proches, nous devons rester tranquilles, sereins et nous préparer au mieux pour la rencontre suivante. Nous avons remporté un Derby important, nous disputerons une finale, mais nous devons surtout et maintenant penser au match de demain face à une équipe qui se sent bien physiquement et mentalement : course, agressivité et déterminations seront utiles pour défier la Roma. Nous ferons face à tellement d’équipes différentes qui, d’ici à la fin de saison, chercheront à nous créer des problèmes." Est-ce juste de dire qu’entre demain et mercredi prochain, le Scudetto de l’Inter se joue ? "Cette semaine nous faisions face à 3 rencontres importantissimes pour nous et nous en étions conscients. Nous savons que nous devrons faire preuve d’une grande lucidité pour nous préparer à faire face à autant de matchs chaque semaine. L’équipe est déjà passée par là." "Avec la Finale de la Coupe d’Italie et en incluant la Super Coupe d’Italie, nous aurons disputé 52 ou 53 matchs, nous devrons nous montrer bons : il nous reste six finales à disputer d’ici la fin de saison." Est-ce négatif ou pas de jouer deux rencontres en plus que vos rivaux ? "Négatif non, nous allons disputer une finale, nous avons tout donné de nous même pour réaliser ce grand parcours. J’aurais déjà voulu jouer Bologne lorsqu’il le fallait, mais la Pandémie ne nous l’a pas permis et à présent nous sommes en fin de saison. Nous devrons toujours être en alerte et j’ai de grands joueurs d’expérience qui savent comment récupérer mentalement depuis les efforts fournis". Allegri, lors de l’après-match face à Bologne a déclaré avoir perdu le Championnat suite à sa défaite contre l’Inter. Est-ce que cette victoire est si décisive pour le Scudetto ? "Non, elle a été importante au vu du moment délicat que nous traversions, mais je dis depuis le 8 juillet que nous réalisons de l’excellent travail : Les garçons sont sérieux, toujours concentrés avec l’envie de travailler de la meilleure des façons, et depuis le début de saison, nous avons relevé notre niveau et les attentes qui avaient été placées en nous : nous n'avons jamais été découragés, au contraire, ce match nous a donné un boost supplémentaire pour terminer le mois de la meilleure façon possible. Il nous reste un long parcours, et j'espère que je pourrais choisir parmi tous les joueurs disponibles." 7 matchs en 29 jours…. Le turnover passera-t-il aussi par le milieu de terrain ? "Nous savons tous que le milieu de terrain est le secteur qui joue le plus, mais j’ai Vidal, Gagliardini, Vecino à disposition, on parle moins d’eux, mais ils s’entrainement parfaitement quotidiennement, ils se montrent disponibles et ils me seront d’une précieuse aide d’ici à la fin de la saison. Vidal est entré de nombreuses fois en cours de match. Sur le 3-0, il y a laissé sa cheville, j’espère qu’il sera déjà de retour face à Bologne et que son arrêt soit le plus court possible." Etes-vous fatigué que l’on parle toujours de tout, mais jamais des objectifs atteints ? "Ma plus grande satisfaction est d’avoir décroché une nouvelle finale. Notre classe arbitrale est parmi les meilleurs d’Europe et nous sommes chanceux de l’avoir. Les arbitres peuvent aussi se tromper comme nous les entraîneurs, comme les joueurs, dans une période du championnat tu as toujours des épisodes favorables et défavorable qui s’équilibrent." Quels sont vos attentes ? "Inter-Roma est pour nous une finale, c’est une partie importantissime. La Roma est une équipe de grande valeur qui n’a plus perdu depuis le 9 janvier face à la Juve, soit depuis trois mois et demi. Nous devons nous préparer au mieux à cette grande rencontre." Est-ce possible de faire coexister Gosens et Perisic ensemble ? Ivan peut-il aussi jouer comme Mezzala? "Ce sont deux joueurs de très grand talent et qui s’entendent très bien ensemble. Je les ai déjà alignés ensemble face à Vérone, en alignant Perisic plus haut, comme attaquant, lors des 20 dernières minutes. Je pourrais aussi aligner Perisic à droite, mais j’ai déjà Dumfries et Darmian qui réalisent un très grand championnat. Je suis content de pouvoir compter sur eux à gauche, c’est une chance de les avoir tous les deux, ici ensemble, et en bonne conditions." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. 5 février 2022, 74’ Olivier Giroud charge fautivement Alexis Sanchez avant de conclure une action qui fera couler beaucoup d’encre, pire encore trois minutes plus tard, il inscrira un doublé qui plongera les Nerazzurri dans une période de tourmente... 19 avril 2022, le Milan n’est pas parvenu à tuer l’Inter, bien au contraire, en cas de victoire sur Bologne, les Nerazzurri seront devant au classement, mais un contentieux est à régler et les Nerazzurri l’ont mauvaise depuis un peu plus de deux mois. Pour quel résultat ? Une destruction totale au Giuseppe Meazza du Milan Rossonero. Motivé comme jamais, les Nerazzurri n’auront pas mis longtemps pour démonter le Diavolo, la première cartouche tombera immédiatement, dès la troisième minute de jeu suite à une splendide reprise de volée de Lautaro Martinez idéalement servi par Matteo Darmian à l’intérieur de la surface de réparation, un tir qui ne laisse aucune change à Mike Maignan. Le Toro argentin, véritablement "On Fire" doublera la mise à la 40’ après avoir été lancé en profondeur par son compatriote Joaquin Correa. Devançant le portier français, Lauti permet à l’Inter de faire le break au meilleur moment. A la reprise, l’Inter décide de gérer le Milan et ses différents assauts, et comme le Karma existe un but sera refusé à Bennacer pour un prétendu hors-jeu de Kalulu: Alexis en février, Bennacer en avril, les compteurs sont à égalité. Enfin et pour le plus grand plaisir de l’Imperatore, Robin Gosens triplera la mise à la 82’ en inscrivant également son premier but sous ses nouvelles couleurs suite à une excellente remise de Marcelo Brozovic. Simone Inzaghi peut être fier de son Inter qui, 11 ans après sa dernière finale de Coupe d’Italie, pourra, en ce mois de mai, prétendre à la Couronne. Qui plus est l’impact psychologique est plus que jamais fondamental en cette fin de saison avec une destruction totale du second club de Milan, cette victoire Nerazzurra boostera à coup sur les Nerazzurri dans ce sprint finale, mais cette Victoire Nerazzurra pourrait et devrait ôter tout repère aux Cugini. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-0 Milan Buteur(s): 4', 40' Lautaro Martinez, 82' Gosens Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (79' 33 D'Ambrosio) 36 Darmian, 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu (73' 22 Vidal), 14 Perisic (79' 18 Gosens); 10 Lautaro Martinez (70' 9 Dzeko), 19 Correa (70' 7 Sanchez) Banc: 97 Radu, 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 32 Dimarco, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Milan: 16 Maignan; 2 Calabria (73' 46 Gabbia), 20 Kalulu, 23 Tomori, 19 Hernandez; 8 Tonali (46' 10 Diaz), 4 Bennacer (73' 33 Krunic); 56 Saelemaekers (46' 30 Messias), 79 Kessie, 17 Leao (86' 22 Lazetic); 9 Giroud Banc: 1 Tatarusanu, 83 Mirante, 5 Ballo Touré, 7 Castillejo, 12 Rebic, 41 Bakayoko T1: Stefano Pioli Arbitre: Mariani Var: Mazzoleni Averti(s): Theo Hernandez (M), Skriniar (I), Tomori (M) Expulsé(s): / Affluence: 74.508 tifosi Recette: 4.156.710 euros, soit un nouveau Record dans l’Histoire de la Coupe d’Italie ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Le défenseur de l'Inter, Matteo Darmian, estime que l'équipe aurait dû aborder son match de Serie A avec plus d'élan qu'elle ne l'a fait. S'adressant à InterTV après le match nul 1-1 sur le terrain du Torino, le joueur de 32 ans a admis que les Nerazzurri n'avaient pas vraiment abordé le match avec le bon enthousiasme et le bon moral, et que cela a joué un rôle dans les points perdus. L'Inter a semblé hésiter dès le coup d'envoi face à une équipe du Torino bien organisée et physique pour déstabiliser les Nerazzurri et tenter d'imposer son style tactique. En fin de compte, l'Inter s'est assuré de ne pas rentrer à Milan les mains vides, en égalisant dans les derniers instants grâce à Alexis Sanchez. Cependant, la performance et le résultat sont bien loin de la prestation européenne qui a permis de battre Liverpool en Ligue des champions, la première défaite à domicile subie depuis plus d'un an par les Reds et une prestation encourageante contre l'une des élites européennes. "Nous savions que nous allions avoir un match difficile", a déclaré Darmian, "le Torino est une équipe physique et en première mi-temps, ils étaient un peu meilleurs que nous." "Ensuite, nous sommes revenus dans le match", a-t-il ajouté. "Nous avons eu plus de contrôle du terrain en seconde période et nous avons créé plusieurs occasions d'égaliser, peut-être aurions-nous pu gagner si nous avions marqué plus tôt." "Nous voulions prendre trois points au lieu d’un, mais nous devons regarder devant nous", a souligné le défenseur. S'adressant aux micros de DAZN, Matteo Darmian a souligné l'importance de tirer le maximum de l'énergie dont ils disposent. Il estime que l'équipe doit faire un gros effort pour passer les derniers matchs de la fin de saison. "Nous avons une opportunité importante", a-t-il déclaré, "nous devons récupérer pour mieux affronter notre prochain match contre la Fiorentina, qui sera très difficile." "Ensuite, avec la pause, nous pouvons récupérer un peu d'énergie, mais d'ici à la fin, nous devons gratter jusqu'au dernier morceau d'énergie mentale et physique. C'est une incitation à nous battre jusqu'au bout, nous avons la qualité." "En première mi-temps, ils étaient un peu meilleurs que nous", a-t-il reconnu à propos du match. "Nous avons souffert, nous n'avons pas été performants sur les seconds ballons et nous n'avons pas été lucides dans notre jeu". "En seconde période, nous sommes allés nous créer de nombreuses occasions, pour finalement en concrétiser une à la toute fin", a-t-il poursuivi. Le défenseur a suggéré que "si nous avions égalisé plus tôt, nous aurions pu ramener le match à la maison, mais nous savions que ce serait un match difficile. Le Torino jouent physique et presse d'homme à homme". Darmian a souligné que "Nous sommes définitivement concentrés sur ce que nous avons à faire. Nous avons laissé tomber des points en cours de route et maintenant nous devons en récupérer. Ce seront des matchs très importants et nous devons essayer de gagner." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  18. Tout ce dont vous devez savoir avant le match de dimanche soir. Milan - Les Nerazzurri feront face au Torino ce dimanche à 20:45, dans le cadre de la 29ème journée de Série A. Leur dernière rencontre était le 22 Décembre, un match qui a clôturé l'année 2021 de l'Inter par une victoire, grâce à un but décisif de Denzel Dumfries à la 30ème minute de jeu à Giuseppe Meazza. Rencontres précédentes Il y a eu 155 matchs entre les deux équipes. L'Inter mène au nombre de victoire, avec 70 matchs remportés. Le Torino compte quant à lui 36 victoires. Il y a également eu 49 matchs nuls. Seule la Juventus, avec 74, a plus de victoires contre le Toro en Série A. Plus récemment, l'Inter a remporté les 5 dernières confrontations, ainsi que 12 des 17 derniers matchs à l'extérieur, perdant seulement 2 fois et concédant le nul 3 fois. Formes L'Inter arrive à Turin avec une victoire 5-0 contre Salernitana à leur actif. Ils comptent 58 points après 27 journées. Sur leur route, les Nerazzurri ont glané 3 points lors de leurs 3 derniers déplacements, faisant matchs nuls contre l'Atalanta, le Napoli et le Genoa. L'équipe de Simone Inzaghi a concédé seulement 2 buts lors de leurs 8 derniers matchs à l'extérieur en Série A. En fait, depuis début Octobre, aucune équipe dans les 5 championnats majeurs a encaissé moins de buts (6) et obtenu plus de clean sheets (6) hors de leurs stade que l'Inter. Le Torino, pendant ce temps, reste sur un match nul et vierge contre Bologne. Les hommes d'Ivan Juric n'ont pas connu la victoire lors de leurs 6 derniers matchs, avec 3 nuls et 3 défaites. La dernière fois qu'is ont connu une si longue série sans victoire, c'était en Décembre 2020, sous Marco Giampaolo : 8 matchs sans victoire. Leurs résultats contre les meilleures équipes ne sont pas plus réjouissants, ayant perdu 1-0 chacun des trois matchs qu'ils ont joués contre une équipe du top 2 cette année. Note plus positive, le Toro a trouvé le chemin des filets lors de leurs 10 derniers matchs de Série A à domicile, marquant 20 buts au total, soit environ 2 par match. Ils n'ont pas dépassé ce chiffre en une saison depuis Décembre 2018. Statistiques générales Le Torino a la plus grande différence (+14) entre les points obtenus à domicile (24) et à l'extérieur (10) en Série A cette année. La rencontre oppose l'équipe avec le record de point obtenus après avoir été menée, contre l'équipe avec le pire score. L'Inter est allé chercher 17 points depuis une position perdante, alors que le Torino n'en a pris que 4. En revanche, en ce qui concerne la défense, seul Naples (8) a encaissé moins de buts que le Torino (10) avant le coup de sifflet de la mi-temps, tandis que l'Inter (9) a le meilleur bilan défensif de la Serie A en deuxième mi-temps. Focus sur les joueurs Lautaro Martínez a été directement impliqué dans cinq buts lors des cinq derniers matches contre le Torino en championnat, avec quatre buts pour lui et une passe décisive. Il n'y a que contre Cagliari qu'il a un meilleur bilan en première division Italienne, avec sept contributions. Si l'attaquant argentin venait à marquer, il deviendrait le cinquième joueur de l'Inter (depuis le début de la victoire à 3 points) à faire trembler les filets lors de trois matchs consécutifs à l'extérieur contre un même adversaire. Il a marqué en déplacement contre le Toro du 23 novembre 2019 au 14 mars 2021. Les seuls autres joueurs à avoir réalisé cette prouesse depuis sont Christian Vieri (contre Pérouse), Álvaro Recoba (contre Empoli et contre la Reggina), Ivan Perišić (contre la Fiorentina) et Mauro Icardi (contre Cagliari). Pour Edin Džeko, en revanche, la rencontre a été moins fructueuse. De toutes les équipes qu'il a affrontées au moins 10 fois, le Torino est l'un des trois adversaires, avec la Lazio et la Juventus, où il a été impliqué dans le moins de buts (4 au total, avec 3 buts et 1 passe décisive). Nicolò Barella a le plus grand nombre de passes décisives dans le jeu (9) dans les cinq grands championnats européens cette année. Florian Wirtz, Sergej Milinkovic-Savic et Paul Pogba sont juste derrière lui, avec 8. Il pourrait devenir le premier joueur de l'Inter à atteindre les 10 passes décisives en championnat avant la 30e journée depuis 2004/05. Dans le même idée, Hakan Çalhanoğlu est le joueur qui a délivré le plus grand nombre de passes décisives sur coups de pied arrêtés, soit 6 depuis le début de la saison. Si l'on compare avec les autres gardiens de but ayant au moins 25 apparitions en Série A cette saison, Samir Handanović a le meilleur pourcentage d'arrêts, de 77 %. Vanja Milinkovic-Savic est deuxième avec 62%, et Lorenzo Montipò, qui suit de près, avec 61%. Milan Škriniar fera sa 200e apparition en Série A depuis ses débuts en championnat le 24 avril 2016 contre la Sampdoria. En défense, seul Francesco Acerbi a disputé plus de matchs de première division (205). C'est lors de la rencontre à l'aller, en Décembre, que Denzel Dumfries a inscrit son dernier but en championnat. De tous les défenseurs des cinq grands championnats européens, c'est celui qui a touché le plus de ballon dans la surface de réparation adverse (92). Le Torino est la seule équipe contre laquelle Federico Dimarco a marqué plus d'un but en Série A, les deux ayant été inscrits en 2021 pour Vérone sous la direction d'Ivan Juric (le 6 janvier et le 9 mai). Alexis Sánchez a obtenu son plus grand nombre de passes décisives contre une équipe dans cette confrontation, avec 5 en 6 rencontres. Le Chilien a également marqué lors de la rencontre du 22 novembre 2020. C'est contre le Toro que Stefan De Vrij a inscrit son tout premier but avec l'Inter, en Août 2018. Danilo D'Ambrosio, quant à lui, affrontera son ancienne équipe, avec laquelle il a fait 42 apparitions et marqué 4 buts en championnat lors des saisons 2012/13 et 2013/14. Matteo Darmian est également passé de l'autre côté du terrain, puisqu'il a disputé 100 matchs de championnat pour le Toro entre 2012 et 2015, marquant 2 buts. DÉTAILS DISCIPLINAIRES Suspendu : Torino : N/A Inter : N/A À un avertissement d'une suspension : Torino : Aina, Buongiorno, Djidji, Pobega Inter : Lautaro Martínez, Vidal ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  19. Le Derby approche. Pour l'occasion, Marco Materazzi a partagé une vidéo pendant que Beppe Bergomi prédit que l'Inter sera difficile à rattraper si elle prend 4 points contre Milan et Napoli. L'Inter rencontrera le Milan AC dans un affrontement qui n'est pas seulement l'un des événements phares du football italien, mais aussi un match avec des implications majeures pour le Scudetto. Pour l'occasion, notre légende Matrix a partage une vidéo sur Tweeter. Pendant ce temps là, Bergomi s'est exprimé dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport. "Pour Milan, ce sera un derby décisif, même s'il reste encore 14 matches à disputer. Je pense que si l'Inter réussissait à prendre quatre points entre le derby et Naples, ils seraient vraiment difficiles à rattraper." "L'Inter a trois très bons défenseurs qui doivent encore rester compacts et restreindre l'espace derrière. Après la victoire sur Empoli, avec Inzaghi suspendu, l'entraîneur adjoint Farris a bien expliqué comment ils concédaient trop de contre-attaques, et en fait l'équipe a grandi à cet égard au cours de la saison." "Milan a des joueurs qui peuvent jouer box-to-box, qui peuvent toujours changer le tempo dans une instance et causer de gros problèmes. De toute évidence, il faudra faire attention sur le côté droit, où se trouvent Leao et Theo (ce dernier absent lors du premier derby, ndlr)." "Le travail des latéraux sera également vital. En général, je pense qu'il sera important pour l'Inter de ne pas se lancer en pensant qu'elle a un avantage et qu'elle peut le traverser. Ils doivent jouer comme ils l'ont fait jusqu'à présent, en essayant d'imposer leur propre jeu et en défendant aussi d'homme à homme." "L'Inter est l'équipe qui amène le plus de joueurs en attaque, entre les attaquants, les deux joueurs excentrés et les milieux de terrain." "Darmian est plus fiable sur le plan défensif, tactiquement, il est un peu plus préparé que Dumfries, qui a également beaucoup grandi." Traduction alex_j via sempreinter.
  20. Robin Gosens est "désormais" un joyau interiste, voici l’éditorial de Fcinternews.it qui lui a consacré: "La dernière information de taille à la Casa Inter est celle qui concerne Robin Gosens et son arrivé plus que probable en ce mois de janvier, à la Cour de Simone Inzaghi." "Dans le Monde du Mercato, on ne sait jamais rien, il est donc mieux de continuer à utiliser le conditionnel pour définir ce qui serait un coup du mercato présent. SiCelui-ci n’est pas imminent vu la blessure dont est victime le joueur, il s’agit d’un coup pour le futur et pour plusieurs raisons." "En tout premier lieu, l’épineuse prolongation du contrat d’Ivan Perisic qui est toujours en stand-by. L’arrivée du joueur allemand, lors de ces derniers jours du mercato de janvier, consentirait à Beppe Marotta et Piero Ausilio de protéger, avec plusieurs mois d’anticipation, l’aile gauche surtout si finalement le joueur croate prenait la décision d’emprunter de nouvelles routes et de vider son casier dans le vestiaire d’Appiano Gentile pour débuter une nouvelle aventure sous un autre maillot." "En second lieu, la programmation : La carte d’identité de Gosens fait état de deux joueurs disposant d’un âge différent : Ivan le Terrible est un Expert né en 1989, il soufflera ses 32 bougies le 02 février. L’ailier de l’Atalanta est né en 1994 et il soufflera ses 28 bougies le 5 juillet, mais ce n’est pas tout: Ces dernières années, l’allemand s’est tout doucement affirmé comme l’un des meilleurs ailier gauche "Tutta fascia" parmi les plus incisif d’Europe, il fait très certainement partie du Top en Italie et en Serie A." "Les statistiques parlent pour lui, malgré cette année malchanceuse qui l’a contraint à de fatigantes blessures et de rechutse. Pourtant, il a en poche un but inscrit contre Sassuolo et une passe décisive en six matchs. En Ligue des Champions, il s’est offert également un but, face à Villareal, sur deux matchs disputés. Si nous élargissons le rayon d’action, soit depuis son arrivée en Italie lors de la saison 2017-2018, le natif d’Emmerich Am Rhein comptabilise 25 buts et 18 passes décisives en 121 matchs de championnat." "Sa meilleure saison reste celle du dernier championnat où il a été l’auteur de 11 buts et 6 passes décisives en 32 matchs. Dans l’Europe qui compte, il a été l’auteur de 3 buts en 17 matchs. De plus, Gosens n'est pas un joueur du style à s'emballer et il serait un ajout important à l'équipe en termes de rendement. Il ne faut également pas sous-estimer la nature tactique de l’opération." "Lors de ses années à Bergame sous les ordres de Gian Piero Gasperini, Gosens a démontré, à merveille, qu’il pouvait endosser le rôle d’ailier "Tutta Fascia" dans le 3-5-2, soit le dispositif cher à Simone Inzaghi qu’il a affiné lors de sa période à la Lazio et qu’il a confirmé, avec la manière, sur ses six premiers mois au Biscione. L’entraineur natif de Piacenza connait l’importance vitale de disposer de joueurs associant qualité et quantité dans un tel style de jeu. Il sait également que l’arrivée quasi certaine de Robin qui est un joueur qui connait très bien le championnat italien et le rythme qu’il exige ne nécessite aucun temps d’adaptation." "Exception faite de la blessure qui le force à retrouver les terrains seulement dans un mois, il dispose déjà d’un profil tactiquement adapté et d’une adaptation logistique déjà actée. L’inverse de ce qu’a connu d’ailleurs Denzel Dumfries. L’international hollandais est arrivé à Milan après avoir connu un championnat totalement différent : L’Eredivisie." "Il a dû apprendre, en le démontrant à présent, une nouvelle langue, et il a dû s’adapter, piano piano, à un nouveau schéma tactique, à une nouvelle interprétation du poste occupé. Pour son insertion graduelle, on retrouve fondamental le travail précis et ponctuel réalisé par un professeur tel que Matteo Darmian. A présent, l’Inter récolte les fruits de l’investissement réalisé en misant sur l’ancien du PSV." "Lors de cette dernière journée de championnat, il est rentré et s’est montré décisif en délivrant un centre fondamental qui a permis à Edin Dzeko d’inscrire un bût lourd d’importance face à Venise, en offrant par la même occasion à la Beneamata la possibilité de prendre quelques points sur ses rivaux en tête du championnat. Il ne faut d’ailleurs pas oublier ses 3 buts et 5 passes décisives entre la Serie A, la Ligue des Champions et la Coupe d’Italie pour ses premiers mois sous la vareuse Nerazzurra. L’aile droite de l’Inter envoie des signaux positifs, et avec l’arrivée sur l’aile opposée de Robin, l’objectif fondamental était d’offrir à l’Inter les ailes lui permettant de continuer voler." Dumfries et Gosens sont-ils les ailes du futur ? "C’est très probable : Les courses sur les ailes Nerazzurre pourraient être synthétisé par les initiales D&G, mais cette fois, la Mode ne rentre pas en ligne de compte, plus le plus grand plaisir de l’Inter." Validez-vous la D&G Nerazzurra ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. 70% de possession de balle, 16 tirs contre 3: une domination totale, mais il aura fallu attendre, une nouvelle fois, les dernières secondes de la rencontre pour voir l’Inter remporter méritoirement les trois points face à une équipe de Venise qui avait tout simplement garer le bus. Source: La Tribuna.fr Il s’agit probablement de l’une des pires prestations de l’Inter d’Inzaghi cette saison, les joueurs étant physiquement fort atteint, toutefois ces trois points offrent au Nerazzurri 4 points d’avance et un match en retard encore à disputer, avant de disputer le Derby Della Madonnina face au Milan, sans oublier le Napoli qui suit derrière. Pourtant la rencontre débute très mal vu qu’après 15 minutes de jeu, Thomas Henry ouvre le score pour Venise contre le cours du jeu, une reprise de la tête à bout portant qui trompe un Samir Handanovic qui n’est pas exempt de tout reproche et un naïf Milan Skriniar. L’Inter n’abdique pas et continue à vouloir pratiquer son football, en rencontrant cette fois, les pires difficultés à la construction, Venise étant très bien organisé en phase défensive et agressif sur l’homme. L’Inter parvient à égaliser dans la polémique: En effet, à la 40’ Edin Dzeko dispute un ballon aérien avec Marco Modolo, qui reste allongé sur le sol en retombant, l’Inter comme expliqué après sa seule et unique défaite face à la Lazio à Rome, a décidé de ne plus jamais arrêter de jouer. La conséquence est simple, l’action se poursuit avec Matteo Darmian qui centre dans la surface de réparation, Ivan Perisic reprend à la volée et vois son tir contrée par un excellent arrêt de Lezzerini. Manque de bol pour le gardien vénitien, Nicolò Barella avait suivi l’action est égalise dans le but vide. Après un contrôle de la Var, le but est validé Le scénario de la seconde période est presque un copier-coller de la première, si ce n’est que Venise tente un peu plus de jouer offensivement. A la 72’ arrive l’entrée de Denzel Dumfries en lieu et place d’un Matteo Darmian moins bien. Ce remplacement sera décisif étant donné qu’à la 90’ de jeu, Dumfries déborde sur son aile et expédie un centre aérien qui épouse le front d’Edin Dzeko, le Cygne de Sarajevo ne se fait pas prier pour faire sauter le cadenas. L’Inter remporte la mise et pourra enfin se recharger les batteries après un premier tour de force réussi. Le Saviez-Vous ? Décrié en début de saison, Denzel Dumfries a su se libérer et a trouvé sa vitesse de croisière, celui qui était amené à remplacer Achraf Hakimi, il est l’auteur de la passe décisive qui a permis à l’Inter de l’emporter via Edin Dzeko. Mieux encore, lors des sept dernières rencontres de championnat, l’international hollandais a participé à quatre buts : Trois passes décisives et un but ! Reste à savoir s’il finira par sourire un jour en match ! Tableau récapitulatif Résumé vidéo Inter 2-1 Venezia Buteur(s): 19’ Henry (V), 40’ Barella (I), 90’ Dzeko (I) Inter : 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (46’ 32 Dimarco); 36 Darmian (73’ 2 Dumfries), 23 Barella (73’ 22 Vidal), 77 Brozovic (82’ 8 Vecino), 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic; 9 Dzeko, 10 Lautaro Martinez (73’ 7 Sanchez) Banc : 21 Cordaz, 97 Radu, 5 Gagliardini, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio T1 : Simone Inzaghi Venezia : 12 Lezzerini ; 32 Ceccaroni, 31 Caldara, 13 Modolo ; 19 Ullmann, 21 Cuisance (66’ 23 Kiyine), 5 Vacca (25’ 16 Fiordilino), 8 Tessmann (66’ 42 Peretz), 44 Ampadu ; 77 Okereke (82’ 11 Sigurdsson), 14 Henry (82’ 20 Nani) Banc : 1 Maenpaa, 91 Neri, 3 Molinaro, 20 Almeida, 40 Makadji, 56 Mozzo, 57 Issa, 58 Pecile T2 : Alberto Bertolini Arbitre : Matteo Marchetti VAR : Paolo Silvio iMazzoleni Averti(s) : Barella (I), Bastoni (I), Lezzerini (V), Bertolini (V), Modolo (V), Kiyine (V), Caldara (V), De Vrij (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. C’est une information en provenance de Calciomercato.it et celle-ci est à prendre avec les pincettes : Giuseppe Marotta ne viserait uniquement pas que Paulo Dybala à la Juve, un autre joueur turinois est en fin de contrat et vous n’êtes pas prêt…."L’absence de démenti de la part de Giuseppe Marotta équivaut à une confirmation : Paulo Dybala est bien plus qu’une suggestion pour l’Inter. En effet, c’est d’ailleurs l’actuel Administrateur-Délégué Nerazzurro qui avait recruté l’argentin à la Juve et qui lors de son départ, remercié par Andrea Agnelli, aurait reçu de la Joya ce message "Emmène-moi avec toi, j’irais partout où tu iras." Mais selon Luca Momblano, journaliste de confession juventina et proche de l’environnement du club, Beppe viserait également un autre joueur turinois en fin de contrat, un "Big" de l’équipe de Massimiliano Allegri : Juan Cuadrado. L’administrateur-Délégué de l’Inter se serait déjà activé sur le latéral colombien, tout comme pour Dybala, les deux joueurs étant en fin de contrat : "Je sais, avec certitude, que Marotta est rentré dans le vif avec Alessandro Lucci, l’agent de Cuadrado qui entretient d’excellent rapport avec les Nerazzurri." a-t-il déclaré sur en direct sur la chaine Twitch "Juventibus". Quelle a été sa réponse ? "Que Cuadrado se sent bien à Turin en ce moment et qu’il discutera avec la Juve. Mais si la situation pour Dybala découle d’un problème que nous nous sommes créés nous-même, pour Cuadrado c’est une information d’un tout autre type. La Juve veut prolonger le contrat de Cuadrado, mais comme pour Dybala et les autres joueurs en fin de contrat, elle a postposé le renouvellement. Il existe pourtant un accord de confiance, aussi pour la prolongation : La Juve voudrait s’asseoir autour de la table entre février et mars, car lors de cette période, les analyses seront meilleures et les comptes financiers bien plus clairs. Si la Juve songerait à réviser l’accord conclu, comme Paulo Dybala, l’hypothèse de l’Inter pourrait devenir bien plus concrète, même si les Nerazzurri sont déjà couvert par les présences de Dumfries et Darmian." Questionné sur sa prolongation, après la qualification de la Vieille Dame sur le score de 4-1 face à la Sampdoria, le joueur s’est montré vague : "Je suis calme, je dois simplement travailler et attendre la décision du club. Il sait ce que je veux, je suis heureux ici et nous verrons ce qu’il se passera." Cuadrado Nerazzurro, un motif de plus pour prolonger Ivan Perisic selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Dans ce choc de la 22ème journée de Série A, l'Inter avait l'occasion de prendre une petite avance sur son dauphin, tandis que l'Atalanta pouvait se décrocher d'une Juventus menaçante pour le top 4. Et malgré les deux meilleures attaques de Série A, la Beneamata et la Dea se sont neutralisées. Du côté de l'Inter, plusieurs changements par rapport à la victoire en Super Coupe d'Italie. Danilo D'Ambrosio prend la place de Stefan De Vrij, faisant basculer Milan Škriniar dans l'axe de la défense; Matteo Darmian remplace Denzel Dumfries et le héros de mercredi, Alexis Sánchez, remplace Lautaro Martínez. Du côté de l'Atalanta, de nombreux absents sont à noté : Duvan Zapata, Robin Gosens, Joakim Maehle, Rafael Toloï ainsi que Ruslan Malinovski. Dès le début du match, on voit une physionomie qui va être quasiment la même durant tout le match. L'Inter tente d'attirer l'Atalanta jusqu'à la surface de Samir Handanović, tandis que l'Atalanta bloque parfaitement les relances Nerrazzuri. Dans les premières minutes, l'Atalanta ne voit pas le ballon, et attends même plus de 5 minutes pour avoir sa première phase de possession. L'Inter tente de perforer cette équipe Bergamasque, avec de nombreuses permutations au milieu, entre Hakan Çalhanoğlu, Nicolò Barella et Marcelo Brozović. Les Interistes ne sont pas dangereux, mais certaines imprécisions techniques les mettent en danger. Par ailleurs, la pelouse du Gewiss Stadium de Bergame ressemblait plus à une grande patinoire verte qu'à un terrain de foot. Brozović et Alessandro Bastoni en ont fait les frais, mais heureusement, sans danger. La première occasion de ce match vient d'un exellent centre de Brozović, depuis la ligne de touche, pour Edin Džeko. Le Bosniaque ne parvient pas à rabattre ce ballon, qui s'envole au dessus des montants de Juan Musso. L'on sent la pression de l'enjeu sur le contenu de la partie, les deux équipes rechignant à prendre des risques. Le match est lent, l'Inter a le ballon, mais est considérablement gênée par le marquage individuel et le pressing de l'Atalanta. Malgré cela, le match va un petit peu s'accélérer à la demi-heure de jeu, avec deux occasions de Sánchez et Džeko, les deux hors cadre. Matteo Pessina teste ensuite Samir Handanović de la tête, sans succès. L'arbitre de la rencontre Davide Massa siffle la fin de cette première période. Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec le sentiment que tout reste à faire. Pas de changement à la pause, les mêmes 22 acteurs reviennent sur la pelouse. Et cette fois-ci, le match va redémarrer un peu plus fort. Remo Freuler s'essaie de loin, mais sa frappe est trop sur le portier Nerrazzuri. Puis vient la plus grosse occasion du match. Pessina se présente en face à face avec Handanović, quasiment dans les 5,50 mètres. Et c'est bien le Slovène qui va remporter ce duel, avec un superbe arrêt au sol. S'en suit une nouvelle tête, encore au dessus, de Pessina. L'inter est un peu sonnée par cette reprise, et met du temps à se reprendre. L'on a la sensation que les Nerrazzuri ne sont jamais réellement rentrés dans leur match. À la 59', Džeko tente une frappe angle fermé, un jeu d'enfant pour Juan Musso. Le Bosniaque n'est pas dans son meilleur jour. Il loupe quasiment tous ses ballons offensifs. Sauf à l'heure de jeu, où il déborde sur Freuler, au physique, pour ensuite adresser un centre vers Matteo Darmian. Mais un excellent retour de German Pezzella sauve la Dea et Musso, totalement battu. Simone Inzaghi effectue ses premiers changements à la 66' : Çalhanoğlu, Sánchez et Darmian sortent respectivement pour Arturo Vidal, Joaquín Correa et Denzel Dumfries. Le Néerlandais réalise une bonne entrée, en proposant davantage de solution offensive que son homologue Italien. À la 70', et après un superbe centre de Barella, Dumfries remise parfaitement dans l'axe vers Edin Džeko. Et alors qu'il est seul face au but, il trouve le moyen de mettre ce ballon au dessus. Les changements ont, momentanément, fait beaucoup de bien à l'Inter. À un quart d'heure du terme, c'est Vidal qui tente sa chance aux 16,50 mètres. Juan Musso se montre vigilant et sort ce ballon. L'Atalanta termine ensuite la rencontre tambour battant. La tête de Mario Pasalić est contrée in-extremis par Danilo D'Ambrosio, et sortie en corner. Et à la 81', Luis Muriel s'échappe seul vers le but Interiste, avec l'espoir de clôturé ce match. Mais c'est sans compter sur l'immense Samir Handanović, qui remporte à nouveau son face à face. Le véritable homme du match côté Nerrazzuri. Sur le corner suivant, Merih Demiral tente une reprise, en vain. La frappe passe largement à côté des filets. Inzaghi sort alors sa dernière cartouche de sa poche : Il Toro Lautaro Martínez, ainsi que Stefan De Vrij. Ils prennent la place de Džeko et Bastoni. Pasalić tente pour la dernière fois d'inquiéter Handanović, mais sans succès. Le Slovène fut absolument impérial. La balle de match vient à la 89' : grâce à la superbe inspiration de Barella, D'Ambrosio est trouvé seul face à Juan Musso. Mais bien malheureusement, il croque complètement cette occasion, en envoyant une frappe devisée dans le petit filet. L'Inter tente d'arracher la victoire dans les derniers instants, mais il est trop tard. Davide Massa siffle la fin de cette rencontre. L'Inter prend malgré tout un bon point, et se contentera du nul. Un nul finalement très juste tant les statistiques des deux équipes sont similaires. L'Atalanta de son côté, voit la Juventus revenir dangereusement sur cette 4ème place. Rendez-vous mercredi, 21h00, pour la réception d'Empoli, en 8ème de finale de coupe d'Italie, avant d'accueillir Venezia, samedi à 18h00. Tableau récapitulatif Atalanta 0 - 0 Inter Buteur(s): / Atalanta (3-4-2-1): 1 Musso; 28 Demiral, 6 Palomino, 19 Djimsiti; 11 Freuler, 15 De Roon, 7 Koopmeiners, 13 Pezzella; 32 Pessina (78' 59 Miranchuk), 88 Pasalić (90' 77 Zappacosta); 9 Muriel (86' 99 Piccoli) Banc: 59 Miranchuk, 57 Sportiello, 46 Cittadini, 99 Piccoli, 48 Panada, 45 Zucon, 77 Zappacosta, 42 Scalvini, 31 Rossi Entraîneur: Gian Piero Gasperini Inter (3-5-2): 1 Handanović; 33 D'Ambrosio, 37 Škriniar, 95 Bastoni (83' 6 De Vrij); 36 Darmian (66' 2 Dumfries), 23 Barella, 77 Brozović, 20 Çalhanoğlu (66' 22 Vidal), 14 Perisić; 9 Džeko (82' 10 Martínez), 7 Sánchez (67' 19 Correa) Banc: 32 Dimarco, 2 Dumfries, 10 Lautaro Martínez, 11 Kolarov, 5 Gagliardini, 6 De Vrij, 22 Vidal, 12 Sensi, 8 Vecino, 97 Radu, 13 Ranocchia, 19 Correa Entraîneur: Simone Inzaghi Arbitre : Davide Massa VAR : Di Paolo Averti(s): 37' De Roon (A), 42' Brozović (I), 62' Çalhanoğlu (I), 84' Palomino (A) Exclu(s): / Internazionale.fr ~ © Aurios-Inter
  24. La Supercoppa Italia est désormais à sa juste place, dans la salle des trophées du QG de l'Inter. Voici les stats de cette sixième Supercoppa. Le président Steven Zhang et la direction des Nerazzurri étaient là pour accueillir le dernier trophée, notre sixième Supercoppa Italia (41e pièce d'argenterie au total, voir après) après le triomphe sur la Juventus au Meazza. Il s'agit du deuxième trophée remporté par l'Inter sous la présidence de Zhang, après le 19e Scudetto en mai 2021. Steven Zhang a posé avec la Super Coupe aux côtés du vice-président Javier Zanetti, du PDG Corporate Alessandro Antonello, du PDG Sport Giuseppe Marotta, du directeur sportif Piero Ausilio et du directeur sportif adjoint Dario Baccin. Lors de leur dixième participation à la compétition, les Nerazzurri ont remporté leur sixième trophée en battant la Juventus pour la deuxième fois en prolongation, comme ils l'avaient fait en 2005. Cela signifie que l'Inter peut désormais compter 41 trophées dans sa collection : 19 Scudetti, trois Coupes d'Europe/Ligues de champions, deux Coupes intercontinentales, une Coupe du monde des clubs, trois Coupes UEFA (la vraie, ndlr), sept Coppa Italia et six Supercoppa Italia. Les six Supercoppa Italia: 1989: Inter 2-0 Sampdoria 2005: Juventus 0-1 Inter 2006: Inter 4-3 Rome 2008: Inter 2-2 Roma (Inter gagne 8-7 aux tirs au but AET) 2010: Inter 3-1 Rome 2021: Inter 2-1 Juventus Les stats de l'Inter en Supercoppa: En remportant leur sixième Supercoupe d'Italie, seuls la Juventus (neuf) et Milan (sept) en ont gagné plus. La victoire d'hier soir était le premier triomphe des Nerazzurri en Supercoppa depuis 2010. Simone Inzaghi est devenu l'entraîneur qui a battu la Juventus le plus de fois en finale depuis 1929-1930. Ces trois victoires ont eu lieu en Supercoppa, deux avec la Lazio et une avec l'Inter. Simone Inzaghi a le meilleur palmarès de tous les entraîneurs en Supercoppa, trois apparitions et trois victoires. La Supercoppa est allée en prolongation pour la première fois depuis 2016 : lors de cette édition, la Juventus a perdu contre Milan aux tirs au but. Lors des matchs entre l'Inter et la Juventus en Supercoppa, deux sont allés en prolongation (en 2005 et 2022) avec les Nerazzurri victorieux à chaque fois. Au cours des cinq derniers matches entre l'Inter et la Juventus, toutes compétitions confondues, six pénalties ont été sifflés (quatre pour la Juventus et deux pour l'Inter), après seulement deux lors des 10 matches précédents. Le but d'Alexis Sanchez à la 121e minute est le plus tardif dans une finale de Supercoppa : plus tardif que celui de Gonzalo Higuain contre la Juventus en 2014, marqué à la 118e minute. Lautaro Martinez a marqué le premier penalty en finale depuis Paulo Dybala en 2017 contre la Lazio. Les trois penaltys de Lautaro Martinez contre la Juventus sont survenus au Meazza : un en Serie A, un en Coppa Italia et un en Supercoppa Italia. Matteo Darmian a fait sa 50e apparition pour l'Inter lors de la finale. Traduction alex_j via la site officiel.
  25. Auteur du but de la délivrance, Alexis Sanchez, élu homme du match, s’est livré à Mediaset: "Les champions sont comme ça, plus je joue, plus je réalise de belle choses et je concrétise des choses que personne d’autres ne fait." "C’était comme ça aujourd’hui, je me sentais bien, j’avais faim de gagner quelque chose. Nous devons continuer de la sorte, nous sommes sur le bon chemin et nous devons penser aux choses en grand. Quand je ne joue pas, je suis comme un lion en cage, plus je joue, mieux je me sens, je suis extrêmement fier de ce but." Matteo Darmian à Inter TV "Gagner est toujours beau, c’est un autre trophée que j’ai réussi à remporter après une rencontre extrêmement difficile, je pense que la satisfaction est d’autant plus grande lorsque tu rentres à la maison, avec une victoire comme celle de ce soir. Je pense que nous méritions plus la victoire, nous avons toujours tenté quelque chose en étant les plus convaincant, nous y avons cru jusqu’à la dernière seconde et je pense que c’est une victoire mérité vu le travail proposé, nous devons continuer de cette façon." "Nous nous attentions à une Juve difficile à affronter, qui était en confiance car elle n’avait plus perdu depuis plusieurs matchs. Ce n’est jamais facile lorsque tu es mené, mais nous sommes parvenus à revenir au score, nous proposons toujours notre propre style de jeu et une victoire importantissime en a découlé : Je la dédie à nous tous : Au Club, aux Tifosi, aux personnes qui me sont proche. Je veux continuer sur cette voie afin d’offrir d’autres joies à tous." Stefan De Vrij à Inter TV "Je dédie cette victoire à tous ceux qui tiennent à l’Inter, aux tifosi, à mes équipiers, au Club, nous sommes vraiment très heureux. Nous voulions continuer à grandir et nous voulons continuer à nous améliorer, nous avons faims de victoire." Le fait de gagner à la dernière seconde ? "C’est vraiment beau, c’était une partie très intense et l’emporter comme ça à la maison, et voir l’équipe faire la fête avec les Tifosi est incroyable, je les remercie pour le soutien qu’ils nous apportent depuis toujours." "Forza Inter !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...