Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'matteo politano'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Gianluca Di Marzio est revenu sur le transfert avorté relatif à l’échange entre Matteo Politano et Leonardo Spinazzola: "Spinazzola-Politano était un échange défini entre l’Inter et la Roma. Ils sont nombreux à se mordre dans les mains, la Juve incluse vu qu’elle l’avait vendue à la Roma en échange de Pellegrini. Lorsque l’Inter ne l’a pas recruté, il y a eu une grande gestion morale de la situation de la part du garçon : Il a laissé tout cela dernière lui et s’est relancé." "L’Inter l’avait largué et j’étais présent à ces côtés à certains moments : L’Inter ne l’avait pas recruté aussi bien pour des raisons physiques que pour la formule de prêt : Tout est né de la visite médicale car le joueur présente légèrement une jambe plus courte que l’autre, mais ils sont si nombreux comme ça....." Reste à savoir quelle jambe a été mesurée…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Selon Calciomercato.com, des transactions sont sur le point de se finaliser après ce week-end: Le point conquis par la Sampdoria face à Benevento a activé l’obligation de rachat de la part des Blucerchiati pour Antonio Candreva. Massimo Ferrero devra verser 2,5 millions d’euros à l’Inter. Le même mécanisme devra être appliqué à Matteo Politano et au Napoli. Le joueur devenant à tous les effets un joueur Azzurro contre le versement de 19 millions d’euros. De son côté, l’Inter a vu l’obligation de rachat de Matteo Darmian s’activer à la suite de la victoire de l’Inter à Florence. La Beneamata devra donc verser au club parmesan la somme de 2,5 millions d’euros entre prêt et obligation. Lorsque l’on voit les performances de l’italien sous les ordres d’Antonio Conte, on ne peut qu’être ravi d’un si faible investissement. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Interviewé par Sky Sport suite à la victoire du Napoli face à la Real Sociedad, Matteo Politano est revenu sur son aventure à l’Inter "Je me sens bien physiquement et mentalement. Le mérite en revient aussi à Gattuso qui m’a toujours fait confiance et j’ai toujours cherché à répondre présent. Lorsque je suis arrivé, j’ai dû m’adapter, je venais de traverser une très mauvaise période à Milan où je n’avais pas été bien traité. A présent, je prends ma revanche." Apprends à faire autre chose que courir sur l’aile et repiquer dans l’axe, espèce de Robben au rabais ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de l’état financier de l’Inter en cette fin de mercato estival. Si le club recherche à finaliser son mercato, il y a lieu de constater qu’il y a eu beaucoup d’arrivées, pour très peu de vente. Achraf Hakimi, Arturo Vidal et Aleksandar Kolarov représentent les trois principaux coups d’éclat de l’été Nerazzurro, mais le club, en cette dernière semaine de mercato souhaite offrir à Antonio Conte, son milieu de terrain rêvé, si les ventes le permettent... Le "Calciomercato" se terminera le lundi 5 octobre 2020 et l’analyse ci-dessous tient à mettre en évidence l’élargissement des coûts du noyau Nerazzurro (salaire + amortissement + coûts des joueurs en prêt) pour la saison 2020/2021, en tenant compte des opérations conclues actuellement, afin de comprendre la marge de manœuvre encore disponible pour l’Inter Point de départ de l'analyse: le noyau 2019/2020 Le point de départ de cette analyse est le coût du noyau de la saison 2019/2020 qui a été publié par Calcio&Finanza à la clôture du mercato hivernal du mois de janvier, une session caractérisée par le recrutement de Christian Eriksen en provenance de Tottenham. Selon les calculs effectués l’hiver dernier par le site spécialisé italien, les coûts du noyau 2019/2020 ont tourné autour de 228,3 millions d’euros. Après l’officialisation des coûts relatif au Mercato, de Lukaku à Eriksen compris, les nouvelles analyses ont livré le verdict d’un coût de 232 millions d’euros. Les Ventes Jusqu’à ce jour, l’Inter a conclue 4 ventes, sans oublier deux joueurs qui sont arrivés en fin de contrat Les trois opérations en sortie analysées sont: Diego Godin à Cagliari. Vendu à titre définitif à la suite d’une dévaluation de sa valeur au bilan qui devrait être repris dans le bilan du 30 juin 2020 Antonio Candreva à la Sampdoria : Prêté avec une obligation de rachat fixée à 2,5 millions d’euros Valentino Lazaro au Borussia Mönchengladbach sous la forme d’un prêt onéreux Lucien Agoumé à Spezia, sous la forme d’un prêt sec Les joueurs en fin de contrat qui ont été libérés sont Tommaso Berni et Borja Valero. Ces transactions, dans l’immédiat, n’apportent pas de recettes particulière au club, si ce n’est à un niveau mineur des amortissements pour 3,5 millions d’euros. Pour Candreva, le coût de son amortissement annuel est à hauteur de 4,5 millions d’euros, l’effet voulu sera donc actif lorsqu’il sera officiellement racheté par la Sampdoria. A ces opérations, au niveau du bilan et des épargnes sur le coût du noyau, il y a lieu d’ajouter les ventes de Mauro Icardi, Matteo Politano et Gabriel Barbosa. Les plus-values seront retranscrites au bilan du 30 juin 2020, mais l’impact sera également positif sur le bilan 2021 avec une épargne de 7,5 millions d’euros entre amortissements mineurs et salaires mineurs L’économie, en regard aux autres dépenses s’élève à 25,4 millions d’euros. Parmi celles-ci, on retrouve Victor Moses et Cristiano Biraghi, deux joueurs qui sont reparti dans leurs clubs respectifs à la fin de la saison écoulée. Globalement, l’impact positif des opérations en sortie s’élève à 37,7 millions d’euros Les achats Cinq opérations ont été conclue en entrée à titre définitif: Achraf Hakimi en provenance du Real Madrid ; Aleksandar Kolarov en provenance de la Roma ; Arturo Vidal en provenance du Fc Barcelone Andrea Pinamonti en provenance du Genoa Alexis Sanchez en provenance de Manchester United. L’impact de ces nouvelles acquisitions s’élève à 38 millions d’euros, réparti comme suit : 26,9 millions d’euros pour les salaires bruts et 11,1 millions d’euros d’amortissements A ceux-ci, il y a lieu d’ajouter : Le rachat de Stefano Sensi en provenance de Sassuolo pour 20 millions d’euros. Les retours des joueurs en prêt : Andrei Radu, Dalbert, Ivan Perisic, Radja Nainggolan et Joao Mario. L’opération pour le milieu de terrain né en 1995 est celle qui entraîne le plus d’amortissement, tandis que son salaire reste le même. Les autres joueurs proposent seulement des salaires plus importants que ceux de la saison écoulée. En effet, ceux-ci étaient pris en charge par les clubs emprunteurs. L’impact des opérations en entrée représente un coût plus important : 67,8 millions d’euros réparti comme suit : 51,7 millions d'euros de salaire bruts et 16,1 millions d’euros d’amortissement Les coûts liés au noyau 2020/2021 Selon l’étude présentée, en date du 28 septembre 2020, les coûts relatifs au noyaux pour la saison 2020/2021 s’élèvent à 257,8 millions d’euros. Soit une croissance de 25,7 millions d’euros (+11,1%) par rapport aux estimations de l’étude relative aux coûts liés au noyau 20192021. Ci-dessous le détail des coûts liés par joueurs Coûts liés au noyau de l’Inter 2020/2021 au 28 septembre 2020 Conclusions Les dépenses sont donc bien supérieures, si l'on se compare à la dernière saison écoulée, le tout fait suite à une absence de ventes. C’est également la raison pour laquelle la Direction Interiste a décidé d’agir en s’axant d’abord sur les opérations en sortie, afin de pouvoir renforcer le noyau par la suite. Les joueurs indésirables, mis à part Andrea Ranocchia, dont la Direction a jugé bon son maintien au club, ne sont pas les seuls joueurs destiné à quitter l’Inter. A titre d’exemple, la vente d’un joueur tel que Milan Skriniar pourrait représenter une plus-value importante étant donné que sa valeur net au 30 juin 2020 tourne aux alentours des 15 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un petit débrief de l'actu mercato Nerazzurro à venir en vue de la saison 2020/2021. Avec le départ de Matteo Politano en janvier, le retour d’Alexis Sanchez à Manchester et l’éventuel prêt de Sebastiano Esposito afin d’engranger de l’expérience, sans oublier le pressing du Fc Barcelone sur Lautaro Martinez, l’attaque de l’Inter sera très différente de celle proposée cette année. En tout état de cause, la Gazzetta Dello Sport s’est penché sur les cibles prioritaires que sont Olivier Giroud et Dries Mertens qui ont, en commun, un départ compliqué vers la Lombardie. Giroud et Mertens sont considérés comme des profils intéressants pour augmenter la qualité et l’expérience du noyau. Ce sont des joueurs profondément différents et donc non-alternatif au niveau technico-tactique, mais aussi au niveau économique. Il est donc difficile de penser que Marotta et Ausilio puissent penser à les recruter ensemble. Les prendre tous les deux ne ferait pas parti du projet et de la politique du club. Mais ils pourraient représenter une valeur ajoutée, ça oui. Jusqu’à aujourd’hui, la transaction la plus avancée était celle du français. Mertens qui perçoit actuellement 4 millions d’euros en souhaiterait 5 et il est très lié à la ville de Naples, ce qui, en cas de départ, pourrait l’inciter à opter pour l’étranger. Toutefois, de l’autre côté de la balance, il lui serait possible de continuer à évoluer dans un championnat où il s’est très bien adapté et de jouer en compagnie de son ami et équipier en équipe nationale : Romelu Lukaku. Pour le Corriere Dello Sport, ce sera le milieu de terrain qui sera synonyme de chantier Le milieu de l’Inter changera de nombreux interprètes pour la saison prochaine : Roberto Gagliardini, Kwadwo Asamoah et Borja Valero quitteront le club et Matias Vecino devrait suivre en cas d’offre sérieuse proposée. Le contrat de Borja Valero, qui se termine cette saison, ne sera pas prolongé. Concernant Gagliardini il fait l’objet de très (trop) nombreuses interrogations. Asamoah, victime de problèmes récurrents au genoux devrait partir pour Fenerbahce. Vecino est courtisé par la Premier League avec l’Everton d’Ancelotti qui est prêt à l’enrôler, le Milan AC était également sur sa piste il y a quelque mois. En cas de départ, l’uruguayen est estimé à 20 millions d’euros, une somme qui permettrait à l’Inter d’éviter toute moins-values. Selon le Corriere Rosea, l’arrivée de Sandro Tonali offrirait un bon de sortie à Marcelo Brozovic ou pourrait le forcer à un changement de rôle. Courtisé par Liverpool, le croate dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Si l’idée était de le replacer en Mezzala, pour Conte, il est nécessaire de disposer d'un profil fort physiquement, un critère auquel ne répond pas le vice-champion du Monde. Les rumeurs sur une négociation de contrat d'Epic Brozo seront un très bon indicateur. Selon Tuttosport, l’Inter compte aussi faire le ménage sur ses ailes Les seules certitudes se nomment actuellement Ashley Young (35 ans) et Antonio Candreva (33 ans). Giuseppe Marotta est disposé à satisfaire Conte sur ses ailes afin de lui garantir des personnalités capables de tenir l’ensemble des 90 minutes de jeu. L’idée est de recruter un ailier offensif et de l’équilibrer avec "un spécialiste des rôles" Le joueur le plus courtisé se nomme Federico Chiesa. Le club Nerazzurri est le seul à pouvoir défier la Juventus en vue d’enrôler le joueur et de présenter un investissement conséquent. Pour l’anecdote, il se dit qu’à la vue de l’historique entre les deux clubs que Rocco Commisso, en cas de demande de départ de l’italien, serait plus enclin à l’envoyer à Milan plutôt qu’à Turin. L’alternative se nomme Filip Kostic, qui évolue à l’Eintracht Francfort et qui peut aussi évoluer en second attaquant. Le "spécialiste" se trouverait à Chelsea avec Marcos Alonso et Emerson Palmieri, qui représentent les deux choix idéaux pour Antonio Conte. L’espagnol était déjà pisté en janvier, avant la demande de 45 millions d’euros de la part des Blues. Concernant l’Italo-Brésilien, qui séduit aussi la Juve, son arrivée ne poserait aucun problème. Cette situation pourrait être mise entre parenthèse si Barcelone parvient à attirer Lautaro Martinez en sacrifiant soit Nelson Semedo, soit Junior Firpo. Quoiqu’il en soit, l’Inter aurait mis de côté une enveloppe de 100 millions d’euros pour renforcer ses ailes. Au niveau défensif, selon Fabio Parisi, agent FIFA, l’unique option de voir Mauro lcardi signer à la Juve, serait d’insérer dans l’échange Alex Sandro, le tout bien évidemment si Paris ne rachète pas l’argentin. Au niveau des transferts gratuit, Jan Vertonghen pourrait rejoindre les Nerazzurri et Diego Godin pourrait déjà se voir offrir un bon de sortie. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, l’intérêt du Fc Barcelone pour Lautaro Martinez n’est pas anodin. Dans une projection, l’agence de statistiques avait misé sur 14 buts du Toro sur l’ensemble de la saison. L’éclosion est totale étant donné que le numéro 10 de l’Inter a inscrit 16 buts en 31 matchs. Cette statistique le rend encore plus efficace que Suarez. Il est en duel avec d’autres attaquants : il a inscrit 5 buts en plus que Firmino, 2 de moins que Gabriel Jesus, et 3 de mois que Benzema. Ses statistiques lui permettent de côtoyer les plus grands. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Interviewé par Radio Kiss Kiss, source liée au club azzurro, Matteo Politano a dit ses premiers mots en tant que joueur de Naples, revenant sur ce qui n'a pas fonctionné cette saison à l'Inter sous la gestion d'Antonio Conte. Content de son choix "Dans le 433 j'arrives à mieux m'exprimer, c'est pourquoi je suis content de mon choix. Nouvelle année, nouvelle vie. Il y a un mois il y avait eu un timide contact mais le mercato venait d'ouvrir et il y avait encore du temps. Il y a un mois quand je venais à Naples pour jouer avec l'Inter, je ne me voyais pas ici". Gattuso différent de Conte "Il est très fort, ses entraînements me plaisent, beaucoup plus de jeu avec la balle tandis qu'avec Conte c'est peu avec la balle et beaucoup d'entraînement physique". Le retour à San Siro en Coppa "Nous y irons pour faire notre match et aller en finale. C'est l'objectif minimal pour l'instant, nous penserons plus tard à la Ligue des Champions. Affronter l'Inter sera une émotion spéciale pour moi, j'y ai passé 18 mois fantastiques, j'y ai encore de très bons amis et je reste lié au club". Gattuso te demandera les secrets de Conte ? "Ca peut arriver qu'un entraîneur demande ce genre de choses. J'en parlerais directement avec lui, ce sera à lui de faire les meilleurs choix pour affronter le match". Un besoin de se relancer "C'est mon premier objectif, revenir à mon meilleur niveau. Et Naples peut me permettre d'y arriver. L'année dernière, j'ai été bon à l'Inter, il faut que je me remette à ce niveau-là". Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  7. Matteo Politano est officiellement devenu un joueur du Napoli. L’information émane de club Partonopeo en personne où l’on peut également voir le Président Aurelio De Laurentiis, poser avec l’ailier italien. L’opération financière est la suivante : Prêt de deux ans accompagné d’une obligation de rachat globale de 22 millions d’euros (20 + 2 de bonus) Proche très proche de la Roma, le Romain entamera un nouveau chapitre de sa carrière à la cour de Rino Gattuso ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C'est une information de la Gazzetta Dello Sport : Matteo Politano, après quelques heures de réflexions, semble avoir accepté la destination napolitaine ! "Secousse pour la cession de Matteo Politano au Napoli. L'ailier de l'Inter a finalement accepté la destination et est prêt à se lier au club Azzuro via un contrat allant jusqu'en 2024 pour un salaire de 2 millions d'euros plus bonus. Ces derniers jours, l'Inter et le Napoli ont trouvé un terrain d'entente pour un prêt de 18 mois. Un prêt avec une obligation de rachat fixé à 20 millions d'euros." "A présent, les deux clubs doivent à nouveau s'asseoir au tour de la table pour finaliser la cession noir sur blanc." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Selon la Repubblica, l’Inter est actuellement en train de mettre sur pied le transfert du milieu de terrain Allan du Napoli. Les relations entre les deux grands d’Italie sont optimales étant donné la future arrivée, en Azzurro, de Matteo Politano. Giuntoli, envoyé à Milan par De Laurentiis, en a proposé 20M€, bonus compris. Si le joueur est un romaniste pure souche, celui-ci a préféré assurer son avenir étant donné les garanties non apportées par la Louve. Outre les 25M€, le Napoli a inséré également Fernando Llorente, un joueur désiré déjà durant l’été par Antonio Conte qui voyait en lui un Vice-Lukaku. En cas d’arrivée de l’espagnol, la transaction menant à l’arrivée d’Olivier Giroud serait mise définitivement écartée. En effet, l’Inter n’a aucune intention d’acquérir un nouvel attaquant, avant d’avoir acté le départ de Politano : « Pour chaque arrivée, il devra y avoir un départ, la balance devra être de zéro » avait souligné en interview Piero Ausilio. En cas d’arrivée à la Pinetina, Conte devra également décider de l’avenir proche de Sebastiano Esposito. Est-ce que l’espoir italien, promis à un grand avenir, partira en prêt afin d’engranger de l’expérience à la Spal ou à Parme, qui se sont déjà manifestés ? Rien n’en est moins sûr… Place à la négociation Sur la table, il est envisageable de voir l’Inter et le Napoli proposer un Maxi-Scambio valide jusqu’en fin de saison. Les concernés : Matias Vecino et Allan. Les deux joueurs se sont vu montrer la porte de sortie à la suite de litiges avec leurs entraineurs respectifs : Antonio Conte pour l’uruguayen et Gennaro Gattuso pour le brésilien. Cette transaction pourrait résoudre de nombreux problèmes environnementaux et offrir aux deux équipes de nouvelles opportunités techniques et tactiques. Reste à définir les contours de l’opération. L’Inter évalue son milieu 25 millions d’euros. De Laurentiis évalue, à juste titre, son brésilien à 50 millions d’euros. Si l’affaire vient à être définie, il est donc plus qu’envisageable de voir le club du Vésuve exiger la différence d’ici à la fin juin. Dans le cas contraire, les deux joueurs rentrent chacun dans leurs clubs respectifs. Le transfert de Politano à Naples pourrait également être lié, le joueur romain disposant d’une bien meilleure cotation que celle de Fernando Llorente. En cas d’accord sur la transaction Vecino et Allan, il pourrait aussi être envisagé d’équilibrer les comptes en compensant la différence sur l’échange Politano-Llorente. Pour l’heure, les deux transferts sont traités de façon distincte. Pour et Contre La Gazzetta Dello Sport s’est livré aux avantages et inconvénient d’un échange Vecino-Allan. Pour L’échange pourrait permettre de retirer deux épines dans le pied de chaque équipe. La rupture entre Allan et Gattuso est au moins aussi importante que la fracture existante entre Vecino et Conte. De plus, l’uruguayen a demandé à quitter l’Inter, lui qui sait qu’il n’y a plus le moindre espoir de voir Conte miser sur Lui. Des offres intéressantes ne sont pas encore arrivées sur la table. Allan a vu Everton contacter le Napoli. Toutefois, le joueur est peu convaincu à l’idée de rejoindre la Premier League. Allan pourrait ajouter du muscle et en imposer toujours plus dans le milieu de terrain Nerazzurro. Vecino, de son côté est un joueur bien plus adapté au jeu de Gattuso. De plus, les six mois à venir pourrait permettre à chaque joueur de se relancer et, de la sorte éviter toute dévalorisation. Contre Il pourrait ne pas s’agir d’une solution définitive. Celle-ci n’aurait donc aucun avantage au niveau financier de chaque club. Il est difficile d’imaginer un échange, même sur base d’une formule d’un prêt avec droit/obligation de rachats, les deux joueurs proposant une différence de valeur trop importante. Qui plus est, le Napoli avait refusé de céder Alan, l’été dernier contre la somme de 50 millions d’euros. Vecino serait estimé lui à environ 20 millions d’euros. Il se pourrait donc que le Napoli envisage de valoriser financièrement le départ d’Allan. L’autre difficulté réside également dans le fait de convaincre les joueurs d’accepter cette solution, même de façon temporaire. Conte devrait également se fier à son instinct face au comportement inadapté d’Allan au cours de ces 12 derniers mois. Est-ce que ce type de problématique pourrait se répéter également dans un autre vestiaire ? Êtes-vous pour ou contre l’arrivée d’Allan ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Interviewé par Sky Sport, Piero Ausilio s’est livré sur le mercato actuel de l'Inter. Spinazzola-Politano ? "Ce sont les ultimes déclarations sur l’argumentation, pour nous c’est un cas clos. Il y a eu un court-circuit, mais il y a une parole que Petrachi connaît bien, il sera la personne la plus adaptée pour vous expliquer ce qu’est ce court-circuit, vu les conférences du passé." "Nous sommes tous alliés, si un joueur part c’est parce que nous sommes tous absolument d’accord et alliés, si cela n’est pas la façon de penser de la part du Directeur Sportif de la Roma, c’est son problème. Chacun regarde chez lui, il doit y avoir du respect entre collègues et chacun doit penser à ses propres défis, je ne parle pas des problèmes de la Roma." Politano ? "C’est un joueur important, un patrimoine du club. S’il y a une possibilité de favoriser cette opération, nous chercherons à contenter le garçon. C’est un attaquant, les chiffres sont définis. S’il doit partir, nous chercherons à trouver des bonnes occasions. Moses ? "Il y a des évaluations que nous avons effectué, il y a l’idée d’un accord de principe avec Chelsea qui s’est montré assez disponible." Eriksen ? "C’est un joueur extrêmement important et comme tous les joueurs d’une telle qualité, il attire la convoitise de beaucoup de grands clubs. Nous sommes présents, nous avons présenté de façon officielle notre offre à Tottenham, nous verrons ce qu’il pourra en découler. C’est très difficile, nous jouons nos cartes et nous ferons tout pour finaliser cette transaction." Si Vecino part, un autre milieu peut-il arriver ? "Avec Conte, nous ferons le point de la situation. Numériquement, il fallait élargir le noyau sur les ailes. Nous l’avons fait avec Young. Entre les arrivées et les départs il y a lieu de faire 0-0, je ne veux pas donner de noms, ni même parler de situation, nous verrons les occasions que le Mercato offrira." Présent également à la remise du prix “Sguardo al futuro”, qui lui a été consigné, Piero Ausilio a également fait l’éloge de l’Inter et d’Antonio Conte. La croissance des jeunes ? "Elles sont toutes différentes en réalité. L’Atalanta réalise un très grand travail, mais il est évident que les lancer à l’Atalanta est différent de les lancer à l’Inter ou au Milan. Il y a des pressions et des attentes différentes. Ils ont obtenu de très grands résultats, mais la compétitivité est différente de celle de l’Inter ou du Milan." "Il y a ce besoin de suivre différent parcours. Nous nous y efforçons car nous sommes un Club qui aime être dans la lumière, nous avons ce type de mentalité, avec un entraîneur courageux. Pensez à ce que Conte réalise avec Esposito, Bastoni, Dimarco et d’autres jeunes qui rapidement seront insérés. C’est quelque chose qui, même en étant difficile, trouvera toujours plus de places dans nos équipes..." Le Saviez-Vous ? Selon Alfredo Pedullà, la prolongation du contrat de Piero Ausilio est prête à être signée. Si celle-ci est actée, Piero sera lié aux Nerazzurri jusqu’au 30 juin 2022. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Intervenu sur Sky Sport en avant-match de Lecce-Inter, Beppe Marotta s’est livré sur la transaction phare entre les deux clubs qui a fini par capoter. "Il y a eu une excessivité médiatique vraiment importante. J’ai un respect maximum pour Spinazzola, c’est un très grand professionnel, je l’ai connu à la Juve. Il y a des évaluations techniques, économiques, physiques et médicales à faire. Au terme de ces évaluations, j’ai conclu que nous n’irions pas au bout de la transaction et j’ai averti mon homologue et collègue de la Roma. C’est tout." Est-ce un fait absolument inédit ? "Je ne le dirai pas de cette façon. Un de nos joueurs, Santon, a vécu cette situation à trois reprises. Il n’était pas affecté la première fois. Les évaluations se font de façon approfondies. L’opération Spinazzola était une opération à hauteur de 55 millions d’euros. Le Club a tout à fait le droit de bien tout analyser." Que pensez-vous de la photo de Politano avec le maillot de la Roma ? "La photo faite ne dépend pas de notre gestion. Spinazzola n’a fait aucune photo avec nous. Il s’agit là d’une première réflexion à avoir." Réaction du principal intéressé "Je me sens bien, c’est de la folie. Je suis un joueur de Nazionale et j’ai déjà joué dans de nombreuses équipes. Actuellement, je suis à la Roma. Cela me semble fou de dire que j’étais en méforme. C’était important aussi pour moi aujourd’hui de le prouver, j’ai énormément couru. Je m’étais aussi entraîné à Milan dans une salle de gymnastique, puis je suis revenu pour ne pas manquer l’entrainement." Êtes-vous déçu de quelqu’un, suite à ce qu’il s’est passé ? "Non, je pense que le Directeur Sportif s’est déjà exprimé. Je pense à présent à la Roma et à moi-même. Il n’y a pas de gros problèmes, j’ai tout dans la vie et je dois seulement la remercier." Politano tout de même à la Roma ? En effet, Gianluca Petrachi ne s’est pas laisser démonter sur Sky Sport: "Je crois qu’il faut faire prévaloir le bon sens. Celui qui participe au mercato sait que tout peut arriver, mais il y a aussi les paroles données, l’opération était actée. Politano et les déclarations de Fonseca peuvent en témoigner. Nous cherchons un ailier et nous verrons si l’Inter consentira à nous prêter Politano, nous sommes ouverts à la négociation." "Le joueur est une propriété de l’Inter, il pourrait devenir un joueur de la Roma si nous venons à le racheter. Il ne faut pas oublier que nous sommes toujours des hommes et que nous devons penser aussi à leurs biens. Je suis déçu que la parole donnée n’ait pas été maintenue, mais cela fait partie des folies du mercato." D’après les dernières informations en notre possession, la Roma souhaiterait s’attacher les services de Politano en prêt avec un droit de rachat. Cependant le Napoli s'intéresserait au joueur et aurait trouvé un accord pour un transfert définitif à hauteur de 25M€. Affaire à suivre, la Roma augmentera t-elle son offre ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Une nervosité passive menaçait de faire exploser l'accord. D'après la Republicca l'échange entre Spinazzola et Politano devrait passer mais Beppe Marotta a fait suer les romains, les forçant à revoir la formule. Hier le manager de l'Inter a placé un autre pion. Alors qu'il cherchait une équipe pour Lazaro (Newcastle serait intéressé), il est parvenu à un accord avec Manchester United pour Ashley Young. L'opération couterait 1.5M€. L'anglais qui est déjà à Milan joue au même poste que Spinazzola et c'est pour cette raison qu'il a décidé de rediscuter de l'échange, déjà acté par principe mais dont l'objet final se portait sur la modalité qui activée l'obligation d'achat. Petrachi a dû faire face à l'acharnement de l'Inter Politano et Spinazzola sont deux joueurs fragiles et tout se joue là-dessus. Toujours selon la Repubblica, après d'âpres négociations qui portaient au choix sur les minutes jouées, Coppa comprise ou non, voir simplement sur le fait que les joueurs puissent entrer en jeu, Marotta semble avoir gagné. Il a fait passer le fait que l'obligation d'achat s'active qu'après la 15è apparition des deux joueurs, malgré un haussement de ton assez sévère pendant la concertation. ®gladis32 - internazionale.fr
  13. L'échange entre Matteo Politano et Leonardo Spinazzola connait un coup d'arrêt important. En effet, selon Gianluca Di Marzio, l'ancien latéral gauche de la Juventus n'a pas réalisé les examens relatifs à sa condition physique. "Les deux clubs sont actuellement en contacts continus. Du côté de la Roma, il n'y a aucune ouverture quant à une adaptation des engagements établis. Pour la Roma, il doit s'agir soit d'un transfert définitif, soit d'un échange avec une obligation d'achat." "Si les bases de la transactions viennent à être révisées, il n'est pas à exclure une annulation de l'échange." Avec un retour de Politano et son écharpe de la Roma à Milan et de Spinazzola à Rome... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Si la Juventus avait usé du même stratagème dans le cadre du transfert de Leonardo Spinazzola pour satisfaire les besoins de la Roma, la "routourne" a tourné en faveur de l’Inter cette fois-ci. Comme le révèle TuttoSport, les deux joueurs ont été évalués à 27,5 millions d’euros. L’échange est donc un transfert définitif des deux joueurs ! Spinazzola avait été acheté par la Roma contre 29,5 millions d’euros pour un contrat courant jusqu’en 2023. En le cédant à 27,5 millions d’euros, la Louve ne réalisera pas de plus-value, mais s’épargnera le salaire du joueur. Beppe Marotta, en fin négociateur, a permis à l’Inter de réaliser une plus-value de 6,5 millions d’euros. Matteo qui a été racheté pour 20,5 millions d’euros à Sassuolo a donc été revendu pour 27,5 millions d’euros ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Il ne manque plus que l'annonce des deux clubs. Mais Fcinter1908.it qui relaye le Corriere Dello Sport en est certain, l'échange entre les deux italiens est acté. Après des premiers échanges exploratoires, l'échange entre Matteo Politano et Leonardo Spinazzola est acté. Les deux joueurs représentés par Davide Lippi avaient perdu leurs places de titulaire dans leurs équipes d'origine. Politano, déjà contacté à la mi-décembre réalisera son rêve d'évoluer dans l'équipe qui l'a révélé en Primavera. L'Inter a été séduite par l'idée de recruter un joueur adapté au jeu de Conte et qui peut être facilement aligné des deux côtés dans le classique 3-5-2. Reste à présent à définir s'il s'agira d'un simple prêt sec ou si les joueurs feront l'objet d'un droit de rachat ou d'un échange pur et simple. Les deux joueurs sont estimés à 25 millions d''euros. Politano a déjà pris son avion pour Rome ! Le Saviez-Vous ? L'échange entre Politano et Kessié était quasiment finalisé avec le Milan. Vu la situation actuelle, l'Inter propose à Pioli d'offrir Vecino contre Kessié. Validez-vous ces deux transactions ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Matteo Politano devrait quitter l’Inter lors de ce mercato hivernal. En effet, de nombreux clubs font déjà la queue pour s’attacher ses services. La Roma, le Napoli, l’Atalanta et à présent le Milan sont sur ses traces. L’Inter de son côté espère obtenir les 30 millions d’euros que la Fiorentina avait proposé en août dernier. Selon le Corriere Dello Sport, les agents de Politano, Lippi et Pennacchi étaient récemment à la Casa Milan pour parler avec le Club Rossonero. Toutefois, la préférence de Matteo reste la Roma. L’Inter, elle, souhaiterait le transférer à Florence afin d’anticiper la concurrence sur Castrovilli en vue de l’été prochain. Le Florentin est considéré comme un élément idéal dans le 3-5-2 de Conte. Pour lui, le Club Nerazzurro pourrait consentir à un effort économique important. Reste aussi l’hypothèse d’un échange avec Llorente, même si sa venue pourrait être compensée par une possible arrivée soit de Giroud, soit de Petagna. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. C’est la nouvelle de la journée relayée par la Gazzetta Dello Sport, ces dernières heures : l’Inter a fait une proposition d'un maxi-scambio à la Roma. A savoir un échange entre Politano et Spinazzola afin de résoudre définitivement les problématiques connues sur l’aile gauche Nerazzurra. Pour l’heure, la Roma se montre peu enclin à un tel transfert. De votre côté, valideriez-vous une telle transaction ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. C’est une révélation du Corriere Dello Sport. La rupture est totale entre la Fiorentina et Federico Chiesa. Le joueur exige d’être céder à Turin, une destination que la Viola ne permettra jamais. "La Juve n’est pas celle qui a l’avantage. Barone a promis qu’il ne le cédera jamais aux Bianconeri. Il n’entretient pas de bons rapport avec Paratici et il n’a jamais pris en considération cet intérêt. Il a déclaré qu’il ne le cédera jamais à la Juve, il y a besoin de lui accorder ce crédit." "L’option la plus dure sera de conserver le joueur durant deux années, lui qui est lié par son contrat et de lui faire sauter l’Euro. La Fiorentina songeait à le vendre à l’étranger, mais personne ne s’est manifesté. En Italie, il reste l’Inter : Antonio Conte veut Chiesa, il aime sa tête dure." Maitre Marotta à la manœuvre "Giuseppe Marotta se retrouve avec une carte en main, une carte qu’il pensait avoir écarté définitivement : Gabriel Barbosa. L’attaquant était en prêt à Flamengo. Agé de 23 ans, il a été le grand protagoniste de la Libertadores et il pourrait être la clé débloquant la situation." "Flamengo ne l’a pas racheté pour 22 millions d’euros et l’Inter est libre de le récupérer. Suite au triomphe de son équipe en Libertadores, Marotta l’évalue à 35 millions d’euros. Il pourrait être proposé en contre-partie technique, accompagné d’une certaine somme d’argent et d'un autre joueur, contre Federico Chiesa. Une autre contre-partie technique pourrait être Matteo Politano, qui plait également à la direction de la Viola." "Le tout pourrait déjà se faire en janvier… reste à présent à connaitre l’avis de Commisso ." Seriez-vous pour échanger deux joueurs contre Federico Chiesa qui est estimé à 70 millions d’euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Nouvelle tuile à l’Inter, qui parvient tout de même à garder la tête hors de l’eau : Antonio Conte doit faire face à la sixième blessure récente de l’Inter suite à la sortie de Nicolò Barella. Une vraie tuile étant donné que l’Inter joue son avenir européen, dès demain soir face à Prague, ensuite face à Barcelone à Milan… La blessure de Barella s’additionne à celle d’une liste qui est représentée avant tout par Sanchez et Politano, Tous devraient être de retour en 2020. Alexis est absent depuis l’avant-dernière trêve internationale, lui qui avait dû être opéré à la cheville a déjà manqué 9 rencontres Nerazzurre. Derrière lui, on retrouve Stefano Sensi qui a sauté 8 matchs depuis sa blessure face à la Juve. Politano, lui n’en a manqué que 2 jusqu’à présent. Monté au jeu face à Dortmund, il avait été victime d’une sérieuse agression impunie. Asamoah fait face à une inflammation à gérer, il est également absent depuis 4 matchs. Pour pallier son absence, Biraghi alterne avec Candreva. Lazaro sachant occuper l’aile droite Gagliardini, absent depuis trois matchs pourrait faire son retour ce mercredi soir. D’Ambrosio a, lui, fait son grand retour face au Torino, suite à la blessure au pied dont il avait été victime en compétition internationale avec l’Italie. Ces six-sept joueurs très importants ont manqué et manquent encore à Conte. Lui qui, lorsqu’il les récupérera, devra les gérer du mieux possible. L’objectif de l’Inter est de parvenir à surmonter cette période délicate, tout en maintenant le pas de la Juve en Championnat, tout en tentant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions Après le match contre le Torino, Conte a déclaré "Je suis certain que nous ferons tout pour n’avoir aucun regret." Même s’il venait déjà de récolter trois points fondamentaux, Conte, comme à son habitude, s’était déjà projeté vers l’avenir. Sensi absent face à Prague Andrea Paventi, journaliste à Sky Sport, est revenu sur la douche froide de la 13ème journée, à savoir la sortie sur blessure de Nicolo Barella. Son absence sera combinée à celle de Stefano Sensi qui n’a pas encore récupéré de la blessure dont il a été victime en octobre dernier lors de la réception de la Juventus à Milan. Antonio Conte devra donc composer son 3-5-2 en ayant que quatre joueurs pour trois postes : Brozovic, Vecino, Borja Valero et Gagliardini, qui même s’il n’est pas encore au meilleur de sa forme, pourrait être titularisé dès la première minute. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. Selon la Gazzetta Dello Sport, Alexis Sanchez devrait être opérationnel pour faire face au Napoli. Selon les derniers éléments, la date la plus crédible du retour de l’ancien mancunien sera le 5 janvier 2020, pile poil pour défier le club du Vésuve. Du côté de Politano, l’italien devrait encore être écarté pour quelques semaines, son retour étant prévu pour le déplacement face à la Fiorentina le 15 décembre. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. À la suite de la blessure de Matteo Politano, Antonio Conte doit faire face à un rempart offensif rongé jusqu’à l’os. Interviewé par La Cuarta, Piero Volpi, le responsable de la cellule médicale de l’Inter, s’est livré sur le chilien. "Nous avons assez bien travaillé avec Alexis Sanchez. La blessure dont il a été victime demande beaucoup d’attention, mais la guérison est en bonne voie. Les échéances que nous avons établi à l’Inter seront pleinement respectées." Est-ce que la date de son retour reste inchangée ? "C’est exact, ce sera à la mi-janvier, à voir... car Alexis pourrait revenir aussi un peu plus tôt si tout va bien. Après les fêtes de fin d’année, j’aurai plus de certitude." A-t-il déjà travaillé avec le ballon ? "Non, il n’a pas encore travaillé avec la balle, mais j’espère que nous aurons des informations sur cela dans les prochains jours, tout va pour le mieux." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. C’est l’actu mercato de la journée : Giuseppe Marotta a décrit comme une session d’opportunités à saisir, le mercato hivernal à venir. L’Inter se prépare donc à monter sur ce terrain pour satisfaire Antonio Conte, en élaborant une stratégie de travail à la fois basée sur l’aspect technique et économique. Selon la Gazzetta Dello Sport, La Fiorentina, le Napoli et la Sampdoria ont sollicité Alessandro Florenzi sur la base d’un prêt, mais la Roma serait prête à le céder définitivement à l’Inter en échange de Matteo Politano. Cet échange, s’il pourrait avoir lieu, pourrait compliquer les options possibles, en attaque, pour Antonio Conte. L’avis de Tuttosport "Pour débuter le mercato 2020 l’Inter cherche un attaquant et un milieu de terrain, mais également un ailier, étant donné qu’Asamoah, en premier lieu, ne peut apporter de garanties physiques. Pour ce poste, Matteo Darmian est en pole position, à la suite d’un échange verbal entre l’Inter et Parme. Toutefois, Florenzi pourrait aussi se révéler être une occasion étant donné qu’il peut aussi évoluer en qualité de milieu de terrain." "En prenant en compte de sa situation à Rome, Florenzi pourrait mettre tout le monde d’accord, sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat. Une formule qui pourrait également intéresser les autres clubs que sont la Fiorentina, la Sampdoria et Lyon, mais d’autres clubs ne sont pas à exclure. La position de la Roma est attentiste." "En effet, déjà l’été dernier Florenzi n’était plus considéré comme un intransférable. Le joueur lui-même, malgré les avances en juin de Conte, ne voulait pas s’en faire une raison. C’est également pour cette raison que l’Inter avait ciblé Lazaro. De son côté Alessandro avait décidé de rester en Italie dans l’optique de disputer l’Euro, en déclinant les offres de Séville et de Tottenham." "A présent la Roma est prête à céder l’International Italien qui lui coûte 6 millions d’euros brut jusqu’en 2023, un luxe que le club de la Capitale ne peut se permettre. Florenzi, accompagné de son agent, ont donc pris le temps d’analyser ce qu’il se passera lors des prochaines rencontres." Mais Florenzi le sait, s’il veut aller à l’Euro, il devra impérativement jouer. Si tel est le cas, les messages d’encouragement publiques de Mancini et du Staff Azzurro auront porté leurs fruits. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Les demandes d’Antonio Conte ne sont pas tombées dans l’anonymat. L’Inter veut satisfaire les désirs de son entraîneur, malgré l’important investissement estival, en surpassant à nouveau le budget initialement prévu pour le Mercato. Selon le Corriere Dello Sport les objectifs ont été définis : "Un attaquant et un milieu: Marotta et Ausilio regardent autour d’eux, prêts à sauter sur les occasions qui se présenteront. Actuellement deux noms bouillants ressortent du lot : Rodrigo De Paul et Christian Kouame“. Rodrigo De Paul Lors de ces dernières semaines, l’attention de la Direction Nerazzurra s’est de nouveau concentrée à Udine ou y évolue Rodrigo De Paul, Mezzala de qualité qui peut aussi occuper un rôle plus offensif. Il est celui qui se retrouve au sommet de la liste : Conte l’estime, Javier Zanetti, le vice-président de l’Inter, également, lui qui est toujours plus proche de son entraîneur. L’opération ne sera pas chose aisée étant donné que De Paul a récemment renouvelé son contrat. Pozzo, pour se séparer de son joyau, exige une somme de 30 à 35 millions d’euros, une somme importante pour les comptes de l'Inter. Il reste la possibilité d’un prêt avec une obligation de rachat, mais pour y parvenir il faudra trouver un terrain d’entente qui pourrait peut-être se nommer Federico Dimarco. Un joueur qui pourrait être cédé en contrepartie technique. Christian Kouame En attaque, il y a lieu de trouver un Vice-Lukaku. Dans l’attente du retour de Sanchez, et d’un retour au top, un seul attaquant ne suffit pas. Politano s’est sacrifié à la tâche, mais il n’est pas à proprement parler un second attaquant. Il est utile de disposer d’un joueur polyvalent, un joueur capable d’occuper tous les postes offensifs. Christian Kouame, évoluant au Genoa, est dans le viseur. Lui aussi a également été prolongé par son club. Toutefois une transaction pourrait voir le jour étant donné les très bons rapports entretenus avec Preziosi qui pourrait exiger l’insertion d’une contrepartie technique qui pourrait bien être Politano... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. Journée noire pour Matteo Politano à l’Inter. Celui-ci a été victime d’une luxation de la cheville gauche, suite à une faute de Schultz à Dortmund et qui va le tenir éloigné des terrains durant une assez longue période. En effet, la première partie du traitement consistera à l’immobilisation complète de sa cheville, une réévaluation de la situation aura lieu dans les prochaines semaines. L’Inter déforcée en attaque Voici l’analyse de la Gazzetta Dello Sport : "L’absence minimale prévue est d’un mois. L’attaquant devrait être capable de cavaler pour les confrontations face à la Roma et au Fc Barcelone. Les examens réalisés ce mercredi ont exclu toute complication osseuse. Malgré la lourde charge de Schulz, Politano était resté sur le terrain jusqu’au bout alors que plusieurs équipiers, Godin en tête, lui avait conseillé de sortir et de laisser l’équipe à dix." Cette absence est une nouvelle tuile importante pour Antonio Conte en terme de turn-over. Avec les absences conjuguées de Sanchez et de Politano, il ne reste plus qu’une seule cartouche offensive à Conte derrière le duo Lautaro-Lukaku : Le jeune Sebastiano Esposito. Matteo s’exprime A travers les réseaux sociaux, Politano a adressé un message aux tifosi : "Je dois hélas être mis au repos quelques temps. Merci à tous pour vos messages, nous nous reverrons très vite." Moment charnière dans la carrière d’Esposito Interviewé par Rivista Undici, Sebastiano Esposito a bien conscience que cette saison, il a une carte importante à jouer, une opportunité s’ouvre à lui : "Oui, c’est une année divertissante, mais je me rends aussi compte que cette année est cruciale, bien plus délicate que les autres années. Je dois moins me planter. Moins me planter pour plus de possibilités de carrière." Moi, le symbole d’une génération ? "Je pourrais le devenir, je pourrais être un leader de ma Nazionale, de la U-18, de la Primavera de l’Inter. Je dois pour cela également le démontrer à chaque fois." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer un résumé de l’actualité mercato de ces derniers jours. Selon Sport Mediaset, le Fc Barcelone a déjà passé la seconde pour Stefano Sensi. Les Catalans auraient contacté l’Inter afin d’être tenu informé en cas d’arrivée d’une offre pour le milieu de terrain Nerazzurro. Une situation similaire a également été connue pour Lautaro Martinez... L’objectif des catalans serait d’obtenir une sorte de privilège dans le cas où ils céderaient Arturo Vidal en janvier. Du côté de l’Inter, celle-ci ne semble pas perturbée plus que cela, elle qui ne compte pas négocier ses deux diamants qui sont considérés comme le présent et le futur du club Nerazzurro. Selon la Gazzetta Dello Sport, Arturo Vidal est l’objectif numéro 1 de l’Inter pour le mois de janvier. Conte juge que le chilien propose le profil parfait pour réaliser ce saut de qualité. Vidal de son côté souhaite revenir sur le devant de la scène et se sentir impliqué dans un projet est un aspect fondamental pour lui. Il pourrait donc s’agir de l’opportunité annoncé par Marotta. Un prêt devrait être proposé sauf en cas de départ de Borja Valero et/ou Vecino. Selon le Corriere Dello Sport, en cas d’offre jugée satisfaisante, Matias Vecino pourra quitter l’Inter. Très peu dans son élément, l’ancien de la Viola, dont le contrat se terminera en 2022, n’a pas satisfait Antonio Conte. Matteo Darmian devrait rejoindre l’Inter. Transféré de Manchester United à Parme, via les conseils de l’Inter, il ne devrait y avoir aucun problème dans la finalisation de ce transfert. Darmian serait considéré comme un vice-Candreva, rôle que Valentino Lazaro n’est pas encore capable d’assurer. L’Inter compte former l’autrichien payé 22 millions d’euros, l’objectif étant d’éviter de voir sa valeur se dévaluer. Un vice-Lukaku devrait également rejoindre les rangs interiste, mais pour l’heure, la Rosea ne se prononce sur aucun nom. Selon Calciomercato, Gaetano Castrovilli, le talentueux milieu de la Fiorentina né en 1997 est sur la tablette de Marotta, le joueur étant observé avec la plus grande attention. Les rapports entre la Viola et la Beneamata sont au beau fixe étant donné les récents transferts entre les deux clubs : Vecino et Borja Valero à l’Inter, Dalbert en prêt chez Commisso. L’intérêt récent pour Matteo Politano n’a pas fait vriller cette relation. L’insertion d’un joueur, en vue du recrutement de l’autre, pourrait d’ailleurs voir le jour lors du mercato estival 2020. Castrovilli est également très apprécié par Mancini en vue de la Nazionale. Conte l’a étudié et continuera à l’étudier tout en prenant actes des informations en provenance du duo Marotta-Ausilio. ®Antony Gilles - Internazionale.fr