Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'maurizio pistocchi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. S'adressant à InterTV après le match, l'Massimo Paganin a d'abord discuté du match, pour ensuite évoqué Joaquim Correa et a enfin parlé du pénalty non sifflé. Avis général. "L'entraîneur et les gars ont bien performé. Le Hellas a joué un bon match en un contre un sur tout le terrain et a évité de jouer. Le pourcentage de passes jouées était très faible, Vérone n'a jamais construit de l'arrière. La seule erreur qui a été commise a mené au but. Ensuite, le Hellas n'a jamais été dangereux." "C'était un pénality à mon avis, je n'ai pas compris pourquoi Manganiello n'est pas allé au VAR." L'impact de Correa dans le match. "Correa a réussi à se faufiler dans les espaces de Vérone qui avait étiré la distance entre les lignes. Beaucoup de tirs de l'Inter sont venus en seconde période. L'équipe a bien réussi à sortir de l'impasse au début de la seconde mi-temps. Correa est arrivé avec le rythme dont nous avions besoin. Vidal est bien venu. L'équipe a su compenser le manque de qualité et a su sortir avec les changements. C'est important de gagner des matchs comme ce soir, surtout quand on vient de remporter le titre." L'importance de gagner des matchs comme celui d'hier. "Leur capacité de concentration est essentielle. C'est les fameux trois points qu'il faut à tout prix ramener à la maison. La différence doit être faite par ceux qui entrent en jeu et peuvent déterminer le résultat. De l'extérieur, vous voyez ce que vous pouvez faire. A partir de là, les choses ont changé. Tous ceux qui sont entrés ont changé la physionomie du jeu. Ceux qui sont restés savent ce qu'ils doivent faire et comment ils doivent le faire." Sur Matteo Darmian, Arturo Vidal et Matias Vecino. "Darmian a fait un excellent match en termes de concentration, ainsi qu'une passe décisive. Vidal a gagné dans toutes les équipes dans lesquelles il a été. Il sait qu'il a un rôle important dans les équipes. Maintenant, il veut montrer qu'il est un joueur différent, cela fait partie du tempérament d'un joueur. Il n'est pas pour tout le monde. Vous devez attendre Vidal. Aujourd'hui, il a changé la direction que prenait le jeu, Vecino a également très bien fait." Pas pénalty sur Lautaro Martinez? "Je pensais que c'était un penalty clair, même quand je l'ai vu à la télévision. L'adversaire n'a pas du tout touché le ballon. Il a même risqué de faire une entorse à Lautaro. Lautaro était sur le point de tirer. Il y a la VAR, Manganiello aurait dû aller voir l'action. S'il s'était terminé 1-1, nous serions en train de discuter du penalty. Au cours de la saison dernière, j'ai vu des penalties sifflés qui sont moins clairs que celui-ci. Cela m'a semblé vraiment étrange qu'il ne soit pas allé le regarder sur VAR." Concernant le penalty non sifflé, le journaliste italien Maurizio Pistocchi pense clairement qu'il aurait dû être accordé. Voici ce qu'il a tweeté: "Je me demande toujours ce que signifie la phrase 'Pour le protocole, la VAR ne peut pas intervenir car l'action est contrôlée par Manganiello'. Mal contrôlée, étant donné que la faute de Hongla sur Lautaro (58′) est claire, et que la VAR devrait servir à éviter une erreur évidente." Question légitime ... mais ne sombrons pas dans le complotisme
  2. Dès aujourd’hui, Steven Zhang et la Direction italienne vont procéder à des rencontres individuelles pour proposer aux joueurs de ne pas percevoir les mensualités du mois de novembre et de décembre dernier. Ceux-ci ayant déjà fait l’objet d’un précédent report. Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, cette épargne ne serait pas définitive : les joueurs pourront percevoir leurs salaires via un report pour la saison à venir. Zhang va parler de façon individuelle avec chaque joueurs aujourd'hui, mais cette thématique sera débattue également après la rencontre face à la Roma, soit ce jeudi. Il ne s’agit pas d’une convention collective étant donné que la situation est différente pour chaque joueur. Toutefois, si ces deux mensualités ne sont pas versées dans le courant de cette saison, l’Inter épargnera 25 millions d’euros brut. Zhang et la Direction vont donc exposer les problèmes financiers du club, et les joueurs seront libres de renoncer aux deux mois. Le Plan B Etant donné que les possibilités de refus semblent minimes, l’Inter a déjà prévu un plan B : Procéder à une modification contractuelle individuelle qui permettra au club d’alléger son bilan lors de la clôture de ce dernier au 30 juin, tout en confirmant aux joueurs que ceux-ci percevront ensuite ce qui leur ai dû. La sensation est que ce plan B ne fera pas l’objet d’un accord trop difficile. Et même si la thématique économique reste de mise, étant donné que le club devra faire l'objet d'une réduction de 15% du cout de sa main d’œuvre, celle-ci passe au second plan : Les joueurs veulent savoir quel sera le projet sportif de la saison à venir. Zhang et la Direction devront donc leur faire comprendre si Antonio Conte restera sur le banc. Ils souhaitent savoir si le projet d’équipe sera de partir à l’attaque de la seconde étoile, comme déclaré publiquement au lendemain du Scudetto, ou s’il leur sera demandé de rester dans le Top 4. Les joueurs, toujours placés en première ligne, voudront aussi connaitre les intentions européennes et savoir si l’Inter pourra disputer ou pas une Ligue des Champions de haute volée. De son côté, Antonio Conte a déjà fait savoir qu’il ne veut pas interrompre le projet Inter. Il va parler avec Zhang après avoir rencontré les joueurs. Antonio souhaite faire la lumière sur les objectifs et la continuité du projet technique. Il exigera la conservation de 5 intouchables : Romelu Lukaku, Lautaro Martinez, Nicolò Barella, Achraf Hakimi et Alessandro Bastoni. Pour lui, le projet doit rester ambitieux, même s’il sera difficile à atteindre. Le saviez-vous ? Selon Tuttosport, l’équipe a pris contact avec les représentants de l'association des joueurs, l’Assocalciatori. Tous ont écouté le discours présidentiel et personne n’a pris la parole. Après une réunion, on semble se diriger vers un refus unique de la part de l’équipe. Le Tweet de la journée signé Maurizio Pistocchi Il m’a été rapporté que le prêt de 275/300 millions d’euros en provenance d’Oaktree/Bain arrive. Il permettra de respecter les échéances : 50 millions d’euros au 28 mai et 50 millions d’euros au 28 juin. La demande de diluer dans le temps les salaires est une procédure similaire à celle proposée par la Juve, Barcelone et la Roma. Elle représente une épargne de 25 millions d’euros. 100 millions d’euros sont destinés au Mercato. Tous les grands joueurs resteront. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Est-ce qu’un jour, nous saurons ce qu’Ivan Zazaroni a contre les Nerazzurri ? En effet, lors du match opposant l’Inter à l’Hellas Verona, le but de l’ancien interiste Marco Faraoni a été annulé à la suite d’une charge avec Samir Handanovic. Selon le Corriere Dello Sport, l’arbitre Rosari Abisso a favorisé l’Inter Voici la reconstitution de l’épisode "Le ballon est en cloche vers le but de l’Inter, Handanovic s’approche en bâclant trop sa sortie, Faraoni est le plus vif et parvient à le mettre dans le but. Abisso refuse le but." Le replay démontre que Il n’y a pas eu de contact Faraoni saute dans sa propre zone Le ballon retombe entre les deux. Si Faraoni touche l’avant-bras d’Handanovic, il n’est pas possible à Abisso de l’avoir vu, le corps de l'italien cachant l’angle de vue du ballon: Le coup de sifflet fait surtout suite au fait que le gardien ne peut pas être touché dans le petit rectangle. Il y a de sérieux doutes qui persistent. Voici l’avis que Nicola Rizzoli se devra d’expliquer selon le quotidien romain "Le fait que Faraoni semble effleurer l’avant-bras gauche d’Handanovic met l’arbitre en condition de devoir siffler, étant donné que le gardien de but, dans son petit rectangle, ne peut être touché. Rizzoli devra très certainement faire respecter cette règle à chaque contacts." "Pour le reste Abisso n’a commis que peu d’erreur : En avertissant Barak qui a longtemps tenu Barella. Il a correctement considéré les faits de jeu Lautaro-Ceccherini et Bastoni-Magnani comme non-punissable." L’avis de Luca Marelli Contacté à la radio sur Tutti Convocati, l'ancien arbitre Luca Marelli a justifié l’annulation du but de Marco Faraoni à la suite de son contact avec Samir Handanovic: "Nous devons nous baser sur la légende que le gardien ne peut pas être touché dans le petit rectangle : Il y a un contact du bras gauche de Faraoni qui empêche l’intervention du numéro un interiste : Annuler ce but, selon moi, n’est pas une erreur." Maurizio Pistocchi enfonce le clou A travers une vidéo de l’action Maurizio Pistocchi confirme la bonne décision d’Abisso: "Faraoni contre Handanovic qui se prépare à sa parade, et il touche le gardien avec son bras : Il y a faute." Etant donné qu’il s’agit d’une phase de but, si celui-ci aurait dû être validé, la Var serait intervenu non ? Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Le journaliste Maurizio Pistocchi s'est rendu sur Tweeter pour mettre en évidence la superbe forme de l'Inter en Serie A cette saison, tout en faisant également allusion aux appels pour virer Antonio Conte avant Noël. Ironie, quand tu nous tient. Sur Twitter, le journaliste Pistocchi a souligné la domination nationale de l'Inter au cours des 15 matches, y compris un match reporté contre Sassuolo, et a montré comment les Nerazzurri avaient accumulé plus de points que quiconque sur cette période. En seulement 14 matches, l'Inter a récolté 38 points contre 36 sur 15 par Atalanta, tandis que la Juventus avait six points de moins. "Au cours des 15 derniers matchs, l'Inter a récolté 38 points en 14 matchs, Atalanta 36, Naples et Juventus 32, Lazio 31. Qui sait ce que diront maintenant les maestros qui poussaient pour que Conte soit limogé à Noël."
  5. Contre la Lazio, Milan Skriniar a réalisé une partie tout simplement parfaite. Si The Beast est redevenu un véritable et authentique mur humain, il ne faut pas oublier que ce dernier revient de très très loin: Auteur d’un match qui a réduit à néant les actions offensives biancocelestes, via de gestes barrière, et en proposant aussi quelques montées offensives, c'est un fait Milan semble avoir retrouvé sa confiance Confirmation de Maurizio Pistocchi "La rencontre parfaite de Milan Skriniar contre la Lazio porte un nom et un prénom : Celui de Paolo Vanoli, un membre du staff d’Antonio Conte et donc l’objectif est de s’occuper des phases défensives, d’améliorer les joueurs, le tout en faisant preuve d’humilité et de passion." Pensez-vous que l’Inter dispose de l’un des meilleurs staffs techniques de la compétition ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Le Derby d’Italie de ce mardi 09 février risque d’être aussi retentissant que celui de 1998 et l’épisode Juliano/Ronaldo. Si dans les années 1990, il s’agissait d’un évènement du terrain, cette fois-ci la polémique prend une tournure vicieuse digne des plus mauvais film de Serie B Eclaircissements de la Gazzetta Dello Sport 'L’Inter est convaincue que les insultes continues en provenance de la Tribune de la Juve en direction de Conte ont été préméditées: Dès la première minute de jeu, l’objectif clair était de rendre nerveux l’entraineur, d’où le fait que l’indignation était de mise hier." "Andrea Agnelli, selon les Nerazzurri, aurait à plusieurs reprises, au moins trois fois insulté Conte de "Couillon". Des tribunes de la Direction sont partis "Un Clown" et un "Pense à entrainer Couillon" ce qui explique le doigt d’Honneur et le Stronzo (Conard) hurlé en retour" Confirmation des faits: "Agnelli a continué à insulter Conte en passant très près de lui dans la zone menant aux vestiaires, le traitant à plusieurs reprises de couillon, l’entraineur lui a répondu : Si tu as du courage, viens me le dire en face" "Leonardo Bonucci s’est rendu coupable de paroles insultants envers Nicolò Barella, ce qui explique le comportement d’Oriali qui est intervenu pour tenter de retrouver un peu de sérénité: Il s'est tourné vers Bonucci et lui a demande de ne pas parler aux joueurs des Nerazzurri, mais de simplement parler à ses coéquipiers. Une demande que Bonucci accepte comme raisonnable, mais c’est là que Paratici prononce une phrase menaçante envers Lele "Vous, taisez-vous sinon je vais vous frapper!" Ce comportement exagéré de la part de la Juventus, n'est pas anondin, celle-ci déjà au matchs aller, s’en était pris avec véhémence au Chef de la Sécurité interiste Claudio Sala. Selon la Gazzetta, "Conte s’est senti trahi à titre personnel par des personnes avec qui il avait traversé un long parcours dans le club bianconero...." Pour les images, on repassera "Les images non-télévisées appartiennent au groupe de la Juve qui était productrice de l’évènement." La promesse du quatrième arbitre Conte insulté, Agnelli qui le cherche dans les vestiaires, la réponse de celui-ci…. Si Agnelli s’est senti tout puissant, il a omis la présence du quatrième arbitre Daniele Chiffi Celui-ci est intervenue pour tranquilliser l’entraineur Nerazzurro : "J’ai tout entendu Mister, j’ai tout entendu." Sur base de cela, Le Procureur de la FIGC est entré dans la danse en ouvrant une enquête relative aux comportement des dirigeants et employés turinois et milanais lors du match retour de la Coupe d’Italie. Mais ce qui est surtout attendu, c’est le rapport qui sera rendu et les informations communiquées par Daniele Chiffi, le quatrième arbitre "Un excellent rapport détaillé de ce qui a été entendu est attendu. Car il est vraiment difficile d’expliquer, comment à Turin, dirigeants et entraineurs peut crier n’importe quoi sans risque la moindre amendes ou le moindre avertissements." "Dans le monde du football, celui qui comment des erreurs doit tout simplement payer....Mais vous savez, à Turin, les règles ont tendance à être établie selon des interprétations propres et cela ne date certainement pas d’hier." Javier Zanetti s’exprime en toute diplomatie En citant tout simplement Giacinto Facchetti : "Il y a des jours où être interiste est facile, il y a d’autres jours où l’être est un Honneur" Le Saviez-vous ? Maurizio Pistocchi lâche une bombe : Paratici s’en est pris à Barella!: "De Milan circule une rumeur selon laquelle la Direction Interiste est devenu furieuse suite au comportement de Paratici qui, à plusieurs reprise, à tenter de convaincre Barella d’abandonner l’Inter pour la Juve.!" Confirmation par Nicolò en personne: "Conte a su par Barella que Paratici l’a contacté à plusieurs repirse pour le convaincre de rompre avec l'Inter et d'aller à la Juve Réservez votre week-end du 15-16 mai 2021. Il s’agira de l’avant-dernière journée de Serie A et du Derby d’Italie qui se disputera à nouveau à Turin. Gageons que Conte et sa bande auront envie de tout faire pour célébrer le titre sur le terrain de l’ennemi-juré… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, il y a quelques jours, le tribunal de Monza a rendu un jugement positif en faveur de Maurizio Pistocchi, journaliste, qui s’était épanché sur Luciano Moggi et l’ancien président de la Juve. Pour l’homme qui est à l’origine du Calciopoli, il s’agissait de diffamation. Vainqueur au tribunal, Pistocchi a tenu à remercier la Curva Nord qui avait déployé une banderole à son intention : “Respect de l’honnêteté intellectuelle, ni avec les Tifosi,ni avec le pouvoir." Pour Pistocchi, cette reconnaissance équivaut à un Scudetto! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Il y a un peu plus d’un mois le transfert de Gabriel Barbosa, à Flamengo, semblait avoir été acté moyennant la somme de 22 millions d’euros. Mais le club brésilien a, ensuite, tenté de tirer sur la corde, convaincu de pouvoir disposer du joueur au rabais. On ne la fait pas au Padrino Sans accord signé, Beppe Marotta, à la vue des performances du brésilien, n’est à présent plus disposé à traiter au chiffre proposé. Suite au doublé en Copa Libertadores de Gabriel, il faudra dépenser pas moins de 35 à 40 millions d’euros pour arracher l’attaquant brésilien à l’Inter. De plus, il n’est pas exclu de voir Gabigol s’entraîner directement avec l’Inter dès janvier 2020. En effet Marotta souhaite à présent monétiser au maximum la vente de Gabriel, qui pourrait devenir une affaire formidable pour les milanais. "Les statistiques de Gabriel sont indiscutables, avec Antonio Conte, il pourrait devenir un attaquant parmi les plus intéressant sur le Mercato. Il a à peine 22 ans" juge Maurizio Pistocchi. Pour être précis, la désillusion brésilienne a été l’auteur de 40 buts et 11 passes décisives dans son brésil natal en l’espace de 54 matchs, lui ouvrant ainsi à nouveau la porte de l’équipe nationale. Le tacle de De Boer "Je n’avais jamais entendu parler de lui. On me disait que c’était un joueur fantastique. Il se faisait appeler Gabigol, mais chez nous, je l’appelais Gabi-No-Gol. Il était venu chez nous avec deux personnes occupées sur les réseaux sociaux et un garde du corps, il n’a rien réalisé." La Premier League intéressée ? West Ham et Wolverhampton ont déjà contacté l’Inter afin d’acquérir, à titre définitif, Gabriel qui a été élu meilleur buteur du Brasilerao. Seriez-vous pour accorder une nouvelle chance à Gabriel ? Du moins le laisser être entraîné par Conte afin qu’Antonio en personne puisse évaluer le potentiel du joueur et décider de sa destinée future ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr