Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'mercato'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Ce topic est dédié à l'ensemble des membres du site/forum. Vous pouvez parler des rumeurs en cours et des transferts, sur base de sources sérieuses. Ne manquez jamais de respect et à présent ce topic est le votre, je vous fait confiance. Le premier qui me déçoit, il prends sévère
  2. Quelques minutes après la fermeture du mercato d'hiver, Beppe Marotta s'arrête devant les caméras de Sport Mediaset pour commenter les sujets brûlants des Nerazzurri. "Défendre ce trophée est très important. Pour son histoire, ce club doit participer et être un protagoniste de toutes les compétitions. Par conséquent ce soir nous avons un rendez-vous important : nous sommes champions en titre et nous devons honorer cela tournoi de la meilleure des manières." Lukaku est de retour dans le onze de départ, à quel point est-il fondamental que le vrai Lukaku revienne également en vue de l'avenir ? "Le meilleur entraînement, c'est le match. Il n'est pas à 100% mais du point de vue du professionnalisme, de l'engagement et de la motivation, il est inattaquable. Ce sont des situations que nous avons évaluées et qui conduisent à une évaluation positive du garçon. L'espoir est que Lukaku, nous le savons tous, peut revenir." Skriniar reste jusqu'en juin. Qu'est-il arrivé? L'offre adéquate du PSG n'est-elle pas arrivée ? "Je ne veux pas trop entrer dans les détails, je reste large. C'est normal que le monde du football change fréquemment d'une année sur l'autre. On n'imagine plus les étendards dans les clubs, c'est comme ça car la dynamique dans laquelle les joueurs changent fréquemment de maillot est rapide. Il faut s'habituer à ce type de football qui est un peu loin du romantisme fait de sentiments. Ce n'est certes pas ce que nous aimons ni ce que nos supporters aiment, mais nous avons affaire à professionnels. Skriniar a fait un choix qui est dans son droit et nous avons le devoir de le respecter. Nous sommes certains que du haut de son professionnalisme et du sérieux dont il a toujours fait preuve, il saura démontrer avec des faits, dans ces mois jusqu'à la fin de la saison, être à la hauteur de son rôle et être dans l'armée avec le maillot qu'il porte." Traduction alex_j via FCIntyerNews.
  3. Que va devenir Milan Skriniar ? Paris ou Milan ? Selon L'Equipe, il n'y a désormais plus de doutes : le Slovaque est destiné à porter le maillot du PSG de suite. Le journal l'Equipe fait en effet état d'une augmentation par le club parisien : de 10 millions à 15 plus 5 de bonus. Dernière tentative pour arracher le défenseur à Inzaghi dès ce mercato de Janvier. Le match se joue principalement sur le remplaçant que pourra identifier l'Inter : le premier nom sur la liste est désormais Demiral, pour lequel un accord doit être trouvé avec l'Atalanta. Mais en attendant et toujours selon l'Equipe, le numéro un du PSG Nasser Al-Khelaifi est en Italie avec la ferme intention de clore les négociations et de donner Martin à Galtier. Sa présence à la première personne ne laisse aucun doute : la négociation va se conclure. Ceci étant dit, de notre côté, l'avancée des négociations n'est pas rapportée. En cause, le PSG n'aurait pas relancé l'Inter ces dernières heures, indique le célèbre journaliste Gianluca Di Marzio. En effet, hier soir, Gianluca Di Marzio a rapporté en direct sur Sky Sports que le Paris Saint-Germain n'avait pas augmenté son offre pour Martin. Donc les Nerazzurri ne devraient pas faire de vente ce mois-ci. L'Inter attendait de voir si le PSG augmenterait ou non son offre pour Skriniar avant la fermeture du mercato. Les Parisiens ont déjà vu une offre rejetée mais l'Inter a anticipé la possibilité qu'ils puissent arriver avec une offre suffisamment élevée pour conclure un accord. Cependant, rapporte Di Marzio, aucune offre améliorée n'est arrivée. Traduction alex_j via FCInterNews.
  4. S'adressant aux micros de DAZN, Marco Materazzi a ainsi évoqué Milan Skriniar destiné à quitter l'Inter dans les prochaines heures. Matrix analyse le moment vécu par le Slovaque à qui il s'adresse directement: "L'expulsion fait partie du match, elle aurait pu arriver il y a 10 matchs ou l'année dernière. Personne ne devrait douter de l'attachement au maillot ou du professionnalisme (regarde la caméra, ndlr) mais rappelle-toi que tu ne trouveras jamais l'amour de 80 000 fans comme les fans de l'Inter, tu voies." Traduction (sans ironie) alex_j via FCInterNews.
  5. Milan Skriniar pourrait quitter l'Inter d'ici quelques heures, avant la fin du mercato d'hiver selon l'Equipe. Comme le rapporte L'Equipe, le PSG tente de trouver un accord économique avec l'Inter pour faire venir Milan . Après avoir reçu une première offre de 10 M€ que l'Inter a rejetée, elle évalue désormais l'idée de baisser ses prétentions. Une offre de 20 M€, bonus compris, pourrait suffire à faire partir Skriniar. Ce dernier qui pousse pour partir immédiatement à Paris et ce, à cause des réactions des fans Nerazzurri. La nouvelle offre pourrait bientôt arriver à Milan. Voici les mots de Christophe Galtier après le magnifique match nul (1-1) contre la très grande équipe de Reims: "Skriniar est actuellement un joueur de l'Inter. Je ne vais pas parler de son avenir ni parler de lui, c'est un joueur d'un autre club. Dans 48 heures, on verra. On lit, on écrit, on sait que le club travaille à l'arrivée d'au moins un joueur. Mais il y a des contraintes avec le fair-play financier. Un manager aime avoir des renforts quand il y a un départ. Je ne sais pas si cela arrivera. Mais c'est un groupe de qualité. Tout le monde doit retrouver son niveau très rapidement." Traduction (avec ironie) alex_j via FCInterNews.
  6. Le futur ex-défenseur de l'Inter a confirmé qu'il rejoindrait le Qatar Saint-Germain et attend que les deux clubs parviennent à un accord. L'international slovaque est en fin de contrat en Juin et a rejeté un nouvel accord avec les Nerazzurri, alors qu'il a maintenant révélé qu'il irait dans le meilleur championnat du monde, la Ligue 1. Dans une interview accordée au média slovaque Futbalsfv.sk, notre futur ex-défenseur a annoncé qu'il avait convenu des conditions avec le PSG et qu'il pourrait partir pour la France ce mois-ci s'ils parviennent à un accord avec l'Inter. "J'ai signé avec le PSG, je ne peux pas en dire plus. J'attends un accord entre les clubs." Traduction alex_j via Sempreinter.
  7. Gianluca Di Marzio dit que le slovaque a signé un précontrat avec le PSG. Explication. L'avenir de Milan Skriniar est scellé : le défenseur slovaque ne renouvellera pas son contrat avec l'Inter Milan, contrat qui expire le 30 juin prochain, et deviendra un nouveau joueur du Paris Saint-Germain. Skriniar a déjà signé un précontrat avec les champions de France, la seule variable aléatoire toujours discutée concerne le mercato qu'il partira au PSG, celui de Janvier ou en été. Dans ces heures, le Paris Saint-Germain a présenté une offre pour anticiper l'arrivée de Skriniar, qui pourrait arriver gratuitement en Juin, le montant avoisinant les 10 millions d'euros est cependant jugé trop faible par les Nerazzurri. Offre rejetée. En fait, l'Inter demande au moins le double pour donner son feu vert au transfert en Janvier. Dans les derniers jours du mercato d'hiver, l'Inter évalue certains profils de défenseurs qui pourraient remplacer Skriniar s'il devait partir immédiatement. L'un d'eux est Tiago Djalò, Portugais né en 2000 jouant à Lille; cependant, les Français ne sont pas disposés à le laisser partir maintenant. Un autre nom est celui du Suédois Victor Lindelof qui est à Manchester United depuis 2017. Dans ce cas le problème concerne la formule, étant donné que l'Inter l'emprunterait mais les Anglais ne veulent pas de cette option. Chris Smalling, en revanche, n'en fait pas partie mais pour une question tactique. Le joueur joue au centre de la défense à trois, tandis que Skriniar à droite, et donc l'Anglais ne serait pas le remplaçant idéal. Les évaluations de l'Inter se poursuivent donc. Moralité de l'histoire: comme le disait un certain Nicolas S, casse toi pauv' c** Traduction alex_j via le site de Gianluca Di Marzio
  8. Selon TuttoMercatoWeb, le PSG fera une offre pour signer Skriniar tandis que Le Corriere della Sera a fustigé la direction interiste pour la gestion calamiteuse du mercato. Selon TuttoMercatoWeb, le Paris Saint-Germain prévoit de faire une offre de 15 millions d'euros pour signer Milan Skriniar et ce, avant la fermeture du mercato de Janvier. Skriniar semble sur le point de quitter l'Inter pour rejoindre le PSG, que ce soit en transfert gratuit cet été ou ce mois-ci avant la fermeture du mercato. Les Nerazzurri attendent de voir si les Parisiens feront une offre pour signer Skriniar, auquel cas ils pourraient décider de tirer un profit avant la fin de son contrat car ils le perdraient pour rien. Selon TMW, le PSG envisage de faire une offre pour Skriniar. Les Parisiens offriront 15 M€ pour essayer de signer le défenseur ce mois-ci, puis ce sera à l'Inter de décider d'accepter ou non leur offre. Le Corriere della Sera a fustigé la direction interiste après le terne match contre Empoli. "Cette équipe à deux visages doit également être très prudente dans la course à la Ligue des champions. La qualité des Nerazzurri est certes suffisante pour les quatre premières places mais les errements constants sont inquiétants. De plus, pour une affaire Skriniar qui éclate aujourd'hui, après l'épisode mois d'Août, demain d'autres pourraient naître. Entre ceux qui arrivent en fin de contrat et les top players à sacrifier sur le marché pour équilibrer les comptes pour une autogestion financière qui ne peut durer éternellement. Sinon, avec des marges de manœuvre aussi étroites, il sera difficile ne pas vivre d'autres dramas au grand jour." "Chaque mercato est un thriller et les erreurs d'appréciation pèsent deux fois plus. Celui de Skriniar est catalogué dans ce tableau. Sans la signature du renouvellement du joueur, c'était une grossière erreur de le maintenir jusqu'à expiration, sans aucune certitude sur la signature. Avec le recul, même l'idée de ne pas mettre Skriniar sur le terrain en pleine négociation n'a pas été prise et ça ne porte pas beaucoup de fruits, compte tenu de l'expulsion contre l'Empoli. Bien entendu, le Slovaque avait déjà eu des passages à vides." "Simone Inzaghi a sa propre équipe de titulaires où la banc a peu d'effet. Cette caractéristique a été accentuée par les très longues blessures de Brozovic et Lukaku. Mais le manque de rotations use. Mais au-delà de la fatigue, du calendrier et de tout, plonger de cette manière après la victoire en Arabie, ce n'est pas une caractéristique d'une grande équipe." Traduction alex_j via Sempreinter et FCInterNews.
  9. Voici les dernières nouvelles concernant le dossier Milan Skriniar: Selon Gazzetta.it, les Nerazzurri auraient pour objectif d'encaisser 15 - 20 M€ pour le joueur de 27 ans afin qu'ils ne se retrouvent pas obligés de vendre un top joueur avant fin Juin. Étant donné que le contrat actuel de Skriniar expire fin Juin et que le Slovaque n'a pas l'intention de le prolonger, l'Inter est très consciente de la probabilité qu'elle puisse le perdre lors d'un transfert gratuit l'été prochain. Une autre possibilité pour les Nerazzurri serait de vendre Skriniar lors du mercato en cours. Ce faisant, le club pourrait encaisser de l'argent pour un joueur dont la valeur marchande est élevée, même en dépit du fait qu'il n'est sous contrat que jusqu'à la fin de la saison. Ce serait important compte tenu des objectifs financiers ambitieux de l'Inter qui continuent de générer un bénéfice de transfert net important avant la fin de l'exercice en cours à la fin du mois de Juin. Pourtant, selon l'Equipe, le défenseur central annoncé avec insistance au PSG, le Slovaque ne devrait pas le rejoindre. Avec une enveloppe estimée à 10 - 15 M€, Paris ne peut pas satisfaire l'Inter. Face à cette situation, Paris devrait tranquillement attendre la fin de saison pour signer Skriniar en tant que joueur libre. Enfin, pour La Repubblica, le départ de Skriniar risque désormais de devenir une farce après l'interview donnée par son agent. Roberto Sistici a accordé une interview dans laquelle il a confirmé que le joueur de 27 ans n'avait pas l'intention de prolonger son contrat et était en pourparlers avec le Paris Saint-Germain et d'autres clubs. L'interview a été publiée alors que les Nerazzurri étaient sur le terrain, et ironie de l'histoire, l'ancien défenseur de la Sampdoria s'est fait expulser en 15 minutes pour deux cartons jaunes inutiles. La décision de Sistici d'éventer les négociations contractuelles avec l'Inter et de tenter d'expliquer les raisons pour lesquelles le joueur a décidé de partir au milieu d'un match a fini par porter un double coup à l'équipe. En effet, cela coule le départ de Skriniar du club d'une part et cela donne une saveur spéciale à son expulsion qui a condamné l'équipe à une défaite extrêmement dommageable en Serie A d'autre part. Pour La Repubblica, il ne fait aucun doute qu'à partir de maintenant, la situation risque de dégénérer en farce si les choses continuent dans le sens où elles vont. Traduction alex_j via Sempreinter et l'Equipe.
  10. S'adressant au média italien Telenord, Roberto Sistici a confirmé que Milan Skriniar était en pourparlers avec le Paris Saint-Germain ainsi qu'avec d'autres clubs. Il a également précisé que la décision de mettre le joueur en vente appartenait en premier lieu aux Nerazzurri. Des informations ont émergé la semaine dernière selon lesquelles Skriniar a rejeté l'offre de prolongation de contrat de l'Inter et est prêt à rejoindre un autre club et l'agent du joueur Sistici n'a pas caché ce fait. L'agent a non seulement noté que le joueur prévoyait un avenir loin de l'Inter, mais a également révélé une partie de la motivation de l'ancien défenseur de la Sampdoria à rechercher un nouveau défi. Il y a des négociations en cours avec le PSG ? "Oui, ainsi qu'avec d'autres clubs non italiens." Est-il possible qu'un nouveau contrat soit conclu avec les Nerazzurri ? "Pour le moment, il n'y a pas une telle possibilité." "Quiconque connaît l'Inter sait aussi qu'il fait preuve d'un professionnalisme et d'une loyauté absolus, et qu'il fera toujours tout pour honorer le maillot du club pour lequel il joue, un club qui lui a beaucoup donné et auquel il donne le meilleur, car il a toujours." Les motivations ? "Il y a certaines situations qui sont hors de notre contrôle et qui ne facilitent pas les choses pour le joueur, et empêchent également l'atmosphère de calme appropriée pour que l'équipe fasse de son mieux." "La vérité est que la décision de mettre Milan Skriniar en vente a été prise par l'Inter l'été dernier, évidemment pas par le joueur." "Nous en avons été informés, puis les négociations ont échoué, ce dont nous avons également été informés, encore une fois une décision qui ne dépendait évidemment pas de nous. Depuis, le joueur a honoré son contrat avec le plus grand professionnalisme." Le déroulement des dernières négociations ? "L'automne dernier, nous avons répondu à toutes les demandes de réunion du club, et après une série de réunions préliminaires, nous avons présenté notre demande financière, puis le club nous a présenté une offre en novembre 2022." "Environ un mois plus tard, avant Noël, j'ai communiqué à l'Inter la décision de ne pas accepter leur offre, décision qui a été réaffirmée début janvier, avant la finale de la Supercoppa." "À ce stade, j'ai également informé les directeurs des Nerazzurri, Marotta et Ausilio, à qui nous avons dit que nous étions libres d'écouter les offres d'autres clubs." "Peut-être que ce n'était pas strictement nécessaire de communiquer, mais c'était la bonne façon de procéder à la fois pour moi et pour le joueur, sachant l'importance d'être sérieux et transparent." Traduction alex_j via Sempreinter.
  11. Selon Gianluca Di Marzio, Milan Skriniar aurait décliné l'offre des 6,5 millions d'euros nets par saison, y compris les extras pour prolonger son contrat avec l'Inter. Une nouvelle très importante à l' Inter concernant la négociation du renouvellement du contrat de Milan Skriniar: d'après ce qu'a rapporté Matteo Barzaghi, le défenseur slovaque a fait savoir aux Nerazzurri par l'intermédiaire de son agent, Roberto Sistici, qu'il n'avait pas accepté pour le moment l'offre de renouvellement présentée par l'Inter il y a quelques semaines. La décision de Skriniar n'est pas encore définitive, mais pour le moment notre défenseur ne renouvellera pas son contrat. L'Inter gardera cependant la porte ouverte au joueur en cas de doute. Cependant, l'Inter convaincue d'avoir fait le maximum pour Skriniar devra aussi évaluer d'éventuels remplaçants pour l'avenir, compte tenu de la possibilité de perdre un joueur qui a été très important ces dernières saisons. L'offre (considérée comme non négociable par les Nerazzurri) que l'Inter avait formulée lors de rencontres avec l'agent de Skriniar était d' environ 6 M€ par an plus les bonus (qui peuvent donc atteindre 6,5 M€). La demande initiale de Skriniar, en revanche, était un salaire de 8 M€ par an, un chiffre que les Nerazzurri avaient clairement indiqué qu'ils ne pouvaient pas atteindre. Moralité: heureusement que c'était sûr à 100% qu'il resterait par amour du maillot. Traduction alex_j via Sempreinter.
  12. Massimo Moratti, ancien président de l'Inter, s'est entretenu avec sportpaper.it en vue du match contre Naples et au-delà. Peu de temps avant que le Calciopoli n'éclate, Moggi aurait signé pour l'Inter. Confirmation? "Je peux confirmer que Luciano voulait venir à l'Inter, cela sans aucun doute..." Qu'attendez-vous de Inter-Napoli, quel sera ce match ? Selon vous, si les Nerazzurri gagnent, ils seraient à nouveau des protagonistes au Scudetto ? "Ce sera un très bon match, intéressant, tout nouveau car le Napoli pourrait être différent de ce qu'il était après deux mois de trêve. Mais ils restent une équipe dangereuse. L'Inter doit profiter du fait que le championnat s'est arrêté, ils ont la chance de récupérer et de marquer quelques points." L'Inter travaille sur le renouvellement. Attendez-vous des extensions de Skriniar et Dzeko ? "Je ne sais pas, ça dépend du club, on verra ce qu'ils peuvent faire. Les Nerazzurri se sont bien comportés jusqu'à présent, ils ont gardé de bons joueurs et ils ont réussi à construire une vraie équipe." En parlant de Ligue des champions, elle recommencera en février. Voyez-vous les Nerazzurri comme favoris face au Porto de Sergio Conceicao ? "Eh bien, espérons-le. L'Inter a d'excellentes chances de se qualifier, ils l'ont toujours fait. Cela dépendra du moment, de la façon dont les joueurs arriveront et de la forme physique de Lukaku. Il y aura de nombreux facteurs." Selon vous, l'Inter fera-t-elle des signatures en janvier ? "Je n'attends rien, l'équipe est forte, je ne sais pas qui pourrait aider les Nerazzurri maintenant." Traduction alex_j via FCInternews et FCInter1908.
  13. Écrivant dans sa chronique pour SportItalia, Alfredo Pedulla critique Steven Zhang pour la blague des 5€ et lui rappelle deux ou trois choses. Extraits. L'inter c'est l'inter: expliquons bien pour ceux qui n'ont pas compris. Hé oui, parmi ces messieurs il y a sans doute Steven Zhang qui aurait pu s'épargner de la fameuse la blague des 5€ pour Piero Ausilio concernant le mercato d'hiver. La définir comme étant de mauvais goût est bien trop peu, tout simplement parce que cela n'aurait pas dû être fait. Mais c'était un autre climat goliardique, et ne soyons pas les professeurs ou d'autres moralistes droits dans nos bottes. Oh non, c'est bien le problème! Personne ne veut se déguiser en moraliste, mais plutôt rappeler au jeune Zhang que l'Inter est l'Inter. Personne n'imagine qu'il a oublié l'histoire des Nerazzurri. En effet, il la connaît probablement par cœur et pourrait la réciter comme le poème de bonnes intentions pour le dernier jour de l'année ou le premier jour de la nouvelle, c'est la même chose. Et pour cette raison même, il aurait dû éviter cette blague car on ne plaisante pas avec des choses sérieuses. Si le jeune Zhang était d'humeur à plaisanter, on pourrait organiser un "cabaret vintage" à condition de préciser d'abord que ce serait de la pure connerie. A la place de Zhang, il n'y aurait eu qu'une chose à faire, à part 5€... Depuis l'été dernier, il avait dit, sans mot dire, que Skriniar ne partirait pas et que 50 M€ auraient été peu pour un transfert au Paris Saint-Germain. Qu'attendaient justement les fans de lui qui doivent vivre chaque mercato en se mangeant les ongles ? Une belle offre en Septembre, quelques jours après la fermeture du mercato d'été. Une offre "illimitée", sortant du plafond des 6 M€ et atteignant celui des 10 M€ par saison. Quelle auraient été l'objection que les différents Brozovic et associés se seraient rebellés ? Dans ce cas c'était une situation particulière, personne n'aurait pu se plaindre! Maintenant, nous souhaitons que Zhang ait la fumée blanche dans quelques semaines, sinon il serait indéfendable. Et personne ne pouvait blâmer Marotta ou Ausilio, pour une raison qui est claire même pour les enfants de deux ans. La voici, les hommes du mercato, peut-être déguisés en directeurs généraux, n'ont pas à leur donner l'argent et à équilibrer le budget quand ce n'est pas assez car c'est la propriété qui doit porter la charge sur ses épaules, sans rechigner. Donc même 10 M€ par saison, s'ils étaient nécessaires pour Skriniar après le non au PSG cet été, c'est une somme que la propriété aurait dû allouer. Devant composer avec le serviteur, mille problèmes à chaque séance, l'Inter a perdu Bremer et dit au revoir à Dybala, des erreurs impardonnables déjà. Maintenant il faut éviter de faire un brelan ou un carré, surtout assez avec cette histoire que chaque mercato soit la ritournelle d'un gros bonnet à sacrifier. C'est assez clair quand il faut le faire pendant quatre ou cinq mercato, mais pas toujours. L'inter c'est l'inter : comment trouver la continuité si le jouet doit toujours être démonté et remonté ? Zhang évite de demander des miracles aux ventes et acquisitions, à Marotta plus Ausilio, tout le temps! Et donne les 5€ en pourboire au bar, en supposant que ça suffise! Moralité: comme le chantait Nolwenn Leroy, cassé... Traduction alex_j via Sempreinter et sportitalia.com.
  14. L'Inter a encore du chemin à parcourir avant de conclure un accord avec le défenseur Milan Skriniar sur une prolongation de contrat, mais il y a des raisons d'être optimiste. Selon Matteo Barzaghi, spécialiste du mercato de Sky Sport Italia, les Nerazzurri sont optimistes quant à la possibilité d'assurer l'avenir du joueur de 27 ans avec un nouveau contrat. Les négociations sont désormais bien engagées entre l'Inter et les représentants de Skriniar. Les Nerazzurri ayant fait de la signature d'un nouveau contrat leur priorité. Pour l'instant, il n'y a toujours pas d'accord formel, et d'autres discussions devront avoir lieu. Cependant, selon Barzaghi, le club se sent d'humeur confiante quant à la possibilité de conclure les négociations sur un nouveau contrat qui lui permettrait de repousser les intentions du Paris Saint-Germain de signer le Slovaque. "Si vous écoutez les mots de Beppe Marotta, il y a deux considérations à prendre en compte - il est optimiste et a même fixé une date limite, donc clairement l'Inter est confiant", a-t-il noté. "Deuxièmement, si le club parvient à le faire, ce serait un grand accomplissement compte tenu du fait que le PSG est toujours très intéressé après un été chargé." "Il y a encore du travail à faire", a noté Barzaghi, "mais il y a de l'optimisme". ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  15. Indiscrétion d'Argentine, la CA Independiente, un des 5 grands de l'Argentine, serait sur Facundo Colidio pour un prêt. Fabián Doman et Juan Marconi se sont entretenus avec un manager de l'Inter présent lors de la victoire de la Rojo contre Banfield qui se félicite de montrer Facundo dans une grande équipe. Cependant, l'Inter souhaite récupérer de l'argent pour l'investissement fait pour le joueur. Notons que Colidio a une clause de prolongation de contrat avec nous ce qui implique que le CA Independiente devrait faire un prêt moyennant des frais. Le club argentin devrait inclure également une option d'achat pour le joueur et cette dernière pourrait être non négligeable. Pour récupérer son investissement, l'Inter préfère que Facundo continue à jouer en Argentine et qu'il se perfectionne dans le football local et ce, avant d'aller jouer dans les catégories inférieures du football italien. Le jeune de 22 ans a disputé 42 matchs avec le maillot du Tigre et marqué sept buts. Dans le championnat actuel, il est le meilleur passeur de l'équipe dirigée par Diego Martínez. Cette indiscrétion relayée par le journal argentin de la cuna al infierno nous a été "confirmée" par un contact socio du club argentin. Affaire à suivre. Traduction alex_j via de la cuna al infierno.
  16. Calcio e Finanza donne les chiffres d'un retour définitif de Lukaku chez nous. Il n'a pas encore pu donner le meilleur de lui-même cette saison à cause d'une blessure qui l'éloigne des terrains depuis plusieurs semaines. Romelu Lukaku se sent chez lui à l'Inter, et comme le rapporte La Gazzetta dello Sport, il pourrait rester chez nous plus d'une saison. La décision finale sera officiellement prise d'ici la fin de la saison, lorsque l'Inter et Chelsea se rencontreront pour discuter de l'avenir de l'attaquant. Il y a déjà un gentlemen agreement pour lequel Lukaku resterait avec les Nerazzurri également pour 2023-2024, rien de définitif cependant. Les signaux venant de Londres disent que la nouvelle propriété des Blues n'a non seulement aucun intérêt pour le moment à récupérer l'attaquant. Mais, ils pourraient également ouvrir une fenêtre dans le nouvel accord pour le retour définitif du Belge à l'Inter. Lukaku a fait ses adieux à l'Inter à l'été 2021 pour une opération à 115 M€ pour les Blues et un contrat de 12 M€ net par saison. Pour le Chelsea actuel, Lukaku n'est pas nécessaire. Le changement de banc ne semble pas avoir changé les choses. Les Londoniens, dans leur marché record avec plus de 300 M€ investis, ont même engagé un nouvel avant-centre, Pierre Aubameyang. Le prêt pour cette saison s'est clôturé sur la base de 8 M€ plus 3 M€ de bonus. Un prêt onéreux, officiellement uniquement pour 2022-2023. C'est le point de départ car l'Inter a cet accord non écrit de son côté pour une autre année à Milan. Cependant, ils peuvent travailler pour un meilleur plan sachant que Chelsea n'a pour l'instant aucune motivation pour reprendre Lukaku. Une autre saison avec un prêt onéreux, garantissant au moins 10 M€ supplémentaires et continuant à payer le salaire du joueur, est la base à partir de laquelle les discussions vont commencer. Le but est d'insérer au moins une option de rachat en notre faveur à l'été 2024 et de viser un retour définitif du Belge à Milan. Il ne reste plus qu'à se demander, à ce moment-là, quelle somme l'Inter devrait mettre dans la balance pour verrouiller définitivement le retour du joueur. À l'été 2024, Lukaku aura une valeur d'environ 46 M€ dans le bilan des Blues. C'est la somme qu'ils devraient encaisser pour ne pas générer de perte. De plus, la signature de Big Rom sera discutée car il touchera à peine les 12 M€ de Chelsea. Il devra tout de même être un joueur de premier plan. Traduction alex_j via Calcio e Finanza.
  17. Tutto Mercato Web nous livre une petite analyse de la situation de Diego Simeone. Le cycle de Diego Pablo Simeone à l'Atletico Madrid terminé ? Net du match nul contre Getafe avec le risque de ne pas se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, telle est la conviction de la direction des Colchoneros après onze années de bons résultats. El Cholo a emporté un club au bord du désastre financier à sa juste place avec les deux finales de la Champions perdues contre le Real Madrid comme apogée d'une histoire qui a également apporté la Ligue Europa et La Liga. Il ne manque que la cerise sur le gâteau consistant à la coupe aux grandes oreilles, mais peut-être que ce train est-il déjà passé. Nouveau cours ? Simeone a un contrat courant jusqu'au 30 juin 2024 et il est l'un des entraîneurs les mieux payés au monde (20 M€ par saison). Il pourrait aussi décider que son expérience en rouge et blanc est terminée. L'an dernier, son contrat contenait une clause de résiliation unilatérale en cas de non-qualification à la Ligue des champions, tant par le club que par lui-même. Puis la qualification est arrivée en terminant troisième au classement. Cependant, il est clair que le président de l'Atletico, Enrique Cerezo, regarde également autour de lui. Le prénom de son remplaçant serait Luis Enrique qui est actuellement sélectionneur de l'équipe nationale espagnole, au moins jusqu'à la Coupe du monde au Qatar. Et l'Inter ? Simeone pourrait aussi s'arrêter un an avec une année sabbatique. Il n'est pas certain qu'une nouvelle direction de l'Inter ne parvienne pas à le mettre dans son viseur. Certains argumenteraient l'impossibilité d'une telle chose compte tenu des salaires de Simeone. Mais avec une nouvelle direction, est-ce si impossible? L'Inter observe la situation, ayant Simone Inzaghi sous contrat, même si tout dépendra du déroulement d'une année moyennement commencée en Serie A et, assez paradoxalement, meilleure en Champions. Mais ça, c'est l'Inter. Traduction alex_j via tuttomercatoweb et Sempreinter.
  18. Gianluca Di Marzio dit tout sur le mercato de l'Inter, de Milan Skriniar à Romelu Lukaku, en passant par Dumfries, Lautaro Martinez et les autres grands noms. Le futur de Skriniar ? "Le problème de l'Inter est lerenouvellement du contrat de Skriniar et la situation est encore plus dangereuse que celle de Leao avec le Milan. Le contrat de Skriniar expire à la fin de la saison et s'ils ne concluent pas le renouvellement, Skriniar pourrait partir pour zéro. Donc il y a un risque que l'Inter puisse le vendre en Janvier sinon ils ne récolteraient rien en Juin." La dernière saison de Dumfries à l'Inter ? "Non, il fait un excellent travail à l'Inter et il l'a également montré contre Barcelone. L'Inter ne voudrait pas vendre Dumfries. Cependant, la situation financière est particulière car l'Inter rencontre des difficultés, comme nous le savons. Pour cette raison, je pense que chaque joueur de l'Inter peut être vendu même si pour l'instant, la propriété de l'Inter, Simone Inzaghi et la direction ont décidé que les top joueursne seraient pas touchés." L'avenir de Lukaku ? "Ils essaieront également de prolonger le prêt de Lukaku pour la saison prochaine. Je ne sais pas si Chelsea demandera Lautaro, Skriniar ou Dumfries dans les négociations pour Lukaku. Cela dépend de la situation des deux clubs. Mais ils entameront les discussions bientôt car Lukaku veut rester à l'Inter et ce peut-être même pour d'autres joueurs." Lautaro Martinez au Bayern Munich ? "Ce n'est pas le genre d'attaquant dont ils ont besoin. Ils ont Mané qui ressemble à Lautaro. Lautaro n'est pas un premier attaquant. Lors des précédents matchs, il a montré qu'il jouait mieux lorsqu'il était à côté de Lukaku ou de Dzeko. C'est certainement un joueur de haut niveau mais je ne pense pas que ce soit le bon joueur pour le Bayern Munich. Je ne pense pas que son rêve soit de jouer en Bundesliga, pour être honnête. De plus, il a renouvelé son contrat et est très, très heureux à Milan. Cependant, il est trop tôt pour dire ce qui se passera en Juin." Traduction alex_j via FCInter1908.
  19. Carlo Cottarelli s'exprime aujourd'hui dans une interview accordée au Corriere della Sera et relance l'idée de l'actionnariat populaire. "Si le club manque de ressources, alors il devient difficile de retenir les talents et de garder l'équipe compétitive. Je crois qu'il ne fait aucun doute que l'Inter a besoin d'un retour en termes de finances pour éviter le sacrifice futur d'autres top joueurs ou pour tenir des marchés à solde zéro. Les deux dernières campagnes de signatures ont allégé les comptes du club, certes, mais n'ont pas favorisé une croissance de l'équipe. Depuis des mois, on parle de Skriniar, avant sa vente, maintenant de son renouvellement. L'espoir est que la vente de l'entreprise garantisse une injection de capital pour assurer la solidité." "La valorisation de Suning est de 1,2 B€. Je ne peux que suggérer au futur acquéreur, quel qu'il soit, d'évaluer l'hypothèse de laisser des fans rejoindre l'actionnariat. Ce type d'opération a une série d'avantages. D'une part, il y aurait une injection de nouveaux capitaux sans frais tout en évitant de payer des millions et des millions d'intérêts. D'autre part, un lien étroit est créé entre les fans et le club afin d'augmenter les revenus de merchandising et de la billetterie. L'année dernière, nous en avions parlé mais la société a répondu qu'ils comptaient sur leur business plan et ne ressentaient pas le besoin d'impliquer d'autres actionnaires dans l'actionnariat. Nous sommes maintenant disponibles pour nous asseoir à la table de ceux qui dirigeront l'Inter à l'avenir. D'après moi, l'actionnariat populaire permettrait d'économiser au moins 30 M€ par an en intérêts." "Un autre besoin pressant est le stade. Un stade moderne, qu'il s'agisse d'un San Siro rénové ou d'un nouveau, agit comme un multiplicateur de revenus. Mais ensuite, il faut 5-6 ans pour le construire. C'est pourquoi l'injection de capital par les supporters serait cruciale. J'ai lu que Steven Zhang avait récemment fait une augmentation de capital de 100 M€. Cependant, cette injection ne provient pas de son patrimoine personnel mais du montant total de 275 M€ prêté par le fonds Oaktree, d'autant plus avec le taux d'intérêt de 12%. Si d'ici 2024 le montant n'est pas remboursé ou qu'un repreneur n'est pas trouvé, le club deviendra la propriété du fonds. C'est pourquoi la recherche d'acheteurs potentiels a maintenant commencé. Je ne vois pas l'intérêt d'un actionnaire minoritaire. En effet, qui a intérêt à injecter du capital dans une entreprise et ensuite à ne pas avoir le plein contrôle sur la prise de décision ?" Traduction alex_j via FCInterNews.
  20. Un passage aux huitièmes de finale ferait du bien au moral ainsi qu'un portefeuille. La Gazzetta nous donne les chiffres. La qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions n'est pas encore mathématique, mais hier au Camp Nou, l'Inter a fait un pas de géant pour revenir dans le top 16 des équipes européennes. Désormais, il suffira de battre Viktoria Plzen au Meazza au prochain match ou faire le même résultat de Barcelone contre le Bayern Munich. Un bel exploit au niveau sportif au regard du groupe mais aussi d'un point de vue économique, ce qui est important. Comme le rapporte La Gazzetta dello Sport, le passage au second tour vaut environ 20 M€ : 9,6 M€ proviendront de l'Uefa comme récompense pour avoir passé les groupes, 2-3 M€ seront pour une augmentation du pool de marché des Nerazzurri et 7 -8 M€ pour le match des huitièmes de finale qui se jouera au Meazza. L'Inter, pour la seule participation à la Ligue des champions, a déjà récolté 36,4 M€ (15,6 M€ pour la phase de poules, 14,8 M€ pour le classement historique et 6 M€ pour la partie liée aux résultats du dernier championnat). A ce chiffre il faut ajouter 5,6 M€ pour les deux victoires obtenues face au Viktoria Plzen et Barcelone, ainsi que 930 000 € pour le match nul au Camp Nou. Nous comprenons que cela produit une liquidité importante pour le bilan des Nerazzurri. Il est difficile de penser à une intervention sur le mercato d'hiver de janvier. Cependant, l'Inter pourra certainement garder Skriniar plus facilement. Le Slovaque se verra proposer un contrat qui, en partie fixe, sera similaire à celui de Lautaro (6,2 M€) et Brozovic (6,5 M€), plus des bonus bien sûr. Il y aura une réunion avec son agent sous peu. Traduction alex_j via FCInterNews.
  21. Gianfelice Facchetti s'exprimait sur les fréquences de Radio Sportiva à propos de Milan Skriniar, Kristjan Asllani et San Siro. Milan Skriniar. "J'espère que l'histoire liée à Skriniar aura une fin heureuse. Il me semble qu'il y a un peu trop de spéculations sur l'Inter. Cet été, tout a été dit par tout le monde et ils étaient tous convaincus qu'il partirait. Quand il reste, après un mois il est reparti. A Milan, en revanche, ils sont sûrs que Milan restera. Cela me semble être la réalité de notre football avec lequel il faut maintenant apprendre à vivre, avec des contrats des joueurs qui sont sur le point de expirer c'est toujours comme ça." Kristjan Asllani. "J'espère que ça pourra être son moment, l'année dernière on l'a peu vu mais il s'est fait remarquer. Ceux qui l'ont entraîné en parlent très bien. C'est peut-être le moment de tenter sa chance et d'avoir un peu plus de courage." San Siro. "Si San Siro est un problème, alors tous les stades italiens le sont. Je ne nie pas qu'ils ont besoin d'un stade actif 7 jours sur 7 et H24 qui offre également d'autres services. Bien sûr. Cela aurait été bien de le rénover comme pour le Camp Nou et Santiago Bernabeu. C'est un ingénieur qui a donné les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas le faire avec San Siro. Un stade plus petit dans une ville en pleine croissance, c'est bien gentil. Une petite place ne conduit pas à voir grand. Je ne pense même pas ça peut apporter des avantages. Regardez, la Juventus a des difficultés économiques malgré le stade qu'elle possède." Traduction alex_j via FCInterNews.
  22. L'Inter a bercé le rêve d'avoir à la fois Romelu Lukaku et Paulo Dybala dans l'équipe. La Gazzetta dello Sport le dévoile aujourd'hui le pourquoi du non. L'Inter avait nourri le rêve d'avoir à la fois Romelu Lukaku et Paulo Dybala en attaque. La Gazzetta dello Sport retrace les doux jours d'été où la Joya était vraiment à un pas de porter le maillot Nerazzurri. Voici les raisons du non à l'Argentin, libéré après la fin de son contrat avec la Juventus. Monsieur 31 millions est une étiquette désagréable et difficile à porter, bien sûr. Joaquin Correa a du mal à l'enlever car les performances n'étaient et ne sont pas à la hauteur de l'investissement, les attentes envers lui étant très élevées. Comme toujours en fait. Ils le sont notamment pour Simone Inzaghi qui était le principal soutien de Tucu. Correa n'est pas le premier Argentin à arriver dans l'histoire de l'Inter avec le poids des attentes difficiles à porter. Dans son cas, il n'y a pas que les fameux 31 millions à peser. Parce que c'est comme si Inzaghi l'avait acheté deux fois, pas une seule fois. La seconde était il y a quelques mois à peine, entre juin et juillet, où l'Inter tenait Paulo Dybala entre ses mains. L'accord n'était que déposé et le choix de l'ancien joueur de la Juventus était fait. Puis Lukaku est arrivé. Mais ce n'est pas tout. Car même après l'arrivée du Belge, il y avait la possibilité d'amener la Joya à Appiano. Une vente aurait été nécessaire, en plus de celle de Sanchez. L'Inter avait reçu des sondages pour Correa : pas de négociations approfondies, mais quelque chose avait bougé de côté de la PL; on ne parlait probablement pas de West Ham par hasard. Même dans ces situations, comme déjà quelques semaines auparavant, Inzaghi a retenu cette possibilité. Il n'a pas accéléré, on peut le dire. Pas même face à l'opportunité de faire entrer Dybala dans notre maison. Le coach est allé au fond des choses, il s'est renseigné sur l'ancien numéro 10 de la Juventus. Et il a fait confiance au jugement de certaines personnes proches de lui, des connaissances de longue date, qui l'ont mis en garde sur la condition physique de Joya. Ces mises en garde ont réduit considérablement les chances de voir Dybala à l'Inter, avant de s'éteindre définitivement. Traduction alex_j via FCInter1908.
  23. FCInter1908 donne les dernières nouvelles concernant le renouvellement du contrat de Milan Skriniar. Il faut faire vite pour tenter de contenir la menace parisienne. Le dribble n'est certainement pas son geste favori, il sera donc difficile d'esquiver longtemps les questions des journalistes et la pression des fans concernant son avenir. Milan Skriniar sait très bien que le thème sera récurrent et, au fil des semaines, on ne parlera presque plus que de ça chez les Nerazzurri, du moins jusqu'à ce que cette énigme soit résolue. Le Slovaque restera-t-il à l'Inter ? Difficile de faire des pronostics car le scénario a forcément changé par rapport à il y a quelques mois et il faut en tenir compte. Inutile de prétendre que ce n'est pas le cas ou de nier cela. La flatterie du Paris Saint-Germain est parvenue jusqu'à l'oreille du défenseur des Nerazzurri qui aura sans doute déjà eu l'occasion de réfléchir à un choix qui aurait pu, cet été, donner un nouvel élan à sa carrière. Pour les ambitions mais aussi sur le plan économique. Et si en ce moment il n'est pas possible d'écarter ce problème comme ces fameuses nombreuses rumeurs de mercato qui se sont évaporées, c'est précisément parce qu'il est certain que les parisiens reviendront frapper à la porte avec plus d'insistance en janvier. Inutile de dire que pour l'Inter, ce sera encore plus fatiguant et difficile de fermer la porte. A ce moment-là, seule la volonté du joueur peut faire la différence. L'Inter, de son côté, sait très bien qu'elle ne peut rivaliser avec les moyens financiers des Parisiens. Par conséquent, il ne reste plus qu'à jouer à l'avance. Marotta et Ausilio ont déjà organisé une rencontre avec Skriniar et son entourage après son retour de la pause internationale. Puisqu'il n'y a pas de temps à perdre, les Nerazzurri vont immédiatement mettre sur la table ce qu'ils jugent la meilleure offre possible : un renouvellement de contrat à 6,5 M€. Ils ne pourront pas faire plus et Skriniar aura alors quelques semaines à sa disposition avant de lever ses réserves. Le délai fixé par l'Inter servira aux dirigeants des Nerazzurri pour avoir une marge de sécurité pour trouver un remplaçant d'ici janvier si le renouvellement n'aboutit pas. Cela donnera une ouverture pour la vente lors du mercato d'hiver. Resterait alors à savoir le montant que le PSG serait prêt à mettre à quelques mois de l'échéance. Mais l'Inter espère ne pas en arriver là. Ceci dit, pour éviter les écueils il faudra aller vite : le compte à rebours a déjà commencé. Comme rappelé par Tuttosport, Skriniar a été considéré par le club comme un pion sacrifiable, à contrecœur il est vrai, sur l'autel du sacro-saint budget, étant donné que le Suning avait et a demandé à sa direction de boucler le marché à l'équilibre pour l’année 2022-2023 avec au moins 60 M€ d'actifs. Marotta, Ausilio et Baccin ont réussi à convaincre les propriétaires de reporter cet objectif au 30 juin, mais ils ont clôturé la session d'été à environ 30 M€ et devront trouver une solution d'ici la fin de la saison sportive. Pour comprendre le pourquoi de la menace parisienne concernant le défenseur central slovaque, il faut revenir à la blessure de Presnel Kimpembe ce samedi contre Brest. Comme écrit dans l’Equipe, c'est peut-être un moment important de la saison parisienne qui s'est joué à la 90e minute de PSG-Brest (1-0), samedi. Depuis dimanche, le staff parisien sait que l'absence pour une lésion aux ischios de Presnel Kimpembe va peser lourd sur la suite de la phase aller. Le communiqué médical publié mardi précise une absence d'environ six semaines. Même si les délais sont régulièrement raccourcis, il pourrait donc manquer neuf matches de compétitions et ne réapparaître que quatre rencontres avant la Coupe du monde. Dans un secteur quantitativement faible, cette absence prolongée pourrait avoir des conséquences importantes. Christophe Galtier va devoir se montrer habile. Si le passage à deux centraux n'est pas tabou, il n'est pas privilégié pour l'instant. L'animation à 3 centraux a été travaillée depuis plusieurs semaines. Repasser à quatre demanderait de nouveaux ajustements et ne permettrait pas aux Parisiens de progresser dans l'animation dans laquelle ils veulent s'inscrire. Dans les dernières heures du mercato, alors que la piste Milan Skriniar s'éteignait peu à peu, Luis Campos a surveillé d'autres profils que celui du slovaque. Mais le conseiller foot a vite tranché : dans son esprit, c'était le Slovaque sinon rien. Depuis, des joueurs libres ont été proposés mais sans succès. Malgré la blessure de Kimpembe, le PSG ne recrutera pas de défenseur d'ici janvier. Campos souhaite pousser jusqu'au mercato hivernal en attendant de pouvoir relancer la piste prioritaire menant au défenseur de l'Inter Milan. Nous sommes prévenus. Traduction alex_j via FCInter1908 et source l’Equipe.
  24. Alors que Milan Skriniar reste chez nous après moultes rumeurs de départ au PSG, Foot sur 7 nous livre une petite analyse sur le plan machiavélique que préparerait Luis Campos. L'avenir de Milan Skriniar aurait pu déjà se jouer au PSG à la fin du mercato estival. Le club de la capitale et son directeur sportif Luis Campos ont tenté sans succès de convaincre l'Inter Milan pour un transfert direct. Beppe Marotta a dit non aux offres parfois mirifiques du club de Nasser Al-Khelaïfi et s'en invente sans soupçonner le plan en préparation au Paris SG. En effet, le dirigeant italien a affirmé dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport qu'il avait renvoyé à sa copie le PSG "Notre bilan du mercato foot est assurément positif, mais le travail le plus important a été de garder la main sur nos joueurs clés. Nous étions catégoriques à propos de Milan Skriniar. Il était invendable malgré les offres du PSG ". Pour les dirigeants de l'équipe italienne, le fait d'avoir retenu Milan Skriniar lors de la dernière période des tractations est un signe de victoire. Seulement, le joueur n'a plus que quelques mois de contrat à honorer avec nous. Tant qu'il n'a pas prolongé son bail, difficile de donner raison à Beppe Marotta sur la célébration de ce qu'il considère comme une victoire sur le Paris Saint-Germain. En réalité, le défenseur central de 27 ans pisté par Luis Campos demeure dans les plans mercato PSG. Au prochain marché des transferts, Christophe Galtier devrait lancer une nouvelle tentative. Et sur ce coup-là, l'Inter Milan aura forcément gros à perdre puisque le chèque qui pourrait lui être signé pour les 6 mois de contrat restants de Skriniar ne sera plus de la même importance. Ces dernières années, le PSG s'est fait une réputation de terreur des clubs de haut niveau en matière de négociations. Le club parisien arrive presque toujours à ses fins et le second round avec les Nerazzurri en janvier pourrait le confirmer. Estimé à 65 M€, Skriniar ne vaudra que la moitié lors du prochain marché des transferts. À ce moment-là, l'Inter sera dans l'obligation de vendre au risque de le perdre gratuitement à la fin de la saison. Enfin, Skriniar devrait recevoir une offre directe de la direction parisienne. Le Paris SG n'avait pas le droit de parler directement avec lui sans l'accord de son club. Les choses seront différentes au mercato hivernal puisque la durée qu'il restera de son engagement autorise d'autres clubs à lui parler. Beppe Marotta pourrait à ce moment-là réaliser qu'il a fait perdre beaucoup d'argent à son équipe sur ce joueur à qui Luis Campos a songé et qui est toujours dans ses plans. Avec des joueurs comme Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé dans son équipe, le Paris SG n'a pas de mal à convaincre ses cibles de rejoindre le Parc des princes. Avec Seko Fofana du RC Lens, le Slovaque devrait bel et bien recevoir les nouvelles de l'équipe de la capitale française. Conclusion: Beppe Marotta n'y connait rien Source foot sur 7: https://www.foot-sur7.fr/476123-mercato-psg-campos-inter-milan
  25. Écrivant dans sa chronique pour TuttoMercatoWeb, Michele Criscitiello estime qu'il y a encore beaucoup de doutes autour de notre équipe après les arrivées du mercato estival. Criscitiello a particulièrement noté la situation du gardien de but Andre Onana comme une situation exceptionnelle qui persiste malgré la fermeture du mercato. "L'Inter a fait face à de graves problèmes en raison de l'incapacité à identifier le remplaçant de Handanovic au fil des ans et a fini par en faire le premier choix chaque saison." "Cordaz, Radu, Padelli, au fil du temps, le club aurait dû travailler pour trouver de vrais remplaçants, et à la place, ils ont juste amassé une collection de gardiens de troisième choix." "Maintenant, ils doivent juste accorder une confiance inconditionnelle à Onana. Sinon il restera assis sur le banc pendant 35 matches et s'épuisera avant de vraiment commencer." "Inzaghi a ses défauts, bien sûr, mais cette équipe a trop de points d'interrogation qui sont traînés depuis le mercato. Soit vous prolongez les joueurs, soit vous les trouvez en train de jouer leurs contrats et prendre la porte à mi-chemin." Cependant, tout mettre sur le dos d'Handanovic serait simpliste. En effet, la Gazzetta dello Sport pointe que l'Inter a souffert d'erreurs défensives graves et d'absences de concentration. Le journal met en lumière les moments bâclés et les manques de concentration de Stefan de Vrij et Samir Handanovic en particulier. De Vrij était en partie responsable des deux premiers buts des Rossoneri, pris dans un no man's land lors du contre qui a mené au premier but, et un défaut de réaction sur leur deuxième but. Sur le troisième but, de Vrij et Alessandro Bastoni se sont éteints, la Gazzetta affirmant que seul Milan Skriniar a réagi pour éviter les buts. Le capitaine Handanovic est également critiqué par la Gazzetta, car même si le joueur de 37 ans n'a commis aucune erreur majeure, le sentiment était qu'il n'a pas réagi rapidement à l'un des deux premiers buts du Milan, contrairement à Mike Maignan qui a semblé être en mesure de nous contrarier. Traduction alex_j via Sempreinter.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...