Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'milan ac'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Le future sociétal de l’Inter devrait réserver quelques nouvelles surprises, voire un changement radical au niveau de la figure "Paternelle". Le désengagement progressif de Suning devrait provoquer une transition menant à l’entrée d’Alibaba comme principal investisseur de l’Inter. Révélation du Libero Le jour de la présentation du nouveau maillot de l’Inter a correspondu avec le dernier jour de Jindong Zhang à la tête de Suning. Cette journée pourrait coïncider avec celle d’une nouvelle ère pour le club milanais, celle d’un nouveau et bien plus solide futur pour l’Inter, qui, ces derniers temps, a été mise dos au mur face aux problèmes de liquidité de son propriétaire chinois, qui a repris le club à l’été 2016. De Suning à Alibaba Après le transfert des actions, quel sera l’avenir de l’Inter ? En effet, comme annoncé il y a quelques jours, sera-t-elle le premier élément à être éjecté étant donné qu’elle est considérée comme trop coûteuse et peu rentable ? Ou est-ce que le consortium chinois tentera-t-il de conserver le club, en essayant de le gérer sagement, avec l’espoir qu’il ne se transforme pas en un méga-pack ? Ce qui est certain, c’est que le Jack Ma sera celui qui, par la force des choses, va guider le nouveau chemin Nerazzurro. Le Fondateur d'Alibaba devra devenir immédiatement un fervent soutien du club, vu qu’il peu compter sur des recettes proches de 400 millions d’euros, tout en devant faire face à des pertes importantes, qui ont été marquées au dernier bilan par un déficit de 100 millions d’euros. Au net, les dettes s’élèvent à 870 millions d’euros parmi lesquelles on retrouve les 275 millions d’euros prêtés par Oaktree. "Etant donné que Jack Ma n’a jamais touché au football de sa vie, cette période de transition sera assurée par l’expérimenté Giuseppe Marotta." Le Saviez-vous ? C'est une révélation de Calciomercato.com: "Jack Ma s'est fait connaitre, il y a plusieurs années, grâce à son lien qui le lie, sans jamais avoir réellement pu l'exprimer, avec le monde du Calcio. En effet, avant Yonghong Li et Elliott, il s'était proposé pour devenir l'un des potentiels acquéreurs du Milan AC. De même ces dernières années, les médias chinois ont fait part à plusieurs reprises de sa proximité avec Jindong Zhang et de sa possibilité à s'insérer dans l'Inter en reprenant des parts du club." Alibaba n'étant pas une société publique, pourra-t-elle investir différemment sur l'Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. L’Inter de Simone Inzaghi va débuter la compétition, sans devoir faire face à de très sérieux candidats au titre lors des 5 premières journées. Le premier choc aura lieu au Giuseppe Meazza lors de la 6ème journée face l’Atalanta de Gian Piero Gasperini. Le match retour aura lieu lors de la 22ème journée. Le Derby d’Italie se tiendra également au Giuseppe Meazza lors de 9ème journée pour un match retour au Stadium lors de la 31ème journée. Le Derby Della Madonnina aura lieu lors de la 12ème et de la 24ème journée avec un premier match qui verra le Milan Ac "recevoir" l’Inter Où il y a de la Gênes il y aura du plaisir! En effet, l’Inter débutera la compétition, à domicile face au Genoa, avant de la conclure, toujours à domicile, face à la Sampdoria! Voici le calendrier complet 1ère journée: Inter-Genoa 2ème journée: Verona-Inter 3ème journée: Sampdoria-Inter 4ème journée: Inter-Bologna 5ème journée: Fiorentina-Inter 6ème journée: Inter-Atalanta 7ème journée: Sassuolo-Inter 8ème journée: Lazio-Inter 9ème journée: Inter-Juventus 10ème journée: Empoli-Inter 11ème journée: Inter-Udinese 12ème journée: Milan-Inter 13ème journée: Inter-Napoli 14ème journée: Venezia-Inter 15ème journée: Inter-Spezia 16ème journée: Roma-Inter 17ème journée: Inter-Cagliari 18ème journée: Salernitana-Inter 19ème journée: Inter-Torino 20ème journée: Bologna-Inter 21ème journée: Inter-Lazio 22ème journée: Atalanta-Inter 23ème journée: Inter-Venezia 24ème journée: Inter-Milan 25ème journée: Napoli-Inter 26ème journée: Inter-Sassuolo 27ème journée: Genoa-Inter 28ème journée: Inter-Salernitana 29ème journée: Torino-Inter 30ème journée: Inter-Fiorentina 31ème journée: Juventus-Inter 32ème journée: Inter-Verona 33ème journée: Spezia-Inter 34ème journée: Inter-Roma 35ème journée: Udinese-Inter 36ème journée: Inter-Empoli 37ème journée: Cagliari-Inter 38ème journée: Inter-Sampdoria Que pensez-vous de ce calendrier ? L'Inter peut-être conserver la Couronne selon vous ? Exprimez-vous! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Damien

    BBilan AC

    Voilà veuillez s'il vous plait parler comme il se doit du Milan AC dans toutes ces coutures ici même Restons serieux pas d'insulte ( ) pas de linchage ( ) que du bonheur ( ) Donc pour commencer un petit site bien sympatique : http://www.antimilan.altervista.org/ (pas bien Archi pas bien ... )
  5. En ce mercredi 07 juillet 2021 est né officiellement, à 13h00, l’Inter de Simone Inzaghi. Celui-ci a été présenté par Giuseppe Marotta au parterre de journalistes présents pour l'occasion. Giuseppe Marotta "Nous débutons officiellement la nouvelle saison, une saison qui sera difficile. Je vous présente Simone Inzaghi, qui est un motif de fierté car le projet de l’Inter va continuer, lui qui est confié entre les mains de l’un des entraîneurs parmi les plus conquérants, qui est jeune et préparé, qui fait preuve de passion, de compétence, d’enthousiasme et qui dispose de la culture du travail." "Nous traversons un moment difficile, postpandémique, qui est un moment qui se caractérise par de la souffrance aussi économique. Le football est à la recherche d’un modèle soutenable, il a vécu durant des années sous un modèle de mécénat qui était aux antipode des résultats sportifs et financiers. A présent, c’est devenu impossible, il faut savoir faire preuve de soutenabilité, et nous sommes à la recherche d’un modèle idéal." "L’Inter veut continuer à écrire sa propre histoire dans le respect de ses engagements patrimoniaux. Ce sera du ressort du Management que de préparer une équipe importante et compétitive, tout en respectant l'équilibre économique. Nous sommes confrontés à un scénario inquiétant qui nous réservera encore des situations des plus désagréables, la situation économique présente un football en difficulté, nous aurons besoin de liquidités. La propriété de l'Inter a injecté environs 700 millions d'euros de liquidités dans l'Inter et nous ne pouvons pas lui demander plus d’efforts." "La règle n’est pas : Celui qui dépense le plus, l’emporte : Certains choix douloureux ont été faits, comme la vente d'Hakimi, qui nous permet de maintenir une continuité. L'espoir est que notre public revienne bientôt, nous espérons pouvoir rouvrir bientôt les stades car le football reste un phénomène social important et les supporters font partie du patrimoine d’un club de football". Simone Inzaghi "Je suis très enthousiaste pour cette nouvelle aventure, j’ai de grandes motivations, je me projette sur un travail important. C’est un si beau défi, j’ai été convaincu par tout le monde, car tous ont fait preuve d’une grande motivation pour me recruter. Je suis conscient que je vais retrouver un groupe fort, un club fort et les tifosi que j’ai déjà pu rencontrer durant mes vacances sont très chaud." Changement "Ce qui m’a motivé, c'est que l'on m’a fait comprendre que l’on me voulait à tout prix : Nous sommes l’Inter et je ferais tout pour défendre le Scudetto qui a été remporté, je félicite les garçons et l’entraîneur Conte." Renforts "Je pense qu’il y a eu peu d’activité, le mercato sera encore long et c’est une période délicate pour tous. J’avais été prévenu du départ d’Hakimi, mais j’ai, dans le même temps eu la garantie que l’équipe restera compétitive et forte. J’ai un contact direct avec le Club, notre objectif est de défendre le Scudetto et de mieux avancer en ligue des Champions. J’ai vu que, depuis la saison 2010-2011, l’Inter ne parvient plus à aller en huitième de finale." Immobile - Lukaku "J’ai parlé avec Lukaku à plusieurs reprises, il est pour l’instant déçu par l’élimination, c’est un joueur extrêmement important, une garantie prouvée sur le terrain. C’est un joueur fort qui remplit son rôle et qui a bien été entouré ces dernières années." Eriksen "J’ai parlé avec lui avant l’Euro, mais nous n’avons plus échangé depuis l’incident. C’est un joueur sur qui compter, il fait partie de l’Inter et il aura besoin de temps, le club a été bon pour saisir l’opportunité Çalhanoğlu, c’est un joueur qui me plait énormément, mais j’attends Chris les bras ouvert." Différences avec Conte "Je devrais apporter de la continuité au travail réalisé de la meilleure des façons. Le changement d’entraîneur apportera de la motivation aux joueurs." La Lazio "J’y ai vécu 22 années intenses, je les remercie tous, j’y étais très bien. J’ai eu la chance d'y connaitre la victoire comme joueur et comme entraîneur, mais le moment de changer était arrivé. L’envie de l’Inter était si forte et me voilà ici." La Griffe Inzaghi "Je veux une équipe qui se montre toujours intense en match, une équipe forte et qui sait réagir face aux événements, l’intensité est ce que je demande en premier." La Juventus "J’avais connaissance du départ d’Hakimi, c’est une douleur mais préventive, c’était le joueur demandé par toute l’Europe. Nous vivons actuellement une période difficile, mais l’équipe restera compétitive, le club est déjà intervenu sur le Mercato." Stefan De Vrij "J’ai parlé avec tous les joueurs, j’ai déjà entraîné De Vrij, et j’ai joué avec Kolarov et Handanovic, c’est un plaisir de les revoir. Pour les autres, je les ai connu comme des adversaires, mais j’ai une grande relation avec tous les joueurs." Le changement, c'est maintenant "Après 251 matchs disputés avec la même équipe, il était venu le moment de changer et lorsque tu as une telle opportunité qui se présente, tu n’y réfléchis pas deux fois, tu l’acceptes immédiatement." La Ligue des Champions "Comme je l’ai dit, l’objectif est de passer la phase de groupe, c’est une compétition extrêmement difficile, physique. Il faudra aussi prendre en compte les autres équipes évoluant à l’étranger et qui ont moins ressenti la problématique lié au Covid-19. Jouer tous les trois jours demandera énormément d’exigences, aussi bien physique que mentale." Supporter la pression "Je dois vous dire la vérité que Rome m'a été un bon entrainement, il y a de la pression de partout. Celui qui s’est lancé dans ce métier fera toujours face à de la pression. J’aime les défi, je n’aurais pas accepté cette proposition si elle ne m’avait pas séduite. Ce sera un championnat long, mais nous devrons nous montrer bons face à la difficulté et bien nous compacter pour en retirer le meilleur." "Dietrofront" Lazio "Je pense que dans la vie des choix doivent être fait, j’avais rencontré Lotito et je l'en remercie: C’est un excellent président, mais un cycle s’est conclu. J’étais avec lui au restaurant, mais j’avais besoin de prendre du temps pour donner ma décision et le lendemain, lorsque j’ai pris la décision de partir, je l’ai immédiatement averti." Mercato "Je savais pour Hakimi et il m’a été dit que les autres joueurs important allaient rester à l’Inter. Nous devrons faire quelque chose sur le mercato, surtout sur les ailes, car elles sont importante pour moi. Nous le ferons ensemble, avec le Club, sans trembler, nous ferons des choix." Objectif "Comme je l’ai dit, mon objectif est celui d’apporte de la continuité, je sais où je mets les pieds: J’arrive dans une équipe composé d’un grand groupe de joueurs, une équipe qui fait preuve d’un grand enthousiasme et qui a une grande tifoserie, j’ai déjà rencontré les représentants de la Curva et nous aurons une équipe qui donnera tout sur le terrain." Derby Della Madonnina "Je sais ce que représente le Derby de Rome, je connais aussi la grande rivalité qu’il y a aussi, ici, à Milan. Le Milan a réalisé un excellent championnat en se montrant très compétitif avec un entraîneur que je connais bien." Le Luis Alberto Nerazzurro "Je pense que Çalha présente des caractéristiques similaires, en quantité et en qualité, et il est très bon sur les phases arrêtées. C’est clair que nous avons aussi Eriksen qui est un joueur important, mais étant donné ce qu’il s’est passé, nous l'avons pris aussi. Il nous apportera une grande satisfaction." Dimarco & Ivan Perisic "Dimarco a fait de très belle choses à Vérone, je l’évaluerai, c’est un produit de notre vivier: Il faut miser dessus. Perisic a fait de belles choses l’année dernière, en étant dans le milieu à cinq. Hélas, il a été touché par le Covid et est en quarantaine. Je l’attends à bras ouvert et je suis certain qu’il fera de très bonne choses." Activité sur le mercato "Nous chercherons à améliorer le noyau, ce ne sera pas simple, mais nous chercherons à y parvenir : J’évaluerai tous les joueurs lors de la mise au vert." Barella-Bastoni-Lautaro qui sont en finale "Ce sont déjà des joueurs conquérants et plus je dispose de joueurs qui ont la gagne, mieux je me porte Je suis très content de ces finales. J’ai déjà parlé avec Lautaro, il est motivé pour la saison à venir et je lui souhaite de remporter la Copa America, comme je souhaite à Barella et à Bastoni de remporter l’Euro." L’Inter de Conte "Ces deux dernières années, l’Inter a été tant appréciée, nous nous sommes souvent croisés. C’est une équipe solide qui donné l’idée d’être très compacte : C’est difficile de marquer face à l’Inter. De mon côté, j’avais une équipe qui divertissait les tifosi tout en marquant beaucoup." La Nazionale "Je dois féliciter Roberto, c’était mon équipier et mon entraîneur, à présent je croise les doigts." Sensi "J’ai une très grande confiance et une très grande estime pour lui. Il est très intelligent, j’ai parlé avec lui. Il a connu tellement de problèmes et il devra se montrer bon avec nous pour parvenir à s’entraîner de la meilleure des façons possible." Retour sur une intervention de Giuseppe Marotta liée à la réouverture des stades "La Lega, tout comme les clubs, échange continuellement avec le Gouvernement pour parvenir à ré-ouvrir les enceintes. Cela pourrait aussi représenter un spot pour inciter à la vaccination. Les informations récentes font état d’une réouverture totale ou partielle, je ne le sais pas encore, mais ce serait tout de même un grand succès. Jouer sans publique est désolant. En deux saisons, nous avons enregistré un manque à gagner au niveau des recettes du stades d’environ 100 millions d’euros." Benvenuto Mister! Buon Lavoro Simone! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. L’Inter championne d’Italie se prépare pour la saison à venir. Si l’objectif annoncé par Simone Inzaghi est de défendre le Scudetto, hors du terrain, l’objectif de Steven Zhang est de parvenir à trouver un Main Sponsor qui remplacera Pirelli après 26 ans de partenariat. Selon Sky Sport, Socios.com, une plateforme axée sur la technologie du Blockchain (cryptomonnaie) serait en position de favorite. Celle-ci est déjà partenaire de très nombreux clubs parmi lesquels on retrouve le Fc Barcelone, l’Atletico Madrid, le Paris Saint-Germain, la Juventus, le Milan, Manchester City, les Corinthians, et l’Atletico Mineiro, on retrouve également l’équipe nationale d’Argentine Qui est Socios.com ? Socios.com, a comme objectif d’impliquer toujours plus les supporters dans la prise de décisions de leur club, à travers la capacité de voter. Socios.com est d’ailleurs le Main Sponsor de Valence. Il a d’ailleurs émis le Fan Token $VCF qui sera repris sur le maillot du club ibérique. Il s'agit d'un outil qui permet aux supporters d’interagir avec le club. Outre l’Inter, Socios.com sera donc repris également les maillots du club espagnol pour la saison 2021/2022. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est la saison des trahisons dans la cité milanaise : Après avoir assisté au recrutement éclair d’Hakan Çalhanoğlu, Giuseppe Marotta serait en passe de remettre ça pour s’offrir les services de Franck Kessié. Selon Sport Mediaset, le milieu de terrain ivoirien est l’un des joueurs symbole du Milan de Stefano Pioli : Surnommé “il Presidente” par ses équipiers, il a permis aux Rossoneri de décrocher la seconde place cette saison, en inscrivant une série importante de penaltys : 11 sur 13. Si la situation se complique au niveau du Milan, celle-ci est dû aux importants problèmes financiers dont doit faire face le Diavolo : Il y a une distance notable entre la demande du joueur et l’offre proposée : Avec une fin de contrat en juin 2022, Le Milan ne peut pas écarter le risque de perdre à nouveau un joueur gratuitement et le cauchemar du peuple Rossonero serait également de revivre une trahison à la Çalhanoğlu. La volonté du joueur, vraiment ? En effet, voir l’Inter réaliser ce coup à paramètre zéro est tout sauf une utopie. Les problèmes financiers du Milan peuvent devenir une assist pour le Directeur Général Nerazzurro, Giuseppe Marotta, qui attend le bon moment pour frapper: "Si actuellement l’Inter n’a pas encore entrepris d’action, Marotta attend de prendre la température pour sonder le joueur. Si l’arrivée gratuite de Kessie séduirait la Direction Nerazzurra tout dépendrait de la volonté du joueur de ne pas opter pour un transfert à l’étranger, pour ne pas trahir le Milan." Pensez-vous que l’Inter pourrait doubler la mise lors du mercato hivernal ? Ou est-ce que la Beneamata pourrait déjà asséner un coup de grâce dès ce mercato à son cousin ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Sur la base des chiffres fournis par l'UEFA, Calcio e Finanza a pu estimer avec une plus grande précision les revenus minimums des clubs italiens qui participeront à la C1. La prochaine édition de l'UEFA Champions League coûtera plus de 2 milliards d'euros. C'est ce qui ressort des documents officiels lus par Calcio e Finanza et montrent que le montant qui sera distribué aux clubs à partir de la phase de groupes augmentera par rapport à celui de la période triennale 2018-2021 (1,95 milliard d'euros) . Sur la base des nouveaux chiffres, Calcio e Finanza a pu estimer avec une plus grande précision les revenus minimums des clubs italiens qui participeront à la C1: Inter, Milan , Atalanta et Juventus. Ce sont des chiffres officiels dont il faudra déduire une part suite au Covid-19. Cette partie n'est actuellement pas calculable mais elle sera déduite à la fin de la saison 2021-2022 lorsque tous les comptes seront finalisés. Les chiffres. Toujours pour la prochaine édition, la certitude sera les 15,64 millions d'euros garantis par la participation à la compétition pour chaque club. Quant au classement historique/décennal, la Juventus est certaine de sa position car les équipes qui la précèdent sont toutes déjà qualifiées pour la compétition. Sur la base de ce chiffre, la Juventus récolterait 30,7 M€. Pour les autres Italiens, notamment l'Atalanta, beaucoup dépendra des barrages qui seront disputés pour définir les dernières équipes qualifiées. Dans le pire des cas (donc en supposant des revenus minimum pour chaque club), le Milan percevrait un peu plus de 17 M€, juste devant l'Inter avec 15,9 M€. Concernant l'Atalanta, dans le pire des cas pourrait elle serait 31e. Dans ce pire scénario, le classement historique/décennal de la Dea vaudra au minimum près de 2,3 M€. Le pool de marché. Le troisième poste est celui du marché de pool. Pour cette section, l'UEFA a réservé 300,3 M€ aux clubs à répartir proportionnellement sur la base de la valeur du marché télévisuel de chaque pays. Il s'agit d'un calcul complexe, actuellement non réalisable, basé sur la valeur des droits télévisés de la compétition pour chaque Fédération, et sur la base duquel une part de ces 300M€ est attribuée . La part du pool de marché pour chaque Fédération est à son tour divisée en deux parties. Une première est répartie sur la base des performances du championnat national précédent, et dans le cas de l'Italie de cette manière : Inter - 40% Milan - 30% Atalante - 20% Juventus - 10% La seconde est plutôt répartie en fonction du nombre de matchs joués par chaque club en UEFA Champions League 2021-2022. Pour donner une idée du poids de ces revenus, sur les plus de 248 M€ aux clubs italiens en 2019-2020, plus de 51 M€ étaient attribuables au market pool (environ 25%). La Juventus devant tout le monde. Ainsi, sans tenir compte du marché pool, la Juventus récoltera un minimum de 46,3 M€ de la Ligue des champions 2021-2022 (grâce surtout à la part du classement historique), le Milan suit avec 32,6 M€, ensuite arrive l'Inter avec 31,5 M€ et l' Atalanta clôture avec 17,9 M€.
  9. Patrick Vieira fête ses 45 ans aujourd'hui: meilleurs voeux du FC Internazionale et de toute la famille Nerazzurri. Il est arrivé à l'Inter à l'été 2006 et a porté le maillot Nerazzurri jusqu'en Janvier 2010, affichant tout son charisme et son expérience au cours d'une période très fructueuse pour le Club. Il a marqué neuf buts en 90 apparitions, remportant trois Scudetti (2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009) et remportant deux Supercoppa Italiana. Regarder Patrick Vieira jouer était souvent une expérience déroutante: à le regarder, ce cadre de 193 cm aux longues jambes, on pourrait penser qu'il n'était pas doté d'une capacité remarquable ou d'un contrôle hors norme. Mais quand le ballon arrivait à ses pieds, ou le plus souvent il le regagnait lui-même, c'était une toute autre histoire. Du sud de la France à Highbury à Londres et finalement sur ces rivages dans le noir et bleu de l'Inter au Meazza, les fans ont appris à attendre le package complet de Vieira: des tacles tranchants, des têtes imposantes, mais aussi des passes parfaites, buts spectaculaires et son style de course longiligne indubitable, mangeant le gazon devant lui. Sa longue foulée s'est reflétée dans les énormes progrès qu'il a faits dans sa vie et sa carrière de joueur, de jeune espoir à finalement définir et confirmer sa position sur le terrain. Cela s'est produit pour la première fois alors qu'il n'avait que huit ans et l'a emmené de Dakar au Sénégal, où il est né le 23 juin 1976, en France. A Trappes puis à Dreux dans le nord du pays, le jeune s'est senti obligé de taper dans quelque chose et c'est ainsi que son histoire d'amour avec le football a commencé, d'abord dans les clubs locaux avant d'être happé par le Tours FC. À 15 ans, possédant déjà un physique redoutable, certains craignaient qu'il ait du mal à garder ces longues jambes sous contrôle. Cependant, avant toute chose, Patrick a transcendé le jeu et a compris le sport comme peu d'autres de son âge. C'est cette qualité qui a attiré l'attention de Cannes et le club de la Côte d'Azur a beaucoup investi dans le développement du jeune milieu de terrain, provoquant le prochain grand saut de sa carrière, au Milan. Sur les rares opportunités qui lui ont été offertes dans l'équipe de Fabio Capello lors de la saison 1995-1996, Vieira n'a pas réussi à bien faire valoir ses droits et a été contraint de bouger. Sa chance est venue entre les mains d'Arsène Wenger, nouvellement nommé manager d'Arsenal, qui a été impressionné par les performances de Patrick en France. L'adéquation entre l'entraîneur et le joueur était parfaite et Vieira est resté à Londres pendant neuf saisons, passant d'un talent prometteur à un milieu de terrain central complet. Pendant les 15 années suivantes, il représentera l'apogée de sa position. Battement de cœur d'une équipe glorieuse, il cassa le jeu, créé des occasions et les a souvent terminé lui-même. Au total, il a marqué 57 buts pour les Gunners en près de 500 apparitions, dont beaucoup en tant que capitaine. Ce fut une période extraordinaire pour Pat, qui a ajouté la Coupe du monde 1998 et l'Euro 2000 avec la France à son palmarès. Une fois son mandat à Arsenal terminé, il a choisi de revenir à l'endroit qu'il avait laissé sur sa faim: l'Italie. La Juventus de Capello l'a fait venir en 2005, mais encore une fois, il n'a passé qu'une saison sous la tutelle de l'entraîneur vétéran. Après la relégation des Bianconeri, Vieira aspirait toujours au football de haut niveau et a opté pour l'Inter, alors juste à l'aube de l'une des époques les plus réussies de son histoire. Le charisme et l'expérience du Français ont été essentiels pour aider à former un groupe de joueurs avides de trophées et, en fait, ils ont commencé à arriver presque immédiatement. Un doublé lors de ses débuts lors de la Supercoupe d'Italie contre la Roma a été crucial pour renverser un 3-0 en un 4-3. C'était la première pièce d'argenterie d'une saison qui s'est terminée avec le 15e Scudetto des Nerazzurri. Il a remporté de nombreux autres titres à l'Inter avant de retourner à Manchester City en Premier League, où il a fait ses premiers pas dans l'entraînement. Bon anniversaire Pat!
  10. Hakan Çalhanoğlu va jouer la prochaine Ligue des Champions et il le fera à Milan. Si cela n’a rien d’anormal, le trequartista turc ne montera pas sur le terrain avec le maillot du Milan, il s’accommodera de celui situé de l’autre côté du Naviglio, le Nerazzurro – Telle est l’introduction de Calcio&Finanza qui nous propose une analyse financière de cette opération éclaire. "J’ai trouvé un accord avec l’Inter, demain je réaliserai la visite médicale et je signerai le contrat." a expliqué le joueur âgé de 27 ans, quelques heures après l’élimination de sa Turquie à l’Euro, sur le site de Trt Sport. Les Rossoneri se préparent donc à voir partir un autre pilier qui avait permis au club de retrouver la plus prestigieuse des Coupes d’Europe après huit longues années. Après Donnarumma, qui sera officialisé dans les prochaines heures comme un joueur du Psg, un autre joueur va partir à la suite d’un manque d’entente relatif au renouvellement de son contrat Le club qui en a profité est l’Inter, suite à la situation toujours en évolution de Christian Eriksen, celle-ci voulait s’assurer les services d’un joueur expérimenté tout en étant pas trop âgé et en présentant un profil fonctionnel au jeu proposé par Simone Inzaghi. Question technique à part, le Milan devra s’activer pour partir à la recherche de son remplaçant (et ramener à la maison Brahim Diaz). Nous allons chercher à comprendre l’impact économique de cette opération Partons du Milan, l’effet assuré reste l’épargne salariale du trequartista qui, en Rossonero, percevait 2,5 millions d’euros net par saison, soit 4,6 millions d’euros brut, ceux-ci ne pèseront donc pas sur le bilan 2021/2022 Ceci étant dit, pour les Rossoneri, il s’agit d’une autre perte importante sans la moindre indemnité de transfert, après celle de Donnarumma. La valeur au net de Çalhanoğlu sur le bilan était égale à zéro, en cas de cession monétisée, Milan aurait généré une plus-value sec. Pour être clair, pour céder le joueur en le monétisant, Milan aurait dû en premier lieu le prolonger. Si Le Milan l’aurait prolongé dans les conditions similaires au contrat qu’il signera pour l’Inter, soit 5 millions d’euros net et 1 million d’euros de bonus, le Milan aurait estimé le cout de l’opération à 9,25 millions d’euros pour la saison 2021/2022. En hypothéquant une vente du joueur lors du mercato estival 2022 et en se basant sur la valeur du joueur estimé selon Transfertmakrt : 35 millions d’euros, le cout de sa signature aurait largement été couvert Passons à présent du côté Nerazzurro, comme mentionné, un accord a été convenu sur la base d’un contrat a hauteur de 5 millions d’euros net, plus un de bonus, par saison. Çalhanoğlu devrait également signer un contrat triennal. En termes de répercussion sur le bilan 2021/2022, le cout salarial représentera 9,25 millions d’euros brut A cette opération, il y aura lieu d’ajouter la commission éventuelle pour l’agent. Le tout devrait être amorti en fonction des années de contrat. Pour résumer, même en cas de contre-performance et de revente, dès la saison prochaine, l’Inter parviendrait déjà à réaliser une plus-value ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Après Hakan Şükür et Emre Belözoğlu, l’Inter est en passe de renouer avec la Turquie. En effet, tout porte à croire que le milieu de terrain du Milan Ac, Hakan Çalhanoğlu va rejoindre l’Inter! Confirmation en Turquie Yakup Çınar, journaliste à "Fanatik", a échangé avec Huseyin Çalhanoğlu, le père d’Hakan: "Hakan Çalhanoğlu ne figure pas dans l’agenda du Galatasaray. J’ai parlé avec son père, Huseyin Çalhanoğlu, si rien ne tourne mal, il signera pour l’Inter." Confirmation de Fabrizio Biasin Le club confie conclure très rapidement l’opération: Un contrat triennal est proposé accompagné d’un salaire de 5 millions d’euros tout compris "La seule certitude est que chacun écrit #Chalanoglu comme il le souhaite, soit de trois façon différentes." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, c’est l’information de la journée : le milieu de terrain du Milan Ac, Hakan Çalhanoğlu, qui était en fin de contrat au 30 juin 2021, va rejoindre l’Inter Milan Transfert Gratuit Comme le révèle La Gazzetta Dello Sport, Çalhanoğlu va rejoindre l’Inter : Le joueur va signer un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros, accompagné d’un million d’euros de bonus. Selon la Rosea, le joueur devrait endosser le numéro 11 ou le numéro 21, étant donné que le numéro 10 Nerazzurro est celui de Lautaro Mais comment est né la transaction ? Le milieu de terrain turc demandait, au Milan, 5 millions d’euros, alors que les Rossoneri n’en proposaient "que" 4. Les Nerazzurri ont décidé de contenter le joueur et son agent, Gordon Stipic, qui l’avait proposé à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Hakan aime la Ville de Milan et ne souhaitait pas la quitter Pour l’Inter, après avoir "perdu" Eriksen, Les Nerazzurri avaient un "vide à combler" au poste de Mezzala gauche, c’est ainsi que la négociation a vu le jour. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, Hakan Calhanoglu est le joueur avec le plus d'occasions créées (98) parmi les 5 plus grands championnats européen. Il devance d'ailleurs Memphis Depay, très récemment recruté par le Fc Barcelone! S’il va de soit que tout le monde, l’Inter en premier, souhaite le retour sur le terrain de Christian Eriksen, il était impératif de procéder au recrutement d’un joueur proposant un "profil similaire" en cas de forfait définitif de notre international danois. Partant de ce constat, jugez-vous que l’opération éclaire menant à Hakan Çalhanoğlu comme une réussite, un pari osé à relever ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une information en provenance directe de l’expert mercato, Gianluca Di Marzio : "Calha a trouvé un accord avec l’Inter : Il va signer un contrat de 5 millions d’euros par saison." L’accord a été trouvé entre les différentes parties, la Direction Nerazzurra a poussé sur l’accélérateur avec l’entourage de Calhanoglu ces derniers jours: "Calhanoglu est à l’Inter, la visite médicale est programmée pour demain, c’est la nouveauté : Peu après la situation entourant Eriksen, l’Inter s’est insérée, car elle a compris qu’elle allait avoir besoin numériquement d’un joueur présentant les qualités de Calhanoglu." "Il y avait encore une distance avec le Milan et de la froideur : L’Inter s’est montrée convaincante via un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros plus bonus. Etant donné qu’il restera à Milan, le joueur peut déjà arriver dans la journée. Il n’a jamais vu l’Inter personnellement, il a seulement échangé par téléphone." "La signature du contrat est attendue pour ce mardi, après la visite médicale." Benvenuto Hakan ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En effet, la Fédération italienne de football a sanctionné, d’une amende, Simone Inzaghi suite à la déclaration blasphématoire qu’il a prononcé durant la confrontation opposant la Lazio au Milan "La Federcalcio fait savoir qu’une amende de 4.000€ a été définie envers Simone Inzaghi, entraineur de la Lazio au moment des faits, suite à l’accord conclu entre les parties, ce qui met un terme à la procédure engagée par le Parquet Fédéral à la vue des évènements qui se sont produit lors de la rencontre de championnat opposant la Lazio au Milan le 26 avril dernier." "Sur base de cette communication du Parquet Fédéral, l’enquête à l’encontre d’Inzaghi a été clôturée. Inzaghi a été reconnu coupable de la violation de l’article 4, alinéa 1 et de l’article 37 du code de la Justice Sportive pour avoir prononcé des expressions blasphématoire, lors de la 30ème minute de la rencontre qui opposait, le 26 avril 2021, la Lazio au Milan, suite à une action de l’équipe adverse." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Dans le courant de ce matin, celui qui joue pourtant pour le "Diavolo" s’est livré sur son compte Instagram, plusieurs jours après être devenu l’ "Ange-Gardien" de Christian Eriksen. "C’étaient des journées particulières où le football n’était plus la chose la plus importante. Cela restera un choc qui restera gravé en moi, en nous tous, pour toujours ! La seule chose qui compte c’est que Christian aille bien!! Je suis fier de la façon dont l’équipe s’est comportée et unie durant cette période difficile. Je suis profondément ému et touché pour le soutien apporté." "Aujoud'hui, nous allons monter sur le terrain face à la Belgique avec Christian dans notre cœur et dans nos esprits. Il nous apportera la sérénité qui nous permettra de nous concentrer sur le football. Nous allons jouer pour Christian et nous jouerons, comme toujours, pour tout le Danemark. C’est la motivation la plus grande que nous puissions obtenir." "Nous ferons comme toujours : De nôtre mieux!" Grazie Mille Cugino ! ®Antony Gilles – Internazonale.fr
  16. Le Malade imaginaire va-t-il retrouver la Serie A ? En effet, la clause de 15 millions d’euros retranscrite dans le contrat de Mauro Icardi, convenu lors du transfert du joueur argentin vers le Paris Saint-Germain pour éviter une triangulation menant à la Juventus n’est plus valide à présent Comme le révèle Tuttosport, le Paris-Saint-Germain qui a d’ailleurs été récemment sanctionné par l’UEFA avec une amende d’un peu plus de 9.000€ suite à la violation de l’Article 18 bis du Règlement des transferts, est totalement libre de discuter avec les clubs de la Botte A présent, la Juventus, Milan et la Roma monitorent la situation relative au joueur : L’argentin pourrait quitter la Ligue 1 et Paris pour retrouver la Serie A sous une autre vareuse que celle interiste Petit soucis : Fabio Paratici n’est plus chez la Vieille! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen lors de Finlande - Danemark, la Curva Nord rend hommage à Chritian Eriksen et à son co-équipier du Milan AC Simon Kjaer. "Christian, la Curva Nord sera toujours à tes côtés" peut on lire sur la première. "Honneur à Simon Kjaer. Un grand homme et capitaine", peut-on ainsi lire sur la deuxième.
  18. Dans une interview avec le diffuseur italien DAZN, qui a été enregistrée avant qu'Antonio Conte ne se sépare des Nerazzurri, il a fait ces déclarations suivantes. "Je pense que je suis une personne qui ne se contente pas de situations 'confortables'. Je pense que j'ai choisi la situation la plus difficile. Quand j'ai signé pour l'Inter, l'objectif était un projet de trois ans qui a ramené le club à l'ambition et à la réalisation d'objectifs importants. Le fait que nous ayons réussi la deuxième année a été une grande réussite." "En termes de championnat, le moment décisif a été lorsque nous avons dépassé le Milan AC. À ce moment-là, vous devez résister à la pression, car vous passez de chasseur à chassé. Vous devez comprendre qu'à partir de ce moment, tout dépend de vos résultats. Vous ne dépendez de rien ni de personne d'autre, mais vous savez qu'en gagnant vous mettez la pression sur tout le monde. Nous aurions pu être anxieux lorsque nous sommes arrivés en tête du championnat, mais au lieu de cela, nous avons accéléré. Je pense que c'était le moment décisif car à partir de ce moment-là, ceux qui étaient derrière ont eu du mal parce qu'ils ont vu que l'équipe devant (l'Inter) continuait à gagner." "Une chose que mes joueurs apprécient chez moi, c'est qu'il vaut mieux dire une vilaine vérité qu'un beau mensonge. Vous pouvez construire des choses sur une laide vérité même si à ce moment-là la personne ou le joueur qui travaille avec vous peut le prendre mal. À la fin, ils l'apprécient parce qu'une laide vérité amène à la réflexion puis à l'amélioration. Les joueurs se sont améliorés, c'est inévitable qu'ils soient juste au début. C'est la première fois pour beaucoup d'entre eux de gagner quelque chose d'important dans leur carrière. Mais comme je le dis toujours, lorsque vous commencez à gagner, vous avez besoin de ce sentiment de victoire pour entrer dans votre cerveau, il doit être le vôtre." "Et vous savez que pour gagner, il faut parfois exaspérer certaines situations. Les gars ont vraiment bien joué, ils commencent tous un voyage en tant que gagnants. Non seulement ils ont remporté un titre de champion d'Italie, mais ils ont remporté un championnat qui, pendant neuf ou 10 ans, était composé d'une seule équipe (Juventus). Le fait qu'ils aient réussi cet exploit est un grand honneur pour eux."
  19. Tragédie a Nocera Inferiore, où le corps sans vie, à cause d’un malaise, de Seid Visin a été retrouvé. Agé de 20 ans, il était une promesse du football éthiopien. Il est passé par les secteurs Giovanili du Milan et de Benevento. Avant d’être choisi par les Rossoneri, il avait également porté le maillot de l’Inter lors d’une série de tournois estivaux. Il avait arrêté le sport pour se consacrer à ses études selon La Repubblica. Il jouait également en Serie D de Futsal à l’Atletico Vitalica, qui lui a rendu hommage. Parmi les nombreuses personnes qui lui ont rendu hommage, on retrouve un ancien de la Primavera de l’Inter Nicholas Rizzo, aujourd’hui au Genoa, lui qui avait été en prêt lors de cette ultime saison à Feralpisalò. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Outre l’aspect sportif, la Serie A 2020/2021 a mis en avant un verdict également géographique : Pour la première fois depuis 2005, et pour la seconde fois dans l’absolu, 4 équipes du Nord de l’Italie se sont qualifiées ensemble pour la prochaine Ligue des Champions Lors de la saison 2021/2022, l’Italie va être représentée, dans la plus prestigieuse des Coupes d’Europe par l’Inter, le Milan Ac, l’Atalanta et la Juventus. Soit : Deux milanais, un bergamasque, et un turinois. Il faut remonter en 2005 pour retrouver trace d’’une situation similaire avec l’Udinese de Luciano Spalletti qui s’était invité à la table des trois clubs italiens les plus titrés, celle-ci étant parvenu à arracher la quatrième place à la Sampdoria. Les Friulani, quatrième en Championnat, avaient été reversé en préliminaires et ils étaient parvenu à prendre le meilleur sur le Sporting Lisbonne pour accéder à la phase de groupe de l’édition 2005/2006. En 2008/2009, les trois grands d’Italie s’étaient qualifiés également pour la saison suivante tous ensemble, mais cette-fois-là, ils furent accompagné par une équipe du Centre de l’Italie : La Fiorentina qui s’était qualifié en prenant le meilleur, sur base des confrontations directes, sur le Genoa. La Viola s’était aussi offerte le Sporting de Lisbonne pour se qualifier à la phase de groupe lors de la saison 2009/2010 Après la saison 2009/2010, la tendance commence à changer : si Turin reste une base fixe, grâce à la Juventus, qui a participé à chaque édition depuis la saison 2012, Milan s’était effondré dès 2014 : L’Ac Milan n’ayant plus participé à la compétition depuis 2014, alors que l’Inter retrouvait la Coupe aux Grandes Oreilles à partir de 2018 aux dépens de la Lazio L’absence des milanais fut compensé par les deux grandes équipes du Centre-Sud, soit la Roma (remplacée à une seule reprise par la Lazio) et le Napoli, qui se classait régulièrement en étant second, voir troisième. Le tout avant la prodigieuse ascension de l’Atalanta, et la renaissance de Milan! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Dix mois de dur labeur et dix ans d'attente ont conduit à cette utopie qu'est ce Scudetto.Voici cinq choses que nous avons apprises cette saison de l'Inter d'Antonio Conte. Faites confiance à Antonio Conte Après une campagne très décevante en Ligue des champions et un début de saison irrégulier au cours duquel l'Inter encaissait des buts, le travail accompli par Antonio Conte était remis en question. Après avoir terminé un point derrière la Juventus et perdu en finale de la Ligue Europa lors de sa première saison, on attendait beaucoup d'Antonio Conte en termes de trophée pour l'Inter. Ses décisions d'arrêter de changer de défense et d'abandonner Ashley Young et Roberto Gagliardini pour Ivan Perisic et Christian Eriksen respectivement se sont avérées vitales pour amener l'Inter au titre. Un solide système 3-5-2 qui tire clairement le meilleur parti de joueurs tels que Nicolo Barella, Achraf Hakimi et Romelu Lukaku est devenu l'équipe à battre en Italie et a remporté de nombreux éloges. Le vrai test pour l'homme qui a prouvé que ses sceptiques et autres détracteurs avaient tort ce trimestre est d'exceller en Europe la saison prochaine. Romelu Lukaku Le rouage vital du succès de l'Inter. Après avoir été (re)mis en forme à son arrivée à Appiano Gentile par son manager via Andrea Rannochia, Romelu Lukaku n'a vraiment jamais regardé en arrière. Des campagnes consécutives de vingt buts et des buts vitaux lors de matchs contre le Milan et la Lazio lors d'un enchaînement de matchs cruciaux ont souligné la place du géant Belge parmi les hommes de tête les plus létaux du monde. Après un passage terne à Manchester United et des attentes pesant sur ses épaules sachant qu'il avait été acheté pour remplacer Mauro Icardi, Lukaku avait beaucoup à prouver. Cependant, ce mandat s'est avéré être le moment champagne pour Lukaku et il a vraiment été le joueur essentiel des Nerazzuri. Vive le roi de Milan. Italie doit à l'Inter L'Italie se rendra à l'Euro cet été avec deux joueurs en forme Alessandro Bastoni et de Nicolo Barella. Les deux hommes ont sans doute été les joueurs les plus remarquables dans leur position en Serie A cette saison et ont vraiment établi leur place parmi les meilleurs jeunes joueurs européens. L'équipe nationale a elle-même une paire de joueurs en pleine forme espérant porter leur excellente forme cette saison dans ce tournoi. L'Inter a créé deux monstres qui devraient éblouir la scène en Juin aux couleurs de la Squadra. Christian Eriksen revenus des morts Il y a quatre mois à peine, alors que le mercato de Janvier frappait, il semblait très improbable que Christian Eriksen revienne à quoi que ce soit sous les couleurs Nerazzuri. Banni par Antonio Conte et luttant pour avoir un impact quelconque lors de remplacement limités, un billet de retour pour l'Angleterre semblait être sur les cartes et l'Inter cherchait à réduire ses pertes. Cependant, un coup franc de dernière minute dans la Coppa Italia contre le Milan a semblé changer la donne et le Danois n'a jamais regardé en arrière. Il a réussi à gagner une place dans le onze de départ après ce match et a roulé sur une série d'excellentes performances depuis. Un homme qui avait l'air complètement abattu et a continué à atteindre son objectif en venant en Italie et en remportant de l'argenterie. Vous vous demandez ce qu'un certain expert de Sky Sports UK fait de son revirement? Samir Handanovic et la vieille garde obtiennent enfin leur récompense Après des années de travail à travers, sans doute, la pire période de l'histoire du club, Samir Handanovic, Danilo D'Ambrosio et Andrea Rannochia ont enfin leur récompense. Ils ont vu les jours de Jonathan, Zdravko Kuzmanovic et Tomasso Rocchi et vu des gens comme Andrea Stramaccioni, Walter Mazzari et Frank De Boer et maintenant ils ont leur gloire. Des questions ont été longuement posées sur les trois hommes au cours de la dernière décennie, mais chacun d'eux est revenu pour prouver à chacun de ses détracteurs et a roulé assez longtemps pour devenir des champions. Le Scudetto est une digne récompense pour chacun de ces hommes qui ont plus que purgé leur dette envers ce club dans sa période la plus difficile.
  22. Selon Il Sole 24 Ore, l'Inter veut 25M€ pour remplacer Pirelli. Selon Il Sole 24 Ore, les Nerazzurri sont déterminés à obtenir au moins 25 M€ par saison à partir de leur prochain contrat. L'Inter n'est pas, officiellement, encore en pourparlers avec qui que ce soit pour remplacer Pirelli. Cependant, quelques groupes ont exprimé leur intérêt à devenir le nouveau sponsor principal du club. Pirelli mettra fin à son contrat de 26 ans lorsque l'accord actuel expirera le 30 juin. La recherche d'un sponsor sera la prochaine priorité de l'Inter après avoir obtenu un contrat de 275 M€ avec Oaktree Capital, a ajouté le journal. L'autre question clé à leur ordre du jour est la réouverture du Meazza. La perte globale se résume à 70 M€ au total entre les billets, les abonnements et l'accueil d'entreprise depuis le COVID-19. L'Inter a été plus durement touchée par la pandémie en Serie A, et maintenant le club cherche à récupérer les revenus que COVID-19 lui a enlevés. Le prêt d'Oaktree Capital n'est que le début de ce processus, car le prochain objectif est de porter le chiffre d'affaires annuel du club à environ 400 M€ sachant qu'il était de 360 M€ avant la pandémie. Pour y parvenir, le Suning devra remplacer les accords de sponsoring asiatiques qui ont expiré et progresser sur leur nouveau projet de stade avec le Milan.
  23. Notre légendaire Maicon s'est livré sur Achraf Hakimi, le sentiment que délivre un Scudetto et s'il échangerait une C1 contre une coupe du monde dans une interview accordée à StarCasino Sport. Des similitudes avec Achraf Hakimi? "Je ne pense pas, nous avons des caractéristiques différentes et chacun a ses propres qualités. Mais Hakimi est définitivement un joueur fort qui a connu une saison incroyable. Il avait déjà joué dans de grandes équipes avant l'Inter, mais il n'avait pas montré ce qu'il a montré ici à l'Inter." Son but préféré avec notre maillot. "Le but de la victoire 4-2 contre le Milan (Mai 2012) était un beau but dans la lucarne. Vous ne voyez pas beaucoup de buts comme ça, à part quelques joueurs comme Dejan Stankovic ou Wesley Sneijder, mais je n'en ai jamais marqué un comme ça." Son moment préféré avec l'Inter. "Notre victoire contre la Juve en Avril 2010, 2-0. C'était certainement mon but le plus difficile. Nous traversions une période difficile en championnat et nous savions que si nous gagnions ce match, le Scudetto serait entre nos mains." Son adversaire le plus coriace? "Zlatan Ibrahimovic! Il y avait quelque chose d'unique chez lui qui vous disait qu'il deviendrait un incroyable champion." Ce qu'on ressent quand gagne un Scudetto. "Mamma mia, c'est une si belle sensation de gagner le Scudetto. Lorsque nous avons remporté notre premier Scudetto en 2006-2007, les gens disaient que c'était un fake parce que la Juventus était en Serie B et le Milan a terminé 16 points derrière." "Mais ensuite, nous avons remporté quatre titres consécutives et les gens ont commencé à nous accorder le crédit que nous méritions. Le sentiment après la victoire est quelque chose, j'en ai remporté quatre de suite et je suis vraiment heureux de les avoir gagnés avec l'Inter. C'est une équipe qui mérite beaucoup, avec une base de fans incroyable que je n'ai jamais vue dans aucun autre club." "Je suis heureux de faire partie de cette famille." Echanger le trophée de l'Inter en UEFA Champions League en 2010 contre une Coupe du Monde de la FIFA avec le Brésil ? "Non, je n'échangerais jamais. Le Brésil remportera à nouveau la Coupe du monde, avec ou sans moi, mais la Ligue des champions était magnifique car elle n'était pas arrivée depuis des années." "Massimo Moratti a fait un énorme effort pour le gagner."
  24. Brand Finance a dévoilé son rapport 2021 relatif au classement de la valeur marchande des clubs de football. Le Real Madrid est à nouveau couronné comme le club étant le mieux valorisé, il est suivi par le Fc Barcelone et Manchester United. Les positions sont d’ailleurs restées inchangées comparée à 2020 Si l’on analyse uniquement la Serie A, aucun club ne figure dans le Top 10. Brand Finance assignant à la Juventus une valeur de 565 millions d’euros, soit une chute de 16% comparé à 2020. Elle est d’ailleurs la première équipe italienne de ce classement. On retrouve ensuite l’Inter à la 14ème place. La Beneamata a vu sa valeur chuter de plus de 18%, pour atteindre 381 millions d’euros contre 466 millions d’euros en 2020. Toutefois, l’équipe dispose d’une valeur d’entreprise à hauteur de 986 millions d’euros. Le Milan Ac connait la seconde perte la plus importante avec une chute vertigineuse de 35% en dégringolant de la sorte de 7 places au classement et pour pointer à 153 millions d’euros. En revanche, sa valeur d’entreprise a gagné 15% pour pointer à 338 millions d’euros. Les Rossoneri ne sont pas les seuls à connaitre une chute assez importante : -26% pour le Napoli qui pointe à 139 millions d’euros (-3 place). Il cale également en valeur d’entreprise pour pointer à présent à 423 millions d’euros. -40% pour la Roma qui passe 204 millions d’euros à 121 millions d’euros. -33% pour sa valeur d’entreprise pour pointer à 220 millions d’euros. -28% pour la Lazio qui pointe à 90 millions d’euros contre les 127 millions d’euros de 2020. A noter concernant le club laziale une augmentation de sa valeur d’entreprise : +19% (132 millions d’euros) Au total, les clubs de Serie A occupent la quatrième place en termes de valeur moyenne de leur marque (241 millions d’euros) Ils devancent seulement la France et sa Ligue 1 (76 millions d’euros de moyenne) dans le Top 5 des grands championnat. Devant les italiens, on retrouve : La Liga et ses 501 millions d’euros La Premier League et ses 394 millions d’euros La Bundesliga et ses 272 millions d’euros ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Interviewé lors de la retransmission de Sky Calcio Club, Sandro Piccinini s’est livré sur la parodie d’arbitrage de Gianpaolo Calvarese lors du Derby d’Italie Pour récapituler : Un but refusé à Lautaro, un but refusé à l'Inter avant d'être finalement accepté par la VAR, un pénalty offert à Cuadrado, Une expulsion exagérée vis-à-vis de Bentacur, Kulusevski qui aurait dû être lui expulsé, une pluie de cartons…C’est un fait, il est loin le temps de Pierluigi Collina… A tel point qu’un pavé a été jeté dans la mare par le journaliste sportif : "C’est le pire arbitrage de la saison, l’un des pires dans l’absolu. Avec l’épisode final du pénalty, cela aurait été comique si nous n’étions pas dans une période aussi importante, car cela est aggravant. Il peut y avoir des erreurs et je ne crois pas aux complots. Et Calvarese aurait été un comploteur sophistiqué vu qu’il avait expulsé Betancur." "Au-delà de l’ensemble de la gestion de la partie et des erreurs faites, l’erreur sur Cuadrado est très lourde de conséquence. Il y a lieu de s’interroger sur la qualité de notre secteur arbitral et de réinitialiser la situation au niveau du protocole de la Var : On a vu des situations assez anormal en fin de match : Il me semble qu’il y avait beaucoup de confusion et il faut se réorganiser en vue du prochain championnat." Si bien sûr, il était impossible de prévoir quel aurait la fin du match, ce pénalty offert a bouleversé l’ordre en place : En effet, si l’Inter est Championne d’Italie, vu les résultats de ce week-end, c’est à présent le Milan Ac qui a tout à perdre…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr