Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'mino raiola'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : La Direction Nerazzurra travaille pour offrir à Simone Inzaghi une nouvelle flèche offensive en anticipant toute la concurrence, le nom de l’Elu ? Marcus Thuram! "Le fils de Lilian a fait savoir que son aventure au Borussia Mönchengladbach est terminé, en informant le club qu’il ne renouvellera pas son contrat qui arrive à échéance. Marcus sera l’un des "plats" parmi les plus convoité du Continent de l’été prochain, et il est inutile de vouloir se lancer dans un combat pour un joueur à paramètre zéro. D’ici à quelques mois, le Bayern aura un énorme avantage compétitif et d’autres grands clubs sentiront l’odeur de la bonne piste à suivre." "Traduisez: Il faudra marquer le coup dès janvier avant que la vente aux enchère n’explose et l’opération s’est déjà préparée maintenant, avec un face-à-face dans les jours à venir. Pour représenter l’Inter à Doha, on retrouve le Directeur Sportif Piero Ausilio, mais également Javier Zanetti, qui plus est le Vice-Directeur-Sportif Dario Baccin est aussi en route. Ils seront tous très proche des sept Nerazzurri qui disputent la Coupe du Monde, mais ils disposent également d’un agenda de rencontre institutionnelles." "Marcus était l’attaquant choisi pour accompagner Edin Dzeko lors du départ de Lukaku, mais la blessure au genou du français avait contraint l’Inter à virer sur Joaquin Correa... A présent, à Doha, on retrouve sur place les représentants de Marcus et un concours de circonstance va les porter à faire le point sur les prospectives, la fiabilité de l’opération, le tout en débutant par le salaire : Les Nerazzurri peuvent monter à cinq millions d’euros, pas plus." "De son côté, le Borussia est résigné à perdre son joyau, mais il est également ouvert à un départ anticipé en échange de 10 millions d’euros, une somme qui reste toutefois trop important pour les Caisses Nerazzurra, mais qui pourrait également être lié aux départs de Robin Gosens et de Roberto Gagliardini afin de s’offrir un mini extra-budget: Quand bien même, si presque "rien" n’est perçu, l’Inter pourrait tout de même anticiper un investissement pour l'attaque, qui risque d'être presque "obligatoire" en fin de saison." "Le fils de Lilian a quitté l'écurie Raiola en avril pour rejoindre l'Agence Sport Cover, qui représente déjà de nombreux joueurs français, tel que Ben Yedder à Kondogbia et Mendy). L'Inter les retrouvera après le match de la France car la blessure de Benzema a changé le rôle de Marcus Thuram chez les Bleus de Deschamps. Demain soir, la France défiera l’Australie et le français âgé de 25 ans pourrait avoir sa chance derrière Olivier Giroud." Anticiper la Concurrence comme ce fut le cas avec Christian Eriksen : Bonne ou mauvaise idée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. ®L'Avenir - Il est resté à l’arrière-plan tout au long des négociations et même lors de la présentation officielle de Romelu Lukaku. Mais s’il y a bien quelqu’un sans qui le retour de Lukaku à l’Inter ne se serait pas fait, c’est son conseiller personnel et avocat belge, Sébastien Ledure, une référence mondiale au niveau du droit du sport. C’est dans son bureau de la Place Flagey, loin des caméras et micros du Giuseppe Meazza, que Me Ledure nous a reçus pour commenter la transaction la plus spectaculaire de ce début de mercato. Commençons par le début. Depuis quand connaissez-vous Romelu? "Depuis cinq ans et via… sa maman. Elle commençait à se poser certaines questions et elle en a parlé à quelqu’un de sa banque. C’est ainsi qu’on est entrés en contact. On s’est vus deux ou trois fois à l’Hôtel Steigenberger, puis elle m’a proposé de rencontrer ses fils. Petit à petit, Romelu a pris confiance. Il avait déjà décidé de quitter l’agent Mino Raiola pour Federico Pastorello." Mais soyons clairs: ce deal s’est fait sans le moindre agent. "En effet. Cela devient une tendance parmi les joueurs d’élite. Mbappé et Griezmann font comme ça, Hazard et De Bruyne aussi. Neymar a même une boîte avec des dizaines d’employés qui travaillent pour lui. Quant à Romelu, il a préféré que son agent (Pastorello) ne soit pas impliqué dans cette affaire vu ses liens étroits avec l’ancienne direction de Chelsea. Romelu n’a pas encore pris de décision par rapport à son éventuel avenir avec son agent, mais il ne voulait pas qu’un risque de conflit d’intérêts puisse interférer dans une des opérations les plus difficiles du football actuel." C’était une transaction si compliquée que cela? "Au début, personne ne croyait qu’elle allait se faire. La semaine passée, votre collègue italien Fabrizio Romano (NdlR: un spécialiste au niveau des scoops pendant les mercatos) m’a appelé en me disant: ‘Ce que vous avez fait, it’s a masterpiece, c’est un chef-d’œuvre.’ La question était la suivante: Comment est-ce qu’un joueur qui a été vendu pour plus de 100 millions€ à un club peut retourner dans le même club qui dit qu’il n’y a pas d’argent pour le reprendre? Et, en plus de cela, il faut savoir que lors du transfert de l’année passée, les relations entre l’ancienne direction de Chelsea et la direction de l’Inter étaient très tendues. S’il n’y avait pas eu de changement d’actionnariat à Chelsea, je doute fortement que cette transaction aurait pu se faire." Pour le dire crûment: sans la guerre en Ukraine, Lukaku ne serait pas à l’Inter. "Peut-être, oui, mais n’en faites pas votre titre. Peut-être qu’on aurait quand même trouvé une solution, mais cela aurait été encore plus difficile." Est-ce que Roc Nation, la boîte américaine de Jay-Z qui gère les intérêts commerciaux de Lukaku, De Bruyne et Witsel, a joué un rôle? "Oui, dans le sens où ils connaissent le nouveau propriétaire de Chelsea et que cela a facilité une approche plus ‘américaine’du dossier." Les premières prises de contact datent-elles de la fameuse interview de Lukaku à Sky Italia du 31 décembre, où il déclare qu’il n’est pas heureux à Chelsea sous son coach Tuchel? "Non… Cette interview venait du cœur et était peut-être maladroite. C’est une initiative qu’il a prise lui-même et qu’il ne prendrait sans doute plus. Il en a subi les conséquences pendant le reste de la saison, vu que cela a alourdi son climat de travail au quotidien." "Mais il m’a vite fait comprendre que, vu ses 29 ans et le fait qu’il est au sommet de sa carrière, il ne pouvait pas se permettre de perdre une nouvelle année. C’est un secret de polichinelle qu’il n’était pas sur la même longueur d’onde que son entraîneur. Mais les négociations, elles, n’ont débuté qu’à la fin de la saison." Combien d’allers et retours avez-vous faits entre Londres et Milan? "Quelques-uns en mai et juin. Et le reste s’est fait par téléphone et visioconférence. C’était une négociation où il fallait avancer pas après pas et placer ses pions intelligemment. Il fallait y aller en sous-marin: en travaillant discrètement mais efficacement et en respectant les sensibilités de toutes les parties." On peut supposer que vous aviez une ligne directe avec Romelu. "Bien sûr. Et j’ai été le voir avant qu’il ne parte en vacances. Il était au courant de tout et il a assisté aux conférences les plus importantes. Dans ma philosophie de travail, je représente le joueur, mais il doit tout savoir. Il y a une transparence totale. C’est lui qui contrôle la situation." Il a fait des concessions financières pour aboutir à un accord. "Oui. Mais beaucoup moins que ce que dit la presse. J’ai lu qu’il a réduit son salaire d’un tiers ou de la moitié. C’est faux. Il sera le joueur le mieux payé de la Serie A. Les trois parties ont fait des concessions qui sont intelligentes. Notre job était d’obtenir les meilleures conditions possible pour mon client, pas pour Chelsea ou l’Inter. C’est Romelu qui nous paie, pas les clubs." Et le prix de la location, 8 millions d'euros, est-il correct? "Vous devriez le demander aux clubs concernés, mais c’est un prix en adéquation avec les tarifs d’une location." Il n’y a pas eu d’autres clubs qui voulaient l’acheter au lieu de le louer? "Euh… En effet. Il s’agissait de grands clubs dont je ne citerai pas le nom. Mais ces pistes n’ont jamais vraiment été sérieuses parce que Romelu a très vite décidé qu’il voulait rentrer à l’Inter. Il a parlé plusieurs fois avec l’entraîneur de l’Inter, Simone Inzaghi, comme il l’avait fait avec Conte avant de signer à l’Inter en 2019, pour être sûr d’être sur la même longueur d’onde." L’Inter n’a pas négocié de clause d’achat. Un retour à Chelsea en juin 2023, est-ce envisageable? "Il y aura encore trois ans de contrat. Mais personne ne peut dire quoi que ce soit à ce sujet." Dernière chose: Romelu a souvent déclaré qu’il compte rejouer un jour pour Anderlecht. « Il m’en a déjà parlé aussi, mais il n’a pas fixé d’année. Il faudra voir si les conditions s’y prêtent à ce moment-là. C’est une idée qu’il a en tête depuis toujours. Et je ne connais aucun joueur qui soit aussi déterminé que Romelu. Quand il prend une décision, très peu de personnes sont capables de le faire changer d’avis. Et quel passionné du foot! Cela explique pourquoi il s’est senti malheureux à Chelsea cette saison: Romelu doit pouvoir exercer sa passion." ®L'Avenir.net
  3. Au bout du compte, il y aura toujours le très célèbre "CalcioMercato" de fin de saison, celui composé de rumeurs arrivant 365 jours par an sur tel ou tel joueur. Mais il y a des dates et des délais spécifiques à respecter. Des périodes durant lesquelles les joueurs peuvent se faire enregistrer ans leur nouveau club. "Si les choses impossibles n'existaient pas, il n'y aurait pas le Mercato" - Mino Raiola Et aujourd'hui, le Conseil de la Fédération Italienne de Football a voté à l'unanimité les modalités relatives aux nouvelles sessions du mercato, ce qu'il faut retenir: La Campagne estivale a été fixée du vendredi 1er juillet au jeudi 1er septembre 2022 La Campagne hivernale aura lieu du lundi 2 janvier au mardi 31 janvier 2023 Gageons que notre Beppe Marotta national en a déjà pris bonne note ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. C'est une révélation de Calcio&Finanza: La mort prématurée de Mino Raiola laisse un certain nombre de questions ouvertes concernant l'avenir de la gestion de son entreprise. Rafaela Pimenta, la seule personne avec laquelle le célèbre agent voulait partager les parts de "One," sa société basée à Monaco qui gère des footballeurs du monde entier: Celle-ci va tenter de poursuivre son travail. Qui est Rafaela Pimenta ? Selon la Gazzetta Dello Sport: "Les deux personnalités se sont rencontrées au Brésil au début des années 2000 : Elle était diplômée en droit et, très jeune et elle avait été engagée dans l'équipe antitrust mise en place par le Président Fernando Henrique Cardoso." "Rafaela Pimenta est une brillante avocate passionnée de football : elle a notamment aidé Rivaldo et Cesar Sampaio à fonder Guaratinguetà, un petit club de football dans l'État de São Paulo, où elle est également née. Elle a rencontré Mino lors d'un événement où le projet a été lancé, et il y a dix-huit ans, pour rejoindre ensuite "One". En attendant de voir ce que feront les deux fils de 20 ans de Raiola, Mario et Gabriele, la société est désormais entre ses mains." "En dehors des deux associés, seules 4-5 personnes travaillent dans le bureau monégasque de One dont Vincenzo Raiola, le cousin de Mino, qui traite principalement avec les joueurs italiens. Les autres personnes, qui sont extrêmement dignes de confiance, s'occupent principalement de la presse et d'assister les joueurs. Il s'agit d'une structure légère, car c'est ainsi que Mino et Rafaela avaient décidé de travailler, tout choisissant ensuite de s'appuyer sur un vaste réseau de collaborateurs dans chaque pays." "Rafaela Pimenta parle six langues et est un visage familier pour les joueurs de One, ayant joué un rôle clé dans la négociation et la gestion de Paul Pogba. C'est Pimenta qui a eu l'idée de lancer le projet Football Forum, le mouvement international d'agents créé en 2019, présidé par Mino et avec Rafaela comme Vice-Présidente. C'est elle qui, avec Raiola à l'hôpital, a été chargée des négociations en cours, dont celle qui devrait amener Erling Haaland dans la cour de Pep Guardiola à City." Si Mino s'en est allé, son Agence semble destinée à perdurer... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En premier lieu, Beppe Marotta s’est livré sur la disparition de Mino Raiola "Je suis attristé par cette disparition soudaine d'une personne qui me mettait parfois mal à l'aise par sa façon dure de dire les choses, mais ce qu'il disait, il le disait pour le bon déroulement des échanges. D'un point de vue professionnel, je n’ai rien à reprocher car avoir eu un interlocuteur comme lui, c'était avoir un interlocuteur compétent qui savait veiller aux intérêts de ses clients tout en respectant les autres parties." Combien de fois nous sommes-nous disputés ? "Plusieurs fois, mais que des querelles de bon aloi, cela fait partie du jeu: Cela montre à quel point chacun croit aveuglément en son travail". Stefan De Vrij "Objectivement, c’est une disparition énorme et inattendue très douloureuse." Lautaro Martinez "Je suis content d’avoir marqué car nous sommes parvenu à gagner une partie compliquée, difficile et physique. Nous avons été à la hauteur et nous sommes content de cela." Les titres en jeu ? "Nous allons bien, nous savons que nous avons perdu des points importants et que nous devons continuer à chasser : Nous voulons le gagner et il y a aussi la Coupe d’Italie. Nous devons récupérer et nous préparer pour la prochaine rencontre." L’Udinese? "C’est une équipe physique, qui joue l’homme et le contre, nous étions préparé et nous avons souffert encore une fois dans les dernières minutes, mais nous sommes parvenu à gagner. Nous allons nous préparer pour le prochain match car il sera encore plus difficile vu que la saison se termine : Nous avons l’obligation de gagner." Que vous faut-il ? "Être plus un groupe, plus une équipe, dans ce genre de moment, nous devons être des frères sur le terrain, nous n’avons plus de temps et de points à perdre, nous savons ce que nous devons faire et ce qu’il faudra faire pour gagner : Basta." Matteo Darmian "Nous savions que depuis le faux-pas de Bologne que les trois points de ce soir étaient fondamentaux et qu’il fallait répondre à la victoire du Milan. C’est logique que l’Udinese a ré-ouvert la rencontre et que nous ayons souffert, mais nous sommes resté lucide. A présent, nous devons continuer à y croire et voir comment cela va se terminer, c’était un match que nous aurions dû mieux gérer, nous avons été bon pour nous relancer, cela démontre que le groupe est uni." "Il y a peu à dire car nous savions à quel point il était important de gagner encore plus suite à la victoire du Milan. Nous avons toujours cherché à rester concentrer et à aller de l’avant confiant. Nous devons y croire car nous sommes encore là, nous ferons tout pour atteindre notre objectif en sachant que les autres se doivent de faire un faux pas. Nous devons poursuivre notre parcours sans regarder le Milan." "Vendredi nous serons sur le terrain en allant à la guerre car d’ici à la fin de saison, il n’y aura plus de match facile. Après Empoli, nous nous concentrerons sur la Finale de la Coupe d’Italie, qui est aussi notre objectif: Nous regardons avec confiance cette fin de saison!" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. RTL Sport - Selon la télévision italienne TG la7, le célèbre agent Mino Raiola est décédé. La santé de Raiola était très fragile ces derniers mois, il avait déjà été hospitalisé en urgence en janvier. Raiola a été l'agent de Romelu Lukaku avant que le Diable n'aille voir ailleurs. Il était toujours l'agent de joueurs comme Erling Haaland, Zlatan Ibrahimovic, Donnarumma ou Paul Pogba. Âgé de 64 ans, l'Italien était l'un des agents les plus importants (et donc influents) du football moderne. - Rtl.be Il était également l'agent de Stefan De Vrij. Internazionale.fr présente ses plus sincères condoléances à la Famille et aux proches de Mino Raiola, cette référence, ce "bougre" dans le monde des agents sportifs laissera un grand vide.... Repose en paix l'ami! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Stefan De Vrij est actuellement l’auteur de sa pire saison à l’Inter depuis son arrivée de la Lazio et ironie du sort, celle-ci a lieu avec Simone Inzaghi aux commandes…. Trahi lors du célébrissime Lazio-Inter d’un mois de mai par l’international néerlandais, Simone Inzaghi est de nouveau confronté à un manque de fiabilité de son défenseur central : Auteur d’un but contre son camps lors du Derby milanais au match aller, Stefan De Vrij s’est littéralement fait dévorer par Olivier Giroud, ce qui a coûté une sérieuse défaite à la Beneamata. "Le problème pour l’Inter est que cette parabole négative n’est pas forcément dû au hasard, elle a débuté après que son agent, Mino Raiola, ait tenté de le placé en premier League" souligne Tuttosport Un rapatriement pour l’été… Selon Tuttosport, parmi les jeunes joueurs prêté par "Il est certain que Zinho Vanheusden va revenir de son prêt au Genoa. Au mois de juillet, il fêtera ses 23 ans et son futur à la Pinetina sera similaire à le route déjà emprunté et qui a offert d’excellent fruits avec Alessandro Bastoni". Et/ou un renfort "Le premier nom de la liste est celui de Gleison Bremer pour lequel il y aura, cet été, une guerre d'enchères entre les grands noms du football italien, en premier lieu la Juventus qui comme l'Inter , courtise depuis longtemps le puissant joueur central du Toro." Place à au Capitano Nerazzurro Voici ce que nous révèle la Gazzetta Dello Sport : "Entre le présent avec Samir Handanovic et le futur certain avec André Onana, le club Nerazzurro se concentre ses les prolongations des contrats de Marcelo Brozovic, Samir Handanovic et Ivan Perisic : Ces trois contrats sont les priorités actuellement du club." Le fantôme Camerounais "La situation est à en devenir, mais il est normal de se questionne : Onana a été aperçu à Milan avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations pour des examens médicaux : l'Inter a flairé l'affaire gratuite et a anticipé la compétition, et nous n'attendons plus que la communication officielle de l'accord sur le contrat pour cinq ans à environ trois millions par saison. Cette intervention a été rendue nécessaire en raison de l'expiration du contrat de Handanovic : le capitaine a vécu toute sa carrière à l'Inter comme un numéro un incontesté, sans que personne ne puisse le remettre en doute, ou le pousser à un éventuel dualisme." "Il faut maintenant comprendre ce que Samir veut faire : l'Inter lui offrira un renouvellement de contrat à un niveau inférieur, avec l'idée de le laisser "agir" comme le tuteur d'Onana au moins pour la saison prochaine. Handanovic aura 38 ans cet été, et il n'est pas certain qu'il soit prêt à jouer le rôle d'un joueur de soutien, surtout en cas de second titre consécutif. Samir est un homme fier qui va très certainement demander à pouvoir se battre à arme égales, ce qui offrirait à à l'Inter une assurance en cas de difficultés initiales d'Onana, mais cela qui pourrait aussi créer un dualisme qui n'est pas toujours bien vu lorsqu'il s'agit de gardiens de but." "En bref, il y a un pourcentage de risque à laisser une mêlée libre entre deux joueurs de haut niveau et, de nos jours, les investissements des clubs devraient toujours être protégés. De plus, si Handanovic et l'Inter décident d'aller de l'avant ensemble, il faudra que les choses soient claires dès maintenant. Ce qui est sûr, c'est que Samir veut gagner à nouveau. Demain contre la Roma, il pourrait laisser la place à Radu, mais ce n'est pas certain : le passé l’enseigne, Handa n'aime pas mettre en vitrine à ses collègues. Onana, dans ce cas, a déjà été prévenu" Selon vous, Selon vous, la gestion émotionnelle entourant l'actualité des deux piliers peut-elle impacter les performances actuelles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, après s’être offerte gratuitement André Onana, la Direction Nerazzura est prête à enrôler également l’international allemand Matthias Ginter Révélation de la Gazzetta Dello Sport L’Inter pense à s’offrir un nouveau défenseur central de haut niveau et c’est pour cette raison qu’elle être proche d’obtenir le "oui" de Matthias Ginter, qui est gratuit "L’international allemand a déjà annoncé sa volonté de ne pas prolonger au Borussia Mönchengladbach et parmi les offres reçues, aucune n’est actuellement aussi alléchante que la Nerazzurra. Il y a également l’importance de vouloir se mesurer dans un lieu où un joueur de cœur légendaire auprès de tant d’allemand a évolué : Lothar Matthäus." La proposition économique sur la table est un quadriennal à hauteur de 3,5 millions d’euros. Et si la conclusion de cette histoire n’est pas encore défini, il y a un optimisme certain autour de cette thématique: "Si les dernières zone d’ombres disparaissent, Ginter pourrait faire un blitz à Milan, plus ou moins comme cela s’est passé hier à Milan avec Onana." Sa signature pourrait avoir lieu seulement après que le club se soit rassuré avec lui avoir soumis les examens médicaux, cela est d'autant plus important étant donné que le joueur a déjà été victime de troubles musculaires et d’une fracture de l'orbite." Bon de sortie pour Stefan De Vrij ? "Avec lui, l’Inter peut procéder à des raisonnements intéressant pour l’avenir. Il est vrai que les trois centurions de la défense sont d’une extrême fiabilité, mais il est utile d’y ajouter une valeur du standing internationale. Surtout si les négociations avec Mino Raiola pour le renouvellement de Stefan De Vrij ont du mal à décoller : le contrat du Néerlandais expire en juin 2023 et les discussions ne sont même pas rentrées dans la phase préliminaire." Le joueur pourrait donc représenter une plus-value juteuse et bénéfique pour l’été! Attention à Luiz Felipe Précédemment à Luiz Felipe, l’Inter avait sondé timidement Antonio Rudiger, mais ses prétentions salariales vont bien au-delà de ce que l’Inter peut se permettre. Le club pourrait donc se diriger vers l’italo-brésilienne Luiz Felipe qui est une possibilité bien plus réaliste : "Il a déjà convaincu la Direction et il est très apprécié par Inzaghi. De plus, il n’a pas encore renouvelé son contrat avec le Club de Lotito, et même si les négociations entre les deux parties se poursuivent cela pourrait s’annoncer compliqué pour le club Laziale, comme le démontre le précédent avec Stefan De Vrij, en 2018." Le saviez-vous ? Selon Sky Sport, l’Inter a un joker dans sa poche : Les agents de l’international allemand sont les même agents qu'un certain...... Hakan Çalhanoğlu ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Piero Ausilio, le Directeur Sportif de l’Inter, s’est livré en exclusivité sur Sky Sport : D’un début de saison estival difficile à la première place actuelle, voici ses révélations : Comment vous-a-t ’il été possible de gagner? "Sur base de ce concept: A travers la persévérance et le travail, toutes les personnes ont cru au projet depuis ses débuts : De l’arrivée de Suning en 2016, jusqu’à ce jour, il y a eu un choix de croissance, d’entraineur et de management, et de joueurs, je n’oublie personne, même ceux avec qui tout a commencé. Car dans les difficultés, nous sommes parties sur une gestion d’entraîneurs avec Stefano Pioli et Luciano Spalletti qui nous a permis de retrouver la Ligue des Champions. Ensuite, il y a eu le travail d’Antonio Conte qui nous a permis de renouer avec le succès depuis tant d’années : C’est un important travail et nous avons un nouvel architecte de design : Simone Inzaghi." Après tout ce qu’il s’est passé durant l’été, cette saison tient-elle du miracle ? "Non, ce n’est pas un miracle : Il y a eu une désorientation lorsque Lukaku nous a informé qu’il allait partir, ce n’était pas prévu : Mais nous savions que nous nous devions de réaliser un sacrifice sur le mercato : Nous avions tout préparé et organisé pour celui d’Hakimi, depuis quelque temps déjà nous on parlait déjà de cette opportunité. Le départ de Lukaku n’était pas prévu, surtout vu la période, car lorsque tu arrives en plein début de la saison, il t’est compliqué de te réorganiser et de penser aux idées qui puissent te permettre de maintenir la compétitivité." "Nous avons été bon car nous n’avons jamais perdu notre âme, nous nous sommes regroupés avec l’entraîneur pour planifier quels seraient les meilleurs joueurs. Nous ne nous sommes jamais perdu et regardé en face : Perdre des personnalités de ce calibre comme Conte, Hakimi et ensuite Lukaku et Eriksen aurait pu pouvait tuer n’importe qui, mais pas nous. Cela pouvait ressembler à une montagne à escalader, mais c’est la beauté du sport car nous avons immédiatement saisi d’autres occasions. Lorsque tu fais face aux pires difficultés rencontrées, il ne faut pas abandonner dès la première: Nous avons remplacés Romelu Lukaku, par Joaquin Correa et Edin Dzeko, je pense que vu les conditions, c’était de l’excellent travail : les résultats le confirment." Que vous apporte Simone Inzaghi de différent ? "Avec lui, on peut penser à un architecte d’intérieur, il pense à travailler sur une structure existante et travaille sur sa beauté, pour offrir de la liberté à l’équipe, de la qualité, de la possession de balle, de la fantaisie, le tout sans déstructurer l’équipe : Il travaille sur base d’une structure solide." Avant de savoir le recruter, aviez-vous peur de perdre Simone Inzaghi ? "Tout a été très vite, nous étions au courant de sa rencontre avec Lotito, mais nous ne savions pas comment elle s’était conclue : Il nous avait dit que rien n’était défini et nous pensions avoir notre chance de pouvoir nous montrer convaincant: Nous avons été bon pour conclure le tout rapidement, tout a été fait par téléphone via des conférences-call : Ensuite, nous nous sommes vu physiquement pour signer, nous étions convaincu par les idées et par le projet : Nous ne nous sentions pas déboussolé suite au fait que nous avions perdu quelques éléments, nous savions que nous étions capable de les remplacer : Et nous sommes en train de le démontrer par la route que nous avons emprunté et que nous parcourons qui et positive en terme de résultats." Quel a été le pire moment de cette période ? "Plus que tout, il ne faut surtout pas abdiquer aux premières difficultés : Perdre un entraîneur comme Conte, un joueur comme Hakimi suivi par la suite de Romelu Lukaku et de Christian Eriksen aurait pu tuer n’importe qui, mais pas nous." Vous avez conjugué l’aspect technique à l’aspect économique de la meilleure des façons possible : avez-vous prévu de procéder à un nouveau sacrifice économique également cet été ? "D’un point de vue économique, nous comme tous les clubs normaux, nous appartenons à un groupe qui veut être stable et faire preuve d’une continuité économique et financière vis-à-vis du projet établi, qui doit perdurer dans le temps : Jusqu’à présent, nous avons toujours été soutenu : Les salaires ont été versé de façon régulière et nous, les dirigeants, nous sommes en contact continu avec la propriété : L’équipe doit juste penser à effectuer son travail." "Il est clair aussi que nous ne pouvons pas toujours acheter des joueurs, même si les médias et les tifosi aiment cela, car nous faisons un tout autre métier : Nous devons composer avec certaines choses, tenir compte qu’il faut conserver une qualité élevé et procéder à des investissements justes. Les choses doivent être effectués en respectant les équilibres, mais nous ne serons jamais une Inter redimensionnée au terme des mercatos." Aujourd’hui, l’Inter est engagé dans une double confrontation face un Liverpool qui est super favori. Dans combien de temps l’Italie pourra-t'elle surclasser la Premier League dans ce rôle central actuel et comment… "D’une façon générale, il y a trop de différence entre la Serie A et la Premier League en termes de recettes : Ce n’est pas ma compétence, mais je peux constater à quel point il est difficile de concourir avec ces équipes sur le mercato, et je ne parle pas uniquement de Manchester City, Liverpool ou Chelsea : Il nous est également difficile de concurrencer West Ham, Leicester ou Arsenal pour le comprendre." "Les anglais disposent d’un système bien plus avancé que le nôtre : Nous devons nous donner plus : Nous avons de bons entraîneurs, de bonnes idées, des scouts plus réactifs et plus rapide et, jusqu’à présent, nous nous sommes montrés meilleurs, si l’on songe à la façon dont il faut faire preuve de fantaisie." "Une autre chose où nous nous sommes montrés bons en Italie consiste dans le fait de récupérer certains joueur qui n’était pas adapté au championnat anglais et qui ont démontré qu’ils restaient toujours des champions : Nous devons comprendre comment faire grandir notre système, avec des recettes, être moins querelleurs à certains endroits et penser au concept d’équipe et non pour soi, c’est quelque chose que nous parvenons à faire peu." L’Inter interviendra-t ’elle sur le mercato de janvier ? "Je pense que l’équipe actuelle est forte et compétitive : On pourra penser à une arrivée d’un joueur, si l’un de ceux qui jouent moins demande à s’en aller. Au jour d’aujourd’hui, personne n’a fait une telle requête : Nous avons un nombre de joueurs idéal et nous sommes compétitifs dans chaque secteurs." Onana sort-il de cette logique ? "On lit continuellement sur lui : Certains joueurs sont en fin de contrat à l’Inter tout comme lui, nous regardons autour de nous: Cette possibilité comprise.." Pour janvier ou juin ? "Je me suis déjà bien exprimé sur ce que sera le mercato de janvier, ce n’est pas un mercato auquel nous songeons." Alvarez, Thuram, Nunez ? "Je peux admettre pour Marcus Thuram , car dans le passé, j’en ai parlé avec Raiola : nous étions au travail : Sur les autres, il n’y a jamais rien eu honnêtement." Travaillez-vous pour le futur ? "Nous sommes bien comme ça." Pastorello a déclaré que Lukaku reviendrait bien volontiers en Italie : Le reprendriez-vous ? "En prêt, oui." Passons aux plus-values..... "Les plus-values sont des ressources : Lukaku et Hakimi sont des plus-values qui ont apporté des bénéfices au club au bilan. Les échanges ne seront absolument jamais évités, il y en aura toujours. Il y a des exemples dans tous les championnat, des joueurs sont échangés et ce n’est pas pour autant que c’est mauvais." "Tant de fois lors d’une vente d’un joueur, l’équipe qui souhaite le recruter propose un joueur pour en faire diminuer le prix, je ne trouve pas cela scandaleux : Mais ce sont des plus-values et en tant que telles, elles doivent être bien réalisées dans le respect des règlements." Et les transferts gratuits ? "Il s’agit d’une occasions que tu peux cueillir, mais en même temps c’est une situation avec laquelle tu dois pouvoir bien coexister et dont tu te dois de l’accepter : Il nous arrive d’en réaliser avec certains joueurs : Les périodes sont différentes : Tu en as qui arrive à échéance à cause de leur âge ou du désir d'ailleurs, de penser à quelque chose de différent, ou alors tu dois négocier et il faut faire preuve de patience. Il y a différents transferts gratuit et ce n’est pas aussi facile de les prendre car les requêtes sont parfois très élevées, trop comparé à ce que le mercato peut offrir : Il faut faire preuve de prudence." "Actuellement, nous avons finalisé deux-trois prolongations : Alessandro Bastoni, Lautaro Martinez et Nicolò Barella qui ne seront pas en fin de contrat dans l’immédiat et qui représentent une certaine importance sur le marché. Pour l’âge, il est juste de reconnaître à ces joueurs une prime pour le travail réalisé ces dernières années et pour leur croissance : Nous discutons, entre autres, avec Federico Dimarco, Marcelo Brozovic et très rapidement, nous passeront à Ivan Perisic et Samir Handanovic, et quelqu’un d’autre." Est-ce que la prolongation de Dimarco est sur le point d’arriver? "Pas encore, mais il ne manque que très peu car la volonté manifeste des deux parties est très claire." Quel sont les pourcentages de Marcelo Brozovic, Ivan Perisic et Stefan De Vrij ? "Je ne comprends pas pourquoi on parle de De Vrij a qui il reste encore un an et demi de contrat : Brozovic, Perisic et Handanovic sont en fin de contrat et il faut faire preuve de plus d’attention et de hâte face à ces situations pour chercher à comprendre quelles sont les possibilités pour les conclure." Au clair de la Thunes, mon ami Piero…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. C’est une information en provenance de Tuttosport : L’été dernier fut tout sauf une promenade de santé pour l’Inter qui avait l’obligation d’engranger des fonds. Selon Tuttosport, si Romelu Lukaku n’était pas parti, un autre joueur aurait été sacrifié : Stefan De Vrij! " L’été dernier, l’agent italo-hollandais Mino Raiola avait sondé le mercato anglais et si Chelsea ne s’était pas manifesté pour Lukaku, De Vrij aurait, plus que probablement, été sacrifié sur l’autel des comptes." Selon vous, quel "sacrifice" aurait été le plus préjudiciable ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Les dirigeants nerazzurri ont demandé au joueur et à son agent de patienter le temps que la situation financière soit un peu plus claire. La rencontre a bien eu lieu et les parties concernées ont fait le point sur la situation. Durant sa tournée de ses clients en Italie, Mino Raiola a pu discuter avec l'Inter du contrat de Stefan De Vrij, un contrat dont le renouvellement est en discussion depuis quelques temps. Les chiffres seraient de 4.5 millions d'euros jusqu'en2025. Il n'y a pour l'instant eu aucune indication, positive ou négative et cela est du à la volonté au fait que la dirigeance, malgré la volonté confirmée de continuer avec le défenseur central hollandais, aurait demandé à l'agent de patienter avant de repartir en négociations. En effet, à ce jour la priorité reste le renouvellement du contrat de Marcelo Brozovic qui expire un an avant celui de De Vrij mais aussi de Skriniar qui est aussi sur la liste d'attente. La situation financière du club est telle que l'Inter ne peut se permettre d'augmenter tous les salaires en un seul coup et c'est la raison pour laquelle la réflexion bat son plein dans l'optique de pouvoir réduire les coûts Ainsi, une fois les contrats prioritaires prolongés, l'objectif sera de garder l'effectif compétitif et d'essayer de réduire la masse salariale en remplaçant des joueurs coûteux contre des joueurs au salaire plus modeste ( comme Ashley Young remplacé par Federico Dimarco par exemple) ou en faisant des renouvellement au rabais (comme cela sera proposé à Samir Handanovic et Ivan Perisic). En d'autres termes, même si la volonté est de continuer le chemin ensemble, l'Inter demande à Stefan De Vrij et Mino Raiola d'attendre que le cadre financier soit un peu plus clair. Une solution qui ne devrait pas trouver grande opposition de la part du défenseur de 29 ans natif de Ouderkerk aan den Ijssel, heureux de rester à Milan et qui entretient d'excellents rapports avec Simone Inzaghi depuis leur temps à la Lazio. Internazionale.fr ~ © Samus
  12. 250 millions d'euros à investir lors du prochain triennal: Tel est le budget que Newcastle pourra dépenser sur le mercato suite à son transfert de propriété. Si cet investissement est possible par le biais de son nouveau propriétaire en provenance du Royaume d’Arabie Saoudite, cette somme trouve également son origine grâce aux état financiers actuels Révélation de Tuttosport "Les Magpies sont prêts à investir d’importantes sommes sur le Mercato et ils pistent deux joueurs Nerazzurre : L’Inter négocie actuellement la prolongation du contrat de Marcelo Brozovic et comme quasi tous les "clubs normaux" elle est confrontée à une certaine perplexité face à certaines demandes économiques. Newcastle suit avec intérêt cette situation […] Attention également à Stefan De Vrij qui est un autre joueur pour lequel Raiola est toujours en mouvement." Pensez-vous que l’Inter doit craindre le Newcastle estampillé Pif ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, c’’est une information de la Gazzetta Dello Sport, après être parvenu à s’offrir les services d’Edin Dzeko en attaque, notre Administrateur-Délégué a décidé de passer à l’offensive pour s’offrir les services de l’international néerlandais, en poste au PSV Eindhoven " L’offre de Giuseppe Marotta est sur le point de partir : Il s’agit de 12 millions d’euros plus bonus. Il y a une grande confiance quant à l’issue de la négociation." En effet, Le PSV s’est toujours montré disponible à un transfert, pour autant que la somme de 15 millions d’euros soit posée sur la table, gageons que les trois millions d’euros manquant sont repris dans les bonus. L’envie de Denzel "L’optimisme est de mise pour les Nerazzurri étant donné que le joueur a envie d’Italie, il a choisi l’Inter depuis longtemps, et ce, en ayant conscience des difficultés du club. Son seul objectif, après avoir écarté la piste Everton, consiste à revêtir le maillot Nerazzurro." Preuve en est que la situation est sur le point de trouver une issue favorable : "Le joueur continue à s’entraîner seul en Hollande, prêt à monter dans le premier vol à destination de Milan dès que le PSV ou son agent, Mino Raiola lui feront part de la bonne nouvelle." Selon la Rosea, le joueur paraphera un contrat de 4 ans à hauteur d’un salaire de 2,5 millions d’euros par saison ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. En bon agent qu’il est, Mino Raiola a flairé le "bon coup" : A savoir contacter l’Inter pour proposer l’un de ses poulains : Moise Kean. Toutefois la réponse de Giuseppe Marotta n’est pas celle envisagée..... Révélation du Corriere dello Sport “Raiola a proposé Kean, qui est revenu à Everton, car le Paris-Saint-Germain ne l’a pas racheté." "Mais Marotta, qui a très bien connu le joueur, sur et hors du terrain, à la Juventus, a répondu qu’il n’était pas intéressé." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Vous y aviez-cru ? Si en effet Don Balon fait référence à l’intérêt de Ronald Koeman pour son compatriote Stefan de Vrij, il est hors de question de voir notre hollandais volant quitter le club "Ces derniers jours, Ronald Koeman, l’entraîneur du Fc Barcelone a aussi tenté sa chance, mais il a dû se résigner face à la prise de position de l’Inter : Il avait demandé l’ancien joueur de la Lazio à sa Direction, convaincu du fait de pouvoir placer le joueur au cœur du projet catalan. Mais après un premier sondage, Laporta, le Président de Barcelone, s’est vu refouler avec fermeté par le mur dressé par l’Inter qui n’a aucune intention de s’asseoir autour de la table pour négocier." Stefan De Vrij est et restera un pilier de l’Inter, n'en déplaise à cette ordure de Raiolaè ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. “Le danger le plus important pour l’Inter, au niveau de son mercato, est de perdre un nouveau joueur de son Onze de base titulaire, après le départ d’Achraf Hakimi"- Tel est l’annonce du quotidien turinois Tuttosport qui fait référence au comportement de Mino Raiola, vis-à-vis de son poulain Nerazzurro : Stefan De Vrij! Raiola travaille dur pour parvenir à amener Stefan De Vrij en Premier League : Le puissant agent a parlé de son client à plus d’un Directeur Sportif afin de sonder le Marché que pourrait représenter l’Angleterre. Il reste toutefois difficile d’imaginer que cela se réalise à l’insu de l’Inter qui est en contact permanent avec lui dans le cadre du dossier Denzel Dumfries. Ce qui est sûr, c’est que la volonté de la Direction Nerazzurra est de conserver l’ensemble de ses Top Players. Simone Inzaghi, qui l’a entraîné à la Lazio connait la valeur et l’importance que pourrait avoir De Vrij au sein de son Inter L’impact financier au cas où Selon le quotidien, l’opération ne coûterait "que" 7,3 millions d’euros en commission d’agent. De Vrij, au 30 juin 2021, ne "pesait que" 2,9 millions d’euros. En juin prochain, il ne représentera "plus qu’une charge" de 1,5 millions d’euros. Cela veut dire que, même "sans une offre pharaonique" qu’au niveau comptable, l’international néerlandais offrirait une bien plus importante plus-value que celle obtenue via la cession d’Achraf Hakimi Toutefois, si De Vrij devrait rester, comme tout le monde le souhaite, à l’Inter, cela voudrait dire que Suning serait parvenu à respecter son pacte en engrangeant des recettes ailleurs. Dans un tel cas, la prolongation du contrat du néerlandais qui périme en 2023 avec un salaire de 4,2 millions d’euros, serait automatique. Une thématique qui a d’ailleurs déjà été abordée entre l’Inter et Raiola L’héritier L’Inter est un club qui ne laisse rien au hasard, surtout depuis l’arrivée de Giuseppe Marotta et comme nous le révèle également Tuttosport, le joueur qui présente l’identikit parfait pour reprendre le poste de Stefan De Vrij se trouve déjà l’Inter : Zinho Vanheusden, qui a été envoyé en prêt sec cette saison au Genoa afin d’engranger de l’expérience après son aventure réussie au Standard de Liège où il en était devenu le Capitaine La seule inconnue pour le belge est liée à un physique de cristal, lui qui s’est déjà fait les croisés à deux reprises. Mais son talent reste indiscutable, comme le prouve le fait que s’il ne s’était pas blessé, qu’il aurait rejoint Romelu Lukaku disputer l’Euro. L’Inter compte sur lui et lui a établi un parcours à la Bastoni qui lui permettra, à l’avenir, de se révéler à la Pinetina en tant que protagoniste: "Vous pouvez être sûr que le 007 Ausilio sera également présent lors du prochain championnat, aussi bien au Marassi, qu’à Monza pour superviser également la bonne croissance de Pirola." Pensez-vous que Mino Raiola pourrait convaincre Stefan de quitter l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Le club champion d’Espagne a envoyé l’une de ses délégations, chez le Champion d'Italie, dans le cadre du recrutement de Lautaro Martinez. Révélation de Tuttosport En plus de Simone Inzaghi, l’Atletico Madrid s’est présenté hier à Milan. Une accélération décidée par le nouveau Champion d’Espagne visant Lautaro Martinez, après une tournée exploratrice dans la capitale espagnole de Piero Ausilio et Alejandro Camano, l’agent du Toro et l’agent d’Achraf Hakimi. La position de l’Inter Hier, Marotta, Ausilio et Baccin ont rassuré Simone Inzaghi sur le fait que le noyau restera compétitif et que l’argentin ne partira qu’en cas d’offre considérée impossible à refuser. Ce concept d’offre à un prix : 90 millions d’euros, soit la même somme qui fut évoquée pour Martinez lors des échanges, il y a un an, avec le Fc Barcelone. Cette somme, en temps de pandémie, serait exceptionnelle et il faut se rappeler que l’Inter devra, en cas de vente, en reverser 10% au Racing Avellaneda. En cas de vente l’Inter devrait donc reverser quelques millions d’euros en plus des 25 millions d’euros qui avaient été déboursés lors de son acquisition. Actuellement, Lautaro "pèse" sur les comptes que 11,6 millions d’euros. L’après Lautaro ? Si l’équipe coachée par Diego Simeone vient à faire sauter la banque, Ausilio et Baccin ont coché deux noms pour succéder au numéro 10 Nerazzurro : Luis Muriel qui a été l’auteur de 26 buts la saison dernières, dont 22 uniquement en championnat Donyell Malen qui présente un profil différent du colombien, mais qui rappellerait Lautaro pour son âge (22 ans) Soit un joueur prometteur qui pourrait aussi devenir, dans le futur l’Homme de la plus-value. Le fait qu’il soit représenté par Mino Raiola est, en ce sens, une certitude. Céderiez-vous Lautaro pour 90 millions d'euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Un véritable tsunami : le départ plus que probable d’Antonio Conte pourrait avoir des répercussions quasiment immédiate sur le futur proche de l’Inter, à commencer par les très nombreux joueurs qui ont grandi de façon exponentielle sous les ordres du natif de Lecce: En effet, un lien extrêmement important liait Conte a ses joueurs Nouvelles révélation de la Gazzetta Dello Sport Il n’y a pas 13 millions de raisons qui séparent Antonio Conte et l’Inter : Son salaire n’est pas remis non plus en discussion, il y aura un accord légale sur la prime de reconnaissance. Ce nombre effrayant de 100 est relatif à une tout autre histoire. Car il est très massif, il s’agit des millions de plus-values à réaliser par l’Inter, lors de son prochain mercato. Cette somme doit être obtenue via une session d’auto-financement Plus personne n’est intransférable La question clé : Combien de titulaire, de cette Inter Tricolore vont devoir être cédés ? Il n’y a pas de réponse pour l’instant car il n’y a pas d’offre. Mais l’information négative est qu’il n’y a plus de nombre minimal : Partiront les joueurs qui seront capable de régulariser les comptes, donc probablement deux Top Players. Il aurait été souhaitable, même sous l’ère Conte, de faire recettes en cédant Marcelo Brozovic et Christian Eriksen Mais il est plu facile de voir arriver des offres pour d’autres joueurs : Lautaro est bankable en Espagne : L’Atletico étant plus séduisant que le Real. La prolongation de son contrat a été mise au placard, comme celle de Bastoni : Un défenseur qui présente des caractéristiques qui sont capable de faire se lever toutes les plus grandes équipes. Cette promesse de prolongation fut aussi présentée à Nicolò Barella en 2019 qui s’était contenté d’accepter un salaire moins important car il était fasciné par l’Inter et ensorcelé par Conte. Il se murmure également que Mino Raiola nomme Stefan De Vrij lors de ses tournées de mercato. Cette mise en lumière est également valable pour Achraf Hakimi : Le Paris-Saint-Germain a déjà frappé à la porte, mais tout dépendrait du futur type de football qui serait proposé par le nouvel éventuel entraineur de l’Inter Romelu Lukaku! Le départ de Conte pourrait ouvrir la porte à un scénario impensable : Le départ de Romelu Lukaku! Le Belge avait révélé au Corriere Della Sera le message qu’il avait envoyé à Antonio Conte, lors de l’arrivée du natif de Lecce à l’Inter : Le lien entre les deux est extrêmement fort : Aujourd’hui, Romelu Lukaku est un avant-centre de classe mondial : Sa revente pourrait valoir un encaissement à trois chiffres. L’Inter devra se montrer bonne pour arriver à le motiver sans Antonio Conte Pour la Rosea, l’objectif de Suning est de mettre en sécurité l’Inter : Avec ou sans l’un des meilleurs entraineurs au Monde : Le parcours des ambitionnes les plus folles pourra être repris plus tard, lorsque les comptes auront retrouvé un équilibre L’Inter reste et restera toujours un club à déconseiller aux cardiaques ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Moise Kean et Moise Ken également, après avoir replacé le malade imaginaire parisien, là où il le mérite, c’est-à-dire sur le banc, le jeune international italien devrait faire l’objet d’un derby d’Italie lors du prochain mercato estival. En effet, Giuseppe Marotta a une carte à jouer pour satisfaire aux exigences d’Everton. Révélation de Tuttosport Pour la saison à venir, et surtout pour éviter qu’en cas de blessure de l’un de ses deux Tops, l’Inter reste bredouille, il y a la nécessité de s’attacher les services d’un quatrième attaquant de valeur: Parmi les options évaluées, il y a celle menant à Moise Kean La Garantie du Padrino Marotta le connait bien, il connait ses qualités comme ses défauts : Le joueur a grandi rapidement à Paris, lui qui est auteur de 18 buts en 36 matchs. Il a également conquis Mancini qui songe à le convoquer pour l’Euro. De son côté, le Paris-Saint-Germain est engagé dans différentes négociations dont les renouvellements des contrats de Kylian Mbappé et de Neymar. L’intention ne serait donc pas de racheter le joueur appartenant à Everton, mais celui-ci ne devrait toutefois pas le rapatrier Sur Moise Kean, on retrouve en premier lieu, la Juventus, qui est l’équipe qui l’a vu grandir et explosé. Les rapports avec Raiola sont optimaux, ce qui ouvre un canal préférentiel. Mais l’Inter y pense car elle propose Matias Vecino qui dispose d’un bon de sortie et qui est un vieil objectif de Carlo Ancelotti. L’équipe qui proposera la bonne offre à Everton et qui garantira les meilleurs garanties techniques au joueur, l’emportera. Aujourd’hui l’Inter est spectatrice, mais Kean a le profil, technique et personnel qui pourrait se révéler idéal pour la croissance de l’équipe Valideriez-vous l’arrivée du jeune international italien ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Selon un rapport du média italien FCInterNews.it, le manager de l'Inter, Antonio Conte, souhaiterait qu'Andrea Pinamonti soit remplacé par un attaquant fiable et expérimenté qui présente des caractéristiques différentes de celles déjà dans l'équipe. Pinamonti est le quatrième attaquant de choix de l'Inter cette saison et a beaucoup de mal à jouer régulièrement, sa présence sur le terrain ayant été limitée à quelques entrées en jeu en tant que remplaçant. L'Inter a demandé à l'agent de Pinamonti, Mino Raiola, de trouver à son client un nouveau club au sein de la Serie A où il pourrait jouer plus souvent. La solution idéale pour l'Inter serait un accord d'échange avec un autre club qui cherche à rafraîchir son secteur offensif. L'Inter pourrait essayer d'échanger Pinamonti contre Gervinho de Parme, ce qu'il n'a pas réussi à faire lors du dernier mercato. L'alternative serait d'échanger Pinamonti contre le coéquipier de Gervinho, Andreas Cornelius. L'Inter pourrait aussi chercher à échanger Pinmonti contre Kevin Lasagna de l'Udinese ou Simone Zaza du Torino. Malgré toutes ces possibilités, l'article ajoute que le premier choix de Conte reste Olivier Giroud. Jusqu'à il y a quelques semaines, il semblait certain que Giroud quitterait Chelsea en janvier mais il a joué plus régulièrement ces derniers temps et il n'est plus pressé de quitter les Blues de Chelsea. Cependant, le Français aimerait savoir à quel point il jouera dans les prochains matchs avant de décider s'il souhaite ou non demander un déménagement loin de Stamford Bridge. Dans l'état actuel des choses, il est plus susceptible de rester à Chelsea, mais la situation peut changer à tout moment.
  21. C’est un fait, Antonio Conte va retrouver le joueur qui lui a fait cruellement défaut face à la Fiorentina : Stefan de Vrij. L’international néerlandais, suite à sa suspension obtenue lors du dernier match de la saison 2019/2020 face à l’Atalanta, fera son grand retour. Irremplaçable & Top Player Stefan est un joueur irremplaçable pour l’Inter, ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il a d’ailleurs été honoré par la Serie A du titre de Meilleur Défenseur de l’année. Partant de ce constat d’intouchable, Mino Raiola, son agent, souhaite débuter les négociations en vue d'une revalorisation du contrat de son poulain qui est valide jusqu’en juin 2023 Selon Tuttosport, la première demande du célèbre agent est de traiter De Vrij comme un Top Player : " L’autre match, De Vrij le disputera à la fin du mercato et il aura un spécialiste en la matière en la personne de Mino Raiola, son agent, qui a déjà envoyé des signaux à l’Inter, en informant le club de la nécessité de traiter son assistant comme un Top Player." "Sur la table, la prolongation du contrat qui est valide jusqu’en 2023 où il sera demandé une adaptation importante de son salaire, fruit des optimales prestations du néerlandais sous la Direction de Conte. En ce sens, Raiola, profitant de la rencontre qui a permis le retour d’Andrea Pinamonti à Milan, n’a pas hésiter à souligner : "Ce n’est pas pour rien que De Vrij a été élu Meilleur Défenseur d’Italie, il faudra parler du futur de Stefan et de l’Inter en toute sérénité." "Il est facile de penser que Mino fera peser de tout son poids le rôle d’indiscutable de son poulain, comme il l’avait démontré lors de ses années à la Lazio. Stefan qui propose un bon rendement dans la défense à 4, excelle dans la défense à 3. Il est également un joueur irremplaçable pour Antonio Conte." Pensez-vous que le Hollandais Volant mérite une revalorisation ? Cautionnez-vous le comportement de Mino Raiola ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est une confirmation de la Gazzetta Della Sport : Andrea Pinamonti, courtisé en son temps par la Juventus, est de retour à la Maison. L’offre conclue avec le Genoa prévoit un prêt onéreux de 5 millions d’euros accompagné d’une obligation de rachat de 14 millions d’euros, soit un total de 19 millions d’euros. Andrea devient donc le 4ème attaquant de l’Inter de Conte aux côtés de Romelu Lukaku, Lautaro Martinez et Alexis Sanchez. Depuis une première visite qui s’est tenue déjà hier, et la traditionnelle visite médicale qui se déroule en ce moment-même, l’italien rejoindra l’Inter pour s’y entraîner Le Saviez-Vous ? Fallait même pas oser y rêver Giuseppe Marotta et Piero Ausilio sont extrêmement réactifs : En fin de contrat en 2022, un nouveau contrat devrait être proposer immédiatement au joueur représenté par Mino Raiola Appréciez-vous ce retour à la maison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Daniele Faggiano, directeur sportif du Genoa, révèle que les deux clubs travaillent sur le futur du buteur Italien Andrea Pinamonti. Pinamonti fût vendu aux Rossoblu l'été dernier, une des closes du deal étant que l'Inter aurait la possibilité de racheter l'international espoir Italien l'été suivant. Plusieurs sources évoquent la volonté de l'Inter de ramener le joueur de 21 ans au bercail pour occuper le rôle de 4ème attaquant dans l'équipe d'Antonio Conte. Sommes-nous proche du dénouement ? "Je ne crois pas. Nous travaillons avec l'Inter mais ce n'est pas facile.. J'essaye de travailler, je peux comprendre que certains puissent croire que nous somme dans une impasse mais c'est un mercato particulier. Ce n'est pas facile, je ne veux pas faire d'erreur et j'attends la signature de plusieurs joueurs." déclare Faggiano à TeleNord. Au sortir d'une réunion avec les dirigeants de l'Inter, Mino Raiola, l'agent de Pinamonti s'est également exprimé au sujet de l'avenir de son joueur: "Nous discutons. L'Inter a un accord avec le Genoa mais pour en savoir plus il vous faudra parler avec les 2 clubs. Dans le football, les situations définitive n'existent pas, tout change tout les jours. Nous cherchons la bonne solution. C'est un très bon joueur, il est un des attaquants de la Nazionale du futur et il y a plusieurs offres le concernant sur la table. L'Inter nous fait une faveur et vice versa, nous parlons d'un vrai bon joueur." Un transfert à la Juventus ? "Déteste le péché, aime le pécheur." En conclusion, Raiola mentionne un autre de ses clients bien connus des Nerazzuri, le défenseur Stefan De Vrij: "Comme vous le savez Stefan a était élu meilleur défenseur d'Italie. Je peux vous dire calmement qu'il y aura un futur pour lui avec l'Inter." ®Trent_FCI - Internazionale.fr
  24. C'est une information à prendre avec des pincettes, mais selon Fcinter1908.it qui relaye Panorama.it, l'Inter compte se venger de l'insertion de la Juventus dans le dossier de Kulusevski. Après Christian Eriksen et Pierre Emerick Aubameyang, un nouveau joueur en provenance de Premier League est cité : Paul Pogba ! Selon Panorama.it, le fait que Mino Raiola soit l'agent du français pourrait jouer en faveur des Nerazzurri. "Il y a des rumeurs sur une possible arrivée de Pogba en Nerazzurro. Il est vrai que le français est en pleine rupture avec Manchester United, mais un départ en hiver ne semble pas se profiler. En effet, Pogba a décidé de se faire opérer à sa cheville, une blessure qui a conditionnée son rendement." "Cet été, on en saura plus. La demande du joueur est élevée, 12 millions d'euros, tout comme la demande de Manchester United 80 à 90 millions d'euros, mais avec Mino Raiola, il ne faut jamais dire jamais." Valideriez-vous une telle arrivée pour une telle somme ? Pensez-vous plus à un fantasme de journaliste ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Depuis la blessure d’Alexis Sanchez, l’Inter est revenue sur la thématique de renforcer son rempart offensif. Dans le même temps, Zlatan Ibrahimovic, qui arrivera en fin de contrat en décembre 2019 au Los Angeles Galaxy, a envoyé Mino Raiola en éclaireur. Voici ce que révèle Il Giornale "Cela fait trois semaines que Mino Railo, l’agent du suédois, frappe à la porte Nerazzurra : "A la fin décembre, ne pourrait-il pas vous être utile ?" Le "bon Mino" l’a déjà fait avec d’autres équipes. Toutefois à la Viale Della Liberazione, la porte ne s’est pas refermée." "Les considérations sont entremêlées de doutes, la sensation étant qu’il serait possible de réaliser une belle affaire. Le doute objectif restant l’âge avancé du joueur : 38 ans. La volonté du joueur est toujours la même : Celle d’un gamin, le physique l’est "quasi" tout autant." La mire est donc réglée ""Le plus de l’affaire" est que Zlatan est encore un nom vendeur au niveau international, il est toujours capable de faire la différence face à ses adversaires, via son expérience. Sur et hors du terrain, il pourrait renforcer un secteur offensif âgé de 17 à 25 ans." Comprenez d’Esposito à Lukaku. Ibra reste Ibra Partant de ce constant, les discussions sont ouvertes. L’égo du Champion est telle qu’il a demandé un contrat de 2 ans et demi, la logique interiste correspond plus à un an et demi, une prolongation de bail étant à définir par la suite. Au niveau salarial, Zlatan partirait sur une base de 6 millions d'euros avec une possible révision, comparé à ce qu’il percevait aux Galaxy. L’Inter, après avoir défié la Juve et le Barça, a également compris que la barre était encore un peu elevée. Et la blessure d’Alexis Sanchez, à la cheville lors d’un match international amical, a laissé un beau vide en attaque. En effet, si la question d’Ibrahimovic se pose, lui, qui sera opérationnel au 1er janvier. Alexis sera-t’il déjà en condition physique à cette même date ? Le retour d’Ibra à l’Inter pourrait être fantastique, voir un très beau cadeau aux tifosi, le coût du transfert étant de zéro euro. Mais seule une personne détient déjà la réponse à toutes ces interrogations : Giuseppe Marotta est le premier à le savoir. Tout comme il fut le premier à connaitre et à se murer dans le silence lorsqu’il s’agissait de recruter Conte ou Lukaku. A présent la liste pourrait s’allonger... Valideriez-vous le retour du Z au Meazza ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...