Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'naples-inter'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

10 résultats trouvés

  1. Le mot "trajectoire" peut faire référence à la façon dont une balle se déplace, mais il peut également définir la forme d'une équipe. L'Inter a été sur une trajectoire très positive ces derniers temps, les Nerazzurri étant entrés dans le match contre Naples après onze victoires consécutives. Le match de hier soir allait toujours être particulièrement difficile, et cela s'est avéré être. Le Napoli a cherché à mettre la pression pendant la première moitié de la première période. Ensuite, l'équipe de Conte a montré pourquoi ils profitent actuellement d'une si bonne trajectoire. Les Nerazzurri ont été solides et aussi malheureux: ils ont concédé un but contre son camp et ont frappé le bois à deux reprises au cours des 45 premières minutes au Stadio Diego Armando Maradona. Puis, après la pause, ils ont joué en équipe, nivelant les choses grâce à la fantastique frappe du pied gauche d'Eriksen. Et tandis que Naples a frappé la barre lui-même vers la fin, Handanovic a rarement été appelé à agir. Hakimi aurait pu le gagner à la fin, mais il a été bloqué par un énorme arrêt de dernière minute. 1-1, finalement . Alors que la course gagnante de l'Inter est terminée, les hommes de Conte ont toujours un avantage de neuf points au sommet. Il reste sept marches à gravir. Recueillir onze victoires consécutives apporte avec lui le désir de continuer sur une voie victorieuse. Mais lorsque de telles victoires ont été remportées en jouant avec de manière aussi précise et bien définie, il est inévitable que les adversaires déploient certaines contre-tactiques. L'Inter s'est rendu sur le terrain dans sa formation habituelle en 3-5-2, avec Darmian positioné sur le flanc gauche. Gattuso est resté avec un 4-2-3-1 mais a demandé à son équipe d'appuyer et de lire le jeu d'une manière hautement codifiée et organisée. Le Napoli n'avait pas peur de monter sur le terrain, avec Demme, par exemple, visant à étouffer Eriksen et Ruiz surveillant attentivement Brozovic. L'Inter était heureuse de rester assise et le Napoli n'avait pas l'air particulièrement dangereux malgré le contrôle de la possession. L'Inter ne s'est échappée qu'à quelques reprises au début, avec ce succès venu quand ils ont pu sortir Koulibaly du jeu et gagner du terrain. Lukaku avait l'air dangereux avec sa course, tandis que Darmian était vif sur la gauche. À la 29e minute, Lukaku a frappé la barre après avoir utilisé son pied droit sur le tir de Brozovic. Mais juste au moment où les Nerazzurri profitaient de leur meilleure phase du match, le Napoli a frappé. C'était un but plutôt délabré, Handanovic se déplaçant vers le ballon pour récupérer le centre bas d'Insigne, heurtant de Vrij et détournant malheureusement le ballon dans le filet. Inter a absorbé le coup et a immédiatement frappé le bois une seconde fois: le coup de pied d'Eriksen a rebondi sur Lukaku et est sorti à cause du poteau. Ayant pris du retard pour la première fois en trois mois, il était clair que les Nerazzurri voulaient corriger les choses rapidement. Dans le dernier coup de la première mi-temps, Lautaro a choisi Barella avec un joli ballon, mais Meret s'est précipité pour nier l'Italien. L'attitude de l'Inter en seconde période était une volonté absolue de marquer. Et ainsi, ils ont poussé le terrain et ont tenté de repousser le Napoli. Ce n'était pas un siège, pas tout à fait. Parce que Meret n'a pas été obligé de faire beaucoup d'arrêts, mais le Napoli a souffert de la volonté de fer de l'Inter et s'en est tiré. Dans le jeu de préparation pour l'égalisation, l'Inter a travaillé en équipe, comme toujours, et a utilisé toute la largeur du terrain. Hakimi a déferlé sur la droite et a joué dans un centre. Il arriva aux pieds de Darmian, dont la balle ricochait au bord de la zone, où Eriksen l'attendait. Le Danois, avec une frappe tonitruante, a trouvé le coin inférieur, 1-1. La trajectoire parfaite. L'Inter est parti à la chasse d'un second tout de suite, mais le match ne s'est jamais vraiment ouvert, malgré le rythme plus rapide et les nombreux duels qui ont augmenté son intensité. Le Napoli cherchait constamment à prendre du retard, Insigne manœuvrant continuellement, Ruiz inspirant et Politano cherchant à faire sa marque. Et il a presque fait exactement cela à la 80e minute, quand il s'est frayé un chemin à travers les joueurs et a frappé la barre. Un peu de chance pour les Nerazzurri aussi. L'équipe de Conte n'a jamais cédé. Au cours des dernières minutes, ils ont essayé de déplacer le ballon rapidement, Sanchez faisant de nouveau preuve d'empressement après son entrée. Ensuite, Manolas a fait une énorme intervention de dernière minute pour refuser à Hakimi ce qui aurait été le but vainqueur, le Marocain se retrouvant dans une situation en tête-à-tête contre Meret. RÉSUMÉ DU MATCH NAPOLI (4-2-3-1) : 1 Meret; 22 Di Lorenzo, 44 Manolas, 26 Koulibaly, 6 Mario Rui; 4 Demme, 8 Fabian Ruiz (5 Bakayoko 91 '); 21 Politano (23 Hysaj 91 '), 20 Zielinski (7 Elmas 88'), 10 Insigne; 9 Osimhen (14 Mertens 74 '). Suppléants : 16 Contini, 46 Idasiak, 3 Zedadka, 19 Maksimovic, 33 Rrhamani, 37 Petagna, 58 Cioffi, 68 Lobotka. Entraîneur : Gennaro Gattuso. INTER (3-5-2) : 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 de Vrij, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (5 Gagliardini 84 '), 36 Darmian (14 Perisic 69'); 9 Lukaku, 10 Lautaro (7 Sanchez 75 '). Suppléants : 27 Padelli, 97 Radu, 8 Vecino, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young, 33 D'Ambrosio, 99 Pinamonti. Entraîneur : Antonio Conte. Buteurs : 36 'Handanovic OG (I), 55' Eriksen (I) Avertissements : Koulibaly (N), Darmian (I), Demme (N), Politano (N), Mertens (N), Hakimi (I), Manolas ( N) Temps supplémentaire : 1 '- 4'. Arbitre : Doveri. Assistants : Costanzo, Ranghetti. Quatrième arbitre : Marini. VAR : Mazzoleni. Assistant VAR : Paganessi.
  2. Malgré une autre excellente performance où ils ont créé plusieurs occasions, l'Inter n'a pas été en mesure de prolonger sa course victorieuse hier soir alors qu'elle quittait Naples. Après avoir frappé deux fois les montants en première mi-temps et pris un but contre son camp, les Nerazzurri ont répondu après la pause et ont égalisé grâce à la merveilleuse frappe d'Eriksen. Elle a ainsi terminé 1-1 au Stadio Diego Armando Maradona, les hommes de Conte détenant désormais un avantage de neuf points sur la deuxième place. Comment ce côté Inter peut-il encore s'améliorer? "À l'heure actuelle, nous devons nous concentrer sur le présent et ne pas parler du mercato. Je suis très heureux et fier de ce groupe: nous avons fait de grands progrès à tous les égards. C'était un match que nous aurions perdu dans le passé, quoique sans mérite. Aujourd'hui, cependant, nous avons vu une équipe qui sait ce qu'elle fait et ce qu'elle veut. Nous n'avons jamais perdu de vue la bonne voie à suivre, même lorsque quelque chose de malheureux s'est produit, comme le but que nous avons concédé aujourd'hui. Ce que nous faisons actuellement est trop important pour penser à l'avenir. Nous devons rester concentrés sur le présent. Ensuite, lorsque la saison sera terminée, nous aurons la chance de comprendre les choses." Malgré le nul, vous avez semblé satisfait à la fin. De quoi étiez-vous heureux? "Le fait que nous aurions eu du mal dans un match comme celui-ci dans le passé, où nous avons malheureusement pris un but. Cependant, l'équipe a bien réagi. Ils savent à quel point ils sont forts et ne se perdent jamais. Le Napoli était à pleine puissance ce soir et je les ai toujours considérés comme des prétendants au Scudetto. Il y en a qui auraient pu penser que nous pourrions avoir moins faim qu'eux ce soir et que c'était un match bonus, mais disons simplement que mon style "pneumatique" était fort et clair dans l'esprit des joueurs. Les gars ont compris l'importance de ne pas donner d'espoir à ceux qui nous poursuivent. C'est vrai que le Milan et l'Atalanta ont gagné deux points sur nous aujourd'hui, mais nous avons montré notre solidité sur le plan mental." Qu'est-ce qui a permis à Inter d'atteindre ce niveau? "J'ai toujours dit que la croissance de l'Inter passerait par la croissance des joueurs, et pas seulement en termes de football. C'est un groupe de gars qui ont fait preuve d'une grande volonté et se sont mis en lice pour gagner. Nous voulions nous battre pour quelque chose d'important. Chaque jour, je leur dis que les triomphes d'équipe passent avant le succès personnel. Gagner est le seul moyen de devenir grand. Le simple fait de rester ici pendant de nombreuses années ne fera pas de vous un créateur d’histoire, même si vous avez fait du bon travail." Eriksen est devenu l'un des premiers noms sur la feuille de match. Qu'est-ce qui a causé cela? "Le fait que j'ai eu plus de temps pour travailler avec lui, ainsi que le fait que Christian comprend maintenant qu'il y a deux phases de jeu dans une ligue très tactique comme la Serie A et qu'elles sont toutes les deux importantes. Maintenant, il joue avec constance et je suis convaincu qu'il peut faire encore mieux. Christian a de grands attributs et il augmente son niveau d'agressivité et d'intensité. Cela nous aide beaucoup."
  3. Fcinter1908 a contacté en exclusivité Salvatore Bagni. Il pense qu'elle ne gagnera pas à Naples même si son Scudetto est assuré. Ne lui parlez pas du style "laid" de l'Inter. L'Inter est de retour de 11 victoires consécutives et a un avantage de 11 points sur Milan deuxième avec 8 matches restants: pensez-vous que le championnat est maintenant clos? "Je dirais oui, mais qui pourra saper l'Inter? Aucun! À présent, elle est trop loin, 11 victoires consécutives... Elle remportera le championnat à juste titre car elle a eu une incroyable continuité, rien ne changera quel que soit le résultat à Naples. En effet, 11 points ne peuvent être récupérés à 8 journées de la fin. L'Inter le mérite, il n'était pas si facile de retirer le Scudetto de la Juventus après 9 ans." Que pensez-vous du débat sur les résultats "peu esthétiques" de ces dernières semaines et des nombreuses critiques adressées sur le jeu de l'Inter? "Mais s'il te plaît... Conte a répondu comme un grand professionnel. En fin de compte, qu'est-ce qui compte? Je voudrais demander à ceux qui disent ces choses s'ils auraient été satisfaits si l'Inter avait toujours bien joué et perdu. Ce sont des choses qui ne tiennent pas debout dans le football. Vous gagnez parce que vous le méritez, parce que vous êtes concret, parce que vous devez jouer 38 matchs et c'est un long périple. Si vous avez de la continuité cela signifie que vous êtes une équipe carrée, organisée, avec des valeurs importantes que le coach a transmises. N'oublions pas qu'il voulait des pièces: il ne voulait pas d'un joueur avec les caractéristiques de Lukaku, il voulait Lukaku, qui fait désormais la différence! Conte doit également recevoir ce crédit. L'important est de ramener le résultat à la maison, et vous savez combien il est difficile de jouer contre cette Inter." L'Inter est accusée d'avoir quitté l'Europe trop tôt: auraient-ils pu et auraient-ils dû faire plus? "C'est vrai. L'élimination a cependant donné la possibilité, dès lors, d'avoir cette continuité qu'elle n'avait pas en début de saison. Il est évident que l'Inter l'année prochaine devrait non seulement passer le premier tour, mais aller plus loin. On a vu que des équipes moins outillées arrivent aussi. Mais une chose à la fois: en attendant, remporter le championnat, l'année prochaine ils amélioreront certainement l'équipe. Déjà cette année, ils avaient une équipe qui pouvait facilement passer le tour. En plus de l'objectif de remporter le championnat la saison prochaine, l'Inter devra également faire un long parcours en Ligue des champions." Conte lui-même a dit que cette Inter pourrait aussi jouer en Ligue des champions: êtes-vous d'accord? Que manque-t-il à cette équipe pour pouvoir concourir à des niveaux élevés en Europe? "Je suis tout à fait d'accord avec Conte. Nous devons augmenter le nombre de joueurs de qualité, mais cette équipe de l'Inter est forte, on ne peut le nier: il y a deux joueurs forts pour chaque rôle. À mon avis, il manque encore quelques attaquants: avoir eu Lukaku et Lautaro Martinez vous a pratiquement toujours donné un bon avantage, mais si quelque chose comme Naples était arrivé, Mertens et Osimhen ont raté... Les attaquants dans certaines situations font la différence. L'année prochaine, ils devront avoir quelqu'un de plus." En tant qu'ancien milieu de terrain, que pensez-vous de la croissance de Barella ? "Incroyable: c'est un joueur qui court, presse, récupère les balles, va au tir, joue pour ses coéquipiers. C'est le joueur moderne typique, bon aux deux phases et toujours de qualité." Dimanche, l'Inter sera sur scène à Naples: les joueurs de Gattuso peuvent-ils être l'équipe capable d'interrompre la marche des Nerazzurri? "A mon avis, oui: l'Inter a récemment gagné avec mesure et contrôle, voir Bologne, Atalanta ou dimanche contre Cagliari. Elle a ramenés ces points chez elle à juste titre, avec la gestion du match, qui est un point de mérite, même bien défendre est un mérite. Avec le Napoli, ce ne sera pas si simple car l'équipe de Gattuso a un potentiel offensif considérable, même si Lozano sera absent, et entre les attaquants et les milieux de terrain tout le monde peut marquer. Le Napoli sera en mesure de mettre l'Inter en grande difficulté. Et surtout, il a trouvé tout le monde: cela signifiait que Gattuso pouvait montrer la valeur de l'équipe. Il suffit de regarder le match du match aller au Meazza: le vrai Napoli pourrait jouer pour le Scudetto, même si l'Inter aurait finalement gagné." D'un côté Lukaku, de l'autre Koulibaly: un défi entre géants. "Deux géants à tous les égards: des géants pour leurs équipes respectives, des géants parce qu'ils sont énormes. Ils ont toutes les caractéristiques pour mettre l'autre en difficulté, ils sont physiquement forts, ils sont rapides. Lukaku a un pouvoir physique écrasant qui n'est pas seulement important lorsqu'il va en profondeur, mais aussi lorsque l'équipe défend, soutient, agit comme une banque, c'est un joueur à 360 degrés, décisif. La chance était qu'il ne l'a jamais perdu pendant le championnat. Koulibaly est l'un des rares à pouvoir le combattre sur le plan physique, peut-être avec Romero de l'Atalanta." Qui peuvent être les hommes décisifs? "Je dis que la séquence de victoires de l'Inter sera interrompue: je ne dis pas qu'ils perdront, mais à mon avis, le Napoli obtiendra un résultat. Parmi les derniers matches contre Naples, ce sera le plus difficile pour l'Inter, je pense que Conte sera d'accord. Des hommes décisifs? Pour moi Zielinski et, plus que Lukaku qui aura un adversaire difficile, je dis Lautaro Martinez."
  4. MILAN - A la veille de Napoli - Inter, un match qui débutera à 20h45 au Stadio Diego Armando Maradona demain, Antonio Conte a tenu une conférence de presse d'avant-match. Voici ce que le Coach Nerazzurri avait à dire: À quel genre de match faut-il s'attendre contre Naples? "Un match très difficile vous attend. J'ai toujours considéré que Naples faisait partie des deux ou trois équipes qui pourraient concourir pour le Scudetto jusqu'à la fin parce qu'elle est une équipe solide avec un excellent entraîneur à Gattuso." À quel point seriez-vous en colère si les joueurs commençaient à faire des calculs pour gérer votre avantage? "Il ne s'agit pas de se mettre en colère mais d'être conscient qu'il faut ramasser des points pour atteindre cet objectif ambitieux. Nous allons à Naples pour essayer d'atteindre le maximum, une victoire, et c'est ce que le Napoli visera également. Nous verrons quel sera le résultat final. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des calculs car mon expérience me dit que c'est contre-productif." À quel point les critiques entourant l'Inter vous agacent-elles? "J'en suis venu à comprendre que tout dépend de moi, et j'en suis venu à accepter. L'important est qu'elles ne touchent pas à l'Inter." L'Inter a eu un bilan parfait depuis le début de la seconde moitié de saison. D'un point de vue technique, y a-t-il quelque chose à éviter d'ici la fin de la saison? "Nous ne pouvons pas nous permettre de trop réfléchir ou de trop lire. Nous ne devons pas tomber dans le piège de considérer le Scudetto pour acquis, car nous sommes pleinement conscients des sacrifices que nous avons faits et du travail que nous avons accompli pour arriver à cette position. Nous devons rester humbles et rester conscients qu'il reste encore des étapes à franchir avant de pouvoir réaliser notre rêve." Que pensez-vous de la forme actuelle de Naples et de la situation de Gattuso? "Le Napoli a une bonne équipe, l'une des meilleures de Serie A. Je les ai placées parmi les favoris du Scudetto en début de saison. Rino va bien et est un excellent entraîneur. On sait tous que ça a été une année étrange, et un entraîneur est le premier à être critiqué quand les choses ne vont pas bien: c'est le rôle le plus difficile à jouer. Si un joueur me demande des conseils pour devenir entraîneur, je lui dis qu'ils ont besoin de beaucoup de passion car c'est un rôle unique et compliqué. Être passionné par le football vous permet de regarder au-delà des critiques et des commentaires qui, parfois, peuvent être justes ou non." Lukaku a fait de grands progrès. Demain, il affrontera peut-être le défenseur le plus fort de la Serie A et quelqu'un qui pourrait lui causer des problèmes physiques. Quels conseils donnerez-vous à Lukaku? "Nous parlons d'un défenseur que je considère comme l'un des plus forts du monde. Je voulais l'amener à Chelsea, c'est un joueur de premier plan et il a progressé depuis. Romelu le connaît bien et a aussi beaucoup évolué, ce sera un super duel. Cependant, pour causer des problèmes à des individus ou à tout un ensemble, vous devez travailler en équipe, effectuer certains mouvements et trouver des solutions dans le jeu, ce que nous avons examiné." Dans le football moderne, dans quelle mesure est-il important d'avoir un système reconnaissable en place? "Je pense que chaque équipe a besoin d'une identité et vous pouvez la montrer si vous vous concentrez sur un système spécifique. Ensuite, en plus d'un système de jeu, il existe des principes que vous pouvez adapter à différents systèmes. Il est plus facile de travailler sur un système pour les joueurs car ils le reconnaissent. Ensuite, des ajustements peuvent être effectués à la fois lors de la possession et hors de la possession lors de l'application de ce système. Mais une équipe doit être reconnaissable en termes d'identité. En ce qui concerne les principes, ils peuvent être insérés dans n'importe quel système, mais plus les joueurs sont sûrs, plus c'est facile." Ivan Perisic s'est-il rétabli? Comment va Vidal? "Ivan s'est entraîné au complet avec le groupe jeudi, il a surmonté sa blessure et est disponible. Vidal travaille toujours séparément aux côtés de Kolarov pour se remettre de son problème de genou. En ce qui concerne Kolarov, nous espérons le retrouver le plus rapidement possible suite à son problème de dos." Êtes-vous d'accord avec l'idée que Naples est l'équipe qui vous a causé le plus de problèmes défensifs? Qu'est-ce qui a changé depuis le match contre eux plus tôt dans la saison? "Pendant les matches, il y a des moments où vous êtes capable de causer des problèmes d'opposition et vice-versa. Ils ont beaucoup de qualité à l'avant et des joueurs qui sont bons dans les situations individuelles et dans les espaces. Ils ont de grands noms comme Osimhen ou Lozano, même si ce dernier est suspendu. C'est une forte équipe, mais aussi bons soient-ils, nous devons montrer que nous sommes forts aussi. Nous montrerons un maximum de respect lorsque nous irons. Peu importe quelle équipe menace le plus, je me souviens de notre match contre eux à la Coppa Italia où nous avons perdu 1-0 mais dominé. Ensuite, nous avons été éliminés et Napoli a battu la Juventus en finale, alors félicitations à eux."
  5. Antonio Conte ne mérite pas les critiques qu'il reçoit pour son style de jeu à l'Inter, selon notre ancien milieu de terrain Francesco Moriero dans une déclaration à Tuttosport. Sur le style. "Les gens regardent des choses qui n'existent pas, comme le style de jeu." "Ils ont accusé Conte de ne pas avoir de plan B et l'Inter de mal jouer, mais les Nerazzurri continuent de gagner. Je pense que les gens devraient simplement tracer une ligne et regarder les résultats." Le Napoli peut nous ennuyer. "Quand le Napoli attaque, ils peuvent atteindre n'importe quelle équipe. Ils peuvent aussi concéder beaucoup, contrairement à l'Inter qui joue un style italien plus traditionnel. Les Nerazzurri dominent cette saison étrange et sont à juste titre en tête du classement. Je pense que la course au titre est terminée." L'équipe actuelle comparable à son équipe de la fin des années 1990? "Vous ne pouvez pas les comparer parce que Ronaldo était un joueur spécial." "Romelu Lukaku est certainement le visage de ce Scudetto pour l'Inter alors qu'Achraf Hakimi est plus un arrière latéral qu'un véritable milieu offensif comme moi." "Ce sont deux équipes différentes; nous étions une équipe de solistes, il y avait tellement de qualité."
  6. De dimanche à dimanche: de la victoire sur Cagliari au match contre Naples, l'Inter se prépare pour le sprint final. Parmi les personnalités de cette équipe de l'Inter se trouve Milan Skriniar, qui a marqué trois buts dans la saison en cours et joue arrière. Le défenseur slovaque a parlé à Sky Sport de l'équipe en ce moment. Vous attendiez-vous à occuper cette position avec cette avance à ce moment de la saison? "L'avance que nous avons est le résultat du travail de toute l'équipe. Peut-être que nous ne nous attendions pas à être aussi loin avec huit matchs à disputer, mais c'est exactement ce vers quoi nous travaillons. Nous essayons toujours d'aller aussi haut que possible. Nous avons une bonne attitude, nous savons que nous pouvons toujours nous améliorer et nous nous amusons." Vous n'avez besoin que d'un certain nombre de points pour atteindre votre objectif... "Je n'ai jamais été du genre à faire ces calculs, et nous ne le faisons pas. Nous le prenons juste jeu par match. Nous devons gagner le suivant, puis passez aux autres. Le prochain match est toujours le plus important." Il y a un an, vous avez battu le Napoli; quelque chose a-t-il changé cette année? "Notre attitude reste la même; notre chemin a été celui de grandir et s'améliorer ensemble. Nous sommes unis et vous pouvez le voir chaque dimanche sur le terrain." Trois à l'arrière: jouer dans ce système a-t-il fait de vous un joueur plus complet? "J'ai dû m'habituer à nous moi-même. Nous avions besoin d'un peu de temps mais je suis content parce que nous avons tous travaillé dans la même direction et nous nous sommes améliorés." Que vous dit Antonio Conte? "Que nous devons travailler et ne pas regarder le classement, juste nous préparer pour nos prochains adversaires." Conte est votre entraîneur mais il est presque comme un coéquipier... "C'est vrai, il nous aide beaucoup. Nous sommes un groupe vraiment uni, c'est ce qui compte." Quelle est la force de votre trio défensif devant Handanovic? "Nous essayons de rester compacts. Mon opinion est que c'est le résultat du travail de toute l'équipe, le mérite doit également revenir aux milieux de terrain et aux attaquants dans les matchs plus récents, dans lesquels nous avons dû rester un peu plus bas et être un peu plus compact. Notre travail défensif commence en attaque et notre phase offensive commence avec le gardien de but." La langue a-t-elle aidé Eriksen à s'installer? "La langue est importante pour comprendre vos coéquipiers. Christian comprend presque tout maintenant; nous savions qu'il était bon mais il avait juste besoin d'un peu de temps. Il va très bien maintenant. Il nous aide beaucoup à l'avant et à l'arrière aussi." Vos attaquants vous donnent un peu de sécurité... "Il est bon de savoir que vous avez devant vous de très bons joueurs, qui peuvent garder le ballon ou marquer à la rupture ou de bien d'autres façons. Ils vous aident aussi beaucoup quand nous sommes hors de la possession." Y a-t-il eu un moment où votre fierté s'est vraiment manifestée? "Être éliminé de la Ligue des champions nous a donné beaucoup de force, cela a fait de nous un groupe plus uni. Ce projet dure depuis un certain temps et nous sommes fiers."
  7. Nicola Berti a exhorté l'Inter à continuer de surfer sur sa vague d'enthousiasme en battant Naples dimanche soir dans une interview publiée sur le site officiel de l'Inter. Sur Napoli - Inter. "Ce sera un match très important à l'extérieur de Naples. Ce sera un gros test de la mentalité de l'Inter, car battre une équipe comme le Napoli serait un autre signe de la force de cette équipe." "L'Inter a maintenant une force mentale extraordinaire, elle a accumulé 11 points d'avance avec de belles performances et en remportant des matchs difficiles. Quand vous êtes sur une vague comme celle-ci et que vous avez leur mentalité, vous faites tout pour essayer de la maintenir." La progression et solidité du groupe. "Ce qui est important, c'est que cette équipe ne s'est pas constituée du jour au lendemain, c'est le résultat d'une planification minutieuse. Cela signifie que l'Inter ne pourra que s'améliorer dans les prochaines années car l'équipe est parfaitement organisée. La façon dont tout le groupe est allé célébrer ensemble le but de Darmian contre Cagliari vous en dit long. C'était un match très difficile, vous pouvez voir que quelque chose se crée ici. J'ai vu un peu de notre équipe vainqueure du titre lors de la saison 1988-1989 dans cette étreinte de groupe; cette équipe a un équilibre et c'est la clé." Congratulations à Romelu Lukaku et Nicolo Barella. "J'aurais pu marquer beaucoup de buts en contre-attaque si j'avais joué avec Lukaku. Les qualités les plus notables de Lukaku sont sa force physique et son désir de marquer à tout prix, et c'étaient deux compétences que j'avais aussi en tant que milieu de terrain." "J'ai toujours aimé Barella aussi, depuis qu'il était à Cagliari. Il a ce courage et cette agressivité positive que j'avais, c'est un vrai leader et il a la qualité la plus importante à mon avis, c'est qu'il n'abandonne jamais."
  8. Peu de temps avant l’affiche de la soirée, qui aura vu l’Inter s’imposer au San Paolo de Naples, Giuseppe Marotta a été interrogé par Sky Sport sur le Mercato hivernal De Paul ? "C’est uniquement votre idée." Est-ce que l’agent de Vidal arrive en Italie ? "Différents contacts ont eu lieu pour augmenter la qualité de ce groupe qui navigue d’une façon extraordinaire. Je n’en suis pas encore arrivé aux conclusions, mais je dois tenir compte que nous devons avoir des objectifs ambitieux, même si finalement, rien ne se conclura." "Je préfère ne pas citer de noms, mais nous sommes très actifs. Cela passera aussi par des départs, nous sommes à la recherche d’un milieu et d’un latéral. Si des joueurs veulent partir, je chercherai à les contenter." Godin "Les compétitions sont nombreuses, il y en a trois. Tous les joueurs du noyau sont appelés à devoir répondre présent. L’entraîneur convoque les meilleurs, sur base de leur état de forme. J’estime qu’il y aura des mouvements sur le Mercato, car effectivement le noyau est limité. Je crois que plus que des titulaires, nous devons parler de cotitulaires." Eriksen "Je dirais que nous souhaitons nous associer avec des joueurs importants. Je n’ai eu aucun contact avec Tottenham. C’est un excellent joueur qui arrive en fin de contrat en 2020, mais de nombreuses équipes sont dans la course." "Je ne sais pas ici pour déclarer que nous sommes dans une transaction avancée avec son agent, c’est un joueur important, intéressant." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Ce lundi marque la reprise du Championnat pour l’Inter avec, comme dessert lors de cette journée de la Befana, un déplacement à Naples. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer les déclarations d’avant-match d’Antonio-Conte "J’ai retrouvé les garçons dans de bonnes conditions, reposés et avec de la bonne volonté et de la détermination, je suis content de cela. Une rencontre difficile nous attends à Naples, vous savez ce que je pense du noyau du Napoli: Il est d’une grande qualité, il a changé d’entraîneur et nous devrons être très attentif car c’est une grande équipe avec un entraîneur qui dispose d’un grand état d’esprit." Serie A "La rencontre la plus importante sera celle face à Naples, faire une bonne prestation et prendre des points nous apporterait encore plus de confiance, vu ce que l’on est parvenu à faire de bon jusqu’à présent. Nous avons débuté un nouveau parcours, nous savons qu’il y a tant de chemin à parcourir, nous ne devrons pas être trop simplistes dans les discours. Je sais que l’on a réalisé un très grand travail en récoltant 42 points, cela doit nous servir de garantie pour le futur." Futur "Ce qui m’intéresse, c’est de construire quelque chose de grandiose avec ces joueurs, vous avez vécu nos urgences durant cette saison, et personne ne se serait attendu à voir l’Inter en tête du classement. Nous devons continuer à grandir en étant conscient que cette route nous apportera des satisfaction. Gagner est facile à dire en parole, mais derrière cela, il faut réaliser de très grands efforts, nous le savons et nous voulons réaliser quelque chose de beau pour nos tifosi." Pourcentage "Je ne peux pas encore m’exprimer sur le pourcentage de croissance. Nous devons en finir avec la phase aller, mais l’équipe est crédible et stable, nous devons continuer à agir de la sorte pour le reste de la saison. Lorsque tu deviens stable, tu te mes en très bonnes conditions pour regarder devant toi." Gattuso "Je revois en lui cette grande passion qu’il a pour le Calcio, cette grande envie, il a fait son propre apprentissage, tout comme moi., j’ai un très grand respect pour lui qui a fait face à des difficultés à l’étranger. Nous ne sommes tous pas capable d’aller jouer notre propre jeu en Lega Pro. J’ai un grand respect pour lui, je suis content du travail qu’il a réalisé avec le Milan, son travail y a été sous-évalué. Le Milan a ajouté des éléments comparé aux joueurs de l'année dernière sans les vendre. ils sont allés sur le Mercato, et cela montre le grand travail qu'il a accompli. Je lui souhaite le meilleur, mais à partir de la rencontre d’après." Vidal "Vous savez que je n’aime pas parler des autres joueurs qui militent dans d’autres équipes, c’est une question de respect. Vous le savez très bien, je ne l’a pas fait dans le passé et je ne le ferai pas maintenant." Attentes "Nous devons continuer à travailler comme nous l’avons fait jusqu’à présent. Et c’est inévitable que les difficultés que nous avons rencontrés ont responsabilisé ce groupe. Tous ont épousé notre cause et se sont responsabilisés. C’est là l’amélioration. Chacun a compris qu’il avait besoin d’élever son propre niveau, en qualité de personne sur le terrain, mais également mentalement, c’est l’aspect le plus positif qui a été atteint lors de cette première partie de saison. "Nous devons continuer sous ce point de vue et c’est le rôle de l’entraîneur de valoriser au maximum le noyau, en cherchant à obtenir cela et avec ce groupe, c’est facile car il y a de l’envie." "C’est pour cela que j’ai dit que Gattuso a commencé un parcours qui demande tu temps. Nous ne devons pas tomber dans un enthousiasme facile, mais être conscient que le chemin que nous avons entrepris est le bon. Nous devons réduire cet écart." Mercato "Cela fait partie du parcours de croissance et nous ne pouvons pas penser à changer du jour au lendemain. Un écart s’est créé durant ces dernière années entre celui qui gagne et les poursuivants. Cet écart ne se réduit pas d’un coup de baguette magique, il y a des étapes à réaliser." "Les joueurs doivent les parcourir, avec du travail et la confiance du club qui cherche à améliorer cette situation. Il y a du travail à fournir, il y a de l’enthousiasme, mais je ne veux pas m’y étendre mais me rappeler qu’il y a un parcours à faire. Je ne me lève pas le matin en me disant qu’aujourd’hui nous avons déjà gagné." Asamoah "D’un point de vue médical, il y besoin de questionner le Staff médical et celui-ci devra répondre à mes demandes de façon spécifiques avec des réponses pertinentes. Depuis 6 mois, j’ai procédé à des évaluations avec le club et je suis ici pour valoriser et améliorer la situation. J’attend du club qu’il prenne des décisions qui auront un impact positif." Le noyau "C’est justement du au fait que nous sommes en phase de mercato, qu’il ne m’est pas possible de répondre à vos demandes. Nous avons réalisé des évaluations, le club en est conscient et les meilleurs décisions seront entreprise pour améliorer l’Inter." ®Antony Gilles - Internazionale.fr