Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'nasser al-khelaifi'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

16 résultats trouvés

  1. Comme nous le savons tous, Milan Skriniar reste à l’Inter malgré la pression haute exercée par le PSG. Alors que le transfert était bouclé selon la presse française, voici quelques infos intéressants sur sa non-venue. Le jour de la fermeture du mercato, l’Equipe écrivait "Échec de la piste Skriniar, frustration du duo Campos-Galtier, départs en rafale : le dernier jour du mercato parisien a été plutôt terne, mais riche en enseignements..." Effectivement, il y a de quoi être frustré, surtout quand on est persuadé de la venue d’un joueur. Ereinté avec les traits tirés par deux mois de mercato intenses, Luis Campos rêve encore de Milan Skriniar. Dans son esprit qui rêvait d'un mercato plus clinquant avec des moyens plus importants, Skriniar apparaissait comme la pièce manquante de son animation défensive. Le téléphone de Christophe Galtier chauffe. Lui aussi, comme il l'avait indiqué la veille en conférence de presse "On a besoin d'un défenseur". Il espère une arrivée du géant slovaque. Cependant, devant l’entêtement interiste, l’épicentre s’est déplace à Doha là où Nasser al-Khelaïfi se trouve. C’est lui qui prend personnellement en main l'avenir du Milanais, enfin, il le croit. D’après Le Parisien, NAK aurait voulu prendre son jet pour Milan afin de discuter en tête à tête avec Steven Zhang. Hé oui car en coulisses, ça ferraille très dur : pour Beppe Marotta et Piero Ausilio restent sur leurs positions et repoussent les offres parisiennes. Mais pour le PSG et surtout NAK, l'Inter ferma la porte et définitivement. Un vrai Catenaccio dont Hélénio Herrera aurait rêvé ! Le patron parisien avait laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son offre et patienterait jusqu'au 1er janvier 2023 pour avoir Skriniar sans verser la moindre indemnité puisqu'il serait libre six mois plus tard. Un affront pour Zhang et il voulait 80 M€, une grosse somme pour un défenseur central. Antero Henrique est, à cette heure, loin de ces questions-là car il dégraisse l’effectif parisien. Mais, il commence à s’inquiéter car le dossier patine, patine et patine. Et Campos s'inquiète auprès de ses proches d'un dossier Skriniar qui, plus que jamais, patine, craignant qu'aucune de ses pistes majeures n'aboutisse. A la fin, l’univers parisien va tomber de haut. Un peu avant 18 h 30, les dirigeants parisiens actent, trois mois après avoir ouvert le dossier qui était, rappelons-le quasiment fait, la fin de la piste Skriniar. Trois offres, dont la dernière à 50 M€ + 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du Slovaque, et la prise en main d'Al-Khelaïfi n'auront pas suffi. Zhang n'a pas craqué. Chez le duo Campos-Galtier, l'heure est à l'amertume. Si les options d'achat sont levées sur la vingtaine de départs actée, ce sont plus de 180 M€ qui tomberont dans les caisses parisiennes. Le Portugais va se coucher, l'esprit léger. La fin d'une journée parisienne à part laissera des traces voire des cicatrices. En effet, voici ce que Campos reproche à Henrique après le mercato du PSG. Comme rappelé par l’Equipe, c'est une cohabitation qui devait permettre au Paris Saint-Germain d'être plus efficace. Luis Campos et Christophe Galtier devaient dicter la politique sportive du club, sous la supervision de NAK. Antero Henrique devait appliquer ces décisions. Mais très vite, au coeur de l'été, des tensions sont apparues. Reste désormais des interrogations sur la suite. Luis Campos et Christophe Galtier ne sont pas pleinement satisfaits du mercato parisien, et de la manière dont il a été mené. Les reproches visent Antero Henrique qui n’aurait pas tenu ses engagements sur les ventes. Plusieurs sources proches du club assurent qu'Antero Henrique avait édicté une règle simple au début du marché : "on vend d'abord des joueurs pour ensuite procéder aux achats grâce à l'argent généré". Règle motivée par la nécessité de respecter le fair-play financier et avec un objectif clair : 150 M€ de ventes cumulées. La direction sportive se retrouve déçue des résultats (49 M€ d'indemnités de transferts ont été obtenus). De l'autre côté, on assure que ces 150 M€ correspondent à une liste de ventes établie en début de mercato, avec des prix espérés et donc, pas forcément finaux. Paris n'aura tout de même pas pu profiter de cet argent dès cette fenêtre de mercato. Preuve est que la direction sportive espérait avoir des recrues rapidement, le club avait fait une demande de visa au Japon pour... Milan Skriniar, parce qu'on assurait en interne que l'argent allait rentrer et donc offrir la surface financière pour le faire ; ceci a était publié dans l’Equipe le 12 Juillet 2022. Du côté d'Antero Henrique, on rétorque qu'il y a une réalité de marché. Sur ce point, Henrique a raison. Mais comment expliqué le nombre incroyable d’articles sur la venue de Milan Skriniar au PSG. En effet, une simple recherche sur Google nous sort un nombre pléthorique d’articles du style "Martin Skriniar au PSG, c’est fait". Nous pouvons encore trouver sur le net: "Transferts L1 : Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto visés par le PSG", avec comme intro: "Le PSG a prévu une enveloppe de 80 millions d'euros pour recruter cet été. Dans le viseur de Luis Campos figurent Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto." https://www.lequipe.fr/Football/Article/Transferts-l1-psg/1337369 Alors la question à 1 M€ et après le coup raté en été, doit-on s’attendre à un retour à la charge du PSG lors du mercato hivernal ? Cela ne fait aucun doute que Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi continueront à chercher une brèche dans la muraille de l’Inter, mais cela pourrait bien se révéler plus compliqué que prévu. Selon Il Corriere dello Sport, les Nerazzurri auraient d’ores et déjà commencé à poser les bases de futures négociations avec Milan Skriniar et son entourage, afin de prolonger son contrat… et c’est un facteur très important !!! En effet, puisque si les Nerazzurri demandaient 70M€ cet été, notre position sera encore plus forte en cas de nouveau contrat et le montant réclamé sera donc beaucoup plus important. Du côté de Milan Skriniar on ne semble d’ailleurs pas forcément regretter ce départ raté au PSG, ni d’ailleurs avoir véritablement envie de quitter l’Inter pour le moment. Et toc ! Et Galtier dans tout ça ? S'exprimant lors de sa conférence de presse avant le prochain match en Ligue 1 du PSG, Christophe Galtier a refusé de se laisser entraîner dans de nombreux détails lorsqu'il a été interrogé sur la non venue de Martin. "Le plus important est que ce mercato soit terminé. On fera avec l'effectif que j'ai à ma disposition, qui est de qualité. Puisqu'on en parle, je ne veux pas changer le système, une des qualités qu'un entraîneur doit avoir, c'est l'adaptation. Il est préférable de commencer par l'organisation sur laquelle nous travaillons depuis deux mois, mais il faudra peut-être s'adapter car il manquera un joueur." "Vous savez, pour un entraîneur, la fenêtre de janvier est loin, en ce sens j'ai une confiance totale en Luis Campos qui joue à l'avance. Je dois rester concentré sur les nombreux matchs." On sent une petite pointe d'amertume. Tout ceci résulte d'une stratégie hasardeuse que nous avons déjà expliquée sur Internazionale.fr Les parisiens pensaient que le dossier Skriniar était facile car il serait libre dans 6 mois. La preuve est qu'ils n'ont pas vraiment chercher un autre défenseur central. Skriniar est-il l'unique DC dans le monde? Non! ®alex_j. - Internazionale.fr via l'Equipe, Le Parisien et FCInter1908.
  2. Voici l'article publié par l'Equipe , un article "plein" d'amerthume car oui, il peut arriver qu'un Club résiste aux Pétrodollars parisiens! "Milan Skriniar ne devrait pas s'engager avec le PSG avant ce jeudi, 23 heures, date de fermeture du marché estival. Après avoir formulé trois offres, dont la dernière à 50 M€ plus 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du défenseur international slovaque et essuyé trois refus de la direction sportive de l'Inter Milan, le PSG avait opté pour le canal présidentiel : Nasser al-Khelaïfi, le président du club français, était entré en contact direct avec Steven Zhang, son homologue milanais. Le PSG pourrait revenir à la charge en janvier Cela ne semble pas avoir porté davantage ses fruits. Skriniar, sur lequel l'Inter compte énormément, ne devrait pas rejoindre le club de la capitale cet été. À Paris, on se fait d'autant moins d'illusions que le mercato en Italie s'arrête à 20 heures (dans le sens des arrivées) et si, dans un second temps, la direction avait envisagé une solution de repli avec un défenseur axial droit plus jeune, les tarifs exigés ont vite refroidi les ardeurs. Christophe Galtier ne devrait donc pas avoir le défenseur central qu'il espérait. Il n'est cependant pas exclu que le PSG revienne à la charge sur le dossier Skriniar dès le 1er janvier. Le Slovaque sera alors libre de s'engager où il le souhaite, sans aucune indemnité, en vue de la saison 2023/2024. ®L'Equipe.fr La Vérité sort toujours de la bouche des enfants! Car Juste pour info... Milan Skriniar est en pleine discussion pour prolonger et revaloriser son contrat avec, en bonus, le Brassard de Capitaine de l'Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En effet, Milan Skriniar poursuit son aventure à l’Inter et, à présent, il sera possible de connaitre les intentions du Mur Slovaque : Prolongera-t’il ou rejoindra-t’il le club parisien gratuitement ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport C'est pas bien de photoshoper! "Le Paris-Saint-Germain a tenté jusqu’à la dernière seconde de faire craquer l’Inter pour s’offrir Milan Skriniar, car même malgré l’intervention du Tout-Puissant Nasser Al-Khelaifi, Steven Zhang est resté de marbre, car il était impossible pour lui de vendre son pilier sur le gong malgré le fait que 70 millions d’euros ont été déposés sur la table." Si cette très belle information a été communiquée à Simone Inzaghi, La situation à présent va prendre une nouvelle tournure : Il y a un renouvellement de contrat à mettre en place avec une importante revalorisation, tout en gardant à l'esprit que, tapis dans l’Ombre, le Paris-Saint-Germain sera plus que jamais menaçant, lui qui souhaitera s’offrir le Totem Milanais gratuitement… Steven aura donc résisté à la tentation ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Fabrizio Romano confirme que Milan Skriniar reste. Francesco Acerbi ferme le marché de l'Inter. Pas d'entrée et surtout pas de sortie dans ces dernières heures du mercato. Malgré les assauts du PSG, Milan Skriniar reste chez nous comme le confirme Fabrizio Romano : "L'Inter insiste sur le fait que désormais leur marché peut être considéré comme clôt. Pas d'entrée, pas de sortie. Milan Skriniar attendu pour rester, comme le club l'a toujours dit, incluant hier." Note: ceci est confirmé par l'Equipe via l'Equipe de Greg où les "journalistes" ragent. En effet, à la fin, même en France, ils ont dû hisser le drapeau blanc! Malgré les derniers assauts menés personnellement par Nasser Al-Khelaifi, Milan Skriniar restera à l'Inter. Loïc Tanzi, journaliste de L'Equipe, a assuré que Milan Skriniar resterait à l'Inter. L'affaire est close et le Slovaque, priorité du PSG depuis le début du mercato, ne signera pas avec le club parisien ce soir. Traduction alex_j via FCInter 1908.
  5. Selon Tuttosport, via FCInter1908, l'Inter ferme la porte pour le transfert de Skriniar, Zhang dit non aux 65 M€ du PSG. Mais selon l'Equipe, Nasser Al-Khelaïfi insiste toujours. Récit de ce feuilleton à H-11 de la fermeture. Steven Zhang dit non. Cette fois, c'est un refus qui fait sourire les supporters de l'Inter. Selon Tuttosport, notre président a rejeté la nouvelle offre présentée ce mardi par le PSG pour le transfert de Milan Skriniar, 65 M€ sur la table (en fait 50 M€ +10 de bonus pour racheter la dernière année de contrat de Milan Skriniar). Mais Zhang "l'a rejetée au nom de la promesse faite à Simone Inzaghi et aux responsables de la zone technique." A Paris, pourtant, ils ne semblent pas avoir baissé les bras. Donc, à moins d'un revirement orchestré par les étages supérieurs du Suning à Nanjing et du Qatar, Skriniar restera à Milan. En effet, face aux refus répétés de la direction sportive interiste, Nasser al-Khelaïfi discute désormais en direct avec Steven Zhang. Le patron parisien avait, dans un premier temps, laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son offre et patienterait jusqu'au 1er janvier 2023 pour avoir Skriniar sans verser la moindre indemnité puisqu'il serait libre six mois plus tard. Ceci avait vexé Steven. Une nouvelle offre pourrait tomber en milieu de journée. C'est désormais entre les deux boss que la négociation se joue sachant que Zhang veut 80 M€. Rien que ça... Ceci dit, le PSG semble avoir choisi une stratégie peu efficace car il s'est concentré sur le fait que le contrat expire en 2023. Il n'a donc pas fait d'offre au prix demandé par l'Inter tout au long de l'été. Le PSG a probablement supposé que l'Inter accepterait un accord de leur part pour éviter de perdre gratuitement le slovaque l'été prochain. Mais, ce qu'ils n'ont pas pris en compte, c'est le fait que le joueur est extrêmement bien installé à l'Inter et qu'il est prêt à signer un nouveau contrat tant qu'il répond à ses nouvelles exigences. Traduction via FCInter1908 et source l'Equipe alex_j.
  6. Tancredi Palmeri s'est livré sur le retour en "force" du Paris-Saint-Germain, si "au début" les manœuvres étaient orchestrées par Luis Campos, la situation est devenue bien plus sérieuse à présent! "Le Paris-Saint-Germain tente de débloquer Skriniar, non seulement en revalorisant son offre, mais en associant cette fois-ci un geste politique, avec l'intervention directe de la Propriété: L'attitude de Campos ayant été jugée arrogante et une médiation, au plus haut niveau, est en cours avec l'Inter." Confirmation de la situation par L'Equipe "Milan Skriniar pourrait finalement rejoindre le PSG: Le PSG a renoué les discussions avec l'Inter Milan dans le dossier du défenseur slovaque Milan Skriniar et les échanges sont constructifs: La confiance est de nouveau de mise" "Il est l'homme le plus attendu de l'été. Dans l'esprit de Luis Campos, le défenseur de l'Inter Milan Milan Skriniar (27 ans) a toujours été l'objectif prioritaire pour renforcer l'arrière-garde parisienne. Depuis près de trois mois, les discussions se sont multipliées." Al-Khelaïfi a pris le dossier en main "La semaine dernière, l'administrateur délégué de l'Inter Milan Giuseppe Marotta semblait avoir mis fin aux espoirs du conseiller foot du PSG : "Le propriétaire du club a exprimé la volonté de ne pas se faire amadouer par le PSG. Je peux affirmer que Skriniar restera avec nous". Mais depuis quelques heures, l'optimisme est de retour dans le camp parisien. "Le dossier, pris en charge par le président du PSG Nasser al-Khelaïfi, a avancé. Les discussions sont jugées positives. Peu d'éléments chiffrés ont filtré sur le montant de la dernière offre du PSG mais les dirigeants de l'Inter Milan ne sont plus si fermés à la vente du musculeux défenseur au PSG. À Paris, on a repris confiance. Et les Italiens ne cachent plus, en privé, qu'ils seront possiblement amenés à valider ce deal d'ici jeudi soir." "Avec les départs qui se multiplient (Draxler à Benfica), le PSG, s'il parvient à finaliser Skriniar, pourrait réaliser un mercato particulièrement complet." Préparez vos slips! ®L'EQUIPE.FR ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Selon un article paru d'aujourd'hui dans la Gazzetta dello Sport, Steven Zhang ne donnera pas son feu vert pour le transfert de Francesco Acerbi et ce, même si de nouveaux clubs signeraient nos milieux Lucien Agoume et Eddie Salcedo en prêt. Zhang a fait ce qui semble être un brusque revirement hier en décidant de ne pas donner son feu vert pour le prêt d'Acerbi, un accord qui semblait être sur le point d'être conclu. Les directeurs de club ont été surpris par cette décision. Il semble qu'elle découle d'une priorité donnée à la réduction de la masse salariale, d'autant plus qu'il n'y a pas eu autant de départs que prévu à ce stade du mercato. Il a été suggéré que les jeunes Agoume et Salcedo pourraient partir pour inclure Acerbi dans la masse salariale sans l'alourdir. Malheureusement, leur salaire net s'élève à 700 000 € pour la saison, alors que le salaire net du défenseur de la Lazio est de 2,1 M€. Donc cela ne serait toujours pas suffisant. Dans le même temps, Inter FR a relayé sur son compte Twitter un "scoop" de footmercato. Nasser Al-Khelaïfi envisagerait de discuter personnellement avec Steven Zhang. Il est intéressant de noter que l'Equipe a plus ou moins relayé une info similaire. En effet, le journal affirme ce mardi que Luis Campos n’aurait toujours pas abandonné la piste menant à Milan Skriniar. En interne, il ferait partie d’un groupe de personnes qui militeraient pour qu’en défense centrale, le PSG mise tout sur l’international slovaque. De plus, la piste menant à Axel Disasi aurait été abandonnée par la direction du PSG car le défenseur central de l’AS Monaco, côté à 50M€, ne ferait pas partie des plans de Luis Campos. Affaire à suivre! Traduction alex_j via Sempreinter.
  8. La Gazzetta dello Sport confirme que le Paris Saint-Germain est revenu à la charge pour Milan Skriniar avec un chèque de 60 M€, hors bonus, plus un joueur pour recruter notre défenseur central. La Gazzetta ne précise pas l'identité du joueur impliqué dans ce deal, mais les Nerazzurri sont restés sur leurs positions et ont sèchement refusé la proposition de Luis Campos. Toujours selon la même source, nos dirigeants seraient même déjà en négociations avec l’international slovaque pour une prolongation de son contrat qui expire le 30 juin prochain. Les pourparlers ont déjà commencé entre son entourage et l'Inter et le sentiment est qu'il signera un nouveau contrat qui le maintiendra au club jusqu'en 2027. Entre les réticences du PSG à augmenter ses offres, la gourmandise supposée de notre direction, et la volonté non clairement identifiée du principal concerné, les négociations sont logiquement compliquées. Nasser Al-Khelaïfi a été interrogé sur ce dossier. Notons que fin Juin 2022, moultes pseudo-sources disaient que c'était fait entre Skriniar et le PSG. Le PSG veut maintenant essayer de convaincre Skriniar de signer un accord avec eux pour se joindre à un transfert gratuit l'été prochain. Rappelons que NAK a menacé notre président de l'Inter de le faire et comme l'a rapporté Il Messaggero aujourd'hui, NAK est furax contre nous. Présent à Istanbul pour le tirage au sort des phases de poules de la Ligue des Champions, NAK s’est confié à La Chaîne L’Équipe sur une possible arrivée de Skriniar chez eux. Sans surprise, NAK a préféré botter en touche, donnant rendez-vous à la presse s’il parvenait à conclure ce transfert. "Skriniar peut-il rejoindre le PSG ? Si on arrive à signer un joueur, on vous le dira dans les médias, rassurez-vous !" Bref, on a l'impression que ça va durer encore une semaine... Traduction alex_j via Sempreinter.
  9. Comme nous le savons, Steven Zhang a mis son véto pour la vente de Milan Skriniar qui reste très discret et professionnel sur son dossier. Hier, le journal l'Equipe en rajoute une couche en donnant quelques détails intéressants sur ce mélodrame estival. Le PSG n'a pas non plus renoncé à recruter Milan Skriniar avant le 2 septembre mais, là encore, rien n'est facile. Jusqu'à présent, deux offres ont été formulées : une première de 50 M€ plus un joueur, une deuxième de 55 M€ plus un joueur. Toutes refusées. Face à cet entêtement des dirigeants interistes, Nasser al-Khelaïfi est monté au créneau, espérant débloquer la situation. Agacé, le président du PSG a annoncé à l'Inter que le défenseur international slovaque (27 ans) finirait par venir libre à Paris puisqu'il est en fin de contrat dans un an. La direction interiste a pris cette remarque comme une forme de menace et clos les négociations. Steven Zhang, aurait annoncé que Skriniar ne partirait plus et il s'est mis en tête de réussir à prolonger son contrat. Le PSG n'a cependant pas renoncé à cette piste prioritaire : une nouvelle offre, de 60 M€ plus un joueur, pourrait tomber dans les prochains jours. Mais elle a peu de chances d'être acceptée, selon un proche du dossier. Source l'Equipe. De manière intéressante, 10Sport qualifie le dossier Skrinar comme le gros échec de l’été au PSG, extrait: À quelques jours de la fermeture du marché des transferts, le PSG espère encore se montrer actif, notamment sur le plan défensif. Plusieurs pistes ont été activées par Luis Campos depuis le début de l’été, mais Milan Skriniar ne sera pas l’heureux élu, le Slovaque étant parti pour rester à l’Inter, avec une prolongation à la clé, mais le principal intéressé se montre exigeant après l’offre parisienne. Comme espéré par le PSG, Thilo Kehrer a quitté la capitale, en attendant peut-être Abdou Diallo. Des départs souhaités par l’écurie parisienne, désireuse de dégraisser son effectif, mais le club veut également injecter du sang neuf, en particulier en défense. Il faut dire que Christophe Galtier a besoin de renforts, lui évolue avec trois centraux. Marquinhos, Sergio Ramos et Presnel Kimpembe ne pourront pas disputer la totalité des matches du PSG dans une saison marquée par la Coupe du monde à partir de novembre, obligeant Luis Campos à s’activer. Le dossier Skrinar est le gros échec de l’été au PSG. Source 10Sport En gros, voici les relations entre Nasser et Steven: Concernant notre défenseur, sur son compte Instagram officiel, le club a partagé une photo lors de la dernière séance d'entraînement de l'équipe en vue du match contre la Lazio. Traduction alex_j via Sempreinter.
  10. C'est une information en provenance du Corriere Dello Sport: "Pour la première fois depuis son arrivée au stage d'entraînement, Milan Skriniar s'est entraîné avec ses coéquipiers, sous les ordres de Simone Inzaghi qui est même prêt à le titulariser face aux Gones!" Révélation du Corriere Dello Sport Lady Skriniar: "lorsqu'on lui demande si elle aime la Juventus" Elle répond catégoriquement : "Je déteste la Juventus". "L'ancien joueur de la Sampdoria s'est entraîné, hier, avec ses coéquipiers pour la première fois après la blessure à la cuisse dont il a été victime en équipe nationale. Si celle-ci ne lui pose plus de problème, Simone Inzaghi l'emmènera dans ses valises direction à Cesena et l'alignera durant quelques minutes contre Lyon." "Sur son avenir, des rumeurs ont circulé hier sur une rencontre prévue aujourd'hui entre l'Inter et le Paris-Saint-Germain: Du côté de la Viale della Liberazione, les démentis sont secs, mais les négociations avec le champion français, bien qu'en stand-by depuis un certain temps, ne doivent pas être prises comme un arrêt définitif: Nasser Al-Khelaifi dispose des fonds pour faire trembler le Staff Technique qui ne veut pas renoncer à son numéro 37, tout comme Simone Inzaghi qui est prêt à "s'enchaîner à la Pinetina" en cas de transfert." "Skriniar a déjà une proposition de renouvellement en main, à hauteur de 5 millions plus des bonus par saison jusqu'en 2027, et le salaire pourrait à nouveau être venu à la hausse. S'il est toujours Nerazzurro après le 1er septembre, son autographe y apparaîtra très rapidement". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, Steven Zhang et Giuseppe Marotta ne comptent pas fléchir d’un seul millimètre et pour la Gazzetta Dello Sport, l’Inter ne reculera pas devant le minimum syndical : Non à moins de 70 millions d’euros cash pour vendre Milan Skriniar! Et le comportement du Paris-Saint-Germain est latent, au point d’avoir posé un ultimatum au club de la Capitale : "Si aucune relance ne vient à être présenté, le Club Nerazzurro lui-même se sentirait le devoir de chercher d’autres solutions en sortie, avec peut-être toujours le secteur défensif ou des ailiers qui s'en verrait impacté, avec peut-être même que les noms de De Vrij et de Dumfries qui y seraient liés." En effet, la Direction Nerazzurra et le joueur slovaque en ont marre de mijoter : "Skriniar est d’ailleurs attendu ce dimanche au stage d’entraînement à Appiano Gentile." Deux Bêtes pour le prix d’une ? L’Inter est également pressée de finaliser la transaction menant à Bremer: En effet, une rencontre officielle a eu lieu hier avec le Torino, avec d’un côté Piero Ausilio, de l’autre Vagnati: "Si rien n’a été résolu, cette entrevue a servi surtout à définir les contours de l’opération. On parle d’une possible insertion, d’une contrepartie technique liée au nom de Casadei que l’Inter ne souhaite pas vendre à titre définitif. Mais à présent, les Nerazzurri ont poussé sur l’accélérateur, une nouvelle rencontre, encore à programmer, avec le Club Granata est prévu pour la semaine prochaine. Marotta veut accélérer afin d’éviter de voir d’autres clubs s’insérer dans la négociation menant à Bremer." Simone en remet une couche C’est une révélation de Don Balón : "Malgré la pression du Paris Saint-Germain, les chances de voir Milan Skriniar rejoindre l'ombre de la Tour Eiffel s'amenuisent. Un mur Nerazzurro c’est cette fois érigé à la Viale Della Liberazione, où les Parisiens semblent avoir trouvé une opposition significative au départ du Slovaque lors de cette fenêtre de mercato : Milan Skriniar est considéré comme indispensable au jeu par Simone Inzaghi, et fondamental dans le système de relance de l'équipe milanaise. Simone Inzaghi, l'entraîneur des Nerazzurri, aurait poussé la direction à rompre les discussions entre les deux clubs, brisant ainsi l'envie d'Al-Khelaïfi, qui devra probablement se tourner vers d'autres profils même s'il ne jette pas totalement l'éponge." Appréciez-vous le comportement de Simone Inzaghi ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. C’est une information de la part de la Gazzetta Dello Sport : Si Milan Skriniar EST le joueur qui semble destiné à quitter l’Inter, le duo formé par Piero Ausilio et Giuseppe Marotta ne compte absolument pas le brader "Rien à faire, un nouveau non sec est arrivé de la part de la Viale Della Liberazione : Skriniar ne partira uniquement que pour une offre indécente et sans contrepartie technique et sous cet aspect, la position de Giuseppe Marotta et Piero Ausilio est catégorique. La négociation est toutefois entrée dans le vif définitivement et, même si l’Inter fait face à une semaine chargée, une nouvelle relance parisienne officielle est attendu pour demain, voir après-demain. Probablement que celle-ci sera celle qui permettra de débloquer l’affaire et de satisfaire toute les parties." "Paris a besoin d’un Top Player en défense et Skriniar répond à cette demande, l’Inter, avec sa vente, aura droit à une bouffée d’oxygène qui lui permettra de programmer un futur proche avec bien moins d’anxiété. Le Slovaque lui-même a compris ce qu’est l’opportunité unique d’être parisien, aussi en percevant un salaire pharaonique dans le club d’Al-Khelaifi qui est prêt à lui garantir pour le prochain quinquennal 7,7 millions d’euros, bonus à ajouter." Comprenez-vous la fermeté de l’Inter dans la négociation ? Selon vous, le PSG pliera-t ’il ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le Paris Saint-Germain serait observé de près par l'UEFA au sujet de sa gestion financière. Plusieurs éléments des comptes parisiens interrogeraient l'instance, qui demande des explications imminentes à Nasser al-Khelaifi. Javier Tebas aurait-il créé un ouragan sur la Capitale ? Le Président de la Liga crie sur tous les toits depuis des années que le Paris Saint-Germain ne respecte pas le fair-play financier. Or, il semblerait que l'UEFA l'ait entendu. L'Equipe annonce que le PSG est désormais suivi de près par l'Instance de contrôle financier des clubs. Elle aurait demandé de nombreux documents et réponses au PSG ces derniers jours. Une amende en prévision pour le PSG ? Une fois que Paris aura précisé sa démarche, une procédure pourrait être ouverte ou non. L'écurie de la Capitale doit ainsi prouver sa bonne foi et que sa gestion ne dépasse pas les limites fixées par le FPF. L'ICFC attendrait encore ces garanties et presserait le champion de France de les rendre rapidement. Si les chiffres s'avéraient mauvais, l'UEFA pourrait sanctionner le club comme en 2018. Ce serait certainement sous la forme d'une amende de plusieurs dizaines de millions d'euros ou d'un contrôle des dépenses. Réponse dans quelques semaines pour la direction parisienne. Par Olivier Halloua - 90min.com Confirmation de l'AFP "La Ligue espagnole de football a confirmé mercredi qu'elle avait déposé des plaintes auprès de l'UEFA contre le Paris Saint-Germain et Manchester City qui "enfreignent continuellement le règlement actuel du fair-play financier. La Ligue espagnole de football a bien déposé une plainte auprès de l'UEFA visant les conditions du transfert d'Erling Haaland à Manchester City une autre visant la prolongation de Kylian Mbappé au PSG, deux clubs qui, selon elle, "enfreignent continuellement le règlement actuel du fair-play financier"." "La plainte contre City avait été déposée en avril, tandis que celle contre le PSG l'a été "cette semaine", a confirmé, mercredi 15 juin, la Liga qui a ajouté qu'elle allait continuer à intensifier les actions en justice contre les deux clubs soutenus par l'État. Pour se faire, elle s'est adjoint les services d'avocats en France et en Suisse "dans le but d'entreprendre des actions administratives et judiciaires devant les instances françaises compétentes et l'Union européenne dès que possible", peut-on lire dans son communiqué. En Suisse, la Liga "étudie différentes options de représentation" pour enquêter sur les "possibles conflits d'intérêts" de Nasser Al-Khelaifi, qui est à la fois président du PSG, responsable de BeIN Sports, propriété du Qatar, dirigeant de l'Association européenne des clubs et membre du comité exécutif de l'UEFA. "La Liga considère que ces pratiques altèrent l'écosystème et la durabilité du football" "Le patron de la Liga Javier Tebas est l'un des critiques les plus virulents des clubs soutenus par des États, à savoir le Qatar pour le Paris SG et les Emirats arabes unis pour Manchester City, qui détournent selon lui le fair-play financier établi par l'UEFA et déséquilibrent la concurrence sportive et économique. Manchester City a remporté la course pour acheter Erling Haaland au Borussia Dortmund après avoir payé la clause libératoire de l'attaquant à hauteur de 60 millions d'euros, mais le montant total de l'opération, y compris le salaire et les honoraires des agents, pourrait dépasser les 275 millions d'euros selon la presse." "Le Paris Saint-Germain versera de son côté à Kylian Mbappé un salaire annuel compris entre 40 et 50 millions d'euros, après que le Français a choisi de rejeter le Real Madrid et de signer un nouveau contrat de trois ans avec le club parisien. Le PSG a subi une perte de 224,3 millions d'euros au terme de la saison 2020/2021, en hausse de 80% par rapport à l'année précédente, a indiqué le rapport annuel de l'autorité financière du football français (DNCG) au début du mois." "La Liga considère que ces pratiques altèrent l'écosystème et la durabilité du football, nuisent à tous les clubs et ligues européens, et ne servent qu'à gonfler artificiellement le marché, avec de l'argent qui n'est pas généré dans le football lui-même", peut-on lire dans le communiqué de la ligue espagnole. Le FC Barcelone a fait état d'une dette d'un montant d'1,3 milliard d'euros en février dernier alors que celle du Real Madrid, qui inaugurera son stade Santiago-Bernabeu rénové en 2023, avoisine les 900 millions d'euros, selon plusieurs médias espagnols." ®AFP
  14. L'Association européenne des clubs (ECA) a approuvé les récentes décisions prises par l'UEFA à l'encontre des clubs et partenaires commerciaux russes. L'ECA a aussi décidé de suspendre ses membres russes, en protestation contre la guerre en Ukraine. À l'instar de l'UEFA, qui a suspendu tous les clubs russes de ses compétitions en raison de la guerre en Ukraine, l'Association européenne des clubs (ECA) a également décidé de suspendre tous ses membres russes, avec effet immédiat. L'ECA, présidée par Nasser Al-Khelaïfi, a aussi approuvé la fin du partenariat commercial avec Gazprom, ce mardi lors de sa première réunion en 2022, organisée à Londres. Le conseil d'administration s'est par ailleurs engagé à poursuivre tous les efforts pour fournir le soutien nécessaire aux clubs ukrainiens et leurs joueurs durant cette période difficile. Cette question et toutes les autres, qui ne sont pas liées à cette actualité dramatique, seront abordées lors de la prochaine assemblée générale, programmée les 28 et 29 mars à Vienne, en Autriche. D'après la presse britannique, Aleksander Ceferin, qui dirige l'UEFA depuis 2016, souhaiterait rompre le contrat qui la lie avec le géant de l'énergie russe Gazprom, partenaire officiel de la Ligue des Champions depuis 2012. La grande instance du football euroopéen se serait entretenue avec ses avocats pour accélerer la fin de cette collaboration, qui avait pourtant été prolongée pour trois nouvelles saisons et un montant avoisinant les 40M € en mai dernier. A noter que le club allemand de Schalke 04 a également rompu le contrat avec Gazprom, sponsor du club de Gelsenkirchen depuis 2007. Le bras de fer continue entre la Russie et l'UEFA, qui a déjà délocalisé au Stade de France la prochaine finale de Ligue des Champions, initialement prévue à Saint Petersbourg. Source l'Equipe.
  15. En effet, si Achraf Hakimi s’est envolé pour la Capitale parisienne où il y a réalisé la traditionnelle visite médicale et paraphé son contrat qui le liera au club français jusqu’en juin 2026 accompagné d’un salaire de 8 millions d’euros plus bonus, l’Inter, malgré un sacrifice très douloureux va pouvoir aborder le mercato à venir "plus" sereinement Révélation de La Gazzette Dello Sport Selon la Rosea, il était nécessaire de disposer de 70 millions d’euros d’actif pour donner de l’oxygène au compte "Et le sacrifice d’Hakimi devrait être l’unique si l’on pense qu’Al-Khelaifi a mis sur la table des dirigeants interistes 68 millions d’euros cash." Cinq autres millions seront versés dans les caisses, lorsque le joueur aura atteint certains objectifs personnel et d’équipe, comme la victoire en Ligue des Champions par exemple. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. En effet, 15 ans après le scandale du Calciopoli, la Vielle Dame pourrait prendre cher à la suite d’un nouveau comportement malaisant d'un membre de sa Direction, en l'occurrence son actuel Président Andrea Agnelli..... Selon Football Italia, En effet, le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, aurait appelé tous les présidents impliqués dans la Super League Européenne, tous, sauf le numéro un de la Juventus : Andrea Agnelli. Se sentant trahi les rapport sont désormais glaciaux entre les deux parties. De plus et selon TuttoSport, Karl-Heinz Rummenigge a confirmé ne pas avoir contacté Agnelli, mais qu’il croyait au dialogue pour s’en sortir ensemble. Interviewé par Bein Sport, le Président de l’UEFA fait également passer un message très clair : "Les douze clubs engagé dans cette compétition ont commis une grosse erreur et je les ai prévenu de ne plus jamais tenter de nouveau cette stupide idée." Karl Heinz Rummenigge, Hans Joachim Watzke et Nasser Al-Khelaifi "Ils auraient facilement pu dire : Je vais m’unir à la Super League, je ne suis pas intéressé par les autres clubs, le football ne m’intéresse pas. Mais ils ont enseigné à de nombreuses personnes, dans le monde du football, ce qu’est l’Honneur." Ce jour, la sanction tombera vis-à-vis du dernier bastion italien à reconnaitre la Super League : Sera-t’elle morale, financière ou sportive… ou visera-t ’elle plus particulièrement le Président isolé italien ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...