Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'neymar'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. Adriano se connecte et discute avec Christian Vieri pour le premier épisode du 'Bobo Vieri Talk Show'. Voici ses mots. Comment vas-tu ? Tu souhaites devenir coach ou manager ? Je pensais que tu allais à Flamengo pour aider... Que signifie jouer pour Flamengo ? Y as-tu gagné un titre ? Tu n'as aucune idée de la force avec laquelle Adriano a tiré, le ballon est devenu ovale. Tu te souviens du but contre Chievo ? Te souviens-tu du but contre l'Udinese ? Tu ressemblais à Maradona quand tu dribblais tout le monde... Tu as marqué le plus beau but contre le Real Madrid lors d'un match amical. Il imperator Adriano y est né. Je n'ai vu personne tirer plus fort que toi, peut-être Batistuta... Suis-tu l'Inter ? Que penses-tu de Thuram? Lautaro est parmi les meilleurs en Europe. Comment t'es tu entendu avec Ibrahimovic ? Ibra a dit que tu étais parmi les joueurs les plus forts avec lesquels il ait jamais joué. As-tu encore eu des nouvelles de Martins ? Que penses-tu d'Ancelotti comme sélectionneur du Brésil ? Que ferez-vous sans Neymar pendant un an ? Y a-t-il des attaquants brésiliens forts qui méritent d'être mentionnés ? Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. Carlos Augusto s’est livré à DAZN sur son arrivée dans le Club Vice-Champion d’Europe à l’occasion du programme 1vs1: "L’Inter a comme objectif de toujours gagner dans toutes les compétitions, nous tenons à la Seconde Etoile, mais aussi à la Coupe d’Italie et à arriver le plus loin possible en Ligue des Champions : C’est une équipe comme ça, nous voulons tout gagner, tout le temps." "Nous avons bien débuté, le Groupe et le Staff m’ont tant aidé afin de m’habituer à ce nouvel environnement: Ils l’ont fait de la meilleure des façons et je suis très heureux de venir en aide à mes équipiers : Nous sommes en Famille où tout le monde s’entraide et c’est pour cela que tout va pour le mieux." Pourquoi avoir justement choisi l’Inter ? "Parce que c’est une grande équipe, quand j’étais au Brésil je regardais toujours ses matchs, elle jouait la Ligue des Champions comme je le voulais et je pense aussi, pour cette raison, que j’ai fait le bon choix." Qu’avez-vous ressenti lors de votre première entrée au Giuseppe Meazza avec ce maillot ? "C’était incroyable, j’étais sur le banc à regarder les Tifosi, tout était extraordinaire, je crois que ce sera une rencontre dont je me rappellerai toujours." Avec qui es-tu le plus lié ? "Je parle énormément avec Frattesi, nous avons déjà joué ensemble à Monza, quand la nouvelle est sortie sur mon arrivée à l’Inter, il m’a écrit immédiatement! Je parle surtout avec lui, mais j’aime aussi le faire avec tout le monde, j’aime me sentir bien avec tout le monde." Quel est ton rapport avec Inzaghi et que te demande-t ’il ? "Inzaghi est un entraineur qui t’aide à grandir, il est toujours très proche de toi, il te parle toujours, il te soutient et il tient le groupe toujours uni : Il m’a énormément aidé en ce début de saison : Je cherche toujours à m’améliorer et il est toujours là, à m’aider : Avec lui, je sais que je peux grandir, il m’a demandé immédiatement de m’attaquer à l’aspect pratique du jeu de l’Inter, dans la ligne de cinq, pour que je comprenne certaines choses." A quel point les choses ont changé depuis votre arrivé à Milan ? "Lorsque j’ai signé à l’Inter, j’étais à la maison avec mon père et je pensais à la rapidité dont les choses s’étaient passées, c’était un plaisir : C’était aussi mon rêve de jouer dans une grande équipe, mon père était très content, tout comme moi je l’étais, j’espère continuer sur cette voie et à bien faire." Comment a évolué ta carrière avec ce poste ? "Jusqu’à mes 15 ans, j’étais un ailier offensif, ensuite un attaquant et par la suite un latéral. Lorsque j’ai débuté en équipe première, j’ai dû m’adapter à jouer en défense centrale, vraiment, avant de repartir sur l’aile. Au Brésil, on disait que j’étais un latéral défensif, ensuite, lorsque je suis arrivé en Italie et tout a changé. A présent on parle de moi comme d’un latéral offensif." "Je dirais que j’aime bien alterner les deux phases, cela me permet d’être encore plus heureux: Je suis un ailier au milieu du terrain, mais je suis capable d’évoluer à d’autres postes pour donner un coup de main à l’équipe." "J’ai toujours rêvé d’être footballeur, je n’étais pas bon à l’école et mon père m’a alors inscrit dans une école de football, et à 11 ans je suis allé au Corinthians. La première fois que j’avais fréquenté cette école de football j’avais voulu arrêter, mais mon père m’avait dit que si je ne devais pas professionnel, que j’irais travailler avec lui, il est comptable et ma mère enseignante. Je pense que j’ai très bien fait de rejoindre l’Italie et Monza car cela m’a appris à grandir et à comprendre le Calcio : L’Inter est aussi le choix juste." Qui t’as découvert ? "J’ai été repéré par Filippo Antonelli, le Directeur de Monza. Ensuite, j’ai parlé avec Galliani, je leur en suis reconnaissant car ils m’ont tant aidé: Je suis arrivé l’année du Covid, j’étais seul, mes parents ne pouvaient pas venir en Italie et Galliani a été comme un père pour moi, je lui ai dit. Berlusconi était aussi un Président très proche de l’équipe, il aimait le football. Je suis très triste qu’il n’est plus là, j’ai fait des photos avec lui et c’était un plaisir de l’avoir connu. Lorsqu’il me voyait, il me disait toujours : "C’est un ailier qui sait faire toute l’aile, c’est notre locomotive" : Il disait toujours ça, c’était vraiment une personne extraordinaire." Sais-tu qui est Roberto Carlos ? "C’était un joueur dévastant, j’étais très jeune lorsqu’il était venu jouer ici, je regardais Marcelo. Mais j’ai regardé aussi tous les Brésiliens qui ont joué ici à l’Inter : Roberto Carlos, Adriano, ils sont nombreux : Julio Cesar, Lucio aussi…" La concurrence avec Dimarco ? "Je pense qu’elle est bonne pour nous deux, il réalise d’excellentes prestations: C’est un grand joueur, nous parlons toujours ensemble. Je veux aider l’équipe, être prêt à donner le maximum et lorsque je reçois une opportunité, je dois en profiter." Questions courtes et réponse courtes Ton plus mauvais souvenir... "Celui de ne pas avoir su monter en Serie A lorsque de ma première année avec Monza. Mon plus beau souvenir est mon premier match au Meazza avec le maillot de l’Inter." De qui aimerais-tu recevoir le maillot ? "Neymar, il est brésilien." Le Meilleur ailier actuellement... "Dimarco qui réalise d’excellentes prestations." L’entraineur qui a marque un tournant... "Palladino car il m’a laissé la liberté de choisir mon propre poste et d’attaquer, tout en devant être attentif lors des phases défensives." Où aimerais-tu jouer ? "J’aimerai jouer au Bernabeu et je reste fier de mon tout premier match, disputé en équipe première, lorsque je vivais au Brésil." Loisirs... "Sur Playstation, j’aime aussi jouer à Call Of Duty." Italie ou Brésil ? "Entre les deux équipes nationales, je rêve de l’Auriverde". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. L'ancien défenseur légendaire de l'Inter, Marco Materazzi, estime qu'il serait resté à l'Inter dans la position où se trouve Milan Skriniar plutôt que de partir rejoindre le Paris Saint-Germain. S'adressant au diffuseur français Canal +, tel que rapporté par FCInterNews , l'ancien défenseur a fait valoir que Skriniar n'obtiendrait jamais le même genre d'amour des fans du PSG que des supporters des Nerazzurri, notant que même Lionel Messi se fait parfois huer par les fans du Parc des Princes. Skriniar a pris la décision de quitter l'Inter lorsque son contrat avec le club expire fin juin. Le joueur de 28 ans semble avoir été convaincu par les offres du PSG, qui sont non seulement supérieures à ce que les Nerazzurri avaient proposé, mais le verront également jouer aux côtés de certaines grandes stars européennes telles que Messi, Neymar et Kylian Mbappe. Cependant, du point de vue de Materazzi ancien défenseur légendaire, cela peut ne pas suffire. Le vainqueur de la Coupe du monde 2006 a suggéré que la façon dont les fans traitent les joueurs est également un facteur déterminant, et que pour lui, il ne pouvait pas imaginer quitter l'Inter pour rejoindre le PSG dans la position où se trouve Skriniar. "A sa place, je serais resté à l'Inter". "Je l'ai dit publiquement : 'Rappelle-toi comme les supporters de l'Inter t'aimaient, je ne sais pas si tu auras le même genre d'amour à Paris même si j'espère que tu l'obtiendra". "Regardez simplement ce qui se passe avec Messi", faisant référence à certains sifflements que l'Argentin a reçues des ""fans"" du PSG, "et c'est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire." À propos de Skriniar, Materazzi a déclaré : "C'est un excellent défenseur, pas tout à fait de la plus haute qualité, mais quand il s'applique, il est extrêmement bon dans un contexte défensif collectif." "Il s'est beaucoup amélioré", a ajouté l'ancien défenseur, "il est devenu indispensable et à été capitaine de l'Inter." Matrix a Raison, Il Va Vite Le Regretter Et Tant Mieux! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  4. Interviewé par Telelombardia, Fabrizio Biasin, journaliste Nerazzurro, s’est livré aussi bien sur l’éventuel retour d’Achraf Hakimi, que le départ pour la Juventus de Giuseppe Marotta Pour Achraf "Il n’existe aucune possibilité, je crois qu’en ce moment d’absence de nouvelles sur le mercato, tout a un peu de valeur, même ce qui n’est pas crédible. Ensuite, tu veux y croire vu ce qu’il s’est passé avec Lukaku. Mais ce sont des situations totalement différente : Hakimi sera bien resté, mais il est dans une équipe qui lui offre 8 millions d’euros et il n’y a aucune possibilité de raisonner sur quelque chose de ce genre." "Lukaku était en rupture totale alors qu’Hakimi ne voulait que le bien de l’Inter, et il n’est pas honteux du Paris-Saint-Germain : Il préférerait jouer comme il jouait à l’Inter, mais il évolue avec Messi, Mbappé et Neymar et dispose d’un contrat de longue durée." Pour le Padrino "Je peux vous dire que j’ai entendu parler aujourd’hui du départ de l’Inter de Milan Skriniar, de Denzel Dumfries et de Giuseppe Marotta en janvier. Ce ne sont pas des choses qui se passe en janvier, ça aurait dû être en juin. Mais je reste convaincu que la Juve a fait une tentative pour Marotta vu qu’il a démontré être le meilleur et que, si tu dois aller recruter quelqu’un, tu vas tenter de prendre le meilleur." "En ce moment, je peux vous dire que j’ai respecté mon métier et que je l’ai questionné et sa réponse état : "Je n’y pense pas" . Je ne sais pas ce qu’il se passera en mars, mais en ce moment sa réponse était accompagné par un "Absolument pas." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L'Argentine est arrivée en demi-finale de la Coupe du monde et Javier Zanetti exprime sa joie au micro de Rai Sport. Soirée incroyable, avez-vous pu dormir? "Non, assez peu, mais heureux! C'était une soirée de Coupe du monde. Cette Argentine est une équipe nationale compacte, après la première défaite contre l'Arabie saoudite, ces gars se sont encore plus unis. Beaucoup d'Argentins sont venus ici au Qatar parce que tout le monde a le même rêve de les joueurs." Quelle est l'importance du résultat de l'équipe nationale pour le pays ? "Beaucoup car nous sommes dans une période de grande crise sociale et éducative. Ce n'est pas facile de vivre en Argentine. Les gars veulent donner une grande joie au peuple argentin." À propos de Messi. "Il est beaucoup plus mature, un vrai leader. Tous les gars le suivent, il se rend compte que la Coupe du monde est spéciale et il donne tout." Êtes-vous déplacé? "Beaucoup, j'étais avec ma famille et mes amis. Après 2-2, mon fils pleurait, c'est pourquoi je voulais que l'Argentine passe." Sur le geste de Leo Perisic envers Neymar. "Seul le football vous donne ces émotions. Je comprends la déception de Neymar, eux aussi voulaient gagner la Coupe du monde. Je suis désolé pour lui, mais c'est bien que le fils de Perisic, qui a Neymar comme idole, soit allé le consoler." Traduction alex_j via FCInterNews.
  6. Achraf Hakimi, Antonio Conte et Romelu Lukaku : Trois personnages clés de l’Inter qui ont remporté le 19ème Scudetto de l’Inter. Trois personnalités qui, mis à part pour le Marocain, sont partis de l’Inter, empreint d’une "surdose de confiance en soi". Trois personnes qui font face à une traversée du désert L’analyse de la Repubblica Antonio Conte "Convaincu d’être appelé par le Real de Madrid, il a quitté l’Inter et a dénoncé, aux Interistes, l’insuffisance du projet. Il ne sera jamais appelé par Madrid. Il n’était plus convaincu par le fait de pouvoir gagner à nouveau avec une équipe qui, sur le Mercato, était dans l’obligation de se priver de certains joueurs de valeur. Actuellement, après avoir perdu quatre matchs sur les dernières rencontres disputées, il reconnait que son expérience est très frustrante et lorsqu’on le questionne sur l’Inter, il a toujours les yeux qui brillent." Achraf Hakimi "A Paris, il partage un vestiaire composé de champions comme Kylian Mbappé, Neymar, Lionel Messi et Sergio Ramos. Mais ses performances ne sont pas à la hauteur de celles proposées durant sa seule année milanaise. Une vidéo circule sur internet où en jouant au jeu oncle voit choisi justement comme équipe, l’Inter !" " Est-ce que Milan lui manque ?" Romelu Lukaku "Le géant belge est retourné à Chelsea l’été dernier attiré par un salaire montre et, selon ses dires, par le rêve de revêtir le maillot de l’équipe dont il rêvait étant enfant. Dans le football de Tuchel, pourtant, ses courses ne sont plus aussi décisives que lorsqu’il évoluait dans le jeu de l’Inter de Conte. Au-delà des statistiques, il n’a jamais été mis au cœur du projet technique de l’équipe." "Que Milan lui manque n’est plus un secret, lui-même a présenté ses excuses aux Tifosi de l’Inter vu la façon dont il est parti." "Cela confirme que tout l’or du monde ne suffit pas à vous apaiser de la mélancolie liée à la vie Milanaise, qui, si elle ne propose pas un décor tel celui de Rio de Janeiro, sait tout de même bien se faire regretter." Qui entre les trois accepteriez-vous de reprendre, si vous en aviez la possibilité ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, le Corriere Della Sera est revenu sur le fiasco entourant l’affiche tant attendue entre le Brésil et l’Argentine, qui a été interrompue, suite à des violations des règles anti-covid. En tout premier lieu, voici les informations retrancrites par l’AFP dans Libération "A peine cinq minutes après le coup d’envoi de Brésil-Argentine à São Paulo, des représentants de l’agence sanitaire brésilienne Anvisa et de la police fédérale sont entrés sur le terrain… et ont mis fin à la rencontre. La raison de leur courroux : la présence sur le terrain de trois des quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre, durement touchée par le Covid, et accusés de violer les protocoles anti-Covid. La Fifa a confirmé dans un communiqué que cette rencontre des qualifications pour le Mondial 2022 avait été "suspendue sur décision de l’arbitre", sans préciser si elle sera reportée ou non à une date ultérieure." "Les Argentins ont pourtant tenté de parlementer, mais ils ont fini par regagner le vestiaire, où ils sont restés pendant plus de trois heures, avant de finalement quitter le stade, une heure après la délégation brésilienne. Les joueurs de l’Albiceleste sont ensuite rentrés à Buenos Aires peu après minuit. "Ça fait trois jours qu’on est ici, pourquoi [les agents de l’Anvisa] ne sont-ils pas venus avant ?" avait auparavant demandé sur le terrain Lionel Messi, aux côtés de Neymar et des sélectionneurs des deux équipes, dans une vidéo de la chaîne argentine TyC." "Fausses informations" des joueurs argentins Selon l’agence sanitaire, Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) auraient omis de signaler qu’ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée. "A aucun moment nous n’avons été informés que (les quatre joueurs) ne pourraient pas jouer le match. Nous voulions jouer, et les Brésiliens aussi", a assuré le sélectionneur argentin Lionel Scaloni. Quelques heures avant le coup d’envoi, l’Anvisa avait pourtant annoncé dans un communiqué avoir recommandé aux autorités locales de l’Etat de São Paulo que les quatre footballeurs soient «placés immédiatement en quarantaine» pour avoir fourni de "fausses informations" dans le formulaire d’entrée au Brésil. Le président de la fédération argentine de football a pour sa part nié tout «mensonge» de la part des joueurs. Le communiqué de l’Anvisa faisait état d’un "risque sanitaire grave», interdisant aux joueurs de «prendre part à toute activité et de demeurer sur le territoire brésilien". Malgré cette décision, trois des quatre joueurs en question (Lo Celso, Martinez et Romero) avaient été alignés dans le onze de l’Albiceleste et avaient commencé le match. Episode lamentable Une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l’entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d’Inde ou d’Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19. Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le Covid-19, avec plus de 580 000 morts." Place au Corriere Della Sera : "L’Inter a des joueurs sud-américains dans son noyau, et les dernières rencontres internationales se tiendront à quelques heures de la reprise du championnat qui aura lieu ce week-end. En effet, le charter décollera de Buenos Aires après Argentine-Bolivie dans le courant de la nuit italienne allant de jeudi à vendredi, à son bord, on retrouvera 17 joueurs italiens. A 17h, la première escale aura lieu à Madrid, les italiens sont attendu à 20h. "Quelques heures plus tard, ils devraient tous être sur le terrain pour les matchs de championnat, pour autant que leurs entraîneurs décident de les lancer (croisons les doigts). C'est la dernière folie du football à l'heure du Covid : Pour récupérer quelques journées de qualifications pour la Coupe du Monde, la FIFA a placé trois matchs pour chaque équipe nationale dans cette fenêtre internationale et aussi dans la suivante, début octobre." "L'Inter attend quatre Sud-Américains : en plus de Lautaro et Correa, il y a Vidal et Vecino. Les Nerazzurri concernés, pour faire face à la Samp, auront une nuit supplémentaire pour récupérer du décalage horaire." Explications d'un "Marouane Fellaini" Réaction de la FIFA à Reuters La FIFA a déclaré avoir reçu des rapports d'officiels de match: "Les informations seront analysées par les organes disciplinaires compétents et une décision sera prise en temps voulu", a déclaré l'instance dirigeante du football mondial dans un communiqué." La Fédération argentine de football a déclaré que la FIFA avait donné aux deux associations nationales six jours pour exposer leur position. Situation difficile Gianni Infantino, dans une allocution vidéo à l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs, a déclaré que la situation rappelait les difficultés rencontrées pendant la pandémie. "Nous avons vu ce qui s'est passé avec le match entre le Brésil et l'Argentine, deux des équipes les plus glorieuses d'Amérique du Sud", a déclaré Infantino. "Certains officiels, la police, les responsables de la sécurité sont entrés sur le terrain après quelques minutes de jeu pour emmener certains joueurs - c'est fou mais nous devons faire face à ces défis, ces problèmes qui viennent s'ajouter à la crise du COVID." Alejandro Martinez, frère d'Emiliano, a déclaré que les joueurs devaient s'envoler d'Argentine vers la Croatie, qui est un pays de la liste verte du Royaume-Uni, plus tard dans la journée de lundi afin d'éviter la quarantaine obligatoire de 10 jours dans un hôtel lors du retour au Royaume-Uni d'un pays de la liste rouge: "Ils se rendront en Croatie pour y faire leur quarantaine, puis iront en Angleterre", a déclaré Alejandro à la station de radio La Oral Deportiva. "C'était la condition fixée par Aston Villa". La Fédération argentine de football (AFA) a déclaré que Martinez et Buendia avaient été libérés de l'équipe nationale, ce qui signifie qu'ils ne prendront pas part au match de qualification de jeudi à domicile contre la Bolivie. L'AFA a ensuite libéré les deux joueurs des Spurs, Lo Celso et Romero, en déclarant qu'"ils ne sont pas concernés par le match contre la Bolivie et peuvent retourner dans leur club". Le site Internet Football.london a déclaré que les deux joueurs des Spurs pourraient recevoir des amendes à leur retour en Angleterre, car ils ont fait le voyage sans l'autorisation de leur club. Villa et Tottenham se sont refusés à tout commentaire. Réactions de Gianni Infantino à Italpress : "Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux - Il est important de protéger à la fois les clubs et les équipes nationales, le football est un tout et nous devons essayer de trouver le bon équilibre. Nous devons faire quelque chose pour protéger la santé des joueurs et pour cela repenser le calendrier international. Nous avons besoin de la bonne volonté de tous, pour nous il n'y a pas de sujets tabous et la porte de la FIFA est toujours ouverte à toute proposition. Pour un football plus fort, nous avons besoin de l'aide de tous. En mars dernier, nous avons reporté les matches de qualification pour la Coupe du monde en Amérique du Sud à un moment crucial de la saison, afin de permettre aux joueurs de se reposer et de rester dans leur club." "Mais ces qualifications doivent être jouées et j'ai demandé à tout le monde, clubs, fédérations et gouvernements, de faire preuve de solidarité, de ne pas faire de discrimination, il s'agit aussi de soulager les pays qui souffrent et ne voient leurs meilleurs joueurs en action que lorsqu'ils sont en équipe nationale. Nous devons protéger la Coupe du monde, les qualifications et trouver le bon compromis, également en vue des fenêtres d'octobre et de novembre, pour surmonter cette situation particulière - a ajouté Infantino - Nous avons besoin de la compréhension des clubs : nous savons que nous ne pouvons pas rendre tout le monde heureux mais nous devons essayer de nous comprendre". Pensez-vous que Simone Inzaghi alignera son armada sud-américaine, après ce fiasco, ce dimanche à 12h30 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Après sa brillante campagne européenne, les performances de l'Inter suscitent toujours des réactions peu contrastées. Conte a-t-il fait sont temps chez nous? Voici les avis de Antonio Paganin, Andrea Stramaccioni et Paolo Ziliani. Antonio Paganin L'ancien défenseur de l'Inter Antonio Paganin a tapé sur Antonio Conte après l'élimination des Nerazzurri en C1 pour la troisième année consécutive. Voici ses déclas sur TMW Radio "Il n'y a pas de plan B et Capello l'a dit aussi! Lorsqu'un coach se présente dans la salle de presse, même s'il est difficile de rester calme, il doit expliquer les choses. Les fans à la maison veulent comprendre ce qui s'est passé. Conte fait défaut en matière de communication, qui est aujourd'hui une chose fondamentale. Personne ne nie le fait que Conte est un bon entraîneur, mais la communication est essentielle, mais il en va de même pour mettre son ego de côté et accepter la confrontation." "Il a mal traité Capello et Billò, ce n'était pas bien! Ils ont bien réussi en studio à le passer sous silence mais cette attitude n'est pas acceptable. Ceux de l'Inter devraient lui expliquer les choses." "C'est une équipe qui n'a gagné qu'une seule fois dans la phase des groupes. Taper sur les arbitres, la VAR sont des alibis pour justifier encore un autre flop. Nous l'avons vu avec la Juve, avec Chelsea et maintenant à l'Inter. Une finale de Ligue Europa ne suffit pas à justifier de jouer ainsi en Europe. Il ne lit pas le jeu, il a du mal à changer le jeu au cours du match." "Les remplacements étaient tardifs et Lautaro, même s'il était fatigué, n'aurait pas dû être remplacé, car il était l'un des rares joueurs dangereux qui aurait pu tuer le Shakhtar Donetsk dans les dernières minutes." Andrea Stramaccioni Notre ancien manager, Andrea Stramaccioni, a admis qu'il était dommage que l'Inter n'ait pas pu rejoindre la Juve, Lazio et Atalanta en 8e de la C1. Voici ses déclas sur Radio Sportiva. "C'est dommage d'un point de vue national car nous étions sur le point de faire quatre équipes sur quatre pour les huitièmes de finale, mais c'est surtout dommage pour l'Inter. Je suis convaincu du potentiel de cette équipe, Mercredi soir, seuls les buts manquaient. A plusieurs reprises l'équipe a été malchanceuse mais je pense que cette qualification leur a échappé lors des matches précédents. Il y a de l'amertume, l'équipe a été construite pour faire deux matchs par semaine." "Avec Christian Eriksen, l'intention était de faire venir un joueur qui donne à l'Inter la qualité qui lui manquait au milieu de terrain. Les fans peuvent être aigris par son entrée tardive sur le terrain, mais il est également vrai que l'Inter pouvait marquer des buts à chaque occasion." Paolo Ziliani Plus sarcastique, Paolo Ziliani a tweeté: "12 millions d'euros par saison (18 millions d'euros bruts) plus 40 millions d'euros de revenus perdus en raison de l'élimination dans les phases de groupes de la Ligue des champions (il y a un an et cette année, en plus du non reversement en Ligue Europa), Conte a coûté à l'Inter 116 millions d'euros à ce jour. Vous auriez pu acheter Neymar pour cela si vous le vouliez!" Est-ce faux?
  9. Interviewé à "El Món a RAC 1", Josep Maria Bartomeu, le Président du Fc Barcelone, est revenu sur l’actu mercato des Culés. Si nous avons renoncé à Lautaro Martinez ? "C’est mieux de parler de cela et du mercato à la fin de la saison." La clause libératoire expirera aujourd’hui... "Alors, elle expirera. Barcelone n’a pas un jour prédéfini pour réaliser les opérations de mercato qu’il se doit de faire. En ce moment, nous sommes concentré sur le fait de bien terminer la Liga et la Ligue des Champions." Un retour de Neymar ? "C’est très peu probable étant donné que la situation, dans tous les clubs européens, est très difficile." Messi blindé "Il a un contrat jusqu’en 2021 et nous avons l’intention de le prolonger. C’est le meilleur joueur de l’Histoire et je veux le conserver ici. C’est pour cela que j’ai parlé avec lui samedi dernier : Je n’ai aucun doute, il terminera sa carrière à Barcelone." Le Saviez-Vous ? C'est une révélation de Calciomercato.com : Si Lautaro Martinez souhaite partir il faudra la combinaison de deux éléments : Une offre scandaleuse devra être présentée à l’Inter Une déclaration forte accompagnée d’un comportement fort en provenance du joueur. Comprenez, que Lautaro parte au clash avec l’Inter pour demander sa cession La mise à prix est déjà connue, si Barcelone souhaite le recruter, la somme minimale à poser sur la table sera celle des 110 millions d’euros retranscrite dans la clause libératoire. La saga est loin d’être terminée... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...