Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'nike'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Le site Footy Headlines, qui tape toujours dans le mille, s’est livré sur les trois jeux de maillots de l’Inter pour la saison prochaine ! Place au Home Le Home présentera un schéma de couleurs frais et nouveau. Il combine les célèbres couleurs noire et bleue du club avec des logos jaunes: "Nous n'avons pas encore d'informations sur le design du maillot domicile "Nike de l'Internazionale 23-24. Il pourrait comporter des rayures classiques mais pourrait aussi introduire un nouveau look radical. Nous nous attendons à ce que l'écusson de l'Inter soit jaune/noir." Exemple de maillots comportant les trois couleurs. C'est la première fois que le nouveau logo de l'Inter (lancé en 2021) figurera sur un maillot domicile avec une texture jaune." "Nike lancera le kit Home de l'Inter 23-24 au début de l'été 2023, voire déjà en mai 2023." Le maillot Away L'Away présentera une combinaison de couleurs très simple : Le blanc et le bleu et celui-ci fait énormément penser au maillot de la saison 2006-2007: "Officiellement, les couleurs sont Blanc/Bleu de Lyon. Une troisième couleur pourrait être utilisée pour les détails et/ou les éléments graphiques. Le blanc est, comme son nom l'indique, le blanc standard de Nike, tandis que le bleu de Lyon a été utilisé pour le maillot Home de l'Inter pour la saison 2022-2023." Exemple de maillots comportant les deux couleurs. "Il reste à savoir si le maillot extérieur Nike Inter Milan 2023-24 comportera ou non une troisième couleur. Si tel est le cas, il s'agira très probablement de la couleur noire: L'Inter a eu de nombreux kits blanc et bleu dans son histoire. Le kit extérieur 2006-2007 de l'équipe avait pratiquement les mêmes couleurs que le maillot de la saison 23-24." "Le kit Away de la saison 23-24 pourrait être très similaire et devrait être disponible à l'achat à partir de juillet 2023." Place au Third "Nous pouvons divulguer les premières informations sur le nouveau kit de l'Inter Milan pour la saison 2023-2024: Celui-ci présentera une combinaison de couleurs classique mais peu commune pour les Nerazzurri: Il sera principalement orange." "L'orange n'est pas une couleur nouvelle pour l'Inter car Nike avait sorti des kits orange pour le club lors des saisons 2000-01 et 2001-02. Les deux kits n'ont pas été porté très souvent il y a 20 ans, donc et très peu de personnes savent d'ailleurs que l'Inter avait déjà porté des kits de cette couleurs." Exemple de maillots comportant ce coloris "En ce qui concerne le design et l'intensité de la couleur, nous n'avons pas encore d'informations. Nous nous attendons à ce que le maillot Third ait un design moderne, basé sur un modèle similaire à celui des kits de la saison 22-23." "Le Third sera lancé au milieu/à la fin de l'été 2023." Validez-vous ces toutes premières indiscrétions ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Calcio e Finanza a analysé les documents liés aux états financiers au 30 Juin 2022 d'Inter Média et Communication. Le journal nous livre les chiffres liés aux impayés de Digitalbits et explique que l’Inter recherche également des sponsors pour le naming entre autres. Digitalbits n'a pas versé à l'Inter les primes liées aux résultats de la saison dernière ainsi que les deux premières tranches des termes pour la saison en cours. C'est ce que l’Inter explique dans les documents liés aux états financiers au 30 Juin 2022 d'Inter. L'Inter fait ainsi le point sur le contrat avec Zytara Labs LLC, la société dirigée par Digitalbits. Dans le détail, le club explique que Digitalbits est devenu : le nouveau Official Global Cryptocurrency and Sleeve Partner, pour la saison de football 2021-2022 moyennant une redevance de 5 M€ et une redevance variable liée à aux performances sportives de l'équipe; le nouveau Global Main Jersey Partner pour les trois saisons sportives de 2022-2023 à 2024-2025 pour un montant total de 80 M€ (24 M€ à échéance 2022-2023, 26 M€ à échéance 2023-2024 et 30 M€ à échéance 2024-2025 ), en plus de la redevance variable liée aux performances sportives de l'équipe. À ce jour, cependant, Digitalbits n'a payé intégralement que la redevance de base de 5 M€ due pour la saison de football 2021-2022 et une prime de performance de 100 000 € pour avoir atteint à nouveau les huitièmes de finale de la Ligue des champions la saison dernière. Ils n'ont cependant pas encore été payés : des primes d'un montant total de 1,6 M€ prises en rapport avec le classement final en Serie A 2021-2022 et la victoire de la Coupe d'Italie 2021-2022; les deux premières tranches d'un montant total de 16 M€ (dont la première émise en Juin 2022 pour 8 M€) dues sur le montant de base de 24 M€ dû au titre de la saison de football 2022-2023. "En plus de ce qui précède, le partenaire n'a pas encore présenté le projet contractuellement envisagé relatif à l'intégration de l'écosystème numérique du groupe qui vient d'être renouvelé par notre club", ajoute l'Inter. Le Nerazzurri poursuit ensuite que "nous comprenons que la crise du secteur des crypto-monnaies, qui s'est aggravée au cours du deuxième trimestre 2022, a considérablement affecté la capacité du client à remplir ses obligations. Nous nous réservons toutes actions et recours pour protéger nos intérêts et droits contractuels et, dans l'intervalle, nous avons retiré de notre site les logos partenaires ainsi que sur les panneaux publicitaires et les maillots des équipes jeunes et féminines, tout en conservant, pour le moment, la présence du sponsor sur le maillot de l'équipe première." Cependant, comme l'a également expliqué Alessandro Antonello, l'Inter cherche déjà des solutions alternatives pour le sponsor du nouveau maillot. "La Société a déjà engagé toutes les actions nécessaires sur le marché en engageant diverses discussions pour la recherche d'un éventuel nouveau partenaire au travers de sa structure commerciale afin que le nouveau partenaire puisse prendre le relais dans les meilleurs délais. En ce moment nous avons de nombreux interlocuteurs, nous ne sommes pas encore dans la phase pour l’identification d’un secteur de produit spécifique. Le sponsor maillot est important, tous les partenaires qui viennent chez nous doivent faire des propositions concrètes. Il y a beaucoup de discussions ouvertes, on espère la clore au plus vite." De plus l'Inter recherche non seulement un nouveau sponsor principal pour le maillot mais également de nouveaux accords liés au sponsor de la manche, au maillot d'entraînement et aux droits de naming de la Pinetina. Dans le détail, en effet, l'Inter explique qu'actuellement pour la saison 2022-2023, elle a des accords commerciaux et liés à des sponsors qui rapporteront 46 M€ environ. Cependant, ces accords ne comprennent pas : le sponsor sleeve, étant un atout pour lequel un partenaire n'a pas encore été trouvé après l'accord pour la saison sportive 2021-2022 avec Digitalbits; il n'inclut pas les droits de naming du maillot d'entraînement et du centre sportif car il s'agit d'un actif pour lequel un partenaire n'a pas encore été trouvé après l'expiration du contrat avec Suning au 30 Juin 2022; ne tient pas compte du contrat actuellement en place avec Zytara Labs LLC en raison de l'incertitude actuelle sur la capacité du partenaire à payer les montants contractuels, comme expliqué plus haut. Les 46 M€ pourraient donc augmenter compte tenu des recherches en cours pour les sponsors maillot, de la manche et du centre d'entraînement/maillot d'entraînement. En 2021-2022, des sponsors du maillot, l'Inter a collecté 28,9 M€ de Socios, Zytara / Digitalbits et Lenovo, avec 12,5 M€ supplémentaires de Nike. Les autres sponsorings s'élevaient à environ 27 M€. Parmi les autres revenus prévus pour la saison 2022-2023, le club souligne qu'il attend un minimum de 72 M€ de revenus issus des droits TV de la Serie A, pouvant monter jusqu'à 92 M€ en cas de succès en championnat, en plus d'un minimum de 53 M€ (sanction de 4 M€ pour le FPF retirée) de revenus provenant des droits TV de la Ligue des champions. Traduction alex_j via Calcio e Finanza.
  3. Calcio e Finanza a publié le détail des comptes du bilan financier de l'Inter. Voici les chiffres. États financiers L'Inter a clôturé ses états financiers au 30 Juin 2022 avec une perte de 140,0 M€, soit une amélioration d'environ 105 M€ par rapport à l'exercice 2020-2021 qui avait clôturé sur une perte de 245,6 M€. Le chiffre d'affaires du club des Nerazzurri s'est élevé à 439,6 M€, contre 364,7 M€ pour l'exercice clos le 30 Juin 2021. Les charges ont diminué à 527,9 M€, contre 568,7 millions en 2020-2021. Il s'agit, net du chiffre lié aux plus-values, d'une gestion économique qui présente encore un fort déséquilibre entre les recettes et les charges liées à l'équipe (rémunérations, primes et amortissements) qui s'élèvent à 283 M€, représentant 86 % des revenus de base. Chiffre d'affaires Au total, l'Inter pour la saison 2021-2022 a enregistré 439,6 M€ de revenus, contre 365,7 M€ en 2020-2021. Le poste le plus conséquent est celui relatif aux droits TV, égal à 146 M€ de plus-values (189,7 M€ dans les comptes précédents, chiffre toutefois impacté par le report d'une partie des recettes de la saison 2019-2020 ), tandis que les revenus des ventes des joueurs se sont élevés à 108,9 M€, avec des plus-values de 105 M€, encaissées notamment sur les cessions de Lukaku (66,8 M€) et Hakimi (33,5 M€). Parmi les revenus commerciaux, 43,9 M€ sont liés aux parrainages maillot de Nike, Socios, Lenovo et Zytara-Digitalbits. Voici les recettes poste par poste: Recettes des appels d' offres : 41,7 M€ (0 € en 2020-2021) ; Revenus des sponsors, publicités et redevances : 81,7 M€ (101,9 M€ en 2020-2021) ; Revenus des droits TV : 146,5 M€ (189,7 M€ en 2020-2021) ; Revenus de gestion des ventes des joueurs et autres revenus : 108,9 M€, dont 105,2 M€ de plus-values (8,4 M€, dont 2,2 M€ de plus-values en 2020-2021) ; Autres revenus : 60,6 M€ (64,7 M€ en 2020-2021). TOTAL : 439,6 M€ (364,7 M€ en 2020-2021). Elles font apparaître une croissance évidente après la fermeture des stades lors de la saison 2020-2021. Il faut également rappeler que dans les derniers états financiers il y avait une part de revenus liée à la conclusion en juillet et août de la saison 2019-2020. Les coûts Les coûts budgétaires pour l'Inter ont diminué en 2021-2022 pour atteindre 527,9 M€, contre 568,7 M€ en 2020-2021. Dans le détail, l'essentiel des charges est lié aux salaires et traitements du personnel, à 248,4 M€ (contre 261,1 M€ en 2020-2021) et aux amortissements et dépréciations pour 168,7 M€ (209,1 M€ en 2020-2021). . Plus précisément, les seuls frais du personnel inscrit se sont élevés à 197,5 M€ (215,7 M€ en 2020-2021), dont 152,5 M€ au titre des indemnités aux joueurs (153,3 M€ en 2020-2021), 13 M€ au titre des honoraires des entraîneurs (33,3 en 2020-2021), 29,5 M€ de primes de résultat (26,0 en 2020-2021) et 2,4 M€ de droits à l'image (2,9 en 2020-2021). S'agissant des amortissements en revanche, ceux liés aux joueurs se sont élevés à 101,0 M€ contre 137 M€ en 2020-2021. Parmi les dépréciations, 16,5 M€ sont liées aux dépréciations de la valeur comptable de Eriksen, Vidal et Sanchez après la résiliation des contrats, tandis que 25,8 M€ sont liées au risque de mauvaises positions de crédit. Les autres charges comprennent celles des prestations égales à 64,3 M€, en hausse par rapport aux 51 millions de la saison précédente, principalement en raison de l'augmentation des charges liées aux agents, qui sont passées de 10,9 à 22,9 M€. Voici les coûts article par article pour la saison 2021-2022 : Coûts des matières premières, auxiliaires, consommables, biens : 5,2 M€ (2,2 M€ en 2020-2021) ; Coûts des services : 64,3 M€ (51,6 M€ en 2020-2021) ; Coûts d'utilisation des actifs de tiers : 12,7 M€ (12,5 M€ en 2020-2021) ; Frais de personnel : 248,4 M€, dont 152,5 M€ pour la rémunération des joueurs (261,1 M€, dont 153,3 M€ pour les joueurs en 2020-2021) ; Amortissements et dépréciations : 168,7 M€, dont 101,0 M€ pour les joueurs (209,5 M€, dont 137 M€ pour les joueurs en 2020-2021) ; Autres charges : 28,3 M€ (31,1 M€ en 2020-2021). TOTAL : 527,9 M€ (568,7 M€ en 2020-2021). Résultat net La différence entre le chiffre d'affaires et les coûts est ainsi égale à -88 M€, contre -203,0 M€ en 2020-2021. Le résultat avant impôt est de -136,6 M€ environ (avec un impact de 48,8 M€ de charges financières contre 33,4 M€ en 2020-2021), contre -239,4 M€ en 2020-2021. Le résultat net est de -140,0 M€ contre -245,6 M€ en 2020-2021. Dettes et capitaux propres Les capitaux propres consolidés au 30 Juin 2022 sont de -86,6 M€, contre des capitaux propres de +53,4 millions en 2021. Cependant, l'Inter a choisi d'exploiter une close liée à l'urgence Covid pour différer le règlement de la perte au cinquième exercice suivant celui clôturé, soit le 30 Juin 2027. Enfin, sur le front de la dette, le total des dettes a augmenté à 881 M€ (827 M€ au 30 Juin 2021), croissance tirée par le nouvel emprunt obligataire avec une dette obligataire de 407 M€ (344 M€ au 30 Juin 2021). La dette financière nette, en revanche, s'élève à -268 M€, contre -297 M€ au 30 Juin 2021, compte tenu de l'augmentation de la liquidité de 139,1 M€. Traduction alex_j via Calcio e Finanza.
  4. Le nouveau troisième kit célèbre une âme plus urbaine et lifestyle du club, ainsi que le lien avec la ville de Milan. Si un voyage a toujours un début et une fin, ce sont toujours les histoires qui définissent son parcours. Les kits 2022/2023 de l'Inter se terminent à Milan avec le lancement du troisième kit. Le retour du jaune. Une couleur présente dans l'histoire de l'Inter depuis sa fondation avec l'or, élément distinctif du logo conçu en 1908, et désormais également présent dans la nouvelle identité visuelle du Club. C'est le nouveau jaune, une couleur vibrante et lumineuse, introduite en 2021 qui fait son entrée sur le maillot de l'Inter. Cela est un signe de continuité avec les maillots utilisés par l'équipe tout au long de son histoire. Pour la onzième fois de l'histoire, l'Inter portera un maillot jaune. Rappelons nous que la première fois, c'était lors de la saison 1980-1981, puis dans les années 1990, au début des années 2000, et 2015-2016. Premier kit jaune 1980-1981 C'est une couleur qui fait partie de l'identité du Club mais qui représente également un signe fort de style, avec un lien profond avec Milan et sa communauté. L'ADN de la ville est célébré par le kit : à l'intérieur du col se trouve l'écriture Milano, tandis que les liserés bleus et noirs encadrent le jaune du maillot. Tout comme les bandes Home et Away, ce nouveau kit fait partie de l'initiative Move to Zero de Nike qui voit l'utilisation de matériaux alternatifs produits avec de faibles émissions de carbone. Les maillots ont été produits en utilisant au moins 95% de leur matériau à partir de bouteilles en plastique recyclées. Il s'agit d'un kit révolutionnaire qui combine performances de haut niveau avec philosophie de production ayant un impact environnemental réduit. kit jaune actuel bientôt disponible Le short et les chaussettes sont également jaunes. À l'intérieur du col se trouve l'inscription Milano . Les fans, leur passion, l'histoire et l'avenir. Le troisième kit est lié à la communauté Gen Z dans un mélange de sport et de mode. Le lancement est amplifié par la collaboration avec One Block Down, la plus importante exposition streetwear de Milan. Au cours des dix dernières années, One Block Down, grâce à son style distinctif, ses événements exclusifs et son contenu innovant, est devenue la plateforme la plus importante pour les nouvelles générations. Une vitrine sera consacrée à la troisième collection de maillots dans la boutique située près de la Piazza Duomo, l'une des boutiques de streetwear les plus visitées d'Italie. Le nouveau maillot est disponible dès aujourd'hui sur store.inter.it pour les utilisateurs enregistrés d'inter.it et dans les magasins physiques Inter Store de la Galleria Passerella et de San Siro, ainsi que dans le magasin Nike Corso Vittorio Emanuele. Il sera disponible chez tous les revendeurs agréés le 27 Octobre 2022. une belle collection de maillots jaunes Traduction alex_j via le site officiel
  5. Le troisième maillot 2022-2023 a fuité sur Footy Headlines, la couleur sera jaune fluo avec des bords noirs. Il y a de nouvelles fuites concernant le troisième maillot de l'Inter 2022-2023. Comme le rapporte le portail Footy Headlines, le troisième maillot devrait être jaune avec le logo en noir. Officiellement, par Nike, la couleur du maillot s'appelle 'Dynamic Yellow', un pantone également utilisé par le Brésil. Sur les manches les rayures noires seront accompagnées d'un liseré bleu clair. Cependant, il est peu probable que DigitalBits restera le main sponsor. Traduction alex_j via FCInterNews.
  6. La vente du kit extérieur pour la saison 2022/2023 de l'Inter commence aujourd'hui. Le monde est notre terrain de jeu. Et sur ce terrain de jeu nos champions s'expriment en portant nos couleurs. Brothers and Sisters of the World : Inter's Away Kit pour la saison 2022/2023 renforce le caractère international qui a toujours distingué l'ADN du Club. A partir d'aujourd'hui, le kit qui a fait ses débuts avec l'équipe A à l'occasion de la première sortie officielle de la saison à Lecce est en vente : les fans Nerazzurri pourront l'acheter sur la boutique en ligne et à l'Inter de San Siro et Milan Magasins. Le prix est de 90 €. Le kit Away se caractérise par la couleur blanche qui constitue la base du nouveau design, enrichie d'un imprimé couleur aqua clair représentant une carte du monde. L'esprit inclusif et l'ouverture sur le monde sont également renforcés par le lettrage "International" positionné à l'intérieur du col. Conçu pour correspondre à la palette de couleurs du maillot, l'écusson recoloré est positionné en correspondance avec Milan sur la carte, pour souligner une fois de plus le lien indissoluble entre l'Inter et sa ville. Le short et les chaussettes du nouveau kit sont plutôt blancs. Traduction alex_j via le site officiel.
  7. Si l'Inter renoue avec la victoire sur le terrain, le ciel au-dessus des Nerazzurri n'est que partiellement dégagé en dehors. Franco Vanni, journaliste de la Repubblica, fait le point sur la situation au niveau du sponsoring. Du côté des sponsors, l'Inter s'emploie à doubler les revenus de Nike qui ne fournit cependant pas suffisamment de maillots officiels pour répondre à la demande, par exemple, le deuxième kit n'est pas disponible à l'achat sur le site. Les dirigeants Nerazzurri sont sur le point de conclure avec un nouveau sponsor, Konami. Fin janvier, c'est la date limite pour résoudre l'affaire DigitalBits : le sponsor ne paie pas et l'Inter, qui n'exclut pas le clash juridique, cherche autour de lui pour le remplacer. En effet, à peine commencé l'accord entre l'Inter et DigitalBits est déjà mort dans l'oeuf. Rappelons que la société de crypto-monnaie avait conclu un accord pour devenir le principal sponsor de maillot à partir de cette saison. Le grave problème financier auquel l'entreprise est confrontée signifie qu'elle ne sera pas en mesure de payer le montant convenu et les Nerazzurri s'efforcent donc de les remplacer. Cependant, l'Inter espère toujours percevoir la tranche qui lui est due, et Janvier est la date limite pour cela. Après cela, le club pourrait intenter une action en justice contre DigitalBits. Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  8. Ivan Zamorano s'est exprimé sur Supertele, une émission DAZN. Il a évoqué plusieurs choses. Le début en Serie A. "Nous pensions tous que nous commencerions mieux, mais c'est l'Inter : il est difficile de trouver la bonne condition pour le fan." Le Scudetto perdu. "Oui, l'année dernière, nous avons perdu le championnat, Milan ne l'a pas gagné." Niveau mental. "Les deux Les défaites contre Milan et le Bayern ont eu un impact sur l'équipe, nous espérons continuer à gagner pour faire un bon championnat." Ronaldo. "Ronaldo était numéro un, c'est le meilleur attaquant qui ait jamais été sur un terrain de football." Le maillot 1+8 ? "Il n'y avait pas de problème car le 9 avait le meilleur du monde (Ronaldo, ndlr). Quand c'est le cas, il faut faire preuve d'humilité : j'ai demandé de faire 1 + 8 et Moratti a dit oui." Handanovic-Onana? "Inzaghi doit gérer ça, on ne sait pas ce qui se passe pendant la semaine : pour moi le gardien est le plus important sur le terrain et il a besoin de continuité. Changer souvent enlève aussi la sécurité de l'équipe." La polémique sur le but de Milik annulé dimanche soir. "Quand cela arrivait dans mon temps on parlait de faire justice hein..." L'histoire du maillot 1+8 A son arrivée en 1996 en provenance du Real, Zamorano opte pour le numéro 9. A l'été 1997, un phénomène arrive à l'Inter du Barça, Il Fenomeno, Ronaldo ou R9. Le brésilien arrive mais son numéro fétiche, le numéro qui lui colle à la peau, est sur le dos de Zamorano. Pour sa première saison au club, le génie brésilien choisira le numéro 10 et laissera le 9 à Zamorano. Mais Nike insiste pour que R10 redevienne R9. Zamorano, en grand seigneur et avec grande humilité, lui cèdera. Pas d'échange ? Non car Roberto Baggio a débarqué entre temps et on ne peut pas lui enlever le numéro 10. Zamorano se retrouve alors sans numéro, un peu bête. Sandro Mazzola, directeur sportif, lui émet alors l'idée de choisir deux chiffres dont la somme fait 9. Zamorano propose quelque chose d'encore plus atypique, rajouter un "+" entre les deux chiffres. La ligue italienne de football accepte et l'histoire du numéro 1+8 d'Ivan Zamorano est née. Source principale : https://www.vintagefootballarea.com/blogs/les-articles/ivan-zamorano-numero-1-8 Traduction alex_j via FCInter1908, connaissances personnelles et vintagefootball .
  9. Soit "Le Bordel Digitalbits" en français.... Un surnom donné par La Repubblica pour résumer, à juste titre, la situation entourant l’Inter et son Main Sponsor "Digitalbits" "S’il est seulement compliqué de démêler les entrelacements suite au changement de propriété du Milan qui est passé du Fonds d’investissement Elliott au RedBird de Gerry Cardinale, qui obtiendra du vendeur un prêt égal à la moitié de la transaction de 1,2 milliard d'euros, du côté de l'Inter, la situation est encore plus compliquée, avec le Suning qui est coincé par les contraintes du prêt de 275 millions d'euros octroyé par Oaktree, avec l’absence d'injection de fonds chinois de la part de la Famille Zhang, même si Steven, qui en est le Président et, n'a pas l'intention de l'abandonner, et le gâchis de la sponsorisation liée à DigitalBits." "La publicité sur les maillots de la marque de crypto-monnaie aurait dû rapporter au club 85 millions d’euros en quatre ans, celle-ci s'est transformée en monnaie virtuelle en raison du retard des paiements, et oblige la "Porta Nuova" à chercher spasmodiquement une alternative. " "Toutefois, aucun des candidats potentiels, parmi lesquels figurent certaines banques italiennes, n’est parvenu à trouver un accord, étant donnée que des sommes bien moins importantes ayant été présentées. Le délai estimé pour trouver une solution est d'environ deux mois et Nike, le Sponsor technique, est également très mécontent étant donné qu’il devient difficile, pour lui, d’écouler son stock de maillots estimé à 200.000 pièces déjà imprimés." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, si actuellement l’Inter cherche à trouver une solution qui limitera les dégâts pour tous, cela promet quoiqu’il arrive d’être sportif Révélation de Tuttosport "C’est une chose de retirer le nom DigitalBits du site officiel et des maillots des équipes de jeunes et féminines, suite au non-paiement de l’agence de cryptomonnaie. C’est en est une autre d’ôter le Main Sponsor des maillots de l’équipe premières à parti de la première journée de Serie A à Lecce: La Direction Nerazzurra traite avec les Manager de l’Agence, qui est en crise de liquidité, pour éviter de devoir en arriver à des interventions des plus drastiques." "Un autre point concerne une autre marque reprise sur les maillots des Nerazzurri, celle du sponsor technique Nike. Retirer l'inscription DigitalBits des maillots de Lukaku et de ses coéquipiers, a fortiori dans le cas d'un remplacement immédiat par un autre partenaire commercial ferait immédiatement perdre de la valeur aux dizaines de milliers de maillots déjà produits et, pour la plupart, déjà vendus, par la multinationale américaine avec DigitalBits sur la poitrine: Ce serait un problème considérable, d'autant plus au moment même où l’Inter est parvenu à trouver avec un accord de renouvellement avec Nike qui va courir de 2024 jusqu’en 2030 à hauteur d'une base fixe de 25 millions d’euros plus bonus, soit une partie fixe doublée, comparé à ce que Nike versait actuellement." "C'est pourquoi l’Inter cherche à éviter d'aller jusqu'à la mesure extrême face au non-paiement de DigitalBits. La tentative pourrait consister à concentrer tous les revenus convenus sur une seule saison, sur une base pluriannuelle, afin de conserver le nom sur les maillots jusqu'en juin prochain, puis de se séparer: Reste à savoir si DigitalBits dispose de la somme d'argent nécessaire, comme l'Inter l'a pensé, pour poursuivre ce plan." "Une autre variable est l'entrée d'un autre Main Sponsor, qui faciliterait le départ immédiat de DigitalBits, de sorte que l'impact des conséquences avec Nike serait également amorti: Il s’agit sans l’ombre d’un doute d’un saut dans le vide, suite à la décision au printemps 2021 d'abandonner Pirelli, en considérant les sommes versées par la multinationale milanaise trop bas, pour se tourner vers un secteur qui n’est pas toujours des plus fiable, comme celui représenté par les crypto-monnaies." L’Inter n’est pas la "seule victime" En effet, c’est une information en provenance de nos confrères de Fcinternews.it: "La problématique assez sérieuse qui entoure l’Inter et son Main Sponsor DigitalBits va bien au-delà des frontières Calcio et de la Botte. Des doutes subsistent sur les activités de la marque de crypto-monnaie et de sa société mère Zytara, ceux-ci avaient déjà été visé lorsque, il y a un an, le magazine en ligne InsightX a fourni à l'un de nos clients des informations dans un laps de temps raisonnable, sur la société : Le rapport a mis en évidence un certain nombre de problèmes majeurs de Zytara et de son fondateur, Al Burgio." "Les points d'interrogation portaient notamment sur l'éthique de la marque compte tenu de sa collaboration avec le chanteur et boxeur controversé Floyd Mayweather, sur la structure de gouvernance de la marque et sur les nombreux procès auxquels Burgio lui-même a dû faire face. Ainsi que des préoccupations concernant le nombre de sociétés de Burgio retirées des registres des sociétés pour non-conformité avec les lois de l'État et autres." "En 2020, notamment, une de ces sociétés, Fusechain Ltd, a été poursuivie par le gouvernement des îles Caïmans pour non-paiement du loyer de ses bureaux à George Town. En outre, trois sociétés associées à Zytara et constituées aux îles Caïmans avaient déjà été radiées par les régulateurs en 2019. D'autres sociétés entre le Nevada, la Californie et le Delaware lui ont été saisies entre 2005 et 2019. Au total, 11 sociétés associées à Burgio et Zytara ont été rayées, dont au moins deux ont été dissoutes ou déclarées insolvables pour non-paiement des impôts sur les sociétés. Enfin, en 2016, Burgio avait également été poursuivi pour rupture de contrat par un cabinet d'avocats qui l'avait représenté lorsqu'il a été poursuivi par une société de crédit hypothécaire en Californie pour des dettes impayées." Chaud…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. "Les contacts avec les avocats sont quotidien, l’objectif est de résoudre cette situation dans un court laps de temps, mais l’épine DigitalBits secoue le club de Steven Zhang qui était convaincu d’avoir trouvé un Main Sponsor important et qui risque, à la place, de devoir reprendre ses recherches…après le début de la saison..." - Le décor est planté pour le Corriere Dello Sport "Ce que vit la Direction Nerazzurra est similaire à un cauchemar : La valeur du maillot a explosé suite au renouvellement à en devenir avec Nike, mais DigitalBits risque de tout gâcher : D’autant plus qu’il a été confirmé par le club de retirer le nom de l’entreprise des maillots des Primavera et des formations féminine, sans oublier la disparition de la marque des panneaux publicitaires comme cela s’est déjà vu à Cesena." "La situation est grave et l'Inter en est consciente : Le risque que la marque disparaisse également des maillots de l'équipe première masculine est réel et il serait nécessaire de retourner sur le marché à la recherche d'un nouveau sponsor principal en ouvrant, simultanément, la voie à un procès. Il y a déjà des scouts en recherche informelles, mais quoiqu’il advienne, il faudra en premier lieu résoudre la situation actuelle, qui si elle n’impactera pas le bilan 2021/2022, impactera le bilan 2022/2023." "De 2022-23 à 2024-25, DigitalBits s'était engagé, en septembre 2021, à verser respectivement 23, 27 et 30 millions plus les bonus selon les parcours saisonnier. Si DigitalBits venait à devoir s’évaporer de façon définitive, la perte serait colossale." Il n’y a qu’à l’Inter que l’on voit ça: C’est aussi pour cela qu’on l’aime notre Bien-Aimée ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Trouver un héritier digne d’un sponsor historique comme Pirelli n’est pas une mission facile, la marque étant devenu quasiment partie-intégrante du maillot Nerazzurro, suite à un partenariat qui a duré 25 ans, et qui était l’un des plus long de l’Histoire du football mondial Révélation de Calcio&Finanza "En 2016 déjà, Erick Thohir, le Président d’alors avec fait les comptes avec cette difficulté: Entre la tentative d'arnaque "Etihad", l'Inter s’étant retrouvée dans les filets d'un faux intermédiaire de la compagnie aérienne qui avait mis sur la table une fausse proposition de 25 millions d'euros, et le manque d'alternatives, c'est finalement le renouvellement avec Pirelli jusqu'en 2021 qui avait eu lieu, mais avec des chiffres de base revu à la baisse. Si le maximum perçu pour la saison 2020/2021 , s’est élevé à 24,9 millions d'euros, cette somme est due aux Bonus, avec une partie des revenus qui a glissé du budget 2019/20 à celui de 2020/21 étant donné la conclusion de la saison 2019/20 entre juillet et août en raison du Covid-19." "La volonté de l’Inter était de parvenir à augmenter ses recettes, et donc la base fixe, indépendamment des résultats sur le terrain. Le minimum fixé devait être d’au moins 30 millions d’euros, un diktat établi directement par le Président Steven Zhang, qui a d’ailleurs refusé une offre estimée à 25 millions d’euros en provenance d’Hisense. L’objectif était clair : Atteindre ou dépasser le palier des 30 millions d’euros." "Dans les faits, la réalité était bien différente, avec l’Inter qui remportait le Scudetto 2020/2021, en le célébrant avec Pirelli sur le maillot, des nouveautés auront eu lieu en revanche, mais en juillet 2021. A tel point que Nike avait été contraint et forcé de présenter et de distribuer des maillots Nerazzurro de la saison 2021/2022 sans aucun sponsor, certains sont encore disponible sur le site officiel : https://www.nike.com/it/t/maglia-da-calcio-dri-fit-inter-2021-22-stadium-da-terza-NlDQS1/DB5899-011 ." "Fin juillet, le 21, Socios est intronisé :Déjà Main Sponsor de Valence, la plateforme de crypto-monnaie dédiée au football a posé 16 millions d'euros plus des bonus, avec un contrat de quadriennal particulier: Il était déjà prévu, qu'à la fin de la première saison, que Socios ne serait plus le sponsor principal, mais resterait en tant que "Sponsor global des droits publicitaires pour un montant annuel de 1 million d'euros", dans un accord auquel s'ajoute toujours le "Partage des revenus générés par la vente et l'échange des Fan Token", peut-on lire dans les documents du club." "Un nouvel accord a été conclu avec Lenovo, qui, entre-temps, avait été annoncé comme nouveau "partenaire technologique mondial" et sponsor secondaire du maillot d'entraînement. Mais il aurait également pu devenir Main Sponsor si l'Inter l'avait demandé plus tôt, il aurait fait office de sponsor principal, aurait déclaré Lenovo au moment de l'accord avec les Socios, et avec des chiffres encore plus élevés que ceux qui ont été avancés." "L'autre particularité est qu'en septembre 2021, l'Inter a également annoncé l'accord avec Zytara, qui à travers la marque DigitalBits est devenu le nouveau sponsor de manche. En outre, DigitalBits est devenu la "Crypto-monnaie mondiale officielle" et Zytara le "Partenaire bancaire numérique mondial officiel" du club." La valeur de l'accord ? "Plus que Socios : 85 millions d'euros plus des bonus dans un contrat de quatre ans, dont 5 millions d'euros la première saison et le reste réparti sur les années suivantes. Sans surprise, en effet, dès janvier 2022, l'Inter a confirmé que DigitalBits deviendrait le nouveau Main Sponsor, en remplacement de Socios à partir du 1er juillet 2022." "Socios est donc parti en juin, DigitalBits étant prêt à prendre la relève. Dès les premiers jours de juillet, cependant, des rumeurs ont émergé sur les difficultés de la plateforme fondée par Al Burgio : le 12 juillet, un article de Tuttosport a fait la lumière sur des premiers problèmes, mais le club Nerazzurro avait tout balayé d’un revers : Ce même 12 juillet, l'Inter dévoilait d’ailleurs son nouveau maillot, sur lequel est représenté le logo DigitalBits, sans toutefois que le nouveau sponsor principal soit annoncé en tant que tel. Au contraire, dans le communiqué de presse de lancement du nouveau maillot, il n'y a que ce passage : "L'innovation est aussi une valeur qui caractérise les partenaires du nouveau maillot, DigitalBits et Lenovo". Aucun commentaire, aucune autre déclaration." "Ainsi, nous arrivons aux dernières nouvelles, relancées par Il Sole 24 Ore : De nouveaux retards dans les paiements et le choix de l'Inter de masquer le logo DigitalBits du site de la section partenaire, alors que la Roma, qui l’a toujours DigitalBits comme sponsor maillot, ne signale actuellement aucune difficulté dans les relations et les paiements." "L’ordre actuel est de limiter la communication et la visibilité possible à DigitalBits même si celui-ci ne peut pas être caché sur le maillot. Toutefois, dans les tableaux d'affichage sur les lignes de touche à la fois à l'entraînement et en match, et sur tout autre choses, celui-ci est peu à peu. La confirmation est venue des images de la séance d'entraînement commune avec Pro Sesto des Nerazzurri de Simone Inzaghi." "Alors que lors du test contre Novara il y a une semaine, le logo DigitalBits ressortait, lors du match d'hier contre Pro Sesto, il n'y avait que la mention Inter avec le logo du club. Alors que du côté de l'Inter, on ressent de la nervosité, il se dit que les parties travaillent pour résoudre le problème " (c'est-à-dire qu'on attend de voir si la marque pourra payer ce qui lui est dû), du côté de DigitalBits/Zytara, on se concentre sur les différentes annonces, des annonces qui auraient pu avoir lieu ce 29 juillet, mais dont rien n’a été émergé lors d'un événement sur les crypto-monnaies organisé par DigitalBits à Monte Carlo." "Ce 29 juillet, la publication d'un livre blanc sur la stratégie future de la plateforme était attendue, mais elle a été reportée car des "annonces importantes" sont attendues. Cependant, DigitalBits n'a pas encore pris de position officielle sur la situation de l'Inter. Dans le groupe officiel Telegram, chaque demande d'information était rétrogradée en FUD, un acronyme utilisé principalement dans les chats et les forums qui dérive de l'abréviation de "peur, incertitude et désinformation", en substance la circulation de fake news pour frapper la crypto-monnaie." "Cette première phase a également été suivie d'une phase de bannissement de tout message ayant pour sujet l’Inter. La seule explication donnée sur les indiscrétions par l'un des Administrateurs, dont le lien avec la plateforme n'est cependant pas clair, à savoir qu’il n’y a aucune certitude que l’utilisateur qui gère la chaîne le fasse au nom de la société ou d’ employé) est la suivante : "Zytara est toujours le principal sponsor global de l'Inter et DigitalBits est toujours présent sur le maillot. Nous ne nous exprimerons pas au nom de Zytara sur la manière dont elle gère les relations avec ses partenaires. "Nous ne tolérons en aucun cas le FUD. En outre, nous ne pouvons pas répondre à toutes les rumeurs qui surgissent". "Ces dernières semaines, DigitalBits avait répondu à certaines questions générales des utilisateurs. Par exemple, on y lit : "Quels sont les revenus actuels de DigitalBits/Zytara ? Et quelles sont les prévisions pour l'avenir ? DigitalBits est une blockchain, tandis que Zytara construit aujourd'hui une application bancaire mobile du futur: Les deux projets sont gérés indépendamment et ont des objectifs différents. Toutefois, lorsqu'il s'agit de créer des produits et des applications sur une blockchain, Zytara s'engage à utiliser DigitalBits. DigitalBits Blockchain est une couche 1 qui crée une valeur économique basée sur le volume des transactions et la liquidité globale verrouillée ou pariée au sein du protocole." "En termes simples, avec le lancement du jeton Mainnet, DigitalBits sera désormais entièrement accessible à l'ensemble de la communauté tout en étant une blockchain fonctionnelle depuis plus d'un an, ce qui permettra à un grand nombre de nos partenaires de l'écosystème d'utiliser le réseau. Cela se traduira par des transactions qui créeront des frais et des revenus de protocole, de la même manière que toutes les blockchains créent des revenus." Au sujet du parrainage, il est également indiqué : "Pouvez-vous nous donner une idée de la manière dont le projet sera financé ? La Fondation DigitalBits dispose-t-elle de fonds suffisants pour payer les engagements de parrainage et financer le développement de la blockchain ? La Fondation DigitalBits ne paie aucun parrainage, tous les parrainages sont financés par Zytara." "Il n’est donc clairement pas repris ni fait part des difficultés de la plateforme que sur le fait que l'accord est en fait conclu entre Inter et Zytara. Alors, que se passe-t-il ? Pour l'instant, on attend. Si DigitalBits ou Zytara parviennent à respecter ses engagements, la relation se poursuivra évidemment. Sinon, mais ce n'est qu'un dernier recours, il n'est pas exclu que le logo de la plateforme soit également retiré du maillot de jeu. Ce qui est certain, c'est que les retards de paiement n'aident pas Inter sur l'aspect même où elle a eu le plus de difficultés ces dernières saison : Donc le plan économique, à savoir celui des liquidités." L’avis de Marco Bellinazzo La question concernant les retards de paiement de DigitalBits est devenue un cas réel: "Un autre effet secondaire négatif de l'impasse de paiement est que l'Inter ne peut pas signer d'autres accords lucratifs, tels que ceux avec Sorare (carte) et Onefootball (Nft) signés par d'autres clubs par l'intermédiaire de la Lega ou directement". Cela vaut également pour la Roma, un autre club avec lequel DigitalBits a conclu un partenariat." Nous dirigeons-nous vers une scission historique ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, l’Inter a dernièrement officialisé son nouveau maillot avec, en Main Sponsor, DigitalBits. Mais est-ce que ce partenariat est amené à durer dans le temps ? Car comme l’affirme l’Ansa, selon des sources très proches du club, le partenariat entre l’Inter et DigitalBits bat sérieusement de l’aile : "Depuis le 1er juillet, la marque de Cryptomonnaie est devenue le sponsor principal repris sur le maillot de l’Inter, en remplaçant Socios, après avoir signé un accord à l’été 2020, pour un versement de 85 millions d’euros répartis en quatre saisons. L’année dernière, DigitalBits était d’ailleurs le sponsor de manche. Mais dernièrement, la marque a "disparu" de la section "Partner" du site officiel de l’Inter." Selon la presse italienne, Tuttosport en tête, le problème se veut d’ordre financier. "De nombreuses informations font état de retards de paiement de la part de DigitalBits, le sponsor du maillot. L’Inter n’a livré aucun commentaire, si ce n’est à un simple "Nous sommes au travail pour surmonter cette difficulté". Mais qu’en est-il réellement ? "Demain soir à Cesena, à l’occasion de la rencontre amicale entre l’Inter et Lyon, on ne retrouvera pas les Leds publicitaires faisant référence au nouveau sponsor de maillot, qui a été représenté pour la première fois le 12 juillet. Les premiers scintillements dans la relation avec DigitalBits remontent à la fin du mois de juin, lorsque le paiement de 5 millions prévu par l'accord conclu à l'époque en tant que "simple" sponsor de manche n'a pas été honoré. Devant cette impasse, le club Nerazzurro a décidé d'agir." "Les accords pris sont importants : Il y a en jeu 85 millions d’euros répartis en 4 saisons. Si les problèmes qui sont apparus n'affectent pas le bilan clôturé au 30 juin, avec un déficit de 140 millions d’euros, il est clair que si la situation ne se débloque pas, il pourrait être nécessaire de trouver un nouveau sponsor maillot. Il s'agit bien évidemment d’une solution d’extrême recours, même si la maxi trêve automnale pour faire place à la Coupe du monde au Qatar pourrait y contribuer. En effet, la situation n'est pas vraiment des plus encourageante car XDB, le coin lié à DigitalBits, ne vaut plus qu'un dixième de ce qu'il représentait septembre, lorsque le contrat avec l'Inter venait d’être tout juste paraphé." "La situation est d’autant plus extrême avec les Nerazzurri étant donné que la Roma n’a signalé aucun problème en particulier avec DigitalBits depuis un an, probablement parce qu'une partie des sommes de l'accord établi sur trois ans, et plus en particulier la somme estimée à plus de 35 millions avec le club Giallorosso devrait être honorée en cryptomonnaie." "A la Casa Inter, les nouvelles sont peu rassurantes : ces derniers jours s’est clôturé la négociation avec Nike qui prévoit un renouvellement du contrat à hauteur de 24 millions d’euros jusqu’en 2030. Cette revalorisation récompense le travail réalisé par le club depuis son virage sur l’Innovation et la digitalisation. Inter Media House produit plus de 70.000 contenus à l’année, ce qui touche le marché du Lyfestyle qui est très ciblé par la marque Améciaine. Le mérite en revient à Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué Corporate et son bras droit Luca Danovaro qui sont parvenus à doubler la partie fixe comparée aux chiffres actuels". "D’un autre côté, l’Inter doit compléter le puzzle relatif au sponsor maillot de manche qui, avec Socios.com, était justement DigitalBits, ce qui pourra apporter de nouvelles recettes pour le club, sans oublier la confirmation du partenariat avec Lenovo, sur la partie dorsale inférieure de son maillot. Le tout bien sûr avec l’espoir que le contentieux avec DigitalBits soit réglé, lui qui pour l’instant reste présent sur le maillot, et qui sera d’ailleurs le cas demain à Cesena". L’avis de la Gazzetta Dello Sport Les problèmes économiques de DigitalBits, le Main Sponsor de l’Inter, ont rapidement fait le tour du monde, et la Rosea tente de faire la clarté et d’établir les différents scénarios : "Il n’est pas clairement établi quelles sont les tranches de retard exactes. Ce qui est certain, c’est qu’il y a deux aspects. Le premier : il n’y aura aucun impact quoiqu’il arrive sur le bilan clôturé au 30 juin, une période à laquelle les sommes en jeu ont été honorées. Le second : le Club ne reste pas les bras croisés et répond avec les armes à sa disposition, en retirant DigitalBits de ses propres plateformes. Demain encore, le nom du sponsor disparaîtra des panneaux publicitaires, et il est probable qu’il en sera de même aussi le 6 août à Pescara". "Enfin, la présentation du second maillot que le club avait imaginé lors des 10 premiers jours d’août se verra renvoyé au mois de septembre, car la raison est évidente : le club n’a pas envie d’offrir une telle visibilité en ce moment". Quels scénarii pour l’avenir ? "Changer de sponsor en cours de route semble être terriblement compliqué, il suffit juste d’imaginer le nombre de maillots déjà écoulés, mais cette situation n’est pas à exclure dans une optique future, à meilleure raison que la cryptomonnaie vaut aujourd’hui un dixième de sa valeur, comparée à ce qu’elle valait sur le Marché." Le Corriere rentre dans la danse "Selon des sources proches du club, tous sont au travail pour parvenir à une solution, une solution qui pourrait avoir des répercussions très importantes sur les comptes de l’Inter car DigitalBits avait signé en septembre 2021 un riche contrat de partenariat avec l’écurie milanaise : 85 millions d’euros répartis sur quatre saisons." "Remplacer une entrée de cette dimension ne sera en aucun cas simple, surtout dans un laps de temps aussi rapide : si le contrat venait à sauter, l’Inter devrait mettre en circulations des maillots officiels sans le logo du Sponsor ou avec une nouvelle inscription, des maillots qui ont déjà été écoulés auprès de très nombreux tifosi. Il serait donc possible d’envisager une action légale pour récupérer les dommages qu’une telle situation produirait inévitablement, à moins que les parties ne s’accordent sur une résiliation de l'accord d'un commun accord qui permettrait à l'Inter d'obtenir un quantum qui en atténuerait les conséquences." "De plus, changer de sponsor en cours de route est quelque chose de très inhabituel pour un club du Top , s’il y a très peu de précédent, aucun ne faisait, à l’origine, preuve d’un problème de paiement." Et la Roma ? "Digitalbits sponsorise aussi la Roma et rien n’a filtré sur le fait que le Club GIallorosso rencontre les mêmes difficultés que celles expérimentées par l’Inter. Au jour d’aujourdui, Digitalbits est toujours bien présent sur les maillots romains, son logo est encore exposé sur le site du Club comme Main Global Partner et Main Sponsor. Toutefois, le contrat avec le club de la Capitale présente un accord bien moins retentissant : soit 35 millions d’euros à répartir sur trois saisons." Pensez-vous que l'Inter va tout simplement rompre l'accord avec DigitalBits ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Le site Footy Headlines a dévoilé de nouvelles images officielles du nouveau maillot de l'Inter, un maillot qui voit le retour des rayures classiques pour le plus grand plaisirs des Tifosi après une année catégorisée d’"expérimentale". Pour la saison 2021/22, le club lombard avait misé sur un maillot "différent" avec des rayures moins définies et un graphique plus écaillés censé représenté le Biscione qui est l’emblème de l'Inter et qui est avant tout un serpent. Au lieu de cela, le nouveau maillot revient aux rayures classique avec des couleurs plus vives et le nouveau Main Sponsor Digitalbits, sans oublier la Cocarde célébrant le titre de Champion de la Coupe d'Italie. Le logo Nike est de couleur blanc alors que le blason de l'Inter est dans ses couleurs traditionnelles. L’ensemble présente un graphisme particulier, avec une bande noire qui part d'une manche pour arriver à l'autre de façon continue. Des inserts noirs sont également présents sur les bords des manches. Un short noir et des chaussettes noires complètent le kit. La photo publiée par Footy Headlines est d’autant plus réaliste étant donné que l’on retrouve quelque brides relatif à la Campagne de lancement avec les présences de Nicolò Barella et Marta Pandini. Ce maillot devrait d’ailleurs être officialisé ce mardi, à l’occasion du match opposant les Vice-Champions d’Italie de Simone Inzaghi à Lugano. Vous kiffez ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L’Inter aime se faire attendre et les images du Maillot Home commencent à sérieusement fuiter sur la toile. Preuve en est le très célèbre Footy Headlines qui dévoile ce qui sera, à quelques détails près, le maillot Home Nike 2022/2023 : En attendant la présentation du club, les premières images officielles sont donc dévoilées. Comme vous pouvez le constater, pour l’heure l’armoirie de l’Inter n’est pas reprise tout comme la cocarde de la Coppa Italia, celles-ci seront bien sur lors de l’annonce officielle. Ce nouveau maillot présente donc des bandes assez larges, alternant le noir et un bleu plus clair que celui utilisé pour le maillot de l'Inter 2021/22. Sur la partie supérieure du maillot se trouve une bande noire horizontale, qui descend le long des deux manches (qui comportent également des inserts noirs sur les bords). Le tissage de ce qui sera la "version authentique" du maillot de match est également très spécial, avec de très petits carrés très rapprochés. Les logos de Nike, du nouveau Main Sponsor Digitalbits et de Lenovo, complètent l'ensemble, le tout via des retranscriptions de couleurs blanches. Séduit ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une révélation de La Repubblica, si l’Inter peut se permettre de réaliser un vrai mercato, elle ne le doit pas uniquement au génie de Giuseppe Marotta. Elle doit aussi son salut à Alessandro Antonello qui excelle sur le volet commercial et plus particulièrement sur la thématique des sponsorisations. "23,4 millions d’euros de dettes en provenance des créances chinoises ont été dépréciées, soit une somme que tous, à la Viale Della Liberazione, savent qu’ils ne pourront pas percevoir.Toutefois, dans le même laps de temps, les revenus en provenance de la sponsorisation sont parvenus à exploser via des partenaires travaillant dans le domaine des crypto-monnaies : l'année dernière, Socios a remplacé la marque historique Pirelli comme Main Sponsor en versant 16 millions d’euros plus bonus dans les caisses des Nerazzurri en une seule saison." "Socios.com ne va pas arrêter sa collaboration avec les Milanais, même si à partir du 1er juillet prochain DigitalBits sera imprimé sur les tuniques Nerazzurre, ce qui fera de l’Inter, l'équipe qui reçoit le plus d'argent de son principal partenaire commercial après la Juve, liée à Jeep. DigitalBits, qui en tant que sponsor de manche a d’ailleurs déjà versé 5 millions d’euros aux Nerazzurri pour la saison 2021/22. Mais cette fois-ci, la marque s'est engagée, pour le prochain triennal, à verser 85 millions plus des bonus, à répartir entre les trois saisons, avec une constante croissance." "Enfin, en ce qui concerne le sponsor technique, les négociations se poursuivent avec Nike pour renouveler les termes d'un contrat qui expire en 2024, avec l'objectif de passer de 12 millions d'euros plus primes par saison à 30 millions d’euros. La thématique la plus urgente, pour Antonello, est de trouver celui qui remplacera Lenovo sur le kit d'entraînement, puisque celui-ci sera, à nouveau repris à l'arrière des maillots." Et pour conclure "Outre les cessions de Hakimi et Lukaku et la réouverture des stades, le club a réduit son déficit budgétaire de 246 à 120 millions en un an. Tout n'est pas sombre, puisque Suning a demandé aux dirigeants de clôturer ce mercato avec un excédent positif de 60 millions et une réduction de 15 % de la masse salariale. A cela, il faut ajouter le Settlement Agreement qui est en cours de rédaction avec l'UEFA, et qui exigera plus de rigueur dans les comptes de l'Inter, comme dans une trentaine d'autres clubs européens.: Quoiqu’il en soit, les signes d'une reprise après la pandémie liée au Covid-19 sont là." Alessandro Antonello, une personnalité sous-estimée médiatiquement parlant mais ô combien précieuse pour l’Inter! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : L’année prochaine, avec la présence de DigitalBits en lieu et place de Socios.com, l’Inter sera la seconde équipe a percevoir le plus de la part de son Main Sponsor! "A partir du 1er juillet 2022, DigitalBits remplacera Socios.com qui n'est resté que 12 mois, versant dans les caisses de Viale della Liberazione 16 millions d'euros plus les bonus. Ce qui représente une somme de base qui aura été quoiqu'il arrive supérieure à la 'base' qui était précédemment garantie par Pirelli et ses 12 millions d'euros. La somme convenue avec l'entreprise californienne de Blockchain est cependant bien plus importante : Elle est le fruit d'un contrat signé à l'automne dernier, qui prévoyait la première année en tant que sponsor de manche pour 5 millions d'euros et 85 millions d'euros plus bonus à répartir sur les trois saisons suivantes pour devenir le "Main Sponsor"." "L'annonce du nouveau mariage ne sera probablement pas faite avant la mi-juillet, soit lors de la présentation des nouveaux maillots 2022-23. Ce qui est d'ores et déjà certain, c'est que le montant qui proviendra de Digitalbits augmentera d'année en année et qu'il sera assorti de bonus qui se déclencheront en fonction des qualifications pour les coupes européennes et surtout des trophées remportés." "Comprenez : Le quota de 30 millions d'euros prévu pour la troisième année sera sûrement dépassé, mais cela pourrait aussi se produire lors de la saison précédente. Seul Jeep, le sponsor de la Juve, garantit plus d'argent." Le Saviez-vous ? Suning a confirmé maintenir son "Parrainage" à la Pinetina, qui portera toujours le nom du Colosse chinois. Le nouvel accord annuel pour la saison 2022-23 est toutefois légèrement inférieur aux 16 millions d'euros actuels." "Avec Nike, les négociations se poursuivent pour le renouvellement de l'accord qui expire en 2024 : l'Inter demande une somme estimée entre 30-35 millions par rapport à la base actuelle de 12 plus des bonus." Pensez-vous que l'Inter puisse remercier Nike façon "Pirelli" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est une révélation du Corriere Dello Sport : “Depuis quelques semaines et comme annoncé en janvier lors de la présentation de l’obligation aux investisseurs, des négociations ont débuté quant à la prolongation du contrat liant l’Inter au sponsor technique Nike." "L’accord actuel signé en 2014 et arrivant à échéance en 2024 a permis au club de récolter que très peu d’argent : 4,25 millions d’euros en 2017-2018 après un quinquennal sans Ligue des Champions. La prime de base pour celle-ci (hors prime de victoires) est de 12,5 millions d’euros. L’objectif ambitieux est celui de doubler la mise et d’atteindre une somme avoisinant les 35 à 40 millions d’euros, une somme qui resterait tout de même inférieure à ce qu’Adidas garanti à la Juve : Soit un contrat de 51 millions d’euros établi lors de l’ère turinoise de Ronaldo et dont le contrat cour jusqu’au 30 juin 2027." "Remporter le Second Scudetto de suite, en y ajoutant la seconde étoile sur le maillot pourrait permettre au club de la Viale Della Liberazione de disposer d’un pouvoir de négociation plus important, mais il semble difficile de voir le Colosse américain satisfaire aux chiffres demandés: L’objectif de l’Inter est de parvenir à la fumée blanche d’ici à la fin de l’été. Est-ce possible ? Les parties, même si elles sont distantes, en discutent." Selon vous, est-il temps de remercier Nike ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Le célèbre site connu pour viser juste dans l’anticipation des maillots des plus grands clubs de football, a dévoilé ce que sera le futur ballon Nike de l'Inter pour la saison 2022-2023 et celui-ci confirme les premières indiscrétions quant au futur maillot Home pour la saison à venir Il y a lieu de prendre en considération les couleurs du ballon: Le bleu est plus vif que sur les ébauches annoncées par le passé. Pour Footy Headlines, voilà à quoi devrait ressembler la teinte de bleu du kit Home 2020-2023 A gauche, couleurs annoncées au début - A droite, couleurs basées sur base du ballon bleu Voici ce que révèle Footy Headlines: "L'Inter Milan aurait conclu un accord avec Digitalbits pour devenir son nouveau sponsor principal. Cela signifie que leur kit Nike 22-23 ne sera pas sans sponsor. Celui-ci portera donc le logo de Digitalbits sur le devant." "IL EST PROBABLE QUE LE KIT NE COMPORTERA QUE LE TEXTE DE DIGITALBITS, TOUT COMME LE KIT DE ROMA" "Il n'y a pas de sponsor dans l'ébauche de produit qui a fuité (à partir d'avril 2021). Nous avons imaginé comment le logo Digitalbits se présentera sur le kit Home de l'Inter 22-23. Il est très probable qu'il sera simplement accompagné du texte, comme c'est le cas pour l'AS Roma. "Notre maquette est basée sur le maillot FIFA Kit Creator du concepteur de kits de football BVBguy." Pour rappel, les premières images du maillot Home de l'Inter 2022-2023 ont été divulguées par Gol de Sergio / Ofoball, révélant un design futuriste mettant en vedette la nouvelle nuance de bleu du club pour la première fois sur un maillot domicile. "Similaire aux fuites des Corinthians et du Hertha Berlin, l'illustration du kit domicile 22-23 de l'Inter Milan ne comprend pas le Swoosh, qui sera toutefois présent sur le produit final." MAILLOT DOMICILE INTER 2022-23 "Voici le maillot de football domicile de l'Inter 2022-23, fabriqué par Nike.Basé sur une variation du modèle de Nike pour 2022, le maillot domicile Nike Inter 2022-2023 présente de larges rayures noires et bleues sur le devant, le dos et les manches." "Dans le bas du dos, on retrouve le logo de Lenovo en blanc, qui sera également utilisé pour la marque Nike et le logo du sponsor principal, bien qu'il apparaisse ici en gris. L'intérieur de l'encolure du maillot domicile Nike Inter 2022-2023 arborera un graphique de fierté sur mesure, tout comme les maillots des Corinthians et du Hertha Berlin. Vers quel maillot se porte votre préférence ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L’Inter et Nike vont-ils continuer l’aventure ensemble ? Rien n’en est moins sur étant donné qu’il y a un conflit ouvert entre l’Inter et la marque à la virgule depuis l’accord de sponsorisation entre le Champion d’Italie et Moncler. Selon Calcio&Finanza, pour Nike, il se traite d’une violation de l’accord de collaboration signée avec le club milanais: "Sur base de l'accord de sponsorisation avec Nike, nous pouvons conclure des accords avec des marques de vêtements et de chaussures limités aux vêtements et chaussures de cérémonie" lit-on sur la documentation présentée par les Nerazzurri Toutefois, "Après la signature de l'accord de sponsorisation avec Moncler, Nike nous a officiellement informés de son intention de réduire sa commission de base de 1 million d'euros par an en compensation à la renonciation de cette limitation et pour avoir consenti une sponsorisation avec Moncler". "Nous sommes actuellement en discussion avec Nike car nous pensons que notre relation avec Moncler est entièrement conforme aux termes du contrat de sponsoring existant avec Nike, mais nous ne pouvons pas exclure que Nike tente de retenir ce montant sur le paiement de la commission de base à l'avenir ou tente de chercher tout autre recours." La dernière fois qu’un sponsor a pris l’Inter de haut, c’était "Pirelli" , vous connaissez tous la suite…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est une révélation de Calcio&Finanza : L’Inter compte discuter avec Nike en vue de la prolongation du contrat liant le club à la célèbre marque à la virgule, toutefois, l’Inter Made In Suning, souhaite obtenir le double de ce qui est perçu aujourd’hui Lors du Roadshow du club avec les investisseurs relatif à l’émission de la nouvelle obligation de 415 millions d'euros, la Direction Nerazzurra a confirmé que les négociations ont déjà commencé pour le renouvellement du contrat avec la marque américaine en vue de l'accord qui expire en 2024. Selon le Club Nerazzurro, l’actuel contrat est sous-estimé et c’est pour cette raison que les discussions ont débuté largement à l’avance : L’objectif de l’Inter est de doubler les chiffres de base signé en 2014, ce qui permettrait au club de se joindre aux niveaux des Clubs européens considérés comme des concurrents directs Pour rappel, en 2014 et sous la gestion d’Erick Thohir, l’Inter avait prolongé l’accord la liant avec Nike, un accord qui avait débuté en 1998, pour une dizaine d’année. Le chiffre de base était de 12,5 millions d’euros plus bonus. Lors de la saison 2020/2021, l’Inter a remporté son dix-neuvième Scudetto : La prime versé par la société américaine n’était que de 900.000 euros, pour un montant total perçu de 13,4 millions d’euros. L’objectif de l’Inter est de parvenir à un accord pour percevoir le double, soit une base fixe de 25 millions d’euros par saison. Validez-vous le fait que Steven Zhang et ses acolytes décident de serrer la vis ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Les recettes en provenance des Main Sponsor ont augmenté en Serie A pour cette édition 2021/2022. Comme le référencie Calcio&Finanza qui relaye La Gazzetta Dello Sport, l’intégralité des clubs italiens percevront 198 millions d’euros sur la base de l’ensemble des contrats, plus d’éventuels bonus, contre 169 millions d’euros pour la saison 2020/2021 et 162 millions d’euros pour la saison 2019/2020. L’explosion de la Cryptomonnaie La référence est liée aux partenariat commerciaux. Et à l’exclusion des fournisseurs techniques (tel que Nike, Adidas) il existe quatre emplacements où il est possible pour chaque club de monétiser des espaces sur le maillot : Sur l’avant du maillot : main sponsor et Co-sponsor, Sur le dos du maillot et sur la manche Les clubs n’ont pas tous fait usage de ces emplacements, trois d'entre eux ne disposent même pas d’un Main Sponsor: il s’agit du Genoa, de la Spezia et de Venezia qui arbore le nom du Club et de la Ville sur son torse. On retrouve le boom de la Cryptomonnaie en qualité de sponsors de manche, sept Clubs en ont fait usage : L’Inter, la Juventus, la Lazio, Le Milan, Le Napoli, La Roma, et la Spezia. Pour certains Clubs, les contrats liés avec les entreprises actives dans le monde des crypto-monnaies leur permettent d’être Main Sponsor et d’être, à juste titre, considéré comme des partenaires principaux. La Fiorentina et Sassuolo, les deux intruses La Juventus confirme sa première place en percevant globalement 57 millions d’euros, dont la partie la plus importante provient de Jeep. Elle est suivie par la Fiorentina, dont ses 26,2 millions d’euros sont quasiment tous en provenance de la Mediacom de Rocco Comisso. Cet accord est très certainement le plus rémunérateur vu que Mediacom est une société fondée par le Président du Club toscan ce qui est considéré comme une "partie liée." A la troisième position on retrouve l’Inter de Suning qui perçoit 26 millions d’euros fixe via les sponsorisations de Socios.com, Lenovo et DigitalBits. Sassuolo (18 millions d’euros en provenance de Mapei) et le Milan (15 millions d’euro en provenance d’Emirates et BitMex) complètent le top 5 Voici le classement complet 1. Juventus – 57 millions d’euros (Jeep, Cygames, Bitget) 2. Fiorentina – 26,2 millions d’euros (Mediacom, Estra, Prima.it) 3. Inter – 26 millions d’euros (Socios, DigitalBits, Lenovo) 4. Sassuolo – 18 millions d’euros (Mapei) 5. Milan – 15 millions d’euros (Emirates, BitMEX) 6. Napoli – 11 millions d’euros (Lete, MSC, Amazon, Floki) 7. Lazio – 8 millions d’euros (Binance – 30 millions d’euros sur le triennal et Frecciarossa) 8. Roma – 8 millions d’euros (DigitalBits, Hyundai) 9. Atalanta – 7 millions d’euros (Radici, Plus 500, Automha, Gewiss) 10. Cagliari – 4 millions d’euros (Tiscali, Regione Sardegna, Arborea, Ichnusa) 11. Torino – 4 millions d’euros (Beretta, Suzuki, EdiliziAcrobatica, N.38 Wuber) 12. Bologna – 3 millions d’euros (Selenella, Facile Ristrutturare, Scala, Illumia) 13. Sampdoria – 1,9 millions d’euros (Banca Ifis, Regione Liguria, Evo, Ibsa) 14. Udinese – 1,9 millions d’euros (Dacia, Prosciutto San Daniele, Bluenergy) 15. Empoli – 1,6 millions d’euros (Computer Gross, Sammontana, Saint-Gobain, Contrader, Pediatrica) 16. Hellas Verona – 1,5 millions d’euros (Sinergy, Restructure 5.0, Vetrocar) 17. Genoa – 1 million (Regione Liguria, Synlab, LeasePlan) 18. Salernitana – 1 million (Re d’Italia Art, Caffè Motta, Etè, Distretti Ecologici) 19. Spezia – 1 million (Regione Liguria, Iozzelli Piscine, Bitci) 20. Venezia – 0,6 millions d’euros (Becher, DR Automobiles Group) L’Inter améliore nettement sa position, il était temps de quitter Pirelli ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Les Nerazzurri ont renforcé leur présence à Dubaï. Antonello a prononcé un discours lors de la Journée du sport italien et le Scudetto était au pavillon italien, suivi d'une réunion avec le chef du Conseil des sports de Dubaï pour l'Inter Academy. L'Inter était invitée à l'Italian Sports Day organisé au pavillon italien de l'EXPO2020 à Dubaï. Le PDG Alessandro Antonello a prononcé un discours intitulé "IM FC Internazionale Milano - représentant le meilleur de l'Italie sur le terrain et dans le monde" lors de la Journée du sport italien, un événement dédié à l'excellence sportive en Italie. L'initiative était de célébrer le meilleur du sport italien avec l'Inter comme seul club présent. Une copie du Scudetto de 2020-2021 était fièrement exposée au pavillon italien. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Luigi Di Maio et la sous-secrétaire d'Etat à la présidence du conseil des ministres des Sports, Valentina Vezzali étaient également présents. Depuis la naissance de l'Inter Academy Dubai, le voyage de l'Inter aux Emirats Arabes Unis a été l'occasion de consolider les activités du club dans la région à travers une série de réunions et d'initiatives visant à renforcer le lien entre le sport et le caractère de plus en plus international de la marque Inter. La délégation du club était composée d'Alessandro Antonello, du directeur marketing Luca Danovaro et du directeur de la communication Matteo Pedinotti ainsi que de Yousuf Ali Behzad, président de la Team Mind Sports Academy LLC, partenaire de l'Inter pour ce projet aux Emirats Arabes Unis, a rencontré le directeur du Département du développement du sport au Dubai Sport Council Ali Omar AlBalooshi. C'était l'occasion de renforcer la présence de l'Inter dans la région, de développer la marque Inter aux Emirats Arabes Unis et de mettre en avant le modèle de l'Inter Academy à travers lequel les jeunes footballeurs peuvent s'entraîner conformément aux normes techniques et éthiques élevées défendues par l'Inter, sous l'œil vigilant d'entraîneurs de club qui forment des entraîneurs locaux. Voici le discours d'Alessandro Antonello au nom de l'Internazionale. "Le sport est un vecteur essentiel pour chaque pays dans son positionnement sur la scène mondiale car c'est un outil pour créer et entretenir des relations avec le monde, grâce aux valeurs universelles qui y sont ancrées. De plus, le sport est capable de construire des ponts entre les cultures et de créer des plateformes d'échanges commerciaux. Les complexités générées par la pandémie ont révélé la nécessité pour l'ensemble du football de changer enfin, en termes d'accélération pour l'ouvrir à l'innovation et embrasser de nouveaux horizons mondiaux qui sont nécessaires pour garantir un avenir radieux à notre sport." "Le développement mondial d'Inter se situe sur la même voie de développement. Notre club a toujours été international depuis sa création. Cela fait partie de notre ADN. Cela est encore plus vrai depuis l'arrivée de Suning en 2016. L'Inter est sur une voie de développement qui l'a vue s'établir ces dernières années sur la scène internationale comme une marque qui présente le meilleur de l'Italie partout dans le monde. Les couleurs Nerazzurri sont devenues emblématiques du sport et une icône culturelle qui peut engager la conversation avec les nouvelles générations et interagir avec le monde de la mode et du style de vie." "En 2017, Inter Media House est né nous permettant de nous concentrer sur la création de contenu plus localisé qui cible les marchés mondiaux pertinents couvrant nos nouvelles bases de fans. Le jeu dure désormais plus de 90 minutes, englobant la réalité des contenus en coulisses liés à l'activité sportive au plus haut niveau." "En tant que club, nous nous positionnons davantage comme une marque de divertissement. Comme pour tous les grands clubs, nos concurrents ne sont plus seulement d'autres équipes de football, mais aussi les grands acteurs du divertissement comme les plateformes de streaming et de jeux. Ce voyage a vu l'Inter se rapprocher de plus en plus de ses fans du monde entier grâce à notre esprit d'innovation et à notre volonté de découvrir de nouvelles façons de s'engager avec eux. Cela a conduit le club à exploiter des plateformes et des secteurs numériques en croissance rapide parmi les jeunes, tels que l'e-sport." "Le lancement du nouveau logo a été l'incarnation de cette nouvelle voie. La nouvelle identité visuelle du club a rendu notre marque plus contemporaine et lui a donné une saveur plus internationale, plus propice aux échanges avec les nouvelles générations, plus en phase avec le monde numérique et conscientes des apparences. Cela renforce encore la présence internationale du club et sa connexion avec la ville de Milan. Cette évolution nous permet d'être pertinents au-delà du monde du football. Ces dernières années, la position d'Inter dans le monde du lifestyle et de la mode s'est consolidée, renforçant encore la réputation de la marque à la fois cool et premium." "Notre quatrième kit est une célébration de notre partenariat de 20 ans avec Nike et a été porté par les mannequins internationaux Winnie Harlow et Han Xue à la Fashion Week de Milan en 2019. Les couleurs Nerazzurri sont régulièrement présentes lors des événements internationaux les plus importants qui se déroulent dans notre ville, comme la Fashion Week de Milan et la Milan Design Week. La nouvelle marque Inter nous permet d'attirer de nouveaux leaders mondiaux du marché dans leurs secteurs respectifs, étant donné qu'ils considèrent l'Inter comme le bon partenaire dans lequel investir et à travers lequel ils peuvent atteindre leur public cible. Les nouveaux accords concernant les maillots pour cette saison sont la preuve de l'attractivité de la nouvelle marque. La présence de Lenovo, Socios.com et DigitalBits a permis à nos kits d'atteindre leur valeur la plus élevée jamais enregistrée malgré les effets de la pandémie mondiale." "Le parcours de développement englobe aussi notre structure. En 2019, nous avons inauguré le nouveau siège du club au cœur du nouveau quartier innovant de Milan et nous avons également rénové nos installations sportives, du terrain d'entraînement de l'équipe première à Appiano Gentile aux installations de l'académie. Ces nouvelles installations innovantes et modernes reflètent les ambitions et la vision future de la propriété et du club, et ont été introduites dans le but d'atteindre des normes de qualité nouvelles et plus élevées avec un accent particulier sur la protection de l'environnement et la durabilité." "Le projet de nouveau stade à Milan est essentiel pour assurer la reprise des clubs et aussi pour notre ville. Cela vaut aussi pour le quartier des sports dont il fera partie. Notre ambition est de construire une installation moderne et innovante qui dépasse les besoins de nos supporters, joueurs et de la ville de Milan, en tant que structure vivante 365 jours par an et insufflant une nouvelle vie et une passion sportive à tout le quartier. Le projet lauréat du stade sera bientôt annoncé, ainsi que les prochaines étapes qui, nous l'espérons, déboucheront sur une inauguration du stade en 2027. J'en profite pour demander à toutes les institutions impliquées ici à EXPO2020 de proposer leur soutien sur ce projet, qui n'est pas seulement crucial pour la ville de Milan, mais aussi pour tout le pays et le football dans son ensemble." "Notre cœur de métier a toujours été et restera le football. À cet égard, notre développement ces dernières années nous a permis de créer des moments de triomphe pour nos supporters. Nous sommes les champions italiens en titre, ayant remporté le Scudetto pour la première fois en 11 ans et nous sommes également fiers de représenter l'Italie en Europe. C'est un immense honneur pour nous d'avoir apporté le Scudetto 2020-2021 portant notre nom ici au pavillon italien." Traduction alex_j via le site officiel.
  24. L'Inter a dévoilé, aujourd’hui, son nouveau maillot extérieur qui est conforme aux différentes rumeurs que nous vous avions proposé : Le Biscione marque son grand retour, depuis sa dernière apparition sur le maillot extérieur 2010/2011 Voici le Communiqué officiel du Club "The new skin of an Icon", Inter et Nike présentent aujourd’hui le nouveau maillot extérieur pour la saison 2021-2022. Le nouveau kit se veut comme la continuité de la version Home, en maintenant au centre de sa thématique le Biscione qui change de peau et qui célèbre la nouvelles identité visuelle de l’Inter. Le graphisme du nouveau maillot Away représente un blanc basique, avec un Serpent Nerazzurro dessiné à la main et qui traverse le maillot de part en part. Le Swoosh est bleu avec des finitions sur les manches, de couleur bleue et noire, comme sur le short. Le maillot Away présente également Socios.com, le nouveau Global Main Jersey Partner de l’Inter sur son recto, alors que le Global Technology Partner Lenovo, est représenté en son verso, lui qui représente le signe de l’évolution d’un partenariat riche de succès depuis 2019. Le kit que les joueurs porteront sur le terrain, tout comme ceux des maillots "Replica" destinés aux tifosi sont composé d’au moins 95% de bouteilles en plastique recyclé. Il s’agit d’un kit révolutionnaire qui associe des prestations élevées à la philosophie de la réduction de l’impact environnemental Le nouveau kit de l’Inter est disponible dès aujourd’hui sur le store.inter.it, sur nike.com, à l’Inter Store de la Galleria Passarella et au Nike du Corso Vittorio Emanuele. A dater du 28 juillet, le Kit sera disponible auprès de tous les points de vente autorisés Préférez-vous le maillot Home ou Away 2021/2022 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. L'Inter a officialisé son nouveau maillot "Home" à travers un clip réalisé par Inter Media House. Celui-ci correspond aux indiscrétions que nous vous avions déjà communiqué. Si celui-ci fait la part belle à Lenovo, il n’en demeure pas moins la question relative au Main Sponsor absent à l’avant du maillot..... "The new skin of Milano, le Biscione change de peau et célèbre la nouvelle identité visuelle de l’Inter pour la nouvelle saison sportive : L'Inter et Nike vous présentent aujourd’hui le nouveau maillot Home pour la saison 2021-2022. Le premier Home Edition avec la présence des nouvelles armoiries, et le retour du Tricolore après la victoire du dix-neuvième Scudetto. L’autre nouveauté est la présence de Lenovo sur le dos, synonyme de l’évolution du partenariat qui perdure depuis 2019." "Le nouveau kit est composé de 95% de bouteilles recyclées, il présente une trame de peau de serpent qui rappelle le Biscione, l’Historique symbole du Club Nerazzurro et de la Vile de Milan. Le Biscione est protagoniste d’une vidéo publiée sur les canaux digitaux de l’Inter à travers les lieux symbolique de la Ville de Milan et du tifoso interiste." "Le nouveau maillot arbore en son dos la présence de Lenovo, il s’agit d’un upgrade de l’accord conclu depuis 2019 et qui célèbre l’union de deux marques mondiales et emblématiques, unie par la recherche de prestations toujours plus importantes, le tout associé à une innovation continue. Après deux saisons à figurer sur les kits d’entrainement, la maque Lenovo trouve ainsi un emplacement stratégique sur le maillot de jeu, ce qui apportera une significative visibilité de la marque. Lenovo est le Global Technology Partner de l’Inter depuis 2019 et ces deux années ont vu Lenovo intégrer profondément les dynamiques du club, en fournissant une technologie capable de gérer d’importantes quantités d’informations pour améliorer les résultats sur et hors du terrain." Le nouveau maillot Home de l’Inter est disponible dès aujourd’hui, à partir de 13h00 sur le store.inter.it, sur nike.com, à l’Inter Store di Via Passarella et au Nike Corso Vittorio Emanuele. A partir du 15 juillet il sera disponible dans tous les points de ventes certifiés. Qu'en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...