Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'nikos stathopoulos'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. Selon la Corriere Della Sera, outre les optimales prestations en championnat, l’Inter compte également se relancer au niveau sociétal. Preuve en est, Fortress serait sur le point de rafler la mise et d’intégrer le capital du club: "Le moment sur le terrain est excitant, tout comme hors du terrain où l’on commence à voir des brindilles de lumière : La négociation entre le fond américain Fortress et Suning pourrait se conclure d’ici à la fin mars." Le détail "L’idée est celle d’un financement de 250 millions en deux tranches, le projet permettrait à la Famille Zhang de rester en poste et de surmonter cette période difficile, avec peut-être en fin de saison, le Scudetto à fêter." Un stratagème digne de Victor Newman Derrière le géant américain Fortress, on retrouve un visage déjà connu lors des négociations, celui d’un fond d’investissement extrêmement puissant Révélation du Corriere Dello Sport: "Fortress est contrôlée par la Softbank (...). Son portefeuille comprend également 25% d’Alibaba Group. Récemment, on a découvert que Tabao, qui est contrôlée par Alibaba, a obtenu les 100% du Suning Holding Group en échange d’un prêt de 130 millions d’euros." "L’un des membres du Conseil d’Administration de la Softbank n’est nul autre que Yasir Al-Rumayyan, soit le Gouverneur du Private Investment Fund, le PIF. Le Ceo de la SoftBank est Masayoshi Son. En juin dernier, il était l’un des membres du Board d’Alibaba et il est membre du Comité Consultatif du PIF." "Il ne serait pas surprenant que tout cela se soit inscrit dans une conception bien plus générale." La Bc Partners définitivement écartée ? Voici la révélation de la Gazzetta Dello Sport: "Le Colosse chinois cherche à constituer une opération établie en partie d’instruments financier de dettes, mais également de fonds propres : Hybride pour être plus précis. Cela passerait par un financement initial avant l’acquisition d’action." "Sur ce terrain, on retrouve le groupe global d’Investissement américain Fortress qui verserait immédiatement 150 millions d’euros à Suning, suivi de 100 millions d’euros. Le dossier relatif au Fonds Souverain de l’Arabie Saoudite, qui représente 400 milliards d’euros sera également analysé, lui qui est disposé à investir à hauteur de 30% dans le club." "A Ryad, l’idée d’investir dans un Grand Club de football et de mettre un pied à Milan est considéré comme un centre d’intérêt hautement attrayant pour des raisons commerciales." Nikos s’est-il fait BC selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Est-ce que l’intervention de Nikos Stathopoulos, ce mardi, s’est avérée décisive dans l’Histoire de l’Inter ? Très certainement car elle marque un tournant majeur. Quelques heures après la diffusion de son interview, les différentes institutions intéressées par l'Inter se sont manifestées. Si certaines sont connues "de longue date", une autre vient de faire une entrée fracassante : le Public Investment Fund, soit le Fond d’investissements d’Arabie saoudite. Mohammad bin Salman Ce fond d’investissement, plus communément surnommé PIF, s'est déjà tourné vers la Premier League dans le passé. Il est Présidé par son Altesse Royale Mohammad bin Salman, membre de la Famille Royale. Celui-ci travaillerait en "sous-marin" pour injecter des liquidités dans le Club, comme le souhaite Suning. Révélation du Corriere Dello Sport Pour la première fois Nikos Stathopoulos, le Manager de pointe de BC Partners, s’est livré sur la négociation en cours pour récupérer la majorité de l’Inter. Mais en réalité, le Fonds d’investissement le plus proche de parvenir à un accord avec le Groupe Suning serait le Public Investment Fund (PIF) de l’Arabie Saoudite. Celui-ci siège dans la Capitale, Riyad, et il s’agit de l’un des plus grands Fonds Souverain du Monde avec un patrimoine totale estimé à 347 milliards de dollars. Il a été fondé dans le but de procéder à des investissements pour le Compte du Gouvernement de l’Arabie Saoudite. Celui qui gère les opérations se nomme Yassir al Rumayyan qui administre un portefeuille constitué d’environs 200 actifs différents, et celui-ci comprends des actions dans Boeing, Facebook et Disney. Son rayon d’action reprend le transport aérien, le pétrole, le gaz et le divertissement. Et c’est justement pour ce dernier point qu’il aurait marqué son intérêt pour l’Inter. De toute évidence, il semble que les évaluations épousent les estimations du Groupe de Nankin, contrairement à l’offre présenté ces dernières semaines par la Bc Partners Mars décisif La certitude est que le mois de mars sera fondamental pour comprendre la direction qui sera prise, à la lumière d’une série d’échéances dont la Licence UEFA. Steven Zhang, qui veut s’assurer de toujours rester en place, vise à obtenir un crédit d’au moins 200 millions d’euros afin de tenir jusqu’au mois de mai, avec l’espoir d’obtenir un Scudetto estampillé Suning. A la lumière des dernières évolutions, dont la cession d’une partie des actions de Suning.com, la vente du club parait inévitable, qu’elle ait lieu dans l’immédiat, ou à la fin de la saison sportive. Seriez-vous disposez à voir l’Inter passer intégralement sous pavillon saoudien ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Investir dans le sport via un top-club? C'est ce qu'a laissé penser Nikos Stathopoulos, associé et membre du comité exécutif de BC Partners, dans une interview accordée à Bloomberg. "Je ne peux pas commenter des accords qui ne se sont pas réellement conclus, comme vous pouvez l'imaginer. Mais nous avons certainement envisagé d'investir dans l'industrie du sport, que ce soit par le biais d'un championnat ou d'un club. En fin de compte, la propriété du club, dans mon esprit, doit être avec un club qui a de très fortes probabilités de concourir au plus haut niveau de compétitions." Le sport, une opportunité pour les fonds d'investissements? "La façon dont nous abordons l'investissement dans le sport est davantage du point de vue du contenu. Je trouve que le sport est une source de contenu extrêmement précieuse. C'est en temps réel et unique dans la plupart des cas et ce contenu a de la valeur. Notre industrie a réalisé que, comme pour l'industrie de la musique et du cinéma, le sport a un contenu très attrayant qui peut être monétisé, que ce soit par le biais d'un club ou d'un championnat. Cette monétisation du contenu est une tendance, je pense que nous verrons plus. Le sport n'est pas un secteur très institutionnalisé et je pense que le secteur du capital-investissement pourrait être un catalyseur pour institutionnaliser ce qui est un secteur très attractif." C'est ce qu'on appelle un discours clair et net pour les financiers et investisseurs.
  4. Né en 1969, Nikos Stathopoulos est diplômé en "Business Administration" de l’Université d’Economie et du Commerce d’Athènes. Il dispose également d’une Masters en Business Administration qu’il a obtenu à l’Harvard Business School. Stathopoulos parle cinq langues: Le grec, l’anglais, le français, l'espagnol et litalien. C’est également un ami de George Clooney. Il aime jouer au basket et, dans le milieu du football, il a de la sympathie pour Chelsea. Il a travaillé durant trois ans comme consultant pour la Boston Consulting Group situé à Londres, avant de s’associer à Apax Partners Londres) où il a travaillé durant 7 années sur des opérations de rachats à travers toute l’Europe. Il rejoint la BC Partners en 2005 où il y officie désormais en qualité de Membre du Comité de Direction et de Président du Comité de la Gestion du Portefeuille, il est aussi le Responsable des investissements de l’aile TMT : le Technology, Media & Telecommunications). Il est également le Président du Conseil d’Administration de Cigierre, Dental Pro, Pharmathen et United Group. Il est le Vice-Président de Migros Turk, et il est membre du Conseil d'Administration d'Acuris, d'Advanced et de Springer Nature. Il y a deux ans, lors d’une interview au Financial Times, Nikos déclarait : "Investir est par-dessus tout une question de conviction. Nous devons acquérir des entreprises qui, non seulement grandissent, mais qui propose aussi plusieurs niveau de croissance. Sélectionner la bonne ressource ne suffit pas, car il faut également en être un excellent propriétaire." Reste à espérer qu’il se comportera comme tel, s’il vient à devenir le Futur Président de l’Inter…. Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Depuis la fin du mois de janvier, BC Partners a toujours démontré son intérêt pour prendre le contrôle de l’Inter. A la vue de l’actualité de ces derniers jours, le groupe londonien fondé en 1986 endosse de plus en plus le rôle de favori à la succession d’un Suning en totale déroute. BC Partners est une société de "Private Equity", elle est spécialisée dans les rachats et les acquisitions qui opère essentiellement en Europe et aux Etats-Unis. Son siège social est à Londres, mais elle dispose de bureaux également à Paris, à New-York, à Milan et à Hambourg. Comme pour tous les fond d’investissements, l’objectif est de revaloriser les entreprises rachetées dans un court laps de temps : 4 à 5 ans, en y doublant la valeur. Son portefeuille comporte 17 sociétés pour un chiffre d’affaire total qui s’élève à 35 milliards de dollars, soit 28 milliards d’euros. Pour chaque transition individuelle, Bc Partners est capable de monter jusqu’à 2 milliards d’euros. Il s’agit de sommes vertigineuses à laquelle on peut ajouter les 150 milliards d’euros dépensés pour ses 119 investissements réalisés à travers 18 pays. L’homme fort Parmi les protagonistes, on retrouve Nikos Stathopoulos, qui est actuellement membre du Comité exécutif et Président du Comité de Gestion du portefeuille, outre le fait qu’il est aussi le Responsable des investissements de l’aile "Technology, Media & Telecommunications." La Bc Partners en Italie Bc Partners est actif en Italie depuis 2002 lors de l’acquisition à la Galbani de Danone pour 1,1 milliard d’euros. Quatre ans plus tard et à la suite d’une réorganisation majeure de la société, BC Partners a finalisé la vente à Lactalis. Et même si les montants n’ont pas été communiqués, les rumeurs font état d’une somme comprise entre 1,8 et 2 milliards d’euros. En 2018, elle a cédé Coin après 7 années d’un profond renouvellement. Parmi les opération les plus récentes, il y a lieu de noter l’acquisition du groupe Pasticceria Bindi en janvier 2020 et du Keesing Media Group, une entreprise hollandaise de puzzles et de jeu énigmatique en novembre 2020 pour 300 millions d’euros. A présent, elle est aux prises avec la vente de Cigierre (la Compagnie Générale de Restauration), qui dispose de 300 points de restauration comme l’Old Wild West, America Graffiti et Temakinho. Acquis en 2015, la CGR a déjà enregistré une augmentation de son chiffre d’affaire à hauteur de 157%. Ces derniers mois, BC Partners a tenté de rentrer, en vain, dans le marché des droits télés en Allemagne pour la Bundesliga. Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. L’Inter "de" BC Partners pourrait suivre un chemin bien différent de celui qui avait été entrepris par le Suning ces dernières années: Selon la presse transalpine, une nouvelle philosophie, une nouvelle façon de voir l’équipe et la société, un nouveau parcours seront établis. Le nouveau Fonds d’investissement est prêt à prendre le contrôle du club Nerazzurro, et les premières actions pourraient débuter par le mercato Selon le Corriere Dello Sport, les tifosi devront se préparer à des campagnes de recrutement sans des méga-coups à la Lukaku: "L’Inter, sous l’aspect sportif, adoptera une philosophie plus similaire à celle du Milan, Il n’y aura aucune méga-acquisition, mais des joueurs prometteurs sélectionnés par les recruteurs afin qu’ils puissent grandir dans le club, avec, en l’occurrence, une exploitation plus massive du vivier Nerazzurro." Marotta remercié ? "L’idée la plus significative est que pour diriger l’entreprise, il devra y avoir qu’un seul Administrateur-Délégué. Il devra proposer un profil de Management extrêmement élevé le tout en associant une reconnaissance interiste bien précise. Il n’y aura donc pas de prise en considération des figures liées aux précédentes propriétés. Des recherches semblent avoir déjà débutés, de façon exploratoire. Par la suite, le club sera divisé en plusieurs secteurs qui disposeront chacun d’un manager." Le Sponsoring également impacté L’Inter de BC Partners sera également différente au niveau des sponsors: "Le colosse d’investissement songe à établir un nouveau système de sponsoring qui sera capable de résister à tout impact, même à celui d’un changement de propriétaire. Un système totalement différent de celui mis en place par Suning qui avait établi en Asie un réseau de sponsors fortement lié au club." "Pour le reste, des actions seront entreprise dans le département commercial avec la création d’un réseau de sponsors et de partenaires non-connectés à la propriété, et ce afin de pouvoir résister également à une transition liée à un nouveau changement dans le contrôle du club." Suning ne se laisse pas démonter En effet, si BC Partner se voit déjà à la tête de l’Inter, Suning, le propriétaire actuel ne compte pas se laisser démonter : Les 750 millions d’euros ne suffisent plus ! "Suning vise à un retour sur les investissements réalisés. L’évaluation de 750 millions d’euros, dettes inclues, n’est pas considérée comme suffisante aux yeux du groupe Chinois. A tel point que la Goldman Sachs, qui est la conseillère de la Famille Zhang, a déjà commencer à faire s’élever les enjeux." "Certes, Suning lui-même doit faire face à une très grave crise de liquidité, à tel qui qu’il pourrait aussi finir par céder. D’un autre côté, Nikos Stathopoulos, l’homme qui gère l’opération pour le compte de Bc Partners est absolument décidé d’aller jusqu’au bout de l’investissement. A ses côtés, on retrouve Marco Re et Nicola Verdun, qui ont un passé commun à la Juventus." Williams, le retour ? Parti pour des "raisons personnelles", Tim Williams pourrait à nouveau se retrouver très proche de l’Inter : Selon Tuttosport, Tifosy pourrait lui proposer un poste à haute responsabilité, lui qui était jusqu’alors le Directeur Financier de l’Inter. Le Saviez-Vous ? La situation relative au Jiangsu Suning est de plus en plus problématique : D’ici à ce vendredi, Suning devra avoir prouvé le versement des salaires en retard…dans le cas contraire, le club néo-titré ne pourra pas s’inscrire dans le championnat. La Direction est actuellement à la recherche d’un accord avec les joueurs qui n’entendent pas négocier…. 48h chrono…. Virer Giuseppe Marotta serait la dernière et ultime chose à faire…Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est une information en provenance de Reuters : Bc Partners a engagé la société co-fondée par l’ancienne star italienne Gianluca Vialli : La Tifosy Capital and Advisory, comme consultante pour la négociation en cours en regard à l’acquisition d’actions de l’Inter: "Tifosy a été engagé pour aider Bc Partners à parvenir à atteindre ses ambitions, ce qui confirme l’intérêt du fond anglais pour l’Inter." Initialement, Bc Partners pourrait racheter les 31% d’actions en possession de la LionRock Capital. Aucune des parties ne s’est livre à un commentaire Il Sole 24 Ore va plus loin La cession de l’Inter prend toujours plus fort depuis ces derniers jours et Carlo Festa confirme l’entrée de la société de Gianluca Vialli: "Le fond d’investissement international Pc Partners poursuit sa route pour acquérir une partie de l’Inter et, dans ses échanges avec Suning, il s’est trouvé un allié particulier : la société Tifosy Ltd, une plateforme britannique de crowdfunding sportif et di consultance sur la thématique de la finance extraordinaire fondée par Fausto Zanetton, ex-banquier du groupe Morgan Stanley, et de l’ancien champion du Calcio : Gianluca Vialli, avec la présence de différents autres associés." Pour Tifosy, la personne active dans cette négociation n’est nul autre que Marco Re, l’ancien Directeur Financier de la Juventus. Re est devenu depuis peu le responsable de la filiale italienne de Tifosy Italy, qui s’est déjà montrée protagoniste dans le secteur du football. En effet, celui-ci s’est déjà rendu visible en supervisant la négociation pour l’acquisition du magnat américain d’origine russe de Pise, Alexander Knaster et avant cela, et même si la situation n’avait pas obtenu une issue favorable, des échanges avec Massimo Ferrero, le Président de la Sampdoria pour l’acquisition du club dorian Un nouveau bianconero dans l’organigramme ? Marco Re a été le Directeur financier de la Juve de 2018 à juillet 2020. Il a d’ailleurs bien connu Giuseppe Marotta lors de leur ère juventine. En cas d’acquisition du club, il est pressenti pour être le nouveau Directeur Financier de l’Inter en lieu et place du démissionnaire Tim Willams. Ares associé de la BC Partners ? C’est une information en provenance du Corriere Della Sera, si la crise de liquidité du colosse chinois frappe de plein fouet l’Inter sans la déstabiliser, le club devra tout de même obtempérer pour verser les salaires prévus dans le respect des normes en vigueur: "Suning est en souffrance et cela accélère la négociation avec BP Partners. Le fond devrait présenter une offre aux Zhang au premier février pour obtenir la majorité du club. Aux côtés de Nikos Stathopoulos de Bc Partners, on retrouve la Tifosy Ltd." "Suning est pressé d’en finir, ce qui réduit les discussions sur le prix : 750 millions d’euros pour la totalité du club : S’il semble difficile que le Fond d’investissement prenne l’intégralité du contrôle immédiatement, il pourrait faire intervenir en qualité d’actionnaire minoritaire Ares. Si tel est le cas, des nouveaux dirigeants intégrerait le club…Ce qui concorde avec les rumeurs d’un départ imminent de l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello : même si el n’état, il s’agit d’une hypothèse prématurée." La phrase qui sème le doute de Gianluca Di Marzio Interrogé par un tifoso de l'Inter sur la situation relative à Suning, Di Marzio s'est livré de la façon suivante: "Il y a une négociation en phase avancée, à voir s'il s'agit de la minorité ou de la majorité des actions immédiatement." ®Antony Gilles - Internazionale.fr