Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'oaktree capital managment'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Groupes

  • Localisations des Nerazzurri

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

3 résultats trouvés

  1. En effet, si pour certains il faut choisir entre boire ou conduire, pour d’autres, il faut choisir entre épargner ou rester aux commandes du club. Et si le départ d’Antonio Conte offre une double "prime" en allégeant la masse salariale et en qualifiant automatiquement l’Inter en Ligue des Champions, il est hors de question de redimensionner de façon excessive l'équipe. Avec des challengers qui se sont tous renforcés, en passant de la Roma à la Juventus, les places pour la Ligue des Champions 2022-2023 vont valoir leur pesant d’or! Et il est hors de question de perdre la possibilité de récolter les 60 millions d’euros qu’offre l’Europe au Grandes Oreilles Révélation de la Gazzetta.it "Outre le fait que Suning exige une place constante parmi les quatre premiers au championnat, Oaktree Capital Managment, qui a dernièrement acté un financement à hauteur de 275 millions d’euros pour l’Inter, et qui a également la possibilité de devenir la future patronne du club dans le cas où Suning ne parvient pas à la rembourser dans un arc de cercle de trois années, intérêts inclus, entend selon des sources internes du club, ne pas vouloir déboussoler le club et l’équipe en ayant la conviction, que cela serait de courir un risque, que de ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions 2022-2023" Partant de ce constat, l’activité centrale du mercato, qui était de récolter 100 millions d’euros a été revue à la baisse pour atteindre, à présent, 70 millions d’euros : "Il y a eu la prise de conscience que si pour épargner 30 millions d’euros, il faille céder un second Top Player, que le risque de perdre le butin garanti par la Ligue des Champions était trop grand et que le jeu n’en valait pas la chandelle et ce même si le bilan, à la fin du mois risque de se clôturer avec un déficit de -170 à -180 millions d’euros." La destinée de Lautaro est également prise en considération dans ce raisonnement: "Si l’objectif es de viser les 70 millions d’euros, la cession d’Hakimi au Paris-Saint-Germain ou à Chelsea, qui ont déjà proposé 60 millions d’euros, seront complété par le trésor garanti des ventes de Joao Mario, Radja Nainggolan, Valentino Lazaro et Dalbert." Ce qui permettrait de viser tout de même le palier de 100 millions d’euros d’actif, sans passer par le sacrifice d’un second top Player ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Les départs pour Conte et Zidane, ainsi que les discussions sur le retour de Pochettino aux Spurs, incarnent le chaos du football moderne. Ce texte est la traduction de "Managerial carousel mirrors the desperate crisis enveloping Europe’s elite clubs" de Jonathan Wilson paru sur le site du guardian le 31 Mai 2021. À première vue, Antonio Conte quittant un club alors qu'il est en litige avec les propriétaires peu de temps après les avoir conduits à un titre de champion peut ne pas sembler particulièrement significatif. C'est ce qu'il fait. Son départ de l'Inter fait suite à des départs apparemment similaires de la Juventus et de Chelsea, et il a également quitté le poste de manager de l'Italie plus tôt. Mais c'est bien plus que Conte. Ce qui se passe à l'Inter est emblématique du chaos du football moderne et des luttes d'une industrie qui était devenue une scène pour les machinations de soft power de divers États et oligarques et avait besoin d'un rééquilibrage financier majeur avant même que la pandémie ne dommage les revenus. Et alors que la crise se profile, les investisseurs en difficulté commencent à flotter. Conte et l'Inter ne sont qu'une partie immergée de l'iceberg: cet été verra un grand remaniement de managers avec au moins deux autres clubs qui se sont engagés dans la Super League européenne ayant des postes à pourvoir. Il y aura des conséquences, et elles pourraient être profondes. Une période de flux est toujours une période d'opportunité. Mais le remaniement n'est que la conséquence la plus visible de grondements financiers bien plus profonds, dont les propositions de rupture n'étaient que l'éruption la plus évidente. En Mars, les dettes de l'Inter ont atteint 630 M€. Leur actionnaire majoritaire est le Suning, qui détient 68% des actions, lui-même est détenu à 23% par des investisseurs liés au gouvernement chinois. Mais alors que l'implication d'Abou Dhabi et du Qatar dans la propriété de clubs de football a jusqu'à présent été une garantie de sécurité, offrant des investissements qui ne dépendent pas des résultats sur le terrain, ce qui en fait une telle menace pour l'élite traditionnelle, le gouvernement chinois est plus soucieux d'équilibrer les comptes. Il a cherché à réduire les prêts exorbitants expliquant pourquoi les transferts lucratifs vers les clubs de la Super League chinoise ont pratiquement pris fin. Le Suning possédait le Jiangsu FC qui a remporté le titre chinois la saison dernière pour la première fois en 63 ans d'histoire avant d'être liquidé parce qu'il était considéré comme un trop grand fardeau financier pour le Suning. Cela n'arrivera pas à l'Inter, mais ils ont contracté un prêt d'urgence de 275 M€ auprès de la société d'actifs américaine Oaktree Capital Management au début du mois. Ils n'ont pas à chercher très loin pour voir les conséquences possibles de cela: Elliott Advisors Limited a pris la direction de Milan en 2018 après que leur propriétaire Li Yonghong n'ait pas remboursé ses prêts. Pour Conte, alors qu'il cherchait à investir davantage pour consolider un premier Scudetto en 11 ans et lancer une prestation sérieuse en Ligue des champions, cela signifiait qu'il lui était demandé de lever 80 M€ via des ventes des joueurs. Compte tenu de sa personnalité et de ses antécédents, la surprise aurait été qu'il envoie pas tout valser. Il sera remplacé par Simone Inzaghi, qui a quitté la Lazio ce Jeudi . Conte est une présence majeure sur ce manège managérial. Il peut être difficile, mais il a un record de succès soutenu, allant de Bari avec le titre de Serie B en 2009 à trois titres de champion avec la Juventus et un avec Chelsea et l'Inter. Le seul vrai doute, au-delà de son sang chaud, est son bilan en Europe. Le Real Madrid et Tottenham sont des destinations viables, notamment parce que sa capacité à s'imposer et son style de pressing agressif est exactement ce dont les deux ont besoin. Au cours des deux dernières saisons, le Real a semblé de plus en plus fatigué, jouant un football lent et ancien qui avait désespérément besoin de rajeunissement. Zinedine Zidane a essentiellement reconnu qu'il ne pouvait pas faire face à cette reconstruction lorsqu'il a démissionné après le succès de la Ligue des champions en 2018; trois ans plus tard, la situation a à peine changé à part que Cristiano Ronaldo est parti, tout le monde est plus âgé et la solution supposée d'acheter de jeunes talents espagnols a échoué de manière si catastrophique que, pour la première fois de l'histoire, il n'y aura pas de joueur du Real Madrid dans la Roja pour un tournoi majeur. Les dettes dépassent 900 M€ et le président du club, Florentino Pérez, est en guerre avec l'UEFA, après avoir été exposé comme un bouffon à travers l'Europe par sa victimisation en discutant de la Super League. Mais aussi ridicule que puisse être le bêlement de Pérez, cela révèle le fait fondamental que les finances du Real Madrid sont catastrophiques et qu'il a désespérément besoin de céder une douzaine de joueurs dans un marché déprimé juste pour pouvoir commencer leur reconstruction. Il y a une raison pour laquelle ils n'ont pas fait de signature majeure depuis Eden Hazard et Luka Jovic en 2019 et ce n'est pas qu'ils ont appris leur leçon après avoir éclaboussé 150 M£ sur deux attaquants qui ont totalisé 27 onze de départ en championnat et marqué six buts. Le salaire et le prestige offriraient une certaine compensation, mais il est difficile de penser à un pire moment pour occuper ce poste de manager au Real au cours des 70 dernières années. Et puis il y a Tottenham, leur nouveau stade spectaculaire qui risque de devenir un monument étincelant de l'orgueil de l'ère pré-pandémique, son coût menant à la réduction des investissements qui ont conduit à l'effondrement de l'équipe qui a conduit au licenciement de Mauricio Pochettino. Cela a conduit à la nomination de José Mourinho qui les a conduit à une septième place et à Harry Kane voulant partir. Comme l'enfer, la route vers la Conférence Europa est pavée des meilleures intentions. Le retour de Pochettino aurait du sens d'un point de vue à la fois sentimental et pratique, en particulier compte tenu d'une première saison relativement décevante au Paris Saint-Germain, bien que de nombreux problèmes aient été hérités. Cela ouvre potentiellement un autre poste vacant et il pourrait y en avoir un autre à Barcelone qui est hautement endettée mais qui a beaucoup de jeunes talents. Massimiliano Allegri revient à la Juventus pour remplacer Andrea Pirlo, mais cela laisse toujours Maurizio Sarri, l'homme qui l'a initialement remplacé, sans travail. Admirons ce jeu de chaises musicales. Mais comme les briques sont frénétiquement remaniées autour de la table, il se peut que ce qui compte vraiment est ce qui se passe en dessous et les ramifications des perturbations économiques de l'année écoulée qui sont elles-mêmes le résultat de problèmes beaucoup plus profonds dans la structure financière de football moderne.
  3. C’est désormais acté : Pas de Bc Partners, pas de Pif, le futur de l’Inter se trouver sous le Drapeau étoilé d’Outre-Manche : L’Ansa, l’organe de presse officiel italien, a confirmé l’arrivée d’Oaktree Capital dans le capital de l’Inter "A la suite d’une procédure de vérification, et en présence d’une vision commune à long terme du projet, une opération de financement au niveau de l’actionnariat a été finalisée aujourd’hui avec le fonds d’investissement Oaktree Capital Management, L.P. Avec ce financement, l’actionnaire continuera à soutenir le Fc Internazionale Milano avec l’objectif de surmonter les difficultés et les opportunités perdues, durant la période du Covid-19." - Tel est le communiqué adressé par l’Inter à l’Ansa qui conclue Que va-t-il se passer maintenant ? Marco Bellinazzo, expert dans le domaine de l’économie appliquée dans le monde du football s’est livré à Sky Sport “Il s’agissait de mois difficile pour l’Inter, comme pour tous les grands clubs : La pandémie a frappé durement le football. Je considère que l’Inter a été l’équipe la plus pénalisée par la fermeture des stades. Elle a se présentera, à présent, avec plus de sérénité pour la saison à venir." "Avec ce financement qui va arriver via la Great Horizon en plusieurs tranches, afin de faire face aux nécessités financières de cette année et de l’année à prochaine : Le financement laisse intact l’actuel axe sociétal: Suning reste l’actionnaire majoritaire avec la LionRock Capital, elle à 31%." "Le financement devra être remboursé dans les trois ans et les actions du clubs restent en gage envers la personne qui a accordé ce prêt. Suning devra payer, mais il se trouvera devant une situation plus sereine comparé à ces dernier mois. L’objectif de Suning n’a jamais été celui de céder le club, encore moins depuis sa Victoire. Il veut le relancer, mais la situation n’est pas entièrement résolue : Il faudra travailler sur les recettes et les dépenses." "L’Inter va, à présent, payer les salaires de mars, même si elle a le temps jusqu’en fin juin. Ensuite elle va devoir réduire le montant des salaires les plus important en tenant compte de l’amortissement de la valeur des joueurs, pour environ 15-20%. Elle veut y parvenir sans dénaturer le projet technique et sans l’affaiblir, Suning souhaite apporter à l’Inter une stabilité entre les Grands d’Europe. La priorité est de trouver le Main Sponsor qui va remplacer Pirelli." Le Mercato? "Elle va devoir en premier lieu travailler sur les couts et sur les bonus : L’idée est celle de réaliser un mercato d’auto-suffisance, en travaillant sur les prêts, voire en interrompant les contrats des joueurs qui ne rentrent plus dans le projet technique." "Le tout en accord avec Marotta, Ausilio et Conte: Ce sera le Mantra des prochains mois, il faut se souvenir qu’outre les clubs anglais, tous se retrouvent dans une même condition : Barcelone, sans le Covid aurait conclu son bilan avec le milliard de recettes, il est à présent contraint de se refinancer : Il sera demandé aux joueurs d’épouser le projet technique de l’Inter." Le Saviez-vous ? Oaktree propriétaire de l’Inter si ..... "Oaktree, fort de son prêt à hauteur de 275 millions d’euros aura en gage les 68,55% de Suning, en plus d’acquérir les 31% de la LionRock. Le fonds d’investissement spécialisé dans les actifs en détresse agira comme Eliott : En cas de défaut de remboursement, il exercera son droit sur les actions pour devenir le propriétaire de l’Inter" - Andrea Montanari, journaliste à Milano Finanza ®Antony Gilles – Internazionale.fr