Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'palerme'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. Antonio Conte va s’en mordre les doigts : Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano.... Comme le révèle nos confrères de Blastingnews en Italie, Simone Inzaghi se verrait contraint et forcé d’adapter son 3-5-2 vu la présence des trois bombardiers: "L'Inter a décidé de prendre de l’avance sur le Mercato Estival pour ne pas être prise au dépourvue. Le but étant de renfoncer l’effectif afin de lancer l’assaut vers la Seconde Etoile. Les Nerazzurri ont donc pris de l'avance en commençant à mettre en place d'importantes négociations, mais ces dernières semaines, une suggestion importante prend également forme: Celle du retour sensationnel à Milan de Romelu Lukaku, un an après sa vente record à Chelsea pour 115 millions d'euros." Jamais Inzaghi n’a composé avec un tel effectif Et l’Inter d’Inzaghi pourrait s’en retrouver bouleversé avec un changement de modulo : "Ces dernières heures, les chances de voir Romelu Lukaku revenir à l'Inter la saison prochaine augmentent de façon exponentielle: "Un an après son transfert à Chelsea, Big Rom fait maintenant pression pour retourner à Milan car il n'a pas pris ses marques chez les Blues, souvent relégué sur le banc par l'entraîneur Tuchel." L'opération n'est pas facile et la seule façon de la faire aboutir est celle de passer par le biais d’un prêt avec le joueur déjà prêt à diviser son salaire par deux pour être dans les paramètres du club milanais. Conséquence directe: "Simone Inzaghi, l’entraîneur de l’Inter verrait son échiquier tactique totalement remis en question, au point de devoir abandonner son classique 3-5-2. La raison n’est pas uniquement liée au retour de Lukaku, mais surtout par l’arrivée en attaque également de la Joya Paulo Dybala qui est en fin de contrat à la Juve, et qui rejoindrait gratuitement les Nerazzurri, en retrouvant par la même occasion Giuseppe Marotta qui l’avait amené à Turin de Palerme pour une somme de 40 millions d’euros." "Et même avec le départ attendu d’Alexis Sanchez, l’Inter disposerait de trois attaquant de renom : Lukaku, Dybala et Lautaro Martinez. Simone Inzaghi devrait donc passer au 3-4-2-1 ou 3-4-1-2, selon le cohabitation tactique à lier à côté de Lautaro." La suggestion d’Internazionale.fr L'attaque de Simone Inzaghi pourrait donc être composée de Romelu Lukaku au centre, avec Paulo Dybala et Lautaro Martinez libres d'évoluer sur tout le front de l'attaque, avec Mkhitaryan et Çalhanoğlu comme premières alternatives. Barella et Brozovic confirmés au milieu du terrain, avec Gosens et Dumfries sur les ailes. En défense, tout dépend du "sacrifié", s’il s’agit à n’en pas douter de Stefan de Vrij Voici une suggestion d’équipe Suffisante pour revendiquer le Scudetto selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l’Inter s’est livré dans une très longue interview à DAZN: "Je me souviens d'une métaphore de la vie en évoquant un chef-d'œuvre du cinématographique de notre Italie : "Nuovo Cinema Paradiso". Le protagoniste y devient un réalisateur établi à Rome depuis un petit village de Sicile où il aidait le projectionniste : Ma vie y est ressemble." "Comme l'écrit Coelho, si vous voulez que les miracles se réalisent, vous devez penser qu'ils existent et vous devez y croire : c'est un peu comme la persévérance avec laquelle vous entreprenez votre activité. J'ai fait miennes ces caractéristiques en partant des principes les plus basiques : Le contact avec des personnes humbles vous donne des valeurs dont vous avez besoin". Qui était le premier entraîneur que vous avez recruté ? C’était à Eugenio Fascetti à Varese. A cette époque-là, il y avait quelqu’un au-dessus de moi, mais le Président m’avait informé que si je voulais devenir le Directeur Sportif, je me devais de lui proposer un entraîneur. J'ai parlé au directeur de la formation à Coverciano en lui demandant quel était le meilleur entraîneur : il m'a orienté vers Fascetti et j’ai décidé de le choisir C'était un mauvais choix, il a récolté moins que ce qu’il avait semé…. J'aurais aimé travailler avec Sacchi, lui qui a tout changé." Et pour Inzaghi? "Je l’ai appelé sans savoir qu’il était au restaurant avec Lotito: Il était clairement un peu dans l’embarras. Mon intuition et celle d’Ausilio était de lui faire signer rapidement un accord tout en respectant un président comme Lotito, qui ne le voyait pas comme un manque de courtoisie. Lorsqu'un entraîneur ou un joueur reste de longue années dans un Club, c’est parfois bon d’engranger de l’expérience et de grandir ailleurs." Et vos débuts ? "Je voulais être joueur, entraîneur, manager et même journaliste : j'ai éliminé joueur car j'étais pauvre et entraîneur parce que c'était difficile d'y arriver. Il me restait donc deux options: Manager ou journaliste. J'ai fait les deux, j'ai travaillé avec un journal local pour écrire l'Edito du lundi. Je prenais du plaisir à revivre ce qu’il s’était passé le dimanche, cela m’a servi d’entrainement." Et l’opération Ronaldo ? "Quand vous achetez un joueur, vous devez faire une évaluation à 360 degrés : j'ai fait mes propres considérations. C'est vraiment "légendaire" de lire qu’il y a eu une fracture sur cette opération : Il y a juste un un choc d’opinion." Est-ce vrai que vous avez songé, durant une période, à recruter Messi à l’Inter ? "Cela m’a été rapporté, mais ce n’était pas sous ma gestion." Est-ce celle de Moratti ? "Je dirais juste qu’il s’agit de l’Inter du passé." Confirmez-vous qu’avant Inzaghi, vous aviez tenté de recruter Allegri ? "Pour vous dire la vérité, il y avait eu un contact. Celui-ci s’explique aussi par le fait que je n’imaginais pas un seul instant Inzaghi de disponible. Max était libre à ce moment-là et il présentait un profil important." Est-ce vrai, qu’il y a quelques mois, il vous aurait été possible de retourner à la Juve ? "Non, c’est faux, il n’y a jamais rien eu de concret." Est-ce vrai qu’avec Agnelli, vous n’êtes pas resté en très bon terme ? "C’est faux, j’entretiens d’excellents rapports encore avec Agnelli à ce jour." Est-ce vrai que Cassano a été le talent le plus dur à gérer ? "C’est vrai, mais dans cette Sampdoria, il nous a offert des choses difficiles à trouver pour une équipe provinciale." Le footballeur que vous aimez comme un fils ? "Cassano, même si aujourd'hui les relations sont plus tendues : je l'aimais, il est parvenu à franchir un palier important malgré les difficultés de la vie. Il a été dépeint comme un gars qui a réussi au sommet: Il m'a fasciné. Ce que je ressens ne doit pas nécessairement être réciproque." Votre souvenir de Varese… "Je me souviens qu'à 11 ans, j'étais ramasseur de balles lors d’une rencontre historique dans l’Histoire de Varese : Une victoire sur le score de 5-0 contre la Juventus, le capitaine était Armando Picchi, un pilier de l'Inter. C'est le début d'une histoire qui me fait remonter le temps". Vous n’avez jamais eu envie de monter sur le terrain pour jouer ? "Quand il y avait un joueur absent lors des matchs d’entrainement, j'étais le joker qui comblait ce vide. Je me débrouillais assez bien : j'apprenais avec de nombreux bons joueurs. J'étais un 10 gaucher dans un football un peu plus lent : j'étais un bon milieu de terrain, un bon passeur. Ma grande idole était Gianni Rivera, ce grand numéro 10." Votre onze de rêve "En jouant avec un 4-4-2, je dirais Buffon dans les buts, car c'est une icône du football, puis à droite Lichtsteiner, Luca Pellegrini en libéro, c’était l’un de mes recrutement, l'autre défenseur central Chiellini et comme arrière gauche Maldera que j'ai toujours aimé. Au milieu du terrain, je mets Pirlo, un leader silencieux qui n'aime pas parler mais qui communique beaucoup du regard, Vidal, un autre joueur qui m'a beaucoup donné." "Je mets Del Piero comme numéro 10, mais aussi ce merveilleux Recoba : Avec lui, Venezia qui été condamné à la relégation avait eu la force de se sauver. Dans mon histoire, il a été le joueur le décisif pour changer le cours de l’Histoire. Par affection, j’opterais pour Anastasi, j'ai une relation émotionnelle avec lui parce que j'étais le ramasseur de balles à l'époque. Ensuite, je pourrais citer Lodetti et Suarez." Le but le plus important dans votre carrière ? "Le plus décisif, c'est sûrement celui de Sanchez : Tu marques et tu gagnes... J'ai gagné d'autres finales, mais jamais à la dernière seconde! Son but dans mon palmarès est celui qui laisse l’empreinte la plus forte. Si je dois regarder le caractère spectaculaire du but, je me souviens de celui de Cassano contre la Juve." Le but de vos rêves ? "Celui d’un milieu de terrain qui avance, dribble tout le monte et la met au fond des filets avec sa tête." Del Piero et la Juventus ? "Les anciens grands joueurs représente la beauté et les problèmes : Ces grands joueurs ne font jamais partie des clubs, ce sont devenus des grandes icônes et des légendes qui représentent l'Histoire. Alex doit être considéré comme tel". Votre meilleur coup sur le Mercato ? "Vu les aller et retour, je dirais Pogba : Arrivé gratuit et revendu à son ancien club pour 110 millions d’euros. Les dirigeants de United l'ont admis, c'est quelque chose d'unique dans le football." Votre premier transfert "L’acquisition de Rampulla au cours de la saison 1979-1980, il avait débuté face au Milan, c’était ma première opération." Votre négociation la plus compliqué ? "Je dois revenir 40 ans en arrière, c'était en 1982. J'avais 25 ans et j'étais insouciant : il y avait Mastalli, un joueur très fort. Je l'ai vendu en même temps à deux clubs composé de deux personnalités charismatiques : Sibilia et Massimino. J'ai fait signerdeux contrats et j'ai eu du mal à gérer les deux parties : ensuite, Sibilia m'a pardonné et a laissé tomber". Le président le plus compétent en matière de football que vous ayez connu ? "Sans l'ombre d'un doute Zamparini. C'était un président très impliqué dans le monde du football." Palerme ? "Lorsque je suis arrivé à la Samp en 2001, il était en train de reprendre le Genoa : Entre nous, c'était une grande compétition: Cela voulait déjà dire que l'une des trois places pour monter en Serie A allait déjà être occupés par lui. Je l'ai encouragé à déménager à Palerme, une autre place importante." La chanson de votre vie ? "J'ai toujours aimé Battisti, c'est lui qui a fait une série de chansons qui m'ont formé. Je suis allé au lycée classique de Varèse, c'était une école très stricte. J'avais des camarades de classe célèbres comme Maroni : j'étais passionné de sport, il venait à l'école avec les journaux traditionnels, moi avec la Gazzetta. J'y ai connu de belles heures." De quoi sera fait votre avenir... "J'ai beaucoup reçu dans la première phase de ma vie de "footballeur", quand j'ai commencé en bas de l'échelle. Maintenant, il est normal que je donne aussi quelque chose aux autres. J'ai toujours des rêves, et même si vous ne pouvez pas les réaliser, vous devez avoir la force et la capacité d'en créer de nouveaux. Je pense être sur d'avoir presque tout donné dans le rôle de Manager." "Ma prochaine expérience, celle que j'aimerais avoir et j'ai encore le temps pour tout vous dire, concerne mes activités politico-sportives. Je veux contribuer à la croissance de notre mouvement sportif, et principalement celui du Calcio. Selon moi en Italie, le sport est encore trop peu apprécié et considéré". Quelles sont les caractéristiques pour être un grand leader ? "L'Humilité: J'ai passé la moitié de ma vie à écouter : Aujourd'hui, je parle trop même car je suis à l'âge où je sens que je peux transmettre. Les premiers contacts avec mes collègues étaient ceux d'un garçon qui voulait apprendre et se taisait par respect et pour voler des secrets. L'exemple est une autre vertu : si vous exigez quelque chose, vous devez le montrer. La confiance est une relation que vous devez établir avec vos collègues de travail. Et puis, si tu veux gagner, tu dois avoir du courage." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. La vedette du MatchDay Programme dédié à la Coupe d’Italie est l’ancien Capitaine de l’Inter Andrea Ranocchia, qui est d’ailleurs le dernier survivant de l’Inter du Triplé, lauréate de l’Edition 2011 "C'était mon premier titre avec l'Inter et j’en garde de merveilleux souvenirs, c’était à l'Olimpico contre Palerme. Il y avait beaucoup d'émotions, je partageais le terrain avec les Champions du Triplé et au coup de sifflet final, la joie était immense, une émotion incroyable que je porte encore en moi aujourd'hui. Depuis que je suis enfant, j'ai toujours rêvé de jouer pour une équipe aussi importante que l'Inter et porter ce maillot pendant tant d'années est un véritable honneur" "Mon but, en huitième de finale contre Empoli est le plus beau de ma carrière, à la fois pour la manière dont il a été inscrit, mais aussi et surtout car il nous a permis d’arriver ici. Après ce match, nous avons eu connu une très belle série de victoires contre la Roma et l'AC Milan, ce qui nous a permis d’accéder et de jouer cette Finale. Notre groupe est très beau, nous sommes très proches: Nous avons traversé de bons moments et aussi de moins bons moment, mais nous voulons disputer cette fin de saison en nous donnant au maximum." "Contre la Juventus, notre niveau d’attention et de concentration se devra d’être très élevé afin d'éviter de commettre au maximum les erreurs. Nous savons que nous ferons face à une équipe forte: Ce sont toujours des matchs difficile face à la Juve, mais nous sommes prêt à les jouer." Uno Di Noi ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Un rêve fou pour l’Inter, fou mais qui ne lui est pas impossible, à savoir former le duo d’attaque composé de Paulo Dybala et Romelu Lukaku pour la saison prochaine. Preuve en est la Direction Nerazzurra est déjà en plein travail selon la Gazzetta Dello Sport Intro: Dybala et/ou Lukaku "Dybala ne prolongera pas avec la Juventus, il est donc libre de signer selon ses préférences, tandis que la situation relative à Lukaku dépendra beaucoup du futur de Chelsea. La seule certitude est que Big Rom, déçu par sa saison de retour à Londres, est impatient de revenir à Milan, version Nerazzurro. Et il a déjà pris contact avec les dirigeants pour un retour fracassant après son transfert estival de 115 millions d'euros." Acte I : Les avantages du recrutement Dybala "Le point principal en faveur de Dybala est qu’il partira gratuitement de la Juventus, il ne faut donc pas payer son transfert mais "juste" définir son salaire, ainsi que la commission relative à son agent qui ne sera certainement pas basse. En octobre, un accord avait été trouvé avec la Juventus pour environ 10 millions d’euros. L’Inter raisonne sur d’autres chiffres en lui proposant un rôle fondamental, en incluant des bonus et la durée du contrat." "Ce qui joue en faveur de Dybala, c’est son très grand rapport avec Giuseppe Marotta qui l’avait recruté de Palerme vers la Juventus. L’Administrateur Délégué de l’Inter l’a toujours estimé et réaliser ce transfert, indépendamment de comment se terminera la Course au Scudetto, enflammerait certainement le Peuple Nerazzurro. Bien plus en tout cas que Lukaku qui, en été, à trahi un grand nombre de Tifosi dans les paroles et dans les faits. Acte II : Les inconvénients du recrutement de Dybala "Le nombre important de pépins physiques de ces dernières saisons sont un paramètres à prendre en compte : Dybala ne parvient plus à retrouver une continuité, aucune garantie ne peut être apporté, et c’est ce qui fait surement réfléchir l’Inter. C’est d’ailleurs l’élément clé qui est à l’origine de la non-prolongation de l’argentin avec la Juventus. De plus, le fait qu’il soit en fin de contrat est à double tranchant : Il aura plusieurs options sur la table et il choisira celle qui le satisfera le plus à tout point de vue : économiquement parlant et en termes de projet surtout." "Un autre aspect négatif est sa position : Dans un 3-5-2, un 10 comme Dybala peut iniquement jouer en second attaquant. Simone Inzaghi n’a pratiquement jamais changé son module de jeu et l’argentint ne pourrait pas évoluer dans la position qui lui est la plus appropriée : Celle du Trequartista, libre de varier et de créer du jeu. Dybala aime aussi revenir au milieu de terrain pour dicter le jeu, une caractéristique similaire à celle d’Edin Dzeko et Lautaro Martinez, si ce dernier n’est pas sacrifié en cas d’arrivée de l’argentin." "En résumé, il s’agirait d’un second ou troisième attaquant présentant des caractéristiques similaires, celle d’un créateur et non d’un finisseur." Acte III : Les avantages du recrutement de Lukaku "Il connait déjà très bien l’environnement et il voulait déjà revenir à l’Inter en décembre dernier, lorsqu’il jouait encore comme titulaire à Chelsea et qu’il marquait quelques buts. Il s’est confessé devant tous et il échange lui-même, en personne, pour revenir à Appiano Gentile : Il n’est pas heureux à Londres, il regrette son choix de l’été dernier et il est aussi disposé à réduire ses prétentions salariales pour reprendre le travail débuté avec Simone Inzaghi l’été dernier, ce dernier avait tenté de le cajoler après le départ d'Antonio Conte." "Il présente des caractéristiques qui, il est vrai, font défaut à l’Inter d’Inzaghi cette saison : C’est un vrai et propre finisseur capable d’arriver à inscrire 30/40 buts par saison. C’est le type de joueur qui attaque la profondeur, une demande qu’Inzaghi a d’ailleurs fait à sa Direction pour compléter son secteur offensif. Il peut être un point de référence qui permet, à n’importe quel moment d’une rencontre ou de la saison, de changer la façon de jouer, en proposant également de long ballon, soit pour avoir un plan B." Acte IV : Les inconvénients du recrutement de Lukaku "C’est évident que le fait d’avoir choisi de partir pour Londres ne joue pas en sa faveur : Ni aux Tifosi, ni à la Direction qui en le cédant à 115 millions d’euros a réalisé un pur Chef d’œuvre sur le Mercato en sortie. Il ne pourrait revenir qu’en prêt, peut-être un biennal, avec une obligation de rachat dont il conviendrait de s’assurer une viabilité sous certaines conditions." "Il devrait également réduire ses émoluments : Lukaku perçoit 12,5 millions d’euros par saison, et s’il ne se montre pas enclin à accepter un contrat similaire à son précédent contrat interiste, soit 7,5 millions d’euros, il n’y aurait aucune marge de manœuvre possible." Acte V : Conclusions "S’engager dans une opération à la Lukaku voudrait également dire investir moins dans d’autres secteurs. S’engager avec Dybala gratuitement, l’Inter disposerait d’une meilleure marge de manœuvre pour se concentrer aussi dur d’autres cibles pour renforcer le noyau à disposition de Simone Inzaghi." Que feriez-vous ? Recruteriez-vous uniquement Dybala, uniquement Lukaku ou opteriez-vous pour le duo Dybala-Lukaku en sacrifiant probablement Lautaro Martinez…Ou tout simplement vous tourneriez-vous vers d’autres cibles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L'ancien président de Palerme, Maurizio Zamparini, qui a dirigé le club italien pendant la période la plus faste de son histoire, est décédé à l'âge de 80 ans mardi. Zamparini a dirigé le club sicilien de 2002 à 2018, l'aidant à atteindre la Serie A pour la première fois en 31 ans, à se qualifier pour l'Europe à cinq reprises et à atteindre la finale de la Coupe d'Italie en 2011. Il était auparavant propriétaire de Venezia, qu'il a mené de la quatrième division à la promotion en Serie A en 1997. "La famille de Palerme est unie dans sa douleur pour le décès de Zamparini, le président le plus décoré de l'histoire des Rosanero, qui est toujours dans le cœur de chaque fan", a déclaré Palerme sur son site web. Zamparini était connu pour son impatience à l'égard des entraîneurs, dont il en a renvoyé plus de 40 pendant son mandat à Palerme, ainsi que pour son sens du jeu. Il a fait venir en Sicile l'ancien défenseur italien Andrea Barzagli, l'attaquant uruguayen Edinson Cavani et l'argentin Paulo Dybala. ®Reuters
  6. Nous sommes en février 2012, Paulo Dybala évoluait encore à l'Instituto Cordoba (seconde division argentine). Alors âgé de 19 ans, il était contacté par Fcinternews à la suite de rumeurs d’un intérêt de l’Inter et il avait déclaré son amour pour l’Inter. Paulito, l'Inter souhaite te recruter : Que ressens-tu à l’idée d’être dans la ligne de mire d’un club aussi prestigieux ? "Je suis sincère, j’éprouve de l’émotion et de la fierté : L’intérêt porté par l’Inter est vraiment quelque chose d’extraordinaire." Ta volonté semble être claire : l’Inter et rien d’autre pour ton futur ? "Je dois dire que cela me touche beaucoup lorsque j’entends que je suis pisté par l’Inter, car ce club m’a absolument démontré me vouloir. Il est ensuite inutile de dire que l’Inter est l’un des club parmi les plus importants qui existent, une puissance mondiale, et pour cela, mon enthousiasme est étoilé." Des dirigeants de l’Inter souhaite te transférer à Milan..... "Rebasa et Peirone, mes agents me l’ont confirmé : Ils m’ont dit que les dirigeants de l’Inter étaient enthousiasme à l’idée de me transférer là-bas, c’est quelque chose qui me rend fier et si heureux." Zanetti, en décembre déclarait : Dybala est un talent pur » qu’as-tu à répondre ? "Je n’ai pas une relation direct avec Pupi, mais je n’oublierai jamais le jour où j’ai joué pour le match de charité de sa fondation, je ne l’oublierai jamais... Je l’ai rencontré et il était merveilleux. J’ai lu les déclarations de Javier sur moi et j’en suis très heureux car Pupi est un joueur extraordinaire et une personne fantastique, j’aimerai avoir une carrière comme la sienne en Italie." Où en est la négociation avec l'Instituto ? Te sens-tu proche de l’Inter ou pas encore ? "Depuis que je sais que l’Inter s’est intéressé à moi, je suis toujours resté très en contact. Si j’ai l’occasion de jouer pour l’Inter, je donnerai ma vie pour ce maillot. Sinon je resterai à l'Instituto, j’y suis heureux et je continuer à me donner pour ces couleurs avec fierté." Sincèrement Paulito : pour toi : L’Inter est plus un rêve ou une réalité "L’Inter est…un rêve réel (il rit…) Je travaille quotidiennement pour m’améliorer et pour que tout les rêves que je conserve en moi puisse se concrétiser : L’Inter est l’un de ceux-là." As-tu eu l’opportunité de discuter avec quelques dirigeants de l’Inter ? "Pas personnellement, mais mes représentants l’ont fait pour moi." Que sais-tu des supporters de l’Inter, de la célèbre Curva Nord, du peuple Nerazzurro ? "Le peuple interiste démontre l’amour qu’il a pour le club, ils sont vraiment passionnés, c’est un public chaud, je le connais. Ce sont de nombreux chœurs, des ovations, ce sont des choses qui génère mille motivations à un joueur." Tu rêves de porter le maillot Nerazzurro, Paulo Dybala ? Mais avec quel numéro derrière ? "Ben, j’ai toujours aimé le 10." L’Histoire sera différente, finalement le garçon de Laguna Larga, rejoindra Palerme car la prétention de l’Instituto Cordoba était considéré comme excessive : 11,9 millions d’euros que Maurizio Zamparini, alors Président de Palerme n’avait pas hésité à verser. "En juillet 2015, Erick Thohir aurait voulu l’offrir aux tifosi, mais alors sous le coup du Settlement Agreement, il n’avait pas pu débourser les 40 millions d’euros qui ont été versé par la Juventus." Pourquoi revenir sur ce Cold Case ? La réponse est très simple, en ce début de semaine, Tuttosport a révélé l’existence réelle d’une transaction menant à Paulo Dybala en échange de Mauro Icardi La Juventus, à l’été 2019, s’était inséré dans la négociation Lukaku et sur son arrivée à l’Inter. Beppe Marotta, Administrateur-Délégué de l’Inter avait commencé à tisser sa toile pour transférer l’argentin à Milan: "C’est durant cette période-là que les échanges les plus sensationnels se sont profilés à l’Horizon avec l’axe Milan-Turin: Dybala à l’Inter et Icardi à la Juventus. Mais les délais était réduit et l’échange a effrayé certaines personnes, car pour un des clubs, cela aura pu lui revenir comme un effet boomerang : C’est Paratici qui a bloqué l’opération pour conserver Dybala." Nous sommes donc très loin d’une déclaration d’amour du joueur envers la Vieille Dame…. Regrettez-vous ce recrutement manqué à deux reprises ? Pensez-vous qu’un tel recrutement pourrait se concrétiser à l’avenir ? Pensiez-vous, un jour, prendre lecture d’une telle déclaration d’amour d’un joueur emblématique de la Juve ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Inter 6-2 Palermo | Highlights | 2018/19 PRIMAVERA TIM CUP 16e de finale Résumé du match entre l'Inter Under 19 et le Palermo Under 19 (16e de finale de la Primavera TIM Cup 2018/2019), qui s'est terminée sur une victoire 6-2 des joueurs de l'Inter. Merola (hat-trick), Esposito (doublé) et Pompetti pour les buts.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...