Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'paris-saint-germain'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Contrairement à la Gazzetta Dello Sport, le Corriere Dello Sport a décidé de se pencher sur une vision positive de l’Inter de Simone Inzaghi A choisir préférez-vous un Lautaro ou un Romelu ? Une équipe de caractère "L'Inter a fait une nouvelle Remontada en championnat, en situation de désavantage, elle a d’ailleurs su récolter 22 points. Une victoiree sous le signe d'un Lautaro Martinez de plus en plus létal, lui qui a été le grand artisan de la victoire sur Empoli avec un doublé qui permet aux Nerazzurri d'espérer encore au Scudetto. Ses statistiques sont Da Record, après un passage à vide durant le milieu de la saison: C’est un fait Lautaro est armé et chargé." Un Toro On Fire "L'attaquant a marqué son onzième but lors des onze derniers matchs officiel de l’Inter, c’est un Lautaro qui ne rate plus le cadre du coup et n'a pas l'intention de s'arrêter. Il marque avec n'importe quel partenaire offensif, à tel point qu'il a établi deux records personnels contre les Toscans : 23 buts inscrit dans une saison et 19 buts inscrits rien que pour la Serie A contre les 17 de l'année dernière avec Antonio Conte sur le banc et un certain Romelu Lukaku à ses côtés." Les Remontadas "L'Inter n'avait plus encaissé de but aussi tôt, soit dans les cinq premières minutes du match, depuis le 26 septembre 2020 et le but de Kouamè pour la Fiorentina à la 3e minute. Comme nous le venions de vous le dire, il s’agit là-aussi d’un record pour les Nerazzurri : 22 points ont été récoltés après avoir été menés au score, personne ne fait mieux dans le Top 5 européen, l’Inter se partage la première place avec le Paris-Saint-Germain et les Allemands d'Hoffenheim." Records personnels ! "Hakan Çalhanoğlu a également offert une nouvelle passe décisive pour Lautaro lors du 2-2 du Lautaro. Pour l'ancien joueur de l'AC Milan, il s'agit de sa 11e passe décisive dans un même championnat, il s’agit également d’un record qu’il partage en Serie A avec Maicon en 2009-2010 et Lukaku en 2020-21. En Serie A, il occupe la deuxième place cette année." "Enfin, Samir Handanovic, qui a joué son 550e match en Serie A contre Empoli, est le deuxième joueur étranger à atteindre ce palier dans l'histoire de la Serie A après les 615 rencontres d'un certain....Javier Zanetti" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Les poubelles des uns sont les trésors des autres….Et c’est d’autant plus vrai lorsque des rumeurs font état de l’intérêt sérieux du Milan Ac pour les deux anciens goleadors de l’Inter : Romelu Lukaku et Mauro Icardi Selon nos confrères anglais de Goal.com "L'AC Milan apparaît comme une destination possible pour l'attaquant Lukaku de Chelsea, qui coûte 100 millions de livres sterling. Le club de San Siro pourrait offrir une porte de sortie mais l'opération éventuelle est compliquée par le coût de la superstar belge. L'AC Milan pourrait offrir à Romelu Lukaku une porte de sortie à son cauchemar à Chelsea en fonction de l'issue de son rachat actuel." "Le joueur de 28 ans n'a pas marqué un seul but en championnat ou en Ligue des champions en 2022 et devient de plus en plus un problème pour Thomas Tuchel à Stamford Bridge. Ayant excellé chez les rivaux de l'Inter, Milan estime qu'il pourrait y avoir une opportunité de s'offrir Romelu Lukaku, mais cela dépend de beaucoup de circonstances." Selon Sport.fr: "Une opération sous forme de prêt pourrait être financée par Investcorp, le nouveau propriétaire bahreïni du club italien: La stratégie du Milan AC, selon Goal, est d’attendre que Chelsea soit également entre de nouvelles mains et profiter du fait qu’ils cherchent à assainir leurs comptes en se débarrassant du fardeau Lukaku." Et selon le Corriere Della Sera Manque plus que Pirelli en Main Sponsor et le compte est bon! "L’aventure de Mauro Icardi au Paris-Saint-Germain semble être arrivé au générique de fin : L’ancien attaquant argentin de l’Inter serait prêt à quitter Paris lors de la prochaine session du mercato: Maurito veut revenir en Italie, mais depuis l’arrivée de Dusan Vlahovic, il semble improbable qu’il débarque à la Juventus." "La nouvelle suggestion se nomme le Milan qui est à la recherche d’un attaquant pour la saison prochaine, même si la Direction Rossonera s’est activée depuis un certain temps sur Divock Origi de Liverpool." Selon vous, allons-nous assister à la trahison de l’autoproclamé "Roi" de Milan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Récemment, la Gazzetta Dello Sport est revenue sur le futur d’Antonio Conte, parti avec fracas de l’Inter et recruté par les Spurs de Tottenham. Toutefois, et même si son contrat échu en juin 2023, l’ancien sélectionneur national pourrait déjà quitter la Premier League cet été Un Conte-bis à l'Inter pour la Rosea ? “Les rumeurs selon lesquelles Antonio voudrait revenir à la Maison sont d’actualité, par la Maison, il faut comprendre la Serie A. Cette suggestion porte à prendre en sérieuse considération un retour immédiat à la Base, soit l’Inter." "Le poste de Simone Inzaghi est mis en discussion et pour l’environnement interiste, la candidature de l’Homme-Scudetto ne ferait l’objet d’aucune remise en question. Cela étant dit, l’Inter devra programmer un programme futuriste équilibré d’un point de vue financier. C’est une chose de faire face au 4 millions d’euros de Simone Inzaghi, c’en est une autre de faire face au 12 millions d’euros de Conte." "De plus, un retour immédiat en Italie ne lui permettrait pas de disposer des privilèges accordé par le Décret Croissance. Il est donc trop tôt pour en tirer des conclusions mais la panoramique confirme toutefois que la candidature la plus plausible pour un retour de Conte dans notre championnat se retrouve à l’Inter…A moins que se présente pour lui une opportunité de premier plan à l’étranger comme celle du Paris-Saint-Germain." Lukaku, Conte, il reste plus qu’Achraf Hakimi et le compte est bon ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Le vendredi 25 mars, le Conseil d’Administration de l’Inter a approuvé le dernier semestre clôturé au 31 décembre 2021, et la Beneamata peut s’attendre à retrouver de très belles couleurs d’un point de vue financier. Comme le révèle également Tuttosport, les projections sont meilleures que prévue que celles déjà exposées dans la communication obligatoire liée à l'émission de l'obligation des 415 millions d'euros à la fin du mois de janvier. Lors de cette réunion, ont participé le Président Steven Zhang, l’Administrateur-Délégué Sport Giuseppe Marotta et l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello. La prévision initiale était de terminer cette saison avec un rouge réduit de moitié comparé à la perte record de 245,6 millions d’euros de la dernière saison, soit de tourner aux alentours des -100 millions d’euros. L’impact du sponsoring, du stade et des plus-value Les données qui ont permis une telle croissance sont liées aux recettes en provenance des accords de Socios.com et de DigitalBits qui délivrent à l’Inter 35 millions d’euros pour cette saison, une somme qui sera revalorisée à 40 millions d’euros pour les saisons à venir. Fait important, la réouverture partielle des stades a un impact direct sur les recettes et celles-ci sont destinées à s’améliorer via la réouverture à 100% de la capacité du stade jusqu’à la fin de la saison. Evidemment, le fait est que les Nerazzurri dispose de la meilleure moyenne de spectateurs en Serie A : 62 000 tifosi par match. Enfin, il ne faut pas oublier le chapitre lié au sportif et à la gestion des droites des joueurs : les ventes de Romelu Lukaku à Chelsea et d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain ont permis aux Champions d’Italie d’inscrire une plus-value dépassant les 90 millions d’euros. L’ensemble de tous ces aspects fondamentaux dans le milieu sportif ont permis de réduire considérablement le compte négatif du bilan! Le travail dans l'ombre de Suning et de la Direction Italienne porte ses fruits! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L’aventure turinoise de Paulo Dybala arrive à sa fin : L’argentin ne prolongera pas avec la Vieille Dame, qui l’a fracassé par l’intermédiaire d’Arrivabene, le tout pour le plus grand bonheur de Giuseppe Marotta! Révélation de Tuttosport "Dybala à l’Inter n’est plus une suggestion mais un projet concret car Beppe Marotta et Piero Ausilio ont rencontré dans le plus grand secret Jorge Antun, l’agent de la Joya, pour faire part de ll’intérêt Nerazzurro sur le joueur. Cette acte a pu être posé suite au divorce acté de façon unilatéral par la Juventus. Si les parties ne sont pas encore entrées dans le vif via l’aspect économique de la négociation, l’Inter s’est insérée officiellement dans la course à l’argentin, en cherchant à savoir quel serait le timing apprécié par Dybala. En retour, la Direction a reçu une réponse qui peut être considérée comme très favorable pour les Nerazzurri : "L’argentin n’est pas pressé." "L’Inter doit également faire preuve de patience car si elle est intéressée par Dybala, elle n’est pas encore rentré dans les étapes décisives. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio doivent en premier lieu prendre connaissance des intentions de Suning et de ce qu'il octroiera comme budget pour le prochain mercato, il conviendra également de connaitre les nécessités et les requêtes de Simone Inzaghi." L’autre raison qui motive cette stratégie est la conviction que Dybala, avec le temps qui s’écoulera, abaissera ses exigences économiques : Il sera plus malléable, à la condition de percevoir des bonus. Marotta et Ausilio ont, en effet, parfaitement conscience que Dybala percevait à la Juve 7,3 millions d’euros, bonus compris et que l’accord convenu mais qui n’a jamais été signé, faisait état d’un contrat de 8 millions d’euros plus 2 millions d’euros de bonus." Paulo comme Stefan ? En effet, le Derby d’Italie de ce dimanche sera particulier pour Paulo Dybala, il sera son dernier, du moins sous le maillot Bianconero, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport: "Place à Alessandro Bastoni et au revirement de Dybala, qui depuis des années, s'illumine lorsqu'il voit les Nerazzurri. Ses excellentes performances coïncident d'ailleurs avec la première aventure d'Alessandro à l’Inter: En effet, depuis que la ligne à quatre de Spalletti a laissé sa place au trio composé de l'ancien joueur de l'Atalanta, de Milan Skriniar et de Stefan De Vrij, la Joya a toujours marqué contre l’Inter en Serie A. » "La défense de l'Inter est prévenue : Qu'il débute en première mi-temps ou en cours de match, cela change peu au niveau de la performance de Dybala. Simone Inzaghi profitera de l’occasion pour l’étudier attentivement et qui sait pour se mettre au travail : Peut-être qu’en été, il aura le plaisir de supprimer toutes ses notes relatives à Paulo l’adversaire." Pour les bookmakers, l’Inter est la grande favorite Agipronews rapporte que les bookmakers considèrent l'Inter comme l'option la plus probable, à 2,75 sur Snai, avec deux équipes espagnoles en concurrence : Le FC Barcelone et l'Atletico Madrid, à 6,50. Le Tottenham du couple italien Antonio Conte-Fabio Paratici monte à 7,50, tandis qu'un transfert au Paris-Saint-Germain, appelé à un été de renouveau, vaut 10 fois la mise, comme le Milan Ac. Les autres grands d'Europe sont encore plus loin : un transfert de Dybala à Liverpool est proposé à 15, tandis que les deux clubs de Manchester sont à 20. Mieux encore le Real Madrid et le Bayern Munich s’envolent à 25 fois la mise, car ils ne sont pas convaincus de la valeur de l'opération malgré le fait qu'il s'agisse d'un transfert à coût zéro." Pensez-vous qu’à l’instar de Stefan De Vrij, la Joya réalisera une prestation en demi-teinte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C'est une information en provenance de nos confrères de ®le10sport.com: Alors que Kylian Mbappé devrait s'engager avec le Real Madrid durant l'intersaison, le PSG suivrait la situation de Romelu Lukaku, en difficulté à Chelsea. "Le PSG garde un mince espoir dans le dossier Kylian Mbappé. Comme annoncé par le 10Sport.com en exclusivité, l’international français voudrait écouter ses dirigeants, notamment sur la suite du projet parisien, avant de prendre une décision sur son avenir. Le PSG devra se montrer convaincant, après son élimination en Ligue des Champions. Dans le cas contraire, Mbappé s’engagera avec le Real Madrid durant l’intersaison. Son départ pourrait laisser un grand vide dans l’effectif de Mauricio Pochettino" Romelu Lukaku ciblé par le PSG Comme annoncé par le 10Sport.com, "le PSG a ciblé Erling Haaland (Borussia Dortmund) et Robert Lewandowski (Bayern Munich) pour le remplacer. Mais une source a indiqué à Football.Insider que les dirigeants parisiens suivaient, aussi, la situation de Romelu Lukaku. L’international belge ne serait pas heureux à Chelsea et envisagerait déjà de quitter la Premier League. Le PSG décidera dans les prochaines semaines s’il se lance à l’assaut de Lukaku, lié au Blues jusqu’en 2026." Paris qui s'offrirait les deux derniers numéro 9 de l'Inter, vous y croyez ? Et surtout, Paris est le club aimé depuis sa plus tendre enfance par Big Rom.....! ®le10sport.com
  7. Besoccer.com - Les jours d'Achraf Hakimi au PSG pourraient être comptés. Bien qu'il soit arrivé il y a tout juste un an, le joueur n'est pas heureux, c'est en tout cas ce qu'affirme le journaliste d" 'After Foot' ou de 'RMC Sport', entre autres, Daniel Riolo. Il affirme que deux groupes se sont formés dans le vestiaire, ce qui pousse l'international marocain à réfléchir et donc à s'interroger sur son avenir dans la capitale. Depuis que Madrid a éliminé le PSG du rêve de la Ligue des champions, le Parc des Princes est devenu une véritable poudrière. Les joueurs continuent à être très secoués par ce revers européen. Selon RMC Sport, le vestiaire est plus que jamais divisé. Il existe deux groupes : l'un composé de joueurs sud-américains et l'autre de joueurs francophones." Et bien, selon le journaliste Daniel Riolo, l'un de ceux qui souffre le plus de cette scission est Achraf. "Hakimi est en train de péter un plomb, il n’en peut plus", a-t-il déclaré au magazine "After Foot". Le défenseur est tellement fatigué qu'il envisage de quitter le club à la fin de la saison : "Pourquoi Hakimi est en train de péter un plomb, A tel point que les Sud-Américains ne lui adressent plus parole ? Il veut se barrer". Il fait la gueule et c’est normal. Comme il est tricard par rapport aux Sud-Américains, il n’a pas pu jouer, et ses qualités ne sont pas exploitées", a conclu le journaliste. Il faudra attendre l'été prochain pour savoir si le latéral est effectivement à la recherche d'une nouvelle destination. Besoccer.com
  8. L’Inter et Paulo Dybala s’étudient, s’évaluent, se courtisent. Et dans ce petit jeu, on retrouve la figure paternelle de Giuseppe Marotta, une personnalité qui pourrait peser de tout son poids, dans la décision de la Joya, de revêtir la vareuse Nerazzurra Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Plus les jours passent, plus le panorama s’éclairci aux yeux de tous, et sans la nécessité d’une quelconque explications, d’une retro scène : Sur Paulo Dybala, l’Inter dispose au moins d’un kilomètre d’avance sur tous les autres. Nous ne parlons pas ici d’une simple négociation, mais d’informations, d’évolution de la situation, d’un monitorage constant : Ce n’est en rien une démarche anodine car il faut à tout prix savoir quand frapper et le faire au bon moment : La tentative concrète arrivera et sur cela, il n’y a pas le moindre doute." Dybala va-t-il rejoindre l’Inter ? "Doucement, la course est semée d’embûches." Lesquels ? "La concurrence par exemple, car il s’agit toujours des même dans un tour d’Europe : Tottenham, Barcelone, Arsenal, le Paris-Saint-Germain et surtout, l’Atletico" Il ne faut surtout pas sous-estimer l’appel d’El Cholo, mais comme le souligne la Rosea, l’Inter dispose de plusieurs flèches à son arc pour l’emporter sur la concurrence: "Dans quel autre endroit peut-on imaginer prendre une véritable revanche sur le club qui vous a jeté de la falaise ? Et c’est précisément sur ce désir de battre la Juventus sur le terrain à l'avenir que peut se retrouver la plus grande motivation motrice de l'Argentin. Bien sûr, l'histoire nous apprend que pour parcourir la route Turin-Milan, il faut disposer d’une personnalité hors du commun et il est légitime de douter que Dybala n’en ait pas assez, mais les récents événements ont changé la donne et l’ont Hyper motivé à sauter le pas." Père Beppe "Le "feeling" avec la vie milanaise vient de loin, entre les boutiques à la mode et les clubs fréquentés par les amis, il ne faut pas oublier que l'Italie est la maison de Paulo, un havre de paix qu'il lui est difficile de quitter. Une personnalité, une figure dispose d’un poids énorme dans cette affaire : Beppe Marotta! Et si celui-ci reste le Maître incontesté des négociations, un Cadre qui tente une opération diplomatique complexe en catimini, il est aussi et avant tout un point de référence qui a soutenu Paulo lors de ses meilleures années." "Tel qu'il est en ce moment, Dybala a besoin de se sentir choyé, compris et, s’il le faut possible, réprimandé, comme le faisait l’Administrateur-Délégué lui-même lorsqu'il était à la Juventus. Même les blessures, d'une certaine manière, sont conditionnées par une tête qui a tendance à se remplir trop facilement de mauvaises pensées. A l’Inter, la Joya trouverait non seulement un Dirigeant en costume-cravate, mais aussi et surtout presque un second père, protecteur et sévère à la fois." "Et s'il lui venait l’envie de chercher d’autres conseils ailleurs, il lui suffirait de frapper à la porte de la chambre du Vice-Président, un certain Javier Zanetti qui est un symbole pour tous ceux qui portent ou simplement soutiennent l'Albiceleste". Le Saviez-Vous ? La menace interiste fait sérieusement peur aux Tifosi turinois: "Non, pas à l'Inter non!" tel est le message repris par le journal et affiché en première page : "Le peuple de la Juventus est secoué par le divorce entre la Juve et Dybala et surtout par le possible transfert de la Joya chez les Nerazzurri : L'Argentin est déçu et veut à tout prix faire regretter le Club de cette décision." Après Antonio Conte, Giuseppe Marotta, Capitaine Paulo Dybala pour compléter le Triptyque ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Achraf Hakimi, Antonio Conte et Romelu Lukaku : Trois personnages clés de l’Inter qui ont remporté le 19ème Scudetto de l’Inter. Trois personnalités qui, mis à part pour le Marocain, sont partis de l’Inter, empreint d’une "surdose de confiance en soi". Trois personnes qui font face à une traversée du désert L’analyse de la Repubblica Antonio Conte "Convaincu d’être appelé par le Real de Madrid, il a quitté l’Inter et a dénoncé, aux Interistes, l’insuffisance du projet. Il ne sera jamais appelé par Madrid. Il n’était plus convaincu par le fait de pouvoir gagner à nouveau avec une équipe qui, sur le Mercato, était dans l’obligation de se priver de certains joueurs de valeur. Actuellement, après avoir perdu quatre matchs sur les dernières rencontres disputées, il reconnait que son expérience est très frustrante et lorsqu’on le questionne sur l’Inter, il a toujours les yeux qui brillent." Achraf Hakimi "A Paris, il partage un vestiaire composé de champions comme Kylian Mbappé, Neymar, Lionel Messi et Sergio Ramos. Mais ses performances ne sont pas à la hauteur de celles proposées durant sa seule année milanaise. Une vidéo circule sur internet où en jouant au jeu oncle voit choisi justement comme équipe, l’Inter !" " Est-ce que Milan lui manque ?" Romelu Lukaku "Le géant belge est retourné à Chelsea l’été dernier attiré par un salaire montre et, selon ses dires, par le rêve de revêtir le maillot de l’équipe dont il rêvait étant enfant. Dans le football de Tuchel, pourtant, ses courses ne sont plus aussi décisives que lorsqu’il évoluait dans le jeu de l’Inter de Conte. Au-delà des statistiques, il n’a jamais été mis au cœur du projet technique de l’équipe." "Que Milan lui manque n’est plus un secret, lui-même a présenté ses excuses aux Tifosi de l’Inter vu la façon dont il est parti." "Cela confirme que tout l’or du monde ne suffit pas à vous apaiser de la mélancolie liée à la vie Milanaise, qui, si elle ne propose pas un décor tel celui de Rio de Janeiro, sait tout de même bien se faire regretter." Qui entre les trois accepteriez-vous de reprendre, si vous en aviez la possibilité ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Robin Gosens, qui est impatient de débuter sous la vareuse Nerazzurra de l’Inter, s’est livré à Dazn: Comment dire.... Epic Fail! Blessure "Avec la blessure que j’ai connu, je ne peux pas donner de délais, le plus important est que j’aille bien. Je reprends confiance, je m’entraîne bien et selon moi, cela ne devrait tarder. J’ai déjà fait certaines choses sur le terrain et j’espère revenir au plus vite, mais sans me mettre de pression, cela ne sert à rien. Je suis resté marqué par la Grandeur du Club. L’Atalanta est sans aucun doute un club important, mais l’Inter est un Club Historique." Vous serez indisponible à Naples, mais vous apprenez à découvrir vos équipiers. Qu’est-ce qui pourrait faire la différence ? "La clé selon moi est de pouvoir pratiquer notre football, si nous parvenons à le faire à Naples, nous aurons une bonne chance de l’emporter. C’est sans aucun doute une rencontre fondamentale, face à un concurrent direct, et nous tenons à l’emporter." A quel point êtes-vous fier du parcours réalisé ? "Je le suis énormément, j’ai fait tant sur le côté pour arriver à ce niveau, même si je sis moins talentueux que les autres, ma force a toujours été dans la mentalité et la discipline. Cela m’a porté loin, c’est pour cette raison que je suis fier d’être arrivé à l’Inter. J’ai passé tellement d’heures sur les terrains et dans les gymnases avec l'objectif de m’améliorer." Qu’est-ce qui vous a marqué chez Zhang ? "Il m’a raconté être le premier Tifoso de l’Inter. Il m’a objectivement dit, qu’à présent, j’évolue pour un club prestigieux et cela m’a apporté une confiance énorme, il m’a dit que nous allions jouer à des niveaux très élevés et qu’il avait toute confiance en moi." Même Angela Merkel a parlé de vous lors d’un sommets entre Chefs d’Etats...... "Elle a été fondamentale en Allemagne ces dernières années, si elle parle bien de moi, cela ne peut me faire qu’énormément plaisir." Est-ce vrai que vous seriez devenu policier si vous n’aviez pas pratiqué le football ? "Oui, j’aurais été sans aucun doute rugueux, c’est le bon adjectif. Jusqu’à mes 18 ans, je ne jouais qu’avec mes amis, sans passé par les classes de jeunes. Lorsque mes proches me questionnaient, je leur disais toujours vouloir faire le policier comme mon grand-père. Puis je suis parti aux Pays-Bas et tout a changé." Est-ce à ce moment-là que vous aviez pris conscience de vouloir devenir footballeur ? "A peine arrivé aux Pays-Bas, j’ai compris que je pouvais devenir pro, c’était mon rêve." Vous avez écrit aussi un livre… "Oui, en allemand et il a connu son succès en Allemagne, j’ai voulu y livrer mon histoire car elle est différente de tant d’autres. J’aime bien écrire et j’ai voulu le faire car je me suis dit qu’il y avait tant en mois, que cela pourrait être une source d’inspiration." A quoi rêves-tu à présent ? "A remonter sur le terrain au plus tôt et à devenir un grand joueur de l’Inter. J’ai le rêve de donner le maximum pour l’Inter mais aussi pour ma sélection, il y a une Coupe du Monde qui se profile et je tiens à y participer. Pour y parvenir, je dois être bon en club." Vous n’avez jamais parlé du Scudetto...... "En effet, je veux devenir un joueur important, le reste arrivera par la suite." Quel est le plus beau stade dans lequel vous avez évolué ? "Le Giuseppe Meazza." La chanson qui vous motive ? "Eminem, ‘Lose Yourself'" La défaite la plus douloureuse ? "Face au Paris-Saint-Germain, nous avions perdu dans les dernières secondes en Ligue des Champions." Votre plat préféré ? "Risotto alla milanese" L’équipier qui cuisine le mieux dans l’équipe ? "Je n’en connais même pas un, il sourit." Votre idole étant enfant ? "Alaba, car il a toujours fait de très belles prestations à plusieurs postes différents." L’adversaire le plus redoutable ? "Douglas Costa. Quand il était dans une forme étincelante, avec son explosibilité et ses dribbles, il était imprenable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Le Mercato 2021/2022 a réécrit l’histoire et bouleversé le classement historique des ventes les plus lucratives de la Serie A : Les transactions relatives à Romelu Lukaku, Dusan Vlahovic et Achraf Hakimi ont fait une entrée retentissante dans le Top 10 de la Botte Révélation de Calcio&Finanza La vente de Romelu Lukaku qui est passé de l’Inter à Chelsea l’été dernier, pour 113 millions d’euros, a surclassé celle de Paul Pogba transféré de la Juventus à Manchester United à l’été 2016, la Juventus ayant encaissé 105 millions d’euros. Sur le podium, on retrouve l’opération lié à l’Axe Napoli-Juve et l’attaquant argentin Gonzalo Higuain qui fut transféré contre l’activation d’une clause libératoire à 90 millions d’euros lors de l’été 2016. Sorti du podium, on retrouve la vente de Zinedine Zidane transféré de la Juve au Real Madrid pour 77,5 millions d’euros à l’été 2001. Zizou reste toutefois devant le recrutement de Dusan Vlahovic transféré cet hiver de la Fiorentina vers la Juventus pour 70 millions d’euros. En fin de ce TOP 10 spécial Serie A, on retrouve les opérations liant l’Inter au Paris-Saint-Germain pour Achraf Hakimi, cédé pour 66,5 millions d’euros et l’opération menant Joao Cancelo de la Juventus à Manchester City pour 65 millions d’euros. Quelle est selon vous la meilleure opération réalisée par l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Interviewé par 90° Minuto diffusé sur la Rai2, Giuseppe Marotta a fait le point en cette mi-saison de championnat Simone Inzaghi "J’imaginais qu’il y allait rencontrer plus de difficultés, mais en réalité, il s’est immédiatement inséré dans notre environnement, avec le soutien de la Direction. Il est parvenu à démontrer sa valeur et il représente, aujourd’hui, la valeur ajouté de notre aire technique." Souviens-toi l’été dernier "Durant l’été, nous avons été investis de turbulences temporelles, mais nous avons trouvé notre Etoile du Nord, prête à nous guider de la meilleure des façons. Nous avons su compenser les départs d’Antonio Conte, d’Achraf Hakimi et de Romelu Lukaku, en plus du problème qu’a connu Christian Eriksen. Le travail d’Inzaghi s’exprime au mieux." La seconde étoile "C’est l’objectif que nous avons tous préfixés et que nous voulons atteindre." Antonio Conte Si Conte s’en veut ? "Je ne le crois pas. Ce n’est jamais utile d’aller ressasser le passé. Je crois qu’il a laissé une empreinte importante dans notre processus croissance, sous l’aspect tactique et mental : Son travail a été très fructueux, comme l’est celui d’Inzaghi : Nous voulons répéter la victoire de l’année dernière, j’y tiens pour nos tifosi et pour la propriété." Mauro Icardi Icardi à la Juve ? "L’Italie n’est plus l’Eldorado du football: Aujourd’hui, nous sommes un championnat de transition. C’est normal que, si des joueurs importants puissent revenir ici, qu'il s'agira de quelque chose de bénéfique : Je ne parle pas de lui, c’est un joueur du Paris-Saint-Germain. Je suis content des attaquants qui sont à notre disposition." Mondial Biennal "L’hypothèse de la Super League est née comme un cri d’alarme des clubs adhérents. Ce football ne représente plus un modèle soutenable et il a besoin d’un réaménagement général. Même notre Gouvernement a dû démontrer plus d’attention et de sensibilité envers le Calcio qui représente un modèle d’agrégation très important. C’est une partie de notre industrie, qui verse dans les caisses de l’Etat, un milliard d’euro par an. Nous ne demandons pas de réductions, mais plus d’attention et de collaboration." Joe Baronne "J'ai soumis une demande à la Lega pour que tous les clubs présentent, au nom de la transparence, leurs dettes aux membres et aux autorités fiscales. Tant en ce qui concerne la saison dernière que celle en cours. Cela témoigne du fait que l’Inter a toujours tout respecté. A l'Assemblée, je lui ai dit ce que j'avais à lui dire, que l’Inter est pour la transparence, ce qui a mis en lumière cette situation. Nous avons toujours rempli nos obligations, en respectant tous les délais. Je lui ai demandé de limiter ces remontrances désagréables". Marcelo Brozovic "Nous avons diverses thématiques à affronter : Je suis content des joueurs en fin de contrat et nous sommes avancés dans les négociations les concernant, je me souhaite de pouvoir les finaliser positivement : Il a exprimé sa volonté de vouloir rester à l’Inter, nous devons trouver l’accord économique, mais je suis optimiste." Luis Alberto "C’est tôt, je ne veux pas m’exprimer sur le futur, j’aborderai ces sujets au moment opportun." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, c’est une révélation de Swiss Ramble, qui est relayée par Calcio&Finanza : Les Nerazzurri sont juste derrière la Juventus en termes d’encaissements pour cette édition de la Ligue des Champions. Mieux encore, ils perçoivent plus qu'estimé! Le Bayern en tête, l’Atalanta comme bonnet d’âne Les sommes en jeu tiennent compte exclusivement du parcours réalisé jusqu’ici, en prenant en considération la qualification en huitième de finale et l’élimination en phase de groupe. La répartition passe d’un maximal de 96 millions d’euros encaissés par le Bayern Munich pour terminer à la somme minimale de 33 millions d’euros qui seront encaissés par l’Atalanta. Tous les chiffres ont déjà été reproportionnés sur la base de la part en pourcentage qui sera déduite par l'UEFA en raison de l'urgence liée à la pandémie du Covid-19. Vu que la part de participation est la même pour tous les clubs participants au tournoi, soit 15,64 millions d’euros, la différence entre les clubs trouve principalement son origine dans les recettes redistribuées sur base du ranking historique/décennale et sur les bonus obtenus en fonction des résultats, soit les 9,6 millions d’euros en cas de qualification à la phase à élimination directe. L’écart entre les clubs s’amplifie, dans une moindre mesure, à cause du Market Pool, qui offrent également plus de richesses aux marchés télévisuels les plus importants Analyse sur les Tops Clubs Le Bayern Munich met tout le monde d’accord avec 96 millions d’euros bien répartis entre les différentes postes, sans oublier une pointe au ranking historique qui lui permet de percevoir 35,3 millions d’euros. La prime liée aux résultats est également élevée : 27,7 millions d’euros, tandis que la part la moins importante est relative au Market Pool : 20,06 millions d’euros. A la seconde place, on retrouve le Real Madrid qui "bloque" à 91 millions d’euros. Les Espagnols dispose de meilleurs recettes au niveau du ranking historique : 36,4 millions d’euros, mais encaisse moins sur les primes liées aux résultats: 24,7 millions d’euros, et au niveau du Market Pool : 17,8 millions d’euros. Le Paris-Saint-Germain occupe la troisième position avec environ 90 millions d’euros, grâce à un Market Pool plus important, vu qu’il n’a dû le partager qu’avec le Club de Lille. Il a été freiné dans les bonus liés aux résultats, vu qu’ils ont terminé à la seconde place de leur groupe, derrière le Manchester City de Josep Guardiola Et les Italiens ? La Juventus est la première en étant classée à la 9ème place pour des recettes estimée à 76 millions d’euros, ellle est suivie par L’Inter (12ème) et ses 63 millions d’euros Le Milan Ac (17ème) et ses 45 millions d’euros (Le club rossonero paie cher la non-qualification au tour suivant et ne comptabilise qu’une seule victoire en phase de groupe) L’Atalanta (22ème) et ses 33 millions d’euros. Enfin, si l’on examine les différents postes de revenus, on constate que le Real Madrid reste est en tête du classement historique/décennal, tandis que le Bayern excelle pour la prime de résultat. En termes de masse salariale, c'est plutôt Lille qui prend la tête avec la monstrueuse somme de 30,8 millions d'euros, soit près de la moitié du total des primes versés au Champion de France en titre. Le Saviez-Vous ? Lors de son dernier état financier, l’Inter avait estimée ses recettes, en provenance de la Ligue des Champions, à 59 millions d’euros. Une somme moins importante que celle qu’elle percevra et qui pourrait continuer à augmenter en fonction de la suite du parcours européen de l’équipe emmenée par Lautaro Martinez : Un parcours qui est loin d’être facile, suite au scandale lié au tirage au sort de la Ligue des Champions organisées par l’Uefa et qui verra les Reds de Liverpool défier les Champions d’Italie en huitième de finale...... Ce qui est pris n’est déjà plus à prendre ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Interviewé par Al Ain Sport, Simone Inzaghi s’est livré sur son aventure interiste, en débutant notamment par le Mercato Estival: "Durant l’été, l’équipe s’est renforcée en réalisant des affaires et en recrutant des joueurs importants pour compenser les départs d’Hakimi et Lukaku et pour faire face à la situation entourant Eriksen. J’’espère continuer ainsi et réaliser une grande saison. Il y a tellement de grandes équipes comme la Roma, la Lazio, le Milan, La Juventus et le Napoli qui peuvent remporter le championnat." Sur la défaite à Madrid "Tout le monde a vu notre première rencontre au Giuseppe Meazza : Nous avions bien joué malgré la défaite et nous ne méritions pas de perdre, j’étais sûr que nous allions nous qualifier, en jouant d’une telle façon, dans les autres matchs." Sur Hakimi "Il me manque, mais je le savais déjà avant d’arriver à l’Inter, il avait déjà signé au Paris-Saint-Germain. Je lui souhaite d’avoir du succès car c’est un joueur de grande valeur, en plus du fait qu’il dispose d’un niveau technique élevé." Sur les joueurs d’origines africaines "J’admire Mahrez et Ziyech pour leur façon de jouer et plus particulièrement Mahrez qui réalise de très belles choses avec City. Nous connaissons son niveau, malgré le fait qu’il ait connu quelques problèmes physiques : Il est revenu plus fort qu’avant et c’est l’un des meilleurs." Sur Salah "C’est, pour moi, l’un des meilleurs joueurs du monde: Je l’ai connu lorsqu’il était à la Roma et moi à la Lazio : C’est un joueur fantastique, mon conseil est d'écouter soncœur avant de passer à l’étape suivante et de penser à ce qui est le meilleur pour soi." Sur la Juventus "C’est une grande équipe et le départ de Ronaldo ne l’affectera pas, elle reste un rival pour le titre." Sur Mourinho "C’est un grand entraîneur, il a tellement d’expérience et il s’adaptera à la Roma. Il a obtenu de très grands résultats avec l’Inter et il fera de même avec la Roma." Sur les tifosi interiste vivant en Arabie "Je salue le Monde interiste arabe, je ferais tout pour vous rendre heureux." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. La Gazzetta Dello Sport s’est penchée sur le nouveau modèle économique invoqué ces derniers jours par Giuseppe Marotta, un modèle qui a déjà fait sévèrement ses preuves cet été: "Non seulement l’Inter a vendu, mais elle n’a réinvesti uniquement qu’une petite partie de son encaissement, la faute à la crise liée au Covid-19 et aux importants problèmes connus de Suning." "Pourtant, le rendement n’a pas été altéré sur le terrain" "Après avoir investi des centaines de millions d’euros pour remporter le Scudetto, Suning a imposé une cure d’amaigrissement qui passe par un acte corporel sur le mercato : Une réduction de 15 à 20% des coûts liés au travail. Marotta, Ausilio et Baccin avaient la nécessité de bien vendre, sans devoir trop déboussoler le noyau : La mission a été accompli grâce à l’aide du Paris-Saint-Germain et de la Premier League : Deux entités à part également de la pandémie et d’un Fair-Play-Financier qui a été congelé, même s’il ne les avait que simplement chatouillé." "Hakimi et Lukaku "qui sont venu en Italie avec l’espoir de partir à Paris ou en Angleterre" ont rapporté 183 millions d’euros. Seule une toute petite somme a été réinvesti pour Correa : 30 millions d’euros, pour Dumfries: 12,5 millions d’euros et pour Dzeko: 1,8 millions d’euros. Soit moins de 45 millions d’euros pour découvrir une équipe plus forte que la précédente, en ayant également procédé à une épargne salariale: Il suffit de penser que Simone Inzaghi perçoit moitié moins que ce que percevait Antonio Conte." "Un vrai chef d’œuvre qui trouve également son accomplissement également à la suite de la réactivité du Club, celle d’engager Hakan Çalhanoğlu gratuitement, après le malaise cardiaque dont a été victime Christian Eriksen." Validez-vous le Player Trading made in Padrino ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Si pour l’heure le Napoli parvient à "garder" ses distances sur l’Inter, l’espoir des Tifosi est de parvenir à colmater ce retard d’ici à Noël et Simone Inzaghi peut compter sur un allié spécial, un allier de taille : Le Stade Giuseppe Meazza ! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La remontée passe par le Meazza, c’est le calendrier qui le dit, lui qui confirme l’histoire récente de l’équipe Nerazzurra : D’ici à Noël, l’Inter d’Inzaghi vise à se rapprocher de la tête, en ayant peut-être l’objectif de passer devant et cela passera par un parcours net et sans bavure entre les murs de la Maison." "Aujourd’hui, à Milan, la Spezia arrive, il s’agit d’un premier adversaire d’une série de match à domicile qui devrait être à la portée : Cagliari et le Torino suivront. Plus que tout, la façon dont l’Inter s’est présentée lors de ces dernières sorties sur le terrain donne confiance au Peuple Nerazzurro." "Depuis un an et demi, c'est-à-dire la saison dernière et les 14 premières journées de ce championnat, personne en Europe n'a gagné autant que les Nerazzurri, qui affichent un total de 21 victoires. L’Inter fait mieux que le Paris-Saint-Germain (20 victoires) que Séville, le Bayern et l'Atletico (19 victoires). Ils sont également meilleurs que Naples, la Lazio et la Roma en Italie, et que Manchester City et le Borussia Dortmund à l'étranger, qui sont eux aussi à 20 victoires." "Les récentes prestations permettent de penser positivement, surtout que le public répond aussi présent de son côté : Face à Spezia, 30.000 tifosi seront présents pour pousser les Nerazzurri à poursuivre ce record à domicile : Il s’agit d’une affluence importante pour une rencontre de milieu de semaine face à un adversaire qui n’est pas de première catégorie, mais le Peuple Nerazzurro n’a jamais fait un pas de côté, même s’il fait l’objet de limitations lié au Covid-19." "Le Meazza est toujours proche, très proche du Sold-Out. Pour ce soir, le stade comble est un objectif lointain, mais le choix d’appliquer des prix contenu est récompensé : Inzaghi et les siens veulent vivre une autre soirée-souvenir : En récoltant les trois points pour lancer l’assaut au titre de Champion d’Hiver." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En cinq années, le poids du Mercato a quasiment doublé, en passant de 381 à 739 millions, mais avec peu de flux de liquidité. Le Genoa a réalisé des affaires avec la Juventus pour 123 millions et 78 millions pour l’Inter. Mais les situations sont opposées Comme le révèle la Repubblica, "le football italien est un système qui vit au-dessus de ses moyens, dépensant chaque année près d'un milliard d’euros de plus que ce qu'il ne gagne. Mais dans le silence de ses propres institutions, le Calcio a imaginé un système qui lui permet de ne pas sombrer : l'échange fantôme de joueurs surévalué ou presque." "En 2015, la Serie A a facturé 2,2 milliards pour 381 millions d’euros de plus-value (soit 17%). 5 années plus tard, cette somme a doublé pour culminer à 739 millions d’euros, alors que les recettes n'ont même pas augmenté d'un tiers. Tout le monde est fautif : Le Napoli a payé 20 millions d’euros sur les 71 requis pour Victor Osimhen en donnant à Lille des jeunes joueurs professionnel et un troisième gardien de but proche de la fin de carrière." "À la Juventus, l'impact des recettes a vertigineusement explosé en deux saisons :De 2018 à 2020, la période étudiée, les effets produits par les ventes de joueurs ont augmenté de 70 %. L'un des clubs avec lesquels la Juventus a mis en place un flux assez continu est le Genoa : Une somme proche des 123 millions d'euros de transferts ont circulé entre les deux écuries. En réalité, seuls 25 ont servi à gonfler les comptes courants. Le reste a été considéré comme valeur nominale d’échange, soit pour la même valeur, soit via une valorisation." "Il est complexe de comprendre l’intérêt sportif de ces tractations: Sur les 74 millions dépensés par la Juve, 14 apparitions ont été comptabilisée en Serie A : 12 pour Perin, 2 pour Zanimacchia. Le cas de Romero est le plus nébuleux : acheté pour 26 millions aux Rossoblù, et revendu pour 16 (avec une moins-value de 5 millions d'euros) à Atalanta qui l'a immédiatement vendu pour 55 millions à Tottenham de l'ancien Directeur Sportif de la Juventus Paratici." "Dans le projet à destination des investisseurs diffusé par la Juventus il y a quelque mois, la Juve a mis en avant "son attention qui a toujours été consacrée à son vivier, avec une politique de croissance et de développement des jeunes". Comme Audero, qui est parti à à la Samp pour 20 millions, ce qui a ouvert un canal d’opération de surévaluation des jeunes, qui si tout va bien, militent actuellement en Serie C." "Parmi les noms cité dans ce folder, on retrouve Favilli et Muratore, qui ont presque 24ans et qui, sans jamais avoir brillé, ont permis de rapport au club 19 millions d’euros via des négociation générée avec le Genoa et l’Atalanta. Dans le vivier, le cas le plus extrême est celui de Kean : vendu 30 millions à Everton avec une plus-value de 22 millions. Après deux saisons, il est revenu à Turin pour 35 millions d’euros.' "C’est difficile à l’expliquer, mais on voit des joueurs qui vont et qui viennent en Serie A" "Prenons l’exemple de l’Inter: Depuis 2018, six opérations ont eu lieu entre les Nerazzurri et le Genoa pour 78 millions d’euros : Chaque club a acquis trois joueurs. Dans les faits, seul 5 millions d’euros ont bougé car les joueurs concernés sont toujours restés les mêmes : En 2018, le Genoa avait acquis Radu, repris l’année suivante par l’Inter en dépensant un peu plus que ce qu’elle avait récolté précédemment. 12 mois plus tard, c’est le tour de Pinamonti : Vendu au Genoa pour 19 millions et racheté un an plus tard pour 21 millions: Ni lui, ni Radu n’ont jamais quasiment jamais joué Idem pour Vanheusden, vendu au Standard et racheté par la suite." Pourquoi un club en crise devrait-il dépenser pour des joueurs qu'il n'utilise pas ? "La plus-value comptabilisée après le premier transfert, est prise en considération." La Repubblica cite donc l’Inter, mais la somme mise en jeu est loin, très loin d’être incriminante : Toutefois, cela met en évidence un procédé qui est amené à disparaître à l’avenir Cela explique également le fait que Giuseppe Marotta se soit montré serein vis-à-vis de cette situation "L’Inter est-elle confrontée à des problèmes avec lesPlus-Value ? Absolument pas. J'ai envie de dire que le modèle italien doit garantir le commerce des joueurs. Nous sommes un championnat de de transition, les champions ne terminent pas leur carrière ici, nous l'avons vu avec Lukaku et Hakimi. Ceux qui viennent en Italie ont ensuite l'espoir d'aller en Premier League ou au Paris-Saint-Germain. Il faut aussi voir dans les situations d'Hakimi et de Lukaku que celles-ci ont générée des plus-values." Cité, mais pas incriminée pour l’instant, cela fera plaisir au club turinois qui se considère comme une victime ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C’est une information du Corriere Delle Sport, si la qualité de la source laisse à désirer, force est de constater que l’Inter se retrouvera confrontée à ce type de situation. "L’Inter est parvenue à lui proposer 5,5 millions d’euros plus bonus, mais Brozovic a entre ses main une offre de 6,5 millions d’euros en provenance d’un club qui n’est pas un Top Club." "Le Bayern et le PSG, pour l’instant, ne se sont pas lancé… Comme l’a fait comprendre Marotta, Marcelo aurait l’intention de rester à l’Inter, jusqu’à un certain niveau et une entente pourrait être trouvée sur base d’un contrat estimé entre 5,8 – 6 millions d'euros. Un rendez-vous a été fixé entre les différents intéressés après la rencontre de Madrid." Il faudra songer à ne plus trop traîner… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Nos confrères de Fcinter1908.it ont analysé la qualification de l’Inter en Ligue des Champions, une qualification obtenue grâce au Cygne bosniaque qui n’était appelé qu’à être le remplaçant de Romelu Lukaku sous l’Inter d’Antonio Conte Edin Dzeko/Simone Inzaghi vs Romelu Lukaku/Antonio Conte Finalement, Dzeko a été recruté pour remplacer le belge et il y est parvenu de la meilleure des façons, en allant au-delà de toutes les attentes, il suffit d’analyser ses prestations et surtout ses statistiques. Le plus heureux est Simone Inzaghi qui l’a finalement dans son équipe et plus comme adversaire, lui qui l’a connu dans tellement de Derby Romain. Un présent et un passé récent proche tout en étant aussi éloigné car pour sa première saison en Nerazzurro, Inzaghi a déjà fait mieux que Conte en Coupe d’Europe en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une performance déjà réalisée la saison dernière lorsqu’il était à la tête de la Lazio. Premier ou second ? C’est le terrain qui le dira, car l’Inter ira à Madrid le 7 décembre pour jouer la première place du Groupe. Inzaghi est meilleur en Coupe d’Europe et en course pour le Scudetto en Italie. Après la victoire face au Napoli 3-2, le club n’est seulement qu’à 4 longueurs de la tête du classement occupée justement par l’équipe de Luciano Spalletti et du Milan. Les statistiques ne mentent pas : Après 13 journées, l’Inter de Conte disposait de 30 points contre 28 pour Inzaghi en Serie A, avec 1 point de retard contre 4 actuellement. Les deux équipes ont inscrit le même nombre de buts : 32, pour 10 buts encaissés par Conte contre 12 pour Inzaghi. C’est une certitude, l’Inter d’Inzaghi est bien dans la course pour remporter son second Scudetto consécutif Le mérite en revient aussi aux buts d’Edin Dzeko, arrivé durant l’été pour remplacer Romelu Lukaku à la suite de son transfert imprévu à Chelsea et lui, l'Homme qui devait être considéré comme le symbole du redimensionnement interiste, a décidé de porter sur ses épaules l’équipe en Ligue des Champions 50 Edin est l’auteur de 3 buts et d’une passe décisive en Ligue des Champions en 5 matchs disputés Sur les 13 journées disputées en Serie A, il est l’auteur de 7 buts et de 2 passes décisives. Il a pris part activement à 13 buts en 18 matchs disputés. Le doublé inscrit hier soir lui a permis d’atteindre le palier des 50 buts en Coupe d’Europe : 25 buts sur 60 matchs en Ligues des Champions et 25 buts en 48 matchs en Europa League. Ces statistiques sont explosives pour le bosniaque qui avait terminé la saison écoulée avec seulement 13 buts au compteur pour la Roma. Dzeko a littéralement "annulé" Lukaku parti durant l’été pour 115 millions d’euros pour équilibrer les comptes de l’Inter, un discours similaire d’ailleurs qui a mené au départ d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain. Lorsque l’on pense que Dzeko est arrivé à l’Inter contre une indemnisation de 1,5 millions d’euros en cas de qualification en Ligue des Champions, on peut considérer qu’il s’agit d’un vrai chef d’œuvre dans le plus pur style Marotta qui récolte ses fruits aussi bien en Serie A qu’en Coupe d’Europe Si l’on pousse le vice plus loin, Romelu Lukaku n’a inscrit que 4 buts et délivré une passe décisive pour Chelsea en 11 matchs cette saison, dont un seulement en Ligue des Champions. Si l’on souhaite pousser la comparaison un peu plus loin par contre, Lukaku, en 13 journées proposait, tout de même en Serie A, un bilan de 11 buts et 2 passes décisives pour 4 buts inscrit en Ligue des Champions. S’il est légèrement en avance sur Edin, il y a une importante différence : Les Huitièmes de finale de la plus prestigieuse compétition européenne pour club à disputer en début d’année 2022 Le tacle signé Fabrizio Biasin "12 heures après avoir validé le premier objectif de la saison, l'entraîneur de l'Inter n'a encore attaqué personne, n'a pas parlé d'hypothétiques "wagons" sur lesquels il est interdit de monter, a remercié tout le monde (joueurs, dirigeants, société) en s'excluant de lui-même, et il en a même souri. c'est Incroyable." Selon vous, outre l’impact positif et bénéfique de Simone Inzaghi et Edin Dzeko, le mérite de cette Masterclass revient-il bien à Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. En effet, nos confrères de Fcinter1908.it pour pu avoir accès au détail spécifique relatif aux encaissements découlant des ventes d’Achraf Hakimi et de Romelu Lukaku “Lors des mois de juillet et de août 2021, le Groupe a procédé à la cession professionnelle des joueurs Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain pour une somme correspondant à 66,5 millions d’euros, au net de la contribution solidaire dûe à la FIFA. A ce jour, a été collecté de façon directe la somme de 22,5 millions d’euros et de façon indirecte 41,1 millions d’euros au “factor pro-soluto” "La somme relative à la cession de Romelu Lukaku à Chelsea correspond à 113 millions d'euros, au net de la contribution solidaire dûe à la FIFA. A ce jour, ont été partiellement encaissé la somme de 22,6 millions d’euros, selon le plan défini entre les parties, les Administrateurs s’attendent à encaisser le solde d’ici au 12 à venir, suite à la cession au "factor pro-soluto."." "Ces deux ventes ont permis et permettront au club de faire face à un futur financier confronté à de prévisibles obligations." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Cette information est à prendre avec le plus de distance possible et avec des pincettes, à la vue surtout de l’acquisition par le Fonds d’investissement du Royaume d’Arabie Saoudite, PIF, du club anglais de Newcastle. Toutefois, selon le quotidien italien: Suning est prêt à céder l’Inter à la suite d’une très longue et dure négociation qui a été ralentie à cause du projet Super League “Pas uniquement le Newcastle: Pif veut aussi percer en Serie A et il veut plus particulièrement mettre les mains sur l’Inter. Dans le monde des finances, il se dit qu’un accord a déjà été trouvé : Suning serait disposé à céder la société Nerazzurra au fond souverain pour une somme avoisinant le milliard d’euros. Il se susurre qu’une rencontre s’est tenue, en septembre à Milan, entre les hautes sphères de l’Inter et des émissaires saoudiens arrivés en Italie, pour définir les derniers détails de la négociation. Ceux-ci auraient également assisté à la défaite de l’’équipe de Simone Inzaghi face au Real Madrid, 0-1, le 15 septembre dernier." Une négociation en phase très avancée "Les saoudiens et le Suning traiteraient depuis de nombreux mois et le coup d’accélérateur aurait eu lieu lors de ces dernières semaines. La propriété chinoise est à la recherche d’investisseur prêt à s’offrir l’Inter suite à la crise du Covid. La vente du club a été ralenti auparavant, car il y avait la projection de rentrer dans la Super League: Le tournoi pensé par le Real Madrid, la Juventus et le Fc Barcelone aurait garanti une augmentation des revenus, mais le projet est actuellement un naufrage, rien n’a été concrétisé et la propriété chinoise songe à nouveau à la vente" Le Calcio, mais pas que "Cette nouvelle, si elle vient à se confirmer, représenterait une affaire pour les tifosi de l’Inter en sachant que PIF avait présenté un chiffre d’affaire proche des 500 milliards de dollars en 2020. Le fond est présidé par son Altesse Royale, le Prince héritier saoudien Mohammad bin Salman Al Saud. Il suffit simplement de penser que le fond Qatari propriétaire du Paris-Saint-Germain, le Qatar Investment Authority, présente un chiffre d’affaire inférieur de plus de 100 milliards." "De plus, l’entrée dans le monde du football de la part des Saoudiens, qui ont déjà acquis les 80% de Newcastle pour 353 millions d’euros, pourrait ouvrir une nouvelle page de la rivalité entre les deux fonds d’investissements: L’acquisition de l’Inter s’inscrirait dans un projet plus vaste pour ce pays riche d’Arabie. La volonté de Pif est celle de nettoyer son image à travers le monde grâce à une série d’investissement aussi bien en Europe que sur le continent américain." "Le projet prévoit la création d’un réseau dans le monde du football via l’acquisition de plusieurs clubs : Newcastle en Angleterre, l’Inter en Italie, l’Olympique de Marseille en France et un autre club au Brésil. Le tout suivrait l’acquisition récente d’actions minoritaire de la Casa modénaise d’Hypercar Pagani (on parle de 30%). En Italie, Pif se montre également intéressé par l’investissement sur des gratte-ciels milanais et il serait également intéressé par la thématique du stade : Une évaluation d’un million d’euros inclurait également la construction d’une nouvelle enceinte." L'avis de Franco Vanni "Vu que je reçois plus de message que le jour-même de mon anniversaire, je m'exprime ici: Je n'ai aucune confirmation d'une offre de PIF pour l'Inter, juste des démentis. Cela va de: Il n'y a rien à "ce ne sont que des rumeurs diffusées pour favoriser l'accord avec Newcastle. Objectivement, cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas fondées." Le saviez-vous? La Premier League s’oppose au rachat de Newcastle : Selon la Repubblica, les 19 clubs du plus important championnat anglais sont sur le pied de guerre suite à l’autorisation de la Fédération Anglaise de céder Newcastle au Fonds PIF qui est directement lié à son Altesse Royale le Prince héritier Mohammed bin Salman. "En première ligne, on retrouve Liverpool, Arsenal et Manchester United, dont les propriétaires sont américains. Tous ont demandé une réunion avec la League pour revenir sur cette décision qui pourrait, selon eux, nuire à l’Image de la Premier League. De son côté, le président de Tottenham, aux origines juives, Adrian Levy, serait furieux et tenterait tout pour faire bloquer les sponsorisations de Newcastle." Seriez-vous pour ou contre le fait de voir l’Inter appartenir à une nouvelle Galaxie footballistique ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Diego Milito, le Prince de Milan, s'est livré dans une déclaration d'amour Nerazzurra dans les colonnes de la Gazzetta Dello Sport "J'ai moi-même été proche du Real Madrid et du Paris-Saint-Germain, mais l'Inter était un choix de vie." "J'étais heureux à San Siro qui restera pour toujours ma Maison" On dit "Giuseppe Meazza", Principe Mio! : ) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Sebastiano Vernazza est éditiorialiste à la Gazzetta dello Sport, Il s’est livré sur l’entrée du Bitcoin danzs le monde du football avec toute une série de pare-feux destiné aux Tifosi qui s’apprêtent à voir leur club faire usage du système de la cryptomonnaie "Depuis mardi, l'EL Salvador, pays d'Amérique centrale, a donné cours légal aux Bitcoins. Mais Qu'est-ce que le bitcoin ? Il s'agit d'une crypto-monnaie, une monnaie virtuelle, non émise par une banque centrale, mais basée sur un réseau informatique, soumise aux fluctuations des échanges sur internet. Au Salvador, le chivo - "le bouc" en argot local, comme le bitcoin a été appelé - n'a pas été accueilli avec enthousiasme. De nombreuses personnes sont descendues dans la rue pour protester car elles ont l'impression qu'il s'agit d'une fausse monnaie, semblable à celle du Monopoly." Et combien de chivos faudra-t-il pour faire un dollar ? "Le prix du penny salvadorien s'est déjà effondré. Les bitcoins sont également arrivés dans le football. On les appelle des "jetons pour supporters, le principe est le même. Ils peuvent être achetés et vendus avec de l'argent réel - euros, dollars - et servent à garantir quelques privilèges : participer à la composition de la liste des chansons qui seront jouées dans le stade avant le match ; influencer les choix de formation pour un match amical de deuxième division ; accéder à des contenus exclusifs, notamment des jeux." "Pour l'instant, ce sont plus ou moins les avantages assurés à ceux qui achètent les bitcoins de leur équipe favorite. Plus tard, qui sait, peut-être que les gens pourront avoir leur mot à dire sur le mercato du football et être entendus. De nombreuses équipes possèdent désormais des bitcoins et beaucoup sont parrainées par les sociétés qui les émettent. Socios.com est devenu la marque principale du maillot de l'Inter Championne d'Italie." "Je ne suis pas contre les Bitcoins par préjugé, pour autant que nous connaissions les risques encourus. Faisons simple : disons que nous achetons un "Fan Token"du Milan AC pour un euro: Un prix qui lui est propre, complètement inventé, non conforme aux valeurs actuelles - et que nous le gardons dans le tiroir pendant trois mois, sans en prendre soin. Quatre-vingt-dix jours plus tard, nous pourrions décider de le vendre et constater que notre jeton de supporter des Rossoneri a pris de la valeur et atteint deux euros. D'un autre côté, nous pouvons rencontrer une dépréciation, en réalisant que notre jeton de supporter de Milan est tombé à 50 cents." "Nous sommes à proximité des mécanismes de la Bourse, mais sans organe de régulation comme dans le cas des marchés boursiers. Le bitcoin monte et descend comme les actions, mais dans un contexte de déréglementation totale. Le bitcoin du Paris-Saint-Germain de Messi, Neymar et Mbappé a explosé : chanceux sont ceux qui y croyaient il y a un an, ils peuvent aujourd'hui gagner de l'argent." "Le Bitcoin footbalistique peut devenir un moyen amusant de soutenir et de financer votre équipe favorite, de vous sentir impliqué et de participer, surtout si vous vivez à des milliers de kilomètres et ne pouvez pas vous rendre au stade. L'économie et la finance sont des mondes dans lesquels les cœurs de pierre gagnent, des lieux habités par des professionnels habiles à spéculer, à saisir les bons moments pour entrer et sortir, et donc à engranger des bénéfices." "Le feu vert est donné aux Fan oken, pour autant que les pertes soient prises en compte et de ne pas se préoccuper d'éventuels coup de soleil: C'est la ligne de démarcation, pour que nous puissions dormir tranquillement la nuit". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Calcio&Finanza s’est penché sur l’impact de ce mercato estival sur le bilan financier de l’Inter : Si à la base, nombreux s’attendaient à un démantèlement, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont démontré qu’ils restent les meilleurs dans leurs domaines En effet, l’Inter a conclu ce mercato par le biais de cinq acquisitions : Joaquim Correa, Denzel Dumfries, Hakan Çalhanoğlu, Alex Cordaz et Edin Dzeko. Il y a lieu d’y ajouter le retour de prêt de Federico Dimarco qui évoluait à l’Hellas Vérone et le rachat, au Standard de Liège de Zinho Vanheusden. Dans le même temps, l’Inter a procédé à deux ventes : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Il y a lieu d’y ajouter le prêt d’Andrea Pinamonti et les résolutions de contrat de Radja Nainggolan et Joao Mario, sans oublier les départ libres d’Ashley Young et Daniele Padelli L’impact des opérations en entrée sur le bilan financier 2021/2022 La recrue la plus onéreuse est celle de Joaquin Correa (30 millions d’euros à reverser à la Lazio entre le prêt onéreux et l’obligation de rachat) il est suivi du rachat de Zinho Vanheusden (16 millions d’euros reversés au Standard de Liège) et de Denzel Dumfries (12,5 millions d'euros versés au Psv Eindhoven). On retrouve aussi les opérations "gratuites" qui ont permis les recrutements d’Edin Dzeko, et d’Alex Cordaz. Hakan Çalhanoğlu est arrivé également gratuitement, mais il était libre de tout contrat. Selon les estimations de Calcio&Finanza, les opérations en entrée, entre l’amortissement des joueurs acquis à titre définitif, en considérant comme telle l’opération Correa, vu les conditions certaines du rachat, et les salaires bruts, il y a lieu de considérer un coût maximal légèrement supérieur à 43 millions d’euros. L’impact des opérations en sortie sur le bilan financier 2021/2022 Parmi les opérations en sortie, deux ont particulièrement attirée l’attention du mercato estival de l’Inter : Celle d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain et celle de Romelu Lukaku à Chelsea, pour un montant global de 175 millions d’euros. Il y a lieu aussi de prendre en considération les ruptures des contrats de Joao Mario et Radja Nainggolan, sans oublier les départs en fin de contrat de Daniele Padelli et Ashley Young. Il faut également noter le départ, en prêt à l’Empoli d’Andrea Pinamonti. Ces opérations en sorties, selon les estimations de Calcio&Finanza ont un impact positif avoisinant les 149 millions d’euros pour le bilan 2021/2022 A ce chiffre, il y a lieu de prendre en considération les plus-values, les moins-values, l’encaissement relatif au prêt, l’épargne sur l’amortissement des joueurs cédés à titre définitif et l’épargne des salaires bruts pour tous les joueurs qui ont quitté le noyau Nerazzurro. La revue du Mercato Entre les entrées et les sorties, l’impact sur le bilan 2021/2022 se traduit par une réduction des coûts d’environ 105 millions d’euros. En considérant exclusivement le solde entre les entrées et les sorties, cette session de Mercato s’avère extrêmement positive pour l’Inter avec un solde positif de 116,5 millions d’euros L'objectif des 80 millions d'euros de plus-value donc été atteint! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. En effet, Selon As, le président de Chelsea aurait demandé une réunion urgente avec l'entourage de l'Argentin! Sachant qu'il est peu probable que Manchester City monte au créneau après l'affaire Jack Grealish, Chelsea veut tenter le coup, même s'il sait qu'il est désavantagé par rapport au Paris-Saint-Germain dans la course à Messi. Mais il a les moyens de tenter le coup. L'idée du club anglais est d'aller de l'avant avec l'accord de Lukaku avec l'Inter Milan et d'écouter ensuite les demandes de Messi, afin d'assurer à Tuchel un attaquant de premier plan. Pensez-vous que Romelu Lukaku la sent arriver....la Carotte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr