Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'paris-saint-germain'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Cette information est à prendre avec le plus de distance possible et avec des pincettes, à la vue surtout de l’acquisition par le Fonds d’investissement du Royaume d’Arabie Saoudite, PIF, du club anglais de Newcastle. Toutefois, selon le quotidien italien: Suning est prêt à céder l’Inter à la suite d’une très longue et dure négociation qui a été ralentie à cause du projet Super League “Pas uniquement le Newcastle: Pif veut aussi percer en Serie A et il veut plus particulièrement mettre les mains sur l’Inter. Dans le monde des finances, il se dit qu’un accord a déjà été trouvé : Suning serait disposé à céder la société Nerazzurra au fond souverain pour une somme avoisinant le milliard d’euros. Il se susurre qu’une rencontre s’est tenue, en septembre à Milan, entre les hautes sphères de l’Inter et des émissaires saoudiens arrivés en Italie, pour définir les derniers détails de la négociation. Ceux-ci auraient également assisté à la défaite de l’’équipe de Simone Inzaghi face au Real Madrid, 0-1, le 15 septembre dernier." Une négociation en phase très avancée "Les saoudiens et le Suning traiteraient depuis de nombreux mois et le coup d’accélérateur aurait eu lieu lors de ces dernières semaines. La propriété chinoise est à la recherche d’investisseur prêt à s’offrir l’Inter suite à la crise du Covid. La vente du club a été ralenti auparavant, car il y avait la projection de rentrer dans la Super League: Le tournoi pensé par le Real Madrid, la Juventus et le Fc Barcelone aurait garanti une augmentation des revenus, mais le projet est actuellement un naufrage, rien n’a été concrétisé et la propriété chinoise songe à nouveau à la vente" Le Calcio, mais pas que "Cette nouvelle, si elle vient à se confirmer, représenterait une affaire pour les tifosi de l’Inter en sachant que PIF avait présenté un chiffre d’affaire proche des 500 milliards de dollars en 2020. Le fond est présidé par son Altesse Royale, le Prince héritier saoudien Mohammad bin Salman Al Saud. Il suffit simplement de penser que le fond Qatari propriétaire du Paris-Saint-Germain, le Qatar Investment Authority, présente un chiffre d’affaire inférieur de plus de 100 milliards." "De plus, l’entrée dans le monde du football de la part des Saoudiens, qui ont déjà acquis les 80% de Newcastle pour 353 millions d’euros, pourrait ouvrir une nouvelle page de la rivalité entre les deux fonds d’investissements: L’acquisition de l’Inter s’inscrirait dans un projet plus vaste pour ce pays riche d’Arabie. La volonté de Pif est celle de nettoyer son image à travers le monde grâce à une série d’investissement aussi bien en Europe que sur le continent américain." "Le projet prévoit la création d’un réseau dans le monde du football via l’acquisition de plusieurs clubs : Newcastle en Angleterre, l’Inter en Italie, l’Olympique de Marseille en France et un autre club au Brésil. Le tout suivrait l’acquisition récente d’actions minoritaire de la Casa modénaise d’Hypercar Pagani (on parle de 30%). En Italie, Pif se montre également intéressé par l’investissement sur des gratte-ciels milanais et il serait également intéressé par la thématique du stade : Une évaluation d’un million d’euros inclurait également la construction d’une nouvelle enceinte." L'avis de Franco Vanni "Vu que je reçois plus de message que le jour-même de mon anniversaire, je m'exprime ici: Je n'ai aucune confirmation d'une offre de PIF pour l'Inter, juste des démentis. Cela va de: Il n'y a rien à "ce ne sont que des rumeurs diffusées pour favoriser l'accord avec Newcastle. Objectivement, cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas fondées." Le saviez-vous? La Premier League s’oppose au rachat de Newcastle : Selon la Repubblica, les 19 clubs du plus important championnat anglais sont sur le pied de guerre suite à l’autorisation de la Fédération Anglaise de céder Newcastle au Fonds PIF qui est directement lié à son Altesse Royale le Prince héritier Mohammed bin Salman. "En première ligne, on retrouve Liverpool, Arsenal et Manchester United, dont les propriétaires sont américains. Tous ont demandé une réunion avec la League pour revenir sur cette décision qui pourrait, selon eux, nuire à l’Image de la Premier League. De son côté, le président de Tottenham, aux origines juives, Adrian Levy, serait furieux et tenterait tout pour faire bloquer les sponsorisations de Newcastle." Seriez-vous pour ou contre le fait de voir l’Inter appartenir à une nouvelle Galaxie footballistique ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Diego Milito, le Prince de Milan, s'est livré dans une déclaration d'amour Nerazzurra dans les colonnes de la Gazzetta Dello Sport "J'ai moi-même été proche du Real Madrid et du Paris-Saint-Germain, mais l'Inter était un choix de vie." "J'étais heureux à San Siro qui restera pour toujours ma Maison" On dit "Giuseppe Meazza", Principe Mio! : ) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Sebastiano Vernazza est éditiorialiste à la Gazzetta dello Sport, Il s’est livré sur l’entrée du Bitcoin danzs le monde du football avec toute une série de pare-feux destiné aux Tifosi qui s’apprêtent à voir leur club faire usage du système de la cryptomonnaie "Depuis mardi, l'EL Salvador, pays d'Amérique centrale, a donné cours légal aux Bitcoins. Mais Qu'est-ce que le bitcoin ? Il s'agit d'une crypto-monnaie, une monnaie virtuelle, non émise par une banque centrale, mais basée sur un réseau informatique, soumise aux fluctuations des échanges sur internet. Au Salvador, le chivo - "le bouc" en argot local, comme le bitcoin a été appelé - n'a pas été accueilli avec enthousiasme. De nombreuses personnes sont descendues dans la rue pour protester car elles ont l'impression qu'il s'agit d'une fausse monnaie, semblable à celle du Monopoly." Et combien de chivos faudra-t-il pour faire un dollar ? "Le prix du penny salvadorien s'est déjà effondré. Les bitcoins sont également arrivés dans le football. On les appelle des "jetons pour supporters, le principe est le même. Ils peuvent être achetés et vendus avec de l'argent réel - euros, dollars - et servent à garantir quelques privilèges : participer à la composition de la liste des chansons qui seront jouées dans le stade avant le match ; influencer les choix de formation pour un match amical de deuxième division ; accéder à des contenus exclusifs, notamment des jeux." "Pour l'instant, ce sont plus ou moins les avantages assurés à ceux qui achètent les bitcoins de leur équipe favorite. Plus tard, qui sait, peut-être que les gens pourront avoir leur mot à dire sur le mercato du football et être entendus. De nombreuses équipes possèdent désormais des bitcoins et beaucoup sont parrainées par les sociétés qui les émettent. Socios.com est devenu la marque principale du maillot de l'Inter Championne d'Italie." "Je ne suis pas contre les Bitcoins par préjugé, pour autant que nous connaissions les risques encourus. Faisons simple : disons que nous achetons un "Fan Token"du Milan AC pour un euro: Un prix qui lui est propre, complètement inventé, non conforme aux valeurs actuelles - et que nous le gardons dans le tiroir pendant trois mois, sans en prendre soin. Quatre-vingt-dix jours plus tard, nous pourrions décider de le vendre et constater que notre jeton de supporter des Rossoneri a pris de la valeur et atteint deux euros. D'un autre côté, nous pouvons rencontrer une dépréciation, en réalisant que notre jeton de supporter de Milan est tombé à 50 cents." "Nous sommes à proximité des mécanismes de la Bourse, mais sans organe de régulation comme dans le cas des marchés boursiers. Le bitcoin monte et descend comme les actions, mais dans un contexte de déréglementation totale. Le bitcoin du Paris-Saint-Germain de Messi, Neymar et Mbappé a explosé : chanceux sont ceux qui y croyaient il y a un an, ils peuvent aujourd'hui gagner de l'argent." "Le Bitcoin footbalistique peut devenir un moyen amusant de soutenir et de financer votre équipe favorite, de vous sentir impliqué et de participer, surtout si vous vivez à des milliers de kilomètres et ne pouvez pas vous rendre au stade. L'économie et la finance sont des mondes dans lesquels les cœurs de pierre gagnent, des lieux habités par des professionnels habiles à spéculer, à saisir les bons moments pour entrer et sortir, et donc à engranger des bénéfices." "Le feu vert est donné aux Fan oken, pour autant que les pertes soient prises en compte et de ne pas se préoccuper d'éventuels coup de soleil: C'est la ligne de démarcation, pour que nous puissions dormir tranquillement la nuit". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est penché sur l’impact de ce mercato estival sur le bilan financier de l’Inter : Si à la base, nombreux s’attendaient à un démantèlement, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont démontré qu’ils restent les meilleurs dans leurs domaines En effet, l’Inter a conclu ce mercato par le biais de cinq acquisitions : Joaquim Correa, Denzel Dumfries, Hakan Çalhanoğlu, Alex Cordaz et Edin Dzeko. Il y a lieu d’y ajouter le retour de prêt de Federico Dimarco qui évoluait à l’Hellas Vérone et le rachat, au Standard de Liège de Zinho Vanheusden. Dans le même temps, l’Inter a procédé à deux ventes : Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Il y a lieu d’y ajouter le prêt d’Andrea Pinamonti et les résolutions de contrat de Radja Nainggolan et Joao Mario, sans oublier les départ libres d’Ashley Young et Daniele Padelli L’impact des opérations en entrée sur le bilan financier 2021/2022 La recrue la plus onéreuse est celle de Joaquin Correa (30 millions d’euros à reverser à la Lazio entre le prêt onéreux et l’obligation de rachat) il est suivi du rachat de Zinho Vanheusden (16 millions d’euros reversés au Standard de Liège) et de Denzel Dumfries (12,5 millions d'euros versés au Psv Eindhoven). On retrouve aussi les opérations "gratuites" qui ont permis les recrutements d’Edin Dzeko, et d’Alex Cordaz. Hakan Çalhanoğlu est arrivé également gratuitement, mais il était libre de tout contrat. Selon les estimations de Calcio&Finanza, les opérations en entrée, entre l’amortissement des joueurs acquis à titre définitif, en considérant comme telle l’opération Correa, vu les conditions certaines du rachat, et les salaires bruts, il y a lieu de considérer un coût maximal légèrement supérieur à 43 millions d’euros. L’impact des opérations en sortie sur le bilan financier 2021/2022 Parmi les opérations en sortie, deux ont particulièrement attirée l’attention du mercato estival de l’Inter : Celle d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain et celle de Romelu Lukaku à Chelsea, pour un montant global de 175 millions d’euros. Il y a lieu aussi de prendre en considération les ruptures des contrats de Joao Mario et Radja Nainggolan, sans oublier les départs en fin de contrat de Daniele Padelli et Ashley Young. Il faut également noter le départ, en prêt à l’Empoli d’Andrea Pinamonti. Ces opérations en sorties, selon les estimations de Calcio&Finanza ont un impact positif avoisinant les 149 millions d’euros pour le bilan 2021/2022 A ce chiffre, il y a lieu de prendre en considération les plus-values, les moins-values, l’encaissement relatif au prêt, l’épargne sur l’amortissement des joueurs cédés à titre définitif et l’épargne des salaires bruts pour tous les joueurs qui ont quitté le noyau Nerazzurro. La revue du Mercato Entre les entrées et les sorties, l’impact sur le bilan 2021/2022 se traduit par une réduction des coûts d’environ 105 millions d’euros. En considérant exclusivement le solde entre les entrées et les sorties, cette session de Mercato s’avère extrêmement positive pour l’Inter avec un solde positif de 116,5 millions d’euros L'objectif des 80 millions d'euros de plus-value donc été atteint! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, Selon As, le président de Chelsea aurait demandé une réunion urgente avec l'entourage de l'Argentin! Sachant qu'il est peu probable que Manchester City monte au créneau après l'affaire Jack Grealish, Chelsea veut tenter le coup, même s'il sait qu'il est désavantagé par rapport au Paris-Saint-Germain dans la course à Messi. Mais il a les moyens de tenter le coup. L'idée du club anglais est d'aller de l'avant avec l'accord de Lukaku avec l'Inter Milan et d'écouter ensuite les demandes de Messi, afin d'assurer à Tuchel un attaquant de premier plan. Pensez-vous que Romelu Lukaku la sent arriver....la Carotte ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. En bon agent qu’il est, Mino Raiola a flairé le "bon coup" : A savoir contacter l’Inter pour proposer l’un de ses poulains : Moise Kean. Toutefois la réponse de Giuseppe Marotta n’est pas celle envisagée..... Révélation du Corriere dello Sport “Raiola a proposé Kean, qui est revenu à Everton, car le Paris-Saint-Germain ne l’a pas racheté." "Mais Marotta, qui a très bien connu le joueur, sur et hors du terrain, à la Juventus, a répondu qu’il n’était pas intéressé." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est une information en provenance de Mediaset et plus particulièrement de Marco Barzaghi. Selon le journaliste sportif, le pugliese s’attendait à ce que l’Inter traverse une période bien plus compliquée En effet, à la Casa Inter, un nouveau cycle a vu le jour cet été, avec Simone Inzaghi qui a signé un contrat de deux ans, avec une option pour une troisième saison, suite à son refus de prolonger à la Lazio. L’entraineur natif de Piacenza aura le devoir de ne pas faire regretter Antonio Conte qui avait permis à l’Inter de rapporter à Milan, le Scudetto après 11 ans d’absence. Et si le Club Nerazzurro et l’ancien sélectionneur national italien sont parvenus à une résolution du contrat à l’amiable, celle-ci comporte tout de même une prime de départ de 7 millions d’euros. Mais ce départ qui a été retentissant ferait face à un regret de la part du principal concerné..... Les regrets Le départ d’Antonio Conte à la tête de l’Inter a fait beaucoup parlé, étant que l’entraineur venait de remporter le Scudetto en ayant dominé le championnat écoulé, de même les tifosi se souhaitaient d’assister à la permanence de l’entraîneur sur le banc Nerazzurro. Selon Marco Barzaghi, Conte s’en serait voulu, car il pensait que la situation allait empirer au niveau économique. Mais Son départ a toutefois était une bonne chose pour le club Nerazzurro, le club se libérant d’un salaire net de 12 millions d’euros, soit 20 millions d’euros brut sur la saison, même s'il a fallu débourser 7 millions d’euros. Ce départ a néanmoins permis de faire un important pas en avant, dans la réduction des coûts qui ont été imposée par le Suning et le Président de l’Inter, Steven Zhang Antonio Conte a décidé de quitter l’Inter car il voulait une campagne de recrutement importante, afin de réaliser le saut de qualité en Europe. En lieu et place, il faisait face à un redimensionnement de la situation..... Pourtant en l’état, seul Achraf Hakimi a été cédé contre 71 millions d’euros, bonus compris, au Paris-Saint-Germain. De plus, l’Inter envisage l’arrivée d’un joueur de talent, Nahitan Nandez, qui peut s’avérer capable de recouvrir plusieurs rôle sur le terrain. Le club étant même actuellement à la recherche du Vice-Lukaku demandé depuis deux ans par le natif de Lecesse Définition d'un rapport détérioré entre un entraîneur et sa Direction Toutefois, Barzaghi aurait révélé une phrase fondamentale de Conte pour justifier son départ : Il n’est pas parti de l’Inter pour une question de mercato, mais car depuis la réunion de la Villa Belini, son rapport avec le club et la Direction s’était détérioré : Conte a dit : "Je ne voulais plus revivre une autre année similaire, je n’en pouvais plus." Pensez-vous réellement qu’un personnage tel qu’Antonio Conte puisse à regretter un choix de carrière ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, selon la Repubblica, José Mourinho pousse pour s’offrir l’international croate qu’il a toujours apprécié depuis de très nombreuses années: "Mou pousse s’offrir un ultra-trentenaire dans le but de construire une ‘Instant Team’ et l’on parle de l’ailier offensif croate Ivan Perisic, qui a quasi 33 ans et qui est en fin de contrat à l’Inter. La clé serait Alessandro Florenzi, prêt à se relancer après la victoire de l’Euro, lui qui revient de son prêt au Paris-Saint-Germain. L’opération est réaliste car Perisic et Florenzi perçoivent le même salaire : 4 millions d’euros et la valeur marchande des joueurs est la même." Seriez-vous partant pour ce deal avec la Roma ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, outre la vente d’Achraf Hakimi pour 68 millions d’euros plus 3 de bonus au Paris-Saint-Germain, l’Inter continue à dégraisser son noyau et à engranger des fonds essentiels Révélation de la Gazzetta Dello Sport Andrew Gravillon va rejoindre le Stade de Reims en prêt, avec une obligation de rachat fixée à 3,5 millions d’euros Mais surtout, Henrique Dalbert va rejoindre Trabzonspor en prêt, avec également, une obligation d’achat à hauteur de 7 millions d’euros Que le fête continue ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Le transfert d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain pourrait représenter le transfert le plus important du club. L’ailier marocain, qui est arrivé à l’Inter l’été dernier pour 40 millions d’euros plus 5 millions de bonus (mais avec un seul à reverser) a été vendu par l’Inter, après une une seule saison, pour une somme de 60 millions d’euros plus 8 millions de bonus facilement atteignable et 3 millions d’euros de bonus supplémentaire plus difficile à obtenir. Si tout va pour le mieux, la vente d’Hakimi sera la vente la plus lucrative de l’Histoire de l’Inter devant celle de Zlatan Ibrahimovic (69.5 millions d’euros versés par Barcelone à l’été 2009, avec Samuel Eto’o compris), Mauro Icardi (58 millions d’euros toujours versé par Paris) et Ronaldo (45 millions d’euros versés par le Real Madrid). Vu les conditions, s'agit-il d'une Masterclass ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, si Achraf Hakimi s’est envolé pour la Capitale parisienne où il y a réalisé la traditionnelle visite médicale et paraphé son contrat qui le liera au club français jusqu’en juin 2026 accompagné d’un salaire de 8 millions d’euros plus bonus, l’Inter, malgré un sacrifice très douloureux va pouvoir aborder le mercato à venir "plus" sereinement Révélation de La Gazzette Dello Sport Selon la Rosea, il était nécessaire de disposer de 70 millions d’euros d’actif pour donner de l’oxygène au compte "Et le sacrifice d’Hakimi devrait être l’unique si l’on pense qu’Al-Khelaifi a mis sur la table des dirigeants interistes 68 millions d’euros cash." Cinq autres millions seront versés dans les caisses, lorsque le joueur aura atteint certains objectifs personnel et d’équipe, comme la victoire en Ligue des Champions par exemple. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. A travers un message publié sur ses réseaux sociaux, Achraf Hakimi a tenu à remercier l'Inter, suite à son transfert au Paris-Saint-Germain "Ce n'était qu'une seule année, mais quelle année! Avant d'arriver, je ne savais pas m'imaginer ce que signifier le fait d'endosser le maillot de l'Inter. C'était un Honneur de défendre ces couleurs. C'était une saison difficile à cause de la pandémie, mais j'ai pu profiter de moment inoubliables en remportant le Scudetto et en écrivant l'Histoire avec vous." "Je tiens à remercier tous les membres du Staff, les employés du Club, les tifosi et mes équipiers pour les marques d'affection, le respect et le professionnalisme. Je remercie aussi ma Famille pour son soutien indéfectible." "J'ai l'Inter dans le cœur. Je vous embrasse tous et Forza Inter! - Achraf Hakimi" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Alejandro Camano s’est livré à Calciomercato.it sur la situation entourant Achraf Hakimi et Lautaro Martinez: "Nous sommes proche d’un accord avec le Paris-Saint-Germain, je le confirme." Pourrait-il avoir lieu dans les prochaines heures ? "Hier, Marotta a dit que nous étions en phase de finalisation. J’ai aussi parlé avec Paris et nous sommes vraiment proche." Hakimi serait-il resté à l’Inter ? "Le garçon accepte la réalité du football : L’Inter était une équipe de cœur pour lui, il s’y était adapté parfaitement à tout point de vue, lui et sa famille étaient très heureux. A présent il a reçu une proposition d’une autre équipe qui vient en aide à l’Inter. Le club avait la nécessité de vendre un joueur et il l’a accepté." "Mais je le répète, Hakimi était très heureux en Italie. Pour nous, comme groupe, l’Inter représente une partie d’Histoire. L’Inter n’oubliera jamais ce qu’Hakimi lui a fait vivre en Nerazzurro. C’étaient des mois complexes à cause du Covid. Il y a tant de souffrance pour tout le monde. Il a remporté le championnat avec une tifoserie qui ne pouvait pas être proche de l’équipe à cause de la pandémie, mais il peut se féliciter d’avoir réalisé de grandes rencontres à l’Inter." Lautaro ? "Je sais à quel point il est très important pour l’Inter. Nous sommes sereins car il a encore deux ans de contrat. Nous sommes appelés à parler avec le club pour discuter de sa permanence ou de son départ. Nous sommes sereins vu la situation particulière que connait l’Inter. Nous allons discuter. Le mercato est très long et toutes les équipes européennes feront des mouvements, et ils parleront avec l’Inter : Lautaro fait partie de la nouvelle génération d’attaquant qui prendra la place de l’ancienne génération." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. En effet, selon Gianluca Di Marzio, le transfert d’Achraf Hakimi vers le Paris-Saint-Germain est désormais acté : L’international marocain se présentera, lundi prochain, la traditionnelle visite médicale qui précède la signature du contrat. Le Club Nerazzurro a finalisé le transfert de la façon suivante : 60 millions d’euros + 8 millions d’euros bonus facile à atteindre + 2 millions d’euros de bonus difficile à atteindre. La citation "Hakimi ? Celui qui quitte l’Inter est toujours triste. Lautaro est heureux à Milan." - Alejandro Camano Reste à voir qui entre le marocain ou le numéro 7 parisien arrivera, en premier, à convertir un penalty….. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Avec l’imminent passage d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain, la direction Nerazzurra sondent différent profil, un semble sortir du lot "Hakimi, demain, passera au Paris-Saint-Germain pour 71 millions d’euros, bonus compris dont 3 difficiles à atteindre. En ce qui regarde Bellerin, je vous ai déjà révélé des contacts entre l’Inter et l’agent du joueur, qui se sont vus vendredi dernier. Arsenal demande 20 millions d’euros et il plait énormément à l’Inter et à Inzaghi. Il dispose d’une position privilégiée, il reste à l’agent à prendre connaissance de la situation. L’hypothèse Zappacosta reste également sur pied." Le Saviez-vous ? Cette saison, Hector Bellerin, joueur espagnol né en 1995, a disputé 25 matchs de Premier League sous le maillot d’Arsenal (1 but et 3 passes décisives). Sur l’ensemble de la saison, coupe incluses, il a disputé 35 rencontres. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. L’Inter a décidé de vendre Achraf Hakimi pour une somme avoisinant les 70 millions d’euros. La bataille fait rage entre Chelsea et un Paris-Saint-Germain qui a pris de l’avance ces derniers jours. Pour le Club Nerazzurro, il est impératif d’engranger au moins 65 millions d’euros, dont une partie sera reversée exclusivement sur le compte financier Révélation de La Gazzetta Dello Sport "Des 65 millions d’euros qui rentreront dans les caisses du Club, 15 seront au maximum réinvesti sur l’aile, ce qui peut déjà mettre hors des radars des joueurs du Top tel que DenzelDumfries du Psv, soit l’une des étoiles de l’Euro en cours. L’Inter va intervenir, mais sans précipitation , pour renforcer probablement ses deux ailes. Mais en attendant, elle s’est déjà préparée à une liste d’éventuelles solutions sur l’aile droite "plus" économique tout en restant fiable." Manuel Lazzari selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Hakan Çalhanoğlu va jouer la prochaine Ligue des Champions et il le fera à Milan. Si cela n’a rien d’anormal, le trequartista turc ne montera pas sur le terrain avec le maillot du Milan, il s’accommodera de celui situé de l’autre côté du Naviglio, le Nerazzurro – Telle est l’introduction de Calcio&Finanza qui nous propose une analyse financière de cette opération éclaire. "J’ai trouvé un accord avec l’Inter, demain je réaliserai la visite médicale et je signerai le contrat." a expliqué le joueur âgé de 27 ans, quelques heures après l’élimination de sa Turquie à l’Euro, sur le site de Trt Sport. Les Rossoneri se préparent donc à voir partir un autre pilier qui avait permis au club de retrouver la plus prestigieuse des Coupes d’Europe après huit longues années. Après Donnarumma, qui sera officialisé dans les prochaines heures comme un joueur du Psg, un autre joueur va partir à la suite d’un manque d’entente relatif au renouvellement de son contrat Le club qui en a profité est l’Inter, suite à la situation toujours en évolution de Christian Eriksen, celle-ci voulait s’assurer les services d’un joueur expérimenté tout en étant pas trop âgé et en présentant un profil fonctionnel au jeu proposé par Simone Inzaghi. Question technique à part, le Milan devra s’activer pour partir à la recherche de son remplaçant (et ramener à la maison Brahim Diaz). Nous allons chercher à comprendre l’impact économique de cette opération Partons du Milan, l’effet assuré reste l’épargne salariale du trequartista qui, en Rossonero, percevait 2,5 millions d’euros net par saison, soit 4,6 millions d’euros brut, ceux-ci ne pèseront donc pas sur le bilan 2021/2022 Ceci étant dit, pour les Rossoneri, il s’agit d’une autre perte importante sans la moindre indemnité de transfert, après celle de Donnarumma. La valeur au net de Çalhanoğlu sur le bilan était égale à zéro, en cas de cession monétisée, Milan aurait généré une plus-value sec. Pour être clair, pour céder le joueur en le monétisant, Milan aurait dû en premier lieu le prolonger. Si Le Milan l’aurait prolongé dans les conditions similaires au contrat qu’il signera pour l’Inter, soit 5 millions d’euros net et 1 million d’euros de bonus, le Milan aurait estimé le cout de l’opération à 9,25 millions d’euros pour la saison 2021/2022. En hypothéquant une vente du joueur lors du mercato estival 2022 et en se basant sur la valeur du joueur estimé selon Transfertmakrt : 35 millions d’euros, le cout de sa signature aurait largement été couvert Passons à présent du côté Nerazzurro, comme mentionné, un accord a été convenu sur la base d’un contrat a hauteur de 5 millions d’euros net, plus un de bonus, par saison. Çalhanoğlu devrait également signer un contrat triennal. En termes de répercussion sur le bilan 2021/2022, le cout salarial représentera 9,25 millions d’euros brut A cette opération, il y aura lieu d’ajouter la commission éventuelle pour l’agent. Le tout devrait être amorti en fonction des années de contrat. Pour résumer, même en cas de contre-performance et de revente, dès la saison prochaine, l’Inter parviendrait déjà à réaliser une plus-value ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C’est une révélation de Calciomercato.com qui suit de très près l’opération pouvant porter Achraf Hakimi vers Chelsea. Le club londonien a pris un avantage considérable et il veut conclure, les contacts se poursuivent depuis plusieurs jours et l’objectif n’est plus si lointain: "Les Blues ont mis sur pied une offre de 60 millions d’euros accompagné d’un joueur à choisir entre Marcos Alonso, Emerson Palmieri et le défenseur central danois Christiansen. Et les discussions ont porté sur le joueur espagnol avalisé par Simone Inzaghi." L’ancien de la Fiorentina est la contrepartie technique adéquate pour faire décoller l’affaire : "Hakimi et son entourage parlent depuis plusieurs jours avec Chelsea et l’entente sur la durée du contrat et sur la définition du salaire, le tout semble être en voie de définition." La sensation est qu’il faudra que Roman Abramovich consente un effort supplémentaire: "En augmentant l’aspect économique pour passer de 60 millions d’euros à 65 millions d’euros. Les prochaines heures devraient s’avérer fondamentales en ce sens. Hakimi voit Londres et les Champions d’Europe, alors que le Paris-Saint-Germain est actuellement en train de rechercher des alternatives à l’incroyable ailier marocain." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L’agent d’Achraf Hakimi et de Lautaro Martinez, Alejandro Camano, a souhaité mettre carte sur table, en se livrant à la radio argentine ComoTeVa? diffusée sur RadioColonia AM 550 Pour rappel, l’ailier marocain est le seul à avoi reçu des offres officielles en provenance du Paris-Saint-Germain et de Chelsea : 60 millions d’euros. Une somme qui est loin de satisfaire Giuseppe Marotta qui en exige 80 millions d’euros. De son côté, Lautaro représente le rêve inaccessible de l’Atletico Madrid. "Le seul qui va quitter l’Inter sera, par la force des choses, Hakimi qui a la possibilité d’aller dans différentes équipes européenne : L’Inter a dit qu’elle était dans l’obligation de vendre un joueur et il a été choisi. Pour Lautaro, l’Inter a pris une décision très forte, car elle le considère comme un champion, un goleador, c’est pour ces raisons qu’elle souhaite qu’il reste." "Ce qui contrôle le monde ce sont les finances et, si elle devait venir à se libérer de Lautaro, elle ne le ferait pas pour rien. Je travaille sur la thématique de la prolongation de Lautaro, mais la situation n’est pas claire. Ce qui avait été convenu, il y a deux ans était un prix "normal", mais depuis le Covid, les choses ont changé : Il n’y a encore rien de concret et il faudra voir aussi ce que souhaite Lautaro qui a 23 ans, son opinion est très importante." "Je pense qu’l peut devenir l’un des plus grands joueurs d’Europe, il a seulement 23 ans et il a toute les cartes en main pour devenir l’un des meilleurs joueurs du monde." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Le Président Steen Zhang n’a pas trop tourné autour du pot : "L’Inter a la nécessité de réaliser une plus-value importante d’ici à la fin de cette session du mercato" le tout en assurant de vouloir "conserver une équipe compétitive" C’est d’ailleurs la raison principale qui est à l’origine du départ d’Antonio Conte qui n’a pas accepté qu’on lui impose des consignes sur ses choix du mercato. Toutefois, grâce au natif de Lecce, des joueurs ont explosé sous les couleurs de l’Inter : Lukaku, Hakimi ou Barella pour ne citer qu’eux ont remporté un Scudetto et ont été finaliste de la Ligue Europa. Mais quel serait l’impact d’une vente d’ Achraf Hakimi et/ou Lautaro Martinez ? Etant donné que Romelu Lukaku est un pilier de l’équipe et que la prolongation du contrat d’Alessandro Bastoni, a déjà écarté deux autres joueurs courtisé par l’Europe Révélation de Calcio&Finanza Débutons par Achraf Hakimi, l’ailier marocain a été recruté, il y a seulement un an en provenance du Real de Madrid. Son transfert avait été retranscrit dans le bilan du 30 juin 2020 : soit 40 40.504.040 euros. En ayant signé un contrat courant jusqu’au 30 juin 2025, sa part d’amortissement est égale à 8,1 millions, cela veut dire qu’en date du 30 juin 2021, la valeur net du joueur sera égale à 32,4 millions. Si l’on prend en considération l’offre du Paris-Saint-Germain, 60 millions d’euros et les exigences de l’Inter, soit 80 millions d’euros, la plus-value varierait entre 27,6 millions et 47,6 millions d’euros. Mais il serait fondamental pour l’Inter de disposer de liquidité pour solder ce que l’Inter doit au Real Madrid. Cette liquidité n’est pas une variable banale pour un club comme l’Inter, qui se trouve confronté à des problèmes de versements des salaires au joueurs. Car S’il est vrai qu’un bilan peut être réglé à des fins comptable par des plus-values qui, parfois ne prévoient pas d’entrée et de sorties financière, mais seulement des échanges, il reste tout aussi vrai que les salaires des joueurs se doivent d’être réglé en liquide, peu importe la source de la caisse La situation est encore plus intéressante en cas de vente de Lautaro Martinez qui fait partie d’un "Mercato" à part vu les chiffres en question en regard au Top Player Dans le cas du Toro, l’Inter refusera toute offre inférieures à 80/90 millions d’euros et selon la presse sportive, l’Inter a déjà refusée une offre estimée entre 40 et 50 millions d’euros en provenance de L’Atletico Madrid de Diego Simeone Si les désirs des Nerazzurri viennent à se concrétiser, l’Inter n’encaisserait pas seulement 80 à 90 millions d’euros nécessaire pour la gestion ordinaire, mais elle réaliserait la meilleure plus-value de son Histoire, qui est actuellement détenu par Mauro Icardi et ses 47,1 millions d’euros. Le cout historique de Lazutaro, arrivé à l’Inter lors de la saison 2018/2019 est équivalent à 28.234.000 euros. Son amortissement annuel est de 5,8 millions d’euros, si celui-ci valait encore 17,4 millions d’euros au 30 juin 2020, il ne "pèsera" plus que 11,6 millions d’euros à dater de ce 30 juin 2021 Avec une vente à hauteur de 80 ou 90 millions d’euros, la plus-value s’avèrerait monstrueuse en culminant à 68,4 ou 78,4 millions d’euros. "Une vente difficilement atteignable pour d’autres joueurs, si ce n’est Romelu Lukaku." Une somme qui pourrait garantir un bon retour de flux financier au Club ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est une information en provenance de l’Allemagne, l’Inter serait parvenu à un accord pécunier avec Filip Kostic, ailier gauche de l’Eintracht Francfort, qui est considéré comme l’un des meilleurs à son poste L’Inter, avant de présenter son offre au club allemand, qui demande une somme avoisinant les 20-25 millions d’euros, doit récolter des fonds en cédant ses joueurs. Le premier cité reste nul autre qu’Achraf Hakimi qui est au cœur d’une bataille entre Chelsea et le Paris-Saint-Germain. Pensez-vous que l’Inter patientera d’avoir vendu récolté les fonds ou est-ce que Giuseppe Marotta va nous sortir un as de sa manche ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. C’est une information en provenance de calciomercato.com : L’Inter considère la date du 30 juin comme la date limite pour la clôture de l’opération menant à la cession d’Achraf Hakimi. Celle-ci s’explique par le fait que le club a besoin de liquidité pour son bilan, étant donné que les comptes sont plongés dans le rouge suite à l’absence de recettes en provenance du Stade, à laquelle il y a lieu d’ajouter les difficultés à obtenir de la Chine les crédits de la sponsorisation "Extra-Suning" ce qui impose au club de colmater un trou d’environ 80 millions d’euros à travers le mercato, afin de respecter ses engagements antérieurs Selon Rai Sport, Chelsea s’est montré sérieusement intéressé en souhaitant offrir, en contrepartie technique, Emerson Palmieri. Toutefois, la Direction Interiste qui exige 80 millions d’euros pour son international marocain, souhaite que les deux opérations soient distinctes. Du côté du Paris-Saint-Germain, la dernière offre du club est de 60 millions d’euros. Celle-ci a été refusée par Giuseppe Marotta qui en exige 20 de plus C’est un fait l’Inter ne compte pas vendre son ailier en solde Le Saviez-vous ? Le CIES, soit le Centre International d’Etude du Sport a établi un classement des joueurs les plus cher du championnat italien. A la première place, on retrouve Achraf Hakimi qui vaut 93,5 millions d’euros ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  24. En effet, l’agence de presse italienne, l’Ansa nous confirme que dans les prochaines heures, le néo-champion d’Europe, Chelsea, s’apprête à déposer une offre importante sur la table Réaction de l’Inter "La Roma a demandé Gollini de l'Atalanta. Elle a reçu la confirmation du Paris-Saint-Germain, que Florenzi ne sera pas racheté. Le joueur va donc retourner à Trigoria mais il devrait partir à destination de l’Inter. Inzaghi l’exige pour remplacer Hakimi, qui n’ira qu’à Paris que pour une somme importante que le Champion d’Italie ne pourra pas refuser. Dans les prochaines heures, l’Inter devrait recevoir une proposition de Chelsea pour Lukaku, mais il sera répondu au néo-champion d’Europe que le Belge n’est pas en vente." Selon les dernières indiscrétions, l'offre présentée s'élèvera à 90 millions de livre sterling, soit environ 105 millions d'euros! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Un véritable tsunami : le départ plus que probable d’Antonio Conte pourrait avoir des répercussions quasiment immédiate sur le futur proche de l’Inter, à commencer par les très nombreux joueurs qui ont grandi de façon exponentielle sous les ordres du natif de Lecce: En effet, un lien extrêmement important liait Conte a ses joueurs Nouvelles révélation de la Gazzetta Dello Sport Il n’y a pas 13 millions de raisons qui séparent Antonio Conte et l’Inter : Son salaire n’est pas remis non plus en discussion, il y aura un accord légale sur la prime de reconnaissance. Ce nombre effrayant de 100 est relatif à une tout autre histoire. Car il est très massif, il s’agit des millions de plus-values à réaliser par l’Inter, lors de son prochain mercato. Cette somme doit être obtenue via une session d’auto-financement Plus personne n’est intransférable La question clé : Combien de titulaire, de cette Inter Tricolore vont devoir être cédés ? Il n’y a pas de réponse pour l’instant car il n’y a pas d’offre. Mais l’information négative est qu’il n’y a plus de nombre minimal : Partiront les joueurs qui seront capable de régulariser les comptes, donc probablement deux Top Players. Il aurait été souhaitable, même sous l’ère Conte, de faire recettes en cédant Marcelo Brozovic et Christian Eriksen Mais il est plu facile de voir arriver des offres pour d’autres joueurs : Lautaro est bankable en Espagne : L’Atletico étant plus séduisant que le Real. La prolongation de son contrat a été mise au placard, comme celle de Bastoni : Un défenseur qui présente des caractéristiques qui sont capable de faire se lever toutes les plus grandes équipes. Cette promesse de prolongation fut aussi présentée à Nicolò Barella en 2019 qui s’était contenté d’accepter un salaire moins important car il était fasciné par l’Inter et ensorcelé par Conte. Il se murmure également que Mino Raiola nomme Stefan De Vrij lors de ses tournées de mercato. Cette mise en lumière est également valable pour Achraf Hakimi : Le Paris-Saint-Germain a déjà frappé à la porte, mais tout dépendrait du futur type de football qui serait proposé par le nouvel éventuel entraineur de l’Inter Romelu Lukaku! Le départ de Conte pourrait ouvrir la porte à un scénario impensable : Le départ de Romelu Lukaku! Le Belge avait révélé au Corriere Della Sera le message qu’il avait envoyé à Antonio Conte, lors de l’arrivée du natif de Lecce à l’Inter : Le lien entre les deux est extrêmement fort : Aujourd’hui, Romelu Lukaku est un avant-centre de classe mondial : Sa revente pourrait valoir un encaissement à trois chiffres. L’Inter devra se montrer bonne pour arriver à le motiver sans Antonio Conte Pour la Rosea, l’objectif de Suning est de mettre en sécurité l’Inter : Avec ou sans l’un des meilleurs entraineurs au Monde : Le parcours des ambitionnes les plus folles pourra être repris plus tard, lorsque les comptes auront retrouvé un équilibre L’Inter reste et restera toujours un club à déconseiller aux cardiaques ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr