Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'paris-saint-germain'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Douze ans après le miracle sportif de l’élimination du Fc Barcelone en demi-finale de la Ligue des Champions, Lucio, Héros du Triplé, s’est livré à la Gazzetta Dello Sport A votre époque, vous deviez bloquer Messi, mais comment la défense désastreuse de cette Inter peut-être parvenir à bloquer la colère du dieu Lewandowski ? "A l’époque Messi volait, il vivait la meilleure période de sa carrière. Il est clair que Lewan présente des caractéristiques technique et physique différente, mais il est tout aussi difficile à marquer. Dans une telle situation, on doit travailler en bloc défensif, il n’y a pas qu’un seul joueur qui peut te sauver, c’est l’attention collective qui fait la différence, un peu comme lorsque je l’ai vécu moi, le trio de l’Inter est capable de bloquer aussi les adversaires les plus coriaces." Mais Skriniar, selon vous, a encore sa tête à Paris ? "L’avoir mis en vente ne l’a pas rendu serein, mais les joueurs des grands clubs doivent avoir la capacité de savoir gérer aussi ce type de moment. Le maillot de l’Inter vaut celui des plus grands d’Europe, le Paris-Saint-Germain compris." Est-ce possible d'expliquer ce début de saison, en demi-teinte, des Nerazzurri ? "Les débuts de saison sont les périodes les plus difficiles et les attentes, du côté de l’Inter, sont toujours très importantes : Peut être que la déception d’avoir perdu le Scudetto a joué mentalement chez tout le monde. Mais je suis encore plus proche d’Inzaghi en ce moment parce que c’est un très bon entraîneur et qu’il a construit un vrai groupe autour de lui." Est-ce suffisant d’excuser le tout, à la suite de l’absence d’un mois de Lukaku ? "Dans tous les cas, je n’ai pas été surpris de son retour vu le sentiment qui le liait à l’Inter. Il était déterminant dans le passé, mais chaque saison est différente, elle peut toujours te placer des nouveaux bâtons dans les roues." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. En effet, c’est une information relayée par Calciomercato.com : L’agent de Milan Skriniar , Roberto Sistici, est arrivé à Milan dans la journée de ce jeudi 29 septembre 2022. "Après la rencontre face à la Roma, les parties se rencontreront pour faire le point de la situation : Un rendez-vous a été fixé pour le début de la semaine prochaine." "L’aspect économique de la proposition de la Direction Nerazzurra est claire : 6,5 millions d’euros par saison, soit le plafond salarial établi par Suning : L'augmentation de capital exercée par Steven Zhang ne sera d'aucune utilité, car elle ne permettra pas, à son agent, de faire monter les enchères et de s'approcher des 9 millions proposés par le Paris-Saint-Germain." "Giuseppe Marotta et Piero Ausilio joueront leur propre carte en promettant au joueur le Capitanat, en lui faisant comprendre à quel point il est considéré et qu’il est plus que jamais au centre du projet, il se pourrait également qu’il y ait une éventuelle clause libératoire qui garantirait au joueur la possibilité de partir si les projets futurs ne le satisferaient pas, le tout en protégeant l'Inter sur le Mercato, éliminant ainsi le risque de perdre le défenseur pour zéro francs." "Deux rencontres sont prévues dans un laps de temps de quinze jours et la négociation n’est pas appelée à durée dans le temps : L’heure du règlement de compte est arrivée." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est l’information relayée par la Gazzetta Dello Sport : "Le Président Steven Zhang versera une part d'au moins 100 millions d'euros pour l’Inter par le biais d'un financement via les actionnaires. De même, si les négociations pour un nouveau contrat avec Skriniar n'aboutissent pas, Suning est disposer à dresser un mur devant l'hypothèse d'une vente en janvier, avec à ce moment-là la certitude (et non plus le risque) de perdre le joueur gratuitement." Rencontre rapide à prévoir "Il y a donc de la marge pour conserver Milan Skriniar, après le non estival de l’Inter au Paris Saint-Germain pour son défenseur central : Il faut s’imaginer que les détails de l'affaire seront bientôt réglés, avec une réunion entre la Direction Nerazzurra et l'agent du joueur, Roberto Sistici." Comment cela va-t-il se terminer ? "C'est un "jeu" difficile pour l'Inter, c'est normal de le dire. Car le point de départ avec le défenseur, dans l'idéal, ne peut être que la somme que l'Inter a refusé pour lui cet été : Soit 60 millions d’euros au total entre partie fixe et bonus, alors que le Paris-Saint-Germain lui avait promis neuf millions d’euros bonus compris. "Il est clair que l'Inter ne pourra jamais s'aligner sur la proposition du club français, et c’est également bien clair dans l’esprit du joueur en lui-même. Mais au moins, maintenant, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ne s'assiéront pas à la table des négociations sans armes, avec la puissance d'un pistolet à eau. Au lieu de cela, ils pourront réellement formuler (et pas seulement imaginer) une véritable offre, qui est celle qui a déjà circulé : 6 millions plus les bonus par saison, un chiffre à la hauteur des meilleurs joueurs de l'effectif (Lukaku exclu)." "Si Skriniar venait à dire non face à l'hypothèse d'un renouvellement, l'Inter se retrouverait à la croisée des chemins en janvier, en faisant face à un nouveau coup de pression prévisible du Paris-Saint-Germain : Comment agir : Faudra-t ’il le vendre en faisant peut-être face à une offre réduite de moitié, disons 30 millions ou résister ? Steven Zhang est déterminé à aller jusqu'au bout. Il est prêt à réitérer son non en cas d’insistance d'Al Khelaifi." "Skriniar partirait donc gratuitement l'été prochain car personne n'aime l'idée de démanteler une équipe en course, pas même le Suning. Il est clair qu'un raisonnement approfondi sera également effectué en fonction du classement de l'Inter et de la saison qui s'annonce après la Coupe du monde." "D'un point de vue technique, la meilleure nouvelle possible pour Inzaghi est qu’il ne perdra pas sa référence défensive au cours de cette saison : Du point de vue du Management, c'est aussi un moyen de garantir la stabilité du club et de l'équipe. Zhang est sur le terrain et Il s'agira d'une intervention dont on ne connait pas encore son résultat, mais l’Inter est dans le Game et rien que ça, c’est déjà une nouvelle en soi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, jusqu’où l’amour de Milan Skriniar envers l’Inter peut-il être défini ? Selon Sport Mediaset, tout à un prix : "A la Casa Inter, la Télénovela Skriniar tient tout le monde en haleine : En fin de contrat en juin 2023, l’Inter lui propose un contrat de 6,5 millions d’euros, mais Milan veut en percevoir 1 million de plus." "Le Paris-Saint-Germain guette comme un vautour en li garantissant un salaire entre 9 et 10 millions d’euros, le tout assorti d’une offre lors du mercato hivernale rabotée de moitié pour l’Inter, comparée au 50/60 millions d’euros : Le risque pour l’Inter, si elle le souhaite le conserver toute la saison serait de le perdre gratuitement…" Mérite-t ’il, selon vous, de percevoir 7,5 millions d’euros et de disposer du meilleur salaire du Club devant les 6,5 millions d’euros de Marcelo Brozovic ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C'est une information relayée par nos confrères de RMCSPORT : "Prêté cette saison par le PSG à Galatsaray, Mauro Icardi connaît une nouvelle déconvenue sur le plan personnel. Sa femme et agent, Wanda Nara, a annoncé leur séparation ce jeudi. "La saga Mauro Icardi-Wanda Nara connaît un nouvel épisode. Public, forcément. Une nouvelle séparation du couple est annoncée ce jeudi par la femme et agent de l’attaquant du PSG, prêté cette saison à Galatasaray. Dans une story Instagram, Wanda Nara Icardi a diffusé un message de rupture, pour répondre aux rumeurs ces dernières semaines sur l’état de leur couple." Un seul match disputé cette saison "C’est très douloureux pour moi de vivre ce moment. Mais compte tenu de mon exposition et des spéculations médiatiques qui sortent, il est préférable de l’apprendre de ma part. (…) Je ne veux pas donner de détails sur cette séparation. S’il vous plaît, je vous demande de le comprendre, non seulement pour moi, mais aussi pour nos enfants", écrit-elle sur les réseaux sociaux. "Relégué sur le banc la saison passée et placé cet été dans le loft des indésirables au PSG, Mauro Icardi va tenter de se relancer sportivement en Turquie. Auteur de 38 buts en 92 matchs avec Paris, l’international argentin a été prêté pour une saison à Galatasaray, qui ne prendra en charge qu’une petite part du salaire du joueur. A savoir seulement 750 000 euros sur les 6,75 M d’euros annuels touchés par Icardi dans son contrat, le reste étant à la charge du PSG." "Depuis son arrivée sur les rives du Bosphore, l’ancien attaquant de l’Inter Milan n’a disputé qu’un seul match en championnat avec une entrée en jeu de 28 minutes ponctuée d’un accrochage avec des joueurs adverses." - RMCSPORT Reste juste à savoir qui il a niqué cette fois....
  6. En effet, environ trois semaines après la fin du mercato estival, les grandes manœuvres sont déjà de mise pour les grand clubs européens. Ceux-ci s’activent ardemment sur les joueurs qui seront en fin de contrat au mois de juin 2023…. Mais quels sont les joueurs intéressants en fin de contrat et quel est le nom le plus retentissant de ce mercato particulier ? Révélation de Transfermarkt "Le joueur en fin de contrat le plus précieux est Milan Skriniar, le défenseur de l’Inter dont le futur est tout autre qu’escompté. Milan Skriniar commande donc ce classement spécial avec l’Inter qui, durant l’été, a résisté aux assauts du Paris-Saint-Germain et qui travaille dur pour conjurer l’hypothèse d’un départ gratuit, ce qui serait catastrophique pour les caisses du club. Il ne faut pas oublier la valeur technique du joueur qui, depuis des années, propose un rendement au top, le tout combiné à la valeur affective avec l’environnement Nerazzurro et des Tifosi qui voient, en lui, le Capitaine du Futur." Sa valeur est de 65 millions d’euros "Marcus Rashford occupe la deuxième position : Cet attaquant anglais, produit de la filière Primavera de Manchester United n'a pas réussi ces dernières années à avoir de la continuité et à confirmer les grandes attentes placées en lui après des début fracassants chez les Red Devils. Né en 1997, il a encore toute une carrière devant lui." Sa valeur est de 60 millions d’euros Au niveau national, la défense Nerazzurra domine le classement! "Peu à dire pour la troisième personnalité qui complète le podium, il s’agit du plus grand de tous : Lionel Messi, qui présente cette saison sous la Tour Eiffel parisienne un rendement bien meilleur que lors de sa première saison, même si le tout reste encore très éloigné de ce qu’il proposait à Barcelone : Son futur pourrait le lier à l’Argentine, mais attention toutefois à un romantique retour chez les Blaugrana." Sa valeur est de 50 millions d’euros Finalement, les 80 millions d’euros n’étaient pas si exagéré…qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, pour Simone Inzaghi l’heure de la révolte doit sonner, du moins au championnat car aligner trois défaites déjà maintenant au compteur fait tache, même si le Bayern de Munich est perçu comme bien trop fort Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La Propriété s’attend à un changement de cap rapide, car elle est convaincue d’avoir mis à la disposition de l’entraineur le noyau qu’il souhaitait, en le contentant à chaque reprise comme le révèle la confirmation de Milan Skriniar malgré l’instance du Paris-Saint-Germain et à l’acquisition d’Acerbi en dernière minute." " Comment dire : Face au Torino, la révolte est chaudement conseillé!." Dans la ligne de mire pour La Repubblica "Inzaghi est dans l’œil du cyclone, comme cela se passe toujours lors de ce type de situations, ces deux dernières sorties n’ont convaincu personne, aussi bien au niveau des formations initiales que des remplacements en cours de match, sans oublier ses explications en conférence d’après match… L’équipe semble être en retard de préparation physiquement, très en retard même, et la défense est des plus friable, car elle craque dès les premières gouttes des attaques adverses, une situation qui est devenue une constante." La Position de la Direction Italienne Giuseppe Marotta a tenu à assurer ses arrières, l'entraîneur devient un bon alibi, même bien plus qu’une excuse pour les échecs liée leur cause, à la question "Inzaghi a-t-il encore la confiance du club ?" Il a répondu : "Bien sûr qu'il la conserve, il fait un excellent travail, il sait très bien gérer l'équipe." Ce n’est pas lui qui est donc remis en discussion, mais certains comportements : "Nous sommes l'Inter, nous voulons plus de prudence et de motivation de la part de tout le monde. Ce maillot doit être honoré de la meilleure façon possible, nous avons cette obligation envers les 60.000 personnes qui se présentent au Stadio Giuseppe Meazza : Nous devons y croire jusqu'au bout, la saison ne fait que commencer, la deuxième étoile est possible'' Redevenir une équipe pour la Rosea "Nous devons redevenir une équipe" telle était la phrase symbolique qui a surgit de la discussion, entre les joueurs, Simone Inzaghi et son Staff et la Direction, qui s'est tenue aujourd'hui.: "Toutes les thématiques ont été abordées : Les fractures mentales lors de l’apparition des première difficulté, la différence de performance globale par rapport à l'année dernière alors que le noyau est inchangé, les attitudes peu constructives de certains joueurs sur le terrain, la condition athlétique." Si la Direction s’est exprimée, plusieurs joueurs ont également pris la parole, dont le Capitaine Handanovic et Barella , qui sont parmi les plus expérimentés et qui ont fait leur mea culpa, reconnaissant qu'ils étaient coupables dans cette situation difficile "Ce que nous faisons n'est pas suffisant, nous devons en faire plus, y compris en matière d’entrainement." La confrontation a été décrite comme constructive par toutes les parties. Parmi les joueurs, par exemple, certains ont mentionné la condition athlétique, comme s'ils n'avaient pas l'impression que leurs jambes tournaient correctement. Mais les données exposées par le staff technique ont souligné que l'Inter, lors des deux derniers matchs, a couru pourtant bien plus que l'AC Milan et le Bayern: "Si l’Inter courent plus, elle court mais mal…" Une magie rompue le 22 mai 2022 pour Tuttosport "Quelque chose s'est brisé le 22 mai, le jour des larmes sous la Curva Nord pour un Scudetto jeté aux oubliettes. C'est là que la magie qui entourait la première saison de Simone Inzaghi à l'Inter a été brisée: L'idée qu'Inzaghi est le principal responsable de la perte du Scudetto est erronée et peu généreuse, mais, ce qui s'est passé lors des premiers matchs de la saison, avec ses mauvais changements à l'Olimpico et ses remplacements tardifs dans le Derby et même avec le Bayern, a fait gonfler la tête de ses détracteurs, en allant même jusqu’à faire chavirer sa propre base de soutien, car ce mercredi et pour la première fois elle n'a rien pardonné à son 'Inter".' Dejan Stankovic favori à la succession "Simone Inzaghi ne risque pas son poste mais, pour les trois matches à venir qui le sépare de la trêve internationale, il devra redresser le niveau de performance de l'équipe, et ce même si le calendrier est parsemé d'embûches avec la réception du Torino au Giuseppe Meazza, et deux déplacement à l’extérieur à Plzen et à Udine." "Simone est à la croisée des chemin dans un tournant de la saison qui est déjà important pour les ambitions du club en Serie A où il lui sera vital d’engranger un 6/6 pour rester attaché au "Wagon Scudetto" et pour assurer une place, à minima en Europa League, tout en gardant l’espoir de voir le Bayern Munich et Barcelone caler pour entretenir la flamme de la qualification pour les 16èmes de finale de la Ligue des champions." "Jusqu'à présent, LInter n'a jamais pensé à d'autres entraineur, également à cause des raisons que lui propose le marché : Mauricio Pochettino, en raison des coûts qu'il implique, est inatteignable, tandis que Roberto De Zerbi, qui est un entraîneur que Piero Ausilio a toujours apprécié, ne semble pas être l'entraîneur idéal pour prendre une équipe en cours de saison, entre-autre à cause du fait que l'Inter joue depuis des années avec le 3-5-2, un système de jeu très éloigné des idées tactiques de l'ancien dirigeant du Shakhtar Donetsk." "En cas de succession, il est bien plus facile pour l'Inter d'opter pour un entraîneur moins "dogmatique" et présentant un profil agréable à la vue de tous, une identité qui répond parfaitement à celle de Dejan Stankovic, qui a quitté l'Étoile Rouge de Belgrade après y avoir remporté trois championnats consécutifs ainsi que deux coupes de Serbie. Un grand "ex" qui, on peut le parier, répondrait par un grand oui, à l'appel du club avec lequel il a gagné le Triplé." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Légende de l’Inter et du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge s’est livré à la Gazzetta Dello Sport à la veille du déplacement du redouté et redoutable Bayern de Munich en terres milanaises La Ligue des Champions reprend-elle avec les Tops anglais, le Paris-Saint-Germain et le Bayern qui partent à la poursuite du Real ? "Manchester City et Liverpool ont réalisés de très grand recrutements, mais Chelsea et Tottenham sont aussi très forts. Paris reste Paris et il y a aussi le Bayern qui, s'il a très bien débuté, vient de réaliser deux matchs nuls lors de ces deux derniers matchs." Est-ce un signe d’espérance pour l’Inter ? "Le Bayern est redoutable et a des attaquants très vifs, je crois que personne n’a un rempart offensif avec autant de joueurs aussi rapide qui sont habitué à disputer la phase de groupe. Et ces dernières années, le Bayern a quasiment remporté tous ses matchs de phase de groupe." Les espérances Nerazzurre viennent de s’annuler sur vos déclarations… "Mais non, c’est la première rencontre du groupe et personne ne voudra la perdre, je m’attends à un match ouvert car l’Inter est une belle équipe." Pourtant, lors du Derby, samedi, elle n’a pas réalisé une belle prestation et s’est inclinée… "Je l’ai hélas vu. Mais il y a eu une réaction tout de même et si le Milan n’avait pas eu Maignan, la rencontre se serait soldée sur un 3-3." Inter-Bayern aurait dû être le match de deux grands attaquants qui sont absents : Lukaku est K.O. et Lewandowski est parti cet été... "Avant tout, pour Lukaku, il s’agit d’une opération très intelligente orchestrée par mon ami "Beppe": Il l’a vendu en 2021 pour 115 millions d’euros et il l’a repris en prêt 12 mois plus tard. Lukaku a déjà gagné le Scudetto avec l’Inter et il fera de belles choses." "Lewandowski voulait vivre une nouvelle aventure professionnelle et il a été contenté, à présent l’équipe joue différemment et n’a plus de numéro 9 classique qui inscrit 40 à 50 buts par saison, mais nous avons quatre joueurs très rapide qui sont capable de faire très mal." Le Bayern, Barcelone, l’Inter et le Viktoria Plzen : Est-ce le Groupe de la Mort ? "Sans aucun doute, l’Inter n’a pas été chanceuse, mais c’est valable aussi pour le Bayern et pour Barcelone qui ont, dans ce troisième pot, tiré l’équipe la plus forte." A quel type de rencontre vous attendez-vous demain au Meazza ? "Moins écrite que ce que l’on pourrait penser. Le Bayern, à la seconde journée jouera Barcelone à domicile, et il ne peut pas se permettre de débuter avec une défaite, mais l’Inter a les moyens pour disputer une rencontre intelligente pour faire un résultat : Ce ne sera pas celle vue face à la Lazio et le Milan : Tout est différent en Ligue des Champions." Nagelsmann doit-il avoir peur de quelqu’un ? "J'ai une prédilection pour Lautaro Martinez, un attaquant qui répond lors des grands matchs et qui, en retrouvant Lukaku, sera encore plus performant." Place au Scudetto 2022/2023, selon vous fera-t ’il l’objet d’un nouveau face entre les écuries milanaises ? "Avant tout, cela me fait plaisir que l’Inter et le Milan soit revenus au sommet du Calcio : Durant des années la Juventus dominait, le championnat était moins intéressant. Je m’attends à une Serie A imprévisible, en plus des équipes milanaises, il y a aussi la Juve, le Napoli et la Roma de Mourinho qui auront leur mot à dire: La défaite d’Udine ne redimensionne pas les Giallorossi, idem pour le match nul des Bianconeri à Florence. J’espère que l’Inter le remportera, mais ce ne sera pas facile." Une légende comme on les aime! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Voici l'article publié par l'Equipe , un article "plein" d'amerthume car oui, il peut arriver qu'un Club résiste aux Pétrodollars parisiens! "Milan Skriniar ne devrait pas s'engager avec le PSG avant ce jeudi, 23 heures, date de fermeture du marché estival. Après avoir formulé trois offres, dont la dernière à 50 M€ plus 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du défenseur international slovaque et essuyé trois refus de la direction sportive de l'Inter Milan, le PSG avait opté pour le canal présidentiel : Nasser al-Khelaïfi, le président du club français, était entré en contact direct avec Steven Zhang, son homologue milanais. Le PSG pourrait revenir à la charge en janvier Cela ne semble pas avoir porté davantage ses fruits. Skriniar, sur lequel l'Inter compte énormément, ne devrait pas rejoindre le club de la capitale cet été. À Paris, on se fait d'autant moins d'illusions que le mercato en Italie s'arrête à 20 heures (dans le sens des arrivées) et si, dans un second temps, la direction avait envisagé une solution de repli avec un défenseur axial droit plus jeune, les tarifs exigés ont vite refroidi les ardeurs. Christophe Galtier ne devrait donc pas avoir le défenseur central qu'il espérait. Il n'est cependant pas exclu que le PSG revienne à la charge sur le dossier Skriniar dès le 1er janvier. Le Slovaque sera alors libre de s'engager où il le souhaite, sans aucune indemnité, en vue de la saison 2023/2024. ®L'Equipe.fr La Vérité sort toujours de la bouche des enfants! Car Juste pour info... Milan Skriniar est en pleine discussion pour prolonger et revaloriser son contrat avec, en bonus, le Brassard de Capitaine de l'Inter! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. En effet, Milan Skriniar poursuit son aventure à l’Inter et, à présent, il sera possible de connaitre les intentions du Mur Slovaque : Prolongera-t’il ou rejoindra-t’il le club parisien gratuitement ? Révélation de la Gazzetta Dello Sport C'est pas bien de photoshoper! "Le Paris-Saint-Germain a tenté jusqu’à la dernière seconde de faire craquer l’Inter pour s’offrir Milan Skriniar, car même malgré l’intervention du Tout-Puissant Nasser Al-Khelaifi, Steven Zhang est resté de marbre, car il était impossible pour lui de vendre son pilier sur le gong malgré le fait que 70 millions d’euros ont été déposés sur la table." Si cette très belle information a été communiquée à Simone Inzaghi, La situation à présent va prendre une nouvelle tournure : Il y a un renouvellement de contrat à mettre en place avec une importante revalorisation, tout en gardant à l'esprit que, tapis dans l’Ombre, le Paris-Saint-Germain sera plus que jamais menaçant, lui qui souhaitera s’offrir le Totem Milanais gratuitement… Steven aura donc résisté à la tentation ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une information qui provient de Sky Sport suite à la révélation du journal "L'Equipe" et d’un retour en force du Paris-Saint-Germain dans le dossier de Milan Skriniar "En France, on parle beaucoup de la pression continue du Paris-Saint-Germain pour Skriniar. Il y a des démentis officiels de la part de l'Inter, même si hier encore Galtier en avait parlé en conférence, en qualifiant le transfert de "possible"." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Christophe Galtier, l’entraineur du Paris-Saint-Germain, semble se croire à Disneyland, lui qui espère encore que l’Inter lui cédera sans "trop rechigner" Milan Skriniar… "Je ne peux pas vous dire que c’en est vraiment terminé. La fenêtre estivale du Mercato est passionnante pour tout le monde car il y a toujours des surprises. Skriniar est dans notre ligne de mire depuis longtemps et même si la négociation avec l'Inter est très difficile et que vous devez respecter leur position, tout est possible." Et la marmotte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C'est une information de Sport Mediaset: L'Inter pourrait recevoir une offre, en-deçà de ses attentes: "Le Paris-Saint-Germain a réactivé ses intermédiaires Simonian et Gialloreto ce week-end." "S'il a toujours pas d'offre formelle à l'Inter, d'après ce qu'il se dit, le Paris-Saint-Germain pourrait revenir à la charge en augmentant l'offre qui était de 53 millions d'euros à 60 millions d'euros" Sera-t'elle acceptée selon vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. En effet, s’il est vrai que le football proposé au mois d’août met plus l’accent sur la prestation d’équipe que sur le résultat, à 7 jours de la reprise, Simone Inzaghi peut nourrir quelques doutes, surtout au niveau défensif. L’Inter est donc repartie de l’Adriatico avec un sale 2-4 du Villarreal d’ Unai Emery, une formation qui, contrairement au Paris-Saint-Germain, a récité à la perfection le jeu de l’entraineur et qui a produit un récital offensif à la limite de l’insolence : 5 tentatives 4 buts, le club ibérique termine d’ailleurs invaincu sa tournée estival, lui qui a mieux gérée la rencontre que les Nerazzurri, des Nerazzurri qui doivent impérativement redresser la barre surtout défensivement. Si Simone Inzaghi dresse le mur pour conserver, à juste titre, Milan Skriniar, André Onana a pu assister au spectacle avec un œil bien avisé : Son concurrent direct, Samir Handanovic, est loin d’apporter la sérénité attendue pour un Capitaine : Avec quatre buts encaissé, et si sur le 0-1, rien ne peut lui être reproché, sur le centre droit de Coquelin, il manque franchement de réactivité pour s'opposer à un ballon qui est loin d'être inatteignable. Il ne fait pas meilleure impression à l'occasion du troisième but, toujours signé Pedraza. A Simone Inzaghi de prendre ses responsabilités, car l'Inter a besoin d'un gardien qui intervient de manière décisive les rares fois où il est sollicité, car tout le monde est "bon" pour encaisser des buts normaux. Les seules notes positives côté interiste sont : La montée en puissance de Robin Gosens, Romelu Lukaku qui marque en ayant que très peu de ballon, et Danilo D’Ambrosio qui répond toujours présent Le Saviez-vous ? Cette correction aurait pu ne jamais voir le jour car le terrain était à la limite du praticable: Il y avait même un risque de ne pas jouer, selon Inter TV ! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 2-4 Villarreal Buteur(s): 29', 48' Pedraza (V), 36' Lukaku (I), 43' Coquelin (V), 66' D'Ambrosio (I), 81' Jackson (V) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar (62' 33 D'Ambrosio), 6 De Vrij, 95 Bastoni (54' 36 Darmian); 2 Dumfries (62' 12 Bellanova), 23 Barella (69' 5 Gagliardini), 14 Asllani, 20 Calhanoglu (54' 22 Mkhitaryan), 8 Gosens (54' 32 Dimarco); 90 Lukaku (69' 9 Dzeko), 10 Lautaro Martinez (69' 11 Correa) Banc: 21 Cordaz, 24 Onana, 46 Zanotti, 47 Fontanarosa, 50 Casadei T1: Simone Inzaghi Villarreal: 13 Rulli; 8 Foyth, 3 Albiol (70' 22 Mandi), 4 Pau Torres (70' 25 Cuenca), 24 A. Pedraza (61' 12 Estupinan); 19 Coquelin (61' 20 Morales), 6 Capoue, 5 Dani Parejo; 21 Yeremy (61' 11 Chukwueze), 17 Álex Baena (79' 2 Morlanes), 18 N. Jackson Banc: 1 Reina, 35 G. Cassaro T1: Unai Emery Arbitre: Rapuano Averti(s) : Ammoniti: Calhanoglu (I), Jackson (V), D'Ambrosio (I) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. C’est ce qu’annonce la Gazzetta Dello Sport dont l’article a été synthétisé par nos confères de Fcinter1908.it: "Chelsea semble être parti voir ailleurs, mais en France, il se dit que le Paris-Saint-Germain va se présenter avec une offre revue à la hausse et que le Club Nerazzurro n'exclut pas une telle possibilité : Certains intermédiaires auraient déjà averti l’Inter de l'éventualité d'une nouvelle percée française." Comment la Propriété agira-t ’elle devant une offre qui sera sans doute inférieure aux 70 millions d’euros demandés ? "Une somme fixée par la Direction Nerazzurra qui était déjà inférieure aux 80 millions d’euros du début du mois de juin. Car si la Loi du Mercato reste universelle, tous sont conscient que l’Inter reste un terrain de jeu qui peu faire l’objet d’une attaque dans les jours à suivre même si des réflexions concernent aussi le Vestiaire car ce n’est pas la meilleure façon pour aborder le début du championnat." "L'Inter, d’ici au 30 juin 2023, doit présenter un solde négatif rabotée d’au moins 70 millions d’euros et si Skriniar ne part pas, un plan B sera mis en place : Celui-ci consiste à vendre Casadei et Pinamonti. La Direction est d’ailleurs prête à se lancer, mais une fois les (40) millions provenant des deux cessions "mineures" perçues, Marotta et Ausilio demanderont au propriétaire de réinvestir au moins une petite partie de la somme. Une sorte d'extra budget non planifié, qui n'existe d'ailleurs pas aujourd'hui." "Ce que Zhang répondra, nulle ne le sait, pas même la Direction. En cas de réponse négative, l'Inter cherchera à recruter un joueur déjà en fin de contrat ou à parvenir à un recruter un joueur via un prêt gratuit : Le premier nom qui vient en tête est celui d’Acerbi, un joueur que la Lazio doit nécessairement placer sur le mercato d’ici à la fin de cette session estivale." "La Rosea confirme enfin que Japhet Tanganga n’est pas pris en considération tandis que Manuel Akanji quittera le Borussia Dortmund, car il ne souhaite pas y renouveler son contrat. Celui-ci expire au 30 juin 2023 et le club allemand qui estime le joueur à 20 millions d’euros, serait disposé à le vendre pour la moitié de cette somme." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C'est une information en provenance de nos confrères de L'Equipe que relaye Fcinter1908.it : "Les négociations avec l'Inter, pour Milan Skriniar, ne semblent pas vouloir arriver à bon terme, c'est pourquoi le Paris-Saint-Germain commence à sonder le terrain pour trouver des alternatives moins chères" "Le Club Nerazzurro n'est prêt à considérer que des offres supérieures à 70 millions d'euros pour sacrifier son Mur, mais ce chiffre est jugé excessif par les Parisiens. Wesley Fofana est l'une des options que le directeur sportif, Luis Campos, envisage sérieusement si le Slovaque venait à disparaître des radars. Un éventuel transfert du joueur né en 2000 et évoluant à Leicester City ne sera toutefois pas négocié en dessous de 60 millions d'euros." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Le Corriere Della Sera et la Gazzetta Dello Sport se sont livrés sur la situation entourant Milan Skriniar: Si pour se l’offrir, il faudra faire sauter la Banque du côté de l’acquéreur, l’Inter pourrait bien devoir faire sauter la sienne pour le prolonger Révélation du Corriere Della Sera "Pour convaincre Giuseppe Marotta de céder Milan Skriniar ou Denzel Dumfries, il faudra présenter des propositions digne de celle proposée par Chelsea, il y a un an, pour Romelu Lukaku, soit la classique offre impossible à refuser. Si le Paris-Saint-Germain est encore vif, ce n’est plus le cas des londoniens, car tout les contacts sont rompus en ce moment. Pour Dumfries, il n’y a pas d’offres qui pourrait le pousser loin de Milan, c’est aussi la raison pour laquelle Udogie n’est pas pris en considération : Si un cinquième défenseur doit arriver, il se pourrait que l’opération ait lieu en low-cost, à la fin du mois d’août." Un petit tacle slovaque ? Place à présent à la Gazzetta Dello Sport, si le futur de Milan Skriniar reste la thématique la plus importante vu qu’il était considéré comme le joueur sacrifiable pour satisfaire les exigences de Suning, aucune offre n’est entrée en conformité avec l’évaluation faite par la Direction Nerazzurra: A tel point que l’hypothèse de sa permanence à Milan prends de plus en plus forme avec, en ligne de mire, la dangereuse expiration de la fin de son contrat en juin 2023. Si les deux parties avait déjà abordé cette thématique au cours de la saison écoulée, le Mercato actuel a redistribué toute les cartes! "La Direction doit raisonner aussi en projection, et donc à partir du premier septembre, ou même quelques jours avant, elle devra rouvrir le fascicule relatif à la prolongation du contrat: Si l’on ne repart pas de zéro, il est plus que probable que l’offre devra être adaptée. Depuis avril, la Direction Nerazzurra avait eu plusieurs contacts avec Roberto Sistici, l’agent qui représente Milan Skriniar. A ce moment-là, il avait été convenu de procéder à une revalorisation salariale autour de 5 millions d’euros avec un contrat à échéance en juin 2027. Le contrat actuel, cela doit être dit, se termine en juin 2023 et si nous n’étions qu’à un pas de la signature, avec même un contrat déjà prêt à être contre-signé, le cyclone "PSG" a fait voler en éclat les plans établi et les agendas." "Heureusement pour l’Inter que la négociation était déjà ouverte précédemment, mais la certitude est qu’en septembre, quand il faudra reprendre le tout en main, qu'il sera impossible de faire comme si de rien n’était. Skriniar, avec le Paris-Saint-Germain, avait trouvé un accord économiquement très avantageux : 7,7 millions d’euros de base fixe plus des bonus qui lui aurait permis de percevoir jusqu’à 9 millions d’euros et il est évident que l’Inter ne pourra jamais répondre en proposant une offre de ce niveau." "Mmais ce qui est certain, c’est que le mercato a bouleversé les choses: Il est également tout aussi difficile d’imaginer que Skriniar ne se considère pas comme un Top Player du noyau interiste, tel que Marcelo Brozovic et Lautaro Martinez, car dans le fond, c’est ce que révèle le mercato. Pour se comprendre, le croate et l’argentin perçoive six millions d’euros au net des bonus : Une hypothèse d’un accord, en septembre, ne devrait pas trop s’éloigner de ces valeurs, peut-être même avec l’aide des bonus." Prolongera, ne prolongera pas, selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. C'est une information en provenance du Corriere Dello Sport: "Pour la première fois depuis son arrivée au stage d'entraînement, Milan Skriniar s'est entraîné avec ses coéquipiers, sous les ordres de Simone Inzaghi qui est même prêt à le titulariser face aux Gones!" Révélation du Corriere Dello Sport Lady Skriniar: "lorsqu'on lui demande si elle aime la Juventus" Elle répond catégoriquement : "Je déteste la Juventus". "L'ancien joueur de la Sampdoria s'est entraîné, hier, avec ses coéquipiers pour la première fois après la blessure à la cuisse dont il a été victime en équipe nationale. Si celle-ci ne lui pose plus de problème, Simone Inzaghi l'emmènera dans ses valises direction à Cesena et l'alignera durant quelques minutes contre Lyon." "Sur son avenir, des rumeurs ont circulé hier sur une rencontre prévue aujourd'hui entre l'Inter et le Paris-Saint-Germain: Du côté de la Viale della Liberazione, les démentis sont secs, mais les négociations avec le champion français, bien qu'en stand-by depuis un certain temps, ne doivent pas être prises comme un arrêt définitif: Nasser Al-Khelaifi dispose des fonds pour faire trembler le Staff Technique qui ne veut pas renoncer à son numéro 37, tout comme Simone Inzaghi qui est prêt à "s'enchaîner à la Pinetina" en cas de transfert." "Skriniar a déjà une proposition de renouvellement en main, à hauteur de 5 millions plus des bonus par saison jusqu'en 2027, et le salaire pourrait à nouveau être venu à la hausse. S'il est toujours Nerazzurro après le 1er septembre, son autographe y apparaîtra très rapidement". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C’est une révélation, une mini-bombe du mercato signé La Gazzetta Dello Sport, qui est toujours très bien informée sur l’actualité de l’Inter : "Le défenseur Slovaque, courtisé depuis pas mal de temps par le Paris-Saint-Germain, ne veut pas quitter Milan et de Paris, plus rien n’arrive, aucune relance pour débloquer l’affaire." "Chaque jour qui passe rapproche Skriniar de la Permanence, car il n’y a rien, de Paris ou de Londres, aucun signale concret confirmant un nouvel assaut en direction du Slovaque. Chelsea, par exemple, après voir perdu Kondé parti à Barcelone, a viré sur Fofana de Leicester City. Paris est, lui-même, très occupé avec ses propres ventes, et il ne donne plus signe de vie: Même l’intermédiaire qui gérait la négociation n’a plus frappé à la porte de l’Inter, car aujourd’hui, Skriniar est plus que jamais proche de rester Nerazzurro, pour la plus grande joie de Simone Inzaghi qui s’est personnellement impliqué pour s’assurer de la permanence du slovaque." "Ce qui est certain, c’est que le club ne descendra jamais sous l’évaluation qui a été définie et fixée, soit les 70 millions d’euros." Mais comment satisfaire Maître Zhang ? "Il y a cinq joueurs à vendre qui, en termes de masse salariale, pèsent 20 millions d'euros brut : Il s’agit d’Alexis Sanchez, d’Andrea Pinamonti, de Valentino Lazaro, d’Eddie Salcedo et de Lucien Agoumé: Des histoires différentes toutes les unes des autres, mais des joueurs dont les Nerazzurri ont du mal à se débarrasser. Marotta et Ausilio ont besoin, afin d’atteindre la réduction de 15 % de la masse salariale exigée par les propriétaires, de se rapprocher le plus possible de ces 20 millions d’euros et il ne sera pas possible de le faire entièrement, car une partie sera allouée aux fameuses primes de départ" "Ce ne sera pas un tour de force simple car les dirigeants Nerazzurro sont sous pression, il faudra faire preuve encore et toujours de patience avec l’objectif d’atteindre l’objectif : L’Inter a d’ailleurs déjà diminué d’environ 35 millions d’euros sa masse salariale brute, le tout au net de la déduction faite de la prime accordée à Vidal et les départs déjà actés jusqu’à jusqu'à présent. Dépasser le palier des 50 millions d’euros signifierait atteindre l'objectif demandé par la Propriété. Le tout en ayant peut-être fait de la place pour intervenir une dernière fois sur le mercato et acquérir le défenseur central demandé par Simone Inzaghi pour compléter son rempart défensif." Place au cas par cas Alexis Sanchez "C'est la situation la plus épineuse. Le Chilien ne trouve pas d'équipe, et à Appiano il fait chambre à part : Il ne participe pas aux matchs amicaux, et il sera donc également absent ce samedi contre Lyon à Cesena. L’Inter a déjà rencontré son agent Felicevich, il y a 20 jours. Mais rien ne s'est passé depuis, si ce n'est que Sanchez continue de refuser toutes les destinations proposées. Légitimement, bien sûr, car il aspire à jouer dans un championnat de haut niveau." "L'Inter a les mains liées en ce sens car le joueur a dit qu'il était prêt à négocier une indemnité de départ mais seulement après avoir trouvé une équipe. Les rumeurs concernant Naples n'ont pas été confirmées, tout comme celles venant d'Espagne et d'un intérêt présumé de Séville. Le rêve d'Alexis, qu’il maintient toujours en vie, est de retourner à Barcelone. A l'Inter, son salaire est de 10 millions bruts, grâce aux avantages du "Decreto Crescita". Andrea Pinamonti "L'attaquant a un salaire de 2 millions net et plait beaucoup sur le Mercato. Mais la vérité est qu'il a compliqué les plans des Nerazzurri avec son non à la Salernitana, un club dont les Nerazzurri auraient perçu 20 millions d'euros pour un transfert permanent. L'attaquant attend l'Atalanta ou Sassuolo, qui négocieront vraisemblablement avec l'Inter un prêt avec "rachat"." Valentino Lazaro "L'Autrichien, contrairement à Sanchez a été utilisé lors des matchs amicaux par Simone Inzaghi, mais il ne faut pas interpréter cela comme une marque d’ouverture pour son avenir : L’ailier ne fait pas parti des plans de l’Inter, il se cherche un nouvel habitat et jusqu’à ce jour, seule la Bundesliga a fait part d’un timide intérêt." Eddie Salcedo & Lucien Agoumé "En Italie, cela bouge pour Salcedo et Agoumé, mais il n’y a rien de concret pour l’instant : Ils représentent à eux deux, 2 millions d’euros que le Club géré par Steven Zhang aimerait économiser." Validez-vous cette liste de départ ? Pensez-vous qu’à l’avenir, il est conseillé de recruter "chilien" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. N’en déplaise à Sportitalia, selon Sky Sport et Fabrizio Biasin, aucun rendez-vous n’est programmé ce jour en regard à Milan Skriniar! Pour Sky “Non, il n’y a aucune offre actuellement de relance du Paris-Saint-Germain pour Milan Skriniar, les rumeurs d’une possible rencontre demain (ndlr aujourd’hui) entre les deux clubs sont infondées: Le Paris-Saint-Germain a annoncé l’arrivée de Nordi Mukiele, l'Inter en revanche est prête à s’asseoir autour de la table pour discuter d’un renouvellement du contrat qui arrive à échéance au 30 juin 2023." "Il n’y a aucune nouveauté également pour Milenkovic, l’évaluation du joueur : 20 millions d’euros est considéré comme une somme trop importante pour les caisses du club Nerazzurro. Le joueur plait, il y a des contacts avec les agents, mais jusqu’à présent, aucune offre officielle n’a été présentée à la Fiorentina." Fabrizio Biasin enfonce le clou sur Twitch Skriniar et Paris ? "Je n’ai aucune information d’une rencontre, cela ne me dit rien. Peut-être qu’elle aura lieu et qu’on ne me l’a pas dit. De ce qui m’a été communiqué, il n’y a pas de rencontre. Je ne crois pas que le Paris-Saint-Germain arrivera aux 70 millions d’euros pour Skriniar. La proposition du mois dernier était de 50 millions d’euros fixe, jusqu’à 60 millions d’euros avec les bonus, elle a été refusée et renvoyée à l’expéditeur." "S’il y a une relance proche des 70 millions d’euros, le joueur pourra partir. Après Bremer, l’Inter demande les 70 millions d’euros dans leur globalité: Ma sensation est que Paris doit en tout premier lieu réaliser énormément de ventes. Ensuite je peux me tromper, mais en ce moment, il n’y a pas ce type d’alerte. Tout reste comme ça actuellement." "Skriniar a un prix défini au jour d’aujourd’hui, mais ce n’est pas vrai qu’il est retiré du Mercato: L’Inter ne peut pas se permettre de retirer du mercato des joueurs. Si Skriniar vient à rester, elle tentera de proposer un renouvellement compliqué, étant donné que Paris avait mis sur la table 8 millions d’euros et le défenseur en demandera au moins 6 pour prolonger." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Comme le relaie nos confrères de Fcinter1908.it, Nordi Mukiele est le nouveau défenseur du Paris Saint-Germain : le club parisien a officialisé la signature en provenance de Leipzig du défenseur né en 1997: Celui-ci a a signé un contrat valable jusqu'au 30 juin 2027. "A ce stade, Skriniar, autre cible des champions français, semble avoir été définitivement balayé : L'Inter n'a accordé aucune remise sur la demande initiale de 70 millions d'euros, ce qui a poussé les dirigeants transalpins à regarder ailleurs." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. S’il y a bien un joueur qui incarne l’Inter d’aujourd’hui, c’est Milan Skriniar : Véritable colosse, ambianceur avec les Tifosi, il est également le Leader incontesté de l’Inter sur le terrain. Avec "l’échec" Gleison Bremer, Simone Inzaghi a imposé un véto qui fera plaisir aux Tifosi : Interdiction de vendre Milan Skriniar et il semble également que la Direction soit convaincue par cette idée, même si les Voies du mercato regorgent de surprises bonnes ou mauvaises : Révélation de Tuttosport "A monitorer toujours plus la situation de Milan Skriniar à la Casa Inter : Le défenseur est depuis longtemps dans la ligne de mire du Paris-Saint-Germain qui voudrait l’offrir à Galtier pour la saison à venir. Les Nerazzurri, s’il venait à ne pas partir, auraient déjà préparé la contre-offensive : Un contrat de six millions d’euros jusqu’en 2027 et le brassard de Capitaine lorsque Samir Handanovic décidera d’entreprendre sa carrière d’entraîneur." Et vu de la France ? Révélation du Figaro : "Ce n'est pas le secret le mieux gardé d'Europe : Le PSG vise à s'attacher les services de Milan Skriniar. L'international slovaque représente même la priorité en défense pour Luis Campos, conseiller football du club de la capitale. Sauf que, comme le résume L'Equipe , le dossier est très, très compliqué. Voire carrément insoluble." "Et ce parce que l'Inter Milan, jusqu'ici inflexible, n'entend pas lâcher son joueur de 27 ans à moins de 70 M€. Trop pour les dirigeants parisiens, qui ont proposé jusqu'à 55 M€ et imaginé divers échanges de joueurs (Kalimuendo, Draxler). L'échec du club lombard dans la course à la signature du défenseur brésilien Bremer, passé du Torino à la Juventus, n'a pas arrangé les affaires parisiennes…" "Dans ce contexte, les conditions d'une arrivée de Skriniar à Paris semblent de plus en plus difficiles à réunir», soulignent nos confrères, rappelant que la direction interiste s'est même mis en tête de prolonger Skriniar, sous contrat jusqu'en 2023. Après Gianluca Scamacca, finalement en partance pour West Ham, nouvel échec en vue pour le Paris-SG ?" Et pour les autres ? "Si rien ne bouge sur le front des ventes, comme les Tifosi sont d’ailleurs les premiers à l’espérer, il est possible que la Direction reste sur le qui-vive jusqu’au dix derniers jours du mercato, afin de profiter d'une opportunité propice qui pourrait s'ouvrir, compte tenu également du fait que tous les championnats continentaux commenceront plus tôt et laisseront ensuite la place à la Coupe du monde au Qatar...". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une révélation de Gianluca Di Marzio, ces dernières heures, le Paris-Saint-Germain aurait décidé de rester ferme sur l’offre de 50 millions d’euros mais mieux encore "Le Paris-Saint-Germain, pour Skriniar, reste ferme sur l’offre de 50 millions d’euros, et il s’est également informé sur Koundé qui joue à Séville. Il faudra voir ce qu’il se passera et s’il décidera de changer d’objectif et voir quelles seront les répercussions éventuelles pour Milan Skriniar." Paris “perdu” Selon Sky Sport Italia: "Les Nerazzurri n'accepteront pas moins que le prix demandé pour le joueur de 27 ans et prolongeront son contrat en cas de rupture des négociations avec le PSG. Paris ferait pression pour conclure un accord avec Skriniar, et espère trouver un accord à peu près similaire à celui qui a permis à Achraf Hakimi de quitter l'Inter : soit environ 60 millions d'euros plus 5 millions d'euros de bonus. Les Parisiens hésitent à aller jusqu'à 70 millions d'euros, en partie à cause du fair-play financier." "A présent les Nerazzurri pourraient rompre les négociations si les champions de France ne font pas une offre qui leur convienne, et chercheraient alors à prolonger le contrat de Skriniar." The Beast rassuré par l’Inter De retour à Appiano Gentile, Milan Skriniar a eu un entretien avec Piero Ausilio et selon le Corriere Dello sport: "Le Directeur Sportif de l’Inter lui a répété que l’Inter n’avait pas décidé de le mettre sur le marché des transferts, mais que c’est bel et bien le Paris-Saint-Germain qui a décidé d’aller de l’avant : Un prix a été défini mais cette somme réclamée à l’Emir n’est pas encore arrivée sur la table." Pensez-vous que l’Inter puisse céder à la pression parisienne ? En sachant qu’elle peut se permettre le luxe de sacrifier un "Top" en juin 2023... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Soit Gianluca Di Marzio en a fumé de la bonne, soit Milan Skriniar semble trahir l’Inter. Personnellement, nous songeons plus à la première option La décla de Di Marzio au site allemand Wettfreunde.net "Tous les clubs savent que l’Inter doit vendre un joueur et qu’il s’agira d’un défenseur. Paris le sait et il a offert 50 millions d’euros et une contrepartie. L’Inter, elle, ne veut pas de contrepartie, elle veut entre 70 et 80 millions d’euros. A présent, il faudra trouver la bonne formule pour l’équipe qui voudra s’offrir le joueur et pour l’équipe qui doit le vendre." "Je crois que ce transfert se concrétisera, je ne sais pas quand, mais l’Inter devra vendre Skriniar car elle n’a pas voulu vendre Bastoni et parce qu’il reste à Skriniar qu’une seule année de contrat et qu’il ne prolongera pas. Si elle ne le vend pas maintenant, elle pourrait le perdre gratuitement en février, la question est de trouver le bon prix : Paris le veut et je crois qu’ils pourront finaliser l’opération. " C’est officiel : Si Milan prolonge à l’Inter, ne plus jamais se fier sur Di Marzio ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : Le défenseur du Torino a mis la pression sur son Président, Urbano Cairo, pour qu’il puisse rejoindre l’Inter! "Ce sont des journées caniculaires à l’Inter pour décider de l’avenir de son rempart défensif, avec d’un côté le Paris-Saint-Germain qui est au travail pour finaliser l’acquisition de Milan Skriniar, et de l’autre les Nerazzurri qui veulent finaliser l’acquisition de Gleison Bremer." "A travers son agent et l’intermédiaire de l’opération, le défenseur du Torino a mis la pression à son Président pour qu’il puisse diminuer sa demande qui dépasse les 40 millions d’euros: Aujourd’hui une nouvelle rencontre est programmée : Cairo veut en contrepartie Casadei qui est aussi dans le viseur de Sassuolo, Marotta est disposé à satisfaire à cette demande en insérant une clause de rachat." " Le second défenseur qui devra venir compléter le secteur défensif de l’équipe d’Inzaghi sera, lui, "réglé" plus calmement et peut-être avec une dépense plus limitée." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...