Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'paulo dybala'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une révélation de Calciomercato.com: L'Inter et le Milan sont plus qu'une simple hypothèse et c'est peut-être pour cela que le champion argentin a préféré aller de l'avant malgré l’incertitude liée à son futur De quelle manière ? "En achetant une propriété à Milan, au cinquième étage, à la Scala A…. qui est situé à deux pas du siège de l'Inter, la zone de la ville qui, avec le City Life, connaît sa période de plus grande expansion. L'achat a été conclu il y a quelques mois et il ne reste plus qu'à savoir si le champion argentin lui-même vivra dans la maison ou s'il s'agira d'un simple investissement. Pour l'instant, nous pouvons certainement parler d'un "indice important"." "L'Inter semble décidé à enfoncer le clou car le pressing de Marotta est constant, presque quotidien. Dybala a compris que la Juventus fait parti de son passé, mais surtout que l'Inter pourrait bientôt être son présent et son avenir. Agnelli et Arrivabene l'ont lâché, et il a donc accepté la cour du rival historique qui ne représente en aucun cas une trahison pour l’Argentin. Pour Marotta, ce serait la conclusion d'une négociation qui confirmerait sa valeur. Sa capacité à travailler avec très peu de ressources tout en essayant d'en tirer le meilleur parti." "Et à présent, entre Paulo Dybala et la ville de Milan, il existe déjà un lien très significatif." Il ne nous ferait pas une "Antonio Conte avec sa passeggiata"? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. C’est l’information de la journée, reste à savoir si celle-ci est fondée, mais selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter s’est résignée à perdre Ivan Perisic "En pratique et au stade actuel, Ivan Perisic a maintenant décidé d'accepter l'offre des bianconeri d'un contrat de deux ans pour 6 millions net par saison. Etant l’un des meilleurs sur le terrain à Cagliari, il a prouvé qu’il voulait terminer son aventure Nerazzurra avec le plus grand professionnalisme. Il est vrai que ses agents Jurcevic et Ljubicic ont donné rendez-vous à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio à la fin du championnat, mais cette rencontre au sommet est arrivé trop tard. Au Viale della Liberazione, tous sont résignés à l'idée qu'Ivan change de camp" "Avec Paulo, les Nerazzurri ont déjà fait presque toutes les démarches nécessaires : les contacts durent depuis des mois, pas des jours. Et bientôt, ils entreront dans la phase opérationnelle, avec l'offre réelle, qui ne s'écartera pas trop d'un contrat de quatre ans de 6 millions plus des (riches) bonus par saison. La Joya et l'Inter flirtent depuis un moment. Et il ne s'écoulera pas beaucoup de jours entre la fin du championnat et l'officialisation de sa nouvelle destination. Plusieurs clubs ont tourné autour de la Joya." "Arsenal s'est également renseigné il y a quelques semaines, mais il est clair que sans Ligue des champions, le club anglais n'est pas en mesure d'être attractif. L'Inter a toujours été là: L'idée du club est de garder Lautaro qui ne partirait qu’en cas d'offre d'environ 80 millions d'euros, donc scandaleuse et de remplacer Sanchez par Dybala. Le Chilien pourrait résilier son contrat. Il y a eu des contacts avec l'entourage du Chilien, la seule voie viable semble être le licenciement. Sanchez a eu des contacts avec River Plate, mais les coûts sont excessifs pour le club argentin. Cependant, il suscite l’intérêt en Espagne." Nous avons pris également contact avec Ivan Perisic via Instagram, en espérant un retour de sa part confirmant qu’il s’agit d’une Fake News… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter ne veut pas s’arrêter à la Coupe d’Italie et compte poursuivre le rêve de rafler le Scudetto jusqu’à la dernière seconde. Toutefois, cette saison à permis de mettre en avant la "faiblesse" du secteur offensif orphelin d’un Serial Buteur Les grandes manœuvres "L'Inter a besoin d'un attaquant car Edin Dzeko doit faire face à un physique qui ne correspond plus tout à fait à la hauteur de sa classe débordante et si deux milieux sont impératifs, l’un d’entre eux devrait présenter des caractéristiques d’architecte afin d’éviter toute panique lorsque Marcelo Brozovic connait un coup de mou." Il y a également l’opportunité Paulo Dybala qui si elle ne fait pas preuve d’une logique technique, elle représente tout de même une opportunité que l’Inter veut saisir jusqu'au bout. Pour cette session de Mercato, le club devra également encaisser 60 millions d’euros par le biais de vente. L’idée est de ne pas se priver de Lautaro mais de faite autant que possible, des opérations dites secondaires, même si cela pourrait s’avérer insuffisant. Toutefois, Dybala, pour un club qui ne pourra pas faire d'opérations onéreuses, est une opportunité. Les pourparlers sont bien avancés, et s’il l y a eu de multiples contacts entre les parties : les démentis restent obligatoire. Mais avant ce fameux Bologne-Inter, il y a eu un contact catégorisé de définitif, au cours duquel Dybala et l'Inter se sont serrés la main en se déclarant un amour futur." "Si l’option offensive numéro une reste Gianluca Scamacca, celle-ci tend à se compliquer progressivement : L’Inter n’entend pas satisfaire à la demande de Sassuolo : 40 millions d’euros. C’est pour cette raison que le club a décidé de se (re)lancer sur la piste menant à Duvan Zapata, joueur déjà cité après la vente de Romelu Lukaku, l’été dernier. Si son âge peut faire défaut, il représente deux avantages non-négligeables : Ses caractéristiques sont idéales pour l’Inter d’Inzaghi et, malgré le changement de propriété, les relations restent très bonnes avec la DEA." Ou comment motiver Zapata et Scamacca à performer face au Milan pour les deux matchs cruciaux à venir… ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Nous y sommes presque, dans quelques heures débutera le Derby d’Italie qui sera l’apothéose de cette nouvelle édition de la Coupe d’Italie. Mais saviez-vous que l’Inter avait déjà défié la Juve à ce niveau de la compétition par le passé ? Retour Historique via le Corriere dello Sport "La Juve et l'Inter ne se sont plus affronté en Finale de la Coupe d’Italie depuis 1965 et la victoire turinoise, à Rome, via un but de Menichetti face à l’Inter du "Mago" Herrera. Dans cette compétition et à ce niveau du tournoi, le match de ce soir ne sera que le troisième : Lors des deux précédentes confrontations, la Vielle Dame l'avait toujours emportés." "La Juve compte d’ailleurs deux fois plus de coupes d’Italie que l’Inter : 14 contre 7. Le Club d’Agnelli en est à sa 21ème finale contre 14 pour l’Inter. Ce match sera plus que probablement le dernier match important de Chiellini avec la Juventus, lui qui a déjà soulevé cinq fois la Coppa Italia et qui, en cas de nouveau triomphe, rejoindra Mancini et Buffon au sommet de cette liste spéciale" "Airs d'adieux également pour Dybala, qui aimerait faire jouer son talent pour pour se faire regretter, et pour au moins un des grands joueurs de l’Inter : Martinez ? Bastoni ? Skriniar ? : cela dépendra des offres du mercato." "Ce qu’il faut retenir pour ce soir pour tous c’est que Juventus-Inter n'est jamais un match banal. Imaginez-les dans une finale de Coppa Italia avec un Olimpico à guichets fermés" Par contre niveau Mercato, comment dire Zazzaroni… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Ce soir, la Finale de la Coppa Italia entre la Juventus et l'Inter aura une saveur spéciale pour Paulo Dybala. L'Argentin s'apprête, en effet, à jouer sa dernière finale avec le maillot des Bianconeri, avant de mettre fin à une histoire de 7 ans. De son côté, L'Inter l'attend et continue à travailler sous le radar pour battre la concurrence et l'obtenir gratuitement. Beppe Marotta en a parlé hier soir en interview à "Sky Sport", confirmant son estime pour l'Argentin : "A mon avis, c'est un excellent footballeur et tout le monde sait qu'il est libre. Je pense qu'il est courtisé par de nombreux clubs.... et j'apprécie les qualités de Dybala." La Gazzetta dello Sport a fait le point sur les négociations et révèle ce qui manque pour une offre officielle du club Nerazzurri à Dybala : "Les contacts avec l'entourage de l'Argentin sont déjà bien avancés mais le club Nerazzurri doit vendre avant de pouvoir faire une offre officielle au joueur. Accompagné de sa famille, dans les tribunes, Dybala, qui débutera comme titulaire, comme l'a confirmé Allegri en conférence de presse, espère marquer son cinquième but contre l'Inter et donner aux Nerazzurri une dernière déception, avant de porter "peut-être" le maillot des Nerazzurri." Le Saviez-vous ? Si Paulo signe et qu'il est l'équipier de Lautaro Martinez, il portera le numéro 21. Si Lautaro est vendu, il prendra le numéro 10 Selon vous Paulo va-t'il se montrer performant ou réaliser une prestation en demi-teinte ce soir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une révélation d’Alfredo Pedullà : "Le futur de Paulo Dybala semble de plus en plus certain à l'Inter." L'attaquant ayant déjà fait son choix "La proposition qui intrigue le plus Dybala, après sa rupture avec la Juventus, est celle de l'Inter. Nous savons tous que Paulo Dybala est libre d'aller où il veut et certainement pas au Borussia Dortmund. Il n’a besoin d’aide ou de conseil de personne." "Je vous redis ce que je vous ai déjà dit il y a presque un mois : La Joya a décidé d’attendre l’Inter avec une adhésion absolue. Et c'est précisément pour cette raison qu'il dit non à tous ceux qui ont essayé de le séduire, même en lui faisant des offres importantes. Plus les jours passeront, plus il sera possible de rentrer dans le détail. "Quoiqu’il en soit, la position de Paulo aujourd'hui est claire". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. La presse sportive s’est enflammée suite à la révélation de la Gazzetta Dello Sport sur la future arrivée de Paulo Dybala à l’Inter. Place à présent à deux articles détaillés en provenance de la péninsule Pour Tuttosport Comment est-ce possible d’arriver à Paulo Dybala à l’Inter, avec la thématique de la soutenabilité, comme étoile polaire dans les plans de Suning ? "Pour l’expliquer, il faut se concentrer sur Giuseppe Marotta qui s’est jeté sur sa proie à peine les papiers du divorce entre la Juve et l’argentin actés. Celui-ci a demandé à Jorge Antun, son agent, quel était le délai qu'ils avaient donné pour trouver une équipe. La réponse "Nous ne sommes pas pressés" était ce que l'Inter voulait entendre, car le Mercato des Nerazzurri sera quoiqu’il arrive marqué de départs." "Suning a d'ailleurs défini les palettes nécessaires pour maintenir la soutenabilité des comptes : Le Mercato devra présenter un solde positif de 60 millions d’euros et la masse salariale devra diminuer de 15% avec une épargne de 20 millions d’euros. Les objectifs fixés à Simone Inzaghi seront les mêmes que ceux de l’été dernier : Terminer dans le Top 4 et atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour ces motifs, Steven Zhang lui-même est le premier à savoir que son Inter devra rester compétitive." "Marotta, qui connaît bien le tempérament de Dybala, sait pertinemment qu'il a le oui du joueur dans la main, surtout par le fait qu’il désir se sentir comme un centre de gravité dans le projet, cela influera sur sa décision. C'est aussi pour cette raison que, par exemple, Marcelo Brozovic a choisi de prolonger l’aventure avec l'Inter malgré une offre bien plus importante du Real Madrid. L'Argentin, tout comme son futur équipier, serait l'étoile la plus brillante au firmament à Milan, car l’équipe ne possède également pas d’autre profils de ce type dans son noyau." "Il s’agit donc du meilleur tremplin pour mettre sur pied les bases d’un accord salarial. Dybala, qui gagne 7,3 millions d'euros à Turin et qui avait conclu un accord pour 8 millions plus 2 millions de bonus avant de consommer cette rupture, sait bien quels sont les paramètres du club Nerazzurro et que pour se lier les parties devront toutes les deux sacrifier quelque chose". Pour la Rosea, les futures flèches de l'Inter seront argentines "Les routes de Lautaro Martinez et de Paulo Dybala devraient converger à l’Inter après s’être tant de fois croisées en équipe nationale lors de ce dernier quadriennal. Si Marotta et ses adjoints parviennent à mettre la main sur la Joya et, en même temps, à résister aux avances des grands clubs européens vers le Toro, la "Dyla" pourrait prendre vie à Milan, elle qui a été testée à de très nombreuses reprises par le sélectionneur national Lionel Scaloni" "En effet, Lautaro et Dybala ont joué 8 fois ensemble en équipe national pour trois buts inscrits par Lautaro dont deux via une passe décisive de Paulo. L’entente entre les deux s’affineraient et ils pourraient tranquillement coexister: Les caractéristiques de l'un et l'autre sont également bénéfique dans le cadre d’une possible alternance impliquant trois attaquants. L'amitié et le sentiment qui les unissent également en dehors du terrain seraient l'ingrédient supplémentaire d'une paire capable de faire rêver les Nerazzurri." Pour Marco Barzaghi, le recrutement est certain "Les chances s’élèvent à 90%, elles sont très élevées mais pas à 100% : Je conserve une prudence de 10%, car tout n'est pas fait ou signé. Ce n'est qu'à ce moment-là que je me donnerai entièrement, car tout peut arriver avec les joueurs en fin de contrat. En fait, nous pouvons même baisser un peu le pourcentage car un démenti est arrivé d'Antun, et la Viale Della Liberazione est irritée par ces rumeurs, vu que l’'entourage du joueur joue pour négocier de meilleures offres." "Il y a aussi beaucoup d'irritation car une telle rumeur avant la rencontre face à Empoli et la Finale de la Coupe d’Italie peut déstabiliser aussi les attaquants actuels de l'Inter. Il faut donc comprendre s'il s'agit de démentis de façade ou si autre chose peut se produire." Javier Zanetti, Diego Milito, Estéban Cambiasso pour ne citer qu’eux, l’Inter et l’Argentine cultivent une histoire d’amour qui n’est pas prête de s’arrêter, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Si l’Inter a choisi depuis un certain temps de miser sur Paulo Dybala, l’information la plus importante de la journée est que la Joya a choisi également l’Inter "Dybala et l'Inter se sont maintenant fiancés. Car rien ne convainc plus le joueur que le fait de rester en Italie, bercé par un Dirigeant qui l'a toujours apprécié comme Beppe Marotta, avec l'idée de prendre sa revanche sur le club qui a décidé de ne plus miser sur lui: L'amant trahi a choisi de réagir. Il a écouté, au cours de ces mois, ce que son entourage a collecté à travers l'Europe." "Un sondage a effectivement eu lieu par Manchester United. Une petite tentative également de la part de l'Atletico Madrid, aussi. Mais personne n'est allé aussi loin que l'Inter est parvenu à le faire. Les Nerazzurri ont expliqué le projet technique au joueur, ils l'ont fait se sentir désiré, ils lui ont expliqué que dans la prochaine équipe il sera central et non périphérique comme lors de ces deux dernières saisons à la Juventus." "Tout est prêt, il ne reste que le temps nécessaire pour que le dîner soit servi et que tout devienne réalité. L'Inter a déjà eu des assurances du point de vue physique sur le joueur, comme nous vous en avions déjà fait part et à court terme, nous entrerons encore plus dans les détails de ce point de vue : il est normal qu'il en soit ainsi, il s'agit toujours d'un investissement important du point de vue financier." A quel point est-il important ? "Traduit en chiffres, cela signifie que Dybala percevra un salaire similaire à ce que les meilleurs joueurs de l'équipe de Simone Inzaghi gagnent aujourd'hui, comprenez les 6 millions d'euros de Lautaro et Brozovic, plus des bonus substantiels. L'accord aura une longue durée, soit un quadriennal. La voie est toute tracée, les contacts avec Dybala perdurent depuis des semaines et ont battu leur plein dès que la rupture avec la Juve est devenue officielle. Nous sommes maintenant dans les derniers kilomètres du marathon. Et la ligne d'arrivée est maintenant là, devant." Dybala gratuit et "en forme", le recrutement phare du mercato estival selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Sur son canal Youtube, Marco Barzaghi a fait le point suis la situation relative à Lautaro Martinez et sur l’approche de Manchester United "Quelqu’un s’est livré sur l’offre de Manchester United pour s’adjuger Lautaro Martinez en offrant 50 millions d’euros et Anthony Martial. L’Inter s’en tamponne car elle ne voudrait éventuellement que du cash pour aller chercher ensuite une première pointe de carrure et de surface et éventuellement Dybala." Par quelqu’un comprenez le Daily Express! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Vous ne rêvez absolument pas, Andrea Agnelli s’est livré au cours de l’évènement "Il Foglio a San Siro" , aussi bien sur le parcours de sa Juventus, mais également sur notre Beneamata! La Coupe d’Italie ? "Le Sport a une règle dans la vie : Que tout redémarre toujours à zéro, Il faut toujours être affamé et avoir l’envie d’arriver devant tout le monde : C’est l’essence même du sport. Chaque titre compte, mais ce n’est pas toujours l’équipe la plus forte qui ‘emporte, le plus important reste le Championnat car c’est vraiment l’indicateur de l’équipe qui est la plus forte. La compétition avec le plus d’appeal est la Ligue des Champions, mais chaque tournoi compte et c’est important de l’inscrire dans l’armoire à trophée." Avez-vous des regrets pour cette saison, suite à votre rencontre face à l’Inter ? "Chaque saison sans titre apporte des regrets : Cette partie nous a apporté un jugement diamétralement opposé, établir un jugement devrait avoir lieu en fin de saison, mais nous avons tendance à juger chaque match en revanche." Est-ce que le projet Agnelli est viable ? "Oui, j’en plaisante avec Lapo : Il la toujours la capacité d’intervenir au bons moments avec ses vannes. Nous sommes arrivé ici à regretter une partie qui s’est déroulée il y a déjà quelques semaines, mais notre vision du projet est à long terme : Arriver à regretter une saison est de bon augure pour définir les objectifs à venir." Le départ de Dybala ? "C’est un grand joueur, mais les décisions découlent d’instants : En décembre, si l’on m’avait parlé de Vlahovic à la Juve, j’aurais répondu que c’était impossible : Les ressources sont limitées et il faut savoir comme les investir. Vu sous cet angle nous avons Vlahovic, De Ligt, Locatelli et Chiesa et proposer une offre à Paulo qui n’est pas à la hauteur de son niveau aurait été injuste même pour lui, qui a 29-3 ans, se doit de trouver son ultime défi." Est-ce que Marotta manque à la Juve ? "Marotta est une personne qui me manque car je l'aime bien. À l’époque, des décisions ont été prises et des pensées ont été émises à son sujet, qui l'ont d'abord attiré puis plus du tout. Le club avait pris d'autres décisions. Il fait beaucoup de très belle choses à l'Inter, j’entretiens d’excellents rapports avec Steven Zhang, il y a aussi là-bas un ancien ami de l’Université." "Je peux vous le dire: J'aime assez bien l'Inter même si c'est particulier." Le Scudetto ? "Deux points en quatre matchs…Tout peut arriver : J’espère à un suicide collectif et que nous remportions tous nos matchs." Le nouveau stade de l’Inter et du Milan ? "Il a fait son temps, je l’ai déjà dit : On a sacrifié Wembley pour un nouveau Wembley qui n’a rien de comparable à celui du passé. En Italie, tu auras toujours besoin d’un stade de 60.000 personnes pour accueillir les grands évènements, tu dois aussi songer à la création d’un Stade "Di casa" pour la Nazionale. J’ai toujours dit à l’Inter et au Milan qu’il vaut mieux avoir des stades individuels, ensuite tu as la planification et les investissements, je comprends qu’ils veuillent faire certaines choses ensemble, mais il te restera toujours cette cohabitation qui ne te permettra pas d’avoir ta propre identité." Est-ce que la Coupe d’Italie pourrait vous arracher un sourire pour cette fin de saison ? "J'ai toujours le sourire aux lèvres, ainsi que la méchanceté de toujours gagner." Agnelli qui déclare "bien aimer l’Inter"……comment dire…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Quel est le type d'homme qui, évoluant à la Juve, décide de rejoindre l'Inter ? Un homme intelligent! Partant de ce constat, place à la révélation de la journée signée le Corriere Della Sera, le futur de l’Inter pourrait passer une nouvelle fois par du Zébré "Au Dall’Ara, où Steven Zhang devrait être absent, pourrait naître un futur différent pour l’Inter, qui s’active également sur le mercato en plus de cette fin de saison. Et l’hypothèse à ne pas écarter et celle de l’arrivée d’un ancien bianconero : Miralem Pjanic, 32 ans et international bosniaque qui pourrait être un back-up de qualité, et gratuit de Marcelo Brozovic." Il Padrino accèlere pour La Joya pour la Rosea " Tout est une question de priorité : D'abord la première place et le Scudetto, ensuite Paulo Dybala. En effet, l'Inter continue de travailler sur plusieurs fronts, entre le terrain et le mercato en étant en contact constant avec l'entourage de la "Joya" pour savoir ce qui se passe autour de l'Argentin. De plus, le club Nerazzurro a trouvé le moyen, par des voies indirectes, de prendre connaissance de la condition physique de l'Argentin, et de prendre connaissance des raisons justifiant ses absences répétées pour cause de blessure" "Dybala est considéré comme le coup parfait pour le club Nerazzurro. Son arrivée gratuite est considérée comme une opportunité pour un club qui a besoin de réduire sa masse salariale et d'investir le produit de ses ventes." Un Pacte a été conclu "La Direction de l’Inter sera informée à tout moment de la situation entourant le joueur, des clubs potentiellement intéressés, des offres qui pourraient arriver. Jusqu'à présent, rien ne s'est passé, si ce n'est un intérêt timide de Manchester United, favorisé par l'arrivée de Ten Hag sur le banc. Il y a eu des chuchotements sur la possibilité de la Roma, mais ils n'ont pas été confirmés." "C'est un bon signe pour Marotta et Ausilio, sans aucun doute et certains parlent déjà d'un accord conclu, mais en réalité les conditions ne sont pas encore réunies. L'Inter travaille sur le départ de Vidal et de Sanchez afin de se débarrasser de ses gros salaires, l’entourage du milieu de terrain étant déjà en pourparlers avec Flamengo. Et quand bien même, la direction ne veut pas perturber l'équipe dans ce dernier mois du championnat." "Les Nerazzurri ne compteraient dépasser nouveau plafond imposé, c'est-à-dire les 6 millions plus les bonus déjà versés à Lautaro et Brozovic. Ensuite, il faudra raisonner sur la durée de l'accord, bien que sur cet aspect, les Nerazzurri ont montré qu'ils n'avaient pas trop de problèmes à accorder de longues périodes, ou au moins une durée de quatre ans et si le mariage n'est pas imminent" "Tout porte à croire que tôt ou tard, il aura lieu : "Plus tôt que tard", ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, la voie semble à présent royale pour l’arrivée de Paulo Dybala à l’Inter : La Joya octroyant sa priorité aux Nerazzurri! "Avant d’étudier d’autres pistes, Dybala souhaite prendre connaissance de la proposition Nerazzurra : la route qui mènerait l’Argentin à Milan pourrait rapidement devenir une voie rapide à 5 bandes. De plus, la Direction Interiste souhaiterait recruter la Joya indépendamment du futur de Lautaro Martinez, en décidant de sacrifier à sa place Alexis Sanchez." "Lautaro Martinez se sent bien à l’Inter, son récital lors du Derby l’a exalté. Toutefois, il peut rester une cible pour quelques écuries anglaises ambitieuses, avec Arsenal en tête de liste. Il y a également l’Atletico Madrid qui cherche un joueur présentant ce type de caractéristiques." "Il y a ensuite la thématique Dybala, sauf qu’à présent, il a décidé d’attendre l’Inter et que le discours pourrait devenir une voie extrêmement rapide pour l’Inter : Nous nous dirigeons vers un mois très intense à la différence que pour Lautaro, il faudra débourser 70 millions d’euros, alors que pour la Joya, il suffira de parvenir à un accord sur son salaire. A présent l’Inter ne raisonne plus de façon parallèle : le joueur sacrifié serait Alexis Sanchez. L’Inter aurait décidé de bichonner Lautaro, à meilleure raison vu ses prestations des dernières heures." Joaquin Correa, Lautaro Martinez, Paulo Dybala, selon vous, le futur conquérant Nerazzurro sera-t-il tinté des couleurs de l’Albiceleste ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Selon un rapport des médias italiens aujourd'hui, le directeur délégué de l'Inter, Beppe Marotta, a mis en place un plan pour signer l'attaquant de la Juventus Paulo Dybala chez les Nerazzurri pour la saison prochaine. Comme le rapporte La Gazzetta dello Sport, Beppe Marotta sait qu'il devra faire face à de sévères restrictions financières cet été pour construire une équipe capable de remporter la Serie A et d'aller plus loin en Ligue des champions. C’est un grand admirateur de Paulo Dybala et est très désireux de le faire venir à l'Inter. C’est de plus en plus évident, ces dernières semaines, que Paulo Dybala ne renouvellera pas son contrat avec la Juventus. L'Inter doit d'abord se séparer d'Alexis Sanchez, que ce soit par un transfert ou en rachetant son contrat d'un an. Ensuite, Beppe Marotta offrira à Paulo Dybala le salaire maximum autorisé par les directives du club, soit 7 à 7,5 millions d'euros par saison, primes comprises. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  15. Un rêve fou pour l’Inter, fou mais qui ne lui est pas impossible, à savoir former le duo d’attaque composé de Paulo Dybala et Romelu Lukaku pour la saison prochaine. Preuve en est la Direction Nerazzurra est déjà en plein travail selon la Gazzetta Dello Sport Intro: Dybala et/ou Lukaku "Dybala ne prolongera pas avec la Juventus, il est donc libre de signer selon ses préférences, tandis que la situation relative à Lukaku dépendra beaucoup du futur de Chelsea. La seule certitude est que Big Rom, déçu par sa saison de retour à Londres, est impatient de revenir à Milan, version Nerazzurro. Et il a déjà pris contact avec les dirigeants pour un retour fracassant après son transfert estival de 115 millions d'euros." Acte I : Les avantages du recrutement Dybala "Le point principal en faveur de Dybala est qu’il partira gratuitement de la Juventus, il ne faut donc pas payer son transfert mais "juste" définir son salaire, ainsi que la commission relative à son agent qui ne sera certainement pas basse. En octobre, un accord avait été trouvé avec la Juventus pour environ 10 millions d’euros. L’Inter raisonne sur d’autres chiffres en lui proposant un rôle fondamental, en incluant des bonus et la durée du contrat." "Ce qui joue en faveur de Dybala, c’est son très grand rapport avec Giuseppe Marotta qui l’avait recruté de Palerme vers la Juventus. L’Administrateur Délégué de l’Inter l’a toujours estimé et réaliser ce transfert, indépendamment de comment se terminera la Course au Scudetto, enflammerait certainement le Peuple Nerazzurro. Bien plus en tout cas que Lukaku qui, en été, à trahi un grand nombre de Tifosi dans les paroles et dans les faits. Acte II : Les inconvénients du recrutement de Dybala "Le nombre important de pépins physiques de ces dernières saisons sont un paramètres à prendre en compte : Dybala ne parvient plus à retrouver une continuité, aucune garantie ne peut être apporté, et c’est ce qui fait surement réfléchir l’Inter. C’est d’ailleurs l’élément clé qui est à l’origine de la non-prolongation de l’argentin avec la Juventus. De plus, le fait qu’il soit en fin de contrat est à double tranchant : Il aura plusieurs options sur la table et il choisira celle qui le satisfera le plus à tout point de vue : économiquement parlant et en termes de projet surtout." "Un autre aspect négatif est sa position : Dans un 3-5-2, un 10 comme Dybala peut iniquement jouer en second attaquant. Simone Inzaghi n’a pratiquement jamais changé son module de jeu et l’argentint ne pourrait pas évoluer dans la position qui lui est la plus appropriée : Celle du Trequartista, libre de varier et de créer du jeu. Dybala aime aussi revenir au milieu de terrain pour dicter le jeu, une caractéristique similaire à celle d’Edin Dzeko et Lautaro Martinez, si ce dernier n’est pas sacrifié en cas d’arrivée de l’argentin." "En résumé, il s’agirait d’un second ou troisième attaquant présentant des caractéristiques similaires, celle d’un créateur et non d’un finisseur." Acte III : Les avantages du recrutement de Lukaku "Il connait déjà très bien l’environnement et il voulait déjà revenir à l’Inter en décembre dernier, lorsqu’il jouait encore comme titulaire à Chelsea et qu’il marquait quelques buts. Il s’est confessé devant tous et il échange lui-même, en personne, pour revenir à Appiano Gentile : Il n’est pas heureux à Londres, il regrette son choix de l’été dernier et il est aussi disposé à réduire ses prétentions salariales pour reprendre le travail débuté avec Simone Inzaghi l’été dernier, ce dernier avait tenté de le cajoler après le départ d'Antonio Conte." "Il présente des caractéristiques qui, il est vrai, font défaut à l’Inter d’Inzaghi cette saison : C’est un vrai et propre finisseur capable d’arriver à inscrire 30/40 buts par saison. C’est le type de joueur qui attaque la profondeur, une demande qu’Inzaghi a d’ailleurs fait à sa Direction pour compléter son secteur offensif. Il peut être un point de référence qui permet, à n’importe quel moment d’une rencontre ou de la saison, de changer la façon de jouer, en proposant également de long ballon, soit pour avoir un plan B." Acte IV : Les inconvénients du recrutement de Lukaku "C’est évident que le fait d’avoir choisi de partir pour Londres ne joue pas en sa faveur : Ni aux Tifosi, ni à la Direction qui en le cédant à 115 millions d’euros a réalisé un pur Chef d’œuvre sur le Mercato en sortie. Il ne pourrait revenir qu’en prêt, peut-être un biennal, avec une obligation de rachat dont il conviendrait de s’assurer une viabilité sous certaines conditions." "Il devrait également réduire ses émoluments : Lukaku perçoit 12,5 millions d’euros par saison, et s’il ne se montre pas enclin à accepter un contrat similaire à son précédent contrat interiste, soit 7,5 millions d’euros, il n’y aurait aucune marge de manœuvre possible." Acte V : Conclusions "S’engager dans une opération à la Lukaku voudrait également dire investir moins dans d’autres secteurs. S’engager avec Dybala gratuitement, l’Inter disposerait d’une meilleure marge de manœuvre pour se concentrer aussi dur d’autres cibles pour renforcer le noyau à disposition de Simone Inzaghi." Que feriez-vous ? Recruteriez-vous uniquement Dybala, uniquement Lukaku ou opteriez-vous pour le duo Dybala-Lukaku en sacrifiant probablement Lautaro Martinez…Ou tout simplement vous tourneriez-vous vers d’autres cibles ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information en provenance du Corriere Della Sera, Si Alexis Sanchez et Arturo Vidal disposent tous les deux d’un contrat allant jusqu’en au 30 juin 2023, il serait possible de limiter les dégâts d’une façon non-négligeable "L’Inter voudrait financer l’Opération Dybala via les départs d’Alexis Sanchez et d’Arturo Vidal. Ceux-ci disposent d’un contrat allant jusqu’au 30 juin, mais le Club Nerazzurro a la possibilité de casser les contrats en versant une prime de départ. L’on parlait d’une prime de départ supérieure aux 4 millions d’euros, mais la somme serait en réalité inférieure à ce qui était annoncé." "Se débarrasser de Sanchez et de Vidal c’est se débarrasser de deux salaire pesants, supérieur à 20 millions d’euros brut. Pour y mettre un terme, le club a la possibilité de verser une indemnité de départ de 3 millions d’euros à chacun. Si les 7,5 millions d’euros pour s’assurer les Services de Paulo Dybala peuvent être trouvé et s’il n’y a aucun doute sur ses capacités techniques, seule la fiabilité de son physique, qui n’a pas été épargné par les blessures ces dernières saisons, pose question." Avec ou Sans Paulo Dybala, remercieriez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Un rêve fou, fou mais réaliste : Former le duo Dybala-Lukaku et l’Inter y pense très sérieusement pour la Gazzetta Dello Sport : "La Direction Nerazzurra tente d’évaluer comment mettre sur pied une opération qui s’annoncerait retentissante" Acte I : Vendre "La différence entre céder un ou deux Top Players passera aussi par l’éventuel trésor qui pourra être disponible en provenance des nombreux joueurs en prêt : Il ne faut pas oublier Stefano Sensi, Andrea Pinamonti, Sebastiano Esposito, en passant par Zinho Vanheusden, Dalbert, Valentino Lazaro , Eddie Salcedo, Lorenzo Pirola, et Michele Di Gregorio, il y a de la marge pour récolter une somme intéressante ou pour faire usage de ces derniers en les insérant pour obtenir des contreparties intéressantes." "Le sacrifice de l’un ou l’autre Top permettrait aussi de tailler sérieusement la massa salariale. Aussi bien Lautaro Martinez qui perçoit 6 millions d’euros net plus bonus et Stefan De Vrij qui perçoit à peine 4,2 sont les deux candidats pour être vendu, mais seulement en cas d’offres incongrue : Soit pas moins de 80 millions d’euros pour le Toro et 20 millions d'euros pour l’hollandais." Acte II – La Masse salariale "Pour faire place à ce duo, il est nécessaire aussi de tailler dans la masse salariale. Depuis le départ de Christian Eriksen, le plafond salarial sera allégé par les salaires insoutenables d'éléments qui ne font plus partie du projet: Le contrat de Matias Vecino qui perçoit 2,5 millions d’euros va expirer. Arturo Vidal, pour sa dernière année de son contrat aurait dû percevoir jusqu'à 9,5 millions d'euros, mais il existe une indemnité de départ de 4 millions d'euros qui permettra au club d'économiser considérablement sur son salaire brut." "Cette échappatoire n’existe en revanche pas pour Alexis Sanchez a qui il reste encore une année de contrat à hauteur de 7 millions d’euros, avec toutefois un salaire brut de 9 millions d’euros amorti va le Décret Croissance, il ne sera pas facile de le convaincre de faire un effort." Acte III – L’effort Paulo Dybala et Romelu Lukaku devraient aussi faire un effort : "Les 10 millions d’euros que Dybala demandait à la Juve sont inconcevables, mais s'il acceptait 7 millions d'euros, cela ouvrirait une fenêtre de tir. Avec Lukaku, en revanche, le saut mortel serait triplement plus important : Big Rom touche actuellement 12,5 millions d'euros par saison. S'il ne s'approche pas de son ancien salaire Interiste de 7,5 millions d’euros, aucune marge de négociation ne lui sera possible." Acte IV – Le Chef d’œuvre du Padrino selon Sport Mediaset Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont l’intention de recruter Paulo Dybala sans devoir toutefois sacrifier Lautaro Martinez, voici le plan stratégique mis en place par le duo Nerazzurro selon Marco Barzaghi, journaliste à Mediaset: "L’Inter veut éviter un sacrifice important : Stefan De Vrij sera probablement vendu s'il ne renouvelle pas son contrat. A la Viale Della Liberazione, ils essaieront de percevoir des sommes via les prêts en cours et des jeunes seront sacrifiés. Toutefois, l’Inter ne veut plus vivre le même été que la saison dernière." "Marotta et Ausilio ont l'intention d'arriver à Dybala sans sacrifier Lautaro : il y a eu de nouveaux contacts avec la Joya: L'Inter lui a demandé d'attendre, en proposant sur la table un investissement de plus de 100 millions sur 5 ans. Dybala, s’il attend l’Inter se verra récompensé par un salaire de 8 millions plus 2 millions de bonus. Même s’il y a un intermédiaire international bien connu qui propose Dybala autour de lui, celui-ci a déjà refusé plusieurs fois la Premier League." Croyez-vous la Beneamata capable de proposer une ligne d’attaque composé, à minima de Romelu Lukaku, Paulo Dybala, Edin Dzeko... ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Le Directeur Délégué de l'Inter, Beppe Marotta, estime qu'il ne fait aucun doute que l'équipe continuera avec Simone Inzaghi comme entraîneur, quelle que soit la fin de la saison. Au cours d'un entretien avec le diffuseur italien DAZN, le dirigeant des Nerazzurri a donné son avis sur l'avenir du club sur le terrain et sur le banc, ainsi que sur l'énorme face-à-face qui attend l'équipe ce soir. L'avenir d'Inzaghi a été mis en doute par les médias italiens en raison de la baisse de forme des Nerazzurri depuis le début du mois de février. Inzaghi, qui avait mené son équipe à une position dominante en haut du tableau à la fin du mois de décembre, a vu son équipe s'effondrer et être obligée de suivre l'AC Milan et le Napoli en tête du classement. Aujourd'hui, à l'occasion d'un énorme choc contre les Bianconeri, l'équipe revient de la trêve internationale en sachant qu'elle a une véritable course au Scudetto devant elle, en commençant par l'un de ses plus grands défis de la saison. Rien ne garantit qu'Inzaghi sera en mesure de guider l'équipe vers un deuxième titre consécutif en Serie A, mais Marotta ne pense pas à l'avenir de l'entraîneur pour autant. "Aujourd'hui, nous regardons en arrière sur un parcours extraordinaire jusqu'à la fin du mois de janvier, puis sur une période où les résultats n'ont pas correspondu à la qualité de nos performances", a déclaré Marotta. "Mais cela fait partie du jeu", a-t-il souligné. "Inzaghi bénéficie de notre grand respect pour ce qu'il a fait jusqu'à présent, ce qu'il a réalisé et ce qu'il fera". "Il a été critiqué récemment parce que l'entraîneur est le premier en ligne de mire quand les résultats ne suivent pas", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas comme ça que ça se passe avec Inzaghi, nous avons évalué positivement ses performances et nous irons de l'avant avec lui", a été clair le dirigeant. "Maintenant, nous devons voir pourquoi il y a eu une période de mauvaise forme". A propos du derby d’Italie, Marotta a déclaré "J'espère que ce sera un match passionnant et une publicité pour notre football. Nous espérons que ce sera une bonne soirée". Concernant les liens de transfert avec l'attaquant de la Juventus, Paulo Dybala, Marotta a déclaré : "J'ai travaillé avec lui les saisons passées et obtenu de bons résultats." "Mais je ne peux pas parler de la dynamique qui l'a conduit à ne pas prolonger son contrat", a-t-il ajouté. "Je prends acte de la nouvelle". Il a poursuivi en disant que "Nous avons une attaque qui répond à nos besoins, y compris des jeunes joueurs qui réussissent bien en prêt comme Satriano." "Il y a beaucoup de joueurs qui partent en transfert libre le 30 juin, pas seulement de la Juve", a-t-il ajouté. "Ce sont toutes les dynamiques du marché des transferts à évaluer à huit journées de la fin de la saison." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  19. En effet, Selon Tuttosport, Giuseppe Marotta aurait déjà reçu le feu vert de Suning, le propriétaire de l’Inter Est-ce vraiment une bonne idée de vendre Lautaro ? "Dans le meilleur des mondes possibles, ce serait à Simone Inzaghi de construire une attaque qui ferait rêver les Tifosi, mais plus que probablement cette démarche se veut fonctionnelle pour éviter le risque que "l'effet du temps qui passe" cité à plusieurs reprise puisse revenir comme un boomerang dans le visage interiste." "Il est tout aussi vrai que lors du premier échange avec Jorge Antun, l’Inter a eu confirmation que Paulo n’était pas pressé. Toutefois, il est également impossible de penser que Dybala songe un seul instant à être sans équipe d’ici à la mi-août, soit à un jour près, la même période où Romelu Lukaku avait été vendu l’été dernier." "De plus avec l’arrivée de Dybala, il serait bien plus facile de prendre en considération les demandes entourant Lautaro Martinez, surtout que le tout aurait déjà fait l’objet d’une validation de Suning." Cette fois-ci même Fabrizio Biasin confirme qu’il y a des contacts "L’entourage de Dybala et Giuseppe Marotta "discutent". L’Administrateur-Délégué cherche le cadre idéal car il ne veut pas que son éventuelle arrivée débouche sur le départ d’un cadre important : Oui ce sera encore un été comble de calculs mathématique complexe. Si l’affaire est très difficile, les parties restent en contact." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est l’information de la journée relayée par Tuttosport : "Ceux qui le connaissent sont convaincu que Paulo Dybala veut rester en Italie, également pour prendre sa revanche sur la Juventus, même si les sirènes en provenance d’Espagne, d’Angleterre et de France sont fortes." "Et il est probable que Dybala, au-delà des offres économiques, choisira l’équipe qui lui garantira non seulement un meilleur espace, mais surtout un rôle de protagoniste, comme celui qui l’avait lors de ces dernières années à Turin, avant de se le voir retiré aussi bien par Cristiano Ronaldo que dernièrement par Dusan Vlahovic." "L’Inter, en ce sens, pourrait être la meilleure destination pour une possible Vendetta sportive sur la Juve et pour une position de leader technique mais les pièges sont nombreux pour Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué Nerazzurro, qui l’avait amené à Turin lorsqu’il était un jeune talent prêt à exploser." "En parlant de courtoisie, il ne faut pas oublier que Diego "Il Cholo" Simeone est un estimateur de longue date de Dybala. En ce sens, Simeone, pourrait également pousser la signature de Dybala à l’Inter, étant donné que le nom chaud pour l’Atletico Madrid est celui de Lautaro Martinez." "Lautaro Martinez dont son futur à l’Inter est inextricablement lié à l'arrivée de Joya." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. L’Administrateur Délégué de l'Inter, Beppe Marotta, a été au cœur de deux processus de "reconstruction" dans des clubs italiens de premier plan au cours de la dernière décennie, d'abord à la Juventus puis chez les Nerazzurri. C'est ce que souligne le journal milanais Gazzetta dello Sport, qui met en évidence l'importance du dirigeant dans l'histoire récente des deux clubs avant leur confrontation en Serie A ce week-end. Marotta est arrivé à la Juventus à l'été 2010. Impressionnés par son travail à la Sampdoria, le Club Turinois l’a chargé de reconstruire le club pour qu'il soit capable de se battre pour le Scudetto. Pour sa première saison, Marotta a amené avec lui l'entraîneur Luigi Delneri et a fait un certain nombre de recrutements qui n'ont pas vraiment fonctionné : les Bianconeri ont terminé en milieu de tableau. À l'été 2011, le dirigeant a relancé le projet en nommant l'ancien capitaine du club Antonio Conte pour remplacer Delneri et en procédant à des recrutements qui se sont avérés plus concluants. Lors de la première campagne de Conte, la Juventus a remporté le Scudetto pour la première fois depuis son retour en première division après le scandale du Calciopoli, et il a également remporté le titre lors des deux saisons suivantes. Conte a quitté les Bianconeri à l'été 2014 après des désaccords avec le conseil d'administration, et l'ancien entraîneur de l'AC Milan, Max Allegri, a été nommé pour le remplacer. Allegri n'était pas une nomination très populaire auprès des fans du club, mais il s'est avéré efficace puisqu'il a porté la série de Scudetti consécutifs des Bianconeri à huit et a atteint deux fois la finale de la Ligue des champions. Tout au long de ce processus, l'influence de Marotta a été déterminante, signant et vendant de nombreux joueurs comme Andrea Barzagli, Andrea Pirlo, Paul Pogba, Arturo Vidal, Paulo Dybala et Gonzal Higuain, pour n'en citer que quelques-uns. Marotta a quitté la Juventus en 2018 après avoir eu des désaccords de son côté avec le conseil d'administration du club, et il s'est rapidement installé à l'Inter où il a été chargé de superviser un renouveau du Scudetto similaire à celui qu'il avait fait avec les Bianconeri. Les propriétaires du club, Suning, ont donné au dirigeant la liberté de nommer Conte dans un second club à l'été 2019, et également de signer des joueurs clés tels que Romelu Lukaku, Nicolo Barella et Stefano Sensi. Lors de la première saison de Conte à la tête des Nerazzurri, il n'a pas tout à fait réussi à réitérer son exploit de la Juventus de remporter le titre de Serie A dès sa première tentative, terminant second derrière la Juventus de Maurizio Sarri. Cependant, pour sa deuxième saison, il remporte le Scudetto, le premier du club en onze ans. Entre-temps, Marotta a renforcé l'équipe avec des joueurs comme Christian Eriksen, Achraf Hakimi et Arturo Vidal. L'été dernier, Conte a quitté l'Inter après seulement deux saisons à la tête du club, estimant que le projet ne bénéficiait pas du soutien financier nécessaire pour poursuivre sur sa lancée et ses succès. Il a été remplacé par l'ancien entraîneur de la Lazio, Simone Inzaghi, que Marotta a rapidement identifié et fait venir avant qu'il ne signe une prolongation de contrat avec les Biancocelesti. Inzaghi a dû faire face aux ventes importantes de Hakimi et Lukaku ainsi qu'au retrait forcé d'Eriksen en raison de problèmes de santé au cours d'un été de grands bouleversements. Cependant, Marotta a su soutenir le nouvel entraîneur tout en respectant d'importantes restrictions budgétaires, en faisant venir des joueurs comme Hakan Calhanoglu, Edin Dzeko, Denzel Dumfries et Joaquin Correa au cours de l'été. Aujourd'hui, le Patron de l’Inter verra son équipe actuelle et son ancienne équipe s'affronter dans un match qui pourrait être la clé des ambitions des Nerazzurri pour le Scudetto, et bien qu'il ait toujours des liens à Turin, il se concentre strictement sur l'obtention d'un maximum de succès avec l'Inter. L'équipe a du retard à rattraper dans la course au titre, mais elle semble avoir la qualité nécessaire pour être de vrais prétendants au titre pour une deuxième saison consécutive, et ils peuvent remercier Marotta, et espérer qu'il continue le travail dans la même veine. ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  22. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, tout comme Simone Inzaghi, Massimiliano Allegri se prépare au Derby d’Italie. Neutraliser l’Architecte ou Briser les Ailes "L'entraîneur bianconero a retrouvé Dusan Vlahovic, qui avait dû quitté le camp d'entraînement de l'équipe nationale de Serbie suite à un problème à l'aine. Toutefois, il s'attend à avoir Alex Sandro et Zakaria au moins sur le banc. Cuadrado pourrait être le Monsieur Plus de l'attaquant numéro 7, vu qu’il peut aussi bien jouer au poste de latéral que d’ailiers. Des doutes subsistent sur la présence de Paulo Dybala dès l’entame du match. Allegri doit également décider d’il proposera un trident ou si l’argentin sera sacrifié au profit d’Alvaro Morata au coup d’envoi." Deux options s’offrent au Max Soit il construira une "cage" autour de Marcelo Brozovic, car le neutraliser signifie couper le courant de l'équipe d'Inzaghi. Et Allegri avait d’ailleurs déjà essayé cela au match aller avec un Kulusevski qui se devait de le couvrir. Mais à présent, le Suédois est parti et McKennie blessé, aurait été parfait pour faire ce genre de travail. Si Bernardeschi, qui se remet d'une pubalgie, est en condition, le mettre au marquage de Brozovic pourrait être une solution, même si parmi les alternatives l’on retrouve Locatelli ou Danilo comme milieu de terrain. Cette composition a déjà été proposée face à la Salernitana Soit l'entraîneur de la Juventus pourrait tenter de neutraliser Ivan Perisic et Denzel Dumfries, qui déclenchent habituellement les phases de jeu des Nerazzurri : "En attaquant fort pour essayer de les garder le plus bas possible et ainsi bloquer les flancs de l'Inter". Selon vous, cette Juventus dispose-t'elle des armes pour neutraliser les points forts de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une information en provenance de Sky Sport : Si à la Casa Inter, tous se concentrent sur le Derby d’Italie, la Direction Interiste songe déjà à renforcer l’attaque l’année prochaine "Lautaro est un joueur sur lequel l’Inter a investi énormément, avec une prolongation de contrat à hauteur de six millions d’euros plus bonus: Il y a une méforme évidente de la part du joueur, il y a d’ailleurs un Lautaro à deux visage cette saison, avec une troisième vision à venir lorsqu’il commencera à redevenir le Toro du début de saison. En 2020, il n’a inscrit que 5 buts dont un triplé à la Salernitana, il y a le but en Super Coupe d’Italie et à Anfield Road, mais malgré tout, il reste un joueur central du projet de l’Inter." "S’il arrive que des clubs s’approchent de lui avec une offre très importante, le Club pourrait à ce moment-là s’asseoir autour d’une table pour discuter: La perspective d’enrôler un jeune physiquement fort comme Gianluca Scamacca en attaque est bonne, et on verra ce qui peut se passer en cas d’un départ, qui pourrait aussi être celui d’Alexis Sanchez en termes de salaire, voire éventuellement de Lautaro en cas de super offre." "En attendant, Simone Inzaghi espère retrouver le Lautaro de la première partie de saison ce dimanche." Le Saviez-vous ? Selon Calciomercato.com, "Giuseppe Marotta serait disposer à se passer des services de Lautaro Martinez face à une offre, à minima, de 70 millions d’euros : Lautaro n’est pas sur la liste des transferts et l'Inter veut se mettre à l'abri et attend des réponses d'ici à quelques mois, pour bloquer son remplacement : Le candidat numéro un reste Paulo Dybala, mais il n'est pas le seul nom sur la liste de la direction Nerazzurra." "Marotta attend un retour de l’Atletico Madrid qui, déjà en 2018, avait perdu le duel à distance lorsqu’il avait fallu le recruter, mais également celui d’Arsenal qui s’il y a déjà contacté l’agent du Toro, n’a jamais contacté officiellement l’Inter." 70 millions d'euros, exagéré, insuffisant ou juste selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. L’aventure turinoise de Paulo Dybala arrive à sa fin : L’argentin ne prolongera pas avec la Vieille Dame, qui l’a fracassé par l’intermédiaire d’Arrivabene, le tout pour le plus grand bonheur de Giuseppe Marotta! Révélation de Tuttosport "Dybala à l’Inter n’est plus une suggestion mais un projet concret car Beppe Marotta et Piero Ausilio ont rencontré dans le plus grand secret Jorge Antun, l’agent de la Joya, pour faire part de ll’intérêt Nerazzurro sur le joueur. Cette acte a pu être posé suite au divorce acté de façon unilatéral par la Juventus. Si les parties ne sont pas encore entrées dans le vif via l’aspect économique de la négociation, l’Inter s’est insérée officiellement dans la course à l’argentin, en cherchant à savoir quel serait le timing apprécié par Dybala. En retour, la Direction a reçu une réponse qui peut être considérée comme très favorable pour les Nerazzurri : "L’argentin n’est pas pressé." "L’Inter doit également faire preuve de patience car si elle est intéressée par Dybala, elle n’est pas encore rentré dans les étapes décisives. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio doivent en premier lieu prendre connaissance des intentions de Suning et de ce qu'il octroiera comme budget pour le prochain mercato, il conviendra également de connaitre les nécessités et les requêtes de Simone Inzaghi." L’autre raison qui motive cette stratégie est la conviction que Dybala, avec le temps qui s’écoulera, abaissera ses exigences économiques : Il sera plus malléable, à la condition de percevoir des bonus. Marotta et Ausilio ont, en effet, parfaitement conscience que Dybala percevait à la Juve 7,3 millions d’euros, bonus compris et que l’accord convenu mais qui n’a jamais été signé, faisait état d’un contrat de 8 millions d’euros plus 2 millions d’euros de bonus." Paulo comme Stefan ? En effet, le Derby d’Italie de ce dimanche sera particulier pour Paulo Dybala, il sera son dernier, du moins sous le maillot Bianconero, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport: "Place à Alessandro Bastoni et au revirement de Dybala, qui depuis des années, s'illumine lorsqu'il voit les Nerazzurri. Ses excellentes performances coïncident d'ailleurs avec la première aventure d'Alessandro à l’Inter: En effet, depuis que la ligne à quatre de Spalletti a laissé sa place au trio composé de l'ancien joueur de l'Atalanta, de Milan Skriniar et de Stefan De Vrij, la Joya a toujours marqué contre l’Inter en Serie A. » "La défense de l'Inter est prévenue : Qu'il débute en première mi-temps ou en cours de match, cela change peu au niveau de la performance de Dybala. Simone Inzaghi profitera de l’occasion pour l’étudier attentivement et qui sait pour se mettre au travail : Peut-être qu’en été, il aura le plaisir de supprimer toutes ses notes relatives à Paulo l’adversaire." Pour les bookmakers, l’Inter est la grande favorite Agipronews rapporte que les bookmakers considèrent l'Inter comme l'option la plus probable, à 2,75 sur Snai, avec deux équipes espagnoles en concurrence : Le FC Barcelone et l'Atletico Madrid, à 6,50. Le Tottenham du couple italien Antonio Conte-Fabio Paratici monte à 7,50, tandis qu'un transfert au Paris-Saint-Germain, appelé à un été de renouveau, vaut 10 fois la mise, comme le Milan Ac. Les autres grands d'Europe sont encore plus loin : un transfert de Dybala à Liverpool est proposé à 15, tandis que les deux clubs de Manchester sont à 20. Mieux encore le Real Madrid et le Bayern Munich s’envolent à 25 fois la mise, car ils ne sont pas convaincus de la valeur de l'opération malgré le fait qu'il s'agisse d'un transfert à coût zéro." Pensez-vous qu’à l’instar de Stefan De Vrij, la Joya réalisera une prestation en demi-teinte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. C’est une révélation de la Repubblica : "L’objectif Numéro Un de Diego Simeone pour renforcer son attaque se nomme Lautaro Martinez." "D’un côté la vente de l’argentin, en plus de celle "quasi inévitable" de Stefan De Vrij en Premier League permettrait à l’Inter d’obtenir les fonds nécessaires pour se lancer sur Gianluca Scamacca et Davide Frattesi, mais il pourrait également offrir libérer la place nécessaire à l’éventuelle arrivée de Paulo Dybala. "Simeone a déjà parlé avec son club de l’importance et de l’exigence d’arriver à enrôler Lautaro Martinez. Dans la tête du "Cholo", il complèterait le trident idéal composé de Joao Felix, Lautaro Martinez et Correa. Le propriétaire de l’Atletico est disposé à satisfaire son entraîneur, mais il ne voudrait pas dépenser les 60 millions d’euros exigés par l’Inter pour laisser partir Martinez." "L’alternative reste Paulo Dybala, une hypothèse fascinante aussi bien d’un point de vue économique que de personnalité, mais la priorité, en ce moment de Simeone, reste le Toro de l’Inter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr