Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'pavel nedved'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

8 résultats trouvés

  1. Dans son édition du jour, le quotidien Il Giornale nous fait part de quelques coulisses liées au départ de Cristiano Ronaldo. La Juventus était persuadée en juillet dernier de pouvoir conserver l'attaquant portugais, une impression qui la poussera à abandonner la piste Dzeko le jetant directement dans les bras de l'Inter. Continassa, Vendredi 27 Aout , vers 10 heures du matin : "Merci pour la patience que vous avez eue". Par cette phrase, Cristiano Ronaldo clôture son aventure à la Juventus après trois ans et 101 buts inscrits, saluant ensuite Max Allegri ainsi que le staff technique. Pourtant quelques jours plutôt, Nedved et Allegri étaient convaincus qu'il resterait, l'exprimant même devant la presse. Samedi 31 Juillet : Un acteur de la cellule sportive (Nedved ou Cherubini ?) contacte l'agent de Dzeko."A cet instant il n'y a rien, vous avez vos chances sur ce dossier". En effet en deux mois personne n'a frappé à la porte pour le Bosniaque. Et puis ce jour là à Turin, on avait aucun doute sur le fait que Ronaldo resterait. La suite nous la connaissons, l'Inter a vendu Lukaku et la Juve s'est retrouvée avec Kean. Ils auront tenté Icardi, en vain faute de temps. L'incertitude causée par Cristiano lui même à empêche la Juventus d'agir à temps sur le mercato, laissant échapper Dzeko vers l'Inter. Un double préjudice qui risque fortement de laisser des traces dans la lutte au Scudetto. @KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  2. En effet, l’Inter a renforcée sa première place ce week-end et est prête à se préparer à une fin de saison pleine de satisfactions. Si le mérite en revient à Antonio Conte, il y a également lieu de mettre en évidence le travail de fond réalisé par l’Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta Explication de la Gazzetta Dello Sport Dès son premier jour en tant qu’Interiste, Marotta avait identifié le principal problème du club, l’obstacle qui l’empêché de renouer avec sa splendeur du passé : Il n’y avait pas encore de fondations solides sur lesquelles il était possible de construire quelque chose C’était quelque chose de similaire à ce qu’il avait vécu avec sa première Juve : Il lui fallait des hommes qui donnent l’exemple, des guides pour les nouveaux. A présent et après un an et demi d’une médecine curative par Antonio Conte, le Scudetto est au coin de la rue. De plus l’Administrateur-Délégué est revenu hier au travail, à la Pinetina, avec un objectif quasiment philosophique atteint : L’équipe a une nouvelle âme et des fondations sur lesquelles elle peut grandir Merci Andrea ! En effet, la consécration à venir de l’Inter et l’autodestruction de la Juventus ont un point commun : L’arrivée et donc le départ du Padrino d’Italie. Comme le révèle Sport Mediaset, la maxime "Tous sont braves, personne n’est indispensable" est sacrée dans le football, à une exception prêt. En effet, la Juventus de ces dernières années n’est plus la même. En Europe, la réalité n’a que très peu changée, même s’il y eu deux finales de Ligues des Champions : Perdu face à Barcelone de Messi en 2015 et face au Real de Ronaldo en 2017. Cette équipe-là était arrivée à son apogée lors de l’Ere Marotta, une personnalité que les tifosi juventine pleurent plus que d’autre. En effet, pour la première fois et après 9 Scudetti de titre, la Juventus étiquetée Paratici-Nedved se voit s’envoler le Scudetto. Pirlo sur le banc n’est pas une idée génialissime après avoir utilisé et jeté Sarri. Ce qui est également un autre choix discutable de la direction. Elle se retrouve à présent relativisée dans un retour à la réalité avec des cas de mauvaise gestion : L’affaire McKennie, les blasphèmes de Buffon, les ultras, les amendes salées du duo Paratici-Nedved, Ronaldo sous à la neige de Courmayeur et au soleil à Dubaï sans respecter les règles anti-covid, le cirque relatif au passeport de Luis Suarez. Le coup de grâce de l’ancien Président de la Juventus Giovanni Cobelli Gigli "La Juve a connu neuf grande années, il est donc possible d’être en crise à la 10ème. Il y a une faiblesse chronique dans l’aire technique depuis que le club a décidé de se priver de Marotta, qui est un dirigeant mur et qui a bien géré l’Inter dans des situations épineuse comme celle d’Icardi.." "A l’Inter, il y a une incertitude sociétale, mais l’équipe ne l’a pas ressentie sur le terrain et le mérite en revient aussi à Marotta. L’équipe joue bien et à un entraineur déterminé qui ignore ce qu’il se passe à l’extérieur.....Je pense que ce mérite est aussi celui d’un filtre intelligent proposé par Marotta." "Ma sensation est qu’il a été présomptueux de s’éloigner de Marotta, tout comme le fait de prendre Ronaldo en le payant pour une somme inacceptable pour les comptes d’une équipe du Calcio : Si Ronaldo inscrit 30 buts, chacun vaut 1,5 millions d’euros. Prendre CR7 a conditionné le jeu de l’équipe, en renonçant à jouer en chœurs." Paratici ? "C’est clair que, selon moi, ce n’est pas un Numéro Un mais un bon numéro 2. En ces moments de difficultés, je le vois aussi lors de ces interview télévisées. Lorsqu’il parle, ce sont des clichés, c’est un homme qui a un boulot, mais à mon avis, il a besoin d’avoir une personne avec un état d’esprit plus directif et plus d’expérience au-dessus de lui. C’était le cas avec Marotta. Agnelli doit s’attarder sur quelque chose : Soit il conserve Paratici, soit il doit prendre une personne prête et mure immédiatement pour le remplacer." La Griffe Marotta Si à l’Inter tout le monde s’y sens bien, comme Antonio Conte qui fait part d’un formidable liant avec l’équipe. Son joueur le plus emblématique est également prêt à rester à l’Inter. Selon les dernières indiscrétions, Big Rom qui traverse actuellement la meilleure période de sa carrière à remercié mais décliné l’intérêt du FC Barcelone à son encontre. Un mérite qui en revient à Conte qui l’a bien fait grandir, mais également au Padrino qui a su définir les bases d’un accord qui a fait du Gentil Géant, le transfert le plus élevé de l’Histoire de l’Inter. Si le Duo Marotta-Conte a fait les beaux jours de la Juventus. Ceux-ci ont fait table rase du passé avec un esprit vengeur et conquérant: Celui de vouloir être les premiers à détruire leur propre création après s'être sentis floué et utilisé. Selon vous, est-ce que l'arrivée de Giuseppe Marotta à la tête de l'Inter a changé le visage du club et, sans aucun doute, le visage de la Serie A des années à venir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Le Vice-Président de la Juventus a voulu se la jouer "Grande Gueule"Mal lui en a pris "Mon fils est passé de l’école secondaire à l’Université avec le Scudetto toujours présent à la Juventus" Se vanter c’est bien, surtout lorsque tout tourne pour vous. Dans le cas contraire, préparez vous à recevoir des coups de lattes Matrix dans son pure style "Pavel, je te souhaite qu’il pourra voir la Juventus remporter la Ligue des Champions avant qu’il ne termine ses études. Il le mérite. Mes enfants ont eux vu ma victoire en Ligue des Champions et en Coupe du Monde entre l’école maternelle et l’école primaire." Le tout accompagné de deux cœurs au couleurs de l’Inter Nedved va-t’il réagir sur un "coup de tête" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Interviewé par Pierluigi Pardo sur DAZN, cette catin de Pavel Nedved, Vice-Président de la Juventus, s’est livré d’une façon surprenante sur l’Inter de Conte et Marotta "La rivalité existe et sera toujours là, mais il y a aussi de l’amitié. Je n’ai rien à dire sur Antonio Conte : Il a été recruté par l’Inter pour gagner et il sait comment y parvenir. A présent, ils ont dix points d’avance et il a l’obligation de l’emporter, même lui le sait." Peut-il construire ce qu’il avait bâti à la Juve ? "Cela peut arriver car il est accompagné par Beppe Marotta et je sais comment les deux travaillent ensemble : J’ai appris qu’il été guéri et je suis très content pour lui. Marotta a été pour nous tous un très grand Maestro. Je suis content pour les deux." Il n’y a vraiment aucun amour propre du côté turinois…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est un fait Antonio Conte a, avec la manière, proposé un examen rectal à Andrea Agnelli. Pour la Juventus, c’est Conte le coupable…mais la réalité est tout autre Durant les 45 première minutes de jeu, l’entraineur s’est fait traiter, et cela s’est entendu à plusieurs reprises de Couillon de la part du Président Agnelli et de Clown par le duo composé de Paratici et Nedved, soit des caïds de seconde main… Outre la Direction de la Juve, le Staff bianconero s’est fait entendre aussi auprès des joueurs de l’Inter et, durant toute la première période, Antonio Conte a subi une volée d’insultes La tentative de médiation d’Oriali De retour de la mi-temps, Lele Oriali a demandé au groupe Bianconero de modéré ses ardeurs, en contre parti, il a reçu une réponse sur une intonation menaçante de la part de Paratici, s'en est suivi de vives tensions... " "Vous feriez mieux de rester loin de nous, sinon je vous tabasserai", aurait déclaré Paratici au Responsable technique de l'Inter dans le tunnel pendant la pause à la mi-temps. Lors de cet échange, étaient présent Leonardo Bonucci et l'arbitre Maurizio Mariani Le clou du spectacle a été le comportement d’Andrea Agnelli lors du coup de sifflet final et la scène captée par les caméras. Agnelli a continué à suivre, sous le tunnel menant au vestiaire, Antonio Conte, qui, l’a cette-fois apostrophé avec une main sur la bouche avec un "Dis-moi ces choses en face si tu as le courage. Si tu as quelque chose à me dire, dis-le moi en face." A la lumière de cette situation, l’entraineur de l’Inter s’est présenté avec un calme exemplaire aux micros de la Rai et en conférence d’après match. Un comportement de style pour le Nerazzurro et un comportement plus bas que terre pour la Direction de la Juventus! Vous savez comment on appelle un Juventine qui remporte trois titres durant une seule et même saison ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Selon la Gazzetta Dello Sport, il n’y aura pas d’histoire d’amour entre la Bien-Aimée et la Vieille Dame après ce Derby d’Italie : "Il se dit qu’il y a un énorme agacement suite à l’attitude de la Direction et du banc bianconero." Ce qui expliquerait la déclaration d’amour à la mi-temps En effet, si depuis l’élimination en Demi-Finale de la Coupe d’Italie, l’Inter s’attèle à faire face à ces deux prochaines rencontres capitales dans la Course au Scudetto face à la Lazio et au Milan, personne n’a oublié à Milan, le comportement de l’intégralité de l’aire technique de la Juventus au Stadium: "La Direction Nerazzurra s’est réunie à Appiano pour l’union sacrée autour de son entraineur, qui avait déjà expliqué en conférence de presse, d’avoir été en permanence insulté durant le match." La position du club "Un communiqué officiel ne devrait pas être de sortie, mais il est considéré comme un important "agacement" le comportement de la Direction et du banc bianconero qui ont pris en ligne de mire, Conte avec, pour débuter Bonucci et le "Respecte l’Arbitre" à la suite de sa protestation sur le présumé pénalty sur Lautaro." "Les insultes, assure l’Inter, avaient déjà commencé bien plus tôt et se sont poursuivi à la mi-temps avec l’échange d’insultes, jusqu’au triste épilogue mettant en scène le Président bianconero Andrea Agnelli qui tout en atteignant le terrain avait traité de "Couillon Conte". En effet, qui d’autre que l’ancien entraineur de la Juve pouvait en être le destinataire, lui qui a connu une fracture traumatique à l’été 2014 après des années d’amour "Quelqu’un a essayé de s’en prendre également à l’autre ex : Beppe Marotta, mais l’Administrateur-Délégué avait quitté la tribune pour rejoindre le vestiaire, sans passer par le terrain, au coup de sifflet final. En effet, seule la Juve disposait de l’autorisation de rejoindre le terrain." "L’Inter considère qu’il y a très peu d’espoir que le quatrième arbitre Chiffi ait signalé quelque chose à l’arbitre Mariani. Le rapport de match signale généralement les attitudes ou les insultes dirigées envers l’arbitre de la rencontre ou impliquant des joueurs." La Justice Sportive prête à s’en mêler Comme le souligne Fcinter1908.it, tout va dépendre du quatrième homme et des inspecteurs du Parquet Fédéral présent et de ce qu’ils auront entendu et vu dans un stade vide et de ce que l’arbitre aura retranscrit sur sa feuille de match Il y a un précédent dans ce championnat. Il y a quelques semaines, Nedved et Paratici ont été sanctionné pour avoir offensé l'arbitre depuis les tribunes. Si, en revanche, rien n'est inscrit sur le rapport, le procureur de la FIGC pourrait intervenir Les Tifosi de la Juve veulent retirer l'étoile d'Antonio Conte Après tout, celle-ci aurait sa place à Milan : Un Capitaine emblématique de la Juve qui se retourne contre elle avec la manière, ça n’a pas de prix ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. La Juventus a su conserver sa cage inviolée ce mardi 09 février 2021 face à l'Inter, ce qui lui a permis de se qualifier en Finale de la Coupe d’Italie suite à la victoire "cadeau" du Giuseppe Meazza. Le match était celui attendu : L’Inter a toujours cherché à faire le match et à mettre en difficulté son adversaire sans, pour autant, se créer d’authentiques phases de jeu dangereuses pour Gianluigi Buffon, le ballon était à de nombreuses reprises contré par un pied, une jambe bianconera. La tactique turinoise consistait donc à faire tourner le ballon et à partir en contre en s’appuyant sur Cristiano Ronaldo qui, à trois reprises, s’est loupé sur le ballon du KO. La performance de l’Inter à l’Allianz est correcte et aurait mérité mieux, la qualification ne s’est pas joué à Turin, mais a été perdue suite à la contre-performance, il y a une semaine à Milan A présent, l’Inter de Conte n’a plus que le Championnat pour sauver sa saison. Dans ses duels qui l’oppose à Andrea Pirlo, Antonio Conte présente 1 victoire, 1 nul et 1 défaite. L’incident qui va faire parler Agnelli à Conte: Mets-toi le dans le cul ce doigt! Couillon! A la fin de la rencontre, le Président de la Juve, Andrea Agnelli a allumé son ancien entraineur selon la Gazzetta Dello Sport: "Les caméra ont capté, grâce au non-port du masque, le labiale d’Andrea Agnelli : "Parle maintenant Couillon" alors que Paratici et Nedved s’enlaçaient pour fêter la qualification. Ce comportement a été encensé par les supporters de la Vieille Dame sur les réseaux sociaux. Selon des sources turinoises, il y a déjà eu un litige et un doigt d’honneur de la part d’Antonio Conte envers Andrea Agnelli déjà en fin de première période." Antonio Conte, le plus Interiste des juventines ? Tableau Récapitulatif Juventus 0-0 Inter Match aller : Inter 1-2 Juve Buteur(s): / Juventus: 77 Buffon; 13 Danilo, 28 Demiral, 4 De Ligt, 12 Alex Sandro; 16 Cuadrado (81' 3 Chiellini), 30 Bentancur, 25 Rabiot, 33 Bernardeschi (63' 14 McKennie); 44 Kulusevski (87' 22 Chiesa); 7 C. Ronaldo Banc: 1 Szczesny, 31 Pinsoglio, 9 Morata, 19 Bonucci, 36 Di Pardo, 37 Dragusin, 38 Frabotta, 51 Peeters T1: Andrea Pirlo Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (65' 11 Kolarov); 2 Hakimi, 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (65' 12 Sensi), 36 Darmian (58' 14 Perisic); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 15 Young, 33 D'Ambrosio, 99 Pinamonti T1: Antonio Conte Arbitre : Mariani Var: Giallatini Averti(s): Darmian (I), Alex Sandro (J), Perisic (I), Brozovic (I) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En marge du tirage au sort des huitième de finale de la Ligue des Champions, Pavel Nedved s'est livré sur ses déclarations cinglantes envers Giuseppe Marotta. L'ancien Administrateur-Délégué de la Juventus ayant rejoint l'ennemi-juré, l'Inter, pour y occuper le même poste. Rappel des faits Lors de l'avant-match du Derby Della Mole, le Tchèque n'avait pas fait dans le détail : "Si cela m’a fait bizarre de voir Marotta dans un autre camp ? Oui, désormais, c’est officiel. C’est un professionnel, mais peut-être n’a-t-il jamais été juventino." Ce jour, il en remet une couche "Ce n'est pas une parole en l'air, c'est une affirmation. La Juve a toujours existé avant et après son départ, ce sera pareil avec moi. Ce n'était pas qu'une simple parole en l'air, mais une confirmation de ce que je pense." "Il existe deux types de dirigeants professionnel : Ceux qui décident d'aller n'importe où et ceux qui pensent qu'il n'est pas juste de rejoindre certaines autres équipes, je l'ai surtout dit pour ça". Comment dit-on aigri en Juventino ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr