Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'peter schmeichel'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

2 résultats trouvés

  1. En effet, l’ancienne idole du Danemark, Peter Schmeichel, s’est livré sur la façon dont la rencontre a repris entre le Danemark et la Finlande, suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen. Pour rappel : La rencontre a été suspendue mais les deux équipes se sont retrouvée sur le terrain vers 20h30, un peu dans la stupeur générale. Et si l’UEFA a fait savoir que l’état de santé d’Eriksen était si rassurant que "ses équipiers ont accepté de revenir sur le terrain", la version du Père de Kasper, l’actuel numéro 1 de l’équipe nationale danoise, est très loin de ce "cliché" Son intervention à BBC Radio Five Live "Ces deux heure-là ont été les plus pénibles de mon expérience footballistique. Cela s’est passé près de l’emplacement où l’on retrouve toutes les femmes des joueurs et objectivement, je n’ai pas eu le temps de chercher après l’épouse de Christian, je la voyais déjà courir sur le terrain. J’ai parlé avec mon fils hier soir, car il a immédiatement couru après elle, elle pensait qu’il était tombé mort, mais il lui a dit que Christian respirait." Son intervention télévisée à "Good Morming Britain" "Ils ont déclaré que les joueurs ont insisté pour jouer. Je sais que ce n’est pas la vérité, mais que c’est comme cela qu’ils veulent la laisser s’entrevoir. Mis il y avait trois options sur la table : La première était de rejouer immédiatement les 50 minutes restantes. La seconde était de conclure le match le lendemain. La troisième option était de renoncer au match et de perdre sur tapis vert 3-0." Toujours dans le Respect l’UEFA ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Selon les dires de Kasper Hjulmand ce dimanche, il regrette que ses joueurs aient dû reprendre le match contre la Finlande après l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen. Le journal l'Equipe essaie d'expliquer pourquoi les joueurs danois ont repris le match alors que les circonstances ne s'y prêtaient guère. De ce que nous comprenons, ils devaient faire un choix cornélien. Après ce grave incident, les Danois n'avaient plus la tête à jouer au football. Cependant, ils furent contraints de choisir la moins mauvaise solution. "Dans ce cas-là, nous nous sommes dit : 'Autant en finir le plus vite possible'", a expliqué Kasper Hjulmand. Présent en conférence de presse ce dimanche, l'entraîneur en a dit un peu plus. "C'est très difficile de prendre une telle décision. Les joueurs étaient en état de choc, ils ne savaient pas si leur coéquipier était toujours en vie. Ils devaient choisir entre ces deux scénarii... On n'aurait tout simplement pas dû rejouer, ni samedi, ni dimanche. On aurait dû remonter dans le car et quitter le stade." Ses déclarations sont claires car elles indiquent qu'ils regrettent leur choix initial. Si le match n'avait pas pu être mené à son terme samedi soir, il l'aurait pu l'être dimanche après-midi. Ce cas de figure est prévu dans l'article 29 du règlement de l'Euro, et l'UEFA aurait pu juger plus sage de reporter ce qu'il restait à jouer. Mais Danois et Finlandais sont donc revenus sur la pelouse. L'UEFA a indiqué que le match allait reprendre à la demande des joueurs danois, après un échange avec Eriksen, en accord avec la délégation finlandaise. Le milieu de terrain danois a eu ses coéquipiers au téléphone pour leur demander de poursuivre la rencontre. Cela n'a pas empêché le déferlement de nombreuses critiques sur cette décision jugée inique par d'anciens grands noms de la sélection comme Peter Schmeichel ou Michael Laudrup. Y aurait-il eu une pression de l'UEFA? Non, selon Peter Möller, le directeur du football de la fédération danoise: "Il n'y a pas eu de pression de l'UEFA. Mais c'était un choix très compliqué. À l'avenir, je crois qu'il faudra réfléchir à ce genre de situation qu'on ne connaissait pas jusque-là. On aime tous le football mais ce n'est pas l'essentiel." Ceci dit, il aurait dit cela de manière plutôt, disons, timide, d'après le journal. Simon Kjaer et ses coéquipiers ne se sont pas prononcés sur ce début de polémique après une nuit très courte où ils ont ressenti le besoin de rester entre eux. Ils ont été pris en charge par une équipe de quatre psychologues à leur arrivée à l'hôtel Marienlyst, situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Copenhague. "Les joueurs ne réagissent pas tous de la même façon. Cela dépend de leur personnalité, de ce qu'ils ont pu voir de la scène, des images qui leur restent en tête. On leur donnera le temps nécessaire pour essayer de passer à autre chose. Mais le plus important, c'est la discussion qu'ils ont pu avoir avec Christian aujourd'hui (dimanche, ndlr)." L'intégralité des articles sur le site de l'Equipe ici et là. Enfin, dans l'article présent ici, Emilie Chamagne explique les conséquences pour ses coéquipiers du malaise cardiaque dont a été victime le Danois Christian Eriksen, samedi contre la Finlande. A la question: Le fait de reprendre le jeu a-t-il pu aider les joueurs ? Sa réponse est: "Ça a au moins l'effet de couper la fantasmatique. Lorsqu'il se passe quelque chose de très grave et qu'on n'est pas dans l'action, le cerveau continue à faire des hypothèses, à imaginer ce qu'il peut se passer. C'est comme remonter à cheval après une chute. Les croyances et les doutes n'ont pas le temps de complètement s'installer et on revit une expérience qui permet de réactiver les compétences de performance."
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...