Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'piero ausilio'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Dans leurs journaux respectifs, Alessandro Vocalelli, Gennaro Gattuso et Michele Cristcitiello s'expriment sur l'arrivée de Simone Inzaghi. Si les deux premiers semblent emballés, le dernier est plus mitigé. Écrivant dans sa chronique dans la Gazzetta dello Sport, Alessandro Vocalelli a donné son avis sur le projet naissant de Simone Inzaghi. "On serait prudent, avouons-le, sinon sceptique sur les chances de l'Inter la saison prochaine, précisément à cause du choix de l'ancien entraîneur de la Lazio. Et s'il est compréhensible qu'Antonio Conte ait laissé sa marque, il est néanmoins franchement incompréhensible pourquoi la qualité du choix de Marotta et Ausilio n'est pas pleinement appréciée. Car, et c'est le maître mot, l'Inter était un choix, et non un parachute. Il y avait d'autres entraîneurs libres, mais l'Inter voulait Inzaghi, à cause de son style de jeu et plus encore." ''L'Inter ne continuera pas à jouer comme ils l'ont fait avec Conte, peut-être dans la forme mais avec plus de ballon, ce qui est presque tout, plus court, plus rapide, moins intense et moins agressif, et avec une idée du football si différente que les joueurs se sentent au centre d'un nouveau projet. Oui, parce que le projet, bien sûr, est de confirmer le Scudetto, de continuer à gagner." S'adressant au journal napolitain Il Mattino, Gennaro Gattuso a rendu son verdict sur les qualités de l'Inter avant la prochaine saison de Serie A. ''L'arrivée d'Inzaghi changera peu, le système tactique sera le même, même après les adieux de Conte. Inzaghi est jeune mais préparé. Il est clair qu'il y aura une certaine pression, c'est normal si vous allez entraîner les champions d'Italie.'' Écrivant dans sa chronique pour Tuttomercatoweb.com, Michele Cristcitiello a prédit que Simone Inzaghi aura du mal à succéder à Antonio Conte. ''Ce ne sera pas une année facile pour l'Inter. Si vous ne faites pas le mercato et ne remplacez pas ceux qui partent, vous ne pouvez pas penser que vous êtes plus fort que les autres simplement parce que vous avez le drapeau tricolore sur la poitrine.'' ''La vérité, c'est que l'Inter a changé ses plans et qu'en pensant à gagner pour faire grandir la marque même en Chine, ils sont passés de la réduction des coûts au fameux 'continuons à avancer'. L'année dernière, ça s'est bien passé parce que Conte a agi en tant que manager et coach psychologique, mais aussi parce qu'il n'y avait personne en mesure de s'y opposer." ''La Juventus de Pirlo était plus que moyenne et Milan a abandonné trop tôt car ils n'avaient pas les qualités pour rester à la première place. Perdre Conte et essayer de le remplacer est un désastre. Inzaghi aura du mal, on parle de gagner le Scudetto et d'être favori en Ligue des champions, on ne dit pas qu'il ne finira pas dans les quatre premiers, car reprendre le vestiaire de Conte avec les hommes de Conte n'est pas anodin.'' ''Tout en voulant faire venir des fidèles, l'ancien entraîneur de la Lazio n'est pas en mesure de le faire. Cette année, l'Inter doit tenir compte du fait que la Juventus sera la favorite au Scudetto et que le club romain aura un bon championnat.''
  2. C’est une information de Calciomercato.com qui pourrait soulager la masse salarial de l’Inter : Cagliari serait prêt à recruter deux flops Nerazzurro Cagliari a trouvé un accord pour l’acquisition de Dalbert : un prêt avec un droit de rachat fixé à 7 millions d’euros il ne manque plus que l’aval du brésilien. Marotta et Ausilio ont décidé d’offrir une prime de départ à au Ninja pour lui permettre de retrouver les Rossoblù. La distance entre l’offre et la demande est de 500.000€ Le belge demande 1,5 millions d’euros alors que l’Inter est disposée à lui en offrir seulement 1 million. L’agent du joueur belge est au travail pour parvenir à un accord qui peut satisfaire toutes les parties, et il y a un grand optimisme. Cagliari lui a déjà préparé un contrat biennal avec une option pour une troisième saison Sans-gêne le Ninja ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. La Curva Nord de l’Inter s’est livré à quelques jours de la reprise de la compétition: "La Saison 2021-2022 va débuter ! Tout le peuple Nerazzurro est invité à se présenter ce samedi 10 juillet à la Pinetina à 10h00." "Nous devons construire ensemble une nouvelle saison : Nous sommes les détenteurs du titre, l’équipe à battre : Nous avons un nouvel entraîneur que nous devons accueillir et soutenir : Nous devons nous montrer unis dès le départ : L’Inter doit continuer à être un tout entre les Tifosi, l’équipe et la Direction." "Nous cautionnons chaque choix douloureux acté car il nous a été garanti un maintien de la compétitivité : Nous avons pleinement confiance en Marotta et Ausilio, Nous Sommes l’Inter et nous ne POUVONS PAS NOUS CACHER : LE PARCOURS VERS LA SECONDE ETOILE DEBUTE!" Le message envoyé à la Direction est assez limpide ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio se sont livrés à Rimini dans le cadre du lancement de la session estival du Calciomercato. Voici les déclarations de notre Padrino devant le parterre de journalistes présent à Rimini, suivi de celles octroyées à Sky Sport La vente la plus lucrative sera celle d’Hakimi : Où en sommes-nous actuellement ? "Nous sommes en train de finaliser une opération que notre Directeur Sportif a réalisé d’une façon retentissante, il s’agit d’une opération douloureuse que nous réalisons avec énormément de souffrance, mais elle s’avère nécessaire pour donner de l’oxygène au club et pour nous apporter les outils nécessaire pour apporter de la continuité et de la stabilité qu'exige un club de football. Cela ne veut pas dire que l’Inter n’ambitionne pas d’objectifs importants car, à côté de l’aspect financier, il y a la créativité et la compétence inhérente aux dirigeants pour composer une équipe compétitive pour l’Histoire et pour les résultats." Les tifosi se questionnent : Y-aura-t ’il d’autres ventes aussi excellente ou c’en est terminé avec Hakimi ? "Nous sommes, aujourd’hui, dans les conditions de dire que cette opération nous permettra de faire face à tout avec sérénité. La règle du Mercato est que si un joueur manifeste sa volonté de partir, qu’il sera difficile de le conserver, mais en ce moment, il n’y a pas personne qui présente ce type de symptôme chez nos joueurs. J’espère et je me souhaite que l’on puisse confirmer quasiment la totalité de ce groupe de gagnants." Comment se passe la situation relative à Lautaro, avez-vous parlé de prolongation ? "Nous avons débuté un échange dont la finalité sera une prolongation du contrat." Bellerin peut-être être l’idéal pour l’après-Hakimi ? Lazzari est-il le préféré d’Inzaghi ? "Ce sont des noms de joueurs intéressants. Mais en ce moment, nous devons nous comporter avec calme. Le plus important à retenir est que nous n’avons pas la capacité de réaliser des investissements très pesant, c’est évident que nous devrons agir en faisant preuve d’une grande créativité pour saisir les opportunités que le mercato nous offrira." Le fait de ne pas pouvoir investir vous impact à quel point ? "Cela vaut pour tous les clubs, ce n’est pas que pour nous. Il y a une contraction économique qui nous pousse à procéder à une gestion plus attentiste d’un point de vue administratif et financier." Quel est votre premier ressenti sur Inzaghi ? "Il est positif: Je retrouve en lui les caractéristiques conquérantes d’un entraîneur comme Conte. Je suis certain que cela apportera une continuité au projet avancé par Conte. Il est le profil le plus adapté pour être reconnu, à juste titre, comme son héritier." Avez-vous discuté au club d’InterSpac ? "Pas encore, mais il y a un dénominateur commun entre être cette initiative, Zhang et le Suning : Le bien et le futur de l’Inter. Je dois aussi souligner que la famille Zhang a injecté à profusion des ressources financiers : 700 millions d’euros. Toutes les initiatives sont évaluées, nous sommes dans une phase interlocutrice. Je ne peux pas m’exprimer étant donné que je n’ai pas d’autres éléments qui m’ont été porté à ma connaissance." Sur l’aile gauche, vous semblez bien, l’échange Drągowski-Sensi est une possibilité ? "Non, ce n’est pas une opportunité. Nous devrons saisir des opportunités sans faire de folies." Il Padrino à Sky Sport "L’ouverture du mercato reste un moment historique, il n’y aura pas de grands transferts très onéreux, la créativité y aura une grande place." Hakimi-Paris ? "C’est une opération sur laquelle Piero Ausilio a travaillé, nous en sommes dans sa phase finale, il y a des formalités à accomplir, ce qui est normal lorsque l’on traite avec l’étranger. Je pense que l’on peut arriver à sa conclusion dans un délai d’une journée." "C’est un transfert douloureux, mais comme Administrateur, j’ai l’obligation de garantir au club sa soutenabilité. Le mercato n’est pas encore entré dans le vif, et je tiens à souligner la difficulté à parvenir à transférer un joueur en obtenant uniquement du cash, il faut le savoir. C’est normal que le club souhaite confirmer tous ses joueurs, saut si ceux-ci manifestent leur intention de vouloir aller ailleurs, là il faut discuter." "Lorsque Hakimi sera officiellement au Paris-Saint-Germain, nous pourrons respirer. Je ne tiens tellement pas à devoir vendre d’autres joueurs, je veux maintenir l’organisme qui nous a donné tant de satisfaction." Lautaro ? "L’Inter a, devant elle ,des objectifs sportifs à atteindre au-delà de la soutenabilité financière. Avec les joueurs, Lautaro Martinez compris, nous avons débuté des petites approches pour prolonger les contrats. Lui et tant d’autres joueurs sont jeunes et l’Inter mise sur eux. Ce n’est pas une entreprise facile, mais nous devons veiller à défendre le patrimoine historique de ce club riche de succès. Ces couleurs présentent un palmarès riche de succès que nous devons continuer à maintenir à un niveau important. Il faut également souligner que nous sommes dans une période de contraction économique et financière." Y-a-t ’il des avantages et des inconvénients vis-à-vis des joueurs en fin de contrat ? "Tout dépend du point de vue. Si tous font preuve de rigidité dans la gestion de cette situation, cela sera un inconvénient contrairement à avant. Les salaires ont atteint des niveaux insoutenable et dans n’importe quelle autre société, celles qui ne font pas partie du monde du football, nous aurions été en face d’un scénario de faillite." Comment remplacer Hakimi ? "Nous travaillons en équipe, il y a l’entraîneur et les collaborateurs, nous devons faire preuve de sérénité car il n'y aura pas de demandes de clubs vendeurs, nous devons saisir les opportunités et être imaginatifs, je ne prévois pas de grands mouvements entrants du club. Mais le fait de confirmer un groupe gagnant comme le nôtre représente un point de départ important". L’approche populaire ? "Cela concerne la propriété, je ne peux pas m’exprimer aussi bien par respect, que par manque de connaissance des éléments. C’est normal que nous devrons, nous aussi créer un nouveau modèle, nous faisons face à un changement d’époque, il n’y aura plus d’opération pharaonique. On travaille sur les compétences, l’inventivité, l’opportunité, et sur le secteur des jeunes qui représentent un grand patrimoine." Eriksen ? "Nous ne l’avons pas entendu directement, pour des raisons de vie privées. Le médecin, oui, ce qui compte c’est de retrouver Eriksen l’Homme, avant le joueur. La première intervention réalisée par les médecins, dans le stade, a été miraculeuse et efficace, nous parlons ici de quelque chose de merveilleux. Ce n’est pas le moment de parler de l’après, il doit retrouver de la sérénité et sa santé." "La fierté d’une direction est aussi de voir ses propres joueurs évoluer en équipe nationale, à l’Euro. Vendredi, ce sera Belgique-Italie avec nos joueurs, le tifo est acquis, à présent dire que le meilleur gagne ne compte plus, mais que l’Italie gagne. Mais je reste fier de nos joueurs." Inzaghi ? "Nous travaillons en équipe, tout le monde doit chercher à prendre des décisions dans le bien de la collectivité. Je me souhaite qu’Inzaghi soit l’héritier de Conte, en tout et pour tout, dans les résultats et sous l’aspect professionnels. Avec lui, il y a des échanges quotidien, il échange avec Ausilio trois ou quatre fois par jours, avec moi, très peu. Je pense qu’il a passé ses vacances au téléphone, il a déjà démontré un grand sens d’appartenance." Conte ? "Cela fait quelque temps que nous n’avons pas échangé, je sais qu’il est parti en vacances et c’est bien ainsi. Il restera un souvenir splendide de deux années extraordinaires passées avec des résultats atteints." Le Scudetto ? "Nous devons nécessairement tenir élevé la bannière de l’Inter pour l’Histoire du Club. Même si l’on n’a pas de finances, on retrouve les motivations et les compétences, car sans elles, il n’est pas possible d’atteindre les objectifs." Piero Ausilio se livre à Sky Sport depuis Rimini Que pensez-vous de la photo d’Insigne, avec le maillot de l’Inter, enfant ? "Je m’en souviens. Chaque fois que nous finissons par jouer le Napoli, elle me poursuit, je ne sais plus à quel âge il l’a fait. Mais il se moque toujours de moi lorsque nous nous croisons." Y-a-t ‘il la possibilité d’en trouver un lendemain ? "Non, il n’y a rien à voir absolument avec cela, c’est une chose divertissante, c’est une photo qui fait du bien dans la tête." On savait que l’Inter allait devoir sacrifier au moins un joueur titulaire et que ce serait Hakimi. A quel point cela vous déçoit-il vu que vous l’aviez suivi durant tellement d’années et que vous l’aviez recruté pour 40 millions d’euros ? "Notre temps n’est jamais celui qui compose le mercato: Selon vous, nous avions été très rapide, en brûlant quasiment toute la concurrence, mais nous avions respecté les délais. Nous parlons avec Paris et il y a une opportunité, nous sommes encore à distance de la finalisation. Nous prenons notre temps pour, lorsque tout sera prêt, qu’il puisse s’agir de quelque chose de définitif." Les Tifosi se demande s’il s’agira de la dernière vente d’un Big. Lautaro, Skriniar, Bastoni, Barella… "Je sais que vous avez aussi questionné Marotta, l’idée était de sacrifier un joueur avec lequel le mercato pouvait se conclure, et Hakimi en était le plus proche, nous ne pensons pas aux autres. Nous devrons faire tant de petites choses pour arriver à l’objectif fixé par la propriété, nous pensons pouvoir le centrer d’ici à la fin août." Comment est née l’opération Calhanoglu ? "Nous avons dû en parler suite à la situation particulière entourant Christian. Nous avons le devoir, en tant que club, de répondre présent. Nous attendons Eriksen, nous savons qu’il fera face à un long parcours et nous lui sommes proche, nous lui donnerons tout le temps nécessaire et nous souhaitons qu’il puisse revenir à faire ce qu’il a toujours fait. Nous sommes l’Inter et nous devions aussi penser au bien du club et à l’opportunité Calhanoglu”. Etes-vous intéressé par Raspadori? "Ce n’est pas la bonne soirée pour en parler. Bonan est devenu plus vicieux que Di Marzio (il sourit). Je peux seulement vous dire que c’est un joueur que toute l’Italie apprécie pour ses qualités et son sérieux, je le connais et l’apprécie depuis le secteur jeunesse. Selon moi, il profitera encore de Sassuolo quelques temps." "Carnevali est un coriace qui ne vend pas facilement et nous ne sommes pas en mesure de nous présenter sérieusement pour Raspadori. Nous considérons qu’il n'est pas sur le marché et que notre parc d’attaquant est au complet." Bellerin et Zappacosta ont été cité pour être deux bons remplaçants d’Hakimi, Onana pourrait ‘il représenter une opportunité pour un futur sans frais ? "Hakimi est encore un joueur de l’Inter je ne parle pas de remplaçant tant qu’il n’y a rien de définitif. Je contrôle et je connais le Mercato., nous répondrons présent s’il est possible de réaliser quelque chose. Je lis et j’entends tellement de nom,s aussi celui d'Onana qui est récemment sorti, mais notre parc de gardien est suffisamment qualitatif, il peut couvrir aussi bien le présent que le futur. Il ne faut pas oublier que Stankovic est très fort et que Brazao fera rapidement parler de lui, car il est vraiment très doué." Geoffrey appréciera Un échange sympathique a eu lieu entre Adriano Galliani et Piero Ausilio. L’actuel Administrateur-Délégué de Monza est revenu sur le duel à distance qui a mené au recrutement de Geoffrey Kondogbia : "L’Inter a été très bonne, même si je dois prendre aussi en considération la mauvaise relation avec Nelio Lucas son agent. J’avais besoin aussi à ce moment-là de sa contre-signature car nous étions en phase de vente du club" - Galliani Piero allume le français : "Il avait recruté Pessina pour 30.000€ et nous Kondogbia pour 30 millions d’euros. A postériori, nous aurions mieux fait de recruter Pessina, rien n’a bien tourné. L’investissement n’avait pas porté ces fruit vu les prestations qui en ont suivi." Pas même un auto-but de 50 mètres ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, c’est l’information de la journée : le milieu de terrain du Milan Ac, Hakan Çalhanoğlu, qui était en fin de contrat au 30 juin 2021, va rejoindre l’Inter Milan Transfert Gratuit Comme le révèle La Gazzetta Dello Sport, Çalhanoğlu va rejoindre l’Inter : Le joueur va signer un contrat de trois ans à hauteur de 5 millions d’euros, accompagné d’un million d’euros de bonus. Selon la Rosea, le joueur devrait endosser le numéro 11 ou le numéro 21, étant donné que le numéro 10 Nerazzurro est celui de Lautaro Mais comment est né la transaction ? Le milieu de terrain turc demandait, au Milan, 5 millions d’euros, alors que les Rossoneri n’en proposaient "que" 4. Les Nerazzurri ont décidé de contenter le joueur et son agent, Gordon Stipic, qui l’avait proposé à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Hakan aime la Ville de Milan et ne souhaitait pas la quitter Pour l’Inter, après avoir "perdu" Eriksen, Les Nerazzurri avaient un "vide à combler" au poste de Mezzala gauche, c’est ainsi que la négociation a vu le jour. Le Saviez-Vous ? Selon Opta, Hakan Calhanoglu est le joueur avec le plus d'occasions créées (98) parmi les 5 plus grands championnats européen. Il devance d'ailleurs Memphis Depay, très récemment recruté par le Fc Barcelone! S’il va de soit que tout le monde, l’Inter en premier, souhaite le retour sur le terrain de Christian Eriksen, il était impératif de procéder au recrutement d’un joueur proposant un "profil similaire" en cas de forfait définitif de notre international danois. Partant de ce constat, jugez-vous que l’opération éclaire menant à Hakan Çalhanoğlu comme une réussite, un pari osé à relever ? Exprimez-vous ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, c’est une information de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter se serait insérée dans la négociation entre le joueur turc et l’Ac Milan qui est en fin de contrat L’arrivée de Calhanoglu serait un"super coup" pour l’Inter tactiquement, mais également économiquement. Aucun cout pour le transfert et un salaire qui serait déjà "récupéré" via le prochain départ de Radja Nainggolan pour Cagliari: "Calhanoglu a toutes les caractéristiques pour être "L’opportunité" chère à la Direction Nerazzurra, contrainte lors des dernières saisons de mercato de réaliser un mercato de nécessité." Dans le cas ici présent, il ne serait pas nécessaire d’attendre le sacrifice d’un Top Player pour conclure l’opération, il s’agirait de colmater tout de suite le noyau, suite au drame dont a été victime Eriksen. Il s’agirait également d’un renfort important pour Simone Inzaghi Marotta et Ausilio sont en contact quotidien avec Simone Inzaghi, qui a besoin d’un milieu de terrain talentueux et imprévisible pour endosser le rôle que recouvrait Luis Alberto : "Celui d’un Mezzala de qualité tout en disposant d’une expérience internationale prête à satisfaire la Lula. Calha a énormément grandi avec Pioli, il a retrouvé ses certitudes et son instinct de champions qui avait enchanté le club de Leverkusen en Allemagne." Hakan est en pleine maturité footballistique, et à ce point, l’Inter est disposé à lui offrir un contrat de Top Player: "Peut-être le plus important de sa carrière." Le saviez-vous ? Le Milan Ac propose un salaire de 4 millions d’euros à son milieu de terrain, alors que le joueur en exige 5. L’Inter est disposée à le satisfaire à hauteur de 5 millions d’euros L’information ci-dessous est à prendre avec des pincettes, car selon le Corriere Dello Sport, le club d’Al-Duhail, équipe évoluant à Doha, aurait proposé un salaire de 8 millions d’euros net. Si la priorité est que Christian Eriksen soit sain et sauf, son avenir à l’Inter est plus qu’incertain. Partant de ce constat, jugez-vous intéressant l’arrivée d’Hakan à l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, Il Padrino s’est livré hier, sur Telelombardia à travers un message lu par Fabio Ravezzani "Optimiste pour le futur" "Je reste absolument ! Je suis très optimiste sur l’avenir de l’Inter. Je confirme ma fierté de prolonger mon contrat avec le Club." Comme l’a révélé la Gazzetta Dello Sport, Giuseppe Marotta, Piero Ausilio, Dario Baccin et Roberto Samaden ont tous marqué leurs volonté de rester en selle au moins jusqu’en juin 2024: "Il s’agit d’un signe de continuité et d’un futur, toujours plus prometteur comparé aux attentes, comme l’a répété Giuseppe Marotta." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C'était un dossier dont Steven Zhang souhaitait boucler avant son retour en Chine. Après diverses rumeurs ces derniers jours, la Gazzetta dello Sport confirme les renouvellements de Giuseppe Marotta, Piero Ausilio, Dario Baccin et de Roberto Samaden. Les échéances passent de 2022 à 2024 pour eux. Un bon moyen pour eux de travailler sur le long terme pour le bien de l'équipe. Il ne manque que les signatures mais tout est déjà sur papier. Un acte de totale confiance de la part de Steven Zhang envers l'équipe dirigeante, elle qui a déjà fait ses preuves par le passé mais qui se retrouve face à un nouveau défi cet été : sortir bénéficiaire du mercato à hauteur de 70M€ en réduisant dans le même temps la masse salariale de 15%. ®gladis32 - internazionale.fr
  10. C’est une journée décisive pour Stefan Radu qui, à l’instar de Simone Inzaghi, devra choisir entre l’Inter et le club de la Capitale Selon Tuttosport, l’hypothèse la plus probable est celle de le voit rejoindre le club milanais en qualité de back-up de Bastoni Les contacts entre la Direction de l’Inter et l’entourage du joueur ont continué à ce poursuivre encore hier, voir jusqu’à ce matin. Radu qui est en fin de contrat avec la Lazio devra choisir entre l’Inter et Lotito. Simone Inzaghi l’a suggéré à Marotta et Ausilio pour prendre la place de Kolarov, afin de devenir de la sorte, le vice-Bastoni Le club biancoceleste n’est pas encore hors course, mais comme cela a déjà été dit, les négociations devront prendre fin aujourd’hui avec soit une prolongation de contrat, soit un accord avec l’Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. En effet, Diego Simeone s’est, à présent, positionné en première ligne pour attirer l’attaquant argentin de l’Inter Révélation de Tuttosport Le risque que Lautaro Martinez se transforme une nouvelle fois comme un tourment lors de ce Mercato est concret, un peu comme cela s’est passé, il y a un an, avec le Fc Barcelone,mais les sirènes proviennent de Madrid. Et si le Real reste toujours une variable à ne pas perdre de vue pour diverses raisons, l’Atletico a lancé ses principaux signaux en direction de Milan pour courtiser l’attaquant argentin. Le facteur Simeone Pour y parvenir, le club a immédiatement l’artillerie lourde, soit Diego Simeone qui a remporté sa seconde Liga, il y a quelques semaines, en état à la tête de l’Atletico. L’entraineur argentin va d’ailleurs prolonger son contrat jusqu’en juin 2024, mais comme cadeau pour cette prolongation, la cerise sur la tortue serait l’arrivée du Toro qui apporterait force et jeunesse dans son secteur "En Espagne, il se dit que le Cholo a déjà commencé à discuter avec le Toro à travers des appels et des messages échangés sur Whatsapp." La position de l’Inter Dès les premiers jours du mois de mai, le Directeur Sportif Piero Ausilio, accompagné d’Alejandro Camano, le nouvel agent de Lautaro, s'est envolé à Madrid afin de prendre connaissance des intentions du Real et de l’Atletico envers le joueur. Les Blancos semblent très intéressé par le joueur, au point d’avoir présenté une offre avoisinant les 90 millions d’euros : 60 millions + le solde de ce que l’Inter devait pour Achraf Hakimi à l’Inter, contre 9 millions d’euros pour le joueur. Mais l’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête du club ont changé les visions du club L’intérêt reste vif du côté de l’Atletico qui, jeudi dernier, avait envoyé une délégation à Milan pour débuter une phase de contacts préliminaire avec l’Inter. Pour l’Inter, Lautaro reste intransférable, toutefois, si un club souhaite l’arracher au club, il devra débourser au moins 90 millions d’euros ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. La Gazzetta dello Sport a déclaré que Simone Inzaghi devrait garder Lele Oriali en tant que team manager de l'équipe pendant que le Corriere dello Sport a déclaré que Beppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin signeraient tous des accords d'un an avec les Nerazzurri. La Gazzetta dello Sport a déclaré qu'il était presque sûr que Simone Inzaghi voudrait garder l'ancien milieu de terrain en tant que team manager de l'équipe. Inzaghi doit décider si Oriali lui serait utile après être devenu l'entraîneur des Nerazzurri, mais il a toujours eu ce genre de personnage à ses côtés depuis qu'il a commencé sa carrière d'entraîneur dans la Lazio Academy. Oriali attendra que Beppe Marotta prenne contact avant de décider de son avenir. En attendant, il travaille pour l'Italie avant l'Euro. Conte a amené Oriali à l'Inter après leur expérience précédente avec les Azzurri, mais La Gazzetta a indiqué qu'il y avait "un mythe à démystifier" concernant le lien d'Oriali-Conte. En effet, Oriali est un Interista avant d'être un disciple de Conte et son avenir ne dépend pas du départ de Conte il y a deux semaines. Le Corriere dello Sport a déclaré que le PDG Beppe Marotta, le directeur sportif Piero Ausilio et le vice-directeur sportif Dario Baccin signeraient tous des accords d'un an avec les Nerazzurri. Tous les trois ont des contrats qui expirent en 2022, ce qui signifie que la saison prochaine devrait être leur dernière année à l'Inter dans l'état actuel des choses. L'Inter traitera la question à partir de septembre, après la clôture du mercato estival. Marotta, Ausilio et Baccin ont un travail difficile à accomplir cet été alors que l'Inter cherche à réduire les coûts et à générer des profits sur les ventes de joueurs.
  13. En une de la Gazzetta de ce dimanche, Steven Zhang a accordé un long entretien pour clarifier la situation du club et donner sa ligne directrice pour l'année qui arrive. Voici ses propos : Monsieur le Président, le 6 juin 2016 le groupe Suning devenait propriétaire de l'Inter. Cinq ans plus tard vous avez le Scudetto dans la salle des trophées : "C'est une grande fierté d'avoir atteint cet objectif, onze ans après le dernier et en interrompant la série de neuf titres consécutifs de la Juventus. Le travail acharné a porté ses fruits et nous savons que l'Inter a des compétences, des qualités et des capacités pour gagner et continuer à planifier un avenir solide et satisfaisant." Comment résumez-vous le parcours de ce premier cycle ? "Ce que j'aime le plus souligner c'est comment la structure de l'entreprise s'est renforcée au fil des ans. L'Inter est aujourd'hui l'une des sociétés les plus fortes et organisées d'Europe." Bien qu'étrangère cette structure repose sur une gestion de confiance entièrement italienne : "Je devais entrer dans le monde de l'Inter avec ses racines milanaises. Personne ne pouvait mieux me l'expliquer que les managers italiens. Je vais donner un exemple : je devais comprendre qu'historiquement les victoires ici se construisent à partir de la défense. Je me souviens quand Piero (Ausilio, ndlr) m'a expliqué l'importance d'avoir de solides bases et sa satisfaction de le voir le jour où il a réussi à réunir Bastoni et Skriniar, et d'ajouter de Vrij..." Y avait-il des options pour la reprise complète du club ? Des offres entre 750M et 800M€. "Ce n'est pas vrai il n'y a pas eu d'offres pour acheter le club. Nous cherchions autre chose. Dans cette phase post-pandémique il n'est pas simple de trouver des groupes prêts à investir dans le football. Notre objectif est de trouver un équilibre financier en réduisant les coûts, sinon nous ne trouverons jamais de nouveaux investisseurs." Le prêt d'Oaktree est-il suffisant pour apaiser la situation ? "Pour notre part nous pensons toujours à moyen terme. Nous sommes toujours ouverts à des partenaires commerciaux ou financiers qui peuvent augmenter les revenus, et être en synergie avec notre projet pour le bien de l'Inter." La pandémie a exacerbé la crise économique ce qui a conduit certains clubs à créer la Super League. La chronique de sa naissance et mort est bien connue. Quelle est votre opinion dessus ? "Nous devons innover et regarder vers l'avenir. Nous devons essayer. Évidemment cela doit être fait en accord avec la FIFA et l'UEFA. La Super League n'était qu'un exemple de ces tentatives." Mais ce projet est-il terminé pour vous ? "Il n'y a pas de projets qui ne soient pas convenus avec la FIFA et l'UEFA." Où en est le projet de nouveau stade ? "Une nouvelle installation est indispensable non seulement pour augmenter les revenus et la solidité économique mais aussi pour la possibilité qu'elle offrirait aux tifosi de l'Inter de vivre un évènement sportif à 360°." Les adieux de Conte ont choqué les tifosi. Était-ce vraiment impossible de continuer ensemble ? "Dès le premier moment où nous avions repris l'Inter, nous pensions que Conte serait le meilleur coach pour notre projet. Il y a deux ans nous avons finalement réussi à l'amener ici. J'étais et je reste convaincu que Conte est un entraineur victorieux, c'est la raison pour laquelle cela nous a amené à tant investir en lui et dans l'équipe au cours de ces deux dernières années. L'été dernier la pandémie a considérablement touché nos revenus mais nous avons continué avec lui en nous concentrant sur la saison, convaincus que nous pouvions gagner. Maintenant la facture est telle que nous devons revoir la situation à la recherche d'économies, pour trouver un équilibre budgétaire. Nous devons réduire les coûts et maitriser les risques. Cela influence nos stratégies de mercato. Nos différents points de vue ont conduit à la séparation. Ce qui n'était pas crucial pour lui l'était pour le club, et vice versa. Conte est un entraineur de haut niveau mais en tant que président je dois penser à la solidité du club." Quelles impressions vous a fait Simone Inzaghi lors des ces premières rencontres ? "Il a montré ces dernières années qu'il est un technicien de valeur et d'expérience. Il a les qualités pour garder notre club compétitif, ce que nous voulons mais en coopérant avec nous pour faire en sorte que l'Inter reste solide et sans risques. Il connait notre projet, il l'a épousé et nous sommes très heureux de l'avoir ici, en espérant pouvoir gagner ensemble." Romelu Lukaku sera-t-il le symbole de l'Inter 2021/22 ? "Il n'est ni juste, ni élégant d'élire un seul joueur comme image d'un club. Le football est un sport où onze joueurs sont choisis parmi une liste beaucoup plus grande. Tous collaborent, se battent et sont importants pour atteindre les objectifs. Les titres se gagnent ensemble et non grâce à une seule. Je peux certainement dire que Romelu a une forte personnalité, c'est un joueur que les autres respectent. Ce n'est pas seulement un grand footballeur, mais un homme avec un grand cœur." Quels sont les objectifs pour la saison prochaine ? "Nous avons abordé les objectifs économiques. Il faut une grosse plus-value à la fin de ce mercato mais nous voulons garder l'équipe compétitive pour lui permettre de bien faire en Champions League et bien sûr à nouveau l'atteindre l'an prochain, pour rester dans les grands clubs européens." A nouveau y accéder en regagnant le Scudetto ? "Ce n'est pas simple. Six ou sept clubs rêvent de gagner le titre chaque saison, la réalité est différente ensuite. Profitons de ce que nous avons gagné pour le moment." ®gladis32 - internazionale.fr
  14. Le club champion d’Espagne a envoyé l’une de ses délégations, chez le Champion d'Italie, dans le cadre du recrutement de Lautaro Martinez. Révélation de Tuttosport En plus de Simone Inzaghi, l’Atletico Madrid s’est présenté hier à Milan. Une accélération décidée par le nouveau Champion d’Espagne visant Lautaro Martinez, après une tournée exploratrice dans la capitale espagnole de Piero Ausilio et Alejandro Camano, l’agent du Toro et l’agent d’Achraf Hakimi. La position de l’Inter Hier, Marotta, Ausilio et Baccin ont rassuré Simone Inzaghi sur le fait que le noyau restera compétitif et que l’argentin ne partira qu’en cas d’offre considérée impossible à refuser. Ce concept d’offre à un prix : 90 millions d’euros, soit la même somme qui fut évoquée pour Martinez lors des échanges, il y a un an, avec le Fc Barcelone. Cette somme, en temps de pandémie, serait exceptionnelle et il faut se rappeler que l’Inter devra, en cas de vente, en reverser 10% au Racing Avellaneda. En cas de vente l’Inter devrait donc reverser quelques millions d’euros en plus des 25 millions d’euros qui avaient été déboursés lors de son acquisition. Actuellement, Lautaro "pèse" sur les comptes que 11,6 millions d’euros. L’après Lautaro ? Si l’équipe coachée par Diego Simeone vient à faire sauter la banque, Ausilio et Baccin ont coché deux noms pour succéder au numéro 10 Nerazzurro : Luis Muriel qui a été l’auteur de 26 buts la saison dernières, dont 22 uniquement en championnat Donyell Malen qui présente un profil différent du colombien, mais qui rappellerait Lautaro pour son âge (22 ans) Soit un joueur prometteur qui pourrait aussi devenir, dans le futur l’Homme de la plus-value. Le fait qu’il soit représenté par Mino Raiola est, en ce sens, une certitude. Céderiez-vous Lautaro pour 90 millions d'euros ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Aujourd’hui, Simone Inzaghi va être officialisé en sa qualité de nouvel entraineur de l’Inter. Toutefois, la conférence de presse inaugurale n’aura pas lieu dans les prochains jours. Celle-ci étant reportée aux premiers jours de la nouvelle saison. La journée selon la Gazzetta Dello Sport Simone Inzaghi va débarquer aujourd’hui à la Pinetina où il est attendu par la Direction de l’Inter, mais aussi par Steven Zhang qui sera présent pour l’occasion. En effet, "il ne s’agira simplement d’une simple visite des installations." Steven Zhang va parler en premier ligne avec Inzaghi pour lui exposer le projet du club, à savoir rester au sommet avec une équipe compétitive. Il devrait être confirmé que le seul sacrifié restera Achraf Hakimi : "L’équipe Championne d’Italie ne se verra pas démantelée" Concernant Achraf Hakimi "Chelsea est prêt à foncer avec conviction sur Achraf Hakimi. Le premier renfort pourrait arriver des Blues également : Emerson Palmieri a pris le meilleur sur ses rivaux et est l’objectif numéro 1 pour succéder à Ivan Perisic à gauche. Emerson, suivi aussi par le Napoli, est apprécié par Simone." Si le nouvel entraineur a déjà pu échanger avec Giuseppe Marotta et Piero Ausilio mais à présent, les échanges seront quotidien pour établir le plan de travail Le saviez-vous ? Inzaghi a déjà collaboré avec Giuseppe Marotta, mais lorsqu’il était joueur : Notre Administrateur-Délégué l’avait fait venir à la Sampdoria, même si cette expérience ne restera pas dans les annales, l’italien n’ayant joué qu’à cinq reprises sans inscrire le moindre but Les déclarations de Big Rom en Belgique ont fait mouche : Si Simone Inzaghi et l’Inter sont ravi d’entendre de la bouche du Diable Rouge son envie de rester à Milan, celles-ci ont réduit à néant les espoirs de Chelsea. Selon le Telegraph "Les paroles de Lukaku ont été un sérieux coup dur pour Chelsea qui espérait le réacquérir. S’il est vrai que l’agent de Lukaku était à Oporto pour assister à la Finale de la Ligue des Champions, pour y voir Chelsea, le joueur a confirmé en personne son intention de rester à l’Inter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L'Inter devrait proposer de nouvelles offres à Beppe Marotta et Piero Ausilio la saison prochaine selon le Corriere dello Sport. Le journal indique que l'Inter réglera ce problème après la fermeture du mercato. Cependant, l'impression est que Marotta et Ausilio resteraient au club au-delà de 2022. L'Inter serait particulièrement susceptible de prolonger leurs contrats si ils parviennent à répondre à toutes les exigences du club pour cet été, qui impliquent de réduire les coûts et de vendre des joueurs. Antonio Conte a quitté l'Inter la semaine dernière après avoir décidé qu'il ne pouvait pas accepter les projets du Suning consistant à réduire la voilure après le triomphe en Serie A. Marotta et Ausilio restent dans le board et travaillent déjà d'arrache-pied pour stabiliser la position financière de l'Inter, avec de nombreuses ventes nécessaires avant la fin de l'exercice en cours, c'est à dire le 30 juin.
  17. Dans une interview avec la chaîne Telelombardia, Alejandro Camano, l'agent de Achraf Hakimi et Lautaro Martinez, a insisté sur le fait qu'il n'était pas en pourparlers sur un transfert pour le premier, tout en évaluant la situation contractuelle du second. Sur la situation d'Achraf Hakimi. ''Il n'y a pas de situation pour le moment. Je n'ai parlé à aucun club et je ne pense pas que l'Inter l'ait fait non plus. C'est une période difficile pour le football, la situation économique est difficile. Il n'est pas facile de sortir de cette situation compliquée due au COVID-19. Je pense qu'il n'est pas possible aujourd'hui de dire qui quittera l'Inter de l'Inter pour arranger cette situation économique.'' ''Il est très jeune, rejoindre l'Inter était une décision très intelligente. Lorsque le mercato s'ouvrira, nous recevrons des appels pour les joueurs, pour tous les joueurs. Le marché des transferts commencera et si l'Inter est en difficulté, nous saurons quoi faire. Seul le marché le dira.'' Faire venir Hakimi à l'Inter fut une bonne affaire. ''Je dois féliciter les directeurs de l'Inter car après Dortmund, de nombreux clubs l'ont regardé mais il est venu ici. Je ne connais pas le coût du marché des transferts et le joueur appartient au club. Il y a une demande et une offre.'' Sur un nouveau contrat pour Lautaro Martinez. ''J'ai atteint sa procuration à ce jour et je dois parler avec l'Inter mais la relation avec le club est bonne. Si le contrat de renouvellement n'a pas été conclu plus tôt, cela est dû à l'agent précédent. Piero Ausilio est un professionnel qui défend très bien les intérêts du club. Maintenant, il y a un nouvel entraîneur, nous devons d'abord comprendre l'aspect sportif et ensuite nous parlerons de tous les joueurs qui sont très importants. Hakimi a encore un contrat de 4 ans et Lautaro 2 ans. À l'avenir, je ne sais pas, tous les joueurs ont un prix et je pense que si toute l'Europe a vu l'Inter et son football de vainqueur, tous les joueurs seront pris en considération.'' Pas de critiques concernant la gestion de l'Inter. ''L'Inter a une longue histoire. Nous traversons tous des moments compliqués. Je ne veux pas parler des problèmes de l'Inter. Je voudrais dire à quel point les joueurs étaient heureux d'avoir gagné, d'avoir joué un bon football et ensuite de soulever le Scudetto. L'Inter est l'Inter, une équipe historique. Massimo Moratti est super pour moi." La venue de Simone Inzaghi une décision à prendre pour le club. ''Je pense que si les directeurs ont décidé qu'il est l'entraîneur, alors il est le meilleur entraîneur pour l'Inter. Les joueurs n'ont aucune opinion à ce sujet. Je pense que c'est un excellent entraîneur et nous n'avons pas d'opinion là-dessus. Le football n'est pas facile mais Simone Inzaghi a de l'expérience, nous ne le connaissons pas personnellement mais nous pensons qu'il est bon.''
  18. Simone Inzaghi vient de signer un contrat de deux ans avec les Nerazzurri selon Gianluca Di Marzio. De plus Tuttosport affirme que l'Inter économise 8M€ et qu'elle aurait été en contact avec Inzaghi depuis Décembre 2020. Selon un rapport sur sa page web, Gianluca Di Marzio ajoute que tout ce qui manque est que le club annonce sa nomination. Simone Inzaghi rejoint l'Inter de la Lazio où il a passé 22 ans, d'abord en tant que joueur et ses cinq dernières années en tant qu'entraîneur du Biancocelesti. L'Inter économisera 8 M€ sur les salaires en remplaçant Antonio Conte par Simone Inzaghi, selon Tuttosport. Ce chiffre serait la différence entre leurs salaires, et cela même en tenant compte des indemnités que l'Inter a données à Conte lorsqu'ils se sont séparés. De plus, Inzaghi jouera un 3-5-2 qui est très similaire à celui utilisé par Conte après avoir utilisé cette formation pendant la majeure partie de ses cinq ans à la Lazio. Toujours selon Tuttosport, Piero Ausilio aurait pris contact avec Inzaghi en Décembre 2020 pour lui faire part d'une éventuelle entrée dans le club cet été. Ausilio avait peut-être déjà réalisé qu'Antonio Conte pourrait ne pas rester. Alors, il aurait pris contact pour savoir quelle était la situation d'Inzaghi à la Lazio.
  19. En effet, même si Massimiliano Allegri était considéré comme le "Premier choix" pour prendre la relève d’Antonio Conte, Tuttosport nous révèle que Giuseppe Marotta avait déjà pensé au frère de Super Pippo en 2019, tandis que Piero Ausilio, avait déjà pris contact en décembre 2020, afin de déjà sonder le terrain en vue de l’été 2021 A présent, et même si l’officialisation arrivera dans les prochains jours, il est confirmé que Simone Inzaghi deviendra le septième entraineur de l’Inter de Suning Avec lui vont rejoindre l’’Inter : Massimiliano Farris son adjoint - milanais de naissance et ancien défenseur Mario Cecchi son collaborateur technique Fabio Riper son préparateur athlétique La situation relative à Enrico Allavena, Ferruccio Cerasaro et Riccardo Rocchini reste à définir Parmi l’ancien staff, tous ont suivi Antonio Conte, excepté l’entraineur des gardiens Adriano Bonaiuti, qui est en charge depuis des années de Samir Handanovic et le nutritionniste Matteo Pincella". Le Saviez-Vous ? Si de nombreux joueurs ont été surpris par le départ soudain d’Antonio Conte, nombreux sont ceux qui se déclarent heureux et qui souhaitent continuer l’aventure Nerazzurra Comme nous en informe Fcinternews.it, les joueurs ne demanderont pas à partir d’eux-mêmes, toutefois si le Club a vraiment besoin de récolter 70 à 80 millions d’euros sur le Mercato cet été, ce sera au Club et à la Direction d’analyser les offres qui seront présentées. Comprenez : Les joueurs se sentent bien à l’Inter sans Antonio Conte, mais si pour le bien du Club, ils doivent se rendre disponible sur le marché, ils accepteront d’agir en conséquence sans la moindre opposition, Ils ne se proposeront donc jamais, par le biais de leurs agents. Un vent d’air frais va souffler à la Pinetina ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. A travers un communiqué sur sa page officielle Facebook, la Curva Nord de l’Inter a tenu a s'exprimer suite au départ d'Antonio Conte et de son entrevue qui en a découlé avec la Direction Nerazzurra "Avant tout, nous tenons à remercier Antonio Conte pour l’important travail réalisé à la tête d’une équipe qui restera, pour toujours, dans le Cœur de tous les interiste. Sa mission était claire depuis le début : Renouer avec la victoire. Et cela a eu lieu: L’objectif a été atteint." "Nous comprenons son choix, mais nous ne pouvons pas rester aveuglés par les raisons qui nous ont été exposées. Comme nombre d’entre vous l’ont constaté, une représentation de la Curva Nord a pu obtenir un entretien clarificateur avec la Direction actuelle: Tout le monde sait déjà ce qu’il en est ressorti, il n’y a pas de nouveautés "Il est nécessaire de faire des sacrifices, mais il n’y aura aucun démantèlement : Le virus a balayé le Monde et il y a inévitablement des impacts qui ont du redimensionner les projets des clubs de football. "Nous accordons donc notre pleine confiance à la Direction de l’Inter, qui est composée de personnes compétentes et qualifiées, afin de faire en sorte que l’Inter se présente sur la ligne de départ, pour la saison à venir, avec toutes les cartes en main pour ambitionner la seconde étoile et pour faire bien en Europe." "Nous n’avons pas échangé avec la Propriété, mais nous avons la certitude que, tant qu’il y aura Marotta et Ausilio, que les ambitions de l’Inter resteront intactes." "Nous demandons donc aux Tifosi de ne pas céder à l’Hystérie, même si nous reconnaissons nous-même l’avoir été les premiers étant donné les moments émotionnels compliqués que nous vivons. Nous vous demandons de rester confiant." "Si les actions de la propriété s’écartent de ce qui a été "convenu ", nous agirons en conséquence : Nous exigeons et nous exigerons toujours le Respect envers les Tifosi et l’Histoire du Club. Le passé est déjà acté, le futur est à conquérir : On ne vit pas de rente et on ne fera de concession à personne." L'INTER SIAMO NOI TIFOSI La Curva Nord Milano 1969". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est la bombe de la Gazzetta Dello Sport, et plus précisément de son Vice-Directeur, Andrea Di Caro. Fait très rare, la Rosea n’est pas habituée aux titres fracassants. Celle-ci reste toutefois très proche de l’environnement Nerazzurro. En 2010, Elle avait également annoncé, quelques jours à l’avance, le départ acté d’un certain Josè Mourinho…. Révélations fracassante de la Rosea "Comme nous vous l’avions raconté : Il n’y aura pas la rencontre tant attendue entre Steven Zhang et Antonio Conte : L’entraineur Nerazzurro connait à présent les plans du club et il n’acceptera pas ce qui lui a été proposé." Le club veut clôturer le mercato avec un actif de quasiment 100 millions d’euros tout en réduisant la masse salariale de 20%. L’entraineur se montre distant envers le plan de Zhang, comprenant que ses ambitions allaient se voir redimensionnées, comparé au projet présenté au début de son mandat Le club veut rester à un haut niveau de compétitivité pour se battre pour le Scudetto et faire belle figure en Europe, mais suite au prêt accordé et obtenu, il se doit également de faire tourner les comptes : Pour se faire, une plus-value d’une centaine de millions d’euros pour assainir les comptes laisse penser à l'inévitable cession d’un Top Player. Il faudra restreindre le masse salarial de 15 à 20% comparé au plafond actuel. Le tout a été proposé à Antonio Conte lors d’une entrevue qui s’est tenue, samedi, à la Pinetina entre lui et la Direction du Club L’entraineur s’est dit amer car sa vision était celle de se relancer : De porter en avant son projet et de faire grandir l’Inter également en Europe. Avec des positions aussi éloignées, lorsqu’il verra Zhang, se sera uniquement pour le saluer "Le départ officiel devrait arriver dans un arc de 48heures avec regret et déception, mais sans rancœurs, ni dispute. Antonio Conte en avait conscience et il s’était d’ailleurs exprimé en public en disant qu’après avoir travaillé durement durant deux années sur le noyau Nerazzurro et l’avoir fait renouer avec la Victoire du Scudetto, que le Club risquait de devoir tout reprendre à zéro." Son travail n’a jamais été remis en question et L’entraineur recevra une prime de reconnaissance : Il percevra un peu plus de la moitié des 12 millions qu’il aurait perçu jusqu’au terme de son contrat, plus ce qu’il n’a pas encore perçu pour cette saison. Cette somme qui doit se peaufiner se traitera lors de la confirmation du départ Et la Direction ? Si la Direction Nerazzurra était également préoccupée par la situation du Club, la Gazzetta confirme que le prêt en provenance d’Oaktree a convaincu Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et Piero Ausilio de rester à la barre : Tous avaient également un contrat qui arrivait à expiration en juin 2022. Et la suite ? Selon Gianluca Di Marzio, l’Inter espère résoudre cette situation dans les 2 à 3 jours à venir : Le club serait confiant sur la permanence de l’Entraineur. Car c’est à lui que revient la décision. Pour l’Inter, il reste l’Entraineur de l’Inter, si un départ doit être acté, il s’agira d’une pleine responsabilité du natif de Lecce Toutefois, selon Di Marzio, l’Inter pourrait se diriger vers Allegri, même si des contacts n’ont pas encore eu lieu au jour d’aujourd’hui Comme un gout de déjà vu C’est une révélation de Tuttomercatoweb : Selon Tancredi Palmeri, la situation a évolué entre Antonio Conte et le Real Madrid : Il y aurait quelque chose de concret. Si le Real Madrid n’a pas encore décidé de ce que sera fait sa destinée, Zinedine Zidane songe à partir. De son côté Florentino Perez n’est pas encore sûr de la direction à suivre pour le Real Madrid, mais en cas de départ de Zidane, sa volonté est clairement établie d’aller sur Antonio Conte : L’entraineur actuel de l’Inter a été informé de cette situation et attend curieusement : S’il n’est pas dit qu’il s’agit de l’unique pensée de Florentino Perez, le nom est bel et bien sur la table Pour rappel, il y a deux ans et demi, en octobre 2018, lorsque Lopetegui avait été remplacé par Solari, un accord avait déjà été trouvé entre l’italien et le club ibérique. SI le tout avait été planifié par le président de la Super League, il avait dû se rétracter suite à la prise de position des Sénateurs d’alors, à commencer par Sergio Ramos. A présent, personne ne sait si l’espagnol refoulera le terrain du Real et les autres sénateurs ont une côte décroissante : Il ne s’agit plus du Real qui venait de remporter 3 ligues des champions consécutivement. Conte au Real n’est pas l’option la plus probable, mais il s’agit de la plus concrète ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Selon la Gazzetta Dello Sport, c’est une scène inédite qui s’est produite au siège de l’Inter, quelques jours après la conquête du Scudetto sur le terrain La Curva Nord pousse une gueulante A tel point que celle-ci a eu l’Honneur de pouvoir échanger avec Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et Piero Ausilio, placé en première ligne bien malgré eux : "Les dirigeants ont confirmé et expliqué le pourquoi de la séparation avec l’entraineur lecesse, ils ont répété que les raisons de la crise sont exclusivement économiques, tout en rassurant que le projet reste ambitieux et qu’ils ne travaillent qu’à la cession d’un seul Top Player : un seul sera sacrifié." Dans les autres bureaux, on s’attèle à la tâche activement, car il faut parvenir à la résolution du contrat consensuel avec Antonio Conte qui aurait dû percevoir 13,5 millions d’euros net pour la saison à venir. Il devrait y avoir une prime de reconnaissance équivalente à la moitié du salaire prévu pour sa troisième et dernière année de contrat. Si les choses se déroulent bien entre les différentes parties, l’annonce pourrait avoir lieu dès aujourd’hui. L’Inter est également pressée de signer son successeur afin de perdre le moins de temps possible en vue de la programmation de la saison à venir Il semble quasiment acquis que le nom du nouvel entraineur arrivera en fin de semaine : Au sommet de la liste, on retrouve Massimiliano Allegri, une personnalité déjà cité l’été dernier, avant la fameuse réunion à la Villa Bellini du 25 aout, qui avait finalement consacré la poursuite du rapport avec Antonio Conte: "Sur Max toutefois, on retrouve également la Juventus." Si cela s’avère exact : Claquer la porte à cause d’un seul et unique départ d’un Top Player, est-il exagéré selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est l’analyse de nos confrères de Fcinternews.it et de Fcinter1908.it suite à la bombe dévoilée ce matin par la Gazzetta Dello Sport Pour simplifier la situation, nous faisons face à deux visions totalement différentes : D’un côté, Antonio Conte qui n’a pas encore pris sa décision définitive, actuellement, les informations sont reçues que de part ce qu’il se dit au sein du club De l’autre côté, on fait face au Président qui doit réaliser un mercato à coup zéro, auquel il faudra ajouter la vente de l’un ou de deux tops joueurs, sans oublier les 20% de réductions de la masse salariale (pour passer de -280M€ à -180M€). Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont tenté de procéder à une remédiation actuellement, en vain. Raison pour laquelle la Direction s’informe pour se préparer à remplacer Antonio Conte si le départ vient à s’officialiser Contradiction : Il se dit que Conte reste le Plan A, mais à la lumière des dernières informations, il semblerait que l’entraineur et son président aient déjà échangé sans passer par la nécessité d’un sommet. Il reste toutefois possible de venir à la table de négociation, avec le sacrifice d’un Top qui n’est pas à proprement parler irremplaçable. Si tel est le cas, il resterait l’espoir de parvenir à continuer ensemble. Dans le cas contraire, la séparation serait inévitable C’est aussi pour cette raison que l’Inter évalue la résolution contractuelle du contrat, mais il n’est également pas dit que Conte l’acceptera : Tout dépendrait de la somme qui serait retranscrite noire sur blanc, et même la moitié du salaire qui l’attendrait pour la saison à venir pourrait ne pas s’avérer suffisant (13,5 millions d’euros sont prévu pour cette troisième saison de l’Ere Conte). Antonio Conte pourrait en demander 9 pour sortir définitivement de scène. De plus, la prolongation du contrat au rabais serait une idée du club, Conte ne s’étant jamais montré ouvert à une telle proposition. Là aussi, il n’y a actuellement aucune supposition, quant à une poursuite de l’aventure ensemble, par le biais d’une prolongation de contrat Antonio Conte veut guider l’Inter pour une nouvelle année avec une équipe qu’il estime compétitive, il ne veut rien d’autre. Raison pour laquelle la rupture n’est pas totale mais estimée à 80% La déclaration signée Fabrizio Biasin à Tutti Convocati "Si Marotta parvient à réaliser le miracle de remettre ensemble Conte et l’entraineur, il devra être sanctifié, car actuellement, cette possibilité est faible. Conte dit qu’il lui avait été promis un Mercato en hausse, mais les positions actuelles, si elles ne changent pas, resteront distantes." "Le football est en banqueroute, il ne faut pas le nier, il l’est. Un entraineur tel qu’Allegri, pas plus tard qu’il y a un mois et demi était convaincu de pouvoir atteindre la demi-finale de la Ligue des Champions avec cette Inter. Allegri aurait accepté le challenge avant la Villa Bellini." "Si l’équipe reste compétitive, ou si deux joueurs partent, mais que vous essayez de les remplacer, je ne sais pas si Conte partira. Il y a aussi l’aspect financier : Conte ne partira pas gratuitement : Il dispose d’un salaire de 13,5 millions d’euros et il n’y a aucun accord laissant entrevoir une prime de départ." "Ce n’est en rien facile pour Zhang de vouloir remettre les comptes à niveau : Avec une bonne gestion, il lui faudrait une décennie car il devrait tenter aussi de remporter des titres. Je pense que nous arriverons très brièvement à la cession de l’Inter à un Fonds d’investissement." "Marotta va faire une tentative avec Allegri, il l’avait déjà fait, mais il est très très proche d’un retour à la Juve. Virer sur Inzaghi serait faire un pas en arrière, c’est possible, mais pas prioritaire : En prenant Sarri, tu devrais changer le noyau, cela n’a pas de sens." Dernière dépêche Selon Fcinter1908, la messe n’est pas encore dite : "La Direction Interiste serait en train de tenter une ultime médiation pour convaincre Antonio Conte à poursuivre l’aventure pour la saison à venir avec l’objectif de la Seconde étoile, tout en conservant une Inter compétitive malgré la période économique compliquée." Les espérances sont minimes, mais le précédant avec la Villa Bellini invite à l’espoir. Il y a un an, son départ était quasiment acté, avant un changement de route radical qui aura amené Conte au titre de Champion d’Italie avec l’Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Si le Président de l’Inter est arrivé en matinée au Siège de l’Inter, où se trouve déjà Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, le sujet au cœur des discussions est celui relatif au futur du banc interiste et naturellement celui d’Antonio Conte Il fallait s'y attendre: Une représentation de la Curva Nord s’est présentée au siège du club où une banderole a été apposée en façade avec des mots très dur envers la propriété "Redimensionner les Champions est seulement pour les couillons. On ne touche pas au Mister, au Staff et aux joueurs » " Zhang, prends tes responsabilités ou quitte notre ville" Franco Caravita, s’est livré à Adnkronos: "Il avait été dit que tout aurait été fait pour conserver, aussi bien la direction technique que les joueurs les plus important. Ce redimensionnement est forcément dû au manque de fonds, mais avec le Scudetto et la qualification en Ligue des Champions, on pouvait supposer qu’il était possible de surmonter ces difficultés, peut être pas immédiatement, mais il était possible d’y parvenir." "Nous, comme Curva demandons la poursuite de la continuité du projet actuel, il est clair que sans Conte, que cette continuité est voué à l’échec." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Dans une interview avec Inter TV après le match au Meazza, Piero Ausilio a réfléchi sur ce titre. "Ce triomphe n'est pas exactement comme l'Inter a l'habitude de triompher. J'ai dit à Javier Zanetti que nous avons passé un mois sans anxiété, souriant en regardant les autres matches et en profitant de ça." "Je me souviens des titres remportés lors des derniers matchs comme à Parme ou lors des qualifications pour la Ligue des champions comme contre la Lazio ou Empoli. Ce sont des victoires à la Inter. Cette année, nous avons eu un peu plus de plaisir, terminer premier dans une Serie A avec des équipes aussi compétitives et avec quatre matches à jouer était fou." "J'ai revu beaucoup de choses aujourd'hui arriver au stade, de nombreux moments de joie. J'ai eu la chance de faire partie d'un projet gagnant avec la famille Moratti, alors que ces dernières années, nous avons eu plus de souffrance. C'était quelque chose de différent mais de spécial et je me sens comme un protagoniste. Ce furent des années difficiles, c'était un long projet et nous avons finalement pu en profiter après des années de sacrifice."