Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'piero ausilio'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : Le Paris-Saint-Germain n’est plus la seule équipe en piste pour s’attacher les services de Milan Skriniar. En effet, le double champion d’Europe, Chelsea, s’est formellement intéressé à lui auprès de l’Inter Analyse de l'article de la Rosea Trahi par un ancien de la Maison le PSG ? Les Blues ont sondé l'Inter sur Skriniar hier, en profitant des contacts en cours, relatif aux tout derniers détails permettant à Lukaku de retourner dans la cité milanaise. "Le fait est que l'Inter souhaite encaisser de la vente d'un de ses joueurs vedettes autant que possible, comme le démontre la quatrième offre présentée par le Paris-Saint-Germain qui a été refusé : Les intermédiaires du club français présent en Italie depuis une semaine, avaient proposé dimanche, 60 millions d’euros plus Julian Draxler." Une offre refusée sèchement par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio qui ne veulent que du cash, car "une partie du produit de la vente servira ensuite à trouver le remplaçant de Milan pour compléter le trident défensif d'Inzaghi". En effet, avec le départ en fin de contrat d’Andrea Ranocchia, il manque déjà un défenseur en termes de disponibilité." Avec le départ de Skriniar, deux renforts sont prévus dont Gleison Bremer, qui reste la cible principale, lui avec qui un accord a déjà été trouvé, mais où des discussions sont en cours avec un Torino qui demande 50 millions d’euros. Les autres noms sur la table sont Nikola Milenkovic de la Fiorentina et Soyuncu de Leicester : tous deux ont la particularité de présenter un contrat expirant au 30 juin 2023 et tous les deux sont partant à l’idée de rejoindre l’Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journaliste présent à l’occasion de l’évènemement : 'Ricordo Candido Cannavó 2022' Est-ce que Lukaku est la meilleure opération de votre carrière ? "Celle de Pogba fut importante, je dois toujours remercier le club dans ce type de situation. J’ai travaillé avec Ausilio et Baccin pour Lukaku, je dois aussi remercier la disponibilité du Président et de la Propriété qui m’ont permis d’aller de l’avant. J’espère que cette opération pourra se conclure, non pas dans les prochaines heures, mais dans les prochains jours." Comment jugez-vous le retour de Lukaku ? "Avant tout, je veux remercier Ausilio et Baccin. Nous sommes dans la phase finale et nous voulons officialiser les nouvelles opérations, ce sont des journées d’opérations et, dans très peu de temps, nous arriverons à différentes conclusions." Pouvez-vous faire le point sur Dybala ? "La situation est que nous avons rencontré ses représentants, mais cela fait partie de notre travail. Il faut sonder, explorer de nouvelles possibilités et parmi elle, il y a Dybala. Toutefois avant d’arriver à une conclusion, nous devons établir des points de convergences importants, nous n’en sommes pas encore là en ce moment." Est-ce que Chelsea peut être considéré comme une option pour Skriniar ? "Plusieurs équipes sont intéressées par Skriniar, mais nous avons aussi un noyau composé d’excellents joueurs. Nous évaluerons le tout avec calme, nous sommes toujours dans le contexte de ne pas vouloir céder un joueur, sauf si celui-ci me demander à être transféré. Dans le même temps, nous devons également tenir compte du concept de viabilité financière, car le football d'aujourd'hui a besoin d'un grand équilibre économique et financier et l'achat et la vente de joueurs sont un outil absolument important pour joindre les deux bouts." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une information de la part de la Gazzetta Dello Sport : Si Milan Skriniar EST le joueur qui semble destiné à quitter l’Inter, le duo formé par Piero Ausilio et Giuseppe Marotta ne compte absolument pas le brader "Rien à faire, un nouveau non sec est arrivé de la part de la Viale Della Liberazione : Skriniar ne partira uniquement que pour une offre indécente et sans contrepartie technique et sous cet aspect, la position de Giuseppe Marotta et Piero Ausilio est catégorique. La négociation est toutefois entrée dans le vif définitivement et, même si l’Inter fait face à une semaine chargée, une nouvelle relance parisienne officielle est attendu pour demain, voir après-demain. Probablement que celle-ci sera celle qui permettra de débloquer l’affaire et de satisfaire toute les parties." "Paris a besoin d’un Top Player en défense et Skriniar répond à cette demande, l’Inter, avec sa vente, aura droit à une bouffée d’oxygène qui lui permettra de programmer un futur proche avec bien moins d’anxiété. Le Slovaque lui-même a compris ce qu’est l’opportunité unique d’être parisien, aussi en percevant un salaire pharaonique dans le club d’Al-Khelaifi qui est prêt à lui garantir pour le prochain quinquennal 7,7 millions d’euros, bonus à ajouter." Comprenez-vous la fermeté de l’Inter dans la négociation ? Selon vous, le PSG pliera-t ’il ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation définitive de la Gazzetta Dello Sport: Milan Skriniar a dit oui au Paris-Saint-Germain. Et sauf démenti officiel de sa part dans le courant de la journée, il faudra considérer cette information comme officielle! "Milan Skriniar a dit oui au PSG. Le Slovaque lui-même avait d'abord souligné, entre les lignes, une légère déception pour une opération qui n'émanait pas de son désir. Ces derniers jours ont permis d'atténuer la rigidité de Skriniar : le temps, le besoin absolu de l'Inter de gagner de l'argent et aussi (et surtout) la maxi-offre de Paris l'ont fait revenir à des conseils plus doux. En effet, ils l'ont amené à prononcer les deux lettres manquantes : SI." "Milan a dit un oui définitif et est convaincu par le projet (lucratif) du Psg: Skriniar est donc prêt à dire au revoir à l'Inter, mais il faut d'abord trouver un accord entre le club, ce qui n'est toujours pas le cas." Trahi par un ancien "Un coup de fil avec Achraf Hakimi, l’ailier marocain qui courait comme un TGV lors de la dernière année de Conte, mais qui n’est pas parvenu à réitérer cette performance à Paris sous Pochettino, a permis à Milan de dissiper ses derniers doutes. La détermination du nouveau Directeur Sportif, Luis Campos, et un contrat de base de 7,7 millions nets, soit plus du double de ce qu'il gagne actuellement, ne suffisaient pas à Skriniar : Le défenseur central slovaque voulait aussi avoir connaissance des considérations tactiques précises: Hakimi lui-même a répété que le club veut construire un 11 plus équilibré et que cela passe par une défense renforcée et ce n'est pas un hasard si une maxi-offre pour Milan a été définie." Place aux clubs "En début de semaine, une première augmentation considérable est arrivé de la France: l'offre initiale de 50 millions ayant été portée à 60 millions d'euros, mais une nouvelle démonstration de force qatarie devrait bientôt arriver: Attention également car Giuseppe Marotta et Piero Ausilio restent fermes sur la Montagne à gravir de 80 millions d'euros." "Le point de bascule, similaire à celui connu précisément par Hakimi est réaliste, car l’international marocain est allé à Paris pour un total de 68 millions d'euros, primes comprises, il suffirait d'aller un peu plus haut cette fois-ci" Une vente record Sauf démenti officiel du principal intéressé, Milan a donc succombé à la tentation, peu importe la raison, et n’est pas Alessandro Bastoni ou Javier Zanetti qui veut. Financièrement parlant sa vente représenterait dans l’absolu la seconde vente la plus cher de l’histoire du club. En effet, déjà avec 70 millions d’euros et un contrat, bonus compris à hauteur de 9 millions d’euros, Milan Skriniar ne serait devancé que par un certain Romelu Lukaku au niveau des transferts les plus lucratifs de l’Histoire du club. Skriniar, dans ce classement, devancerait: Zlatan Ibrahimovic, vendu au Fc Barcelone en 2009 pour 69,5 millions d’euros (49.5 millions d’euros et Samuel Eto’o), Achraf Hakimi et ses 66,5 millions d’euros en 2021, Mauro Icardi et ses 50 millions d’euros en 2020, Ronaldo, il Fenomeno, pour 45 millions d’euros au Real Madrid en 2002 Sans prise de position officielle pour démentir de la part du principal intéressé: Amour du maillot ou Amour de l’Argent…. Vous avez la réponse ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport, une offre sur laquelle on retrouve la Marotta Touch qui anticipe toujours tout: "La troisième offre de l’Inter à Paulo Dybala est encore valable, mais avec des détails bien différents de ce qui a circulé dernièrement dans la presse." "Sur papier, il y a une offre à hauteur de 6 millions d’euros par saison, avec un million d’euros que le club tient à lier au nombre de présences effectives du joueur sur le terrain. En vrai, la proposition est donc la suivante : 5 millions d’euros de base et l’activation d’un bonus d’un millions d’euros dès l’instant où le joueur a au moins disputé 50% des matchs de son club." "D’autres bonus sont eux liés aux objectif personnels et de victoire de l’équipe. Cette proposition a été rejetée avec fermenté par Jorge Antun qui a fait savoir qu’il n’était pas intéressé. Mais le dialogue entre les parties ne s’est jamais interrompu à tel point qu’à présent, il est mis à l’étude la possibilité d’insérer une clause libératoire activable dès la fin de la première année du quadriennal." "La somme, inconnue pour le moment, ne serait pas exagérée, mais il s’agirait d’une protection pour le club, qui en cas de départ après un an, réaliserait tout de même une plus-value assez intéressante pour un joueur arrivé gratuitement. C’est aussi une garantie pour le joueur, une sorte de monnaie d’échange : Pour faire simple : Dybala pourrait raisonner de la sorte : "D'accord, j'accepte une partie fixe plus faible, mais tout repose sur moi et si j’explose après un an, j'aurai la possibilité d'évaluer toute offre pour une somme raisonnable." "Une nouvelle réunion est attendue pour ce week-end et lundi mais pour l'instant, l'Inter est incapable de finaliser la transaction suite aux injonctions de Steven Zhang : Marotta et Ausilio doivent d'abord transférer deux joueurs entre Sanchez, Dzeko et Correa pour dégraisser l'attaque et diminuer la masse salariale." Comprenez-vous le raisonnement du Padrino ? Jugez-vous cette proposition valable et viable? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Fcinter1908.it se pose la question et à juste titre : Et si le retour de Romelu Lukaku à l’Inter était prémédité depuis des mois ? Rappellez-vous cette interview de Piero Ausilio "C'était à la mi-décembre et Piero Ausilio, le directeur sportif de l'Inter, accordait une importante interview à Sky Sport….quelques jours seulement avant les déclarations retentissantes de Romelu Lukaku à Sky….dans laquelle il soulignait fièrement la grande unité du Monde Interiste après un été difficile : "Un été qui aurait pu tuer n'importe qui, mais pas nous", un été qui avait vu celui à l’origine de la conquête du Scudetto, Antonio Conte, partir dans la foulée du titre , suivi d'Achraf Hakimi et... de Lukaku" Et c'est justement une déclaration qui est mise en lumière à présent, celle du Directeur-Sportif face à une question de Sky Sport à propos de l'attaquant belge : "Pastorello (désormais ancien agent de Big Rom) a déclaré que Lukaku reviendrait volontiers en Italie : Le reprendriez-vous à l'Inter ?". La réponse d'Ausilio a été presque sous-estimée, considérée par tous comme l'expression d'une hypothèse de marché fantaisiste, pratiquement impossible à réaliser : "En prêt, oui !, avec un sourire peint sur son visage et dans son âme." "Aujourd'hui, ces mots prennent inévitablement un tout autre sens. Lukaku est de retour à l’Inter et précisément en prêt après une opération initialement menée personnellement par le Belge, qui a déplacé des montagnes pour revenir chez les Nerazzurri. Par la suite, Marotta et Ausilio ont pris les choses en main en négociant directement avec Chelsea." "Cette opération de mercato fantaisiste est donc devenu une affaire concrète. Mais Qui sait si tout n'est pas né, lors de cette période hivernale quand Lukaku regrettant déjà d'avoir quitté Milan pour Chelsea, méditait déjà un retour sensationnel. Et qui sait si un premier contact avec Ausilio n'avait pas déjà eu lieu à ce moment-là ? Ce sont des indices éparpillés ici et là et des suppositions, voire des suggestions mais maintenant que tout est pratiquement acté tous ses évènements ont pris une toute autre autre saveur pour une histoire qui recommence." Pensez-vous vraiment le Club et le Joueur capable de réaliser une négociation en coulisse digne des Feux de l’Amour ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Giuseppe Marotta a été interviewé ce matin par Radio Anch'io Lo Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il joue à présent carte sur table, signe que les différentes négociations sont sur le point d’aboutir ? Allez-vous annoncer le retour de Lukaku aujourd’hui ? "Absolument pas. D’une façon plus générale, je dirais que j’ai le devoir de créer une équipe compétitive dans le respect de la soutenabilité. Cela passe par un chassé-croisé de sondages, de négociations, et un Dirigeant dans le milieu du football doit tenter toutes les voies possibles sans avoir la crainte de ne pas atteindre l’objectif. Lukaku est une piste envisagée mais il y a encore des difficultés et nous devons évaluer s’il y a des points extrêmes pour y parvenir." Vous dirigez-vous plus vers des joueurs d’expérience ou vers une croissance des jeunes ? "Nous sommes confrontés à d’importantes difficultés en Italie. Nous étions parmi les premiers en Europe en termes de budget et de victoire au début des années 2000. A présent, la seule équipe italienne dans le top 10 est la Juve et elle navigue entre la huitième et neuvième place. Nos possibilités de dépenses sont donc limitées et le Calcio a subi un profond changement car nous sommes passé des Mécénats tels que Silvio Berlusconi et Massimo Moratti, au modèle de gestion d'entreprise actuel: Le Calcio n’avait pas fait dans la dentelle, mais à présent, la soutenabilité financière est le cœur des entreprises." "Notre championnat est un championnat de transition: Lukaku en est l’exemple, il était arrivé il y a deux ans, il a été attiré par Chelsea est était parti, nous avions dû faire en fonction. Faire jouer les jeunes est une réalité importante, mais la pression est encore trop importante pour leur donner du temps de jeu dans les grandes réalités que nous sommes." Y-a-t ’il le risque que Lautaro imite ce qu’a fait Lukaku, il y a un an ? "Nous avons un objectif de référence, qui signifie que nous devrons conclure notre campagne de transfert avec un solde positif et des coûts salariaux contenus. Notre intérêt est de maintenir une équipe forte car cela fait partie de l’Histoire du Club: Vu sous cet angle, Lautaro est indispensable pour continuer à poursuivre nos objectifs." Votre avis sur la bataille entre la Lega et la FIGC sur l’indice de liquidité... "Le rapport avec la FIGC a toujours été positif. ll y a de la satisfaction pour l'acceptation partielle du recours et cela démontre la validité de nos objections concernant une mesure inappropriée. Nous sommes en faveur de la transparence, mais avec des moyens et un timing différents. Surtout en raison des effets rétroactifs sur la gestion actuelle. La voie empruntée par la Fédération est la bonne, mais nous devons tenir compte de la situation dans laquelle se trouvent les clubs". Quand les nouvelles réformes arriveront-elles ? "Je pense qu’elles arriveront bientôt. Nous devons éliminer le mot "Querelle" qui est devenu la grammaire de toute une classe dirigeante. Nous avons besoin d'une vision commune, de nouvelles formes de revenus, de la valorisation des ressources comme celle des droits télés à l’étrangers. Par rapport à l'Espagne, nous percevons un quart des revenus, par rapport à l'Angleterre environ un huitième. C’est question d'entreprises de médias : il n'y a pas de préclusion, mais une analyse approfondie de cette proposition est nécessaire." "Des réformes sont donc nécessaires: Celle de nos championnats professionnels car ils sont trop imposant. Le monde semi-professionnel peut aussi venir en aide aux réalités provinciales: Aujourd'hui, la Serie A verse 120 millions en mutualité aux championnats de moindre importances. Nous sommes également en queue de peloton en termes d'infrastructures. Au cours des dix dernières années, 153 nouveaux stades ont été construits en Europe, dont seulement deux en Italie. Ce système doit être renouvelé". Ce besoin de liquidités incitera-t-il certains clubs à vendre quelques grands joueurs ? "Aujourd'hui, le Management doit allier théorie et pratique. Si le Trading était par le passé marginal, aujourd’hui aucune équipe ne peut rester debout sans disposer d’actifs sur le marché des transferts: C’est ici que la compétence et la créativité prennent le dessus. Nous ne pouvons pas être une Serie A considérée comme un mouvement d'investissement, nous avons besoin de la compétence des managers et des entraîneurs. Je suis fier de dire que nous en avons eu la preuve avec Carlo Ancelotti, qui confirme que le Made in Italy reste le meilleur en Europe en termes d’entraîneur/manager." Inzaghi aura-t’ il à sa disposition toutes ces nouvelles recrues pour le début de la mise au vert ? "Oui, il aura ses nouvelles recrues, mais je ne connais pas encore leur identité : Mkhitaryan sera officialisé dans les prochains jours tout comme Onana. Nous évaluons un peu le tout, car nous voulons aussi valoriser nos jeunes Champions de Primavera d'Italie dans lesquels il y a tant de talents. Nous augmenterons le risque techniquement, mais nous savons que nous nous devons de compter sur les jeunes. Nous avons l'obligation de constituer une équipe hautement compétitive, car c'est notre devoir de le faire. Pour la reprise de la compétition, nous essaierons de mettre à la disposition d'Inzaghi une équipe qui ait l'apparence d’être hautement compétitive." Pouvez-vous rassurer les Tifosi pour Milan Skriniar. Est-ce que la Clé se nomme Bremer ? "C’est beaucoup plus difficile de remplacer un attaquant qu'un défenseur, car les premiers cités sont très peu nombreux et exiges des dépenses qui font peur: Il est fort probable que la Défense soit le secteur dans lequel nous serons obligés d'agir, mais avec Ausilio et Baccin nous sommes déjà en train d'émettre des hypothèses d'alternatives valables en cas de départ d'un de nos défenseurs. Bremer est un joueur de classe mondiale et de nombreuses équipes de haut niveau pourraient l'utiliser. Il est certain que toute notre attention est concentrée sur lui." Est-ce une semaine décisive pour Dybala et Lukaku ? C’est difficile d’apporter une réponse précise. Ce sont nos objectifs, mais nous devrons aussi faire avec la réalité économique: Je ne vous cache pas qu'on a sauté sur ces occasions car ils nous seront utiles. Si nous pouvons y parvenir, nous le ferons, sinon, nous passerons à d'autres objectifs. Ce n'est pas l'opération individuelle qui compte, mais c’est un travail d’équipe: Ce groupe représente une bonne valeur objective, à part Perisic qui est parti." Comment ça s'est passé avec Gnonto ? "C'est une plainte que je formule de manière concrète: En Italie, d'un point de vue législatif, l'instrument appelé apprentissage fait défaut. Nous sommes maintenant arrivés à ce constat qui permet aux joueurs atteignant l’âge de 16 ans de pouvoir partir à l'étranger sans salaire et de manière incontrôlée". Un défenseur partira : De Vrij, Skriniar ou Bastoni selon-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Romelu Lukaku se rapproche très sérieusement de son retour à l'Inter Pour le Times "Chelsea et l'Inter n'ont pas encore trouvé d'accord sur l'indemnité de prêt que devra payer le club Nerazzurro. Chelsea devrait exiger un montant d'environ 20 millions de livres sterling, bien plus élevé que ce que l'Inter est prêt à payer, et n'envisagera d'accepter un accord que s'il a un sens financier. L'Inter est prête à offrir entre 7 et 9 millions de livres sterling, mais en échange, elle se chargera de la totalité du salaire de Lukaku, qui est prêt à renoncer à un grand pourcentage." Pour le Telegraph "Marotta et Ausilio se sont entretenus aujourd'hui avec le propriétaire de Chelsea, Todd Boehly, en présence des représentants de Lukaku : aucune des deux parties n'a fait de commentaire, mais on pense que les discussions ont été positives et qu'il y a une volonté des deux parties de parvenir à un accord. Les discussions vont maintenant se concentrer sur les conditions exactes du prêt et sur l'implication ou non d'un joueur dans les négociations." "Même si un accord n'est pas officiellement trouvé d'ici la fin de la semaine, Chelsea et l'Inter sont impatients de s'entendre sur les termes de l'opération et de la conclure le plus rapidement possible. Todd Bohely, depuis qu'il a pris le contrôle du club avec Clearlake Capital, est convaincu que permettre à Lukaku de retourner à l'Inter est la meilleure option pour tout le monde." Interrogé en personne à ce sujet, Romelu se mure dans le silence: "Je ne peux pas en parler". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Il n’y a plus l’ombre d’un doute, La Joya est en passe de devenir un joueur de l’Inter. Preuve en est la déclaration de la Gazzetta Dello Sport: "Paulo Dybala veut l’Inter, il a choisi l’Inter et il jouera à l’Inter. La fin de l’Histoire n’est plus remise en discussion, la route est déjà tracée et il n’y a plus aucun obstacle devant lui qui pourrait envoyer tout balader et qui pourrait être considéré comme insurmontable entre les différents protagonistes" "Encore plus à partir du moment où le joueur a communiqué son "oui" au projet sportif et a mandaté son agent pour finaliser le tout. Il y a même déjà bien plus que des simples confirmations lassantes : Dybala a déjà parlé avec Simone Inzaghi de son futur rôle, à l’Inter, la saison prochaine. Pour l’annonce officielle, il faudra attendre le retour du joueur en Italie, qui est tout sauf imminent." "Toutefois, il n’est plus qu’une question de jours pour acter le tout: Ce lundi, l’Administrateur-Délégué de l’Inter, Giuseppe Marotta et Jorge Antun ont à nouveau échangé par téléphone, ce n’était pas uniquement pour se saluer, mais surtout pour définir la durée du contrat de l’attaquant argentin : Il s’agira d’un quadriennal. Dybala sera Nerazzurro jusqu’au 30 juin 2026, l’hypothèse d’un contrat 3+1 de la semaine dernière a donc été écartée et aujourd’hui ou au grand maximum demain, Marotta et Antun iront encore plus loin dans le détail pour peaufiner les derniers détails permettant de sortir le Champagne du frigo." "Il y aura encore une rencontre, reste à savoir si elle sera virtuelle ou physique vu le nombre important d’engagements des différents protagonistes, mais la thématique salariale n’est plus remise en discussion : Dybala percevra 6 millions d’euros net par saison. A cela il faut ajouter des bonus qui lui permettront d’atteindre les 7 millions d’euros. Il ne reste plus qu’à définir les différentes modalités pour activer ces bonus, sans oublier la prime à la signature que l’Inter devra débourser: Tout devrait être systématiser pour cette fin de semaine." L’aval de la Mamma "Dybala à l’Inter est une Affaire qui a convaincu toutes les composantes du Club, Qu’il s’agisse de la Direction avec Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, de l’aire Technique avec Simone Inzaghi, qu’au plus haut niveau, avec Steven Zhang qui a donné son consentement pour donner la voie libre à cette opération." Mondovision "Dybala en Nerazzurro, entendons-nous, est également une acquisition importante en termes d’images : Il ne faut pas douter un seul instant qu’il y aura différentes initiatives médiatiques qui seront liées au nom de Dybala. Paulo a donné sa Parole à l’Inter, il l’a également fait sur base des conseils reçu ces derniers temps par sa maman, Alicia, qui est une personnalité très importante dans la vie et les choix sportif de la Joya: Le OUI est total, l’Inter en ce sens est convaincue de l’issue positive, surtout après avoir pris en charge tous les moindres détails permettant de finaliser positivement cette négociation." Une MasterClass de Marotta qui, en plus d’avoir envoyé Icardi au Paris-Saint-Germain, est parvenu à signer la Joya, sans verser le moindre centime ni renforcer le noyau de la Vieille Dame ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Giuseppe Marotta s’est livré au parterre de journalistes présents à l’occasion de la présentation du livre "Argomenti di diritto nazionale e internazionale dello sport e di giustizia sportiva", realisé par Gennaro Terracciano, Piero Sandulli et Carlo Rombolà: Dybala? "Je travaille pour construire une équipe compétitive comme se doit de le mériter l’Inter. Mon travail, ainsi que celui de Piero Ausilio et Dario Baccin, vise précisément à conclure le tout d’ici à la fin juin car nous souhaitons mettre à la disposition de Simone Inzaghi la meilleure équipe possible, en respectant toujours ce concept de soutenabilité que nous nous devons de garder à l’esprit." Y-a-t’il un intérêt réel pour Skriniar ? "Non." Ça a le mérite d’être clair, très clair même.... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une information de nos confrères de Fcinter1908 : Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont trouvé un accord avec l’entourage de Gleison Bremer pour un quadriennal à hauteur de 3,5 millions d’euros. "Reste à présent à s’installer autour de la table du Torino avec le Président Cairo qui se devra de respecter la promesse faite au joueur il y a déjà quelques mois : Bremer a envie de changer d’air, d’épouser un projet ambitieux, de gagner en Italie et de concourir sur les terrains internationaux. S’il y a eu des sirènes étrangères, il a choisi l’Inter et attend à présent que le Club de la Viale Della Liberazione puisse réaliser quelques ventes qui lui permettront de foncer sur le Torino." "L’insertion d’une ou plusieurs contrepartie devrait avoir son pesant d’or, et plus particulièrement les "séduisants" Pinamonti et Casedei, mais les Nerazzurri auront également besoin de liquidité. S’il faudra également attendre la seconde partie du mois de juin pour voir plus clair, il est également confirmé par l’agent du joueur qu’il n’y a absolument aucun contact entre eux et les Rossoneri confronté à quelques difficultés dans le cadre de la négociation menant à Botman." "Si tout va pour le mieux, il n’y aura aucune interférence pour voir Bremer et l’Inter célébrer leur noces" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Au cours de cet après-midi de ce lundi 30 mai, Giuseppe Marotta a fait son entrée comme membre honoraire de la Fondation “Gabriele Cardinaletti” qui après avoir célébré les 10 ans du Prix National “l’Amico Atletico” se prépare à relancer son engagement social via “Atleticamente Insieme - La Riconquista”, dont la volonté est de retrouver les valeurs fondamentales véhiculées par le Sport et de promouvoir la loyauté, le respect des règles, l’amitié, l’engagement et faire preuve de solidarité. Pour l’occasion, le Padrino s’est livré sur l’actualité sportive entourant la Beneamata, du traitre Lukaku en passant par la Joya, notre Administrateur-Délégué a joué carte sur table: Dybala ? "Dans le sport, il faut savoir accepter ce que je défini de jeu de dupe. Il est clair que j’espère que Dybala jouera chez nous." Dybala et Lukaku ? "En ce moment, nous ne devons surtout pas nous laisser submerger par l’anxiété et la précipitation : Ausilio et Baccin ont déjà fait preuve d’anticipation et ils opèrent très bien. Dans la phase actuelle, nous devons combiner à la fois le professionnalisme, la compétence et la créativité : Ce n’est pas toujours nécessaire de se lancer dans de très grands investissements économique: Je peux vous dire que le socle dur de cette équipe restera et que nous partirons de celui-ci pour faire face, avec ambitions, aux 3-4 compétitions où nous voudrons nous montrer protagoniste la saison prochaine." "A présent, c’est l’heure du bilan, de dresser les inventaires, nous venons de réaliser une année où nous avons fait bonne figure grâce au travail de Simone Inzaghi. Dès aujourd'hui, nous allons également nous projeter vers le futur, un futur où nous nous devrons de conjuguer soutenabilité et compétitivité. Nous sommes déjà projeté sur la nouvelle saison, composée d’objectifs importants : Ce sont des choses auxquels nous tenons et une obligation pour le Club représenté qui est l’un des plus glorieux parmi tous les scénaris sportifs." Le départ d’Ivan Perisic ? "Avant tout, il y a la déception d’avoir perdu un joueur important qui, après avoir connu l’expérience italienne et allemande, rêvait de jouer en Premier League. A notre niveau, il n’y avait plus la disponibilité nécessaire pour améliorer l’offre, et arrivé à un certain âge, c‘est normal aussi que les joueurs décident d’opter pour des choix bien déterminés." "En ce qui nous regarde, nous avons un respect et une reconnaissance maximale et nous n’avons absolument pas peur de lui trouver un remplaçant. Dans notre organigramme, nous avons déjà un joueur de valeur absolue qui est Robin Gosens, un joueur qui bénéficie de notre confiance maximale." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Et une nouvelle cartouche pour le Diable Rouge : L’Inter ne perdra pas son meilleur buteur, contrairement à l’année dernière, Lauti étant, LUI, vraiment attaché à l’Inter Révélation de Tuttosport "L'Argentin ne veut pas quitter l'Inter et, s'il le fait, il ne le fera que s'il y est contraint et forcé, c'est-à-dire si le club le lui demande. Étant donné que Marotta et Ausilio étudient une toute autre éventualité, nous sommes loin de ce qui s'est passé il y a un an, lorsqu’il avait été impossible de refuser la grosse offre en provenance du Paris-Saint-Germain pour Hakimi et ensuite, de la même manière pour Lukaku qui, lui en avait mis plein la vue "en invoquant comme raison le non-renouvellement de son contrat", même si aujourd'hui il fait semblant de ne pas s'en souvenir. Lautaro a fait son choix en renouvelant jusqu'en 2026 à 6 millions d'euros et veut être le centre de gravité d'une équipe de l'Inter de plus en plus compétitive en Europe." Confirmation du principal intéressé "Je suis désolé, vraiment désolé pour tout le travail effectué depuis le premier jour de préparation. Cette saison se termine avec deux trophées gagnés que nous avons ramenés à la maison après une longue période de disette. Je suis fier de porter et de défendre ce maillot. Merci à tous mes coéquipiers et au Staff pour cette année ensemble. Et merci à tous les Tifosi pour leur amour et leur soutien, comme toujours" Pour rappel, le Toro a été l'un des plus émus à la fin d’Inter-Sampdoria pour avoir manqué la conquête du Scudetto. L'Argentin était également l'un des joueurs les plus acclamés par les Tifosi! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Giuseppe Marotta s’est livré au terme de la dernière journée de Serie A qui aura vu l’Inter s’imposer sur son terrain face à la Sampdoria et le sacre du Milan à DAZN: "Je dois d’abord féliciter le Milan, mais aussi l’Inter dans sa globalité, de Zhang qui a toujours été proche à toute l’entité, l’équipe, le public qui a dépassé le million de spectateurs au Meazza. Cela prouve la valeur du club." "Je peux vous dire avec fierté que lors de ce triennal, nous avons été les meilleurs en termes de points en championnat, en termes d’objectifs pour les résultats obtenus et nous voulons sous ce point de vue: Nous connaissions la difficulté de la tâche, mais nous sommes fier d’être un club fort, composé d’un Management, de composantes et d’une propriété forte. Nous sommes convaincu de pouvoir offrir encore une fois des grandes satisfactions aux tifosi." "Nous voulons poursuivre ce chemin et je remercie les joueurs qui ont démontré être un groupe de très haut niveau et qui ont démontré leur attachement à la fin de la rencontre, ce sont des pleurs plus de libération que détresse. Je remercie aussi un jeune entraîneur comme Inzaghi qui nous rend très fier." Est-ce que le Scudetto a été remporté par l’équipe la plus forte ? "Lorsque tu arrives premier, c’est que tu le mérites: Il y a de l’amertume d’avoir fini à la seconde place et nous allons analyser le contenu de l’entièreté de la saison ou du triennal, pour nous c’est un point de référence important: Il doit être repris hors des statistiques de l’Inter qui sont certainement plus que bonne" Une saison importante sans cerise sur le gâteau. Quel sera le futur proche du club ? "Nous devons aller de l’avant dans le respect de la soutenabilité de l’Azienda, nous voulons rester compétitif, ce sont deux caractéristiques qui vont de paires. Le club a envie de bien faire: J’ai ressenti le soutien du Président Zhang et j'en suis certains avec ses promesses, avec un public tel que celui d’aujourd’hui, ce qui est une perle rare dans le Calcio, avec cette clameur pour leurs favoris. Et malgré le pronostic imaginable qu'était la deuxième place, le public n'a pas hué et a été très bon pour être proche des garçons." Le noyau est compétitif : Voulez-vous rassurer les Tifosi ou assisterons-nous à un autre Mercato compliqué ? "Le mercato est compliqué mais nous voulons continuer à rester compétitif. La Direction doit avoir la conscience et la responsabilité de s'axer sur les objectifs sportifs : Nous apporterons de la soutenabilité et de la compétitivité à l’équipe, le tout selon les désirs de l’entraineurs : Piero Ausilio, Dario Baccin, le soutien de Javier Zanetti feront que nous réaliserons un Mercato à la hauteur." Paulo Dybala ? "Je vais avoir une réunion avec Inzaghi, c’est un rituel qui se passe dans tous les clubs : Il n’y aura pas de révolution dans cette équipe. Nous mettrons sous les projecteurs la saison, analyserons les éventuelles lacunes, qui sont minimes mais qui sont apparues, et les mérites. Il y a des joueurs libre de tout contrat sur le mercato et nous les analyserons." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Présent au Giuseppe Meazza, Paulo Dybala y a retrouvé Javier Zanetti à l’occasion de l’Integration Heroes Match et le moins que l’on puisse dire, c’est que le futur de la Joya se colore tout doucement de Bleu Royal La décla d’Il Capitano Dybala ? "Nous sommes amis, je le connais depuis qu’il a 16 ans, c’est un très grand joueur et une très grandissime personne. Nous n’avons pas encore parlé de son futur, il y a un temps pour tout. Piero Ausilio et Dario Baccin feront leur mieux pour renforcer encore notre équipe qui continuera à être compétitive : Ce sont deux grands professionnels, nous avons un bon groupe de travail, la saison a été positive car les promesses à l’aube de celles-ci étaient tout autres : Nous sommes sorti la tête de haute de la Ligue des Champions, nous avons donné tout ce que nous avions, et nous voulons continuer ce parcours de croissance qui passe par le travail de tous." La Joya au Meazza Un regard plus que malicieux! "Je suis content d’être ici, Eto’o est un Grand, je ne pouvais pas refuser." Zanetti? "J’ai parlé avec tout le monde, mais je voudrais que l’on parle plus de l’évènement que de ce qui m’entoure, cet événement est bien plus important." Totti me veut à la Roma ? "C’est un Grand aussi, une idole pour tout ceux qui aime le Calcio, ses paroles d’affections sont très belles et je les garde pour moi. Je suis serein, je pars demain pour retrouver mon équipe nationale, nous avons un beau match à disputer face à l’Italie et nous voulons continuer à gagner." L’Italie ou l’Etranger ? "Demain, je pars pour l’Espagne, pour retrouver mes équipiers et pour y passer de belles vacances en familles." Paris ? "Je ne sais pas, je ne sais pas encore quoi faire, je choisirai le meilleur pour moi." Les Tifosi s’y mettent Présent aussi au Meazza, certains Tifosi ont décidé de passer un petit message à la Joya: "Paulo, nous t'attendons, Amala " Enfin selon le Corriere Della Sera l’offre présentée et acceptée serait la suivante : "Un quadriennal de 6 millions d’euros plus bonus. L’officialisation aura lieu après la rupture des contrat d’Arturo Vidal et d’Alexis Sanchez, le premier ira à Flamengo, le second espère un club espagnol... Les deux chiliens recevront une prime de départ de 4 millions d’euros chacun !" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information en provenance de Tuttosport, mais également de CalcioMercato.com, Gianluca Scamacca plait énormément à l’Inter, ce qui est loin d’être une nouveauté, mais: "L’Inter sait qu’elle devra disposer d’un autre 9 pour renforcer son rempart offensif. Dzeko, qui endosse ce rôle cette saison, ne présente pas les caractéristiques d’un attaquant de surface de réparation. Ce 17 mars, il a fêté ses 36 ans et objectivement, il a donné bien plus que ce que l’on pouvait penser cette saison. Auteur de 17 buts entre le championnat et les Coupes, il n’a fait trembler les filets qu’à 6 reprises en 2022, en calant bien évidemment physiquement pour cette seconde partie de saison." "Scamacca, comme déjà annoncé, plait à la Direction Italienne, mais l’évaluation de Sassuolo qui l’estime entre 40 et 45 millions d’euros freine la négociation. L’Inter évalue la situation, observe Scamacca et songe à insérer dans la négociation des contreparties techniques comme Pinamonti auteur de 13 buts cette saison, soit trois de moins que son anciens partenaires de l’Italie U-20. C’est également pour cette raison que le Club Nerazzurro l’estime à minima 25 millions d’euros, si pas plus." Pour Calciomercato, Gianluca est également courtisé par le Napoli : "Ces derniers jours, Ausilio a eu plus d'un contact avec l'agent Lucci pour faire le point sur la situation de Kostic et de Scamacca. L'ancien joueur de la Roma est également très apprécié par Naples mais il a placé les Nerazzurri en tête de sa liste de préférences. L’Inter a conscience que la volonté du joueur peut orienter la négociation sur la bonne voie. Et ils attendent un signal de Sassuolo car la demande de 40 millions est considérée comme trop élevée. L'insertion d’une contrepartie technique peut être une solution importante. De son côté, Scamacca veut jouer avec Lautaro Martinez la saison prochaine." Tu veux jouer à l’Inter Gigi ? Prouve-le ce dimanche ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. C’est l’information de la journée, reste à savoir si celle-ci est fondée, mais selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter s’est résignée à perdre Ivan Perisic "En pratique et au stade actuel, Ivan Perisic a maintenant décidé d'accepter l'offre des bianconeri d'un contrat de deux ans pour 6 millions net par saison. Etant l’un des meilleurs sur le terrain à Cagliari, il a prouvé qu’il voulait terminer son aventure Nerazzurra avec le plus grand professionnalisme. Il est vrai que ses agents Jurcevic et Ljubicic ont donné rendez-vous à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio à la fin du championnat, mais cette rencontre au sommet est arrivé trop tard. Au Viale della Liberazione, tous sont résignés à l'idée qu'Ivan change de camp" "Avec Paulo, les Nerazzurri ont déjà fait presque toutes les démarches nécessaires : les contacts durent depuis des mois, pas des jours. Et bientôt, ils entreront dans la phase opérationnelle, avec l'offre réelle, qui ne s'écartera pas trop d'un contrat de quatre ans de 6 millions plus des (riches) bonus par saison. La Joya et l'Inter flirtent depuis un moment. Et il ne s'écoulera pas beaucoup de jours entre la fin du championnat et l'officialisation de sa nouvelle destination. Plusieurs clubs ont tourné autour de la Joya." "Arsenal s'est également renseigné il y a quelques semaines, mais il est clair que sans Ligue des champions, le club anglais n'est pas en mesure d'être attractif. L'Inter a toujours été là: L'idée du club est de garder Lautaro qui ne partirait qu’en cas d'offre d'environ 80 millions d'euros, donc scandaleuse et de remplacer Sanchez par Dybala. Le Chilien pourrait résilier son contrat. Il y a eu des contacts avec l'entourage du Chilien, la seule voie viable semble être le licenciement. Sanchez a eu des contacts avec River Plate, mais les coûts sont excessifs pour le club argentin. Cependant, il suscite l’intérêt en Espagne." Nous avons pris également contact avec Ivan Perisic via Instagram, en espérant un retour de sa part confirmant qu’il s’agit d’une Fake News… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Giuseppe Marotta, l’Administrateur-Délégué de l’Inter s’est livré dans une très longue interview à DAZN: "Je me souviens d'une métaphore de la vie en évoquant un chef-d'œuvre du cinématographique de notre Italie : "Nuovo Cinema Paradiso". Le protagoniste y devient un réalisateur établi à Rome depuis un petit village de Sicile où il aidait le projectionniste : Ma vie y est ressemble." "Comme l'écrit Coelho, si vous voulez que les miracles se réalisent, vous devez penser qu'ils existent et vous devez y croire : c'est un peu comme la persévérance avec laquelle vous entreprenez votre activité. J'ai fait miennes ces caractéristiques en partant des principes les plus basiques : Le contact avec des personnes humbles vous donne des valeurs dont vous avez besoin". Qui était le premier entraîneur que vous avez recruté ? C’était à Eugenio Fascetti à Varese. A cette époque-là, il y avait quelqu’un au-dessus de moi, mais le Président m’avait informé que si je voulais devenir le Directeur Sportif, je me devais de lui proposer un entraîneur. J'ai parlé au directeur de la formation à Coverciano en lui demandant quel était le meilleur entraîneur : il m'a orienté vers Fascetti et j’ai décidé de le choisir C'était un mauvais choix, il a récolté moins que ce qu’il avait semé…. J'aurais aimé travailler avec Sacchi, lui qui a tout changé." Et pour Inzaghi? "Je l’ai appelé sans savoir qu’il était au restaurant avec Lotito: Il était clairement un peu dans l’embarras. Mon intuition et celle d’Ausilio était de lui faire signer rapidement un accord tout en respectant un président comme Lotito, qui ne le voyait pas comme un manque de courtoisie. Lorsqu'un entraîneur ou un joueur reste de longue années dans un Club, c’est parfois bon d’engranger de l’expérience et de grandir ailleurs." Et vos débuts ? "Je voulais être joueur, entraîneur, manager et même journaliste : j'ai éliminé joueur car j'étais pauvre et entraîneur parce que c'était difficile d'y arriver. Il me restait donc deux options: Manager ou journaliste. J'ai fait les deux, j'ai travaillé avec un journal local pour écrire l'Edito du lundi. Je prenais du plaisir à revivre ce qu’il s’était passé le dimanche, cela m’a servi d’entrainement." Et l’opération Ronaldo ? "Quand vous achetez un joueur, vous devez faire une évaluation à 360 degrés : j'ai fait mes propres considérations. C'est vraiment "légendaire" de lire qu’il y a eu une fracture sur cette opération : Il y a juste un un choc d’opinion." Est-ce vrai que vous avez songé, durant une période, à recruter Messi à l’Inter ? "Cela m’a été rapporté, mais ce n’était pas sous ma gestion." Est-ce celle de Moratti ? "Je dirais juste qu’il s’agit de l’Inter du passé." Confirmez-vous qu’avant Inzaghi, vous aviez tenté de recruter Allegri ? "Pour vous dire la vérité, il y avait eu un contact. Celui-ci s’explique aussi par le fait que je n’imaginais pas un seul instant Inzaghi de disponible. Max était libre à ce moment-là et il présentait un profil important." Est-ce vrai, qu’il y a quelques mois, il vous aurait été possible de retourner à la Juve ? "Non, c’est faux, il n’y a jamais rien eu de concret." Est-ce vrai qu’avec Agnelli, vous n’êtes pas resté en très bon terme ? "C’est faux, j’entretiens d’excellents rapports encore avec Agnelli à ce jour." Est-ce vrai que Cassano a été le talent le plus dur à gérer ? "C’est vrai, mais dans cette Sampdoria, il nous a offert des choses difficiles à trouver pour une équipe provinciale." Le footballeur que vous aimez comme un fils ? "Cassano, même si aujourd'hui les relations sont plus tendues : je l'aimais, il est parvenu à franchir un palier important malgré les difficultés de la vie. Il a été dépeint comme un gars qui a réussi au sommet: Il m'a fasciné. Ce que je ressens ne doit pas nécessairement être réciproque." Votre souvenir de Varese… "Je me souviens qu'à 11 ans, j'étais ramasseur de balles lors d’une rencontre historique dans l’Histoire de Varese : Une victoire sur le score de 5-0 contre la Juventus, le capitaine était Armando Picchi, un pilier de l'Inter. C'est le début d'une histoire qui me fait remonter le temps". Vous n’avez jamais eu envie de monter sur le terrain pour jouer ? "Quand il y avait un joueur absent lors des matchs d’entrainement, j'étais le joker qui comblait ce vide. Je me débrouillais assez bien : j'apprenais avec de nombreux bons joueurs. J'étais un 10 gaucher dans un football un peu plus lent : j'étais un bon milieu de terrain, un bon passeur. Ma grande idole était Gianni Rivera, ce grand numéro 10." Votre onze de rêve "En jouant avec un 4-4-2, je dirais Buffon dans les buts, car c'est une icône du football, puis à droite Lichtsteiner, Luca Pellegrini en libéro, c’était l’un de mes recrutement, l'autre défenseur central Chiellini et comme arrière gauche Maldera que j'ai toujours aimé. Au milieu du terrain, je mets Pirlo, un leader silencieux qui n'aime pas parler mais qui communique beaucoup du regard, Vidal, un autre joueur qui m'a beaucoup donné." "Je mets Del Piero comme numéro 10, mais aussi ce merveilleux Recoba : Avec lui, Venezia qui été condamné à la relégation avait eu la force de se sauver. Dans mon histoire, il a été le joueur le décisif pour changer le cours de l’Histoire. Par affection, j’opterais pour Anastasi, j'ai une relation émotionnelle avec lui parce que j'étais le ramasseur de balles à l'époque. Ensuite, je pourrais citer Lodetti et Suarez." Le but le plus important dans votre carrière ? "Le plus décisif, c'est sûrement celui de Sanchez : Tu marques et tu gagnes... J'ai gagné d'autres finales, mais jamais à la dernière seconde! Son but dans mon palmarès est celui qui laisse l’empreinte la plus forte. Si je dois regarder le caractère spectaculaire du but, je me souviens de celui de Cassano contre la Juve." Le but de vos rêves ? "Celui d’un milieu de terrain qui avance, dribble tout le monte et la met au fond des filets avec sa tête." Del Piero et la Juventus ? "Les anciens grands joueurs représente la beauté et les problèmes : Ces grands joueurs ne font jamais partie des clubs, ce sont devenus des grandes icônes et des légendes qui représentent l'Histoire. Alex doit être considéré comme tel". Votre meilleur coup sur le Mercato ? "Vu les aller et retour, je dirais Pogba : Arrivé gratuit et revendu à son ancien club pour 110 millions d’euros. Les dirigeants de United l'ont admis, c'est quelque chose d'unique dans le football." Votre premier transfert "L’acquisition de Rampulla au cours de la saison 1979-1980, il avait débuté face au Milan, c’était ma première opération." Votre négociation la plus compliqué ? "Je dois revenir 40 ans en arrière, c'était en 1982. J'avais 25 ans et j'étais insouciant : il y avait Mastalli, un joueur très fort. Je l'ai vendu en même temps à deux clubs composé de deux personnalités charismatiques : Sibilia et Massimino. J'ai fait signerdeux contrats et j'ai eu du mal à gérer les deux parties : ensuite, Sibilia m'a pardonné et a laissé tomber". Le président le plus compétent en matière de football que vous ayez connu ? "Sans l'ombre d'un doute Zamparini. C'était un président très impliqué dans le monde du football." Palerme ? "Lorsque je suis arrivé à la Samp en 2001, il était en train de reprendre le Genoa : Entre nous, c'était une grande compétition: Cela voulait déjà dire que l'une des trois places pour monter en Serie A allait déjà être occupés par lui. Je l'ai encouragé à déménager à Palerme, une autre place importante." La chanson de votre vie ? "J'ai toujours aimé Battisti, c'est lui qui a fait une série de chansons qui m'ont formé. Je suis allé au lycée classique de Varèse, c'était une école très stricte. J'avais des camarades de classe célèbres comme Maroni : j'étais passionné de sport, il venait à l'école avec les journaux traditionnels, moi avec la Gazzetta. J'y ai connu de belles heures." De quoi sera fait votre avenir... "J'ai beaucoup reçu dans la première phase de ma vie de "footballeur", quand j'ai commencé en bas de l'échelle. Maintenant, il est normal que je donne aussi quelque chose aux autres. J'ai toujours des rêves, et même si vous ne pouvez pas les réaliser, vous devez avoir la force et la capacité d'en créer de nouveaux. Je pense être sur d'avoir presque tout donné dans le rôle de Manager." "Ma prochaine expérience, celle que j'aimerais avoir et j'ai encore le temps pour tout vous dire, concerne mes activités politico-sportives. Je veux contribuer à la croissance de notre mouvement sportif, et principalement celui du Calcio. Selon moi en Italie, le sport est encore trop peu apprécié et considéré". Quelles sont les caractéristiques pour être un grand leader ? "L'Humilité: J'ai passé la moitié de ma vie à écouter : Aujourd'hui, je parle trop même car je suis à l'âge où je sens que je peux transmettre. Les premiers contacts avec mes collègues étaient ceux d'un garçon qui voulait apprendre et se taisait par respect et pour voler des secrets. L'exemple est une autre vertu : si vous exigez quelque chose, vous devez le montrer. La confiance est une relation que vous devez établir avec vos collègues de travail. Et puis, si tu veux gagner, tu dois avoir du courage." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Si la vidéo n’est plus disponible, la frustration était de mise an niveau de la Direction Nerazzurra dans le Stadio Renato Dall'Ara. À la 89e minute, les caméras ont filmé le déferlement de Piero Ausilio. Le Directeur Sportif de l’Inter assis entre Giuseppe Marotta et Javier Zanetti, a explosé : "Cent cinquante tirs au but...", se plaignant du manque de concret des garçons d'Inzaghi..... En réalité, l'Inter s'est créée 26 occasions contre 5 pour Bologne Comprenez-vous notre ami Piero ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Le Corriere Della Sera et La Repubblica sont revenu sur la situation entourant Ionut Radu véritable vedette des journaux sportifs italiens. Pour le Corriere Della Sera "Il suffit de regarder les visages fantomatiques de Marotta, Ausilio et Zanetti dans les tribunes. Une soirée que Radu n'oubliera pas pour le reste de sa vie. Il voulait quitter l'Inter dès janvier, mais ils ne lui ont pas donné satisfaction. L'achat d'Onana l'a déstabilisé encore plus. A la fin de la saison, il quittera l'Inter, c'est terminé. Cette année, il n'avait joué qu'un seul match, en Coppa Italia contre Empoli. Il paie pour son manque d'habitude d'être dans le but." "L’effondrement n'est pas seulement la faute de Radu. Inzaghi, dans la nuit noire de la Via Emilia, a parié sur Correa aux côtés de Lautaro et a insisté sur Dimarco. Ce choix ne le récompense pas. Le petit Dimarco, une minute avant la demi-heure de jeu, a été dominé par le géant Arnautovic, qui a remis Bologne dans le match d'une tête." Pour La Repubblica "Radu est le crasheur d'un match qui devait se jouer le jour de l'Épiphanie et qui s'est retrouvé sur le calendrier à la fin du mois d'avril. Il n'avait mis le pied sur le terrain qu'une seule fois, en Coupe d'Italie contre Empoli, jouant 120 minutes et concédant deux buts. Par choix, du titulaire du rôle et de l’entraîneur Simone Inzaghi, il n'y a pas eu de turnover même en Coppa Italia, où l'Inter a atteint la finale." "Même sous Conte, Radu n'a jamais joué : l'année dernière, il a joué deux matchs de championnat, à la fin, alors que le Scudetto était déjà acquis, contre la Sampdoria et la Roma. Et malgré le fait qu'une partie des Tifosi contestataires de l’Inter continuaient à alimenter sur les réseaux sociaux les erreurs du Slovène, ceux-ci en sont venus à supprimer leurs propres messages après cette maudite toile de Radu hier soir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Quel est le type d'homme qui, évoluant à la Juve, décide de rejoindre l'Inter ? Un homme intelligent! Partant de ce constat, place à la révélation de la journée signée le Corriere Della Sera, le futur de l’Inter pourrait passer une nouvelle fois par du Zébré "Au Dall’Ara, où Steven Zhang devrait être absent, pourrait naître un futur différent pour l’Inter, qui s’active également sur le mercato en plus de cette fin de saison. Et l’hypothèse à ne pas écarter et celle de l’arrivée d’un ancien bianconero : Miralem Pjanic, 32 ans et international bosniaque qui pourrait être un back-up de qualité, et gratuit de Marcelo Brozovic." Il Padrino accèlere pour La Joya pour la Rosea " Tout est une question de priorité : D'abord la première place et le Scudetto, ensuite Paulo Dybala. En effet, l'Inter continue de travailler sur plusieurs fronts, entre le terrain et le mercato en étant en contact constant avec l'entourage de la "Joya" pour savoir ce qui se passe autour de l'Argentin. De plus, le club Nerazzurro a trouvé le moyen, par des voies indirectes, de prendre connaissance de la condition physique de l'Argentin, et de prendre connaissance des raisons justifiant ses absences répétées pour cause de blessure" "Dybala est considéré comme le coup parfait pour le club Nerazzurro. Son arrivée gratuite est considérée comme une opportunité pour un club qui a besoin de réduire sa masse salariale et d'investir le produit de ses ventes." Un Pacte a été conclu "La Direction de l’Inter sera informée à tout moment de la situation entourant le joueur, des clubs potentiellement intéressés, des offres qui pourraient arriver. Jusqu'à présent, rien ne s'est passé, si ce n'est un intérêt timide de Manchester United, favorisé par l'arrivée de Ten Hag sur le banc. Il y a eu des chuchotements sur la possibilité de la Roma, mais ils n'ont pas été confirmés." "C'est un bon signe pour Marotta et Ausilio, sans aucun doute et certains parlent déjà d'un accord conclu, mais en réalité les conditions ne sont pas encore réunies. L'Inter travaille sur le départ de Vidal et de Sanchez afin de se débarrasser de ses gros salaires, l’entourage du milieu de terrain étant déjà en pourparlers avec Flamengo. Et quand bien même, la direction ne veut pas perturber l'équipe dans ce dernier mois du championnat." "Les Nerazzurri ne compteraient dépasser nouveau plafond imposé, c'est-à-dire les 6 millions plus les bonus déjà versés à Lautaro et Brozovic. Ensuite, il faudra raisonner sur la durée de l'accord, bien que sur cet aspect, les Nerazzurri ont montré qu'ils n'avaient pas trop de problèmes à accorder de longues périodes, ou au moins une durée de quatre ans et si le mariage n'est pas imminent" "Tout porte à croire que tôt ou tard, il aura lieu : "Plus tôt que tard", ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Un rêve fou, fou mais réaliste : Former le duo Dybala-Lukaku et l’Inter y pense très sérieusement pour la Gazzetta Dello Sport : "La Direction Nerazzurra tente d’évaluer comment mettre sur pied une opération qui s’annoncerait retentissante" Acte I : Vendre "La différence entre céder un ou deux Top Players passera aussi par l’éventuel trésor qui pourra être disponible en provenance des nombreux joueurs en prêt : Il ne faut pas oublier Stefano Sensi, Andrea Pinamonti, Sebastiano Esposito, en passant par Zinho Vanheusden, Dalbert, Valentino Lazaro , Eddie Salcedo, Lorenzo Pirola, et Michele Di Gregorio, il y a de la marge pour récolter une somme intéressante ou pour faire usage de ces derniers en les insérant pour obtenir des contreparties intéressantes." "Le sacrifice de l’un ou l’autre Top permettrait aussi de tailler sérieusement la massa salariale. Aussi bien Lautaro Martinez qui perçoit 6 millions d’euros net plus bonus et Stefan De Vrij qui perçoit à peine 4,2 sont les deux candidats pour être vendu, mais seulement en cas d’offres incongrue : Soit pas moins de 80 millions d’euros pour le Toro et 20 millions d'euros pour l’hollandais." Acte II – La Masse salariale "Pour faire place à ce duo, il est nécessaire aussi de tailler dans la masse salariale. Depuis le départ de Christian Eriksen, le plafond salarial sera allégé par les salaires insoutenables d'éléments qui ne font plus partie du projet: Le contrat de Matias Vecino qui perçoit 2,5 millions d’euros va expirer. Arturo Vidal, pour sa dernière année de son contrat aurait dû percevoir jusqu'à 9,5 millions d'euros, mais il existe une indemnité de départ de 4 millions d'euros qui permettra au club d'économiser considérablement sur son salaire brut." "Cette échappatoire n’existe en revanche pas pour Alexis Sanchez a qui il reste encore une année de contrat à hauteur de 7 millions d’euros, avec toutefois un salaire brut de 9 millions d’euros amorti va le Décret Croissance, il ne sera pas facile de le convaincre de faire un effort." Acte III – L’effort Paulo Dybala et Romelu Lukaku devraient aussi faire un effort : "Les 10 millions d’euros que Dybala demandait à la Juve sont inconcevables, mais s'il acceptait 7 millions d'euros, cela ouvrirait une fenêtre de tir. Avec Lukaku, en revanche, le saut mortel serait triplement plus important : Big Rom touche actuellement 12,5 millions d'euros par saison. S'il ne s'approche pas de son ancien salaire Interiste de 7,5 millions d’euros, aucune marge de négociation ne lui sera possible." Acte IV – Le Chef d’œuvre du Padrino selon Sport Mediaset Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont l’intention de recruter Paulo Dybala sans devoir toutefois sacrifier Lautaro Martinez, voici le plan stratégique mis en place par le duo Nerazzurro selon Marco Barzaghi, journaliste à Mediaset: "L’Inter veut éviter un sacrifice important : Stefan De Vrij sera probablement vendu s'il ne renouvelle pas son contrat. A la Viale Della Liberazione, ils essaieront de percevoir des sommes via les prêts en cours et des jeunes seront sacrifiés. Toutefois, l’Inter ne veut plus vivre le même été que la saison dernière." "Marotta et Ausilio ont l'intention d'arriver à Dybala sans sacrifier Lautaro : il y a eu de nouveaux contacts avec la Joya: L'Inter lui a demandé d'attendre, en proposant sur la table un investissement de plus de 100 millions sur 5 ans. Dybala, s’il attend l’Inter se verra récompensé par un salaire de 8 millions plus 2 millions de bonus. Même s’il y a un intermédiaire international bien connu qui propose Dybala autour de lui, celui-ci a déjà refusé plusieurs fois la Premier League." Croyez-vous la Beneamata capable de proposer une ligne d’attaque composé, à minima de Romelu Lukaku, Paulo Dybala, Edin Dzeko... ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. L’aventure turinoise de Paulo Dybala arrive à sa fin : L’argentin ne prolongera pas avec la Vieille Dame, qui l’a fracassé par l’intermédiaire d’Arrivabene, le tout pour le plus grand bonheur de Giuseppe Marotta! Révélation de Tuttosport "Dybala à l’Inter n’est plus une suggestion mais un projet concret car Beppe Marotta et Piero Ausilio ont rencontré dans le plus grand secret Jorge Antun, l’agent de la Joya, pour faire part de ll’intérêt Nerazzurro sur le joueur. Cette acte a pu être posé suite au divorce acté de façon unilatéral par la Juventus. Si les parties ne sont pas encore entrées dans le vif via l’aspect économique de la négociation, l’Inter s’est insérée officiellement dans la course à l’argentin, en cherchant à savoir quel serait le timing apprécié par Dybala. En retour, la Direction a reçu une réponse qui peut être considérée comme très favorable pour les Nerazzurri : "L’argentin n’est pas pressé." "L’Inter doit également faire preuve de patience car si elle est intéressée par Dybala, elle n’est pas encore rentré dans les étapes décisives. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio doivent en premier lieu prendre connaissance des intentions de Suning et de ce qu'il octroiera comme budget pour le prochain mercato, il conviendra également de connaitre les nécessités et les requêtes de Simone Inzaghi." L’autre raison qui motive cette stratégie est la conviction que Dybala, avec le temps qui s’écoulera, abaissera ses exigences économiques : Il sera plus malléable, à la condition de percevoir des bonus. Marotta et Ausilio ont, en effet, parfaitement conscience que Dybala percevait à la Juve 7,3 millions d’euros, bonus compris et que l’accord convenu mais qui n’a jamais été signé, faisait état d’un contrat de 8 millions d’euros plus 2 millions d’euros de bonus." Paulo comme Stefan ? En effet, le Derby d’Italie de ce dimanche sera particulier pour Paulo Dybala, il sera son dernier, du moins sous le maillot Bianconero, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport: "Place à Alessandro Bastoni et au revirement de Dybala, qui depuis des années, s'illumine lorsqu'il voit les Nerazzurri. Ses excellentes performances coïncident d'ailleurs avec la première aventure d'Alessandro à l’Inter: En effet, depuis que la ligne à quatre de Spalletti a laissé sa place au trio composé de l'ancien joueur de l'Atalanta, de Milan Skriniar et de Stefan De Vrij, la Joya a toujours marqué contre l’Inter en Serie A. » "La défense de l'Inter est prévenue : Qu'il débute en première mi-temps ou en cours de match, cela change peu au niveau de la performance de Dybala. Simone Inzaghi profitera de l’occasion pour l’étudier attentivement et qui sait pour se mettre au travail : Peut-être qu’en été, il aura le plaisir de supprimer toutes ses notes relatives à Paulo l’adversaire." Pour les bookmakers, l’Inter est la grande favorite Agipronews rapporte que les bookmakers considèrent l'Inter comme l'option la plus probable, à 2,75 sur Snai, avec deux équipes espagnoles en concurrence : Le FC Barcelone et l'Atletico Madrid, à 6,50. Le Tottenham du couple italien Antonio Conte-Fabio Paratici monte à 7,50, tandis qu'un transfert au Paris-Saint-Germain, appelé à un été de renouveau, vaut 10 fois la mise, comme le Milan Ac. Les autres grands d'Europe sont encore plus loin : un transfert de Dybala à Liverpool est proposé à 15, tandis que les deux clubs de Manchester sont à 20. Mieux encore le Real Madrid et le Bayern Munich s’envolent à 25 fois la mise, car ils ne sont pas convaincus de la valeur de l'opération malgré le fait qu'il s'agisse d'un transfert à coût zéro." Pensez-vous qu’à l’instar de Stefan De Vrij, la Joya réalisera une prestation en demi-teinte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, Simone Inzaghi s’est entretenu hier à Appiano Gentile, en tout premier lieu avec les joueurs et ensuite avec la Direction "Inzaghi est déterminé à procéder au ControSorpasso, et les joueurs présent ont bien compris à quel point il était motivé : Avant de s'enfermer dans un conclave avec Marotta et compagnie, l'entraîneur des Nerazzurri a véritablement passé un savon à toute l'équipe en faisant usage de décibels plus élevés que d'habitude, des mots fermes et durs…. Soit un appel à la motivation et à la fierté : Pour être clair, un nouvel appel aux armes utilisée en début de saison. Inzaghi ne veut plus se voir se répéter ce genre d'approche lente des matches qui a coûté des points à l'équipe ces derniers mois." Le conclave "La période actuelle n’est pas des plus facile, l'Inter de février est bien loin de l'équipe admirée jusqu'en janvier, et cette situation inquiète aussi bien Inzaghi et son staff que la direction des Nerazzurri. Hier, tous se sont réuni à Appiano Gentile dans le cadre d’un tête à tête franc, parmi les membres de la Direction, on y retrouvait notamment Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin." "Cette longue discussion a été utile mettre un terme à l’hémorragie et se reprendre : La demande faite à l'entraîneur était évidente et elle a immédiatement acceptée :Les joueurs ne disposeront plus d’aucun alibi et il est temps qu’ils reprennent leurs responsabilités. Hier, tous étaient d’accord sur la cause principale de ce mystérieux effondrement : la fatigue, tant physique que mentale." "L’équipe a été pressée comme un citron et les maux se sont manifestés, tous ensembles entre le mois de février et ce début de mois de mars : Le classement n’est plus un allié car les Nerazzurri ne sont plus maîtres de leur destin. Les 10 journées encore à disputer seront un test également pour acter la croissance de Simone Inzaghi en personne, lui qui en est, à sa première expérience dans une équipe de haut niveau avec des ambitions de succès." Est-ce que le message est bien passé ? Aujourd’hui, à Appiano Gentile, c’était l’heure des bonnes grillades: "Un signe important de la volonté du groupe de rester uni dans un moment délicat. Sur le terrain, on peut noter la réintégration d’Arturo Vidal." Marcelo Brozovic et Stefan De Vrij étaient encore à part." nous dévoile Matteo Barzaghi Pensez-vous vraiment que l’Inter est "déjà" à court de jus ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...