Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'pologne'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. L'Argentine est en huitième sans un Lautaro brillant. Si l'Inter le félicite malgré tout sur Twitter, un astrologue explique pourquoi Lautaro ne va pas bien. L'Argentine obtient la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde et la première place du groupe. Un "exploit" après le KO subi lors du premier match face à l'Arabie Saoudite. L'Albiceleste "sans" Lautaro Martinez, laissé sur le banc au profit de Julian Alvarez, a battu la Pologne 2-0 malgré le penalty raté en première mi-temps. Wojciech Szczesny a hypnotisé Lionel Messi qui a raté son penalty. Tout s'est passé en seconde période quand Mac Allister a donné l'avantage aux Sud-Américains à la 46e minute, puis Alvarez lui-même a clôturé le match à la 68e minute. El Toro entre seulement à la 78e minute et a raté une belle occasion. Même si notre Lauti n'a pas particulièrement brillant, l'Inter l'a félicité via Twitter. "Félicitations à Lautaro Martinez pour la qualification en huitième de finale de la Coupe du Monde 2022 avec l'Argentine" peut on lire. Si le choix de l'entraîneur de ne pas mettre Martinez titulaire a provoqué l'étonnement en Argentine, certains disent que c'était mieux ainsi. Pas pour une explication scientifique, car nous savons que la science n'a pas grand-chose à voir avec le football, mais une explication astrologique... une question d'alignement des planètes! En Argentine, ils ont interrogé un astrologue et sans sourciller, il a expliqué que Scaloni avait raison de ne pas parier sur Lautaro lors du match contre les Polonais. Voici l'explication: "Ce qui arrive à Lautaro est simple, il a Mars et Pluton contre lui, et il faut y ajouter le karma de Saturne. Mais ce sera différent en huitièmes de finale ! Dans ce cas, le signe du Lion entre dans les bonnes grâces de Jupiter." Et si les étoiles le disent... Moralité de l'histoire: si vous voulez réussir, évitez de vous mettre Mars (dieu de la guerre) et Pluton (dieu des enfers) sur le dos. Traduction alex_j via FCInterNews et FCInter1908.
  2. FRANCEBLEU - La Russie est exclue du prochain mondial de football, prévu au Qatar en 2022 a appris le service des sports de Radio France ce lundi, au cinquième jour de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Quatre jours après le début de l'invasion russe en Ukraine, l'UEFA et la FIFA se sont mises d'accord ce lundi après-midi pour exclure la Russie du prochain mondial de football prévu au Qatar en 2022, selon les informations du service des sports de Radio France. Une décision exceptionnelle. L'UEFA organise les qualifications européennes à la compétition, alors que la FIFA organise la phase finale de la Coupe du monde. L'équipe de football de Russie devait jouer les barrages qualificatifs pour le mondial 2022 le 24 mars prochain contre la Pologne à Moscou. Dès vendredi, ses adversaires (Pologne, République Tchèque, Suède) avaient tous annoncé leur refus de jouer contre la Russie. Cette exclusion des barrages prive de facto la Russie du mondial 2022. Un communiqué commun des deux instances est attendu en fin de journée. ®FRANCEBLEU
  3. Alors que l'invasion russe en Ukraine s'intensifie, la FIFA a sorti l'artillerie lourde, son robinet d'eau tiède. La Fifa a décidé que la Russie pouvait poursuivre sa tentative de se qualifier pour la Coupe du monde de cet hiver, malgré le refus de ses adversaires de jouer contre elle. Alors que l'Angleterre est devenue le dernier pays à déclarer qu'elle boycotterait les matches contre la Russie après l'invasion de l'Ukraine, la Fifa a finalement mis fin à des jours de silence sur le sujet pour approuver effectivement le statu quo. Dans le cadre d'une série de "mesures initiales" convenues dimanche par le conseil de la Fifa, les barrages de la Coupe du monde du mois prochain entre la Russie et la Pologne se dérouleront sur terrain neutre et sans spectateurs. La Russie sera également forcée de s'appeler "Union de football de Russie (RFU)" en écho à la punition infligée au pays aux Jeux olympiques. Aucun drapeau russe ne flottera non plus, et l'hymne ne sera pas joué non plus. Dans un communiqué, la Fifa a déclaré qu'elle serait disposée à envisager d'autres mesures, y compris l'expulsion de la Coupe du monde, si "la situation ne s'améliorait pas rapidement". Ils ont déclaré avoir déjà "dialogué" avec la Fédération polonaise, ayant "pris bonne note des positions exprimées via les réseaux sociaux". Mais la proposition de la Fifa a été immédiatement rejetée par les autorités polonaises du football, qui plus tôt ce week-end avaient déclaré leur détermination à boycotter tout match avec la Russie, un sentiment partagé par les joueurs, dont l'attaquant vedette Robert Lewandowski. Les Polonais ont ensuite été rejoints dans un boycott par la Suède et la République tchèque, dont l'un doit rencontrer le vainqueur de cette rencontre lors d'une finale de barrage. Le président de la FA polonaise, Cezary Kulesza, a qualifié la décision de la Fifa d'inacceptable. "Dans la situation de guerre en Ukraine , nous ne nous intéressons pas au jeu des apparences. Notre position reste inchangée : l'équipe nationale polonaise ne jouera PAS contre la Russie lors du match de barrage, quel que soit le nom de l'équipe russe." La FA polonaise a également pris la décision d'écrire officiellement à la Fifa pour rejeter les mesures et demander l'expulsion de la Russie de la Coupe du monde. "L'Association polonaise de football informe qu'en raison de l'agression brutale de la Fédération de Russie contre l'Ukraine et de la guerre qui s'y poursuit, nous ne voyons aucune possibilité de jouer contre l'équipe nationale russe dans les matches de barrage pour la qualification au Mondial du Qatar en 2022 quel que soit le nom de l'équipe composée de footballeurs russes et le lieu du match. Face à l'invasion russe en Ukraine, qui a été condamnée presque partout dans le monde, c'est la seule décision que nous puissions prendre. Une performance lors d'un match contre l'équipe nationale russe serait un acte honteux non seulement pour nos joueurs mais pour l'ensemble de la communauté du football, contraire à la solidarité avec la nation ukrainienne. En tant qu'association de football, nous refusons de participer aux matches de barrage dans lesquels l'équipe nationale russe apparaît. Dans le même temps, nous appelons les autorités de la Fifa à réagir immédiatement aux violences brutales que nous observons quotidiennement sur le territoire de l'Ukraine indépendante. Si la politique de la Fifa en matière de droits de l'homme est plus que de simples mots sur un papier, il est maintenant temps de la mettre en pratique en excluant l'Association russe de football des éliminatoires de la Coupe du monde au Qatar en 2022." Dimanche, l'Angleterre a rejoint ce groupe. Dans une intervention peu avant que la Fifa ne publie ses conditions, la Football Association a déclaré qu'elle ne jouerait aucun match international contre la Russie à aucun niveau "dans un avenir proche". "Par solidarité avec l'Ukraine et pour condamner sans réserve les atrocités commises par les dirigeants russes, la FA peut confirmer que nous n'affronterons la Russie dans aucun match international dans un avenir proche. Cela inclut tout match potentiel à n'importe quel niveau de football senior, groupe d'âge ou para." Plus tôt ce week-end, chacun des éventuels adversaires de la Russie en barrage a confirmé qu'il refuserait de jouerr le match. La Pologne et la Suède ont été rejointes dimanche par la République tchèque qui a déclaré que les officiels et le personnel avaient convenu de ne pas jouer. "Il n'est pas possible de jouer contre l'équipe nationale russe dans la situation actuelle, pas même sur un terrain neutre. Nous voulons tous que la guerre se termine le plus tôt possible." La France a également déclaré qu'elle soutenait l'expulsion de la Russie. Noël Le Graët affirme que "Le monde du sport, et notamment du football, ne peut rester neutre. Je ne m'opposerais certainement pas à l'expulsion de la Russie." Pour l'instant, la Fifa n'a pris aucune mesure concernant les prochains barrages de la Coupe du monde, qui doivent avoir lieu le mois prochain, ni la possibilité que la Russie se qualifie pour le tournoi final lui-même. Dans un communiqué la semaine dernière, l'instance dirigeante mondiale a simplement déclaré qu'elle continuait de "surveiller la situation" et que "des mises à jour... seront communiquées en temps voulu". L'UEFA a pris la décision de priver Saint-Pétersbourg de la finale de la Ligue des champions ce Vendredi et a également déplacé tous les matches impliquant des équipes russes sur des terrains neutres. Une seule équipe de club russe, le Spartak Moscou, reste en compétition européenne cette saison, mais Dimanche, son prochain adversaire, le RB Leipzig, a déclaré qu'il faisait pression pour une plus grande action de la part de l'instance dirigeante. "Le RB Leipzig est actuellement en pourparlers intensifs avec l' UEFA sur la marche à suivre pour les matches à élimination directe de la Ligue Europa contre le Spartak Moscou et s'attend à une décision opportune de l'association", a déclaré le club. Traduction alex_j via The Guardian.
  4. Milan Skriniar a été décisif dans ce Pologne - Slovaquie avec une belle demi-volée. Autant pour Robert Lewandowski et Marek Hamsik, ce match a été décidé par Milan Skriniar qui a fait gagné son équipe nationale grâce à une finition qui aurait rendu fier n'importe quel attaquant de classe mondiale. Skriniar vient de réaliser une merveilleuse saison au cœur de notre défense mais atteindre les sommets avec la Slovaquie est une autre affaire; ils ont maintenant un pied en 8e, vu que les meilleurs troisièmes sont qualifiés d'après 20Bet Canada. On ne peut pas en dire autant de la Pologne qui a pris un départ catastrophique. Ils semblaient avoir une éclaircie lorsque Karol Linetty a égalisé après le csc de Wojciech Szczesny juste après la pause et semblait devenir les vainqueurs probables. Un carton rouge inutile pour Grzegorz Krychowiak a cependant tué leur élan, et Skriniar en a profité avec une belle demi-volée. L'avance de la Slovaquie à la mi-temps n'était pas un hasard. Ils avaient été astucieux tout au long de leurs attaques et se montrant assez audacieux pour tenter l'inattendu. Il n'y avait certainement aucune prédiction de ce qui suivrait lorsque Robert Mak, prenant possession près de la ligne de touche gauche, a commencé à zigzaguer dans une zone apparemment inoffensive car loin du but. Mais Bereszynski lui a donné de la place pour se retourner, permettant à Mak de glisser le ballon entre ses jambes et de se frayer un chemin dans la surface de réparation. Maintenant, il tira mais Szczesny tarda à plonger et la balle entra dans le but après avoir touché le poteau et ricoché sur l'épaule du gardien polonais. Mak méritait le crédit car il avait créé le but à partir de rien. La Slovaquie s'était contentée d'attaquer mais avait rarement l'air de s'exposer. La construction polonaise était souvent agréable à regarder mais ils n'ont pas créé une occasion sérieuse. Lewandowski était en grande partie isolé et à ce moment-là, les blessures qui ont exclu Arkadiusz Milik et Krzysztof Piatek, des complices qui auraient pu alléger son fardeau, se font sentir. Linetty, un milieu de terrain central correct, n'avait marqué que deux fois lors des 32 sélections précédentes, mais était sur place pour transformer un tir intelligent sur Martin Dubravka juste après le début de la seconde mi-temps. La conception du but était une leçon de précision, Lewandowski et Klich se combinant chirurgicalement pour disposer l'arrière gauche Maciej Rybus pour une réduction près de la signature. Linetty profitait de ce travail pour s'offrir une reprise peu académique qui allait néanmoins tromper la vigilance de Dubravka, lequel n'allait qu'effleurer le cuir. La Pologne opérait maintenant avec une vitesse et un dynamisme qui les avaient auparavant abandonnés. Krychowiak avait connu une première mi-temps difficile, recevant un avertissement après avoir éliminé Jakub Hromada, mais est réapparu en tant que joueur différent et a dominé le milieu de terrain pendant 15 minutes après l'égalisation de Linetty. Quel éclair idiot ce fut, alors, quand il s'encastra dans Hromada avec un autre contact tardif. Peut-être que l'arbitre Ovidiu Hategan aurait pu considérer qu'il pouvait donner un dernier avertissement verbal, mais il était dans son droit de sortir rouge et la balance a de nouveau basculé. Auparavant dans les cordes, la Slovaquie avait une nouvelle chance de s'exprimer. Lukas Haraslin a vu un tir dévié et ils ont profité du corner résultant. Skriniar contrôlait au-delà du point de penalty et battit Szczesny d'une belle demi-volée donnant les 3 points à la Slovaquie, sa deuxième victoire en Euro.
  5. Qui, pour vous, va se qualifier pour le tour suivant ? Votez et Commentez!
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...