Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'psg'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Tuttosport nous livre une statistique impitoyablement intéressante concernant les performances à domicile et à l'extérieur de l'Inter d'Inzaghi. Atalanta-Inter devrait être l'occasion pour l'équipe d'Inzaghi de se relancer pour les matches à l'extérieur où les Nerazzurri ont perdu face à la Lazio, la Juventus, l'Udinese et le Milan. Voici l'analyse de Tuttosport. "L'Inter d'Inzaghi est un rouleau compresseur chez elle. Depuis qu'Inzaghi a repris les rênes de l'équipe, donc à partir de l'été 2021, l'Inter a joué 26 matchs à domicile en championnat et a enchaîné 20 victoires, 3 nuls et 3 défaites pour une moyenne de 2,42 points par match (67 buts marqués contre 20 encaissés). Seuls le PSG et Manchester City, en Europe, ont fait mieux au cours de cette même période (Août 2021 / Novembre 2022). L'écart avec les équipes italiennes est également très net: Milan a une moyenne de 2,23, Napoli de 2,12, la Juventus et la Fiorentina de 2 (toutes les autres sont à moins de 2 points)." "En revanche, à l'extérieur l'Inter d'Inzaghi a récolté quatre défaites et seulement trois victoires en sept matchs, contre Lecce, Sassuolo et la Fiorentina, pour une moyenne de 1,29 de points par match de seulement. Elle est loin des équipes en tête de ce classement, à savoir PSG à 2,75, Naples à 2,71, Real et Barcelone à 2,57, mais également des autres équipes italiennes, Lazio, Atalanta, Roma, Milan et Juventus, toutes au-dessus de 1,30. En ne prenant en compte que les équipes qui ont participé à la Ligue des champions, seuls quatre ont jusqu'à présent réalisé une pire performance à l'extérieur que de l'Inter, à savoir Séville(1,14), Bayer Leverkusen (1), Leipzig (0,86) et de manière incroyable Liverpool (0,83)." Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. L'Inter a encore du chemin à parcourir avant de conclure un accord avec le défenseur Milan Skriniar sur une prolongation de contrat, mais il y a des raisons d'être optimiste. Selon Matteo Barzaghi, spécialiste du mercato de Sky Sport Italia, les Nerazzurri sont optimistes quant à la possibilité d'assurer l'avenir du joueur de 27 ans avec un nouveau contrat. Les négociations sont désormais bien engagées entre l'Inter et les représentants de Skriniar. Les Nerazzurri ayant fait de la signature d'un nouveau contrat leur priorité. Pour l'instant, il n'y a toujours pas d'accord formel, et d'autres discussions devront avoir lieu. Cependant, selon Barzaghi, le club se sent d'humeur confiante quant à la possibilité de conclure les négociations sur un nouveau contrat qui lui permettrait de repousser les intentions du Paris Saint-Germain de signer le Slovaque. "Si vous écoutez les mots de Beppe Marotta, il y a deux considérations à prendre en compte - il est optimiste et a même fixé une date limite, donc clairement l'Inter est confiant", a-t-il noté. "Deuxièmement, si le club parvient à le faire, ce serait un grand accomplissement compte tenu du fait que le PSG est toujours très intéressé après un été chargé." "Il y a encore du travail à faire", a noté Barzaghi, "mais il y a de l'optimisme". ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  3. Javier Zanetti a parlé de Lionel Messi, révélant des choses, lors d'une chronique sur les champions publiée sur Calcio.com. Sur Léo. "J'ai eu le privilège de jouer avec Léo avec l'équipe nationale quand il a commencé sa carrière. Là, on pouvait voir que c'était un joueur qui se démarquait de tous les autres, il a fait des choses que je n'ai jamais vues faire. Génial, vitesse, super dribble, fort physiquement. On parle de l'un des meilleurs de tous les temps." Sur la comparaison avec Maradona. "Une question à laquelle il est difficile de répondre car les deux ont marqué l'histoire du football. L'un continue de le faire." Que retenez-vous de l'action de Messi lors de la demi-finale Barcelone-Inter 2010. "Je me souviens encore de l'arrêt de Julio Cesar du pied gauche. C'était l'arrêt du match, même pour la victoire en coupe. S'il avait marqué, cela aurait été très compliqué pour nous. Leo est un pur talent, il est l'essence même de football. Samuel et moi avons été avertis et si nous avions reçu un carton jaune, nous aurions raté la finale. Messi jouait dans notre pays et nous avons donc pensé 'au moins une fois, il marquera'. Heureusement, cela ne s'est pas produit, nous l'a arrêté lui et tout Barcelone." Son transfert au PSG. "Personne ne s'y attendait et ce fut un moment émouvant et triste pour les fans de Barcelone. Le nouveau défi est cependant important." Messi a réussi à réaliser son rêve de gagner la Copa America. "Je suis ravi que Messi ait remporté la Copa America, il attendait ce moment depuis très longtemps. En tant que capitaine et leader de l'équipe, il a soulevé le trophée lors d'une finale historique avec le Brésil au Maracanã, il n'aurait pas pu choisi un meilleur moment." Un message aussi pour ceux qui le critiquent. "Je n'ai jamais compris ceux qui le critiquent. Vous n'avez pas à le juger s'il gagne ou s'il perd : il est l'essence du football et sera toujours comme ça. Sa personnalité ? C'est un gars très calme, qui aime être avec la famille et les amis. Il est amusant. C'est un leader qui a grandi avec le temps et qui fait maintenant ressortir sa personnalité." Traduction lex_j via FCInter1908.
  4. L' impasse est totale entre l'Inter et Milan Skriniar concernant son renouvellement du contrat qui expire en Juin prochain. Les mots de la Gazzetta dello Sport. Contrairement à ce qui avait filtré ces dernières semaines, l'arrêt du championnat ne sera pas le bon moment pour commencer les échanges. Et il est à croire que la discussion ne sera pas ouverte de sitôt, certainement pas avant le double match en Ligue des champions contre Barcelone. Pas une bonne nouvelle pour le milieu Nerazzurri, surtout si on l'ajoute à la volonté jamais cachée du PSG pour acheter le défenseur central après leur échec au mercato d'été. "Personne à l'Inter aujourd'hui ne peut garantir que le Slovaque sera encore un joueur des Nerazzurri en Janvier. L'optimisme n'est pas de mise, les négociations montent et il faudra un engagement non négligeable pour prolonger l'accord au-delà de 2023. Le danger de perdre le joueur en Janvier, en somme, se profile car le PSG se représentera début 2023 avec une offre, divisée par deux par rapport à cet été : 30 M€. Cela mettra Steven Zhang devant un carrefour. En parlant de défenseur qui peut dire adieu pour zéro euro, Stefan de Vrij ne doit pas être oublié. Actuellement dépassé par Francesco Acerbi dans la hiérarchie d'Inzaghi, il est fort probable que certains clubs reviennent tâter le terrain en Janvier. Ces deux situations d'incertitude profonde n'aident pas l'équipe, mais le club sera très clair avec le vestiaire : pas d'alibi." Traduction alex_j via FCInterNews.
  5. Le renouvellement du contrat de Milan Skriniar est la priorité absolue à l'Inter dans les semaines à venir. Voici le plan des Nerazzurri selon la Gazzetta dello Sport. Le renouvellement du contrat de Milan Skriniar est la priorité absolue de l'Inter dans les semaines à venir. Après la fin du mercato estival qui a vu le défenseur au centre de l'attention du Paris Saint-Germain. Le club a bien l'intention de prolonger le slovaque qui est parmi les piliers de l'équipe à la disposition de Simone Inzaghi. Pour ce faire, l'Inter est prête à presque tout faire avec une intention claire : éviter de perdre le joueur avec un transfert à zéro euros. Le spectre du PSG, en effet, nous hante derrière la porte, et Janvier (quand Skriniar pourrait signer avec d'autres clubs sur un transfert gratuit en vue de la prochaine saison) n'est pas si loin. C'est pourquoi, sinon immédiatement, lors de la prochaine trêve internationale, la première rencontre entre les parties est attendue par retour de courrier, au cours de laquelle l'Inter comprendra les véritables intentions du défenseur. Rappelons qu'à l'été il avait été très flatté par la proposition française de 7,7 M€ par saison plus des bonus pour atteindre 9 M€. Si Skriniar confirme son intention de rester à l'Inter, un accord sera trouvé. Cependant, le parcours n'est pas aussi évident et sans obstacles qu'il n'y paraît à première vue. C'est pourquoi les Nerazzurri ont étudié deux plans : le principal, comme on le sait, prévoit la prolongation du contrat de Skriniar jusqu'en 2027 avec un salaire de 6,5 M€ net par saison. la deuxième solution est à l'étude qui prévoit un contrat plus court et l'insertion d'une clause libératoire égale à la valeur du marché. Le précédent Brozovic est riche d'enseignement : l'Inter a tout de suite compris que la volonté du Croate était de rester à Milan. Si Skriniar devait avoir la même approche, un accord serait trouvé. Mais si ce n'est pas le cas, un autre type de solution est à l'étude. Le plan B prévoit une solution de transition, c'est-à-dire un renouvellement d'une durée plus courte, un ou au plus deux ans de plus que le contrat, reportant de facto le problème à l'été prochain, en évitant ainsi la perspective de perdre le joueur à un transfert zéro. Il n'est pas exclu, bien que les dirigeants des Nerazzurri ne soient pas entièrement convaincus, qu'une clause libératoire soit également être incluse dans l'accord, d'une valeur égale à celle de la marché et non sous-estimée. Traduction alex_j via FCInter1908.
  6. FCInter1908 donne les dernières nouvelles concernant le renouvellement du contrat de Milan Skriniar. Il faut faire vite pour tenter de contenir la menace parisienne. Le dribble n'est certainement pas son geste favori, il sera donc difficile d'esquiver longtemps les questions des journalistes et la pression des fans concernant son avenir. Milan Skriniar sait très bien que le thème sera récurrent et, au fil des semaines, on ne parlera presque plus que de ça chez les Nerazzurri, du moins jusqu'à ce que cette énigme soit résolue. Le Slovaque restera-t-il à l'Inter ? Difficile de faire des pronostics car le scénario a forcément changé par rapport à il y a quelques mois et il faut en tenir compte. Inutile de prétendre que ce n'est pas le cas ou de nier cela. La flatterie du Paris Saint-Germain est parvenue jusqu'à l'oreille du défenseur des Nerazzurri qui aura sans doute déjà eu l'occasion de réfléchir à un choix qui aurait pu, cet été, donner un nouvel élan à sa carrière. Pour les ambitions mais aussi sur le plan économique. Et si en ce moment il n'est pas possible d'écarter ce problème comme ces fameuses nombreuses rumeurs de mercato qui se sont évaporées, c'est précisément parce qu'il est certain que les parisiens reviendront frapper à la porte avec plus d'insistance en janvier. Inutile de dire que pour l'Inter, ce sera encore plus fatiguant et difficile de fermer la porte. A ce moment-là, seule la volonté du joueur peut faire la différence. L'Inter, de son côté, sait très bien qu'elle ne peut rivaliser avec les moyens financiers des Parisiens. Par conséquent, il ne reste plus qu'à jouer à l'avance. Marotta et Ausilio ont déjà organisé une rencontre avec Skriniar et son entourage après son retour de la pause internationale. Puisqu'il n'y a pas de temps à perdre, les Nerazzurri vont immédiatement mettre sur la table ce qu'ils jugent la meilleure offre possible : un renouvellement de contrat à 6,5 M€. Ils ne pourront pas faire plus et Skriniar aura alors quelques semaines à sa disposition avant de lever ses réserves. Le délai fixé par l'Inter servira aux dirigeants des Nerazzurri pour avoir une marge de sécurité pour trouver un remplaçant d'ici janvier si le renouvellement n'aboutit pas. Cela donnera une ouverture pour la vente lors du mercato d'hiver. Resterait alors à savoir le montant que le PSG serait prêt à mettre à quelques mois de l'échéance. Mais l'Inter espère ne pas en arriver là. Ceci dit, pour éviter les écueils il faudra aller vite : le compte à rebours a déjà commencé. Comme rappelé par Tuttosport, Skriniar a été considéré par le club comme un pion sacrifiable, à contrecœur il est vrai, sur l'autel du sacro-saint budget, étant donné que le Suning avait et a demandé à sa direction de boucler le marché à l'équilibre pour l’année 2022-2023 avec au moins 60 M€ d'actifs. Marotta, Ausilio et Baccin ont réussi à convaincre les propriétaires de reporter cet objectif au 30 juin, mais ils ont clôturé la session d'été à environ 30 M€ et devront trouver une solution d'ici la fin de la saison sportive. Pour comprendre le pourquoi de la menace parisienne concernant le défenseur central slovaque, il faut revenir à la blessure de Presnel Kimpembe ce samedi contre Brest. Comme écrit dans l’Equipe, c'est peut-être un moment important de la saison parisienne qui s'est joué à la 90e minute de PSG-Brest (1-0), samedi. Depuis dimanche, le staff parisien sait que l'absence pour une lésion aux ischios de Presnel Kimpembe va peser lourd sur la suite de la phase aller. Le communiqué médical publié mardi précise une absence d'environ six semaines. Même si les délais sont régulièrement raccourcis, il pourrait donc manquer neuf matches de compétitions et ne réapparaître que quatre rencontres avant la Coupe du monde. Dans un secteur quantitativement faible, cette absence prolongée pourrait avoir des conséquences importantes. Christophe Galtier va devoir se montrer habile. Si le passage à deux centraux n'est pas tabou, il n'est pas privilégié pour l'instant. L'animation à 3 centraux a été travaillée depuis plusieurs semaines. Repasser à quatre demanderait de nouveaux ajustements et ne permettrait pas aux Parisiens de progresser dans l'animation dans laquelle ils veulent s'inscrire. Dans les dernières heures du mercato, alors que la piste Milan Skriniar s'éteignait peu à peu, Luis Campos a surveillé d'autres profils que celui du slovaque. Mais le conseiller foot a vite tranché : dans son esprit, c'était le Slovaque sinon rien. Depuis, des joueurs libres ont été proposés mais sans succès. Malgré la blessure de Kimpembe, le PSG ne recrutera pas de défenseur d'ici janvier. Campos souhaite pousser jusqu'au mercato hivernal en attendant de pouvoir relancer la piste prioritaire menant au défenseur de l'Inter Milan. Nous sommes prévenus. Traduction alex_j via FCInter1908 et source l’Equipe.
  7. L'Inter est prête à proposer à Milan Skriniar un nouveau contrat de 7 M€ nets par saison pour le convaincre de prolonger avec le club. Mais est-ce suffisant pour maintenir le PSG à l'écart ? Selon le diffuseur SportMediaset, les Nerazzurri feront du joueur de 27 ans le joueur le mieux payé de l'équipe en dehors de Romelu Lukaku, et ceci pour le garder et renouveler son contrat qui expire fin Juin 2023. Skriniar est resté au club malgré les assauts du Paris Saint-Germain pendant l'été. Prolonger son contrat afin qu'il n'y ait pas de risque de perdre le Slovaque lors d'un transfert gratuit l'été prochain est la priorité absolue des Nerazzurri. Etant donné que les Parisiens étaient prêts à proposer au Slovaque une augmentation de salaire très conséquente pour les rejoindre durant le mercato estival, l'Inter sait qu'ils devront lui faire une offre conséquente, et 7 M€ nets par saison est le montant qu'ils devront atteindre. Ce montant semble cohérent par rapport aux articles publiés dans la presse dite spécialisée. En effet, le Corriere dello Sport écrit que Milan Skriniar n'a pas voulu parler de la négociation entre le PSG et l'Inter et du renouvellement du contrat que le club va bientôt lui proposer. Alors en conférence de presse, Milan Skriniar a répondu en dribblant habilement les questions des journalistes sur son choix, surtout s'il n'avait pas l'intention de jurer l'amour éternel au maillot des Nerazzurri. Mais ce faisant, il a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux et les fans ont émis les scénarii les plus sombres. Pendant la pause internationale ou en Octobre, une rencontre importante est prévue entre Marotta, Ausilio et l'agent du Slovaque, Sistici. Ce sera peut-être le moment où les choses s'éclairciront. Avant la parade nuptiale du PSG, l'Inter a été convaincue de renouveler son accord expirant le 30 Juin 2023 en offrant 5,5 M€ net plus bonus par saison. Désormais, la direction a compris qu'une telle proposition ne suffisait plus et ils envisagent de proposer une somme similaire à celle de Martinez (6,2 M€) et Brozovic (6,5 M€) gagnent en fixe. Cependant, ils ne sont pas sûrs que ce soit suffisant car le PSG a mis gros sur la table. En effet, Tuttosport rappelle que le PSG lui avait promis un salaire de 9 M€, donc largement supérieur aux 3,8 M€ actuels mais aussi aux 4,5 Me plus primes auxquelles le club pensait en Mai pour le futur renouvellement. Maintenant, la base a augmenté, un salaire de 6 M€ plus primes est évalué, ou le montant accordé à Brozovic et Lautaro. Skriniar dans la presse conférence a semblé froid sur ce sujet. Sûrement que notre défenseur central n'a pas aimé passer l'été avec la valise près de la porte et être considéré par le club comme sacrifiable ne lui fut pas agréable, il a été et est toujours dévoué à notre cause. Traduction alex_j via Sempreinter et FCInter1908.
  8. Alors que Milan Skriniar reste chez nous après moultes rumeurs de départ au PSG, Foot sur 7 nous livre une petite analyse sur le plan machiavélique que préparerait Luis Campos. L'avenir de Milan Skriniar aurait pu déjà se jouer au PSG à la fin du mercato estival. Le club de la capitale et son directeur sportif Luis Campos ont tenté sans succès de convaincre l'Inter Milan pour un transfert direct. Beppe Marotta a dit non aux offres parfois mirifiques du club de Nasser Al-Khelaïfi et s'en invente sans soupçonner le plan en préparation au Paris SG. En effet, le dirigeant italien a affirmé dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport qu'il avait renvoyé à sa copie le PSG "Notre bilan du mercato foot est assurément positif, mais le travail le plus important a été de garder la main sur nos joueurs clés. Nous étions catégoriques à propos de Milan Skriniar. Il était invendable malgré les offres du PSG ". Pour les dirigeants de l'équipe italienne, le fait d'avoir retenu Milan Skriniar lors de la dernière période des tractations est un signe de victoire. Seulement, le joueur n'a plus que quelques mois de contrat à honorer avec nous. Tant qu'il n'a pas prolongé son bail, difficile de donner raison à Beppe Marotta sur la célébration de ce qu'il considère comme une victoire sur le Paris Saint-Germain. En réalité, le défenseur central de 27 ans pisté par Luis Campos demeure dans les plans mercato PSG. Au prochain marché des transferts, Christophe Galtier devrait lancer une nouvelle tentative. Et sur ce coup-là, l'Inter Milan aura forcément gros à perdre puisque le chèque qui pourrait lui être signé pour les 6 mois de contrat restants de Skriniar ne sera plus de la même importance. Ces dernières années, le PSG s'est fait une réputation de terreur des clubs de haut niveau en matière de négociations. Le club parisien arrive presque toujours à ses fins et le second round avec les Nerazzurri en janvier pourrait le confirmer. Estimé à 65 M€, Skriniar ne vaudra que la moitié lors du prochain marché des transferts. À ce moment-là, l'Inter sera dans l'obligation de vendre au risque de le perdre gratuitement à la fin de la saison. Enfin, Skriniar devrait recevoir une offre directe de la direction parisienne. Le Paris SG n'avait pas le droit de parler directement avec lui sans l'accord de son club. Les choses seront différentes au mercato hivernal puisque la durée qu'il restera de son engagement autorise d'autres clubs à lui parler. Beppe Marotta pourrait à ce moment-là réaliser qu'il a fait perdre beaucoup d'argent à son équipe sur ce joueur à qui Luis Campos a songé et qui est toujours dans ses plans. Avec des joueurs comme Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé dans son équipe, le Paris SG n'a pas de mal à convaincre ses cibles de rejoindre le Parc des princes. Avec Seko Fofana du RC Lens, le Slovaque devrait bel et bien recevoir les nouvelles de l'équipe de la capitale française. Conclusion: Beppe Marotta n'y connait rien Source foot sur 7: https://www.foot-sur7.fr/476123-mercato-psg-campos-inter-milan
  9. L'Inter devrait entamer des discussions avec les défenseurs Milan Skriniar et Stefan de Vrij concernant les prolongations de contrat pendant et après la prochaine pause internationale. Selon un article paru aujourd'hui dans le Corriere dello Sport, les Nerazzurri ont fixé un calendrier pour commencer à négocier de nouveaux accords pour la paire de défenseurs, dont les contrats actuels expirent fin juin 2023. Skriniar et de Vrij ont tous deux entamé la saison sans avoir quitté l'Inter pendant le mercato estival, bien qu'ils aient été liés à de potentiels départs. Désormais, le club cherchera à prolonger les accords des deux joueurs pour éviter de les perdre à cause de transferts gratuits à la fin de la saison. En conséquence, les Nerazzurri ne voudront pas que la situation de l'un ou l'autre traîne trop longtemps. N'oublions pas la menace fantôme du PSG concernant Skriniar. Ils prévoient d'entamer les discussions avec les deux joueurs et leurs représentants pendant la pause internationale qui aura lieu ce mois-ci. En résumé: on planifie pour commencer à débuter les négociations Traduction alex_j via Sempreinter.
  10. Le mercato est enfin terminé, Dario Canovi, spécialiste du mercato chez Tuttomercatoweb, nous donne son avis. Sur le mercato estival. "C'était un mercato animé mais avec peu d'argent." Les transferts les plus intéressants ? "Dybala à Roma, ainsi que Lukaku à l'Inter." De qui attendiez-vous plus ? "Vérone et Spezia. Ils ont fait des transferts importants et je ne pense pas que les partants aient été remplacés correctement." En novembre, il y a la Coupe du monde… "En Italie, on parlera surtout du mercato. Mais aussi en Coupe du monde, qui même sans les Azzurri, reste une compétition importante." Le championnat aura cependant des rythmes différents. "Ce sera un championnat de type argentin (en deux sessions, ouverture et fermeture, ndlr). J'augure que la session des transferts démarre en décembre, il faudrait une bonne réflexion? de la Fifa." Skriniar aurait pu aller au PSG… "C'est reporté. Ils le feront en Janvier 2023. Quand l'Inter pourra le remplacer." Curieux de voir Fabregas à Côme ? "C'était plus une opération de marketing et d'investissement. À Côme, beaucoup d'argent a été investi." Traduction alex_j et Antony Gilles via FCInter1908.
  11. Comme nous le savons tous, Milan Skriniar reste à l’Inter malgré la pression haute exercée par le PSG. Alors que le transfert était bouclé selon la presse française, voici quelques infos intéressants sur sa non-venue. Le jour de la fermeture du mercato, l’Equipe écrivait "Échec de la piste Skriniar, frustration du duo Campos-Galtier, départs en rafale : le dernier jour du mercato parisien a été plutôt terne, mais riche en enseignements..." Effectivement, il y a de quoi être frustré, surtout quand on est persuadé de la venue d’un joueur. Ereinté avec les traits tirés par deux mois de mercato intenses, Luis Campos rêve encore de Milan Skriniar. Dans son esprit qui rêvait d'un mercato plus clinquant avec des moyens plus importants, Skriniar apparaissait comme la pièce manquante de son animation défensive. Le téléphone de Christophe Galtier chauffe. Lui aussi, comme il l'avait indiqué la veille en conférence de presse "On a besoin d'un défenseur". Il espère une arrivée du géant slovaque. Cependant, devant l’entêtement interiste, l’épicentre s’est déplace à Doha là où Nasser al-Khelaïfi se trouve. C’est lui qui prend personnellement en main l'avenir du Milanais, enfin, il le croit. D’après Le Parisien, NAK aurait voulu prendre son jet pour Milan afin de discuter en tête à tête avec Steven Zhang. Hé oui car en coulisses, ça ferraille très dur : pour Beppe Marotta et Piero Ausilio restent sur leurs positions et repoussent les offres parisiennes. Mais pour le PSG et surtout NAK, l'Inter ferma la porte et définitivement. Un vrai Catenaccio dont Hélénio Herrera aurait rêvé ! Le patron parisien avait laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son offre et patienterait jusqu'au 1er janvier 2023 pour avoir Skriniar sans verser la moindre indemnité puisqu'il serait libre six mois plus tard. Un affront pour Zhang et il voulait 80 M€, une grosse somme pour un défenseur central. Antero Henrique est, à cette heure, loin de ces questions-là car il dégraisse l’effectif parisien. Mais, il commence à s’inquiéter car le dossier patine, patine et patine. Et Campos s'inquiète auprès de ses proches d'un dossier Skriniar qui, plus que jamais, patine, craignant qu'aucune de ses pistes majeures n'aboutisse. A la fin, l’univers parisien va tomber de haut. Un peu avant 18 h 30, les dirigeants parisiens actent, trois mois après avoir ouvert le dossier qui était, rappelons-le quasiment fait, la fin de la piste Skriniar. Trois offres, dont la dernière à 50 M€ + 10 de bonus, pour racheter la dernière année de contrat du Slovaque, et la prise en main d'Al-Khelaïfi n'auront pas suffi. Zhang n'a pas craqué. Chez le duo Campos-Galtier, l'heure est à l'amertume. Si les options d'achat sont levées sur la vingtaine de départs actée, ce sont plus de 180 M€ qui tomberont dans les caisses parisiennes. Le Portugais va se coucher, l'esprit léger. La fin d'une journée parisienne à part laissera des traces voire des cicatrices. En effet, voici ce que Campos reproche à Henrique après le mercato du PSG. Comme rappelé par l’Equipe, c'est une cohabitation qui devait permettre au Paris Saint-Germain d'être plus efficace. Luis Campos et Christophe Galtier devaient dicter la politique sportive du club, sous la supervision de NAK. Antero Henrique devait appliquer ces décisions. Mais très vite, au coeur de l'été, des tensions sont apparues. Reste désormais des interrogations sur la suite. Luis Campos et Christophe Galtier ne sont pas pleinement satisfaits du mercato parisien, et de la manière dont il a été mené. Les reproches visent Antero Henrique qui n’aurait pas tenu ses engagements sur les ventes. Plusieurs sources proches du club assurent qu'Antero Henrique avait édicté une règle simple au début du marché : "on vend d'abord des joueurs pour ensuite procéder aux achats grâce à l'argent généré". Règle motivée par la nécessité de respecter le fair-play financier et avec un objectif clair : 150 M€ de ventes cumulées. La direction sportive se retrouve déçue des résultats (49 M€ d'indemnités de transferts ont été obtenus). De l'autre côté, on assure que ces 150 M€ correspondent à une liste de ventes établie en début de mercato, avec des prix espérés et donc, pas forcément finaux. Paris n'aura tout de même pas pu profiter de cet argent dès cette fenêtre de mercato. Preuve est que la direction sportive espérait avoir des recrues rapidement, le club avait fait une demande de visa au Japon pour... Milan Skriniar, parce qu'on assurait en interne que l'argent allait rentrer et donc offrir la surface financière pour le faire ; ceci a était publié dans l’Equipe le 12 Juillet 2022. Du côté d'Antero Henrique, on rétorque qu'il y a une réalité de marché. Sur ce point, Henrique a raison. Mais comment expliqué le nombre incroyable d’articles sur la venue de Milan Skriniar au PSG. En effet, une simple recherche sur Google nous sort un nombre pléthorique d’articles du style "Martin Skriniar au PSG, c’est fait". Nous pouvons encore trouver sur le net: "Transferts L1 : Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto visés par le PSG", avec comme intro: "Le PSG a prévu une enveloppe de 80 millions d'euros pour recruter cet été. Dans le viseur de Luis Campos figurent Martin Skriniar, Sven Botman et Malo Gusto." https://www.lequipe.fr/Football/Article/Transferts-l1-psg/1337369 Alors la question à 1 M€ et après le coup raté en été, doit-on s’attendre à un retour à la charge du PSG lors du mercato hivernal ? Cela ne fait aucun doute que Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi continueront à chercher une brèche dans la muraille de l’Inter, mais cela pourrait bien se révéler plus compliqué que prévu. Selon Il Corriere dello Sport, les Nerazzurri auraient d’ores et déjà commencé à poser les bases de futures négociations avec Milan Skriniar et son entourage, afin de prolonger son contrat… et c’est un facteur très important !!! En effet, puisque si les Nerazzurri demandaient 70M€ cet été, notre position sera encore plus forte en cas de nouveau contrat et le montant réclamé sera donc beaucoup plus important. Du côté de Milan Skriniar on ne semble d’ailleurs pas forcément regretter ce départ raté au PSG, ni d’ailleurs avoir véritablement envie de quitter l’Inter pour le moment. Et toc ! Et Galtier dans tout ça ? S'exprimant lors de sa conférence de presse avant le prochain match en Ligue 1 du PSG, Christophe Galtier a refusé de se laisser entraîner dans de nombreux détails lorsqu'il a été interrogé sur la non venue de Martin. "Le plus important est que ce mercato soit terminé. On fera avec l'effectif que j'ai à ma disposition, qui est de qualité. Puisqu'on en parle, je ne veux pas changer le système, une des qualités qu'un entraîneur doit avoir, c'est l'adaptation. Il est préférable de commencer par l'organisation sur laquelle nous travaillons depuis deux mois, mais il faudra peut-être s'adapter car il manquera un joueur." "Vous savez, pour un entraîneur, la fenêtre de janvier est loin, en ce sens j'ai une confiance totale en Luis Campos qui joue à l'avance. Je dois rester concentré sur les nombreux matchs." On sent une petite pointe d'amertume. Tout ceci résulte d'une stratégie hasardeuse que nous avons déjà expliquée sur Internazionale.fr Les parisiens pensaient que le dossier Skriniar était facile car il serait libre dans 6 mois. La preuve est qu'ils n'ont pas vraiment chercher un autre défenseur central. Skriniar est-il l'unique DC dans le monde? Non! ®alex_j. - Internazionale.fr via l'Equipe, Le Parisien et FCInter1908.
  12. L'Inter a été condamnée à une amende de 4 M€ par l'UEFA pour violation des règles du fair-play financier. Mais elle pourrait être condamnée à une amende supplémentaire de 26 M€ s'elle enfreint à nouveau les règles. La nouvelle a été rendue publique par l' UEFA dans un communiqué officiel qui donne tous les clubs qui ont été reconnus coupables d'avoir enfreint les règles de la FFP et les montants auxquels ils ont été condamnés. Il a été constaté que le Milan AC, l'AS Monaco, l'AS Roma, le Beşiktaş JK, l'Inter, la Juventus, l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain ne respectaient pas les exigences. L'Inter a accepté de payer une amende de 4 M€ et a choisi d'utiliser un accord de règlement de quatre ans pour la période de transition plutôt que trois ans; l'AS Roma a choisi la même voie. Le paiement inconditionnel de l'AS Roma est légèrement supérieur, 5 M€. Pour la Juventus, c'est 3 M€ et pour le Milan, c'est 2,5 M€. Le club le plus lourdement condamné est le Paris Saint Germain, 10 M€. Traduction alex_j via Sempreinter.
  13. Après son commentaire caustique dans lequel il critiquait durement le travail du Suning, Enrico Mentana, directeur de LA7 a corrigé le tir avec ses nouvelles déclarations sur son profil Facebook. "Un gros soupir de soulagement du fond du cœur en tant que fan : l'Inter a résisté à l'assaut du millionnaire Le PSG, et le joyau défensif Skriniar a été retenu! A ce stade, le mercato s'est fermé. Il faut dire merci aux dirigeants. En effet, on connais la masse de pression qu'ils ont eu, et comment les problèmes économiques ont empêché ou ralenti des coups préparés depuis un certain temps." "L'Inter cette année à mon avis est plus forte sur le papier que celle de la saison dernière. Celle qui a remporté la deuxième place, la Coupe d'Italie et la Super Coupe. Si nous avions dû vendre Bastoni ou Skriniar pour joindre les deux bouts, comme cela s'est produit il y a un an avec Hakimi, nous aurions été en colère, et énormément. Mais pour cette raison même, au contraire, aujourd'hui il faut être heureux. On l'aurait fait tout le temps mais c'est alors plus facile, chers riches du PSG, les pétro-euros ne suffisent pas toujours." Traduction alex_j via Sempreinter.
  14. Fabrizio Romano confirme que Milan Skriniar reste. Francesco Acerbi ferme le marché de l'Inter. Pas d'entrée et surtout pas de sortie dans ces dernières heures du mercato. Malgré les assauts du PSG, Milan Skriniar reste chez nous comme le confirme Fabrizio Romano : "L'Inter insiste sur le fait que désormais leur marché peut être considéré comme clôt. Pas d'entrée, pas de sortie. Milan Skriniar attendu pour rester, comme le club l'a toujours dit, incluant hier." Note: ceci est confirmé par l'Equipe via l'Equipe de Greg où les "journalistes" ragent. En effet, à la fin, même en France, ils ont dû hisser le drapeau blanc! Malgré les derniers assauts menés personnellement par Nasser Al-Khelaifi, Milan Skriniar restera à l'Inter. Loïc Tanzi, journaliste de L'Equipe, a assuré que Milan Skriniar resterait à l'Inter. L'affaire est close et le Slovaque, priorité du PSG depuis le début du mercato, ne signera pas avec le club parisien ce soir. Traduction alex_j via FCInter 1908.
  15. Selon Tuttosport, via FCInter1908, l'Inter ferme la porte pour le transfert de Skriniar, Zhang dit non aux 65 M€ du PSG. Mais selon l'Equipe, Nasser Al-Khelaïfi insiste toujours. Récit de ce feuilleton à H-11 de la fermeture. Steven Zhang dit non. Cette fois, c'est un refus qui fait sourire les supporters de l'Inter. Selon Tuttosport, notre président a rejeté la nouvelle offre présentée ce mardi par le PSG pour le transfert de Milan Skriniar, 65 M€ sur la table (en fait 50 M€ +10 de bonus pour racheter la dernière année de contrat de Milan Skriniar). Mais Zhang "l'a rejetée au nom de la promesse faite à Simone Inzaghi et aux responsables de la zone technique." A Paris, pourtant, ils ne semblent pas avoir baissé les bras. Donc, à moins d'un revirement orchestré par les étages supérieurs du Suning à Nanjing et du Qatar, Skriniar restera à Milan. En effet, face aux refus répétés de la direction sportive interiste, Nasser al-Khelaïfi discute désormais en direct avec Steven Zhang. Le patron parisien avait, dans un premier temps, laissé entendre qu'il n'augmenterait pas son offre et patienterait jusqu'au 1er janvier 2023 pour avoir Skriniar sans verser la moindre indemnité puisqu'il serait libre six mois plus tard. Ceci avait vexé Steven. Une nouvelle offre pourrait tomber en milieu de journée. C'est désormais entre les deux boss que la négociation se joue sachant que Zhang veut 80 M€. Rien que ça... Ceci dit, le PSG semble avoir choisi une stratégie peu efficace car il s'est concentré sur le fait que le contrat expire en 2023. Il n'a donc pas fait d'offre au prix demandé par l'Inter tout au long de l'été. Le PSG a probablement supposé que l'Inter accepterait un accord de leur part pour éviter de perdre gratuitement le slovaque l'été prochain. Mais, ce qu'ils n'ont pas pris en compte, c'est le fait que le joueur est extrêmement bien installé à l'Inter et qu'il est prêt à signer un nouveau contrat tant qu'il répond à ses nouvelles exigences. Traduction via FCInter1908 et source l'Equipe alex_j.
  16. L'Inter n'écoutera aucune offre du PSG pour Milan Skriniar au cours des deux derniers jours du marché des transferts et s'efforcera plutôt de prolonger le contrat du Slovaque. Ceci selon l'expert du marché des transferts de Sky Sport Italia, Gianluca Di Marzio, qui rapporte sur sa page web que les Nerazzurri n'ont absolument aucune intention de vendre le joueur de 27 ans avant demain soir. Le PSG considère toujours Skriniar comme une cible, Nasser Al-Khelaifi intervenant personnellement dans les négociations. Cependant, selon Di Marzio, les Nerazzurri n'ont pas bougé d'un iota, à savoir qu'ils n'ont absolument aucune intention de vendre Skriniar, quelle que soit l'offre des qataris (jaunes?). Il rapporte sur sa page web : "L'Inter ne s'ouvre pas, sa position reste rigide : Milan Skriniar ne quittera pas l'Inter dans les dernières heures du mercato. Les Nerazzurri ont précisé leur position en réponse à certaines rumeurs qui ont circulé aujourd'hui. Le Slovaque restera à Milan (bravo le jeu de mots, ndlr) et ne sera pas vendu par les Nerazzurri, qui se mettront plutôt au travail pour essayer de prolonger son contrat." Traduction alex_j via Sempreinter.
  17. Alors que Christophe Galtier réclame le renfort d’un autre défenseur central, le Paris SG pourrait terminer son été avec un dernier gros coup selon Téléfoot repris par foot-sur7. Malgré la récente déclaration de Beppe Marotta, assurant que Milan Skriniar va finalement rester et recevoir prochainement une proposition pour prolonger son contrat qui expire à l’issue de la saison en cours, le PSG n’aurait pas renoncé à l’idée de recruter coûte que coûte notre défenseur central durant cette dernière ligne droite du mercato estival. Ce dimanche, Téléfoot assure que les dirigeants parisiens espèrent toujours recruter le défenseur intégriste de 27 ans. Skriniar pourrait ainsi débarquer à la Factory dans les derniers moments du mercato estival. Même si l’affaire est loin d’être une partie de plaisir pour Nasser Al-Khelaïfi et les siens. Après avoir échoué à convaincre l’Inter Milan durant plus de deux mois, le PSG voudrait tenter une dernière offensive pour Milan Skriniar dans les derniers instants du mercato. Toutefois, selon les informations de Téléfoot, le PSG devra signer un gros chèque pour espérer faire changer d’avis l'Inter puisque les Nerazzurri continuent de réclamer 80 M€ pour laisser partir leur défenseur. Déjà d’accord avec le PSG sur les termes d’un contrat de quatre à cinq ans avec un salaire de 9 M€ par saison, Skriniar attend une entente entre les deux clubs, mais ne forcera pas son départ de l’Inter. Reste donc à savoir si Luis Campos et les décideurs parisiens parviendront à convaincre la formation italienne de laisser filer le capitaine de la sélection de la Slovaquie. Source Téléfoot reprise par foot-sur7 Sur parisfans, voici ce qu'on peut lire: Le Paris Saint-Germain n’a pas lâché l’affaire pour Milan Skriniar, défenseur de 27 ans de l’Inter Milan. C’est en tout cas ce qu’annonce Téléfoot, ce dimanche matin. Le club parisien croit encore en un dénouement positif, mais le club italien réclamerait toujours 80 M€. Il se murmure donc encore que la piste Skriniar n’est pas totalement éteinte à en croire l’émission Téléfoot. Pourtant, le club italien a été assez clair, ces derniers jours. On est évidemment prudent avec ce dossier qui n’a peut-être pas fini de faire suer les supporters. On sait que le mercato se joue beaucoup dans les ultimes heures. Chacun revoit ses positions et tente d’obtenir le meilleur deal possible. Dans le cas de Skriniar, l’Inter Milan, ne semble plus vendeuse. Sauf certainement, si le PSG donne la somme désirée. Affaire à suivre. Alex_j
  18. La Gazzetta dello Sport confirme que le Paris Saint-Germain est revenu à la charge pour Milan Skriniar avec un chèque de 60 M€, hors bonus, plus un joueur pour recruter notre défenseur central. La Gazzetta ne précise pas l'identité du joueur impliqué dans ce deal, mais les Nerazzurri sont restés sur leurs positions et ont sèchement refusé la proposition de Luis Campos. Toujours selon la même source, nos dirigeants seraient même déjà en négociations avec l’international slovaque pour une prolongation de son contrat qui expire le 30 juin prochain. Les pourparlers ont déjà commencé entre son entourage et l'Inter et le sentiment est qu'il signera un nouveau contrat qui le maintiendra au club jusqu'en 2027. Entre les réticences du PSG à augmenter ses offres, la gourmandise supposée de notre direction, et la volonté non clairement identifiée du principal concerné, les négociations sont logiquement compliquées. Nasser Al-Khelaïfi a été interrogé sur ce dossier. Notons que fin Juin 2022, moultes pseudo-sources disaient que c'était fait entre Skriniar et le PSG. Le PSG veut maintenant essayer de convaincre Skriniar de signer un accord avec eux pour se joindre à un transfert gratuit l'été prochain. Rappelons que NAK a menacé notre président de l'Inter de le faire et comme l'a rapporté Il Messaggero aujourd'hui, NAK est furax contre nous. Présent à Istanbul pour le tirage au sort des phases de poules de la Ligue des Champions, NAK s’est confié à La Chaîne L’Équipe sur une possible arrivée de Skriniar chez eux. Sans surprise, NAK a préféré botter en touche, donnant rendez-vous à la presse s’il parvenait à conclure ce transfert. "Skriniar peut-il rejoindre le PSG ? Si on arrive à signer un joueur, on vous le dira dans les médias, rassurez-vous !" Bref, on a l'impression que ça va durer encore une semaine... Traduction alex_j via Sempreinter.
  19. Comme nous le savons, Steven Zhang a mis son véto pour la vente de Milan Skriniar qui reste très discret et professionnel sur son dossier. Hier, le journal l'Equipe en rajoute une couche en donnant quelques détails intéressants sur ce mélodrame estival. Le PSG n'a pas non plus renoncé à recruter Milan Skriniar avant le 2 septembre mais, là encore, rien n'est facile. Jusqu'à présent, deux offres ont été formulées : une première de 50 M€ plus un joueur, une deuxième de 55 M€ plus un joueur. Toutes refusées. Face à cet entêtement des dirigeants interistes, Nasser al-Khelaïfi est monté au créneau, espérant débloquer la situation. Agacé, le président du PSG a annoncé à l'Inter que le défenseur international slovaque (27 ans) finirait par venir libre à Paris puisqu'il est en fin de contrat dans un an. La direction interiste a pris cette remarque comme une forme de menace et clos les négociations. Steven Zhang, aurait annoncé que Skriniar ne partirait plus et il s'est mis en tête de réussir à prolonger son contrat. Le PSG n'a cependant pas renoncé à cette piste prioritaire : une nouvelle offre, de 60 M€ plus un joueur, pourrait tomber dans les prochains jours. Mais elle a peu de chances d'être acceptée, selon un proche du dossier. Source l'Equipe. De manière intéressante, 10Sport qualifie le dossier Skrinar comme le gros échec de l’été au PSG, extrait: À quelques jours de la fermeture du marché des transferts, le PSG espère encore se montrer actif, notamment sur le plan défensif. Plusieurs pistes ont été activées par Luis Campos depuis le début de l’été, mais Milan Skriniar ne sera pas l’heureux élu, le Slovaque étant parti pour rester à l’Inter, avec une prolongation à la clé, mais le principal intéressé se montre exigeant après l’offre parisienne. Comme espéré par le PSG, Thilo Kehrer a quitté la capitale, en attendant peut-être Abdou Diallo. Des départs souhaités par l’écurie parisienne, désireuse de dégraisser son effectif, mais le club veut également injecter du sang neuf, en particulier en défense. Il faut dire que Christophe Galtier a besoin de renforts, lui évolue avec trois centraux. Marquinhos, Sergio Ramos et Presnel Kimpembe ne pourront pas disputer la totalité des matches du PSG dans une saison marquée par la Coupe du monde à partir de novembre, obligeant Luis Campos à s’activer. Le dossier Skrinar est le gros échec de l’été au PSG. Source 10Sport En gros, voici les relations entre Nasser et Steven: Concernant notre défenseur, sur son compte Instagram officiel, le club a partagé une photo lors de la dernière séance d'entraînement de l'équipe en vue du match contre la Lazio. Traduction alex_j via Sempreinter.
  20. L'Inter, la Juventus et la Roma sont parmi les meilleurs clubs européens à faire face à des sanctions de l'UEFA pour violation du fair-play financier. Ceci dit, il faut être assez précis. Selon The Times, les Nerazzurri font partie d'un trio de clubs de Serie A qui font face à des sanctions pour avoir enfreint le FFP dans les comptes 2021-2022, comme avec le Paris Saint-Germain, Marseille, Barcelone et Arsenal. L'UEFA a examiné les comptes 2021-2022 des clubs européens et a signalé certains problèmes de dépenses qui seraient en violation de la réglementation FFP, bien qu'elle n'ait encore officiellement sanctionné aucun club. L'Inter est l'un des trois clubs italiens aux côtés des Bianconeri et des Giallorossi susceptibles de faire face à des sanctions, tandis qu'Arsenal est la seule équipe de Premier League, avec plusieurs autres grandes équipes européennes susceptibles de faire face à des sanctions. Le PSG et Marseille seraient prêts à discuter d'un accord sur les amendes avec l'UEFA, tandis que l'Inter et la Roma pourraient convenir d'amendes ainsi que de restrictions sur les dépenses avec la plus haute instance dirigeante du football européen. Pendant ce temps, comme Barcelone et la Juventus sont toujours en conflit avec l'UEFA au sujet de leur engagement dans le projet de Super League, il est peu probable qu'ils s'entendent sur les conditions des sanctions, car certains des autres clubs concernés le feront. Actu Foot a relayé cette information sur son compte Twitter: Cependant, plus tard dans la journée, l'Inter a déjà conclu un accord avec l'UEFA depuis un certain temps concernant les sanctions du fair-play financier, et les nouvelles publiées par le Times concernant le FFP ne sont pas nouvelles. FCInter1908 rapporte que les Nerazzurri ne sont pas plus inquiets que ça concernant le FFP et qu'il n'y a pas eu de nouveaux développements. En fait, l'article du Times ne fait que juste réaffirmer les faits existants sur notre situation. Donc, ce qui est dit est vrai mais cet accord existe depuis des mois, et donc le rapport du Times n'est pas vraiment une nouvelle concernant les développements qui inquiètent les fans. Traduction alex_j via the Time.
  21. L’arrivée du défenseur slovaque serait toujours espérée dans la capitale selon Le Parisien. Cependant, l’écart entre les prétentions de l’Inter Milan et l’offre du PSG pourrait conduire à une impasse. En janvier 2023, Milan Skriniar pourra s’engager où il le souhaite s’il n’a pas quitté l’Inter Milan d’ici là. Le défenseur de 27 ans sera alors libre, à six mois du terme de son contrat. L'Inter semble être dos au mur, et donc dans l’obligation de le vendre dès cet été. De plus, Skriniar s’est d’ores et déjà mis d’accord avec le PSG, qu’il entend rejoindre pour entrer dans la concurrence de la défense à trois instaurée par Christophe Galtier. Ainsi, le PSG et l’Inter négocient toujours. Mais l’écart entre l’offre et la demande paraît à ce jour encore considérable. L’Inter réclame 80 millions d’euros, une somme improbable sur le marché des transferts pour un joueur en fin de contrat dans six mois. À 80 millions d’euros, les dirigeants parisiens ont été catégoriques : NON. Plus de 20 millions d’euros séparent aujourd’hui les deux camps alors que l’état-major parisien se bat pour un transfert en dessous de la barre des 60 millions d’euros, un tarif déjà très élevé. Cet été, la feuille de route confiée à Antero Henrique est le respect des règles du fair-play financier alors que l’Europe du football, des concurrents à Javier Tebas, continuent de surveiller les faits et gestes du PSG. En attendant, tout en continuant à espérer Skriniar, Paris étudie d’autres pistes en défense centrale. Source Dominique Séverac Le Parisien.
  22. Intervenu dans une émission en direct pour Sponda Nerazzurra TV, Fabrizio Biasin, journaliste, a parlé du marché des transferts de l’Inter et de l'avenir de Milan Skriniar. Interrogé dans une émission en direct sur Sponda Nerazzurra TV, Fabrizio Biasin, journaliste, fait ainsi le point sur le marché Inter et sur l'avenir de Milan Skriniar : “ J'ai fait ma centième vérification : Si je lis qu’il y a du mouvement sur Skriniar, j’appelle et je demande. La réponse a été que le PSG n'a fait qu'une seule offre il y a un mois pour 50 millions d'euros renvoyés à l'expéditeur. Après cela, le PSG n'est jamais réapparu. Cela ne signifie pas que vous pouvez être complètement calme, si après-demain ils arrivent avec une offre de 60-70 millions d’euros, ils devront écouter, mais à ce jour PSG n’ont pas amélioré leur offre.“ À votre avis est ce que Skriniar sera encore Nerazzuro la saison prochaine où on aura un énième rebondissement d'ici la fin du mercato? ®Interkhero - Internazionale.fr via fcinter1908.it
  23. L'Inter rencontrera des visages familiers sur le banc de touche lors de chacun de ses trois prochains matches de Serie A. C'est ce que souligne le journal turinois Tuttosport, qui note que les trois prochains adversaires des Nerazzurri sont entraînés par d'anciens joueurs ou entraîneurs de l'Inter. Vendredi, l'Inter se rendra en Ligurie pour affronter Spezia, qui réalise une bonne saison sous la direction de Thiago Motta. L'ancien milieu de terrain des Nerazzurri, qui a joué un rôle clé dans le triplé européen en 2010 avant de rejoindre le PSG, a connu une première expérience difficile en tant qu'entraîneur en Serie A avec le Genoa, mais il semble avoir réussi à éloigner Spezia de la relégation cette fois-ci. Les Nerazzurri se méfieront de l'équipe de Motta malgré leur budget et leur place au classement, et ils se méfieront encore plus de leur adversaire d’après, une équipe de la Roma en forme entraînée par l'ancien coach de Motta, José Mourinho. Le tacticien portugais connait l'une des formes les plus régulières de la saison avec les Giallorossi, et il se rendra à San Siro en espérant que son équipe obtiendra un résultat contre le club qu'il a guidé vers le triplé. Après cela, les Nerazzurri joueront enfin leur match reporté contre Bologne, qui était prévu pour le 6 janvier, et ils rencontreront un autre ancien de la maison en la personne de Sinisa Mihajlovic. L'entraîneur serbe est actuellement à l'hôpital, mais s'il est en mesure d'apparaître sur le banc de touche, il affrontera une équipe pour laquelle il a joué et dont il a été l'entraîneur adjoint sous Roberto Mancini. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  24. Les fans ont voté pour le but de l'attaquant Nerazzurro, sur le site officiel de l'UEFA. Le tir de Lautaro Martínez à Anfield, qui a permis à l'Inter de s'imposer 1-0 à Liverpool, a été désigné but de la semaine de la Ligue des Champions, devant les autres buts marqués lors des matchs retours des huitièmes de finale. La frappe tonitruante de l'Argentin, dans la lucarne d'Alisson, est arrivée en tête des votes, devant les buts de Thomas Müller (Bayern Munich), Kylian Mbappé (PSG) et Maurits Kjærgaard (Salzbourg). ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  25. En effet, alors qu’il est l’auteur de prestation de premier rang, Tuttosport nous informe qu’Ivan Perisic aurait déjà informé la Direction interiste de son envie d’ailleurs au terme de cette saison "Une saison de protagoniste absolue, même sa meilleure au niveau de sa continuité depuis qu’il est à l’Inter, mais avec un futur loin de Milan : Ivan Perisic a déjà communiqué à la Direction Nerazzurra sa volonté de partir au terme de cette saison, lorsque son contrat, avec les Champions d’Italie arrivera à l’échéance. Il sera libre de signer un contrat avec n’importe quel club prêt à miser sur lui." "Tant est si bien que dans l’entourage du joueur, on retrouve parmi les différentes offres de contrat celle de l’Inter, mais la volonté du joueur est de concrétiser son rêve, un rêve qu’il a répété à de nombreuses reprises : Évoluer en Premier League, voir de retourner dans sa zone de confort : La Bundesliga Si son futur est à déchiffrer, les prestations sur le terrain du joueur aurait comme finalité de le mettre en évidence et d’attirer l’attention des éventuels intéressés: Un paradoxe pour un joueur devenu déterminant dans l’échiquier Nerazzurro. Un jouer qui, quoiqu’il en soit, ne devrait plus faire partie du projet interiste." Comme le confirme également le Corriere Dello Sport, Marcelo Brozovic est sur la même lignée: “Aujourd’hui, l’Inter va officialiser la prolongation du contrat de Nicolò Barella jusqu’en juin 2026, mais les tifosi attendent tous la signature de Marcelo Brozovic. Et à ce sujet, les informations relatives font état que l’entourage du joueur ne souhaite pas rencontrer aussi rapidement que ça la Direction Nerazzurra: Le père et avocat du joueur, qui le représente, a été invité à plusieurs reprise par le Directeur Sportif Piero Ausilio pour une première phase exploratrice, mais jusqu’à présent, le sommet n’a pas eu lieu et il ne se tiendra également pas lors de ces deux journées qui précédant le Derby." "La logique voudrait que cette entrevue ait lieu après la trêve internationale, mais rien n’est donné pour acquis: A la Viale Della Liberazione, la sensation est que le joueur n’est pas pressé d’apposer son autographe sur une nouvelle prolongation, même si cela ne veut pas dire qu’il a déjà décidé de quitter Milan . Brozovic veut, avant tout, écouter avec attention les différentes offres car il a compris que certains clubs ont l’intention de s’articuler autour de lui. Et si mercredi à Tiraspol, il a mérité pour la troisième fois en quatre match de remporter le titre de meilleur joueur sur le terrain, personne ne sera surpris d’apprendre que le PSG a déjà réalisé un premier sondage. Pour Leonardo, le joueur pourrait rentrer dans l’ordre d’idée de réaliser un énième coup du mercato après s’être offert de cette façon Lionel Messi, Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma et Wijnaldum. Si tel est le cas, l’Inter sera Game Over." Pour rappel, Marcelo gagne actuellement 4,2 millions d’euros plus bonus, l’Inter est disposée à monter à 6 millions d’euros, à la Barella. Mais pour le milieu de terrain, l’intention est celle de percevoir une somme proche de 8 millions d’euros, une somme difficilement accessible pour les comptes de l’Inter. D’après TMW, une requête officielle serait arrivée sur la table de l’Inter pour commencer à discuter : Marcelo souhaite percevoir 30 millions d’euros pour le prochain quadriennal, soit 7,5 millions d’euros par ans. Exagéré ou mérité ? Selon vous, faut-il déjà se résigner à un départ plus que probable de la Croatian Connexion ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...