Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'racing di avellaneda'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

6 résultats trouvés

  1. Lautaro Martinez a été l’un des grand artisans du Scudetto interiste. Le premier de sa carrière, ce qui lui a valu d’être interviewé sa presse nationale Son interview à Espn Argentina "Quand je suis parti de la maison, de Bahia Blanca, j’avais tant de rêves et d’objectifs en tête. Je savais que cela allait me couter tant d’efforts, mais tous ces efforts, un jour, allaient porter leurs fruits. Cet objectif me rend fier du point de vue personnel et familial: Comme je l’ai toujours dit, ma famille est très importante pour moi. Aujourd’hui, je vis en Italie, j’ai 23 ans, j’ai une fille : La vérité est que la vie m’a changé et m’ donné le smyle." "Je continue sur ce chemin car mes parents m’ont vu grandir ainsi : Je vais de l’avant en cherchant à corriger mes défauts et m’améliorer : Ce qu’il se passe ces derniers jours, avec la victoire de mon premier titre, m’a provoqué une grande émotion." La carrière de Lautaro "Je rêvais de cela depuis que j’étais enfant : Gagner un titre avec l’Inter, un aussi grand club en Italie, être les meilleurs, car cette année, je crois que nous étions les meilleurs, est une émotion à vivre : J'en suis très fier." "Aujourd’hui, je suis en compétition avec Cristiano Ronaldo et d’autres joueurs, je suis tous les jours avec Zanetti et je suis équipier, en équipe nationale de Messi. J’ai 23 ans et c’est bien de pouvoir faire ce que j’aime. Je m’amuse et je profite à chaque instant. Je profite du fait de pouvoir endosser le maillot de l’Inter, de l’Argentine, ce sont des rêves." "J’ai fait la fête à la maison avec ma famille: Ma fille, ma femme, et sans autres personnes. Pour moi c’était une fête extraordinaire, mais il y a aussi les Tifosi qui te soutiennent quotidiennement et qui te sont très proche. C’était particulier car c’est mon premier titre et c'est quelque chose que l’on n’oublie pas." Les Tifosi et le Real Est-ce que les Tifosi de l’Inter sont similaires à ceux du Racing ? "Ici, le football se vit d’une façon similaire l’Argentine : C’est la même passion. Cela faisait onze ans que l’Inter ne parvenait plus à gagner un titre et je crois que ce qu’il s’est passé m’a confirmé ce que je pensais." Le Real Madrid ? "Concrètement, il n’y a rien eu. Lorsque j’étais chez les jeunes du Racing, ils m’ont voulu à deux reprises. La première fois c’était lorsque Solari entrainait l’équipe B. Je ne me sentais pas à partir loin de Bahia Blanca." "La seconde fois, je jouais peu et ils m’ont proposé un contrat : J’ai dit non car je ne me sentais pas prêt et je voulais devenir un joueur important dans le football argentin. Ensuite, j’ai décidé de rejoindre l’Inter car je me suis senti prêt : C’était le bon moment pour faire le saut en Europe." Barcelone "J’étais proche de Barcelone, c’était quelque chose d’important pour moi, mais finalement, les Blaugrana ont connu des problèmes économique et j’ai décidé de rester à l’Inter. J’ai abordé cette année en cherchant à grandir et par chance, j’ai gagné ensuite le Scudetto." "J’ai parlé avec Messi et et c’était une belle opportunité pour moi, j’ai été vraiment proche de Barcelone, mais je suis resté à l’Inter et j’ai continué à m’entrainer : Par chance, j’ai eu le temps de prendre ma décision et elle a été bénéfique vu que j’ai remporté un titre à présent. Messi était très serein, il me demandait quelle était ma situation et pas grand-chose d’autres, car nous parlions de lui." Diego Milito "Je suis triste qu’il soit parti du Racing car je crois que Diego était très important pour le club : Pour nous, ses équipiers, il était important comme footballeur, même aussi lorsqu’il a terminé sa carrière. Je n’ai pas aimé lorsque l’annonce est parue, j’ai toujours eu de bons rapports avec lui." "Je me souviens que lorsque Milito était arrivé en 2014, je l’observais énormément. Il était sur le terrain une heure avant l’entrainement pour s’entrainer sur ses contrôles, sur les phases de conclusions, sur les un contre un : J’ai beaucoup appris de Diego en l’observant énormément : Il n’était pas le plus rapide, mais il avait un grand contrôle orienté qui lui permettait de prendre le meilleur sur le défenseur." Pour être une légende du Racing, vous devez revenir et remporter le titre ? "Je l’espère, c’est un rêve que j’ai dans le coin de ma tête: Je suis parti et le Racing est devenu champion. Diego y est parvenu avant même son départ, je dois le remporter à deux reprise pour l’égaler." Gabriel Batistuta Que pensez-vous lorsque Batistuta déclare que vous êtes son héritier ? "J’en suis fier, les comparaison ne me plaisent pas, mais cela fait plaisir qu’une personnalité telle que lui dise ce genre de chose. Je continue à travailler et à grandir et j’espère qu’un jour, je pourrais arriver à faire ce qu’il est parvenu à réaliser, même un peu plus. J’étais très petit lorsqu’il jouait, je ne l’ai vu que très peu, mais, objectivement, j’ai regardé tellement de vidéos." La Serie A "Je crois que le championnat italien est l’un des plus difficile du monde à jouer : Il est très tactique, j’ai dû travailler énormément lorsque je suis arrivé en Italie. Les entraineurs travaillent beaucoup sur l’aspect tactique, c’est très difficile lorsque tu as ton adversaire qui recule et qu'ils défendent avec 5 joueurs. Je devais grandir et jouer plus rapidement. J’ai compris comment prendre le temps pour tromper l’adversaire ou pour réaliser une passe en profondeur : Tu as très peu de temps pour penser à la passer." Son interview à Tyc Sport "Je suis content du moment que je vis actuellement et pour le Scudetto que nous avons remporté. Une équipe, l’avait remporté depuis beaucoup de temps. Cela faisait 10 ou 11 ans que l’Inter n’avait plus remporté de titre : Je pense que nous avons réalisé un travail optimal durant ce championnat. Nous sommes méritoirement champion vu ce que nous avons proposé durant l’année et vu notre avantage sur les poursuivants." "Je pense que le Calcio te fait grandir énormément car tu travailles beaucoup sur la tactique. Cela m’a fait grandir de faire face à des équipes qui jouaient avec 5 défenseurs en me laissant très peu d’espace. J’ai obtenu, cette année, un bon temps de jeu à chaque match et c’était très important : J’ai grandi physiquement et footballistiquement et j’en suis fier. Je considère cette année comme l’une des meilleures en termes de croissance footballistique lorsque l’on analyse les questions tactiques et physiques." "Le calcio est très difficile, les défenseurs sont grands et rugueux. Toutes les équipes évoluent quasiment avec cinq défenseur et il est très difficile de trouver de l’espace. J’ai énormément travaillé pour savoir me démarquer pour recevoir le ballon, dribbler ou tirer au but." Romelu Lukaku "Nous avons réalisé un excellent travail ensemble, le fait que nous soyons proche aide. Nous avons grandi grâce à l’entraineur : Pour nous c’est important d’en avoir un comme lui : Il te fait t’améliorer quotidiennement, il a envie de faire grandir les joueurs sous les aspect tactiques, physiques et footballistiques. Les résultats : Les buts et les assits sont le fruit du travail quotidien." La vie privée "J’ai une famille à 23 ans : Cela a changé ma vie et mon mental : Je ne me sens pas être une autre personne, mais je suis tout de même différent de celui que j’étais avant : Je ressens que je suis plus mur dans de nombreux aspect de la vie quotidienne : Cette année a été difficile pour nous, mais nous avons obtenu quelque chose de très positif : L’arrivée de ma fille m’a fait énormément de bien." Milito Bis "J’ai beaucoup appris de Diego : Lorsqu’il est arrivé, je commençais à être convoqué par Diego Cocca pour m’entrainer en équipe premier. Je suis reconnaissant envers Diego pour tous ses appels et ses paroles. Les personnes ne le savent pas, mais il m’a toujours appelé lorsque les choses ne tournaient pas bien, lorsque je vais bien, il ne me sonne pas (il sourit). Il me parle, me conseille, me donne son opinion, je lui suis très reconnaissant pour toute ce que j’ai vécu et partagé aussi avec lui lorsque de la période où nous partagions le vestiaire." Messi "Chaque fois que l’on se voit, on échange, on se connais, on joue ensemble depuis quelques temps en équipe nationale : Il sait comment je bouge tout comme je sais comment il peut le faire lui." La Coppa America 2019 "Le travail défensif m’a été très utile. Dès l’instant où l’entraineur (Conte) est arrivé à l’Inter, il m’a demandé de réaliser tant de choses en phase défensives et aujourd’hui j’y parviens naturellement car j’ai grandi énormément sous cet aspect : J’en suis très satisfait." Le Saviez-vous ? Selon Partidazo de Cope , le Real Madrid serait en pleine négociation directement avec le joueur argentin: Il n’y aurait, pour l’heure, aucun contact avec l’Inter. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Au cours d’une longue interview octroyée au quotidien belge Football Magazine, Lautaro Martinez s’est livré à cœur ouvert sur ses débuts, sa famille et Big Rom Refoulé par Boca Juniors "Se cogner le nez contre une porte peut vous endurcir, mais lorsque vous êtes jeune, cela fait mal. Je me souviens encore de mon casting à Boca Juniors, il y a quinze ans. Après quinze minutes, on m’avait annoncé que je n’avais ni le potentiel, ni la rapidité. Lorsque le Racing m’a offert peu après une nouvelle chance, je ne voulais pas y aller, car j’étais très déçu : Mon père a insisté pour que j’y aille." Lautaro sans le football "Si je n’étais pas devenu footballeur, je serai certainement devenu un joueur de Basket, comme mon frère Jano. C’est un bon joueur, je me rappelle qu’un jour mon père m’a demandé de choisir et j’ai pris le football." Difficultés financières familiale "Mon père avait deux jobs, le football seul ne suffisait pas pour permettre d’avoir cinq portions quotidienne à table. Il travailler aussi comme infirmier." Le barbecue, le petit plaisir détente de Lautaro "J’aime faire un barbecue, Rom, son plaisir c’est de manger, je me sens zen lorsque je suis devant la grille. J’aime aussi jouer à quelques jeux vidéo, surtout avec Lukaku. Je me sens bien avec Romelu, sur et hors du terrain, c’est un brave garçon qui parle huit langues, il est très important pour notre équipe et il est aussi très humble." "Son histoire est un peu similaire à la mienne, nous sommes parti tous les deux de rien, cela nous permet de mieux nous comprendre." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. La presse ibérique s’est enflammée, certaine de son coup tel un étudiant à un soir de bal de promo : Pour celle-ci: "Lautaro Martinez va rejoindre le FC Barcelone, n’en déplaise à l’Inter" Selon Sport "Il y a déjà un accord économique pour les 5 prochaines saisons, le Club Blaugrana est parvenu à convaincre le joueur du projet sportif : Lautaro sera un titulaire indiscutable du Barça et ce, malgré la présence de Luis Suarez. Soit ils seront alignés à deux soit Quique Setién misera sur lui en cas de dispositif avec un seul attaquant." "Lautaro ne s’exprimera pas en publique, ni maintenant, ni dans les prochaines semaines. Il a déjà fait part à l’Inter de ses préférences et de son envie de jouer au Nou Camp avec Leo Messi. Le club italien se bat pour le conserver, mais il sait déjà qu’il ne sera pas capable d’organiser de surenchère pour vendre Lautaro au plus offrant." "Le fait que Lautaro veuille aller au Barça, ne laisse aucun autre choix à l’Inter que de continuer à traiter avec le Barça pour trouver un accord." Place au Mundo Deportivo "Les catalans continuent à traiter pour passer outre la clause libératoire de 111 millions d’euros, mais l’Inter n’abdique pas et en demande au moins 90 millions cash." Le Toro est une priorité du Barça. Selon Il Mundo, l’Inter pourra choisir l’une des contreparties suivantes : Semedo, Junior, Umtiti, Todibo, Emerson et Cucurella. Les joueurs ont été proposé au club, mais il n’y a encore aucun accord entre les deux sociétés. Vu la Pandémie du Coronavirus, le Barça cherche à insérer des joueurs de son noyaux pour diminuer le coût de la transaction. Outre les six joueurs cités, le journal parle également d’un intérêt très important pour Rakitic, Vidal et Arthur. Ce dernier étant également dans les petits payer de la Juventus Ce qui est certain actuellement Victor Blanco, a échangé avec l’entourage de Lautaro Martinez, il s’est dévoilé à TycSports: "J’ai discuté avec le Staff qui conseille le joueur et il m’a été rapporté qu’il y a un intérêt de la part de Barcelone. En ce sens, quoi que Lautaro décidera sera bénéfique pour le Racing, car nous souhaitons que le joueur soit heureux et qu’il joue là où il a envie de jouer." Selon le Corriere Dello Sport: "Steven Zhang patiente et souhaite savoir si Lautaro Martinez va demander à quitter le Club. Pour le moment, Lautaro n'a rien dit mais s'il vient à demander officiellement à quitter le club, alors des des négociations directes entre les deux clubs pourraient alors commencer." L’avis d’un ancien Nicola Ventola s’est livré sur ce soap opéra estival à Top Calcio 24: "Lautaro sait qu'il peut devenir le Roi du Meazza. Même s’il a la chance de jouer avec Lionel Messi, à sa place, je resterai encore un an, malgré que la tentation d’aller à Barcelone soit forte." Le Saviez-Vous ? Le Fc Barcelone aurait donné à l'Inter jusqu'à la mi-mai pour se décider sur l'avenir de son attaquant argentin. Passé ce délai, le club optera pour une autre cible....Pour rappel: Oui, Lautaro est bel et bien un joueur de l'Inter ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Victor Blanco, le Président du Racing di Avellaneda, s’est livré sur les prestations de son ancien protégé, Lautaro Martinez. Pourquoi Messi veut Lautaro ? "C’est simple : ils jouent ensemble avec l’Argentine et il a vu ce qu’il est capable de faire. Lautaro est un buteur né, un animal dans la surface, c’est pour cela que Léo le veut avec lui. Un recruteur l’avait repéré, mais il y avait d’autres garçons qui semblaient plus forts. Certains se sont perdus, d’autres se sont arrêtés dans des championnats inférieurs." "Lautaro a réalisé à la perfection la chose la plus dure : il est parvenu à grimper le dernier échelon." Président Blanco le Barça le veut à présent : Est-il prêt ? "Oui, cela ne fait aucun doute. Il est surprenant par sa capacité à s’adapter et à augmenter toujours le niveau. Déjà lors de son passage des jeunes à l’équipe première, lorsqu’il est arrivé en Europe, et même avec l’Argentine... Il lui a fallu très peu de temps pour être au cœur de l’équipe. Il lui faudrait peut être un peu de temps pour s’adapter, mais cela est valable pour chaque joueur." A l’Inter, le Toro est indiscutable, au Barça, ne risque-t-il pas d’être sur le banc et être le vice de Suarez ? "Je crois que s’il part à Barcelone, il y sera titulaire en très peu de temps, c’est un gagneur né, il vie les rencontres immergé totalement, et il faut aussi prendre en considération qu’il n’a que 22 ans. Comparé à Suarez, qui est un crack, c’est un avantage non-négligeable." "Dans le football, les jeunes commencent tout doucement à mettre dehors les joueurs les plus expérimentés." Est-ce mieux pour lui d’aller à Barcelone ou de rester à Milan ? "C’est une décision qui lui est propre, il est le seul à savoir s’il est prêt à franchir cette étape. Ce n’est pas un garçon qui est impulsif, s’il se sent convaincu, je suis certain que tout ira bien. S’il pense qu’il n’est pas encore prêt, il restera encore à l’Inter." Que peut faire l’Inter pour le conserver ? Un nouveau contrat peut-il suffire ? "Dans le passé, Lautaro a déjà refusé des équipes importantes, je le dis en pensant en premier au Real Madrid, puis à l’Atletico, il voulait faire le choix qui serait le meilleur. Il avait donc décidé de rester avec nous car une autre idole du Racing, Diego Milito, avait écrit l’histoire du Club. Aujourd’hui, il me semble que l’Inter est sa maison, il décidera lui de ce qui est juste." Quel a été l’impact d'Antonio Conte pour Lautaro ? "Cette saison a été fondamentale : Conte a pris un diamant brut, qui brillait déjà en Amérique du sud et il a fini de le polir en le présentant dans toute sa splendeur. Le mérite en revient à Lautaro et à ceux qui gravitent autour." Vous attendiez-vous à un saut de qualité aussi important ? "J’ai toujours eu confiance en lui : lorsqu’il est passé en équipe première au Racing, il avait face à lui des grands joueurs, mais il a su s’imposer avec personnalité." "A l’Inter, il y avait Icardi, il venait à peine d’arriver : soit tu jouais avec deux n°9 soit le banc n’était pas considéré comme un crime. Il a finalement démontré sa valeur." Dernière question sur Lautaro : Si l’Inter le vend 111 millions d’euros, le Racing percevra aussi quelque chose ? "Oui, nous avons droit à 10%, mais nous ne dépendons pas de cet argent, si rien n’arrive cette année, ce sera l’année prochaine, la priorité est que Lautaro soit heureux. Le Racing a-t-il d’autres joueurs prêts à évoluer en Europe? "Lors de ces dernières années, nous sommes devenu le club qui exporte le plus de joueurs. A présent, il y a Zaracho qui a 22 ans, il connait déjà l’environnement de la Selecion et il pourrait en devenir un joueur important. "Marcos Acuña, Vietto, Musso et De Paul ont grandi chez nous : nous avons un excellent secteur jeunesse, ce qui fait que beaucoup se retrouvent en Europe. Les autres garçons, eux, débutent en équipe première." En parlant de Musso, l’Inter est également sur sa trace... "Juan est un gardien très sérieux. Je savais déjà, lorsqu’il avait 17-18 ans, qu’il irait en Europe et en équipe nationale. Il a fait de belles choses avec nous, il a joué en Libertadores, il lui manque encore un tout petit peu de maturité." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. C’est un fait, l’Inter de Conte séduit et recrute intelligemment. Raison pour laquelle de nombreuses écuries européennes, comptent y faire leur shopping. Reste un problème de taille à résoudre pour chacune d’entre-elles : Satisfaire les exigences de Giuseppe Marotta! Selon TuttoSport, Pep Guardiola souhaiterait enrôler outre Lautaro Martinez, Milan Skriniar et Alessandro Bastoni: Problème, Bastoni représente déjà une certitude pour aujourd’hui et le futur. Encore plus après s’être offert le poste de titulaire de Diego Godin. L’objectif de l’Inter est de blinder la pépite italienne sur le long terme, preuve en est, avec un rendez-vous fixé avec son agent Milan Skriniar pourrait lui être vendu, le Nerazzurro est considéré de valeur égale à Van Dijk et à Maguire, soit une évaluation de 80 millions d’euros. En cas d’offre indécente de la part des Citizens, la transaction pourrait voir le jour Place à l’Espagne Le Fc Barcelone souhaite enrôler outre Lautaro Martinez, Nicolò Barella qui prendrait le meilleur sur Bentancur ou Fabian Ruiz, l’italien étant le préféré de Quique Setièn. Arrivé cet été pour une somme estimée entre 45 et 50 millions d’euros, Barella est devenu un pilier de l’Inter de Conte. Mis à part une blessure, ses performances exceptionnelles ont tapé dans l’œil des recruteurs catalans qui voient en lui, le remplaçant idéal d’un Arturo Vidal ou d’un Ivan Rakitic Concernant Lautaro, selon Mundo Deportivo, la nouvelle carte catalane se nomme Rafinha. Le Brésilien était tombé amoureux de l’Inter et était aimé des tifosi, reste à présent à voir si son intégration dans la transaction pourra permettre de débloquer ou pas la transaction Martinez Le Real Madrid, club aimé de Lautaro se retire de la course: En effet, selon L’Espanol, Le Real a abandonné cette piste, au moins pour une année étant donné que le Real dispose déjà de trois extra-communautaire dans son noyau, soit la limite autorisé par la Fédération Espagnole de Football. Il s’agit de Rodrigo, Eder Militao e Vinicius. Le Saviez-vous ? Est-ce que Lautaro partira réellement pour le Fc Barcelone ? Rien n’en est moins sur ! En effet, Victor Blanco, le Président du Racing révèle qu’alors âgé de 18 ans, le Real Madrid souhaitait l’enrôler sur la base d’un prêt avec un droit de rachat pour une somme très importante. "Toutefois, le garçon souhait grandir avant de partir et l’offre a été déclinée, mais Lautaro a toujours conservé dans un coin de sa tête que cela figurerait parmi ses objectifs. Le Real était déterminer à l’enrôler et à le faire grandir dans son secteur jeune. Il est évident que ses qualités ne sont pas passés inaperçues, mais lui savait ce qu’il voulait faire." "J’aime beaucoup Lautaro. Il a été très bon avec le Club et avec moi, il a toujours eu un comportement exemplaire, il s’était adapté immédiatement et sa croissance a été vertigineuse. Il a franchi tous les obstacles en restant toujours le même." En cas de départ acté, doit-il partir au Fc Barcelone où Lionel Messi a sa carrière derrière lui, ou confirmer une saison de plus à l’Inter avant de rejoindre le Real Madrid…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Milan – L’Inter augmente son pressing sur l’attaquant argentin du Racing di Avellaneda. Rechercher des jeunes talents internationaux C’est l’objectif principal du club : Insérer des joueurs des jeunes talents dans le noyau à disposition de Spalletti. Qui est Lautaro Martinez ? C’est un attaquant, né en 1997, qui évolue au Racing di Avellaneda. Selon Tyc Sports, le club argentin aurait reçu une première offre officielle de la part de l’Inter pour son petit joyau : 15M€ avec la possibilité de quitter l’Argentine à la fin de la Copa Libertadores 2018. Pour faire simple, il pourrait être Nerazzurro dès janvier 2019. Cette somme est équivalente à celle proposée par l’Atletico Madrid. En parlant du club de Simeone, ce dernier a pris l’avantage dans le dossier Martinez. Le joueur ayant exprimé son souhait d’être entraîné par l’argentin. ®Antony Gilles – Internazionale.fr