Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'radja nainggolan'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. La Gazzetta Dello Sport s’est penché sur le milieu de terrain Nerazzurro. A l’aube d’une nouvelle saison qui verra l’Inter défendre son Scudetto, ce secteur est celui qui présente le plus d’éléments : Qui doit être titularisé, qui peut se retrouver sur le banc, qui doit plier bagages ? Les titulaires Les titulaires, sur papier du moins, seront Barella, Brozovic et Calhanoglu. Les deux premiers devront se livrer au combat et garantir l’équilibre à la manœuvre, tandis que le turc sera appelé à se mettre en lumière. Dans les plans d’Inzaghi, la hiérarchie au milieu est plutôt bien définie avec comme seul "doute" le relayeur qui devra être Calha ou Sensi, pour autant que l’ancien de Sassuolo démontre une fiabilité physique après deux saisons loupées en Nerazzurro Les joueurs en balance Plus que définie, la situation reste compliquée pour Gagliardini, Vecino, Agoumé et Perisic, qui sont tous appelés à convaincre le nouvel entraîneur de faire partie du projet technique. Et en ce sens, leurs permanences sont loin d’être actées, même si aujourd’hui aucune offre n’est parvenue. Il n’est également pas exclu que certains fassent l’objet d’une résolution de leur contrat. Dans un tel cas, la situation se compliquerait en regard aux dossiers les plus épineux et les plus urgents : Les joueurs à remercier. Les joueurs à remercier L’Inter se concentre actuellement sur leurs départs depuis plusieurs jours, mais les difficultés ne manquent pas: Les exubérants se nomment Vidal, Lazaro et Nainggolan. Les concernant et avec la complicité des comptes, la séparation représente un scénario inévitable, avec qui plus est le consentement total de la part d’Inzaghi. Toutefois, en cas de séparation à l'amiable, une prime "de départ" devra encore être définie Pour l’instant, Vidal ne fait pas l’objet d’offres concrètes alors que Lazaro et Nainggolan sont respectivement convoités par le Benfica et Cagliari. Les ailes L’Inter est à la recherche de l’héritier d’Achraf Hakimi sur son flanc droit, avec Nahitan Nandez qui reste toujours en pole position. Dans le même temps, le club monitore le mercato pour le flanc gauche Les courses latérales restent le point le plus épineux: Car le nombre de joueurs disponibles actuellement pour Inzaghi semble actuellemen faible : Actuellement, le natif de Piacenza peut compter sur le duo Dimarco-Kolarov à gauche, avec la possibilité d’aligner Perisic selon les circonstance. De l’autre côté, l’on retrouve à droite le binôme Darmian-D’Ambrosio, mais le Club se cherchent des profils de meilleures qualités. Il s’agit d’ailleurs de la priorité du Mercato Nerazzurro : Après avoir un digne successeur à Hakimi, le club devra faire l’effort nécessaire pour aussi renforcer l’aile opposée et l’éventuelle arrivée de Nandez, le nom le plus cité de ces dix derniers jours permettrait à Inzaghi de combler ce vide sur l’aile droite, tout en ayant une alternative valide également pour le milieu du terrain Christian Eriksen La situation est tout autre et est totalement différente pour Christian Eriksen victime d’un sérieux malaise lors de l’Euro. Si l’Inter est prête à l’accueillir à bras ouvert, la priorité absolue reste sa santé, son futur sportif passant en second plan: "La situation particulière relative à Christian Eriksen semble être la plus compliquée : Lorsqu’il reviendra en Italie, le danois se soumettra à de nouveaux tests et ce n’est qu’à ce moment-là que sera évaluée son avenir sportif. Toutefois, comme l’a rappelé un membre du Comité Technique Scientifique de la FIGC, il sera refusé à Christian Eriksen d’évoluer en Italie, en conservant le défibrillateur." Pensez-vous que l’Inter parviendra à proposer un milieu de terrain digne de ce nom pour la saison 2021/2022 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Rolando Maran, l’ancien entraîneur de Cagliari s’est livré à la Gazzetta.it sur le milieu de terrain uruguayen pisté par l’Inter Quel type de joueur est Nandez ? "C’est un milieu moderne, capable de combiner des qualités et un dynamisme hors du commun." Comment était-il engagé dans votre Cagliari ? "En Mezzala dans le 4-3-2-1 avec Joao Pedro et Nainggolan en Trequartisti. Mais Nandez peut aussi se mouvoir entre les lignes. Dans le 3-5-2 d’Inzaghi, il peut jouer aussi bien sur toute l’aile droite que sur toute l’aile gauche, comme cela s’est d’ailleurs produit avec Semplici, en fin de saison." "Il pourrait être un homme d’entre jeu, entre Barella et Calhanoglu." Croyez-vous qu’il pourrait ne pas réaliser le saut de qualité à l’Inter, vu que l’environnement et la pression sont bien différents comparé à Cagliari ? "Absolument pas, c’est un joueur de 22 ans, et il a su gérer sans problème la Bombonera, il n’aurait aucun problème au Meazza. C’est une personne qui peut te transcender, l’Inter réaliserait un très grand coup." Nandez suffirait-il pour remplacer Hakimi ? "Ce n’est pas à moi de le dire. Je peux juste vous dire que Nahitan a réalisé de très belles prestations à ce poste en le couvrant, en s’engageant, en centrant, en délivrant des passes décisif, voir même en marquant des buts." L’Inter, avec Nandez, pourrait-elle encore remporter le Scudetto ? "Je crois qu’il y a 4 ou 5 équipes qui peuvent l’emporter et parmi elles, il y a certainement l’Inter. C’est sûr que remplacer Conte n’est jamais facile, mais Inzaghi est très doué lorsqu’il s’agit d’exploiter le maximum du noyau à sa disposition, il a réalisé de grandes choses avec la Lazio." "Et le noyau de l’Inter, le classement de l’an dernier le prouve, est bien plus fort." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, qui fait également suite à la déclaration de Giuseppe Marotta à l’occasion de l’évènement organisé lors de la présentation du Calendrier de Serie A 2021/2022 qui catégorise le milieu de Cagliari "comme un bon joueur." Vu les bons rapports entre le club sarde et le Champion d’Italie, les deux parties tentent de convenir d’un accord qui permettrait de transférer Radja Nainggolan qui est impatient de retrouver son île, accompagné de Lucien Agoumé, voire d’Andrea Pinamonti. Le problème de Cagliari reste la masse salariale brute que représente le belge : 8 millions d’euros brut. Mais l’Inter pourrait « aider » le club sarde: "Nandez, vu sa résistance, sa vélocité et son habitude à offrir des passes décisives est considéré parfait pour le 3-5-2 naissant d’Inzaghi. Il pourrait combler un trou au milieu de terrain en cas de défection, voir même occuper un poste sur l’aile. Si Cagliari ouvre la négociation sur la base d’une obligation d’achat après une saison, ou sur la possibilité de payer en plusieurs tranche, la marge de concrétisation pourrais s’avérer meilleur." "Il ne faut pas non-plus sous évaluer la possibilité de transférer Andrea Pinamonti qui plait depuis longtemps à Cagliari, qui devra toutefois libérer un slot dans son secteur offensif, tout comme Lucien Agoumé qui est rentré de la Spezia. Ce sont des idées bouillantes qui sont explorées : L’Inter et Cagliari continuent à collaborer." Quoiqu'il en soit, Dalbert sera déjà présent en Sardaigne étant donné que celui-ci a marqué son accord pour rejoindre le club du Président Tommaso Giulini sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat à 7 millions d’euros. Valideriez-vous les ventes de Radja Nainggolan, Lucien Agoumé et Andrea Pinamonti pour parvenir à acquérir "que" Nahitan Nandez ? Celui-ci dispose d'une clause libératoire de 36 millions d'euros qui est actuellement inaccessible pour l'Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une information de Calciomercato.com qui pourrait soulager la masse salarial de l’Inter : Cagliari serait prêt à recruter deux flops Nerazzurro Cagliari a trouvé un accord pour l’acquisition de Dalbert : un prêt avec un droit de rachat fixé à 7 millions d’euros il ne manque plus que l’aval du brésilien. Marotta et Ausilio ont décidé d’offrir une prime de départ à au Ninja pour lui permettre de retrouver les Rossoblù. La distance entre l’offre et la demande est de 500.000€ Le belge demande 1,5 millions d’euros alors que l’Inter est disposée à lui en offrir seulement 1 million. L’agent du joueur belge est au travail pour parvenir à un accord qui peut satisfaire toutes les parties, et il y a un grand optimisme. Cagliari lui a déjà préparé un contrat biennal avec une option pour une troisième saison Sans-gêne le Ninja ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Hakan Çalhanoğlu s’est livré à Cbs Sport, à Dazn et à Inter.it sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la Beneamata, au lieu de renouveler chez le Diavolo Son interview à Cbs Sport "La Grande différence à l’Inter, c'est l’attention portée par Piero Ausilio et par l’entraîneur: Ils m’ont appelé une série de fois, ils m’ont fait me sentir vraiment important et c’est pour cette raison que j’ai rapidement décidé de venir, ici, à l’Inter. Le premier appel d’Inzaghi a été très important pour moi, pour me convaincre de venir ici. Son attention envers moi a été très importante : Je crois en lui, en ce qu’il a fait à la Lazio ces dernières années, et je crois qu’il en ce qu’il fera à l’Inter pour cette année, pour aider l’équipe à grandir toujours plus." "Piero m’a appelé tellement de fois, il m’a dit vraiment des choses importantes pour me convaincre et je me suis dit : "Oui, je dois y aller vu les objectifs présentés." : Je voulais rester en Italie, je connais la langue, l’Inter vise de grands objectifs, elle a une bonne équipe de qualité, elle joue pour gagner quelque chose, c’est pour cela que j’ai pris rapidement ma décision." "Je pense que ce sera exquis de délivrer des passes décisives à Romelu Lukaku et à Lautaro Martinez, ce sera beau. Je suis impatient de joueur avec Romelu et Lautaro, ce sont des joueurs vraiment très fort que l’on a devant. Et s'il faudra du temps pour se comprendre, eux se connaissent, mais ils devront apprendre à connaitre aussi mes mouvements tout comme je devrai bien connaitre les leurs, je suis impatient de joueur avec eux et de leur délivrer des assists." Eriksen ? "Je l’attends ici à l’Inter les bras grand ouverts, c’est un très grand joueur avec de très grande qualité : Je le respecte beaucoup et je suis impatient de le revoir ici." Son interview à Dazn "Nous voulons remporter à nouveau ce Scudetto, et je l’espère aussi avec moi, j’ai envie d’aider mes équipiers. Le transfert s’est passé très rapidement grâce à Piero Ausilio qui m’a appelé à de plusieurs reprises, il l’a fait aussi avec mon agent. Mister Inzaghi m’a aussi appelé à plusieurs reprises. Lorsque l’on t’appelle et qu’il s’agit d’une grande équipe déjà forte qui te veut, tu as ensuite une très grande envie d'y aller, et cela s’est passé vite, très vite. En premier lieu, mon agent m’a appelé et me dit : "Regarde Piero veut te parler", j’ai répondu "ça me va", ensuite tout est allé assez vite." Vous passez du Milan à l’Inter..... "Les tifosi font du bruit et c’est normal, pour un joueur qui fait ça, c’est normal, mais je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier. Tant de joueurs sont passé du Milan à l’Inter et vice-versa, c’est pour cela que je ne serai ni le premier, ni le dernier. Je veux seulement aller de l’avant, vers l’avenir, en conservant un grand respect pour le Milan. J’y ai réalisé tant de choses durant 4 années, je les ai tous respectés. Ceux qui me connaissent savent tout. Ici, je me sens prêt pour une nouvelle aventure à l’Inter et je dois aller de l’avant." Vous sembliez très complice avec Ibra, vous a-t ’il dit quelque chose ? "J’étais à l’Euro et lui en vacances, il avait son problème au genou et il pensait à cela, et moi à l’Euro. Nous n’avons pas parlé de ce transfert, peut-être que dans quelques jours, nous en parlerons, mais pour l’instant, il n’y a rien." Pioli a-t ‘il tenté de vous retenir ? "Pioli était le seul homme qui me voulait avec envie au Milan : J’ai parlé tant de fois avec lui, et lui avec moi, il a respecté ma décision et je lui souhaite le meilleur." Quel sera votre rôle dans le 3-5-2 ? "C’est un système de jeu qui me plait. Luis Alberto jouait avec Inzaghi dans un poste où nous sommes similaire. J’aime l’attention portée par l’entraîneur, comment il me parle, comment nous échangeons, j’espère que l’on se divertira dans ce championnat." Pourriez-vous revoir votre ambition ? "On ne te donne pas le maillot sans sacrifice et sans souffrance. J’ai entendu ce que voulait l’entraîneur, il faudra un peu de temps, mais nous verrons par la suite." Vous étiez le leader en Europe pour les occasions créées et le premier pour les passes décisives lors des deux dernières saisons de Serie A..... "Je dois remercier Pioli car il a réalisé du bon boulot avec moi: Il m’a laissé jouer dans mon rôle, comme j’en avais l’envie, un rôle pour lequel j’ai créé tant d’occasions et délivré tant de passes décisives. Je veux vraiment lui dire merci. Tu peux avoir avec évidence un talent, mais sans travail, tu ne parviens pas à réaliser ces choses-là." Avez-vous envoyé cette statistique à Lukaku et Lautaro ? "J’attends qu’ils reviennent, je suis impatient de jouer avec eux et de leur donner des passes décisives, de créer des occasions pour eux. Je veux me divertir, mais avant tout je dois connaitre les façons de jouer, eux devront connaitre mes mouvements et moi les leurs. J’espère que l’on se divertira." Comment avez-vous vécu ce qu’a traversé Eriksen ? "J’ai le plus grand respect pour Eriksen, c’est un joueur qui me plait beaucoup, nous avons le même rôle. Je l’attends à bras ouvert, il mérite tant de chose : C’est un exemple, un garçon sympathique, je l’ai connu via Kjaer, je lui ai demandé immédiatement ce qu’il s’était passé, j’espère le revoir au plus vite." Vous avez choisi le numéro 20, en référence au numéro de Recoba ? "Je l’ai lu sur les journaux, mais je ne l’ai pas choisi pour cette raison. J’ai toujours eu le numéro 10, mais ici, il appartient à Lautaro Martinez : J’ai donc fait 10+10, 20 !" Vous avez croisé la Nazionale de près..... "J’avais déjà dit à mes équipiers, en Turquie, qu’elle était très forte, qu’elle cherchait à créer du jeu, qu'elle dispose d’un système fort avec Mancini. C’était ma favorite pour le titre et je la félicite encore car elle le mérite. J’ai écrit à Donnarumma. Après mon arrivé à l’Inter, Bastoni m’a écrit pour me dire ‘Bienvenue dans notre Famille", j’ai aussi parlé avec Bonucci, Chiellini, et Gigio." Son interview à Inter.it Pourquoi avoir choisi l’Inter ? "Choisir l’Inter est un choix facile, tout s’est passé très rapidement grâce au Directeur Ausilio et à Mister Inzaghi." As-tu déjà lié des amitiés avec vos nouveaux équipiers ? Oui, j’ai déjà lié des liens d’amitié avec Radu, Kolarov, Nainggolan, Sensi, avec quasiment tout le monde. J’apprends à connaitre mes nouveaux équipiers." Quel numéro vas-tu prendre ? "J’ai choisi le 20. J’ai toujours utilisé le 10, donc 10+10 égale 20, le numéro que je porterai." Pourrions-nous te prendre au Fantacalcio ? "Oui, absolument ! Car cette année, je vais tenter de délivrer énormément de passes décisives à Romelu et à Lautaro." Que préférez-vous entre les passes décisives et marquer des buts ? "J’aime beaucoup faire des passes décisives, car c’est gratifiant d’aider mes équipiers." Quel sont tes 5 joueurs préféré de l’Histoire de l’Inter ? "Zanetti, Ronaldo, Adriano, Eto'o et Sneijder" Penalty ou coup-franc ? "Je préfère les coups francs, je cherche toujours à marquer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Radja Nainggolan nous donne de ses nouvelles et point mercato qui se focalise outre manche. S'exprimant lors d'une interview avec Sky Sport en Italie, Radja Nainggolan a expliqué qu'il n'était pas le genre de joueur qui ne commence pas les matchs. "J'ai toujours été titulaire et je ne sais pas ce que cela signifie d'entrer plus tard. Peut-être que je suis plus un joueur de match qu'un joueur d'entraînement." "J'ai passé six ans et demi ici, la vie est belle en Sardaigne. C'est une île, ce n'est pas comme toutes les grandes villes. Ici, il y a une paix que l'on peut trouver dans peu d'endroits." Comme rapporté par le Corriere dello Sport, trois joueurs de Premier League sont désormais considérés comme cibles potentielles pour le mercato. Pour le poste d'ailier gauche, Alex Telles de Manchester United est devenu un candidat potentiel. Il a lutté pour le temps de jeu depuis qu'il a rejoint Manchester United en raison de la forme résurgente de Luke Shaw. Benjamin Mendy de Manchester City et Kostas Tsimikas de Liverpool sont également des options potentielles pour le côté gauche.
  7. L’ancien Diable Rouge s’est livré à Il Messaggero sur l’affiche de l’Euro: "Je serais devant la télé, avec l’écharpe de la Belgique, comme ça, j’aurais dans mon viseur mes amis italien… "..... Vous avez choisi votre camp ? "Je plaisante, c’est difficile. Et comment le faire ? Je suis un sympathisant des deux équipes, je les supporte en parallèle, mais cette fois, c’est l’une face à l’autre." Que donneriez-vous pour jouer ce type de match ? "Je suis sincère, ce n’est pas mon match, il y a trop de sentiment en jeu. Ce genre de match, je ne les jouent jamais aussi bien que je le voudrais. Cela s’est produit lorsque je devait faire face à Cagliari ou la Roma. C’est difficile pour quelqu’un qui s’est pris d’affection pour une équipe. Je préfère regarder ce type de match en somme. Jusqu’à maintenant, j’ai toujours supporté l’Italie, un pays qui m’a tant donné c’es certains, mais la Belgique reste la Belgique." Aimez-vous l’Italie de Mancini ? "Énormément : C’est une belle formation, elle joue bien et va toujours de l’avant. Elle sait aussi souffrir, comme on a pu le voir lors du match face à l’Autriche." Qu’aimez-vous en particulier ? "Que celui qui rentre fait la différence, c’est un aspect important. Pessina, Chiesa et Belotti ont été décisif lors des huitièmes, comme s’il s’agissait de leur dernier match. Ils ont joué les dernières minutes face à l’Autriche avec la bonne mentalité." Quelle est la différence avec la Belgique ? "Les Diables Rouges ont forcément plus d’individualités. L’équipe de Martinez peut compter sur Lukaku, sur les Hazard, sur De Bruyne qu’elle compte toujours récupérer car ce serait une perte importante pour la Belgique. C'est une équipe qui vit avec beaucoup de pression sur son dos : Ce sont des joueurs important." Et comment est, par contre, l’équipe italienne ? "Elle est forte collectivement, mais elle n’a pas ce Fuoriclasse qui rompt les équilibres. Celui qui te fait sortir la tête de l’eau lors des moments difficiles. Les Azzurri sont des joueurs très talentueux, mais elle n’’ont pas un Lukaku. Elle est meilleure collectivement." Vous étiez présent en 2016, quelles sont les différences entre la rencontre actuelle et celle d’il y a cinq ans ? "C’est difficile de le dire : Lors de cette soirée à Lyon, l’Italie était supérieure, mais je pense que la Belgique a ouvert un grand cycle avec des joueurs qui, à présent sont arrivé à maturation. C’est plus ou mois la même équipe mais avec certains éléments en moins, tel que Fellaini qui ne joue plus. Elle doit l’emporter pour boucler la boucle. Elle doit le faire maintenant, ou ce sera plus difficile par la suite." Quel duel sera le plus fascinant ? "Sans doute Chiellini-Lukaku. Il faudra voir dans quelle condition se présentera Giorgio. S’il se sent bien, ce sera difficile pour Romelu et le contraire est aussi vrai. J’imagine un duel très physique, spectaculaire." Est-ce vrai que Lukaku aime manger ? Comme fait-il pour être toujours aussi élancé ? "Non, c’est un professionnel extrêmement sérieux, peut être qu’il peut se laisser aller en vacances, mais il est extrêmement précautionneux les jours d’avant-mach, il ne laisse rien au hasard." Avez-vous échangé avec Florenzi ? "Non, je dois encore le faire, mais je le connais. Ale, même s’il devra faire la grimace se battra, et ce, même en étant blessé, je sais à quel point il tient à jouer." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, c’est une information de la Gazzetta Dello Sport : L’Inter se serait insérée dans la négociation entre le joueur turc et l’Ac Milan qui est en fin de contrat L’arrivée de Calhanoglu serait un"super coup" pour l’Inter tactiquement, mais également économiquement. Aucun cout pour le transfert et un salaire qui serait déjà "récupéré" via le prochain départ de Radja Nainggolan pour Cagliari: "Calhanoglu a toutes les caractéristiques pour être "L’opportunité" chère à la Direction Nerazzurra, contrainte lors des dernières saisons de mercato de réaliser un mercato de nécessité." Dans le cas ici présent, il ne serait pas nécessaire d’attendre le sacrifice d’un Top Player pour conclure l’opération, il s’agirait de colmater tout de suite le noyau, suite au drame dont a été victime Eriksen. Il s’agirait également d’un renfort important pour Simone Inzaghi Marotta et Ausilio sont en contact quotidien avec Simone Inzaghi, qui a besoin d’un milieu de terrain talentueux et imprévisible pour endosser le rôle que recouvrait Luis Alberto : "Celui d’un Mezzala de qualité tout en disposant d’une expérience internationale prête à satisfaire la Lula. Calha a énormément grandi avec Pioli, il a retrouvé ses certitudes et son instinct de champions qui avait enchanté le club de Leverkusen en Allemagne." Hakan est en pleine maturité footballistique, et à ce point, l’Inter est disposé à lui offrir un contrat de Top Player: "Peut-être le plus important de sa carrière." Le saviez-vous ? Le Milan Ac propose un salaire de 4 millions d’euros à son milieu de terrain, alors que le joueur en exige 5. L’Inter est disposée à le satisfaire à hauteur de 5 millions d’euros L’information ci-dessous est à prendre avec des pincettes, car selon le Corriere Dello Sport, le club d’Al-Duhail, équipe évoluant à Doha, aurait proposé un salaire de 8 millions d’euros net. Si la priorité est que Christian Eriksen soit sain et sauf, son avenir à l’Inter est plus qu’incertain. Partant de ce constat, jugez-vous intéressant l’arrivée d’Hakan à l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. En effet, si pour certains il faut choisir entre boire ou conduire, pour d’autres, il faut choisir entre épargner ou rester aux commandes du club. Et si le départ d’Antonio Conte offre une double "prime" en allégeant la masse salariale et en qualifiant automatiquement l’Inter en Ligue des Champions, il est hors de question de redimensionner de façon excessive l'équipe. Avec des challengers qui se sont tous renforcés, en passant de la Roma à la Juventus, les places pour la Ligue des Champions 2022-2023 vont valoir leur pesant d’or! Et il est hors de question de perdre la possibilité de récolter les 60 millions d’euros qu’offre l’Europe au Grandes Oreilles Révélation de la Gazzetta.it "Outre le fait que Suning exige une place constante parmi les quatre premiers au championnat, Oaktree Capital Managment, qui a dernièrement acté un financement à hauteur de 275 millions d’euros pour l’Inter, et qui a également la possibilité de devenir la future patronne du club dans le cas où Suning ne parvient pas à la rembourser dans un arc de cercle de trois années, intérêts inclus, entend selon des sources internes du club, ne pas vouloir déboussoler le club et l’équipe en ayant la conviction, que cela serait de courir un risque, que de ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions 2022-2023" Partant de ce constat, l’activité centrale du mercato, qui était de récolter 100 millions d’euros a été revue à la baisse pour atteindre, à présent, 70 millions d’euros : "Il y a eu la prise de conscience que si pour épargner 30 millions d’euros, il faille céder un second Top Player, que le risque de perdre le butin garanti par la Ligue des Champions était trop grand et que le jeu n’en valait pas la chandelle et ce même si le bilan, à la fin du mois risque de se clôturer avec un déficit de -170 à -180 millions d’euros." La destinée de Lautaro est également prise en considération dans ce raisonnement: "Si l’objectif es de viser les 70 millions d’euros, la cession d’Hakimi au Paris-Saint-Germain ou à Chelsea, qui ont déjà proposé 60 millions d’euros, seront complété par le trésor garanti des ventes de Joao Mario, Radja Nainggolan, Valentino Lazaro et Dalbert." Ce qui permettrait de viser tout de même le palier de 100 millions d’euros d’actif, sans passer par le sacrifice d’un second top Player ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. L'axe des affaires entre Cagliari et l'Inter est toujours chaud. Stefano Capozucca en est un acteur majeur et il entretient d'excellentes relations avec le duo Ausilio-Marotta. Les sardes sont d'ailleurs confiants quant au transfert final de Radja Nainggolan. Pour le natif d'Anvers, l'Inter demande 6M€. De l'autre côté de l'Italie, Cagliari s'est arrêté à 3M€ avec une renonciation aux bonus accumulés et liés à Nicolo Barella. Un différentiel pas si insurmontable donc. D'autre part Cagliari souhaiterait inclure Michele Di Gregorio en tant que second gardien. A peine sorti d'un excellent championnat de Serie B avec Monza (31 rencontres titulaires avec de belles prestations) celui qui aura 24 ans cet été possède un contrat avec l'Inter jusqu'en 2024. Alors même si nous cherchons des alternatives sur nos postes de portiers, force est de constater que Di Gregorio semble limite pour prétendre à une place, en plus d'avoir une valeur marchande intéressante cette année. Affaire à suivre donc, tant cela semble être la solution idéale pour tous. ®gladis32 - internazionale.fr
  11. 7 mois après avoir rejoint Nankin, Steven Zhang est de retour à Milan où il va retrouver une équipe qui a gagné en maturité, qui s’est compacté dans la difficulté et qui est gérée de main de maitre par une Direction italienne qui fait preuve d’une totale fiabilité : C’est un fait, malgré toutes les embuches, la Créature du Suning est lancée vers le succès Ceci étant dit, Steven Zhang mise sur une Inter rajeunie. Si aujourd’hui, il rencontrera l’équipe, son objectif principal sera de peaufiner le noyau à sa disposition Comme le révèle Tuttosport, il est fort peu probable de parvenir à réaliser un excellent coup sur le mercato sans devoir toucher "aux champions" qui sont à la disposition d’Antonio Conte: De plus, Steven souhaite conserver la Direction à sa disposition dirigée par le duo Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello et complétée par Piero Ausilio. Si conserver ce groupe de travail est réaliste, il y aura lieu également de ne pas oublier le travail colossale réalisé par le Docteur Piero Volpi, le Responsable du Staff médical qui s’est montré décisif en ces mois de pandémie. Comme le confirme également la Gazzetta Dello Sport, le onze de base ne sera pas impacté: Pour diminuer la masse salariale et rajeunir l’équipe, les "anciens" disposent d’un bon de sortie : Kolarov, Young Nainggolan, Vecino. Le tout en tenant à l’œil l’avenir incertain d’Arturo Vidal et Alexis Sanchez Pour le Mercato en entrée, Antonio Conte mise toujours sur Emerson, Alonso et Kostic, mais il est possible de faire appel aux anciens : Attention à la candidature de Dimarco qui rentrerait parfaitement dans les paramètres du club au niveau du cout et des projections. Cela vaut aussi pour Vanheusden qui devrait revenir à la base, en étant racheté au Standard pour grandir derrière Skriniar. Il faudra également raisonner sur le futur de Pirola et d’Agoumé. Il y a surtout Thiago Almada à garder à l'oeil, le jeune milieu de terrain offensif brillant du Velez né. En 2001 et qui totalise déjà 72 titularisation en équipe première : Ayant un contrat courant jusqu’en 2023, il sera difficile de l’obtenir pour un prix abordable et de descendre sous le palier des 20 millions d’euros. Toutefois, l’Inter reste attentive : "Si les comptes le permettent, l’assaut sera donné car « un tel joueur vaut bien un sacrifice." Validez-vous l’idée de notre Président : Miser sur les jeunes joueurs prometteurs et remercier les anciens "grands" nom du milieu et leurs salaires excessif pour permettre à l’Inter de retrouver un certain équilibre financier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. L'Inter se prépare à accueillir Cagliari au Meazza demain, dimanche 11 avril à 12h30. Antonio Conte a donné sa conférence de presse, dans laquelle il a répondu aux questions des journalistes. Cagliari a une bonne équipe qui ne mérite pas d'être là où elle est et qui a beaucoup à jouer demain. À quel genre de jeu vous attendez-vous? "En regardant les joueurs de Cagliari, il est surprenant de les voir aussi bas. Nous nous attendons à un match difficile car Cagliari voudra tout donner pour éviter la relégation. Bien sûr, ils auront eu d'autres objectifs cette année et maintenant ils sont un peu en danger, ce qui est une surprise car ils ont une équipe compétitive." Que verrons-nous demain de l'Inter? "Vous verrez notre plan de match demain et ce sur quoi nous avons travaillé." Serait-ce une chance de reposer certains joueurs et de donner des minutes à d'autres? "Nous entrons dans une étape vitale de la saison. C'est notre troisième match en sept jours et je vais essayer de faire les meilleurs choix pour jouer cette équipe qui peut sortir et gagner. Nous avons eu deux matchs durement disputés contre Bologne et Sassuolo mais nous sommes prêts; l'équipe va bien et nous essaierons de bien jouer et de prendre les trois points." Vous affrontez Nainggolan demain. Est-ce dommage de ne pas avoir fait la même chose avec lui qu'avec Perisic et Eriksen? "Je tiens à remercier le Radja pour le temps qu'il a passé avec nous, au cours duquel j'ai eu la chance de l'entraîner. Ensuite, les choix ont été faits mais il faut penser au présent. Ce serait sympa de le revoir mais nous devrons faire attention à lui car les joueurs donnent souvent ce petit plus contre leurs anciennes équipes." Que pensez-vous du débat suite à vos commentaires sur l'esthétique? "Je pense au présent, comme je le fais toujours, et j'essaye de faire quelque chose d'extraordinaire. Nous devons continuer à nous concentrer sur cela et je pense que les gens qui parlent de l'Inter doivent également le faire parce que cela n'a aucun sens de parler que du futur seulement. Vous avez juste besoin de vous concentrer sur le présent et de féliciter les gars pour ce qu'ils font." Vous avez remporté le championnat lors de votre première saison avec la Juventus, entamant un cycle incroyable. Avec Chelsea, vous avez remporté la Premier League lors de votre première saison. Comment jugez-vous le travail accompli ici par rapport à ce que vous avez fait ailleurs? "En tout cas, nous n'avons encore rien fait. Nous avons ramené une aura à l'Inter, qui est maintenant considérée comme une équipe hostile en Italie et en Europe, étant donné que nous avons atteint la finale de la Ligue Europa la saison dernière, le meilleur résultat de toute équipe italienne dans la compétition ces dernières années. Il ne nous reste plus qu'à franchir cette étape finale, qui est la plus importante. Nous espérons y arriver, mais nous savons que la déception est peut-être imminente. Mon expérience me dit de penser au présent et de l'apprécier parce que nous avons juste besoin de nous taire et de continuer à pédaler avant de parler de faire de grandes choses dans le futur. Nous ne faisons aucune déclarations enflammées parce que nous avons encore remporté des trophées." De quoi cette équipe doit-elle être le plus consciente? "Ne pas laisser trop de place à Cagliari. Toute légère erreur peut offrir des chances à l'équipe adverse. J'ai renversé les leaders et les leaders ont été renversés, nous sommes devant maintenant, donc la chose la plus importante que vous puissiez faire est de continuer à gagner car, tôt ou tard, le peloton de chasse abandonnera." Quelle a été la chose la plus difficile et la plus satisfaisante de vos deux années avec l'Inter? "Venir à l'Inter a été le choix le plus difficile que j'ai pu faire pour toutes les raisons, mais je ne suis pas du genre à rester dans ma zone de confort. Je ne vis jamais dans le passé et je n'abandonne jamais. J'aime me mettre dans le jeu et c'est arrivé avec l'Inter. J'avais et j'ai des choses à perdre mais j'ai la tête dure, je suis prêt à abattre ces murs mentaux aussi."
  13. La volonté de Radja Nainggolan est de rester à Cagliari pour y finir sa carrière. Revenu en Sardègne cet hiver en prêt, le joueur Belge aurait trouvé sa destination finale. Cependant cela passe par la conquête du maintien avec les rossoblu comme l'écrit le Corriere dello Sport! "En Juin, l'un des sujets qui reviendront sur la table de l'Inter sera celui de Radja Nainggolan en prêt sec à Cagliari et avec encore un an de contrat avec les nerazzurri. La volonté du Ninja serait de rester à Cagliari et il l'a répété plusieurs fois. Mais cela reste suspendu au maintien du club en Serie A. Une fois cette course achevée, il ira toquer à la porte des dirigeants intéristes pour obtenir une rupture de son contrat ou au minimum mettre sur pieds des négociations pour qu'il puisse rejoindre définitivement les sardes."
  14. Après avoir contracté le Covid-19 suivi d'une hospitalisation ces derniers jours, Beppe Marotta, a retrouvé le chemin de l’Inter. Reposé, il est bien décidé à en découdre et plusieurs questions sont sur la table dont le mercato. Si Aleksandar Kolarov, Matias Vecino, Arturo Vidal et Ashley Young devront se trouver un nouveau point de chute, il y aura également le retour des joueurs en prêt Révélation de Calciomercato.com "Dalbert se sera pas racheté par Rennes et va revenir à Milan. Pour Valentino Lazaro, les choix que feront son nouvel entraineur, Xabi Alonso seront décisifs. Radja Nainggolan est actuellement en prêt sec à Cagliari et tout dépendra de la fin de saison des sardes. Celui qui a le plus de chance de dire adieu à l’Inter est Joao Mario." Sans oublier la spécialité de Piero Ausilio : "Colidio, au terme de son prêt en Belgique, pourra représenter une plus-value. Cela vaut également pour Gravillon qui reviendra de son prêt à Lorient, en Ligue 1. Le dernier cité est Brazao qui n’ a jamais réellement explosé en ayant que très peu de titularisation au Real Oviedo". Jugez-vous cette liste de départ valide ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L’Inter compte se renouveler et s’attèle déjà à fournir à Antonio Conte une équipe compétitive pour la saison 2021/2022. Si le futur sociétal est incertain, le duo formé par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio compte sur le mercato estival à venir pour s’établir un petit bas de laine, via la cession des joueurs peu mis en valeur dans la hiérarchie établie par le natif de Lecce. Objectif 30 millions d’euros Selon Calciomercato.com, Matias Vecino devrait être remercié en fin de saison : Absent depuis huit mois suite à une blessure à un genou, il dispose d’un contrat courant jusqu’en juin 2022. L’objectif de l’Inter est de parvenir à un encaissement estimé entre 8 et 10 millions d’euros, tout en épargnant le salaire brut de 4,5 millions d’euros de sa dernière année de contrat Radja Nainggolan et Arturo Vidal devraient suivre le même chemin. A la fin de son prêt l’ancien Diable Rouge pourrait rester en Sardaigne. L’Inter économiserait un salaire brut de 8 millions d’euros. Cette situation est similaire pour le chiline qui touche un salaire brut de 8 millions d’euros, mais qui perçoit en net, grâce au Décret Croissance 6,5 millions d’euros. Si les trois opérations portent leurs fruit, l’Inter pourrait disposer d’une enveloppe de 30 millions d’euros à investir sur le prochain mercato estival Validez-vous ces opérations ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. La positivité au Covid-19 de Danilo D’Ambrosio reste une source d’angoisse à l’Inter. En effet, l’espoir réside dans le fait que les nouveaux tests qui ont été effectués soit négatifs. Mais quoiqu’il arrive, le Covid reste bel et bien présent dans les installations interistes. Révélation du Corriere Dello Sport "Sont négatifs l’Administrateur-Délégué Alessandro Antonello, l’avocat Angelo Capellini, le Vice-Directeur Sportif Dario Baccin et le membre du staff technique qui avait contracté le virus après le Derby. Restent positifs l’Administrateur-Délégué Giuseppe Marotta et le Directeur Sportif Piero Ausilio." "Depuis le début de saison, l’Inter a déjà été confronté au Covid avec les contaminations de Ionut Radu, Daniele Padelli, Milan Skriniar, Alessandro Bastoni, Aleksandar Kolarov, Ashley Young, Radja Nainggolan, Roberto Gagliardini et Marcelo Brozovic, sans oublier la fausse positivé d’Achraf Hakimi." Le Saviez-vous ? "S’il n’a pas d’explosion pandémique dans le vestiaire, la rencontre face aux Neroverdi se jouera, la bande à Handanovic a été autorisé, par l’ATS qui a été informé de la positivité de D’Ambrosio, à réaliser le chemin domicile– centre d’entrainement." "A la Pinetina, toutes les précautions d’usage ont été prises, comme l’obligation de manger, de se changer et de se doucher dans sa propre chambre. Le port du masque et le respect de la distanciation sont obligatoire." Croyez-vous en un risque d’implosion de contamination au sein du vestiaire Nerazzurro ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Radja Nainggolan Informations Générales Nom : Nainggolan Prénom : Radja Poste : Milieu offensif Date de naissance : 04/05/1988 Lieu de naissance : Anvers/Antwerp Pays : Belgique Taille : 176 cm Poids : 71 Kg Numéro de maillot : 2+2 (à confirmer) Au club depuis : Ouverture du mercato estival 2018 Position sur le terrain Biographie Radjà Nainggolan est né le 04 mai 1998 à Anvers (Belgique), c'est un footballeur international belge qui évoluait cette durant la saison 2017/2018, à l'As Roma, au poste de milieu de terrain. Carrière en Clubs: Germinal Beerschot (2000-2005): Formé en Belgique au Germinal Beerschot, Nainggolan quitte le pays pour l'Italie en 2005. Piacenza calcio FC (2005-2010): Lors de sa première saison pour le club de Piacenza Calcio, en Serie B, il ne fait qu'une apparition. Même chose la saison suivante. En 2007-08, par contre, il participe à 10 matchs pour totalement exploser en 2008-09, saison durant laquelle il marque trois buts. Cagliari Calcio (2010-2014): Après un nouveau bon début de saison en 2009-10, il est prêté en janvier au club de Cagliari Calcio, en Serie A. Il débute face à l'Inter Milan. Ses deux seules titularisations ont lieu lors des deux derniers matchs de la saison. À partir de la saison 2010-11, il reste en Sardaigne et y devient même titulaire assez rapidement. Placé dans un rôle de médian défensif, il est loué pour plusieurs qualités qui plaisent, entre autres, au Milan AC, à Naples et à la Juventus. AS Roma (2014-2018): En janvier 2014, il devient un joueur de l'AS Rome sous forme de prêt pour les six premiers mois avant d'être définitivement transféré. Il devient vite un élément indispensable dans le milieu romain de Rudi Garcia, enchaînant les bonnes performances. Internazionale Fc Milano : Mi-Juin, Piero Ausilio contacte la Roma qui doit faire face aux Règles imposées par le Fair-Play-Financier et les deux clubs parviennent à se mettre d'accord sur le transfert du joueur contre 24M€ et en contrepartie technique Nicolò Zaniolo et Davide Santon Equipe Nationale: Nainggolan, après 9 matches et 1 but chez les espoirs, obtient sa première sélection internationale le 29 mai 2009, lors d'un match amical contre le Chili (1-1). Ce match amical entre dans le cadre d'un tournoi au Japon, la Coupe Kirin de 2009, pour lequel Frankie Vercauteren, alors sélectionneur, sélectionne bon nombre de nouveaux joueurs inexpérimentés comme Ritchie De Laet (qui arrive en équipe première de Manchester United) ou Kevin Roelandts (Zulte-Waregem). La plupart de ces joueurs n'ont plus été sélectionnés depuis. Georges Leekens le rappelle pour les matchs amicaux du 11 et 15 novembre 2011 contre la Roumanie et la France ayant pour but de préparer la campagne de qualification pour la Coupe du monde au Brésil en 2014. Il n'est par contre pas repris par le coach suivant Marc Wilmots pour disputer la Coupe du monde 2014. Son nom est cité parmi les 7 réservistes convoqué par Marc Wilmots en cas de blessure d'un des 23 sélectionnés. Ceci dit, la retraite internationale de Timmy Simons et ses excellentes prestations à l'AS Roma font de lui un titulaire récurrent en équipe nationale, notamment grâce à son but important qui permet aux Diables d'égaliser contre la Bosnie (1-1) dans un match de qualification pour l'Euro 2016, et son but somptueux contre la France en match amical, le 7 juin 2015 au Stade de France (victoire belge 3-4). Lors de ce tournoi, il est avec Axel Witsel le patron de l’entre-jeu belge. Le 22 juin 2016, il inscrit contre la Suède (victoire 1-0) son premier but lors d'une phase finale, d'une frappe lointaine. Malheureusement, son équipe est éliminée le 1er juillet après un match décevant face au Pays de Galles qui se solde par une défaite 3-1. Nainggolan inscrit son second but dans le tournoi d'une superbe frappe des 30 mètres. À la suite de cet Euro décevant de la part des Diables Rouges, Marc Wilmots est remercié par l'Union Belge de Football. C'est Roberto Martínez qui lui succède. Radja Nainggolan connait des débuts difficiles avec le nouvel entraîneur, celui-ci ne le sélectionnant pas, ni pour le match amical face aux Pays-Bas, ainsi que le match face à l'Estonie dans le cadre des Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018, ni pour la Coupe du monde 2018, et ce malgré les belles performances du joueur avec l'AS Roma. Suite à sa non-sélection pour la Coupe du monde, il décide de mettre un terme à sa carrière internationale le 21 mai 2018. Le saviez-vous ? Radja a une mère belge flamande avec qui il a grandi et un père d'origine indonésienne et indienne, qui l'a abandonné peu après la naissance. Né d'un père indonésien (d'ethnie batak protestante) et d'une mère belge catholique, en juin 2013, il visite pour la première fois l'Indonésie, pays de son père, où il est reçu par le ministre indonésien de la jeunesse et des sports. Sa sœur jumelle, Riana Nainggolan, est également footballeuse et joue avec l'équipe féminine de l'AS Roma. Surnommé "El Guerro" ou "Le Ninja", il est parfois comparé à l'Italien Gennaro Gattuso, pour sa combativité et son tempérament sur le terrain, n'hésitant pas à tacler parfois violemment l'adversaire. Réputé pour être très bon balle au pied, il possède également une superbe frappe de balle (lui assurant quelques buts spectaculaires) et est un joueur très mobile, couvrant des distances importantes Palmarès: AS Rome Serie A: Vice-Champion : 2014, 2015, 2017 Parcours: En Club: Germinal Beerschot (2000-2005) Piacenza calcio FC (2005-2010) Cagliari Calcio (2010-2014) AS Roma (2014-2018) Internazionale Fc Milano : Ouverture du Mercato estival 2018 En équipe nationale 2004: Belgique -16 ans 2007: Belgique -19 ans 2008-2009: Belgique -20 ans 2007-2010: Belgique espoirs 2009-2018: Belgique ©Wikipedia
  18. La question mérite d’être posée à la suite de la nouvelle contre-performance proposée lors de la Demi-Finale de la Coupe d’Italie, du Capitaine Nerazzurro, face à la Juventus. A tel point que la Direction Nerazzurra a décidé qu’il était temps d’intervenir Révélation de Tuttosport "La demi-finale de la Coupe d’Italie face à la Juventus a réouvert la polémique sur le rendement de Samir Handanovic : Le gardien de l’Inter s’est rendu protagoniste négativement d’une sortie improbable, une sortie originelle du second but de Cristiano Ronaldo, avec la complicité d’un Alessandro Bastoni désarçonné par cette situation." Prolongation en suspend Sur les réseaux sociaux, cela gronde à tel point que la Direction Nerazzurra est prête à prendre en considération l’hypothèse de faire confiance à un nouveau numéro 1 "Si le présent est certainement le sien, vu le manque de considération de Conte envers Radu jusqu’à présent, lui qui n’a jamais été aligné en Coupe d’Italie, pas à même à Florence. Le Capitaine se rapproche des 37 ans, il les fêtera le 14 juillet et a prolongé son contrat jusqu’en 2022 : Mais les négociations relatives à une prolongation jusqu’en 2023, sont, à l’heure actuelle, gelées." Statistiques catastrophique S’il l’on ne se base uniquement sur les matchs de Serie A, l’équipe de Conte a dû faire face à 66 tirs au buts cadrés, soit une moyenne de 3,3 par matchs. Handanovic est parvenu à en contrer 43, soit un pourcentage de 65% de tir contrés. Toutefois, tous les trois tirs, l’Inter encaisse un but: Une donnée très élevée qui s’est vu "améliorée" lors des trois derniers matchs, où l’Inter n’a pas encaissé le moindre but face à la Juventus, l’Udinese et Benevento. Si Handanovic propose 65% de tirs contrés, il est très loin des standards des autres portiers tel que Donnarumma ou Szczesny qui voyagent à 75%. Il réalise moins de miracles, rapporte moins de points à l’équipe, le tout s’associant à ses incertitudes démontrées à de très nombreuses occasions comme le but de ce mardi ou celui face à Vérone peu avant Noel Le projet Radu écarté ? "L’expérience Radu, soit celle d’associer un jeune gardien très prometteur à côté d’un titulaire indiscutable n’a pas porté ses fruits. La nouvelle route empruntée serait similaire à celle de la Juventus avec le recrutement d’un autre gardien titulaire, un poste où ce serait à l’entraineur de décider lequel des deux est le meilleur à aligner." "Marotta et Ausilio sont sur les traces de plusieurs gardiens : Le préféré reste Musso de l’Udinese, qui sait si la négociation avec le club du Frioul menant à De Paul s’élargirait avec l’englobement du portier argentin." L’autre portier qui séduit à la Viale Della Liberazione est Cragno : "Les rapports sont excellent avec Cagliari et, durant l’été, la situation relative à Nainggolan devra être abordée avec Giulini. Il reste également l’outsider Meret du Napoli et moins probable Silvestri de Vérone“ Cragno réel favori ? Interviewé par minutidirecupero.it, Graziano Battistini, l’agent d’Alessio Cragno, s’est livré sur l’intérêt de l’Inter: "Il y a toujours des contacts, pour le reste on navigue à vue. Il faut se rappeler que le Mercato que l’on connaissait semble aujourd’hui être d’une autre époque. Les personnalités dans le milieu du football restent toujours en contact, il n’y a rien à redire sur cela." "Ce qui est certain, c’est que je ne serais pas surpris si l’Inter misait sur Cragno, je crois qu’il s’agit, avec Donnarumma, de l’un des meilleurs gardiens en circulation, un Fuoriclasse à son poste: Il le démontre chaque dimanche." "Cagliari est un club important qui tient justement en haute considération Alessio, et cela se répercute physiologiquement sur sa valeur marchande." "Outre la bonne somme, il y a besoin que se créée la bonne opportunité au bon moment : Si Massara (actuel Directeur Sportif du Milan) était resté, je crois qu’Alessio aurait rejoint la Roma." La Galerie des horreurs Lorsque l’on visionne le Replay, lors de la passe en retrait de De Vrij à Bastoni, celui-ci avait l’avantage sur Cristiano Ronaldo. Il avait d’ailleurs de son bras droit indiqué à Handanovic de rester dans sa surface afin de lui offrir une passe simple en retrait. A la place, le portier est sorti avec trop de véhémence et est arrivé ce qu’il devait arriver. Si Bastoni a commis une erreur, c’est juste celle de ne pas avoir su contenir Ronaldo, mais cela est moindre comparé à Handanovic qui n’a pas suivi et respecté la consigne de son équipier, laissant de la sorte la voie libre au portugais Mais il y a également des précédents Les plus graves cette saison outre celle du Derby d'Italie Ilic à Vérone Capriari à Benevento Aucune tentative de contrer le tir Buts de Mancini (2-2 face à la Roma) Sans parler des tirs qui passent tout prêts et où il ne plonge plus…....Sans parler du risque de se prendre un but à quasiment chaque match.... Il y a deux saisons, Handanovic était élu meilleur gardien de Serie A. Pensez-vous que cette saison est celle de trop ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. C'est une information de dernière minute relayée par la Gazzetta dello Sport, Radja Nainggolan est sur le départ pour Cagliari. Bis repetita du dernier mercato d'hiver donc... Le président de Cagliari, Tommaso Giulini, a entamé les négociations pour ramener immédiatement le milieu belge en Sardaigne. La récente blessure de Marko Rog au sein de leur effectif, dont le temps d’indisponibilité est très incertain, a accéléré le processus. Avec un mollet récalcitrant et pas vraiment désiré par Antonio Conte, Nainggolan a vécu des derniers mois difficile au club. Pas étonnant donc de voir le joueur désireux de faire le voyage, lui qui pensait jusqu'au dernier moment rester à Cagliari lors du dernier mercato. Pour rappel, le club sarde a tout fait pour retrouver le joueur lors de la fenêtre de transfert estivale. Mais l'Inter ne voulait pas d'un nouveau prêt et n'entendait que par une transaction classique, ce qu'ils ne pouvaient pas faire financièrement. Quelques mois après, les choses ont changé et l'Inter est prête à le laisser partir en prêt sec jusqu'en juin. Les négociations vont porter sur un droit de rachat cet été notamment. Une transaction qui libère de la masse salariale, qui pourrait être utile pour l'arrivée et d'un ailier et soutien offensif cet hiver. ®gladis32 - internazionale.fr
  20. Nicolò Barella rejoint Arturo Vidal dans la liste des joueurs incertains en vue du match décisif face au Shakhtar Donetsk, ce mercredi, lors de la dernière journée de la Ligue des Champions. En effet, ce lundi, l’international italien a mal positionné son pied durant l’entrainement. Sa condition physique sera réévaluée ce mardi De son côté, Arturo Vidal, sorti sur blessure face à Bologne a été examiné ce lundi par le Staff Médical de l’Inter et il réalisera un examen plus poussé ce mardi. Mais la sensation est que le joueur sera indisponible pour défier les ukrainiens. Comme l’explique le Corriere Dello Sport, l’’aligner blesser n’aurait aucun sens : "Il y aurait la possibilité réelle de le perdre pour une période plus importante. La possibilité qu’il ne joue pas en Lique des Champions est plus concrète, de façon à l’avoir à disposition en championnat avant la fin de l’année." Eriksen sera-t ’il aligné ou se fera-t'il doubler par le duo Sensi-Nainggolan ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Présenté à la Scala de Milan, Christian Eriksen est la grande déception du mercato de l’Inter. Percevant l'un des plus important salaire (7,5 millions d’euros), le danois est très loin des standards proposé en Premier League…A tel point, qu'un départ au mercato de janvier n’est plus à exclure. L’avis de Michael Laudrup "Je ne crois en rien que cela soit lié au fait qu’il ne s’adapte pas tactiquement. Avant tout, c’est objectivement un excellent joueur. Mais tactiquement, même moi, je ne comprends pas : Il y a deux milieu de terrain de contrôle derrière lui. Et il a devant lui un géant comme Romelu Lukaku qui bouge énormément et Lautaro Martinez qui est techniquement valide. Il y a ensuite les ailiers......Tant de choses peuvent être tentées derrière cela. C’est mentalement et culturellement quelque chose de ce type, mais je ne crois pas qu’il ne parvient pas à s’adapter." "Il faut aussi regarder la presse locale et spécialement la Gazzetta Dello Sport qui est basée à Milan. Elle a des journalistes qui ont déjà commencé à écrire que son expérience est terminée. Ils reçoivent informations via leurs sources, mais aussi du club." Révélation de Gianluca di Marzio Le spécialiste italien du Mercato s’est livré sur le cas Eriksen à Sky Sport 24 : "Je m’attends à un mercato bouillant autour du danois. Si la tendance relative à son utilisation vient à se confirmer, les équipes qui souhaitaient l’emprunter en Octobre reviendront à la charge, avec peut-être une meilleure ouverture aussi bien de la part du joueur que de la part du club." "La philosophie actuelle de l’Inter est de refuser le prêt des joueurs les plus importants, il suffit de repenser au non à Cagliari pour Radja Nainggolan. Une vente n’est donc pas à exclure. Il se peut également que les Nerazzurri tente de revaloriser le joueur, un joueur sur lequel un investissement important avait été effectué en janvier." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est désormais acquis : Antonio Conte devra se passer des services de Romelu Lukaku face à Parme. Avec l’absence également d’Alexis Sanchez préservé pour Madrid, la Gazzetta Dello Sport nous informe qu’Antonio Conte pourrait adapter son dispositif tactique "Pour Alexis, les efforts se concentrent plus sur un retour face à Madrid plutôt que face à Parme. Hier après-midi, les entraînements ont débutés pour défier Parme. La solution le plus anticipée est celle de titulariser Pinamonti avec Lautaro. Il s’agirait de la variante la plus simple, car elle ne dénaturerait pas trop la philosophie de l’équipe, un aspect à ne pas sous-évaluer étant donné le peu de temps à disposition." "Mais Conte dispose d’au moins deux autres solutions de rechange. L’une des deux imaginée réside au 3-4-2-1. Un dispositif testé en début d’année avec un double Trequartista, et l’insertion d’un joueur entre Christian Eriksen et Radja Nainggolan. La troisième option confirmerait une attaque à deux avec un Ivan Perisic plus proche de Lautaro sur l’échiquier. Un poste déjà occupé par l’ailier face au Shakhtar lors du remplacement du Toro." Quel dispositif anticipez-vous pour défier les parmesans ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. Selon un rapport publié ce 26 octobre 2020 dans l'édition imprimée du quotidien italien Corriere dello Sport, le F.C. Barcelone s'intéresse au milieu de terrain italien de l'Inter, Nicolo Barella. Au cours des 15 mois qui ont suivi son arrivée au club, Barella a prouvé qu'il était un joueur de premier plan, à tel point que le club catalan s'est renseigné sur lui. Barella a énormément impressionné, et on parle déjà depuis un certain temps de lui proposer un renouvellement de contrat. Le quotidien italien affirme que son agent, Alessandro Beltrami, qui représente également son coéquipier Radja Nainggolan, attend un appel de l'Inter concernant un renouvellement de contrat. Le joueur de 23 ans est actuellement sous contrat avec l'Inter jusqu'à la fin de la saison 2023/24. Depuis son arrivée au club, l'international italien a fait 47 apparitions, toutes les compétitions confondues, au cours desquelles il a marqué quatre buts et délivré 10 passes décisives pour ses coéquipiers. Depuis le début de cette saison, 2020/2021, il a disputé les six matches de l’Inter et a fourni deux passes décisives. ®Oxyred - Internazionale.fr
  24. Selon un rapport publié ce 26 octobre 2020 dans l'édition imprimée du quotidien italien Gazzetta dello Sport, Nicolò Barella, joueur hautement noté et apprécié, est impressionnant avec l'Inter depuis son arrivée à l'été 2019. Selon le même rapport, Nicolò Barella aurait des similitudes avec de nombreux anciens milieux de terrain de l'Inter. L'un de ces joueurs est Marco Tardelli, avec qui, la Gazzetta dello Sport pense que Barella partage une personnalité similaire en termes de capacité à porter ses coéquipiers avec son comportement. Il ressemble également à Salvatore Bagni en ce qui concerne la façon dont il récupère le ballon, agace ses adversaires et soulage ses coéquipiers. Comme Nicola Berti, Barella est capable de jouer comme un milieu box-to-box.Le rapport poursuit en expliquant qu'il a également des similitudes avec deux joueurs avec qui il passe presque tous les jours, son coéquipier Radja Nainggolan et son entraîneur Antonio Conte. Comme Nainggolan, Barella a commencé en tant que milieu de terrain central, mais il est en train de se transforme actuellement en milieu offensif, et suit donc une carrière similaire à celle de Conte, en quittant le club provincial de Lecce pour la Juventus, où il est devenu capitaine. Enfin, le rapport affirme également qu'il existe une similitude entre Barella et l'ancien milieu de terrain de la Juventus et de l'équipe nationale italienne, Claudio Marchisio, en termes de finition. ®Oxyred - Internazionale.fr
  25. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match d’Inter-Borussia Mönchengladbach Interview à Inter Tv Est-ce que la défaite du Real est une information positive ? "Je considère l’Histoire du Real Madrid en Ligue des Champions comme grande, c’est une équipe qui vise la victoire finale, je pense qu’une place leur est déjà réservé. On doit penser de façon lucide: C’est donc un résultat qui ne me fait, personnellement pas plaisir." "Jje connais les difficultés d’affronter le Shakhtar. En demi-finale nous avions été impeccable et je vous avais parlé d’une équipe forte composé de tant de brésilien. Aujourd’hui, ils ont remporté la partie, mais je pense qu’il manquait beaucoup de joueurs." 10 buts ont été encaissés..... "Lorsque l’on ira voir une nouvelle fois les statistiques, je constaterai qu’ils ont tiré au but à deux reprises. Je ne me souviens pas d’une parade d’Handanovic, ni de tirs de leurs part. La partie était dominée, je ne peux pas en être insatisfait, mais en même temps je suis déçu." "Nous devons être plus attentif sur toutes les phases de jeu, c’est évitable. Il y a des situations individuelles à améliorer C’est difficile pour moi de m’exprimer sur un match nul face au Borussia lorsque je vois ce qu’a proposé l’équipe, nous avons joué à un rythme élevé." L’Impact du Covid "Les garçons sont à encenser, ils font face à des situations que très peu connaissent. Aujourd’hui cela nous est tombé dessus et je ne sais pas quel impact cela aurait pu avoir dans d’autres équipes, nous ne cherchons pas d’alibi: Mais Hakimi s’est entraîné avec nous, il était avec nous jusqu’à 17h00." Les absences ? "Ce n’est certainement pas la situation idéale, souhaitée par un entraîneur, car ce sont des défections qui n’ont rien à voir avec le monde footballistique. Nous devons chercher à y faire face.. Même si ce n’est pas toujours les mêmes qui jouent, on en paye toujours quelque chose, c’est inutile de tourner autour." "Dans le même temps, nous faisons face tête haute à cette situation et je ne peux qu’être fier de ces garçons. Je suis fier d’entraîner ce groupe de joueur." Son interview à Sky Sport Eriksen ? "Je pense qu’il a réalisé une très bonne partie, comme le reste de l’équipe. Il a fait preuve d’un grand engagement et d’application. Je lui ai demandé d’être plus décisif en phase de possession, et je pense qu’il a fait un bon match, comme tout le monde." C’est une période malchanceuse pour l’Inter…. "Nous devons nous concentrer sur le terrain, chercher à faire de notre mieux et donner le maximum. Nous devons faire cela, nous devons rester concentré. Ce n’était pas simple de faire face à la défection d’Hakimi à 17h00." "Encore ce matin, il s’était entraîné avec nous, il devait jouer avec nous, nous avions préparé des combinaisons. J’ai dit aux garçons de faire face à cela la tête haute et ils se sont montrés courageux car ce n’était pas facile psychologiquement, ce sont avant tout des hommes." Lukaku a déclaré que ce type de rencontre doit être gagné…Le résultat est amer si l’on se souvient de la première rencontre face au Slavia ? "On ne peut pas comparer les deux matchs. L’année dernière, il s’agissait d’un faux pas, ce n’était pas un grand match. Ce soir, nous avons bien joué face à une équipe qui a un très bon potentiel. Elle a des joueurs forts physiquement et techniquement et ils sont rapides." "Et malgré nous, nous avons fait nous le match, je ne me souviens pas d’arrêt de Samir. Sincèrement, je n’ai rien à reprocher aux garçons. On peut améliorer certaines phases de jeux car il y a eu des erreurs qui se doivent d’être améliorée." L’Inter a calé en fin de match, y avait-il un manque d’attention ? "Oui, je pense que nous n’aurions pas su proposer plus via le banc. Il y a eu Lautaro pour Sanchez, Ensuite Bastoni qui ne s’est entraîné que deux fois avec nous et Brozovic qui revient d’une contracture musculaire. Sensi n’était pas là, Nainggolan s’est entraîné avec nous pour la première fois hier. "Il faudra évaluer la condition physique de Sanchez, il faut savoir l’interpréter. Nous en saurons plus demain." ®Antony Gilles - Internazionale.fr