Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rafaela pimenta'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

7 résultats trouvés

  1. Affaire Lazar Samardzic, Rafaela Pimenta remet une pièce dans le jukebox et répond à Mladen Samardzic après son interview accordée à Sportitalia. Jointe par QSVS, l'agente a une nouvelle fois tenu à clarifier les choses concernant l'échec des négociations avec l'Inter. "Tout d'abord, je tiens à faire une mise au point et à dire que je ne suis pas ici pour réitérer ce qu'a dit M. Mladen Samardzic. Certaines choses ne se font pas, peut-être dans un autre lieu... Je veux partager avec vous quelques épisodes sur ce qui s'est passé. Ce n'est pas à moi de répondre pourquoi l'opération a été ratée, même aujourd'hui on ne comprend pas. J'ai des théories mais je m'intéresse aux faits. Il y a quelques mois, j'étais dans mon bureau quand Aleksandar Kolarov m'a appelée, une très bonne personne, et m'a dit qu'il y avait ce joueur serbe, Samardzic qui n'a pas de mandataire et il voulait me le présenter. J'ai dit oui et les frères Kolarov, les parents de Samardzic et aussi son frère sont venus. Là, nous avons discuté et il y avait aussi un conseiller qui vit en Allemagne. Nous avons présenté notre travail et convenu d'un projet ensemble. Je me souviens très bien de ce qui a été dit et ma parole est unique car quand je m'engage, j'y vais jusqu'au bout. Au cours de ces derniers mois, nous avons échangé beaucoup d'informations. Et petit à petit, la relation s’est développée. Je ne suis d'accord que sur un point, au début, beaucoup de choses se faisaient par téléphone car le père de Samardzic vit en Allemagne. Nous avons déterminé quel marché était le bon, toujours l'Italie, et nous avons commencé à y travailler. Puis à un moment donné, l'Udinese a également bougé, à tel point que le père leur a dit de ne plus lui parler mais de me parler !" Totalement en désaccord avec la version du père du joueur ? "Oui, je parlais à l'Udinese en leur nom. Nous avons compris qu'il y avait certaines équipes intéressées et à un moment donné aussi qui franchirait ce pas très important. Nous en avons identifié deux avec une envie technique et une capacité économique. J'ai moi-même favorisé deux rencontres. L'une d'elles était celle du père, à tel point que lui et Lazar ont posé beaucoup de questions. C'est vrai, la première chose à comprendre dans un transfert est l'aspect technique. Et puis nous avons rencontré l'Inter, vous savez, tout est enregistré. J'ai les photos Zoom... Dans cette réunion technique, le père n'était pas là. Je ne sais pas si c'était à cause du lien ou du fuseau horaire. L'Inter était au Japon et c'était tard là-bas. J'ai donc demandé à Lazar si nous pouvions nous passer de son père et il m'a dit allez-y. Nous avons discuté du côté technique et à chaque fois qu'il y avait ces réunions, je demandais à Nikola Kolarov d'être là pour qu'il puisse traduire en serbe. Après ces rencontres, après plusieurs jours de réflexion, Lazar a décidé qu'il voulait l'Inter. Et la négociation commença, avec l’habituel ping-pong. À la fin, il aurait été le joueur de l'Inter le mieux payé dans sa tranche d'âge. Et j'ai dit au père qu'il devait venir en personne, je ne voulais pas conclure l'affaire sans un contact visuel entre la famille et les réalisateurs. Et en effet, le Samedi avant la visite médicale où ils sont venus à Milan, nous avons rencontré l'Inter et tout s'est expliqué. Il a été demandé à la famille de dire oui ou non dans la journée. Au bout de quelques heures, je les vois à l'hôtel et ils me disent qu'ils ont décidé d'aller à l'Inter, que l'offre était bonne. Alors, par respect pour les parents, nous appelons l'Inter et je veux une confirmation de son père . On porte aussi un toast pour fêter ça, il ne manque plus que le contrat et la visite médicale. De là, je m'arrête et dis une chose : dès l’instant où vous dites oui à une entreprise, un certain nombre d’autres choses se déclenchent. Il y avait aussi le sort d'un autre joueur, Fabbian. Il faut réfléchir avant de s'engager. Je peux comprendre s'il y a des choses qui ne rentrent pas dans les contrats ou les visites. Mais si vous dites oui aux conditions présentes, l'opération est faite pour moi. Je suis comme ça, je travaille comme ça depuis trente ans." Aviez-vous un mandat écrit ? "Je ne suis pas dans sa tête et je ne sais pas pourquoi Mladen dit certaines choses. Lui et moi sommes également allés dans d'autres clubs, pas seulement à l'Inter. Regardez les choses de cette façon. Je n'ai jamais donné des mandats écrits ! Ils savent tout le monde que mon entreprise ne fait pas cela. La seule chose est un document dans lequel j'ai promis au père la moitié de la commission, je peux le dire. Quelle est l'importance des relations humaines pour moi ? Par règlement, c'est tout ce qu'il faut pour signer les mandats... Et les joueurs sont libres, nous n'avons jamais infligé de pénalité. J'ai licencié des gens qui travaillaient avec nous parce que j'ai compris qu'ils voulaient faire certaines choses. Il n'y a pas de relations obligatoires et forcées avec nous, bien au contraire. Si mon travail vous satisfait, restez, sinon partez. Je veux que les gens soient heureux. Mais en général, si on veut changer les cartes, je ne suis pas là." Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. Si le décompte a enfin lieu pour les Tifosi, en vue de la Finale de la Ligue des Champions, celui-ci est également actif pour Henrik Mkhitaryan qui est sorti sur blessure lors de la première période de la manche retour de l’EuroDerby Della Madonnina, victime d’une claquage musculaire. Rafaela Pimenta, son agent, s’est livré sur l’état de forme actuel du milieu de terrain Nerazzurro: "Je l’ai appelé récemment et, selon moi, il parviendra à récupérer et sera sur le terrain." Une prolongation de contrat ? "C’est à l’Inter qu’il faut poser cette question et je me souhaite que cela soit positif: Il se sent très bien en Nerazzurro, il aime la vie italienne et Milan lui plait. Je pense également que peu importe votre environnement de travail, le fait d’être performant dépend aussi de la façon dont vous vous sentez dans cet endroit. Le fait qu’Henrik réalise de très belles prestations en ce moment est la preuve qu’il se sent vraiment très bien à l’Inter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. L'ailier de l'Inter Denzel Dumfries a décidé de changer d'agent au milieu de liens avec un éventuel départ pendant le mercato estival. D'après le média italien Calciomercato.com , qui rapporte que le joueur de 26 ans ne sera plus représenté par Rafaela Pimenta à l'avenir, car il est passé au groupe Wasserman. Dumfries avait été représenté par l'agent de football néerlandais Mino Raiola avant le décès de l'agent, puis il a été transféré à Pimenta, qui représentait depuis lors l'ancien homme du PSV. Cependant, le Néerlandais a décidé de faire un changement et a transféré sa représentation au groupe Wasserman, qui représente actuellement également l'arrière de Benfica Alex Grimaldo, qui est fortement lié à un départ du club cet été. Cela survient au milieu des spéculations sur l'avenir de Dumfries, car l'ailier de l'Inter serait l'un des principaux noms sur lesquels les Nerazzurri seraient prêts à encaisser afin de rapporter des fonds pendant l'été, tandis que les équipes de la Premier League et de toute l'Europe ont montré de l'intérêt. Peut-être que ses mauvaises performances sont dû à son ancienne agente? Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  4. Après avoir "perdu" Milan Skriniar, l'Inter s'attèle à prolonger Stefan De Vrij, mais comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, un plan B est mis en place, juste au cas où: "Les négociations avaient commencé l'été dernier avec Rafaela Pimenta, qui était l'ancienne agent du Néerlandais, et elles se poursuivent maintenant avec Federico Pastorello." "Le club a proposé un contrat de deux ans pour le même salaire, soit environ quatre millions plus les bonus et en cas de refus, l'Inter se tournera vers Chris Smalling, qui n'a pas encore activé son option de prolongation avec la Roma: L'objectif est assez claire: "Eviter une nouvelle affaire Skriniar, car après les adieux du défenseur slovaque, l'Inter se passerait volontiers de perdre Stefan De Vrij qui était titulaire l'ensemble de la saison dernière dans le trio arrière, mais qui est désormais devenu le back-up de Francesco Acerbi." "Le club de Viale Della Liberazione a déjà fait ses démarches et attend désormais une réponse du joueur et de son entourage d'ici la fin du mois de février, pas plus car si Stefan dit non, Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin veulent être prêts à " réagir " immédiatement et peut-être miser sur un autre agent libre : Chris Smalling de la Roma." "Le Néerlandais, qui a fêté ses 31 ans le 5 février, s'est vu proposer une prolongation de contrat par l'Inter en juillet dernier et dans les mois qui ont suivi, il lui a été présenté un contrat de deux ans pour le même salaire, soit quatre millions d'euros nets par saison plus des bonus. L'été dernier, De Vrij était encore représenté par Pimenta, mais quelques mois plus tard, la relation professionnelle entre les deux personnalités s'est rompue et ses intérêts sont désormais représenté par Federico par Pastorello." "C'est avec lui que la Direction Nerazzuzza a échangé ces dernières semaines, expliquant que le club a l'intention de lui donner le temps de regarder autour de lui et de se décider, mais qu'en même temps, pour des raisons de calendrier, ils s'attendent à recevoir une réponse sur une prolongation jusqu'au 30 juin 2025 d'ici la fin du mois de février. Pastorello, qui était à Milan lundi et mardi de la semaine écoulée pour la clôture du Mercato a publié vendredi une photo de sa rencontre avec De Vrij, et a exprimé à la Rai son désir de respecter la date limite fixée par le club." "Le dialogue est plus détendu et plus fluide entre De Vrij et l'Inter qu'il ne l'était avec Skriniar, notamment parce que le Slovaque avait une offre millionnaire déposée par le Paris-Saint-Germain, alors que Stefan n'a pas une telle offre d'un grand club. Du moins pour le moment. Il évalue les demandes de clubs espagnols et anglais, mais il n'a jamais caché qu'il était heureux à Milan. Ce qui le rend perplexe, c'est plutôt son utilisation actuelle : Cette saison, il est devenu le back-up d'Acerbi et il espère certainement que la situation changera à l'avenir." "Mais puisque l'ancien joueur de la Lazio se dirige vers la confirmation, et même s'il y aura des négociations avec Claudio Lotito, Stefan se donne le temps de la réflexion: Il lui reste encore trois bonnes semaines devant lui avant de dire oui ou non lors de cette rencontre au sommet avec l'Inter. Il est envisageable qu'à la suite de la manche aller face au Fc Porto, dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, que la réponse sera communiquée: Dans le cas d'une fumée blanche et avec la confirmation d'Acerbi où le club s'active pour faire diminuer l'exigeance laziale de 4 millions d'euros, les postes en défense centrale seront déjà bien défini." "Dans le cas contraire, il restera bien sur Chris Smalling, qui n'a pas encore donné son accord à la Roma pour déclencher un renouvellement unilatéral d'un an pour percevoir le même salaire que celui qu'il perçoit actuellement, soit un peu moins de 4 millions d'euros. C'est pourquoi l'Inter a décidé de se précipiter sur De Vrij : ils ne veulent pas laisser le défenseur central anglais leur filer entre les doigts." Tant qu'à éviter une Skriniar, autant éviter également une Bremer... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. En effet, à l’Inter, il n’y a pas que Milan Skriniar qui arrivera en fin de contrat au mois de juin prochain, son compère en défense, Stefan De Vrij, le sera également et fait important, celui-ci a remercié son agent Rafaela Pimenta! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "En juillet, Rafaela Pimenta avait été informée que l’Inter comptait prolonger le contrat de de De Vrij, mais l’ancien défenseur central de la Lazio a décidé de changer d’agent. Dès qu’il aura communiqué son choix à Giuseppe Marotta et à Piero Ausilio, la négociation reprendra : Stefan a, par le passé, fait appel à l'avocat Sébastien Ledure dans le cadre de son litige avec le Seg, mais il n'est pas acquis qu'il le reprenne comme représentant." "Pour De Vrij, le club est prêt à lui formuler une offre importante, même si celle-ci restera inférieure à celle de Milan Skriniar et tout dépendra énormément de la volonté du numéro 6 qui pourrait être tenté par une aventure en Premier League." Avons-nous retrouvé le vrai visage de Stefan De Vrij selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, bien plus que d’être détruite de part en part, la Muraille de Chine Nerazzurra devrait être reconduite pour la saison à venir Révélation du Corriere Dello Sport "La nouveauté est relative au futur de l’hollandais. En silence et sans dévoiler l’information, l’Inter a dit à Rafaela Pimenta, qui gère les intérêts de Stefan, de vouloir renouveler le contrat de l’ancien de la Lazio pour deux ou trois saisons, le salaire et les clauses éventuelles devant encore être discuté au terme de cette session de mercato estival." "La façon d’agir de Marotta, d’Ausilio et de Baccin va dans une direction toute définie : Blinder le joueur et, suite à l’échec Bremer, lui permettre de faire face à une nouvelle saison en étant bien plus serein, une saison où il sera encore un titulaire indiscutable." Une bonne idée de conserver notre défense actuelle, la défense du Scudetto, selon vous ? Stefan pourrait-il retrouver son vrai niveau après sa prolongation ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C'est une révélation de Calcio&Finanza: La mort prématurée de Mino Raiola laisse un certain nombre de questions ouvertes concernant l'avenir de la gestion de son entreprise. Rafaela Pimenta, la seule personne avec laquelle le célèbre agent voulait partager les parts de "One," sa société basée à Monaco qui gère des footballeurs du monde entier: Celle-ci va tenter de poursuivre son travail. Qui est Rafaela Pimenta ? Selon la Gazzetta Dello Sport: "Les deux personnalités se sont rencontrées au Brésil au début des années 2000 : Elle était diplômée en droit et, très jeune et elle avait été engagée dans l'équipe antitrust mise en place par le Président Fernando Henrique Cardoso." "Rafaela Pimenta est une brillante avocate passionnée de football : elle a notamment aidé Rivaldo et Cesar Sampaio à fonder Guaratinguetà, un petit club de football dans l'État de São Paulo, où elle est également née. Elle a rencontré Mino lors d'un événement où le projet a été lancé, et il y a dix-huit ans, pour rejoindre ensuite "One". En attendant de voir ce que feront les deux fils de 20 ans de Raiola, Mario et Gabriele, la société est désormais entre ses mains." "En dehors des deux associés, seules 4-5 personnes travaillent dans le bureau monégasque de One dont Vincenzo Raiola, le cousin de Mino, qui traite principalement avec les joueurs italiens. Les autres personnes, qui sont extrêmement dignes de confiance, s'occupent principalement de la presse et d'assister les joueurs. Il s'agit d'une structure légère, car c'est ainsi que Mino et Rafaela avaient décidé de travailler, tout choisissant ensuite de s'appuyer sur un vaste réseau de collaborateurs dans chaque pays." "Rafaela Pimenta parle six langues et est un visage familier pour les joueurs de One, ayant joué un rôle clé dans la négociation et la gestion de Paul Pogba. C'est Pimenta qui a eu l'idée de lancer le projet Football Forum, le mouvement international d'agents créé en 2019, présidé par Mino et avec Rafaela comme Vice-Présidente. C'est elle qui, avec Raiola à l'hôpital, a été chargée des négociations en cours, dont celle qui devrait amener Erling Haaland dans la cour de Pep Guardiola à City." Si Mino s'en est allé, son Agence semble destinée à perdurer... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...