Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rafinha'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, c’est une révélation de Calciomercato.com : Au cours de ces dernières semaines, le Chilien a été surclassé dans la hiérarchie d’Antonio Conte par Christian Eriksen au centre du milieu de terrain Nerazzurro. Face à l’Atalanta, Vidal ne s’est pas montré convaincant et, après un peu plus de 50 minutes de jeu, il a été remplacé par le danois : Vidal n’a pas apprécié cette décision de l’entraineur: "Si la situation devrait rester tel quelle, Vidal devrait faire ses propres évaluation à l’été. Le contrat de l’ancien de Barcelone le lie à l’Inter jusqu’à l’été 2022 pour un salaire annuel de 6 millions d’euros." Destination Flamengo ? Si l’on se fie à la déclaration de l’ancien génois, Rafinha : "Vidal a une très grand envie de jouer à Flamengo, une très très grande. Quand il a vu qu’elle remportait la Libertadores en 2019, il en était devenu fou : Il m’a dit : "Rafa, j’aurai dû jouer pour le Flamengo". Il aime beaucoup Flamengo, il endosse même le maillot alors qu’il est actuellement en Europe." Pensez-vous également que Vidal n’était que le coup d’un soir ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Daniele Orsato était l’invité de 90', ce dernier s’est livré sur l’introduction de la Var, mais également sur la polémique qui a suivi un certain Derby d’Italie…. Lorsque je me trompe ? "Je n’en suis certainement pas fier et je pars immédiatement voir où je me suis planté, la raison : la télé te fait voir immédiatement là où tu t’es planté. Je cherche à travailler sur ce type d’erreurs et à ne plus les répéter. Je ne suis absolument pas fier. Je suis le premier à être critique de notre façon d’arbitrer." L’Inter-Juve avec la non-expulsion de Pjanic? "C’est très certainement une erreur, cela ne sert à rien d’aller la revoir après trois ans. Je l’ai revue immédiatement et c’était une erreur. La proximité de l’action ne m’a pas permis de voir ce que la télévision a montré: Je l’ai vécu d’une façon totalement différente et pour moi, il y avait un contraste au vol et physique que j’ai certainement mal évalué. La Var ne pouvait pas intervenir. Vous devez penser que toutes les erreurs ne peuvent pas être rectifiées par la Var." "Je crois qu’elle se verra utilisée pour clarifier les choses entre les médias et les arbitres, c’est ce que l’AIA souhaite, car si elle était utilisée pour susciter des polémiques, nous n’irions nulle part. Il faut saisir cette opportunité pour offrir de la clarté : bénie soit la Var." "Je monte sur le terrain, sans y penser, si je me plante, elle peut me sauver. La Var n’est pas un outil nuisible pour les arbitres. En ce qui concernent les échanges avec les joueurs, cela peut devenir problématique : Il faut toujours faire preuve de respect et d’éducation. Le rapport arbitre-joueur s’est nettement amélioré ces dernières années." Le fait que Cristiano Ronaldo a touché ma montre ? "Il m’a demandé si le ballon était entré et je lui ai répondu que non, car la montre ne me l’avait pas signalé, il voulait savoir comment elle fonctionnait. "C’est évident que le Président de l’AIA devra trouver des méthodes pour recruter de jeunes arbitres, nous avons besoin, nous les arbitres de Serie A et B, d’être des exemples. Je dirais aux jeunes hommes qu’ils sont en capacité de rentrer dans le monde du football, peut-être pas comme joueur, mais comme arbitre." "Le public nous manque aussi à nous, il manque aux joueurs, mais aussi aux arbitres. J’espère que les tifosi pourront revenir rapidement dans les stades." Etes-vous favorable au fait de rendre public les échanges entre les arbitres ? "Nous n’avons rien à cacher, si les autorités compétentes le décident, ce ne sera pas un problème pour nous." Pensez-vous que vous allez arbitrer à nouveau l’Inter, vu que deux ans et demi se sont écoulés depuis votre dernier match ? "Je vais là où m’assigne le désignateur des arbitres. Oui, je n’ai plus arbitré l’Inter depuis avril 2018." Croyez-vous-en la sincérité de Daniele Orsato ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. La défaite controversée de l'Inter face à la Juventus en 2018 a été regardée avec horreur par feu Diego Maradona, a révélé son fils, Diego Jr, sur Canale 8. Maradona était loin d'être impressionné par le mauvais arbitrage de Daniele Orsato qui n'a pas expulsé Miralem Pjanic après un tacle sévère sur Rafinha. De plus, il n'était pas du tout surpris de voir les Bianconeri obtenir une décision favorable dans un match décisif pour le titre. "J'ai vu ce match avec papa à Dubaï. La Juventus était surclassée, mais quand Pjanic est resté après son tacle sur Rafinha, il s'est tourné vers moi et m'a dit: 'Tu verras, maintenant ils vont trouver un moyen de les laisser gagner.' Et ce fut ainsi. Je ne pouvais pas y croire, Diego a vu des choses avant nous. Nous sommes des humains et il venait d'un autre monde." S'il est vrai que Diego Maradona venait d'une autre planète, nous pouvons également dire qu'il avait l'habitude de ce genre de décisions.
  4. Daniele Orsato, l’arbitre international de la Section de Schio et représentant des arbitres italiens en activité a été élu Meilleur arbitre au monde pour l’année 2020! Ce titre lui a été décerné par l’IFFHS (International Federation of Football History and Statistics). Il recevra très prochainement le World Awards 2020. Communiqué de Gabriele Gravina - FIGC "C’est une reconnaissance extraordinaire pour les qualités personnelles de Daniele Orsato et pour le niveau général de l’école arbitrale italienne. C’est un prix qui a aussi une signification particulière, car il conclu une année difficile, arbitres compris, qui ont tous été marqué par les souffrances et les difficultés générée de cette terrible pandémie." "Orsato, que je tiens à féliciter au nom de la Fédération représente la tête de proue d’un secteur, caractérisé par le sacrifice, la justesse et la passion dont la FIGC est fière." Le Saviez-Vous ? Après Pierluigi Collina (1998 à 2003), Roberto Rosetti (2008) et Nicola Rizzoli (2014 and 2015), Daniele Orsato est la quatrième arbitre italien à remporter le "World's Best Man Referee Of The Year" Rafinha Likes This..... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Rafael Alcántara do Nascimento Informations Générales : Nom : Alcántara do Nascimento Prénom : Rafael Poste : Milieu offensif Date de naissance : 12/02/1993 Lieu de naissance : São Paulo Pays : Brésil & Espagne Taille : 174 cm Poids : 71 Kg Numero de maillot : ? Au club depuis : Janvier 2018 Position sur le terrain : Biographie : Rafael Alcántara do Nascimento, plus connu comme Rafinha (ou Rafa Alcántara), né le 12 février 1993 à São Paulo (Brésil), est un footballeur hispano-brésilien qui joue au poste de milieu offensif gauche. Son père est l'ancien international brésilien Mazinho tandis que Thiago Alcántara est son frère. Il naît à São Paulo de l'union de Mazinho et de Valéria Alcántara, ancienne joueuse de volley-ball. Il commence à jouer très tôt au football au Brésil dans le club de Flamengo. Rafinha déménage en Espagne lorsque son père joue avec le Valence CF. Il part ensuite à Vigo lorsque Mazinho est transféré au Celta. Carrière en Clubs: En 2006, à l'âge de treize ans, Rafinha rejoint La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il commence à jouer au milieu du terrain mais son entraîneur en junior A, Oscar García Junyent le fait ensuite jouer dans une position plus avancée. En 2011, Rafinha débute chez les professionnels en deuxième division avec le FC Barcelone B sous les ordres de Luis Enrique lors d'un match face au Girona FC. Le 9 novembre 2011, il débute officiellement avec la première équipe du FC Barcelone lorsque Pep Guardiola le fait entrer à la place de Cesc Fàbregas au cours de la deuxième mi-temps du match de Coupe d'Espagne face à L'Hospitalet. Quelques jours après, il signe un nouveau contrat avec le club catalan, avec qui il sera lié jusqu'en 2014. Sa clause libératoire est de 12 millions d'euros jusqu'en 2012-2013, puis de 30 après. Rafinha est titularisé pour la première fois le 6 décembre 2011 lors du match de Ligue des champions face au Batte Borissov. Le 4 juillet 2013, il prolonge son contrat avec le Barça jusqu'en 2016. Quelques jours après, le 11 juillet 2013, il est prêté pendant une saison au Celta de Vigo où il retrouve son ancien entraîneur du Barça B, Luis Enrique. Rafinha devient vite un titulaire au Celta où il effectue une excellente saison 2013-2014. En été 2014, Rafinha revient au FC Barcelone pour intégrer l'équipe première désormais entraînée par Luis Enrique. Le 16 septembre 2015, il entre en jeu au cours du premier match du FC Barcelone en Ligue des champions sur le terrain de l'AS Roma en remplacement d'Ivan Rakitić à l'heure de jeu. Quelques minutes plus tard, à la suite d'un tacle de Radja Nainggolan, Rafinha subit une rupture du ligament croisé du genou droit nécessitant une intervention chirurgicale. Après une première apparition en sélection olympique, il reprend la compétition avec son club le 5 avril 2016 face à l'Atlético Madrid en Ligue des champions. Un an plus tard, il se blesse à nouveau au genou droit, ce qui l'oblige à subir une arthroscopie puis une convalescence estimée à quatre mois. En janvier 2018, après d'intense transactions entre l'Inter et le Fc Barcelone, Rafinha rejoint l'Inter sous la forme d'un prêt avec droit de rachat estimé à 35M€ Equipe Nationale: Rafael Alcántara débute en 2009 avec l'équipe d'Espagne des moins de 16 ans. Il joue ensuite avec l'Espagne des moins de 17 ans puis avec l'équipe des moins de 19 ans à partir de 2010. Mais, contrairement à son frère, il est intéressé par la Seleção. Rafinha fait partie des réservistes de l'équipe du Brésil sélectionnés par Dunga pour la Copa América 2015. En août 2016, il remporte la médaille d'or avec le Brésil aux Jeux olympiques de Rio. Le saviez-vous ? Bien que portant le même nom que l'un des meilleurs buteurs de l'histoire du FC Barcelone, Rafinha n'a aucun lien de parenté avec Paulino Alcántara. Thiago Alcántara, le frère aîné de Rafinha né en 1991, jouait avec l'équipe première du Barça, avant de rejoindre le Bayern de Munich. Le 12 février 2011, Thiago et Rafinha sont titularisés ensemble pour la première fois avec l'équipe réserve, le FC Barcelone B. Le 6 décembre 2011, ils ont été titularisés pour la première fois en Ligue des champions face au Bate Borisov dans le dernier match de la phase de groupe. Les deux frères sont de nouveau titularisés en Ligue des champions le 5 décembre 2012 face à Benfica, équipe dans laquelle joue leur cousin Rodrigo Moreno. Palmarès: Au FC Barcelone Championnat d'Espagne 2015 & 2016 Coupe d'Espagne 2015, 2016 & 2017 Ligue des champions 2015 Supercoupe de l'UEFA 2015 En équipe Nationale Champion olympique en 2016 avec le Brésil Distinctions personnelles Prix LFP du joueur révélation de l'année : 2014 Joueur du mois en Liga : février 2014 Parcours: En Club: 2006-2011: FC Barcelone en amateur 2011-2013: FC Barcelone B 2011- 2013: FC Barcelone 2013-2014: Celta de Vigo 2014-Janvier 2018: Fc Barcelone Depuis janvier 2018: Internazionale Fc Sélections en équipe nationale 2009-2010: Espagne -17 ans 2010-2013: Espagne -19 ans 2013: Brésil -20 ans Depuis 2015: Brésil 2016: Brésil olympique ©Wikipedia
  6. Valentino Lazaro fait face à un avenir incertain à Newcastle United selon le Corriere dello Sport. En effet, le joueur de l'équipe nationale autrichienne a rejoint l'équipe de Premier League pendant le mercato hivernal dans le cadre d'un prêt jusqu'à la fin de la saison et dans le cadre de l'accord, Newcastle United a obtenu une option d'achat qui serait fixée à environ 20 M€. Le rapport explique que l’avenir de Lazaro au St James’s Park dépendra en grande partie de la décision de Steve Bruce de rester aux commandes ou non car Newcastle United devrait être repris par un consortium dirigé du côté de l'Arabie Saoudite et de nombreux rapports ont suggéré qu'ils pourraient faire appel à un grand gestionnaire. Alors qu'il était prêté à Newcastle United, Lazaro a disputé un total de cinq matchs toutes compétitions confondues, dans lesquelles il a marqué un seul but. Pour baisser le prix de 111 M€ pour Lautaro Martinez, le Barça prêt à offrir Umtiti, Rakitic, Rafinha & Vidal ? Barcelone est prêt à offrir un quatuor de joueurs dans le but de réduire le prix demandé par l'Inter pour Lautaro Martinez, selon Mundo Deportivo. L'Inter continue de demander au moins 80 ou 90 M€ plus un/des joueur(s) pour Lautaro, mais Barcelone ne souhaite pas payer autant pour notre attaquant qui a une clause de 111 M€. Rafinha, le défenseur vainqueur de la Coupe du monde Samuel Umtiti et le duo Arturo Vidal et Ivan Rakitic pourraient tous être proposés au club avec le rapport indiquant qu'en termes d'âge et de qualité, ils seraient idéaux pour l'Inter. On ne sait pas actuellement ce que l'Inter pense de cette idée, mais ce qui est clair, c'est que l'Inter ne veut conclure aucun accord pour Lautaro Martinez selon les conditions de quiconque, sauf les leurs. Le rapport ajoute que Barcelone souhaite finaliser un accord pour Lautaro ainsi que pour le milieu de terrain de la Juventus Miralem Pjanic d'ici la fin du mois. Le Real et le Barça sur Skriniar ? Les deux mastodontes de la Liga sont tous deux intéressés par notre défenseur central toujours selon Mundo Deportivo. Si le vainqueur de la Coupe du monde 2018, Samuel Umtiti, quittait Barcelone dans les mois à venir, le club Blaugrana se focaliserait sur Skriniar. Quant au Real Madrid, il voudrait le signer comme remplaçant à long terme du capitaine Sergio Ramos dont le contrat avec le club doit expirer à la fin de la saison prochaine. Skriniar, 25 ans, est au milieu de sa troisième saison avec l'Inter et bien qu'il ait montré des difficultés à s'adapter au 3-5-2 d'Antonio Conte, il continue d'être l'un des meilleurs défenseurs d'Italie du moment.
  7. Ces derniers jours, Giuseppe Pecoraro, ancien Chef du Parquet de la FIGC, s’est livré au quotidien "Il Mattino". Dans son collimateur, Daniele Orsato et le Derby d’Italie 2018 polémique perdu par l’Inter 2-3 alors qu’elle s’était retrouvé quasi immédiatement en infériorité numérique. Plus que ce Derby d’Italie perdu, cette rencontre se sera avérée fondamentale pour la Juventus dans son duel à distance avec le Napoli. Rafinha / Pjanic Ce fut un match décisif dans la course au Scudetto 2017-2018, avec le Napoli de Maurizio Sarri voyant la Juve battre l'Inter 3 buts à 2 au Meazza le 28 avril 2018. La plupart seraient d'accord pour dire que Miralem Pjanic a été extrêmement chanceux de ne pas recevoir un deuxième jaune pour sa faute sur Rafinha, d'autant plus que Matias Vecino avait déjà reçu un rouge direct. Le procureur de la FIGC, Pecoraro, s'est entretenu avec le journal Il Mattino et a révélé certaines anomalies lorsqu'il a tenté d'enquêter. "C'est l'arbitrage d'Inter-Juventus par Daniele Orsato qui m'a conduit à avoir des tensions avec les arbitres", a déclaré Pecoraro qui a démissionné de son poste en décembre 2019. "J'avais reçu des plaintes concernant ses performances de diverses associations et groupes de tifosi. Je ne pensais pas que nous trouverions quelque chose d'ennuyeux, mais par précaution, j'ai essayé d'ouvrir une enquête. J'ai demandé à l'AIA (Association des Arbitres Italiens) puis à la Lega Serie A, juste pour être sûr, d'écouter le dialogue audio-vidéo entre le VAR et l'arbitre pendant ce match." "J'ai dû insister, sinon quel genre de procureur suis-je ? Ils ne nous ont remis les fichiers qu'au début de la saison suivante, mais il y avait une surprise en stock… Nous avons ouvert le dossier et la seule partie qui n'avait pas été enregistrée était la seule qui nous intéressait : Le passage entre Orsato et le VAR lorsque Pjanic n'a pas été expulsé. La raison ? Ils m'ont dit que ce n'était pas là et que c'est tout ce qu'ils avaient. Nous avons besoin de plus de transparence." Pour rappel, la Juventus a ensuite dépassé le Napoli pour gagner le Scudetto cette saison-là. Cependant, l'ancien arbitre Luca Marelli a souligné la raison pour laquelle il n'y a aucune intervention du VAR : "Ce n'est tout simplement pas dans le protocole d'intervenir pour un avertissement, même s'il s'agit d'une deuxième faute punissable. Donc, alors que la faute de Pjanic aurait dû être sanctionnée par un carton jaune, ce n'est pas ce sur quoi le VAR était autorisée à intervenir." Présentation à la Justice Lors de ce match, l’Inter, alors en infériorité numérique, avait pris le meilleur sur la Juventus, avant de s’écrouler dans les dernières minutes de jeu. Si à 10 contre 11 le match était déséquilibré, à 10 contre 10, le match aurait pu connaitre une autre destinée : victoire de l’Inter, match nul ou même une victoire Bianconera. Quoiqu’il en soit, cet évènement aura entaché le titre remporté au forceps par la Juve sur le Napoli. Sur la base de cette information, et comme le rapporte le Corriere Dello Sport, cette situation sera consignée au Procureur de la République de Milan, pour la compétence territoriale, et au Procureur de la République de Rome car c’est là que se trouve les bureaux de la FIGC et de l’AIC. L’enquête devra mettre en lumière s’il y a eu une falsification des documents d’enregistrement entre la salle VAR représentée par l’arbitre Valeri et l’assistant Galliatini, et l’arbitre Daniele Orsato. "A l’époque, Pecoraro avait demandé des explications sur la non-présence de l’audio. Pour éclaircir les faits, une note de la Liga et des emails entre Nicola Rizzolli, le désignateur des arbitres, Roberto Rossetti, responsable en son temps du projet VAR et Alexandro Arduino, Chef du projet HawkEye Italia et qui octroye la VAR, avait été présenté." "L’Audio n’avait pas été repris, celui relatif à l’incident, car il ne rentrait pas dans le protocole de l’IFAB (Assignation d’un but, d’un pénalty, d’une exclusion directe ou d’une erreur de personne) Les faits relevant du protocole se retrouvent eux archivés pour des raisons d’études et pour la mise en application de la VAR." "Pecoraro avait également souligné que le matériel fut transmis à la Lega et qu’en l’absence d’une irrégularité évidente, que le dossier avait été archivé." Mais "Les arbitres font l’usage de quelques stratagème pour contourner le protocole stricte afin de venir en aide à l’arbitre sur le terrain. Et c'est ce qui se serait passé au Meazza dans les échanges entre le VAR et l’arbitre de terrain ." "Déjà dans les jours qui ont suivi le match, les faits qui se sont produit au Meazza laissaient entrevoir et suggérer une sorte d'échange de la VAR à l’abitre international de la section de Schio. Il s’agissait de signalisations indirectes, qui sont souvent utilisées" "Étant donné que sur un second avertissement manqué, le Protocole de l’IFAB ne présentait pas ce cas de figures, la phrase qui aurait été employé fut la suivante : "Ce n’est pas un rouge, ce n’est pas un rouge", mais pour confirmer l’erreur d’interprétation, ceci aurait été communiqué : "La faute commise ne recommande pas un rouge directe, mais sans aucun doute un carton jaune." Le Corriere souligne qu’Orsato, à cet instant précis, n’a pas suivi cette recommandation, depuis lors, il n’a plus arbitré un seul match de l’Inter à tel point qu’il représente la plus longue séparation entre un arbitre et un club de Serie A. Le Corriere Dell Sport se demande également si l’intérêt d’Orsato n’est pas de rester à l’écart des Nerazurri étant donné que Rizzoli l’a pratiquement écarté d'une telle possibilité. Le meilleur pour la fin Et préparez vos sachets pour vomir : alors que l’affaire reprends de l’ampleur, l’AIA a annoncé la promotion, en qualité de "Nouveau représentants des arbitres en activité", de Daniele Orsato. ®Antony Gilles & Alex_J - Internazionale.fr
  8. C’est un fait, l’Inter de Conte séduit et recrute intelligemment. Raison pour laquelle de nombreuses écuries européennes, comptent y faire leur shopping. Reste un problème de taille à résoudre pour chacune d’entre-elles : Satisfaire les exigences de Giuseppe Marotta! Selon TuttoSport, Pep Guardiola souhaiterait enrôler outre Lautaro Martinez, Milan Skriniar et Alessandro Bastoni: Problème, Bastoni représente déjà une certitude pour aujourd’hui et le futur. Encore plus après s’être offert le poste de titulaire de Diego Godin. L’objectif de l’Inter est de blinder la pépite italienne sur le long terme, preuve en est, avec un rendez-vous fixé avec son agent Milan Skriniar pourrait lui être vendu, le Nerazzurro est considéré de valeur égale à Van Dijk et à Maguire, soit une évaluation de 80 millions d’euros. En cas d’offre indécente de la part des Citizens, la transaction pourrait voir le jour Place à l’Espagne Le Fc Barcelone souhaite enrôler outre Lautaro Martinez, Nicolò Barella qui prendrait le meilleur sur Bentancur ou Fabian Ruiz, l’italien étant le préféré de Quique Setièn. Arrivé cet été pour une somme estimée entre 45 et 50 millions d’euros, Barella est devenu un pilier de l’Inter de Conte. Mis à part une blessure, ses performances exceptionnelles ont tapé dans l’œil des recruteurs catalans qui voient en lui, le remplaçant idéal d’un Arturo Vidal ou d’un Ivan Rakitic Concernant Lautaro, selon Mundo Deportivo, la nouvelle carte catalane se nomme Rafinha. Le Brésilien était tombé amoureux de l’Inter et était aimé des tifosi, reste à présent à voir si son intégration dans la transaction pourra permettre de débloquer ou pas la transaction Martinez Le Real Madrid, club aimé de Lautaro se retire de la course: En effet, selon L’Espanol, Le Real a abandonné cette piste, au moins pour une année étant donné que le Real dispose déjà de trois extra-communautaire dans son noyau, soit la limite autorisé par la Fédération Espagnole de Football. Il s’agit de Rodrigo, Eder Militao e Vinicius. Le Saviez-vous ? Est-ce que Lautaro partira réellement pour le Fc Barcelone ? Rien n’en est moins sur ! En effet, Victor Blanco, le Président du Racing révèle qu’alors âgé de 18 ans, le Real Madrid souhaitait l’enrôler sur la base d’un prêt avec un droit de rachat pour une somme très importante. "Toutefois, le garçon souhait grandir avant de partir et l’offre a été déclinée, mais Lautaro a toujours conservé dans un coin de sa tête que cela figurerait parmi ses objectifs. Le Real était déterminer à l’enrôler et à le faire grandir dans son secteur jeune. Il est évident que ses qualités ne sont pas passés inaperçues, mais lui savait ce qu’il voulait faire." "J’aime beaucoup Lautaro. Il a été très bon avec le Club et avec moi, il a toujours eu un comportement exemplaire, il s’était adapté immédiatement et sa croissance a été vertigineuse. Il a franchi tous les obstacles en restant toujours le même." En cas de départ acté, doit-il partir au Fc Barcelone où Lionel Messi a sa carrière derrière lui, ou confirmer une saison de plus à l’Inter avant de rejoindre le Real Madrid…. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. A la fin de la saison, l’Inter devra à nouveau prêter attention à son bilan, afin de rester dans les clous de l’UEFA. La conséquence sera directe pour l’un des nombreux joueurs actuellement prêtés à la Beneamata. "Si pour Matteo Politano, l’Inter a d’ores et déjà pris la décision de le racheter à la suite de ses bonnes prestations, le discours est totalement différents pour Keita Baldé, qui, durant ces premiers mois à Milan n’a pas su convaincre malgré le fait qu’il est régulièrement aligné sur le terrain." Selon Tuttosport : "A moins d’une explosion de ses performances à Milan, Keita se verra difficilement racheter à Monaco pour la somme de 34 millions d’euros. Le Sénégalais devrait être la dernière victime de la cure de régime imposée par le Voluntary Agreement de l’Uefa. De fait, il est plus que probable que ce dernier suive la même voie que Rafinha et Cancelo, "abandonnés" par l’Inter". En effet, Luciano Spalletti l’a encore rappelé en conférence d’avant-match : "Il y a des conditions à respecter pour le Club et c’est une très bonne chose de respecter ces dernières." Reste à espérer pour lui qu’il n’évoluera pas en Ligue 2… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Une interview intéressante concédée par Rafinha, ex-joueur de l'Inter qui affrontera à nouveau son ancien club mardi, toujours du côté Barcelonais, mais face à ses anciens supporters. Corriere dello Sport le fait revenir sur son expérience italienne et sur son présent au Barça. L'intégralité de l'interview n'a pas été traduite en français, il s'agit d'une sélection de la part d'internazionale.fr Barça - Inter, et il faut que ce soit Rafinha qui marque "C'était une joie intense pour moi d'avoir mis ce but, mais c'était tout naturel pour moi de ne pas le fêter par respect envers mes vieux coéquipiers". Après le but, vous partagez cette bouteille d'eau avec Handanovic "C'était spontané. Si on était pas autant amis avec Samir, je n'aurais pas pu lui demander de me prêter sa bouteille". Le destin a voulu que Messi se blesse, te laissant une chance de jouer. Comment tu as vécu la veille de ce match ? "C'était vraiment spécial, et en même temps étrange. Quelques mois avant on se battait ensemble avec ces compagnons fantastiques, et maintenant, je me retrouve face à eux comme adversaire. Très émouvant". As-tu pensé que, si l'histoire s'était déroulé autrement, tu aurais pu jouer le match avec l'autre maillot ? "Si tout s'était passé comme je le pensais oui, mais ça ne s'est pas fait et je suis très heureux là où je suis". En Italie la mode est revenue au hashtag #RiprendiRafinha qui circulait sur Twitter cet été. Tu étais au courant ? "J'ai reçu tellement d'affection des tifosi et je les remercie tellement. Je me suis senti soutenu du début. Ils sont restés dans mon coeur". Mais que s'est-il passé réellement ? "J'étais convaincu de rester, mais ça ne s'est pas passé comme ça. Ils ont préféré d'autres joueurs et il ne me restait plus qu'à aller de l'avant". A Milan tu es arrivé après une longue période sans jouer suite à ta blessure "L'affection et la reconnaissance que je nourris pour l'Inter viennent justement du fait qu'ils m'ont aidé après 9 mois d'inactivité". Le jour de ton arrivée, combien de minutes avais-tu dans les jambes ? "Pas beaucoup. Ils ont été excellents dans la gestion de ma convalescence. Ils m'ont relancé petit à petit". Vu ta condition, tu pensais à un projet à long terme ? "Mon urgence était de récupérer les meilleures sensations le plus vite possible.L'idée cependant, était d'un projet long terme ici". Et quand t'es-tu rendu compte que ça ne se ferait pas ? "Il n'y a pas eu de moment précis. Les semaines passaient et je me rendais compte qu'ils mettaient sous contrat d'autres joueurs". Tu répètes souvent que Spalletti te plaît car c'est quelqu'un de direct. Tu as discuté avec lui de ton rachat manqué ? "Quand je dis direct, je me réfère à ses méthodes d'entraînement, de diriger le groupe. Je n'ai pas parlé de contrat avec lui". Ta blessure est arrivée lors d'une rencontre avec Nainggolan... "Les blessures font partie du foot. Il regardait le ballon, mais il a pris ma jambe. Je lui souhaite de gagner beaucoup avec l'Inter". Quand tu vois que l'Inter dépense des sommes importantes pour lui, et de fait n'a plus les ressources pour te prendre toi, que penses-tu ? "Je ne suis pas une personne qui nourrit de rancœur. Après la blessure, il m'avait envoyé un message". A Milan tu vas retrouver ton vieil ami Mauro Icardi "Nous étions ensemble à la Cantera au Barça, et une fois en Italie, il m'a beaucoup aidé à m'intégrer". Vous étiez ensemble à l'école ? "Oui, nous avons le même âge. J'étais un peu plus fort en classe. Sur le terrain cependant, il a toujours été comme ça. Tu lui donnes le ballon, et inévitablement, il marque. Il est complètement fou". Si une opportunité de revenir à l'Inter se présentait "Je n'aime pas raisonner comme ça. J'ai vécu une grande expérience ici, et dans mon coeur il y aura toujours une place pour l'Inter". Cela t'a surpris de voir à la présidence de l'Inter un garçon de ton âge ? "Au début, cela m'a surpris de rencontrer Steven Zhang. Mais on met peu de temps à comprendre son intelligence, sa sagesse et son sérieux. Toutes les qualités avec lesquelles on gère un club, il les a toutes. Pour nous joueurs c'était un point de référence fondamental. Je le respecte énormément. En Italie on cherche l'anti-juve. L'Inter peut le devenir ? "Ils ne sont pas très loin. Le projet est optimal". Les autres questions portent sur les entraîneurs qu'il a connu par le passé, son père, son frère, Valverde. Nous n'avons pas jugé utile de le traduire dans cette interview déjà longue. L'intégralité est diponible ici.
  11. En effet, depuis un mercato important et le Modricgate qui aura vu les relations entre l’Inter, le Real et même les Ligues respectives se dégrader, il se pourrait bien que le rêve Modric ne se soit pas totalement envolée à l’Inter... Un seul être vous manque C’est un fait, l’Inter a besoin d’un "Homme" de qualité au milieu de son terrain. Comme le souligne le Corriere Dello Sport, deux joueurs doivent évoluer devant la défense, dans le schéma tactique de Luciano Spalletti. Ce dernier misant sur Brozovic, a décidé d'aligner à ses côtés, Matias Vecino ou Roberto Gagliardini. Toutefois, il est indispensable de disposer d’un joueur qui pourrait offrir cette touche de vivacité, d’imprévisibilité à la manœuvre… surtout qu’à un moment donné, Marcelo pourrait finir par s’essouffler. Dans un tel cas, il ne serait pas surprenant de voir Asamoah renforcer le milieu de terrain, l’autre alternative étant Borja Valero, un joueur peu utilisé en pré-saison et qui n’a pas encore disputer le moindre match officiel en Serie A. Trouver un milieu de qualité au milieu sera donc une tâche difficile pour Piero Ausilio. Une condition à remplir C’est la raison pour laquelle, le nom de Luka Modric a refait surface et ce dernier est pressenti pour le "Mercato hivernal", mais pas seulement : Si Modric viendrait à refuser toute prolongation de contrat avec le Real, il serait, l'été prochain, à un an de la fin de son contrat. Une information qui fait son chemin également auprès de la Direction Nerazzurra. L'intérêt pour Luka Modric est donc bel et bien toujours présent ! Rafinha sur le départ en Catalogne ! Le Fc Barcelone veut que Rafinha quitte le club en janvier. Cette information émane du quotidien catalan "Sport". L'échec des négociations avec le Betis, suite au non-rachat du joueur par l'Inter, à cause du Fair-Play-Financier, n'a pas changé l'état de Valverde qui n'a pas convoqué l'ancien interiste pour la rencontre face à Huesca. Valverde ne compte pas sur le brésilien "En janvier, le Fc Barcelone insistera pour essayer de vendre Rafinha. Le joueur ne fait pas partie des plans de l’entraîneur et le Barça prévoit d’acheter un nouveau milieu de terrain ou un défenseur, lors de la session hivernale, grâce au départ du brésilien." L'Inter pourra donc revenir à la charge, vu que le joueur fait à présent partie des "indésirables" La condition à remplir Rafinha sera en fin de contrat en juin 2020. En Catalogne, le Fc Barcelone pourrait voir le joueur quitter le navire en partant à paramètre zéro. Même si le brésilien est considéré comme partant, le Club souhaite en tirer le plus de bénéfice, en prolongeant son contrat et en augmentant généreusement son salaire. Toutefois, du côté de Rafinha, l'heure est à la réflexion et ce dernier hésite à parapher ce contrat. Une prolongation pourrait avoir un impact négatif vis-à-vis de ses prétendants. Qui plus est les noms de Rabiot et de De Jong se rajoutent aux arrivées récentes d'Arthur et de Vidal. Pour l'ancien numéro 8 Nerazzurro, le système de rotation qui sera mis en place s’avérera important dans sa prise de décision. S'il ne dispose d'aucune minute, voir d'un faible temps de jeu, il sera très difficile pour lui de parapher cette prolongation. La raison est simple : Rafinha ne veut plus revivre ce qu'il a connu cet été. Plusieurs offres lui étaient parvenues, mais au final le Fc Barcelone les a lui-même refusés... Parmi elles, on retrouvera la trace d'une proposition d'un nouveau prêt de PIero Ausilio. C’est une évidence, l'Inter compte faire ses emplettes en Liga Reste à présent à savoir si elle se montre réellement sérieuse envers Luka Modric, ou si elle est simplement décidée à venir emmerder Florentino Perez qui appréciera cette révélation… Ce dernier ne pouvant plus compter sur la Fifa pour sanctionner les Nerazzurri... Qu'il s'agisse de Rafinha ou de Modric, la condition principale pour vivre une nouvelle aventure à l'Inter pour les joueurs sera de ne pas parapher une prolongation de contrat. Etant donné que les deux milieux disposent d'une fin de contrat similaire, en juin 2020, l'Inter pourra proposer une offre correcte pour des joueurs qui arrivent à expiration. L'Inter pourrait également patienter et s'accorder avec ces deniers pour un recrutement à paramètres zéros. Les précédents existent et sont récents : Stefan De Vrij et Kwadwo Asamoah... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. JY DS

    Le Betis sur Rafinha

    Le Real Betis souhaite recruter Rafinha, ils veulent conclure l’affaire rapidement et essayent de trouver un accord du même type que celui proposé par l’Inter. L'ancien meneur de jeu de l'Inter pourrait bientôt quitter les blaugrana Après avoir flirté avec Joao Mario, le Real Betis semble s'être tourné vers une autre connaissance de l’Inter : Rafinha. Le Brésilien veut quitter Barcelone pour jouer de façon régulière et il va discuter avec le club de Séville. Hier, Mazinho, père et agent du joueur, était à Séville pour faire avancer le dossier. L'ancien meneur de jeu de l'Inter aime cette destination et aurait déjà parlé avec l'entraîneur du Betis : Quique Setien. Le Real Betis veut conclure l’affaire rapidement afin de disposer de Rafinha pour le derby contre le FC Séville prévu le 2 septembre prochain. Le club aimerait se faire prêter Rafinha avec un droit de rachat, une opération qui ne conviendrait cependant pas à Barcelone. Nous attendons des nouvelles dans les prochaines heures concernant cette affaire importante pour le club espagnol et un regret potentiel pour l'Inter et pour les tifosi Nerazzurri. ® JY DS - Internazionale.fr
  13. Luka Modric reste encore un rêve très difficile à concrétiser, malgré tout, l’Inter espère jusqu’au bout, forte de la volonté du joueur. Mais si le Croate ne venait pas, pourquoi il n’y aurait pas de plan B ? Voici ce qu’en pense nos confrères de calciomercato.com : "L'Inter a des idées claires et attend avec sérénité un signal de Luka Modric avec des espoirs toujours plus minces. Maintenant il est clair que même si le mur du Real Madrid s'écroulent pas, les Dirigeants Nerazzurri devront finalement proposer une offre sous forme de prêt payant." Comment agir en cas de refus du Real ? "Aujourd'hui, Ausilio et Gardini restent prudents et froids sur tout type de plan B, de Leandro Paredes en passant par Rafinha. En effet, la Direction de l’Inter estime avoir mis en place une équipe de haut niveau dotée d’excellents investissements. Il n'y a donc plus la la volonté de dépenser plus et ailleurs : Modric a toujours représenté l'exception potentielle, le cadeau du Suning aux Tifosi, une surprise (très difficile) à concrétiser." "Soit... L'Inter se sent prête comme ça. C’est également pour cette raison qu’elle n’a pas ré-ouvert les contacts avec le Fc Barcelone qui estime Rafinha à 40-45M€. Un joueur pour lequel il n’y aura jamais plus de possibilité de l’obtenir sur base d’un prêt avec un droit de rachat. Le parcours du Brésilien à Milan s'est terminé en juin dernier et ça restera ainsi sans un "cadeau" blaugrana, alors que Paredes est un nom qui ne chauffe pas plus que ça la Direction." "En cette fin de Mercato, la situation est simple : Soit Modric arrive, soit le Mercato entrant restera en l’état, ce dernier étant estimé plus que suffisant." D'après la presse croate "Bien que Butragueno ait déclaré hier qu'il n'y avait pas de cas sur le joueur, dans son pays, il est affirmé que les Merengues pourraient avoir en tête la possibilité de le vendre pour renouveler l'équipe. Toutefois, ce que propose l'Inter en matière de conditions économiques est impossibles à accepter du côté du Real Madrid et ce serait donc la raison principale pour laquelle le président ne veut pas laisser le joueur partir et non parce qu'il le juge essentiel." "De plus Perez n'aime pas quand les joueurs, en particulier les plus importants, veulent quitter le Real. A l'heure actuelle, on pense que Modric fera renouveler son contrat par le Real avec une augmentation de 50%, mais ce dernier, de par son silence, aura secoué le club espagnol et ses supporters qui n'ont jamais été rassuré." Reste plus qu'à Ausilio à trouver preneur pour nos indésirables... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Rafinha était en conférence de presse à la veille de la rencontre d'International Champions Cup entre l'AS Rome et Barcelone qui se déroule actuellement et dans laquelle il est titulaire et buteur à l'heure où nous rédigeons l'article. Rafinha a abordé son avenir, confirmant son désir de retourner à l'Inter si possible : "Si je connaissais mon avenir, je jure que je le dirais. Beaucoup de choses ont été dites sur ma situation (en parlant de l'intérêt supposé de la Lazio) et pour cette raison je souhaite laisser les personnes en qui j'ai confiance se charger de ces choses. J'ai passé des mois merveilleux à l'Inter et j’aurais voulu continuer à jouer pour l'Inter, j'aimerais y retourner mais maintenant je suis un joueur de Barcelone. Mon objectif est de jouer, n'importe quel joueur aimerait jouer. Je ne sais pas si ça sera ici ou ailleurs mais je voudrais jouer". ®JY DS - Internazionale.fr
  15. Maintenant, ce n'est plus un mystère : Après l'expérience en prêt à l'Inter, le nouveau visage que montre Rafinha à Barcelone plait énormément à l'environnement catalan. "C’était un enfant, il est devenu un homme, vous pouvez immédiatement voir qu'il est un joueur plus accompli et abouti, avec plus de détermination et plus de confiance", c’est le message qui filtre dans les couloirs du club blaugrana sur la croissance du Brésilien au cours des six derniers mois. La version officielle du refus des Nerazzurri de procéder au rachat filtre également au travers de sources proches du F.C.Barcelone : "L'Inter n'avait aucune obligation de racheter Rafinha, comme cela a pu être publié, pas même avec la qualification pour la Ligue des Champions", rapporte El Pais. JY DS - Internazionale.fr
  16. L'amour entre l'Inter et Rafinha Alcantara n'a jamais décliné, malgré son départ suite au fait que le club Nerazzurro ne disposait pas des fonds nécessaires pour le racheter au 30 juin (vu les enjeux imposés par le Fair-Play financier). Rafinha, par conséquent, est retourné en Espagne et est redevenu un joueur de Barcelone à tous égards, malgré tout son avenir reste incertain. Selon le Mundo Deportivo, mercredi, le club blaugrana débutera son stage de pré-saison et le milieu de terrain offensif brésilien doit évidemment être présent, ainsi que tous les autres joueurs revenus des différents prêts. Recherche Appartement ou Maison Cependant, selon le journal espagnol, Barcelone est à la recherche d'un nouvel hébergeur pour son brésilien, qu'il s'agisse d'un prêt ou d'une formule de prêt avec une obligation de rachat. La première formule serait l'idéal pour l'Inter qui ne peut pas fonctionner avec la formule du prêt avec l'obligation d'achat, surtout pour la question de la liste UEFA. Une extension possible du prêt serait en fait la formule idéale pour la Casa Nerazzurra. Les Tifosi peuvent espérer voir Rafinha revenir sous nos couleurs, mais est-ce que Piero Ausilio et le Suning seront du même avis ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. #RiprendiRafinha est le l’hashtag du moment pour les tifosi de l’Inter. L’attachement sincère du brésilien Rafinha Alcantara a touché, en plein cœur les tifosi de notre Beneamata, qui ont décidé de faire usage des réseaux sociaux pour entamer une bataille médiatique et se montrer également proche du milieu de terrain, redevenu Catalan. Réaction de Rafinha Selon FcInterNews, Rafinha a eu connaissance de ce hashtag le concernant et objectivement, il est plus que fier de cette démonstration d’amour de la part des tifosi de l’Inter envers lui. En effet, le brésilien, a exprimé plusieurs fois son désir de rester de façon permanente à Milan et il espère encore de tout son cœur revenir à l’Inter. Cependant et c’est tout à fait normal, il n’attendra pas l’Inter indéfiniment, mais il espère toujours au fond de lui que notre aventure commune se poursuive. Est-ce que Piero Ausilio et l’Inter resteront insensibles aux réclamations des tifosi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Interviewé par le quotidien Lancenet, Rafinha est revenu sur ses six mois interiste et sur le fait que son transfert n'ait pas eu lieu, du moins pour le moment... "L'inter a été une expérience spectaculaire. C'était un style de football et une langue que je ne connaissais pas. C’était important pour moi de rejouer un maximum de matchs après ma blessure. Je savais que ma capacité à m'adapter rapidement était importante. Merci à mes équipiers et Merci aux Tifosi. J'ai été très bien accueilli et j'ai repris confiance dans ma façon de jouer au football." Mon futur ? "Je me sentais très bien à l’Inter et j’ai même pensé que je resterais. J'étais vraiment convaincu qu'avec la qualification en Champion’s, je resterais. Mais cela ne s’est pas produit. Le football reste une question d'affaires et parfois le football ne permet pas de concrétiser les rêves des gens Je suis maintenant un joueur de Barcelone. Je n'ai pas encore rencontré le Club, mais dans ma tête il y a l'idée de me présenter au stage de pré-saison qui débutera le 11 juillet et puis nous verrons. Je suis prêt à tout." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. En effet, c’est une surprise pour personne, l’Inter aime Rafinha et Rafinha aime l’Inter. Seul problème, l’Inter ne peut pas se permettre d’acheter un joueur avant le 1er juillet 2018, où là, elle pourra se faire "un peu plus plaisir". Profitant de cette situation, le FC Barcelone n'est pas disposé à donner Rafinha aux Nerazzurri et le club catalan a très mal digéré le fait que l’Inter n’ait pas respecté son pacte de payer les 35M€ pour le joueur, en cas de qualification en Ligue des Champions. De plus pour les Catalans, la pilule est d’autant plus dure à passer car l’Inter songe à proposer à nouvau un prêt conditionné, voir transférer le joueur à un prix inférieur aux 35M€-38M€ convenu. En effet, le quotidien catalan Sport, n’a pas tort, un Gentlemen Agreement avait été convenu. Le Barça compte renvoyer l’ascenseur à l’Inter Et cela risque de passer par le Tottenham de Pochettino, qui voudrait renfoncer son milieu de terrain et qui connait parfaitement bien Rafinha. L’Inter est, pour l’instant, obligée d’attendre le premier juillet et de régler ses problèmes avec le Fair-Play-Financier. Mais informé de cette nouvelle, il n’est pas exclu que les Nerazzurri demanderont à rencontrer le Fc Barcelone, en compagnie de Mazinho, père et agent du joueur, pour parvenir à débloquer la situation. Est-ce que le Barça ne s’est toujours pas remis de cette nuit du 27/04/2010, une demi-finale qu’elle aurait dû gagner, s’il elle n’avait pas trouvé l’Inter de Mourinho sur son chemin et pourtant réduite à dix ? L’avenir de cette transaction nous le dira… ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. En effet, le futur de Rafinha et de Joao Cancelo est encore incertain et l'Inter est obligé de patienter jusqu'au 1er juillet 2018 pour agir... Rafinha Ce dernier souhaite retourner à l’Inter, tandis que le Fc Barcelone souhaiterait le vendre pour remplir ses caisses. A ce sujet, Sport annonce une offre de West Ham. De son côté Rafinha n’est pas disposé à l’accepter et attend de voir ce qu’il se passera avec l’Inter, où un feeling spécial s’est créé, aussi bien avec le club qu’avec les tifosi. Pour l’Inter, il faut impérativement attendre le 1er juillet avant d’agir Joao Cancelo L’ailier portugais a dit "non" à Jorge Mendes qui souhaitait le voir signer à Wolverhampton, même si Valence aurait encaissé 40M€. Pour le portugais, ce dernier souhaite une destination plus importante du point de vue sportif. Selon Sky Sport, la Juve a proposé un prêt avec obligation d’achat, pour une somme assez importante et le Napoli est aussi sur le coup. Mais Valence est obsédé par les 40M€ en provenance d’Angleterre. L'Inter, elle, ne peut qu'espérer qu'il lui sera possible de réaliser une transaction pour le recruter à nouveau, et ce, malgré les problèmes récents qui ont émaillés les deux clubs. Autant l'espoir est grand pour le brésilien, autant l'Inter se montre pessimiste pour le portugais ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. C’est un fait, le Fc Barcelone n’aura fait aucun cadeau à l’Inter. Le Club Nerazzurro n’étant pas capable de débourser les 38M€ nécessaires dans les temps imparti, Rafinha est de retour en Catalogne. Rafinha, ce n’est jusque qu’un au revoir... En effet, Mazinho a tout tenté au siège du Barça pour permettre à son fils de rester une saison supplémentaire à l’Inter, en proposant un prêt avec un droit de rachat ou une obligation de rachat, mais il a trouvé porte close. Toutefois, vu la volonté du joueur qui ne souhaite que les Nerazzurri, l’Inter devrait retourner sur la table des négociations, avec les catalans, dès le 1 juillet, pour l’ouverture du Mercato. Cette envie de rester à l’Inter n’est pas présente chez Joao Cancelo. Outre le fait qu’il s’était fait approcher par la Juve. Il semble que son futur soit destiné à jouer en Premier League, chez le promu de Wolverhampton, qui est disposé à satisfaire la demande de Valence. Joao Miranda a dit oui à l’Inter En conséquence, le Capitaine brésilien restera Nerazzurro, jusqu’à fin 2020. La fumée blanche est donc de sortie et la signature de son nouveau contrat doit être encore validée. En effet, Joao signera sa prolongation avant de partir au Mondial Russe, il est actuellement avec son équipe nationale en vue de se préparer au match amical face à l'Autriche, à Vienne qui aura lieu le 10 juin. Son salaire se verra sensiblement diminué. Le prochain joueur à être prolongé, sauf si une offre importante est déposée sur la table, sera Antonio Candreva. S’il vient à prolonger, il verra également son salaire diminué, ce qui permettra, aux comptes de l’Inter, de pouvoir respirer un peu plus.. Dembélé à l’Inter, Mario Bros à Tottenham ? Moussa Dembélé est le joueur désiré par Luciano Spalletti, ce dernier l’a confirmé auprès de notre Direction Sportive. L’Inter compte faire de son mieux pour satisfaire son entraîneur et un observateur interiste sera présent, ce soir, à Bruxelles pour la confrontation entre la Belgique et l’Egypte. Spalletti a d’ailleurs mis la pression, car il souhaite disposer de Moussa Dembélé, voire d’un autre renfort, d’ici le début de la préparation estivale qui commencera le 9 juillet. De Vrij, Asamoah et Lautaro Martinez seront déjà présent. Tottenham demande 30M€ pour son Diable Rouge, du côté de l’Inter, le club songe à faire diminuer sensiblement le prix en insérant Joao Mario qui a exprimé son désir de continuer à évoluer en Premier League. En espérant que Kia Joorabchian ne prévoit pas un mauvais coup, ce dernier est également convoqué pour ce transfert et pour insérer Joao Mario comme contrepartie. L’Inter montre qui est le Patron à Wanda Sur les réseaux sociaux, Wanda Nara ne cesse de provoquer l’Inter. Son dernier fait d’arme étant de photographier un Zèbre avec toutes les interprétations qui peuvent en découler. Wanda Nara doit être recadrée et l’Inter compte le faire. Au lieu de voir l’Inter passer la seconde pour prolonger Mauro, l’Inter a décidé de laisser le temps faire son œuvre : "Icardi (Wanda) veut une augmentation, l’Inter est disposé à les satisfaire, mais aux conditions du Club, sur base de tableaux salarial et temporel." Wanda n’est pas d’accord avec cette façon d’agir et est attirée par l’appât du gain. Comme le confirme Fabrizio Biasin, l’Inter tente le coup de Poker : "Nous nous reverrons après le 15 juillet, lorsque la clause aura expiré." L’Inter assume donc le risque de perdre son joueur, mais au "pire" elle encaissera les 110M€. Du côté de l’Inter, le club est également convaincu de l’attachement de son Capitaine pour nos couleurs, et ce sera à lui de le prouver si une offre arrive. Inter 1-0 Wanda ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Ce mardi, l’Inter devrait exercer son droit de rachat au Fc Barcelone pour s’offrir les services de Rafinha : 35M€ + 3 de bonus. Cependant, les comptes de l’Inter, qui est à la recherche de plus-value, ne lui permettent pas de débourser une telle somme pour le brésilien… Non Mollare Mai Mais la porte reste ouverte, par le fait que le brésilien lui-même souhaite rester à l’Inter et du fait de ses prestations abouties, qui ont permis à l’Inter de se qualifier en Ligue des Champions, les deux parties ont la même volonté : Continuer ensemble Selon la Gazzetta Dello Sport, Piero Ausilio va demander au Champion d’Espagne, un prêt de 2 ans avec obligation de racheter le joueur pour l’insérer dans le futur bilan. Un prêt qui sera onéreux bien évidemment. Le club catalan devra y répondre, et même si grâce à l’Inter, Rafi est redevenu un joueur "sain" de la Cantera Blaugrana, tout à un prix. Le Fc Barcelone est prêt à laisser la porte ouverte, et comme le souligne Mazinho, la balle est dans le camps des Nerazzurri. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Si vous devez en garder qu'un seul, vous choisissez qui ?
  24. Ce jeudi s’est tenu la conférence de presse de fin de saison de Luciano Spalletti. Fort d’avoir atteint l’objectif fixé par le Suning, notre entraîneur s’est livré à la presse, en étant, comme à son habitude, franc et honnête. "Je remercie le club de m’avoir donné la possibilité de vivre ces émotions avec ces couleurs qui à présent me correspondent bien aussi, je remercie le Club, mes collaborateurs, tous les entraîneurs qualifiés, les personnes qui se sont montrées fortes caractériellement parlant pour arriver à faire en sorte que nous atteignons ce niveau, ces personnes qui nous ont permis de résister et de traverser les moments de difficultés que nous avons connus. A présent nous nous retrouvons tous avec beaucoup de satisfaction. Je remercie aussi le personnel qui travaille ici à la Pinetina, Stefano Vecchi et naturellement les Tifosi." "Les Tifosi sont les fondations et je suis celui qui pose les bases, sans eux, cela m’aurait été difficile de construire quelque chose...Avec nos tifosi nous sommes capable de construire des gratte-ciels remplis de victoires. C’était si beau à Rome, ils étaient si nombreux, je les ai vu si fier, ils méritaient absolument ce qui venait de leur arriver." "La volonté de l’équipe a toujours été d’aller de l’avant, ce qui a rendu nos résultats très importants, ils sont restés éloignés de la Champion’s League, mais ils ont mérité et obtenu l’accès à cette qualification, nous avons mis notre nez dans la merde, durant les dernières minutes et on a vu que tout le monde se donnait avec son cœur et nous avons eu de la chance, nous avons vu cette volonté de réussir, de vouloir jouer la qualification." "C’était une finale de championnat disputée. Il y avait aussi de nombreux tifosi présents pour la Juve et la Roma en Champion’s, sans oublier les qualités absolues qu’a proposé le Napoli dans son jeu. Nous avons vu des équipes comme la Lazio et l’Atalanta qui auraient mérité d’atteindre les compétitions européennes. Le retour d’Ancelotti dans notre championnat confirme qu’il est en croissance et ce sera un plaisir de le revoir à mes cotés, c’est aussi une fierté car il s’agit d’une personnalité italienne qui a réalisé des belles choses à travers le monde." Ce qui nous a fait le plus mal ? "Il y a eu beaucoup de bons moments durant la saison, mais le plus dur était la défaite face à la Juve, vu le déroulement du match, mais le moment le plus difficile et que je n’aurais jamais voulu vivre c’est ce qui s’est produit pour la famille Astori. Je l’ai connu et j’en reste proche." Le retard avec les premiers ? "Nous devons être ambitieux, nous voulons nous améliorer, parce que nous voulons rester dans les premiers, nous nous y sentons bien et il y a probablement des choses qui se sont produites, que nous avons vécu et qui nous permettrons de faire encore un mieux, nous voulons réduire cette différence." "Cette différence devient remarquable et elle a été comprise au sein de l'équipe. La réalisation de notre résultat représente un accomplissement, pas une simple étape. Vous devez bien travailler, vous devez être bon, l'année dernière au début de saison, nous nous sommes loupés. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, vous ne pouvez pas faire rêver les Tifosi, nos objectifs sont importants et l’Inter a son histoire, ses forces et vit avec du cœur, vous devez être honnête vis-à-vis de ceux qui vous donnent cette émotion et qui vous confient leurs cœurs." Le Mercato ? "Le Club l’a très bien commencé, mais le plus important, ce sera de tenir compte de ce qui est fondamental. Le football a changé, tout a changé, avant, on pouvait donner un penalty sans possibilité de revenir sur cette décision, à présent c’est possible. Il faut prendre en compte tout cela." "J’ai besoin de faire de la clarté sur le Settlement Agreement qui a été signé par le propriétaire précédant du club et dont nous avons hérité et qui nous force à respecter certains critères. Nous devons faire attention à nos comptes et assainir la société, comme nous l’avons toujours fait. Il y a des spécialistes qui travaillent sur ce sujet, mais il y a besoin de remettre certaines choses à leur place et d’investir méthodiquement, il ne faut plus faire comme l’année passée et parler des joueurs d’un certain calibres car cela devient difficile par la suite." "Je ne dis pas que cela ne puisse pas se produire, mais cela passe aussi à travers les parties qui se sont déroulées. Et à ce sujet, je peux déjà vous dire qu’il ne nous est, actuellement pas possible de racheter Cancelo et Rafinha, il faudra revoir la situation dans le futur." Icardi ? "Garder des joueurs de ce niveau est difficile. Il y a la volonté du joueur, son point de vue sur le rôle qu’il veut tenir, s’il a envie ou pas de rester. Ce n’est pas le cas avec Mauro, mais je ne peux pas dire ce qu’il se produira si une offre est déposée sur la table, c’est quelque chose qui peut se comprendre, c’est le Mercato." "C’est évident que si des joueurs importants partent, cela diminue ta possibilité de grandir, mais ils doivent admettre qu’ils ne sont pas plus important que le club. Tout dépend de cela." Mon contrat ? "En ce qui concerne mon contrat, je me sens bien à l’Inter et même si nous n’avions pas atteint notre objectif, cela n’aurait rien changé pour moi. Un objectif se construit avec tellement de facteurs, de travail, d’idées, de fatigue, de toutes ces choses importantes. Le club a répété hier, qu’il souhaitait me proposer un nouveau contrat, mais ce qui m’intéresse, c’est d’avoir le contrat qui me semble le plus juste. Je ne signerai pas un contrat avec l’Inter pour deux années de plus juste pour avoir une revalorisation salariale. Je dispose déjà d'un contrat." "Notre championnat est si beau, les stades sont pleins, les enfants viennent au stade, les Tifosi de l’Inter et du Milan apportent un enseignement important, ce que l’on vit au Meazza est incroyable, c’est une mentalité européenne." Skriniar ? "Vous voyez toujours sur son visage de la sérénité, c’est lui qui te fait aller où il veut, il se met à la disposition de l’équipe. C’et un garçon qui a du caractère, qui a de la personnalité, de l’intégrité et du physique. Milan a toujours dit qu’il veut rester à l’Inter et si son futur venait à être mis en discussion, cela me déplairait au plus haut niveau." Que s’est-il passé avant le match face au Benevento ? "Il semblait y avoir une conjonction astrale, les joueurs pensaient qu'il y avait des raisons externes qui n'avaient rien à voir avec le football. Je n’ai pas de mots pour vous l’expliquer, c’est difficile. On voyait que les joueurs pensaient qu’ils avaient des comptes à rendre, et c’est dans ce genre de moment-là, que vous devez précisément prendre des décisions bien définies." "Dans notre dernier match, face à la Lazio, j’ai vu des joueurs très forts, qui avaient retrouvé leurs qualités. La différence c’est de mettre en pratique la force mentale que nous puisons sur ces 20 dernières minutes de la saison." Si j’ai remarqué l’état dans lequel était Ranocchia ? "Vous l’avez lynché pendant des années, même lorsque je suis arrivé. Il est ici à l’Inter et il y restera. C’est un joueur très fort mentalement, cela s’est vu lors de son entrée en jeu. Je peux vous dire que dans les vestiaires, d’autres peuvent avoir des choses sur la conscience. Il monte au créneau et n’hésite pas à se confronter, même s’il s’agit d’une mauvaise passe à traverser. J’ai une méthode de mesure pour voir qui se donne à 100% et Ranocchia est Interiste à 100%”. Les objectifs de la saison à venir ? "Comparé à l’année passée, je ne veux plus vous voir citer des noms dont nous savons tous qu’ils ne pourront jamais venir. Il me semblait que vous pouviez aller mettre votre main là où vous vouliez, que vous montriez vos muscles sur vos raisonnements et ce de façon grossière, c’est pour cela que j’ai dit Basta. Pour atteindre un objectif, je dois être capable d'avoir les moyens de l’atteindre et cela n’a pas été le cas." Si j’aurais dû m’auto-critiquer ? "Non, je suis quelqu’un de droit. Nous avons fait un mercato similaire, par rapport aux joueurs que nous avions déjà dans l’équipe. Borja est un grand joueur, Vecino aussi, mais y avait aussi Kondogbia. J’allais jusqu’à l’entraîner le soir, jusqu’à 20h, car j’avais envie qu’il reste. Valence a élevé sa clause à 80M€. Medel a de la qualité et du caractère." "Des joueurs de qualité sont partis, ensuite c’est clair que lorsque tu as Skriniar qui arrive et qui se révèle… M’accréditer pour atteindre un objectif de la sorte, cela ne se fait pas. En Italie, il y a beaucoup de bonnes équipes, on y a vu un beau football, la présence des tifosi aux stades en est la preuve. Mes joueurs ont été brave pour se qualifier en Champion’s." "J'ai l'impression de voir une petite différence, vu la façon dont le club s’est comporté en début de saison. C’est la vérité, car nous étions également en difficulté numérique, puis nous avons pris Lisandro, c’est clair que…mais bon…" Des améliorations pour l’année prochaine ? "Que voulez-vous me faire dire ? Le Milan faisait son Mercato et moi je me devais de faire des économies sur celui-ci. Milan aurait dû être devant nous. L’Atalanta était devant, la Lazio aussi, la Roma, vous savez tous ce qu’il s’est dit. Professionnellement parlant, tout le monde sait ce qu’il s’est passé. Nous sommes une équipe qui a eu le classement qu’elle méritait d’avoir, c’est inutile d’en dire plus." Brozovic ? "Je n'ai guère pris de temps avec lui, je l'ai pris dans la première partie de la saison pour l’aligner dans un secteur où j’étais évidemment limité. Au lieu de cela, par son état de préparation, il m'a laissé un vide. Il lui manquait des qualités pour jouer dans ce rôle bien spécifique. Il m’a montré ensuite qu’il était capable d’occuper un poste bien précis et d’en avoir." "C’est un joueur très fort à son poste, il a parfois joué au milieu, mais il a toujours eu cette attitude d’être le meneur de jeu. Face à la Lazio, il a fait deux courses incroyables de 70 mètres et il m’a prouvé qu’il était capable de me donner un coup de main important. Il n’y aura plus d’alternance pour son poste, c’est un joueur très fort et je compte repartir avec lui." Le Scudetto ? "Pour l’atteindre, il faudrait réaliser un mercato avec des dépenses importantes pour se rapprocher de ce niveau. Nous avons l’aspiration de faire de notre mieux. Cela fait partie de notre programme, mais pour atteindre un tel projet, tu as besoin de quelques années, ce n’est pas réaliste pour la saison prochaine, si je disais l’inverse, je ferais du mal aux Tifosi en les faisant rêver." "Les tifosi doivent être protégés comme eux, lorsqu’ils nous ont soutenu lors de notre traversée du désert. Parfois, ils sortaient du Meazza avec un gout amer, mais ils voyant que l’équipe voulait s’en sortir et ils nous ont soutenu tant d’autres fois. Après la rencontre face à Sassuolo, je suis allé dans le vestiaire dire ce que je pensais aux joueurs, c’était avant la rencontre entre la Lazio et Crotone, je ne savais pas comment ce match allait se finir, mais la Direction était présente. Par la suite, les joueurs ont fait un effort et j’ai vu de la bonne foi, une bonne attitude, un grand professionnalisme et des qualités humaines." Barella et Nainggolan ? "Je pense que ce sera, selon moi, plus facile d’en discuter avec Ausilio et les agents, c’est leurs jobs. Il faut comprendre que l’on doit continuer certaines choses. C’est à Ausilio à faire voir ses qualités à Gardini et à Antonello. Ausilio sait parfaitement les choses que nous devons faire, pour ne pas nous porter préjudices car nous devons maintenir une certaine balance au final. Barella est un bon joueur, Nainggolan, aussi." Lautaro Martinez ? "Je l’ai seulement vu en vidéo, mais j’entends des gens en dire du bien, je fais confiance à Zanetti et Milito qui l’ont suivi et qui connaissent sa valeur. C’est clair qu’il y a tout un parcours à faire, voir comment il va se comporter, mais le joueur, d’après ce que l’on m’a dit est fort techniquement, physiquement et sain mentalement." Les arbitres ? "Dans ce dernier match, l’arbitre était d’une qualité impossible à atteindre vu la complexité de la rencontre. Je lui souhaite de pouvoir arbitrer la Finale du Mondial, vu que nous n’y sommes pas présent. Nous nous sommes toujours comporté de la même façon, en donnant et en recevant du respect. Nous avons aussi connu quelques confrontations sans solutions, mais nous avons pris la décision de ne pas créer de problèmes." "Des chiffres le prouvent : Deux avertissements pour protestations : Perisic sur Bonucci et D’Ambrosio sur la faute de Pjanic. Un joueur peut être expulsé dans un match pour deux fautes, ou pour avoir été réprimandé pour des protestations, car ce n’est pas au rôle de ce joueur, de venir protester au tour de l’arbitre." Ma rencontre avec la Direction ? "Je dois faire attention à la façon dont je parle, le Club devra être bon à la fin et me rendre des comptes, pour ensuite savoir ou sera investi nos dépenses Le marché sera réalisé selon ces critères." Mon futur ? "Je ne change pas d'avis sur mon avenir, nous sommes heureux de travailler ensemble." S’il y a des alternatives à Rafinha et Cancelo ? "Il y a un délai à respecter, c’est clair qu’ultérieurement, nous pourrons tenter quelque chose. Nous devons disposer, de façon général, d’un noyau avec un certain nombre de joueurs. Pour certains postes, nous sommes complets, mais pour d’autres, vous devez recruter et commencez à travailler en gardant toutes les portes ouvertes." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Roberto Scarpini, Directeur d’Inter Tv, s’est livré à Sportitalia sur le Mercato Nerazzurro et sur les situations de Rafinha et Cancelo : “Icardi veut rester, Ausilio l’a déclaré, tout comme Mauro lui-même, il y a une volonté commune de continuer ensemble." Quel sera le type de recrutement ? "Je n’en sais rien, cela dépend du travail qui sera réalisé en sortie et des contraintes à respecter." Rafinha et Cancelo ? "Ils ont envie de rester et Spalletti est heureux des prestations des joueurs et des joueurs en eux-mêmes, il y a une contrepartie avec laquelle il faut trouver un accord. Ce n’est pas quelque chose d’automatique, car ils ne nous appartiennent pas. Ausilio est une personne honnête qui dit la vérité. Il doit faire face à des impératifs signés avec l’UEFA et l’Inter respectera sa partie du contrat." "Ausilio, en ce moment, a inventé une méthode : Faire un Mercato qui a eu l’aval de l’Inter afin de ne pas renoncer à des Tops Player, cela lui a permis de rester dans les clous. Les impératifs sont toujours présents et je suis curieux de voir comment Ausilio va se débrouiller cette année. Il va devoir trouver une idée bien à lui pour maintenir la structure, l’améliorer et respecter les engagements signés." ®Antony Gilles – Internazionale.fr