Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ricardo ferri'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Selon des médias, Gabriele Oriali semble prêt à quitter son rôle de directeur technique de l'Inter après l'Euro. Il serait remplacé par Ricardo Ferri. L'ancien joueur de l'Inter et de l'Italie travaille avec Roberto Mancini et concentre actuellement toute son attention sur le match contre la Belgique ce Vendredi en quart de finale. Oriali s'entretiendra avec le club concernant son avenir une fois l'Euro italien terminé. Il semble maintenant que le résultat probable sera son départ. D'après le Corriere dello Sport, le club a son remplaçant en tant que Riccardo Ferri. Oriali nous a rejoint à l'été 2019 avec Antonio Conte agissant en tant que directeur technique. D'après Tuttosport, si Conte était resté comme manager, Oriali serait probablement resté pour continuer à travailler avec lui pendant au moins une saison de plus et ne resterait probablement pas dans son rôle actuel avec Simone Inzaghi. Enfin, s'adressant au média italien L'Interista, Riccardo Ferri a minimisé les rumeurs de son retour au club et a souligné qu'il ne suivait l'histoire que dans les médias. En effet, il a déclaré : ''Je lis aussi tout dans les journaux. Je peux dire que j'ai le plus grand respect pour le propriétaire de l'Inter et pour Oriali, et je n'ai rien de plus à ajouter.''
  2. Dans le journal Leggo, Riccardo Ferri, ancien grand défenseur de l'Inter et de l'équipe nationale, donne son interprétation du désormais presque-Scudetto des Nerazzurri, qui arrivera Dimanche en cas de succès contre Crotone et si l'Atalanta ne gagne pas contre Sassuolo. Quel est le goût de ce titre pour lequel ce n'est plus qu'une question de temps? "C'est le résultat d'un projet précis et bien défini qui n'a pas seulement commencé avec la venue d'Antonio Conte. En prenant un peu de recul, je dirais quand Beppe Marotta est venu. Disons que si Conte a élevé la barre dans le vestiaire, Marotta l'a levée dans le bureau. Deux personnes professionnelles et ambitieuses, désireuses d'obtenir des résultats importants. L'année dernière, il y eut la finale de la Ligue Europa et la deuxième place en Serie A. Cette année, l'équipe en ressort encore plus avec ses caractéristiques: un grand sentiment d'appartenance, de solidité, d'envie de se battre pour elle jusqu'au bout." Quel était le principal mérite de Conte? "La grande capacité à continuer son travail malgré la pression et les critiques, qui furent très nombreuses cette année. Puis l'attention à tous les détails, pendant la semaine et pendant le match." Mais est-il vrai que cette Inter gagnante mais pas belle? "La beauté et le charme d'une équipe peuvent être vus sous différents angles. Dans certaines situations, l'Inter a été concrète pour moi, dans d'autres cynique, dans d'autres encore, souffrante mais toujours solide. Mais je la voyais aussi belle, même si la beauté est subjective." Trouvez-vous des similitudes avec l'Inter de 1988-1989? "Il est difficile de faire des comparaisons entre les joueurs et les équipes. Mais à l'Inter, surtout dans cette deuxième partie de saison, j'ai vu la même attitude, le même esprit d'appartenance, la même volonté de renverser l'action et d'imposer son identité que celle de l'Inter de Giovanni Trapattoni." Comment voyez-vous le combat serré pour la qualification pour la Ligue des champions? "Tout d’abord, je voudrais dire que c’était et reste un championnat fascinant, malgré l’absence du public. Pour la Ligue des champions, ce sera un combat avec une photo au finish. A mon avis, les deux premières positions sont déjà définies, avec l'Inter première et l'Atalanta second. Les deux autres places seront jouées par Naples, la Juventus et Milan, avec l'affrontement direct entre les bianconeri et les rossoneri qui en dira long." Comment commentez-vous les difficultés de la Juve? "Elle a fait beaucoup d'efforts pour imposer son propre jeu, pendant longtemps basé essentiellement sur les exploits de Cristiano Ronaldo. Elle a eu des difficultés en défense et au milieu de terrain. Puis elle a souffert de l'absence de Dybala et du manque d'alternatives à Morata." Et ceux du Milan? "Il a eu une baisse sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental quand il a perdu l'objectif du championnat. Ne pas pouvoir jouer jusqu'à la fin quelque chose qui aurait rendu sa saison magnifique, a pesé. Et puis les absences ont influencé, notamment celle d'Ibrahimovic."
  3. Ricardo Ferri a déclaré à Sport Mediaset lors de "Pressing" que Big Rom est un meilleur joueur d'équipe que Zlatan et CR7. "Cristiano Ronaldo ne peut pas être remis en question à la Juventus - il "est" football - mais quand vous le voyez quitter le terrain en colère et se plaindre, cela ne profite pas à ses coéquipiers. Il a relevé le niveau en Serie A et dans le vestiaire de la Juventus, et il a donné un plus grand intérêt à la Serie A. Mais si nous le comparons, Lukaku et Ibrahimovic quant à la façon dont ils bougent et aident leur équipe, Lukaku est premier avec Ibrahimovic deuxième." "Conte sait que son équipe suit le bon chemin, même lorsque les choses se compliquent. C'est sa plus grande force. Il y avait un gouffre entre la Juventus et l'Inter il y a deux ans, mais maintenant, la Juventus a régressé en termes de qualité tandis que l'Inter a fait des pas de géant. Les Nerazzurri ont confiance en leurs capacités et ont un sentiment d'appartenance qui leur faisait défaut depuis des années."
  4. Antonio Conte comprend maintenant ce que signifie être entraîneur à l'Inter, selon l'ancien défenseur Francesco Colonnese. Voci son interview accordée à TeleLombardia lors de du programme Top Calcio 24. "Conte fait partie de la Juventus et pour ceux qui ont joué contre lui, comme moi, c'est étrange de le voir entraîner l'Inter." "Il a fait son travail et il donne tout. Il a eu tort lors de sa première année de commenter négativement ce que faisait le club. Parce que, objectivement, l'Inter est l'Inter et il l'a compris maintenant, seulement plus tard. Maintenant, il sait ce que signifie être à l'Inter. Je n'aimais pas quand il était critique, parce que l'Inter doit être comprise, il faut comprendre pourquoi ils ne gagnent pas. Maintenant qu'il comprend ce qu'est l'Inter, je l'aime davantage. Je suis de son côté maintenant parce que la réaction, l'envie de se rebeller, vous montre que les couleurs Nerazzurri sont des couleurs différentes." Sur l'altercation Agnelli - Conte. "J'ai envie de rire car s'il y avait eu toutes ces caméras sur le terrain lorsque nous les avons joués il y a 22 ans, nous aurions certainement tous été suspendus (il rit, ndlr). Ce sont des scènes désagréables, certes, mais il y a une vive rivalité et puis il y a aussi le fait que Conte a quitté la Juve, donc il y a eu des désaccords entre eux. Certainement quelque chose n'était pas clair et ce que nous ne savons pas, ils le savent avec certitude." Manque d'identité Inter? "Pour moi, il manque dans tout le club. L'Inter a besoin de gens qui ont porté le maillot et qui savent ce que cela signifie parce que les fans de l'Inter sont différents de tous les autres, et j'ai joué dans différentes équipes. J'ai joué à Naples, à Rome, mais le fan de l'Inter est particulier et si vous perdez, il y a encore 70 000 personnes au stade. Seuls ceux qui ont joué pour l'Inter savent ce que signifie Inter. Pendant longtemps, personne n'a pu aider à transmettre la passion, le sens de l'interisme, la diversité par rapport aux autres équipes. Ce sentiment d'être pur parce que l'Inter a toujours gagné proprement. L'Inter a souffert et quand ils disent que -l'Inter ne gagne jamais-, la réponse est vraie, ce n'est pas facile de gagner à l'Inter. Vous pouvez le voir même maintenant et tout le monde le remarque. À l'Inter, ce n'est pas facile de gagner, ce n'est pas facile pour beaucoup de choses." Des noms pour cette identité? "Je faisais partie d'un grand Inter dans lequel il y avait des joueurs avec de la personnalité (1997-2000, ndlr). Marco Materazzi pourrait être une figure importante, Riccardo Ferri est un tempérament. Il y en a tellement qui pourraient aider comme Gianluca Pagliuca et Ivan Zamorano, qui pourraient être importants. Je suis petit par rapport à eux, mais je pourrais aider parce que j'ai construit ma carrière à partir de difficultés et je sais ce que cela signifie de jouer au Meazza et d'être apprécié par une base de fans aussi importante. Si après de nombreuses années vous êtes aimé, cela signifie que vous avez tout donné, que vous avez fait quelque chose de bien. Une charge émotionnelle doit être transmise aux joueurs et à toute personne portant le maillot Nerazzurri, même dans le secteur jeunesse. Inter doit être revitalisée, ils ont un marché cible qui a du potentiel."