Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'roberto sistici'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. La presse italienne s’enflamme dans le cadre du dossier de Milan Skriniar depuis la déclaration, aussi bien de son agent Roberto Sistici que de lui-même via le site de la fédération de football slovaque: "Oui c’est vrai, j’ai signé au Paris-Saint-Germain, mais je ne peux pas vous en dire plus." Tout a explosé lors d’Inter-Empoli En effet, pour Tuttosport : "La tension a atteint son paroxysme lorsque lundi, durant la rencontre d’Inter-Empoli, un match perdu avec une expulsion du joueur en question, son agent avait publiquement déclaré à la télévision le départ du joueur en rejetant la responsabilité du non-renouvellement sur le dos du club, qui l’avait mis sur le marché des transferts durant l’été." Le Vestiaire à dos "Ces déclarations n’ont absolument pas été apprécié par le club, ce qui a porté la Direction a exiger au joueur d’ouvertement clarifier la situation avec le reste de l’équipe. Cela a eu lieu avant le déplacement de l’Inter a Cremonese : La Direction, en présence du joueur, ont annoncé au reste de l’équipe, Simone Inzaghi inclus, ce que tout le monde savait déjà: Que le défenseur avait signé avec le PSG." L’offre avait été revue à la hausse C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, l’Inter avait donné ce que "Milan" aurait soi-disant voulu : "C'est une trahison pour le Club car le joueur, lors des pourparlers relatif à son renouvellement entamés à la fin de la saison dernière, avait demandé à gagner six millions par saison. L'Inter a mis cette offre sur la table pour lui, mais l’aval du joueur n’est jamais arrivée. De plus, lors de l'une des dernières rencontres contractuelles, de manière presque provocante, le club Nerazzurro avait présenté à Skriniar un chiffre encore plus élevé de sept millions. Même là, la réponse n'est pas venue. La raison était limpide." L’Inter prend tout son temps Pour le Corriere Dello Sport, il n’est pas question de répondre immédiatement aux caprices des deux divas que sont le joueur et le club parisien: " "Skriniar a "épousé" le Psg, la Direction Nerazzurra, qui s'attendait à ce que l'ancien joueur de la Sampdoria prenne ses responsabilité devant ses coéquipiers, ont fait savoir à l'équipe qu’il ne reste plus qu'à savoir si le Slovaque changera de maillot en janvier ou directement en juin." "Conséquence directe, la cohabitation devient de plus en plus compliquée : La tension est très vive car dans l’idéal, l’ Inter est convaincue qu’il l serait mieux de parvenir à une séparation immédiatement, sans attendre l'été mais le club des Zhang, également inquiet des déclarations de l'agent du défenseur, va prendre le temps de tout évaluer : Car il semble difficile de voir le "Capitaine" rester en Italie et la journée décisive devrait être ce lundi selon l’Inter car elle n’attendra pas plus : Le match de demain se devra d’être disputé et un certain laps de temps technique est nécessaire pour le remplacer." Pour Calciomercato, il faudra tout de même aligner les billets : "Les Nerazzurri attendent aujourd'hui une accélération de la part du club français, qui a joué hier face à Reims en Championnat : Zhang exige 20 millions d’euros pour le laisser partir immédiatement." Et ce même si comme le souligne la Rosea "l’Inter et le joueur savent que les prochains mois risques d’être difficile à gérer aussi bien dans le vestiaire qu’au niveau environnementale. Selon celle-ci Paris aurait communiqué aux intermédiaire travailler afin de proposer une offre officielle pour offrir le joueur à Christophe Galtier. Une situation tendue En effet, si hier le Traitre s’est entrainé à Appiano avec ses équipiers, pour Inzaghi c’est compliqué : " Ce n’est pas simple de gérer et de préparer une rencontre aussi importante que celle face à l’Atalanta avec un cas public comme celui du slovaque. De plus, les déclarations du joueur slovaque au portail de la Fédération Slovaque confirmant sa signature à Paris ont rendu fou de rage l’Inter." Pour la Gazzetta Dello Sport , Le club Viale Della Liberazione, si la proposition arrive d'ici demain soir et se situe entre 20 et 25 millions, est prêt à dire oui. Parce que continuer jusqu'au 3 juin avec une situation aussi explosive à la maison (en plus, sans même améliorer les comptes) est impensable". Luis Campos joue au plus malin "La première offre parisienne est d'environ 10 millions d'euros, mais Campos est prêt à l'augmenter jusqu'à 15 millions plus des bonus pour un total de 18 à 20 millions d’euros: "Les intermédiaires à cet égard n'ont aucun doute et ont en fait préannoncé à la Direction Nerazzurra ce nouvel assaut. L'Inter veut encaisser le départ de Skriniar et éviter de le perdre gratuitement car elle doit lui trouver un remplaçant qui ne devrait pas être Djalò vu que Lille ne veut pas céder le Portugais à moins de faire face à une proposition de 30 millions plus des bonus. Ce qui est bien trop. C’est également la raison pour laquelle l’Inter évalue d'autres alternatives, de Becao d'Udinese à Lindelof de United en passant par... Des surprises de dernière minute, peut-être un prêt via un grand club anglais ou espagnol n’est pas à exclure." Pauvre Simone Si l’Inter est seconde d’un championnat complétement pété, notre Simone n’a également pas de chance vu la situation et celui-ci selon la Repubblica a demandé à conserver le slovaque : "Inzaghi a demandé au club de garder Skriniar jusqu'à en fin de saison car un départ du Slovaque serait un coup dur en défense, et il serait difficile, selon lui, avec le peu de temps disponible, de trouver un joueur "Da Inter" capable de remplacer l'ancien joueur de la Sampdoria" Les dessous de l'affaire Selon l’entourage du joueur relayé par Il Giornale: "L'avenir de Milan Skriniar prend de plus en plus les contours d'une telenovela. Le dernier épisode en date concernant le Slovaque est celui de la prétendue signature d'un contrat déjà signé avec le PSG. Des contrats qui, selon des fuites provenant de l'entourage du joueur n'ont pas encore été finalisées, bien que les négociations soient à un stade avancé. Il existe un accord de principe entre Paris et le défenseur pour un contrat jusqu'en 2027 d'une valeur de 9 millions nets plus 2 millions de bonus par saison. En outre, le numéro 37 recevra une prime de signature de 16 millions, tandis que l'agent Roberto Sistici recevra une commission de 4 millions: "Maintenant, la question est la suivante : Skriniar ira-t-il en France immédiatement (le Mercato ferme ses portes demain à 20 heures) ou à la fin de la saison ? La deuxième option reste la plus probable. En tout, le PSG est allé jusqu'à proposer 10 millions plus 3 millions de bonus pour le signer immédiatement : une proposition rejetée par Suning, qui demande 20 millions pour se priver dès maintenant de son pilier défensif." "Hier, entre-temps, les médias slovaques avaient publié une citation, plus tard démentie ensuite par Skriniar et l'Inter, dans laquelle le défenseur central affirmait avoir déjà signé avec Paris et attendre un accord entre les deux clubs. Techniquement, avant le 1er février, il ne peut signer qu'un précontrat (il n'a aucune validité officielle) et si ces mots étaient vrais, Skriniar pourrait également faire l’objet d’une suspension." Fabrizio Biasin est Lapidaire dans les Colonnes du Libero "Il y a une façon et une manière de dire au revoir, Milan Skriniar a choisi la pire. Commençons par un fait : le garçon s'est toujours comporté comme un professionnel sérieux sur le terrain. Même hors de elui-ci, mais pas dans la dernière période. Le choix d'aller jouer dans une équipe qui vous remplit de grain et qui est saturée de champions est extra-légitime, au point que personne ne l'aurait contesté, s'il avait été annoncé avec les bonnes manières. Mon Dieu, certains tifosi auraient quand même été furieux, mais pas autant qu'ils le sont maintenant et ils sont nombreux. Skriniar a un accord avec le Psg depuis longtemps, probablement depuis l'été dernier." "De manière très correcte, il s'est mis à la disposition de l'Inter (vous pouvez me vendre et encaisser ou me garder et ne pas prendre un euro). Et jusqu'à présent, il n'y a rien à dire, c'est une décision légitime. Ce qui n'est pas normal, c'est le silence froid de ces derniers jours, qui s'est transformé en un incident diplomatique bruyant lorsque l'annonce des "tanti saluti" (au revoir) a été faite par son avocat en direct à la télévision, entre autres, alors que le capitaine de l'Interr était expulsé du terrain pour un double avertissement." "Le reste est l'histoire de ces derniers jours, Skriniar ne trouvant pas le courage de communiquer sa décision à ses coéquipiers (les dirigeants l'ont forcé à le faire ait avant le match contre Cremonese), les médias slovaques annonçant la signature avec les Français, lui démentant officieusement toute déclaration et, encore une fois, pas un mot passé à parler directement à la marée de Tifosi qui l'ont toujours soutenu. "Voilà, c'est comme ça que tu passes du bien au mal en un instant. Ps. L'Inter attend une augmentation de la part du Cheikh : avec une offre proche de 20 millions d'euros, le joueur ira immédiatement à Paris et sera remplacé, sinon il sera à la disposition de Simone Inzaghi pour le match de Coppa Italia contre l'Atalanta prévu demain soir à San Siro. Et dans ce cas, les huées semblent être une fatalité." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Le climat est loin d’être au beau fixe après le coup de poignard infligé par Roberto Sistici qui a réalisé une première historique en "cassant les codes" à la mi-temps du match opposant l’Inter à Empoli, un match où son poulain venait de se faire expulser quelques minutes auparavant. Révélation du Corriere Dello Sport "La décision de l'agent du défenseur slovaque d'annoncer la fin des négociations pour le renouvellement de son contrat, qui expire en juin, et son départ de l'Inter sur une base zéro n'a pas été bien accueillie par la direction des Nerazzurri, qui n'aurait aucun problème à vendre le joueur dans les derniers jours de cette fenêtre de mercato hivernal afin d’en récupérer quelque chose." "Le Paris Saint-Germain, principal destination pour accueillir Skriniar, ne semble pas disposé à anticiper une transaction qui pourrait se conclure gratuitement cet été. La situation est devenue non seulement compliquée, mais même incandescente, à tel point qu’à la Viale Della Liberazione, il serait préférable que le défenseur slovaque fasse immédiatement ses valises pour Paris, évitant de la sorte de poursuivre une cohabitation difficile jusqu'à la fin de la saison: Il y a, à présent un quotidien à gérer, avec des relations qui, après ces derniers développements, ne peuvent plus être les mêmes". L’accusation de l’Inter "L'irritation envers Sistici est grande. Son intervention sur "Tele Nord", alors qu'Inter-Empoli était en cours, a été jugée déplacée et non professionnelle. L'intention était de faire porter toute la responsabilité du départ de Skriniar au club. A l'intérieur du club, il est désormais acquis que le choix du défenseur et de son entourage était de rejoindre le PSG déjà depuis l'été dernier : Il lui était en effet impossible de renoncer à un salaire net de 8 millions, avec des bonus pour 1,5 million d'euros. A cela, il faut ajouter 20 millions d’euros supplémentaires ajoutés comme prime à la signature, en cas d'arrivée gratuite du joueur, le tout, avant même que les discussions avec l’Inter pour une prolongation commencent vraiment." Pour l’Inter, cela signifie qu’il aurait été plus que correct que de clarifier la situation le plus tôt possible, en évitant de faire traîner les choses jusqu'à la Supercoupe d’Italie : C'est Skriniar lui-même qui est à blâmer car il a aussi autorisé ce comportement de la part de son agent, malgré cinq années de grands succès et malgré des déclarations d'amour répétées pour l'Inter." Fallait y aller pour faire pire que Maurito, mais là, chapeau! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. S'adressant au média italien Telenord, Roberto Sistici a confirmé que Milan Skriniar était en pourparlers avec le Paris Saint-Germain ainsi qu'avec d'autres clubs. Il a également précisé que la décision de mettre le joueur en vente appartenait en premier lieu aux Nerazzurri. Des informations ont émergé la semaine dernière selon lesquelles Skriniar a rejeté l'offre de prolongation de contrat de l'Inter et est prêt à rejoindre un autre club et l'agent du joueur Sistici n'a pas caché ce fait. L'agent a non seulement noté que le joueur prévoyait un avenir loin de l'Inter, mais a également révélé une partie de la motivation de l'ancien défenseur de la Sampdoria à rechercher un nouveau défi. Il y a des négociations en cours avec le PSG ? "Oui, ainsi qu'avec d'autres clubs non italiens." Est-il possible qu'un nouveau contrat soit conclu avec les Nerazzurri ? "Pour le moment, il n'y a pas une telle possibilité." "Quiconque connaît l'Inter sait aussi qu'il fait preuve d'un professionnalisme et d'une loyauté absolus, et qu'il fera toujours tout pour honorer le maillot du club pour lequel il joue, un club qui lui a beaucoup donné et auquel il donne le meilleur, car il a toujours." Les motivations ? "Il y a certaines situations qui sont hors de notre contrôle et qui ne facilitent pas les choses pour le joueur, et empêchent également l'atmosphère de calme appropriée pour que l'équipe fasse de son mieux." "La vérité est que la décision de mettre Milan Skriniar en vente a été prise par l'Inter l'été dernier, évidemment pas par le joueur." "Nous en avons été informés, puis les négociations ont échoué, ce dont nous avons également été informés, encore une fois une décision qui ne dépendait évidemment pas de nous. Depuis, le joueur a honoré son contrat avec le plus grand professionnalisme." Le déroulement des dernières négociations ? "L'automne dernier, nous avons répondu à toutes les demandes de réunion du club, et après une série de réunions préliminaires, nous avons présenté notre demande financière, puis le club nous a présenté une offre en novembre 2022." "Environ un mois plus tard, avant Noël, j'ai communiqué à l'Inter la décision de ne pas accepter leur offre, décision qui a été réaffirmée début janvier, avant la finale de la Supercoppa." "À ce stade, j'ai également informé les directeurs des Nerazzurri, Marotta et Ausilio, à qui nous avons dit que nous étions libres d'écouter les offres d'autres clubs." "Peut-être que ce n'était pas strictement nécessaire de communiquer, mais c'était la bonne façon de procéder à la fois pour moi et pour le joueur, sachant l'importance d'être sérieux et transparent." Traduction alex_j via Sempreinter.
  4. Selon Gianluca Di Marzio, Milan Skriniar aurait décliné l'offre des 6,5 millions d'euros nets par saison, y compris les extras pour prolonger son contrat avec l'Inter. Une nouvelle très importante à l' Inter concernant la négociation du renouvellement du contrat de Milan Skriniar: d'après ce qu'a rapporté Matteo Barzaghi, le défenseur slovaque a fait savoir aux Nerazzurri par l'intermédiaire de son agent, Roberto Sistici, qu'il n'avait pas accepté pour le moment l'offre de renouvellement présentée par l'Inter il y a quelques semaines. La décision de Skriniar n'est pas encore définitive, mais pour le moment notre défenseur ne renouvellera pas son contrat. L'Inter gardera cependant la porte ouverte au joueur en cas de doute. Cependant, l'Inter convaincue d'avoir fait le maximum pour Skriniar devra aussi évaluer d'éventuels remplaçants pour l'avenir, compte tenu de la possibilité de perdre un joueur qui a été très important ces dernières saisons. L'offre (considérée comme non négociable par les Nerazzurri) que l'Inter avait formulée lors de rencontres avec l'agent de Skriniar était d' environ 6 M€ par an plus les bonus (qui peuvent donc atteindre 6,5 M€). La demande initiale de Skriniar, en revanche, était un salaire de 8 M€ par an, un chiffre que les Nerazzurri avaient clairement indiqué qu'ils ne pouvaient pas atteindre. Moralité: heureusement que c'était sûr à 100% qu'il resterait par amour du maillot. Traduction alex_j via Sempreinter.
  5. En effet, si l’Inter continue de négocier pour le renouvellement de Milan Skriniar, son absence de réponse pose à présent question Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Dans notre championnat, le joueur en fin de contrat le plus recherché au niveau européen est Skriniar. Le Psg a essayé de l'acheter à l'Inter l'été dernier et il tente maintenant de le sécuriser sans avoir à débourser un seul euro pour son transfert. Marotta et Ausilio ont proposé au Slovaque un contrat de quatre ou cinq ans avec une base fixe de 6 millions nets plus des bonus." Cela suffira-t-il à lui arracher un oui ? "Jusqu'à présent, il n'y a pas eu de fumée blanche, et c'est pourquoi un certain pessimisme commence à se répandre dans le Viale Della Liberazione. La prochaine réunion, prévue dans les deux semaines, permettra peut-être de clarifier la question...Et la question est également de mise pour son collègue, De Vrij, qui s’est également vu offrir un renouvellement de deux ans pour un contrat de 4 millions d'euros net, mais le Néerlandais est suivi par Tottenham et Feyenoord." L’avis de Sky Sport "A l'heure actuelle, c'est devenu un Tormentone. La vérité est que plus le temps passe, plus les choses deviennent difficiles. A présent, le défenseur peut signer un précontrat pour rejoindre un nouveau club en juin pour zéro euros et on peut voir la Tour Eiffel en arrière-plan. L'Inter, cependant, ne se sent pas encore complètement hors-jeu, mais l'optimisme d'il y a quelque temps a considérablement diminué, même si l'espoir existe toujours." "Marotta et Ausilio sont bien conscients d'avoir fait le maximum sur le plan financier. L'offre présentée à l'agent du joueur, Roberto Sistici, est considérée comme définitive : 6 millions par an plus des bonus, soit comme les meilleures joueurs de l'effectif à l'exception de Lukaku qui, en raison du Décret Croissance, reste un cas à part. Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez et immédiatement Nicolò Barella présentent des salaires similaires." Est-ce une question de temps ? "Peut-être, mais à la Viale Della Liberazione, il devient impossible d’attendre indéfiniment et tous aimeraient savoir clairement si le moment est venu de tourner la page Skriniar. Dans un tel contexte, il reviendrait alors à Milan d'expliquer son choix qui, il faut le souligner, est légitime dans les deux cas. Car ce serait sensationnel positivement s'il acceptait en rejetant des offres plus riches, mais ce serait aussi compréhensible s'il venait à choisir la voie la moins romantique dans cette histoire." "La balle est dans son camp et il s'est toujours comporté impeccablement jusqu’à présent: Toujours en alerte et totalement concentré sur le présent, Skriniar a déjà porté le brassard de Capitaine à plusieurs reprises. Il a montré à maintes reprises, par le biais des médias sociaux et de ses déclarations, un sentiment d'appartenance... Mais à présent, place à l’épreuve la plus difficile qui allie le monde professionnel et le monde sentimental." Le Saviez-Vous ? "Les discussions devraient être reportées pour après le 18 janvier 2023. En effet, son agent pousse pour percevoir les 7 millions d’euros de base fixe + bonus. Et en l’absence de nouveauté, les deux parties devraient se retrouver après les rencontres face au Napoli mais surtout après la Super Coupe d'Italie qui se tiendra à Ryad face au Milan et qui aura lieu le 18 janvier...." "A voir également quelle sera la réponse apportée sur le terrain par Milan qui retrouvera le Napoli d’ Osimhen dans une défense qui devrait être composée par Bastoni et Acerbi". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, il n’y aura pas de renouvellement pour Milan Skriniar cette année! "L'Inter n'a pas perdu espoir et elle espère encore parvenir à convaincre Skriniar de prolonger son contrat et un dernier sommet qui s’est tenu dans le plus grand secret a été de bon augure dans le cadre du succès de la négociation." "La crainte était que Noël se présente avec un fossé important entre l'Inter et Milan Skriniar, mais cette réunion d'avant Noël avec son agent a permis un rapprochement significatif dans la désormais longue négociation pour le renouvellement de son contrat, qui expire dans seulement six mois. L'Administrateur-Délégué de l'Inter, Giuseppe Marotta, et le Directeur Sportif, Piero Ausilio, avaient presque perdu tout espoir à ce jour, mais ils ont reçu des marques d'attention pour la proposition écrite présentée par le Club Nerazzurro, qui remonte a un peu moins d'un mois." "Il n’était pas du tout acquis que cette entrevue à la Viale Della Liberazione maintiendrait en vie cette négociation qui, jusqu'à présent, s'est déroulée par à-coups, avec l'ombre dangereuse du Paris-Saint-Germain depuis l'été dernier: Cette offre propose à Milan a un salaire de 6 millions d’euros net par ans, ce qui représente un bond par rapport à ses 3,8 millions d’euros actuels. Mais du côté du joueur, il y a toujours cette offre estivale d'environ 9 millions d'euros, associé au fait d’être courtisé par les plus grands clubs étrangers." "Malgré tout, Skriniar n'a jamais fermé la porte à son environnement actuel ces derniers mois, et tout comme cet été, il n'a jamais cédé à la cour du PSG laissant la balle à l'Inter seule pour prendre sa décision : Un esprit donc de loyauté envers les Nerazzurri qui émerge dans une période des plus délicate. Ce dernier sommet s'est déroulé au siège de l'Inter dans le plus grand secret, malgré les mille attentions qu’il suscite pourtant et après quelques heures de discussion entre la Direction et Roberto Sistici, l’agent du joueur, il a été convenu de se revoir après les vacances." "A un jour près, ils devraient tous se revoir à la mi-janvier…lorsque le Mercato battra son plein. Et comme pour se donner de l’espoir, personne n'a jamais évoqué l'hypothèse d'un changement de maillot en cours de saison: Le fait que l'Inter soit déterminé à s'accrocher à son défenseur est évident, mais il est tout aussi significatif que même le joueur ne se laisse pas distraire par des solutions différentes. Il y a évidemment des différences économiques à aplanir entre l'offre et la demande, mais la confidentialité des parties témoigne de l'importance du moment. Personne ne veut faire le moindre faux pas" Croyez-vous toujours en la permanence de Milan Skriniar ou le masque tombera lors de ce mois de janvier ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, c’est une information relayée par Calciomercato.com : L’agent de Milan Skriniar , Roberto Sistici, est arrivé à Milan dans la journée de ce jeudi 29 septembre 2022. "Après la rencontre face à la Roma, les parties se rencontreront pour faire le point de la situation : Un rendez-vous a été fixé pour le début de la semaine prochaine." "L’aspect économique de la proposition de la Direction Nerazzurra est claire : 6,5 millions d’euros par saison, soit le plafond salarial établi par Suning : L'augmentation de capital exercée par Steven Zhang ne sera d'aucune utilité, car elle ne permettra pas, à son agent, de faire monter les enchères et de s'approcher des 9 millions proposés par le Paris-Saint-Germain." "Giuseppe Marotta et Piero Ausilio joueront leur propre carte en promettant au joueur le Capitanat, en lui faisant comprendre à quel point il est considéré et qu’il est plus que jamais au centre du projet, il se pourrait également qu’il y ait une éventuelle clause libératoire qui garantirait au joueur la possibilité de partir si les projets futurs ne le satisferaient pas, le tout en protégeant l'Inter sur le Mercato, éliminant ainsi le risque de perdre le défenseur pour zéro francs." "Deux rencontres sont prévues dans un laps de temps de quinze jours et la négociation n’est pas appelée à durée dans le temps : L’heure du règlement de compte est arrivée." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est l’information relayée par la Gazzetta Dello Sport : "Le Président Steven Zhang versera une part d'au moins 100 millions d'euros pour l’Inter par le biais d'un financement via les actionnaires. De même, si les négociations pour un nouveau contrat avec Skriniar n'aboutissent pas, Suning est disposer à dresser un mur devant l'hypothèse d'une vente en janvier, avec à ce moment-là la certitude (et non plus le risque) de perdre le joueur gratuitement." Rencontre rapide à prévoir "Il y a donc de la marge pour conserver Milan Skriniar, après le non estival de l’Inter au Paris Saint-Germain pour son défenseur central : Il faut s’imaginer que les détails de l'affaire seront bientôt réglés, avec une réunion entre la Direction Nerazzurra et l'agent du joueur, Roberto Sistici." Comment cela va-t-il se terminer ? "C'est un "jeu" difficile pour l'Inter, c'est normal de le dire. Car le point de départ avec le défenseur, dans l'idéal, ne peut être que la somme que l'Inter a refusé pour lui cet été : Soit 60 millions d’euros au total entre partie fixe et bonus, alors que le Paris-Saint-Germain lui avait promis neuf millions d’euros bonus compris. "Il est clair que l'Inter ne pourra jamais s'aligner sur la proposition du club français, et c’est également bien clair dans l’esprit du joueur en lui-même. Mais au moins, maintenant, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ne s'assiéront pas à la table des négociations sans armes, avec la puissance d'un pistolet à eau. Au lieu de cela, ils pourront réellement formuler (et pas seulement imaginer) une véritable offre, qui est celle qui a déjà circulé : 6 millions plus les bonus par saison, un chiffre à la hauteur des meilleurs joueurs de l'effectif (Lukaku exclu)." "Si Skriniar venait à dire non face à l'hypothèse d'un renouvellement, l'Inter se retrouverait à la croisée des chemins en janvier, en faisant face à un nouveau coup de pression prévisible du Paris-Saint-Germain : Comment agir : Faudra-t ’il le vendre en faisant peut-être face à une offre réduite de moitié, disons 30 millions ou résister ? Steven Zhang est déterminé à aller jusqu'au bout. Il est prêt à réitérer son non en cas d’insistance d'Al Khelaifi." "Skriniar partirait donc gratuitement l'été prochain car personne n'aime l'idée de démanteler une équipe en course, pas même le Suning. Il est clair qu'un raisonnement approfondi sera également effectué en fonction du classement de l'Inter et de la saison qui s'annonce après la Coupe du monde." "D'un point de vue technique, la meilleure nouvelle possible pour Inzaghi est qu’il ne perdra pas sa référence défensive au cours de cette saison : Du point de vue du Management, c'est aussi un moyen de garantir la stabilité du club et de l'équipe. Zhang est sur le terrain et Il s'agira d'une intervention dont on ne connait pas encore son résultat, mais l’Inter est dans le Game et rien que ça, c’est déjà une nouvelle en soi." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Le Corriere Della Sera et la Gazzetta Dello Sport se sont livrés sur la situation entourant Milan Skriniar: Si pour se l’offrir, il faudra faire sauter la Banque du côté de l’acquéreur, l’Inter pourrait bien devoir faire sauter la sienne pour le prolonger Révélation du Corriere Della Sera "Pour convaincre Giuseppe Marotta de céder Milan Skriniar ou Denzel Dumfries, il faudra présenter des propositions digne de celle proposée par Chelsea, il y a un an, pour Romelu Lukaku, soit la classique offre impossible à refuser. Si le Paris-Saint-Germain est encore vif, ce n’est plus le cas des londoniens, car tout les contacts sont rompus en ce moment. Pour Dumfries, il n’y a pas d’offres qui pourrait le pousser loin de Milan, c’est aussi la raison pour laquelle Udogie n’est pas pris en considération : Si un cinquième défenseur doit arriver, il se pourrait que l’opération ait lieu en low-cost, à la fin du mois d’août." Un petit tacle slovaque ? Place à présent à la Gazzetta Dello Sport, si le futur de Milan Skriniar reste la thématique la plus importante vu qu’il était considéré comme le joueur sacrifiable pour satisfaire les exigences de Suning, aucune offre n’est entrée en conformité avec l’évaluation faite par la Direction Nerazzurra: A tel point que l’hypothèse de sa permanence à Milan prends de plus en plus forme avec, en ligne de mire, la dangereuse expiration de la fin de son contrat en juin 2023. Si les deux parties avait déjà abordé cette thématique au cours de la saison écoulée, le Mercato actuel a redistribué toute les cartes! "La Direction doit raisonner aussi en projection, et donc à partir du premier septembre, ou même quelques jours avant, elle devra rouvrir le fascicule relatif à la prolongation du contrat: Si l’on ne repart pas de zéro, il est plus que probable que l’offre devra être adaptée. Depuis avril, la Direction Nerazzurra avait eu plusieurs contacts avec Roberto Sistici, l’agent qui représente Milan Skriniar. A ce moment-là, il avait été convenu de procéder à une revalorisation salariale autour de 5 millions d’euros avec un contrat à échéance en juin 2027. Le contrat actuel, cela doit être dit, se termine en juin 2023 et si nous n’étions qu’à un pas de la signature, avec même un contrat déjà prêt à être contre-signé, le cyclone "PSG" a fait voler en éclat les plans établi et les agendas." "Heureusement pour l’Inter que la négociation était déjà ouverte précédemment, mais la certitude est qu’en septembre, quand il faudra reprendre le tout en main, qu'il sera impossible de faire comme si de rien n’était. Skriniar, avec le Paris-Saint-Germain, avait trouvé un accord économiquement très avantageux : 7,7 millions d’euros de base fixe plus des bonus qui lui aurait permis de percevoir jusqu’à 9 millions d’euros et il est évident que l’Inter ne pourra jamais répondre en proposant une offre de ce niveau." "Mmais ce qui est certain, c’est que le mercato a bouleversé les choses: Il est également tout aussi difficile d’imaginer que Skriniar ne se considère pas comme un Top Player du noyau interiste, tel que Marcelo Brozovic et Lautaro Martinez, car dans le fond, c’est ce que révèle le mercato. Pour se comprendre, le croate et l’argentin perçoive six millions d’euros au net des bonus : Une hypothèse d’un accord, en septembre, ne devrait pas trop s’éloigner de ces valeurs, peut-être même avec l’aide des bonus." Prolongera, ne prolongera pas, selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...