Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'robin gosens'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

13 résultats trouvés

  1. C'est le jour de Robin Gosens à l'Inter. L’international allemand a passé la traditionnelle visite médicale ce matin, avant de se rendre au siège des Nerazzurri. Le joueur y a signé un contrat qui le lie au Champion d’Italie jusqu'au 30 juin 2026. Gosens a très récemment quitté le Siège Nerazzurro pour se rendre à Appiano Gentile où il aura l'occasion de prendre connaissance du nouveau Centre d'entraînement. Toutefois, Comme le révèle Sky Sport, Robin Gosens ne sera pas immédiatement disponible pour Simone Inzaghi et l'Inter. La nouvelle recrue doit toujours faire face à une une rechute après sa blessure aux ischio-jambiers. Le temps de récupération exact, soit un retour complet et opérationnel dans le groupe est d'environ un mois. Robin sera donc à la disposition de Simone Inzaghi entre fin février et début mars. Willkommen Robin! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Si l’Inter a surpris tout le monde en s’offrant les services de Robin Gosens, la Direction Interiste travaille également en parallèle sur la prolongation des contrats de ses joueurs fondamentaux. Analyse de la situation par la Gazzetta Dello Sport “Robin Gosens est le second coup futuriste mis sur pied par le duo Giuseppe Marotta-Piero Ausilio. Le premier était André Onana, qui dans l’idée du club sera aux côtés de Samir Handanovic, pour ce dernier un renouvellement de son contrat arrivant à échéance, lui sera soumis en février. Il est également prévu d’officialiser, à la fin de cette session de mercato, ou après le Derby, Marcelo Brozovic : L’accord a été trouvé : Six millions d’euros plus des bonus qui lui permettront d’atteindre sept millions d’euros jusqu’au 30 juin 2026." "Le prochain renouvellement est lié à Milan Skriniar, mais il faudra faire preuve de sérénité car le secteur défensif pourrait changer de visage la saison prochaine : L’international slovaque plait à la moitié de l’Europe, et il n’y a aucune certitude absolue sur la permanence de Stefan De Vrij. La différence, comme d'habitude, sera les offres entrantes. En fin de compte, même cette saison, l'Inter a montré être capable de renoncer à certains de ses joueurs vedettes. La réponse à cette problématique est la programmation." Selon Il Giornale, "les négociations vont battre leur plein dans les prochains mois pour Milan Skriniar : D'ici début avril, l'Inter compte renouveler le contrat de Skriniar (qui expire en 2023) jusqu'en 2026 avec un ajustement du salaire à 4,5 millions par saison." Reste donc à voir si l’offre sera suffisamment convaincante et quel sera le ressenti du joueur. Retour sur la Rosea pour Ivan Perisic, dont la situation est étroitement liée à l’arrivée de Robin Gosens, la situation est un peu différente: "Ivan perçoit 5 millions nets par saison et voudrait voir sa rémunération "s’améliorer", alors que l’Inter a déjà commencé le programme de réduction de ses coûts, conformément à la demande de la Famille Zhang l'été dernier. Il est difficile de comprendre maintenant si Perisic est prêt à un éventuel retour en arrière pour rester à l’Inter, en, épousant la nouvelle politique dictée par la propriété." "Les intentions de la direction n'ont certainement pas changé et l'Inter est prête à rencontrer le joueur et ses agents en février, lorsque le mercato sera terminé, pour essayer de débloquer la situation et présenter une nouvelle offre de renouvellement du contrat, qui pourrait être de deux ou trois ans supplémentaires, mais à quatre millions par saison. C’est aussi pour cette raison que l’arrivée de Robin Gosens est considéré comme stratégique à tous points de vue: Désormais, l'Inter ne se sent plus à découvert à ce poste, en venant d’enrôler tout simplement le défenseur et ailier gauche le plus décisif en termes de buts depuis 2013 en Serie A, avec 25 buts." Comment voyez-vous l’avenir de nos joyaux se profiler ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Luca Percassi, l’Administrateur-Délégué de l’Atalanta, s’est livré aux journalistes présent au siège du Club, dont Daniele Vitiello de FcInter1908.it: L’Opération Gosens ? "Il a effectué la visite médicale et je l’attends. Robin a nous a tant donné, il avait l’espoir et l’ambition de rejoindre un grand club, il l’a extrêmement mérité. C'était une opportunité que nous avons eu raison de lui offrir vu ce qu'il a fait pour l'Atalanta, et nous allons de l'avant." Cambiaso, pour aller de l’avant ? "Il peut toujours y avoir des opportunités, mais nous sommes déjà au complet à ce poste." Est-ce qu’il vous plait ? "Je ne le connais pas...il sourit." Miranchuk? "Il reste, il reste." Si à présent on associe le carnet d’adresse du Beppe à celui de Steven, l’avenir ne peut être que prometteur…. Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En moins de 24 heures, l’Inter a réalisé l’un des coups du Mercato en s’offrant Robin Gosens. Comment est-ce possible ? Grâce aux excellents rapport entre Luca Percassi et Steven Zhang Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Dans le cadre de cette opération, on retrouve une Sainte-Alliance entre les deux familles, qui va bien au-delà du ballon rond : Quand Suning, le géant de la distribution en Asie, a débarqué en Italie avec sa (vieille) puissance de feu, la Famille Percassi, qui opère avec succès dans le même secteur, a pensé qu'elle pouvait créer un business commun." "Ainsi, en mars 2017, le chef de famille Antonio Percassi et ses trois fils (Stefano, Matteo et Luca) se sont envolés directement pour Nankin dans le cadre d'une visite pastorale pour rendre visite à Suning et discuter des collaborations entre cosmétiques, alimentation et la mode. Il a d’ailleurs eu le temps de visiter le siège de Suning Commerce et de se rendre dans les vestiaires du défunt Jiangsu, une équipe que la famille Zhang a abandonnée après avoir remporté le titre de champion de Chine." "La perspective d'un partenariat commercial durable semble avoir été perdue à ce jour, mais dans le football, cet axe est resté solide. Steven et Luca ont cultivé la relation bien au-delà des salles de la Lega Calcio et du Mercato: Lorsque Zhang Junior est rentré dans notre football comme un extraterrestre, c'est Percassi Junior qui l'a aidé à s'intégrer. De plus, leur âge les rapproche (l'un a 30 ans et l'autre 41) et ils partagent également une passion pour l'électronique et la technologie. Leur maîtrise de l'anglais a fait le reste." "Aujourd'hui encore, on retrouve un cadeau offert par Bergame, un cadeau solennellement et précieusement conservé à Nankin : L’Administrateur-Délégué de la Dea, passionné de maillot et de tout objet relatif au Calcio, a offert à son "ami" Président, une pièce très rare de sa collection: Le fanion de la finale de la Ligue des Champions à Madrid 2010. Soit le cadeau le plus précieux qui pouvait être offert à Steven Zhang." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. L’agent de Robin Gosens, Paolo Busardò a confirmé que l’affaire était bouclée, depuis l’accord trouvé avec l’Atalanta: La fumée blanche est arrivée à la Viale Della Liberazione. Sa déclaration à Fcinter1908.it "Affaire faite avec l’Inter pour Gosens, c’est une opération à 25 millions d’euros pour bonus. Demain, Robin passera la visite médicale, le joueur est super content." Le contrat que Robin paraphera sera valide jusqu’au 30 juin 2026, l’officialisation aura lieu après la traditionnelle visite médicale du joueur. Après Achraf Hakimi, Giuseppe Marotta démontre à nouveau toute l’étendue de son talent ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Giuseppe Marotta ne changera donc jamais : Après avoir recruté Robin Gosens au cours d’une opération éclaire avec l'Atalanta, il offre à Simone Inzaghi un second cadeau, l'attaquant équatorien, Felipe Caicedo! La transaction est la suivante : Un prêt sec jusqu’au 30 juin 2022. Le joueur a déjà dit oui à Simone Inzaghi, tout en acceptant de revoir ses émoluments. En effet, le joueur a décidé de renoncer à une partie de ses 2,5 millions d’euros actuels octroyé par le Genoa. "Il est improbable que l’acquisition saute" - la Gazzetta Dello Sport Felipe percevra donc jusqu’au 30 juin environ un million d’euros, soit un peu moins que le salaire épargné de Stefano Sensi, parti également en prêt sec à la Sampdoria. Si l’Inter tient toujours au chaud la solution interiste : Eddie Salcedo prêté à la Spezia, le choix est fait et rien ne s’oppose à la négociation liée à Caicedo. L’idée de son recrutement est née immédiatement après la blessure de Joaquin Correa lors de la rencontre face à Empoli. Il est logique de penser que le joueur équatorien se présentera vendredi à Appiano Gentile pour faire connaissance de ces nouveaux équipiers. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Robin Gosens est "désormais" un joyau interiste, voici l’éditorial de Fcinternews.it qui lui a consacré: "La dernière information de taille à la Casa Inter est celle qui concerne Robin Gosens et son arrivé plus que probable en ce mois de janvier, à la Cour de Simone Inzaghi." "Dans le Monde du Mercato, on ne sait jamais rien, il est donc mieux de continuer à utiliser le conditionnel pour définir ce qui serait un coup du mercato présent. SiCelui-ci n’est pas imminent vu la blessure dont est victime le joueur, il s’agit d’un coup pour le futur et pour plusieurs raisons." "En tout premier lieu, l’épineuse prolongation du contrat d’Ivan Perisic qui est toujours en stand-by. L’arrivée du joueur allemand, lors de ces derniers jours du mercato de janvier, consentirait à Beppe Marotta et Piero Ausilio de protéger, avec plusieurs mois d’anticipation, l’aile gauche surtout si finalement le joueur croate prenait la décision d’emprunter de nouvelles routes et de vider son casier dans le vestiaire d’Appiano Gentile pour débuter une nouvelle aventure sous un autre maillot." "En second lieu, la programmation : La carte d’identité de Gosens fait état de deux joueurs disposant d’un âge différent : Ivan le Terrible est un Expert né en 1989, il soufflera ses 32 bougies le 02 février. L’ailier de l’Atalanta est né en 1994 et il soufflera ses 28 bougies le 5 juillet, mais ce n’est pas tout: Ces dernières années, l’allemand s’est tout doucement affirmé comme l’un des meilleurs ailier gauche "Tutta fascia" parmi les plus incisif d’Europe, il fait très certainement partie du Top en Italie et en Serie A." "Les statistiques parlent pour lui, malgré cette année malchanceuse qui l’a contraint à de fatigantes blessures et de rechutse. Pourtant, il a en poche un but inscrit contre Sassuolo et une passe décisive en six matchs. En Ligue des Champions, il s’est offert également un but, face à Villareal, sur deux matchs disputés. Si nous élargissons le rayon d’action, soit depuis son arrivée en Italie lors de la saison 2017-2018, le natif d’Emmerich Am Rhein comptabilise 25 buts et 18 passes décisives en 121 matchs de championnat." "Sa meilleure saison reste celle du dernier championnat où il a été l’auteur de 11 buts et 6 passes décisives en 32 matchs. Dans l’Europe qui compte, il a été l’auteur de 3 buts en 17 matchs. De plus, Gosens n'est pas un joueur du style à s'emballer et il serait un ajout important à l'équipe en termes de rendement. Il ne faut également pas sous-estimer la nature tactique de l’opération." "Lors de ses années à Bergame sous les ordres de Gian Piero Gasperini, Gosens a démontré, à merveille, qu’il pouvait endosser le rôle d’ailier "Tutta Fascia" dans le 3-5-2, soit le dispositif cher à Simone Inzaghi qu’il a affiné lors de sa période à la Lazio et qu’il a confirmé, avec la manière, sur ses six premiers mois au Biscione. L’entraineur natif de Piacenza connait l’importance vitale de disposer de joueurs associant qualité et quantité dans un tel style de jeu. Il sait également que l’arrivée quasi certaine de Robin qui est un joueur qui connait très bien le championnat italien et le rythme qu’il exige ne nécessite aucun temps d’adaptation." "Exception faite de la blessure qui le force à retrouver les terrains seulement dans un mois, il dispose déjà d’un profil tactiquement adapté et d’une adaptation logistique déjà actée. L’inverse de ce qu’a connu d’ailleurs Denzel Dumfries. L’international hollandais est arrivé à Milan après avoir connu un championnat totalement différent : L’Eredivisie." "Il a dû apprendre, en le démontrant à présent, une nouvelle langue, et il a dû s’adapter, piano piano, à un nouveau schéma tactique, à une nouvelle interprétation du poste occupé. Pour son insertion graduelle, on retrouve fondamental le travail précis et ponctuel réalisé par un professeur tel que Matteo Darmian. A présent, l’Inter récolte les fruits de l’investissement réalisé en misant sur l’ancien du PSV." "Lors de cette dernière journée de championnat, il est rentré et s’est montré décisif en délivrant un centre fondamental qui a permis à Edin Dzeko d’inscrire un bût lourd d’importance face à Venise, en offrant par la même occasion à la Beneamata la possibilité de prendre quelques points sur ses rivaux en tête du championnat. Il ne faut d’ailleurs pas oublier ses 3 buts et 5 passes décisives entre la Serie A, la Ligue des Champions et la Coupe d’Italie pour ses premiers mois sous la vareuse Nerazzurra. L’aile droite de l’Inter envoie des signaux positifs, et avec l’arrivée sur l’aile opposée de Robin, l’objectif fondamental était d’offrir à l’Inter les ailes lui permettant de continuer voler." Dumfries et Gosens sont-ils les ailes du futur ? "C’est très probable : Les courses sur les ailes Nerazzurre pourraient être synthétisé par les initiales D&G, mais cette fois, la Mode ne rentre pas en ligne de compte, plus le plus grand plaisir de l’Inter." Validez-vous la D&G Nerazzurra ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Alors que l’Inter se dirigeait tranquillement vers une fin de mercato hivernal, la presse italienne dans son ensemble (La Gazzetta Dello Sport, Gianluca Di Marzio, Le Corriere Della Sera, Sky….) s'est emballée et a fait état d’un assaut des Nerazzurri sur Robin Gosens, l’ailier gauche évoluant à l’Atalanta L’opération pourrait se conclure sur la base d’un prêt immédiat avec l’obligation de racheter le jouer au mois de juin à hauteur de 25 millions d’euros. L’Inter en aurait donc pour son argent! De plus, l’internationale allemand, qui est blessé depuis le 29 septembre 2021 en raison d'une blessure à l'ischio-jambier de la cuisse droite, a exprimé à plusieurs reprises son désir de partir. Newcastle le pressait dernièrement en étant disposé à lui offrir un triennal de 3,5 millions d’euros par saison Confirmation de Fabrizio Romano "L’Inter insiste pour Robin Gosens, devenu l’objectif prioritaire pour le mois de janvier. La négociation avec l’Atalanta va débuter très rapidement car Gosens est une priorité pour l’Inter et elle le veut tout de suite. Il y a la concurrence de Newcastle et c’est pour cette raison que l’Inter pousse pour le signer à Milan déjà lors de cette session hivernal." Fabrizio Biasin confirme le Oui de Robin "Le joueur est extrêmement convaincu par la destination" Le tout avec l’Aval de Steven Zhang C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, Simone Inzaghi s’est entretenu personnellement avec Steven Zhang pour se voir s’offrir Rubin Gosens: "Marquer le coup sur l’aile gauche, quitte à sacrifier l’investissement sur un futur attaquant" tel était l’objectif prioritaire de Simone Inzaghi qui s’est entretenu hier avec la Direction Nerazzurra et le Président Steven Zhang. "C'est la priorité d’Inzaghi, le comportement décisif de l’Inter pour Gosens fait suite au feu vert de Steven Zhang pour un investissement porteur d'avenir, même au prix d'un effort en matière de recrutement." Avec l’aval de Steven Zhang, l’Inter est donc sur le point de se faire un petit plaisir hivernal, le tout avec un prêt combiné à une obligation de rachat à hauteur de 25 millions d’euros à débourser en juin prochain. L'Inter se retrouvera donc avec Batman (Handanovic) et Robin: Une bonne ou mauvaise affaire selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Dans ce choc de la 22ème journée de Série A, l'Inter avait l'occasion de prendre une petite avance sur son dauphin, tandis que l'Atalanta pouvait se décrocher d'une Juventus menaçante pour le top 4. Et malgré les deux meilleures attaques de Série A, la Beneamata et la Dea se sont neutralisées. Du côté de l'Inter, plusieurs changements par rapport à la victoire en Super Coupe d'Italie. Danilo D'Ambrosio prend la place de Stefan De Vrij, faisant basculer Milan Škriniar dans l'axe de la défense; Matteo Darmian remplace Denzel Dumfries et le héros de mercredi, Alexis Sánchez, remplace Lautaro Martínez. Du côté de l'Atalanta, de nombreux absents sont à noté : Duvan Zapata, Robin Gosens, Joakim Maehle, Rafael Toloï ainsi que Ruslan Malinovski. Dès le début du match, on voit une physionomie qui va être quasiment la même durant tout le match. L'Inter tente d'attirer l'Atalanta jusqu'à la surface de Samir Handanović, tandis que l'Atalanta bloque parfaitement les relances Nerrazzuri. Dans les premières minutes, l'Atalanta ne voit pas le ballon, et attends même plus de 5 minutes pour avoir sa première phase de possession. L'Inter tente de perforer cette équipe Bergamasque, avec de nombreuses permutations au milieu, entre Hakan Çalhanoğlu, Nicolò Barella et Marcelo Brozović. Les Interistes ne sont pas dangereux, mais certaines imprécisions techniques les mettent en danger. Par ailleurs, la pelouse du Gewiss Stadium de Bergame ressemblait plus à une grande patinoire verte qu'à un terrain de foot. Brozović et Alessandro Bastoni en ont fait les frais, mais heureusement, sans danger. La première occasion de ce match vient d'un exellent centre de Brozović, depuis la ligne de touche, pour Edin Džeko. Le Bosniaque ne parvient pas à rabattre ce ballon, qui s'envole au dessus des montants de Juan Musso. L'on sent la pression de l'enjeu sur le contenu de la partie, les deux équipes rechignant à prendre des risques. Le match est lent, l'Inter a le ballon, mais est considérablement gênée par le marquage individuel et le pressing de l'Atalanta. Malgré cela, le match va un petit peu s'accélérer à la demi-heure de jeu, avec deux occasions de Sánchez et Džeko, les deux hors cadre. Matteo Pessina teste ensuite Samir Handanović de la tête, sans succès. L'arbitre de la rencontre Davide Massa siffle la fin de cette première période. Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec le sentiment que tout reste à faire. Pas de changement à la pause, les mêmes 22 acteurs reviennent sur la pelouse. Et cette fois-ci, le match va redémarrer un peu plus fort. Remo Freuler s'essaie de loin, mais sa frappe est trop sur le portier Nerrazzuri. Puis vient la plus grosse occasion du match. Pessina se présente en face à face avec Handanović, quasiment dans les 5,50 mètres. Et c'est bien le Slovène qui va remporter ce duel, avec un superbe arrêt au sol. S'en suit une nouvelle tête, encore au dessus, de Pessina. L'inter est un peu sonnée par cette reprise, et met du temps à se reprendre. L'on a la sensation que les Nerrazzuri ne sont jamais réellement rentrés dans leur match. À la 59', Džeko tente une frappe angle fermé, un jeu d'enfant pour Juan Musso. Le Bosniaque n'est pas dans son meilleur jour. Il loupe quasiment tous ses ballons offensifs. Sauf à l'heure de jeu, où il déborde sur Freuler, au physique, pour ensuite adresser un centre vers Matteo Darmian. Mais un excellent retour de German Pezzella sauve la Dea et Musso, totalement battu. Simone Inzaghi effectue ses premiers changements à la 66' : Çalhanoğlu, Sánchez et Darmian sortent respectivement pour Arturo Vidal, Joaquín Correa et Denzel Dumfries. Le Néerlandais réalise une bonne entrée, en proposant davantage de solution offensive que son homologue Italien. À la 70', et après un superbe centre de Barella, Dumfries remise parfaitement dans l'axe vers Edin Džeko. Et alors qu'il est seul face au but, il trouve le moyen de mettre ce ballon au dessus. Les changements ont, momentanément, fait beaucoup de bien à l'Inter. À un quart d'heure du terme, c'est Vidal qui tente sa chance aux 16,50 mètres. Juan Musso se montre vigilant et sort ce ballon. L'Atalanta termine ensuite la rencontre tambour battant. La tête de Mario Pasalić est contrée in-extremis par Danilo D'Ambrosio, et sortie en corner. Et à la 81', Luis Muriel s'échappe seul vers le but Interiste, avec l'espoir de clôturé ce match. Mais c'est sans compter sur l'immense Samir Handanović, qui remporte à nouveau son face à face. Le véritable homme du match côté Nerrazzuri. Sur le corner suivant, Merih Demiral tente une reprise, en vain. La frappe passe largement à côté des filets. Inzaghi sort alors sa dernière cartouche de sa poche : Il Toro Lautaro Martínez, ainsi que Stefan De Vrij. Ils prennent la place de Džeko et Bastoni. Pasalić tente pour la dernière fois d'inquiéter Handanović, mais sans succès. Le Slovène fut absolument impérial. La balle de match vient à la 89' : grâce à la superbe inspiration de Barella, D'Ambrosio est trouvé seul face à Juan Musso. Mais bien malheureusement, il croque complètement cette occasion, en envoyant une frappe devisée dans le petit filet. L'Inter tente d'arracher la victoire dans les derniers instants, mais il est trop tard. Davide Massa siffle la fin de cette rencontre. L'Inter prend malgré tout un bon point, et se contentera du nul. Un nul finalement très juste tant les statistiques des deux équipes sont similaires. L'Atalanta de son côté, voit la Juventus revenir dangereusement sur cette 4ème place. Rendez-vous mercredi, 21h00, pour la réception d'Empoli, en 8ème de finale de coupe d'Italie, avant d'accueillir Venezia, samedi à 18h00. Tableau récapitulatif Atalanta 0 - 0 Inter Buteur(s): / Atalanta (3-4-2-1): 1 Musso; 28 Demiral, 6 Palomino, 19 Djimsiti; 11 Freuler, 15 De Roon, 7 Koopmeiners, 13 Pezzella; 32 Pessina (78' 59 Miranchuk), 88 Pasalić (90' 77 Zappacosta); 9 Muriel (86' 99 Piccoli) Banc: 59 Miranchuk, 57 Sportiello, 46 Cittadini, 99 Piccoli, 48 Panada, 45 Zucon, 77 Zappacosta, 42 Scalvini, 31 Rossi Entraîneur: Gian Piero Gasperini Inter (3-5-2): 1 Handanović; 33 D'Ambrosio, 37 Škriniar, 95 Bastoni (83' 6 De Vrij); 36 Darmian (66' 2 Dumfries), 23 Barella, 77 Brozović, 20 Çalhanoğlu (66' 22 Vidal), 14 Perisić; 9 Džeko (82' 10 Martínez), 7 Sánchez (67' 19 Correa) Banc: 32 Dimarco, 2 Dumfries, 10 Lautaro Martínez, 11 Kolarov, 5 Gagliardini, 6 De Vrij, 22 Vidal, 12 Sensi, 8 Vecino, 97 Radu, 13 Ranocchia, 19 Correa Entraîneur: Simone Inzaghi Arbitre : Davide Massa VAR : Di Paolo Averti(s): 37' De Roon (A), 42' Brozović (I), 62' Çalhanoğlu (I), 84' Palomino (A) Exclu(s): / Internazionale.fr ~ © Aurios-Inter
  10. L'Atalanta devrait être privée de Robin Gosens et Duvan Zapata pour le match contre l'Inter dimanche soir, selon une information des médias italiens. Comme le rapporte L'Interista, l'entraîneur de l'Atalanta, Gian Piero Gasperini est resté pessimiste quant à ses chances d'avoir deux de ses meilleurs joueurs de retour de blessure pour affronter les champions d'Italie. "Nous aurons du mal à récupérer Gosens et Zapata. Le premier sera de retour la semaine prochaine, le second commence à récupérer, mais il faut maintenant éviter les rechutes." "Il y a une très faible chance que Duvan Zapata parvienne à se rétablir à temps, mais Robin Gosens semble destiné à regarder le match depuis le banc." L'Inter se rendra à Bergame pour affronter une équipe de l'Atalanta en pleine forme, dimanche soir à 20h45 (heure locale), dans le cadre de la 22ème journée de Série A. Ce sont les deux équipes qui marquent le plus de points dans le championnat, mais l'Inter peut compter sur une défense nettement supérieure. Simone Inzaghi a également la chance de pouvoir s'appuyer sur la quasi-totalité de son effectif, car l'équipe ne souffre pas de nombreux cas de COVID-19 ni de blessures de joueurs importants. ®Internazionale.fr ~ Oxyred Via SempreInter
  11. En souhaitant analyser le travail réalisé par Roberto Mancini, Alex Frosio s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la façon dont la consécration du Sélectionneur National italien peut se voir absorbée par les entraîneurs des différentes écuries italiennes en activité. "Ceux qui ont les idées les plus proche de Mancio sont très jeunes : Italiano a permis à Spezia de se sauver d’une façon exceptionnelle, en misant sur le courage. Sur ce classement, il est second derrière l’Atalanta en ce qui concerne les récupérations du ballon dans la partie de terrain de l’adversaire. A présent, il officiera à l’échelon supérieur avec la Fiorentina. On retrouve également Dionisi et Zanetti qui ont permis à l’Empoli et au Venezia de retrouver la Serie A en pratique un football spectaculaire basé sur l’attaque. Le premier a d’ailleurs été choisi pour remplacer De Zerbi à Sassuolo." "Si l’entraîneur vénitien est moins porté sur un pressing à outrance, on retrouve aussi de l’autre côté Gasperini qui n’a pas cette obsession de construire de derrière, tout comme Mancini ne pousse pas à l’anticipation exaspérée dont s’inspire la Dea. Pourtant, l’Atalanta est l’équipe qui se rapproche le plus de ce que propose les Azzurri, qui joue à trois derrière en possession, avec un double playmaker avec des ailiers qui monte et qui n’hésite pas à tirer (Spinazzola et Chiesa contre Maehle et Gosens), on retrouve aussi une certaine technique lors des combinaisons offensives." "Pioli et Sarri sont des "frères" de Mancini : Ils se sont formés durant des années, ils ont innovés et ils se sont adaptés dans le temps en proposant toujours un football dominat et pro-positif." Et les grands entraîneurs ? "Le discours est plus complexe : Allegri aime la technique, mais ce n’est pas un fanatique de la possession de balle ou de la construction par derrière. Et son credo "corto muso" est une synthèse philosophique de sa façon impeccable d’agir, une façon de faire qui ne trouverai pas sa place dans le lexique "Manciniano"." "Mourinho s’est construit durant des années par sa façon de garer le Bus, mais il reste le seul entraîneur en activité en Serie A a avoir remporté la Ligue des Champions." "Simone Inzaghi est le plus "Allegriano" de la nouvelle vaque et il aime énormément le jeu de transition et de domination, quelque chose qu’il sait faire. Et Juve mise à part, c’est l’entraîneur le plus titré de ces dernières années." Le Saviez-vous ? Y-a-t ’il déjà une belle ambiance du côté de la Vieille Dame ? En effet, à peine de retour aux commandes du club, Massimiliano Allegri a taclé sérieusement Leonardo Bonucci en conférence de presse: "Bonucci capitaine ? S'il veut un brassard, il n'a qu'à aller dans la rue et s'en acheter un. En allant à Milan, il a perdu sa place dans la hiérarchie." - Le Champion d'Europe appréciera..... Et si en fin de compte Simone était le coup de poker gagnant de Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, à cause du Covd-19, le Mercato de l’Inter sera conditionné d’une stratégie d’épargne. Mais la Beneamata a déjà les idées claires. En effet, tous les grands clubs devront, en premier lieu vendre, avant d’acheter Révélation de la Gazzetta Dello Sport Une des priorités des Nerazzurri consiste à renforcer l’aile gauche à disposition d’Antonio Conte. Le nom que tous ont à l’esprit à la Viale Della Liberazione évolue à l’Atalanta et il est l’auteur d’une très grande saison : Robin Gosens: "L’Inter pourrait congédier Ashley Young et/ou Aleksandar Kolarov, les années passant, pour chercher un autre Hakimi sur l’aile gauche : Gosens serait parfait, mais il faudra minimum 40 millions d’euros." Selon la Rosea, Gosens n’est le seul profil pour occuper ce poste: "Sont cochés par Marotta, Ausilio, mais également la Juventus : Emerson Palmieri." Miseriez-vous tout le budget mercato sur le bergamasque ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. L'Inter pourrait laisser Christian Eriksen partir pour 60 M€ cet été tandis que le club tente d'accélérer les pourparlers avec l'Atalanta sur Robin Gosens. Christian Eriksen pourrait quitter l'Inter au mercato d'été selon la chaîne Sport Mediaset. Le milieu offensif de l'équipe nationale danoise est arrivé au club pendant le mercato d'hiver mais n'a pas réussi à répondre aux attentes. Il pourrait partir à condition que l'Inter reçoive une offre appropriée pour lui. Il est dit que l'Inter pourrait laisser l'ancien joueur de l'Ajax quitter le club s'ils recevaient une offre de l'ordre de 60 M€ pour ses services. Il est également dit qu'il ne sera peut-être pas le seul grand joueur à quitter l'Inter dans les prochains mois. Marcelo Brozovic et Milan Skriniar ont tous deux été liés à des transferts. Brozovic a établi des contacts avec Liverpool tandis que Skriniar en a établi avec Manchester City et Manchester United. Enfin, Manchester United pourrait proposer Alexis Sanchez à l'Inter dans le cadre d'un accord pour Skriniar car ils savent que l'Inter souhaite le conserver. De l'autre côté le club nerazzurro tente d'accélérer les négociations avec l'Atalanta concernant Robin Gosens, pour éviter d'être exclu d'un possible deal. En ce qui concerne les buts et les passes décisives, Gosens a été le meilleur arrière-latéral dans les cinq meilleurs championnat européens cette saison. Cela a suscité l'intérêt d'un certain nombre de clubs pour le transférer. L’Inter fait partie des clubs qui le suivent et craint que s'il continue sur cette lancée, la Dea pourrait faire passer son prix de 30 M€ à un prix hors de portée pour l'Inter. La Juventus serait également intéressée par l'allemand, tout comme plusieurs clubs de Bundesliga. En raison du risque d'augmentation de son prix et d'autres intérêts, l'Inter tente de hâter les négociations avec l'Atalanta. ®Alex_J - Internazionale.fr