Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rodrigo de paul'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

18 résultats trouvés

  1. Avant ce Inter - Udinese, le capitaine de l'Udinese De Paul à Gazzetta s'est livré à la Gazzetta dello Sport. "Nous aimerions terminer la saison en faisant une clean sheet avec Juan Musso, ce serait magnifique. Si je pouvais ensuite marquer un but sur coup franc, ce que je n'ai pas encore réussi, ce serait superbe. Je ne peux pas les faire avec l'Argentine parce que Lionel Messi le fait, il est le meilleur." "Concernant une venue à l'Inter, j'ai déjà dit ce que j'avais à dire au club et à mon agent, je ne sais pas quoi dire d'autre. Je suis habitué au fait que les gens parlent de moi maintenant, mais je sais que les gens m'aiment ici et maintenant je suis le capitaine de cette équipe. Je regarde la Premier League, la Liga et la Serie A mais je ne me demande pas si j'aurais une préférence pour mon prochain transfert. Je sais qu'il y a des équipes intéressées mais je suis concentré sur dimanche." "Lautaro et Paulo Dybala sont des stars absolues. Dybala fait des choses incroyables à l'entraînement, il est certainement meilleur que moi." "J'adore fournir des passes décisives et couvrir beaucoup de terrain, récupérer le ballon est une belle chose. Si je dois dire une chose que j'aime le plus, je travaille pour m'améliorer et devenir un joueur capable d'attaquer et de défendre. Je pense que je suis complet maintenant."
  2. Interrogé par la Gazzetta dello Sport, Nicola Berti a dit ce qu'il pensait Marcelo Brozovic, le mercato, Christian Eriksen et Arturo Vidal. Sur Marcelo Brozovic. ''Il devrait l'oublier pour le mercato. Brozo est crucial pour l'équilibre de l'Inter et s'il joue toujours, il y aura une raison. Antonio Conte a réalisé qu'il ne pouvait pas se passer du Croate en raison de la distance qu'il parcourait, de son courage, de sa détermination à ne jamais reculer devant un défi et de sa capacité à récupérer le ballon." L'Inter serait susceptible de vendre l'un de ses principaux joueurs dans le but d'améliorer ses finances. Berti ne semble pas disposé à envisager un tel scénario. ''Vous ne pouvez pas toucher ce groupe. Nous avons gagné le Scudetto et maintenant nous devons aller gagner la Ligue des champions. Je pense que nous pouvons le faire si nous faisons trois signatures!'' Quel milieu de terrain faut-il sacrifier ? ''Je ne réponds que parce que vous me forcez. Nicolo Barella est hors de question, j'aurais fait un incroyable couple au milieu de terrain avec lui. Donc, si je dois choisir, je sacrifierai Christian Eriksen. Le Danois a de super pieds, mais si sa vente aide l'Inter à signer Rodrigo de Paul… Je l'adore. Il a du cran, du physique, de la technique, un bon tir et un œil pour le but.'' ''Christian a les qualités pour jouer un rôle plus bas et commencer la construction. Mais lorsque l'Inter est hors de possession, il risque d'être submergé dans cette position. N'oublions pas qu'ils ont aussi des joueurs comme Stefano Sensi ou même Roberto Gagliardini, qui a toujours fait sa part." Concernant Arturo Vidal, il a déclaré avec du second degré. "Il n'a marqué qu'une seule fois, mais il l'a marqué contre la bonne équipe (Juventus). S'il reste, il sera décisif lors de la finale de l'UEFA Champions League..." Sur la terrible performance de Gianpaolo Calvarese lors du Derby d'Italia. "Cuadrado a plongé dans la surface au moment décisif, et ils lui ont donné un penalty. Comme d'habitude."
  3. Dans une interview accordée à Il Giornale, Nicola Berti parle d'Antonio Conte, Nicolo Barella et des renforcements que l'Inter devrait faire. Sur Conte. "Il doit absolument rester. Conte doit racheter les deux mauvaises campagnes qu'il a menées en UEFA Champions League à l'Inter et faire avancer son projet réussi." "Nous avons besoin de trois ou quatre signatures cet été, mais nous avons déjà sept ou huit joueurs qui pourraient jouer en Ligue des champions les yeux fermés. Nous sommes sur la bonne voie pour bien faire en Europe également avec Conte à la tête, et nous avons besoin de quelques signatures pour passer à l'étape suivante." Sur Barella. "Il sait tout faire. Barella a la qualité, la classe, l'élégance et la substance et il sera le capitaine de l'Inter pour les 10 prochaines années. Que dois-je dire de plus?" Trois ou quatre renforts. "Nous savons tous où Inter doit intervenir." "Par exemple, je ne laisserais pas quelqu'un comme Rodrigo de Paul me glisser entre les doigts, il doit donc être signé." "En attaque, nous devons recruter quelqu'un qui a les bonnes caractéristiques pour remplacer Romelu Lukaku lorsqu'il est indisponible. Si Lukaku se blesse, l'Inter est en difficulté, alors ils doivent faire quelque chose pour se préparer à une éventuelle absence." Sur le titre de Serie A cette saison. "Ils ne l'ont pas gagné par hasard, il y a eu un énorme travail fait par Conte, Beppe Marotta, toute la direction et le club." "Maintenant, nous devons continuer parce que nous ne pouvons pas nous permettre de nous arrêter. C'était la bonne année pour revenir à la victoire au scudetto après 11 ans, Conte a fait en sorte que tout le monde se sente important et il n'y a donc rien que vous puissiez dire pour critiquer l'Inter."
  4. Ayant atterri à Linate via un vol privé, le Président de l’Inter, Steven Zhang s’est immédiatement mis au travail en rencontrant Giuseppe Marotta et Alessandro Antonello. Parmi les thèmes les plus chaud, notre jeune président devra s’atteler à renforcer le noyau interiste par quelques retouches: Voici les révélations de la Gazzetta Dello Sport Il va falloir parvenir à rafraichir le noyau tout en diminuant les couts en entrée. Les objectifs seront les suivants : Un milieu de terrain central (peut-être un bijou), un ailier et surtout un quatrième attaquant puissant capable de s’associer à Romelu Lukaku, Lautaro Martinez et Alexis Sanchez. Quels sont les noms ? On parle de Rodrigo De Paul (Udinese), Alessandro Florenzi (prêté par la Roma au Paris-Saint-Germain avec une option d'achat) Emerson Palmieri (qui dispose d’un bon de sortie de Chelsea et qui est enthousiasmé par le projet interiste). En attaque, les pistes mènent toujours à Luis Muriel (Atalanta), Edin Dzeko (As Roma) et Olivier Giroud (En fin de contrat avec Chelsea). Vu l'expérience d'Antonio Conte et une enveloppe budgétaire des plus serrées, validez-vous ces choix ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Rodrigo De Paul a toujours été une cible de l'Inter, le milieu de l'Udinese a confirmé son bon niveau cette saison et l'été prochain pourrait être celui du passage de grade pour lui. Selon Tuttosport, l'argentin correspondrait au profil que rechercherait Antonio Conte: "Barella et Brozovic sont des valeurs sûres, Eriksen lui aussi s'est fait une place dans l'équipe mais il n'est pas dit que Conte ne recherche pas un élément avec des caractéristiques différentes pour compléter sn équipe. Un mix de Barella et Eriksen, avec beaucoup de quantité et beaucoup de qualité dans son jeu, dans l'optique de jouer à fond l'Europe". Il a été proche de l'Inter plusieurs fois "Le joueur, surveillé depuis longtemps, aurait pu rejoindre l'Inter dès le mois de Janvier, s'il n'y avait pas eu les restrictions budgétaires. En plus de cela, les saisons précédentes, les nerazzurri lui ont régulièrement fait la cour. En 2018/2019, déjà, lors de la seconde saison de Spalletti, les dirigeants de l'Udinese avaient refusé une offre de 30 millions d'euros assortie de bonus". Prix, contreparties, concurrence "De Paul est devenu une vraie mezzala après avoir été formé ailier et avoir joué en 10. De par ses caractéristiques, ce serait un peu la cerise sur le gâteau dans le milieu nerazzurro. L'Inter ne peut pas trop perdre de temps car il y aurait beaucoup de clubs européens et italiens sur ses traces. Son prix tournerait autour des 40 millions et l'Inter pourrait offrir quelques jeunes pour faire baisser le tarif (Pinamonti et Agoumé en particulier)". © Samus - Internazionale.fr
  6. En effet, selon Calciomercato.com et même si l’opération n’a pu aller à son terme en janvier dernier, l’Inter continue à songer à Rodrigo de Paul: Le milieu de terrain est une demande explicite d’Antonio Conte, qui songeait à son arrivée, en cas de départ hivernal de Christian Eriksen. L’Inter continue à monitorer le joueur avec la plus grande attention. Antonio Conte estime le numéro 10 de l’Udinese et le duo Piero Ausilio-Giuseppe Marotta a misé sur l’anticipation Il s’agit d’une demande explicite de Conte, qui avait déjà été formulée au club en janvier. De Paul veut jouer la Ligue des Champions et pour s’offrir l’argentin, il faudra débourser au moins 35 millions d’euros. Mais le prix peut vite grimper si la concurrence arrive et surpasser les 40 millions d’euros. Investir 35 millions d’euros pour l’argentin est-il exagéré selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. En effet, l’impact de Romelu Lukaku ne se juge plus uniquement sur le terrain, mais également sur sa valeur marchande au sein du noyau Nerazzurro: Selon KPMG, si l’apport du Diable Rouge est désormais connu de tous sur le terrain, il est également l’élément indiscutable de l’Inter et Conte ne renoncera jamais à lui, sauf s’il vient à être indisponible L’impact de Lukaku est également important sur la valeur globale du noyau. En effet, selon KPMG Football Benchmark, ce dernier s’élève à 17%. Se retrouve devant lui en Serie A seulement Sergej Milinkovic-Savic, Andrea Belotti et Rodrigo De Paul. Lukaku représente un certain investissement pour l’Inter, et ce n'est pas le plus léger, mais le belge rembourse sur le terrain la confiance mise en lui. Selon le ratio entre le salaire net et les buts inscrits, Lukaku occupe la troisième position, juste derrière Zlatan Ibrahimovic et le puit sans fond que représente Cristiano Ronaldo qui est le joueur qui reste le plus cher par but inscrit. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. La question mérite d’être posée à la suite de la nouvelle contre-performance proposée lors de la Demi-Finale de la Coupe d’Italie, du Capitaine Nerazzurro, face à la Juventus. A tel point que la Direction Nerazzurra a décidé qu’il était temps d’intervenir Révélation de Tuttosport "La demi-finale de la Coupe d’Italie face à la Juventus a réouvert la polémique sur le rendement de Samir Handanovic : Le gardien de l’Inter s’est rendu protagoniste négativement d’une sortie improbable, une sortie originelle du second but de Cristiano Ronaldo, avec la complicité d’un Alessandro Bastoni désarçonné par cette situation." Prolongation en suspend Sur les réseaux sociaux, cela gronde à tel point que la Direction Nerazzurra est prête à prendre en considération l’hypothèse de faire confiance à un nouveau numéro 1 "Si le présent est certainement le sien, vu le manque de considération de Conte envers Radu jusqu’à présent, lui qui n’a jamais été aligné en Coupe d’Italie, pas à même à Florence. Le Capitaine se rapproche des 37 ans, il les fêtera le 14 juillet et a prolongé son contrat jusqu’en 2022 : Mais les négociations relatives à une prolongation jusqu’en 2023, sont, à l’heure actuelle, gelées." Statistiques catastrophique S’il l’on ne se base uniquement sur les matchs de Serie A, l’équipe de Conte a dû faire face à 66 tirs au buts cadrés, soit une moyenne de 3,3 par matchs. Handanovic est parvenu à en contrer 43, soit un pourcentage de 65% de tir contrés. Toutefois, tous les trois tirs, l’Inter encaisse un but: Une donnée très élevée qui s’est vu "améliorée" lors des trois derniers matchs, où l’Inter n’a pas encaissé le moindre but face à la Juventus, l’Udinese et Benevento. Si Handanovic propose 65% de tirs contrés, il est très loin des standards des autres portiers tel que Donnarumma ou Szczesny qui voyagent à 75%. Il réalise moins de miracles, rapporte moins de points à l’équipe, le tout s’associant à ses incertitudes démontrées à de très nombreuses occasions comme le but de ce mardi ou celui face à Vérone peu avant Noel Le projet Radu écarté ? "L’expérience Radu, soit celle d’associer un jeune gardien très prometteur à côté d’un titulaire indiscutable n’a pas porté ses fruits. La nouvelle route empruntée serait similaire à celle de la Juventus avec le recrutement d’un autre gardien titulaire, un poste où ce serait à l’entraineur de décider lequel des deux est le meilleur à aligner." "Marotta et Ausilio sont sur les traces de plusieurs gardiens : Le préféré reste Musso de l’Udinese, qui sait si la négociation avec le club du Frioul menant à De Paul s’élargirait avec l’englobement du portier argentin." L’autre portier qui séduit à la Viale Della Liberazione est Cragno : "Les rapports sont excellent avec Cagliari et, durant l’été, la situation relative à Nainggolan devra être abordée avec Giulini. Il reste également l’outsider Meret du Napoli et moins probable Silvestri de Vérone“ Cragno réel favori ? Interviewé par minutidirecupero.it, Graziano Battistini, l’agent d’Alessio Cragno, s’est livré sur l’intérêt de l’Inter: "Il y a toujours des contacts, pour le reste on navigue à vue. Il faut se rappeler que le Mercato que l’on connaissait semble aujourd’hui être d’une autre époque. Les personnalités dans le milieu du football restent toujours en contact, il n’y a rien à redire sur cela." "Ce qui est certain, c’est que je ne serais pas surpris si l’Inter misait sur Cragno, je crois qu’il s’agit, avec Donnarumma, de l’un des meilleurs gardiens en circulation, un Fuoriclasse à son poste: Il le démontre chaque dimanche." "Cagliari est un club important qui tient justement en haute considération Alessio, et cela se répercute physiologiquement sur sa valeur marchande." "Outre la bonne somme, il y a besoin que se créée la bonne opportunité au bon moment : Si Massara (actuel Directeur Sportif du Milan) était resté, je crois qu’Alessio aurait rejoint la Roma." La Galerie des horreurs Lorsque l’on visionne le Replay, lors de la passe en retrait de De Vrij à Bastoni, celui-ci avait l’avantage sur Cristiano Ronaldo. Il avait d’ailleurs de son bras droit indiqué à Handanovic de rester dans sa surface afin de lui offrir une passe simple en retrait. A la place, le portier est sorti avec trop de véhémence et est arrivé ce qu’il devait arriver. Si Bastoni a commis une erreur, c’est juste celle de ne pas avoir su contenir Ronaldo, mais cela est moindre comparé à Handanovic qui n’a pas suivi et respecté la consigne de son équipier, laissant de la sorte la voie libre au portugais Mais il y a également des précédents Les plus graves cette saison outre celle du Derby d'Italie Ilic à Vérone Capriari à Benevento Aucune tentative de contrer le tir Buts de Mancini (2-2 face à la Roma) Sans parler des tirs qui passent tout prêts et où il ne plonge plus…....Sans parler du risque de se prendre un but à quasiment chaque match.... Il y a deux saisons, Handanovic était élu meilleur gardien de Serie A. Pensez-vous que cette saison est celle de trop ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Le marché des transferts est à l'arrêt. Il est très compliqué pour n'importe quel club de se libérer de joueurs indésirables et surtout amortir cet investissement. Notre mercato est principalement conditionné par la situation de Christian Eriksen. Il est toujours proposé avec une certaine insistance à des intermédiaires en Premier League. Il y a peu, Tottenham a fait une offre jugée irrecevable par nos dirigeants (les londoniens ont souhaité l'avoir en prêt sec avec une faible participation au salaire). C'est Leicester qui semble à son tour intéressé par le danois. Toujours bien placés au classement, ils réfléchissent à se renforcer pour se battre jusqu'au bout et peut être refaire le coup de 2016. Eriksen serait un bon complément pour atteindre cet objectif. Du côté d'Andrea Pinamonti, toujours aucune actualité et aucun intérêt de la part d'autres clubs. Alors que de nombreux autres attaquants sont proposés au club comme Origi, Pellé ou Eder, le souhait des dirigeants est de trouver un profil expérimenté et complet. Si ce n'est pas le cas, Pinamonti restera. Concernant Papu Gomez, l'Atalanta lui a fait passer le message qu'elle va privilégier une solution à l'étranger. L'affaire se corse. Marotta sait qu'il ne peut offrir une pièce de choix à Conte que si Eriksen s'en va, et c'est ce qui débloquera des fonds. Conséquence, la transaction concernant Rodrigo De Paul est bloqué. Point positif, il y aurait un accord de principe pour cet été. Le seul véritable départ du club, c'est Axel Bakayoko qui a quitté le club pour rejoindre l’Étoile Rouge de Belgrade. Une séparation qui semble être d'un commun accord entre les deux parties. ®gladis32 - internazionale.fr
  10. Mercato difficile, cet hiver. Pour tous les clubs européens, y compris l'Inter. Le contexte économique actuel ne permet pas aux clubs de dépenser à tout va, et les dirigeants du club l'ont bien fait remarquer. Deuxième en Serie A, les nerazzurri ont entamés la saison 2020/2021 avec une certitude, l'effectif est pléthorique et le banc est de qualité. 4 mois après, le son de cloche a quelque peu changé. Au milieu de terrain en particulier, Radja Nainggolan n'a jamais convaincu et a d'ailleurs rejoint récemment Cagliari en prêt, Christian Eriksen est toujours en discussion et sur le départ pour ce mercato, les débuts de Arturo Vidal ne sont pas idylliques, Matias Vecino est en convalescence. En attaque, la situation est tout aussi intrigante avec un Andrea Pinamonti blessé et sur le départ. Ainsi, Beppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin sont de retour sur le marché pour chercher à saisir les hypothétiques bonnes affaires. Alejandro 'Papù' Gomez: Une occasion unique ? En froid avec son entraîneur à l'Atalanta et prêt à tirer un trait sur son aventure bergamasque, Alejandro Gomez semble être le bon coup à ne pas laisser passer. L'argentin, évalué entre 10 et 15 millions par l'Atalanta serait sur les tablettes de l'Inter et un accord aurait même été trouvé entre le club et le joueur sur les chiffres et la durée de son contrat. Reste plus qu'à négocier avec l'Atalanta, sujet délicat sur lequel les sources divergent. A Bergame, les journalistes avancent un échange avec un jeune à potentiel avec une certaine somme d'argent en plus, Sebastiano Esposito en prêt à la Spal ou encore Lorenzo Pirola en difficulté dans son prêt à Monza, mais l'Inter aurait déjà refusé. Le nom de Gaetano Oristanio trequartista polyvalent de la primavera et figurant aussi dans les rangs des équipes de jeunes de l'Italie a aussi été cité. D'autres sources parlent d'échange secs avec Andrea Ranocchia ou Roberto Gagliardini. La Juventus serait elle aussi sur la trace de Papù Gomez et pourrait proposer, elle aussi, des joueurs en échange. Selon SkySports, rien n'est encore joué et la seule certitude reste que le rapport entre le joueur et le club dont il était encore le capitaine, il y a quelques semaines est bel et bien arrivé à son terme. C'est donc encore le statu quo quant à la destination de l'ancien capitaine de l'Atalanta. Devant l'impossibilité de dépenser d'importantes sommes, la possibilité de recruter un potentiel titulaire à bas prix réduit reste particulièrement alléchante. Pour le club nerazzurro, un départ de Christian Eriksen pourrait à tout moment remettre le recrutement d'Alejandro Gomez sur la table. Un autre piste au milieu de terrain est celle qui mène à Rodrigo De Paul mais difficile de penser que l'Udinese accepterait de s'en séparer en plein milieu de la saison. Le casting en attaque continue quand même A court de solutions pour faire souffler les attaquants, Antonio Conte a eu recours à diverses stratégies, l'alternance des titulaires avec Alexis Sanchez, l'adaptation d'Ivan Perisic, l'utilisation de Christian Eriksen ou Stefano Sensi derrière une pointe en fin de match, et même le repositionnement temporaire d'Achraf Hakimi. C'est donc logique qu'un attaquant soit dans sa liste de doléances pour ce mercato, la recrue viendrait remplacer numériquement Andrea Pinamonti que les dirigeants s'affairent à placer quelque part en Serie A. La piste Gervinho longtemps annoncée comme favorite par la Gazzetta dello Sport semble s'être refroidie mais le casting en attaque continue tambours battants. En pôle position: Eder. Passé par l'Inter il avait rejoint le club du Jiangsu Suning en 2018. 32 buts et 3 saisons plus tard le revoilà dans l'orbite des nerazzurri. Cible potentiellement la plus abordable, vu qu'il appartient à un club du groupe Suning, il est sur le mercato depuis que le gouvernement chinois a imposé un salaire maximum pour les joueurs en Chine et selon SkySports le joueur de 34 ans a déjà donné son accord pour rejoindre de nouveau l'Inter. Mais en attendant que le club avance vers cette piste, Eder n'est pas le seul italien jouant en Chine que la bande à Marotta suit car son compère d'attaque avec la Nazionale de Conte a aussi été sondé. En effet, Graziano Pellé, 36 ans serait partant pour revenir en Italie, mais selon la Gazzetta dello Sport, le joueur, aussi sondé par la Juventus, aurait exigé un contrat de plus de 6 mois et à l'heure qu'il est, cela représente bien le noeud du problème. Aucun club n'est prêt à lui faire signer un contrat jusqu'en 2022 pour l'instant selon Alfredo Pedullà. Le quatrième nom pour l'attaque est celui d'Arkadiusz Milik, mis à l'écart par le Napoli. Le joueur polonais, sur lequel la moitié des directeurs sportifs européens ont mis le viseur, intéresse l'Inter mais comme beaucoup d'autres clubs, les nerazzurri semblent vouloir tenter le coup de lui faire signer un contrat pour le mois de Juin afin de le recruter gratuitement. Dernière cible en date, Felipe Caicedo serait disponible pour 7M selon ce que rapportent les médias romains. Du côté de la Lazio, certains pensent même savoir que le joueur pourrait trouver un accord et signer à l'Inter ce Lundi! Si une telle signature serait très étonnante, il n'est pas difficile de penser que Conte pourrait s'intéresser au joueur en tant que vice-Lukaku, vu son profil. En attente de confirmation sur cette piste donc, l'heure est bel et bien à la réflexion, dans un contexte où les sous sont comptés, en croisant les doigts que la situation des départs se débloque, un club avec des ambitions de scudetto n'a presque pas le droit à l'erreur dans ce mercato de réparation.
  11. "L’Inter a mis le pressing à tout va pour recruter Dejan Kulusevski." Comme le rapporte Sport Mediaset, après avoir complimenté Percassi Junior pour l’accession au huitième de finale de la Ligue des Champions, Steven Zhang a établi et présenté le plan suivant : "Un prêt onéreux accompagné d’un rachat pour une évaluation globale de 35 millions d’euros." De son côté, Antonio Conte a également mis la pression à ses amis D’Aversa et Faggiano pour parvenir à s’attacher le jouer : Des informations ont été échangées entre les deux entraîneurs, avec Conte qui veut tout savoir du bergamasque, sur et hors du terrain. Antonio Conte souhaite l’avoir déjà en janvier et le transformer en son Mezzala du futur. Dans le cas où l’affaire ne parviendrait pas à se finaliser en janvier, l’Inter est en contact plus qu’avancé avec l’Udinese pour Rodrigo De Paul, avec une formule d’un prêt onéreux de 5 million d’euros et d’un rachat de 25 millions d’euros à payer dans les 18 mois. Valideriez-vous le recrutement de Kulusevski ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Les demandes d’Antonio Conte ne sont pas tombées dans l’anonymat. L’Inter veut satisfaire les désirs de son entraîneur, malgré l’important investissement estival, en surpassant à nouveau le budget initialement prévu pour le Mercato. Selon le Corriere Dello Sport les objectifs ont été définis : "Un attaquant et un milieu: Marotta et Ausilio regardent autour d’eux, prêts à sauter sur les occasions qui se présenteront. Actuellement deux noms bouillants ressortent du lot : Rodrigo De Paul et Christian Kouame“. Rodrigo De Paul Lors de ces dernières semaines, l’attention de la Direction Nerazzurra s’est de nouveau concentrée à Udine ou y évolue Rodrigo De Paul, Mezzala de qualité qui peut aussi occuper un rôle plus offensif. Il est celui qui se retrouve au sommet de la liste : Conte l’estime, Javier Zanetti, le vice-président de l’Inter, également, lui qui est toujours plus proche de son entraîneur. L’opération ne sera pas chose aisée étant donné que De Paul a récemment renouvelé son contrat. Pozzo, pour se séparer de son joyau, exige une somme de 30 à 35 millions d’euros, une somme importante pour les comptes de l'Inter. Il reste la possibilité d’un prêt avec une obligation de rachat, mais pour y parvenir il faudra trouver un terrain d’entente qui pourrait peut-être se nommer Federico Dimarco. Un joueur qui pourrait être cédé en contrepartie technique. Christian Kouame En attaque, il y a lieu de trouver un Vice-Lukaku. Dans l’attente du retour de Sanchez, et d’un retour au top, un seul attaquant ne suffit pas. Politano s’est sacrifié à la tâche, mais il n’est pas à proprement parler un second attaquant. Il est utile de disposer d’un joueur polyvalent, un joueur capable d’occuper tous les postes offensifs. Christian Kouame, évoluant au Genoa, est dans le viseur. Lui aussi a également été prolongé par son club. Toutefois une transaction pourrait voir le jour étant donné les très bons rapports entretenus avec Preziosi qui pourrait exiger l’insertion d’une contrepartie technique qui pourrait bien être Politano... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Selon Estadio Deportivo, le Napoli aurait décidé de passer la seconde et de souffler au nez et à la barbe de l’Inter, l’un de ses objectifs : Rodrigo De Paul. D’après le média espagnol, le club Partenopeo est prêt à se montrer décisif envers l’argentin : Une offre de 30 millions d’euros est prête à être mise sur la table au Frioul. De son côté, le joueur percevrait un contrat de 2,5 millions d’euros. Reste à connaitre la position interiste qui avait "gelé " le joueur, étant donné l’incertitude quant à son propre entraîneur. Ravi ou déçu de voir De Paul au San Paolo ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Congelé ou plutôt mis au congélateur, c’est au choix. Rodrigo De Paul s’était promis à épouser la cause interiste à la fin du mois de janvier. Depuis lors la situation était mise en attente jusqu’à ce mercredi où le Suning a mis en suspend l’arrivée du talentueux argentin. La raison De Paul était considéré comme un profil idéal pour le 4-2-3-1 de Luciano Spalletti, lui qui pouvait évoluer à n’importe quel poste, une "Sottopunta" comme le dirait Luciano. Qui plus est, De Paul avait obtenu la bénédiction de Javier Zanetti, qui est toujours très attentif vis-à-vis des talentueux argentins, et également celle de Piero Ausilio malgré le fait que Pozzo exigeait une somme importante de 35 millions d’euros. Mais le futur changement d’entraîneur, qui est une option plus qu’envisageable, pourrait remettre en question le futur estival de De Paul qui ne serait plus aussi adapté à d’autres schémas tactiques. A titre d’exemple, en cas de 3-5-2, il serait compliqué pour lui de pouvoir exister, même si à l’Udinese, il a déjà occupé le poste de milieu central dans un dispositif de 3 ou 5 joueurs Concurrence à prévoir C’est la raison pour laquelle l’Inter a décidé de tirer le frein à main. Le Napoli et le Milan eux, en ont profité pour se renseigner au Frioul sans pour autant entrer dans la danse. De Paul aimerait rester en Italie en faisant le saut chez un grand, et ce même si un grand club étranger est très chaud pour le recruter, comprenez le Séville de Monchi. De Paul retient toutefois avoir vécu une expérience des plus troublantes avec Valence, il espère donc un signal positif de Milan. Est-ce que son avenir est totalement remis en question ? C’est encore bien trop tôt pour y songer. Tout dépendra de l’entraîneur de l’Inter la saison prochaine. Ce qui est d’ores et déjà sûr, c’est que De Paul risque de passer d’objet de désir a laissé pour compte... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Le prochain mercato de l’Inter sera l’un des plus importants du club. Souhaitant se renforcer de façon importante, la Beneamata recrutera de façon certaine au moins 4 joueurs. L’Inter est prête à être active sur le Mercato, voici la révélation de la Gazzetta Dello Sport qui cite l’échange Dybala-Icardi, mais également l’idée de Beppe Marotta : "La Direction Nerazzurra a défini qu’il fallait au moins renforcer l’équipe par quatre éléments, et ce afin de faire un autre pas vers la croissance et remédier aux départs probables : Icardi, mais également Perisic." Voici donc le nom des lauréats: Matteo Darmian "Si la défense centrale a été mise-à-jour avec l’arrivée à titre gratuit de Diego Godin, la principale exigence reste celle de l’aile droite : Cédric ne sera pas racheté à 11 millions d’euros. L’Inter se tournerait donc vers Darmian qui a déjà été suivi en janvier. Pour l’heure, il n’y a pas d’accord ni sur le prix, ni sur la formule d’acquisition" Nicolò Barella & Ivan Rakitic "Le milieu de terrain est le secteur qui sera le plus renforcé. Si la route pour le milieu de terrain croate s’annonce des plus complexes, pour l’Italie, Giulini a défini le prix : 50 millions d’euros." Enrico Chiesa Il s’agira là de "trouver" le nouveau Perisic, trouver son héritier, lui qui est annoncé sur le départ suite à une volonté commune des deux parties. Pour le voir quitter Milan, une offre "juste" devra être posée sur la table. De son côté, l’Inter a déjà posé les bases du recrutement de Rodrigo De Paul et les premières balises pour Enrico Chiesa, malgré une très importante concurrence. Les discussions relatives à Yannick Carrasco pourraient reprendre, mais il y a énormément de paramètres en jeu. La révélation du Spécial One "J’entraînerai à nouveau en juin." - Remercié par Manchester United, le Spécial One a rechargé ses batteries et s’est exprimé de façon particulière sur son avenir : "Peu importe où je vais aller, mais je veux signer pour une place où je pourrais gagner. Cela fait deux mois et demi que je n’entraîne plus et je me prépare au mieux pour mon prochain défi. Nous n’avons pas le temps de prendre soin de nous-même lorsque nous travaillons quotidiennement dans le monde du football : Il y a les conférences en semaine, les matchs, les sessions vidéo, les analyses, les problèmes au quotidien…" "J’aime travailler au quotidien, me battre dans plusieurs compétitions, jouer. Je veux entraîner un club et j’ai déjà trouvé cette envie pour cet été, pour le mois de juin, je sais exactement ce que je ne veux pas, j’ai déjà refusé trois ou quatre propositions. Je sais ce que je veux, pas le nom du club, mais son style de travail, je sais ce que je veux et ce qui m’attend." Et lorsqu’on sait que cela fait depuis plusieurs semaines que Josè Mourinho courtise la Beneamta... Les images du jours Devons-nous nous préparer au duo Lautaro-Dybala ? Ce qui est sûr, c’est que le courant passe entre les deux pépites argentines, présentes ensemble pour la présentation du nouveau maillot de l’Albiceleste. Sur son réseau social officiel, Il Toro n’a pas hésité à s’exprimer de la sorte : "Fier de revêtir encore une fois le maillot de mon pays." Le Saviez-vous ? Outre le prestige, l’Inter a tout à gagner en cas de qualification en Ligue des Champions. En effet, en cas d’accession à la Champion’s League par le biais de la troisième ou la quatrième place, 15,5 millions d’euros sont assurés pour l’accession à la face de groupe. Une somme tout de même importante lorsque l’on connait le passé récent de l’Inter. Reste à présent à savoir qui de Milan ou de Rome dominera en Italie. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Nouveauté importante à la Casa Inter, après avoir blindé Mauro Icardi où la fumée blanche est de sortie pour son contrat et Milan Skriniar, qui a confirmé son intention de rester à l’Inter malgré les offres reçues, la Direction Nerazzurra a décidé de renforcer, dès cet hiver, l’Inter pour la saison à venir... L’adieu à Ivan Perisic est certain à présent, le joueur lui-même ayant des envies de voir ailleurs, il rêve d’évoluer en Premier League. Outre l’intérêt de Manchester United, le Bayern Munich serait également sur les rangs, lui qui cherche un héritier à Robben. Celui qui voudra s’offrir Ivan le terrible devra débourser au moins 40 millions d’euros. Néanmoins, le départ de Perisic ne sera pas préjudiciable pour Luciano Spalletti, l’Inter ayant déjà orchestré un mouvement de mercato, au point d’être à un pas de conclure officiellement l’acquisition de Rodrigo De Paul, joueur argentin évoluant à l’Udinese. "Bloqué" par l’Inter, l’opération est estimée à 18 millions d’euros avec l’insertion d'une ou plusieurs contreparties techniques, comprenez des joueurs. Rodrigo De Paul est né en 1994, c’est à proprement parler un bijou capable de jouer à plusieurs postes au milieu de terrain, voir même en cas d’urgence en second attaquant. L’arrivée de De Paul ferait le bonheur de Spalletti qui aurait entre ses mains un joueur capable de lui proposer plusieurs solutions offensives. Evoluant depuis 2016 pour les Friulani, il a jusqu’à présent inscrit 15 buts pour l’Udinese. Son arrivée est quoiqu’il arrive liée au futur choix de Perisic… Prêt à scander: "Allez mon PauPaul!" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. "L’Inter ? Plus que choisir, j’ai été choisi" – Telle a été la plus importante déclaration de Giuseppe Marotta, suite à sa nomination à l'Inter. A la fin du Conseil d’Administration qui avait ratifié sa nomination en qualité d’Administrateur-Délégué Sportif de l’Inter, Beppe Marotta s’était livré à la presse : Revenons sur ces déclarations : "Les sensations sont bonnes, c’est un jour de grande fierté. Plus que de choisir, j’ai été choisi et je remercie les actionnaires et la famille Zhang qui m’ont offert cette possibilité de débuter un nouveau chapitre." Un changement d’entraîneur ? "Spalletti est un excellent entraîneur, il a besoin de faire son travail avec sérénité, nous devons de notre côté le soutenir dans toutes ses activités. Ce n’est pas facile d’atteindre les objectifs que l’Inter veut obtenir, mais c’est obligatoire que d’avoir devant nous d’importants objectifs. Il doit travailler avec la plus grande sérénité car le club est à sa disposition." L’écart avec la Juve ? "Je ne veux pas faire de discours qui ne sont pas concret. Je cherche à obtenir une culture de travail qui s’accompagne du sens d’appartenance à tenir envers le club. C’est à travers tout cela que nous pourrons trouver des satisfaction, Il y a également le soutien des tifosi qui ne s’est jamais affaibli." Le Suning ? "Il est très déterminé et à soif de victoire, je ressens cette confiance du Management. A nous à présent de renvoyer l’ascenseur." Présent également lors de la remise du Golden Boy 2018, Beppe confirme que la tâche qui attend l’Inter ne sera pas simple : "Pour moi, ce ne sera pas facile après tant d’années de domination juventine. Le Calcio est fait de dynamiques et je vis plus que tout pour la passion envers ce monde. Une expérience s’est terminée et j’en ouvre une nouvelle avec enthousiasme. Avec Pavel, nous sommes devenus ennemis footballistiquement parlant, mais le cours de la vie suit son chemin." "A présent, c’est mon rôle de chercher à relancer, et j’insiste sur l’usage de ce verbe, une équipe qui dans le passé récent n’a plus gagné de titres." OBJECTIF MERCATO Selon la presse anglaise et plus précisément l’Express, Giuseppe Marotta aurait établi sa liste d’entraîneurs en vue de la saison à venir. Outre l’incontournable Antonio Conte, le Special One Josè Mourinho figurerait dans cette « Short-List ». Le portugais étant ce jour remercié par Manchester United. De fait, sa récente interview suite à sa défaite à Anfield Road peut prendre une autre tournure : "Mon Porto avait la capacité de presser et de récupérer le ballon en peu de seconde, mon Real savait partir en contre en peu de secondes. Mon Inter avait Lucio, Cordoba, Materazzi et Samuel, nous pouvions jouer durant cinq heures sans rien concéder à l’adversaire. Les joueurs font jouer l’équipe d’une certaine façon, de mon côté, il ne m’est pas possible de changer les qualités des joueurs de Manchester United." D’après Tuttosport, voici ce qu’il pourrait se passer du côté interiste en vue du Fair-Play-Financier et du Mercato estival : S’il souhaite être racheté, Keita devra jouer plus Ivan Perisic serait le Top Player qui devrait être sacrifié Antonio Candreva est annoncé sur le départ Suite au match entre l’Inter et l’Udinese, une rumeur fait de plus en plus son bonhomme de chemin : Rodrigo De Paul serait promis par Marotta. Ce samedi Rodrigo a d'ailleurs vécu une vrai immersion en Nerazzurro avec Mauro Icardi qui l’a personnellement escorté jusqu’au centre de La Scala Del Calcio pour l’échauffement. L’ancien joueur du Racing plait énormément à Piero Ausilio. Notre Directeur Sportif peut s’enthousiasmer encore plus lorsque l'on sait que Beppe Marotta en personne lui a promis de le recruter cet été. En effet, outre la Direction Nerazzurra, on pouvait retrouver dans les travées du Meazza, le Président de l’Udinese, Pozzo, et il n’est pas dur d’imaginer que certains échanges ait déjà eu lieu, également via leurs agents. Piero Ausilio a lui-même admis qu’il était déjà au travail en vue de la saison à venir. De fait, l’Inter devrait, durant ce mercato hivernal, procéder à une mise en option du milieu de terrain argentin, afin de pouvoir le signer dès le début du mercato estival et éviter ainsi de fastidieuses démarches pendant cette période. La future arrivée de Rodrigo De Paul pourrait compenser le départ de Perisic et/ou Candreva : En effet, l’argentin est multitâche et peut endosser plusieurs postes différents sur le terrain. Il pourrait être la chance de Spalletti qui est un entraineur qui mise énormément sur la tactique. Discours de futur interiste ? Questionné par Sky Sport, Rodrigo de Paul s’est livré sur la prestation Interiste et celle de son actuel club : Icardi ? "C’est un Top Player et par chance il joue pour l’Argentine, mais aujourd’hui, il avait le maillot de l’Inter. Il a décidé de la partie, sinon nous nous serions dirigés vers un match nul." Si j’aimerai jouer à l’Inter ? "Ben…Le Meazza est un stade historique mais je suis concentré sur l’Udinese, nous avons trois matchs difficiles face à des équipes qui ont des objectifs similaires au notre. Je suis un des Leaders de cette équipe et je ne peux rien faire d’autre que de penser à Frosinone." "J’aurai pu partir durant l’été, mais je suis resté et j’ai prolongé mon contrat. J’ai emprunté un chemin et je suis sûr que des résultats arriveront. Je veux penser match après match, puis nous dresserons l’intégralité du bilan durant l’été." Mon poste idéal ? "Dans le football actuel, il faut être dynamique, savoir jouer à plusieurs postes. Moi, j’aime jouer au football, peut-être que je me sens mieux sur l’aile gauche car je peux rentrer vers la droite du terrain pour tirer ou pour servir les attaquants. Ensuite, je sais tout faire, je peux être placé en 9,5 ou en meneur de jeu, peu importe tant que je suis sur le terrain." Le saviez-vous ? Lors de la remise du Golden Boy 2018, une très long entretien a eu lieu entre Marotta, Nedved et Paratici. S’en est suivi un rétropédalage de la part du Tchèque : "Beppe a été un grand professeur pour nous, pas uniquement pour moi, mais pour tous. J’ai vécu avec lui huit années importantes à la Juve. Je dois dire que cela m’a fait assez mal de savoir qu’il allait rejoindre ce grandissime adversaire qu’est l’Inter pour nous. Ils se sont renforcés, cela m’a fait souffrir, mais ça me va comme ça." Attaqué par Pavel Nedved, Giuseppe Marotta n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat, mais toute patience a ses limites et après la déclaration du Tchèque en blanc, Beppe a cette fois-ci montré son ambition : "Je veux de nouveaux sparring partner, la Juve ne gagnera pas toujours en Italie, je chercherai à réduire l’écart pour nous relancer de toute part." La Vieille Dame sera-t ’elle supporter le fait de voir son ex plus heureux ailleurs ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr