Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sébastien frey'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Le 14 mai prochain, la star internationale Ronaldinho sera pour la première fois à Mons ! Il viendra rencontrer ses nombreux fans et présenter ses vins produits par la Cantine Fabio Cordella. D’autres champions seront également présents : Julio César (Inter Milan), Amauri (Juventus, Palermo, Italie), Sébastien Frey (Fiorentina, Parma, Inter Milan). DJ VIVAZ sera aussi de la partie pour présenter en avant-première son morceau (qui sera lancé le 13 mai sur toute les plateformes de téléchargement et produit par les célèbres Negramaro) : The Best Goal Keeper! Il s’agit d’un des morceaux de la soubdtrack "The Wine of The Champions". Programme de la journée 12h30 : Repas en présence de Ronaldinho et des Champions au Restaurant Italia Grill - Da Pierino. Place de La Hestre 7 à 7170 La Hestre. Places limitées Vous souhaitez réserver des places pour ce repas ? Merci de compléter ce formulaire 15h30 : Ronaldinho et les Champions se rendront au Centre de Congrès MICX - WCCM - Av. Mélina Mercouri 9 à 7000 Mons - pour saluer ses fans et présenter ses vins. Places limitées Vous souhaitez assister à cette présentation ? Vous pouvez acheter vos places en préventes au prix de : 10 eur (àpd 18 ans) - 30eur avec bouteille de vin Ronaldinho (rouge, blanc ou rosé) - valeur de la bouteille vin 25,90eur 5 eur pour les enfants entre 12 et 17 ans, gratuit pour les moins de 12 ans Préventes disponibles sur le site de notre partenaire FTM-Market.be Prix sur place le 14 mai 2022 : 12eur (àpd 18 ans), 7eur (12 à 17 ans), gratuit pour moins de 12 ans 19h00 : Repas et soirée de Gala en présence de Ronaldinho et des Champions au MICX-WCCM MONS. Av. Mélina Mercouri 7 à 7000 MONS. Nombreuses animations Vous souhaitez réserver des places pour ce repas ? Merci de compléter ce formulaire @Victor "Antony" Newman a également pris contact avec Tonino Mallardo, qui m'a autorisé à vous faire part de cet évènement unique en Belgique! " Vous pouvez bien entendu diffuser l’information auprès de votre communauté de tifosi de l’Inter. Nous voulons vraiment offrir une belle expérience à tous les fans de football. Vous pourrez faire signer des autographes et prendre des photos avec ces Champions à différents moments. Et des animations et cadeaux vous seront aussi proposés. Pour ce qui concerne le processus d’achat : vous recevez tout d’abord une facture par mail (vérifiez bien spam et courriers indésirables), ensuite après quelques jours vous recevrez un autre mail avec un code barre unique." Je tiens personnellement à remercier Tonino Mallardo d'avoir pris le temps de me répondre hier soir et surtout ma "Nikki" qui a trouvé et vu cet évènement sur le web et qui m'en a fait part immédiatement! J'espère vous voir très nombreux pour cet évènement unique! Evènement auquel je participerai bien évidemment étant donné que j'ai aussi réservé ma place: Il est possible de payer par virement, par carte de débit et par carte de crédit! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Internationale.fr a eu le plaisir de s'entretenir avec Stéphane Dalmat, milieu de terrain français, qui avait marqué les esprits au début des années 2000. Bonjour Monsieur Dalmat, comment avez-vous réagi lorsque vous aviez pris connaissance d'un intérêt de la part de l'Inter ? "L'Inter me voulait déjà depuis une année, et lors du mercato hivernal de la saison 2000-2001, lorsque j'étais au PSG, il y a eu un changement d'entraîneur. Il était intéressé par Vampeta, un brésilien qui évoluait à l'Inter et comme les dirigeants de l'Inter me voulaient, un échange s'est effectué. Tout était bénéfique pour rejoindre l'un des plus grands club du Monde." Comment était à l'époque l'ambiance au sein du groupe ? "Le club était dans une mauvaise passe, il avait été éliminé au tour préliminaire de la Ligue des Champions, sans oublier le limogeage de Marcelo Lippi et des résultats moyens, l'ambiance était donc un peu morose." Qu'avez vous ressenti lors de votre premier match au Meazza en Nerazzurro ? "Quand je suis entré dans San Siro, c'était à l'occasion d'Inter-Bari, j'étais impressionné... le stade était immense. J'avais déjà connue de grands stades mais là, j'étais en admiration." Beaucoup de français sont passés par l'Inter, est-ce que cela a influencé votre décision de rejoindre notre club ? "Le fait qu il y ait eu des français ne m'a pas spécialement influencé. Je voulais venir à l'Inter. Après c'est vrai que Laurent Blanc, Sébastien Frey et Benoit Cauet m'ont beaucoup aidé à m'adapter, surtout au niveau de la langue pour me traduire ce que l'entraîneur attendait de moi." Quels sont vos meilleurs et moins bons souvenirs ? "Mon meilleur souvenir est mon premier but à San Siro contre la Fiorentina. Il y en a tellement bien sûr et mon pire reste le fameux 5 mai où l'on perd le titre à la dernière journée, contre la Lazio, c était horrible, un cauchemar...." Vous avez connu Zanetti, Moratti, auriez vous une anecdote avec eux? "Avec Monsieur Moratti tout allait bien, il m'aimait énormément et surtout mon jeu. L' anecdote que j'ai en tête, c'est qu'il tutoyait tout le monde sauf Laurent Blanc pour qui il avait un immense respect et une grande admiration." Que pensez vous de l'Inter actuelle ? Y aurait-il la place pour un Stéphane Dalmat dans cette équipe ? "L'Inter actuelle, il faut être honnête est moins clinquante qu'auparavant où il n'y avait que des stars, des immenses joueurs et elle commence à revenir tout doucement. Je souhaite de tout cœur que l'Inter redevienne un Grand d'Europe à l'image du Réal, du Barça,...Je pense que oui, j'aurai eu ma place dans cette équipe, sans prétention." Qui est à présent Stéphane Dalmat, l'homme après le joueur ? "Un homme qui profite de la vie avec sa famille, qui profite d'une vie heureuse tout simplement." Merci à vous Monsieur Dalmat pour le temps accordé à cette si précieuse interview, je vous souhaite une excellente journée... "C'était agréable, j'ai tellement de bons souvenirs que j'en parlerai des heures. Je vous souhaite une bonne journée à bientôt." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. L'ancien gardien de but de l'Inter, Sébastien Frey, a parlé de sa carrière et de ses souvenirs avec les Nerazzurri lors d'une conversation avec le vainqueur de la Coupe du monde 2006 Marco Materazzi sur Instagram. Premièrement, Frey a parlé de la finale de la Coupe du Monde 2006. "Je me suis cassé le genou en janvier 2006, je n'aurais pas été titulaire, mais j'aurais probablement été parmi les trois gardiens appelés. Si j'avais été là, j'aurais dit à Barthez où Grosso aurait tiré son penalty." Le joueur qu'il préfère entre Materazzi et Lilian Thuram ? "Materazzi. Parce qu'avec Matrix vous êtes heureux de parler, Thuram en tant que joueur est très fort, c'est une légende mais vous ne pouvez pas lui parler. Il sait tout. Comme Seedorf. Ce sont des gars formidables, mais ce sont des professeurs et universitaires." Frey a parlé du célèbre derby 6-0 (le 11 mai 2001, ndlr). "J'étais malheureusement gardien lors de ce fameux 6-0." Le Français de 40 ans a ensuite parlé de l'Inter du Triplé. "L'année du Triplé, j'étais à Florence. Jouer à San Siro contre vous était impossible, vous étiez si forts! En finale, vous jouiez contre le Bayern Munich, qui a éliminé la Fiorentina cette année-là et nous a volé le match lors du match aller (en 8e de finale, ndlr). Klose a marqué un but hors-jeu, si nous étions arrivés en finale, nous n'aurions jamais gagné car vous étiez très forts. Mais passer un tour en C1 avec une équipe comme la Viola aurait été formidable." A propos de Samuel Eto’o. "Il est le gagnant classique, partout où il a été, il a gagné. Vous l'auriez mis dans n'importe quelle équipe et il aurait gagné. Il est venu à l'Inter et a gagné." A propos de José Mourinho. "Je sais quel genre de personne il est. De l'extérieur, les gens disent qu'il est arrogant. Mais tu sais au combien il te protégea ?" Sur les matchs des Legends. "Pour moi, l'un des plus beaux a été celui contre Chelsea. J'espère que nous en jouerons un peu plus." Il a révélé que Mario Balotelli avait marqué l'un de ses premiers buts contre lui. "L'un des premiers buts qu'il a marqué était contre moi." Frey a expliqué pourquoi il n'était pas titulaire à l'équipe de France. "Demandez à Marco à quoi ressemblait l'entraîneur (Raymond Domenech, ndlr)." Un éventuel futur remplaçant de Samir Handanovic. "Eh… C’est une bonne question. Je pense qu'il fera bien l'affaire encore quelques années. J'aime aussi Musso." Enfin, Frey a parlé du défenseur italien Alessandro Bastoni. "Très fort" Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr
  4. Notre ex-défenseur Marco Materazzi s'est entretenu avec l'ancien gardien Sébastien Frey via Instagram, discutant de sa carrière et de ses souvenirs liés à l'Inter, sa déclaration a été intégralement rapportée par FcInterNews. L’ancien gardien de but a rappelé une anecdote de la Legends Cup 2020 organisée en Russie, remportée par l’équipe All-Stars de Materazzi. "Nous sommes allés en Russie pour la Legends Cup. Les Russes gagnent depuis douze ans, tu es venu et as dit : « C'est la première fois et peut-être la dernière que je suis ici, mais les Russes ne gagnent pas cette année.» " "A trois minutes de la fin de la finale, tu es parti parce que tu as paniqué, tu as dit qu'il y avait trop d'injustice. À un moment, il y a eu une interruption de quarante minutes, les joueurs ne voulaient pas revenir jusqu'à ton « revenez », personne n'est revenu jouer. En fin de compte, ce match a été joué et gagné." L'ancien défenseur central de 46 ans vainqueur de la Coupe du Monde 2006, né à Lecce, a souligné à quel point il était une personne qui n'aime pas l'intimidation. "Je me bats avec personne, mais je déteste l’intimidation et ceux qui l'utilisent pour gagner. En fait, il y a peu d'équipes que je déteste dans le monde, que celles qui intimident. On ne donne pas de noms, je dis juste le nom de l'équipe que j'aime, l'Inter." Il a ensuite répondu à une question de fans concernant une équipe rivale en particulier et ses sentiments envers elle. "Sportivement, j'exècre la Juve. Mais uniquement sur le plan sportif, car je les connais tous. Mais si l'Inter gagne, je suis plus heureux." Materazzi a évoqué la puissance de l'équipe Nerazzurra de Jose Mourinho. "Nous étions déjà très forts la première année, puis la deuxième année, quand tu sais que Lucio, Eto'o, Milito, Thiago Motta, etc. sont arrivés. À un certain moment, à la fin, avec les adversaires, il semblait que nous faisions tomber des quilles. Pensez aux trois derniers matchs, tous ont été décisifs. Sienne, la semaine précédente, la finale de la Coppa Italia à l'Olimpico avec tout le monde contre nous. Et Sienne puis Madrid, les deux marqués par Milito." Materazzi a ensuite évoqué sa relation avec Samuel Eto’o. "Super! C'est un frère et je le remercie éternellement car il m'a amené la Ligue des Champions. Il me l'a promise et il me l'a apportée, je l'aime. Avant qu'il ne vienne, je lui ai envoyé un message, je lui ai dit "viens tu peux gagner". " Materazzi a ensuite évoqué sa relation avec Mourinho. "Que puis-je dire ? C'était un bouclier, un père, un frère. Celui qui s'est mis en colère nous a donné des leçons incroyables. Il trouvait les mots justes, et en fait, il a atteint ses objectifs. J'ai arrêté de jouer au football avec lui. J'avais 37 ans. La relation que j'avais avec lui était une relation de confiance et de respect. Je pouvais jouer un ou vingt matchs mais je savais que j'avais toujours son estime. On m’a dit que j’étais en colère contre celui qui était venu après lui mais je ne l’étais pas. J'avais une excellente relation avec Mourinho parce qu'il était cohérent. Avec la personne qui est venue après, je n'avais pas de bonnes relations parce qu'il n'était pas cohérent." L’homme de 46 ans a parlé de l’Inter après le départ de Mourinho. "Difficile, oui, mais il faut être intelligent. Mais si, dans la manière de faire, vous vous approchez de Leonardo, vous risquez de gagner le Scudetto et nous aurions pu le gagner si la saison avait commencé en janvier avec 19 points d'avance sur Milan. Si nous n’avions pas perdu le derby où Pato a marqué un but au début du match, nous aurions pu le gagner. Je vous assure que Leo a copié tout ce qui a été fait avant les six derniers mois, c'était intelligent." Il a parlé de l'ancien défenseur italien Daniele Adani. "L'une des rares personnes à vous faire tomber amoureux du foot. Il est impartial et l'apprécie comme s'il était un enfant, et là, il fait croire à tout le monde qu'il est au stade. Il sait tellement de choses, il est préparé, il est l'un des rares à en savoir autant." Materazzi a révélé qu'il existe un groupe WhatsApp regroupant à la fois les gagnants de la Coupe du monde 2006 et l'équipe du Triplé de 2010. "Nous avons un groupe WhatsApp de la Coupe du Monde et aussi du Triplé. Nous nous réunissons. Nous organisons un tournoi que nous ne pouvons pas faire maintenant, mais nous le reportons à octobre. Ensuite, nous en ferons de nouveau un avec les Legends. C'est bien parce que nous nous rencontrons tous à nouveau, une reprise de bons matchs comme Inter vs Roma ou Inter vs Barcelone." Le vainqueur de la Coupe du Monde 2006 a parlé de l'ancien attaquant brésilien Ronaldo. "J'ai eu la grande chance de jouer avec Ronie, ne serait-ce que sur une courte période. Puis, quand il est revenu au Milan, il n'était plus le même qu'avant, mais il savait qu'avec moi il allait doucement avec les shimmies, je ne les comprenais pas. Si vous le mettiez à côté de moi au moment où il était en pleine forme, je concéderais 20 buts! Colonese a fait plus de passes décisives à Ronie qu'à Ventola, m'a-t-il dit. Ciccio Colonnese, l'épine dorsale de cette Inter. Je ne sais pas si tu te souviens de lui à Paris en Coupe UEFA." Il a abordé la finale de la Coupe du monde 2006, où il a été frappé par Zinedine Zidane. "La veille, je les ai vus s'entraîner sous l'eau, y aller comme des robots. J'espérais finir le match bientôt, si vous vous souvenez de la 120e minute, j'ai balancé la dernière balle hors du terrain. Je pensais qu'on irais aux pénos et advient ce qu'il advient. Le penalty accordé à la France pendant le match n'était pas justifié ? Eh bien, ça fait longtemps maintenant." Materazzi évoqua un match particulier qu'il aimerait rejouer. "5 mai 2002 (l'Inter perd le titre suite à une défaite 4-2 contre la Lazio, ndlr). Je rejouerais celui-là. Après le 5 mai, je ne suis pas sorti pendant des semaines. Le 5 mai, nous quittions le stade, nous étions dans le bus et Gresko a demandé: "Pourquoi êtes-vous tous en colère ?" Di Biagio l'a regardé et a dit: "De quoi tu parles ?" Et il répondit: "C'est la troisième fois que cela m'arrive." Effectivement, en un an, Gresko (alors au Bayer Leverkusen, ndlr) avait perdu la finale de la C1, le titre de champion le dernier jour, la Super Cup en août et la finale de la Coupe d'Allemagne. Quatre sur quatre." Il a également parlé de l'ancien attaquant de l'Inter et de City, Mario Balotelli. "Mario est numéro un, c'est un gars formidable. C’est que... parfois je devais lui donner quelque chose, une fois il est arrivé avec les chaussettes du Milan AC et je les ai toutes découpées. Une fois à Barcelone, il est devenu fou et moi, eh bien, je lui ai dit que je lui aurais botté le cul. Mais je l'aime trop. Mario n'est pas méchant, c'est un bon gars, un grand garçon." L'homme de 46 ans a parlé de l'ancien attaquant de l'Inter et de la Roma, Antonio Cassano. "Si nous étions dans des soirées, nous nous amusions. Il est super aussi et c'est un grand connaisseur de football, il connaît tous les footballeurs du monde. Il a dit que j'étais décisif et le meilleur sur le terrain, donc je ne peux pas dire du mal de quelqu'un qui a dit ces choses à mon sujet." Il a évoqué un futur remplaçant du capitaine Samir Handanovic. "Je pense qu'il restera encore plus de deux ans, même 3-4. Il est tellement fort, il effectue beaucoup d’arrêts décisifs. J'aime beaucoup Musso aussi." Enfin, Materazzi a parlé du défenseur de l'Inter Alessandro Bastoni. "Je l'aime tellement, il est méchant, il a de la personnalité et un bon avenir." Rédigé par Alex_j - Internazionale.fr
  5. Interviewé par Radio Sportiva, Sébastien Frey s’est livré sur la déclaration de Marotta à l’encontre de Mauro Icardi et Radja Nainggolan. "Cela me déçoit mais ne me surprend pas, car au final, les choix sont pris par le club. L’année dernière, il y a eu un problème très important avec Icardi, c’est donc quelque chose qui a été fait pour le bien de l’environnement et de la gestion d’équipe. Je crois que Marotta est en grade d’agir de la sorte, même si j’estime que nous parlons de deux très grands joueurs." "Mais dans le Calcio, il ne suffit pas d’être uniquement bon sur le terrain, les clubs misent aussi sur le fait qu’il faut être bon hors du terrain." Antonio Conte ? "C’est un grand entraîneur, il a un caractère très fort et sait ce qu’il l’attend. Il est déjà occupé à travailler pour créer un groupe important et être déjà cette année, l’Anti-Juve. Et c’est ce que je souhaite aussi." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...