Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'samir handanovic'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Samir Handanovic Samir Handanovic est né le 4 juillet 1984 à Ljubljana en Slovénie. 1m93 pour 89kg, c'est un gardien de but agile doté d'excellents réflexes, avec une capacité inégalée d'arrêter les pénaltys. Sa carrière professionnelle a commencé à Domzale et il a très vite attiré l'attention de l'Udinese qu'il rejoint à 20 ans. D'abord envoyé en prêt à Treviso, la Lazio et Rimini, il s'est ensuite fait une place de titulaire avec des chiffres particulièrement impressionnants lors de la saison 2010/11. Pendant 704 minutes de jeu il n'a pas encaissé le moindre buts et il a aussi sauvé six des huit pénaltys de sa saison, un record. A l'été 2012 il signe à l'Inter, succédant à Julio Cesar. Ses débuts en Serie A ont lieu le 16 septembre dans une victoire 2-0 contre le Torino. Handanovic confirme sa réputation de stoppeur de pénalty au fil des ans. Lors de la saison 2014/15 sur huit pénaltys il en stoppe sept. Une statistique qui le place second de tous les temps derrière Gianluca Pagliuca. Autre héros nerazzurro et gardien de la légendaire équipe d'Helenio Herrera, voici ce que Giuliano Sarti dit de lui : "Il y a des gardiens qui ont leur état de forme qui varie d'un match à l'autre. Ils joueront deux bons matchs puis un mauvais. Lui ce n'est pas le cas, il est constant, linéaire, régulier. C'est un excellent gardien." Samir Handanovic a réalisé neuf arrêts contre Barcelone le 24 octobre 2018 en Champions League. Record égalé de Toldo contre Arsenal en 2003. Lors de l'ultime journée contre Empoli il a reçu le Gant d'Or pour la saison 2018/19 de Serie A. Il a parfaitement protégé ses cages avec 17 clean sheets en championnat, 20 toutes compétitions au fil de la saison. Handanovic a représenté l'équipe nationale slovène de 2004 jusqu'à sa retraite internationale en 2016, avec 81 sélections.
  2. Pazza Inter ! Une nouvelle fois notre Beneamata est rentrée dans un état second pour s’adjuger sa huitième Coupe d’Italie, et cette fois-ci notre Bien-Aimée s’est défoulée sur une Vieille Dame qui peine à comprendre ce qui lui est arrivé! En effet, après l’ouverture du score via un "Eurogoal" de Nicolò Barella à la 7' et une vingtaine de minute de bonne facture, les Nerazzurri ont décidé de "temporiser" dira-t ’on, ce qui est une erreur lorsque l’on rencontre la Juventus. Preuve en est, en début de seconde période, Alvaro Morata et Dusan Vlahovic ne mettent que deux minutes pour inverser, méritoirement à ce moment-là, la tendance, via la complicité d’un Samir Handanovic parti rejoindre Charlotte (aux fraises). Pourtant, les Hommes d’Inzaghi n’ont pas abandonné et ont commencé à sérieusement pousser vers le dernier quart d’heure en se voyant offrir un premier pénalty "léger" botté avec fermeté par Hakan Çalhanoğlu, l’international turc ne laissera aucune chance à Perin et après une fin de match assez tendue, place aux prolongations. Celles-ci entreront dans un monde paranormal pour la Juventus : à la 99’, Valeri est contacté dans l’oreillette par la VAR suite à une intervention "légèrement" fautive de De Ligt sur Stefan de Vrij, après avoir visionné les images, l’arbitre italien offre un second penalty aux Nerazzurri, du jamais vu dans un Derby d’Italie! Si Arturo Vidal souhaite le botter, c’est bel et bien Ivan le Terrible qui prend ses responsabilités en envoyant une mine dans le but turinois. L’Inter continue à pousser et Ivan le Terrible, tel Ivan Drago face à Apollo Creed décide de mettre fin au spectacle en envoyant une seconde mine mortelle en pleine lucarne à l’entrée de la surface à la 102’ de jeu. Mauvais joueur, Massimiliano Allegri se fera exclure suite à un comportement totalement de mauvaise foi, lui ne pouvant pas supporter l’explosion de joie du banc Nerazzurro et en particulier de Lautaro Martinez. L’Inter réalise donc le Doublé et espère à présent un faux pas milanais, tandis que la Juventus rentrera, après une décennie de titre, une saison avec Zero Titoli. Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Remise du trophée Juve 2-4 Inter Buteur(s): 7' Barella (I), 50' Morata (J), 52' Vlahovic (J), 80' Çalhanoğlu (I, pen), 99', 102' Perisic (I, 1pen) Juventus: 36 Perin; 6 Danilo (41' 9 Morata), 4 De Ligt, 3 Chiellini (84' 5 Arthur), 12 Alex Sandro (91' 17 Pellegrini); 28 Zakaria (66' 27 Locatelli), 25 Rabiot; 11 Cuadrado, 10 Dybala (100' 18 Kean), 20 Bernardeschi (66' 19 Bonucci); 7 Vlahovic Banc: 1 Szczesny, 23 Pinsoglio, 24 Rugani, 38 Ake, 41 Nicolussi, 47 Miretti T1: Massimiliano Allegri Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio (63' 32 Dimarco, 116' 95 Bastoni), 6 De Vrij, 37 Skriniar; 36 Darmian (63' 2 Dumfries), 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu (91' 22 Vidal), 14 Perisic; 9 Dzeko (63' 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (91' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 5 Gagliardini, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Valeri VAR: Di Paolo Averti(s) : Brozovic (I), Allegri (J), Fabris (I, T2.), Locatelli (J), Vidal (I) Expulsé(s) : 104’ Allegri (J) Affluence: 67.994 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, estime que son équipe a mérité sa victoire 4-2 contre la Juventus en Coppa Italia hier soir. S'adressant à InterTV après le match, le capitaine a parlé des émotions débordantes lorsque Ivan Perisic a scellé la victoire en marquant son deuxième but en prolongation pour porter le score à 4-2. La soirée n'a pas été simple pour les Nerazzurri, qui ont mené, puis mené au score, avant d'égaliser à la fin du temps réglementaire pour forcer la prolongation contre les Bianconeri. Cependant, à la fin de la soirée, l'équipe a remporté la Coppa Italia pour la première fois en onze ans, ce qui était la première fois pour tous les joueurs de l'équipe à l'exception d'Andrea Ranocchia. Handanovic est avec les Nerazzurri depuis une décennie, et après avoir remporté le Scudetto la saison dernière, il a maintenant ajouté la Coppa Italia à la liste des trophées qu'il a gagnés avec le club pour couronner une période fructueuse sous le maillot de l'Inter. "C'était un très beau match", a-t-il déclaré. "Nous sommes très heureux, nous avons gagné de façon méritée. Nous avons fait un grand match, nous avons baissé en deuxième mi-temps, nous avons encaissé deux buts, mais sinon nous avons contrôlé le match." Et à propos du sentiment de voir Perisic marquer le but qui a rendu le match 4-2, il a déclaré : "Nous jouons ensemble depuis des années, nous savons à qui faire confiance quand les choses ne se passent pas comme on le souhaite." "J'ai ressenti des émotions très fortes pour lui et pour toute l'équipe", a-t-il ajouté. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  4. Ivan Perisic, Samir Handanovic, Stefan De Vrij, Alessandro Bastoni, Matteo Darmian et Lautaro Martinez se sont livrés à Inter TV Ivan "J’ai toujours cru à la victoire, même lorsque nous étions mené 2-1, j’étais convaincu que nous pourrions l’emporter, nous avion bien réagi. Lorsque tu es dans une équipe aussi forte, tout devient facile, nous avons encore deux match à disputer, à gagner et à attendre." Y croyez-vous ? "Toujours." Samir "Je suis très fier, c’était une très belle partie, les Tifosi aussi sont heureux, nous avons bien joué, mis à part un passage à vide où nous avons pris deux buts, mais nous l’avons remporté avec mérite." Le doublé de Perisic ? "Je joue avec lui depuis des années, je sais très bien que je peux me fier à lui comme aux autres, même lorsque nous vivions des périodes délicates. Lorsque j’ai vu son second but, j’ai éprouvé un sentiment spécial." EPIC FAIL DE BROZO! Stefan "Il y a tant de satisfaction pour cette Coupe, pour cette victoire, nous sommes si heureux. En première période, nous avions commencé à souffrir un peu, mais nous étions rentré avec l’avantage au score, en seconde mi-temps, ils ont inscrit deux buts, c’était devenu difficile, mais nous sommes parvenu à rentrer à la maison en empochant la Victoire." Alessandro "Je me sens bien, c’était important pour moi d’être ici, nous repartons avec une grande victoire et je suis heureux, c’est une belle saison jusqu’à présent et je veux objectivement la terminer de la meilleure des façons. Nous savons que cela ne dépend pas que de nous, mais nous verrons ce qu’il se passera et nous donnerons le maximum." Lautaro "Après la rencontre face à Empoli, j’ai immédiatement pensé à cette Coupe, nous avons réalisé un travail incroyable, nous la méritons. Je la voulais à tous les coups, pour les Tifosi, pour nous, pour le Club, pour tous ceux qui travaillent au quotidien pour cette équipe. Le Courage ne manque pas à cette équipe, nous voulons porter l’Inter au sommet, je pense à ce soir, et à faire la fête, puis nous penserons aux deux derniers matchs du championnat. Nous sommes boosté même si nous devons reprendre nos forces." Le fait que je n’ai pas marqué ? "L’important, c’est que l’Inter gagne." Fier de vous les Gars ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, s'attend à ce que la finale de la Coppa Italia de ce soir contre la Juventus soit équilibrée, avec une dynamique particulière en raison de l'adversaire. S'adressant au diffuseur italien SportMediaset avant le match, Handanovic a souligné que les Nerazzurri et les Bianconeri jouent toujours un match spécial, et qu'il n'y a pas de véritable moyen de prédire comment il se déroulera. Sur le plan formel, les Nerazzurri ont connu une saison plus réussie que la Juventus, tandis qu'en trois confrontations avec les Bianconeri jusqu'à présent, ils ont gagné deux fois et fait un match nul. Cependant, dans tous les matches joués entre les deux équipes depuis le début de la saison, les Bianconeri se sont montrés à la hauteur de l'Inter, malgré les résultats, et leur expérience des finales pourrait se révéler. Handanovic prévoit que le match sera très disputé et de grande qualité, déclarant que "Cette année, nous avons joué trois matchs contre eux, ils étaient tous équilibrés." "C'étaient tous de vrais matchs Inter-Juve", a-t-il ajouté. "Nous devons être concentrés, attentifs et montrer ce que nous avons préparé sur le terrain". À propos du match de ce soir, il a déclaré que "la finale de la Coppa Italia est très importante, comme l'était la Supercoppa. C'est pour un titre et ça devient un match très important pour l'Inter." Sur la façon dont le match pourrait changer la façon dont la saison des Nerazzurri est évaluée, Handanovic a répondu : "Je ne sais pas, vous les journalistes faites ces calculs." "Pour nous, les joueurs, gagner ou perdre change toujours les choses", a-t-il ajouté. "Même si cela avait été un match de championnat, ce serait différent, car contre la Juve, ce n'est jamais le même genre de match que les autres." "Quand il s'agit de trophées, c'est toujours important, pas seulement pour moi mais pour tous les joueurs de l'équipe", a-t-il ajouté. "Quand vous arrivez à une finale, vous savez qu'il ne reste qu'un seul match". "Je ne dis pas que c'est facile, mais un chemin a été tracé pour arriver à ce stade", a-t-il ajouté. ®Internazionale.fr via SempreInter - Traduction Oxyred
  6. Contrairement à la Gazzetta Dello Sport, le Corriere Dello Sport a décidé de se pencher sur une vision positive de l’Inter de Simone Inzaghi A choisir préférez-vous un Lautaro ou un Romelu ? Une équipe de caractère "L'Inter a fait une nouvelle Remontada en championnat, en situation de désavantage, elle a d’ailleurs su récolter 22 points. Une victoiree sous le signe d'un Lautaro Martinez de plus en plus létal, lui qui a été le grand artisan de la victoire sur Empoli avec un doublé qui permet aux Nerazzurri d'espérer encore au Scudetto. Ses statistiques sont Da Record, après un passage à vide durant le milieu de la saison: C’est un fait Lautaro est armé et chargé." Un Toro On Fire "L'attaquant a marqué son onzième but lors des onze derniers matchs officiel de l’Inter, c’est un Lautaro qui ne rate plus le cadre du coup et n'a pas l'intention de s'arrêter. Il marque avec n'importe quel partenaire offensif, à tel point qu'il a établi deux records personnels contre les Toscans : 23 buts inscrit dans une saison et 19 buts inscrits rien que pour la Serie A contre les 17 de l'année dernière avec Antonio Conte sur le banc et un certain Romelu Lukaku à ses côtés." Les Remontadas "L'Inter n'avait plus encaissé de but aussi tôt, soit dans les cinq premières minutes du match, depuis le 26 septembre 2020 et le but de Kouamè pour la Fiorentina à la 3e minute. Comme nous le venions de vous le dire, il s’agit là-aussi d’un record pour les Nerazzurri : 22 points ont été récoltés après avoir été menés au score, personne ne fait mieux dans le Top 5 européen, l’Inter se partage la première place avec le Paris-Saint-Germain et les Allemands d'Hoffenheim." Records personnels ! "Hakan Çalhanoğlu a également offert une nouvelle passe décisive pour Lautaro lors du 2-2 du Lautaro. Pour l'ancien joueur de l'AC Milan, il s'agit de sa 11e passe décisive dans un même championnat, il s’agit également d’un record qu’il partage en Serie A avec Maicon en 2009-2010 et Lukaku en 2020-21. En Serie A, il occupe la deuxième place cette année." "Enfin, Samir Handanovic, qui a joué son 550e match en Serie A contre Empoli, est le deuxième joueur étranger à atteindre ce palier dans l'histoire de la Serie A après les 615 rencontres d'un certain....Javier Zanetti" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. C’est une révélation du Corriere Dello Sport: Au Stade Giuseppe Meazza, pour ses matchs à domicile, Simone Inzaghi a tenu une cadence Da Scudetto en remportant 39 points en 17 matchs : Personne n’a d’ailleurs fait mieux que les Nerazzurri. "Le Milan a lui récolté 37 points en 18 matchs, la Fiorentina et la Roma 35 points en ayant respectivement joués 17 et 18 matchs, il y a ensuite la Juve avec 34 points en 18 matchs et le Napoli avec 33 points en 18 matchs. A domicile, l’Attaque des Champions d’Italie est létal avec 41 buts inscrits, personne n’est capable de tenir un tel rythme et la rencontre d’aujourd’hui est l’avant-dernière à domicile avant la réception de la Sampdoria." "Handanovic&Cie auront donc une très bonne base de départ pour ce soir, en sachant le niveau de sécurité que peut lui garantir le Giuseppe Meazza. En même temps, il sera impératif de ne pas se faire surprendre car rien n’est donné pour acquis : En février sont arrivées les défaites face à Milan et Sassuolo et sans oublier le partage face à la Fiorentina en mars." "Le moindre faux pas à 270 minutes de la fin du championnat pourrait s’avérer fatal dans la Course au Scudetto, alors que tous veulent à Appiano Gentile continuer à espérer au titre jusqu’à la toute dernière journée de la compétition: Et le seul moyen d’y parvenir est de faire jouer le Milan sous pression face à l’Hellas." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Finalement Samir Handanovic a fait le dos rond, serré les dents et s'est présenté sur le terrain du Friouli, ses anciennes terres, pour protéger la cage interiste Comme le révèle Calciomercato.com, l'impact du Capitaine a été fondamental en redonnant immédiatement confiance à l'Inter après la Toile de Ionut Radu face à Bologne: "Avec Radu décrit comme étant en état de choc et tout sauf serein même quelques heures du match et malgré quelques jours d'écoulé après le déplacement à Bologne, Simone Inzaghi et son staff ont tout tenté pour récupérer Samir Handanovic." "Et Handanovic a évidemment réagi, en parant tout ce qu'il pouvait en envoyant un énième message à l'ensemble du CLub: Même si l'arrivée d'André Onana est déjà certaine, la hiérarchie pour défendre le but Nerazzurro reste à écrire." "La fumée blanche pour prolonger le contrat qui expire en juin se rapproche de plus en plus et Samir Handanovic est prêt à un certain sacrifice, à savoir réduire de moitié son salaire actuel de plus de 3 millions par saison pour se lier à nouveau aux couleurs Nerazzurre, ce qui est un geste loin d'être anodin." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. Coup pour coup et jusqu’au dernier round : L’Inter est ressortie sans perdre la moindre plume de son périlleux déplacement dans le Frioul, en répondant immédiatement au Milan qui s’est imposé en toute fin de match face à la Fiorentina Cette victoire importantissime porte la griffe d’un Ivan Perisic toujours en feu sur son aile : Sa tête à bout portant au premier poteau à la 10', sur un corner botté par Federico Dimarco est la juste récompense pour le travail fourni jusque-là. A la 40’ de jeu, nous assistons au tournant du match, sur une contre attaquante Nerazzurra dévastatrice Edin Dzeko est fauché dans la surface. Si le terme fauché est "limite" il faut avouer que le Cygne de Sarajevo joue très bien le coup car même via les images de la Var, il n’est pas possible de confirmer à 100% le contact, seul un instantané photo permet de voir qu'il y a vraiment faute! En l’absence d’Hakan Çalhanoğlu suspendu, Lautaro Martinez se charge de botter le penalty, si celui-ci est manqué : Le ballon finissant sur le poteau, celui-ci ricoche sur Silvestri qui, involontairement remet en jeu l'argentin dont la tête n’a plus qu’à punir le portier italien. L’Udinese pousse en seconde période et Ignacio Pussetto inscrira méritoirement son petit but à la 72’ via un coup-franc magistralement contré par Samir Handanovic mais qui dans le feu de l’action ne peut absolument rien face à l’attaquant italien Cette victoire s’avère fondamentale pour l’Inter qui recevra ce vendredi sur le coup de 18h45 Empoli : Une victoire Nerazzurra pourrait mettre un maximum de pression sur un Ac Milan chatteux se déplacera à l’Hellas Vérone Le message est passé : La Guerre se tiendra Fino Alla Fine Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Udinese 1-2 Inter Buteur(s): 12' Perisic (I), 40' Lautaro Martinez (Pen.), 72' Pussetto (U) Udinese: 1 Silvestri; 50 Becao, 22 Marì, 2 Perez; 16 Molina (73' 93 Soppy), 5 Arslan (46' 24 Samardzic), 11 Walace, 37 Pereyra (79' 8 Jajalo), 13 Udogie; 10 Deulofeu, 7 Success (27' 23 Pussetto) Banc: 20 Padelli, 31 Gasparini, 4 Zeegelaar, 8 Jajalo, 17 Nuytinck, 25 Ballarini, 28 Benkovic, 30 Nestorovski, 93 Soppy T1: Gabriele Cioffi Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (77' 33 D'Ambrosio); 36 Darmian, 23 Barella (90' 8 Vecino), 77 Brozovic, 5 Gagliardini (74' 22 Vidal), 14 Perisic (88' 18 Gosens); 9 Dzeko (74' 19 Correa) 10 Lautaro Martinez (74' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 2 Dumfries, 13 Ranocchia, 18 Gosens, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Arbitre: Chiffi VAR: Banti Averti(s): Pablo Mari (U), Pereyra (U), Vecino (I) Expulsé(s) : / Affluence: 21.000 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Milan - Simone Inzaghi a répondu aux questions des médias samedi après-midi avant le déplacement de l'Inter à l'Udinese dimanche. Voici ce qu'il avait à dire... Deux jours seulement se sont écoulés depuis votre déplacement à Bologna et demain vous jouez à Udine. Comment vous êtes-vous préparés pour ce match ? "Nous nous sommes préparés en deux jours et demi mais c'est le délai normal quand on est un grand club. Nous jouons pratiquement sans interruption depuis le début de la saison donc ce n'est rien d'extraordinaire." Comment va Samir Handanovic ? Pourra-t-il jouer demain ? "Handanovic a un problème assez sérieux qui l'a empêché de jouer contre Bologna. Ce matin, il s'est entraîné séparément de l'équipe et il y a un espoir qu'il puisse être là pour demain. Nous verrons comment il est quand nous ferons l'activation musculaire demain matin (samedi matin, NDLR). S'il ne vient pas, nous avons Radu et Cordaz si nous en avons besoin." L'autre jour, Giuseppe Marotta a déclaré : "Nous sommes en colère mais nous n'avons perdu qu'une seule bataille." Sentez-vous l'envie au sein de l'équipe de continuer à se battre jusqu'au bout ? "Évidemment, l'ambiance dans le camp n'était pas bonne après le match mais les joueurs ont montré le bon esprit depuis. Je sais qu'ils veulent continuer à y croire jusqu'au bout. Chaque match est difficile cette saison. Il nous en reste quatre plus la finale de la Coppa Italia à jouer et nous les aborderons un match après l'autre. Nous verrons où nous en sommes à la fin et j'espère que nous pourrons donner plus de joie à nos fans après la Supercoupe." Puisqu'il n'y a pas de matchs faciles, pensez-vous que l'AC Milan pourrait perdre des points et que l'Inter a ce qu'il faut pour gagner ses quatre derniers matchs et remporter le titre ? "En ce moment, je ne pense à rien d'autre qu'à l'Udinese, une équipe qui est en grande forme - ils ont pris plus de points que n'importe qui à part nous en avril. Ils ont de la qualité, des joueurs puissants, nous devrons faire beaucoup plus attention à notre jeu qu'à celui des autres." Savez-vous quand Alessandro Bastoni sera à nouveau disponible ? "Nous espérons qu'il sera de retour à temps pour la finale de la Coppa Italia. Il a eu ce problème avant le match de Bologna que nous pensions être juste une petite entorse. C'est un peu plus que cela mais les physios et les médecins travaillent pour qu'il soit prêt pour la finale contre la Juventus." Avec le recul, pensez-vous que cela aurait pu aider Radu de jouer plus de matchs cette saison ? "Radu s'est toujours bien entraîné. Il est très professionnel et est apprécié de tous. Je ne crois pas à l'alternance des gardiens de but car je pense que c'est un poste où il doit y avoir une hiérarchie claire et Handanovic s'en est toujours bien sorti. Radu a toujours semblé fiable à l'entraînement et lors du match de coupe qu'il a disputé, donc je ne pensais pas qu'il était nécessaire de lui donner plus de matchs." ©Internazionale.fr, via inter.it - Traduction Oxyred
  12. Si Denzel Dumfries est immédiatement intervenu en fin de match pour protéger le roumain, celui-ci aura finalement fini par craquer dès l’entrée dans les vestiaires Confirmation du Corriere Dello Sport "En fin de match, Radu était désespéré, et la tournure dramatique a commencé là dès le coup de sifflet final d’un match très compliqué. Après les 90’, le gardien roumain s'est précipité vers le tunnel, et tous ses coéquipiers l'ont réconforté, le premier étant Joaquin Correa. Une fois dans le tunnel, Radu n'a pas pu se retenir plus longtemps et a fondu en larmes. Le troisième gardien, Alex Cordaz, l'a consolé. Il a pris Radu dans ses bras et a essayé de le calmer et de le consoler. C'était certainement plus que douloureux pour lui dans l’Après Dall'Ara mais toute l'équipe s'est ralliée autour de lui. Dumfries s'est même présenté devant les caméras : Pas de place au voyeurisme, mais il est évident que le moral est au plus bas." Et maintenant ? Pour la rencontre face à l’ Udinese, Samir Handanovic fera tout pour récupérer de sa blessure au dos : "La présence du gardien de but devient un geste fondamental, également pour donner à l'Inter une certaine sécurité entre les poteaux. Même si Radu a été défendu par tout le monde, il est clair que la présence de Handanovic change la donne, sa présence concrète apportant bien plus de sérénité. "Alessandro Bastoni n'est pas non plus au mieux de sa forme : En méforme, Federico Dimarco lui avait été préféré. Arturo Vidal et probablement Felipe Caicedo seront disponibles pour le déplacement au Frioul, tandis que Robin Gosens ne sera certainement pas aligné par précaution." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, et le défenseur Alessandro Bastoni risquent de ne pas être remis de leurs blessures à temps pour le match de dimanche contre l'Udinese. C'est ce qu'indique le Corriere dello Sport, qui rapporte que le club espère faire tout son possible pour que les deux hommes reviennent, mais qu'ils pourraient manquer le match contre les Bianconeri. Handanovic a manqué le match de Serie A d'hier soir contre Bologne en raison d'un problème au bas du dos, et son absence s'est avérée coûteuse puisque son remplaçant, Andrei Radu, a fait une énorme erreur en fin de match, ce qui a entraîné une défaite Bologne. De son côté, Bastoni a manqué son match en raison d'une fatigue musculaire et Simone Inzaghi a décidé d'aligner Federico Dimarco à sa place dans le onze de départ. L'état de santé des deux hommes sera évalué à l'entraînement, mais les signes ne sont pas prometteurs pour un retour contre l'Udinese. Arturo Vidal devrait être de retour de son problème à la cheville, tandis que Robin Gosens et Felipe Caicedo devraient également être disponibles pour le match. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  14. Dans le calendrier de cette fin de saison, la confrontation avec la Roma de notre célèbre José Mourinho était le match de tous les dangers : Une victoire était impérative pour cette dernière confrontation directe face à une équipe du Top. Et ce que l’Inter a proposé face à la Juve et face au Milan, l’Inter l’a répétée face à la Louve : Marquer au bon moment pour couper les jambes de son adversaire! Et si Denzel Dumfries s’est pris pour Ronaldo, le brésilien en partant seul en but lancé en profondeur par Hakan Çalhanoğlu à la demi-heure de jeu, il est bon de rappeler que quelques secondes auparavant la tête de Mancini fleurtait avec la transversale de notre Samir Handanovic. Le chef d’œuvre de la soirée est à mettre à l’actif de Marcelo Brozovic, qui suite à une excellente séquence de jeu se retrouve dans la surface de réparation, lancé par Ivan Perisic, sa phase de jeu épique voit sa reprise du pied droit nettoyer la lucarne opposée de Rui Patricio. Lautaro Martinez inscrira le troisième but de l'équipe etnrainée par Simone Inzaghi à la 52’ via une tête sur corner. Notre Beneamata se chargera ensuite de gérer la rencontre avec une Roma qui aura été l’auteur d’une première période catastrophique avant de se reprendre en fin de match, preuve en est le bijou et la patate inscrit par Henrikh Mkhitaryan à la 85'. Avec la défaite du Napoli à Empoli suite au doublé d’Andrea Pinamonti et la victoire du Milan via l’assist de son (futur ?) recrutement Acerbi, la course au titre passera plus que jamais par une victoire impérative sur le terrain de Bologne dans le cadre du match en retard de l’Inter Tableau Récapitulatif Résumé Video Inter 3-1 Roma Buteur(s): 30' Dumfries(I), 40' Brozovic (I), 52' Lautaro Martinez (I), 85' Mkhitaryan (R) Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 32 Dimarco (63' 95 Bastoni); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozovic (72' 5 Gagliardini), 20 Çalhanoğlu, 14 Perisic (72' 18 Gosens); 9 Dzeko (63' 19 Correa), 10 Lautaro Martinez (82' 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 38 Sangalli T1: Simone Inzaghi Roma: 1 Rui Patricio; 23 Mancini, 6 Smalling, 3 Ibanez; 2 Karsdorp, 7 Pellegrini (63' 17 Veretout), 27 Oliveira (80' 52 Bove), 59 Zalewski (78' 5 Vina); 92 El Shaarawy (63' 11 Perez), 77 Mkhitaryan; 9 Abraham (78' 14 Shomurodov) Banc: 63 Boer, 15 Maitland-Niles, 24 Kumbulla, 37 Spinazzola, 42 Diawara, 55 Darboe, 64 Afena-Gyan T1: José Mourinho Arbitre: Sozza VAR: Irrati Averti(s): Mancini (R), Brozovic (I), Oliveira (R), Çalhanoğlu (I) Expulsé(s): / Affluence: 74.947 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. C’est une information relayée par le site officiel de Gianluca Di Marzio qui est revenu sur un fait de jeu qui aurait "pu" changer la physionomie de la rencontre : Après un partage 0-0 à San Siro, l’Inter menait au score au Giuseppe Meazza suite à un doublé de Lautaro Martinez, à l’entrée de la dernière demi-heure de jeu. Pour aller en finale, les Rossoneri auraient eu besoin de simplement parvenir à revenir au score...Le Diavolo avait d'ailleurs cru avoir réalisé la moitié du travail suite au but inscrit par Bennacer , mais annulé par la Var qui a invité Mariani à consulter la séquence de jeu: "Suite à un corner repoussé à l’extérieur de la surface par les Nerazzurri, Ismael Bennacer entrait et frappait directement dans le ballon, battant Handanovic, resté immobile, d'un grand tir du pied gauche. Si ce but avait ravivé les espoirs du Milan, la VAR Mazzoleni appelle l'arbitre Mariani" Pour quel motif ? "Le but a été refusé car, au moment du tir de l'Algérien, Pierre Kalulu était en position de hors-jeu exactement entre Bennacer et le gardien Handanovic, en lui obstruant la vue du tir en lui-même. Et même si la trajectoire du ballon a en fin de compte été bien différente de celle à laquelle on aurait pu s'attendre, compte tenu de l'effet du ballon, le jugement est resté le même : Handanovic n'a pas pu voir le ballon partir, Kalulu étant hors-jeu." "Mariani a pris une très grande responsabilité en décidant de revenir sur sa décision à la suite d’un retour rapide au moniteur placé sur la ligne de touche afin de mieux juger en personne ce fait de jeu et en regardant à nouveau les images sous un nouvel angle: Selon toute vraisemblance, ce fait de jeu va devenir un sujet de discussion important au cours de la semaine." L’Inter commence-t ’elle à être la petite protégée de l’arbitrage en Italie selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Simone Inzaghi a remporté son premier Derby Della Madonnina. Si celui-ci est bien évidemment heureux par l’excellente performance de ses hommes, il n’oublie pas ce qu’il a vécu ses dernières semaines Son interview à Mediaset "Les garçons ont, pour moi, été fantastiques : Nous voulions remporter ce Derby et disputer cette finale, il y a eu d’autres Derby mais celui-ci était importantissime, nous l’avons mérité sur le terrain." L’Inter de ce soir sera-t ’elle celle de cette fin de saison ? "Nous y travaillons depuis le 8 juillet et c’est ce que j’espère : Nous devons continuer à aller de l’avant : Nous avons remporté la Super Coupe d’Italie, à présent,nous disputerons une autre Finale et aussi le Final du Championnat qui devra être géré de la meilleure des façons." L’équipe semble être plus en jambes... "Nous avons tous été bons pour rester lucide durant ce mois et demi où nous étions confronté à un calendrier très dense avec la Finale de la Super Coupe, Liverpool en Ligue des Champions, nous avons dépensé tant d’énergie et nous avons aussi perdu quelques points en cours de route : Nous avons tout encaissé, tout le monde s’est donné au travail et à présent nous obtenons cette accès à la Finale, une finale à laquelle nous tenions à tout prix. Le parcours est encore long, Milan est en tête du championnat, mais nous nous battrons fino alla fine”. Vous avez aligné Correa... "J’ai 5 attaquants qui se sentent bien, quotidiennement un entraîneur doit prendre énormément de décisions : Les 5 changements en Super Coupe d’Italie m’ont permis de gagner un titre. Ensuite, durant un mois et demi un débat a eu lieu sur mes changements : J’accepte les critiques constructives, pas celles montées de toute pièces. Je suis allé de l’avant et je suis en Finale après avoir gagné un Derby. Il nous manque un match pour remporter la Coupe et nous devons poursuivre de la sorte en Championnat : Avant nous étions favori, puis écarté, il y a tellement de mouvements mais ce sont des équipes très fortes qui se battrons jusqu’au bout." Qu’est-ce qui a changé comparé au match aller ? "Nous avons travaillé sur la construction du jeu après la Spezia, surtout avec beaucoup de vidéso. Nous avions bien joué lors des deux Derby en Serie A, mais au match aller, nous étions dans une période où nous venions de disputer énormément de rencontres, où nous étions moins lucides, où nous ne parvenions plus à nous exprimer comme avant. Nous avons travaillé sur les phases de possession et de non-possession du ballon." Que ressentez-vous avec cette première victoire du Derby de Milan ? "Cela me fait plaisir pour tous nos tifosi qui sont merveilleux, il y avait un tel monde et je suis fier de leur avoir donné cette si belle satisfaction : Nous sommes là et nous voulons nous battre : Nous sommes en course dans toutes les compétitions : Ils nous ont aidé ce soir et ils nous aideront samedi : Toutes les rencontres sont difficile dans notre championnat." En conférence de presse Place au frissons! "Nous ne pouvions aller en Finale qu’en l’emportant, pour arriver à soulever la Coupe, il nous reste une rencontre, mais nous avons envoyé un message important, face à une équipe de valeur qui, aussi ce soir nous a posé quelques problèmes. Je pense qu’il faut distinguer les compétitions, il y a le Championnat et la Coupe d’Italie : Il est normal qu’un tel résultat peut t’apporter énormément de confiance et d’estime de soi, ce qui me conforte le plus ce soir, c’est d’avoir vu mon équipe, avec ses remplaçants, bien entrer dans le match : Nous savons que pour cette fin de saison, en plus du match à retard, que nous devrons nous montrer bon pour récupérer physiquement et mentalement." On ne peut pas, ne pas parler de Lautaro Martinez... "Il a été excellent ce soir et il n’a jamais été un problème : Il a toujours eu des possibilités, il y a des périodes où tu arrives toujours à marquer et d’autres moins, mais je pense qu’avec ses buts, il est d'ailleurs dans sa moyenne : Il ne devait pas abdiquer et continuer à travailler comme il l’a toujours fait." La victoire appelle les Victoires... "Sans aucun doute et c’est notre désir : Nous savons ce que nous avons donné durant cette compétition et nous tenions à la Finale, à présent nous y sommes, mais nous y repenserons dans une vingtaine de journées." Pioli se plaint du but annulé... "Je ne l’ai pas encore visionné, je n’ai vu qu’une image arrêtée, je vois Handanovic bouger son cou parce que sa vision était bloquée par un joueur du Milan AC. Je dois encore tout revoir, je n'ai même pas vu nos buts." Vous avez gagné votre premier Derby : Que ressentez-vous ? "Ce sont de très belles émotions : j’ai attendu que nous puissions avoir un stade comble car c’est la première fois que nous pouvions le disputer avec 100% de notre tifoserie : Ils nous ont transcendé du début à la fin : Je pense que nous avons offert de très belles satisfactions à nos tifosi, comme nous étions parvenu à le faire déjà en Super Coupe : Il nous reste six matchs de championnat et la Coupe d’Italie." Quel cote donnez-vous à votre équipe ? "Très élevée, nous savons d’où nous venons, d’où a commencé notre parcours avec la problématique des joueurs partis : Il y a toujours eu de la confiance et j’ai trouvé une très grande disponibilité chez les garçons : Nous devons continuer à nous battre en Serie A, car le Milan est devant est que nous devons continuer à les chasser." A Inter TV "Nous avons disputé un match important en faisant preuve d’intelligence et de qualité. C’est juste de profiter de cette victoire avec nos magnifiques tifosi qui nous ont soutenu. Mais pour soulever la Coupe, il reste encore un match. Nous avions bien joué lors des deux premiers Derby en Championnat mais nous n’avions pas été primé au tableau d’affichage. Ce soir nous avons disputé un match d’une très grande importance et nous tenions à cette finale." Quel bilan faites-vous de votre saison ? "Il faut attendre avant de l’établir, nous avons très bien travaillé tous ensemble, Staff et Club, c’est un long travail qui a débuté le 8 juillet et il me semble prématuré de déjà faire un discours." Comment caractériser cette Inter ? "Qualité et Humilité : Lorsqu'il le fallait, nous avons mis de la qualité et quand il le fallait, nous avons été humbles. Les cinq remplaçants sont entrés en jeu de la meilleure façon possible: Vidal, à 3-0 par exemple, a très certainement mis des coups de lattes pour que Milan ne revienne pas." Lautaro ? "Les attaquants traversent des périodes, lui et les autre réalisent tous un très gros boulot : Je leur demande aussi de participer en phase de non-possession. Aujourd’hui, il était en pleine fraîcheur et lucide . Nous tenions à cette finale, nous la disputerons dans une vingtaine de jouer avec la conviction de la jouer de la meilleure des façons possibles." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Oliver Kahn, ancien gardien de but légendaire du Bayern Munich et de l'Allemagne, estime que le gardien de but de l'Ajax lié à l'Inter est stylistiquement comme un croisement entre Marc-André Ter Stegen du FC Barcelone et Alisson de Liverpool. S'adressant au tabloïd allemand Sport Bild dans une interview publiée dans l'édition imprimée d'hier, Kahn a fait l'éloge d'Onana qui, selon lui, pourrait devenir l'un des meilleurs gardiens du monde. Onana est tout prêt à rejoindre l'Inter, il faudra attendre cet été et son transfert libre avant d’officialiser sa venue. Le Camerounais a été identifié par le club comme le successeur à long terme du capitaine Samir Handanović. Le joueur de 25 ans s'est imposé comme l'un des jeunes gardiens les plus impressionnants d'Europe au cours des dernières saisons avec les champions néerlandais, malgré une suspension pour dopage d'un an. Onana n'a pas encore pleinement développé son jeu et a souffert de quelques erreurs très médiatisées lors des derniers matchs depuis son retour de suspension, mais Kahn ne doute pas de ses qualités. "André Onana fait partie du top 5 des meilleurs gardiens de but du monde", a-t-il déclaré. "Étant de la jeune génération, il est beaucoup plus souple que nous ne l'étions". Il a ajouté que "Onana est agile, rapide, puissant, et sa capacité à lancer le jeu en construction est excellente. Il est un peu comme un mélange entre Alisson Becker et Marc André Ter Stegen. Ce gars peut devenir le meilleur s'il continue à travailler dur." ®Internazionale.fr ~ Kroutch Via SempreInter
  18. Turin - Le penalty de Hakan Calhanoglu a permis à l'Inter de remporter une fantastique victoire à l'arrachée ce dimanche. Cette victoire 0-1 redonne de l'élan aux Nerazzurri à l'approche des derniers matchs de championnat de la saison. Les hommes de Simone Inzaghi comptent 63 points à huit journées de la fin. C'est la onzième fois que l'Inter sort victorieux d'un déplacement à la Juventus depuis la saison 1929/30 (à laquelle on pourrait ajouter une autre victoire après le 0-2 infligé aux Nerazzurri en 1983). La dernière fois que l'Inter s'est imposée sur le terrain de la Juve, c'était en novembre 2012, lorsque Diego Milito avait inscrit deux buts et que Rodrigo Palacio en avait ajouté un autre pour porter le score à 1-3. Pour la première fois depuis 2008/09, l'Inter est invaincu dans ses deux rencontres de championnat avec les Bianconeri, puisqu'ils ont enregistré un match nul 1-1 à domicile et sont sortis vainqueurs de l'Allianz Stadium. En outre, ils ont également remporté la finale de la Supercoupe d'Italie en janvier. Calhanoglu et le penalty re-tiré Hakan Calhanoglu a été le grand artisan du match de dimanche, puisque son troisième penalty de la saison en championnat (les autres ont été obtenus contre Milan et Naples) a permis à l'Inter de marquer le but décisif. Il s'agit de son septième but de la saison en championnat, inscrit à la quatrième minute et demie du temps additionnel de la première mi-temps. C'est le dernier but de l'Inter en première mi-temps d'un match depuis qu'Opta a commencé à recueillir ces données en 2004/05. Le milieu de terrain turc a transformé chacun de ses cinq penalties en Serie A (contre la Roma, Lazio, Milan, Napoli et la Juventus). Le numéro 20 de l'Inter est le troisième joueur turc à marquer en Serie A contre la Juventus, après Sukru Gulesin dans les années 1950 et Can Bartu en 1963. Perisic atteint les 200 matchs en Serie A Ivan Perisic a réalisé une performance monumentale classique ce dimanche, caractérisée par son incroyable couverture défensive à un moment donné pour empêcher la Juventus de se procurer une occasion facile de but. Le match à Turin a marqué sa 200ème apparition en Serie A sous le maillot de l'Inter, le troisième Croate à atteindre ces chiffres, après Marcelo Brozovic et Milan Badelj. Handanovic en septième position en nombre d’apparitions avec le maillot del’Inter La prestation du gardien slovène contre la Juventus a marqué sa 359ème apparition en Serie A pour l'Inter, le plaçant au-dessus de Tarcisio Burgnich dans la liste des joueurs ayant disputé le plus de matches de championnat pour les Nerazzurri. Le classement des apparitions de l'Inter en Serie A est le suivant : Javier Zanetti 615, Giuseppe Bergomi 519, Giacinto Facchetti 475, Sandro Mazzola 417, Mario Corso 413, Giuseppe Baresi 392, Samir Handanovic 359, Tarcisio Burgnich 358, Walter Zenga 328, Ivan Cordoba 323. ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  19. Le Derby d’Italie en poche, Simone Inzaghi, Milan Skriniar, Samir Handanovic et Alessandro Bastoni se sont livrés en après-match à Inter TV En voiture Simone "C’était une étape fondamentale car, en ce moment, nous sommes dans la position du chasseur et nous voulions rester au contact du Milan et du Napoli. Nous avons perdu des points, nous en sommes conscient et nous chercherons à les reprendre lors des prochains matchs. Ce n’est pas une question de pression car nous sommes plus loin que ce que l’on pensait et à l’Inter c’est normal d’être toujours sous pression : Je n’oublie pas ce que l’on disait déjà sur notre parcours l’été dernier." "Les favoris sont les autres, ils diront peut-être que ce sera encore nous : Je me souviens de ce qu'on disait au début et que cela faisait 11 ans qu'on n'avait pas gagné ici. Cette victoire nous rend fier mais nous n’avons rien fait. "Il nous a manqué les résultats lors des derniers matchs, mais nous avons dû faire aussi avec l’absence de joueurs importants, comme cela arrive aussi dans d’autres équipes. Chez nous, on a parlé de dispositif erroné et d’autres choses : La route est encore longue, c’est seulement une étape qui nous permet d’être proche du Napoli et du Milan." Le penalty ? "Il y avait faute, et le but aurait déjà dû être validé. Lorsque j’ai jeté ma chemise au match aller, j’ai été expulsé, ici je n’ai rien dit, j'ai fait un match nul silencieux et j'ai pensé à l’après-match. La Juventus nous a mis peu en difficulté : leur barre transversale provenait d’ une faute manifeste, en seconde période mes joueurs ont peu concédé peu à une grande Juve." Ma prolongation ? "J’ai un contrat de deux ans et le club a déjà hypothéquer de le prolonger, mais j’ai demandé à en parler en fin de saison. Nous sommes l’Inter et une période de sept mois s’est retrouvée assombrie par une série de match nuls. Je ressens la grande confiance du Club et des Tifosi, hier aussi ils étaient venu à Appiano pour nous encouragé avant le départ pour Turin. Nous nous divertissons depuis sept mois et nous savons comment cela se passe dans le football : Il faut seulement se concentrer sur des critiques constructives." Alessandro Bastoni "Gagner ici n’est pas facile, c’était une belle partie, disputée depuis la première minute de jeu: Ils nous ont donné du fil à retordre." La défense ? "A la différence des autres matchs où nous avons moins subi, ici nous savons bien plus subi, mais cela s’explique aussi par la qualité des attaquant de la Juve. Mais c’est aussi grâce à Samir que nous sommes parvenu à garder la cage inviolée et nous en sommes ravis." Milan Skriniar "Nous savions tous à quel point cette partie était importante, nous sommes fier de notre équipe, nous avons combattu jusqu’à la dernière minute et ces trois points valent leur pesant d’or. Nous tenions à cette victoire qui est le fruit de sacrifice. Je pense que cela nous donnera coup de boost pour les prochaines rencontres. Les rencontres se gagnent comme cela, le plus important est de faire des points, pas le jeu. Nous connaissions l’importance de ce match, nous l’avons remporté et tout est encore possible." Samir Handanovic "Ce sont de très belles sensations, c’est la victoire qu’il nous fallait en ce moment, c’était la bonne partie. Elle était aussi décisive pour la suite du championnat, je suis impatient de jouer le prochain match. C’est une victoire de caractère, c’était important de gagner, ce n’est jamais un match normal lorsqu’il s’agit de défier la Juventus au Stadium: Nous profitions de cette victoire et de la façon dont nous avons gagné." Mes 359 présences titularisations à l’Inter en Serie A ? En effet, Samir est le 7ème joueur au classement de tous les temps de l’Histoire de l’Inter en Serie A : "Je ne pense pas autant aux statistiques, j’y penserais surement lorsque je raccrocherai les crampons. Je pense que c’est un bel objectif." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est une révélation de Tuttosport : Milan Skriniar, qui a très récemment annoncé sa volonté de vouloir rester à l’Inter, va occuper un rôle bien plus important auprès de sa Bien-aimée: "Le défenseur slovaque est désormais en tête de liste et devrait prolonger son contrat qui expire en 2023, en augmentant également son salaire aux niveaux des autres Tops qui ont récemment prolongés. Le tout, déjà à la fin de la saison. Lui, à cet égard, a montré qu'il n'avait aucun doute, ni lorsqu'il a signé le précédent contrat en mai 2019, sans l'aide d'un mandataire, ni mercredi, lorsque, en marge du prix qu'il a reçu en tant que meilleur joueur slovaque de 2021, il a réitéré ses intentions pour l'avenir." "Skriniar est le principal candidat, avec Barella, pour reprendre l'héritage de Samir Handanovic en tant que Capitaine de l'Inter et il pourrait le faire en tant que Leader de la défense des Nerazzurri. Non pas qu'il ne le soit pas déjà, mais l'avenir technique de Skriniar n'est peut-être plus en tant que latéral droit, mais en tant que pur joueur central dans la ligne à trois. Dans ce rôle, Skriniar a déjà joué de très bons matchs cette saison." Milan, Capitaine replacé au centre de la défense Nerazzurra, vous validez ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. A travers un communiqué sur son site inter.in, le Club Champion d’Italie a officialisé la prolongation de Marcelo Brozovic: "Le FC Internazionale Milano annonce être parvenu à un accord pour la prolongation du contrat du joueur Marcelo Brozovic : le milieu de terrain né en 1992 sera Nerazzurro jusqu'au 30 juin 2026." Analyse de Calcio&Finanza Le joueur qui était auparavant en fin de contrat au 30 juin 2022 voit son aventure se prolonger de quatre années. S’il va au terme de son nouveau contrat, Marcelo Brozovic aura donc 34 ans à l'expiration de celui-ci ! Cette annonce était attendue depuis très longtemps et elle était de plus en plus dans l’air ces derniers jours. A présent, parmi les joueurs en fin de contrat au 30 juin 2022, on retrouve: Samir Handanovic (salaire actuel 3,2 millions d’euros) Ivan Perisic (salaire actuel 5 millions d’euros) Matias Vecino (salaire actuel 2,5 millions d’euros) Danilo D’Ambrosio (salaire actuel 2 millions d’euros) Arturo Vidal (salaire actuel 6,5 millions d’euros avec une option pour être prolongé jusqu’au 30 juin 2023) Aleksandar Kolarov (salaire actuel 1,5 millions d’euros) Andrea Ranocchia (salaire actuel 1,8 millions d’euros) Alex Cordaz (salaire actuel 0,15 millions d’euros) Un salaire de Crocodile Le milieu de terrain croate est arrivé à l’Inter en Janvier 2015 en provenance du Dinamo Zagreb via un prêt avec une obligation d’achat. La valeur historique que représente le joueur sur les comptes équivaut à présent à 5,7 millions d’euros. En paraphant son nouveau contrat, Brozovic percevra 6,5 millions d’euros par saison, soit une nette augmentation comparé au 3,5 millions d’euros repris dans son précédent contrat. Au niveau des finances de l’Inter, celui-ci représentera un coup de 12 millions d’euros brut sur base du nouveau salaire perçu! Une prolongation bien plus que méritée ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Pour la Gazzetta Dello Sport, tout le monde est sur la sellette sur et hors du terrain : Il y a une envolée Scudetto à gérer avec tendance à inverser et un futur à écrire. Et un club comme celui de l’Inter, qui arrive en fin de saison, se doit d’y songer L'analyse intégrale de la Rosea Les jeux sont ouverts, les idées sont claires et ces derniers jours les rumeurs sont allés de bons train sur les attaquants, en passant de Scamacca à David et de Lukaku en allant jusqu’à Haller . Mais, un raisonnement doit aussi être effectué sur la base du noyau actuel composé de 25 joueurs. Sur ces 25 joueurs, seuls 11 ont la certitude de faire partie de l’Inter du futur. Si rien n’est écrit dans le marbre, il y a deux motifs à prendre en considération: Le premier point est vaut comme règle absolue pour l’Inter : Tout le monde doit se savoir mis sous examen Le second point est que l’Inter est un club qui s’autofinance et qu’il sera indispensable de procéder à quelques ventes Et selon les prévisions actuelles, il pourrait s’agir d’une véritable révolution car tout le monde est mis sur la sellette, même lees Bigs : Tout dépendra des offres qui seront présentées, c’est certain, mais tout dépendra du rendement mis en avant par ces derniers Le club des Onze Une équipe, soit onze joueur, un nombre utile pour comprendre que l’Inter de demain a juste besoin d’ajustements, même structurel, mais pas de révolution . Il y a un socle important, aidé par le fait que les joueurs sont distillés sur tous les secteurs. Partons de la défense : Il n’y a aucune raison pour mettre en discussion Milan Skriniar et Alessandro Bastoni, si ce n’est qu’ils pourraient être courtisé sur le mercato. C’est aussi pour cette raison que la prolongation du Slovaque devient urgente. Son contrat arrivant à échéance en 2023, il n’a aucune intention de quitter l’Inter, il l’a déjà prouvé à plusieurs reprises son attachement au club. S’il était proche de Tottenham il y a deux saisons, il ne s’agissait pas d’une demande de sa part. Si la négociation ne sera pas simple, l’Inter, peut-être avant la fin de ce championnat, abordera déjà cette thématique avec le joueur Il faut également prendre en considération le fait que le Club se soit comporté aussi de la sorte avec Marcelo Brozovic, et ce même si Giuseppe Marotta n’est pas un fervent admirateur des prolongations en cours de saison, dans le cas du Croate, il s’agissait de la plus pure des exceptions, celle-ci était un devoir et le renouvellement a été acté. Avec Brozovic, on retrouve également Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu qui ne seront pas remis en discussion : Le turc est parvenu à limiter les hauts et les bas qu’il a connu lors de sa période milaniste. Pour l’attaque, seules deux joueurs actuels sont certains de rester : Le premier est Edin Dzeko et le second est Joaquin Correa, il serait impensable de voir l'Inter, même s'il n’a jamais eu la possibilité de s’exprimer à son Top, la faute à divers problème physiques, s’en passer après une seule saison, qui plus est, il a fait l’objet d’un investissement onéreux : 30 millions d’euros plus bonus." Les 50/50 L’équipe des incertains est importante, elle est menée par Lautaro et le motif est vite trouvé : C’est le joueur avec lequel, il serait éventuellement le plus facile de faire une recette du plus haut niveau recettes, lors du mercato en sortie. Rien n’est décidé, mais tout est bien clair : Lautaro ne traverse actuellement pas la meilleure période de sa saison à l’Inter, mais il reste un attaquant du Top et il apporte la garantie d’avoir des clubs qui sont prêt à investir sur lui, qu’il s’agisse aussi bien d’une question technique, que pour une question d’âge L’année dernière, le Toro avait été courtisé par plusieurs clubs : L’Atletico Madrid, Arsenal et Tottenham : L’Inter et le joueur ont toujours su résister et s’en est suivi la prolongation de son contrat, il est donc facile d’imaginer que les Top Club reviendront sur lui. Tout dépend à présent de savoir avec quelles offres, car la somme fera la différence, il n’est donc pas techniquement certain que l’avenir du Toro soit remis en discussion. Il y a aussi Samir Handanovic dont nous avons déjà parlé, mais ce n’est pas le seul qui est en fin de contrat et pour qui la situation est en constante évolution. Ivan Perisic fait aussi l’objet d’un discours central : Sa prolongation est compliquée, mais elle permettrait de ne plus devoir retoucher les ailiers pour la saison à venir. Pour Andrea Ranocchia et D'Ambrosio une décision ferme sera prise : Déjà l’été dernier, ils disposaient d’une option pour une prolongation et il pourrait la voir réactiver à nouveau pour cette saison. Le futur de Stefan De Vrij est considéré en pointillé : Il n’y a pas eu d’approche pour renouveler son contrat qui sera à échéance en 2023, partant de ce constat, il est facile de comprendre que le joueur pourrait saluer l’équipe. Les départs certains Six joueurs sont destinés à quitter l’Inter : Le premier se nomme Arturo Vidal, qui actuellement fait tout pour ne pas se faire regretter : L’épisode de son interview non-autorisée n’est que le sommet de l’Iceberg. Cela lui a déjà coûté une amende, mais ce n’est pas tout : Si son contrat n’arrive pas à échéance, son départ est évident : Flamengo est prêt à l’accueillir tandis que l’Inter épargnera une dizaine de millions d’euros brut, le tout étant facilité par le décret croissance. Il est également très probable que l’Inter se sépare de son autre chilien : Alexis Sanchez, mais la situation est aussi bien différente qu’évidente : Si l’attaquant a toujours apporté sa pierre à l’édifice en terme de rendement, il n’est jamais simple de faire les comptes avec son envie d’être titulaire. Et dans l’optique d’un plan qui prévoit une attention constante des coûts et des montants salariaux, les 7,5 millions d’euros nets qu’il perçoit sont considérés comme une bonne raison pour penser à un départ. Au milieu de terrain, Matias Vecino va saluer l’équipe, tout comme Aleksandar Kolarov qui va très probablement prendre sa retraite. Au niveau des gardiens de buts, outre la rotation qui concerne Samir Handanovic et André Onana, Ionit Radu sera également vendu, mécontent de ne pas avoir eu les chances qu'il pensait mériter. Parmi les attaquants, Caicedo est également destiné à faire ses adieux : son prêt ne sera pas renouvelé. Il était déjà dans les plans, mais son recrutement s’’est avéré impalpable jusqu'à présent : seulement trois minutes sur le terrain depuis son arrivée fin janvier chez les Nerazzurri. Le Saviez-Vous ? Selon Calciomercato.com, Mino Raiola aurait fait une double promesse à l’Inter vis-à-vis de Stefan De Vrij : D’une part, il cherchera à trouver un club à son poulain avant qu’il n’arrive en fin de contrat et qu’il quitte l’Inter gratuitement. D'autre part, celui-ci aurait garanti au club la certitude de trouver un club prêt à déposer 20 à 25 millions d’euros pour l’acquérir. Une somme qui serait destinée à faciliter le recrutement du joueur du Torino, Gleison Bremer ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Si le début d’année d’André Onana s’est avéré un quelque peu compliqué, lui qui est de retour après une très longe suspension, sa dernière toile lors d’Ajax-Benfica aurait pu en effrayer plus d’un. Mais se tromper peut arriver à tous et l’Inter ne regrette pas son choix: Révélation de la Gazzetta Dello Sport A ce niveau-là, c'est même tout un art! "Serait-il possible que l’Inter puisse y repenser et se diriger vers quelqu’un d’autre ? Vraisemblablement non, et ce pour une question aussi bien économique que d'organigramme, mais cette involution de l’élu pour reprendre les gants du futur pourrait très bien modifier les discussions relatives au renouvellement de Samir Handanovic." Un Capitaine irrité "L’Inter et le gardien slovène se sont déjà rencontrés à une reprise pour le renouvellement du contrat, qui arrive à échéance, mais cette discussion est restée en phase préliminaire : Handanovic n’aurait pas aimé tout cet enthousiasme frénétique qui a entouré Onana lors des journées entourant son accord, c’est comme-ci, cette année, le gardien interiste était en-dessous de ses standard." Compromis "Arrivé en mars, le scénario semble bien différent et la sensation est que finalement l’Inter pourrait parvenir à établir un cadre en vue d’une prolongation annuelle d’Handanovic: En respect à ce qu’il s’est dit, il y a déjà une paire de mois, l’option la plus probable relative à l’engagement du Camerounais, la saison prochaine, serait celle d’un passage de témoin graduel." "La solution pourrait de se calquer sur la gestion de Massimiliano Allegri, qui lors de la saison 2017/2018, avait inséré régulièrement Szczesny pour se partager le taf avec Buffon. D’un côté, Handanovic ne finirait pas directement sur le banc d’une année à l’autre et Onana aurait le temps de s’acclimater et d’oublier ce début d’année 2022." Handanovic en dessous de ses meilleurs standards cette année ? Fake News n’est-ce pas …. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, estime que son équipe est loin d'être hors de la course au Scudetto, malgré les trébuchements et les points perdus contre le Torino. S'adressant au diffuseur italien DAZN après le match nul 1-1 sur le terrain du Toro, le Slovène a souligné que ce match avait toujours semblé délicat mais que la course au titre restait plus ouverte que jamais. L'Inter espérait répondre aux victoires de l'AC Milan, de la Juventus et du Napoli en prenant trois points contre Torino, mais a dû se contenter d'un point après une égalisation dans les arrêts de jeu. Les Granata ont obtenu un bon résultat et se sont sentis lésés par l'égalisation tardive, mais les Nerazzurri ont également estimé qu'ils méritaient un bon résultat. Ce résultat est préjudiciable dans la course au Scudetto de l'Inter, et signifie que son destin n'est plus entre ses mains, même avec son match en main (contre Bologna, NDLR), mais toutes les équipes en tête semblent encore avoir une chance réaliste. "Nous savions que ce serait difficile, étant donné la façon dont le Torino joue", a déclaré Handanovic à propos du match, "et en fait, nous nous sommes aussi un peu adaptés, en recourant davantage aux longs ballons." Il a poursuivi : "Nous avons eu beaucoup d'occasions, pour finalement terminer avec un match nul. Nous voulions gagner." "Parfois, cela arrive", a-t-il dit à propos des points perdus, "vous n'êtes pas tout à fait là où vous voulez être émotionnellement. C'est normal d'avoir perdu quelque chose après avoir joué en Ligue des champions entre deux matchs, mais le Torino joue toujours comme ça." "Ce n'est facile pour personne de venir ici", a-t-il souligné. A la question de savoir s'il sera plus difficile de poursuivre l'AC Milan et Naples que d'être en tête, le capitaine a répondu : "Je ne sais pas, je sais juste que la course au titre sera ouverte jusqu'à la dernière journée." "Maintenant, nous avons une semaine pour bien préparer notre match contre la Fiorentina", a-t-il ajouté. "Nous sommes toujours performants, parfois nous sommes capables de marquer, parfois l'adversaire est bon. Il reste dix matchs à jouer, nous devons continuer comme ça." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  25. Tout ce dont vous devez savoir avant le match de dimanche soir. Milan - Les Nerazzurri feront face au Torino ce dimanche à 20:45, dans le cadre de la 29ème journée de Série A. Leur dernière rencontre était le 22 Décembre, un match qui a clôturé l'année 2021 de l'Inter par une victoire, grâce à un but décisif de Denzel Dumfries à la 30ème minute de jeu à Giuseppe Meazza. Rencontres précédentes Il y a eu 155 matchs entre les deux équipes. L'Inter mène au nombre de victoire, avec 70 matchs remportés. Le Torino compte quant à lui 36 victoires. Il y a également eu 49 matchs nuls. Seule la Juventus, avec 74, a plus de victoires contre le Toro en Série A. Plus récemment, l'Inter a remporté les 5 dernières confrontations, ainsi que 12 des 17 derniers matchs à l'extérieur, perdant seulement 2 fois et concédant le nul 3 fois. Formes L'Inter arrive à Turin avec une victoire 5-0 contre Salernitana à leur actif. Ils comptent 58 points après 27 journées. Sur leur route, les Nerazzurri ont glané 3 points lors de leurs 3 derniers déplacements, faisant matchs nuls contre l'Atalanta, le Napoli et le Genoa. L'équipe de Simone Inzaghi a concédé seulement 2 buts lors de leurs 8 derniers matchs à l'extérieur en Série A. En fait, depuis début Octobre, aucune équipe dans les 5 championnats majeurs a encaissé moins de buts (6) et obtenu plus de clean sheets (6) hors de leurs stade que l'Inter. Le Torino, pendant ce temps, reste sur un match nul et vierge contre Bologne. Les hommes d'Ivan Juric n'ont pas connu la victoire lors de leurs 6 derniers matchs, avec 3 nuls et 3 défaites. La dernière fois qu'is ont connu une si longue série sans victoire, c'était en Décembre 2020, sous Marco Giampaolo : 8 matchs sans victoire. Leurs résultats contre les meilleures équipes ne sont pas plus réjouissants, ayant perdu 1-0 chacun des trois matchs qu'ils ont joués contre une équipe du top 2 cette année. Note plus positive, le Toro a trouvé le chemin des filets lors de leurs 10 derniers matchs de Série A à domicile, marquant 20 buts au total, soit environ 2 par match. Ils n'ont pas dépassé ce chiffre en une saison depuis Décembre 2018. Statistiques générales Le Torino a la plus grande différence (+14) entre les points obtenus à domicile (24) et à l'extérieur (10) en Série A cette année. La rencontre oppose l'équipe avec le record de point obtenus après avoir été menée, contre l'équipe avec le pire score. L'Inter est allé chercher 17 points depuis une position perdante, alors que le Torino n'en a pris que 4. En revanche, en ce qui concerne la défense, seul Naples (8) a encaissé moins de buts que le Torino (10) avant le coup de sifflet de la mi-temps, tandis que l'Inter (9) a le meilleur bilan défensif de la Serie A en deuxième mi-temps. Focus sur les joueurs Lautaro Martínez a été directement impliqué dans cinq buts lors des cinq derniers matches contre le Torino en championnat, avec quatre buts pour lui et une passe décisive. Il n'y a que contre Cagliari qu'il a un meilleur bilan en première division Italienne, avec sept contributions. Si l'attaquant argentin venait à marquer, il deviendrait le cinquième joueur de l'Inter (depuis le début de la victoire à 3 points) à faire trembler les filets lors de trois matchs consécutifs à l'extérieur contre un même adversaire. Il a marqué en déplacement contre le Toro du 23 novembre 2019 au 14 mars 2021. Les seuls autres joueurs à avoir réalisé cette prouesse depuis sont Christian Vieri (contre Pérouse), Álvaro Recoba (contre Empoli et contre la Reggina), Ivan Perišić (contre la Fiorentina) et Mauro Icardi (contre Cagliari). Pour Edin Džeko, en revanche, la rencontre a été moins fructueuse. De toutes les équipes qu'il a affrontées au moins 10 fois, le Torino est l'un des trois adversaires, avec la Lazio et la Juventus, où il a été impliqué dans le moins de buts (4 au total, avec 3 buts et 1 passe décisive). Nicolò Barella a le plus grand nombre de passes décisives dans le jeu (9) dans les cinq grands championnats européens cette année. Florian Wirtz, Sergej Milinkovic-Savic et Paul Pogba sont juste derrière lui, avec 8. Il pourrait devenir le premier joueur de l'Inter à atteindre les 10 passes décisives en championnat avant la 30e journée depuis 2004/05. Dans le même idée, Hakan Çalhanoğlu est le joueur qui a délivré le plus grand nombre de passes décisives sur coups de pied arrêtés, soit 6 depuis le début de la saison. Si l'on compare avec les autres gardiens de but ayant au moins 25 apparitions en Série A cette saison, Samir Handanović a le meilleur pourcentage d'arrêts, de 77 %. Vanja Milinkovic-Savic est deuxième avec 62%, et Lorenzo Montipò, qui suit de près, avec 61%. Milan Škriniar fera sa 200e apparition en Série A depuis ses débuts en championnat le 24 avril 2016 contre la Sampdoria. En défense, seul Francesco Acerbi a disputé plus de matchs de première division (205). C'est lors de la rencontre à l'aller, en Décembre, que Denzel Dumfries a inscrit son dernier but en championnat. De tous les défenseurs des cinq grands championnats européens, c'est celui qui a touché le plus de ballon dans la surface de réparation adverse (92). Le Torino est la seule équipe contre laquelle Federico Dimarco a marqué plus d'un but en Série A, les deux ayant été inscrits en 2021 pour Vérone sous la direction d'Ivan Juric (le 6 janvier et le 9 mai). Alexis Sánchez a obtenu son plus grand nombre de passes décisives contre une équipe dans cette confrontation, avec 5 en 6 rencontres. Le Chilien a également marqué lors de la rencontre du 22 novembre 2020. C'est contre le Toro que Stefan De Vrij a inscrit son tout premier but avec l'Inter, en Août 2018. Danilo D'Ambrosio, quant à lui, affrontera son ancienne équipe, avec laquelle il a fait 42 apparitions et marqué 4 buts en championnat lors des saisons 2012/13 et 2013/14. Matteo Darmian est également passé de l'autre côté du terrain, puisqu'il a disputé 100 matchs de championnat pour le Toro entre 2012 et 2015, marquant 2 buts. DÉTAILS DISCIPLINAIRES Suspendu : Torino : N/A Inter : N/A À un avertissement d'une suspension : Torino : Aina, Buongiorno, Djidji, Pobega Inter : Lautaro Martínez, Vidal ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it