Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'samir handavonic'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. Giorgio Chiellini, en lien vidéo avec Sky Sport lors de l’after match de la Champions, a fait les déclarations suivantes. Nuits des clubs italiens ? "La soirée a été belle, Naples continue de donner du spectacle pendant que l'Inter a fait quelque chose d'extraordinaire. Mardi pourtant, il y eut deux mauvais matches. Le premier est celui de la Juventus, il fut très mauvais. Le deuxième celui du Milan avec des faits très négatifs. Les deux équipes ont passé une très mauvaise nuit." Piqué pas génial ce soir. "Il n'a pas remarqué le mouvement de Barella. C'est quelque chose qu'ils font depuis l'époque de Conte avec Bastoni qui le trouve bien grâce à son coup de patte. Nicolo avait déjà fait une première mi-temps extraordinaire et quand il garde le rythme, sans s'arrêter pour un moment, il fait partie des meilleurs milieux de terrain d'Europe." Est-il difficile d’être sur le banc, comme Handanovic ? "Beaucoup. Mais si vous comprenez que vous pouvez être utile, peut-être d'une manière différente, peut-être en tant que point de référence quotidien pour vos coéquipiers, alors ça passe. L'âge doit être combattu mais aussi accepté, on peut être important même en jouant moins. Il ne faut que l'accepter et le comprendre, si Handanovic a vraiment dit certaines choses à l'équipe c'est une démonstration d'une grande maturité, une valeur ajoutée." Quel est le meilleur geste de Lautaro ? "L'attaque au but et le mouvement à l'intérieur de la surface sont incroyables. Mais aussi la capacité aérienne, la technique... C'est un joueur complet et quand il est en forme, il devient décisif. En Europe, avec quelques espaces en plus, il est souvent décisif. Bravo à l'Inter et à Zanetti, ils ont découvert un joueur extraordinaire alors qu’il n’était encore presqu’un enfant." Maintenant que Lukaku est de retour, que se passe-t-il avec l'Inter ? "Est-ce que Lautaro joue mieux avec Lukaku ou avec Dzeko ? Je ne sais pas, je suis curieux de comprendre s'il profitera de tout ça, d'avoir Lukaku à ses côtés..." Que diriez-vous à Conte ? "J'ai passé un très bon moment avec Conte, il m'a appris non seulement à détruire, mais aussi à proposer. Je l'ai vu jugé mais je sais qu'il a vécu des jours difficiles à cause de la disparition de Gian Piero Ventrone." Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. Ivano Bordon, ancien gardien de l'Inter, est revenu avec Fcinter1908.it sur la victoire de l'équipe d'Inzaghi contre Barcelone en Ligue des champions. Il a aussi évoqué Dimarco et l'alternance dans les buts. Sur le match contre Barcelone. "J'espère que c'est le tournant. C'était très important pour l'environnement et le moral de l'équipe. Je pense que le résultat est très important, mais même plus la performance qui donne de la conviction." L'équipe a montré une attitude tactique différente. "Barcelone a eu la possession du ballon pour une grande partie et aussi pour cette raison, l'Inter a joué plus bas. Tout le monde a fait son devoir dans son rôle, je ne pense pas qu'ils puissent jouer tous les matchs de cette manière tactiquement car dans certains ils devront prendre le contrôle de le jeu." Dimarco se dirige vers la consécration définitive. "Je pense que Dimarco, pour son potentiel athlétique et technique doit y jouer en tant qu'ailier. Cela lui donne la possibilité de s'exprimer au maximum. Défensivement ce n'est pas vraiment un top, Inzaghi l'a bien compris et l'exploite à juste titre là où il est sûr il peut le faire au mieux." Est-il temps de lancer Onana aussi en championnat ? "Contre Barcelone, ce n'est pas qu'Onana ait été très occupé. Je n'ai toujours pas l'impression de pouvoir porter un jugement définitif sur lui. Ce n'est pas facile de jouer un match aussi important, contre un Barcelone toujours si proche de la zone, mais nous devrons le voir plus tard. La seule façon de le juger est de le voir en continu, mais je ne sais pas si Inzaghi acceptera de laisser définitivement Handanovic sur le banc. Onana aux Pays-Bas a eu une très bonne expérience, ici le football se joue et se vit dans un autre psychologie et le garçon a besoin de confiance. Inzaghi devra clarifier la situation avec Handanovic qui n'a pas trop de chance en ce moment car il se sent critiqué, peut-être trop. Mais il devra comprendre que nous agissons pour le bien de l'Inter." Traduction alex_j via FCInter1908.
  3. S'adressant à Sky Sport Italia, Simone Inzaghi a félicité le Bayern et a estimé que son équipe avait commis trop d'erreurs défensives un soir où elle devait être pratiquement parfaite. Le Bayern meilleur. "Au cours des vingt premières minutes, nous avons effectué de nombreux tacles contre une équipe intense et extraordinaire, l'une des plus fortes d'Europe. Après le premier but, où nous devions faire mieux en équipe en réagissant plus rapidement au ballon de Kimmich, nous nous sommes créés de nombreuses occasions mais techniquement, il nous manquait le geste final." "Ensuite, nous avons mis la pression et avons eu les occasions de revenir dans le match. Bien sûr, vous devez jouer le match parfait contre des adversaires comme celui-ci, il n'y avait pas de match entre nous, mais nous étions contre une équipe absolument de première classe." À propos du premier but. "Nous avons dû couvrir le ballon car il y avait deux joueurs à côté de Kimmich. Puis Sané marque un superbe but après avoir ramené le ballon. Nous devions faire mieux, nous devions être parfaits et nous ne l'avons pas été." Trop d'erreurs défensives cette saison ? "Absolument, oui, dans le derby, nous avons fait des erreurs qui nous ont coutés les deuxième et troisième buts qui étaient facilement évitables." "Ce soir, je ne me souviens pas de trop d'arrêts décisifs d'Onana, mais nous avons dû mieux lire le jeu car ils avaient des joueurs qui savent comment créer un danger dans n'importe quelle situation." "Nous n'aurions pas dû encaisser le deuxième but car à ce moment-là le match était ouvert, il y avait des espaces qui s'ouvraient pour pénétrer leur surface de réparation mais ils ont bien défendu." Barella sur le banc. "C'est un choix que j'ai fait. J'ai décidé de lui donner une pause, il a aussi eu un peu de mal depuis le début de la saison même s'il est un gars généreux et qu'il veut toujours jouer." "Ce soir, je voulais le sauver, puis quand c'était 1-0, j'étais sur le point de le faire entrer, mais ensuite nous avons encaissé le deuxième but, et j'ai décidé de le laisser continuer à se reposer. Je pense qu'il sera de retour Samedi." À propos de la mauvaise passe, troisième défaite de la saison après seulement six matches. "Nous devons recommencer. Ce soir, nous avons joué avec intensité dans les vingt premières minutes après le match de Samedi." "Puis le seul vrai moment d'inattention de notre part dans la mi-temps nous a vu concéder un but. Sane a marqué un superbe but. En deuxième mi-temps, nous aurions pu égaliser en fonction de ce que nous avons créé, mais nous avons raté trop d'occasions alors qu'eux ne l'ont pas fait, c'est la différence." "Neuer et Onana ont fait le même nombre d'arrêts, mais nous avons perdu 2-0. Nous voulions faire mieux mais nous nous sommes heurtés à la meilleure équipe d'Europe. Nous aurions pu faire plus, mais le Bayern est clairement un adversaire très, très difficile à affronter." Un message envoyé à l'équipe avec ses rotations ? "Pas de message. Je suis l'entraîneur et je dois faire beaucoup de choix chaque jour, jouant tous les trois jours." "Dans un peu plus de 48 heures, nous serons de retour sur le terrain, donc aucun message n'est envoyé, juste des choix. J'ai décidé de mettre au repos des joueurs qui, je pense, seront de retour Samedi." La sélection d'André Onana permanente ? "Absolument pas. Le choix dépendra des matchs, Handanovic jouera Samedi." La performance contre le Bayern représente un pas en arrière ? "Non, absolument pas." "C'étaient des matches similaires, car ce soir j'ai eu le sentiment qu'on pouvait faire mal à ces meilleures équipes, même si on n'a pas réussi. Nous avons créé de bons moments mais nous étions peut-être un peu trop pressés. Cependant, je pense que c'était similaire aux matchs de la saison dernière." Traduction alex_j via Sempreinter.
  4. Un point lors des trois dernières journées de championnat, une première place de perdue, même si elle pourrait être reconquise en cas de victoire face à Bologne…... Il y a de quoi avoir les nerfs et pourtant, la Curva Nord, le cœur de la Tifoserie Nerazzurra, a décidé de soutenir les joueurs les plus critiqués, à savoir Samir Handanovic et Lautaro Martinez "Samir, ne t'occupe pas d'eux! La Nord est avec toi" "Forza Lautaro, Nous sommes avec toi" Sans oublier un message destiné à motiver l’équipe : "Avec la volonté on remporte les batailles, Avec le Caractère on remporte la Guerre : La Nord est avec vous!" Retirer de la pression à l’équipe, bonne ou mauvaise idée des Ultras, selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Cette analyse tactique est une traduction de Inter Milan: How they look under Simone Inzaghi par Lorihanna Shushkova publiée sur le site totalfootballanalysis.com en Octobre 2021. Il y a donc des choses qui ont évoluées. De plus, la traduction ce genre d'articles n'est pas aisé ; les mots ayant des sens peu commun, il faut veiller à la cohérence. N'hésitez pas à réagir et/ou commenter. Bonne lecture. Introduction L' Inter Milan, championne de Serie A de la saison dernière, s'est lancée dans un nouveau défi avec un changement de manager qui rendra sa défense du titre encore plus intrigante. Antonio Conte est parti après les avoir aidés à remporter leur premier titre depuis 2009-2010 avec José Mourinho. Après son départ, l'Inter a présenté son nouveau manager, Simone Inzaghi qui a quitté la Lazio après cinq ans avec le club pour aider au développement de l'Inter et les pousser non seulement à défendre leur titre mais aussi à les conduire à de meilleurs résultats en UEFA Champions League. Inzaghi s'est imposé comme l'un des entraîneurs de Serie A les plus prometteurs de ces dernières années et est arrivé au Meazza après une saison plutôt réussie avec son ex-club. Être le successeur de Conte semblait être une décision logique compte tenu de leurs styles et stratégies de coaching respectifs qui présentent certaines similitudes. Cependant, il était difficile de prédire sa tactique et ses performances en raison des quelques départs de joueurs au cours de l'été qui ont laissé l'Inter dans une position difficile. Leurs meilleurs joueurs Achraf Hakimi et Romelu Lukaku ont quitté le club pour rejoindre respectivement le PSG et Chelsea. Les deux joueurs ont joué un rôle crucial dans la course au titre de l'Inter l'année dernière et il était difficile d'imaginer l'équipe répéter son exploit en leurs absences. Heureusement, l'équipe a fait quelques bons coups sur le marché des transferts et a vu l'arrivée de Hakan Çalhanoğlu, Joaquin Correa et Edin Džeko qui ont tous prouvé leur qualité avec leurs clubs précédents. Maintenant, les choses vont mieux pour Inzaghi qui s'est assuré de s'appuyer sur l'équipe gagnante au lieu de passer à une toute nouvelle stratégie. Cette décision pourrait s'avérer cruciale dans leur campagne 2021-2022 car il n'essaiera d'améliorer leurs performances qu'en mettant en œuvre ses propres convictions. Cette analyse tactique examine les tactiques d'Inzaghi et la façon dont l'Inter s'occupe de ses premiers matchs de la saison. Effectif et formations actuels L'Inter est actuellement dans une meilleure position avec la profondeur de son effectif même si elle doit encore se renforcer à certains postes. Bien que leur onze de départ potentiel semble complet, son banc n'est pas aussi impressionnant bien qu'elle ait de solides remplaçants dans les zones avancées. L'équipe n'a pas beaucoup d'options sur chaque position, ce qui pourrait affecter ses performances futures en cas de blessures et compte tenu de sa participation à quelques tournois. En commençant par les gardiens de but, le premier choix est Samir Handanović qui a maintenant 37 ans et approche de sa 10e année avec l'Inter. Le joueur slovène a concédé le moins de buts en Serie A en deux saisons consécutives et devrait toujours être un titulaire régulier pour l'équipe. Son remplaçant est le Roumain Ionuț Radu qui vient de revenir après un prêt à Parme où il n'a obtenu aucune minute de jeu. Le manque d'expérience et de temps de jeu régulier pourrait être un problème pour les Nerazzurri à l'avenir car il n'y a pas de véritable concurrence et de remplacement de qualité pour Handanović. Ceci est plutôt risqué avec la charge de leur calendrier. La troisième option est l'expérimenté Alex Cordaz, 38 ans, venu de Crotone. Inzaghi a poursuivi l'héritage de défense à trois de Conte, s'en tenant à la même configuration qu'il a également favorisée à la Lazio. Ses options de défenseur central sont cependant plutôt limitées. Milan Škriniar, avec ses performances solides, devrait être le titulaire régulier au poste de défenseur central droit, tandis que l'option pour son poste serait Danilo D'Ambrosio. Matteo Darmian est une autre option mais il est plus susceptible de commencer en tant qu'arrière droit. Stefan de Vrij joue au centre de la défense avec Andrea Ranocchia disponible pour ce poste également. Ranocchia n'a joué qu'environ 700 minutes en Serie A la saison dernière et remplacer le crucial De Vrij pourrait être un défi. Alessandro Bastoni devrait être le titulaire régulier au poste d'arrière central gauche avec l'expérimenté Aleksandar Kolarov en renfort, bien que son approche du jeu soit beaucoup plus risquée. Federico Dimarco est une autre option même s'il pourrait préférer jouer au poste d'ailier gauche. Certains des défenseurs de l'Inter sont interchangeables, ce qui facilite la vie d'Inzaghi. Comme mentionné, Darmian couvrira l'ailier droit avec une autre nouvelle recrue, Denzel Dumfries, étant une option supplémentaire intéressante et montrant un énorme potentiel lors de ses premiers matchs pour l'équipe. L'Inter a l'air un peu plus polyvalent au centre, bien que Marcelo Brozović semble irremplaçable au poste de milieu défensif pour le moment. Il peut être remplacé par Stefano Sensi et Nicolò Barella si nécessaire, bien qu'ils semblent être plus à l'aise dans des postes plus avancés. Sensi et le nouvel ajout Çalhanoğlu semblent interchangeables au poste de LCMF, tandis que Barella qui est le titulaire régulier au milieu de terrain droit pourrait être remplacé par Arturo Vidal et Matías Vecino. Barella pourrait également jouer à gauche, Vecino prenant la bonne place comme contre Bologne. L'arrière gauche, qui sert beaucoup plus souvent d'ailier, est Ivan Perišić, dont l'option de sauvegarde est Dimarco, comme mentionné. Il semble que la troisième ligne finale soit solide, Lautaro Martínez, Alexis Sánchez, Džeko et Correa étant assez flexibles dans leur positionnement et interchangeables. Ils ont également Martín Satriano, 20 ans, en option en attaque. L'équipe actuelle est conçue pour s'adapter au 3-5-2, ce à quoi Inzaghi s'en tient à son arrivée. L'objectif de l'Inter est d'avoir le contrôle du ballon et d'avoir plus de possession bien qu'ils aient tendance à laisser l'initiative et à rester plus profond contre des équipes plus pressantes. L'équipe compte sur des passes courtes et implique tous les joueurs pour contourner la pression et faire progresser le ballon. Défensivement, leur approche est plus risquée qu'avant, impliquant une pression plus intense et s'appuyant sur la récupération du ballon dans les zones les plus avancées. Leurs chiffres PPDA se sont améliorés par rapport à la saison dernière mais leur nouvelle approche défensive a également entraîné une augmentation du nombre moyen de fautes et de cartons jaunes par match. Phase de progression Inzaghi n'a pas changé la façon dont l'Inter construit de l'arrière et a conservé la possession en impliquant le gardien de but qui se combine souvent avec les défenseurs et permet à l'équipe de passer dans une position plus avancée et d'aider à contourner la pression. La ligne à trois s'élargit pour permettre au reste de l'équipe de se déplacer dans une position plus avancée et d'avoir une meilleure couverture centrale pour ouvrir les couloirs de passes et faire progresser le ballon. L'un des milieux de terrain centraux (le plus souvent Brozović) descend plus bas pour récupérer le ballon et aider l'équipe à esquiver la première ligne de défense adverse. Il descend dans la défense pour offrir une option au gardien, tandis qu'un des défenseurs centraux est positionné plus haut. Les arrières latéraux offrent également leur soutien bien qu'ils restent principalement sur la ligne centrale, voire plus haut, pour pouvoir surcharger la moitié adverse et rejoindre les actions dans le dernier tiers également. Cela permet à l'équipe d'avancer rapidement et de faire progresser le ballon par tous les canaux. Ils descendent parfois plus profondément pour briser les lignes pressantes de l'opposition et entraîner les joueurs, libérant ainsi de l'espace au centre. L'équipe utilise beaucoup de mouvement dans son jeu de construction sans lignes clairement définies. Chaque joueur se déplace souvent de haut en bas du terrain pour ouvrir les couloirs et offrir une option de passe pour faire des combinaisons à une touche et progresser. Cependant, ils ont du mal à construire contre des équipes qui pressent haut. C'est à ce moment-là qu'ils impliquent encore plus le gardien de but, ce qui s'avère souvent délicat car la prise de décision de Handanović sous pression n'offre pas toujours la meilleure solution pour l'équipe et entraîne des actions risquées dans leur propre tiers. Les Nerazzurri jouent également avec la largeur bien que leur nombre moyen de croisements ait diminué cette saison. Lors de la construction à travers les côtés, les joueurs s'appuient sur un jeu de liaison ainsi que sur des pistes qui se chevauchent. Bastoni est le défenseur central qui évolue dans une position plus avancée et soutient la progression du ballon avec ses courses où il peut se combiner avec Dimarco/Perišić et Çalhanoğlu. Ensuite, l'un d'eux va plus loin et centre. Ils agissent de la même manière à droite où Barella offre souvent une option de passe et change également de position avec Darmian et Škriniar, essayant de faire sortir les joueurs de leur position. L'équipe est plus active sur les centres depuis la gauche, tandis qu'à droite, elle utilise souvent le positionnement avancé de Barella pour lui fournir le ballon afin qu'il puisse pénétrer dans la défense. L'Inter essaie de s'installer entre la ligne centrale et le bord du dernier tiers et essaie souvent d'avoir plus de nombres entre le milieu de terrain adverse et la ligne défensive. Cela leur donne une supériorité numérique et leur permet d'ouvrir des espaces avec leur mouvement. Mouvement final Il ne fait aucun doute que Lukaku était le joueur clé de l'Inter la saison dernière mais son départ ne signifie pas nécessairement que l'équipe aura du mal en attaque. En fait, avoir Džeko, Correa et Martínez les rend plus polyvalents dans le dernier tiers et leur donne une perspective différente car ce sont des types d'attaquants différents. L'équipe se déplace de manière à libérer les milieux de terrain qui peuvent faire avancer le ballon ou cherche à étendre la défense jusqu'à l'aile et à créer des situations de 1 contre 1 pour essayer de faire déplacer plus de joueurs vers la surface pour créer un avantage numérique. Les Nerazzurri comptent sur beaucoup de mouvement dans les zones avancées. Chaque fois qu'ils ne se concentrent pas sur la pénétration via leurs centres, ils ont tendance à créer des triangles d'attaque et à briser les défenses en ouvrant des espaces les uns pour les autres avec leur mouvement en utilisant des passes à une touche pour échapper à la pression et entrer dans une position de tir. Les joueurs n'hésitent pas non plus à tirer de loin. Çalhanoğlu a apporté une menace supplémentaire à l'extérieur de la surface et son arrivée pourrait augmenter l'efficacité de l'équipe en attaque. Leur mouvement libère souvent de l'espace pour les tirs à distance. Dans chaque cas, ils engagent plus de corps dans les actions offensives en essayant de toujours avoir un avantage numérique dans et autour de la surface. Ils comptent également sur un changement de jeu si la zone autour du porteur du ballon est surchargée et exploitent les espaces grâce à leur vitesse. Le mouvement sans ballon est intelligent et se traduit souvent par des tentatives réussies de la tête. Cinq de leurs 15 premiers buts cette saison ont été marqués de la tête après un centre ou un corner. L'équipe est également compétente en contre-attaque. A chaque fois qu'ils parviennent à récupérer le ballon, ils ne manquent pas une occasion de surprendre leurs adversaires. Ils utilisent la vitesse de Martínez et de Barella pour contrer, et l'Argentin est souvent le joueur à utiliser ces chances. Dumfries est un autre joueur performant en vitesse qui a contribué à quelques-uns des six buts de l'Inter contre Bologne. Ses courses sur et hors du ballon pourraient être bénéfiques pour l'équipe à l'avenir. Pression et transitions défensives Comme mentionné, l'intensité de la pression des Nerazzurri a augmenté. L'équipe applique désormais une approche homme à homme plus agressive qui l'aide à faire pression sur l'opposition et à la forcer à perdre le ballon mais présente également un plus grand risque. L'équipe est maintenant plus vulnérable si l'adversaire échappe à cette pression car les joueurs ont besoin de plus de temps et d'efforts pour se regrouper et défendre en tant que bloc. Cela signifie qu'ils sont plus enclins à dépendre de la performance et des actions individuelles dans ces situations, plutôt que collectives. Cependant, ils n'appuient pas trop haut préférant concentrer leurs actions au milieu de terrain pour minimiser le risque de laisser trop d'espace derrière et éviter les situations susmentionnées. Dans les cas où ils contre-pressent immédiatement après avoir perdu le ballon, ils augmentent leur attention et s'assurent d'avoir la ligne défensive en place au cas où l'opposition parviendrait à contourner la pression initiale. La plupart du temps, ils parviennent à modifier leur structure défensive si l'opposition entre dans leur moitié de terrain. Brozović est souvent le premier à rejoindre la ligne défensive surtout lorsqu'il s'agit de fermer l'espace ou d'être pris sur un contre. Les joueurs essaient de limiter autant que possible l'espace de mouvement du porteur du ballon. A chaque fois qu'ils lui engagent plus de joueurs sur le porteur et s'éloignent de leur marquage homme à homme, l'équipe augmente le risque de laisser des espaces libres. Ils ont également une approche plus agressive en termes de défis physiques car ils créent des situations 2vs1 (et aussi 3vs1), entourant le porteur du ballon, en particulier lorsqu'il se rapproche du tiers défensif. Cela, cependant, nécessite un meilleur soutien de la part des milieux de terrain qui doivent couvrir la profondeur ou sortir pour couvrir le porteur du ballon afin que les défenseurs puissent retourner à leur position. Cela se produit plus fréquemment lors de la défense de zones étendues où ils doivent non seulement arrêter les tentatives de croisement potentielles, mais également arrêter tout chevauchement/sous-chevauchement des joueurs hors du ballon. Coups de pied arrêtés L'Inter a également été efficace dans ses coups de pied arrêtés depuis le début de la saison. Quatre de leurs 15 buts sont issus de coups de pied arrêtés grâce à leurs qualités de positionnement et d'anticipation. L'équipe essaie de profiter de ses chances en prenant le dessus sur l'adversaire dans les airs ou en interceptant le ballon en se déplaçant devant ses marqueurs. Les défenseurs rejoignent leurs coéquipiers dans la surface dans ces situations et constituent une menace supplémentaire. Jusqu'à présent, Škriniar a mis quelques têtes en utilisant les corners. Ils restent généralement compacts et surchargent le bord de la surface de but tandis qu'un des joueurs effectue toujours une course individuelle derrière les actions et que quelques joueurs restent en dehors de la surface en cas de rebonds ou de revirements. Conclusion Comme le montre cette analyse, Inzaghi a pris la décision intelligente de s'en tenir au modèle de jeu existant et de mettre en œuvre ses tactiques dans des domaines particuliers où il estimait qu'une amélioration était nécessaire. Il s'est appuyé sur une équipe qui a déjà réussi dans son 3-5-2 et a apporté des joueurs précieux qui pourraient combler les manques laissés par Lukaku et Hakimi. Essayer de dominer mais aussi savoir quand donner l'initiative et utiliser leurs compétences en contre-attaque est très important dans le style de jeu actuel de Nerazzurri. Leur équipe plus équilibrée leur a permis de commencer leur saison en force et avec une confiance croissante qui pourrait les aider dans la défense de leur titre. (Bonne?) Traduction alex_j.
  6. Selon OptaPaolo, des fortunes diverses pour Lautaro Martinez et Samir Handanovic. Détails. Lautaro a marqué son 50e but avec nous. "50 – Lautaro Martinez a marqué son 50e but pour l'Inter ce soir, toutes compétitions confondues : il a atteint ce cap en 133 apparitions, marquant en moyenne un but toutes les 173 minutes. Colonne." En revanche, Samir est le joueur qui a commis le plus d'erreurs ayant amené un but. "4 – Depuis le début de la dernière saison de Serie A, Samir Handanovic est le joueur qui a commis le plus de fautes menant au but (quatre). Incertitude." Il est vrai que sur le but du Hellas, sa relance était plus qu'hasardeuse...
  7. Samir Handanovic affirme qu'il n'a jamais fait partie d'une équipe plus déterminée. De plus, il a souligné l'arrivée de Luciano Spalletti comme le déclencheur de changements généralisés au sein du club. "Sans aucun doute, c'est l'équipe de l'Inter la plus affamée dont j'ai fait partie. Le Derby est toujours difficile à prévoir, mais nous avons eu une semaine pour nous préparer et nous avons mis tout notre travail en œuvre sur le terrain. Nous savions ce que nous devions faire pour gagner le match." "A mon avis, l'Inter a commencé à changer avec l'arrivée de Spalletti, puis avec Conte. Nous avons commencé à construire à partir de cela et à ajouter d'autres éléments, ce n'est que grâce à un travail acharné que vous pouvez vous améliorer. Il faut du temps, de mauvais résultats et de bons moments mélangés pour y parvenir." "Il y a de nombreux composants cette saison. Il y a de nombreuses qualités humaines, pas seulement des qualités footballistiques, là vous passez à l'étape suivante. Maintenant, il y a des joueurs qui parlent sur le terrain, ce qui n'était pas arrivé auparavant." Moralité: pour progresser il faut travailler dur et capitaliser.
  8. Après sa défaite 3-2 contre le Real, voici les réactions d'après match de Handanovic, Martinez, Young et Conte. Après 3 journées de C1, l'Inter est dernière avec 2 points et 0 victoire au compteur. Samir Handanovic: "Le Real était plus déterminé !" "Il y a tellement d'amertume, nous sommes revenus à 2-2 et nous voulions aussi le gagner. Le sentiment sur le terrain était que cela pouvait être fait." "Nous avons eu de nombreuses occasions, les périodes ont fait la différence dans ce match. Dans la surface, ils étaient meilleurs et déjà incisifs." "Dans les victoires et les défaites, il y a toujours quelque chose de positif à prendre, mais nous devons devenir plus déterminés, car nous avons vraiment senti que nous aurions pu gagner et ce n'est pas la première fois que nous vivons cette situation." "Je pense que nous étions sur un pied d'égalité avec le Real Madrid, même supérieur pendant de longues périodes, mais la différence était qu'ils étaient plus déterminés." Lautaro Martinez: "Nous sommes en colère, nous avons tout fait pour gagner" "C'est dommage car nous avons tout fait pour le gagner ce match, nous les avons laissés jouer sereinement." "Nous sommes en colère parce que c'était un match que nous voulions gagner, nous avons créé beaucoup d'occasions et nous aurions pu le faire. Nous devons relever la tête, travailler et continuer à regarder vers l’avenir." "Je l'ai déjà dit et je vais le redire maintenant, nous faisons tout pour gagner mais nous faisons des erreurs et à la fin nous ne marquons pas. Nous devons travailler et être plus prudents, nous devons continuer avec la tête baissée et travailler." "Concernant mon renouvellement, la rumeur ne peut être dite que par vous, les médias. Je travaille pour l'Inter et pour mes coéquipiers. Dans le football c'est toujours comme ça, quand on marque des buts on est un phénomène, quand on ne les marque pas on est un guignol, parfois j'arrive à marquer des buts parfois non." "Je suis sûr que je fais tout pour montrer que je suis au niveau de l'Inter et de ce football. Je suis toujours calme, je travaille tranquillement et avec humilité." Ashley Young: "Encore neuf points à gagner, nous pouvons inverser la tendance" "Il y a des regrets, nous sommes déçus. Nous avons récupéré mais n'avons pas pu terminer le travail, mais passons à autre chose, essayons quand même de voir les choses positives." "Il reste encore neuf points à gagner dans le groupe, on peut inverser la tendance. C'est possible, il faut y croire, j'ai hâte de jouer le match retour à Milan. Ce ne sera pas facile mais nous avons le potentiel d'inverser la tendance." "La trêve internationale est sans aucun doute l'occasion pour nous de reprendre nos forces, nous allons tenter de retrouver la bonne forme et la bonne condition pour donner le meilleur de nous-mêmes." "Le match contre Atalanta sera difficile, nous essaierons de récolter les trois points au cours du week-end pour entrer dans la trêve internationale de la meilleure façon et revenir à la victoire." Antonio Conte: "Nous ferons tout dans les 3 prochains matchs pour aller en huitième" "Le résultat laisse un goût amer dans la bouche, la mienne et celle des gars." "Ces matches montrent qu'il y a de la croissance, du progrès, je ne sais pas combien d'autres équipes pourraient venir ici à Madrid, remettre un match sur les rails après avoir concédé deux buts et ensuite le perdre." "À mon avis, ce sont des étapes que cette équipe prend, j'ai vraiment aimé la mentalité de l'équipe qui voulait jouer le match, le gagner. Les résultats ne sont pas gratifiants pour nous pour, en ce moment. Mais ces performances doivent donner aux garçons la confiance et le désir d'être une équipe respectée en Europe." "Pour les trois buts encaissés, il y a peu à expliquer sur une passe arrière. Même si pour moi il y a eu une faute sur Hakimi sur le premier but. Ensuite, nous nous sommes laissés moquer par Sergio Ramos. Nous devons améliorer les détails, comme l'ont été pénalisé dans certaines situations. Nous sommes contrariés par ces petites choses." "Pour passer en huitième, il reste encore neuf points sur le tapis. Nous savions que c'était le groupe de Ligue des champions le plus difficile, mais dans ces trois matchs, nous ferons tout pour arriver au tour suivant."
  9. Si l'Inter l'a emporté face au Milan Ac, il est à noter, à juste titre, que Daniele Padelli n'a pas fait le job correctement, en étant "fautif" sur les deux buts milanais. Selon le Corriere Dello Sport, Samir Handavonic, le Capitaine Slovène, n'a pas été titularisé avec un tuteur au doigts, ceci afin d'éviter une absence et une blessure plus sérieuse. S'il est attaché au maillot, il n'était pas question de tenter le diable. De plus, vu la nature de la blessure, il est vivement conseillé à Samir de se rétablir de façon correcte et sérieuse. La solution Viviano Emiliano Viviano est actuellement un joueur libre. Âgé de 34 ans, le florentin se présentera, aujourd'hui, à la traditionnelle visite médicale de l'Inter. Toutefois, l'Inter ne compte pas signer immédiatement Emiliano. Le portier italien réalisera une visite médicale avec l'objectif d'être disponible à l'entrainement. Par la suite, il sera évalué, par l'ensemble de la Direction, afin de décider si le joueur sera mis sous contrat. La finalité étant, qu'en l'absence de Samir Handanovic, l'Inter puisse continuer à performer dans cette lutte à 3 pour le Scudetto. Signeriez-vous Emiliano Viviano en numéro 2 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...