Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sempreinter'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Annonces & Support
    • Présentations
    • La Curva du Forum
    • Vos Déplacements
    • Questions
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women
  • Dates clés
  • Super Coupe d'Italie

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

15 résultats trouvés

  1. SempreInter.com nous révèle l'histoire qui a conduit l'Inter à se retirer des négociations pour signer le milieu de terrain serbe de l'Udinese, Lazar Samardzic. Les négociations... Le milieu de terrain serbe a passé ses examens médicaux Mercredi dernier en vue d'un transfert à l'Inter. Lazar Samardzic n'a cependant jamais signé de contrat et, selon des médias italiens, cela est dû au fait que l'entourage du joueur demande un salaire plus élevé que celui convenu. L'agent et avocate Rafaela Pimenta représentait Samardzic et l'Inter Milan a négocié directement avec elle dès le début. Les médias font état d'un différent entre Pimenta et Mladen Samardzic sur les commissions d'agent pour le transfert. Cependant, selon les médias serbes, Mladen Samardzic, le père de Lazar, affirme que Pimenta n'a jamais eu l'autorisation de négocier au nom de son fils. Par conséquent, selon le père, tout accord négocié par Pimenta ne lie que l'Inter Milan et l'Udinese. Cependant, l'Inter a catégoriquement rejeté cette idée, arguant que les négociations avec Pimenta couvraient également les conditions personnelles de Lazar Samardzic. On peut révéler que l'Inter a procédé aux examens médicaux alors qu'elle savait qu'il y avait des problèmes non résolus entre l'entourage de Samardzic et l'agent Rafaela Pimenta. L'Inter Milan se retire - Lazar Samardzic est retourné à l'Udinese Selon le même média serbe, Mladen Samardzic a demandé de nouvelles conditions financières. Ceci après que le désaccord avec Rafaela Pimenta ait été révélé. Il a demandé de nouvelles conditions à la fois pour son fils/client et pour lui-même, en tant que représentant de son fils. Par la suite, l'Inter a clairement fait savoir qu'elle ne renégocierait aucune condition. Du point de vue de l'Inter Milan, un accord avait déjà été conclu avec Lazar Samardzic lors de discussions avec Rafaela Pimenta. Samedi dernier, le 12 août, les Nerazzurri ont donné 48 heures à Lazar Samardzic et à son entourage pour respecter l'accord. On croit savoir que l'Inter a communiqué aujourd'hui encore à l'entourage de Samardzic qu'il n'y avait que deux options. Soit Samardzic signe le contrat, soit l'accord est annulé, le père de Samardzic déclinant cette offre. En conséquence, l'Inter considère que l'affaire est close. Lazar Samardzic est donc déjà retourné à l'Udinese qui doit maintenant décider de le garder ou de le vendre à un autre club. Pour l'instant, on ne sait pas si Giovanni Fabbian rejoindra l'Udinese ou restera à l'Inter Milan. Traduction Jean Idriss via Sempreinter.
  2. L'Inter Milan a battu la Lazio 3-1 lors de la 32e journée de la saison de Serie A 2022/2023 après une excellente performance offensive, où Romelu Lukaku était l'homme du match malgré l'absence de but, ce qui se reflète dans les notes des joueurs de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont très bien commencé le match, contrôlant la possession et dictant le rythme du match au milieu de terrain ils ont eu la malchance de ne pas mener d'au moins un but après que le premier but d'Henrikh Mkhitaryan ait été refusé en raison d'un hors-jeu de Joaquin Correa. Par conséquent, il s'est senti incroyablement coupable lorsque quelques instants plus tard, Francesco Acerbi a commis une erreur choquante dont Felipe Anderson de la Lazio a profité pour sortir la Lazio de l'impasse à la 30è minute. En seconde période, l'Inter a continué en se créant de nombreuses occasions sans marquer, un scénario très familier pour les Nerazzurri cette saison. Lautaro Martinez a égalisé à la 77e minute après avoir rejoint Romelu Lukaku pour un genre de but que nous avons vu à maintes reprises de la part de la Lula. Puis environ 5 minutes plus tard, l'attaquant de Chelsea a parfaitement transmis le ballon pour Robin Gosens qui s'est sacrifié pour donner l'avantage à l'Inter, se blessant et en devant laisser sa place. Puis, à la 90è minute, Lautaro Martinez a marqué le deuxième et troisième buts de l'Inter pour donner les trois points et réduire le déficit sur la Lazio à quatre points en Série A, à égalité de points avec la Roma et l'AC Milan. La course pour le Top 4 est bien lancée maintenant l'Inter joue essentiellement une Finale de Coupe à chaque fois qu'il entre sur le terrain d'ici la fin de la saison. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre la Lazio: André Onana - 7: A eu des moments difficiles pour relancer la ballon depuis sa "base", il a effectué plusieurs arrêts importants. Clairement un Général en défense. Danilo D'Ambrosio - 6: A bien défendu malgré les contre attaque Biancocelesti. Sorti à la mi-temps en raison d'un avertissement et d'un changement de tactique. Francesco Acerbi - 4: Une mauvaise journée face a son ancienne équipe. Il a faillit offrir un second but a ses anciens coéquipiers. Ont lui pardonne. Alessandro Bastoni - 6: Performance défensive décente malgré de mauvaises prises de décision et des fautes stupides. Il a été moins impliqué et appliqué qu'a son habitude en phase offensive. Matteo Darmian - 6: Il s'est montré beaucoup plus efficace en remplaçant D'ambrosio. Monsieur multicarte. Nicolo Barella -7: Une performance immense où il aurait pu marquer a plusieurs reprises. Marcelo Brozovic - 7: A prouvé encore une fois qu'il est un élément essentiel de l'équipe, que ce soit pour conserver le ballon en défense ou offrir des phases de jeu offensives. Henrikh Mkhitaryan - 6,5: Malgré son but refusé pour un hors-jeu malheureux en première mi-temps et un second tir qui était tout proche du cadre. Une belle prestation aujourd'hui. Federico Dimarco - 7: De haut en bas sur le flanc gauche tout le match, en adressant de nombreuses balles dangereuses dans la surface. Très bon match. Joaquin Correa -5,5: Il a Bien commencé en dribblant et se rendant utile, mais malheureusement est vite retombé dans ses travers. Romelu Lukaku – 8 (MOTM): A été dangereux tout le match, en se chargeant de la ligne arrière adverse et causant des problèmes. Deux passes décisives incroyables en cinq minutes. Remplaçants: Denzel Dumfries – 5,5: A remplacé Danilo D'Ambrosio à la mi-temps. A eu un impact immédiat, mais a raté une balle de but importante. Lautaro Martinez – 7,5: Rentré à la 61è minute à la place de Joaquin Correa. En mode Super Sub, marquant deux fois et ratant même un autre but qui lui aurait permis de marquer un triplé. Hakan Calhanoglu – 6,5: Est rentré à la 61è pour remplacer Henrikh Mkhitaryan, il a montré pourquoi il a été l'un des joueurs les plus importants de l'Inter cette saison. Robin Gosens – 7: Entré à la 71è a la place d'Alessandro Bastoni, récupéré le ballon sur le premier but de l'Inter et inscrit son deuxième, se blessant au passage. Stefan de Vrij – N/A: Entré à la 86è minute pour remplacer Robin Gosens. N'a pas assez joué pour être noté. Entraîneur: Simone Inzaghi – 7,5: De sa tactique à ses remplacements, il a obtenu gain de cause sur tout. Il a complètement surclassé Sarri en gagnant à juste titre. Arbitre: Marco Guida – 6: N'a pas eu d'intervention majeurs à faire, il a bien fait tout le match en raisonnant de manière cohérente. Rendement de l'équipe: Inter – 7: A complètement dominé le match et à malheureusement concédé un but sur une erreur défensive. Match incroyable. Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  3. L'Inter Milan a battu la Juventus 1-0 lors du match retour de la demi-finale de la Coupe d'Italie après une performance magistrale de Nicolo Barella, qui se reflète dans les notes des joueurs de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont très bien commencé le match, s'imposant à la Juventus créant une très belle occasion que Lautaro Martinez a inexplicablement manquée. A la 15e minutes, l'Inter a pris les devants après un beau mouvement où Nicolo Barella a trouvé Federico Dimarco qui a mis le ballon au fond des filets. En seconde période, la Juventus est passée à un 4-3-3 et a pris le dessus sans vraiment créer quoi que ce soit d'important. Les rares fois où le ballon a trouvé son chemin vers le but des Nerazzurri, André Onana était là pour récupérer le ballon en toute sécurité. En attaque, l'Inter a été aussi inutile qu'en première mi-temps, le match s'est donc terminé 1-0. Les champions en titre, l'Inter Milan, ont atteint la Finale de la Coupe d'Italie pour la deuxième année consécutive où ils affronteront la Fiorentina ou Cremonese le 24 mai au Stade Olympique de Rome. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre la Juventus: Andre Onana - 7 : A réalisé un arrêt incroyable en seconde période pour préserver l'avance de l'Inter. Comme d'habitude c'est lui le "Général" en défense. Matteo Darmian – 6,5 : Un classique pour Mr Performance aujourd'hui. il a réalisé de solides tacles, ainsi que plusieurs récupérations et interceptions importantes. Francesco Acerbi – 7: Le vétéran Italien était solide comme un roc au milieu des trois arrières ce soir. Il à arrêté toutes les attaques potentielles, n'a rien laissez passer devant lui. Alessandro Bastoni - 6 : Solide en défense mais a eu du mal à faire des centres de qualité, ce à quoi les fans de l'Inter sont habitués. Performances décevantes. Denzel Dumfries – 6: Aurait dû avoir une passe décisive ce soir, il a largement utilisé son physique et sa force pour éclater de haut en bas sur son flanc droit. Nicolo Barella – 7,5 (MOTM): Une passe décisive de classe mondiale montrant son incroyable vision pour repérer Dimarco dans la surface adverse. Il Était partout au milieu de terrain ce soir. Hakan Calhanoglu – 6,5: A réalisé une performance défensive, mais n'a pas été à la hauteur offensivement. Pas de bonnes montées, mais des tacles incroyables. Henrikh Mkhitaryan – 7: Il a créé plusieurs occasions de contre-attaque pour son équipe en brillant au milieu de terrain. En faisant de belles montées. Federico Dimarco – 7,5: Un but important en première mi-temps pour assurer la victoire des Nerazzurri. Il s'est placé dans de bonnes positions, mais la fatigue s'est manifestée à la fin. Lautaro Martinez - 6: N'a pas eu beaucoup d'impact offensif aujourd'hui. Il a bien fait en redescendant travailler pour l'équipe tout en portant le ballon vers l'avant, mais malheureusement n'a jamais réussi à se montrer dangereux. Edin Dzeko – 5 : Aucune raison d'être titulaire à la place de Lukaku ce soir et ça se voit. Courant autour du terrain, tout en entretenant son cardio. Remplaçants: Marcelo Brozovic – 6 : Rentré à la place de Nicolo Barella à la 68è minutes. Il a fournit une solidarité défensive très solide. Romelu Lukaku – 5,5 : Il est entré à la 68è minutes à la place d'Edin Dzeko. Il a impacté le match de manière minimal et n'a pas été en mesure de fournir de l'aide à son équipe. Joaquin Correa – 6 : Entré à la 78è minutes à la place de Lautaro Martinez. Il n'a pas eu beaucoup de chance, mais a fournit beaucoup d'efforts. Robin Gosens – 5 : A Remplacé à la 78è minutes Federico Dimarco. N'a pas réussi à être précis ce soir, il aurait dû faire beaucoup mieux. Roberto Gagliardini – N/A : Entré à la 82è minutes pour remplacer Hakan Calhanoglu. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Entraineur: Simone Inzaghi – 7: Très bonne tactique tout au long du match. Son équipe a semblé bien gérer cette rencontre. Arbitre: Daniele Doveri – 6 : A bien fait tout au long du match pour les deux équipes. Aucune décision majeure à prendre et les décisions mineures ont été correctes pour la plupart. Rendement de l'équipe: Inter – 7 : A surpassé son adversaire physiquement et tactiquement. Il a obtenu à juste titre l'accès a la Finale. Une équipe totalement différente en Coupes. Vos impressions sur cette 1/2 Finale? Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  4. L'Inter Milan a perdu 0-1 contre Monza lors de la 30e journée de Serie A 2022/2023 au Stade Giuseppe Meazza, après une performance lamentable qui se reflète dans les notes des joueurs de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont bien commencé le match mais ont à peine créé quelque chose de qualité à l'exception d'un tir de Joaquin Correa qui a été sauvé par le gardien de Monza Di Gregorio. En deuxième mi-temps, c'était encore pire que la première, avec un manque total d'intensité, d'énergie, pas d'idées, pas de cohésion jusqu'à ce que Caldirola marque le seul but du match. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre Monza: André Onana - 5,5 : N'a rien pu faire sur le but venu d'une tête puissante. N'a rien eu a faire, car Monza n'a eu que 2 tirs cadrés dans tout le match. Matteo Darmian - 6 (MOTM) : Le « moins mauvais » de l'équipe aujourd'hui. A fait de bonnes interceptions et s'est bien projeté vers l'avant, créant des solutions. Stefan de Vrij - 5: Malheureusement, il est sorti en raison d'une blessure au début de la seconde période après avoir stoppé une éventuelle opportunité de but avec un tacle solide. Malchanceux. Alessandro Bastoni - 4 : S'est loupé plusieurs fois, et a complètement perdu son joueur au marquage sur le corner qui a amené le seul but du match. Mauvaise soirée pour le jeune défenseur. Denzel Dumfries - 4 : Première mi-temps vraiment médiocre et vraiment choquant qu'il ait joué tout le match. Il a perdu presque tous ses duels et avait l'air absolument perdu sur le terrain. Nicolo Barella – 5 : La performance d'aujourd'hui est bien en deçà de ses standards. Il a beaucoup lutté dans la moitié de terrain adverse et en terme de passes et de tirs, il a beaucoup loupé, un match aussi à oublié. Kristjan Asllani - 5 : A eu des moments où il a montré sa qualité, mais a compensé ces moments avec ceux où il a montré son inexpérience et son immaturité sur le terrain. Henrikh Mkhitaryan – 5 : Se faire dominer en jouant presque tout le match. Mérite un repos et montre clairement qu'il en a plus que besoin. Robin Gosens – 4,5 : N'a guère eu d'impact sur le match d'aujourd'hui. N'a pas gagné un seul duel, n'a pas réussi un seul bon centre. Une soirée aussi à oublier pour l'Allemand. Joaquin Correa - 4 : Il s'est trop compliqué les choses en première mi-temps. Aurait pu et aurait dû marquer 2 buts, mais perd tout son sang-froid dans la surface adverse. Romelu Lukaku - 4 : A perdu toute confiance pour se retourner et tirer dans la surface. A l'air timide et effrayé quand il a le ballon, il le donne à ses coéquipiers et perd tout intérêt par la suite. Remplaçants: Francesco Acerbi - 6 : A remplacé un Stefan de Vrij blessé à la 50è minute. Il est entré et à créé des occasions tout en assurant une couverture défensive. Marcelo Brozovic - 5,5: A remplacé Kristjan Asllani à la 71è minute et a montré comment il commande le milieu de terrain. Sa présence s'est immédiatement remarquée. Hakan Calhanoglu - 5,5 : Rentré à la 71′ pour remplacer Henrikh Mkhitaryan il avait l'air plus vif que tout autre milieu de terrain de l'Inter. Il a montré à quel point il manque à l'équipe. Lautaro Martinez - 4 : Entré à la 71′ minute a la place de Joaquin Correa a raté une grosse occasion qui aurait pu permettre de revenir au score. Une nouvelle performance stérilité choquante devant le but. Edin Dzeko - N/A : Entré à la 81è minute pour remplacer Matteo Darmian. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Entraineur: Simone Inzaghi - 4 : Constamment déçu par ses joueurs. Quelque chose doit changer et vite. La formation de départ était correcte et aurait dû être suffisante pour gagner, il à échoué. Arbitre: Luca Pairetto - 6 : Des fautes douteuses tout au long du match, tels que les hors-jeu et autres fautes mineures. N'a pas eu de décision majeure à décider et a plus ou moins bien géré celle qu'il a eu. Rendement de l'équipe: Inter - 3: Pas de mots, encore une fois. Pathétique devant le but. Toute l'équipe semble peu confiante et n'a plus réussi à gagner pour le 5e match consécutif de Serie A. Incroyable. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord avec les notes des joueurs de l'Inter Milan de Sempreinter.com ? Qui était votre Inter Milan Man of the match ? Et qui a été le pire joueur des Nerazzurri ce soir si vous deviez en choisir UN seul? Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  5. L'Inter Milan a battu Benfica 2-0 lors du match aller du quart de finale de la Ligue des champions à l'Estadio da Luz après une performance phénoménale globale qui se reflète dans les notes des joueurs de SempreInter.com Inter Milan. Les Nerazzurri ont commencé le match avec le pied sur le frein, ils sont rentrés dans le match au fur et à mesure, le sentiment était qu'ils pouvaient et auraient probablement dû marquer au moins un but en première période. Benfica s'est créé une ou deux bonnes occasions mais André Onana a fait un arrêt pour tenir l'équipe Lisboète à distance. En seconde période, Benfica a commencé la mi-temps comme ils l'avaient fait en première, mais avec un rythme plus rapide et plus élevé, ce qui a causé des problèmes à l'Inter. Cependant, les Nerazzurri sont restés calmes et compacts lors de la tempête initiale avant de marquer le premier but après qu'Alessandro Bastoni ait adressé un magnifique centre que Nicolo Barella a repris de la tête à la 51e minute. Benfica s'est créé quelques très bonnes occasions, Denzel Dumfries réalisant un dernier dégagement sur la ligne de but en sauvant son équipe, tout comme contre Porto en huitièmes de finale retour. Le même Dumfries a obtenu un penalty à l'Inter lorsque son centre a touché le bras de l'ancien milieu de terrain des Nerazzurri Joao Mario qui a été levé au-dessus de sa tête, un pénalty transformé par Romelu Lukaku. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre Benfica André Onana – 8 : Monsieur Ligue des champions lui-même. A réalisé des arrêts incroyables pour maintenir l'Inter au niveau en première mi-temps et conserver son avance en fin de match. Quel gardien. Matteo Darmian – 6,5 : Un autre jour, une autre prestation de qualité de Matteo "Mr. Fiable". A fait des tacles cruciaux et n'a rien laissé passer aujourd'hui. Bien joué Matteo. Francesco Acerbi – 6,5 : Match solide du vétéran. L'a verrouillé au milieu des trois arrières et a fait sa part. L'un des joueurs les plus importants de l'Inter. Alessandro Bastoni – 8 : l'UEFA l'à nommé Homme du match. Un affichage défensif incroyable et un jeu offensif encore meilleur. Ses longs ballons sont si satisfaisante à regarder. Denzel Dumfries – 6,5 : A mis son physique à profit aujourd'hui, remportant toujours ses duels. Grosse occasion en seconde période qui aurait pu être concrétisé. Nicolo Barella - 8 : Son premier but de la tête sous les couleurs des Nerazzurri. Énorme performance, après l'ouverture du score il a continué à être dangereux. Marcelo Brozovic – 8,5 (MOTM) : Epic Brozo est enfin revenu aujourd'hui. Une machine absolue dans l'entre jeu, entre interception et la distribution du ballon. Il était partout. Henrikh Mkhitaryan – 6,5 : On pouvait dire que sa motivation était là et qu'il a fait des efforts, mais a malheureusement été éclipsé par ses deux partenaires du milieu de terrain. A eu de bonnes occasions. Federico Dimarco – 6: A beaucoup lutté en première mi-temps et ce n'était pas une surprise quand il a été sorti. A failli offrir un but a Benfica en première mi-temps mais a eu de la chance. Lautaro Martinez – 6: A fait sa part, faisant pression sur la défense adverse, mais n'a pas pu contribuer autant qu'il aurait dû. Il traverse actuellement une période très difficile. Edin Dzeko – 5,5 : Dès le coup d'envoi du match, il avait l'air de ne pas pouvoir dribbler et avait du mal à courir. De moins en moins apte à jouer chaque match. Remplaçants : Romelu Lukaku – 7 : A remplacé Edin Dzeko à la 63′ minute et a fait une belle apparition. A poursuivi son taux de réussite de 100% sur penalty pour l'Inter, marquant son 19e sur 19. Joaquin Correa – 6: Amené à la 63 ′ pour Lautaro Martinez et avait l'air plus vif qu'il ne l'a fait ces derniers temps. S'est créé une chance et a essayé d'être impliqué dans le jeu. Robin Gosens – 6,5 : Remplacé par Federico Dimarco à la 63′ minute et apporté la solidarité défensive. A fait plusieurs tacles magnifiques sur le flanc droit. Danilo D'Ambrosio – N/A : Entré à la 86′ minute à la place Denzel Dumfries et n'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Stefan De Vrij – N/A : Entré en 80+1′ minute pour Alessandro Bastoni. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Entraîneur: Simone Inzaghi – 7 : Décision discutable de lancer Edin Dzeko à la place de Romelu Lukaku, mais la gestion du jeu était parfaite et les remplacements étaient absolument parfaits. Arbitre: Michael Oliver – 7 : A eu un match solide en termes de prise de décision. Beaucoup de petites fautes à qui ont été pour la plupart réprimandées équitablement. Rendement de l'équipe: Inter – 8 : A bloqué une solide équipe de Benfica, leur infligeant leur première défaite de cette campagne européenne. Une performance fantastique, se donnant une bonne avance pour le match retour. Qui était l'homme du match côté Inter pour vous? Et qui a été le pire joueur des Nerazzurri contre Benfica?
  6. L'Inter Milan a fait match nul 1-1 avec Salernitana lors de la 29e journée de Serie A au Stadio Arechi, après un énième match où les Nerazzurri créent mais ne peuvent pas convertir, ce qui se reflète dans les notes du joueur Inter Milan de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont très bien commencé le match et ont pris l'avantage à juste titre après un beau mouvement initié par Kristjan Asllani et Romelu Lukaku mais terminé par Robin Gosens. L'Inter a continué à créer des occasions mais n'a tout simplement pas réussi a les convertir, soit en ratant la passe finale, soit en appliquant la finition décisive. En seconde période, les Nerazzurri ont continué là où ils s'étaient arrêtés, en se créant de nombreuses occasions, mais Romelu Lukaku et Lautaro Martinez ont fourni une finition lamentable lorsqu'ils étaient en position de frapper. Le football est un jeu simple où l'Inter domine pendant 90 minutes, mais Guillermo Ochoa se transforme en un monstre de classe mondiale et l'Inter rate ses occasions à juste titre et reçoit un coup de massue en concédant ce but fou, qui est marqué par Antonio Candreva un ancien joueur de la maison. Notes des joueurs de Inter Milan-Salernitana: André Onana - 5 : Tout allait bien jusqu'à l'égalisation d'une vieille connaissance Interiste et qui permet à la Salernitana de faire son 5e match nul de suite. Sinon, Onana a fait quelques bons arrêts durant le match. Matteo Darmian – 6 : Performance standard pour Monsieur Multicarte. Il a été fortement impliqué à la fois en défense et en attaque, effectuant de nombreuses passes offensives et de longs ballons en attaque. Stefan de Vrij – 5,5 : Performance fragile, Stefan à reçu un carton jaune en début de match pour un tacle appuyé. Il n'a jamais réussi a concrétiser ses ballons aériens. Francesco Acerbi – 6 : Performance de routine pour le vétéran. Il se projeté régulièrement en attaque tout en assurant ses arrières. Denzel Dumfries – 5 : Vraiment dommage que ses centres venus de son côté droit n'ont jamais pu être concrétisés. Nicolo Barella – 6: Il a eu de la malchance de ne pas marquer pour le deuxième match de championnat consécutif, frappant à nouveau le poteau. Il a été créatif au milieu de terrain. Kristjan Asllani - 7: La performance d'aujourd'hui a amené tous les fans de l'Inter à se demander pourquoi il n'obtient pas plus de minutes. Excellente performance, a fait de nombreuses passes en coupant les lignes. Henrikh Mkhitaryan - 5,5 : Des trois milieux de terrain, il est le seul à avoir jouer 90mn. Il a eu quelques opportunités mais dans l'ensemble, il avait l'air fatigué et épuisé à la fin du match. Robin Gosens – 7 (MOTM): Robin a marqué un but fantastique dans les premières minutes du match, réussissant une finition difficile. Il s'est créé de nombreuses occasions et a eu d'autres opportunités. Joaquin Correa – 4,5 : A semblé ne pas être dans le match dès les premières minutes, tout comme le reste de l'équipe, il n'a pas eu d'impact majeur sur le match. Romelu Lukaku – 4,5 : A fourni la première passe décisive, mais il a ensuite disparu. La cerise sur le gâteau de cette performance était de taper la barre alors qu'il était à un mètre de la ligne. Remplaçants : Lautaro Martinez – 4,5 : Rentré à la 66è minutes à la place de Joaquin Correa. N'a rien apporté, encore une fois, tout en ratant un face à face qui aurait donné l'avantage à l'Inter. Marcelo Brozovic – 5: A remplacé Nicolo Barella à la 66è minutes et n'a pas été du tout à la hauteur. Beaucoup de passes imprécises et il a été beaucoup trop paresseux aujourd'hui. Roberto Gagliardini – 5 : Il à remplacé Kristjan Asllani à la 67è minutes. Il n'en a pas fait assez aujourd'hui. On lui souhaite quand même un joyeux anniversaire. Federico Dimarco – 5,5 : Rentré à la 75è minutes à la place de Robin Gosens. A fait de bons centres, mais il n'a pas réussi à bloquer Candreva, ce qui a conduit à l'égalisation de la Salernitana. Edin Dzeko – N/A : Entré à la 85è minutes pour remplacer Romelu Lukaku. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Entraineur: Simone Inzaghi – 5 : A sorti une formation solide, et encore une fois ses joueurs l'ont laissé tomber. Ils ont créés de nombreuses occasions mais n'ont pas réussi à marquer. Des questions peuvent être posées sur ses seconds-choix. Arbitre Michael Fabbri – 7 : A bien fait pendant tout le match. N'avait aucune décision majeure à prendre pour l'une ou l'autre des parties et a décidé toutes les décisions correctement, pour la plupart. Rendement de l'équipe Inter - 4 : Marquer des buts est devenu un fléau. Performance ridicule et ennuyeuse. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord avec les notes des joueurs de l'Inter Milan de Sempreinter.com ? Qui à été votre homme du match côté Inter Milan? Et qui a été le pire joueur des Nerazzurri selon-vous? Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  7. L'Inter Milan a fait match nul 1-1 avec la Juventus lors du match aller de la de la Coppa Italia Allianz Stadium de Turin dans une affaire méfiante embourbée dans un scandale raciste, entraînant des notes tièdes dans les notes des joueurs de l'Inter Milan de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont commencé le match de manière timide, la Juventus se créant la première occasion du match et heureusement que Samir Handanovic a fait un arrêt du bout des doigts pour écoeurer Angel Di Maria. L'Inter a ensuite créé de plus en plus de prise d'initiative mais n'a pas réussi à marquer lors du dernier geste, comme cela a été si souvent le cas cette saison, la mi-temps se terminant par un match nul et vierge. En seconde période, l'Inter a continué là où il s'était arrêté, créant quelques bonnes occasions avant de se fatiguer, ce qui a conduit la Juventus à prendre l'initiative. Les Bianconeri ce sont ont créé quelques bonnes occasions avant que Juan Cuadrado leur donne l'avantage. Cela semblait être le seul but du match, jusqu'à ce que Gleison Bremer touche la ballon de la main dans la surface de réparation et que Romelu Lukaku se dirige vers le point de penalty avec la balle d'égalisation au bout du pied avant de transformer celui-ci. Cependant, immédiatement après le but de Lukaku, il a été expulsé pour avoir fait "taire la foule", une foule qui lui lançait de manière audible des injures racistes. Cela a conduit à un chaos complet qui a conduit à l'expulsion de Samir Handanovic et de Juan Cuadrado après une bagarre qui s'est poursuivie dans le tunnel. Il y a de forte chance que, le dernier mot sur ce scandale n'a pas encore été dit. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre la Juventus Samir Handanovic – 5 : A fait quelques bons arrêts tout au long du match mais n'a pas été souvent sollicité. Aurait pu faire mieux sur le but. Danilo D'Ambrosio - 6,5 (MOTM): Alors que beaucoup n'étaient pas d'accord sur le fait qu'il puisse débuter, il a extrêmement bien réussi comme d'habitude. Solide en défense et plusieurs fois il s'est projeté en attaque. Francesco Acerbi – 5,5 : Solide performance du défenseur vétéran face à une attaque rapide. Il a effectué de nombreuses récupérations et dégagements clés, tout en menant sa ligne défensive. Alessandro Bastoni - 6 : A bien fait de se projeter vers l'avant, s'offrant toujours en option en attaque en chevauchant son aile. Il a bien envoyé les longs ballons. Matteo Darmian – 5,5 : Relativement calme, il a dirigé le milieu de terrain et réussi à conserver le ballon en jouant sans pression. Nicolo Barella – 6 : Le joueur le plus créatif de l'Inter aujourd'hui, cherchant toujours à affronter un homme, trouvant un moyen intelligent d'évacuer la pression tout en faisant avancer le ballon. Marcelo Brozovic – 6: A semblé calme, dirigeant le milieu de terrain et réussissant à conserver la possession en jouant sans pression, comme a son habitude. Henrikh Mkhitaryan – 5,5 : Bon match de sa part, il a eu de nombreuses occasions, et il s'en est créé plusieurs également. Il aurait pu marquer en seconde période mais il a été contré. Federico Dimarco – 5: Revenant d'une blessure, il a bien fait son travail de piston de haut en bas du flanc gauche. Lautaro Martinez – 4,5 : Encore une mauvaise performance, il n'a pas fait assez aujourd'hui. Il a perdu beaucoup trop de ballon et était mal positionné dans la surface. Edin Dzeko – 4,5 : Pas assez de présence offensive et il jouait souvent en profondeur au milieu de terrain. Il a fait des efforts pour porter le ballon vers l'avant, mais cela n'a rien donné. Remplaçants : Robin Gosens – 5 : Il a remplacé Federico Dimarco à la 69′ minute et a eu peu d'impact venant du banc. Il est coupable de sa position sur le but. Romelu Lukaku – 6: Rentré à la 69 ′ pour remplacer Edin Dzeko a commencé lentement mais a finalement converti un penalty pour égaliser le match, étant expulsé juste après légalisation. Denzel Dumfries – N/A : Remplacé par Danilo D'Ambrosio à la 81′ minute. Kristjan Asllani – N/A : Entré à la 81′ minute pour Marcelo Brozovic. Joaquin Correa – N/A : Entré à la 86′ minute pour Lautaro Martinez. Entraîneur: Simone Inzaghi – 6 : A apporté des modifications minimes à sa dernière formation. L'équipe a bien fait et il a fait de bons remplacements au bon moment. Arbitre Davide Massa – 3 : Note basse pour avoir bêtement expulsé Romelu Lukaku à la fin. Jamais un deuxième jaune, surtout compte tenu des circonstances. Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  8. L'Inter a perdu trois matches consécutifs en Serie A après avoir terminé une fois de plus après une défaite 0-1 contre la Fiorentina au Stadio Giuseppe Meazza dans le quartier de San Siro à Milan, ce qui a entraîné de faibles notes pour tout le monde dans les notes des joueurs de l'Inter Milan de SempreInter.com. Les Nerazzurri ont plutôt bien commencé le match, se créant pas mal d'occasions, mais que ce soit Henrikh Mkhitaryan, Romelu Lukaku ou Robin Gosens, ils n'ont tout simplement pas pu mettre le ballon au fond des filets. La Fiorentina a créé quelques occasions de grande qualité mais André Onana a réussi de superbes arrêts pour empêcher les hommes de Vincenzo Italiano. En seconde période, les Nerazzurri ont continué alors qu'ils s'étaient arrêtés, créant des occasions encore meilleures, mais après que Romelu Lukaku ait raté à environ un mètre du but avec tout le filet béant, il était clair qu'elle allait dedans. Et c'est exactement ce qui s'est passé lorsque quelques instants plus tard, l'ancien joueur de l'AC Milan Giacomo Bonaventura a marqué le seul but du match après une mauvaise défense. L'Inter s'est créé plus d'occasions, Nicolo Barella frappant le poteau et le tir de Raoul Bellanova étant arrêté par Terracciano à bout portant. L'Inter n'a tout simplement pas pu marquer et a donc perdu le match, enregistrant sa 10e défaite en Serie A cette saison. Notes des joueurs de l'Inter Milan contre la Fiorentina: André Onana – 5,5 : A bien distribué le ballon mais a eu quelques moments de flottement en relâchant le ballon sur les arrêts. Aurait pu faire mieux sur le but. Matteo Darmian - 6 (MOTM): Performance décente et fiable lors d'une mauvaise soirée pour l'équipe. A fait son travail et l'a bien fait, contribuant à la fois défensivement et offensivement. Francesco Acerbi – 5 : Pris plusieurs fois et a perdu trop de ses duels. Les attaquants de la Fiorentina n'ont pas pu concrétiser leurs occasions. Alessandro Bastoni – 4,5 : Après avoir apparemment demandé à 7M net de renouveler son contrat, il doit avoir la tête ailleurs pour ne pas être au marquage lors de l'action du but. Denzel Dumfries – 4: A créé quelques occasions en première mi-temps mais n'a pas réussi à capitaliser sur la quantité d'espace ouvert avec une ligne défensive élevée. Inoffensif une nouvelle fois. Nicolo Barella – 5: A eu une première mi-temps épouvantable et avait l'air de l'ombre de lui-même. A fait un peu mieux en seconde période et a frappé le poteau d'un beau tir. Marcelo Brozovic – 5,5 : Il ressemblait plus à lui-même par rapport à ce que nous avons vu récemment. A bien fait de conserver le ballon et de conserver la possession au milieu de terrain. Henrikh Mkhitaryan - 5 : A raté une occasion incroyable en début de match. La mauvaise prise de décision était un thème tout au long du match d'aujourd'hui et semblait lente. Robin Gosens – 5: A bien fait mais n'a pas réussi à marquer ou à avoir un impact sur le match. N'était pas génial offensivement mais a contribué plus défensivement. Joaquin Correa - 3 : Oubliez de lui donner plus d'occasions, il ne les mérite pas. il a couru partout aujourd'hui sans rien faire, comme un poulet sans tête. Romelu Lukaku – 3,5 : A eu beaucoup trop d'occasions gaspillées et a raté absolu , il a raté sa saison. Encore une nuit à oublier pour lui. Lautaro Martinez – 5: Entré à la place de Correa a la 63', n'a eu pratiquement aucun impact sur le match. Mauvais match encore une fois. Edin Dzeko N/A – : Entré à la 78′ minute à la place de Marcelo Brozovic. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Kristjan Asllani – N/A : Entré à la 78′ minute pour Henrikh Mkhitaryan. N'a pas assez joué pour pouvoir être noté. Remplaçants : Stefan de Vrij – 5 : A remplacé Alessandro Bastoni à la 63′ minute et a fourni une solitude défensive lorsque l'Inter pressé haut. Raoul Bellanova – 5,5 : Entré à la 63′ pour Robin Gosens il à très bien fait. A fait de bons tacles et a affronté les joueurs adverses à plusieurs reprises. Entraineur: Simone Inzaghi – 4 : Composition douteuse et changements encore plus discutables. Même tactique chaque semaine, rien ne change. Fatiguant à regarder. Arbitre: Fabio Maresca – 6 : Pas beaucoup d'appels majeurs à faire, et a assez bien réussi pour tous les appels mineurs tout au long du match. Rien à redire. Rendement de l'équipe: Inter - 3 : Encore une performance minable. Chances gâchées, mauvaise défense, troisième défaite consécutive en Serie A et 10e défaite en Serie A cette saison. Affreux. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord avec les notes des joueurs de l'Inter Milan de Sempreinter ? Qui était votre Inter Milan Man of the match ? Et qui a été le pire joueur des Nerazzurri ce jour-là ? Traduction Lindt1908 Via SempreInter
  9. L'Inter Milan s'intéresse sérieusement au défenseur central néerlandais du FC Union Berlin Danilo Doekhi et il est également ciblé par Napoli, peut révéler SempreInter.com. Le défenseur central de 24 ans est évalué à environ 15 millions d'euros - un prix qui ne devrait pas rebuter l'Inter ou Naples. Danilo Doekhi , qui a été sélectionné cinq fois au niveau U21 par les Pays-Bas, pourrait être intéressé par un transfert dans l'un ou l'autre club cet été, peut rapporter SempreInter.com, mais rien n'a encore été décidé. L'ancien joueur de l'équipe de jeunes de l'Ajax est sous contrat avec l'équipe de Bundesliga FC Union Berlin jusqu'à fin juin 2025, qu'il a rejoint à l'été 2022 sur un transfert gratuit. Die Eisernen, ou The Iron Ones, a été la grande surprise cette saison dans l'élite allemande, et le joueur s'est engagé à les aider et a se qualifier pour la Ligue des champions avant de quitter la capitale allemande. Cependant, Doekhi, qui a établi des comparaisons avec la star de Liverpool Virgil Van Dijk , semble être destiné à quitter le club cet été après une saison impressionnante où il a à ce jour marqué 4 buts en 15 matches dans toutes les compétitions. L'Inter a été lié à toute une série de joueurs alors qu'ils cherchaient un remplaçant pour Milan Skriniar , qui quittera les Nerazzurri cet été en transfert gratuit pour rejoindre le Paris Saint-Germain en Ligue 1. Il Mesure 190 cm, Doekhi a un héritage surinamais et est le neveu de l'ancien défenseur central de Chelsea , Barcelone et néerlandais Winston Bogarde . Doekhi a gravi les échelons des jeunes à Exclesior de Rotterdam, la ville dans laquelle il est né et a grandi. Il a rejoint la formation des jeunes de l'Ajax à l'été 2016 mais n'a jamais joué pour la première équipe. En juillet 2018, il a signé un contrat de quatre ans avec Vitesse où il a passé quatre saisons réussies, avec 140 apparitions dans toutes les compétitions du club, marquant cinq fois. Au cours de son passage à Vitesse, il a aidé le club à atteindre la finale de la Coupe des Pays-Bas lors de la saison 2020/2021 ainsi que les 16è de finale l' UEFA Conference League la saison dernière, s'inclinant face aux futures vainqueurs la Roma. Le futur Van Dijk? Traduction Lindt Via SempreInter
  10. Cette semaine a marqué sept jours à l'envers pour les Nerazzuri selon Sempreinter. Une victoire lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions contre Porto a ensuite été suivie d'un autre voyage maudit à Bologne qui a infligé une septième défaite en Serie A cette saison à l'Inter. Voici ce que nous avons appris de la Pazza Inter typique. 1) Stefan De Vrij est complètement terminé En tant que défenseur de haut niveau dans un club de haut niveau, Stefan De Vrij est fini. Autrefois pivot de l'Inter de Luciano Spaletti et d'Antonio Conte, c'est maintenant un joueur qui approche de la fin de sa carrière et cela commence vraiment à se voir. Une performance maladroite contre Bologne l'a vu accroché à la mi-temps alors qu'il écopait d'un carton jaune. Compte tenu de la situation financière de Suning et du fait que l'Inter perdra Milan Skriniar cet été, il est peu probable que l'Inter cherche à perdre un pilier expérimenté comme De Vrij, mais si le club a de l'ambition, il devrait être remplacé par un modèle plus jeune. 2) Robin Gosens jouant avec un point à prouver Plus de douze mois après son arrivée, Robin Gosens commence à s'imposer comme un joueur Nerazzuri. Arrivé d'Atalanta avec la réputation d'être l'un des ailiers les plus dynamiques d'Europe, on attendait de grandes choses de l'international allemand. Les choses n'ont pas tout à fait fonctionné de cette façon, cependant, car Gosens a eu du mal à conserver une place de titulaire en raison de l'émergence de Federico DiMarco, son incapacité à soigner une blessure qui a entravé ses mois restants à Atalanta tout en étant également écarté par l'entraîneur. Le match de dimanche contre Bologne a donné à Gosens la chance de commencer et malgré le fait que ce soit un match médiocre du point de vue de l'Inter, il était confortablement leur meilleur joueur. Malgré qu'il ait déçu, la solide performance de Gosens rappelle que l'Inter dispose de deux excellentes options pour le côté gauche. 3) Brozovic victime du succès de Calhanoglu ? Marcelo Brozovic a enduré une campagne très contrastée jusqu'à présent pour l'Inter. Malgré une entrée très solide contre Porto en milieu de semaine, le Croate a semblé timide et fade dimanche midi. Un argument pourrait-il être avancé pour le fait que l'Inter a commencé à s'adapter et à changer cette année pour être passée si longtemps sans Brozovic ? L'introduction de Hakan Calhanoglu, bien qu'il offre des qualités différentes, à la position de Brozovic a vu l'Inter apprendre à vivre sans un joueur qui les a fait fonctionner depuis quelques années maintenant. Est-ce un signe que l'Inter va chercher à prouver que les rumeurs sont exactes et tirer profit de Broz puisqu'ils savent qu'ils peuvent s'adapter sans lui ? Nous verrons. 4) L'Inter cherche à renforcer sa défense Des rumeurs émanant des médias italiens cette semaine ont laissé entendre que l'Inter entamait désormais sa stratégie de recrutement pour l'été. Le magnat des transferts de l'Inter, Piero Ausillio, se tournerait vers l'Autriche et ses liens avec Salzbourg. En effet, il aurait été présent lors du dernier match des Red Bulls pour repérer Oumar Soulet. Avec Milan Skriniar sur le point de partir, Danilo D'Ambrosio et Stefan De Vrij en rupture de contrat ainsi que Francesco Acerbi en prêt, l'Inter a désespérément besoin d'un défenseur central. Evan N'Dicka sur un libre de Francfort quelqu'un? Ça va être un été intéressant. 5) Simone Inzaghi est-elle sous pression maintenant ? Une autre défaite en championnat pour l'Inter les voit maintenant avec leur plus mauvais record de défaites en Serie A depuis la saison 2018-2019 sous Luciano Spaletti au cours de laquelle ils avaient décroché une quatrième place. Une sacrée chute pour les challengers clairs pour le titre avant le dernier match de la saison dernière? Cela signifie-t-il aussi maintenant que leur entraîneur Simone Inzaghi est désormais sous pression ? Malgré le démantèlement d'une équipe gagnant le Scudetto, Inzaghi a réalisé des progrès européens qu'aucun de ses prédécesseurs immédiats n'avait fait et il a également remporté la Coppa Italia et des deux Supercoppa d'affilée. La question est maintenant de savoir ce que les supporters et la hiérarchie du club considèrent comme étant l'ambition du club pour ce mandat. Un top quatre satisfera-t-il et permettra-t-il à Inzaghi d'adapter l'Inter et de rempiler à nouveau l'année prochaine? Ou son incapacité à obtenir des résultats plus réguliers va-t-elle être sa récompense? Les trois prochaines semaines sont essentielles pour répondre à ces questions. Êtes-vous d'accord? Ou pas d'accord ? Qui pensez-vous que l'Inter devrait signer pour renforcer la défense ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous. Traduction alex_j via Sempreinter.
  11. Avec l'Inter ne jouant plus un match pour le reste de 2022 en Europe et en Serie A, le moment semble maintenant opportun pour revoir ses progrès jusqu'à présent cette saison. Voici l'analyse de Sempreinter. Deux salles, deux ambiances avec un certain retard en Serie A, tandis qu'en Europe ils ont passé le "groupe de la mort" et affronteront Porto en huitièmes de finale. Voici cinq choses que nous avons apprises de l'Inter jusqu'à présent cette saison. 1) L'ère Handanovic se termine avec une passation à Onana Malgré quelques échanges, il semble que la signature estivale Andre Onana ait désormais officiellement remplacé Samir Handanovic en tant que gardien numéro un. Après quelques années, le grand Slovène, qui était sans aucun doute la star de l'Inter pour les plaisanteries, a finalement semblé se retirer pour un gardien plus jeune. L'ancien stoppeur de l'Ajax a saisi pleinement l'occasion et a semblé donner un nouvel élan à l'Inter dans cette position. Enfin, sa présence a certainement donné à la défense de l'équipe un regain de confiance. 2) Romelu Lukaku – Le flop de la saison ? Bien qu'il puisse être un peu difficile de qualifier Lukaku de véritable flop alors qu'il est à peine entré sur le terrain cette saison, le retour du Belge a été sérieusement décevant. L'Inter avait hâte d'accueillir à nouveau l'attaquant létal qui a joué un rôle énorme dans le Scudetto 2021. Au lieu de cela, ils ont rencontré une ombre blessée de son ancien lui. Alors qu'Edin Dzeko et Lautaro Martinez ont bien joué, ce serait formidable au cours de la seconde moitié de la saison d'avoir un Big Rom en pleine forme et tirant pour donner à l'Inter une chance de gloire. 3) Interprète vedette en Barella Alors que Federico DiMarco et Lautaro Martinez ont connu d'excellents débuts de saison, il est très juste de dire que Nicolo Barella a été la star de la saison de l'Inter jusqu'à présent. L'ancien maestro de Cagliari a été exceptionnel depuis le début de la saison, ajoutant même des buts à son jeu pour correspondre à sa ruse et à son sprint. L'international italien a aidé l'Inter à faire face à la blessure de Marcelo Brozovic et à la forme à l'envers toujours inconsistante de Hakan Calhanoglu. Meilleur milieu de terrain central du football mondial en ce moment ? Il est définitivement en haut du classement! 4) Les malheurs en Serie A signifient que le but est d'être dans les quatre premiers Les cinq défaites de l'Inter en championnat jusqu'à présent signifient qu'ils sont déjà loin du rythme dans la course au Scudetto. La saison dernière a été une énorme déception car l'Inter semblait contrôler la course pour conserver le Scudetto jusqu'après Noël, lorsque le Milan a inversé la tendance après avoir remporté le Derby. Ce trimestre, l'Inter n'a même pas été proche. Les défaites contre le Milan, la Juventus et la Roma ainsi que celles contre la Lazio et l'Udinese ont forcé à l'Inter de se concentrer désormais sur sa qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine. À moins d'un miracle, l'Inter semble prêt pour une autre année sans Scudetto cette année. 5) Phase de groupes de la Ligue des champions : le point culminant de la saison jusqu'à présent Outre deux défaites logiques contre le Bayern Munich, les victoires et les performances de l'Inter en Europe ont certainement été les points forts de la saison. Le doublé sur Plzen a été confirmé par deux scores stellaires pour calmer et expédier les grosses dépenses de Barcelone vers la Ligue Europa. Voir les progrès de l'Inter après le tirage au sort en Août était une chimère étant donné le pouvoir financier du Barça et du Bayern. Mais les Nerazzuri, comme ils l'ont fait la saison dernière, ont trouvé un moyen sous Simone Inzaghi d'atteindre les phases à élimination directe. Avec le Porto entraîné par l'ancien ailier de l'Inter Sergio Conceicao qui sera le prochain adversaire européen après la Coupe du monde, l'Inter aura toutes les chances de se qualifier pour les quarts. Êtes-vous d'accord ou pas d'accord avec cette analyse ? Traduction alex_j via Sempreinter.
  12. S'adressant au diffuseur italien Canale 5, Graziano Cesari, ancien arbitre de Serie A, a défendu la décision de l'arbitre Slavko Vincic et du VAR pour ne pas accorder un pénalty. L'Inter aura retenu son souffle pendant que la VAR examinait une situation où Dumfries avait clairement toucher le ballon avec son bras. Au final, aucun penalty n'a été donné mais cela a fait l'objet de vives protestations de la part de tous les joueurs et du staff barcelonais. Pendant ce temps, Hakan Calhanoglu a reçu un carton jaune pour un tacle glissé sur Busquets mais le tacle était suffisamment en retard et dangereux et il n'aurait été pas injuste qu'il soit expulsé. "Je donnerais à l'arbitre une note de 5,5/10. Trop d'interventions ont été nécessaires par la VAR pour des choses qui ne sont généralement pas vues." "Le bras gauche d'Ansu Fati interrompt et modifie la trajectoire du ballon sur le but de Barcelone. La main mène au but est c'est normal que le 1-1 soit refusé." "A la 69e minute, Hakan Calhanoglu risque un carton rouge. Pour moi c'était un carton rouge car sa jambe est haute et risque de blesser Busquets." "Il n'a pas de certitude que Dumfries touche le ballon. Sans certitude, un penalty ne devrait pas être donné." De son côté, l'UEFA confirme l'arbitre Pol Van Boekel pour la VAR lors du match Roma - Betis. Alors que Barcelone prépare une plainte officielle auprès de l'UEFA pour la gestion de la VAR, depuis Nyon ils semblent avoir les idées claires sur la considération envers Pol van Boekel. Au point que, 48 heures après le match, Van Boekel reprendra immédiatement son travail devant les moniteurs, une nouvelle fois dans un match entre un Italien et un Espagnol : il sera en fait l'employé de la VAR qui assistera le Matej Jug lors du match de Ligue Europa entre Roma et Betis Seville. Traduction alex_j via Sempreinter et FCInterNews.
  13. L'Inter a enregistré une belle victoire contre Barcelone en Ligue des champions dans un Stadio Giuseppe Meazza en ébullition. Voici les notes selon Sempreinter. Les Nerazzurri ont abordé le match comme prévu en défendant en blocs bas mais comme une équipe compacte et solidaire de la première à la dernière minute. Hakan Calhanoglu a marqué le seul but du match juste avant la pause, tirant dans le coin inférieur droit suite à un beau mouvement commencé par l'homme du match, Federico Dimarco. André Onana – 6,5 : Sorties décentes de l'international camerounais. Zone bien commandée sauf lors d'une erreur qui a conduit à un but qui a été correctement annulé par la VAR. Milan Skriniar - 7,5 : Enfin, le capitaine officieux de l'Inter avait le brassard que tous les fans réclamaient. Exceptionnel défensivement parlant. Chef. Stefan de Vrij – 7,5 : Quelle performance du Néerlandais. A joué comme à son apogée lors de la saison 2018-2019. A complètement étouffé Robert Lewandowski. Est sorti avec un coup qui, espérons-le, n'est pas grave. Alessandro Bastoni – 6,5 : Commence à ressembler et à agir comme le joueur qui était un pilier de l'équipe gagnante du Scudetto de Conte, et dans les deux phases. Faisant encore un peu trop d'erreurs mais définitivement sur la bonne voie. Pourvu que ça dure. Matteo Darmian – 7 : Le joueur d'équipe le plus fidèle de l'équipe. A donné tout ce qu'il avait et plus encore pour le maillot, l'équipe et la cause. Il a mouillé ses chaussettes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une once d'énergie dans son corps à cause des crampes. Nicolo Barella - 7 : Meilleure performance de la saison du milieu de terrain international italien. A couru, s'est battu comme lorsqu'il était à son meilleur. N'avait pas la touche finale en attaque, égarant des passes simples après avoir bien fait le plus difficile. Hakan Calhanoglu - 7 : Belle prestation de l'international turc en remplacement de Brozovic. A fait quelques erreurs qui auraient pu s'avérer coûteuses mais s'est racheté en marquant le vainqueur et en se battant pour la cause. Henrikh Mkhitaryan – 6,5 : Calme et cool avec le ballon ainsi qu'un passeur sûr. A profité du manque d'intensité et a eu du mal quand elle a augmenté mais s'est appuyé sur son expérience pour ne pas se mettre dans de mauvaises situations. Federico Dimarco – 8: A fait le genre de performance qu'il a dû rêver de faire un jour quand, enfant, il encourageait son Inter bien-aimée depuis les tribunes nord de San Siro. MOTM. Joaquin Correa – 6 : A fourni une forme défensive simplement en étant sur le terrain mais n'a rien offert en attaque car il ne semble pas comprendre que le football est un sport de contact. Il est donc autorisé à tacler et à être taclé. Lautaro Martinez - 6,5 : De toute évidence, il n'est pas en pleine forme, car la blessure qu'il a ressentie après la défaite contre la Roma ne lui a pas permis de se déplacer sur le terrain avec la même facilité qu'il le fait habituellement. A travaillé très dur mais loin d'être aussi efficace en attaque que d'habitude. Edin Dzeko – 6: Introduit à la 57e minute pour Joaquin Correa pour tenir le ballon et alléger la pression avec plus ou moins de succès. Travaille toujours dur, donne toujours l'exemple mais ses jambes n'en peuvent plus. Denzel Dumfries – 6: Entré pour un Dimarco épuisé à la 76e minute. A fourni un bon centre que Dzeko a presque obtenu à la fin mais dont on se souviendra surtout pour la controverse où il a provoqué un penalty. Francesco Acerbi – 6: A remplacé Stefan de Vrij à la 77e minute qui est sorti après avoir ressenti un coup et a fait ce qu'il devait faire sans trop de bruit. Fourni ce renfort supplémentaire dans les airs lorsque Barcelone a bombardé la surface de réparation de l'Inter avec des centres. Robin Gosens – 6 : Remplacé Matteo Darmian à la 77e minute qui est sorti avec ce qui ressemblait à des crampes. Solide défensivement et sa présence physique a aidé l'Inter à se battre et à gagner le ballon. Kristjan Asllani – N/A : Est rentré à la 85e minute pour Hakan Calhanoglu et n'a pas joué assez longtemps pour être noté. Simone Inzaghi - 8 : "J'ai pris toutes les bonnes décisions, du plan de match, de la tactique, de l'équilibre aux remplacements". Les joueurs étaient clairement toujours derrière lui alors qu'ils exécutaient ses ordres à la lettre. Slavko Vincic – 7 : Bonne performance en gardant un niveau constant tout du long. A peut-être été trompé par la VAR à la joie de l'Inter, mais à l'inverse, la VAR n'a pas donné un penalty à l'Inter pour ce qui ressemblait à un hors-jeu très serré. Inter – 7,5 : Le genre de performance sur laquelle vous pouvez construire une saison réussie. Cohésive, organisée, structurée, très concentrée et très forte mentalement. Pas encore sortie du bois mais un début fantastique. Traduction alex_j via Sempreinter.
  14. Le journaliste Marco Barzaghi a souligné que Marc Lasry investit dans les équipes pour gagner et il l'a fait avec les Milwaukee Bucks en NBA. Mais est-ce bien la réalité ? S'exprimant sur sa chaîne YouTube, Marco Barzaghi a évoqué le fait que l'entrepreneur maroco-américain Marc Lasry est lié soit à l'achat d'une part minoritaire dans l'Inter ou totalement le club. Il a expliqué qu'il y avait eu récemment beaucoup d'intérêt pour le club car il est devenu de plus en plus clair que le Suning est en fait ouvert à la vente de l'Inter pour protéger ses autres intérêts financiers. "La décision du propriétaire de mettre effectivement l'Inter en vente a suscité l'intérêt de plusieurs investisseurs potentiels qui veulent voir les comptes du club. Écoutez bien : d'après nos sources il y aurait une série d'examens des comptes, de due diligence, en cours. Plusieurs investisseurs ont demandé par l'intermédiaire de Raine Group l'opportunité d'analyser les comptes et de commencer la diligence. Il y a quatre parties importantes impliquées." "Parmi eux, nous avons annoncé à l'avance une éventuelle entreprise dirigée par Marc Lasry, fondateur d'Avenue Capital, qui gère plus de 10 milliards de dollars et possède un patrimoine personnel de 1,8 milliard de dollars. Son partenaire, Wes Edens, qui pourrait être impliqué dans l'opération, dispose d'un patrimoine personnel de 5 milliards de dollars mais fait surtout partie du fonds Fortress qui est quelque peu imposant, avec quelque 50 milliards de dollars sous gestion." "Marc Lasry investit pour gagner, comme il l'a fait pour les Bucks en NBA. Beaucoup bouge à l'Inter, en attendant la fin du débat public sur le stade." Ceci a l'air intéressant et bien argumenté. On pourrait y croire. Mais hier, Samedi 1er Octobre, Sempreinter a publié un article expliquant que toutes ces spéculations seraient du flan! En effet, un porte-parole d'Avenue Capital Group a déclaré à SempreInter.com que l'investisseur américain n'était pas intéressé par le rachat des Nerazzurri. "M. Lasry n'a jamais manifesté d'intérêt pour l'achat de l'Inter Milan. Les reportages récents des médias suggérant un tel intérêt sont inexacts." Le démenti est apparu pour la première fois tard dans la soirée du Vendredi 30 Septembre sur Twitter lorsque le compte Inter_Xtra a tweeté que des représentants de M. Lasry avaient démenti les négociations. En outre, SempreInter.com peut également révéler qu'il n'y a actuellement aucune négociation en cours entre le Suning et le fonds souverain saoudien Public Investment Fund, PIF, concernant l'Inter Milan. Récemment, des informations ont circulé en Italie affirmant que PIF et le Suning étaient en pourparlers sur une vente potentielle de l'Inter Milan. Cependant, plusieurs sources de toutes les parties impliquées ont confirmé indépendamment les unes des autres qu'il n'y a actuellement aucune discussion ou contact en cours entre Suning et PIF, concernant un investissement ou l'achat d'une participation à l'Inter Milan. Affaire à suivre comme on dit ! Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  15. Les phases de pools de la C1 vont commencer le 5 Septembre 2022. Le staff de Sempreinter s’est amusé à faire un petit prono concernant le parcours de l’Inter. Depuis qu'ils ont remporté l'UEFA Champions League au Santiago Bernabeu en battant le Bayern Munich deux buts à zéro grâce à un doublé de Diego Milito en 2010, les Nerazzurri n’ont pas brillé en Ligue des champions. Le plus haut niveau atteint par l'Inter depuis est ce quart de finale un an plus tard perdu 7-3 contre le Schalke 04. L'Inter a depuis été éliminée de la compétition à deux reprises en huitièmes de finale, trois fois en phase de groupes et n'a pas réussi à se qualifier pour la compétition à six reprises. La saison dernière, elle a jeté l'éponge en huitièmes de finale, mais contre une meilleure équipe, Liverpool. Mettons de côté toute fanfaronnade, combiner optimisme et réalisme est essentiel pour évaluer jusqu'où les Nerazzurri peuvent aller. Contre qui jouera l'Inter Milan à l'UCL ? Comme tous les autres clubs qualifiés pour la compétition, les Nerazzurri connaîtront leur sort le jeudi 25 août à Istanbul, en Turquie , où se déroulera le tirage au sort de la phase de groupes. L'équipe de Simone Inzaghi espère un tirage favorable, leur permettant de reproduire le succès de la saison dernière. Contrairement à la saison 2021-2022 où ils étaient têtes de série dans le premier pot, ils seront cette fois têtes de série dans le pot trois en raison de leur score de 67 000 au classement par coefficient des clubs de l'UEFA. En règle générale, aucun club n'aime être dans le troisième pot car les chances de se retrouver face à deux poids lourds européens en phase de groupes sont très élevées. Mais cette équipe a parcouru un long chemin et cherchera à tirer parti que possèdent les outsiders qui réussissent. Force de l'Inter L'Inter a renforcé ses rangs cet été avec l'ajout d'André Onana, qui devrait devenir le gardien de but n°1. Et en ce qui concerne les effectifs de l'équipe, ils sont bien approvisionnés concernant les gardiens de but, où le capitaine du club Handanovic devrait opérer aux côtés de Cordaz qui devrait servir de troisième option. Peu de boulversement aux postes de défenseur central, à l'exception du départ d'Andrea Ranocchia, qui a accumulé un total de 98 minutes lors de la dernière campagne de la Ligue des champions ; on ne s'attend pas à ce qu'il nous manque. Au milieu de terrain, l'Inter Milan a du choix ; entre Brozovic, Asllani, Barella, Calhanoglu et Mkhitaryan. Une ligne de front de Lukaku, Martinez et Correa est tout à fait sur les cartes, tandis qu'Eden Dzeko se révélera être une menace lorsqu'il sera appelé. La faiblesse apparente de l'équipe vient de la position d'arrière gauche. Sauf nouvelle arrivée, l'allemand Gosens devrait remplir ce rôle après le départ d'Ivan Perisic pour Tottenham Hotspur. Cependant, Dumfries et Darmian occuperont le poste d'arrière droit, Dumfries étant susceptible d'être l'ailier de premier choix. Prédiction de Sempreinter L'Inter Milan pourrait jouer avec une formation en 3-4-1-2 , ce qui lui permet d'absorber la pression et de frapper les équipes lors de contre-attaques. Cette tactique, si elle est bien exécutée, rendra les choses très difficiles pour les équipes qui aiment être devant. Cependant, l'Inter Milan a récemment eu du mal à reproduire séries en Serie A en Ligue des champions. S'ils pouvaient éviter de tirer deux poids lourds en phase de groupes, Sempreinter voit un huitième de finale et peut-être un quart de finale s'ils obtiennent un meilleur tirage au sort en huitième. Une demi-finale dépassera très probablement les espérances du club et des fans. Bien que gagner semble très peu probable, ce n'est pas impossible. Nous avons vu des choses plus folles dans le football, n'est-ce pas ? Jose Mourinho 2003-2004 et 2009-2010. Les équipes de Porto et de l'Inter et Chelsea 2011-2012 ont remporté des victoires similaires malgré les probabilités. Bon, après, le foot était différent, hein. Les pots Pot 1 : Real Madrid, Frankfurt, Man City, AC Milan, Bayern Munich, PSG, Porto et Ajax. Pot 2 : Liverpool, Chelsea, Barcelona, Juventus, Atletico Madrid, Sevilla, RB Leipzig et Tottenham. Pot 3 : Dortmund, Red Bull Salzburg, Shakhtar Donetsk, Inter Milan, Napoli, Sporting CP, Bayer Leverkusen et Marseille (pourraît être dans le pot 4) Pot 4 : Club Brugge, Celtic Plus six des play off: Rangers ou PSV Eindhoven, Dynamo Kyiv ou Benfica, FK Bodo/Glimt ou Dinamo Zagreb, Maccabi Haifa ou Red Star Belgrade, FK Qarabag ou Viktoria Plzen et Copenhagen ou Trabzonspor. Traduction alex_j via Sempreinter.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...