Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sergej milinkovic-savic'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

16 résultats trouvés

  1. Tout ce dont vous devez savoir avant le match de dimanche soir. Milan - Les Nerazzurri feront face au Torino ce dimanche à 20:45, dans le cadre de la 29ème journée de Série A. Leur dernière rencontre était le 22 Décembre, un match qui a clôturé l'année 2021 de l'Inter par une victoire, grâce à un but décisif de Denzel Dumfries à la 30ème minute de jeu à Giuseppe Meazza. Rencontres précédentes Il y a eu 155 matchs entre les deux équipes. L'Inter mène au nombre de victoire, avec 70 matchs remportés. Le Torino compte quant à lui 36 victoires. Il y a également eu 49 matchs nuls. Seule la Juventus, avec 74, a plus de victoires contre le Toro en Série A. Plus récemment, l'Inter a remporté les 5 dernières confrontations, ainsi que 12 des 17 derniers matchs à l'extérieur, perdant seulement 2 fois et concédant le nul 3 fois. Formes L'Inter arrive à Turin avec une victoire 5-0 contre Salernitana à leur actif. Ils comptent 58 points après 27 journées. Sur leur route, les Nerazzurri ont glané 3 points lors de leurs 3 derniers déplacements, faisant matchs nuls contre l'Atalanta, le Napoli et le Genoa. L'équipe de Simone Inzaghi a concédé seulement 2 buts lors de leurs 8 derniers matchs à l'extérieur en Série A. En fait, depuis début Octobre, aucune équipe dans les 5 championnats majeurs a encaissé moins de buts (6) et obtenu plus de clean sheets (6) hors de leurs stade que l'Inter. Le Torino, pendant ce temps, reste sur un match nul et vierge contre Bologne. Les hommes d'Ivan Juric n'ont pas connu la victoire lors de leurs 6 derniers matchs, avec 3 nuls et 3 défaites. La dernière fois qu'is ont connu une si longue série sans victoire, c'était en Décembre 2020, sous Marco Giampaolo : 8 matchs sans victoire. Leurs résultats contre les meilleures équipes ne sont pas plus réjouissants, ayant perdu 1-0 chacun des trois matchs qu'ils ont joués contre une équipe du top 2 cette année. Note plus positive, le Toro a trouvé le chemin des filets lors de leurs 10 derniers matchs de Série A à domicile, marquant 20 buts au total, soit environ 2 par match. Ils n'ont pas dépassé ce chiffre en une saison depuis Décembre 2018. Statistiques générales Le Torino a la plus grande différence (+14) entre les points obtenus à domicile (24) et à l'extérieur (10) en Série A cette année. La rencontre oppose l'équipe avec le record de point obtenus après avoir été menée, contre l'équipe avec le pire score. L'Inter est allé chercher 17 points depuis une position perdante, alors que le Torino n'en a pris que 4. En revanche, en ce qui concerne la défense, seul Naples (8) a encaissé moins de buts que le Torino (10) avant le coup de sifflet de la mi-temps, tandis que l'Inter (9) a le meilleur bilan défensif de la Serie A en deuxième mi-temps. Focus sur les joueurs Lautaro Martínez a été directement impliqué dans cinq buts lors des cinq derniers matches contre le Torino en championnat, avec quatre buts pour lui et une passe décisive. Il n'y a que contre Cagliari qu'il a un meilleur bilan en première division Italienne, avec sept contributions. Si l'attaquant argentin venait à marquer, il deviendrait le cinquième joueur de l'Inter (depuis le début de la victoire à 3 points) à faire trembler les filets lors de trois matchs consécutifs à l'extérieur contre un même adversaire. Il a marqué en déplacement contre le Toro du 23 novembre 2019 au 14 mars 2021. Les seuls autres joueurs à avoir réalisé cette prouesse depuis sont Christian Vieri (contre Pérouse), Álvaro Recoba (contre Empoli et contre la Reggina), Ivan Perišić (contre la Fiorentina) et Mauro Icardi (contre Cagliari). Pour Edin Džeko, en revanche, la rencontre a été moins fructueuse. De toutes les équipes qu'il a affrontées au moins 10 fois, le Torino est l'un des trois adversaires, avec la Lazio et la Juventus, où il a été impliqué dans le moins de buts (4 au total, avec 3 buts et 1 passe décisive). Nicolò Barella a le plus grand nombre de passes décisives dans le jeu (9) dans les cinq grands championnats européens cette année. Florian Wirtz, Sergej Milinkovic-Savic et Paul Pogba sont juste derrière lui, avec 8. Il pourrait devenir le premier joueur de l'Inter à atteindre les 10 passes décisives en championnat avant la 30e journée depuis 2004/05. Dans le même idée, Hakan Çalhanoğlu est le joueur qui a délivré le plus grand nombre de passes décisives sur coups de pied arrêtés, soit 6 depuis le début de la saison. Si l'on compare avec les autres gardiens de but ayant au moins 25 apparitions en Série A cette saison, Samir Handanović a le meilleur pourcentage d'arrêts, de 77 %. Vanja Milinkovic-Savic est deuxième avec 62%, et Lorenzo Montipò, qui suit de près, avec 61%. Milan Škriniar fera sa 200e apparition en Série A depuis ses débuts en championnat le 24 avril 2016 contre la Sampdoria. En défense, seul Francesco Acerbi a disputé plus de matchs de première division (205). C'est lors de la rencontre à l'aller, en Décembre, que Denzel Dumfries a inscrit son dernier but en championnat. De tous les défenseurs des cinq grands championnats européens, c'est celui qui a touché le plus de ballon dans la surface de réparation adverse (92). Le Torino est la seule équipe contre laquelle Federico Dimarco a marqué plus d'un but en Série A, les deux ayant été inscrits en 2021 pour Vérone sous la direction d'Ivan Juric (le 6 janvier et le 9 mai). Alexis Sánchez a obtenu son plus grand nombre de passes décisives contre une équipe dans cette confrontation, avec 5 en 6 rencontres. Le Chilien a également marqué lors de la rencontre du 22 novembre 2020. C'est contre le Toro que Stefan De Vrij a inscrit son tout premier but avec l'Inter, en Août 2018. Danilo D'Ambrosio, quant à lui, affrontera son ancienne équipe, avec laquelle il a fait 42 apparitions et marqué 4 buts en championnat lors des saisons 2012/13 et 2013/14. Matteo Darmian est également passé de l'autre côté du terrain, puisqu'il a disputé 100 matchs de championnat pour le Toro entre 2012 et 2015, marquant 2 buts. DÉTAILS DISCIPLINAIRES Suspendu : Torino : N/A Inter : N/A À un avertissement d'une suspension : Torino : Aina, Buongiorno, Djidji, Pobega Inter : Lautaro Martínez, Vidal ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via Inter.it
  2. Ce samedi soir, à Giuseppe Meazza, deux des plus grandes entités du football européen, l'Inter et le Milan, s'affrontaient dans le cadre de la 24ème journée de Série A. L'enjeu était énorme pour les deux formations. Pour les hommes de Simone Inzaghi, il y avait la possibilité de s'échapper en tête de la Série A, en prenant 7 points d'avance sur son adversaire du jour. Les Rossoneri quant à eux avaient une formidable opportunité de récoller à 1 petit point de son rival Nerazzurri. Et c'est bien l'équipe de Stefano Pioli qui raffle la mise au cours d'un fantastique Derby della Madonnina. Retour sur un match qui laissera de gros regrets à l'Inter. L'Inter de Simone Inzaghi est fidèle à elle-même. Elle prend les commandes du jeu dès la première minute. De son côté, le Milan presse haut les Nerazzurri, avec notamment un "marquage à la culotte" de Franck Kessié sur Marcelo Brozović, le cerveau du milieu de terrain de l'Inter. Le début de match est plutôt haché, les contacts sont rugueux, autoritaires. Le jeu de l'Inter se passe en grande partie sur le côté du Néerlandais Denzel Dumfries, qui rencontrait un sacré client, en la personne de Theo Hernandez. Au milieu de terrain, la bataille tactico-physique fait rage : Marcelo Brozović, Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu d'un côté, et Ismaël Bennacer, Sandro Tonali et Franck Kessié de l'autre. L'on sent de grandes qualités techniques des deux équipes. Cela se confirme quelques minutes plus tard. Çalhanoğlu décale Ivan Perisić dans l'intervalle, qui centre fort en première intention au second poteau. Tout là bas, Dumfries mange Theo Hernandez et envoie une tête placée dans le tier inférieur des cages de Mike Maignan. Le stade exulte, mais bien malheureusement, Perisić est signalé hors-jeu au départ de l'action. C'est la première grosse alerte pour le Milan. Dans la foulée, à la onzième minute, c'est Brozović qui tente sa chance de loin. Sa frappe est déviée par Pierre Kalulu puis miraculeusement stoppée par Maignan. Les vagues déferlent, notamment du côté droit, où Dumfries domine Theo Hernandez. Le piston Interiste réalise très certainement son meilleur match sous les couleurs Nerazzurri. Barella déclenche lui aussi, de l'extérieur du droit. Sa tentative passe à côté du poteau droit de Maignan. Sur l'action suivante, Dumfries parvient à se retrouver seul en face à face avec Maignan. Mais le portier français remporte encore une fois son duel. Encore après, Edin Džeko contraint Kalulu à mettre sa tête pour sauver la maison Milanaise, sur une remise de la tête de Lautaro Martínez. Les occasions défilent, mais le but lui ne vient pas. Le Milan est noyé par l'Inter. Au milieu de terrain, le trio Nerazzurri prend l'ascendant sur celui des Rossoneri. Brozović se joue de Kessié, tandis que Barella et Çalhanoğlu se baladent à ses côtés. Devant, le duo Džeko-Lautaro domine la charnière Romagnoli-Kalulu. Derrière, l'Inter musèle parfaitement les attaquants Milanais, en particulier leur côté gauche Rafael Leão-Theo Hernandez. L'Inter maîtrise son match et son adversaire. La première frayeur pour l'équipe d'Inzaghi vient d'une frappe lourde de Tonali. Samir Handanović s'employe pour détourner la tentative du milieu Italien. Dans la foulée, une frappe de Leão est déviée de justesse par Perisić, qui voit le ballon filer à quelques centimètres du but d'Handanović. Le couperet tombe à la trente-huitième minute. Çalhanoğlu botte un énième corner dans la boite, et Perisić, qui vient de sauver une balle décisive, reprend le ballon de volée. Sa reprise ras de terre ne laisse aucune chance à Mike Maignan, enfin battu. Le Turc égalise Sergej Milinković-Savić au nombre de passe décisive en haut du tableau des passeurs de la Série A. La domination Interiste est récompensée. Les Rossoneri s'agacent, Theo Hernandez commet une vilaine faute sur Barella. Il s'en sort très bien, sans avertissement. La mi-temps arrive, mais Brozović en décide autrement. Le Croate envoie sur orbite Çalhanoğlu, mais une superbe sortie de Maignan coupe l'action et prive les Nerazzurri d'une balle de break. Dernière chaleure pour les coéquipiers de Tonali, les deux équipes rentrent au vestiaires sur ce score de un à zéro pour l'Inter. Tactiquement, Simone Inzaghi mate son adversaire du jour en bloquant tout ce qui fait ses forces. L'on parlerai presque d'une leçon de football. Au retour des vestiaires, Alexis Saelemaekers, totalement inexistant, cède sa place à Junior Messias. Le match redémarre là où il s'était arrêté : un bon enchaînement de passe se termine dans les pieds de Çalhanoğlu, qui est repris in-extremis par un énorme retour de Bennacer. Le match se poursuit de la sorte, avec tout de même un peu moins de rythme. Mais tout va changer à la cinquante-huitième minute. Pioli sort Kessié et fait rentrer Brahim Díaz. Le petit Espagnol, de part son petit gabarit et son agilité, perturbe énormément la défense Nerazzurri. Partant de là, le Milan ressort progressivement la tête de l'eau. Tonali s'essaie sur coup-franc, sans succès, puis Leão, qui voit sa frappe terminée dans les travées de Meazza. Le deuxième tournant du match vient à la soixante-dixième minute. Simone Inzaghi décide de sortir Perisić et Lautaro, pour faire entrer Alexis Sánchez et Federico Dimarco. Le match contre le Napoli, la semaine prochaine, est déjà dans les têtes. Mais ces changements sont le début de la fin pour l'Inter. Olivier Giroud égalise à un quart d'heure du terme, sur une passe contrée de Díaz. Les Nerazzurri perdent le contrôle du match, notamment à cause de la sortie de Perisić, qui fût un des meilleurs sur la pelouse. Dimarco ne parvient pas à réaliser la moitié du quart de ce que faisait le Croate. Le match va virer au cauchemar trois minutes plus tard, quand Giroud malmène Stefan De Vrij puis place une frappe puissante dans la petit filet droit d'un Samir Handanović pas exempt de tout reproche. Le Milan prend les devants et mène deux buts à un. La désillusion est totale. Une Inter qui avait pourtant tant dominée les débats se retrouve menée à dix minutes du terme. Inzaghi abandonne presque le match en sortant Brozović, sous le coup d'une suspension. L'Inter sort de sa rencontre et se tend, à l'image de Milan Škriniar. Les quelques coups de pied arrêtés sont mal négociés par Dimarco, décidément pas dans un bon jour. Le match va s'achever sur une faute dangereuse de Theo Hernandez sur Dumfries, qui va écopé d'un carton rouge. Il sera suspendu pour la réception de la Sampdoria. L'arbitre Marco Guida siffle la fin d'un Derby qui nourrira de gros regrets du côté des Nerazzurri, qui voient leur voisin se rapprocher à un petit point d'eux. À noter que l'Inter a toujours un match en retard, qui sera à joué contre Bologne. Toujours est-il que les hommes de Simone Inzaghi doivent vite se remettre la tête à l'endroit, car la semaine prochaine, ils iront au stade Diego Armando Maradona pour y défier le Napoli, qui a lui aussi la possibilité de revenir à 1 point en cas de victoire face à Venise. Tableau récapitulatif Résumé Vidéo Inter 1-2 Milan Buteur(s): 38' Perisić (I), 75' 78' Giroud (M) Inter (3-5-2): 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (82' 36 Darmian); 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozović (82' 8 Vecino), 20 Çalhanoğlu (73' 22 Vidal), 14 Perisić (70' 32 Dimarco); 10 Martínez (70' 7 Sánchez), 9 Džeko Banc: 7 Sánchez, 36 Darmian, 8 Vecino, 22 Vidal, 21 Cordaz, 33 D'Ambrosio, 11 Kolarov, 13 Ranocchia, 97 Radu, 32 Dimarco, 41 Curatolo, 5 Gagliardini Entraîneur: Simone Inzaghi Milan (4-2-3-1): 16 Maignan; 2 Calabria, 20 Kalulu, 13 Romagnoli, 19 Hernandez; 8 Tonali, 4 Bennacer (80' 33 Krunić); 56 Saelemaekers (45' 30 Messias), 79 Kessié (58' 10 Díaz), 17 Leão; 9 Giroud Banc: 10 Díaz, 41 Bakayoko, 25 Florenzi, 27 Maldini, 33 Krunić, 23 Tomori, 30 Messias, 22 Lazetić, 46 Gabbia, 7 Castillejo, 83 Mirante, 1 Tătăruşanu Entraîneur: Stefano Pioli Arbitre: Marco Guida VAR: Paolo Silvio Mazzoleni Averti(s): 21' Romagnoli (M), 60' Çalhanoğlu (I), 72' Díaz (M), 76' Bennacer (M), 84' Škriniar (I), 90+1' Krunić (M) Expulsé(s): 90+5' Hernandez (M) Internazionale.fr ~ © Aurios-Inter
  3. En effet, avec l’absence d’Hakan Calhanoğlu suspendu, Simone Inzaghi a décidé de confier Sergej Milinkovic-Savic à Roberto Gagliardini. Auteur d’une prestation XXL dans l’ombre, l’international serbe n’a tout simplement pas existé. Cette performance est d’autant plus belle que Roberto Gagliardini a atteint le palier des 150 rencontres disputées sous la vareuse Nerazzurra Voici son message sur Instagram "Fier de célébrer ma 150ème présence sous ce glorieux maillot avec une victoire importantissime." Arrivé en janvier 2017, il présente le bilan de: 129 matchs de Serie A 6 matchs de Coupe d'Italie 11 matchs de Ligue des Champions 4 matchs de Ligue Europa Il est également l'auteur de 16 buts, tous inscrit en Serie A. Champion d'Italie en titre, Gagliardini a déjà disputé 28 matchs pour 3 buts inscrits lors de la saison 2020/2021. Comment jugez-vous les performances du milieu de terrain italien ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une information en provenance de Marco Barzaghi, journaliste à Sport Mediaset, qui s’est livré sur l’actualité entourant l’uruguayen, sur son compte Twitch: Vecino-Napoli? "Je vais éclaircir la situation : Dans le passé, le joueur avait demandé à changer d’air suite aux problèmes qu’il avait rencontré avec Conte. Il y a eu, immédiatement, une absence de feeling, et on a commencé à parler du départ de Vecino." "A présent, il faudra comprendre ce qu’il va changer avec Inzaghi qui compte énormément sur lui et qui veut lui donner plus d’espace : Il le voulait déjà à la Lazio et il pourrait en faire une sorte de Milinkovic-Savic Nerazzurro." "Il faudra voir comment évolueront les choses, ensuite, c’est évident que si une offre de 20 millions d’euros est présentée, que l’Inter devrait s’y attarder." Y croyez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, la Gazzetta Dello Sport s’est livré ce matin sur les différentes grandes équipes de notre championnat et un point commun lie, qu'on le veuille ou non, l'Inter et la Juventus: La gestion du départ d'Antonio Conte. Analyse de l’Inter L’Inter a subi le tremblement de terre le plus intense : Antonio Conte ne laisse jamais les choses comme il les a connu lors de son arrivée. Ce qui est évident, c’est qui a laissé une Inter conquérante. Et le choix de la Direction, Marotta en tête est très similaire, à sa façon d'agir, lorsque la même situation s'était produite à la Juve : Et si ce n'est pas Allegri, mais il a recruté l’entraîneur qui est le plus similaire à Massimiliano : Simone Inzaghi, comme Max, dispose de l’intelligence nécessaire pour travailler sur le tableau déjà créé, sans avoir à le révolutionner, mais à juste l’adapter et à le lisser dans une espère de révolution en douceur Une base similaire Inzaghi va repartir sur le même plan de jeu : le 3-5-2. Un dispositif qu’il a pratiqué à la Lazio après y avoir débuté en 4-3-3. Au niveau de l’attitude, il préfère un jeu de transition rapide et vertical, mais un peu différent de celui de Conte qui prêchait pour un football codifié, fait de phases de jeu prédéfinies et commandées par ses cris depuis le banc. Inzaghi, lui, concédera plus de liberté dans le fond du jeu, et c’est aussi pour cette raison qu’il lui serait dommage de devoir se priver, dans le futur d’un joueur tel qu’Eriksen, qui aurait été le parfait alter-égo de Luis Alberto. Ce sera d'ailleurs plus à l’entraîneur à s’adapter à l’équipe que le contraire : La défense est bonne, même, elle est LA meilleure. Nandez ne sera pas Hakimi, mais il est capable de réaliser les courses qu’Inzaghi demande à ses ailiers. C’est aussi pour cette raison que nous croyons que Dimarco aura sa chance sur l’aile gauche. Barella n’a pas le physique de Milinkovic mais cela ne lui enlève en rien sa capacité d’envahisseur. Lukaku et Lautaro sont connus pour être redoutable, aussi bien lancé en profondeur que s’ils se retrouvent dans la surface de réparation, avec le Belge qui pourrait continuer à être la référence physique pour permettre au bloc de remonter en réceptionnant des balles en profondeurs à la Milinkovic de la Lazio. Un feeling déjà présent S’il y avait bien une crainte au sein de l’Inter et de ses Tifosi, cela allait être la réaction de Romelu Lukaku suite au départ d’Antonio Conte: Le départ de Conte l’a aussi surpris car il entretenait une relation spéciale. Mais il a déjà instauré avec Inzaghi un feeling extraordinaire. Le mérite en revient à l’entraîneur, qui attend à présent le retour de Lautaro la semaine prochaine, lui qui a su employer les bons mots lors de son premier appel téléphonique avec l’attaquant belge: Lukaku a été marqué, même agréablement surpris : Il a compris à quel point son rôle sera important pour que le projet Inzaghi puisse devenir conquérant. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, Cristiano Zanetti a fait des suggestions ambitieuses pour le mercato. Pour le milieux de terrain en vue de la C1. "Sergej Milinkovic-Savic de la Lazio serait parfait pour l'Inter." "Je dirais la même chose de Paul Pogba à Manchester United également." "Ce sont probablement tous les deux cibles irréalistes pour l'Inter, mais ce sont des joueurs 'totaux' qui peuvent vraiment faire la différence. L'équipe actuelle de l'Inter n'est pas complète, il est juste que nous nous attendions à ce que le club intervienne au milieu de terrain. Ils ont de bons joueurs, mais s'ils veulent passer au niveau supérieur en Europe, ils ont besoin d'un super milieu de terrain, le meilleur joueur classique." Le style de jeu des Nerazzurri. "C'est à quoi ressemble Conte, je ne vois pas de grandes différences avec la Juventus qu'il a entraînée. Je pense que l'Inter est le reflet de la façon dont les équipes jouent aujourd'hui en Italie: jouer bas et contrer rapidement. C'est une stratégie qui porte souvent ses fruits en Serie A." "Sans rien enlever à nos défenseurs dans ce championnat, c'est une autre histoire en Ligue des champions. Vous affrontez des joueurs très forts et plus qu'heureux de défendre dans des situations individuelles, alors que les équipes italiennes ont tendance à fermer la boutique." "L'Inter se débrouille très bien en Italie: 11 points d'avance sur le Milan et 12 points d'avance sur la Juventus. Ceci en dit long sur leur niveau. Mais j'attends plus d'eux en Europe et il ne s'agit pas seulement d'avoir plus de chance, ils doivent aussi changer quelque chose sur le plan tactique."
  7. En effet, l’impact de Romelu Lukaku ne se juge plus uniquement sur le terrain, mais également sur sa valeur marchande au sein du noyau Nerazzurro: Selon KPMG, si l’apport du Diable Rouge est désormais connu de tous sur le terrain, il est également l’élément indiscutable de l’Inter et Conte ne renoncera jamais à lui, sauf s’il vient à être indisponible L’impact de Lukaku est également important sur la valeur globale du noyau. En effet, selon KPMG Football Benchmark, ce dernier s’élève à 17%. Se retrouve devant lui en Serie A seulement Sergej Milinkovic-Savic, Andrea Belotti et Rodrigo De Paul. Lukaku représente un certain investissement pour l’Inter, et ce n'est pas le plus léger, mais le belge rembourse sur le terrain la confiance mise en lui. Selon le ratio entre le salaire net et les buts inscrits, Lukaku occupe la troisième position, juste derrière Zlatan Ibrahimovic et le puit sans fond que représente Cristiano Ronaldo qui est le joueur qui reste le plus cher par but inscrit. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. C’est un nouveau Cold-Case: Après Paulo Dybala, nous apprenons que l’Inter avait l’intention d’enrôler Sergej Milinkovic-Savic, exigé lors de son arrivé à Milan par Antonio Conte. Révélation de Calciomercato.com L’entraineur interiste voyait en Milinkovic le renfort idéal pour le milieu de terrain du futur, mais le coût de la transaction, associé à l’investissement pour recruter Romelu Lukaku ont fait capoter l’affaire: "Durant des années, l’Inter a suivi l’évolution de Milinkovic et avait attendu l’occasion pour le recruter de la Lazio avec l’arrivée de Conte." "Conte voyait dans le serbe, le profil adapté pour apporter de la technique et du muscle, mais l’affaire était trop prohibitive. La demande de Lotito était trop élevée : Pas moins de 100 millions d’euros! Et plus spécialement lors de l’été 2019 qui avait déjà vu un investissement important pour Lukaku." "Les Nerazzurri ont donc miser, avec décision, sur Nicolò Barella et Stefano Sensi." Regrettez-vous ce choix ou, au contraire, êtes-vous satisfait de ce pari sportif ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. La défaite face à Bologne aura laissé des traces et Antonio Conte attend une excellente prestation de la part des siens. Si une victoire lui permettrait de se rapprocher de la Lazio et un peu de la Juve, il y aura surtout lieu de tenir à distance l’Atalanta. L’entraîneur n’a plus aucune intention de faire de cadeau à ses joueurs, quitte à prendre des décisions importantes. Pour Antonio Conte, il ne reste plus qu’un seul joueur intouchable : Romelu Lukaku, tous les autres sont sur la sellette. Milan Skriniar et Marcelo Brozovic figurent parmi les joueurs transférables en cas d’offre scandaleuse. Christian Eriksen pourrait être sacrifier si son départ permet d’arriver à des joueurs plus fonctionnels au projet tel que Sergej Milinkovic-Savic, Paul Pogba ou Nicolò Zaniolo. L’Inter devrait tout de même agir de la sorte : Conclure rapidement les transferts de Sandro Tonali et d’Emerson Palmieri Faire une tentative pour Edin Dzeko Suivre la situation relative à David Alaba Le Saviez-Vous ? Ce soir, l’Inter affrontera l’Hellas Vérone en proposant le dispositif suivant : 3-4-1-2. Christian Eriksen et Lautaro Martinez seront sur le banc. Conte ayant constaté le manque d’engouement de la part des joueurs. Pour épauler Marcelo Brozovic, on devrait voir Borja Valero accompagné de Roberto Gagliardini. En défense, on retrouvera le trio composé de Diego Godin, Milan Skriniar et de Stefan Vrij. Sur les ailes, à droite Antonio Candreva et Ashley Young à gauche. Alexis Sanchez et Romelu Lukaku, seront à la pointe de l'attaque. Validez-vous cette prise de décision radicale de la part de l’entraîneur Nerazzurro ?
  10. Il sera difficile pour l'Inter de signer Sergej Milinkovic-Savic à moins que Lautaro Martinez ne soit vendu selon La Repubblica. L'Inter suit le milieu de terrain de l'équipe nationale serbe depuis un certain temps pour un éventuel transfert. Mais en raison du fair-play financier, il sera difficile pour l'Inter de recruter SMS à moins qu'ils ne vendent Lautaro. Lautaro a une clause libératoire de 111 M€ dans son contrat actuel et cette dernière doit expirer sous peu (7 juillet), ce qui signifie que l'Inter pourrait exiger encore plus pour le transférer. Si l'Inter obtient au moins cette valeur, elle disposera de fonds suffisants pour entamer un transfert pour Milinkovic-Savic, qui est considéré comme l'un des meilleurs milieux de Serie A.. ®Alex_J - Internazionale.fr
  11. L'Inter est à la recherche de la grosse recrue au milieu pour la saison prochaine. Et comme l'explique Il Giorno, le but de Beppe Marotta reste Sergej Milinkovic-Savic, auteur du but victorieux dimanche dernier. Mais rien n'est simple : "Le rêve de Marotta reste l'achat de Milinkovic-Savic, mais la saison en cours pourrait pousser Lotito à demander un montant à trois chiffres. Un investissement lourd, pour lequel il faut d'abord vendre, comme Icardi. Si le PSG décidait de ne pas racheter le joueur, pour une quelconque raison, il faudrait prendre une décision difficile et céder aux sirènes de la Juventus. Le risque est d'attendre un autre acheteur et ne pas atteindre les cibles prévues." ®gladis32 - internazionale.fr
  12. Pour la Gazzetta, nos dirigeants vont faire un coup cet hiver et un autre en juin. Et pour le quotidien tout lui porte à croire que l'Inter, en place sur le trône italien, va se renforcer au milieu de terrain. Un nom met tout le monde d'accord, Dejan Kulusevski. Le joueur de 19 ans actuellement prêté à Parme par l'Atalanta couterait 40M€. Le club parmesan ne souhaitant pas casser son prêt, la négociation est donc compliquée. L'Inter semble décidée et ce malgré la concurrence de la Juventus et des clubs de Premier League. Pour la saison estivale c'est une nouvelle fois le profil de Milinkovic-Savic qui revient. Toujours sur un tarif de 80M€ pour la Lazio. Pour Mediaset ce sera Chiesa Pour eux, Antonio Conte n'aurait eu qu'une seule demande depuis l'été dernier, Federico Chiesa. Le média est convaincu que l'Inter se lancera dès cet hiver pour l'attraper. Le coach semble vraiment amoureux du joueur (tout comme Marotta) et le voit très bien s'intégrer dans le 3-4-3 ou le 3-4-2-1. Selon des proches il aimerait même l'essayer dans d'autres schémas où il pense pouvoir faire la différence. D'abord souhaité en juin, son arrivée se ferait en janvier compte tenu des problèmes de blessures du club. Les nerazzurri pourraient mettre 40M€ sur la table, ce qui représente le gros de la vente de Gabigol et Politano en échange pour la Fio. ®gladis32 - internazionale.fr
  13. Il se pourrait que le mercato de l'Inter ne s'arrête pas avec les arrivées d'Alexis Sanchez et de Cristiano Biraghi. Selon Tuttosport, la vente prochaine de Gabriel Barbosa au Flamengo pour environ 18 millions d'euros pourrait aider Marotta à placer une derrière recrue au milieu de terrain, un renfort souhaité par Antonio Conte pour lutter dans la course au scudetto face au Napoli et à la Juventus. Les noms sont ceux d'Arturo Vidal et Ivan Rakitic (plus faciles à atteindre) et Sergej Milinkovic-Savic, une cible prioritaire pour Marotta. L'entraîneur demandera un dernier gros effort à l'Inter après avoir enregistré les arrivées de Sanchez et Biraghi. Pour compléter un effectif qui pourrait dès cette saison lutter pour le scudetto, il faudrait un remplaçant du profil de Lukaku et surtout un grand milieu de terrain pour faire faire un saut de qualité au milieu de terrain. Rakitic et Vidal Il est donc évident de regarder au FC Barcelone où le profil-type de milieu de terrain, expérimenté, qui sache donner de la verticalité au jeu tout en apportant son lot de but correspond exactement au chilien Arturo Vidal. Cependant avant le chilien, le premier milieu qui semble destiné au départ est Rakitic qui avait aussi été identifié comme un objectif par Marotta et Ausilio. Le Croate, contrairement à Vidal, ne serait pas un cas à gérer à la Nainggolan (même si Conte se serait porté garant pour Vidal). Sur le dossier Rakitic, l'Inter doit faire avec la concurrence de la Juve. Le rêve Milinkovic Il faut aussi considérer l'opportunité Sergej Milinkovic-Savic, la star de la Lazio qui est sur les tablettes de Marotta depuis sa période Juventus, le prix du joueur (environ 70M) est cependant très élevé et difficile à envisager à ce moment du mercato. Ce qui pourrait cependant aider l'Inter à finaliser au moins le dossier pour l'un des deux milieux de terrain du Barça, c'est le fait que Flamengo ait annoncé avoir l'intention de faire une offre de 18M pour Gabigol, avec un pourcentage à la revente pour les nerazzurri.
  14. L’Inter compte continuer à se renforcer sur le Mercato. Outre le recrutement de Romelu Lukaku qui est devenu le plus cher de l’Histoire de l’Inter, Beppe Marotta rêve d’offrir une Dream Team à Antonio Conte, en lui offrant deux joueurs de renom. Voici l'analyse du Corriere Della Sera La première recrue En attaque, le choix a été porté sur Edin Dzeko, mais il semble difficile d’arriver à un accord d’ici à cette fin de semaine, la Roma souhaitant lui trouver un remplaçant avant de la libérer. La Roma serait disposer à le libérer contre Mauro Icardi et l’Inter serait disposer à proposé à agir de la sorte moyennant une contre-partie financière. Pour l’heure Mauro Icardi fait le mur. Marotta a tenu à clarifier la situation de l’argentin : Icardi pourra partir au prix juste, La Juve qui a échoué dans le dossier Lukaku n’aurait pas encore dit son dernier mot Sergej Milinkovic-Savic Les millions de plus-values obtenus suite au départ d’Icardi permettront à Marotta de lancer l’assault sur un milieu de terrain de qualité. Le joueur rêvé se nomme Milinkovic, ce qui permettrait aux Nerazzurri de faire également ce saut de qualité dans ce secteur de jeu. Le Saviez-vous ? Beppe Marotta a la dent dure. Si son Inter est disposée à négocier la vente de Mauro Icardi avec la Juve, Agnelli et Paratici souhaitent éviter d’insérer Paulo Dybala dans la transaction. L’idée serait donc de recruter l’argentin en présentant une offre cash au rabais. Toutefois comme le souligne l’Administreur-Délégué de l’Inter, tout à un prix pour la Juventus. En effet, comme le mentionne le Corriere Dello Sport, si pour la Roma et le Napoli, Beppe demande une somme estimée entre 60 et 70 millions d’euros, pour la Juve, une offre estimée entre 80 et 90 millions d’euros minimale est exigée. En cas d’offre inférieure, seul l’insertion de Paulo Dybala permettra de débloquer la situation. Qui plus est, Mauro Icardi souhaitait partir en prêt pour Turin a eu droit à une réponse négative du Beppe. S'il est toujours Interiste en septembre, il s’entraînera à Appiano Gentile et la situation sera révisée lors du Mercato hivernal. Les relations entre les deux reines du Calcio ne sont pas prêtes de s’adoucir. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Alors que les discussions sont en cours pour parvenir au recrutement de Romelu Lukaku, l’Inter compterait s’offrir les services de Sergej Milinkovic-Savic, dans le courant du mois d'août. Un Mercato intelligent Libérée, délivrée du Fair-Play-Financier, l’Inter se comporte de façon très intelligente sur ce mercato estival. Entre les mains du duo Conte-Marotta sans oublier la force de frappe du Suning, l’Inter réalise l’un de ces meilleurs mercati : deux internationaux italiens ont rejoint les Nerazzurri, Lazaro est un jeune joueur prometteur, Godin n’a aucunement besoin d’être présenté et la nouvelle flèche interiste serait européenne en la personne de Romelu Lukaku, auteur de très belles statistiques en Premier League et meilleur buteur en activité de la Belgique, première nation mondiale au classement FIFA. Selon le Corriere Delle Sera, un assaut va être lancé par la Beneamata pour s’offrir Sergej Milinkovic-Savic. Le milieu de terrain pourrait quitter la Lazio cet été et être à disposition d’Antonio Conte : "Un milieu de terrain pareil, personne n'en a et s’il devait partir, il faut être sûr qu’il n’y aura pas de regret sur la façon dont il sera libéré. Il faut limiter la casse, en cherchant un milieu disposant des épaules assez larges et offrant une certaine taille, pour ne pas souffrir du départ de Sergeij, du moisn sur le plan physique." Gagliardini dans l’œil du Faucon Conséquence de cette analyse, Inzaghi a suggéré en personne un nom : En cas de départ du serbe, Gagliardini serait un joueur proposant le profil idéal, et en disposer en contre-partie technique pourrait satisfaire les deux écuries, qui s’apprécient. Même si Manchester United et Paris sont intéressé par "SMS", l’Inter pourrait se positionner sérieusement en août et proposer à Inzaghi, un joueur qu’il désirait depuis longtemps, un joueur connu par Lotito et Tare qui croient en encore à la Ligue des Champions Lotito ouvre la voie à un transfert "Nous avons créé une maison de verre et j'ai compris que les joueurs ne peuvent être forcés dans une atmosphère très tendues. Ce n'est pas le cas avec Sergej. Il nous a montré beaucoup d'affection, de responsabilité, de sérieux. Cela dépendra des événements à venir, pas du Club." "Milinkovic se sent bien à la Lazio et nous sommes heureux de l'avoir. C'est une période particulière, car l'année dernière, j'ai réussi à rejeter toutes les attaques. Cette année, nous pourrions être confronté à un problème, si le joueur souhaite disposer d'une solution différente. Disons que oui, je pourrais avoir moins d'armes pour repousser les attaques, certaines que j'ai rejetée l'année dernière. Actuellement, la situation est stable et évolutive." Partant pour avoir du SMS à volonté ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Sergej Milinkovic-Savic sera le cadeau de bienvenue de Beppe Marotta a l'Inter. Telle est l’affirmation du Corriere Dello Sport, qui raconte comment le nom du serbe s’est retrouvé au cœur de la réunion qui s’est tenue à Nankin avec le Suning. Marotta le voulait déjà à Turin L’été dernier, Marotta avait déjà entamé les discussions avec son agent Mateja Kezman. Même si cette transaction a avorté à la suite de la venue de Cristiano Ronaldo, Marotta serait sur le point de clôturer cette dernière, mais à l’Inter cette fois. De plus, cette première partie de championnat du serbe a redimensionné la valeur de celui-ci. Agé de 24 ans seulement le 27 février 2019, Milinkovic-Savic a tout pour savoir se relancer. La carte Lotito Marotta et Lotito sont deux personnes qui se respectent à présent. Leurs rapports se sont améliorés au point qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Tout a débuté à la suite de questions politiques et des équilibres à maintenir qui concernent à la fois la Lega Serie A et la Fédération. En effet, les deux comparses y siègent en tant que Conseillers Fédéraux. L’idée du futur leader interiste est d'exploiter l'axe qu’il est parvenu à créer le Président de la Lazio, également sur le marché des transferts, le tout en facilitant la réalisation d'un point de compréhension. Ces prochains mois seront décisifs et déterminants pour voir si cette confiance est également retranscrite dans les faits. Un joueur sacrifié L’arrivée de Savic en provenance de la Lazio pourrait être liée à une vente d’un joueur de premier plan. Dès lors, aussi bien Icardi, que Skriniar, Brozovic, De Vrij ou Perisic, pourraient se voir présenter un bon de sortie afin de permettre de rééquilibrer le bilan. En effet, l’arrivée du milieu laziale représenterait un méga-investissement pour l’Inter et il ne lui serait pas possible d’agir autrement, que de sacrifier l’un de ses joyaux. Pour ou contre l'arrivée d'un Sms ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...