Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'shakhtar donestk'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

5 résultats trouvés

  1. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match à la suite de l’élimination de l’Inter à l’Allianz Stadium de la Juventus, en Coupe d'Italie: Est-ce une saison ratée ? "C’est comme ça que ça commence ? Je pense que, dans chaque compétition, une seule équipe l’emporte. Et si toutes les autres équipes doivent avoir leur saison de ratée car elles ne l’emportent pas, ce serait un désastre. Toutes les autres équipes, ont donc chaque années, connu que des saisons ratées pratiquement." "Je pense que l’Inter, aussi ce soir, a démontré d’avoir très bien réduit l’écart avec la Juve à tout point de vue. Cela nous donne la volonté et la foi pour travailler et continuer à faire ce que nous faisons. Les autres considérations, je vous les laisse à vous." "Cela doit nous être utile pour continuer à travailler au fil des ans et de chercher à améliorer annuellement l’équipe. En l’espace d’un an et demi, nous avons réalisé des pas importants. A y regarder, l’écart en nombre de points avec la Juventus était un écart important. Malgré les difficultés cet écart a été réduit et nous l’avons également prouvé ce soir." "Lukaku et Lautaro ont fait leurs matchs, ils ont tout donné pour l’équipe et pour l’Inter, ils travaillent et cherchent à s’améliorer. Lautaro n’est pas un joueur "fini", il ne faut pas oublier qu’il est jeune et qu’il a un grand potentiel, il en va de même pour Lukaku, même lui cherche à s’améliorer et à donner plus, ils le font tous." Les motivations ? "Nous sommes sortis de la Ligue des Champions car nous avons perdu les deux matchs contre le Real Madrid, il suffisait d’un but face au Shakhtar, nous n’avions pas été bon et assez précis pour marquer un but. Nous disputons les compétions en cherchant toujours à donner le maximum et pour arriver à leurs fin, avec toujours l’objectif maximal. La réalité est ensuite une autre chose." "Ici, nous sommes sortis, en demi-finale, par l’équipe qui a été la protagoniste indiscutable de ces neufs dernières années. Nous allons nous concentrer sur le championnat tout en sachant qu’il sera difficile." "L’Inter a prouvé ce soir qu’elle était une équipe difficile à jouer, nous avons à peine débuté un parcours de travail ici à l’Inter, depuis un an et demi. Je pense que nous avons fait des pas en avant, nous devrons nous équiper pour faire des miracles." L’après-match ? "Je n’ai ni le plaisir, ni l’envie de le commenter, je pense qu’il faut, avant tout, faire toujours preuve d’éducation." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Le défenseur du Shakhtar Donetsk, Dodo, a partagé sa conviction que l'Inter les avait sous-estimés lors de leur première rencontre en phase de groupes. Voici ses déclas à TuttoMercatoWeb. "Nous avons très mal joué contre eux en demi-finale de la Ligue Europa, donc nous sommes partis du fait que c'était un match totalement différent. Je pense qu'ils nous ont aussi sous-estimés parce que beaucoup d'entre nous sont très jeunes. Mais jouer des matchs nous fait mûrir et en tout cas, le match aller avec l'Inter a été le match qui nous a mis le plus en difficulté." "Évidemment, avec le Borussia, nous avons lourdement perdu et peut-être avons-nous sous-estimé ce match. Mais l'Inter joue un système très difficile à casser. Ils jouent un 3-5-2 et leur pression commence avec comme Lukaku et Lautaro. Les cinq au milieu poursuivent ensuite continuellement leurs adversaires directs, au milieu et sur les côtés." "Il est très donc difficile de franchir leurs lignes. Ce qui s'est passé contre eux: c'est que nous avons réussi à stopper leurs contres, mais eux aussi ont stoppé les nôtres. De plus, ils ont nullifier nos forces principales, à savoir la possession de balle et les cotres rapides. Une forme de statut quo." "D'un point de vue physique, ils sont atroces. Quand vous pensez vous être libéré de leur marquage, vous en trouvez déjà deux sur vous! Leur marquage est très strict." Le nul au match aller, une chanceux? "Nous voulions gagner après la victoire surprise contre le Real Madrid et peut-être après avoir fait match nul avec l'Inter, nous pensions, à tort, que Gladbach était un rival plus facile. Au lieu de cela, ils sont devenus les plus durs à jouer. La vérité est que votre marquage ne doit jamais se relâcher en Ligue des champions et pourtant les grandes équipes vous laissent toujours un peu d'espace." Le 5-0, toujours dans les têtes? "C'est un match qui nous fait honte parce que nous aussi nous nous voyons comme un grand club. Perdre 5-0 en demi-finale c'était très difficile à digérer. Lors du match aller avec l'Inter, nous nous sommes promis: "Cette fois, ce sera différent." Nous ne pouvions pas gagner, mais nous ne voulions pas perdre. En fait nous avons fait nul." "Maintenant, nous avons besoin d'un match nul et nous ferons tout pour obtenir un point. Nous avons une grande motivation, due, avant tout, à avoir beaucoup d'espoir de se qualifier dans un groupe aussi difficile. Je pense que nous obtiendrons une qualification sans précédent pour le Shakhtar." Ce deuxième match? "Nous mettrons la même intensité que lors du match aller et comme nous l'avons fait contre le Real Madrid. Contre l'Inter, c'est un jeu de vie ou de mort. Quel que soit l'espace qu'ils nous laisseront, nous essaierons de l'exploiter!" Force et faiblesse de l'Inter. "Nous devons nous préparer à affronter beaucoup de coups francs. Les vôtres, ils sont mortels. Sans mentionner les contre-attaques. Hakimi et Ashley Young, ou Perisic, créent une supériorité immédiate mais ils doivent faire attention à ne pas nous laisser d'espace, car nous sommes très rapides et nous savons exploiter les erreurs."
  3. Stefan De Vrij et Achraf Hakimi se sont livrés en conférence d’après-match à la suite de la victoire de l’Inter à Bologne Stefan De Vrij à Inter TV "Nous avons bien géré la rencontre, nous avons joué comme une équipe compacte. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps durant laquelle nous avons ouvert le score et ensuite nous avons doublé la mise. Nous avons, hélas pris un but, mais il n’y avait pas cette sensation que nous allions perdre des points. Nous sommes restés concentrés mentalement et nous avons tué le match." Le groupe ? "C’est un aspect important pour être une équipe : Tu dois te sacrifier pour les autres et pour obtenir des résultats. Dernièrement, nous sommes parvenus à engranger les résultats et c’est important. Nous sommes conscient qu’une finale nous attend, c’est une partie extrêmement importante qui nous attend mercredi et il faudra faire preuve d’une bonne approche et réaliser une prestation d’équipe, Nous ferons tout pour l’emporter et nous espérons continuer sur cette voie." Achraf Hakimi à Dazn "On parle beaucoup de moi, mais je reste toujours la même personne, celle d’avant et celle d’aujourd’hui : je veux travailler, m’améliorer et m’adapter à l’équipe : Je suis toujours le même Hakimi." Conte ? "Il m’aide énormément, il me parle et il me fait savoir ce qu’il veut : je dois m’améliorer dans chaque mouvement et piano piano, je comblerai ce qu’il me manque. Plus je suis sur le terrain, mieux c’est pour moi. Ma rapidité m’aide et elle est très bénéfique pour l’équipe." L’Italien ? "Je suis en train de l’apprendre et je cherche à m’intégrer dans la Ville et envers les gens : Je le comprends un peu car il est très similaire à l’espagnol." Un rival venu de l’Est Mercredi, l’Inter affrontera le Shakhtar en Ligue des Champions dans un match fondamental pour les deux équipes. A cette fin, le défenseur de Donetsk, Mykola Matviienko, s’est livré à la presse : "C’est la rencontre de l’année pour nous, c’est la plus importante de cette fin d’année, nous nous préparons pour y faire face du mieux possible, nous allons analyser le jeu de nos adversaire et nous donnerons en espérant réaliser un résultat positif." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Lautaro Martinez et Romelu Lukaku…Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, la LULA pour les intimes. Les flèches dorées d’Antonio Conte représentent l’atout plus des Nerazzurri. C'est simple, si l’Inter veut s’imposer face au Real, il est fort à parier que le résultat dépendra de la prestation des deux compères Analyse de la Gazzetta Dello Sport "La Lula est le moteur Nerazzurro qui mènera à l’Emprise. Les statistiques le prouvent : L’année passée, ils ont inscrit ensemble 55 buts, soit 48,6% du total de l’Inter. Cette année, les statistiques sont encore plus éloquentes : 15 buts inscrits en 24 matchs, soit une moyenne de 62,5% du total de l’Inter." "Au milieu du terrain, seul Brozovic, Gagliardini, Hakimi et D’Ambrosio ont inscrit un but. (Il faut décompter l’autogoal de Ceccherini). Lukaku et Lautaro représentent le phare de l’Inter, mais tous les autres se doivent également de savoir répondre sous la cage : C’est un fait : Conte ne peut pas faire sans eux." Analyse du Corriere Dello Sport "Lorsque le numéro 9 et le numéro 10 inscrivent chacun un but dans le même match, la victoire est assurée.Ce n’est pas seulement un duo de buteurs phénoménal, mais il s’agit d’un tandem de talisman : Lorsque Lukaku et Lautaro marquent ensemble, l’Inter l’emporte toujours. La saison dernière, cela s’est produit à 11 reprises. La dernière en date est face au Torino, dimanche dernier. A chaque fois, l’équipe Nerazzurra est rentrée à la maison avec la mise intégrale." Et en Europe ? "Cela ne s’est produit qu’à deux reprises lors des 11 matchs européens. A Prague face au Slavia, soit la dernière victoire en Ligue des Champions. Et en Ligue Europa, lors du 5-0 refilé au Shakhtar en demi-finale." Pensez-vous que le duo dorée Nerazzurro pourra infliger au Real Madrid sa seconde défaite de la compétition ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Comme lors de ces deux précédentes journées, l’Inter sème énormément sur le terrain, mais cette fois-ci elle ne recueille rien. Face à un Real Madrid loin d’être irrésistible, l’Inter de Conte, privée de Romelu Lukaku a offert une bonne prestation en Ligue des Champions....Toutefois, l’absence du Gentil Géant s’étant fait extrêmement ressentir Menée au score 1-0 suite à une légèreté d’Hakimi qui s’imaginait encore au Real, l’international marocain délivrait une splendide passe décisive à Karim Benzema qui ouvrait le score à la 25’. Quelques instant après, Sergio Ramos rappelait qu’il était un excellent joueur de la tête sur corner et doublait la mise à la 33’. L’Inter, sonnée, allait se remettre en selle immédiatement à la suite d’un Zlatanesque Barella qui offrait d’une aile de pigeon, un caviar de passe décisive à Lautaro Martinez qui prenait le meilleur sur Raphaël Varane, à la 35’ Remontées en seconde période avec les mêmes intentions, les deux équipes se donnent coups pour coup. Et l’Inter se relance dans le match à la 68’, suite à une combinaison entre Vidal qui lance en profondeur Lautaro Martinez, l’argentin remet instantanément de la tête à Ivan Perisic qui voit son tir décroisé finir au fond des filets. Vu la physionomie du match, l’évolution du score pouvait se jouer sur un détail, un détail signé du double Z qui, en faisant entrer Vinicius Junior et Rodrygo, réalise un coaching gagnant. Le premier dépose littéralement un bien vaillant Danilo D’Ambrosio en plein sprint, avant de centrer dans la surface pour le second, qui à hauteur du point de penalty puni un Samir Handanovic toujours aussi immobile Suite à la retentissante victoire du Borussia Mönchengladbach sur le terrain du Shakhtar Donestk (0-6), l’Inter occupe à présent la dernière place du groupe. L’Inter jouera donc son avenir le 25 novembre, au Giuseppe Meazza, face au Real de Madrid ou tout autre résultat qu’une victoire condamnerait le club de Steven Zhang a une cuisante élimination directe, voire à un retour en Europa League…. Tableau Récapitulatif Real Madrid 3-2 Inter Buteur(s): 25' Benzema (R), 33' Sergio Ramos (R), 35' Lautaro Martinez (I), 68' Perisic (I), 80' Rodrygo (R) Real Madrid: 1 Courtois; 17 Vazquez, 5 Varane, 4 Sergio Ramos, 23 Mendy; 15 Valverde, 14 Casemiro, 8 Kroos (78' 10 Modric); 11 Asensio (64' 25 Rodrygo), 9 Benzema, 7 Hazard (64' 20 Vinicius) Banc: 13 Lunin, 26 Altube, 12 Marcelo, 18 Jovic, 22 Isco, 24 Mariano Diaz, 40 Santos T1: Zinedine Zidane Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 77 Brozovic, 22 Vidal (87' 44 Nainggolan), 15 Young; 23 Barella (78' 5 Gagliardini); 10 Lautaro Martinez, 14 Perisic (78' 7 Sanchez) Banc: 27 Padelli, 35 Stankovic, 11 Kolarov, 13 Ranocchia, 24 Eriksen, 36 Darmian, 37 Skriniar, 99 Pinamonti T1: Antonio Conte Arbitre: Turpin (FRA) Var: Letexier Averti(s): Vidal (I), Mendy (I), Brozovic (I), Barella (I), Casemiro (R), Courtois (R) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr