Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'shanghai'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

4 résultats trouvés

  1. Internazionale.fr a le plaisir de vous proposer cet excellent article réalisé par nos confrères d'Agefi.com relatif à la situation entourant Evergrande et, indirectement le Suning: "La Bourse de Tokyo a ouvert en forte baisse mardi dans la foulée de la chute à Wall Street la veille, ébranlée par les inquiétudes autour de la crise du géant de l'immobilier chinois Evergrande." L'éventuelle faillite du promoteur immobilier Evergrande pourrait conduire à un "Lehman chinois", selon certains analystes. Vers 01H00 GMT, l'indice vedette Nikkei lâchait 1,94% à 29.908,33 points, tandis que l'indice Topix chutait de 1,93% à 2.059,64 points. La Bourse de New York comme les autres marchés mondiaux ont flanché lundi sous le coup des craintes liées à la situation du promoteur immobilier Evergrande, croûlant sous les dettes, et dont l'éventuelle faillite pourrait conduire à un "Lehman chinois", selon certains analystes. Hong Kong, seule Bourse asiatique majeure ouverte lundi, a ainsi lâché 3,30% à la clôture, suivie par l'Europe puis Wall Street. Et au lendemain d'un week-end de trois jours, Tokyo accusait également le coup mardi. "La proportion des exportations japonaises à destination de la Chine est supérieure à celles des Etats-Unis ou de l'Europe, ce qui rend (le marché japonais, NDLR) plus sensible aux inquiétudes de ralentissement de l'économie chinoise", a estimé Hideyuki Ishiguro de Nomura Asset Management, cité par Bloomberg. Du côté des valeurs Le constructeur automobile Honda (-3,13% à 3.340 yens) a annoncé samedi que ses lignes de production japonaises opéraient à environ 40% du volume initialement prévu pour la période août-septembre en raison de la pénurie de semi-conducteurs et de retards dans la livraison d'autres pièces liés à la pandémie. Honda prévoit des conséquences sur sa production d'octobre également. Son compatriote Toyota (-1,55% à 9.864 yens) avait par ailleurs déclaré vendredi prévoir des interruptions temporaires de sa production en octobre au Japon. Au début du mois, le groupe avait révisé sa production totale à la baisse pour l'exercice 2021/22 commencé en avril, à 9 millions de véhicules. Du côté des devises et du pétrole Le yen baissait par rapport au dollar, à raison d'un dollar pour 109,59 yens vers 01H00 GMT contre 109,44 yens lundi à 21H00 GMT. Le cours du yen perdait également du terrain par rapport à la monnaie européenne: un euro s'échangeait pour 128,49 yens contre 128,33 yens la veille à 21H00 GMT. Un euro valait par ailleurs 1,1725 dollar, contre 1,1726 dollar lundi à la fin des échanges sur le marché mondial des devises. Le marché du pétrole reprenait des couleurs après des inquiétudes sur la demande, notamment chinoise: vers 00H50 GMT le prix du baril américain de WTI gagnait 0,65% à 70,75 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord progressait de 0,5% à 74,29 dollars.(AWP) Lundi rouge pour la Bourse suisse Les investisseurs ont affiché lundi une aversion au risque marquée, entre les craintes liées à une éventuelle faillite du mastodonte chinois de l'immobilier Evergrande et la prochaine réunion monétaire de la Fed. Inquiétude mondiale Lundi, l'Europe et Wall Street affichaient un net recul. A la Bourse de New York, l'indice vedette Dow Jones a perdu 1,78%, l'indice élargi S&P 500 1,70% et l'indice Nasdaq, à forte composante technologique, 2,19%. Sur le Vieux Continent, toutes les places ont fini dans le rouge: Paris a cédé 1,74%, Milan 2,57%, Francfort 2,31% et Londres 0,86%. A Zurich, le SMI a terminé en recul de 1,42%. Signe de l'aversion des investisseurs pour les actifs risqués, les emprunts d'État étaient particulièrement recherchés: en conséquence, le taux américain à dix ans reculait à 1,31%. L'économie chinoise avait déjà montré ces dernières semaines de nombreux signes d'affaiblissement, tant dans la consommation que dans la production. Or, "tout ralentissement de l'économie chinoise aurait des répercussions importantes sur la demande de produits de base, étant donné que la Chine est le plus grand consommateur au monde de nombreux minéraux et métaux", continue Russ Mould, directeur de l'investissement d'AJ Bell. Les entreprises liées aux minéraux étaient ainsi en forte baisse, comme ArcelorMittal qui a chuté de plus de 8% à Paris. Aux préoccupations sur le sort du promoteur chinois ultra-endetté, s'ajoutaient celles sur le bras de fer au Congrès autour du plafond de la dette des États-Unis et la réunion monétaire de la Banque centrale (Fed) qui commence mardi. La secrétaire au Trésor Janet Yellen a publié un vigoureux éditorial dans le Wall Street Journal plaidant pour un relèvement du plafond de la dette, bloqué au Congrès, au risque de provoquer "une crise financière historique". La Réserve fédérale américaine tient sa réunion monétaire mardi et mercredi. Elle doit donner plus d'indications sur le début de la mise en oeuvre et l'étendue de la réduction de son soutien massif aux marchés par des rachats d'actifs, mais "l'incertitude autour des décisions" a aussi poussé les investisseurs à se couvrir, explique Andréa Tuéni, analyste de Saxo Banque.(AWP) Les pratiques désespérées d'Evergrande pour échapper à la faillite Aux grandes heures de la bulle immobilière, Evergrande s'était lancé dans des projets pharaoniques. A Suzhou, une ville proche de Shanghai réputée pour ses canaux et ses jardins impériaux, le groupe devait installer un grand complexe résidentiel avec écoles, parc d'attraction et un quartier commerçant de style européen. La "Cité touristique et culturelle Evergrande", inachevée, est désormais envahie par des acquéreurs en colère qui doutent de pouvoir un jour récupérer leurs billes. Taux d'intérêt miraculeux et placements à risque: créanciers spoliés et employés décrivent les pratiques désespérées d'Evergrande, géant chinois de l'immobilier, pour échapper à la faillite. Le mastodonte est devenu en deux décennies l'un des visages de la frénésie immobilière en Chine, quand des millions de ménages ont pu accéder à la propriété. Le groupe croule aujourd'hui sous une dette de 260 milliards d'euros, l'équivalent du PIB de la Roumanie. Fournisseurs non payés et propriétaires floués ont protesté la semaine dernière devant le siège du groupe à Shenzhen (sud). Des scènes inhabituelles dans un pays où les manifestations sont rarement tolérées. Le groupe tentaculaire conserverait plus de 1,4 million de logements en construction qu'il n'a plus les moyens d'achever et de remettre à ses propriétaires. Acculé, il propose désormais à ses créanciers de les rembourser... en nature, sous la forme de terrains ou de places de stationnement. Autant d'offres rejetées par les intéressés. "Ce que je veux, c'est de l'argent!" déclare à l'AFP un investisseur du nom de Feng. "Je ne vais même pas regarder cette offre". Face à la menace du dépôt de bilan, Evergrande a aussi poussé ces derniers mois ses salariés à vendre -- mais aussi à acheter pour eux-mêmes -- des placements très attractifs mais risqués, selon plusieurs employés rencontrés par l'AFP. L'une d'entre elles, du nom de Huang, raconte avoir réuni pas moins de 1,5 million de yuans (216'000 francs) avec l'aide de sa famille afin d'acheter ces produits. Les taux d'intérêt offraient un gain de 7% à 9%, selon des salariés et des brochures consultées par l'AFP. Le Fondateur d'Evergrande s'adresse à son personnel Afp/Lalibre.be Le promoteur immobilier, qui croule sous une dette de plus de 300 milliards de dollars, s'efforce d'apaiser la colère des propriétaires spoliés et des investisseurs. Dans une lettre adressée au personnel, à l'occasion de la fête de la mi-automne, Xu Jiayin, qui a fondé le groupe en 1996, écrit "avoir la ferme conviction qu'Evergrande sera bientôt en mesure de sortir de sa période la plus sombre", a rapporté un quotidien économique de référence, le Securities Times. "Il a assuré que les chantiers reprendront complètement pour atteindre le principal objectif : garantir la livraison des bâtiments et qu'il "apportera une réponse aux acheteurs, aux investisseurs, aux partenaires et institutions financières". Il a également remercié le personnel pour son immense travail, alors que ces deux derniers jours sont fériés en Chine." Cette déclaration intervient au moment où la Bourse de Hong Kong tente de se stabiliser au lendemain d'une chute de plus de 3 %, provoquée par les inquiétudes autour de la possible faillite d'Evergrande. Les Bourses de Chine continentale étaient encore fermées mardi pour cause de jour férié. De son côté, après un week-end de trois jours, Tokyo accusait également le coup mardi, évoluant en forte baisse en début de séance dans le sillages des autres places financières mondiales lundi, dont Wall Street: "Le groupe immobilier avait reconnu la semaine dernière faire face à une "pression énorme" et prévenu qu'il pourrait ne pas être en mesure de faire face à ses engagements financiers."
  2. C’est une information en provenance de Calcio&Finanza qui relaye l’article d’Il Sole 24 Ore : Le colosse chinois qui opère dans le marché immobilier, Evergrande, se rapproche de la faillite, lui qui croule sous près de 100 milliards de dollars de dettes. Une situation qui menace de submerger l'ensemble du secteur en Chine ainsi que les investisseurs internationaux qui détiennent la moitié de la dette offshore de l'entreprise chinoise. Comme le souligne Il Sole 24 Ore, c'est un fameux problème pour Pékinet pour les investisseurs étrangers qui ont misé sur les obligations d'Evergrande, attirés par les rendements élevés. Vu la situation dramatique de l’entreprise, le titre a été suspendu vendredi à la Bourse de Shenzhen et ce lundi 6 septembre, la Bourse de Shanghai a décidé d'arrêter temporairement la négociation des obligations arrivant à échéance en juillet 2022 en raison de "fluctuations anormales". Lors de cette dernière année, les bénéfices d'Evergrande ont chuté de 29 %, soit 1,6 milliard de dollars en chiffres absolus. Evergrande est à court de liquidités et ne sait pas comment s'y prendre pour respecter ses engagements en matière de dettes d'entreprise, qui doivent être honorés dans les prochains mois. Dans une lettre, qui a été démentie, il avait été demandé au gouvernement chinois un plan de sauvetage, d'assainissement et de de gestion de la dette, et de procéder à des cessions immobilières à Guangzhou et au démantèlement du siège de la société à Hong Kong : Mais toutes ces démarches ont été vaines, à en juger par le vendredi noir où la holding n'était qu'à quelques pas de l'abîme. Le marché chinois des obligations à haut rendement, souffre énormément, et le secteur le plus touché est celui de l'immobilier, dominé par une douzaine de géants, dont Evergrande, dont les actions ont perdu 70 % cette année, tandis que les obligations sont "en souffrance". Cette situation trouve son origine depuis que la vision a changé et que les maisons sont redevenue un bien et non plus un outil de spéculation pour les familles : Le gouvernement n'a pas seulement mis en place des mesures contre l'effet de levier dans l'immobilier, mais il applique également une législation qui stipule, entre autres, que les prix des nouveaux logements mis sur le marché se doivent être transparents. Cette démarche n’a pas été appréciées par ceux qui, comme Evergrande, ont fait de l'immobilier la pierre angulaire de leur fortune. Il est peu probabled’ailleurs que l'État vienne à la rescousse. Evergrande est considérée comme "trop grosse pour faire faillite", mais elle reste une société privée et les marges de manœuvre de l'État sont beaucoup plus restreintes. Jindong Zhang , qui, par le biais de Suning Holdings Group, contrôle l'Inter Milan, le Club Champion de Serie A italienne, garde également un œil sur la situation du géant chinois. En 2017, Zhang, via Suning Appliance et non la société cotée en bourse Suning.com, avait avancé à Evergrande un capital de 20 milliards de yuans (environ 2,6 milliards d'euros) en souscrivant à des actions de classe A d'Evergrande Real Estate (également connu sous le nom de Hengda Real Estate) destinées à être cotées en bourse, avec la promesse de forts dividendes. Avec le soutien de Suning et d'autres groupes privés chinois, Evergrande avait levé un total de 130 milliards de yuans (environ 16,65 milliards d'euros), grâce aussi à la promesse que si la cotation des actions de classe A d'Evergrande Real Estate ne se concrétisait pas, que les investissements seraient remboursés d'ici mars 2021. Toutefois, à l'automne dernier, après un nouveau report du projet de cotation, un certain nombre d'investisseurs ont accepté de ne pas exercer les options de rachat de leurs actions libérées, évitant ainsi la crise de liquidités d'Evergrande. Parmi eux, on retrouve Jindong Zhang qui a accepté de réviser l'accord existant avec le patron d'Evergrande, Xu Jiayin. Zhang a donc renoncé à demander le remboursement des 20 milliards de yuans, maintenant ainsi l'investissement dans Evergrande Real Estate (qui sont à l’origine des pressions sur la dette de Suning et qui ont conduit à la crise du groupe ces derniers mois). Selon inf.news, l'investissement de Zhang a perdu 80% de sa valeur, étant donné que la valorisation d'Evergrande Real Estate serait désormais égale à 425 millions de yuans, et - par conséquent - la part détenue par Suning Appliance serait égale à 3,84 milliards de yuans (environ 500 millions d'euros). Cette valeur pourrait être réduite à néant également en cas de faillite officielle du groupe Evergrande. Si la faillite est confirmée, Suning perdra donc 500 millions d'euros, serait-il capable de s'en relever ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. En mai 2017, le président chinois Xi Jinping a annoncé lors du Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale que la Chine organisera l’Exposition Internationale d’Importation de la Chine (CIIE) à partir de 2018. L’organisation de cette exposition est une politique importante du gouvernement chinois pour promouvoir le lancement d’un nouveau cycle de l’ouverture de haut niveau du marché chinois au reste du monde. Aujourd’hui, la croissance économique de la Chine est passée d’une phase de croissance rapide à une phase de développement de haute qualité. Dans cette nouvelle phase, le pays éprouve une demande plus forte de marchandises et de services spéciaux de qualité. L'Exposition fait la promotion du statut de la Chine en tant que locomotive de la fabrication internationale, qui représente 20 % de la production totale de la planète, et aussi du fait qu'il s'agit de l'un des plus vastes marchés de consommation d'équipement du globe. Elle a lieu cette semaine du 05 au 10 novembre 2018. Toute la délégation chinoise y compris Xi Jinping sont présents à l'Expo. Le Suning a installé, à cette China International Import Expo de Shanghai, un stand magnifique aux couleurs de l'Inter
  4. L'Inter continue son expansion en Chine et le fait que le Suning lui ait réservé un stand à la China International Import Expo lui permettra de signer un accord avec un autre colosse chinois : la distillerie Kweichow Moutai Group. Cette société a été fondée le 20 novembre 1999 en Chine et pèse, selon Forbes, 142 milliards de dollars. L'annonce officielle sera communiquée dans le cadre de la participation de l'Inter à l'Import Expo à Shanghai. Sur ce cliché, on peut constater que le stand lié au partenariat est déjà prêt, avec les logos des deux sociétés déjà mis en évidence. Le Moutai Group est actuellement classé à la 152ème place dans le classement du "Meilleur employeur du Monde 2018" de Forbes. La société est basée dans la ville de Renhuai, dans la province de Guizhou où est situé le village Maotai, à partir duquel vient le nom de la liqueur. Son chiffre d'affaire annuel est de 7,5 milliards de dollars. Outre ce partenariat, deux autres accords ont été signé avec Konica Minolta et Invent. Une preuve de plus que l'Inter se porte bien sur les terres du Suning. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...