Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'slavia prague'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

9 résultats trouvés

  1. Selon Titan Sport, La Famille Zhang change ses plans, et cela n’affecte pas uniquement l’Inter, mais également tous les investissements non essentiels, et ce, y compris le football. Comme le révèle Titan Sport, le Jiangsu est officiellement en vente, mais il est en vente gratuitement : Il suffira à l’acquéreur de débourser un seul penny pour acquérir le club champion de Chine en titre, à l’unique condition d’assurer la responsabilité des dettes estimées à 500 millions de Yen, l’équivalent de 63,77 millions d’euros, et la plus importante partie des salaires impayés. Si ce scénario est catastrophique, il n’est pas néanmoins cataclysmique étant donné que le pire scénario aurait été sa dissolution. Celle-ci n’est toutefois pas à écarter dans le cas où Suning ne parviendrait pas à rejoindre un accord d’acquisition pour le début de la saison 2021. Selon les médias chinois, le Gouvernement municipal de Wuxi se serait montré intéressé, mais pour l’heure, il n’y a pas encore d’accord. Le désengagement avéré de Suning Le retrait de Suning n’est pas un cas isolé, mais il fait partie d’une réduction globale et les signaux ne sont plus équivoques : Il y a eu la rupture de l’accord des droits liés à la Premier League (700 millions d’euros l’été dernier), la suspension de la diffusion de la Serie A pour non-paiement des droits de la part de PPTV, le groupe télévisuel de Suning, "si l’Inter est confrontée à d’importants soucis financiers, le retrait de son propriétaire est déclaré… Mais il ne s’agit là que de la pointe visible d’un gigantesque iceberg." Stop Gouvernemental Comme le réfère Fcinter1908.it : "Dans une économie où chaque mouvement des capitaux est surveillé, les investissements vers l’étranger se doivent d'être avalisés par le Gouvernement chinois. Le fait que l’utilisation des ressources est rentable doit être prouvé" "Les chinois ont sous-estimé les difficultés liées à l’industrie sportive du football, une lenteur financière s’est créée pour des investissements jugés nécessaires. Bien sûr, le Covid a crashé tous les plans, mais il n’est pas le seul en cause." "Durant des années, l’avancée chinoise semblait inarrêtable, avec l’acquisition de clubs dans tous les championnats : Inter, Aston Villa, Southampton, Sochaux, le Slavia Prague, West Bromwich. Mais tous les investissements se sont avérés être de véritables bains de sang jusqu’à l’intervention du Gouvernement qui a dit Stop." "Le Parti n'a plus trouvé d’avantages significatifs en son sein pour soutenir une utilisation énorme et imprévisible des ressources. De plus, l’écart entre le football européen et chinois ne permet pas aux clubs européens d'être utilisés comme moyen véhicule pour lancer les talents locaux à l'étranger." Le Salut via la BC Partners ? Longtemps jugé inadéquate par les tifosi, la BC Partners pourrait-elle "sauver" l’Inter ? En effet, selon Sport Mediaset, le groupe britannique a offert 800 millions d’euros plus bonus. Il s’agit du groupe qui reste le plus intéressé pour s’offrir l’actuel leader de Serie A. "Comme le démontre la mise en vente du Jiangsu, le football ne rentre plus dans les programmes ni dans les plans d’investissements du Suning et de la Famille Zhang." Steven Zhang, tombé amoureux de l’Inter, pourra-t-il inverser la tendance ? Qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, en une année et demie sous la gestion d’Antonio Conte, un joueur en particulier est rentré dans le cœur des Tifosi de l’Inter : Nicolò Barella. Le milieu de terrain Nerazzurro, par-delà ses prestations, s’est rendu indiscutable auprès de son entraineur qui ne renonce jamais à lui Allumé par Paratici cette semaine, l’Inter n’entend pas renoncer à son numéro 23 : "Chaque cycle est lié à des personnalités : Un buteur, en entraineur, un capitaine, une Bandiera qui ont tous des valeurs humaines bien avant celle de champions. Et l’Inter semble avoir clairement en tête le profil de celui qui sera le Leader du futur, la tête d’affiche des prochaines années." "Si la vie sociétal est compliquée, cela ne signifie pas que celle-ci ne se projette pas sur le long terme. Et, dans la tête de tous, il y a un projet commun : Faire de Nicolò Barella le Capitaine du Futur! Beppe Marotta et Piero Ausilio ont durement travaillé à l’été 2019 pour convaincre Cagliari de libérer le "Fils de la Sardaigne", la fierté de la Région qui était parvenu à conquérir le cœur des Rossoblu et ensuite de la Nazionale. Coup de foudre "Avec l’Inter, il y a eu un coup de foudre : "Le club avait choisi Barella comme l’Homme qui allait lancer l’ère Conte et Nicolò a choisi justement les Nerazzurri pour travailler et grandir sous la direction d’ Antonio Conte qui l’a lentement inséré, intégré pour en faire le joueur indiscutable." "L’Histoire est pleine de tournant et celle de Barella sur la route milanaise le prédestinait à se présenter sur le terrain de jeu le plus important, celui de la Ligue des Champions. L’Inter menée au score par surprise face au Slavia à domicile, voyait Barella monter sur le terrain et devenir le coup gagnant qui offrait l’égalisation." "Deux semaines plus tard, il se présentait dans le stade mythique du Nou Camp devant sa majesté Messi. Barcelone découvrait, ce jour-là, la fureur compétitive du numéro 23 Nerazzurro qui était partout, qui dérobait les ballons à Busquets et De Jong, et qui n’était pas loin de trouver le chemin des filets en percussion." "Dix mois plus tard, en Finale de l’Europa League, Nicolò n’était déjà plus une promesse mais un homme clé du milieu de terrain de l’Inter, à tel point qu’il s’est fait encenser par Romelu Lukaku en public : "Mais vous avez vu Barella ? Il est fondamental pour nous!' "Barella Capitaine après Handanovic : L’Histoire est toute tracée....." Validez-vous cette prise de décision si elle vient à se confirmer ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  3. Lautaro Martinez et Romelu Lukaku…Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, la LULA pour les intimes. Les flèches dorées d’Antonio Conte représentent l’atout plus des Nerazzurri. C'est simple, si l’Inter veut s’imposer face au Real, il est fort à parier que le résultat dépendra de la prestation des deux compères Analyse de la Gazzetta Dello Sport "La Lula est le moteur Nerazzurro qui mènera à l’Emprise. Les statistiques le prouvent : L’année passée, ils ont inscrit ensemble 55 buts, soit 48,6% du total de l’Inter. Cette année, les statistiques sont encore plus éloquentes : 15 buts inscrits en 24 matchs, soit une moyenne de 62,5% du total de l’Inter." "Au milieu du terrain, seul Brozovic, Gagliardini, Hakimi et D’Ambrosio ont inscrit un but. (Il faut décompter l’autogoal de Ceccherini). Lukaku et Lautaro représentent le phare de l’Inter, mais tous les autres se doivent également de savoir répondre sous la cage : C’est un fait : Conte ne peut pas faire sans eux." Analyse du Corriere Dello Sport "Lorsque le numéro 9 et le numéro 10 inscrivent chacun un but dans le même match, la victoire est assurée.Ce n’est pas seulement un duo de buteurs phénoménal, mais il s’agit d’un tandem de talisman : Lorsque Lukaku et Lautaro marquent ensemble, l’Inter l’emporte toujours. La saison dernière, cela s’est produit à 11 reprises. La dernière en date est face au Torino, dimanche dernier. A chaque fois, l’équipe Nerazzurra est rentrée à la maison avec la mise intégrale." Et en Europe ? "Cela ne s’est produit qu’à deux reprises lors des 11 matchs européens. A Prague face au Slavia, soit la dernière victoire en Ligue des Champions. Et en Ligue Europa, lors du 5-0 refilé au Shakhtar en demi-finale." Pensez-vous que le duo dorée Nerazzurro pourra infliger au Real Madrid sa seconde défaite de la compétition ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Dans le cadre de la rencontre de Ligue des Champions opposant l’Inter au Borussia Mönchengladbach, Inter Tv a interviewé Lautaro Martinez: But "Celui face au Slavia Prague est le plus beau, mais celui contre Dortmund est le plus significatif, car j’avais aussi ouvert le score." Poste "J’ai changé à plusieurs reprise de position sur le terrain. Mais j’ai toujours aimé attaquer et être attaquant. Je me suis toujours inspiré de Falcao, il m’a toujours séduit. Il a également joué en Argentine et j’ai eu le plaisir de le suivre." Ligue des Champions "En 2010, j’ai le souvenir d’avoir vu la rencontre, en Famille, à la maison, en Argentine. Cette victoire avait une signification importante car il y avait tant d’argentins dans l’équipe." Diego Milito "Diego, dans notre pays, est une personne et un joueur très important. J’ai pu aussi jouer avec lui au Racing Avellaneda et je me suis énormément diverti. On se souvient de lui, pas uniquement pour ces buts, mais surtout pour le doublé en Finale de la Ligue des Champions." "L’Inter a tellement de tifosi en Argentine car tellement de joueurs sont passé par ce club. Cela lie fortement les couleurs Nerazzurre à celle de mon pays." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Arrigo Sacchi est revenu sur notre performance à Prague dans les colonnes de la Gazzetta. Voici ses propos : "L'Inter s'y est imposé après un départ difficile qui rappelait le match aller. Avec beaucoup d'absents mais avec un bon esprit et une féroce détermination de l'équipe, l'Inter a gagné. Tous se sont donnés à 100%. Il faut souligner les formidables performances de Lukaku et Lautaro, mais aussi celle de Borja Valero." "Antonio Conte est un excellent entraineur, il fait revivre ses joueurs qui le lui rendent bien. Il ne fait pas que motiver, il vit pour le football. C'est un partisan du « nous pouvons toujours faire plus » et son équipe continue de se développer grâce à cela. L'Inter a souffert dans la première demie-heure. Il y a eu le but de Martinez puis un énorme coup sur la tête, mais ils n'ont pas abandonné. Il reste encore des choses à améliorer comme dans la possession. En compétition européenne n'importe quelle équipe vous presse, même les moins célèbres comme le Slavia. Ils doivent agir d'un seul bloc, ne pas laisser 8-9 joueurs adverses frôler la surface et être dangereux. Agir à onze et ne pas laisser trois défenseurs derrière." "Le match décisif aura lieu à Barcelone avec Messi, Suarez, Griezmann... et plus ils seront éloignés de la surface mieux ce sera. Personne ne croit que le Barça, même qualifié, ne jouera pas avec son engagement habituel." ®gladis32 - internazionale.fr
  6. Un doublé de Lautaro Martinez et un triplé de Romelu Lukaku.Tel aurait dû être le résultat final du déplacement de l’Inter sur le terrain du Slavia Prague. Si l’Inter l’a emporté au final 1-3 au lieu de 0-5, l’ouverture du score est tombé à la 19’ de jeu. Romelu Lukaku, tel un tank a repris un ballon aérien pour aller percer la défense de Prague. Les coups reçus ne l’auront pas fait chuter et son centre en retrait trouvait le Toro argentin qui ne laissait aucune chance à Kolar. Dans un match où Conte a décidé de laisser la possession à l’adversaire, l’Inter double la mise à la 36’ sur une contre-attaque éclair. Lautaro Martinez sert Big Rom qui n’a plus qu’à la pousser au fond malgré des chants racistes à son encontre. Des chants dont le Diable Rouge préviendra l’arbitre en regard au secteur concerné. Toutefois, ce but, parfaitement valable et finalement invalidé. En effet quelques minutes auparavant un joueur de Prague se retrouve à terre suite à un contact dans la surface interiste. Si le contact est très léger, la peine est très sévère pour l’Inter : but annulé et penalty converti pour le Slavia. Ce but inscrit par Soucek à la 37’ fait terriblement mal au moral des Nerazzurri qui n'attendant que la mi-temps. Une pause qui permettra à Conte de remobiliser et de rebooster les siens. Avec un Fc Barcelone qui a sorti la sulfateuse face au Mur Jaune du Borussia, l’Inter dispose d’une réelle chance de retrouver la seconde place du groupe et de pouvoir rêver à une Finale avant la date face aux Catalans déjà qualifiés. Le tournant du match aura lieu à la 81’ : Lazaro entré en jeu adresse un ballon en profondeur à Romelu Lukaku. Frydrych qui se trouve pourtant sur la trajectoire se toile lamentablement en glissant. La sanction est sans appel, Romelu fonce tel Il Fenomeno ou l’Imperatore vers Kolar, le dribble facilement et telle une partie FIFA rentre dans la surface et envoie un tir puissant dans le but vide. Conte exulte avec le banc interiste et se retrouve injustement sanctionné d’un carton jaune. Le Slavia complètement déstabilisé coule définitivement face au Cyclone Lula, Lukaku et Lautaro s’entendant à merveille. Preuve en est ce bijou de but à la 88’ : Romelu récupère un ballon, désaxé devant le grand rectangle, il réalise une Trivela qu’un certain Ricardo Quarsema aurait très certainement validé. Cette passe technique atterrit pile-poil sur le pied de l’argentin qui sans contrôle, reprend du droit : L’Inter explose de joie, le duo Nerazzurro permet au peuple interiste de passer une fin de math plus sereine. Romelu, déjà privé d’un doublé, se verra privé d’un triplé. Lancé en profondeur à la 93’ Big Rom, réalise une Ronaldo brésilienne en réalisant quelques jeu de jambes et en mettant un petit pont au défenseur du Slavia. Si le but est beau, celui-ci se verra annulé après le coup de sifflet final par la Var. Du jamais vu pour un arbitrage qui n’était qu’une vaste blague. L’Inter a démontré une fois de plus qu’elle disposait du même mental que son entraîneur et donne rendez-vous à ses tifosi, à la maison, au Meazza pour disputer SA Finale de Ligue des Champions face au Fc Barcelone. L’Inter sera qualifiée: En cas de victoire sur le Fc Barcelone En cas de nul combiné à un nul de Dortmund face au Slavia En cas de défaite combiné à une victoire du Slavia en terre allemande. Est-ce que le Slavia engrangera son troisième point à l’extérieur en trois match, lui qui aura surpris le Fc Barcelone au Nou Camp et l’Inter au Meazza ? L’Inter pourra compter sur une ligne d’attaque en pleine forme : LU aurait du inscrire 3 buts en 4 matchs, mais il n’en compte qu’un. LA en est déjà à 5 buts en 5 matchs…What Else ?! Rendez-vous tous au Meazza le 10 décembre ! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Slavia Prague 1-3 Inter Buteur(s): 19’, 88’ Lautaro Martinez (I), 37’ Soucek (S, pen.), 81’ Lukaku (I) Var: 36’ But annulé à Romelu Lukaku + Penalty pour le Slavia. Après le match : Second but annulé à Romelu Lukaku Slavia Prague: 1 Kolar; 5 Coufal, 25 Frydrych (83’ 24 Takacs), 15 Kudela, 18 Boril; 22 Soucek; 10 Husbauer (70’ 12 Zeleny); 28 Masopust, 7 Stanciu (58’ 27 Traoré), 23 Sevcik; 9 Olayinka. Banc: 30 Markovic, 14 Van Buren, 21 Skoda, 24 Takacs, 29 Helal. T1: Jindřich Trpišovský Inter (3-5-2): 1 Handanovic; 2 Godin, 6 De Vrij, 37 Skriniar; 87 Candreva, 8 Vecino (80’ 30 Esposito), 20 Borja Valero (76’ 5 Gagliardini), 77 Brozovic, 34 Biraghi (76’ 19 Lazaro), 10 Lautaro Martinez, 9 Lukaku Banc: 27 Padelli, 16 Politano, 33 D’Ambrosio, 95 Bastoni T1: Antonio Conte Arbitre: Szymon Marciniak Var: Gil Averti(s) : Vecino (I), Lautaro Martinez (I), Kudela (S), Conte (I) Expulsé(s) : / Affluence : 19.370 supporters (sold-out) ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. Tout comme l'année dernière, l'Inter hérite du groupe le plus difficile de la Ligue des Champions. Si l'année dernière, l'Inter était confrontée au Psv, à Tottenham (futur finaliste) et au Fc Barcelone, cette année, l'Inter affrontera le Borussia Dortmund (Vice-champion d'Allemagne), le Slavia Prague et à nouveau le Fc Barcelone de Messi, Griezmann, Suarez (et Neymar ?). Des affiches alléchantes qui verront l'Inter de Conte prouver immédiatement de quoi elle est capable. Le calendrier 17/09 - 18h55 Inter - Slavia Prague 02/10- 21h00 Barcelone - Inter 23/10 - 21h00 Inter- Dortmund 5/11 - 21h00 Dortmund - Inter 27/11 - 21h00 Slavia Prague - Inter 10/12 - 21h00 - Inter - Fc Barcelone L'image du jour La réaction de la Direction du Slavia Prague lorsque l'équipe a hérité du groupe F ! Croyez-vous en la qualification au second tour du tournoi ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  8. Comme l’année dernière, l’Inter retrouve le Fc Barcelone en Ligue des Champions. Il s’agira d’un parcours compliqué pour les Nerazzurri qui ont hérité d’un prétendant à la victoire finale, sans oublier le Borussia Dortmund et le Slavia Prague. Antonio Conte pourra compter, cette année, sur Romelu Lukaku, qui est l’auteur de 7 buts en 17 matchs de Ligue des Champions. Le Fc Barcelone "La rencontre avec Messi ne passera pas inaperçue pour la famille Lukaku. Sa maman Adolphine, avait croisé Messi lorsque le Barça était parti jouer à Old Trafford en quart de finale aller. Elle fut si heureuse et enthousiaste que cette vidéo est devenu culte sur le web." "L’Inter rencontrera le Fc Barcelone lors de la dernière journée de la Ligue des Champions, soit le 10 décembre. L'espoir est que le club espagnol n’aura plus besoin de l’emporter pour se qualifier, comme ce fut le cas il y a un an avec Tottenham. Le match nul réalisé en fin de rencontre mettait un terme aux espoirs d’un Luciano Spalletti éliminé… Qui sait si cette fois-ci la chance tournera en faveur des Nerazzurri." Le Borussia Dortmund "A propos de chance ou de porte-bonheur, on peut parler du Borussia Dortmund qui était l’équipe tirée dans le chapeau 2. On ne peut, ne pas se rappeler des doubles confrontations datant de 1963-1964 et 1993-1994. A chaque fois que l’Inter a croisé le chemin des allemands, elle soulevait le titre européen en fin de saison : En 1963-1964, ce fut la Coupe des Champions, en 1993-1994, c’était la Coupe de l’Uefa." "Dans les années 1960, Sandro Mazzola marquait aussi bien au match aller qu’au match retour. L’Inter gagnait la Finale contre le très coriace Real Madrid. Dans les années 90, ce fut le 3-1 à l’extérieur qui fut décisif. L’Inter éliminera Cagliari en demi-finale avant de s’imposer contre Salzbourg en Finale." "Les années passent et Dortmund reste toujours un adversaire coriace, mais le parcours des allemands à l’extérieur peut apporter des garanties. Sur les 16 derniers déplacements, Dortmund comptabilise: 4 victoires 3 nuls 9 défaites" Le Slavia Prague "Statistiques moins importantes pour le Slavia Prague, qualifié via les playoffs et qui dispute seulement sa seconde saison en Ligue des Champions, depuis celle de 2007-2008." "A l’époque, Arsenal l’avait humilié sur ses propres terres en inscrivant 7 buts, soit le record historique négatif de l’histoire du football tchèque." "L’Inter ouvrira sa saison européenne, au Meazza, le 17 septembre face au Slavia qui a réalisé le doublé Championnat-Coupe nationale la saison dernière. Une situation qui ne s’était plus reproduite depuis 77 ans." Le Saviez-vous ? L’Inter a une chose en commun avec le Slavia. Un propriétaire chinois. Suning pourrait donc débuter sa seconde aventure européenne en prenant le meilleur sur son "cousin" du Sinobo Group. ®Antony Gilles - Internazionale.fr