Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'socios.com'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. En effet, le Corriere Della Sera et Calcio&Finanza se sont penchés sur la situation toujours plus préoccupante, qui lie l’Inter mais aussi la Roma, à DigitalBits: Pour le Corriere Della Sera "Le sponsor DigitalBits apparait toujours sur le maillot de l’Inter à une semaine de la reprise du championnat, ou du moins sur ceux de la bande à Lukaku. Car sur ceux des équipes féminines et de la Primavera, il a été retiré. De plus, la marque de crypto-monnaies de l'entrepreneur Al Burgio et de sa société Zytara Inc, basée dans le Wyoming mais dont le siège est aux Caïmans, a pris le concept de "monnaie virtuelle" un peu trop au pied de la lettre : L'argent prévu pour le sponsoring principal sur le maillot n'est pas au rendez-vous, et il faut voir si, dans cette année noire pour les monnaies numériques sur les marchés boursiers (-79%), il sera visible un jour." "Pour l’Inter et, dans une seconde phase aussi pour la Roma qui dispose d’un accord qui est moitié moins important que celui du triennal Nerazzurro, mais auquel il faut ajouter 5 millions d’euros prévus à fonds de garantie, le problème est extrêmement grave et l’inquiétude grandi même si les deux écuries ne laissent rien paraitre: L’Inter et DigitalBits sont évidemment dans une phase délicate de négociation pour résoudre le problème, mais la route risque d'être trop étroite, précisément à cause du manque d’argent , et peut donc également conduire à un litige juridique et par conséquent à la recherche d’ un accord avec un nouveau sponsor, le tout après la longue association avec un partenaire historique comme le fut Pirelli et l'expérience réussie avec Socios.com pour vingt millions pour une saison, puis remplacé par l'accord plus pratique, mais à ce stade, plus risqué et malheureux avec DigitalBits." "La thématique des maillots griffé Nike déjà en vente, avec le sponsor "en retard" imprimé sur la poitrine et qui est diffusé surtout tous les panneaux publicitaires n'est pas secondaire : le lancement du second kit de maillot est d’ailleurs reporté au mois de septembre et s'il n’y a pas de date pour parvenir à une solution ou à une résolution, comme aurait pu l’être le premier match de championnat, il n'y a pas non plus trop de temps à perdre". -35% dans les lattes pour Calcio&Finanza "L'effondrement de la valeur de XDB, la crypto-monnaie de DigitalBits, se poursuit : Ce lundi, celle-ci avait encore perdu 35 % de sa valeur sur les marchés comparé à la veille et pointait à 0,0102 USD, pour se rapprocher dangereusement de son plus bas niveau historique de 0,078 USD atteint en février 2020. Le sommet historique remonte lui à novembre 2021 et à un reluisant 0,81 $. Depuis lors, la crypto-monnaie de DigitalBits a perdu 98 % de sa valeur en moins d'un an et cette situation est étroitement liée aux accords de sponsoring que DigitalBits, par l'intermédiaire de Zytara, a conclu avec la Roma et l'Inter Milan." "Si pour le club de la Capitale, aucun problème n'a été signalé pour le moment, la situation est différente dans les relations avec les Nerazzurri après le non-paiement de la plateforme. En effet, le club milanais continue à agir pour limiter la visibilité de la marque DigitalBits, compte tenu du non-paiement du sponsoring maillot (23 millions prévus pour la saison 2022/23, avec des chiffres qui passeront à 27 et 30 millions les deux années suivantes) : Les logos de la plateforme ont été retirés du site Internet, des panneaux d'affichage sur les lignes de touche et des maillots de l'équipe féminine, tandis que les évaluations sur les maillots de l'équipe Primavera sont toujours en cours. Pour l'instant, aucune décision n'a été prise pour retirer le sponsor du maillot de l’équipe-première : Le logo étant également présent lors du match amical contre Villarreal." "Toutefois, le club est prêt à faire preuve de plus de fermenté si la situation ne se débloque pas." Pensez-vous que la marque de cryptomonnaie pourra se relever et faire preuve de sérieux envers les deux clubs historiques du Calcio ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, l’Inter a dernièrement officialisé son nouveau maillot avec, en Main Sponsor, DigitalBits. Mais est-ce que ce partenariat est amené à durer dans le temps ? Car comme l’affirme l’Ansa, selon des sources très proches du club, le partenariat entre l’Inter et DigitalBits bat sérieusement de l’aile : "Depuis le 1er juillet, la marque de Cryptomonnaie est devenue le sponsor principal repris sur le maillot de l’Inter, en remplaçant Socios, après avoir signé un accord à l’été 2020, pour un versement de 85 millions d’euros répartis en quatre saisons. L’année dernière, DigitalBits était d’ailleurs le sponsor de manche. Mais dernièrement, la marque a "disparu" de la section "Partner" du site officiel de l’Inter." Selon la presse italienne, Tuttosport en tête, le problème se veut d’ordre financier. "De nombreuses informations font état de retards de paiement de la part de DigitalBits, le sponsor du maillot. L’Inter n’a livré aucun commentaire, si ce n’est à un simple "Nous sommes au travail pour surmonter cette difficulté". Mais qu’en est-il réellement ? "Demain soir à Cesena, à l’occasion de la rencontre amicale entre l’Inter et Lyon, on ne retrouvera pas les Leds publicitaires faisant référence au nouveau sponsor de maillot, qui a été représenté pour la première fois le 12 juillet. Les premiers scintillements dans la relation avec DigitalBits remontent à la fin du mois de juin, lorsque le paiement de 5 millions prévu par l'accord conclu à l'époque en tant que "simple" sponsor de manche n'a pas été honoré. Devant cette impasse, le club Nerazzurro a décidé d'agir." "Les accords pris sont importants : Il y a en jeu 85 millions d’euros répartis en 4 saisons. Si les problèmes qui sont apparus n'affectent pas le bilan clôturé au 30 juin, avec un déficit de 140 millions d’euros, il est clair que si la situation ne se débloque pas, il pourrait être nécessaire de trouver un nouveau sponsor maillot. Il s'agit bien évidemment d’une solution d’extrême recours, même si la maxi trêve automnale pour faire place à la Coupe du monde au Qatar pourrait y contribuer. En effet, la situation n'est pas vraiment des plus encourageante car XDB, le coin lié à DigitalBits, ne vaut plus qu'un dixième de ce qu'il représentait septembre, lorsque le contrat avec l'Inter venait d’être tout juste paraphé." "La situation est d’autant plus extrême avec les Nerazzurri étant donné que la Roma n’a signalé aucun problème en particulier avec DigitalBits depuis un an, probablement parce qu'une partie des sommes de l'accord établi sur trois ans, et plus en particulier la somme estimée à plus de 35 millions avec le club Giallorosso devrait être honorée en cryptomonnaie." "A la Casa Inter, les nouvelles sont peu rassurantes : ces derniers jours s’est clôturé la négociation avec Nike qui prévoit un renouvellement du contrat à hauteur de 24 millions d’euros jusqu’en 2030. Cette revalorisation récompense le travail réalisé par le club depuis son virage sur l’Innovation et la digitalisation. Inter Media House produit plus de 70.000 contenus à l’année, ce qui touche le marché du Lyfestyle qui est très ciblé par la marque Améciaine. Le mérite en revient à Alessandro Antonello, l’Administrateur-Délégué Corporate et son bras droit Luca Danovaro qui sont parvenus à doubler la partie fixe comparée aux chiffres actuels". "D’un autre côté, l’Inter doit compléter le puzzle relatif au sponsor maillot de manche qui, avec Socios.com, était justement DigitalBits, ce qui pourra apporter de nouvelles recettes pour le club, sans oublier la confirmation du partenariat avec Lenovo, sur la partie dorsale inférieure de son maillot. Le tout bien sûr avec l’espoir que le contentieux avec DigitalBits soit réglé, lui qui pour l’instant reste présent sur le maillot, et qui sera d’ailleurs le cas demain à Cesena". L’avis de la Gazzetta Dello Sport Les problèmes économiques de DigitalBits, le Main Sponsor de l’Inter, ont rapidement fait le tour du monde, et la Rosea tente de faire la clarté et d’établir les différents scénarios : "Il n’est pas clairement établi quelles sont les tranches de retard exactes. Ce qui est certain, c’est qu’il y a deux aspects. Le premier : il n’y aura aucun impact quoiqu’il arrive sur le bilan clôturé au 30 juin, une période à laquelle les sommes en jeu ont été honorées. Le second : le Club ne reste pas les bras croisés et répond avec les armes à sa disposition, en retirant DigitalBits de ses propres plateformes. Demain encore, le nom du sponsor disparaîtra des panneaux publicitaires, et il est probable qu’il en sera de même aussi le 6 août à Pescara". "Enfin, la présentation du second maillot que le club avait imaginé lors des 10 premiers jours d’août se verra renvoyé au mois de septembre, car la raison est évidente : le club n’a pas envie d’offrir une telle visibilité en ce moment". Quels scénarii pour l’avenir ? "Changer de sponsor en cours de route semble être terriblement compliqué, il suffit juste d’imaginer le nombre de maillots déjà écoulés, mais cette situation n’est pas à exclure dans une optique future, à meilleure raison que la cryptomonnaie vaut aujourd’hui un dixième de sa valeur, comparée à ce qu’elle valait sur le Marché." Le Corriere rentre dans la danse "Selon des sources proches du club, tous sont au travail pour parvenir à une solution, une solution qui pourrait avoir des répercussions très importantes sur les comptes de l’Inter car DigitalBits avait signé en septembre 2021 un riche contrat de partenariat avec l’écurie milanaise : 85 millions d’euros répartis sur quatre saisons." "Remplacer une entrée de cette dimension ne sera en aucun cas simple, surtout dans un laps de temps aussi rapide : si le contrat venait à sauter, l’Inter devrait mettre en circulations des maillots officiels sans le logo du Sponsor ou avec une nouvelle inscription, des maillots qui ont déjà été écoulés auprès de très nombreux tifosi. Il serait donc possible d’envisager une action légale pour récupérer les dommages qu’une telle situation produirait inévitablement, à moins que les parties ne s’accordent sur une résiliation de l'accord d'un commun accord qui permettrait à l'Inter d'obtenir un quantum qui en atténuerait les conséquences." "De plus, changer de sponsor en cours de route est quelque chose de très inhabituel pour un club du Top , s’il y a très peu de précédent, aucun ne faisait, à l’origine, preuve d’un problème de paiement." Et la Roma ? "Digitalbits sponsorise aussi la Roma et rien n’a filtré sur le fait que le Club GIallorosso rencontre les mêmes difficultés que celles expérimentées par l’Inter. Au jour d’aujourdui, Digitalbits est toujours bien présent sur les maillots romains, son logo est encore exposé sur le site du Club comme Main Global Partner et Main Sponsor. Toutefois, le contrat avec le club de la Capitale présente un accord bien moins retentissant : soit 35 millions d’euros à répartir sur trois saisons." Pensez-vous que l'Inter va tout simplement rompre l'accord avec DigitalBits ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une révélation de La Repubblica, si l’Inter peut se permettre de réaliser un vrai mercato, elle ne le doit pas uniquement au génie de Giuseppe Marotta. Elle doit aussi son salut à Alessandro Antonello qui excelle sur le volet commercial et plus particulièrement sur la thématique des sponsorisations. "23,4 millions d’euros de dettes en provenance des créances chinoises ont été dépréciées, soit une somme que tous, à la Viale Della Liberazione, savent qu’ils ne pourront pas percevoir.Toutefois, dans le même laps de temps, les revenus en provenance de la sponsorisation sont parvenus à exploser via des partenaires travaillant dans le domaine des crypto-monnaies : l'année dernière, Socios a remplacé la marque historique Pirelli comme Main Sponsor en versant 16 millions d’euros plus bonus dans les caisses des Nerazzurri en une seule saison." "Socios.com ne va pas arrêter sa collaboration avec les Milanais, même si à partir du 1er juillet prochain DigitalBits sera imprimé sur les tuniques Nerazzurre, ce qui fera de l’Inter, l'équipe qui reçoit le plus d'argent de son principal partenaire commercial après la Juve, liée à Jeep. DigitalBits, qui en tant que sponsor de manche a d’ailleurs déjà versé 5 millions d’euros aux Nerazzurri pour la saison 2021/22. Mais cette fois-ci, la marque s'est engagée, pour le prochain triennal, à verser 85 millions plus des bonus, à répartir entre les trois saisons, avec une constante croissance." "Enfin, en ce qui concerne le sponsor technique, les négociations se poursuivent avec Nike pour renouveler les termes d'un contrat qui expire en 2024, avec l'objectif de passer de 12 millions d'euros plus primes par saison à 30 millions d’euros. La thématique la plus urgente, pour Antonello, est de trouver celui qui remplacera Lenovo sur le kit d'entraînement, puisque celui-ci sera, à nouveau repris à l'arrière des maillots." Et pour conclure "Outre les cessions de Hakimi et Lukaku et la réouverture des stades, le club a réduit son déficit budgétaire de 246 à 120 millions en un an. Tout n'est pas sombre, puisque Suning a demandé aux dirigeants de clôturer ce mercato avec un excédent positif de 60 millions et une réduction de 15 % de la masse salariale. A cela, il faut ajouter le Settlement Agreement qui est en cours de rédaction avec l'UEFA, et qui exigera plus de rigueur dans les comptes de l'Inter, comme dans une trentaine d'autres clubs européens.: Quoiqu’il en soit, les signes d'une reprise après la pandémie liée au Covid-19 sont là." Alessandro Antonello, une personnalité sous-estimée médiatiquement parlant mais ô combien précieuse pour l’Inter! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : L’année prochaine, avec la présence de DigitalBits en lieu et place de Socios.com, l’Inter sera la seconde équipe a percevoir le plus de la part de son Main Sponsor! "A partir du 1er juillet 2022, DigitalBits remplacera Socios.com qui n'est resté que 12 mois, versant dans les caisses de Viale della Liberazione 16 millions d'euros plus les bonus. Ce qui représente une somme de base qui aura été quoiqu'il arrive supérieure à la 'base' qui était précédemment garantie par Pirelli et ses 12 millions d'euros. La somme convenue avec l'entreprise californienne de Blockchain est cependant bien plus importante : Elle est le fruit d'un contrat signé à l'automne dernier, qui prévoyait la première année en tant que sponsor de manche pour 5 millions d'euros et 85 millions d'euros plus bonus à répartir sur les trois saisons suivantes pour devenir le "Main Sponsor"." "L'annonce du nouveau mariage ne sera probablement pas faite avant la mi-juillet, soit lors de la présentation des nouveaux maillots 2022-23. Ce qui est d'ores et déjà certain, c'est que le montant qui proviendra de Digitalbits augmentera d'année en année et qu'il sera assorti de bonus qui se déclencheront en fonction des qualifications pour les coupes européennes et surtout des trophées remportés." "Comprenez : Le quota de 30 millions d'euros prévu pour la troisième année sera sûrement dépassé, mais cela pourrait aussi se produire lors de la saison précédente. Seul Jeep, le sponsor de la Juve, garantit plus d'argent." Le Saviez-vous ? Suning a confirmé maintenir son "Parrainage" à la Pinetina, qui portera toujours le nom du Colosse chinois. Le nouvel accord annuel pour la saison 2022-23 est toutefois légèrement inférieur aux 16 millions d'euros actuels." "Avec Nike, les négociations se poursuivent pour le renouvellement de l'accord qui expire en 2024 : l'Inter demande une somme estimée entre 30-35 millions par rapport à la base actuelle de 12 plus des bonus." Pensez-vous que l'Inter puisse remercier Nike façon "Pirelli" ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Excitation, tension, drame... La Juventus contre l'Inter était un match qui avait tout pour plaire. Au final, la détermination et le cœur ont suffi à faire la différence, puisque les Nerazzurri sont revenus de Turin avec 3 pts pour la première fois en dix ans, grâce au but décisif de Hakan Çalhanoğlu. Pour marquer ce grand match du calendrier, l'Inter et Socios.com se sont associés pour organiser un événement spécial pour les détenteurs de jetons $INTER Fan, qui ont été accueillis au QG de l'Inter pour profiter de tout le match. Ils ont été rejoints par l'invité spécial Fabio Galante. L'ancien défenseur de l'Inter a passé quatre saisons avec les Nerazzurri, avec la victoire en Coupe de l'UEFA 1997/98 comme point culminant de son aventure à l'Inter. Il a accompagné les invités pendant toute la soirée. Avant le coup d'envoi, tout le monde a eu l'occasion d'explorer le QG de l'Inter dans le Viale della Liberazione, en visitant les salles du Patrimoine et des Trophées du club, où tout le monde a pu revivre les succès historiques de l'Inter. Mais tous les yeux étaient rivés sur l'action lorsque le match a commencé, sous le regard attentif de la salle des médias. Ici, ils ont pu partager la joie et la douleur des hommes de Simone Inzaghi pendant le match, avant de célébrer le fantastique résultat à la fin. ®Internazionale.fr ~ Kroutch Via Inter.it
  6. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Le vendredi 25 mars, le Conseil d’Administration de l’Inter a approuvé le dernier semestre clôturé au 31 décembre 2021, et la Beneamata peut s’attendre à retrouver de très belles couleurs d’un point de vue financier. Comme le révèle également Tuttosport, les projections sont meilleures que prévue que celles déjà exposées dans la communication obligatoire liée à l'émission de l'obligation des 415 millions d'euros à la fin du mois de janvier. Lors de cette réunion, ont participé le Président Steven Zhang, l’Administrateur-Délégué Sport Giuseppe Marotta et l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello. La prévision initiale était de terminer cette saison avec un rouge réduit de moitié comparé à la perte record de 245,6 millions d’euros de la dernière saison, soit de tourner aux alentours des -100 millions d’euros. L’impact du sponsoring, du stade et des plus-value Les données qui ont permis une telle croissance sont liées aux recettes en provenance des accords de Socios.com et de DigitalBits qui délivrent à l’Inter 35 millions d’euros pour cette saison, une somme qui sera revalorisée à 40 millions d’euros pour les saisons à venir. Fait important, la réouverture partielle des stades a un impact direct sur les recettes et celles-ci sont destinées à s’améliorer via la réouverture à 100% de la capacité du stade jusqu’à la fin de la saison. Evidemment, le fait est que les Nerazzurri dispose de la meilleure moyenne de spectateurs en Serie A : 62 000 tifosi par match. Enfin, il ne faut pas oublier le chapitre lié au sportif et à la gestion des droites des joueurs : les ventes de Romelu Lukaku à Chelsea et d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain ont permis aux Champions d’Italie d’inscrire une plus-value dépassant les 90 millions d’euros. L’ensemble de tous ces aspects fondamentaux dans le milieu sportif ont permis de réduire considérablement le compte négatif du bilan! Le travail dans l'ombre de Suning et de la Direction Italienne porte ses fruits! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Les recettes du semestre clôturé au 31 décembre 2021 relatif aux sponsorisations et aux droits-télés sont en baisse : C'est ce qui ressort du rapport au 31 décembre 2021 publié par Inter Media et Communication. Les recettes « ajustées» ont donc diminué de 72 millions d'euros (-35,6 %) pour atteindre 130,2 millions d'euros au 31 décembre 2021, contre 202,266 millions d'euros pour le trimestre clos au 31 décembre 2020. Sur une base "pro-forma", soit en ne tenant pas compte du décalage d'une partie des recettes de la saison 2019/20 dans le budget 2020/21, l'Inter a enregistré également une baisse de 33,9 millions d'euros (-20,7%) Dans le détail, les revenus des "droits TV directs" ont diminués de 3,5 millions d'euros (-44,1%) pour culminer à 4,4 millions d'euros. Les "droits TV indirects" (c'est-à-dire la Serie A et la Ligue des Champions) sont passés de 149,4 millions d'euros à 100,2 millions d'euros. L'Inter déclare attendre une perception d'un minimum de 72 millions d'euros en provenance de la Serie A pour la saison 2021/22 et 59,5 millions d'euros de l'UEFA, avec un potentiel de croissance en fonction du parcours du club en Ligue des Champions. Les recettes en provenance des sponsors sont passées de 52,2 à 30 millions d'euros (sur une base pro forma de 37,7 à 30 millions), principalement en raison de la diminution des revenus provenant des sponsorisations régionales. Les recettes en provenance des sponsors maillots, sur une base pro forma, ont augmenté de 5,2 à 12,3 millions grâce à l’arrivée des nouveaux sponsors que sont Socios.com, Zytara/DigitalBits et Lenovo, tandis que les recettes des "sponsors techniques", si l'on considère les chiffres pro-forma , étaient en adéquation avec l'année dernière à 6,3 millions d'euros. Enfin, les revenus des sponsorisation "UE/Global" se sont élevées à 6,8 millions d'euros, tandis que les revenus des accords régionaux sont passés de 18 millions d'euros au premier semestre 2020 à 4,6 millions d'euros au premier semestre 2021. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Pour la première fois, un sondage sera organisé pour choisir parmi quatre personnes ou institutions qui ont marqué l'histoire du club hors du terrain. Chaque édition de l'Inter Hall of Fame voit un prix spécial décerné en reconnaissance d'une personne ou d'une institution qui a marqué l'histoire du club sur le plan sportif et également en intégrant des initiatives sociales qui vont au-delà du soutien à l'équipe. Lors de la première édition du HoF, le prix spécial a été décerné à la famille Moratti pour toutes les années de service à la cause des Nerazzurri, y compris une impressionnante collection de trophées qui ont propulsé le club au sommet à deux époques différentes. Pour le deuxième, notre ancien gardien Astutillo Malgioglio pour son travail avec les BUU (Brothers Universally United) pour promouvoir les plus vulnérables, faibles et marginalisés. Ernesto Pellegrini est sorti vainqueur de l'édition 2020, après avoir été président du club lors de la campagne du Scudetto du record et avec sa fondation offrant quotidiennement des repas chauds à des centaines de personnes en situation précaire Le prix spécial du HoF 2021 sera choisi par les fans pour la première fois via un sondage sur Socios.com car les détenteurs de fan-token $INTER pourront choisir entre quatre candidats. Le sondage se déroulera du 21 au 27 Février et le gagnant de ce prix spécial sera annoncé en même temps que les autres joueurs entrant HoF de l'Inter 2021 avant la rencontre contre Salernitana au Meazza le 4 Mars 2022. Trois joueurs (Gianluca Pagliuca, Marco Materazzi et Wesley Sneijder) ont déjà été annoncés, le quatrième restant à venir. Il y a quatre candidats, englobant des personnalités historiques, des institutions et des fans spéciaux. Il s'agit de Peppino Prisco, légendaire avocat et directeur de l'Inter, le Policlinico de Milan, pour les efforts du personnel de santé contre le Covid-19, Claudio Bertazzi, le président de l'Inter Club Desenzano del Garda, et Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei. Peppino Prisco En Décembre dernier, l'Inter a célébré les 100 ans de la naissance de Peppino Prisco et le vingtième anniversaire de sa disparition. Prisco a fait partie d'un siècle de l'histoire des Nerazzurri, gagnant la réputation de "le plus grand fan de l'Inter de tous les temps". Membre des Alpini (sous-lieutenant) en Russie, avocat averti, vice-président et surtout supporter, Prisco était aimé des Interisti comme des partisans de l'opposition pour sa personnalité attachante, ses blagues et son sourire constant. Il a été décrit comme "toujours et uniquement au service de l'Inter". Un hommage sera publié sur le forum. Policlinico de Milan Pour le rôle clé que l'hôpital a joué dans la bataille contre le Covid-19 à Milan. La bataille a commencé dès les premiers jours de la pandémie, aboutissant à la gestion des hubs de vaccination, dont celui du Palazzo delle Scintille, le plus grand d'Italie, et celui de Fiera-Portello, avec un grand effort sur les enfants. Au total, l'hôpital a coordonné l'administration de plus de 2 millions de doses de vaccin en Italie. À cela s'ajoute la création et la gestion du Padiglione del Policlinico à Fiera, la plus grande unité de soins intensifs d'Europe pour les patients atteints des cas les plus graves du Covid-19. En 2021, malgré la pandémie en cours, près de 6 000 bébés y sont nés ayant acquis une réputation de plaque tournante pour les mères touchées par le Covid-19. Tout cela s'est déroulé sans que l'hôpital n'interrompe ses activités régulières d'assistance, de soins et de recherche. Bravo ! Claudio Bertazzi, président de l'Inter Club Desenzano del Garda Sans alternative viable, Claudio Bertazzi est président de l'Inter Club Desenzano del Garda depuis 40 ans. Son histoire incarne le lien étroit entre la vie personnelle, la passion du football et l'engagement envers le club et le développement d'initiatives sociales conformes aux principes d'inclusion et de promotion des supporters de l'Inter au niveau national. Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei En 2020, Enzo Bernasconi, membre de l'Inter Club Tri Basei, a combiné sa passion pour l'Inter et l'impact social dans une entreprise unique. Il a parcouru 1 277 kilomètres à vélo entre San Siro et Terranova da Sibari en Calabre, la ville natale de Salvatore et Caterina, les grands-parents de Diego Milito, qui ont ensuite émigré en Argentine. Le voyage à travers l'Italie visait non seulement à relier physiquement les lieux clés de l'attaquant qui a propulsé l'Inter vers la gloire européenne, mais aussi à collecter des fonds pour soutenir Inter Campus Bolivie et le Comité Casari, qui travaille depuis de nombreuses années pour aider les enfants de Cochabamba. C'est une initiative sportive et solidaire pour relier Milan au reste du monde, de l'Italie à l'Amérique du Sud. Un article concernant Inter Campus Bolivia sera publié. A vos votes ! Traduction alex_j via le site officiel.
  9. SOCIOS.COM - A travers un communiqué sur son site francophone officiel, Socios.com confirme le partenariat par le biais de l'émission de ces célèbres Fan Token: "L’UEFA est fière d’annoncer qu’elle a signé un accord de licence globale et de sponsoring régional avec Socios.com. Socios.com devient ainsi un partenaire de licence globale, ce qui en fait un produit sous licence officielle et le partenaire officiel des Fan Token de l’UEFA Champions League, de l’UEFA Europa League, de l’UEFA Europa Conference League et de l’UEFA Super Cup." En outre, Socios.com est devenu un sponsor régional de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Super Cup pour la saison 2021-2024 aux États-Unis. Ce nouvel accord fait suite à un appel d’offres public pour des produits basés sur la blockchain et permettra à Socios.com, les créateurs de Fan Tokens, de devenir l’une des premières entreprises de l’espace blockchain émergent à s’associer à l’instance dirigeante du football en Europe. Dans le cadre de ce nouvel accord, Socios.com s’associe à l’UEFA pour utiliser la marque et les expériences exclusives de ses compétitions de clubs masculins afin d’accroître la valeur des Fan Tokens du Club Socios en offrant aux détenteurs de Fan Tokens du Club des Fan Tokens supplémentaires pour les compétitions de clubs masculins de l’UEFA.Grâce à son partenariat de sponsoring régional de l’UEFA Champions League, Socios.com bénéficiera également de l’exposition de la marque via des panneaux périphériques virtuels, des panneaux de sponsoring de diffusion et des droits de sponsoring digital aux États-Unis. "Nous sommes ravis qu’un leader du marché comme Socios.com devienne le premier partenaire Fan Token de l’UEFA", a déclaré Guy-Laurent Epstein, directeur marketing de l’UEFA. "Nous sommes toujours à la recherche de partenariats innovants, notamment avec le marché en pleine croissance de l’engagement des fans basé sur les crypto-monnaies et la blockchain. Avec une riche expérience de travail avec certaines des meilleures organisations sportives du monde, il est clair que le partenariat avec Socios.com est un ajustement idéal. Nous nous réjouissons de cette relation fructueuse au cours des trois prochaines saisons." L’UEFA récompensera les détenteurs de Fan Token sur Socios.com de différentes manières, notamment par des voyages VIP aux événements de lancement de la saison de l’UEFA, la possibilité de visiter le siège de l’UEFA, des rencontres virtuelles avec les légendes de l’UEFA, des billets de match, des produits dérivés et des souvenirs. "Ce partenariat innovant est le résultat de l’engagement commun de l’UEFA et de Socios.com à adopter l’innovation et la technologie pour améliorer l’expérience des fans dans le sport", a déclaré Alexandre Dreyfus, PDG de Socios.com. "Grâce à cette nouvelle alliance, des centaines de millions de fans à travers le monde auront la possibilité de devenir plus que des spectateurs et de jouer un rôle actif dans les plus grandes compétitions de football de club de la planète grâce aux Fan Tokens." Socios.com permet aux fans d’acheter des Fan Tokens auprès de certains des clubs sportifs les plus importants et les plus renommés au monde. Ces Fan Tokens permettent aux utilisateurs d’influencer leurs équipes par le biais d’un vote et de devenir éligible pour des récompenses et une reconnaissance de l’équipe. À ce jour, plus de 120 organisations sportives majeures se sont associées à Socios.com par le biais de Fan Tokens, y compris des clubs de football de premier plan, la Formule 1, l’Ultimate Fighting Championship et diverses équipes de la NHL, NBA, NFL et MLS. ®Socios.com
  10. Après un peu plus d’un quart de siècle, l’Inter et Pirelli ont décidé de mettre un terme à l’aventure les liant au Main Sponsor lors de la saison 2020/2021. Depuis lors, Socios.com a pris le relais pour cette saison, par le biais du logo $Inter Fan Token, soit un accord qui a permis à l’Inter d’encaisser 16 millions d’euros. Cette somme n’est que provisoire vu qu’elle est liée aux résultats sportifs, il suffit déjà d’imaginer une revalorisation avec la conquête de la Super Coupe d’Italie. Mais si Pirelli a quitté le maillot Nerazzurro, celui-ci n’a pas définitivement quitté le club milanais. Comme le révèle Calcio&Finanza, Pirelli est devenu le Global Tire Partner, un rang qui permet à l’Inter de percevoir quelques fonds jusqu’au 30 juin 2024. "Pirelli a été le sponsor maillot de l'Inter de 1995 jusqu'à la fin de la saison 2020/2021. Nous avons reçu 19,1 millions d'euros, 11,5 millions d'euros et 25,0 millions d'euros (hors TVA) sur base de l’accord conclu pour les exercices comptables clos les 30 juin 2019, 2020 et 2021", peut-on lire dans la documentation du Club "Sur base de l’accord de sponsorisation actuel avec Pirelli, accord qui a vu Pirelli devenir notre Global Tire Partner, et qui durera jusqu'en juin 2024, Pirelli dispose du droit de faire de la publicité pour ses propres produits au Stade Giuseppe Meazza et sur le matériel promotionnel de l'Inter, sans oublier certains droits d'hospitalité. En contrepartie, nous recevrons une redevance annuelle de 2,9 millions d'euros pour chaque saison de parrainage." L’Inter et Pirelli, une affaire qui "roule" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une information en provenance de Calcio&Finanza, DigitalBits sera le nouveau Main Sponsor de l’Inter à partir de la saison prochaine, la rumeur qui enflait ces derniers mois, a été confirmé par le Management Nerazzurro. Lors du roadshow du club avec les investisseurs, dans le cadre de l’émission de la nouvelle obligation de 415 millions d'euros, la Direction a confirmé qu'à partir de la saison prochaine, il y aura une nouvelle marque sur le maillot de Handanovic & Cie : Socios disparaîtra au profit de DigitalBits, déjà présent sur la manche gauche du club. Socios avait signé un accord avec l’Inter en qualité de Global Main Jersey Partner pour une somme à hauteur de 16 millions d’euros plus des bonus liés aux performances sportives et un accords sur base des revenus générés par les Fans Token. A dater de la saison prochaine et jusqu’à la saison 2024/2025, Socios restera présent, mais en qualité de Global Sponsor Advertising Rights à hauteur d’une somme annuelle équivalente à 1 million d’euros. Dans le cadre de cet accord le partage des revenus générés par la vente et l'échange des Fans Token est maintenu. A partir de la saison 2022/2023, nous retrouverons donc DigitalBits en Main Sponsor. Actuellement, la marque de DigitalBits est l’ "Official Global Cryptocurrency" tandis que Zytara est l' "Official Global Digital Banking Partner." L’accord convenu cours jusqu’au 30 juin 2025 pour un total de 85 millions d’euros plus des bonus liés aux performances sportives. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. A travers un communiqué, L’Inter a annoncé l’émission de l’obligation à hauteur de 415 millions d’euros à échéance en 2027: "Celle-ci est destinée à rembourser les obligations Senior en circulation à échéance en 2022 et à rembourser le Revolving Credit Facility di Inter, pour financer les comptes courants en respect aux Titres et pour payer les commissions et les dépenses connexes". Ce qu’il faut retenir Ces derniers jours, il avait été fait pourtant état d’une obligation à hauteur de 425 millions d’euros, le Club Nerazzurro précise qu’il s'agit d'une somme différente en respect à l’actuelle situation financière du Club et principalement de l’impact du Covid sur les les résultats économiques et financiers de MediaCo en 2021 et de l’Inter. Solidité financière et Sponsorisation "Nous disposons d’une solidité historique financière et d’une perspective de croissance dans nos activités médiatiques et également de sponsorisation, le tout malgré l’impact de la pandémie au Covid-19 et l’inédite interruption des affaires et du secteur en général à cause de la pandémie : Nos recettes sont restés relativement stable." "L'Inter est, en ce moment, la première équipe d’Italie en termes de fréquentation des stades et elle fait partie des trois premiers clubs en termes d'audience télévisuelle, nous nous voyons donc attribuer l'une des plus grandes parts des droits télévisuels de la Serie A, avec des rentrées en augmentation depuis 2019." "En ce qui concerne la sponsorisation des maillots, nous avons élargi notre partenariat existant avec notre partenaire technologique globale : Lenovo, en tant que sponsor du dos du maillot, nous avons annoncé de nouveaux partenariats avec Socios.com et Zytara Labs, grâce auxquels nous espérons recevoir environ 119 millions d'euros au total jusqu'en 2025" L'Impact du Covid-19 "Les activités et les résultats opérationnels de l'Inter ont également été, et continuent d'être, matériellement influencé par la pandémie au Covid19 et les mesures prises en réponse à celle-ci, telles que le report de la saison 2019-2020 et de la Coupe de l’UEFA, sans oublier la fermeture du Giuseppe Meazza en date 9 mars 2020 et au début de la saison 2021-2022: Cela a entraîné une perte de 60 millions d'euros." "Par la suite, le stade a ouvert à 50 % de sa capacité avec des restrictions strictes, notamment en ce qui concerne le Green Pass, l'utilisation de masques et l'espacement à l'intérieur de l'enceinte ; ce qui a eu un impact direct sur la fréquentation du stade. Nous ne pouvons pas prédire quand nous reviendrons aux normes d’avant la crise." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. "C’è Solo l’Inter"! En effet, à l’occasion de la Super Coupe d’Italie, Socios.com a proposé aux tifosi disposant des Fan Token $INTER d’élire "The Sound of Inter". Ce dernier remplacera, exceptionnellement pour l’occasion le “$INTER Fan Token" sur le maillot Nerazzurro lors de ce Derby d’Italie face à la Juventus qui se tiendra le 12 janvier prochain. Il s’agira également d’une première historique, non pas que l'on verra la Juventus créer la surprise et remporter enfin une finale, mais l’Inter endossera pour la première fois un maillot interactif qui permettra à tous les tifosi de ressentir l’atmosphère du Giuseppe Meazza en scannant le QR Code positionné sur l’avant du maillot en écoutant "C'è Solo l'Inter" exactement de le même façon que si vous étiez au stade. En téléchargeant l’application Socios.com, les Tifosi peuvent profiter de cette expérience unique et gagner des billets pour ce match de Super Coupe d'Italie ou ce maillot "collector" qui sera porté pour l'occasion. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Les recettes en provenance des Main Sponsor ont augmenté en Serie A pour cette édition 2021/2022. Comme le référencie Calcio&Finanza qui relaye La Gazzetta Dello Sport, l’intégralité des clubs italiens percevront 198 millions d’euros sur la base de l’ensemble des contrats, plus d’éventuels bonus, contre 169 millions d’euros pour la saison 2020/2021 et 162 millions d’euros pour la saison 2019/2020. L’explosion de la Cryptomonnaie La référence est liée aux partenariat commerciaux. Et à l’exclusion des fournisseurs techniques (tel que Nike, Adidas) il existe quatre emplacements où il est possible pour chaque club de monétiser des espaces sur le maillot : Sur l’avant du maillot : main sponsor et Co-sponsor, Sur le dos du maillot et sur la manche Les clubs n’ont pas tous fait usage de ces emplacements, trois d'entre eux ne disposent même pas d’un Main Sponsor: il s’agit du Genoa, de la Spezia et de Venezia qui arbore le nom du Club et de la Ville sur son torse. On retrouve le boom de la Cryptomonnaie en qualité de sponsors de manche, sept Clubs en ont fait usage : L’Inter, la Juventus, la Lazio, Le Milan, Le Napoli, La Roma, et la Spezia. Pour certains Clubs, les contrats liés avec les entreprises actives dans le monde des crypto-monnaies leur permettent d’être Main Sponsor et d’être, à juste titre, considéré comme des partenaires principaux. La Fiorentina et Sassuolo, les deux intruses La Juventus confirme sa première place en percevant globalement 57 millions d’euros, dont la partie la plus importante provient de Jeep. Elle est suivie par la Fiorentina, dont ses 26,2 millions d’euros sont quasiment tous en provenance de la Mediacom de Rocco Comisso. Cet accord est très certainement le plus rémunérateur vu que Mediacom est une société fondée par le Président du Club toscan ce qui est considéré comme une "partie liée." A la troisième position on retrouve l’Inter de Suning qui perçoit 26 millions d’euros fixe via les sponsorisations de Socios.com, Lenovo et DigitalBits. Sassuolo (18 millions d’euros en provenance de Mapei) et le Milan (15 millions d’euro en provenance d’Emirates et BitMex) complètent le top 5 Voici le classement complet 1. Juventus – 57 millions d’euros (Jeep, Cygames, Bitget) 2. Fiorentina – 26,2 millions d’euros (Mediacom, Estra, Prima.it) 3. Inter – 26 millions d’euros (Socios, DigitalBits, Lenovo) 4. Sassuolo – 18 millions d’euros (Mapei) 5. Milan – 15 millions d’euros (Emirates, BitMEX) 6. Napoli – 11 millions d’euros (Lete, MSC, Amazon, Floki) 7. Lazio – 8 millions d’euros (Binance – 30 millions d’euros sur le triennal et Frecciarossa) 8. Roma – 8 millions d’euros (DigitalBits, Hyundai) 9. Atalanta – 7 millions d’euros (Radici, Plus 500, Automha, Gewiss) 10. Cagliari – 4 millions d’euros (Tiscali, Regione Sardegna, Arborea, Ichnusa) 11. Torino – 4 millions d’euros (Beretta, Suzuki, EdiliziAcrobatica, N.38 Wuber) 12. Bologna – 3 millions d’euros (Selenella, Facile Ristrutturare, Scala, Illumia) 13. Sampdoria – 1,9 millions d’euros (Banca Ifis, Regione Liguria, Evo, Ibsa) 14. Udinese – 1,9 millions d’euros (Dacia, Prosciutto San Daniele, Bluenergy) 15. Empoli – 1,6 millions d’euros (Computer Gross, Sammontana, Saint-Gobain, Contrader, Pediatrica) 16. Hellas Verona – 1,5 millions d’euros (Sinergy, Restructure 5.0, Vetrocar) 17. Genoa – 1 million (Regione Liguria, Synlab, LeasePlan) 18. Salernitana – 1 million (Re d’Italia Art, Caffè Motta, Etè, Distretti Ecologici) 19. Spezia – 1 million (Regione Liguria, Iozzelli Piscine, Bitci) 20. Venezia – 0,6 millions d’euros (Becher, DR Automobiles Group) L’Inter améliore nettement sa position, il était temps de quitter Pirelli ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Les Nerazzurri ont renforcé leur présence à Dubaï. Antonello a prononcé un discours lors de la Journée du sport italien et le Scudetto était au pavillon italien, suivi d'une réunion avec le chef du Conseil des sports de Dubaï pour l'Inter Academy. L'Inter était invitée à l'Italian Sports Day organisé au pavillon italien de l'EXPO2020 à Dubaï. Le PDG Alessandro Antonello a prononcé un discours intitulé "IM FC Internazionale Milano - représentant le meilleur de l'Italie sur le terrain et dans le monde" lors de la Journée du sport italien, un événement dédié à l'excellence sportive en Italie. L'initiative était de célébrer le meilleur du sport italien avec l'Inter comme seul club présent. Une copie du Scudetto de 2020-2021 était fièrement exposée au pavillon italien. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Luigi Di Maio et la sous-secrétaire d'Etat à la présidence du conseil des ministres des Sports, Valentina Vezzali étaient également présents. Depuis la naissance de l'Inter Academy Dubai, le voyage de l'Inter aux Emirats Arabes Unis a été l'occasion de consolider les activités du club dans la région à travers une série de réunions et d'initiatives visant à renforcer le lien entre le sport et le caractère de plus en plus international de la marque Inter. La délégation du club était composée d'Alessandro Antonello, du directeur marketing Luca Danovaro et du directeur de la communication Matteo Pedinotti ainsi que de Yousuf Ali Behzad, président de la Team Mind Sports Academy LLC, partenaire de l'Inter pour ce projet aux Emirats Arabes Unis, a rencontré le directeur du Département du développement du sport au Dubai Sport Council Ali Omar AlBalooshi. C'était l'occasion de renforcer la présence de l'Inter dans la région, de développer la marque Inter aux Emirats Arabes Unis et de mettre en avant le modèle de l'Inter Academy à travers lequel les jeunes footballeurs peuvent s'entraîner conformément aux normes techniques et éthiques élevées défendues par l'Inter, sous l'œil vigilant d'entraîneurs de club qui forment des entraîneurs locaux. Voici le discours d'Alessandro Antonello au nom de l'Internazionale. "Le sport est un vecteur essentiel pour chaque pays dans son positionnement sur la scène mondiale car c'est un outil pour créer et entretenir des relations avec le monde, grâce aux valeurs universelles qui y sont ancrées. De plus, le sport est capable de construire des ponts entre les cultures et de créer des plateformes d'échanges commerciaux. Les complexités générées par la pandémie ont révélé la nécessité pour l'ensemble du football de changer enfin, en termes d'accélération pour l'ouvrir à l'innovation et embrasser de nouveaux horizons mondiaux qui sont nécessaires pour garantir un avenir radieux à notre sport." "Le développement mondial d'Inter se situe sur la même voie de développement. Notre club a toujours été international depuis sa création. Cela fait partie de notre ADN. Cela est encore plus vrai depuis l'arrivée de Suning en 2016. L'Inter est sur une voie de développement qui l'a vue s'établir ces dernières années sur la scène internationale comme une marque qui présente le meilleur de l'Italie partout dans le monde. Les couleurs Nerazzurri sont devenues emblématiques du sport et une icône culturelle qui peut engager la conversation avec les nouvelles générations et interagir avec le monde de la mode et du style de vie." "En 2017, Inter Media House est né nous permettant de nous concentrer sur la création de contenu plus localisé qui cible les marchés mondiaux pertinents couvrant nos nouvelles bases de fans. Le jeu dure désormais plus de 90 minutes, englobant la réalité des contenus en coulisses liés à l'activité sportive au plus haut niveau." "En tant que club, nous nous positionnons davantage comme une marque de divertissement. Comme pour tous les grands clubs, nos concurrents ne sont plus seulement d'autres équipes de football, mais aussi les grands acteurs du divertissement comme les plateformes de streaming et de jeux. Ce voyage a vu l'Inter se rapprocher de plus en plus de ses fans du monde entier grâce à notre esprit d'innovation et à notre volonté de découvrir de nouvelles façons de s'engager avec eux. Cela a conduit le club à exploiter des plateformes et des secteurs numériques en croissance rapide parmi les jeunes, tels que l'e-sport." "Le lancement du nouveau logo a été l'incarnation de cette nouvelle voie. La nouvelle identité visuelle du club a rendu notre marque plus contemporaine et lui a donné une saveur plus internationale, plus propice aux échanges avec les nouvelles générations, plus en phase avec le monde numérique et conscientes des apparences. Cela renforce encore la présence internationale du club et sa connexion avec la ville de Milan. Cette évolution nous permet d'être pertinents au-delà du monde du football. Ces dernières années, la position d'Inter dans le monde du lifestyle et de la mode s'est consolidée, renforçant encore la réputation de la marque à la fois cool et premium." "Notre quatrième kit est une célébration de notre partenariat de 20 ans avec Nike et a été porté par les mannequins internationaux Winnie Harlow et Han Xue à la Fashion Week de Milan en 2019. Les couleurs Nerazzurri sont régulièrement présentes lors des événements internationaux les plus importants qui se déroulent dans notre ville, comme la Fashion Week de Milan et la Milan Design Week. La nouvelle marque Inter nous permet d'attirer de nouveaux leaders mondiaux du marché dans leurs secteurs respectifs, étant donné qu'ils considèrent l'Inter comme le bon partenaire dans lequel investir et à travers lequel ils peuvent atteindre leur public cible. Les nouveaux accords concernant les maillots pour cette saison sont la preuve de l'attractivité de la nouvelle marque. La présence de Lenovo, Socios.com et DigitalBits a permis à nos kits d'atteindre leur valeur la plus élevée jamais enregistrée malgré les effets de la pandémie mondiale." "Le parcours de développement englobe aussi notre structure. En 2019, nous avons inauguré le nouveau siège du club au cœur du nouveau quartier innovant de Milan et nous avons également rénové nos installations sportives, du terrain d'entraînement de l'équipe première à Appiano Gentile aux installations de l'académie. Ces nouvelles installations innovantes et modernes reflètent les ambitions et la vision future de la propriété et du club, et ont été introduites dans le but d'atteindre des normes de qualité nouvelles et plus élevées avec un accent particulier sur la protection de l'environnement et la durabilité." "Le projet de nouveau stade à Milan est essentiel pour assurer la reprise des clubs et aussi pour notre ville. Cela vaut aussi pour le quartier des sports dont il fera partie. Notre ambition est de construire une installation moderne et innovante qui dépasse les besoins de nos supporters, joueurs et de la ville de Milan, en tant que structure vivante 365 jours par an et insufflant une nouvelle vie et une passion sportive à tout le quartier. Le projet lauréat du stade sera bientôt annoncé, ainsi que les prochaines étapes qui, nous l'espérons, déboucheront sur une inauguration du stade en 2027. J'en profite pour demander à toutes les institutions impliquées ici à EXPO2020 de proposer leur soutien sur ce projet, qui n'est pas seulement crucial pour la ville de Milan, mais aussi pour tout le pays et le football dans son ensemble." "Notre cœur de métier a toujours été et restera le football. À cet égard, notre développement ces dernières années nous a permis de créer des moments de triomphe pour nos supporters. Nous sommes les champions italiens en titre, ayant remporté le Scudetto pour la première fois en 11 ans et nous sommes également fiers de représenter l'Italie en Europe. C'est un immense honneur pour nous d'avoir apporté le Scudetto 2020-2021 portant notre nom ici au pavillon italien." Traduction alex_j via le site officiel.
  16. Voici le communiqué officiel du club "Dans un contexte extraordinaire caractérisé par les effets du Covid-19, le Conseil d’Administration a approuvé le bilan consolidé de l’exercice clos au 30 juin 2021 présentant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros et de pertes s’élevant à 245,6 millions d’euros." "Le point culminant de la saison sportive 2020-2021 a été la conquête du 19ème Scudetto de l’Histoire Nerazzurra. La saison en cours projette des signes de reprise : Outre la réouverture partielles des stades, la positive campagne du mercato estival et la souscription d’importants contrats de sponsorisations globaux, sont des marques d’une croissance continue, de l’appeal de la marque Inter: L’ensemble de ses actions réduiront significativement les pertes du Groupe." "Le Conseil d’Administration du FC Internazionale a approuvé le bilan consolidé financier 2020/2021. Celui-ci sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des Actionnaires qui sera convoqué d’ici à la fin du mois d’octobre: L’exercice 2020/2021 a été significativement impacté, pendant toute sa durée, par les conséquences socio-économique de notre pays au niveau global, par la pandémie Covid-19 et par les mesures nécessaires mises en place pour assurer la santé publique et les activités de productions." "Dans un tel contexte, les recettes consolidés ont atteint 364,7 millions d’euros. L’exercice a enregistré une perte à hauteur de 245,6 millions d’euros, dont les principales origines ont été la privations des recettes des matchs suite à la fermetures des stades (la fermeture des stades a pris effet au début du mois de mars 2020) et les réductions contractuelles des sponsors en raison de l'incapacité de fournir des prestations par la Société et la liquidation des relations sportives." "La saison sportive s’est conclue avec la conquête du 19ème Scudetto, attendu par le Club et tous ses tifosi depuis 11 ans, un Scudetto qui récompense le projet avancé par le propriété depuis son entrée à l’Inter en 2016." "Lors de la saison 2020-2021, l’Inter a réalisé une étape importante : La présentation des nouvelles armoiries du club, de sa nouvelle identité visuelle, soit une revisite de deux éléments fort et essentiel qui font partie de l’Héritage Nerazzurro : Internationale et Milano, pour offrir un langage innovant, moderne, digital, connecté aux nouvelles générations et ouvert aux contaminations culturelle et au style de vie." "Le Club s’est très rapidement engagé dans une politique de rééquilibrage avec deux objectifs primaire défini : Atteindre une stabilité financière et maintenir la compétitivité du club. Les opérations du mercato estival ont généré un impact économique positif vers ce parcours de soutenabilité. L’arrivée de joueurs d’expérience internationalr et le retour de talent en provenance du vivier ont permis de maintenir élevées les performances sportives." "La stratégie du Club est concentrée sur le monitoring des coûts, dans le but de s’adapter rapidement à toute évolution selon le contexte, le tout en continuant à investir dans les ressources adéquates destiné à l’évolution et à la croissance du club. Un résultat important a déjà été atteint avec l’augmentation significative des sponsorisations : L’entrée de Socios.com, de DigitalBits et le repositionnement de Lenovo attestent de la croissance continue de l’appeal du Club au niveau mondial." "Dans l’attente de retrouver au plus vite la pleine capacité des stades, la réouverture de ces deniers permettra au club d’avoir à nouveau accès à une source de revenu essentielle. L’ensemble de ces actions consentiront à réduire significativement les pertes du Groupe pour la saison 2021-2022." Décryptage Franco Vanni de la Repubblica s’est livré sur la perte financière la plus élevée de l’Histoire de la Serie A : 245,6 millions d’euros. "Ce cas restera un cas isolé à la Casa Nerazzurra : Le Club prévoit déjà une très forte reprise en 2021/2022, avec cette zone rouge réduite de 60-70%. Dans l’exercice 2021/2022, vont faire leur entrée les plus-values relatives aux 75 millions d’euros en provenance des ventes d’Achraf Hakimi et Romelu Lukaku." "20 millions d’euros supplémentaire seront retranscrits en qualité de bonus d’encaissement en provenance des sponsors de l’été dernier. L’Inter prévoit de clore la saison à venir avec une diminution de 60 à 70% de ses pertes comparé à la saison 2020/2021." Les pertes dans le détail Des 245, 6 millions de pertes, 110 millions peuvent être directement impactées à l’impact du Covid-19 : 70 millions d'euros sont liés à l’absence des revenus du stade, et ce y compris la vente du merchandising à San Siro, 40 millions d’euros en provenance des sponsors qui n’ont pas été versé au nom d’une visibilité moindre de leur nom dans un championnat disputé à huis-clos "A cela, il y a lieu d’ajouter les 29 millions d’euros de coûts relatif au secteur sportif : 15 millions ont été utilisé pour liquider gratuitement Joao Mario et Radja Nainggolan avec une moins-value comparé au prix d’acquisition. 14 millions sont imputables à la prime de départ réclamée par Antonio Conte et au coûts de son personnel." "Il faut prendre en considération qu’aucune plus-value n’avait été inscrite sur le bilan 2020/2021. En effet, la 2019/2020, le club avait pu inscrire une plus-value de 61 millions d’euros, dont 50 millions proviennent à eux seuls de la vente de Mauro Icardi." L’avis de Marco Bellinazzo Celui-ci s’est livré à Calciomercato.it : Faudra-t ’il procéder à d’autres ventes pour assainir les comptes ? "C’est un risque, cette perte est un instantané de la situation relative à la saison écoulée. L’Inter va être avantagée par les nouveaux contrats de sponsorisations et par la réouverture intégrale des stades. Cela devrait lui permettre de consentir à arriver l’année prochaine, à une perte plus contenue, ce qui lui laissera une certaine marge de manœuvre face à des opérations moins traumatisante sur le marché." "L’Inter va devoir aussi renouveler des contrats d’obligations plus important qui devraient lui garantir plus de sérénité d’un point de vue financier, qui va au-delà de ce qu’il se passe en Chine." "Je pense que la réduction de la masse salariale, qui sera retranscrite sur le prochain bilan, placera l’Inter dans une meilleure zone de confort. Si ces sorties existent, elles ne seront que le résultat de stratégies et non d'obligations. Des joueurs de premier ordre seront ajoutés à la liste. Il n'y aura pas de situation d'urgence dans ce cas, comme cela s'est produit avec Hakimi." La zone d’ombre: Les fonds reçus par Oaktree toujours dans les mains de la Famille Zhang En effet, la Gazzetta Dello Sport confirme également la prévision, pour le bilan 2021/2022, d'une réduction des pertes à hauteur de 100 millions d’euros. "Finalement, ces chiffres sombres doivent être lus en même temps que ceux de l'exercice écoulé, le premier à avoir été fortement touché par le virus. Et les pertes de l'Inter sur la période de deux ans sont entremêlées avec celles du Milan et de la Juve, le trio sur lequel repose 75% du système. En effet, en deux saisons, les grands clubs ont brûlé près d'un milliard." "Chez les Nerazzurri, cette situation a orienté les choix du dernier été tumultueux, même si les bénéfices comptables des départs Lukaku-Hakimi ne se verront que dans 12 mois. Le départ d'Achraf à Paris est devenu officiel le 6 juillet. S'il était arrivé une semaine plus tôt, les Nerazzurri auraient déjà inclus au moins une des deux plus-values dans cet exercice, qui doit être quantifiés à environ 60 millions et qui seront donc budgétisées en 2021-22." "Les Nerazzurri ont donné la priorité au besoin immédiat de liquidités pour sécuriser les comptes du club et faire face aux échéances. En termes de trésorerie, pour gérer cette saison, les fonds en provenance du Mercato devraient s’avérer suffisant. A celui-ci, il faudra ajouter la deuxième obligation de 75 millions émise en juillet 2020 et les 80 millions arrivés en mai comme "financements de la part des actionnaires de Suning". Il ne s'agit d’ailleurs que d'une partie du prêt Oaktree de 275 millions, le reste étant toujours entre les mains de Zhang. Le Club s’est déjà remis sur les rails et a repris le paiement des salaires, ayant déjà payé les mois de juillet et août." "Après les 246 millions perdus lors d'une année d'assainissement du budget, les prévisions parlent cette année d'une perte de 100 millions, entre plus-values et réductions de charges. La gestion, en somme, s'améliore nettement, mais pour joindre les deux bouts, l'Inter est destiné à devoir recourir en permanence à la vente de joueurs, ce qui complique la compétitivité de l'équipe. Il ne semble pas y avoir d'autres perspectives, puisque Suning n'est pas en mesure d'injecter des capitaux." Savez-vous comment la valeur nette du FC Internazionale, qui était passée en territoire négatif et avait théoriquement besoin d'une recapitalisation, a été rétablie ? "Par la réévaluation des actifs des Nerazzurri (de la marque au noyau), une option accordée aux entreprises italiennes par le décret d'août pour renforcer leur capitalisation. C'est bien beau selon le code civil, mais tôt ou tard, il faudra trouver l'argent" - conclu la Gazzetta Dello Sport La réaction d’Alessandro Antonello "La fermeture du Giuseppe Meazza, l'année de la conquête du Tricolore, a coûté environ 60 millions de revenus à l'Inter. 50 autres millions ont été perdus en raison de la renégociation forcée des contrats de sponsorisation, surtout avec des agences en Asie et en Chine, et en raison du blocage du Corporate Hospitality. Mais par-dessus tout, la perte a été conditionnée par des éléments extraordinaires qui ne se répéteront plus." "Ce que je tiens à souligner, c'est le fait qu'au terme la fin de ces deux dernières années, que l'Inter a payé tous les salaires dans leur intégralité, en plus des 9 millions d’euros de bonus lié au Scudetto. Le club a également payé les salaires des mois de juillet et août. Aucun employé n'a été placé en caisse d’intégration." "D’ici à entre la fin novembre et la mi-décembre, nous prévoyons de renégocier nos Bonds pour un montant de 400 millions d’euros. Nos conseillers sont déjà au travail : L’abondance des liquidités qui circulent sur les marchés nous font espérer que nous ne rencontrerons plus aucune difficultés pour réaliser de très bonnes occasions à de très bons taux." Une perte historique qui laisse présager une vente future du club selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. En effet, si cela a pu passer inaperçu aux yeux de certains, l’œil de l’expert a tout de suite remarqué que quelque chose clochait, ce mardi soir, en Ligue des Champions. Nous ne parlons pas de la prestation de l’équipe qui était bien en deçà de ses standards, mais nous parlons bel et bien du second jeu de maillot de l’Inter, le "Away" qui ne correspondait absolument pas à celui employé au Championnat. La Faute à l’Uefa En effet, il ne s’agissait absolument pas d’un jeu de maillot obtenu auprès d’un revendeur peu scrupuleux à l’entrée du stade. Pour être plus précis, l’équipe de Simone Inzaghi est montée sur le terrain avec un maillot blanc reprenant simplement des manches bleues et noires pour se mettre en conformité avec l’article 8.09 de l’Uefa Le choix du modèle du maillot est illimité, à quelques exceptions près, qui sont évaluées sous la discrétion de l’Administration de l’Uefa. Le motif doit être non pictural, c'est-à-dire qu'il ne doit pas contenir de photos, d'illustrations ou d'autres symboles (tout motif qui ne répond pas à cette exigence sera considéré comme un élément décoratif) ; Le motif ne doit pas permettre à une personne raisonnable d'identifier un fabricant ou un commanditaire en rapport avec l'équipement (tout motif ne répondant pas à cette exigence sera considéré comme une marque commerciale). En conséquence, il a été jugé que l’Inter, si elle souhaite évoluer en Coupe d’Europe avec son maillot blanc, devra le faire sans la présence du Biscione, mais également sans la représentation du Main Sponsor "By Socios.com" qui se retrouve, en temps normal, présent sous l’écriture “$INTER Fan Token” ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Le FC Internazionale Milano, en partenariat avec Chiliz $CHZ, le principal fournisseur de blockchain dans l'industrie mondiale du sport et du divertissement, annonce que l’$INTER FAN Token sera lancé sur la plateforme Socios.com ce vendredi 10 septembre à 13h. En juillet, l’$INTER Fan Token a acquis une visibilité mondiale grâce à sa diffusion sur le torse des maillots du club, repris pour l'ensemble de le saison 2021/2022 et ce vendredi, les Tifosi Nerazzurre du monde entier pourront finalement les acquérir! Le Fan Token Offering (FTO) proposera l'émission d'un million de $INTER Fan Token au prix fixe de 2 € pièce. Les jetons $INTER FAN TOKEN offriront une nouvelle expérience aux tifosi, en les impliquant à la communauté numérique dynamique de Socios.com. Les détenteurs de jetons $INTER FAN TOKEN auront d'innombrables possibilités de participations, et notamment la possibilité d'interagir avec le Club par le biais d'une série d'enquêtes intéressantes, interactives et amusantes. Les Tifosi pourront également accéder à des contenus exclusifs du Club, ils pourront se tester avec d’autres tifosi du monde entier dans des jeux, des concours et quiz liés à l'Inter. Ils pourront aussi participer à des classements mondiaux pour gagner des récompenses et des expériences numériques et physiques uniques. $INTER SAN SIRO TAKEOVER Les détenteurs de l'$INTER Fan Token pourront voter immédiatement sur Socios.com pour le tout premier sondage qui consiste au choix d’un message d'encouragement qui sera retranscrit dans le tunnel d’entrée qui amène les joueurs sur le terrain. C’est le premier sondage qui fait partie d'une grande campagne de lancement qui verra son point culminant lors de l’évènement "$INTER San Siro Takeover" qui aura lieu lors de la réception de Bologne, le 18 septembre 2021, à 18h00. Lors de ce match, le slogan choisi par les supporters accompagnera l'équipe dans le tunnel d'entrée du terrain, alors qu’un message de Socios.com destiné aux tifosi de l'Inter sera dévoilé avec une chorégraphie impliquant environ 10 000 drapeaux dans les tribunes. Le message gagnant sera également affiché sur les panneaux LED situé tout autour du terrain. Les détenteurs des jetons $INTER FAN TOKEN du monde entier pourront également accueillir les joueurs via webcam à leur arrivée au Giuseppe Meazza. Alexandre Dreyfus, Ceo de Chiliz et de Socios.com s'est livré "J'appelle les supporters de l'Inter du monde entier : Votre heure approche ! Dans quelques jours seulement, vous aurez la possibilité d'interagir et de vous rapprocher de votre équipe favorite comme vous ne l’aviez jamais auparavant. Si vous voulez un $INTER FAN TOKEN, assurez-vous d'être prêt et connecté à Socios.com avant 13 heures vendredi. Les détenteurs de l'$INTER FAN TOKEN auront la chance de se sentir comme une partie intégrante de leur club, ce que nous comptons vous prouver lors du Takeover du Giuseppe Meazza le 18 septembre". Le Saviez-Vous ? Plus de 55 clubs sportifs ont signé des accords avec Socios.com pour lancer des Fan Token, y compris les principaux clubs européens et les équipes nationales de football d'Argentine et du Portugal. Socios.com est en pleine expansion aux États-Unis, où 11 équipes de la NBA sont déjà présentes et d'autres sont sur le point de le rejoindre. L'UFC, un géant du MMA, s’est lancé dans les Fan Token , tout comme la PFL, une autre organisation de MMA. La liste de Socios.com comprend également les principales équipes de F1, d'E-Sport et de cricket. Créée par Chiliz $CHZ, le premier fournisseur de blockchain pour l'industrie mondiale du sport et du divertissement, la plateforme Socios.com a de grands projets d'expansion et vise à lancer de nombreux autres Fan Token en visant le monde du football dans son intégralité, mais également d’autres sports de haut niveau. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Le PDG d'Inter Corporate, Alessandro Antonello, a fait le point sur le partenariat entre le club et la société de crypto-monnaie Socios.com avant le lancement des jetons de $Inter Fan. S'exprimant dans une déclaration sur le site officiel des Nerazzurri avant la sortie des jetons, Antonello a expliqué que le lancement des nouveaux jetons représente une étape importante dans le partenariat avec Socios.com. Socios.com a remplacé Pirelli en tant que sponsor du maillot de l'Inter cet été, mais ce n'est pas toute l'étendue du partenariat entre l'entreprise et le club, comme l'explique Antonello. La société de crypto-monnaie a développé des jetons de fans qui visent à créer des engagements de fans, car leur achat permet aux ceux-ci de participer à des sondages, des quiz et des jeux liés à l'équipe. Antonello pense que le lancement de ces jetons est une direction positive pour le club et lui permettra d'être encore plus étroitement lié à ses supporters. "Le lancement du $Inter Fan Token est la première étape importante de l'activation du partenariat avec Socios.com avec nos fans, un accord qui se concentre sur le développement de l'engagement des fans", a-t-il déclaré. "Pour le club", a poursuivi le PDG, "les fans ont toujours joué un rôle fondamental et il est essentiel pour nous que la voie du développement et de l'innovation qui caractérise la nouvelle ère de l'Inter permette à tous les Nerazzurri de faire de plus en plus partie de notre monde. Nous sommes sûrs que le $Inter Fan Token sera un grand succès au sein de notre communauté." ©Internazionale.fr, via SempreInter - Traduction Oxyred
  20. Sebastiano Vernazza est éditiorialiste à la Gazzetta dello Sport, Il s’est livré sur l’entrée du Bitcoin danzs le monde du football avec toute une série de pare-feux destiné aux Tifosi qui s’apprêtent à voir leur club faire usage du système de la cryptomonnaie "Depuis mardi, l'EL Salvador, pays d'Amérique centrale, a donné cours légal aux Bitcoins. Mais Qu'est-ce que le bitcoin ? Il s'agit d'une crypto-monnaie, une monnaie virtuelle, non émise par une banque centrale, mais basée sur un réseau informatique, soumise aux fluctuations des échanges sur internet. Au Salvador, le chivo - "le bouc" en argot local, comme le bitcoin a été appelé - n'a pas été accueilli avec enthousiasme. De nombreuses personnes sont descendues dans la rue pour protester car elles ont l'impression qu'il s'agit d'une fausse monnaie, semblable à celle du Monopoly." Et combien de chivos faudra-t-il pour faire un dollar ? "Le prix du penny salvadorien s'est déjà effondré. Les bitcoins sont également arrivés dans le football. On les appelle des "jetons pour supporters, le principe est le même. Ils peuvent être achetés et vendus avec de l'argent réel - euros, dollars - et servent à garantir quelques privilèges : participer à la composition de la liste des chansons qui seront jouées dans le stade avant le match ; influencer les choix de formation pour un match amical de deuxième division ; accéder à des contenus exclusifs, notamment des jeux." "Pour l'instant, ce sont plus ou moins les avantages assurés à ceux qui achètent les bitcoins de leur équipe favorite. Plus tard, qui sait, peut-être que les gens pourront avoir leur mot à dire sur le mercato du football et être entendus. De nombreuses équipes possèdent désormais des bitcoins et beaucoup sont parrainées par les sociétés qui les émettent. Socios.com est devenu la marque principale du maillot de l'Inter Championne d'Italie." "Je ne suis pas contre les Bitcoins par préjugé, pour autant que nous connaissions les risques encourus. Faisons simple : disons que nous achetons un "Fan Token"du Milan AC pour un euro: Un prix qui lui est propre, complètement inventé, non conforme aux valeurs actuelles - et que nous le gardons dans le tiroir pendant trois mois, sans en prendre soin. Quatre-vingt-dix jours plus tard, nous pourrions décider de le vendre et constater que notre jeton de supporter des Rossoneri a pris de la valeur et atteint deux euros. D'un autre côté, nous pouvons rencontrer une dépréciation, en réalisant que notre jeton de supporter de Milan est tombé à 50 cents." "Nous sommes à proximité des mécanismes de la Bourse, mais sans organe de régulation comme dans le cas des marchés boursiers. Le bitcoin monte et descend comme les actions, mais dans un contexte de déréglementation totale. Le bitcoin du Paris-Saint-Germain de Messi, Neymar et Mbappé a explosé : chanceux sont ceux qui y croyaient il y a un an, ils peuvent aujourd'hui gagner de l'argent." "Le Bitcoin footbalistique peut devenir un moyen amusant de soutenir et de financer votre équipe favorite, de vous sentir impliqué et de participer, surtout si vous vivez à des milliers de kilomètres et ne pouvez pas vous rendre au stade. L'économie et la finance sont des mondes dans lesquels les cœurs de pierre gagnent, des lieux habités par des professionnels habiles à spéculer, à saisir les bons moments pour entrer et sortir, et donc à engranger des bénéfices." "Le feu vert est donné aux Fan oken, pour autant que les pertes soient prises en compte et de ne pas se préoccuper d'éventuels coup de soleil: C'est la ligne de démarcation, pour que nous puissions dormir tranquillement la nuit". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. D’un sponsor spécialisé en pneumatique à des sponsors numériques.....C'est un fait, l’Inter a dû se renouveler afin de pouvoir engranger de biens meilleures recettes que celles obtenues ces dernières années. Révélation de Calcio&Finanza Au 30 juin 2021, l’Inter a décidé de ne pas renouveler son accord de "Main Sponsor" avec Pirelli : Le contrat avec l’Azienda de Bicocca offrait une base fixe de 12 millions d’euros plus des bonus liés à des résultats particulièrement bons : A tel point que pour la saison 2018/2019, la qualification à la Ligue des Champions avait permis de toucher 19 millions d’euros. Le fait de ne pas avoir renouvelé cet accord a "libéré" bien plus d’espace sur le maillot : En effet, Pirelli disposait de l’exclusivité pour l’ensemble de la tenue, à tel point que l’on retrouvait comme rétro sponsor aussi sa marque Driver. Pirelli avait toutefois lâché du lest, uniquement en 2020, lorsque le club était à la recherche d’un sponsor "manche" (Remember IC Markets qui s’est terminé devant les tribunaux.) La recherche d’un nouveau sponsor pour le maillot n’a pas été une tâche aisée, la pandémie liée au Covid-19 s’additionnant aux requêtes importantes du club, requêtes qui ont été considérée comme exagérée par certaines entreprises telle que Hisense, selon les indiscrétions. A cela, il faut ajouter le départ du Directeur Commercial, l’ancien du Real Madrid Jaime Colas. Malgré tout, l’Inter a su aller de l’avant : A la fin du mois de juillet, l’Inter a tout de même dévoiler son nouveau sponsor maillot : La plateforme de Blockchain Socios.com: L’accord officiel prévoit un contrat annuel avec une option pour sa prolongation et une clause d’éviction en cas de meilleur offre. Socios verse 20 millions d’euros à l’Inter et est présent en qualité de Main Sponsor sur les différentes jeu de maillot avec le logo "Fan Token Inter" Dans le même temps, Lenovo, qui s’était aussi manifesté pour devenir le sponsor principal, a amplifié son partenariat avec l’Inter, en devant son nouveau rétro-sponsor pour une somme de 6 millions d’euros par saison. Enfin, jeudi dernier, le club a annoncé un accord quadriennal avec DigitalBits (qui devient le sponsor de manche) et Zytara qui devient l’Official Global Digital Banking Partner à hauteur de 85 millions d’euros, soit une moyenne de 21,25 millions d’euros par saison. Zytara remplace, de la sorte, le Crédit Agricole qui versait 1,7 millions d’euros, plus 400.000 de bonus, lors de la saison 2020/2021. Analyse D’une façon générale, les nouveaux accords ont permis à l’Inter de tripler ses recettes au niveau de la sponsorisation liée aux maillots, avec une croissance de +245%! Les accords non-renouvelés au 30 juin : Pirelli: 12 millions (plus bonus pouvant aller jusqu’au double : En 2018/2019, le club a perçu 19 millions d’euros en se qualifiant en Ligue des Champions) Crédit Agricole: 1,7 millions (400.000 euros de bonus entre la Ligue des Champions et le Scudetto 2020/2021) Soit un total de base de: 13,7 millions d’euros Les nouveaux accords : Socios: 20 millions d’euros Lenovo: 6 millions d’euros; Digitalbits: 6 millions d’euros Zytara: 15,25 millions d’euros (estimation moyenne) Soit un total de : 47,25 millions d’euros Au niveau national, la leader de ce marché reste la Juventus qui encaisse plus de 100 millions d’euros suite à ses accords signé avec Adidas, Jeep (la marque fait désormais partie de Stellantis, dont l'actionnaire majoritaire est Exor, la holding de la famille Agnelli-Elkann) et Cygames. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. C’est une révélation de Calciomercato.com, après Socios.com en Main Sponsor, après Lenovo, en bas du dos du maillot, Digitalbits va devenir le sponsor de manche "Digitalbits est déjà le Main Sponsor de la Roma qui encaissera 12 millions d’euros pour le prochain triennal. De son côté, l’Inter va percevoir 5 millions d’euros par saison, qui additionné au 20 millions versés par Socios et les 10 millions versé par Lenovo, culminera à un total de 35 millions d’euros annuel." Qui est Digitalbits ? Selon nos confrères de Lacryptomonnaie.net "il ressort que DigitalBits est une blockchain open source rapide et sécurisé, axé sur l’assistance aux utilisateurs d’actifs numériques. Selon les rapports de Coinmarketcap, ce serait une fourchette de Stellaire. La blockchain DigitalBits peut être utilisée par les marques pour lancer leurs produits sur le marché, des tokens aux stablecoins en passant par les NFT. L’écosystème comprend également Jeton XDB, utilisé pour faire fonctionner l’infrastructure, mais aussi comme passerelle pour les transactions impliquant différents actifs. Enfin, il peut être utilisé comme système de micropaiement. DigitalBits veut généraliser l’adoption de la blockchain. Le partenariat avec l’AS Roma va exactement dans ce sens." Si l’Inter dispose d’une bien meilleure rentrée, elle reste toutefois à bonne distance de la Juventus qui perçoit par Jeep, à lui-seul, 45 millions d’euros. Il s’agit d’ailleurs du seul et unique classement qui verra la Juve être devant l’Inter cette saison. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Les approbations d'Elon Musk de diverses crypto-monnaies qui utilisent la technologie blockchain ont conduit à de nouveaux plafonds brisés semaine après semaine pour Bitcoin, principalement, mais aussi, des alternatives comme Dogecoin. La pertinence et la position d'Ethereum suivent la même trajectoire que sa pièce et sa plate-forme pour les contrats intelligents et les jetons non fongibles (NFT) suggèrent que sa qualité et sa polyvalence à la pointe de l'industrie signifieront que sa proéminence se poursuivra. La légitimation de la blockchain et de la crypto-monnaie dans le sport Les grandes entreprises du secteur de la fintech (comme PayPal) et au-delà (comme Tesla) ont commencé à adopter les crypto-monnaies et la technologie blockchain, la légitimant ainsi. L'industrie du sport a fait de même. Bitcoin est devenu largement accepté dans les paris sportifs en ligne et les casinos. Les joueurs peuvent se rendre sur des sites comme Stake et déposer en Bitcoin et retirer leurs gains en Bitcoin. Dans ces cercles et sports, c'est devenu beaucoup plus normalisé et fonctionnel que dans d'autres. Les exemples, au-delà de ce domaine, sont moins fréquents, avec les franchises NBA les Dallas Mavericks et Sacramento Kings en tête, acceptant le bitcoin comme méthode de paiement pour les marchandises et les billets, tout en offrant à leurs joueurs l'opportunité d'être payés en crypto-monnaie. Mark Cuban et Vivek Ranadivé, propriétaires des Mavs et Kings respectivement, font tous deux partie du conseil consultatif de la ligue sur la blockchain pour aider à organiser et maximiser la mise en œuvre de la technologie. La NFL a également commencé à en prendre note. Le football, cependant, flirte avec la blockchain depuis un certain temps, en particulier les NFT. Les souvenirs sportifs ont été de plus en plus utilisés pour cette technologie dans tous les sports. En effet, avec des associations, des ligues, des franchises, des clubs, d'anciens professionnels et des professionnels actuels publient des images et des clips exclusifs à vendre en tant que NFT pour donner à leurs fans une chance de posséder une partie de l'action. Le dernier sponsoring du maillot de l'Inter Milan, Socios, est à l'avant-garde de cette dernière vague dans la mise en œuvre de la blockchain dans le football visant à rapprocher les fans et leurs clubs préférés. Qui sont ou qu'est-ce que Socios ? Dans sa forme la plus simple, Socios est une application mobile. Cela permet aux fans de s'engager avec leur ou leurs équipes préférées d'une manière qu'ils n'avaient pas pu faire auparavant. L'Inter n'est pas la seule équipe à s'être associée à Socios, mais ils sont les seuls à l'avoir comme sponsor sur le maillot. Arsenal, Manchester City et Everton, les équipes nationales du Portugal et de l'Argentine, ainsi que Galatasaray, Novara et STVV, entre autres, ont tous des fans token avec la plate-forme. Une fois qu'un fan token qui est un actif numérique en termes de cryptographie a été acheté, les fans peuvent participer aux sondages que leurs clubs organisent et publient, et ont également accès à une série de défis, de jeux et de marchandises exclusifs. Un fan peut posséder de nombreux jetons, ce qui lui donne plus de poids lors du vote. A chaque vote, un fan gagnera des points qui le feront passer à travers différents niveaux d'adhésion. Un nouveau royaume d'engagement et de propriété des fans La mesure dans laquelle la plate-forme Socios permet réellement aux fans d'opérer et de développer une nouvelle relation avec leurs équipes préférées n'est pas encore pleinement comprise parce que sa mise en œuvre et son développement en sont encore à leurs débuts. Le site Web de Socios explique que le sujet des sondages pourrait être des modifications apportées au logo du club, à la conception du maillot ou à la personne que le club devrait inviter pour apparaître lors d'un événement. Ce sont tous des sujets qui contribuent à l'expérience du club en tant que choix de vie, en tant que communauté. Les fans, autant qu'ils le souhaiteraient, ne pourront pas influencer les mercatos, les sélections d'équipes et les nominations à la direction. Cependant, la validité de ces sondages, même pour des sujets comme les maillots et logos, qui impliqueront toujours plus que les fans monétisés par des plateformes comme Socios, sera remise en question. L'intersection de la propriété et du fandom fait un pas vers une nouvelle ère.
  24. L'Inter a dévoilé, aujourd’hui, son nouveau maillot extérieur qui est conforme aux différentes rumeurs que nous vous avions proposé : Le Biscione marque son grand retour, depuis sa dernière apparition sur le maillot extérieur 2010/2011 Voici le Communiqué officiel du Club "The new skin of an Icon", Inter et Nike présentent aujourd’hui le nouveau maillot extérieur pour la saison 2021-2022. Le nouveau kit se veut comme la continuité de la version Home, en maintenant au centre de sa thématique le Biscione qui change de peau et qui célèbre la nouvelles identité visuelle de l’Inter. Le graphisme du nouveau maillot Away représente un blanc basique, avec un Serpent Nerazzurro dessiné à la main et qui traverse le maillot de part en part. Le Swoosh est bleu avec des finitions sur les manches, de couleur bleue et noire, comme sur le short. Le maillot Away présente également Socios.com, le nouveau Global Main Jersey Partner de l’Inter sur son recto, alors que le Global Technology Partner Lenovo, est représenté en son verso, lui qui représente le signe de l’évolution d’un partenariat riche de succès depuis 2019. Le kit que les joueurs porteront sur le terrain, tout comme ceux des maillots "Replica" destinés aux tifosi sont composé d’au moins 95% de bouteilles en plastique recyclé. Il s’agit d’un kit révolutionnaire qui associe des prestations élevées à la philosophie de la réduction de l’impact environnemental Le nouveau kit de l’Inter est disponible dès aujourd’hui sur le store.inter.it, sur nike.com, à l’Inter Store de la Galleria Passarella et au Nike du Corso Vittorio Emanuele. A dater du 28 juillet, le Kit sera disponible auprès de tous les points de vente autorisés Préférez-vous le maillot Home ou Away 2021/2022 ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. En effet, grâce à la sponsorisation de Socios.com sur le nouveau maillot de l’Inter, la thématique des Fan Token est au devant de l'actualité aussi bien pour les clubs que pour les tifosi. Partant de ce constat, Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de ce nouveau système de "recettes" pour les clubs Ce vendredi 23 juillet, le Ceo de Socios.com, Alexandre Dreyfus s’était d’ailleurs livré à Italia Oggi: "Avec les Fan Token, il est possible de monétiser des marchés qui étaient jusqu’àlors inutilisés : Pour les grands clubs à travers le monde, 99,9% de leurs supporters ne rentrent jamais physiquement au stade, et ils ne se retrouvent même pas dans la ville ou dans le pays de leur équipe de cœur." Les Fan Token peuvent être considérés comme une action qui offre un droit à celui qui le détient: Nous parlons de crypto-monnaies, il est donc nécessaire, pour les acheter, de changer votre argent en crypto-monnaie. Ceux-ci présentent une valeur qui changera dans le temps, à partir du jour de leur émission. Les niveaux de capitalisation sont encore modestes, même si les clubs peuvent déjà procéder à des encaissements suite à la simple existence d’un Fan Token qui leur est propre : Les encaissements peuvent avoir lieu dès l’émission, en fonction des volumes d’échanges ultérieurs, et par le biais d’une sorte de revenu numérique qui sera partagé entre le Club et la plateforme de cryptomonnaie. Italia oggi a pris comme exemple le Milan qui au lendemain de l’émission de ses Fan Token sur Socios.com, démontre que la cotation avait entraîné des échanges à hauteur de 50 millions de dollars lors de la première demi-heure et généré pour 6 millions de dollars en monnaie digitale. Mais les Token pourrait s’avérer devenir un moyen de financement facile à l’avenir lors de la projection des entreprises qui souhaite se financer sans procéder à la dilution de l’actionnariat de son propriétaire, sans avoir à faire face au système bancaire et, en ayant le Modne, comme marché : L’Inter compte une Fan Base de 55 millions de tifosi Les investisseurs pourraient avoir le sentiment de faire partie de la famille, étant donné que les détenteurs des Fan Token disposeront de droits particuliers, comme par exemple, l’acquisition d’un billet à un emplacement bien défini dans le stade et ce, pour un nombre défini de saison, voire l’accès à des services d’accueils, tel que les Salles VIP, en passant par des activités liant dans des évènements particuliers les tifosi et les sportifs. Le tout en passant aussi par des sondages relatifs aux initiatives du club. Selon vous, l’Inter s’est-elle montrée « en avance » sur son temps en se liant à ce qui est d’ores et déjà un Spécialiste en la matière : Socios.com ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...