Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'spezia'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une analyse assez particulière qui est mise en avant par Tuttosport sur l’Inter de Simone Inzaghi : Celle-ci occupe souvent le peloton de tête dans de très nombreuses statistiques, si ce n’est la plus importante, celle du classement de Serie A Le Onze de base en pleine action! Partons par le nombre de buts marqué : "Lautaro et ses coéquipiers sont en deuxième position avec 13 buts inscrits contre les 15 du Napoli et de l’Udinese, mais d'autres données sont marquantes : Dimanche à Udine, la différence de rythme et de cadence entre les deux équipes était visible. L'Inter est la troisième en Seria A pour la moyenne de kilomètres parcourus par match avec 110,1 kilomètres : Seules la Lazio (112,7) et la Spezia (111,3) ont parcouru plus de kilomètres. Il est donc évident que les Nerazzurri courent mal, souvent en rond et qu’ils n’apportent aucun d'impact." "De même, le Onze d'Inzaghi est troisième derrière la Fiorentina et le Napoli en termes de possession totale du ballon avec 30 minutes et 34 secondes, mais le fait d'avoir le ballon entre les pieds ne s'est pas transformé en arme jusqu'à présent. L'Inter est aussi à la deuxième place en termes de possession du ballon dans son propre camps: comme pour signifier que si le ballon tourne, ce n’est pas près du but adverse." "Le nombre de tirs ne fait pas de différence non plus : L'Inter a tiré à 123 reprises et se trouve derrière le Napoli et 135 frappes, mais c’est bel et bien la Roma qui occupe la première place en terme de tir cadrés avec 43 tentatives. Les passes décisives Nerazzurra ne font également pas défaut : 10 pour l’Inter contre les 14 du Napoli et le 13 de l’Udinese, sans parler des centres "corrects" : 53 pour l’Inter contre 65 pour la Fiorentina." "C’est un fait, le nombre d'occasions créées ne parvient pas à produire les effets tant attendus." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. S'adressant à DAZN et Sky Sport Italia après le match, Simone Inzaghi a salué la performance de l'équipe et parlé du match. Sur l’ambiance du Meazza. "Nous pouvions sentir l'atmosphère, le stade était déjà complet à la fin du mois d'août, nous avons le genre de relation avec les fans que nous voulons, cela nous propulse vers des performances comme celle de ce soir." Lorsqu'on lui a demandé s'il considérait Acerbi comme le bon profil. "Oui, certainement, mais il y a des dynamiques et des mécanismes sur le marché des transferts à prendre en compte. Les directeurs s'en occupent, ils connaissent les caractéristiques que je veux. Le poste sera pourvu dans les dix prochains jours. " Concernant le cas Milan Skriniar. "En ce qui concerne le marché des transferts, j'ai la chance de travailler avec de grands directeurs qui ont beaucoup de bouteille. Ils savent ce que je pense et ils le transmettent aux propriétaires, ils savent ce que je veux." "Milan a été totalement professionnel et a fait de son mieux depuis la fin de la saison dernière. La façon dont il joue et s'entraîne chaque jour m'a toujours rempli de confiance. Il aime l'Inter et je suis content qu'il reste." Sur le fait que l'Inter soit plus forte cette saison. "C'est ce que nous espérons, nous verrons ce qui se passera sur le terrain. Nous avons gardé l'équipe la même que la saison dernière, nous avons recruté des joueurs qui remplissent des rôles importants et Lukaku est revenu. On travaille pour s'améliorer, et parfois je devrai faire mes choix avec l'équipe. De plus, sur les deux premiers matches de la saison, les cinq remplacements ont été positifs". A propos du troisième but des Nerazzurri. "C'est important en tant qu'entraîneur de voir un but comme le nôtre, avec Dzeko qui l'a créé et Correa qui a marqué. C'est le genre de réponse que nous voulons avoir du banc. Les cinq remplacements étaient importants contre Lecce et ils étaient importants ici." A propos de la performance de son équipe. "Je suis content, l'équipe a joué un match sérieux. L’équipe adverse était en forme et elle avait gagné son dernier match, nous avons bien fait, à mon avis les phases de possession et de non-possession se sont bien déroulées." L'Inter n'a pas nécessairement une distinction claire entre les titulaires et les remplaçants. "Je suis d'accord, d'autant plus que la règle des cinq remplacements a été mise en œuvre. Le match se joue à seize joueurs et non plus seulement onze. Parfois, les cinq doivent faire la différence lorsque les équipes sont débordées et se sentent fatiguées, maintenant nous pouvons donner plus d'énergie à l'équipe. Comme à Lecce, les remplaçants ont été décisifs." Le malentendu du remplacement. "Au moment du remplacement, j'ai communiqué son nom au chef d'équipe, mais il était clair que Calhanoglu devait sortir. Dans mon esprit, c'était également établi parce qu'il avait demandé le changement. Je me suis mal exprimé et j'ai donné le mauvais nom, mais nous avons immédiatement clarifié la situation." À propos de Barella. "Nous savons ce qu'il représente pour l'Inter ainsi que pour l'équipe nationale, il est une force motrice pour nous tous car il est l'Inter dans son cœur. C'est un joueur important pour nous comme beaucoup d'autres. Ce soir, les défenseurs ont joué un grand match. J'ai la chance de pouvoir choisir entre d'excellentes options et j'essaie de proposer la meilleure composition à chaque match." En comparant l'ouverture du score de Lautaro Martinez à celle de Romelu Lukaku contre Lecce. "Ils étaient tous les deux des buts importants car jusqu'au but de ce soir, les 15-20 premières minutes étaient serrées. Le premier but était important car il a débloqué le match, puis nous avons très bien joué." À propos des longues passes vers Lukaku. "Nous avons plus de solutions avec Romelu dans l'équipe. L'année dernière, nous avions la plus forte attaque, lui et Lautaro l'ont bien fait ce soir. Et puis Dzeko et Correa ont bien fait aussi. Disons que l'équipe a bien fait en termes de mouvement et de contrôle de l'espace comme la saison dernière." Sur la forme de Lukaku. "Il va bien, tout comme toute l'équipe. On savait que les matches amicaux étaient trop précoces, on voulait qu'ils soient durs. Et puis le 13 août, je pense que nous sommes arrivés à notre meilleur." Et concernant le fait qu'il a quatre attaquants. "Je pense que j'ai des attaquants qui sont tous capables de jouer ensemble." Pour l'avenir, l'entraîneur a déclaré. "Nous savons que nous avons maintenant des matchs très exigeants devant nous, mais l'équipe m'a semblé très forte sur le terrain. Nous avons bien travaillé, je suis satisfait car nous avons fait preuve d'une concentration totale ce soir. Ceci dit, nous ne jouons que nos premiers matchs, nous avons eu une pré-saison difficile mais maintenant nous commençons à trouver la forme. Nous savons que chaque week-end, il y a un nouvel adversaire, Lecce et Spezia nous ont causé des problèmes." Traduction alex_j via Sempreinter.
  3. S'adressant à InterTV après la victoire 3-0 contre la Spezia, Joaquin Correa a exposé ses ambitions pour sa deuxième saison sous un maillot Nerazzurri. "C'est très important de commencer de mon mieux, même si je suis quelqu'un qui se soucie plus de l'équipe que de l'individuel. Je pense que je peux retrouver la meilleure forme que j'ai montrée lors des saisons précédentes, donc je peux me donner à 100%." À propos du match contre la Spezia. "C'était un match difficile, nous l'avons abordé de la bonne manière. Ensuite, nous l'avons ramené à la maison et nous sommes tous heureux. Je pense que nous devons trouver ce qui manquait en pré-saison, nous sommes concentrés et déterminés. Nous nous concentrons sur l'amélioration de la phase défensive, mais aussi du côté offensif." Concernant les places en attaque entre lui, Romelu Lukaku, Lautaro Martinez et Edin Dzeko. "Nous avons chacun des caractéristiques différentes, chacun de nous a son propre style. L'entraîneur a beaucoup d'options mais nous sommes tous unis pour gagner ensemble, nous nous concentrons sur les objectifs de l'équipe qui sont la chose la plus importante." Sur le Meazza. "Il y avait beaucoup de monde ici ce soir, cela ressemblait presque au dernier jour de la saison dernière. Le soutien des fans est très important pour nous. Nous en avons besoin pour atteindre nos objectifs." traduction alex_j via Sempreinter.
  4. Lautaro Martinez a signé un match abouti et surtout il débloque son compteur, après sa belle reprise pour ouvrir le score face à Spezia. Au micro de DAZN il revient sur sa performance : "Nous avons fait un super boulot contre une équipe qui presse beaucoup. Nous sommes heureux, nous avons six points et c'est très important étant donné que la saison sera très longue. Je suis content que Romelu soit de retour avec nous pour se battre ensemble. Je lui ai dit qu'il fallait se battre contre tout le monde. Il est ravi d'être ici et nous le sommes tous aussi. C'est un joueur utile pour l'équipe et il nous aide beaucoup. Le plus important cependant c'est que chacun apporte sa contribution selon ses caractéristiques." "Je ne sais pas si nous sommes devenus plus forts mais nous essayons de nous améliorer et de nous entraider. Je travaille toujours pour donner un coup de main à mes coéquipiers. Je veux constamment apprendre de l'entraineur, du staff et des autres joueurs, pour fructifier tout le travail de la semaine en match le weekend." ®gladis32 – internazionale.fr
  5. Simone Inzaghi a confirmé que Danilo D'Ambrosio serait en pleine forme pour le match contre la Spezia, que cela sera un match difficile. S'adressant au profil Instagram de l'Inter plutôt que lors d'une conférence de presse conventionnelle, via FCInternews, Simone Inzaghi a expliqué comment son équipe se préparait pour le match contre la Spezia demain soir. Sur l'état de forme de Danilo D'Ambrosio. "Les gars ont bien abordé la semaine, en essayant de perfectionner les systèmes. En plus nous avons récupéré D'Ambrosio qui n'était pas à Lecce, nous n'aurons pas Mkhitaryan mais nous travaillons pour bien nous préparer." Les différentes solutions de jeu dont il dispose cette saison. "Nous devons avoir plusieurs solutions, contre Lecce nous avons terminé le match avec quatre attaquants. J'ai de très bons joueurs, on sait que les matches commencent avec 11 titulaires, mais la plupart du temps les cinq qui sortent du banc sont décisifs." Une saison difficile cette année? "Ce sera un championnat âprement disputé, toutes les équipes jouent pour gagner. En fait en 10 matches il n'y a même pas eu de match nul. Plusieurs matchs se sont joués dans les dernières minutes, pas seulement le nôtre." Un match difficile en vue. "Ce sera un match difficile, la Spezia est une équipe saine qui a bien gagné à la fois en Coppa Italia et en championnat. Ils ont un très bon entraîneur, très préparé, et des joueurs à contrôler." La Spezia est le premier match à domicile. "Ce sera excitant, nous avons cette excellente relation avec les fans qui est en place depuis la saison dernière. Ils nous ont suivis partout, c'est arrivé aussi à Lecce; demain, il y aura une superbe ambiance." Nota: la conférence est en italien. Pour avoir des sous-titre en français, cliquer sur "Paramètres" (le petit engrenage) et dans le menu "Sous titres", cliquer sur traduire automatiquement et choisir "Français". Traduction alex_j via Sempreinter.com.
  6. Simone Inzaghi a remporté son premier Derby Della Madonnina. Si celui-ci est bien évidemment heureux par l’excellente performance de ses hommes, il n’oublie pas ce qu’il a vécu ses dernières semaines Son interview à Mediaset "Les garçons ont, pour moi, été fantastiques : Nous voulions remporter ce Derby et disputer cette finale, il y a eu d’autres Derby mais celui-ci était importantissime, nous l’avons mérité sur le terrain." L’Inter de ce soir sera-t ’elle celle de cette fin de saison ? "Nous y travaillons depuis le 8 juillet et c’est ce que j’espère : Nous devons continuer à aller de l’avant : Nous avons remporté la Super Coupe d’Italie, à présent,nous disputerons une autre Finale et aussi le Final du Championnat qui devra être géré de la meilleure des façons." L’équipe semble être plus en jambes... "Nous avons tous été bons pour rester lucide durant ce mois et demi où nous étions confronté à un calendrier très dense avec la Finale de la Super Coupe, Liverpool en Ligue des Champions, nous avons dépensé tant d’énergie et nous avons aussi perdu quelques points en cours de route : Nous avons tout encaissé, tout le monde s’est donné au travail et à présent nous obtenons cette accès à la Finale, une finale à laquelle nous tenions à tout prix. Le parcours est encore long, Milan est en tête du championnat, mais nous nous battrons fino alla fine”. Vous avez aligné Correa... "J’ai 5 attaquants qui se sentent bien, quotidiennement un entraîneur doit prendre énormément de décisions : Les 5 changements en Super Coupe d’Italie m’ont permis de gagner un titre. Ensuite, durant un mois et demi un débat a eu lieu sur mes changements : J’accepte les critiques constructives, pas celles montées de toute pièces. Je suis allé de l’avant et je suis en Finale après avoir gagné un Derby. Il nous manque un match pour remporter la Coupe et nous devons poursuivre de la sorte en Championnat : Avant nous étions favori, puis écarté, il y a tellement de mouvements mais ce sont des équipes très fortes qui se battrons jusqu’au bout." Qu’est-ce qui a changé comparé au match aller ? "Nous avons travaillé sur la construction du jeu après la Spezia, surtout avec beaucoup de vidéso. Nous avions bien joué lors des deux Derby en Serie A, mais au match aller, nous étions dans une période où nous venions de disputer énormément de rencontres, où nous étions moins lucides, où nous ne parvenions plus à nous exprimer comme avant. Nous avons travaillé sur les phases de possession et de non-possession du ballon." Que ressentez-vous avec cette première victoire du Derby de Milan ? "Cela me fait plaisir pour tous nos tifosi qui sont merveilleux, il y avait un tel monde et je suis fier de leur avoir donné cette si belle satisfaction : Nous sommes là et nous voulons nous battre : Nous sommes en course dans toutes les compétitions : Ils nous ont aidé ce soir et ils nous aideront samedi : Toutes les rencontres sont difficile dans notre championnat." En conférence de presse Place au frissons! "Nous ne pouvions aller en Finale qu’en l’emportant, pour arriver à soulever la Coupe, il nous reste une rencontre, mais nous avons envoyé un message important, face à une équipe de valeur qui, aussi ce soir nous a posé quelques problèmes. Je pense qu’il faut distinguer les compétitions, il y a le Championnat et la Coupe d’Italie : Il est normal qu’un tel résultat peut t’apporter énormément de confiance et d’estime de soi, ce qui me conforte le plus ce soir, c’est d’avoir vu mon équipe, avec ses remplaçants, bien entrer dans le match : Nous savons que pour cette fin de saison, en plus du match à retard, que nous devrons nous montrer bon pour récupérer physiquement et mentalement." On ne peut pas, ne pas parler de Lautaro Martinez... "Il a été excellent ce soir et il n’a jamais été un problème : Il a toujours eu des possibilités, il y a des périodes où tu arrives toujours à marquer et d’autres moins, mais je pense qu’avec ses buts, il est d'ailleurs dans sa moyenne : Il ne devait pas abdiquer et continuer à travailler comme il l’a toujours fait." La victoire appelle les Victoires... "Sans aucun doute et c’est notre désir : Nous savons ce que nous avons donné durant cette compétition et nous tenions à la Finale, à présent nous y sommes, mais nous y repenserons dans une vingtaine de journées." Pioli se plaint du but annulé... "Je ne l’ai pas encore visionné, je n’ai vu qu’une image arrêtée, je vois Handanovic bouger son cou parce que sa vision était bloquée par un joueur du Milan AC. Je dois encore tout revoir, je n'ai même pas vu nos buts." Vous avez gagné votre premier Derby : Que ressentez-vous ? "Ce sont de très belles émotions : j’ai attendu que nous puissions avoir un stade comble car c’est la première fois que nous pouvions le disputer avec 100% de notre tifoserie : Ils nous ont transcendé du début à la fin : Je pense que nous avons offert de très belles satisfactions à nos tifosi, comme nous étions parvenu à le faire déjà en Super Coupe : Il nous reste six matchs de championnat et la Coupe d’Italie." Quel cote donnez-vous à votre équipe ? "Très élevée, nous savons d’où nous venons, d’où a commencé notre parcours avec la problématique des joueurs partis : Il y a toujours eu de la confiance et j’ai trouvé une très grande disponibilité chez les garçons : Nous devons continuer à nous battre en Serie A, car le Milan est devant est que nous devons continuer à les chasser." A Inter TV "Nous avons disputé un match important en faisant preuve d’intelligence et de qualité. C’est juste de profiter de cette victoire avec nos magnifiques tifosi qui nous ont soutenu. Mais pour soulever la Coupe, il reste encore un match. Nous avions bien joué lors des deux premiers Derby en Championnat mais nous n’avions pas été primé au tableau d’affichage. Ce soir nous avons disputé un match d’une très grande importance et nous tenions à cette finale." Quel bilan faites-vous de votre saison ? "Il faut attendre avant de l’établir, nous avons très bien travaillé tous ensemble, Staff et Club, c’est un long travail qui a débuté le 8 juillet et il me semble prématuré de déjà faire un discours." Comment caractériser cette Inter ? "Qualité et Humilité : Lorsqu'il le fallait, nous avons mis de la qualité et quand il le fallait, nous avons été humbles. Les cinq remplaçants sont entrés en jeu de la meilleure façon possible: Vidal, à 3-0 par exemple, a très certainement mis des coups de lattes pour que Milan ne revienne pas." Lautaro ? "Les attaquants traversent des périodes, lui et les autre réalisent tous un très gros boulot : Je leur demande aussi de participer en phase de non-possession. Aujourd’hui, il était en pleine fraîcheur et lucide . Nous tenions à cette finale, nous la disputerons dans une vingtaine de jouer avec la conviction de la jouer de la meilleure des façons possibles." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. L'Inter rencontrera des visages familiers sur le banc de touche lors de chacun de ses trois prochains matches de Serie A. C'est ce que souligne le journal turinois Tuttosport, qui note que les trois prochains adversaires des Nerazzurri sont entraînés par d'anciens joueurs ou entraîneurs de l'Inter. Vendredi, l'Inter se rendra en Ligurie pour affronter Spezia, qui réalise une bonne saison sous la direction de Thiago Motta. L'ancien milieu de terrain des Nerazzurri, qui a joué un rôle clé dans le triplé européen en 2010 avant de rejoindre le PSG, a connu une première expérience difficile en tant qu'entraîneur en Serie A avec le Genoa, mais il semble avoir réussi à éloigner Spezia de la relégation cette fois-ci. Les Nerazzurri se méfieront de l'équipe de Motta malgré leur budget et leur place au classement, et ils se méfieront encore plus de leur adversaire d’après, une équipe de la Roma en forme entraînée par l'ancien coach de Motta, José Mourinho. Le tacticien portugais connait l'une des formes les plus régulières de la saison avec les Giallorossi, et il se rendra à San Siro en espérant que son équipe obtiendra un résultat contre le club qu'il a guidé vers le triplé. Après cela, les Nerazzurri joueront enfin leur match reporté contre Bologne, qui était prévu pour le 6 janvier, et ils rencontreront un autre ancien de la maison en la personne de Sinisa Mihajlovic. L'entraîneur serbe est actuellement à l'hôpital, mais s'il est en mesure d'apparaître sur le banc de touche, il affrontera une équipe pour laquelle il a joué et dont il a été l'entraîneur adjoint sous Roberto Mancini. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  8. Que vaut le Scudetto à venir ? Vu les prestations du Top 3 italien, sans oublier la Juventus, cette question a été mis en avant par le Corriere Dello Sport: "Au niveau symbolique, celui-ci a une valeur qui est fondamentale, mais au niveau sportif, quelle est la valeur du championnat italien ?" "Si l’on se base sur la dernière décennie, jamais auparavant la tête du championnat présentait un nombre de points aussi faible: Le Milan et le Napoli se partagent la première place avec seulement 57 points. L’Inter, l’année dernière et après 27 journées en présentait 65. Mieux encore, lors de son Monopole, la Juve culminait à 66 points en 2020, 75 point en 2017 et en retournant dans le passé à 71, 67, 61, 64 72 et 59 points." "Ces 57 points ne signifient pas seulement que le tricolore est à nouveau contestable, car il n'y a plus d'équipe gagnante, mais au cours des cinq dernières années, les trois premiers n'ont jamais eu une moyenne aussi basse: En procédant à l'additions des points de Naples + le Milan + l'Inter, le tout divisés par trois, cela représente une moyenne de 56,3 points et ce même si Inzaghi a un match à rattraper. Car même s’il s’impose, la moyenne des trois grandes équipes resterait beaucoup plus faible que lors des saisons précédentes." Est-ce que cela veut dire que le Championnat est plus équilibré ? "En quelque sorte oui, la moyenne des points des dix dernières équipes au classement se situe entre 24 points en 2018-2019 et 25,3 cette année (mais il reste encore six matchs à jouer, ce qui pourrait faire augmenter cette statistique)." La signification ? 'L’écart entre les Grands et les provinciaux s’est réduit, même si c’est assez lentement. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Empoli a gagné à l’extérieur à la Juve et au Napoli, ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la Spezia a fait de même contre Naples et le Milan." "L’équipe provinciale qui a fait le meilleur résultat est Sassuolo qui se retrouve en haut du classement, à la 8ème place, en s’offrant le Milan et l’Inter au Giuseppe Meazza et la Juve à l’Allianz Stadium". Pensez-vous que la Serie A fasse réellement l’objet d’une involution ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Nous avons le plaisir de vous proposer une analyse condensée de plusieurs journaux qui font état d’une situation inédite et Historique, en Serie A Une première pour la Repubblica "2 points pour les trois premières équipes, tel est le maigre butin conquis lors de la 26ème journée de championnat récolté par le Milan, l’Inter et le Napoli: Nous sommes très loin d’assister à un rendement de premiers de classe. Pour la première fois depuis la saison 2010/2011, saison où Massimiliano Allegri était sur le banc du Milan Ac, aucun entraîneur en cours n’a jamais remporté le Scudetto." "Entre Stefano Pioli, Simone Inzaghi et Luciano Spalletti, le seul à être parvenu à réaliser une saison Da Scudetto en terme de points, c’est bel et bien le dernier…sans y parvenir : Lors de la saison 2016/2017, sa Roma composée entre autre d’Alisson et Salah était parvenu à récolter 87 points, pour se retrouver derrière la Juve. La meilleure saison de Simone Inzaghi remonte à la saison 2019/2020, avec 78 points au compteur. Stefano Pioli en a engrangé un de plus la saison dernière, en terminant à la seconde place, à 12 points de l’Inter. Lorsque l’on regarde la parcours global des trois entraîneurs en Serie A, Stefano Pioli propose une moyenne de 1,50 points par match, contre 1,73 pour Spalletti et 1,85 pour Simone Inzaghi. "Le gagnant sera celui qui, par rapport à son propre rythme historique, sera capable d'accélérer vers la ligne d'arrivée. Tous les trois dirigent des équipes qui, en théorie, le permettraient. Et tout dépendra en grande partie de la motivation. Beaucoup de choses peuvent également dépendre du calendrier. Milan et Naples devront se rencontrer au Maradona le 6 mars. Des cinq premiers au classement, les Rossoneri devront faire face à l’Atalanta à San Siro et aux Azzurri à l’extérieur. L’Inter, elle, est attendue par la Juventus à Turin." "Ce championnat a démontré jusqu’à maintenant que n’importe qui peut perdre ou gagner face à n’importe qui…Une équipe parviendra-t ’elle à passer l’accélérateur ?" Gardiens, mode d’emploi Comme l’écrit le quotidien Liberi, le Scudetto passera également par les prestations des portiers des trois équipes, portiers pour qui cette 26ème journée de championnat a été catastrophique "La glorieuse 26ème journée a ravivé le feu des "petits" aux dépens des "grands" qui les ont abordé, peut-être, d’une façon trop présomptueuses, ce qui a eu comme conséquence un rebattement des cartes et la mise à nu de la variable du "Gardien de but". La journée qui s’est à peine terminée à mis en évidence une série de Fails à en tomber par terre." "Mike Maignan a fait rire les supporters milanais en décidant de s’envoler à Salerne, ce qui a ouvert la porte au retourné acrobatique de Bonazzoli lors de l’égalisation. La panthère française de 26 ans s'est vu attribuer le surnom de SuperMike: Il peut tout de même être aussi spectaculaire qu'efficace entre les poteaux, comme le prouve sa passe décisive à destination de Leao face à la Sampdoria. Toutefois, il présente encore de sérieuses lacunes dans son jeu aérien." "Pour Handanovic, âgé de 37 ans, à plusieurs reprises durant ses dernières années, il a fait s’égosiller les tifosi de l'Inter pour son inexplicable capacité à tenir le coup. Nous devrions dire sa capacité à rester figé sur place plutôt, certains l’on rebaptisé Poseman, en lui attribuant même le superpouvoir de dévier les ballons avec un regard laser. Il ne serait jamais arrivé à temps de toute façon, et il n’y est d’ailleurs pas parvenu dimanche dernier face à Sassuolo, lorsque le tir de pestiféré de Raspadori lui est passé sous les jambes, ouvrant la voie à l'effondrement de l'Inter, qui rêvait de reprendre seul la tête du classement." "Le moment magique des gardiens "Da Scudetto" a trouvé son épilogue lorsque Ospina a été surpris par le tir de Pereiro sur l’ouverture du score de Cagliari. Par la suite, le gardien colombien de Naples a sauvé les siens à trois reprises, mais sa situation présente un sentiment similaire d’incertitude que celui dont est atteint Samir Handanovic : Quelle est le vrai visage des deux gardiens ?" Pour Tancredi Palmeri, intervenu sur TuttoMercatoWeb, les trois grands se tirent vers le bas "L’Inter, le Milan et Naples se sont tirés mutuellement vers le bas. Chacun a un problème qui lui pèse : L'Inter souffre d'un déclin physiologique à la suite d’un premier tour joué à 1000 à l’heure, le Milan a un problème de mentalité dû à son manque d'habitude de jouer pour des titres et le Napoli a un problème de construction du jeu, vu qu'il souffre peu mais reste souvent bloqué dans la création: Ce sont trois problèmes qui peuvent être résolus, mais Milan a peut-être maintenant développé des anticorps, car les cadeaux faits contre la Spezia et la Salernitana pourraient être les derniers..." Enfin pour le Corriere Della Sera, il s'agira d'un Scudetto remporté au ralenti "Un Scudetto au ralenti: Cela fait dix ans que la première équipe du classement, après 26 matches, n'a pas récolté aussi peu de points. Même à cette époque, le Milan était en tête avec 54, mais la Juve, deuxième avec 52, a fini par remporter le premier de ses neuf championnats consécutifs. Cette saison est historique à certains égards. Celle-ci, au moins, est passionnante : Trois équipes en l'espace de deux points." "Pour retrouver un championnat tout aussi embrouillé, il faut revenir vingt ans en arrière, et à la saison 2001-2002. Nous gardons volontiers cette "incertitude" qui rime toutefois avec modestie par rapport au reste de l'Europe qui compte, car personne ne semble vouloir s'échapper. Une sorte de surplace, rappelant les années d'or du cyclisme sur piste." "Au début de l'année 2022, aucun des prétendants au titre n'a réalisé ou n'est sur le point de réaliser un tour d'honneur. Naples a marqué 15 points en 7 matchs, un de plus que l'AC Milan (14 points), et 7 de plus que l'Inter (8 points) qui, quelques minutes avant la fin du derby, semblait inatteignable et qui s'interroge maintenant sur une crise soudaine mais dangereuse". Assistons-nous vraiment à la saison la plus éclatée de l’Histoire du Calcio ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. France Télévisions - L'Atalanta Bergame a annoncé, samedi 19 février, que le capital du club passait majoritairement entre les mains d'un groupe d'investisseurs mené par l'Américain Stephen Pagliuca, co-proprétaire de l'équipe de NBA des Boston Celtics et co-président du fonds américain Bain Capital. La famille Percassi, propriétaire actuel du club italien de football, va conserver 45% des parts et Antonio Percassi et Luca Percassi resteront président et administrateur délégué, a précisé la "Dea" dans un communiqué en italien. Stephen Pagliuca, à la tête du groupe d'investisseurs qui va acquérir 55% du club, va être pour sa part nommé co-président. Huit clubs italiens aux mains d'investisseurs nord-américains Cette arrivée s'inscrit dans un mouvement de fonds d'investissement nord-américains dans le football italien, considéré comme un secteur en retard en matière de niveau de droits TV et de développement des stades selon les experts. Près de la moitié des vingt clubs de la Serie A battent désormais pavillon nord-américain avec, outre l'Atalanta, la Roma, l'AC Milan, la Fiorentina, Venise, La Spezia et le Genoa, racheté cet automne par le fonds 777 Partners. Bologne appartient de son côté à un propriétaire canadien. L'Atalanta Bergame, longtemps considéré comme un club de second plan, s'est particulièrement développée depuis quelques années en se hissant régulièrement dans le Top 4 du championnat, ce qui lui a permis de disputer la lucrative Ligue des champions ces trois dernières saisons. ®AFP
  11. Giuseppe Marotta ne changera donc jamais : Après avoir recruté Robin Gosens au cours d’une opération éclaire avec l'Atalanta, il offre à Simone Inzaghi un second cadeau, l'attaquant équatorien, Felipe Caicedo! La transaction est la suivante : Un prêt sec jusqu’au 30 juin 2022. Le joueur a déjà dit oui à Simone Inzaghi, tout en acceptant de revoir ses émoluments. En effet, le joueur a décidé de renoncer à une partie de ses 2,5 millions d’euros actuels octroyé par le Genoa. "Il est improbable que l’acquisition saute" - la Gazzetta Dello Sport Felipe percevra donc jusqu’au 30 juin environ un million d’euros, soit un peu moins que le salaire épargné de Stefano Sensi, parti également en prêt sec à la Sampdoria. Si l’Inter tient toujours au chaud la solution interiste : Eddie Salcedo prêté à la Spezia, le choix est fait et rien ne s’oppose à la négociation liée à Caicedo. L’idée de son recrutement est née immédiatement après la blessure de Joaquin Correa lors de la rencontre face à Empoli. Il est logique de penser que le joueur équatorien se présentera vendredi à Appiano Gentile pour faire connaissance de ces nouveaux équipiers. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Le Corriere Dello Sport est revenu sur ce début d’année 2022. Un début d’année qui annonçait l’enfer sur terre pour les Nerazzurri: "La Lazio, la Juventus en Super Coupe et l’Atalanta, le mois de janvier pré-annonçait un mois de feu pour l’Inter. Avec quel résultat ? Deux victoires, un match nul et un titre en poche." "A tout cela, s’ajoute une journée de championnat qui s’annonçait défavorable, celle de ce week-end. Pourtant les Nerazzurri sont parvenus à gagner un point sur le Milan, battu par surprise à domicile face à la Spezia: Dans une journée qui, sur papier, donnait à sourire aux rivaux, avec le Napoli qui a fait son devoir, l’Inter a fini par gagner un point de plus sur les Rossonneri. Ils sont actuellement à +2 et, en cas de victoire sur Bologne, l’avantage serait de +5." "Mieux encore, la prochaine journée verra le Milan affronter la Juve avec les Nerazzurri qui défieront, au Giuseppe Meazza, Venise : Le risque est que l’écart continue à s’agrandir et à ce point, il ne rester au Diavolo que le Derby du 6 février, soit immédiatement après la trêve, pour relancer les débats ou pour sortir définitivement de la course au titre." Inter, Milan, Napoli, qui a le meilleur calendrier (Hors Coupe d’Europe) En effet, mis à part la rencontre en Coupe d’Italie qui se tiendra demain face à Empoli, l’Inter défiera : Venise, le 22 janvier Le Milan, le 6 février Le Napoli, le 13 février Sassuolo le 20 février Le Genoa le 27 février La Salernitana le 06 mars Le Milan lui fera face à La Juventus, le 23 janvier L’Inter, le 06 février La Sampdoria, le 13 février La Selernitana, le 20 février L’Udinese, le 27 février Le Napoli, le 06 mars Le Napoli fera face à La Salernitana, le 23 janvier Venise, le 06 février L’Inter, le 13 février Cagliari, le 20 février La Lazio, le 20 février Le Milan, le 06 mars Selon vous, qui a le plus à perdre, en sachant que l’Inter avec un match de moins, dispose déjà d’une avance de 2 points (+5 si victoire à Bologne) sur le Milan et de + 4 (plus 7 si victoire à Bologne) sur le Napoli ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Le milieu de terrain Lucien Agoumé, actuellement prêté par l'Inter au Stade Brestois, espère qu'il pourra, à l'avenir, jouer dans l'équipe première des Nerazzurri. S'adressant au média Amlux, via FCInterNews, le joueur de 19 ans a souligné que son objectif est de faire ses preuves en prêt pour gagner une place à l'Inter. Agoumé a trouvé plus qu'un rôle proéminent grâce à son prêt à Brest cette saison en Ligue 1, plus que ce qu'il avait eu lors de la saison dernière à la Spezia. Le français a decidé de rejoindre le club Breton dans le but d'emmagasiner du temps de jeu et de progresser, et c'est exactement ce qui se passe pour lui cette saison. Pour Agoumé, le but final est de revenir à l'Inter, et il espère que son travail acharné et continu lors de son prêt va taper dans l'oeil des Nerazzurri. Il souhaite être apte à jouer à Giussepe Meazza dans le futur. "Revenir jouer à l'Inter est mon objectif principal," a-t-il déclaré. "J'ai signé à l'Inter en ayant conscience de la grandeur de ce club. Ils ont remporté le Scudetto la saison passée. J'aimerais trouver ma place là bas, Forza Inter !" ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  14. Simone Inzaghi s’est livré en conférence de l’avant-match "Roma-Inter" qui constituera la principale affiche de la prochaine journée de championnat : Une victoire à l’Olimpico permettrait aux Nerazzurri de prendre, provisoirement, la tête du Championnat en attendant de connaitre les résultats du Milan Ac et du Napoli Qu’attendez-vous de cette partie ? "Ce sera demain la rencontre plus importante de ce cycle, car la Roma est forte et a des valeurs importantes : Nous devrons faire une partie très attentive et c’est d’important "Da Vera Inter"." En quoi Lautaro peut s’améliorer ? "Il doit continuer de la sorte, il ne faut pas oublier qu’il est très jeune et qu’il peut énormément s’améliorer, je suis satisfait de ses performances comme de celles de tous les attaquants. Il propose de belles choses aussi en phase de non-possession du ballon, il me satisfait comme les autres, cela fait trois matchs qu’il inscrit des buts, j’espère qu’il va continuer comme cela." Quelle opinion avez-vous de Mourinho ? "Ce sera un plaisir de le rencontrer, je ne l’ai jamais affronté ni connu, cela me fera plaisir. Ce sera une rencontre particulière pour lui, nous devrons faire encore plus attention car nous connaissons ses capacités, elles font partie de son histoire." Allez-vous récupérer quelqu’un ? "Darmian et Ranocchia seront certainement absent, il y a très peu de possibilité pour De Vrij et Kolarov, si je ne les fais pas venir à Madrid, ils seront là pour Cagliari. Bastoni n’était plus fiévreux hier, mais il n’est pas encore sorti d’affaires, il va mieux aujourd’hui." "Il y eu quelques contusions après le match face à la Spezia, je vais évaluer tout le monde." Vous attendiez-vous a revenir aussi vite, avec l’idée d’arriver à Noel en tête ? "Le titre de Champion d’Hiver compte jusqu’à un certain point, même lorsque nous étions distancés j’étais serein car je voyais l’équipe évoluer d’une belle façon et l’équipe s’entraîne toujours de la meilleure des façons. Le classement s’est resserré, nous nous sommes rapprochés, mais les autres n’abdique pas. "Il est nécessaire de de raisonner match après match, il y a encorne tant de points en jeu et demain, nous disputerons la rencontre la plus importante de notre cycle." Est-ce qu’il y a trop de matchs ? Qui peut jouer au milieu de la défense ? "En défense centrale, j’ai eu la possibilité de choisir, j’ai aussi eu une solution à laquelle je n’avais jamais pensé vu que j’avais De Vrij et Ranocchia : Bastoni : Je n’ai jamais eu le moindre doute pour l’aligner au centre, Il a fait une très belle prestation à Venise, tout comme Skriniar face à la Spezia, je ferais mon choix et mes évaluations demain." "J’ai un peu de tout au niveau blessure, ce n’est pas facile et il faut aussi analyser les calendrier avec attention, car il débute avant la reprise du championnat avec bien plus de parties des sélections nationales. Nous les entraîneurs, nous en avons conscience et nous devons jours adapter et je le fais : Face à la Spezia, je me suis retrouvé qu’avec deux défenseurs de métier sur six." En quoi l'Inter est-elle meilleure, comparé aux autres, pour le Scudetto ? "Nous avons récupéré du terrain car nous avons maintenu une continuité de résultats, les prestations ont toujours été bien présente. Nous avons perdu des points pour des penaltys concédés ou raté en fin de matchs, ce sont des choses qui peuvent arriver : Nous devions nous montrer plus brave pour faire en sorte que cela puisse tourner en notre faveur." Comment faites-vous pour obtenir de tels résultats sans dénaturer le beau jeu ? "Nous avons appris à nous connaitre de mieux en mieux avec les garçons : Depuis la rencontre face au Genoa nous avons toujours développé un excellent jeu. Nous avions à un moment peu d’équilibre, mais nous avons ensuite analysé la situation et nous traversons une belle période : Nous nous créons énormément d’occasions, nous sommes la meilleure attaque et nous sommes solide défensivement : Cela te renforce et il ne faut pas regarder derrière soi : Seule la rencontre face à la Roma compte : Nous ferons face à un adversaire de qualité qui aura la rage." Quel effet cela vous fera-t ’il de revenir à Rome ? "Revenir à Rome a toujours un effet sur moi, je le vis comme un match comme un autre. Ce n'est plus un derby pour moi, je me suis installé à 100% dans ce nouveau défi qu’est l'Inter : nous allons affronter une équipe coriace avec un grand entraîneur. Nous devrons nous montrer agressifs, avec du caractère, ce sera un match où il faudra courir à l’Olimpico." Comment va Dzeko ? "Ce sera une rencontre particulière pour lui-même si nous n’en avons pas parlé, il s’entraîne intensément. Face à la Spezia, il était mis au repos et il a fait une belle montée. Ce sera une rencontre particulière pour lui, mais aussi pour nous tous, nous voulons réaliser un grand match." Comment va Barella ? "Il a réalisé un excellent entrainement hier, c’est un joueur fondamental pour nous, j’ai songé à lui donner un jour de repos car nous avons aussi d’autres jours importants : L’équipe a fait une belle prestation et pour lui, ce match de repos lui fera du bien. Quel milieu de terrain auriez-vous pu aligner en défense ? Ce sont des hypothèses forcées, si sur le terrain, il se serait passé quelque chose avec la Spezia, j’aurai changé de système et fait usage de la défense à 4 : J’ai tellement de bons milieux. N’ayant pas de joueur adapté sur le banc, j’aurais changé de dispositif, sinon j’ai aussi Cortinovis qui se débrouille très bien ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. L’Inter a gagné avec la manière face à la Spezia, mais Simone Inzaghi pourrait devoir grimacer suite au comportement d’Arturo Vidal qui nous a fait une Sensi en boitant quelques minutes après sa montée en jeu Analyse de la situation selon Tuttosport "A moins de disposer de nouvelles importantes, l’Inter ne devrait compter sur Stefan De Vrij pour le match de ce samedi soir à l’Olimpico face à la Roma. […] Le défenseur central s’est blessé le 13 novembre et si l’objectif était de le récupérer pour la Roma, les sensations actuelles de ces dernières heures ne laissent pas beaucoup d’espoir : Hier, De Vrij a suivi une séance d’entrainement à Appiano, mais personne à la Casa Inter ne veut prendre le risque de voir le joueur rechuter et terminer anticipativement l’année 2021. Les pensées se dirigent vers le mardi 7 décembre, journée où l’Inter sera à Madrid pour disputer la première place du Groupe en Ligue des Champions face au Real." Alessandro Bastoni, Matteo Darmian et Andrea Ranocchia "Face aux Giallorossi, à moins d’une surprise, Inzaghi va récupérer Alessandro Bastoni qui était absent hier soir suite à une gastro-entérite et à de la fièvre qui l’a frappé dans la nuit de ce mardi à mercredi. L’objectif du staff médical est de le remettre sur pied car Inzaghi devra se passer des services d’Andrea Ranocchia et de Matteo Darmian. De son côté, Aleksandar Kolarov pourrait faire son retour sur le banc." Si le short de l’Inter, ce samedi, est blanc, je vous invite à bien analyser celui de notre numéro 95 ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. L’Inter de Simone Inzaghi s’est montrée autoritaire en ne laissant aucune chance à l’adversaire du soir : La Spezia qui peut remercier son gardien Provedel, ce qui lui a permis d’éviter un score bien plus sévère qu’un "simple" 2-0. Avec une défense inédite, l’Inter prouve qu’elle ne perd rien en tonus musculaire, mieux même, l’équipe est parvenu à tenir 80’ à un très haut rendement. Et dès les premiers instants, l’équipe Championne d’Italie en titre se montre dangereuse, l’ouverture du score est à mettre à l’actif de Roberto Gagliardini qui, à la 36' et via une remise en un temps du talon de Lautaro Martinez, à l’entrée de la surface, ne laisse aucune chance au portier italien. Le Toro doublera également la mise à la 58’ sur penalty suite à une faute de main dans la surface de réparation. L’Inter continuera à pousser, mais ne parviendra pas à tripler la mise. Une prestation autoritaire qui envoie un signal fort aux adversaires du Championnat. Suite à sa contre-performance sur le terrain de Sassuolo, le Napoli est dans le viseur, en ayant plus que 2 points d’avance. La prochaine journée sera très intéressante avec un Roma-Inter et un Napoli-Atalanta qui s’annonce très prometteur. Le Nerazzurro peut marquer le coup ce week-end. Selon vous, la Lombardie va-t’elle reprendre le contrôle du Championnat ? Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 2-0 Spezia Buteur(s): 36’ Gagliardini, 58’ Lautaro Martinez (P) Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 37 Skriniar, 32 Dimarco; 2 Dumfries, 5 Gagliardini (88’ 22 Vidal) 77 Brozovic (88 8’ Vecino), 20 Calhanoglu (69’ 12 Sensi), 14 Perisic; 10 Lautaro Martinez (73’ 9 Dzeko), 19 Correa (73’ 7 Sanchez) Banc: 21 Cordaz, 97 Radu, 23 Barella, 43 Cortinovis, 46 Zanotti, 47 Carboni, 48 Satriano T1: Simone Inzaghi Spezia: 94 Provedel; 27 Amian (46’ 21 Ferrer), 28 Erlic, 15 Hristov, 14 Kiwior; 7 Sala (65’ 6 Bourabia), 8 Kovalenko (65’ 24 Maggiore), 13 Reca (46’ 20 Bastoni); 29 Salcedo (69’ 10 Verde), 9 Manaj, 11 Gyasi Banc : 1 Zoet, 40 Zovko, 18 Nzola, 19 Colley, 22 Antiste, 43 Nikolaou, 44 Strelec T1: Thiago Motta Arbitre: Ghersini VAR: Mazzoleni Averti(s): Manaj (S), Lautaro Martinez (I), Kiwior (S) Expulsé(s): / Affluence: 30.076 Tifosi ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. "Qui sème le vent récolte la tempête" : Ce dicton, Alessandro Bastoni risque de le méditer ces prochains jours, lui qui est forfait pour le match de ce soir face à la Spezia Le défenseur Nerazzurro devait originellement remplacer Stefan De Vrij, blessé, au cœur de la défense. Niveau forfait, l'Inter fait le plein en défense lorsque l'on sait que Simone Inzaghi doit également faire sans Andrea Ranocchia et Matteo Darmian L’Inter devrait donc, selon les indiscrétions, proposer un trio défensif inédit composé de Danilo D'Ambrosio, Milan Skriniar et Federico Dimarco. C’est ce qui s’appelle en avoir plein le c*l ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. Si pour l’heure le Napoli parvient à "garder" ses distances sur l’Inter, l’espoir des Tifosi est de parvenir à colmater ce retard d’ici à Noël et Simone Inzaghi peut compter sur un allié spécial, un allier de taille : Le Stade Giuseppe Meazza ! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "La remontée passe par le Meazza, c’est le calendrier qui le dit, lui qui confirme l’histoire récente de l’équipe Nerazzurra : D’ici à Noël, l’Inter d’Inzaghi vise à se rapprocher de la tête, en ayant peut-être l’objectif de passer devant et cela passera par un parcours net et sans bavure entre les murs de la Maison." "Aujourd’hui, à Milan, la Spezia arrive, il s’agit d’un premier adversaire d’une série de match à domicile qui devrait être à la portée : Cagliari et le Torino suivront. Plus que tout, la façon dont l’Inter s’est présentée lors de ces dernières sorties sur le terrain donne confiance au Peuple Nerazzurro." "Depuis un an et demi, c'est-à-dire la saison dernière et les 14 premières journées de ce championnat, personne en Europe n'a gagné autant que les Nerazzurri, qui affichent un total de 21 victoires. L’Inter fait mieux que le Paris-Saint-Germain (20 victoires) que Séville, le Bayern et l'Atletico (19 victoires). Ils sont également meilleurs que Naples, la Lazio et la Roma en Italie, et que Manchester City et le Borussia Dortmund à l'étranger, qui sont eux aussi à 20 victoires." "Les récentes prestations permettent de penser positivement, surtout que le public répond aussi présent de son côté : Face à Spezia, 30.000 tifosi seront présents pour pousser les Nerazzurri à poursuivre ce record à domicile : Il s’agit d’une affluence importante pour une rencontre de milieu de semaine face à un adversaire qui n’est pas de première catégorie, mais le Peuple Nerazzurro n’a jamais fait un pas de côté, même s’il fait l’objet de limitations lié au Covid-19." "Le Meazza est toujours proche, très proche du Sold-Out. Pour ce soir, le stade comble est un objectif lointain, mais le choix d’appliquer des prix contenu est récompensé : Inzaghi et les siens veulent vivre une autre soirée-souvenir : En récoltant les trois points pour lancer l’assaut au titre de Champion d’Hiver." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Franco Vanni est unj journaliste à La Repubblica toujours bien informé dans le monde du Calcio. Ce journal est d’ailleurs à l’origine du scandale actuel via l’article de son confrère: Matteo Pinci. Voici les révélations de Vanni à Radio Nerazzurra sur l'Inter Des plus-value loin des standards turinois! "Barella à Venise m'a donné l’impression d’être fatigué: Comme Forrest Gump il se donne toujours à fond et il n’a jamais été mis au repos par Inzaghi, et cela ne s’est pas passé non plus avec Conte. Le match face à Spezia pourrait être l’occasion de le laisser se reposer car, ensuite, il y a la Roma et le Real Madrid." "L’Inter a l’occasion d’arriver en tête, ou d'en être très proche pour Noël car les calendriers du Milan et du Napoli sont plus difficiles. Tout dépendra de la gestion du Vestiaire d’Inzaghi, en prenant en considération aussi le turnover." Passons à la thématique Zhang : Oui ou non ? est-ce possible de survivre au plus haut niveau avec un Président qui n’injecte plus de fonds ? "En Serie A oui: La Juventus traverse actuellement une tempête, le Milan ne fera jamais de folies en restant entre les mains d’un fond ‘investissement. Il ne reste que le Napoli et, même si cette période de longue épargne doit se poursuivre, l’Inter peut parvenir à rester à flot au niveau où elle se trouve." Vu de l’extérieur, il est difficile de voir le Calcio positivement : Ronaldo, Lukaku, Gianluigi Donnarumma et Romero sont partis et ils ont été primé pour leurs performances de l’année écoulée : Le Championnat ne parvient plus à conserver ses champions : Personne ne se réjouit actuellement du niveau de la Serie A." "L’Inter n’est pas dans une situation idéale sous le point de vue des certitudes de sa propriété, mais elle n’est pas la plus mal lotie comparé aux autres : Les projections relatives à un nouveau stade seront attractives pour de potentiels investisseurs, il lui sera possible de trouver quelqu’un si Zhang vient à faire un pas de côté : Le Stade est l’assurance-vie de l’Inter et du Milan." On en parlait déjà en 2019! Est-ce que la Repubblica enquête sur l’Inter ? "L’enquête turinoise sur la Juve est née à la suite de la parution de l’article de Matteo, l’article ne fait aucune référence sur l’Inter. Il établit un panorama sur les plus-values des clubs italiens et depuis 2009, tous les clubs italiens, mais également étrangers ont fait usage de la plus-value comme d'un instrument pour faire tourner les comptes, au-delà des flux disponibles dans les caisses." "L'UEFA se doit de calibrer le Fair-Play-Financier pour qu'il ne soit plus si facilement contournable, car c'est un moyen de joindre les deux bouts sans argent. Surtout avec des échanges ou des contreparties. Osimhen a par exemple était échangé via de nombreux jeunes dans le deal entre le Napoli et Lille." "Le football fait face à un système de dépense démentielle : 70% des coûts sont liés aux salaires des joueurs. Le vrai point le plus important devrait être de procéder à une petite réduction des dépenses." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. À la suite des examens médicaux réalisé ce matin à l’Instituto Humanitas di Rozzano, il est officiellement confirmé que : Matteo Darmian souffre d’un ressentiment musculaire interne au niveau de la face interne de la cuisse gauche.la cuisse gauche. Andrea Ranocchia souffre d’un ressentiment musculaire au niveau du court adducteur de la cuisse droite. Les conditions des deux Nerazzurri seront réévaluées dans quelques jours. Reste à savoir ce que décidera Simone Inzaghi, mais il se pourrait fort bien que l’ailier droit italien soit mis au repos, au moins pour cette semaine. et Selon la Gazzetta Dello Sport, Denzel Dumfries pourrait avoir enfin sa chance: "On ne sait pas s’il s’agit d’un claquage pour l’ailier, mais le ressenti n’était pas encore positif 24 heures après la Blessure à Venise. Dans la meilleure des hypothèses, Darmian manquera au moins trois matchs : Face à la Spezia, face à la Roma et face au Real Madrid. "La première solution, le plan B mène à Dumfries même si d’un autre côté Danilo D’Ambrosio présente un choix "plus conservateur". Mais il est logique de penser qu’il s’agisse de l’heure de Dumfries, le hollandais a été décevant jusqu’ici. Il n’avait d'ailleurs été acquis pour être le remplaçant de Darmian, l’investissement de l’Inter, 12,5 millions d’euros est également tr!s onéreux: L’apprentissage ne peut pas durer éternellement même si à Appiano, il est dit que l’Inter a établi un plan d’action pour lui. "Dumfries effectue, pratiquement quotidiennement, des séances d'entrainement supplémentaire, en plus de ceux d’équipe pour pour accélérer son intégration à l'Inter. Car le rôle qu’il occupe est un rôle clé pour le jeu d'Inzaghi, il faut des mouvements codifiés et une lecture non triviale du jeu." L’Inter a deux exigences : D’un côté, il est nécessaire de miser sur un investissement onéreux, De l’autre, il faut, au cas où, avoir rapidement une alternative de haut niveau pour l’aile droite. "Dans l’immédiat, le train passera déjà mercredi face à la Spezia et il est à penser que si le Hollandais vient à ne pas envoyer de signaux d’amélioration d’ici Noël, que le club puisse agir sur le Mercato hivernal en misant sur Nahitan Nandez, afin de régaler à Inzaghi un titulaire supplémentaire." Selon vous, s’agit-il de l’instant de vérité pour Denzel Dumfries ? Son aventure Nerazzurra pourrait-elle déjà être terminée ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Massimiliano Allegri était cité comme grand favori pour remplacer Antonio Conte. Finalement, Giuseppe Marotta aura opté, à juste titre, pour Simone Inzaghi. Le coup de poker gagnant du Padrino ? Analyse du Libero "Les difficultés de la Juventus, en début de championnat, n'ont certainement pas disparu après la victoire difficile sur la Spezia. Beaucoup se demandent désormais si Massimiliano Allegri était vraiment le meilleur choix pour le nouveau cycle de la Juventus." "Peut-être qu'il est plus difficile pour Max de construire que de gagner: Il est parmi les meilleurs entraîneurs du monde, mais était-il le meilleur possible pour cette Juventus ? L'Inter s'est posé cette question après le départ d'Antonio Conte et ils ont opté pour Simone Inzaghi qui semblait être un second choix: A présent, il s'avère être l'Homme idéal" L'avis de Mario Soncerti à TMW Radio Allegri est-il un homme seul aux commandes ? "Il est seul, mais pas aux commandes. Ses difficultés dans sa relation avec les joueurs, qu'il implique étrangement beaucoup dans les défaites, sont le signe d'une communication très faible entre l'équipe et l'entraîneur. Il s'est passé des choses à la Juve dont, si elles étaient arrivées à d'autres équipes, on en parlerait encore. La Juve s'est "abbandonée" pour se reconstruire. Elle a changé d'Adminstrateur-Délégué, de Directeur Général et d'entraîneur. C'est un message que les propriétaires voulaient passer." Pensez-vous que le mercato du mois de janvier va aider Allegri ? "L'augmentation de capital de 400 millions sert à couvrir les dettes. Lors du mercato de janvier, vous faites généralement des prêts. Mais il est significatif que nous pensions déjà à janvier alors que nous sommes en septembre. Les neuf années de domination en Italie, avec deux finales de Ligue des champions, les ont également épuisés." "Ils ont réalisé des erreurs dans le recrutement des joueurs. Locatelli, par exemple, est un joueur du niveau de la Fiorentina, pas de la Juventus". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. En souhaitant analyser le travail réalisé par Roberto Mancini, Alex Frosio s’est livré à la Gazzetta Dello Sport sur la façon dont la consécration du Sélectionneur National italien peut se voir absorbée par les entraîneurs des différentes écuries italiennes en activité. "Ceux qui ont les idées les plus proche de Mancio sont très jeunes : Italiano a permis à Spezia de se sauver d’une façon exceptionnelle, en misant sur le courage. Sur ce classement, il est second derrière l’Atalanta en ce qui concerne les récupérations du ballon dans la partie de terrain de l’adversaire. A présent, il officiera à l’échelon supérieur avec la Fiorentina. On retrouve également Dionisi et Zanetti qui ont permis à l’Empoli et au Venezia de retrouver la Serie A en pratique un football spectaculaire basé sur l’attaque. Le premier a d’ailleurs été choisi pour remplacer De Zerbi à Sassuolo." "Si l’entraîneur vénitien est moins porté sur un pressing à outrance, on retrouve aussi de l’autre côté Gasperini qui n’a pas cette obsession de construire de derrière, tout comme Mancini ne pousse pas à l’anticipation exaspérée dont s’inspire la Dea. Pourtant, l’Atalanta est l’équipe qui se rapproche le plus de ce que propose les Azzurri, qui joue à trois derrière en possession, avec un double playmaker avec des ailiers qui monte et qui n’hésite pas à tirer (Spinazzola et Chiesa contre Maehle et Gosens), on retrouve aussi une certaine technique lors des combinaisons offensives." "Pioli et Sarri sont des "frères" de Mancini : Ils se sont formés durant des années, ils ont innovés et ils se sont adaptés dans le temps en proposant toujours un football dominat et pro-positif." Et les grands entraîneurs ? "Le discours est plus complexe : Allegri aime la technique, mais ce n’est pas un fanatique de la possession de balle ou de la construction par derrière. Et son credo "corto muso" est une synthèse philosophique de sa façon impeccable d’agir, une façon de faire qui ne trouverai pas sa place dans le lexique "Manciniano"." "Mourinho s’est construit durant des années par sa façon de garer le Bus, mais il reste le seul entraîneur en activité en Serie A a avoir remporté la Ligue des Champions." "Simone Inzaghi est le plus "Allegriano" de la nouvelle vaque et il aime énormément le jeu de transition et de domination, quelque chose qu’il sait faire. Et Juve mise à part, c’est l’entraîneur le plus titré de ces dernières années." Le Saviez-vous ? Y-a-t ’il déjà une belle ambiance du côté de la Vieille Dame ? En effet, à peine de retour aux commandes du club, Massimiliano Allegri a taclé sérieusement Leonardo Bonucci en conférence de presse: "Bonucci capitaine ? S'il veut un brassard, il n'a qu'à aller dans la rue et s'en acheter un. En allant à Milan, il a perdu sa place dans la hiérarchie." - Le Champion d'Europe appréciera..... Et si en fin de compte Simone était le coup de poker gagnant de Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport, qui fait également suite à la déclaration de Giuseppe Marotta à l’occasion de l’évènement organisé lors de la présentation du Calendrier de Serie A 2021/2022 qui catégorise le milieu de Cagliari "comme un bon joueur." Vu les bons rapports entre le club sarde et le Champion d’Italie, les deux parties tentent de convenir d’un accord qui permettrait de transférer Radja Nainggolan qui est impatient de retrouver son île, accompagné de Lucien Agoumé, voire d’Andrea Pinamonti. Le problème de Cagliari reste la masse salariale brute que représente le belge : 8 millions d’euros brut. Mais l’Inter pourrait « aider » le club sarde: "Nandez, vu sa résistance, sa vélocité et son habitude à offrir des passes décisives est considéré parfait pour le 3-5-2 naissant d’Inzaghi. Il pourrait combler un trou au milieu de terrain en cas de défection, voir même occuper un poste sur l’aile. Si Cagliari ouvre la négociation sur la base d’une obligation d’achat après une saison, ou sur la possibilité de payer en plusieurs tranche, la marge de concrétisation pourrais s’avérer meilleur." "Il ne faut pas non-plus sous évaluer la possibilité de transférer Andrea Pinamonti qui plait depuis longtemps à Cagliari, qui devra toutefois libérer un slot dans son secteur offensif, tout comme Lucien Agoumé qui est rentré de la Spezia. Ce sont des idées bouillantes qui sont explorées : L’Inter et Cagliari continuent à collaborer." Quoiqu'il en soit, Dalbert sera déjà présent en Sardaigne étant donné que celui-ci a marqué son accord pour rejoindre le club du Président Tommaso Giulini sur la base d’un prêt accompagné d’un droit de rachat à 7 millions d’euros. Valideriez-vous les ventes de Radja Nainggolan, Lucien Agoumé et Andrea Pinamonti pour parvenir à acquérir "que" Nahitan Nandez ? Celui-ci dispose d'une clause libératoire de 36 millions d'euros qui est actuellement inaccessible pour l'Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. En effet, le défenseur belge ne devrait pas faire ses débuts en Serie A sous le maillot de l’Inte.r Racheté au Standard de Liège, le Champion d'Italie a l'intention de lui donner du temps de jeu, par le biais d'un prêt. Le Genoa a surpris la Spezia à tel point que la rédaction de Sky Sport confirme la future arrivée du Diable Rouge sous le maillot du Grifone sosu la formulé d'un prêt sec. Le club de Preziosi souhaiterait également conclure l’opération dans le courant de la journée ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...