Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stade giuseppe meazza'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Rolando Maran, l’ancien entraîneur de Cagliari s’est livré à la Gazzetta.it sur le milieu de terrain uruguayen pisté par l’Inter Quel type de joueur est Nandez ? "C’est un milieu moderne, capable de combiner des qualités et un dynamisme hors du commun." Comment était-il engagé dans votre Cagliari ? "En Mezzala dans le 4-3-2-1 avec Joao Pedro et Nainggolan en Trequartisti. Mais Nandez peut aussi se mouvoir entre les lignes. Dans le 3-5-2 d’Inzaghi, il peut jouer aussi bien sur toute l’aile droite que sur toute l’aile gauche, comme cela s’est d’ailleurs produit avec Semplici, en fin de saison." "Il pourrait être un homme d’entre jeu, entre Barella et Calhanoglu." Croyez-vous qu’il pourrait ne pas réaliser le saut de qualité à l’Inter, vu que l’environnement et la pression sont bien différents comparé à Cagliari ? "Absolument pas, c’est un joueur de 22 ans, et il a su gérer sans problème la Bombonera, il n’aurait aucun problème au Meazza. C’est une personne qui peut te transcender, l’Inter réaliserait un très grand coup." Nandez suffirait-il pour remplacer Hakimi ? "Ce n’est pas à moi de le dire. Je peux juste vous dire que Nahitan a réalisé de très belles prestations à ce poste en le couvrant, en s’engageant, en centrant, en délivrant des passes décisif, voir même en marquant des buts." L’Inter, avec Nandez, pourrait-elle encore remporter le Scudetto ? "Je crois qu’il y a 4 ou 5 équipes qui peuvent l’emporter et parmi elles, il y a certainement l’Inter. C’est sûr que remplacer Conte n’est jamais facile, mais Inzaghi est très doué lorsqu’il s’agit d’exploiter le maximum du noyau à sa disposition, il a réalisé de grandes choses avec la Lazio." "Et le noyau de l’Inter, le classement de l’an dernier le prouve, est bien plus fort." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. L’Inter de Simone Inzaghi va débuter la compétition, sans devoir faire face à de très sérieux candidats au titre lors des 5 premières journées. Le premier choc aura lieu au Giuseppe Meazza lors de la 6ème journée face l’Atalanta de Gian Piero Gasperini. Le match retour aura lieu lors de la 22ème journée. Le Derby d’Italie se tiendra également au Giuseppe Meazza lors de 9ème journée pour un match retour au Stadium lors de la 31ème journée. Le Derby Della Madonnina aura lieu lors de la 12ème et de la 24ème journée avec un premier match qui verra le Milan Ac "recevoir" l’Inter Où il y a de la Gênes il y aura du plaisir! En effet, l’Inter débutera la compétition, à domicile face au Genoa, avant de la conclure, toujours à domicile, face à la Sampdoria! Voici le calendrier complet 1ère journée: Inter-Genoa 2ème journée: Verona-Inter 3ème journée: Sampdoria-Inter 4ème journée: Inter-Bologna 5ème journée: Fiorentina-Inter 6ème journée: Inter-Atalanta 7ème journée: Sassuolo-Inter 8ème journée: Lazio-Inter 9ème journée: Inter-Juventus 10ème journée: Empoli-Inter 11ème journée: Inter-Udinese 12ème journée: Milan-Inter 13ème journée: Inter-Napoli 14ème journée: Venezia-Inter 15ème journée: Inter-Spezia 16ème journée: Roma-Inter 17ème journée: Inter-Cagliari 18ème journée: Salernitana-Inter 19ème journée: Inter-Torino 20ème journée: Bologna-Inter 21ème journée: Inter-Lazio 22ème journée: Atalanta-Inter 23ème journée: Inter-Venezia 24ème journée: Inter-Milan 25ème journée: Napoli-Inter 26ème journée: Inter-Sassuolo 27ème journée: Genoa-Inter 28ème journée: Inter-Salernitana 29ème journée: Torino-Inter 30ème journée: Inter-Fiorentina 31ème journée: Juventus-Inter 32ème journée: Inter-Verona 33ème journée: Spezia-Inter 34ème journée: Inter-Roma 35ème journée: Udinese-Inter 36ème journée: Inter-Empoli 37ème journée: Cagliari-Inter 38ème journée: Inter-Sampdoria Que pensez-vous de ce calendrier ? L'Inter peut-être conserver la Couronne selon vous ? Exprimez-vous! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. "La Tifoserie de l’Inter a préannoncé une manifestation de soutien à l’équipe à l’occasion de la dernière journée de championnat, au terme duquel, il est prévu de lui consigner la Coupe des Champions d’Italie" - Telle est la note de la Préfecture de Milan précisant qu’au siège du Comité Provincial pour l’Ordre et la Sécurité Publique en date du 20 mai 2021, celle-ci a décidé de valider les festivités! La Préfecture a fait savoir qu’à la suite de sa réunion, que des mesures d’accompagnement ont été identifiées, à l’instar de ce qu’il s’est passé le 8 mai dernier : Près du Giuseppe Meazza, une aire délimitée de 19.000 m² a été consentie pour accueillir 4.500 tifosi. La Préfecture fait savoir que certains accès seront limités à la circulation et au stationnement. Ceux-ci seront communiqué de la façon la plus appropriée par l’Administration Communale. La vente d’alcool et l’administration d’alcool en verre ou en canette sera interdite de 10 à 20h, à l’exception des établissements de restaurations. Une mesure similaire sera effective dans la zone du Duomo de 14 à 20h, pour l’occasion la plus belle place milanaise se verra donnée d’équipe de forces de l’ordre habituée dans la prévention anti-brassage Un dirigeable de sortie ! En effet, Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, le Ciel du quartier de San Siro sera teinté de Nerazzurro avec la présence d’un ballon dirigeable de 15 mètres de long ! Celui-ci ayant obtenu la permission de l’Enac "Il s’élèvera au-dessus du Troisième anneau du Meazza, soit à une soixantaine de mètre du sol et il sera visible à des kilomètres à la ronde. Il s’agira d’une Comète qui indiquera aux Tifosi le lieu de la fête !" Le Programme de la journée communiqué par la Curva Nord 9.00 – Début de la distribution du matériel festif et ouverture du Baretto 10.30 – Ouverture de l’Aire Food "Angelo Moratti" 11.30 – Concentration de banderoles devant l’entrée Zéro : Sont convié tous ceux qui disposent de Drapeaux de très grande tailles, même à titre personnel 12.30 – Distribution des drapeaux le long de la route pour former un couloir qu’empruntera l’équipe à son arrivée +/-13.00 - Bienvenue les Champions! (Nous les saluerons encore à l’arrivée des Cars) 15.00 – Tous avec la Nord pour soutenir l’Equipe 16.00 – Enrôlement Nerazzurro du Stade : Les Drapeaux seront disposé tout le long du périmètre du Stade pour offrir un cadre unique 17.00 – Tous devant la Tour 4, à pied, pour l’arrivée du Scudetto Va y avoir du sport ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. C’est une révélation de Brand Finance. Si celui est extrêmement connu dans le domaine de la valeur des marques sportive, il ne s’agit pas de la seule flèche à son arc. En effet, dans son rapport 2021, le site spécialisé a établi un classement des meilleurs stades de football au monde sur base de la Venue Performance Rating de Buro Happold. Le "Système VPR" offre aux tifosi, aux joueurs et aux propriétaire une compréhension de leur propre stade comparé à celui de ses rivaux. Il permet d’évaluer la performance des stades existantes et d’établir leurs performances sur base des recettes, des résultats et de la réputation. Trois indices sont pris en considération: L’Experience Rating: défini l’influence de l’expérience au stade du tifoso durant une partie, mais aussi de l’équipe Le Revenue Rating: défini potentiellement les recettes généré au stade lors des joueurs du match, via l’aspect commercial et le broadcasting L’Impact Rating: défini l’influence potentielle de l’enceinte sur le terrain de jeu "Comment le stade peut devenir à tout égard le 12ème homme sur le terrain" Le classement Les indices pris en considération, le stade qui répond le mieux à l’ensemble de ces normes est celui de Tottenham qui est premier au classement en totalisant 90 points. Celui-ci offre les meilleurs statistiques au niveau des recettes (83 points) et au niveau de l’expérience (90 points) A la "seconde place" on retrouve le Wembley Stadium de Londres qui, s’il propose également 90 points, l’expérience est la donnée la plus basse (74 points) tandis que les recettes sont bien meilleurs (90 points) Pour compléter le podium, on retrouve le Nou Camp du Fc Barcelone : Le stade du club catalan fait l’objet d’une requalification très importante au niveau de l’ “Impact Rating” celui-ci étant le plus élevé de tous. On retrouve dans le Top 10 des stades historiques comme le Santiago Bernabeu, l’Allianz Arena de Munich, l’Anfield Road de Liverpool Les Stades italiens Le premier des stades italiens est milanais : Le Giuseppe Meazza de Milan qui occupe la 38ème place avec un total de 62 points (58 en expérience, 60 en revenu et 67 en impact) Le Meazza prends le meilleur sur celui de l’Allianz Stadium de Turin qui propose la 42ème place avec un total de 59 points (51 en expérience, 62 en revenus et 55 en impact Les autres stades italiens ne sont pas repris cette année, même si dans l’analyse de 2020 on retrouvait le San Paolo de Naples rebaptisé à présent Diego Armando Maradona et le Stade olympique de Rome. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Avant toute chose, l’arrivée d’Oaktree est également confirmé en Outre-manche par Bloomberg: Ce sont des jours importants qui se profilent pour l’Inter et,Oaktree va finalement rentrer dans le Capital de l’Inter. Oaktree Capital Group va acquérir une part d’action minoritaire du Fc Internazionale Milano Spa suite à un accord à hauteur de 275 millions d’euros, soit 336 millions de dollars, celui-ci visant à soutenir l’équipe italienne de football face à ses difficultés financières Le fond américain est proche d’une acquisition de 30% des actions de l’Inter détenu actuellement par le Private Equity de Hong-Kong, la LionRock Capital. Il fournira un prêt fondamental pour le club, selon plusieurs personnalités ayant connaissance de la négociation L’intervention pourrait porter au plein pouvoir du fonds d’investissement siégeant aux Etats-Unis, de l’équipe de football dont le propriétaire est le conglomérat Suning Holdings Group Co. ont expliqué des personnes proche du dossier Une annonce est prévue pour mercredi avec Tom Pitts de la LionRock qui se retirera du Conseil d’Administration de l’équipe de football. L’Inter, Oaktree et la LionRock ont refusé tout commentaire, les discussions finales sont toujours en cours, et la négociation pourrait encore sauter Oaktree va initialement collaborer avec Suning pour systémiser le bilan de l’Inter. Si Suning n’est pas en capable de rembourser ses dettes après trois ans, ce prêt va se transformer en action, ce qui permettra au fond américain de prendre le contrôle de l’Inter. Ce serait la seconde fois, en très peu d’année, qu’une banque d’affaire financière américaine, aurait entre ses mains, une grande équipe du Calcio. La carte Federico Ghizzoni En effet, selon Il Sole 24Ore, Oaktree devrait proposer ses hommes au sein du conseil d’Administration de l’Inter, une fois l’accord acté. En tête de proue, on retrouve Federico Ghizzoni, un homme d’affaire qui peut se vanter d’une carrière stellaire à l’intérieur d’Unicredit....Mais qui est-il ? Originaire de la région de Piacenza, il est né en 1965. Il est diplômé en droit à l’Université de Parme. Il comme immédiatement à travailler dans le milieu bancaire. Durant la décennie 90, il commence son aventure à l’étranger, en devant le vice-Directeur Général du bureau londonien de Credito Italiano, avant de devenir le Directeur Général du bureau de Singapour. En 2000, il intègre Unicredit en étant nommé Directeur du Corporate and International Banking de la Bank Pekao (Groupe bancaire polonais) En 2003, il intègre la Koç Financial Services, soit une joint-venture entre Unicredit et le Groupe industriel Koç Holding, qui est le plus important de Turquie Son ascension à Unicredit continue jusqu’en 2007 où il devient responsable du secteur d’activité de l’Europe Centrale et de l’Europe de l’Est, avant d’être nommé Vice-Ceo de la banque en 2010. Il atteindra le sommet le 30 septembre 2010 en succédant à Alessandro Profumo comme Administrateur-Délégué d’Unicredit. Il occupera ce poste jusqu’en mai 2016 où il laissera sa place à Jean-Pierre Mustier. Il est l’auteur d’une carrière riche de succès et de satisfaction, accompagné d’une foi infatigable au fils des ans : la foi Nerazzurra Ghizzoni est un très grand Tifosissimo de l’Inter, il assistait toujours, lorsque cela était bien sur possible, à toutes les rencontres de son équipe de cœur au Meazza, en devenant un visage familier de la Tribune VIP du Meazza. Auteur d’une carrière stellaire et d’un curriculum de très haut niveau, il dispose d’un amour inconditionnel pour le club : Oaktree aurait-il trouvé la personne la plus adaptée pour intégrer le CDA Nerazzurro ? Pensez-vous qu’il pourrait s’agir, à l’avenir, du Futur Président de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. L’Inter a officialisé I M INTER (Yes I M), comme l’hymne idéal pour célébrer la cavalcade Nerazzurra qui lui a permis de conquérir son 19ème Scudetto Le texte a été écrit par Max Pezzali, Claudio Cecchetto et Mirko Mengozzi, la musique est de Renato Garretto et de Dj Pitch. La chanson, produite par Cecchetto, est chantée par l’interiste Mirko Mengozzi, le Speaker officiel de l’Inter au Stade Giuseppe Meazza et par Caterina Mastaglio. Yes, I M INTER, est disponible dès ce mercredi 12 mai 2021. Il représente une déclaration d’intention "Yes", suivi d’un chant orgueilleux et reconnaissable "I M Inter". Il est accompagné de la très belle citation prononcée par Gianfelice Facchetti à l’occasion du Centenaire de l’Inter : “Era la sera del 9 marzo 1908, erano poco più di 40, oggi siamo milioni”. I M INTER (Yes I M) est désormais disponible sur Spotify, Apple Music, iTunes, YouTube, Tik Tok, Amazon Music et sur toutes les autres plateformes musicales online. La version instrumentale est téléchargeable en ligne, celle-ci est à la disposition de tous les tifosi du monde entier qui pourront créer leur propre version personnalisée. "I M Remix" donnera la possibilité aux DJ et aux Producteurs de confession Nerazzurre, de remixer la chanson. Vous souhaitez la connaitre par cœur ? Voici le texte dans son intégralité. Vous y retrouvez également la traduction en bleue [Intro] I aM Inter I M Inter I aM Inter I M Inter [Verse] Senza te non ci so stare Je ne sais pas rester sans toi Di nerazzurro batte il cuore De Nerazzurro, le cœur bat Dal primo all'ultimo minuto De la première à la dernière minute Canteremo all'infinito Nous chanterons à l’infini "Siamo noi, solo noi!" C’est nous, seulement nous Non siamo scesi mai all'inferno Nous ne sommes jamais descendu en enfer Inter Milano il nostro orgoglio Inter Milan est notre orgueil Il tuo nome e la tua storia Ton nom et ton histoire Suona dentro la memoria Résonne dans la mémoire "Siamo noi, solo noi!" C’est nous, seulement nous [Chorus] Yes, I M Inter Yes, I M Inter, ohhh ohhh Yes, I M Inter Yes, I M Inter, ohhh ohhh [Verse] Cambian le maglie dei campioni Change les maillots des champions Ma non cambiano i colori Mais les couleurs ne changent pas Di un coro con la stessa voce D’un chœur avec la même voix Gli occhi con la stessa luce Les yeux avec le même éclat "Siamo noi, solo noi!" C’est nous, seulement nous I nostri cuori in mezzo al campo Nos cœurs au milieu du terrain Saranno sempre li' al tuo fianco Serons toujours à tes côtés In ogni attacco e ogni difesa Dans chaque attaque et chaque défense In trasferta come in casa A l'extérieur comme à domicile "Siamo noi, solo noi!" C’est nous, seulement nous [Bridge] Era la sera dеl 9 marzo 1908 C’était le soir du 9 mars 1908 Erano poco piu' di 40 Ils étaient un peu plus de 40 Oggi siamo milioni Aujourd’hui nous sommes des millions "Sempre Toujours E solo Et seulement Forza Inter! [Chorus] Yеs, I M Inter Yes, I M Inter, ohhh ohhh Yes, I M Inter Yes, I M Inter, ohhh ohhh Yes, I M Yes, I M Yes, I M Yes, I M Yes, I M Black & Blue Yes, I M Black & Blue Yes, I M Black & Blue Yes, I M Black & Blue (Black & Blue, Black & Blue, Black & Blue) Yes, I M La squadra di Milano siamo noi Nous sommes l’équipe de Milan Yes, I M I'm one for all, I'm not for everyone Oui, Je Suis Je suis un pour tous, je ne suis pas pour tout le monde [Outro] I M Inter I aM Inter I M Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Romelu Lukaku est le protagoniste du Match Day Program d’Inter-Roma. Et Big Rom s’est une nouvelle fois illustré en déclarant son amour pour les couleurs Nerazzurre : "Lorsque je suis sur le terrain du Meazza, je me rends compte d’avoir concrétisé un de mes rêves depuis toujours. J’ai toujours voulu jouer avec le maillot de l’Inter. Le revêtir est d’une fierté incroyable, gagner est quelque chose de grandiose : Io Sono Interista!" Mon plus beau but ? "Celui du 3-0 au Milan, il résume toute mes caractéristiques : la course, la puissance, la précision. Il avait une signification importante pour moi et pour notre championnat. Cette équipe a gagné car elle s’est fortifiée via un état d’esprit de groupe exceptionnel. Nous nous sommes transmis aussi cette soif de victoire." Mon rapport avec Conte ? "Je savais depuis le début qu’il s’agirait d’une relation particulière. A l'été 2019, je lui avais écrit "J'arrive". Sur le terrain, je me bats pour l’équipe. Hors du terrain, j’aime la musique, les personnes vraies, je vie pour ma famille et j’aime rendre les autres heureux. La joie des interiste est aussi la mienne." L’attaquant révèle aussi son top 5 Nerazzurro Dans les buts Julio César : "Extraordinaire avec de la technique et du charisme." En défense Maicon : "Puissant, rapide, technique, il y en a peu comme lui." Adriano : "Je connais par cœur tous ses buts." Ronaldo : "Le football était la destinée d’Il Fenomeno." Eto'o : "Sa détermination et sa classe sont un exemple." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. L’Inter a décidée d’annuler la conférence de presse d’Antonio Conte qui devait avoir lieu ce jour à l’occasion de la réception de l’As Roma au Stade Giuseppe Meazza, ce mercredi 12 mai à 20h45. Le motif ? Vu les rumeurs entourant son futur, Fcinter1908.it nous informe que cette décision a été prise pour éviter que cette conférence de presse ne dérive exclusivement que sur des thématiques extra-sportives. Antonio Conte se livrera toutefois à Inter TV ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Battue au match aller suite à des buts de deux anciens Nerazzurri, Keita Baldé et Antonio Candreva, l’Inter avait envie de laver cet affront au match retour. Si l’équipe de Claudio Ranieri a accueilli l’Inter avec la manière, en proposant une haie d’honneur avant le début de la rencontre, la Beneamata avait envie de se faire plaisir. Elle qui avait été célébrée par ses Tifosi à l’entrée du Stade Giuseppe Meazza avec la manière. L’Inter a donc décidé de se faire plaisir en infligeant une sévère correction 5-1 ! Pour ouvrir le bal, on retrouve dès la 4’ Roberto Gagliardini qui se sent à chaque fois pousser des ailes face aux équipes génoises. L’Inter double la mise à la 26’ via Alexis Sanchez. La Sampdoria se relancera dans le match durant une seule et unique minute suite au but inscrit par Keita Baldé à la 35’ suite à une nouvelle faute de classe de Samir Handanovic. S’il s’agit, à nouveau d’un but gag, Alexis Sanchez réalisera son doublé dans la minute suivante. La Sampdoria, n’étant pas venue en victime consentante aura proposé un jeu ouvert, laissant des espaces derrières. Preuve en est à la 61’ de jeu. Nicolò Barella, à peine monté au jeu aura mis 15 secondes pour offrir un caviar à Andrea Pinamonti, qui célèbre là son premier but pour les Nerazzurri. Lautaro Martinez scellera le score sur pénalty. L’arbitre de la rencontre, Giovanni Ayroldi, assistant au massacre génois, a décidé de mettre un terme au match à la 89’57" n’accordant pas d’arrêt de jeu. Les joueurs célèbreront le Scudetto dans le rond central avant de repartir en car sous l’ovation des tifosi. Le Saviez-Vous ? Lorsque Roberto Gagliardini voit du Génois, qu’il s’agisse de la Sampdoria ou bien du Genoa, celui-ci se sent pousser des ailes ! En effet, il s’agit de sa victime préférée : Sur ses 14 buts inscrits en Serie A, 7 ont eu lieu face aux équipes de Gênes : 5 pour le Genoa, 2 pour la Sampdoria Avec « Gag5 » où il y a de la Gênes, il y a du plaisir ! Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 5-1 Sampdoria Buteur(s): 4' Gagliardini (I), 26', 36' Sanchez (I), 35' Keita (S), 61' Pinamonti (I), 70' pen. Lautaro Martinez (I) Inter: 1 Handanovic (46' 97 Radu); 33 D'Ambrosio, 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 8 Vecino, 24 Eriksen (55' 77 Brozovic), 5 Gagliardini, 15 Young; 7 Sanchez (55' 99 Pinamonti), 10 Lautaro Martinez (72' 12 Sensi) Banc: 27 Padelli, 6 De Vrij, 9 Lukaku, 14 Perisic, 23 Barella, 36 Darmian, 37 Skriniar T1: Antonio Conte Sampdoria: 1 Audero; 24 Bereszynski, 21 Tonelli (46' 22 Yoshida), 15 Colley, 3 Augello; 87 Candreva, 18 Thorsby (46' 6 Ekdal), 5 Adrien Silva, 14 Jankto (46' 38 Damsgaard); 11 Ramirez (46' 8 Verre); 14 Keita (72' 27 Quagliarella) Banc: 34 Letica, 9 Torregrossa, 16 Askildsen, 19 Regini, 23 Gabbiadini, 25 Ferrari, 26 Leris T1: Claudio Ranieri Arbitre: Giovanni Ayroldi Var: Orsato Averti(s): Tonelli (S), Adrien Silva (S) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Le Champion d’Italie a accueilli la presse à la veille de cette 35ème journée de championnat qui verra la Sampdoria de Claudio Ranieri se déplacer au Giuseppe Meazza ce samedi 8 mai à 18h00. Pour l’occasion, Antonio Conte ne s'est pas présenté, laissant la place à son staff. Que signifie ce succès ? Stellini: "C’est une très grande émotion, vu les sacrifices et la période difficile traversée, nous l’avons vécu de l’extérieur: Nous n’étions pas ensemble, mais au moment où l’arbitre a sifflé la fin de Sassuolo-Atalanta, il y a une grande émotion." Pintus: "J’ai célébré ce Scudetto qui s’est associé à la naissance de mes deux jumeaux et je tiens à remercier tous les joueurs qui se sont toujours donné à 100%." Vanoli: "C’est un motif d’orgueil, j’habite à 16 km d’Appiano. Qui y vit à une mentalité d’interiste, je tiens à remercier les joueurs et l’entraîneur." Gianluca Conte: "C’est toujours comme si c’était la première fois. De mon côté, je peux vous dire que derrière cette victoire, il y a une grande culture du travail que le Mister a inculqué. C’est une victoire dédiée au Tifosi, au club, et aux joueurs qui se sont sacrifié pour atteindre l’objectif." Bruno: "Décrire l’émotion de la victoire du championnat n’est jamais facile. C’est une grande émotion car je suis interiste depuis tout petit. J’ai suivi un long parcours pour atteindre cet objectif. Lorsque tu te rends compte ce qu'implique derrière une telle victoire, c’est émotionnel. Le mérite en revient à tous ceux qui travaille à l’intérieur du Club. Gagner représente énormément de sacrifices et pour y être de l’intérieur, je sais combien cela coute pour atteindre l’objectif." Coratti: "J’ai du mal à m’exprimer, je tiens seulement à remercier tout le monde : Les joueurs, le Mister, pour m’avoir permis de ressentir cette émotion." Bonaiuti: "C’est une grande émotion, depuis des années l’Inter avait souffert, et ici nous sommes parvenus à atteindre un objectif incroyable. Grace au Mister, nous sommes parvenu à rejoindre cet objectif : Qui joue dans le Calcio rêve toujours de remporter le Scudetto : C’est une fierté immense : Tant de sacrifies et de travail ont été abbatu sur le terrain. Le partager avec les tifosi est merveilleux." Castelli: "C’est une choix immense car j’ai eu l’occasion d’être chez les jeunes de l’Inter, je remercie tout le monde pour m’avoir fait vivre ce moment." Quel a été le travail accompli pour passer d’une saison comme celle écoulée, à cette saison-ci ? Pintus: "Ce succès est déjà le fruit de la première saison : Nous avons mis en pratique le rythme imposé par le Mister depuis l’année dernière. Nous avons profité du Lockdown pour continuer à travailler à domicile. Tous les deux trois jours, il y avait des séances via zoom avec l’équipe pour la maintenir en condition, malgré le fait que nous étions tous dans nos salons." "Une fois que nous nous sommes retrouvés, nous avons profité de chaque moment pour réaliser des travaux individuels avec chaque joueurs. Je tiens à les remercier car s’entrainer jusqu’ 23heures après un match n’est pas facile, mais les garçons se sont toujours mis à disposition et ont cru au travail. Il y a eu tellement de travail préventif et avec l’aide du staff médical et avec le travail de Stefano Bruno pour la récupération pré et post partie." Coratti: "Ce fut un moment spécial qui nous a amenés à obtenir des résultats que nous considérons comme très bons. En fin de compte, nous avons pu obtenir ce que nous voulions.." Pour Gianluca Conte: Pouvez-vous nous parler de la scène avec Conte lors de la rencontre à Florence ? C’était une victoire bien plus difficile cette saison "J’y suis habitué depuis 13 ans. C’était un moment particulier, car Antonio est passionnel. Je sais que s’il en avait la possibilité, il irait sur le terrain avec les joueurs. Je mets n’importe qui au défi d’être avec lui dans ces instants-là. Mais il est comme ça, c’est une passion qui le traverse, la victoire a eu lieu dans la souffrance, en tenant compte également du Covid, mais elle a été importante comme tout les victoires de ces 13 dernières années où j’ai eu l’opportunité d’être avec lui. "Chaque victoire t’offre des émotions différentes, mais elles sont toutes le fruit du travail. Antonio cherche l’excellente et nous essayons de toujours la lui apporter : Pas uniquement le staff, mais tout le club." Pour Paolo Vanoli: Le trio défensif vaut-il les grandes défenses de l’Histoire du Calcio ? "Entre Christian, Gianluca et moi, il y a toujours eu des échanges. Dans chaque staff, il y a un travail qui est partagé, mais il y a toujours des discussions. Mon domaine était de suivre les phases défensives, mais le mérite vient de l’entraîneur: Je sais ce que je dois faire pour faire grandir les individualités. Parfois, on parle de facilité dans le jeu à trois, mais ce n’est pas facile, bien au contraire." "Les trois qui ont joué avec continuité découlent du choix fait par l’entraineur. Notre tache est qu’ils s’entrainent tous de la même manière: La meilleure satisfaction est que même celui qui a moins de temps de jeu, te permet de toujours avancer dans ce concept, lorsqu’il monte au jeu." "Ensuite tu as les choix de l’entraineur. Comparez les joueurs avec d’autres n’’est jamais beau. Ce qui nous intéresse c’est de faire grandir ces joueurs pour qui c’était la première expérience dans la défense à trois comme Bastoni ou Skriniar qui a rencontré des difficultés. Nous savions ce que nous devions faire." Quelle est l’importance d’avoir accompagné Handanovic dans ce parcours ? Bonaiuti: "C’était un long parcours car il n’y avait pas de résultats, même si on peut parler alors de ce qui est à titre individuel, mais gagner est différent. C’est le couronnement de tout ce qui a été fait durant tant d’années et qui te permet de regarder dans le rétro et de te dire que le travail exprimé sur le terrain t’a permis de conquérir un grand objectif." Pour Stefano Bruno: Comment a changé le Conte de Bari ? Quel est l’importance de bien récupérer et de faire dans le préventif dans une équipe ? "J’ai commencé en même temps que le Mister ma carrière. J’étais à Livourne en 2007, lui à Arezzo. C’était aussi pour lui sa premier expérience et il voulait y arriver. Il avait ce besoin de rester sur le terrain pour comprendre certaines situations et pour voir comment il pouvait rejoindre des objectif. Aujourd’hui, le Conte d’il y a treize ans n’a pas changé le moindre du monde, il maintient une ossature identique : Il a toujours maintenu l’aspect du travail, il a certainement changé à présent par expérience." "Il a aussi quelques petit maux de ventre de plus qu’auparavant, mais l’expérience lui a amené à comprendre certaines choses : L’aspect préventif est important mais à l’intérieur de la Prévention, on retrouve tant de choses comme le travail sur le terrain, à domicile, l’alimentation. Ce sont beaucoup de petites pièces qui, une fois assemblées te permettent d’obtenir le résultat voulu durant la saison." Pour Paolo Castelli: Vous aviez débuté chez les plus jeunes, comment avez-vous vécu cet impact avec l’équipe première ? "Je me suis retrouvé ici fortuitement. Entrainer les plus jeunes ou l’équipe première sont deux choses différentes. L’aide d’Adriano m’a facilité le travail. C’était une grandissime expérience que de l’avoir fait avec Bonaiuti et avec ces gardiens. Voir comment ils recherchaient la perfection. Le détail qui doit être entrainé. J’ai eu de la chance de pouvoir le vivre ici." Pour Christian Stellini: Quel a été le plus beau moment, celui où vous avez compris que vous pourriez atteindre l’objectif. En tant que tifoso de l’Inter, vous avez également donné des répétitions d’interisme aussi à l’entraineur ? "Le Mister savait que j’étais interiste depuis ma naissance. Il a immédiatement vu cette émotion, lorsque nous allions rejoindre l’Inter. Je suis né dans cette région, je débordais de joie à chaque pore. Il a immédiatement compris quelle était la signification pour moi de venir travailler à l’Inter. Plus que tout, j’ai tenté de faire comprendre aux interistes ce que voulait signifier le fait d’avoir Conte comme entraineur." "C’est un travail qui s’est fait naturellement car le club avait besoin d’un entraineur avec une mentalité de conquérante. C’était le travail le plus important et les choses se sont ensuite fluidifiées. Il n’y a pas un moment particulier qui pouvait nous faire comprendre une réelle joie: Tu sais que l’objectif est là, que tu dois y parveniret que tu dois tout faire en fonction de cela." "Conte est très très doué dans ce domaine et il a transcendé tous ceux qui était autour de lui pour nous faire voir que l’objectif était toujours plus proche." Pour Antonio Pintus: Vous avez entrainé de grands champions. Qu’est-ce que Lukaku a d’extraordinaire ? "Romelu a comme caractéristique particulière son physique : Il pèse plus de 100 kilos de muscles et il a une puissance vraiment impressionnante qui peut être assimilé à une joueur de football américain : Lorsqu’il est lancé, il est très difficile de l’arrêter." "Il s’est énormément améliorer dans la résistance à l’effort, il est maintenant devenu un athlète complet. Mais tous les autres garçons de l’équipe se sont amélioré sous l’aspect de la résistance à l’effort." Pour Gianluca Conte: Etes-vous plus serein lorsque vous voyez Antonio sur le banc ou en tribune ? "Comme je l’ai dit précédemment, c’est mieux de l’avoir sur le banc (il rit). Vu sa passion, c’est mieux qu’il soit là, il se fait mieux entendre." Comment avez-vous soutenu Christian Eriksen durant cette saison ? "Le parcours qu’il a fait est celui de très nombreux athlètes talentueux qui arrivent dans une compétition différente, comme celle du championnat italien, et qui ont le besoin de comprendre les exigences de l’entraineur, tout en devant faire face à un tournoi différent. Nous n’avons jamais douté, nous l’avons toujours soutenu : Le Mister aves ses directives et nous, avec nos conseils : A présent, il est entré dans un mécanisme et il y est resté." Christian Stellini: Qu’est-ce qui change lorsque l’on passe du bord du terrain à celui de premier entraineur ? "La pression pour gérer la partie du bord du terrain augmente considérablement. J’ai dû me rapprocher des joueurs et leur faire comprendre ce que l’entraineur cherchait à proposer durant la rencontre. Le Mister est toujours très présent durant les rencontres, son absence aurait pu être un handicap mais et je devais m’assurer que cela ne soient jamais le cas en cours de match. En réalité, la présence, pour moi, de l’entraineur a toujours été importante car même à travers ces matchs, je recevais les instructions à travers Gianluca et le reste du Staff. Je devais les communiquer à l’équipe. "La présence de l’entraineur a toujours été la même, même durant ces moments-là. En plus de la difficulté durant l’intervention de la mi-temps, il y a toujours eu le soutien de tout le staff qui s’est avéré déterminant. Nous travaillons en équipe et je n’étais que la représentation du travail que nous réalisions." Pour Gianluca Conte: Quelle est l’importance d’analyser les matchs ? "C’est un aspect très important : Je l’ai réalisé avec tout le staff, moi en premier mais aussi les garçons que je tiens à remercier pour leur disponibilité dont ils ont fait, par pour que l’on puisse analyser les bonnes images: Car cela peut nous donner des avantages lorsque l'on étudie le comportement de l’adversaire." "J’essaie d’étudier les points forts et les points faibles de nos adversaires, je cherche à donner les indications à l’entraineur qui peut les avaliser ou les rejeter, mais il y a toujours une unité d’intention de ma part : Toujours à proposer la bonne solution. Avec Antonio, il y a un feeling qui s’est consolidé sous l’aspect tactique." "Dans un certains sens, la préparation de la rencontre avec Paolo et Christian est transmise au Mister qui donne son consentement avec ses idées." Pour conclure: Antonio Pintus: Comment a évolué la préparation physique ces dernières années ? "Le rôle a évolué ces dernières années, mais il reste les balises que représentent la force et la résistance. Ce n’est pas juste de dire que ce qui se faisait il y a 20-30 ans, ne peut plus se faire." "Toutes ces choses restent d’actualité. Cette spécialisation a grandement évolué et à présent, elle est scindée : Costantino Coratti s’occupe de la force physique et Stefano Bruno de la récupération : Plus tu as d’énergie de disponible, plus facile il t’est possible de soigner la préparation physique." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. "Avec la Piazza Duomo fermée, cela aurait été bien pire" telle est la déclaration de Renato Saccone suite à la célébration du Scudetto Nerazzurro. Celle-ci fait suite aux déclarations à l’Adnkronos, de Massimo Galli, le Directeur des Maladies Infectieuses de l’Hôpital Sacco: "Ce n’est pas le moment de faire la fête, le Covid n’a pas disparu." La fête de l’Inter ? "L’imprudence n’a pas de couleur, l’inconscience a toute les couleurs de l’arc-en-ciel. C’est clair que ce type de manifestation reste dangereuse. Le fait est qu’au cours de ce week-end, il n’y a pas seulement que cette manifestation de la tifoserie, mais des rassemblement à l’extérieur qui s’avèrent dangereux. Il y a eu la perte de contrôle des mesures minimales : Les rassemblements ont eu lieu partout." La réponse plus détaillée de la Préfecture "Lorsque le peuple des tifosi, d’une façon absolument spontanée et non-organisée, descend dans la rue pour fêter le Scudetto attendu depuis des années, il est nécessaire d’associer les raisons de la prévention de la contagion, à la gestion de l’ordre publique avec l’objectif d’assurer la protection de la sécurité des personnes." "Nous avions évalué la situation et en fermant la Piazza Duomo, l’espace urbain aurait proposé de nombreuses voies de sorties et l’exode aurait inévitablement proposé des rassemblements, très denses, dans tous ces niveaux." La Curva Nord met les choses au point A travers le réseau social Facebook, la Curva Nord de l’Inter s’est livré sur la page "‘L'Urlo Della Nord": "Dans la journée du 8 mai 2021, nous demandons à tout le peuple interiste d’EVITER toute manifestation dans les lieux symbolique d la ville, de façon telle à ne pas encourir de sanctions.. "La Curva Nord Milano, dans le respect des règles en vigueur liée à la pandémie Covid-19, s’organisera pour SALUER L’EQUIPE à l’extérieur du Stade Giuseppe Meazza. Il est recommandé de faire usage des masques et de respecter la distanciation sociale durant toute cette période de permanence." Franco Caravita, Ultra de la Curva Nord de l'Inter l’Inter, s'est également exprimé à Adnkronos: "La fête pour le Scudetto de l’Inter a été une manifestation spontanée pour un évènement qui se produit rarement . Je ne comprends pas cet acharnement, je ne comprends pourquoi il n’y a pas de polémiques sur les autres évènements qui ont été organisé comme la fête du 1er mai." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. En effet, le Scudetto est toujours plus proche de l’Inter. Par le biais d’un concours de circonstance favorable, il pourrait déjà être célébré ce dimanche. Dans le cas contraire, la fête ne serait repoussée que d’une semaine, pour être célébrée au Giuseppe Meazza face à la Sampdoria. Révélation d’Andrea Della Sala "Il s’agit d’un titre extrêmement important et mérité pour l’Inter, un Scudetto qui faisait défaut depuis 11 ans, mais surtout un premier titre pour de nombreux joueurs du noyau. Conte l’a répété à plusieurs reprises : L’Inter est une équipe qui présente des valeurs techniques importantes, mais qui ne possède que très peu d’expérience liée à la Victoire." "Nombreux sont ceux à ne pas avoir soulevé le moindre titre en carrière dans le noyau interiste. Ils seront donc facilement 10 à pouvoir célébrer un premier titre conquis: Cela démarre par les gardiens de buts Stankovic, Radu et Padelli sans oublier le Capitaine Handanovic qui n’est pas le seul titulaire au palmarès vide. Parmi les titulaires de Conte, on retrouve aussi Bastoni et Lautaro. Les joueurs qui complètent cette liste se nomment D'Ambrosio, Gagliardini, Sensi et Pinamonti." "Une longue liste qui est, espérons-le, amenée à disparaitre très rapidement" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, il ne manque seulement que 5% pour être Champion d’Italie comme l'a souligné Antonio Conte, l’Inter est en passe de remporter son 19 Scudetto. Celui-ci pourra être célébré de deux façons : En cas de victoire face à Crotone: Le titre peut être fêter sur le canapé, devant le téléviseur, si l’Atalanta ne s’impose pas à Sassuolo Si l'Atalanta l'emporte, en cas de victoire face à la Sampdoria de l'Inter, ce sera Giuseppe Meazza. Ce qui est sûr, c’est que Steven Zhang sera présent pour assister aux festivités. Révélation de la Gazzetta Dello Sport Steven Zhang sera à Milan déjà ce jeudi, soit six mois après son ultime présence en octobre: Lorsqu’il s’était envolé pour Nankin, le Scudetto et l’Inter étaient encore deux entités très lointaines. Aujourd’hui, il "suffit juste" de décider du lieu de la fête : Vendredi, Zhang ira à Appiano pour saluer l’équipe et l’entraineur avant qu’elle ne parte pour Crotone. Un déplacement auquel il ne partira pas La réunion entre le Président, la Direction et l’Entraineur ne devrait pas avoir lieu avant ce dimanche : Ce n’est certainement pas le moment de planifier des rencontres pour parler du futur, même s’il y a de l’attente, aussi bien au niveau de l'entraineur, que de la Direction au grand complet : Tout le monde souhaite savoir ce que sera l’Inter la saison prochaine...MAIS AVANT TOUT, tous veulent définitivement mettre la main sur ce Scudetto. L’Inter est confrontée à un dilemme : Remporter le titre immédiatement, sans étreinte en fin de match ou postposer la fête au Meazza En effet, le jour de la rencontre face à la Sampdoria, les tifosi accompagneront les joueurs avant et après le match, comme cela fut le cas lors des différents Derbys de cette saison. De plus gagner au Meazza serait un peu comme boucler la boucle pour l’entraineur : "L’Inter n’a jamais fêter son titre à Milan depuis l’Inter des Records en 1989, la saison où l’on retrouvait Lothar Matthäus mais surtout Giovanni Trapattoni comme protagonistes : Un entraineur que Conte a lui-même défini comme son Maitre." Selon vous, l’Inter doit-elle faire durer le plaisir ou doit-elle y aller franco dès ce week-end ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Comme le révèle Opta, l’Inter d’Antonio Conte vient d’égaler l’Inter Championne d’Europe, celle de la saison 2010-2011 : Suite à sa victoire face à Vérone, l’équipe Nerazzurra vient d’engranger sa 13ème victoire à domicile. C’est la seconde fois que la Beneamata parvient à réaliser une telle performance. La première fois qu’elle était parvenu à ce palier remonte au mois de mai 2011. Toutefois, lors de cette première épopée, l’Inter avait perdu son Scudetto face au Milan de Massimiliano Allegri, mais elle était parvenu à remporter la Coupe d’Italie. Cette série de 13 victoires peut être surclassée par l’Inter d’Antonio Conte qui, lors des 5 derniers matchs, aura 3 rencontres à domicile à disputer : Face à la Sampdoria le 9 mai Face à la Roma le 12 mai Face à l’Udinese le 23 mai Deux matchs à l’extérieur sont programmé Face à Crotone, le samedi 1er mai Face à la Juventus, le 16 mail Pensez-vous que l’Inter remportera son Scudetto, à l’extérieur (Crotone) ou à domicile (Sampdoria) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. La Gazzetta Dello Sport s’est lancée dans une analyse en cinq temps sur la Capolista de la Serie A. Celle-ci se base sur le comportement de notre Beneamata depuis l’arrivée au pouvoir d’Antonio Conte. Et c’est un fait, Conte a su proposer une version améliorée de l’Interminator 107 points L’Inter propose un rythme de croisière insoutenable pour ses rivaux, si elle dispose à présent de 11 points d’avance à huit journées de la fin de la saison, le résultat se retrouve en amont: Avec Conte, l’Inter a repris globalement 107 points à ses rivaux du haut de tableau en comblant et en creusant un écart avec ceux qui la précédaient au classement de la saison 2018-2019, soit la Juve et le Napoli Il a transformé l’Inter en une créature imprenable pour ceux qui sont derrière elle. Antonio est l’Homme qui a renversé la Serie A : Avec lui, l’Inter est devenue crédible Fond de jeu Sur le terrain, l’Inter d’aujourd’hui présente un mécanisme extrêmement reconnaissable : Du premier match amical face à Lugano à l’été 2019 jusqu’au match face à Cagliari, 22 mois de travaux ont été abattus par Conte, en partant de la défense à trois jusqu’au changement de position entre Lukaku et Lautaro, en passant part des changements de jeu d’une aile à l’autre, d’une construction base avec un latéral qui rode de mémoire sur les attaquants. L’entraineur a inculqué sa vision du football dans la tête de ses joueurs : Le but face à Cagliari est un centre d’un ailier avec la concrétisation du but de la part de l’autre ailier, soit la signature évidente du 3-5-2 d’Antonio. L’Inter est toujours la même sur le terrain, même si en réalité elle change d’un match à l’autre, le centre de gravité, le niveau de gravité et le pressing restent haut Leadership Dans la méthode de Conte, il y a une thématique plus importante que les autres : Le leadership. Conte a été immédiatement reconnu par le groupe comme l’Homme qui allait conduire ses joueurs au succès. Et ce n’est pas rien : Le noyau Nerazzurro est composé de nombreux joueurs qui n’ont jamais été en tête d’un championnat du Top : Conte oui, il a gagné à la Juventus, avec Chelsea, et en équipe Nationale, il a permis à l’Italie de jouer la gagne avec les plus grands: Conte s’est matérialisé en points supplémentaires au classement. Est-ce que la situation aurait été similaire avec d’autres entraineur ? Même Spalletti, à qui on peut reconnaitre le fait d’avoir permis à l’Inter de retrouver la Ligue des Champions ? A Appiano tous répondent négativement: La différente a été faite par l’entraineur Motivation Conte et Mourinho ne sont pas à proprement parler des amis. Mais le fait est que l'Inter va gouter au Scudetto, onze ans après ceux du Mou, mais en proposant des similitudes comme celle de l’équipe: Mourinho entendait les critiques des ennemis. Conte s’est aussi appuyé sur une difficulté extérieure pour compacter son groupe de travail et Il a dû faire face à deux difficultés La première est l’élimination en Ligue des Champions, ce qui a renforcé les liens de l’équipe vers le seul réel objectif disponible : Le Scudetto La seconde difficulté est le nœud sociétal. L’Inter a littéralement décollé lors des rumeurs entourant le Suning. Cet instant à donner l’élan à l’entraineur pour rappeler les siens à sa cause, pour consolider encorde plus le groupe vers le titre. Confrontations directes L’autre saut de qualité de l’Inter reste sa gestion dans les confrontations directes : Lukaku et les siens présentent un solde positif avec les six rivaux du haut de tableau. C’est la démonstration dont avait besoin les joueurs pour se convaincre que gagner allait être possible. Dans le courant de cette année, on se souviendra de la rencontre aller face a Sassuolo comme l’instant de la mutation tactique du championnat Nerazzurro et la victoire au Giuseppe Meazza face à la Juve aura souligné la révolution mentale ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. Interviewé à la Piazza Scala dans le cadre de la commémoration pour les victimes du Covid, Giuseppe Sala, le Maire de Milan, s’est livré sur le futur stade milanais. "Je pense que tant qu’il n’est pas possible d’établir une clarté sur la destinée de l’Inter, nous devrons faire preuve de fermeté. Le fait est que, et je veux le dire avec clarté aux milanais, nous ne parlons pas seulement du stade mais d’un projet qui verra la moitié de son investissement sur le stade, l’autre partie ayant droit à la modernisation de ce secteur." "Cela revient à dire qu’il y aura, je le présume, cinq à six années de travaux. Et je ne peux pas confier un quartier de la ville aussi longtemps, tant que je ne suis pas certain du futur propriétaire. Je parle avec respect pour les Zhang qui devront nécessairement éclaircir le futur du club. Il est logique d’ici-là de me montrer ferme." Faut pas faire chier un chinois En effet, la réponse ne s’est pas fait attendre, un Communiqué Officiel a été mis en ligne par l’Inter : "Le FC Internazionale Milano a une histoire glorieuse de plus de 100 ans. Elle existait déjà bien avant le Maire Sala et continuera bien après la fin de son mandat." "Nous trouvons les déclarations du Maire de Milan offensantes et irrespectueuses envers la propriété, envers l’Histoire et la réalité du Club et envers les millions de tifosi résidants à Milan et à travers le Monde. Elle sont également sans rapport avec le processus administratif actuel du projet "Un Nuovo Stadio per Milano." "S'il est confirmé que l’Inter et ses propriétaires ne sont pas les appréciés par l’administration actuelle, nous prendrons les décisions qui en découlent." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Bon nombre de tifosi ont dû jouer avec leur vie en ce soir de Saint-Valentin afin de pouvoir assister à l’affiche de cette 22ème journée de championnat opposant l’Inter, à la Lazio au Giuseppe Meazza. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la "Bien-Aimée" a rendu l’appareil en décochant trois fleurs estampillées Romelu Lukaku. En effet, véritable homme du match, Big Rom est l’auteur d’un doublé et d’une passe décisive: A la 22ème minute de jeu, Lautaro Martinez est accroché par Hoedt dans la surface de réparation laziale. Si l’argentin nous propose un plongeon que n’aurait pas renié Filippo Inzaghi, la Var confirmera le contact. La sanction est sans appel : Le Diable Rouge prend à contrepied Reina! Dans un match où l’Inter laisse volontairement la possession à l’équipe romaine, la bande de Conte propose un récital défensif, à tel point que l’équipe Laziale n’inquiètera quasiment pas Samir Handanovic si ce n’est par Lazzarri lancé en profondeur à l’extrême limite du hors-jeu Toujours dans les bons coups, Romelu Lukaku se trouve au bon endroit au bon moment à la 46ème minute : À la suite d’une récupération d’un très combatif Marcelo Brozovic, le ballon touche Lazzari avant de se diriger vers ce Diable de numéro 9: Esseulé dans la surface de réparation, placé à l’extrême "Extrême" limite du hors-jeu, celui-ci décoche un tir à l'instinct qui ne laisse aucune chance au portier espagnol. En seconde période, l’équipe de Simone Inzaghi se révolte et revient au score à la 61ème minute. Sur un coup-franc, Milinkovic-Savic tire sur son équipier Escalante qui du genou gauche dévie le ballon: La trajectoire étant totalement différente de celle initialement prévue, Samir Handanovic, qui signait ce soir sa 500ème cap à l’Inter, était pris à contrepied. La Lazio se réveille et tente de se montrer dangereuse, mais suite à une très belle récupération de Marcelo Brozovic, à l’entrée de la surface de réparation Nerazzurra devant Ciro Immobile, le croate lance en profondeur le TGV Belge qui prend le meilleur sur Parolo : Entouré de Reina et de deux défenseurs romains à l'entrée du petit rectangle, Big Rom délivre un caviar de passe décisive à Lautaro Martinez qui n’a plus qu’à la pousser dans le but vide à la 64ème minute de jeu. Explosion de joie et communion du banc, des joueurs et même d’Antonio Conte qui prennent conscience que la Lazio ne reviendra plus et que la première place leur tend les bras. Si la Lazio domine en possession et dans le nombre des passes, elle ne parviendra pas à franchir la Muraille défensive Interiste. L’Inter, à une semaine du Derby Della Madonnina, se présente donc en qualité de Capolista, avant de se déplacer au Milan dans un match qui s’annonce d’ores et déjà explosif. Au niveau personnel, Romelu Lukaku devient co-meilleur buteur du championnat avec 16 roses en compagnie d’un certain Cristiano Ronaldo Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-1 Lazio Buteur(s) : 22' pen, 46' Lukaku (I), 61' Escalante (L), 64' Lautaro Martinez (I) Inter : 1 Handanovic ; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni ; 2 Hakimi (90' 36 Darmian), 23 Barella, 77 Brozovic, 24 Eriksen (72' 5 Gagliardini), 14 Perisic (90' 33 D'Ambrosio); 9 Lukaku (90' 99 PInamonti), 10 Lautaro Martinez (78' 7 Sanchez) Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 8 Vecino, 11 Kolarov, 12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young T1: Antonio Conte Lazio : 25 Reina ; 4 Patric, 33 Acerbi, 14 Hoedt (46' 16 Parolo); 29 Lazzari, 21Milinkovic-Savic, 6 Leiva (46' 18 Escalante), 10 Luis Alberto (78' 7 Pereira), 77 Marusic; 11 Correa (70' 20 Caicedo), 17 Immobile (70' 94 Muriqi) Banc : 71 Alia, 55 Furlanetto, 19 Lulic, 32 Cataldi, 37 Musacchio, 92 Akpa Akpro, 96 Fares T1 : Simone Inzaghi Arbitre: Fabbri Var: Irrati Averti(s): Hoedt (L), Lukaku (I), Hakimi (I) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. L’Inter d’Antonio Conte a rempli sa mission : Battre la Lazio au Giuseppe Meazza, elle qui venait de réaliser une streak de six victoires d’affilée, tout en envoyant, par la même occasion, un message à la concurrence Analyse du Corriere Dello Sport "L’Inter vole, la Lazio Coule, l’Ombre de Lukaku et de Lautaro sont sur le Scudetto : La route est encore longue, mais il y a une aire de révolte : Les trois buts valent la reprise sur le Milan: Conte ne pouvait pas se présenter d’une meilleure façon au Derby qui pourrait devenir une belle occasion pour prendre la fuite." “Un autre souvenir fait battre les cœurs des Nerazzurri : En 2010, lors de la saison du Triplé de Mourinho, l’Inter n’était pas en tête lors de la phase retour du Championnat : Sans Ligue des Champions, il n’y a plus rien d’autre que lui à penser jusqu’à la fin mai, en se préparant à disputer un match par semaine." "Hier, l’Inter a pris du terrain sur la Juve et a éliminé la Lazio qui a très mal jouée sa dernière opportunité pour revenir dans la course, même si son vrai Scudetto, vu son organigramme, reste la Ligue des Champions." Sergent Conte "Conte a piégé Inzaghi sur son terrain préféré : Celui de la contre-attaque en faisant usage de la fureur de Big Romelu, nouveau meilleur buteur du championnat, lui qui a rejoint Ronaldo avec 16 but: Le Belge était irrésistible, imprenable pour n’importe qui, dans une soirée où Acerbi était au cœur de la défense." "Sans Vidal, Conte a associé la qualité de jeu d’Eriksen aux sprint de Perisic : Une stratégie attentiste, tout en renonçant à presser haut Reina." Validez-vous la façon dont a joué l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. Poker pour l’Inter d’Antonio Conte au Giuseppe Meazza, malgré l'absence de son Leader Charismatique sur le banc, la partition offerte par les joueurs fut exceptionnelle : Aucune tentative de la part de Benevento, si ce n'est un auto-but dès la 7’ de jeu de la part d’Improta Un réveil de la Lula avec un doublé de Romelu Lukaku et un premier but en 2021 en Serie A pour Lautaro Martinez. Dans un match sans le moindre problème, le joueur qui sera sorti du lot se nommera Christian Eriksen qui commence, petit à petit, à trouver ses marques en tant qu’alternative valide à Marcelo Brozovi Mais Le faire face à Benevento, c’est bien, le proposer face à un adversaire d’un standing similaire à celui de l’Inter, ce sera mieux La déclaration Un maillot qui reste le Fantasme de la Juventus Giampaolo Pazzini, ancien Nerazzurro s’est livré à Dazn sur la prestation de l’Inter et plus particulièrement sur la Lula "Je tenais à souligner l’entente entre Lukaku et Lautaro, cela se voit qu’elle est très grande: Ce sont les seuls à jouer l’un pour l’autre, ils se trouvent bien, c’est bien visible : Ils ont des assimilés des mouvements qu’ils reproduisent. On ressent l’empathie qui les uni et c’est, sans l’ombre d’un doute, un rapport qui existe également hors du terrain." Le Fait du Match signé Inter News "Malgré la victoire 4-0 de l’#Inter hier soir, Benevento a tout de même réussi à se plaindre de l’arbitrage. Inzaghi : "Nous avons eu la balle du 1-1, mais l’arbitre s’est trompé" Ah bon ? Penalty inexistant pour Benevento, visionné par la VAR. Le contact est hors de la surface. Rien à dire. Mais ensuite, que dire du potentiel penalty pour l’Inter ? Faute sur la ligne des 16m, sur Lautaro. Mais a aucun moment les images VAR n’ont été consulté. Calvarese, arbitre VAR, commet une erreur." Tableau Récapitulatif Inter 4-0 Benevento Buteur(s): 7' Improta (I,aut.), 57' Lautaro Martinez, 69', 78' Lukaku Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar (72' 6 De Vrij), 13 Ranocchia, 95 Bastoni; 2 Hakimi, 23 Barella (64' 22 Vidal), 24 Eriksen, 5 Gagliardini (81' 12 Sensi), 14 Perisic; 9 Lukaku (81' 99 Pinamonti), 10 Lautaro Martinez (72' 7 Sanchez) Banc: 27 Padelli, 97 Radu, 11 Kolarov, 15 Young, 36 Darmian, 77 Brozovic T2: Cristian Stellini Benevento: 1 Montipò; 15 Glik, 5 Caldirola (60' 58 Pastina), 93 Barba; 27 Depaoli, 56 Hetemaj, 10 Viola (60' 28 Schiattarella), 29 Ionita (70' 8 Tello), 16 Improta (70' 18 Foulon); 17 Caprari (76' 19 Insigne), 9 Lapadula Banc: 12 Manfredini, 22 Lucatelli, 6 Abdallah, 14 Dabo, 20 Di Serio, 30 Masella, 44 Falque T1: Filippo Inzaghi Arbitre: Pasqua Var: Galetto Averti(s): Caldirola (B), Depaoli (B) Expulsé(s) : / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. L’Inter a continué sa période positive en ayant proposé une nouvelle prestation convaincante au Giuseppe Meazza, samedi, face au Bologne de son ancien défenseur Sinisa Mihajlovic. Si le Clean Sheet ne sera pas de mise et que Romelu Lukaku est plus que jamais une certitude, il y a lieu de noter le retour d’Achraf Hakimi en mode Dortmund. En effet, l’international marocain a été l’auteur d’un doublé (45’ et 70’), le second but est d’ailleurs de très belle qualité étant donné qu’il aura été le chercher lui-même. L’ouverture du score aura lieu au quart d’heure de jeu (16’) des œuvres du Big Rom qui après avoir "loupé" dans un premier temps sa reprise, ne laisse aucune chance à Skorupski. Comme d’habitude cette saison, sur un manque de surveillance et une erreur d’inattention, Bologne revient un bref instant au score par l’intermédiaire de Emanuel Vignato qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets..... Suite à sa victoire hier soir sur la Sampdoria, l’Ac Milan, solide et surprenant Leader de Serie A conserve 5 points d’avance sur les Nerazzurri. L’Inter défiera donc ce mercredi, dans un final haletant, le Shakhtar Donetsk, dans l’ultime et dernière rencontre décisive, pour la qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions! Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Inter 3-1 Bologne Buteur(s): 16' Lukaku (I), 45', 70' Hakimi (I), 67' Vignato (B) Inter (3-5-2): 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (83' 33 D'Ambrosio); 2 Hakimi (71' 36 Darmian), 22 Vidal (71' 23 Barella), 77 Brozovic, 5 Gagliardini, 14 Perisic; 9 Lukaku (71' 10 Lautaro Martinez), 7 Sanchez (91' 24 Eriksen) Banc: 27 Padelli, 35 Stankovic,12 Sensi, 13 Ranocchia, 15 Young T1: Antonio Conte Bologne (3-4-1-2): 28 Skorupski; 17 Medel (63' 8 Dominguez), 23 Danilo, 14 Tomiyasu; 29 De Silvestri, 32 Svanberg (63' 55 Vignato) 30 Schouten, 3 Hickey (63' 68 Khailoti); 21 Soriano; 99 Barrow (79' 63 Vergani), 24 Palacio (79' 19 Rabbi) Banc: 1 Da Costa, 6 Paz, 10 Sansone, 15 Mbaye, 18 Baldursson, 22 Michael, 33 Calabresi T1: Sinisa Mihajlovic Arbitre: Valeri Var: Irrati Averti(s): Hickey (B), Hakimi (I), Danilo (B) Expulsé(s): / ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Au lendemain d’une victoire cruciale face au Borussia Mönchengladbach en Ligue des Champions, Alessandro Bastoni s’est prêté au jeu de l’interview via Instagram pour le compte de l’Associazione Giacomo Sintini. Il s’agit d’une fondation de l’ancien volleyeur italien qui a été malade et guéri du cancer. Alessandro a d’ailleurs lancé un appel aux dons lors de cette interview. Comment se déroule la saison ? "C’est une période un peu d'alternance, aussi bien au niveau des résultats que des prestations, c’est une saison difficile, et personne n’est habitué à jouer autant, mais le covid a tout conditionné. Comparé à ce qu’il se passe autour de nous, nous sommes très chanceux car les personnes vivent dans des conditions difficiles, je n’ai pas à me lamenter." Tu te sens donc bien à Milan ? "Lorsque je suis arrivé, j’y ait trouvé une atmosphère fantastique, des tifosi au stade, tous m’ont accueilli d’une belle façon, j’y suis vraiment bien." Le plus beau match de ta vie ? "Mes débuts au Meazza, c’était quelque chose d’incroyable, j’en prendrai conscience dans quelques années car jouer devant 70 à 80 milles personnes qui hurlent ton nom, c’est vraiment beau. Mais j’ai du mal encore à m’en rendre compte en ce moment....c’est une émotion si forte, il faut l’avoir vécu pour la comprendre." "Le match le plus important a été la finale de l’Europa League, même si nous l’avons perdu : Je pense qu’elle était importante car disputé une Finale de Coupe d’Europe n’est pas offert à tout le monde. J’ai 21 ans et je peux encore grandir, ce type de rencontres m’apportent tant de concret : Elles me font grandir et je suis très confiant pour le futur." Les rencontres internationales apportent énormément, cherchez-tu à d’imprégner de tout cet environnement "Je l’ai ressenti, il y a quelque semaine en équipe nationale et c’est vraiment un autre niveau, tu vois que toutes les équipes sont d’un grand niveau. Même l’équipe nationale la moins connue est composé de certains joueurs forts qui peuvent te mettre en difficultés, cela m’aide beaucoup à maintenir mon niveau de concentration durant les quatre-vingt-dix minutes." Si tu avais une machines à remonter le temps, à quel match historique aimerais-tu participer ? "Je vais vous en dire un avec l’Inter et l’autre avec la Nazionale. Avec les Azzurri, je dirai que mon plus beau souvenir dans l’absolu remonte à 2006: J’aurai aimé être Materazzi durant le mondial remporté, je crois que remporter quelque chose au niveau mondial est l’émotion la plus belle dans l’absolu. Surtout avec ton pays car tu joues pour ta nation, cela te responsabilises énormément et tu as conscience d’avoir la possibilité représenter une nation entière : L’Italie, qui a une histoire incroyable : Je dirais donc Italie-France." "L’autre match serait la Finale de la Ligue des Champions de l’Inter face au Bayern Munich, car après la Coupe du Monde, c’est la Ligue des Champions qui représente la compétition la plus importante dans l’absolue, je dirais ces deux-là." Il est dit que les grands champions sont utiles pour une grande équipe, que veux dire pour toi : "Être une équipe" ? "Partager un vestiaire et lier des amitiés hors du terrain. Le joueur qui arrive est valorisé par l’équipe, c’est ce que l’on apprend. Sur le terrain c’est un peu comme dans la vie, même si je n’ai pas beaucoup d’expérience, je me sens à m’exprimer de la sorte." "Faire équipe veut dire prêter main forte à un équipier dans un moment de difficultés. Il y a des jours sans et chacun d’entre nous à son propre caractère et chacun d’entre nous a droit à être respecté." "L’équipe est comme une seconde famille et comme dans toutes les familles, tu dois trouver des compromis et respecter les caractères de chacun. Je crois que pour atteindre tes objets, tu as besoin d’être une grande famille avant d’être une grande équipe." Quel est le plus beau cadeau que tu as reçu ? "Le 24, ma grand-mère a fêté son anniversaire et nous sommes parti, la veille, chez elle pour le fêter. Pour moi, c’est ce plus grand cadeau car je suis toujours en route toute l’année. Comme cadeau matériel, je me suis offert la Play." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. Antonio Conte et Samir Handanovic se sont livrés en conférence d’avant-match, dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue des Champions qui mettra aux prises, l’Inter au Real Madrid, ce mercredi 25 novembre au Giuseppe Meazza. Samir Handanovic Pourquoi ne parvenez-vous pas à obtenir le meilleur résultat ? "Je pense qu’il reste encore trois matchs, nous pourrons faire les évaluations ensuite. Si l’on observe les rencontres disputées et comment nous avons joué, on peut s’en vouloir plus que les autres, mais il reste encore trois matchs avant de passer à l’addition." Importance des buts encaissés "Lorsque tu te prends énormément de buts, tu dois toujours être inquiet. Mais il faut analyser la raison de ceux-ci et comment ceux-ci sont arrivés. Si on y prête attention : Face à l’Inter tout le monde joue de la même façon : Fermé et prêt à partir en contre. Les buts que nous encaissons sont dû à nous, à nos erreurs, ce sont des contre-attaques." "On n’a encaissé que très peu de buts en étant sous la domination de l’adversaire. A mon avis, ce sont des choses que l’on peut améliorer, mais c’est normal qu’il y ait des inquiétudes, si l’on veut grandir, c’est la première chose à rectifier." Antonio Conte Finale "Ce match représente sans aucun doute une finale pour nous, car nous avons perdu à Madrid et réalisé deux matchs nul. Il n’y a pas tellement de solutions. Nous savons qu’une rencontre difficile nous attends, nous connaissons l’adversaire, nous devrons réaliser un grand match et atteindre un résultat important." "Nous savons que nous sommes capable de le faire, nous l’avions démontré également au match aller en nous améliorant dans les phases de jeu, nous avions prouvé que nous étions capable de jouer le jeu avec une grande détermination." Saut de qualité "Nous devons le faire, car on attend tellement de notre part et nous n’avons encore rien prouvé. Parler ne sert à rien, demain nous devrons tout faire et assumer nos responsabilités : Moi, les joueurs et le Club. Si nous n’y sommes pas encore parvenu, cela ne veut pas dire que cela n’arrivera pas." Une Ligue des Champions différente de l’année dernière "Nous avons, souvent l’année dernière, commencé avec la bonne agressivité. Comme l’a souligné Samir, de nombreuses équipes ont décidé de nous faire face en proposant un jeu fermé et il est difficile de trouver le chemin des filets: il faut faire preuve de patience." "Nous avons augmenté significativement notre possession de balle cette saison, comparé à la saison dernière. Mais dans le même temps, nous concédons quelque chose de trop. Comme je l’ai dit par le passé, si nous voulons être compétitif, nous nous devons de redresser la barre." Madrid "Je ne sais pas si le Real pourra se cacher derrière ses absences, elle a un noyau complet avec tant de joueurs du niveau du Real Madrid. Le fait que la presse parle des absences me fait sourire." Inter-Torino Si cette victoire a un gout de défaite ? "C’est un fait que l’on cherche toujours à tout rendre négatif, je le sais et nous nous en sommes aperçu l’année dernière. Mentalement j’étais bien plus préparé que les autres : Je parle des garçons : Car lorsque vous jouez pour des équipes avec un tel blason, vous devez savoir que soit tout est beau, soit tout est laid, il n’y a pas de demi-mesure." "Cela doit nous donner plus de force, cela doit nous permettre de comprendre que pour aller au-delà des spéculations, de la critique et de ceux qui disent de la merde, que l’on doit toujours répondre sur le terrain : Nous devons être soudés et faire face à tout cela: C’est de cette façon que l’on doit se comporter si l’on veut rester à l’Inter, sinon, vous devez partir vers des équipes de milieu de classement pour vivre en toute sérénité." Sanchez Trequartista "Cela peut être une solution supplémentaire en cours de match, ou s’il on fait face à une équipe d’un niveau inférieur à celui de l’Inter. Nous sommes une équipe offensive avec des ailiers offensifs et des milieux offensifs : Mettre trois attaquants devient plus compliqué à supporter pour l’adversaire. En cours de matchs, on peut créer ce type de situation pour prendre plus de risque." Comportement à adopter "Nous devrons remporter la rencontre, réaliser un excellent résultat, nous n’avons pas d’autres solutions, pas d’autre issues. Il reste trois matchs pour se qualifier et nous devrons engranger au moins 7 points si nous ne remportons pas tous les matchs." "Il n’y a pas une journée plus difficile qu’une autre : Nous avons montré que nous étions capable de mériter plus, mais les résultats n’ont pas suivi, nous devons réaliser une introspection pour savoir ce que l’on doit améliorer." ®Antony Gilles - Internazionale.fr