Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stadio giuseppe meazza'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : L’Inter peut se vanter de disposer du meilleur public d’Italie Le secteur visiteur du Dall'Ara pour le match en retard qui se tiendra demain à Bologne est Sold-Out. Mais ce n’est pas le seul : Le peuple Nerazzurro sera également présent dans le Frioul pour accompagner l’équipe d’Inzaghi pour cette phase cruciale du championnat: "Environ 5.000 tifosi seront présent à Bologne, ils sont aussi nombreux pour la rencontre de ce dimanche à l’Udinese et le Giuseppe Meazza devrait à nouveau être comble pour l’Inter-Empoli du 6 mai prochain où déjà plus de 60.000 billets ont été vendu lors de la phase de prévente." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. Après avoir giflé le Milan en Coupe d’Italie, l’Inter s’apprête à accueillir l’As Roma dans un Giuseppe Meazza comble dans le cadre de cette 34ème journée de Serie A. Pour l’occasion, et si José Mourinho s’est abstenu pour la troisième fois de toute conférence, Simone Inzaghi s’est, lui, livré en conférence d’avant-match Il y a un très grand enthousiasme aussi bien à l’Inter qu’à la Roma : A quel type de match vous attendez-vous ? "Nous savons que demain, nous ferons face à l’une des équipes parmi les plus forte du Championnat, elle traverse une excellente passe et elle est entraînée par un très grand entraîneur, nous connaissons tous son Histoire ici avec l’Inter. Nous réalisons de très belles choses et demain nous devrons l’affronter avec une très grande attention, car cette rencontre est pour nous, très très importante." Comment est-ce possible de penser à écarter Correa ? "Vous le savez…Il a réalisé une excellente rencontre comme ses équipiers d’ailleurs., Aujourd’hui, il y aura l’entrainement de l’après-midi et un décrassage demain où j’évaluerais l’état de forme de chaque joueur, je dirais que tous sont disponible mis à part Vidal qui souffre d’une sale entorse depuis la fin du Derby, Je déciderai demain matin quelle sera la meilleure formation pour jouer la Roma." Est-ce que cette rencontre est le passage obligé vers le Scudetto ? Quelles sont les certitudes dont a conscience l’équipe en ce moment ? "La partie de ce mardi nous a donné tellement de convictions. Nous avons réalisé un très grand match et nous disputerons une nouvelle finale. C’était très important, nous avons nos convictions propres. Durant une période nous avons récolté moins que ce que nous aurions dû avoir, mais nous n'avons jamais perdu. Et à présent nous sommes tous là, et nous sommes prêts à disputer cette fin de championnat de la meilleure des façons." Quelle est la qualité la plus importante à laquelle vous vous attendez, vous et l’équipe ? "Nous savons qu’il nous reste encore un mois d’ici à la fin de la saison, nous avons encore tellement de matchs si proches, nous devons rester tranquilles, sereins et nous préparer au mieux pour la rencontre suivante. Nous avons remporté un Derby important, nous disputerons une finale, mais nous devons surtout et maintenant penser au match de demain face à une équipe qui se sent bien physiquement et mentalement : course, agressivité et déterminations seront utiles pour défier la Roma. Nous ferons face à tellement d’équipes différentes qui, d’ici à la fin de saison, chercheront à nous créer des problèmes." Est-ce juste de dire qu’entre demain et mercredi prochain, le Scudetto de l’Inter se joue ? "Cette semaine nous faisions face à 3 rencontres importantissimes pour nous et nous en étions conscients. Nous savons que nous devrons faire preuve d’une grande lucidité pour nous préparer à faire face à autant de matchs chaque semaine. L’équipe est déjà passée par là." "Avec la Finale de la Coupe d’Italie et en incluant la Super Coupe d’Italie, nous aurons disputé 52 ou 53 matchs, nous devrons nous montrer bons : il nous reste six finales à disputer d’ici la fin de saison." Est-ce négatif ou pas de jouer deux rencontres en plus que vos rivaux ? "Négatif non, nous allons disputer une finale, nous avons tout donné de nous même pour réaliser ce grand parcours. J’aurais déjà voulu jouer Bologne lorsqu’il le fallait, mais la Pandémie ne nous l’a pas permis et à présent nous sommes en fin de saison. Nous devrons toujours être en alerte et j’ai de grands joueurs d’expérience qui savent comment récupérer mentalement depuis les efforts fournis". Allegri, lors de l’après-match face à Bologne a déclaré avoir perdu le Championnat suite à sa défaite contre l’Inter. Est-ce que cette victoire est si décisive pour le Scudetto ? "Non, elle a été importante au vu du moment délicat que nous traversions, mais je dis depuis le 8 juillet que nous réalisons de l’excellent travail : Les garçons sont sérieux, toujours concentrés avec l’envie de travailler de la meilleure des façons, et depuis le début de saison, nous avons relevé notre niveau et les attentes qui avaient été placées en nous : nous n'avons jamais été découragés, au contraire, ce match nous a donné un boost supplémentaire pour terminer le mois de la meilleure façon possible. Il nous reste un long parcours, et j'espère que je pourrais choisir parmi tous les joueurs disponibles." 7 matchs en 29 jours…. Le turnover passera-t-il aussi par le milieu de terrain ? "Nous savons tous que le milieu de terrain est le secteur qui joue le plus, mais j’ai Vidal, Gagliardini, Vecino à disposition, on parle moins d’eux, mais ils s’entrainement parfaitement quotidiennement, ils se montrent disponibles et ils me seront d’une précieuse aide d’ici à la fin de la saison. Vidal est entré de nombreuses fois en cours de match. Sur le 3-0, il y a laissé sa cheville, j’espère qu’il sera déjà de retour face à Bologne et que son arrêt soit le plus court possible." Etes-vous fatigué que l’on parle toujours de tout, mais jamais des objectifs atteints ? "Ma plus grande satisfaction est d’avoir décroché une nouvelle finale. Notre classe arbitrale est parmi les meilleurs d’Europe et nous sommes chanceux de l’avoir. Les arbitres peuvent aussi se tromper comme nous les entraîneurs, comme les joueurs, dans une période du championnat tu as toujours des épisodes favorables et défavorable qui s’équilibrent." Quels sont vos attentes ? "Inter-Roma est pour nous une finale, c’est une partie importantissime. La Roma est une équipe de grande valeur qui n’a plus perdu depuis le 9 janvier face à la Juve, soit depuis trois mois et demi. Nous devons nous préparer au mieux à cette grande rencontre." Est-ce possible de faire coexister Gosens et Perisic ensemble ? Ivan peut-il aussi jouer comme Mezzala? "Ce sont deux joueurs de très grand talent et qui s’entendent très bien ensemble. Je les ai déjà alignés ensemble face à Vérone, en alignant Perisic plus haut, comme attaquant, lors des 20 dernières minutes. Je pourrais aussi aligner Perisic à droite, mais j’ai déjà Dumfries et Darmian qui réalisent un très grand championnat. Je suis content de pouvoir compter sur eux à gauche, c’est une chance de les avoir tous les deux, ici ensemble, et en bonne conditions." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. C’est une information relayée par le site officiel de Gianluca Di Marzio qui est revenu sur un fait de jeu qui aurait "pu" changer la physionomie de la rencontre : Après un partage 0-0 à San Siro, l’Inter menait au score au Giuseppe Meazza suite à un doublé de Lautaro Martinez, à l’entrée de la dernière demi-heure de jeu. Pour aller en finale, les Rossoneri auraient eu besoin de simplement parvenir à revenir au score...Le Diavolo avait d'ailleurs cru avoir réalisé la moitié du travail suite au but inscrit par Bennacer , mais annulé par la Var qui a invité Mariani à consulter la séquence de jeu: "Suite à un corner repoussé à l’extérieur de la surface par les Nerazzurri, Ismael Bennacer entrait et frappait directement dans le ballon, battant Handanovic, resté immobile, d'un grand tir du pied gauche. Si ce but avait ravivé les espoirs du Milan, la VAR Mazzoleni appelle l'arbitre Mariani" Pour quel motif ? "Le but a été refusé car, au moment du tir de l'Algérien, Pierre Kalulu était en position de hors-jeu exactement entre Bennacer et le gardien Handanovic, en lui obstruant la vue du tir en lui-même. Et même si la trajectoire du ballon a en fin de compte été bien différente de celle à laquelle on aurait pu s'attendre, compte tenu de l'effet du ballon, le jugement est resté le même : Handanovic n'a pas pu voir le ballon partir, Kalulu étant hors-jeu." "Mariani a pris une très grande responsabilité en décidant de revenir sur sa décision à la suite d’un retour rapide au moniteur placé sur la ligne de touche afin de mieux juger en personne ce fait de jeu et en regardant à nouveau les images sous un nouvel angle: Selon toute vraisemblance, ce fait de jeu va devenir un sujet de discussion important au cours de la semaine." L’Inter commence-t ’elle à être la petite protégée de l’arbitrage en Italie selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. 5 février 2022, 74’ Olivier Giroud charge fautivement Alexis Sanchez avant de conclure une action qui fera couler beaucoup d’encre, pire encore trois minutes plus tard, il inscrira un doublé qui plongera les Nerazzurri dans une période de tourmente... 19 avril 2022, le Milan n’est pas parvenu à tuer l’Inter, bien au contraire, en cas de victoire sur Bologne, les Nerazzurri seront devant au classement, mais un contentieux est à régler et les Nerazzurri l’ont mauvaise depuis un peu plus de deux mois. Pour quel résultat ? Une destruction totale au Giuseppe Meazza du Milan Rossonero. Motivé comme jamais, les Nerazzurri n’auront pas mis longtemps pour démonter le Diavolo, la première cartouche tombera immédiatement, dès la troisième minute de jeu suite à une splendide reprise de volée de Lautaro Martinez idéalement servi par Matteo Darmian à l’intérieur de la surface de réparation, un tir qui ne laisse aucune change à Mike Maignan. Le Toro argentin, véritablement "On Fire" doublera la mise à la 40’ après avoir été lancé en profondeur par son compatriote Joaquin Correa. Devançant le portier français, Lauti permet à l’Inter de faire le break au meilleur moment. A la reprise, l’Inter décide de gérer le Milan et ses différents assauts, et comme le Karma existe un but sera refusé à Bennacer pour un prétendu hors-jeu de Kalulu: Alexis en février, Bennacer en avril, les compteurs sont à égalité. Enfin et pour le plus grand plaisir de l’Imperatore, Robin Gosens triplera la mise à la 82’ en inscrivant également son premier but sous ses nouvelles couleurs suite à une excellente remise de Marcelo Brozovic. Simone Inzaghi peut être fier de son Inter qui, 11 ans après sa dernière finale de Coupe d’Italie, pourra, en ce mois de mai, prétendre à la Couronne. Qui plus est l’impact psychologique est plus que jamais fondamental en cette fin de saison avec une destruction totale du second club de Milan, cette victoire Nerazzurra boostera à coup sur les Nerazzurri dans ce sprint finale, mais cette Victoire Nerazzurra pourrait et devrait ôter tout repère aux Cugini. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3-0 Milan Buteur(s): 4', 40' Lautaro Martinez, 82' Gosens Inter: 1 Handanovic; 37 Skriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni (79' 33 D'Ambrosio) 36 Darmian, 23 Barella, 77 Brozovic, 20 Çalhanoğlu (73' 22 Vidal), 14 Perisic (79' 18 Gosens); 10 Lautaro Martinez (70' 9 Dzeko), 19 Correa (70' 7 Sanchez) Banc: 97 Radu, 2 Dumfries, 5 Gagliardini, 8 Vecino, 13 Ranocchia, 32 Dimarco, 88 Caicedo T1: Simone Inzaghi Milan: 16 Maignan; 2 Calabria (73' 46 Gabbia), 20 Kalulu, 23 Tomori, 19 Hernandez; 8 Tonali (46' 10 Diaz), 4 Bennacer (73' 33 Krunic); 56 Saelemaekers (46' 30 Messias), 79 Kessie, 17 Leao (86' 22 Lazetic); 9 Giroud Banc: 1 Tatarusanu, 83 Mirante, 5 Ballo Touré, 7 Castillejo, 12 Rebic, 41 Bakayoko T1: Stefano Pioli Arbitre: Mariani Var: Mazzoleni Averti(s): Theo Hernandez (M), Skriniar (I), Tomori (M) Expulsé(s): / Affluence: 74.508 tifosi Recette: 4.156.710 euros, soit un nouveau Record dans l’Histoire de la Coupe d’Italie ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. Massimo Moratti, Président Historique de l’Inter s’est livré au cours d’une très longue interview au Corriere Dello Sport sur la réception de la Roma de José Mourinho, une première pour le portugais qui n’avait plus foulé la pelouse version "Nerazzurra" depuis un certain mois de mai 2010 Comment imaginez-vous le retour de Mourinho au Giuseppe Meazza ? "Je l’admets, cela va me faire une drôle d’impression de le voir se diriger du vestiaire, monter les escalier et s’asseoir sur le banc, mais pas celui de l’Inter. Je sais que je serai ému car des flash-backs me reviendront en tête, lorsque nous étions protagonistes : José a offert tant de choses à l’Inter, et elles ne s’oublieront jamais même si le temps passe." A vous entendre, vous transmettez la sensation que le rapport ne s’est jamais interrompu entre vous...... "Ces derniers jours nous n’avons pas discuté, et ce n’est pas un hasard, peut être que nous parlerons ensemble après le match ou dans les prochains jours. Nous nous téléphonons régulièrement et il est toujours très affectueux et très gentil envers moi. Nous sommes resté liés, c’est vrai, et pas uniquement pour ce que nous avons gagné, mais aussi pour la personne que Mourinho est." Ne vous êtes-vous jamais demandé quelle aurait été l’histoire de l’Inter, si après le triomphe en Ligue des Champions à Madrid, le 22 mai 2022, Mourinho n’avait pas quitté l’Inter pour signer au Real ? "Il est impossible de s’exprimer sur certains sujet, c’est comme ça que cela s’est passé, il avait aussi l’envie de tenter l’expérience au Real Madrid. Avec le temps et à tête reposée, je me dis que cela s’est terminé de la meilleure des façons pour tout le monde : Lui était satisfait des résultats obtenus lors de cette saison et il avait accepté un nouveau défi. Nous car nous avions obtenu le maximum, à savoir goûter à un succès attendu depuis tant d’années, le Triomphe en Coupe des Clubs Champions : S’il fallait en venir à une séparation, il n’y avait pas de meilleur épilogue." Quelques tifosi en ont pourtant voulu au portugais de ne pas être revenu cette nuit-là à Milan, pour fêter la victoire en Ligue des Champions, à l’aube au Meazza...... "De l’eau a coulé sous les ponts, il avait déjà pris sa décision bien avant la finale, mais nous n’en avions pas parlé car lors de ce mois de mai, nous étions en course pour les trois titres et nous ne voulions pas rompre le charme. Notre accolade sur le terrain du Bernabeu après la victoire sur le Bayern et notre dîner deux jours après chez moi, ont éclairci tout le reste." Ce soir, il s’agira aussi des "retrouvailles" entre José et le Peuple Nerazzurro...... "Il sera accueilli avec beaucoup d’affection et de sympathie, je n’ai aucun doute à ce sujet. S’il entraîne à présent la Roma, il a écrit l’Histoire avec nous, et quelle histoire." L’Unique équipe italienne à avoir réalisé le Triplé...... "Cela continue à toujours bien sonner avec le temps...... il rit. Et c’est pour cela que ce sera un plaisir de revoir Mourinho au Meazza. Pour vous dire la vérité, je suis moi aussi curieux de le voir avec sa nouvelle vareuse. Jusqu’à présent, au Meazza, je l’ai vu au Meazza comme adversaire du Milan, jamais de l’Inter." Allez-vous le soutenir ? "Non, non je ne suis pas fou. Même si j’ai beaucoup de sympathie pour lui, je supporte l’Inter, José le sais et il le comprendra." Mourinho pourrait-il être touché par le fait de faire face à son ancien public ? "Je crois que oui, car il y a à l’Inter et chez les interistes un vrai lien, mais personne ne se fera de cadeau." Ses récentes sorties sur les arbitres vous rappellent-elles celles vécues lors de ses deux années à l’Inter ? "Tu sais quoi ? Le temps a beau passé, mais José se défendra toujours...... et il le fait assez bien (il rit)". Peut-être parce que les arbitres italiens ne lui sont pas sympathique ? "Je ne le dirais pas de cette façon car je ne crois pas que c’est le cas. José est tout simplement une personne qui n’est pas hypocrite, lorsqu’il défend son club, il le fait en mettant les mains dans le cambouis et en disant toujours ce qu’il pense. Ensuite, c’est Mourinho et lorsqu’il fait quelque chose, il le fait pour le bien." Comme ce geste du 20 janvier 2010 lorsqu’il a protesté en mimant les menottes face à Tagliavento qui venait d’expulser Samuel et Cordoba ? "J’ai souris ce jour-là et je souris encore maintenant lorsque j’y repense. Au-delà de la raison pour laquelle il a fait ce geste, il faut vraiment avoir un esprit spécial, comme le sien, pour protester de cette façon à chaud, c’était génial, vraiment génial." Au-delà des protestations arbitrales, passées et actuelles, le portugais ne parvient plus à la Roma à obtenir de grands résultats...... "Au début de saison, je pensais qu’il avait une bonne équipe mais qu’il ne disposait pas d’un noyau complet pour disputer le titre et je ne me suis pas trompé. A présent, il me semble que l’équipe s’est améliorée et il peut disputer une bonne seconde partie de saison. Pour lui, c’est une nouvelle aventure dans une place chaude et ce n'est jamais simple : Il faut lui donner du temps, mais il fera de belles choses." Vous êtes convaincu par le fait qu’il peut aussi gagner dans la Capitale ? "Selon moi, oui, sa carrière parle pour lui. C’est évident qu’il faut lui donner le temps de tout construire, mais je n’ai aucun doute sur ses capacités et sur le fait que c’est un gagneur." En attendant, il est parvenu à rentrer dans le cœur des tifosi Giallorossi...... "C’est normal, c’est quelqu’un qui vous veut du bien, il est aussi doué, sérieux et professionnel. Il séduit tout le monde car il ne prend pas les choses qui se présentent à lui de façon superficielle, il donne tout pour obtenir les résultats qui lui ont été demandé, voire plus." Friedkin a bien fait de l’engager alors ? "Je pense qu’il a pris l’un des meilleurs entraîneurs en circulation, et son retour a aussi été important pour le Calcio, c’est un entraîneur intelligent, sa présence est médiatique et ses capacités professionnelles sont une valeur ajourée pour la Serie A." Quelle est l’atout Plus du Special One ? "Au-delà de sa capacité à bien faire jouer l’équipe et à faire ressortir le meilleur de chacun, comme par exemple Zaniolo, je dirais qu’il excelle dans le fait de créer un rapport exceptionnel avec le groupe et qu’il sait toujours quelle chose dire." Avez-vous une anecdote ? "Lors de l’année du Triplé, lors du Derby retour, nous étions devant au score (1-0) mais Sneijder avait été expulsé et je voyais de la nervosité sur le terrain. J’étais parti au vestiaire pour tranquilliser les garçons et je les ai tous vu concentré et à l’écoute de Mourinho. Il expliquait ce qu’l fallait faire pour doubler la mise et tuer le match, même à dix, il y avait un calme olympien, on n’entendait pas une mouche voler." "D’autres entraîneurs pour motiver l’équipe aurait chargé l’arbitre mais José parlait uniquement de tactique, avec le sang-froid d’un pilote qui sait qu’il doit faire face à une situation des plus difficile. Pandev doublait la mise et nous l’avons emporté. Je ne me souviens plus en revanche de ce qu’a dit Mourinho en conférence de presse sur l’arbitrage, il rit." Quel match sera Inter-Roma ? "C’est difficile de le dire, les Giallorossi se présente suite à un match nul face au Genoa caractérisé par de nombreuses polémiques, l’Inter se présente après avoir jeté le Derby par la fenêtre d’une façon que je ne m’attendais pas, surtout vu comment s’était déroulé la rencontre." Si vous aviez été Président, qu’auriez-vous fait ? "Je laisse tomber certains discours, je suis resté surpris par la perte du rythme que l’Inter imposait depuis 65-70 minutes et le Milan en a profité. Les Derbys sont dangereux pour une équipe qui a l’avant et cette fois, nous avons pris une leçon nous. Une défaite de ce genre est riche d’enseignements et il faut surtout renouer immédiatement avec la victoire car ce mois de février est composé de match de haut niveau." Avez-vous peur que le Derby ait miné les certitudes du groupe ? "Je ne crois pas, l’équipe existe, elle est forte, composé de bons joueurs et d’un excellent entraîneur. Inzaghi s’est, pour moi, intégré très rapidement au Monde Nerazzurro et il est capable d’apporter encore plus à un groupe qui a gagné avec Conte. Tout le monde pensait avoir vu à ce moment-là l’Inter a son meilleur niveau. Pourtant sans Romelu Lukaku, Achraf Hakimi et Christian Eriksen, elle est parvenue à faire mieux, le mérite en revient à Inzaghi qui a des capacités importantes. De temps en temps, des erreurs peuvent se produire, comme dans le derby, mais je pense qu'il fait beaucoup mieux que ce que beaucoup attendaient." Serez-vous un Tifoso serin et optimiste ? "Je le suis et les autres tifosi doivent l’être aussi, je suis convaincu que l’Inter vivra une belle fin de saison." Reste-t ’elle la favorite pour le Scudetto ? "Je ne parle pas de favorite, je dis qu’elle peut l’emporter, mais que ce ne sera pas facile, le Napoli m’impressionne énormément, il dispose d’un axe central redoutable et il me semble qu’il a surmonté sa période de difficulté." Pensez-vous à la seconde étoile ? "Elle serait si belle sur ce Maillot Nerazzurro, j’en suis convaincu." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, l’Inter tremble à quelques jours de la réception de la Juventus au Giuseppe Meazza. Le Motif ? Les éventuelles sanctions découlant de la rixe qui a eu lieu suite au but inscrit par Felipe Anderson alors que Federico Dimarco était à terre "Apparemment, les faits de jeu sur le terrain - y compris la réaction de Joaquin Correa suite à l'étreinte de Luiz Felipe" - ont tous été évalués par Irrati et ses assistants, ce qui exclut l'utilisation de preuves télévisées." "Ce lundi est le dernier jours pour procéder à une éventuelle signalisation. Quoiqu’il arrive, demain ce sera le jour de la décision de la Justice Sportive. Si des sanctions tombent, la Lazio n’est pas en reste suite au comportement honteux de ses tifosi à l’encontre de Denzel Dumfries Comme le confirme le Corriere Della Sera, les images publiées par Dazn ont montré les gestes d’un pseudo-supporter, qui sont rapidement devenues virales sur les médias sociaux. "Le parquet fédéral décidera aujourd'hui d'ouvrir ou non une enquête sur le spectateur qui, dans la dernière partie du match entre la Lazio et l'Inter, a été le protagoniste de hurlements racistes honteux contre Dumfries". "Le cadre est assez clair et il y a la possibilité d'identifier le protagoniste de ce comportement malheureux. L'épisode des insultes racistes à l'encontre de Dumfries rappelle ce qui est arrivé à Koulibaly lors du match du Napoli à Florence, qui s'est terminé par l'identification du responsable. Le parquet fédéral ne peut pas accéder aux images en circuit fermé du stade, une prérogative qui est réservée à la police. La Lazio est prête à se rendre disponible, comme l'a déjà fait la Fiorentina, au cas où le club aurait besoin de collaborer pour nommer le spectateur". Tensions entre Samir Handanovic et Maurizio Sarri Samir Handanovic, le Capitaine de l’Inter, a été trouver Sarri en fin de match et un échange a eu lieu: "Pourquoi ne vous êtes-vous pas arrêté ?" Réplique napolitaine: "Mais que pouvais-je faire de plus que de lever la main vers les miens ? Qu’aurais-je pu faire d’autres ?" Réponse cinglante de Samir: “Tu aurais pu faire comme Bielsa, tu te souviens de Bielsa ?" Pourquoi une telle référence ? "Il faut remonter au 28 avril 2019, à l’occasion du match entre Leeds et Aston Villa. L’équipe hôte avait marqué à 18 minutes de la fin du match suite à une série de contestation avec un adversaire à terre et l’équipe adverse qui avait demandé à sortir le ballon. S’en est suivi une rixe. El Loco, l’entraîneur de Leeds, avait ordonné à ses joueurs de laisser Aston Villa égaliser dès la reprise du match. Les joueurs se sont exécutés et ce score n’évoluera également pas jusqu’à la fin de la rencontre." "Si l'ancien entraîneur de Naples a répété qu'il avait demandé à son équipe de s'arrêter (de toute évidence, sur certaines photos, son bras était levé pour attirer l'attention). Il n'a pas été écouté. Il n'en reste pas moins qu'une équipe plus expérimentée n'aurait pas concédé un tel but." Ce qui justifie aussi son comportement en conférence d’après-match: "Dimarco ? Il était à terre et l'Inter avait le ballon. Ce sont eux qui auraient dû mettre la balle dehors. Ils sont allés jusqu'au bout, ils ont toute légitimé et ont voulu continuer à jouer. Ce sont des scènes que l'on ne voit qu'en Italie, en Premier League, même l'équipe qui a un homme à terre continue". Le Saviez-vous ? La Curva Nord, malgré cet incident a tenu à renforcer ses liens avec la Curva Nord Laziale: "Sur le terrain, il s’est passé ce qu’il s’est passé, mais qu’une chose soit claire : Les Laziales sont nos frères, hier, aujourd’hui et pour demain." Cette déclaration est légendée également par la banderole exposée par les Interiste à l’Olimpico : "Unis depuis toujours pour le même idéal, amitié éternelle au peuple laziale" ®Antony Gilles – Internazionale.fr