Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'statistiques'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Les Nerazzurri toujours protagonistes des événements mondiaux : des deux titres de Meazza à aux finales où il y a toujours un joueur de l'Inter sur le terrain. Voici le rapport de FCInter1908 qui a tout répertorié et nous dit tout. Inter et Coupe du Monde : tout commence en 1934 Championnat interrompu avec la Coupe du monde qui a commencé hier. Un sentiment que nous associons habituellement à l'été, aux rêves de gloire colorée de bleu. Mais ce n'est pas l'été, il n'y a pas d'Italie et pourtant la Coupe du monde a commencé. Qatar 2022, la première édition en automne, la première à scinder la saison interclubs en deux. Ils sont six joueurs Nerazzurri prêts à concrétiser leur rêve nourri depuis de leur enfance, celui de soulever la coupe. Il s'agit de Lautaro Martinez avec l'Argentine, Denzel Dumfries et Stefan De Vrij avec la Hollande, Marcelo Brozovic avec la Croatie, André Onana avec le Cameroun, Romelu Lukaku avec la Belgique. Interisti et Coupe du monde est une histoire qui commence en 1934 qui est pleine d'anecdotes et d'épisodes clés. Il y a des champions du monde, il y a des buteurs en finale, il y a des records invaincus, des statistiques uniques. Celle du Qatar est la 22e édition de la Coupe du monde. La première, en 1930, comportait 13 équipes nationales mais pas l'Italie. Aucun Nerazzurri n'a participé à cette première édition historique. Depuis lors, les nerazzurri ont souvent laissé leur emprunte en commençant par les éditions de 1934 et 1938, remportées par l'Italie avec la contribution de plusieurs Interisti, Giuseppe Meazza en particulier. Ici, l'appel d'Allemandi, Castellazzi, Demaria et Meazza, en 1934 par Vittorio Pozzo est le premier appel des joueurs de l'Inter pour la Coupe du Monde. L'Italie soulève la Coupe Rimet en 1934 et la conserve en 1938. En 1938, Giovanni Ferrari, Pietro Ferraris, Ugo Locatelli et Renato Olmi sont appelés en plus de Meazza. Il y a donc 8 champions du monde Nerazzurri, avec Meazza qui en tant que capitaine soulève le trophée en France. Le meilleur buteur de l'histoire de l'Inter est le seul Nerazzurri à avoir remporté deux titres mondiaux. 104 Interisti à la Coupe du Monde Les huit Azzurri précités font partie des 104 joueurs qui, tout au long de l'histoire, ont été convoqués pour la Coupe du monde. Une très longue liste dans laquelle se distingue Beppe Bergomi, capable de disputer quatre éditions de la Coupe du monde entre 1982 et 1998. Lothar Matthäus compte bien cinq éditions, mais une seule lorsqu'il portait le maillot de l'Inter, celle de 1990. Pour celles de 1950 et 1954, seuls les joueurs italiens étaient appelés. En 1958, l'Inter n'avait qu'un seul représentant à la Coupe du monde, Lennart Skoglund avec la Suède, l’Italie n’y participant pas. Il y a 24 nations représentées dans l'histoire par les Interisti à la Coupe du Monde : Italie, Suède, Espagne, Angleterre, Autriche, Allemagne, Hollande, Brésil, Chili, France, Nigeria, Argentine, Uruguay, Turquie, Portugal, Croatie, Serbie, Slovénie, Ghana, Cameroun, Colombie, Japon, Algérie, Belgique. L'édition qui a vu le plus de Nerazzurri participer à la Coupe du monde est celle de 2002. 13 joueurs de l'Inter ont été appelés : Toldo, Materazzi, C. Zanetti, Di Biagio, Vieri (Italie) ; J. Zanetti (Argentine); Simic (Croatie); Okan, Emre (Turquie); Conceiçao (Portugal); Recoba, Sorondo (Uruguay); Ronaldo (Brésil). Les interisties champions du monde Il y a 19 joueurs interisti qui ont remporté la Coupe du monde. Au niveau des clubs, les nerazzurri occupent la troisième place en terme de champions du monde, derrière la Juventus et le Bayern Munich. Les 19 champions Nerazzurri sont : Meazza (1934-1938) ; Allemandi, Castellazzi, Demaria (1934); Ferrari, Ferraris, Locatelli, Olmi (1938); Bergomi, Marini, Bordon, Oriali, Altobelli (1982); Matthäus, Klinsmann, Brehme (1990); Djorkaeff (1998); Ronaldo (2002); Materazzi (2006). En 1982, l'Italie a remporté sa troisième Coupe du monde avec cinq joueurs Nerazzurri dans l'équipe, comme cela s'est produit en 1938. Lors de cette édition, Bordon était le seul joueur de l'Inter à ne pas entrer sur le terrain. Les Interisti buteurs en finale Sur 19 Interisti champions du monde, 7 ont marqué en finale de Coupe du monde. Quatre d'entre eux soulevant alors le trophée, trois avec la déception de la défaite. En 1970, premier but des Nerazzurri en finale : l'égalisation de Boninsegna contre le Brésil, avant la domination auri-verde. En 1982, sous les yeux du président de la République, Alessandro Altobelli fait hurler à Pertini la fameuse phrase "ils ne nous prendront plus" en inscrivant le 3-0 contre l'Allemagne, lors de la finale au Bernabeu qui se termine 3-1. Pour l'Italie de Bearzot, un triomphe sous le signe de Paolo Rossi, avec cinq champions Nerazzurri, dont un tout jeune Bergomi qui a touché le dernier ballon de ce bienheureux Mundial. En 1986, le but de Rummenigge en finale au Mexique, que l'Allemagne perd contre l'Argentine. Quatre ans plus tard, lors de Italia 90, la revanche allemande avec les trois Nerazzurri sur le terrain : Brehme, Matthäus et Klinsmann. Une finale nettement Nerazzurri avec Andy Brehme vainqueur du match marquant sur penalty (pied droit alors que c'est un gaucher) à la 81e minute au stade Olimpico de Rome. Un penalty que Matthäus n'a pas tiré, en raison d'un problème avec une de ses chaussures. En 2002, un autre nerazzurri sur le toit du monde : Ronaldo, après la déception de 1998, remporte la Coupe du monde en inscrivant un doublé en finale contre l'Allemagne, exhibant une coupe de cheveux étrange et légendaire. En 2006, Marco Materazzi était la vedette. Il a égalisé en finale contre la France, a subi un coup de tête de Zidane entraînant un carton rouge pour le Français, a marqué l'un des cinq penaltys de la série finale qui a donné aux Azzurri leur quatrième mondial Titre. La liste des attaquants Nerazzurri en finale de la Coupe du monde s'étend jusqu'en 2018 quand Ivan Perisic marque un beau but à Moscou contre la France en finale, la Croatie s'inclinant 4-2. Toujours un interiste en finale depuis 1982 Lothar Matthäus détient le record d'apparitions en Coupe du monde avec 25 matches. Walter Zenga est l'invaincu : 518 minutes en Italie 90, de la première minute du premier match à la 68' de la demi-finale, où il a été battu par la tête de Caniggia. Parmi les meilleurs buteurs on retrouve Ronaldo en 2002 (8 buts) et Wesley Sneijder (5 buts) en 2010. Mais le fait le plus incroyable est que depuis 1982, il y a toujours eu au moins un joueur Nerazzurri sur le terrain lors des finales de la Coupe du monde. Voici la liste : 1982 : Bergomi, Altobelli (but), Oriali 1986 : Rummenigge (but) 1990 : Brehme (but), Matthäus, Klinsmann 1994 : Berti 1998 : Ronaldo, Djorkaeff 2002 : Ronaldo (2 buts) 2006 : Materazzi (but) 2010 : Sneijder 2014 : Palacio 2018 : Brozovic, Perisic (buts) Traduction alex_j via FCInter1908
  2. Tuttosport nous livre une statistique impitoyablement intéressante concernant les performances à domicile et à l'extérieur de l'Inter d'Inzaghi. Atalanta-Inter devrait être l'occasion pour l'équipe d'Inzaghi de se relancer pour les matches à l'extérieur où les Nerazzurri ont perdu face à la Lazio, la Juventus, l'Udinese et le Milan. Voici l'analyse de Tuttosport. "L'Inter d'Inzaghi est un rouleau compresseur chez elle. Depuis qu'Inzaghi a repris les rênes de l'équipe, donc à partir de l'été 2021, l'Inter a joué 26 matchs à domicile en championnat et a enchaîné 20 victoires, 3 nuls et 3 défaites pour une moyenne de 2,42 points par match (67 buts marqués contre 20 encaissés). Seuls le PSG et Manchester City, en Europe, ont fait mieux au cours de cette même période (Août 2021 / Novembre 2022). L'écart avec les équipes italiennes est également très net: Milan a une moyenne de 2,23, Napoli de 2,12, la Juventus et la Fiorentina de 2 (toutes les autres sont à moins de 2 points)." "En revanche, à l'extérieur l'Inter d'Inzaghi a récolté quatre défaites et seulement trois victoires en sept matchs, contre Lecce, Sassuolo et la Fiorentina, pour une moyenne de 1,29 de points par match de seulement. Elle est loin des équipes en tête de ce classement, à savoir PSG à 2,75, Naples à 2,71, Real et Barcelone à 2,57, mais également des autres équipes italiennes, Lazio, Atalanta, Roma, Milan et Juventus, toutes au-dessus de 1,30. En ne prenant en compte que les équipes qui ont participé à la Ligue des champions, seuls quatre ont jusqu'à présent réalisé une pire performance à l'extérieur que de l'Inter, à savoir Séville(1,14), Bayer Leverkusen (1), Leipzig (0,86) et de manière incroyable Liverpool (0,83)." Traduction alex_j via FCInterNews.
  3. Lautaro Martinez de plus en plus leader de l'Inter de Simone Inzaghi. Les chiffres révélés aujourd'hui par la Gazzetta le disent. Lautaro Martinez de plus en plus leader de l'Inter de Simone Inzaghi. La Gazzetta dello Sport en parle aujourd'hui en analysant le début de saison du Toro et plus particulièrement, les chiffres des 10 premiers matches de Serie A auxquels il faut ajouter les 4 matches de Ligue des Champions. Voici ce qui est mis en avant par le rose aujourd'hui : "l'utilisation de Lautaro par Inzaghi est différente par rapport à la saison dernière. S'il faut compenser les deux blessures de Romelu Lukaku et Joaquin Correa qui ont empêché toute rotation en attaque pour certains matches, la tendance est de garder autant que possible le Toro. Ceci est expliqué par à son passage de statut de joueur à chef d'équipe, et ceci grâce au fait que l'Argentin peut créer un but de toutes pièces à tout moment, même à bout de souffle." "L'an dernier Lautaro était un 'très fidèle' des remplaçants, il n'est presque jamais resté sur le terrain jusqu'au coup de sifflet final. En cette période 2022-2023, cependant, la tendance est bien différente. Avec le match contre Salernitana, le numéro 10 des Nerazzurri a atteint 6 journées de championnat consécutives avec 90 minutes sur le terrain. Il faut ajouter les matchs contre Lecce et à la Lazio pour arriver à 8 matches complets en 10 journées de Serie A. L'année dernière, il n'y avait eu que 4, le tout à partir de la mi-février. A ceux-ci s'ajoutent trois matches de Ligue des champions (sur quatre) contre un seul disputé en intégralité lors de l'édition précédente. Evidemment le retour der blessure des coéquipiers tendra à privilégier les rotations au moins pendant le match. Cependant la tendance est claire : par rapport à il y a 12 mois, Lautaro compte déjà près de trois fois le nombre de matches joués de la première à la dernière minute. Tant qu'il est sur le terrain, il récolte des opportunités, alors pourquoi l'enlever ?" Traduction alex_j via FCInter1908.
  4. FCInterNews nous livre quelques stats assez rigolotes concernant Inter - AS Roma. C'est la fête des buts quand la Roma et l'Inter se croisent en championnat : sur les 178 matches précédents disputés en Serie A, avant le match de ce Samedi au Meazza, 518 buts ont été marqués, un record absolu pour le tournoi. Si l'on considère les cinq dernières sorties, les buts inscrits sur la feuille de match étaient de 19 au total, avec une moyenne de 3,8 par match. Rien que ça ! De plus, l'Inter défiera la Roma avec un score qui la place invaincue face à son adversaire direct depuis dix rencontres (quatre victoires et six nuls). C'est seulement entre 1935 et 1941 que les Nerazzurri ont enregistré une séquence plus longue d'invincibilité contre les Giallorossi : 12 matchs. La dernière victoire de la Louve contre la Beneamata en Serie A remonte au 26 février 2017 avec un 1-3 au Meazza. Enfin, la Roma porte chance à Denzel Dumfries qui a marqué son premier but italien face aux Giallorossi, lors du 3-0 à l'Olimpico le 4 Décembre dernier. Le latéral néerlandais a ensuite remis cela lors du match retour au Meazza et poursuit désormais Giacinto Facchetti qui est le seul défenseur avec 3 buts contre la Louve en Serie A. Traduction alex_j via FCInterNews.
  5. L'Inter a finalement réussi à percer pour gagner 1-0 contre le Torino hier soir, mais cela a pris du temps. Les Granata ont étouffé les Nerazzurri, et en première mi-temps les Nerazzurri n'ont pas pu enregistrer un seul tir cadré. Comme l'a souligné Opta dans un tweet, c'est la première fois que c'est le cas pour les Nerazzurri dans un match de Serie A depuis plus d'un an. "0 - L'Inter n'a pas réussi à tirer un seul tir cadré en première mi-temps de Serie A pour la première fois depuis le 18 avril 2021, contre Naples. Bloqués.” Traduction alex_j via Sempreinter.
  6. L'Inter a été désignée comme l'équipe la plus susceptible de terminer championne d'Italie sur la base du modèle statistique de l'Observatoire du football CIES. En effet, selon le CIES, la Serie A aura un nouveau champion cette saison et ce champion serait l'Inter. Il y aura une belle compétition pour le haut du tableau cette saison, le Milan devant stopper entre autres l'Inter, le Naples, la Juventus, l'Atalanta, la Lazio et la Roma s'ils veulent conserver leur titre. Sur la base de la modélisation du CIES qui s'appuie sur les données de la force offensive et défensive des équipes, les Nerazzurri sont l'équipe la mieux placée pour gagner le titre cette saison. Voici la prédiction complète: Tout est disponible sur leur site: https://football-observatory.com/ . Traduction alex_j via Sempreinter.
  7. S'adressant à la Gazzetta dello Sport dans une interview publiée aujourd'hui, Alessandro Altobelli estime que le duo offensif entre Romelu Lukaku et Lautaro Martinez semble s'être amélioré cette saison. "Je pensais que Lukaku et Martinez avaient l'air encore mieux, ils ont progressé dans leur compréhension mais aussi dans la façon dont ils aident toute l'équipe. Les avoir tous les deux à ce niveau rassure toute l'équipe et je ne vois plus de difficultés, que des passes bien travaillées et exécutées. Le club a bien fait de les réunir, et Inzaghi a créé un cadre pour qu'ils réussissent ensemble, espérons-le. " "Avoir Dzeko sur le banc est un luxe mais il n'y a pas que lui. Inzaghi peut également compter sur le milieu de terrain, pensez à Barella, Dumfries, Calhanoglu. C'est pourquoi je pense qu'il est juste de s'attendre à une progression, en Ligue des champions également." Ceci semble être confirmé par des statistiques publiées dans Tuttosport. En effet, les Nerazzurri ont déjà réussi 37 tirs au but lors de leurs deux premiers matches de la saison de Serie A. Lukaku et Martinez ont déjà marqué leur premier but de la saison, le premier contre Lecce et le second contre la Spezia. Dans les deux matches, les Nerazzurri étaient de loin l'équipe à avoir fait plus de tentatives que leurs adversaires, avec 37 tentatives au total derrière seulement le Napoli. De plus, avec dix-sept tirs cadrés et cinq buts, en plus de nombreux arrêts des gardiens, les premiers signes sont très positifs concernant notre attaque. Bien entendu, il faudrait que cela se confirme contre les grosses cylindrées. S'adressant à Sky Sport Italia, Paolo Di Canio estime que Romelu Lukaku peut continuer à être extrêmement prolifique en Serie A mais qu'il n'est pas tout à fait au niveau d'un attaquant de classe mondiale. "Je suis fermement convaincu que Lukaku est dévastateur dans certains aspects et dans certains matchs, mais il doit s'améliorer dans de nombreux autres aspects. Le problème est que lorsque vous passez au football d'élite, la Champions League par exemple, certaines erreurs ont beaucoup plus de poids et peuvent être mortelles et c'est pourquoi un joueur échoue dans certains matchs." "C'est pourquoi je dis que Lukaku est décisif ici, en Serie A, mais pas au niveau du football de très haut niveau. Il fête ses trente ans et a encore le temps de montrer qu'il peut faire la différence, même en Ligue des champions, mais pour l'instant il n'est dévastateur que sur certains matches. Il peut toujours marquer 25-30 buts en Serie A. Cette saison sera sûrement importante pour les meilleurs attaquants, et il y a aussi une opportunité de faire reposer Lautaro et Lukaku." Traduction alex_j via Sempreinter.
  8. Après ce derby perdu, Olivier Giroud et Ivan Perisic sont impliqués dans deux stats révélées par Opta sur Tweeter. Concernant Olivier Giroud, comme Opta l'a souligné dans un tweet, aucun joueur français n'a marqué deux buts ou plus contre l'Inter en Serie A avant Giroud hier. Leur tweet se lit comme suit : "2 – Olivier Giroud est le premier joueur français à avoir marqué plus de 2 buts lors d'un match de #SerieA contre l'Inter. Intrépide." Concernant Ivan Perisic, le Milan est une de ses victimes favorites, comme le montre le tweet d'Opta. Leur tweet se lit comme suit: "7 – Ivan Perisic a été impliqué dans sept buts en 12 matchs contre l'AC Milan en Serie A (deux buts, cinq passes décisives), son plus grand nombre contre un seul adversaire dans la compétition (sept également contre le Chievo et la Fiorentina). ). Récurrent." Traduction alex_j via sempreinter.
  9. Faits, stats et chiffres avant le coup d'envoi ce Samedi à 18h00 contre le Milan. Qui a été le dernier joueur à marquer un doublé dans un derby ? Quel joueur de l'Inter a fait ses débuts et fourni cinq passes décisives contre le Milan ? Combien de fois les deux équipes ont-elles marqué, les plaçant première et deuxième de Serie A cette saison pour les buts ? Les réponses sont les suivantes : Lautaro Martinez, Ivan Perisic, 53 et 47 buts à eux deux : Avant le #DerbyMilano du Samedi 5 février, nous examinons toutes les statistiques et tous les faits pour être parfaitement au courant des événements avant le match. Statistiques générales Les buts Le match de Samedi au Meazza voit les deux meilleures attaques de Serie A s'affronter : l'Inter a marqué 53 fois tandis que le Milan a marqué 47. Les deux équipes ont également détenu la tête pendant plus de minutes que toute autre équipe. L'Inter n'a été en retard au score que pendant un total de 62 minutes à domicile; un meilleur record que toute autre équipe de Serie A. Joueurs marqueurs différents Les Nerazzurri sont la meilleure équipe de la Serie A en nombre de joueurs différents ayant marqué en Serie A. Il y a eu 16 buteurs différents pour l'Inter, un record partagé avec l'Atalanta. Le Milan est derrière avec 15, soit un de moins. L'Inter est également en tête du classement des buts de la tête avec 14, tandis que le Milan a un très bon bilan lorsqu'il s'agit d'éviter de concéder des buts de cette manière. Les Rossoneri ont laissé passer deux têtes; seule l'Atalanta foit mieux avec un seul. Dernière demi-heure L'Inter (19) et Milan (18) sont les deux équipes qui ont marqué le plus de buts dans la dernière demi-heure du match jusqu'à présent. Seules Empoli et la Juventus (11) ont récolté plus de points que les équipes milanaises (neuf chacune) grâce à des buts marqués après la 60e minute. Coups de pieds arrêtés Les Nerazzurri sont l'équipe de Serie A la plus prolifique en matière de coups de pied arrêtés, trouvant le filet 17 fois. Milan est troisième avec 14, le Napoli étant deuxième avec 16. Rencontres passées Le match de Samedi sera la 176e fois que l'Inter et le Milan s'affrontent en Serie A : les Nerazzurri s'imposent avec 67 victoires contre 52 pour les Rossoneri, le reste des rencontres se terminant par un nul. Aucune équipe n'a battu le Milan plus que l'Inter, et dans le processus, la première ayant encaissé 247 buts. L'Inter n'a perdu qu'une seule fois lors de ses 11 derniers affrontements en Serie A contre le Milan, remportant six victoires et faisant match nul quatre fois. Au cours de cette série de matches, le Milan n'a gardé sa cage inviolée qu'une seule fois. 27 derbies milanais se sont terminés par 1-1 ; le score le plus courant pour ces deux équipes lorsqu'elles s'affrontent. Ce résultat s'est produit plus tôt cette campagne. L'Inter a "accueilli" le Milan 87 fois en Serie A, remportant 33 victoires, les Rossoneri remportant 24 victoires, le reste étant des matchs nuls. Formes des équipes Depuis le début de la saison 2020-2021, l'Inter a perdu quatre de ses 60 derniers matches de Serie A, gagnant 44 fois et faisant match nul à 11 reprises. Au cours de la même période, la deuxième équipe qui a perdu le moins est l'Atalanta avec neuf défaites. Pour la septième saison en Serie A, l'Inter a remporté plus de 15 de ses 22 premiers matchs (16 cette campagne). La dernière fois que l'Inter a été battue à domicile en Serie A, c'était en octobre 2020 contre le Milan et a maintenant disputé 28 matchs sans défaite au Meazza. Il s'agit de la plus longue période sans défaite depuis la séquence de 46 matchs consécutifs entre Avril 2008 et Novembre 2010. Focus sur certains joueurs Nicolo Barella et Hakan Calhanoglu ont chacun enregistré sept passes décisives jusqu'à présent en Serie A 2021-2022 : seules deux équipes sur les cinq grands championnats peuvent prétendre avoir au moins deux joueurs fournissant autant de passes décisives cette saison. Il s'agit du Bayern Munich (Thomas Muller et Leroy Sane) et de Liverpool (Trent Alexander-Arnold, Mohamed Salah et Andrew Robertson.) Edin Dzeko a été impliqué dans six buts contre le Milan en Serie A, tout en jouant pour la Roma (cinq buts, une passe décisive). De plus, la grande majorité d'entre eux se trouvaient au Meazza. Lautaro Martinez a été impliqué dans quatre buts (trois frappes, une passe décisive) en cinq matchs contre le Milan en Serie A. Cela comprend un doublé que l'Argentin a marqué en février 2021. Ivan Perisic a fait son entrée en Serie A contre Milan en septembre 2015, et au cours de sa carrière avec les Nerazzurri, il a fourni cinq passes décisives dans l'élite italienne. Cela fait de Milan sa victime favorite en Serie A pour fournir des buts. Si le Croate trouve le chemin des filets Samedi, ce sera son 50e but pour l'Inter. Seul Lautaro Martinez (62) a marqué plus de fois que Perisic parmi les joueurs actuels des Nerazzurri. Le défenseur Stefan de Vrij a marqué deux fois contre le Milan en Serie A ; en Mars 2019 et Février 2020. Lorsque Samir Handanovic entrera sur le terrain ce week-end, il dépassera Silvio Piola dans le classement des gardiens de but avec le plus d'apparitions en Serie A. À l'heure actuelle, il est à égalité avec Piola à la neuvième place, tous deux ayant disputé 537 matchs. Proches de la suspension Inter : Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez, Arturo Vidal Milan : Théo Hernandez Traduction alex_j via le site officiel.
  10. Sempreinter.com a publié une analyse tactique et statique sur notre nouvelle recrue, Robin Gosens. Cette étude s'axe sur une comparaison avec Federico Dimarco et Ivan Perisic. Toutes les statistiques sont issues de Wyscoot and FBref. Statistiques offensives La statistique de référence pour commencer est la contribution aux buts. Gosens a inscrit plus de buts et de passes décisives (20) que DiMarco (8) et Perisic (8) réunis ! C'est en fait proche de ce qui était attendu de Dimarco (9) et Perisic (9,8) ; Gosens a juste considérablement surperformé son "xG+A" (12.1). Gosen prend plus de tirs cadrés par match (0,60 contre 0,46 pour Dimarco et 0,53 pour Perisic). Fait intéressant, Dimarco a en fait fourni au moins une action créant un tir de plus par match la saison dernière (3,58) que Gosens (2,07) ou Perisic (2,38). En ce qui concerne les passes, Gosens est globalement 10% meilleur pour les finir que ses homologues de l'Inter (81% à 71% pour les deux autres). Gosens et Dimarco dépassent de loin la distance de passe progressive de Perisic en mètres par match (respectivement 304, 372 et 153), ainsi que la passe dans le dernier tiers par match (3,4, 4,3, 1,3 respectueusement à nouveau). Dimarco est le meilleur dribbleur du groupe, avec un taux de réussite de 58% contre 54% pour Gosens et 42% pour Perisic. Dimarco dribble également le ballon le plus loin et le plus progressivement. En ce qui concerne les chiffres, Perisic aime juste être le joueur qui amène le ballon dans la surface de réparation (il le fait plus de 4 fois plus que Dimarco par match et plus de 2,5 fois que Gosens le fait par match), mais ne semble pas dribbler le ballon dans cette surface. Il est logique que Perisic soit répandu pour se transformer en une sauvegarde d'Edin Dzeko. Statistiques défensives En ce qui concerne la défense, nous avons ajouté "blocages + dégagements + tacles + interceptions" par match pour voir que Dimarco mène (7), suivi de près par Gosens (6,9) et Perisic dernier (5,8). Perisic remporte les duels aériens à 70 % (contre 62 % pour Gosens et 30 % pour Dimarco), mais cela a du sens puisqu'il est le plus grand et que Dimarco ne mesure que 175 cm. Conclusion Au vu de ces statistiques au total, Gosens est une acquisition absolument superbe: un joueur absolu de premier plan, au 96e centile (c'est à dire, les 4% meilleurs, ndlr), dans son rôle pour les "buts sans penalty et passes décisives" avec un bilan défensif bon / supérieur à la moyenne. Ce que l'on peut espérer lire ici, c'est que les meilleurs traits défensifs de Dimarco et les meilleurs traits offensifs de Gosens peuvent déteindre les uns sur les autres pour les rendre encore meilleurs dans leurs rôles. Gosens n'ayant que 27 ans et Dimarco seulement 24 ans; s'ils continuent au moins tous les deux à être bien notés, la famille Inter Milan peut être heureuse d'accueillir cette paire de pendant de nombreuses années à venir. Enfin, les fans de l'Inter peuvent également être heureux que Perisic puisse tourner en pointe pour lequel il est clairement mieux adapté. Traduction (mathématique) d'alex_j via Sempreinter.
  11. L'attaquant est le premier équatorien à rejoindre le club. Voici les cinquante nationalités différentes qui ont représenté notre club. L'arrivée de Felipe Caicedo à l'Inter met à jour une statistique qui incarne le caractère international du club et l'une des valeurs qui le distingue depuis sa fondation : frères et sœurs du monde. L'arrivée de l'Équatorien porte à 50 le nombre de nationalités différentes pour représenter le club, au cours de ses plus de 100 ans d'histoire. Avant l'arrivée de Caicedo, les 1054 joueurs qui, dans l'après-guerre, ont été sur le banc pendant au moins un match officiel de l'Inter provenaient de 49 pays différents. Deux joueurs de cette liste (Andreaw Gravillon, Guadeloupe; Jose Correia, Guinée-Bissau) n'ont jamais joué sur le terrain. Voici la liste des 50 nationalités avec le nombre de joueurs représentés : Afrique du Sud 1, Albanie 1, Algérie 2, Allemagne 9, Argentine 53, Autriche 5, Australie 1 ; Bosnie-Herzégovine 1, Belgique 9, Brésil 39 ; Côte d'Ivoire 4, Chili 6, Cameroun 3, Colombie 4, Croatie 7 ; Danemark 4 ; Espagne 5 , Equateur 1 ; France 25 ; Ghana 6, Guinée 1, Guadeloupe 1, Grèce 3, Guinée-Bissau 1 ; Honduras 2, Hongrie 4 ; Irlande 3, Italie 723 ; Japon 1 ; Kenya 1 ; Maroc 1, Macédoine 2 ; Nigéria 8 ; Pays-Bas 11, Pérou 2, Portugal 11, Paraguay 2 ; Roumanie 8, Russie 1, Royaume-Uni 3 ; Serbie 7, Suède 5, Suisse 21, Slovénie 4, Slovaquie 2, Sierra Leone 1, Sénégal 3 ; Turquie 5 ; Uruguay 24 ; Yougoslavie 7. Traduction Robocop alex_j via le site officiel.
  12. La Supercoppa Italia est désormais à sa juste place, dans la salle des trophées du QG de l'Inter. Voici les stats de cette sixième Supercoppa. Le président Steven Zhang et la direction des Nerazzurri étaient là pour accueillir le dernier trophée, notre sixième Supercoppa Italia (41e pièce d'argenterie au total, voir après) après le triomphe sur la Juventus au Meazza. Il s'agit du deuxième trophée remporté par l'Inter sous la présidence de Zhang, après le 19e Scudetto en mai 2021. Steven Zhang a posé avec la Super Coupe aux côtés du vice-président Javier Zanetti, du PDG Corporate Alessandro Antonello, du PDG Sport Giuseppe Marotta, du directeur sportif Piero Ausilio et du directeur sportif adjoint Dario Baccin. Lors de leur dixième participation à la compétition, les Nerazzurri ont remporté leur sixième trophée en battant la Juventus pour la deuxième fois en prolongation, comme ils l'avaient fait en 2005. Cela signifie que l'Inter peut désormais compter 41 trophées dans sa collection : 19 Scudetti, trois Coupes d'Europe/Ligues de champions, deux Coupes intercontinentales, une Coupe du monde des clubs, trois Coupes UEFA (la vraie, ndlr), sept Coppa Italia et six Supercoppa Italia. Les six Supercoppa Italia: 1989: Inter 2-0 Sampdoria 2005: Juventus 0-1 Inter 2006: Inter 4-3 Rome 2008: Inter 2-2 Roma (Inter gagne 8-7 aux tirs au but AET) 2010: Inter 3-1 Rome 2021: Inter 2-1 Juventus Les stats de l'Inter en Supercoppa: En remportant leur sixième Supercoupe d'Italie, seuls la Juventus (neuf) et Milan (sept) en ont gagné plus. La victoire d'hier soir était le premier triomphe des Nerazzurri en Supercoppa depuis 2010. Simone Inzaghi est devenu l'entraîneur qui a battu la Juventus le plus de fois en finale depuis 1929-1930. Ces trois victoires ont eu lieu en Supercoppa, deux avec la Lazio et une avec l'Inter. Simone Inzaghi a le meilleur palmarès de tous les entraîneurs en Supercoppa, trois apparitions et trois victoires. La Supercoppa est allée en prolongation pour la première fois depuis 2016 : lors de cette édition, la Juventus a perdu contre Milan aux tirs au but. Lors des matchs entre l'Inter et la Juventus en Supercoppa, deux sont allés en prolongation (en 2005 et 2022) avec les Nerazzurri victorieux à chaque fois. Au cours des cinq derniers matches entre l'Inter et la Juventus, toutes compétitions confondues, six pénalties ont été sifflés (quatre pour la Juventus et deux pour l'Inter), après seulement deux lors des 10 matches précédents. Le but d'Alexis Sanchez à la 121e minute est le plus tardif dans une finale de Supercoppa : plus tardif que celui de Gonzalo Higuain contre la Juventus en 2014, marqué à la 118e minute. Lautaro Martinez a marqué le premier penalty en finale depuis Paulo Dybala en 2017 contre la Lazio. Les trois penaltys de Lautaro Martinez contre la Juventus sont survenus au Meazza : un en Serie A, un en Coppa Italia et un en Supercoppa Italia. Matteo Darmian a fait sa 50e apparition pour l'Inter lors de la finale. Traduction alex_j via la site officiel.
  13. Rétrospective de 2021 des buts marqués par l'Inter. Belle rétrospective et beau voyage qui commence et se termine au Meazza, qui commence avec Lautaro Martinez et termine avec Denzel Dumfries. Rétro qui raconte l'histoire des exploits de l'Inter en 2021. Ce fut une année magique au cours de laquelle L'Inter a remporté son 19e Scudetto et a terminé l'année civile en tête du classement. Les Nerazzurri ont participé à 43 rencontres au cours de l'année, couvrant la seconde moitié de la saison 2020-2021 et la première moitié du mandat 2021-2022, accumulant pas moins de 32 victoires dont 19 à à domicile et n'ayant subi que trois défaites. Les statistiques incroyables montrent un total de 104 points et autant de buts marqués. Le score de 104 buts en Serie A en 2021 n'a été amélioré que par le Milan en 1950, 120, et 1949, 105, et Torino en 1948, 114, et 1947, 111, montrant que ces stats sont généralement associés à des époques révolues. Au cours de la première moitié du mandat 2021-2022, l'Inter n'est devenu que la deuxième équipe en 60 ans à marquer 49 buts à mi-parcours d'une saison de Serie A, rejoignant l'Atalanta 2019-2020 dans le livre des records. Le meilleur buteur de l'Inter lors du vol italien en 2021 est Lautaro avec 22 buts, avec une répartition égale dans chaque semestre de l'année civile. Pas moins de 22 buteurs différents ont figurés sur la feuille de match de l'Inter au cours de l'année, tandis que trois joueurs adverses ont également marqué contre leur camp. Il y a eu toute une série de buts inoubliables marqués en 2021, de la frappe de Nicolo Barella contre la Juventus, trois buts pour mettre le Milan, les vainqueurs cruciaux de Matteo Darmian contre Cagliari et Hellas Verone, les frappes de Hakan Calhanoglu et ceux d'Edin Dzeko. L'Inter semble être destiné à établir de nouveaux records dans le domaine des buts de la tête saison après saison, le chiffre de la campagne actuelle s'élève à 12 à la fin de l'année, ce qui est plus que toute autre équipe de Serie A et parmi les plus élevés des cinq grands championnats. Qu'il s'agisse de puissance ou de précision, d'élévation ou de timing, les Nerazzurri ont servi une gamme de têtes époustouflantes en 2021. Découvrez lesquelles ont fait partie de notre top dix. TOP DIX Skriniar dans Inter vs Genoa Correa dans Vérone vs Inter Dzeko dans Sassuolo vs Inter D'Ambrosio dans Empoli contre Inter Perisic dans Inter vs Napoli Dumfries à Roma vs Inter Vidal dans Inter vs Juventus Lautaro dans Milan vs Inter Lautaro dans Torino vs Inter Lukaku dans Inter vs Sassuolo Traduction alex_j via le site officiel.
  14. Voici les faits et stats suivant ce Roma - Inter. MILAN – La victoire de l'Inter sur la Roma au Stadio Olimpico a propulsé l'équipe à la deuxième place de la Serie A avec 37 points, à un seul point du premier. Les Nerazzurri ont inscrit trois buts contre les Giallorossi de Jose Mourinho : le premier inscrit par Hakan Calhanoglu directement sur corner fut suivi des buts d'Edin Dzeko et de Denzel Dumfries. L'Inter a marqué 39 buts en Serie A cette saison, confirmant qu'elle possède la meilleure attaque ainsi que la deuxième meilleure défense de la Serie A avec seulement 15 buts encaissés. Contre la Roma, elle a décroché sa troisième clean-sheet consécutive en championnat, sa quatrième d'affilée si l'on compte également la victoire en Ligue des champions contre le Shakhtar. L'Inter a désormais marqué lors de 18 matches consécutifs de Serie A, égalant son propre record établi entre octobre 1950 et septembre 1951. Quant à la Roma, elle a perdu sept de ses 16 premiers matches de Serie A pour la première fois depuis 2008-2009. L'Inter a marqué trois buts en première mi-temps dans un match de Serie A pour la première fois depuis mai 1999, lorsque Ronaldo, le vrai pas le GOAT, en a marqué un et Ivan Zamorano deux. Sauf erreur de ma part, c'était contre la Roma, décidemment, avec 4-5 comme score final (but de Ronaldo et Simeone). La Roma en a concédé trois en première mi-temps d'un match de Serie A pour la première fois depuis février 2020, lorsqu'elle a affronté Sassuolo. Depuis 2011-2012, Hakan Calhanoglu n'est que le sixième joueur à marquer directement sur corner en Serie A (après Callejón, Pulgar, De Paul, Papu Gómez et Marco Rigoni). Le milieu de terrain a été impliqué dans six buts (quatre buts, deux passes décisives) lors des cinq derniers matches de championnat, autant que lors des 19 derniers matches de Serie A. Le milieu de terrain a marqué quatre fois lors de ses cinq derniers matches de championnat, autant que lors de ses 28 précédentes sorties en Serie A. Seul Mario Pasalic (sept) a été impliqué dans plus de buts que le milieu de terrain turc (six) en Serie A depuis novembre. En inscrivant le troisième de l'Inter contre la Roma, Denzel Dumfries a trouvé le chemin des filets pour la première fois sous les couleurs des Nerazzurri et dans l'élite italienne, avec son cinquième tir cadré dans la compétition. Dumfries est le dixième joueur néerlandais à marquer pour l'Inter en Serie A. Edin Dzeko était de retour parmi les buts en Serie A, après une séquence stérile de 393 minutes depuis son but contre la Juventus en octobre. Après le but contre la Roma, il a désormais marqué contre 69 équipes différentes. Depuis sa première saison dans les cinq meilleures ligues européennes (2007-2008), seuls Cristiano Ronaldo (75) et Zlatan Ibrahimovic (76) ont marqué contre plus d'équipes différentes. Les deux derniers buts de l'attaquant bosniaque sont intervenus en première mi-temps, après que les huit précédents aient été marqués en deuxième période. Traduction alex_j via le site officiel et connaissances personnelles.
  15. Faits et chiffres d'après-match suite à notre victoire 3-2 contre le Napoli hier. La victoire hier sur le Napoli porte l'Inter à 28 points au classement après 13 matches, réduisant l'écart à quatre points avec le Napoli et le Milan qui sont en tête après la défaite des Rossoneri face à la Fiorentina Samedi. La victoire 3-2 des Nerazzurri est encore plus impressionnante si on regarde les statistiques du Napoli lors de leurs 12 premiers matchs. Avant de se rendre au Meazza, les hommes de Luciano Spalletti n'avaient pas perdu un seul match, ils étaient invaincus en championnat depuis avril, et n'avaient encaissé que trois buts sur toute la saison. L'équipe de Simone Inzaghi a marqué trois buts en 90 minutes, effectuant 17 tirs sur le but de David Ospina. Lautaro remarque avec le Napoli comme cible favorite Lautaro Martinez n'avait plus marqué depuis le 2 octobre: un penalty lors de notre victoire à Sassuolo. Après 336 minutes sans trouver le chemin des filets, il a cliniquement choisi sa place en seconde période contre le Napoli pour un 3-1. Il a ensuite célébré devant la Curva Nord, "s'excusant" d'avoir raté un penalty dans le derby. Le total de buts d'El Toro contre le Napoli en Serie A s'élève désormais à quatre, ce qui en fait l'équipe contre laquelle il a pilé le plus de buts dans l'élite. Joaquin Correa était le passeur de Lautaro, le premier but de l'Inter en Serie A à la fois marqué et inscrit par des joueurs argentins depuis mars 2017 (Ever Banega pour Mauro Icardi). Calhanoglu, un but et passe décisive Un but contre le Genoa lors de ses débuts avec les Nerazzurri, puis un penalty dans le derby de Milan, maintenant un autre tir au but pour nous aider à battre le Napoli. Non content, Hakan Calhanoglu a ajouté à son plus récent effort eun corner sur la tête d'Ivan Perisic pour notre deuxième de la soirée. Hakan est en feu ! Dimanche, c'était la dixième fois que la star turque marquait et effectuait un assist dans le même match de Serie A depuis son arrivée en Italie en 2017-2018. Un exploit que seuls Ciro Immobile, Fabio Quagliarella, Lorenzo Insigne et Duvan Zapata ont surpassé à cette époque . Inter vs Napoli était la troisième fois cette saison que Calhanoglu a construit via un corner, après le centre pour Milan Skriniar (contre Genoa) et Edin Dzeko (Fiorentina). Aucun joueur de Serie A n'a obtenu plus de passes décisives sur coups de pied arrêtés cette saison (Nicolo Rovella du Genoa en a également trois). Trois buts lors des 13 premiers matches de Serie A font également de cette saison le début de campagne le plus prolifique du Turc. Le penalty de Calhanoglu contre le Napoli porte son record à quatre sur quatre en Serie A. Perisic est le meilleur canonnier croate de la Serie A Ivan Perisic a quant à lui inscrit son 44e but dans l'élite italienne, faisant de lui le joueur croate le plus prolifique de la Serie A, à égalité avec l'ancien attaquant de Palerme Igor Budan. Le but d'Ivan juste avant la mi-temps était le neuvième but de la tête de l'Inter en championnat cette saison, plus que toute autre équipe de Serie A. Traduction alex_j via le site officiel.
  16. Cette série d'articles examine les dernières recrues de l'Inter et analyse statistiquement leur contribution individuelle à l'équipe actuelle. Cet article comparera Džeko au joueur sortant qu'il est censé remplacer : Lukaku. Avec la perte controversée de Lukaku, et celle de Hakimi avant lui, l'Inter Milan a rapidement assuré son remplacement avec Edin Džeko. Les deux attaquants sont ce que l'on appelle des « pivots » ou « target men » (traduit littéralement : joueurs cibles ou d'appui), leurs capacités de tir et de création de chances seront primordiaux, mais nous examinerons également leurs capacités sur les duels aériens, la possession et les passes. FBref.com a été utilisé pour les statistiques fournies "par 90 minutes" ou en pourcentage global. Statistiques d'attaque : La première comparaison évidente concerne les contributions aux objectifs. Lukaku, 28 ans, a marqué 26 buts (hors penalties) et 12 passes décisives pour l'Inter, tandis que Džeko, 35 ans, a fini la saison avec 14 buts et 4 passes décisives pour la Roma. Résultat : 38 vs. 18. Lukaku a un indice « buts + passes décisives - penalties » de classe mondiale : 0,85 par match. Džeko est à 0,62. Un indice encore plus intéressant est celui des « buts (hors penalties) et passes décisives potentiels » par match : 0,80 vs. 0,78. Cela implique que Džeko pourrait potentiellement contribuer à autant de buts que Lukaku. Džeko tente plus de tirs par match que Lukaku (3,15 vs. 2,89, respectivement), et ils sont plutôt ex-aequo au nombre de tirs cadrés qu'ils obtiennent par match (1,34 vs. 1,39). Cependant, ils diffèrent un peu en pourcentage de tirs cadrés : 42,4 % pour Džeko vs. 48,1 % pour Lukaku. Étant des « target men » grande taille, leurs duels aériens sont importants. Džeko est le grand vainqueur ici avec 63,8% de succès contre 38,5% pour Lukaku. Leurs statistiques de possession presque égales sont surprenantes : ils interceptent tous les deux le ballon avec succès 59 % du temps ; dribblent avec succès les défenseurs la plupart du temps (50 % pour Džeko contre 56 % pour Lukaku) ; avancent avec le ballon de la même manière (59,8 mètres par match pour Džeko contre 69,6 contre Lukaku); et se placent presque également à la même distance du ballon (2,04 vs. 2,11, respectivement). En ce qui concerne les passes, Lukaku a plus de résussite dans cet exercice (72,1%) par rapport à Džeko (66,5%). Ils réalisent presque le même nombre de passes par match (17,2 vs. 17,6), mais Džeko voit ses passes bloquées un peu plus que Lukaku (1,74 par match vs. 1,22). Tandis que Lukaku se fait intercepter un peu plus (0,89 par match vs. 0,75). Alors Edin Džeko est-il un bon remplaçant pour Lukaku ? En tant que « bouch-trou » à 2M€ pour le rôle de « target mea », les chiffres le disent potentiellement. Zapata, Vlahovic et Kean sont peut-être tous des options plus jeunes et similaire, mais ils coûtent tous trop cher, seul Zapata a été aussi cohérent que Džeko. L'indice de « buts (hors penalties) et passes décisives potentiels » de Džeko (0,78) par match est proche du 0,80 de Lukaku, mais la réalité des « buts + passes décisives - penalties » (pas seulement potentiels) est un grand pas en arrière (0,62 contre 0,85 pour Lukaku). Si l'Inter Milan peut amener Džeko à concrétiser les buts potentiels et que Džeko joue 1000 minutes de plus pour égaler Lukaku, alors les calculs indiquent qu'il est potentiellement une bonne affaire. Cependant, étant donné qu'il a déjà 35 ans, il est difficile de supposer que sa constance va durer, et il est peu probable qu'il fasse la différence pour combler le départ de Lukaku. La différence de 20 buts et passes décisives entre les deux joueurs signifie que l'Inter aura besoin d'autres joueurs pour aider Džeko. ©Internazionale.fr, via SempreInter - Traduction Oxyred
  17. Une statistique tweetée par OptaPaolo montre que Nicolo Barella est entré dans l'histoire de l'équipe italienne avec son but contre la Belgique Vendredi soir. Son ouverture du score lors de la victoire italienne 2-1 signifie que l'Italie a désormais marqué plus de buts dans ce championnat d'Europe qu'elle ne l'a jamais fait dans les anciens Euro, 10 buts. La dernière fois que l'Italie a marqué plus de buts dans un tournoi majeur, Euros et Coupes du Monde, c'était lors de la Coupe du monde 2006, qu'elle a ensuite remportée. Les Azzurri ont marqué 12 dans ce tournoi. Un signe prémonitoire?
  18. Sur Tweeter, Stefano Marchesi, spécialiste des relations publiques du football, a félicité Romelu Lukaku pour sa saison incroyable en partageant ses statistiques. Les chiffres montrent que l'attaquant belge a disputé 44 matchs pour l'Inter, marquant 30 buts et en créant 10 autres. Il a également reçu le prix Serie A MVP. Pour la Belgique, il a joué 14 fois et a marqué 12 buts avec une passe décisive. La saison de Romelu Lukaku est officiellement terminée après que l'Italie ait éliminé la Belgique de l'Euro 2020 vendredi soir.
  19. Sky Sport Italia et la Gazzetta dello Sport soulignent que 17 joueurs différentes ont marqué et que l'Inter a battu tous ses adversaires au moins une fois cette saison. Selon Sky Sport Italia, Antonio Conte a amené l'Inter de la quatrième à la première en deux saisons alors qu'il a fait également gagner 22 points cette année par rapport à la dernière campagne de Luciano Spalletti (91 contre 69). La moyenne de points par match de l'Inter est donc passée de 1,8 en 2018-19 à 2,4, soulignant à quel point les Nerazzurri ont franchi une étape importante sous Conte. Conte a également permis à l'Inter de marquer beaucoup plus de buts que sous Spalletti, avec 89 en Serie A cette saison, contre seulement 57 lors de la campagne 2018-2019 (soit 32 de plus). De plus, l'Inter marque avec plus de joueurs, Ashley Young devenant hier le 17e joueur interiste à trouver le filet cette saison. L'Inter de Spalletti a marqué avec 13 joueurs différents il y a deux saisons, soulignant que l'Inter dépend désormais moins de certains joueurs qu'auparavant. Selon la Gazzetta dello Sport souligne que l'Inter d'Antonio Conte a battu tous ses adversaires au moins une fois cette saison.
  20. A tout Scudetto ses records. Opta a tweeté deux faits marquants: ce n'est que la deuxième fois que l'Inter franchit la barrière des 90 points, son meilleur total étant 97 en 2007 et ce n'est que la troisième fois que l'Inter atteint 88 buts après en avoir marqué respectivement 99 et 107 en 1949-19550 et 1950-1951. "91 - L'Inter (91) n'a gagné plus de 90 points en une seule campagne de haut vol que pour la deuxième fois de son histoire, après les 97 marqués lors de la saison 2006-2007. Gloire." "88 - Inter a marqué au moins 88 buts en une seule saison de Serie A pour la troisième fois de son histoire, après les saisons 1949-1950 (99) et 1950-1951 (107). Abondance." Moralité: L'Inter, une équipe défensive?
  21. Lors de ce Juventus - Inter, Samir Handanovic égale le record de Walter Zenga alors que Romelu Lukaku a marqué 15 penalties sur 15. Batman égale le record de Spiderman Samir Handanovic a sauvé son deuxième penalty de la saison, même si ce dernier a terminé au fond des filets lorsque Ronaldo a réussi le rebond. C'était une répétition exacte de ce qui s'est passé contre Ibrahimovic: un plongeon réussi à droite mais un but finalement concédé. Malgré cela, le capitaine de l'Inter a réussi à sauver son 26e penalty en Serie A et a ainsi batu son propre record qu'il a établi en sauvant le péno contre le Milan, un arrêt qui l'a vu surpasser Gianluca Pagliuca (24) en termes de penalty sauvé en Serie A. Au cours des dix dernières saisons, seuls Andrea Consigli et Benoît Costil (16) ont bloqué plus de penalties que Handanovic (14) dans le Top 5 des championnats européens. De plus, grâce à son apparition contre la Juventus, le Slovène a égalé le record de Walter Zenga en tant que gardien de but avec le plus d'apparitions en Serie A pour l'Inter. Depuis qu'il est devenu joueur des Nerazzurri, Handanovic a disputé 328 matchs dans l'élite italienne et 388 matchs toutes compétitions confondues (les chiffres pour Zenga sont respectivement de 328 et 473). Lukaku impeccable du point de penalty Romelu Lukaku a inscrit un penalty contre la Juventus. Comme toujours, il était impeccable depuis le point blanc, tirant dans la direction opposée de Szczęsny. Depuis qu'il a rejoint l'Inter, il a marqué les douze pénos qu'il a eus en Serie A et a trompé le gardien à chaque fois. Dans toutes les compétitions, Lukaku a tiré 15 pénos avec l'Inter et a marqué chacun d'entre eux, les gardiens plongeant dans la mauvaise direction 14 fois. Le dernier joueur à avoir converti tous ses douze penalties en Serie A était Paulo Dybala en 2017. Lukaku compte désormais 23 buts à son actif en championnat. Le Belge n'est devenu que le quatrième joueur de l'histoire de l'Inter à marquer au moins 23 buts en deux saisons consécutives en Serie A, après Mauro Icardi, Stefano Nyers et Giuseppe Meazza. En marquant contre les Bianconeri, Lukaku a égalé son total de buts de la saison dernière dans l'élite italienne (23). Compte tenu de son passage en Serie A et en Premier League, ce n'est qu'en 2016/17 (25), alors qu'il était joueur d'Everton, qu'il a fait mieux que cela en une seule campagne.
  22. Dans un tweet, Opta révèle que l'Inter touche beaucoup de bois. L'Inter a touché le cadre du but lors de sa victoire 2-0 contre Crotone hier et cela devient un thème récurrent. En effet, dans un tweet Opta a révélé que l'Inter avait frappé le bois 10 fois en sept matchs, soit autant de fois que lors des 32 matchs précédents (!). "10 - L'Inter a frappé le bois 10 fois lors des sept derniers matches de Serie A, autant que lors de ses 32 précédents."
  23. Opta s'est rendu sur Tweeter pour démontrer à quel point la forme de l'Inter est incroyable dans la seconde moitié de la saison Ils ont battu un record qui date de la saison 1989-1990. "L'Inter est la première équipe à avoir remporté chacun des 11 premiers matchs de Serie A disputés dans la seconde moitié de saison, dépassant le record du Milan, 10 en 1989/90. Implacable."
  24. L'Inter a battu Sassuolo 2-1 avec deux buts de Lukaku et Martinez contre un de Traoré. Malgré cela, l'Inter n'a enregistré que 30% de possession contre les Neroverdi au Meazza, le plus bas jamais enregistré depuis que la société de statistiques Opta a commencé à collecter ces données en 2004. Moralité: on peut gagner sans posséder.
  25. Le but gagnant de Romelu Lukaku contre Bologne lui vaut une étape personnelle supplémentaire. Son 20e but de la saison (26e toutes compétitions confondues) permet à l'attaquant belge de dépasser notre légende Ronaldo Il Fenomeno sous le maillot de l'Inter. La star brésilienne, avec un total de 99 apparitions, a marqué 59 buts et effectué 12 passes décisives pour les Nerazzurri. Lukaku, depuis hier soir, en 86 matchs (13 de moins que notre phénomène) a récolté 60 buts et 13 passes décisives, dépassant ainsi l'attaquant brésilien dans les deux exercices.
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...