Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'stefan de vrij'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. L' impasse est totale entre l'Inter et Milan Skriniar concernant son renouvellement du contrat qui expire en Juin prochain. Les mots de la Gazzetta dello Sport. Contrairement à ce qui avait filtré ces dernières semaines, l'arrêt du championnat ne sera pas le bon moment pour commencer les échanges. Et il est à croire que la discussion ne sera pas ouverte de sitôt, certainement pas avant le double match en Ligue des champions contre Barcelone. Pas une bonne nouvelle pour le milieu Nerazzurri, surtout si on l'ajoute à la volonté jamais cachée du PSG pour acheter le défenseur central après leur échec au mercato d'été. "Personne à l'Inter aujourd'hui ne peut garantir que le Slovaque sera encore un joueur des Nerazzurri en Janvier. L'optimisme n'est pas de mise, les négociations montent et il faudra un engagement non négligeable pour prolonger l'accord au-delà de 2023. Le danger de perdre le joueur en Janvier, en somme, se profile car le PSG se représentera début 2023 avec une offre, divisée par deux par rapport à cet été : 30 M€. Cela mettra Steven Zhang devant un carrefour. En parlant de défenseur qui peut dire adieu pour zéro euro, Stefan de Vrij ne doit pas être oublié. Actuellement dépassé par Francesco Acerbi dans la hiérarchie d'Inzaghi, il est fort probable que certains clubs reviennent tâter le terrain en Janvier. Ces deux situations d'incertitude profonde n'aident pas l'équipe, mais le club sera très clair avec le vestiaire : pas d'alibi." Traduction alex_j via FCInterNews.
  2. Première étape pour la Serie A 2022-2023 : le championnat s'arrête après sept journées et laisse place à la trêve internationale. Parmi la trêve, nous retrouvons les matches de groupe de l'UEFA Nations League ainsi que des matchs amicaux. A la fin de la trêve, l'Inter retrouvera le terrain le samedi 1er octobre face à la Roma au Meazza. Ci-dessous la liste des Nerazzurri convoqués par leurs équipes nationales respectives : Francesco Acerbi, Nicolò Barella, Alessandro Bastoni, Federico Dimarco (Italie) Italie-Angleterre, 09.23.2022 - UEFA Nations League, Milan | Hongrie-Italie, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Budapest. Kristjan Asllani (Albanie) Israël-Albanie, 24/09/2022 - UEFA Nations League, Tel Aviv | Albanie-Islande, 27.09.2022 - UEFA Nations League, Tirana. Lautaro Martínez, Joaquín Correa (Argentine) Honduras-Argentine, 23/09/2022 - Match amical, Miami (USA) | Jamaïque-Argentine, 27/09/2022 - Match amical, New York (États-Unis). Edin Džeko (Bosnie-Herzégovine) Bosnie-Herzégovine-Monténégro, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Zenica | Roumanie-Bosnie-Herzégovine, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Bucarest. André Onana (Cameroun) Ouzbékistan-Cameroun, 23.09.2022 - Match amical, Goyang (Corée du Sud) | Corée du Sud-Cameroun, 27/09/2022 - Match amical, Séoul, Corée du Sud). Marcelo Brozović (Croatie) Croatie-Danemark, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Zagreb | Autriche-Croatie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Vienne. Robin Gosens (Allemagne) Allemagne-Hongrie, 23.09.2022 - UEFA Nations League, Leipzig | Angleterre-Allemagne, 26.09.2022 - UEFA Nations League, Londres. Stefan de Vrij, Denzel Dumfries (Pays-Bas) Pologne-Pays-Bas, 22.09.2022 - UEFA Nations League , Varsovie | Pays-Bas-Belgique, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Amsterdam. Milan Škriniar (Slovaquie) Slovaquie-Azerbaïdjan, 22.09.2022 - UEFA Nations League, Trnava | Slovaquie-Biélorussie, 25.09.2022 - UEFA Nations League, Backa Topola (Serbie). Raoul Bellanova (Italie Moins de 21 ans) Italie U21-Angleterre U21, 22.09.2022 - Match amical, Pescara | Italie U21-Japon U21, 26.09.2022 - Match amical, Château de Sangro. Traduction alex_j via le site officiel.
  3. Fabrizio Biasin, qui s'est entretenu avec Tutti Convocati, n'a épargné aucune critique à l'égard de l'entraîneur des Nerazzurri. "C'est difficile de défendre Inzaghi! Aujourd'hui il l'a perdu le premier mais je pense qu'il le sait aussi. Il faut féliciter l'Udinese qui a fait tout ce que l'Inter n'a pas fait. La gestion des 90 minutes a été désastreuse. Inzaghi a compliqué la tâche à ses défenseurs avec ses changements. Il a sorti Acerbi et mis de Vrij qui a fait un gâchis. Ensuite, il a également retiré Dzeko, ce qui a permis de gagner des mètres. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, tout cela a été un échec. Je veux penser à un solution pour l'avenir, je ne veux pas me laisser aller à la nostalgie de Conte. Contre Turin en finale j'ai vu une équipe qui voulait gagner, ce que je n'ai pas vu aujourd'hui. Je n'ai rien vu. Aujourd'hui l'Inter étaient à la merci de leurs adversaires et ce n'est pas acceptable." Juste avant, Biasin a pourfendu Inzaghi avec un Tweet assassin: "Le double remplacement après une demi-heure (pourquoi ?), Correa pour Dzeko (qui avait été leur meilleur attaquant), la décision d'éliminer le meilleur joueur des Nerazzurri (Acerbi), un manque de forme embarrassant. Aujourd'hui a été un désastre dans la gestion du match, avant même le résultat. Très mauvais." Traduction alex_j via FCInter1908 et Sempreinter.
  4. Stefan De Vrij Informations Générales : Nom : De Vrij Prénom : Stefan Poste : Défenseur Date de naissance : 05/02/1992 Lieu de naissance : Ouderkerk aan den IJssel (Pays-Bas) Pays : Pays-Bas Taille : 189cm Poids : 78 kilos Numéro de maillot : ? Au club depuis : Ouverture du mercato 2018 Position sur le terrain : Biographie : Stefan de Vrij, né le 5 février 1992 à Ouderkerk aan den IJssel aux Pays-Bas, c'est un footballeur international néerlandais, qui joue au poste de défenseur central. Il évolue actuellement à la Lazio de Rome en Serie A. Il est marié et a vécu de 2009 à 2014 près de Rotterdam, ville où il jouait avant d'être transféré à Rome, club qui le remarqua pour ses bonnes performances à la Coupe du monde. Carrière: Stephan de Vrij a joué, en amateur en moins de 17 ans, au club de Feyenoord Rotterdam avant de passer en première équipe. Il a néanmoins obtenu l'équivalent néerlandais du Baccalauréat, estimant que s'il ne perçait pas dans le football, il devait avoir au moins le diplôme de fin de scolarité. Il marque son premier but en tant qu'international lors du match contre l'Espagne dans la phase de poules de la Coupe du monde 2014. Ayant choisi de quitter libre la Lazio de Rome à la fin de son contrat en juin 2018, il est annoncé à l'Inter Milan à paramètre zéro. Carrière en Club: Parcours junior 1997-2002: VV Spirit 2002-2009: Feyenoord Rotterdam Parcours professionnel: 2009-2014: Feyenoord Rotterdam 2014- 30 juin 2018: Lazio Rome 01 juillet 2018: Internazionale Palmarès Coupe d'Italie : Finaliste : 2014-15, 2016-17 avec la Lazio Carrière Internationale: 2008-2009: Pays-Bas -17 ans 2010-2011: Pays-Bas -19 ans 2011: Pays-Bas -20 ans 2011-2013: Pays-Bas espoirs Depuis 2012: Pays-Bas A voir sur le site : ® Wikipedia.fr
  5. Les débuts de l'Inter en Ligue des champions approchant, lors du Nerazzurri Match Day, Nicolò Barella s'exprimait ainsi en vue du match. "Les personnes qui m'entourent sont très importantes car elles me donnent le bon coup de pouce, de la force : mes parents, ma femme et mes filles." Et si vous deviez choisir trois légendes Nerazzurri ? Partenaire au milieu : "Stankovic" Joueur à défier à l'entraînement : "Adriano, j'aurais aimé le voir s'entraîner" Colocataire : "Ronaldo, c'était le plus fort de tous" Chemin "Dans ma carrière, la détermination a été fondamentale, elle m'a permis de croire en moi, de progresser et de surmonter les obstacles. Le travail et surtout le sacrifice étaient les bases quotidiennes. Mes racines sont à Cagliari, c'est ma ville, où je suis né. À Côme, j'ai vécu ma première expérience loin de chez moi, loin de mes proches et cela m'a beaucoup aidé, tant sur le plan professionnel que privé, à grandir et à mûrir, tandis que Milan est le présent, c'est l'endroit où je voulais être et dans quoi je suis." Stankovic comme modèle "J'ai beaucoup de souvenirs de mon enfance, partagée entre le football, les amis et la famille. Des après-midi passés à jouer avec mes cousins à Torre delle Stelle, aux terrains de football mon endroit préféré. J'ai joué, je me suis amusé, j'ai appris. A 14, 15 ans j'ai réalisé que je pouvais avoir quelque chose de plus, de la détermination ou du talent. J'ai commencé à y croire et avec un peu de sacrifice je me suis retrouvé à faire ce dont j'ai toujours rêvé. J'ai toujours dit que Stankovic était le prototype du joueur que j'aimais, Daniele Conti a également influencé mon parcours avec son humilité, son exemple et son amour pour son Cagliari." Souvenirs "C'est difficile de choisir un but, le premier avec le maillot des Nerazzurri était contre le Slavia Prague mais je garde un merveilleux souvenir du second, celui contre Vérone car à sept minutes de la fin on était à 1-1 et ce but nous a permis de gagner. J'ai pris le ballon à De Vrij, revient pour un position plus centrale et l'ai mis sous la barre grâce à une frape enveloppée. Je me souviens du rugissement du stade bondé, de l'exultation, de l'étreinte de mes coéquipiers, je frissonne encore quand je pense à ça." Traduction alex_j via FCInter1908.
  6. Le Corriere dello Sport explique que Simone Inzaghi est frustré par les performances récentes de notre défense pendant que la Gazzetta dello Sport évoque l'absence d'Ivan Perisic. Selon un article imprimé d'aujourd'hui dans le Corriere dello Sport, Simone Inzaghi était particulièrement ennuyé par la manière dont les défenseurs n'ont pas réagi face à un danger évident lorsque les Rossoneri attaquaient. Inzaghi a été frustré par le premier but du Milan causé par une passe mal placée de Hakan Calhanoglu qui a provoqué une contre-attaque rapide sur notre côté droit. Il a cependant estimé qu'il s'agissait d'un problème structurel qui montrait où l'équipe avait besoin de travail. Pour les deuxième et troisième des Rossoneri, il a estimé que ses joueurs se sont simplement éteints lors des moments décisifs, semblant rester immobiles et ne faisant en grande partie rien pour empêcher Olivier Giroud ou Rafael Leao de trouver le fond du filet. Pour être plus complet, un article imprimé dans la Gazzetta dello Sport blâme les performances du duo vieillissant Samir Handanovic - Stefan de Vrij, la forme bâclée d'Alessandro Bastoni et la perte de l'influence d'Ivan Perisic provoquant une défense poreuse des Nerazzurri. Handanovic et de Vrij ont indéniablement très bien performé pour les Nerazzurri par le passé, mais aucun des deux n'a montré de son mieux cette saison. En effet, ils ont semblé lents à réagir au danger à divers moments, peut-être le reflet d'une baisse de forme voire d'un déclin? Dans le cas de Bastoni, l'âge peut difficilement être mis en avant pour le déclin que le joueur de 23 ans a montré cette saison. Il a également indéniablement semblé bâclé et lent à réagir au danger lors des récentes apparitions. Pour la Gazzetta, le départ de Perisic pourrait jouer un rôle clé dans tout cela, car l'énergie et le rythme de travail du Croate pour aider sur le côté gauche avaient été la clé de la forme défensive de l'équipe pendant une grande partie de la saison dernière, et ils n'ont pas encore trouvé comment reproduire son influence. Traduction alex_j via Sempreinter.
  7. C’est la thématique qui a été mise en lumière par la Gazzetta Dello Sport : Est-ce qu’une défense aussi catastrophique, que celle qui est proposée par l’Inter en ce moment, peut-elle déjà lui coûter le Scudetto, en ce début de saison ? Jurisprudence positive "8 buts encaissés lors des 5 premières journées de Serie A ont fait sonner la sirène d’alarme à la Casa Inter : Il est impossible de gagner le Scudetto avec une moyenne aussi élevée…… Mais il y a un précédent qui peut faire sourire Simone Inzaghi: En 2020, Antonio Conte avait débuté de la même façon en présentant une telle statistique après 4 journées et, après quelques semaines d’étude, l’entraineur était parvenu à systémiser ce rempart et blinder la défense, en allant ensuite remporter le Scudetto…. Et il y est parvenu avec les mêmes interprètes qu’Inzaghi a, encore aujourd’hui, à sa disposition, il s’agit donc d’un déjà-vu dont on sait comment en sortir." "Toutefois, Stefan De Vrij semble être l’ombre de lui-même depuis longtemps, et encore plus dans le Derby. Milan Skriniar a du mal a retrouver la forme depuis un été chahuté par le Mercato et Alessandro Bastoni présente des difficultés, comme jamais il n’en a connu depuis qu’il est arrivé à l’Inter. Enfin, Samir Handanovic, s’il n’est pas le premier sur les bancs des accusés est loin d’être au niveaux des miracles réalisés par Maignan en présentant un total de 8 buts encaissés sur 19 tirs et un pourcentage de balle contrées qui s’élève à 58%. Une telle statistique le fait plonger à la 18ème place possible dans ce classement global des gardiens." " A présent, la priorité d’Inzaghi est d’objectivement d’avoir la même trajectoire qu’Antonio Conte, en fermant la porte aux incursions adverses afin d’en tirer profit à long terme. Et même, il y a 12 mois, la première Inter d’Inzaghi avait mis aussi un peu de temps pour s’imperméabiliser défensivement, avec les premiers clean-sheet réalisés consécutivement après une dizaine de journée de Serie A. Cette alarme n’est donc pas un drame, mais il est impératif de trouver la solution au plus vite car le Bayern est une équipe qui ne pardonne pas, s’en suivra la confrontation avec le Torino avant une alternance entre Ligue des Champions et championnat." "Si l’Inter marque énormément, elle se doit d’avoir la certitude de ne jamais débuter le la rencontre avec un but contre au compteur, ce qui représente un malus très nocif : Simone Inzaghi l’a répété après le Derby : Nous ne pouvons pas nous prendre de tels buts, nous encaissons trop facilement l'Inter.... Le premier patch de soin Nerazzurro doit précisément être mis là." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Écrivant dans sa chronique pour TuttoMercatoWeb, Michele Criscitiello estime qu'il y a encore beaucoup de doutes autour de notre équipe après les arrivées du mercato estival. Criscitiello a particulièrement noté la situation du gardien de but Andre Onana comme une situation exceptionnelle qui persiste malgré la fermeture du mercato. "L'Inter a fait face à de graves problèmes en raison de l'incapacité à identifier le remplaçant de Handanovic au fil des ans et a fini par en faire le premier choix chaque saison." "Cordaz, Radu, Padelli, au fil du temps, le club aurait dû travailler pour trouver de vrais remplaçants, et à la place, ils ont juste amassé une collection de gardiens de troisième choix." "Maintenant, ils doivent juste accorder une confiance inconditionnelle à Onana. Sinon il restera assis sur le banc pendant 35 matches et s'épuisera avant de vraiment commencer." "Inzaghi a ses défauts, bien sûr, mais cette équipe a trop de points d'interrogation qui sont traînés depuis le mercato. Soit vous prolongez les joueurs, soit vous les trouvez en train de jouer leurs contrats et prendre la porte à mi-chemin." Cependant, tout mettre sur le dos d'Handanovic serait simpliste. En effet, la Gazzetta dello Sport pointe que l'Inter a souffert d'erreurs défensives graves et d'absences de concentration. Le journal met en lumière les moments bâclés et les manques de concentration de Stefan de Vrij et Samir Handanovic en particulier. De Vrij était en partie responsable des deux premiers buts des Rossoneri, pris dans un no man's land lors du contre qui a mené au premier but, et un défaut de réaction sur leur deuxième but. Sur le troisième but, de Vrij et Alessandro Bastoni se sont éteints, la Gazzetta affirmant que seul Milan Skriniar a réagi pour éviter les buts. Le capitaine Handanovic est également critiqué par la Gazzetta, car même si le joueur de 37 ans n'a commis aucune erreur majeure, le sentiment était qu'il n'a pas réagi rapidement à l'un des deux premiers buts du Milan, contrairement à Mike Maignan qui a semblé être en mesure de nous contrarier. Traduction alex_j via Sempreinter.
  9. L'Inter devrait entamer des discussions avec les défenseurs Milan Skriniar et Stefan de Vrij concernant les prolongations de contrat pendant et après la prochaine pause internationale. Selon un article paru aujourd'hui dans le Corriere dello Sport, les Nerazzurri ont fixé un calendrier pour commencer à négocier de nouveaux accords pour la paire de défenseurs, dont les contrats actuels expirent fin juin 2023. Skriniar et de Vrij ont tous deux entamé la saison sans avoir quitté l'Inter pendant le mercato estival, bien qu'ils aient été liés à de potentiels départs. Désormais, le club cherchera à prolonger les accords des deux joueurs pour éviter de les perdre à cause de transferts gratuits à la fin de la saison. En conséquence, les Nerazzurri ne voudront pas que la situation de l'un ou l'autre traîne trop longtemps. N'oublions pas la menace fantôme du PSG concernant Skriniar. Ils prévoient d'entamer les discussions avec les deux joueurs et leurs représentants pendant la pause internationale qui aura lieu ce mois-ci. En résumé: on planifie pour commencer à débuter les négociations Traduction alex_j via Sempreinter.
  10. C’est la révélation de la Gazzetta Dello Sport, la retentissante défaite, dans la manière, du Derby Della Madonina, a fait sauter toutes les immunités possibles, La Direction allant même à parler d’humilité, à la Pinetina, au lendemain d’une soirée chaotique à San Siro : "L’équipe s’était présentée sur le terrain en faisant preuve d’un manque de concentration, de courage et de motivation : Ceux qui auraient dû transcender leurs équipiers ne l’ont pas fait, surtout les Bigs qui sont tous sous examens: Pour cette raison, il n’existe plus d’intouchable dans le vestiaire, plus personne n’est sur de son poste dans un futur proche : De Nicolò Barella à Alessandro Bastoni, une fois leader une fois l’ombre d’eux-mêmes, en passant par Hakan Çalhanoğlu, sans oublier le duo Milan Skriniar - Stefan De Vrij qui, pour diverses raisons, a fait l’objet de distraction et d’un manque évident de concentration." Handanovic et Inzaghi est aussi dans le viseur "Car Romelu Lukaku mis à part, les nouvelles recrues ont été peu ou pas du tout utilisées par Simone Inzaghi en ce début de saison. Le cas le plus emblématique est celui d'André Onana, qui n'a toujours pas joué la moindre minute en match officiel : Est-il possible que l'Inter puisse garder un numéro un mondial potentiel sur le banc pendant une saison?" s'interroge la Rosea "L'entraîneur avait été clair lors de la présaison au sujet de Samir Handanovic comme titulaire, mais le tourment des critiques et des Tifosi au sujet de la mise sur le banc du capitaine en faveur du Camerounais a repris de plus belle après le Derby au cours duquel la comparaison à distance avec Mike Maignan s’est avéré impitoyable." "L'ancien joueur de l'Ajax n'est pas le seul à être resté aussi longtemps inactif lors des cinq premières journées de championnat : les deux jeunes Kristjan Asllani et Raoul Bellanova, présents sur le terrain pour un total combiné de 35 minutes (24' et 11'), attendent également une véritable chance. L'Albanais, après un été au sommet a été mis en veilleuse, tandis que l'ancien joueur de Cagliari est "bloqué" par les nombreux cinquièmes changement de l'effectif, et notamment à droite avec Denzel Dumfries. Et il ne faut pas oublier l'expérimenté Henrikh Mkhitaryan, qui est monté en cours de jeu après s'être remis d'une blessure : "C’est un exemple tangible de la façon dont l'Inter a besoin de nouvelles énergies, à la fois technique et nerveuse: L'entrée de l'Arménien dans le Derby a été plus qu’un électro-choc en apportant du temps, en offrant une meilleure gestion du ballon avec des choix lucides et toujours justes au moment de lancer les offensives." Selon vous, De Vrij, Bastoni, Handa, pour ne citer qu’eux, doivent-ils être "rangés" au placard en ce moment ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. Après la défaite concédée lors du derby della Madonnina, Simone Inzaghi et la défense intériste est sous le feu des médias italiens. Extraits. On commence par un article du Corriere della Sera publié aujourd'hui stipulant que l'Inter avait beaucoup à faire lors de la défaite 3-2 contre les Rossoneri. Une chose est que le Milan a clairement le gardien de but nettement meilleur puisque Mike Maignan a effectué un certain nombre de superbes arrêts tout au long du match, arrêts de classe qui n'ont pas pu être reproduits à l'autre bout par Samir Handanovic. Il y a aussi des questions qui doivent être posées à Simone Inzaghi en ce qui concerne les sélections qu'il a faites pour le match et aussi pour le moment de ses changements en seconde période qui n'ont pas eu le plein effet qu'il aurait voulu, avec seulement Edin Dzeko et Federico Dimarco faisant, un peu, la différence. Ensuite, l'analyse de FCInter1908 a évoqué le fait qu'Inzaghi a une fois de plus montré qu'il n'avait peut-être pas l'esprit tactique et calme qui est nécessaire dans les grands matchs comme celui du derby. Le XI de départ n'a pas semblé fonctionner car Joaquin Correa n'a pas pu affecter le match. Les changements d'Edin Dzeko et de Federico Dimarco ont brièvement amélioré l'équipe, mais les autres changements semblent arriver bien trop tard car le Milan menait déjà 3-1. Avant de marquer le premier but, il était clair que les Rossoneri étaient l'équipe qui avait le dessus et l'entraîneur a peut-être raté sa chance de renverser la vapeur avant le Milan prenne le large. On poursuit avec l'Interista qui se focalise sur la défense. En effet, elle semble être très perméable cette saison puisqu'elle a encaissé huit buts en seulement cinq matchs. Seul Cremonese en a concédé plus lors de ses cinq premiers matches. C'est l'un des principaux domaines à blâmer pour la défaite, mais Simone Inzaghi a également reçu beaucoup de critiques pour les changements qu'il a apportés et qui sont arrivés trop tard dans le match. Simone Inzaghi a obtenu 5,5 sur 10 par Tuttosport et TMW, 5/10 par La Gazzetta dello Sport et L'Interista, puis le Corriere dello Sport lui a donné 4,5. Stefan de Vrij a été critiqué pour son attitude dans ce match et en particulier pour le faible marquage sur Rafael Leao pour les deux buts de l'attaquant portugais. Pour cette raison, il a obtenu des notes très faibles de la presse italienne. La Gazzetta dello Sport, TMW et L'Interista lui ont donné 4,5 sur 10, tandis que le Corriere dello Sport et Tuttosport lui ont donné 4/10. Denzel Dumfries a été critiqué pour les moments où il a semblé perdre sa concentration défensivement, ce qui a coûté à l'Inter à plusieurs reprises. Il a également été critiqué pour ne pas avoir livré de bons centres dans la surface, ce qui est une marque de fabrique de son jeu dans un bon jour. Il était autorisé pour ne pas trop marquer Rafael Leao, mais cela a ensuite déséquilibré l'Inter et a donné au Milan un moyen d'exploiter cette faille. Il a reçu une note de 5/10 de La Gazzetta dello Sport, Tuttosport et L'Interista. Il a obtenu 5,5 du Corriere dello Sport et TMW. Traduction alex_j via Sempreinter.
  12. L’Inter a fait l’objet d’un mercato estival animé : Entre la nécessité de faire des économies, recruter sans disposer de réels fonds pour se renforcer, combiné à la conservation de tous les Bigs, la partie était loin d’être gagnée. Toutefois, comme le révèle le Corriere Dello Sport, l’Inter est parvenu à réaliser l’impossible, en conservant tous ses "Top Players" et en reprenant Romelu Lukaku, en respectant, pour une bonne partie, les exigences imposée par la propriété représentée par le Président Steven Zhang. "A la différence de la Juve et du Napoli, l’Inter n’a vendu aucun de ses meilleurs joueurs, au contraire, le feu vert a été donné pour poursuivre les discussions relatives aux renouvellement des contrats de Milan Skriniar et Stefan De Vrij, soit les deux priorités du trio formé par Giuseppe Marotta, Piero Ausilio et Dario Baccin." "L’Inter n'a perdu qu’Ivan Perisic, qui était probablement celui que ne devait absolument pas partir tant il apportait des garanties dans les duels et pour apporter une supériorité numérique, mais le club a fait tout son possible pour le convaincre de rester." "Le président n'a pas pu investir dans l’acquisition de joueurs payants, il s’est donc plus concentré sur des prêts ou des joueurs à paramètres zéro, le tout en accordant sa confiance à ses Manager et à son entraineur. Ceux-ci ont également pu le convaincre de ne pas réunir immédiatement les fonds exigés des 60 à 80 millions d’euros de plus-value nécessaires pour ce mercato 2022-2023 car l’équipe en aurait été affaiblie, bien au contraire, finalement Steven Zhang aura marqué aussi son accord pour l’arrivée de Francesco Acerbi". Comment jugez-vous le travail réalisé par Piero Ausilio, Dario Baccin et Giuseppe Marotta ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. S'exprimant lors d'une interview avec Sport Mediaset avant le derby de Milan, Stefan de Vrij a souligné à quel point l'équipe doit se concentrer sur ce qui se passe sur le terrain plutôt que sur tout bruit médiatique autour de l'équipe. "Nous devons penser à nous et au terrain! Ne nous laissons pas influencer par ce qu'ils disent à l'extérieur." L'importance de la blessure de Romelu Lukaku et à quel point cela pèse sur l'équipe. "C'était un retour important pour Romelu, c'est un attaquant très fort qui fera aussi la différence cette année. C'est dommage qu'il se soit blessé." La victoire contre Cremonese. "C'était très important de rebondir et de retrouver le chemin de la victoire. Nous l'avons fait, c'était ce que nous voulions. Le derby est un match très important pour le classement, pour nous et pour les supporters. Nous étions désolés de la façon dont cela s'est terminé l'année dernière, nous devons regarder vers l'avenir." La défense moins forte que par le passé. "Ce n'est pas seulement nous, les défenseurs, en phase défensive, c'est un problème d'équipe qui implique tout le monde." Traduction alex_j via Sempreinter.
  14. S'adressant à la Gazzetta dello Sport dans une interview publiée aujourd'hui Beppe Bergomi estime que marquer une centaine de buts en Serie A cette saison ne serait pas surréaliste. De plus, il également a donné son avis sur les prouesses offensives de l'Inter cette saison ainsi que sur la nécessité d'un équilibre défensif. "C'est quelque chose qu'ils peuvent faire, ce n'est pas un fantasme irréaliste pour une équipe comme celle d'Inzaghi. L'Inter est une équipe qui attaque avec équilibre et harmonie, utilisant les mouvements d'équipe plus que la qualité individuelle. En revanche, il y aura certainement des matchs beaucoup plus durs en cours de route où il sera plus difficile de percer. Sans Perisic, il n'y a plus ou peu de menace individuelle sur les flancs, Tottenham tire déjà le meilleur parti de lui." "Mais les possibilités offensives sont nombreuses. On peut commencer par la variété que peut apporter Lukaku. Romelu étire les équipes, de par sa course, et donne donc une menace derrière, donc Lautaro est capable d'atteindre le but beaucoup plus qu'avant. Maintenant, nous allons voir si l'Argentin progressera en termes de régularité. En attendant, il y a une chose qui est certaine, que Lukaku, même lorsqu'il n'est pas à son meilleur, peut engager n'importe quel défenseur." "Marquer 100 buts cette saison n’est pas une garantie pour le titre, absolument pas. Très souvent la meilleure défense l'emporte. Quatre-vingts buts pourraient suffire, mais vous ne devez pas encaisser plus de 25-30 buts. La défense interiste est très forte, même s'il n'y a pas un joueur qui peut aller en un-contre-un contre un attaquant rapide." "Le fait que Skriniar reste est un gage de qualité, même s'il doit retrouver sa meilleure forme en début de saison. Enfin, j'ai aimé la performance de de Vrij contre la Spezia, il ne faut pas le sous-estimer." Traduction alex_j via sempreinter.
  15. Pour son retour à Giuseppe Meazza, et dans le cadre de la 2ème journée de Série A, l'Inter recevait La Spezia de Luca Gotti, ancien de l'Udinese. Après une timide entrée en matière la semaine dernière, qui a été marquée par le but inespéré de Dumfries au bout de la nuit à Lecce, les joueurs de Simone Inzaghi ont remis l'église au centre du village en dominant La Spezia 3-0. Dès le coup d'envoi, les intentions étaient claires : attaquer et marquer rapidement ce premier but. Romelu Lukaku et Lautaro Martínez sont beaucoup recherchés, ainsi que les deux pistons, Denzel Dumfries à droite et Federico Dimarco à gauche. Cela conduit à un grand nombre de hors-jeu signalés dans les premières minutes. La première occasion de la partie arrive à la neuvième minutes de jeu, lorsqu'Hakan Çalhanoğlu botte un coup franc excentré sur la tête de Dumfries, qui vient butter sur Dragowski. Le Hollandais est très entreprenant sur son côté droit, proposant de bonnes solutions à ses partenaires. C'est ensuite au tour de Lautaro de tester la vigilance du portier Polonais. Suite à un bon contrôle orienté, l'Argentin frappe fort au premier poteau, sans succès. L'ancien du Racing se montre créatif dans le dernier tiers. Au milieu de terrain, la dynamo Nicoló Barella propose en permanence des solutions de passes, avec un volume de jeu débordant. Marcelo Brozović, quant à lui, nous fait du Brozović : il nettoie les ballons du milieu et les recycle à merveille, malgré quelques pertes de balles inhabituelles. Le troisième mousquetaire, Çalhanoğlu, est celui qui oriente le jeu des Nerazzurri, maniant la pelota à la perfection, en la faisant fuser d'un côté à l'autre du rectangle vert. La défense, elle, est plutôt tranquille tant La Spezia est invisible. Notons tous de même les quelques sautes de concentration de notre ami Stefan De Vrij, qui, de match en match, semble de moins en moins serein. Le rythme retombe un peu. Jusqu'à la trente-deuxième minute, et la tentative de Lautaro en pivot, suivie de celle de Dumfries, bien aidé par le bon travail de Lukaku : les deux échouent. Mais l'Inter est déterminée à faire la différence avant la mi-temps. Et la différence va effectivement venir quelques minutes plus tard. Barella trouve Lukaku derrière la défense des Spezzini, qui remise de la tête pour Lautaro Martínez, alors seul. Le natif de Bahía Blanca, dans la Province de Buenos Aires, ne se fait pas prier : il envoie une mine du gauche en une touche de balle dans le petit filet droit de Dragowski. La LuLa fait mouche et ça fait 1-0 pour l'Inter. Les Nerazzurri poussent pour faire le break avant la pause : Lukaku trouve la barre transversale après un superbe coup de tête suite à un centre d'Alessandro Bastoni, tandis que Lautaro, sur l'action suivante, est coupable d'un petit raté, alors qu'il était plutôt seul au cinq mètres cinquante. L'arbitre de la rencontre, Davide Ghersini, siffle la mi-temps sans accorder de temps additionnel. L'Inter est l'auteure d'une première période sérieuse, avec un bon nombre d'occasions à l'appel. Il faudra faire preuve de plus d'efficacité en seconde mi-temps. Et de fait, les coéquipiers de Milan Škriniar () ne vont pas mettre longtemps à tuer la rencontre. Après une tête non cadrée de De Vrij au retour des vestiaires, c'est Hakan Çalhanoğlu qui, après un exellent boulot de Lukaku balle au pied, vient placer son ballon à ras-de-terre au premier poteau : plat du pied sécurité, 2-0 pour l'Inter. Après avoir réalisé le break, l'Inter poursuit son match en maîtrisant le rythme. La Spezia patauge et ne parvient toujours pas à se créer d'occasions franches. Le temps passe, Edin Džeko et Robin Gosens entrent en jeu. À la quatre-vingt-deuxième minutes, Džeko, à la réception d'un bon ballon de Barella, réussit à glisser celui-ci à Joaquín Correa, fraîchement rentré sur la pelouse. L'ancien protégé de Simone Inzaghi à la Lazio reste lucide et place son ballon, avec beaucoup de lucidité, dans le petit filet gauche d'un Dragowski parti aux champignons. Un dernier changement avec Kristjan Asllani, qui se laisse aller à un petit élastico, et l'Inter dit au revoir à une Spezia décidément bien inexistante. Davide Ghersini siffle la fin d'une rencontre dominée, avec beaucoup de sérieux par l'Inter, à l'inverse du déplacement périlleux de la semaine dernière dans les Pouilles. Trois buts marqués, un clean-sheet et la connexion LuLa retrouvée, l'Inter a rendez-vous vendredi prochain, 20:45, à l'Olimpico pour y affronter la Lazio de Maurizio Sarri. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 3 - 0 Spezia Buteur(s): 35' Lautaro (I), 52' Çalhanoğlu (I), 82' Correa (I) Inter (3-5-2): 1 Handanović; 37 Škriniar, 6 De Vrij, 95 Bastoni; 2 Dumfries, 23 Barella, 77 Brozović (85' 14 Asllani), 20 Çalhanoğlu (76' 5 Gagliardini), 32 Dimarco (68' 8 Gosens); 90 Lukaku (68' 9 Džeko), 10 Lautaro (76' 11 Correa) Banc: 11 Correa, 5 Gagliardini, 8 Gosens, 21 Cordaz, 24 Onana, 12 Bellanova, 33 D'Ambrosio, 36 Darmian, 9 Džeko, 42 Agoumé, 14 Asllani Entraîneur: Simone Inzaghi Spezia (3-5-2): 69 Dragowski; 29 Caldara (67' 15 Hristov, 14 Kiwior, 43 Nikolaou; 11 Gyasi (90' 2 Holm), 33 Agudelo (90' 28 Ellertsson), 6 Bourabia, 20 Bastoni (79' 24 Kovalenko), 13 Reca; 7 Sala (67' 44 Strelec), 18 Nzola Banc: 28 Ellertsson, 77 Bertola, 40 Zovko, 44 Strelec, 30 Maldini, 89 Sanca, 24 Kovalenko, 17 Podgoreanu, 2 Holm, 8 Ekdal, 23 Capradossi, 15 Hristov, 1 Zoet Entraîneur: Luca Gotti Arbitre: Davide Ghersini VAR: Marco Guida Averti(s): / Exclu(s): / ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter
  16. Le défenseur de l'Inter pense qu'il reste encore beaucoup de travail à l'équipe pour entamer la saison le weekend prochain au niveau où elle se doit d'être. S'adressant à InterTV après la défaite 4-2 des Nerazzurri contre Villareal en match amical, De Vrij admet que beaucoup de points restent à améliorer pour l'équipe après ce qu'ils ont montré lors des matchs de pré-saison. L'Inter a disputé 5 matchs amicaux officiels jusqu'ici et après avoir remporté la première rencontre contre Lugano, n'as pas su obtenir une seule autre victoire sur les 4 matchs restant. Le résultat compte moins que la performance en pré-saison, mais la nature des prestations donne une indication sur le fait que l'équipe est encore loin d'être prête a faire face à la compétition. Il y a également eu des signes encourageants, et l'équipe dispose encore d'une semaine cruciale pour travailler avant de lancer sa saison de Serie A le weekend prochain contre Lecce. Mais en l'état, il reste encore beaucoup à faire. "La route est encore longue et nous devons nous améliorer" déclare De Vrij, "spécialement quand nous n'avons pas la possession. Nous devons nous améliorer et continuer de travailler. Ce n'est pas suffisant." "Ça ne s'est pas bien passé, ce n'est pas comme ça que nous voulions que ça se passe." continue-t-il. "Nous ne pouvons nous satisfaire des amicaux que nous avons jouer étant donné que nous avons encaisser trop de buts. Nous devons nous améliorer." Au sujet des fans: "Ils nous boostent, ils sont toujours avec nous peu importe où nous allons." Au moins c'est clair: ils doivent faire mieux et ils le savent. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  17. En effet, avec une Coupe du Monde à disputer en plein mois de novembre, tous les clubs seront confrontés à une situation totalement inédite : Qu’il s’agit d’anticiper le tout au Mercato, de s’organiser pour le championnat, cette situation est une première! Révélation de la Repubblica La Beauté du Calcio "Des vacances adaptées ne sont pas à exclure pour la période Post-Mondial, avec les meilleurs joueurs fatigués par le tournoi, et encore plus pour ceux qui termineront dans le top 4 et qui auront donc disputés sept matchs. De plus les "pièges" des petites équipes pourrait logiquement s’avérer être les plus dangereux. Mais la plus importante concentration des Mondialistes concernera objectivement les grands clubs, ceux qui jouent les Coupes, ceux qui sont aussi ceux qui savent faire la différente, c’est évident." "Le Milan, par exemple, mis à part Tonali, verra partir tout le noyau jeune qui lui a permis de faire le saut en qualité : Maignan, Tomori, Theo Hernandez, Leao, Saelemaekers plus la nouvelle recrue De Ketelaere. Le Sénégalais Ballo-Touré sera également de la partie tandis que devant, trois joueurs, Giroud, Rebic et Origi, attendent le retour de leur Sélectionneur National." "La caractéristique du groupe milanais est que ses joueurs de la "Coupe du monde" appartiennent presque tous à des équipes nationales très ambitieuses. Ils peuvent donc rester longtemps au Qatar, plus ou moins comme les joueurs de l'Inter d’ailleurs avec De Vrij et Dumfries (Pays-Bas), Lautaro et Correa (Argentine), Brozovic (Croatie), Gosens (Allemagne), Lukaku (Belgique) et Onana (Cameroun)". "A la Juve, à part Pogba bien sûr, les hommes du "dernier carré" sont Di Maria, Rabiot et, s'il est appelé, Alex Sandro : l'objectif pour Szczesny (Pologne), Vlahovic (Serbie) et McKennie (USA) est de passer la phase de groupe. La quatrième équipe engagée en Ligue des Champions, le Napoli, n'enverra pas ses hommes au Qatar, surtout si Fabian Ruiz, qui n’a plus évolué pour l’Espagne depuis l’Euro, n’est pas rappelé." "Kim, Anguissa, Zielinski, Lozano et Olivera n'appartiennent pas aux groupe des joueurs considéré comme des favoris au poste d’internationaux, ce qui pourrait s'avérer un grand avantage pour Spalletti car le calendrier de janvier-février offrira à Naples trois confrontations directes contre l'Inter, la Juventus et la Roma. La Roma elle-même enverra Dybala, Abraham, Rui Patricio et peut-être Wijnaldum au Qatar, ainsi que Zalewsky et peut-être Vina." Selon vous, la Coupe du Monde peut-elle sourire au Napoli, ou est-ce que les Grands d’Italie seront gérer de la meilleure des façons cette situation inédite ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. En effet, le mois de juin 2023 sera le mois le plus important de l’Inter pour son avenir, plusieurs forces en présence pourraient prendre la poudre d’escampette! Nos confrères de Fcinter1908.it se sont penché secteur par secteurs! Les gardiens "Ces derniers jour a été officialisé la prolongation du contrat de Samir Handanovic, le Capitaine et Leader du Vestiaire de l’Inter. André Onana est arrivé, mais il débutera son aventure Nerazzurra en tant que second. Simone Inzaghi misera encore sur le slovène, du mois, initialement. Au 30 juin 2023, son départ sera probablement acté. A noter qu’Alex Cordaz, le troisième gardien de l’Inter, sera aussi en fin de contrat au 30 juin 2023." La défense "Milan Skriniar et Stefan De Vrij représentent les noms les plus ronflants : Le slovaque est au cœur du mercato, mais en cas de permanence, le club est prêt à renouveler son contrat actuel qui prendra fin au 30 juin 2023. Il reste encore à définir le futur de De Vrij vu que les négociations pour un renouvellement n’ont pas débutés et que de réelles demandes ne sont jamais arrivées. Mais les deux Nerazzurri ne sont pas les à voir leur contrat se terminer au 30 juin 2023 : Henrique Dalbert, qui ne fait pas parti des plans de l’Inter et qui est actuellement blessé, et Danilo D’Ambrosio, qui reste, lui, l’un des leaders absolu du vestiaire." Les milieux de terrain "Au net de la situation de Raoul Bellanova, prêté avec une option d’achat par Cagliari et de Kristjan Asllani, qui sera formellement en fin de contrat au 30 juin 2023, mais qui fait l’objet d’un prêt avec obligation d’achat avec l’Empoli, il y a lieu de réfléchir sur la situation relative à deux autres joueurs de ce secteur : En effet, les contrats de Roberto Gagliardini, pisté par Monza, et de Matteo Darmian arriveront à expiration." L’attaque "L'attaque est le rempart qui, l’an prochain voir même avant, pourrait faire l’objet de la plus importante des révolutions: Alexis Sanchez sera très probablement vendu lors de cette session estivale, alors qu’il reste quelques situations encore à définir tel que l’avenir de Romelu Lukaku, qui est prêté exclusivement jusqu’au 30 juin, mais qui a déjà fait part de son intention de tout faire pour rester Nerazzurro. Outre Lukaku, Edin Dzeko arrivera également en fin de contrat" Pensez-vous que l’Inter prolongera le mythique Gagliardini ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. En effet, bien plus que d’être détruite de part en part, la Muraille de Chine Nerazzurra devrait être reconduite pour la saison à venir Révélation du Corriere Dello Sport "La nouveauté est relative au futur de l’hollandais. En silence et sans dévoiler l’information, l’Inter a dit à Rafaela Pimenta, qui gère les intérêts de Stefan, de vouloir renouveler le contrat de l’ancien de la Lazio pour deux ou trois saisons, le salaire et les clauses éventuelles devant encore être discuté au terme de cette session de mercato estival." "La façon d’agir de Marotta, d’Ausilio et de Baccin va dans une direction toute définie : Blinder le joueur et, suite à l’échec Bremer, lui permettre de faire face à une nouvelle saison en étant bien plus serein, une saison où il sera encore un titulaire indiscutable." Une bonne idée de conserver notre défense actuelle, la défense du Scudetto, selon vous ? Stefan pourrait-il retrouver son vrai niveau après sa prolongation ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. A l'occasion d'une vidéo publiée par Gli Autogol dans le Quartier Général de l'Inter, Simone Inzaghi, a parlé des personnalités les plus "vivantes" du vestiaire : "Il y en a quelques-unes, mais elles sont toutes sympathiques : "Brozovic et Barella me viennent à l'esprit, ce sont les plus "vivants"." "Le plus sérieux est Handanovic, c'est le Capitaine : il est très gentil mais il a ses propres méthodes et ses propres moments. De Vrij aussi : on passe d'un excès à l'autre. Handanovic a joué avec moi à la Lazio à ses débuts, et je marque encore quelques buts face à lui." Zanetti ? "Nous avons beaucoup besoin de lui : il a joué à tous les postes, et même maintenant, il ne s'arrête jamais." "J'emmènerais Brozovic dîner, Lukaku lui doit être en super forme, et Barella me fait dépenser beaucoup de vin". ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. En effet, Steven Zhang et Giuseppe Marotta ne comptent pas fléchir d’un seul millimètre et pour la Gazzetta Dello Sport, l’Inter ne reculera pas devant le minimum syndical : Non à moins de 70 millions d’euros cash pour vendre Milan Skriniar! Et le comportement du Paris-Saint-Germain est latent, au point d’avoir posé un ultimatum au club de la Capitale : "Si aucune relance ne vient à être présenté, le Club Nerazzurro lui-même se sentirait le devoir de chercher d’autres solutions en sortie, avec peut-être toujours le secteur défensif ou des ailiers qui s'en verrait impacté, avec peut-être même que les noms de De Vrij et de Dumfries qui y seraient liés." En effet, la Direction Nerazzurra et le joueur slovaque en ont marre de mijoter : "Skriniar est d’ailleurs attendu ce dimanche au stage d’entraînement à Appiano Gentile." Deux Bêtes pour le prix d’une ? L’Inter est également pressée de finaliser la transaction menant à Bremer: En effet, une rencontre officielle a eu lieu hier avec le Torino, avec d’un côté Piero Ausilio, de l’autre Vagnati: "Si rien n’a été résolu, cette entrevue a servi surtout à définir les contours de l’opération. On parle d’une possible insertion, d’une contrepartie technique liée au nom de Casadei que l’Inter ne souhaite pas vendre à titre définitif. Mais à présent, les Nerazzurri ont poussé sur l’accélérateur, une nouvelle rencontre, encore à programmer, avec le Club Granata est prévu pour la semaine prochaine. Marotta veut accélérer afin d’éviter de voir d’autres clubs s’insérer dans la négociation menant à Bremer." Simone en remet une couche C’est une révélation de Don Balón : "Malgré la pression du Paris Saint-Germain, les chances de voir Milan Skriniar rejoindre l'ombre de la Tour Eiffel s'amenuisent. Un mur Nerazzurro c’est cette fois érigé à la Viale Della Liberazione, où les Parisiens semblent avoir trouvé une opposition significative au départ du Slovaque lors de cette fenêtre de mercato : Milan Skriniar est considéré comme indispensable au jeu par Simone Inzaghi, et fondamental dans le système de relance de l'équipe milanaise. Simone Inzaghi, l'entraîneur des Nerazzurri, aurait poussé la direction à rompre les discussions entre les deux clubs, brisant ainsi l'envie d'Al-Khelaïfi, qui devra probablement se tourner vers d'autres profils même s'il ne jette pas totalement l'éponge." Appréciez-vous le comportement de Simone Inzaghi ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. La presse italienne s’est enflammée au terme de la conférence de presse d’ouverture de la saison. En effet, si l’objectif est de parvenir à un solde positif de 60 millions d’euros, celui-ci n’est pas à obtenir au plus tard au terme de cette session estivale, mais au plus tard au 30 juin 2023, lorsque le bilan financier de la saison à venir sera dressé. Conséquence directe : L’Inter ne devra céder qu’un seul joueur important et comme l’a souligné Simone Inzaghi en conférence de presse, le rempart défensif semble être celui qui sera impacté. De ce qu’il se filtre donc à la Viale Della Liberazione, un seul joueur, entre Milan Skriniar et Stefan De Vrij sera donc cédé. Qui plus est, cela explique également le refus de la Direction Nerazzurra au 60 millions d’euros proposés par le Paris-Saint-Germain pour le joueur slovaque. De son côté, Alessandro Bastoni, lui, a déjà refusé les avances des plus grands clubs, dans le sillage d’ailleurs de l’Inter. Gleison Bremer pourra donc arriver soit à la place de l’international néerlandais, soit à la place du slovaque car la Direction le voit comme un renfort de poids pour la défense à trois et non comme un simple défenseur centrale. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Antonio Conte va s’en mordre les doigts : Si les transferts de Paulo Dybala et Romelu Lukaku sont confirmés, l’Inter proposera une puissance de feu qui ne sera pas sans rappeler les formidables paires formées par Samuel Eto’o et Diego Milito, ou encore celle composée de Ronaldo, Christian Vieri et un certain Adriano.... Comme le révèle nos confrères de Blastingnews en Italie, Simone Inzaghi se verrait contraint et forcé d’adapter son 3-5-2 vu la présence des trois bombardiers: "L'Inter a décidé de prendre de l’avance sur le Mercato Estival pour ne pas être prise au dépourvue. Le but étant de renfoncer l’effectif afin de lancer l’assaut vers la Seconde Etoile. Les Nerazzurri ont donc pris de l'avance en commençant à mettre en place d'importantes négociations, mais ces dernières semaines, une suggestion importante prend également forme: Celle du retour sensationnel à Milan de Romelu Lukaku, un an après sa vente record à Chelsea pour 115 millions d'euros." Jamais Inzaghi n’a composé avec un tel effectif Et l’Inter d’Inzaghi pourrait s’en retrouver bouleversé avec un changement de modulo : "Ces dernières heures, les chances de voir Romelu Lukaku revenir à l'Inter la saison prochaine augmentent de façon exponentielle: "Un an après son transfert à Chelsea, Big Rom fait maintenant pression pour retourner à Milan car il n'a pas pris ses marques chez les Blues, souvent relégué sur le banc par l'entraîneur Tuchel." L'opération n'est pas facile et la seule façon de la faire aboutir est celle de passer par le biais d’un prêt avec le joueur déjà prêt à diviser son salaire par deux pour être dans les paramètres du club milanais. Conséquence directe: "Simone Inzaghi, l’entraîneur de l’Inter verrait son échiquier tactique totalement remis en question, au point de devoir abandonner son classique 3-5-2. La raison n’est pas uniquement liée au retour de Lukaku, mais surtout par l’arrivée en attaque également de la Joya Paulo Dybala qui est en fin de contrat à la Juve, et qui rejoindrait gratuitement les Nerazzurri, en retrouvant par la même occasion Giuseppe Marotta qui l’avait amené à Turin de Palerme pour une somme de 40 millions d’euros." "Et même avec le départ attendu d’Alexis Sanchez, l’Inter disposerait de trois attaquant de renom : Lukaku, Dybala et Lautaro Martinez. Simone Inzaghi devrait donc passer au 3-4-2-1 ou 3-4-1-2, selon le cohabitation tactique à lier à côté de Lautaro." La suggestion d’Internazionale.fr L'attaque de Simone Inzaghi pourrait donc être composée de Romelu Lukaku au centre, avec Paulo Dybala et Lautaro Martinez libres d'évoluer sur tout le front de l'attaque, avec Mkhitaryan et Çalhanoğlu comme premières alternatives. Barella et Brozovic confirmés au milieu du terrain, avec Gosens et Dumfries sur les ailes. En défense, tout dépend du "sacrifié", s’il s’agit à n’en pas douter de Stefan de Vrij Voici une suggestion d’équipe Suffisante pour revendiquer le Scudetto selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Ces derniers jours, Gianluca Di Marzio s’est livré sur l’actualité importante entourant l’Inter. Voici un récapitulatif de la situation L’Inter veut 2 défenseurs "L'Inter veut Milenkovic, le défenseur de la Fiorentina, il y a eu des contacts ces derniers jours. L'Inter cherche à prendre deux défenseurs : un pour palier le départ de Ranocchia parti en fin de contrat un autre pour compenser le départ d'une grosse pointure défensive, nous verrons si ce sera de Vrij, Skriniar ou Bastoni qui a pourtant dit vouloir rester. Attention toutefois car la valeur de Milenkovic augmente beaucoup" Une attaque qui envoie du petit bois "Lukaku et Dybala sont deux opérations distinctes, celle de Paulo est beaucoup plus avancée, celle de Big Rom est plus compliquée. L'Inter aujourd'hui n'a toujours ni l'un ni l'autre. Lautaro ne veut pas quitter l'Inter, il veut y rester. Si Lukaku ou Dybala arrivent, et cela s’annonce pour moi difficile de signer les deux, quelqu'un devra forcément partir devant." Des joueurs déjà réservés "L'Inter a également bloqué Bremer, Asllani, Bellanova, en attendant de boucler certaines ventes pour les financer. L'arrivée éventuelle du défenseur serbe de la Fiorentina ne dépend pas non plus de la négociation pour Bremer. Kristjan Asllani est réservé, il s’agit d’une opération de 15 millions au total entre la partie fixe et les bonus et il y a déjà un accord avec le joueur. Asllani, sauf surprise, deviendra le vice-Brozovic demandé par Simone Inzaghi pour renforcer l'effectif des Nerazzurri." Alessandro Bastoni "Il s’exprime avec beaucoup de Nerazzurro dans ses paroles. Nous savons qu'il est courtisé par Tottenham et Manchester United, mais pour l'instant, il n'y a pas d'offres officielles". Le saviez-vous ? "Romelu était parti pour gagner plus d'argent et essayer de gagner le Ballon d'Or, parce que dans sa tête il y avait ce genre d'objectif : Après un an il a décidé de revenir en réduisant son salaire parce qu'ici il se sentait comme un protagoniste aussi bien au niveau de l'environnement, qu'avec l'entraîneur. Je considère que c'est difficile parce que je me mets à la place de Chelsea : vous avez payé 115 millions d'euros et que faites-vous, vous le prêtez gratuitement ? C'est un peu difficile, mais dans le football tout peut arriver". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...