Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'steven zhang'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Gifler historiquement la Juventus, qui plus est en Finale d’une compétition n’a pas de prix. Si l’ambition de l’Inter est de donner du fil à retordre et une pression maximale sur l’Ac Milan, ces deux derniers jours ont été marqué par la célébration de la 8ème Coupe d’Italie Et parmi les protagonistes de la fête on retrouve, avec une agréable surprise, le Président Steven Zhang : Dans le vestiaire Nerazzurro, il a passé un appel vidéo émouvant à son père, Jindong, avec la Coupe. "Durant cette nuit romaine, après avoir regagné les vestiaires avec l’équipe et de très nombreuses célébrations, Steven, la Coupe dans les bras et devant les joueurs, a pris le téléphone et a lancé un appel vidéo en direction de la Chine, le destinataire était nul autre que son Père : Jindong Zhang, le propriétaire de l’Inter, mais tout le monde à Appiano l’appelle "Président." "Les rôles se sont alors mélangés entre la discussion d’un fils et d’un père qui partage un grand succès professionnel, mais aussi celui d’un Chef d’Entreprise qui fait face au Numéro Un dans l’absolu : Moment de partage et de vive émotion, une joie débridée, admirée par quasi tout le monde, même ceux qui ont été totalement submergés par les confettis, les baisers, les embrassades et le champagne pendant une heure et demie" Ont-il fini par un Saké ?! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Steven Zhang s’est livré à la presse suite à la conquête de la Coupe d’Italie, 11 ans après l’Inter du Triplé de Massimo Moratti: "Je veux remercier tous ceux qui travaillent pour l’Inter, ce titre est le fruit d’un travail de tant d’années, c’est une Coupe pour tout le monde, je la dédie à tous les Interistes du Monde et à l’équipe qui a tant travaillé afin de rendre cela possible." L’avenir ? "L’objectif est de continuer à être compétitif et de continuer avec cette équipe. C’est une grande satisfaction sur et en dehors du Club pour le travail réalisé et pour les résultats atteint : La coupe de ce soir est une nouvelle étape." Le Scudetto ? "Un Club comme l’Inter n’en a jamais assez, nous sommes affamé et nous voulons toujours tout gagner. Lorsque je suis arrivé ici, il y a six ans, la Juve était l’équipe la plus forte sur et hors du terrain. Mon objectif est de rester à ce niveau de qualité aussi pour les saisons à venir, le titre de ce soir est la preuve que nous faisons bien les choses, et même si ce résultat dépend aussi un peu de la Chance, mais nous devons continuer à aller de l’avant de cette façon." "Je suis Honoré d’échanger et de côtoyer quotidiennement un tel groupe, non seulement sur le terrain, mais aussi en dehors. Je remercie tout le personnel qui nous a offert une grande soirée de fête. Cette coupe restera dans l’Histoire, à présent nous allons tout tenter Fino alla fine: Je suis convaincu qu’il nous est encore possible de gagner le Scudetto." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. Steven Zhang est né à Nankin, le 21 décembre 1991. C’est un manager et un dirigeant sportif chinois, il est le fils de Zhang Jindong, qui est le Président du Suning et qui est le Propriétaire de l’Inter. ETUDES: Il a fréquenté l’école moyenne au Nanjing Foreign Language School, avant de partir aux Etats-Unis où il a fréquenté le prestigieux collège de Mercersburg Academy. Il en a été diplômé et également reçu des offres pour s’inscrire au MIT et à la Duke University. Il aura jeté son dévolu sur l’étude de l’économie au Wharton School of the University of Pennsylvania. Où il sera diplômé en Science de l’Economie SES DEBUTS DANS LE MONDE DU TRAVAIL: Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il a débuté dans le monde du travail, auprès de la banque d’investissement Morgan Stanley à Hong Kong. Il y a travaillé sur des opérations d’IPO à Hong-Kong et également en Amérique, où il aura en outre rajouté des flèches à son arc en se lançant dans le domaine de l’investissement. RETOUR A LA MAISON: En 2016, il retourne à Nankin pour occuper la position de Directeur pour l’International du Suning Commerce Group. Le 28 juin 2016, le Suning Holdings Group rachète 68,55% de l’Inter et Steven est nommé en qualité de membre du Conseil d’administration de l’Inter, de même que quatre autres dirigeants du Suning. CONTRÔLE TOTAL DE L'INTER A l’heure actuelle, le Suning a laissé à Steven le contrôle de l’Inter. Agé de 26 ans, il représente un peu le poste de "Ministre des Affaires Etrangères du Suning". Son rôle au club et recouvre l’ensemble de ses compétences. UNE DESTINÉE TOUTE TRACÉE Steven a aussi l’envie de s’investir. En effet, tôt ou tard, ce sera lui qui guidera l’Empire familial et son parcours scolaire impeccable est d’un niveau extrêmement élevé parle en sa faveur... Il a travaillé à l'Equity Capital Market de Morgan Stanley et a pris place à la JP Morgan dans le secteur des investissements financiers. Il s’est occupé de procéder à des investissements bancaires, réaliser des fusions, acquérir et refinancer sur le Marché américain et à Hong Kong. UN HOMME DISCRET: Malgré son très jeune âge, il a la capacité à se montré discret, et ce, même s'il dispose d’un bagage extrêmement important. Il est revenu au Suning, suite à la demande de son père, Jindong. Il s’est occupé d'investir dans l’expansion globale du groupe Suning et de la coopération internationale. Il a aussi la capacité de comprendre la mentalité très ouverte de l’occident. TOMBE AMOUREUX DE L'INTER Steven a étudié l’Inter de l’intérieur. Les intérêts de notre Colosse de Nankin l’ont porté à se stabiliser de façon permanente à Milan. Le Suning, en Italie, évalue le travail réalisé par Steven et lui a également confier une seconde mission, à savoir investir dans le domaine de l’immobilier. Steven Zhang, "L’occidental" a conquit tout le monde. Et ce n’est du au fait qu’il est le fils du patron Zhang Jindong et qu’il est dirigeant du Suning qui gravite à 40 milliards de dollars par an. Bien au contrainre.... SON IMPORTANCE DANS LE MONDE INTERISTE: Steven est en apparence un simple conseiller de l’Inter, mais il occupe de plus en plus de place dans les prises de décisions du club. Il est le bras opérationnel de notre nouveau propriétaire. Il apprend également à faire ses premiers pas, dans le cas où il serait élu Président du Club. Il est rentré de plein pied dans le monde interiste et il a également à l’heure actuelle le pouvoir de prendre toute décision. Avoir Steven Zhang comme Président serait également un message clair lancé par Jindong Zhang, vu qu’en octobre 2017, des petits actionnaires (Marco Tronchetti Provera, le Président Pirelli pour ne pas le citer) se sont permis de mettre en doute la viabilité du club, vu la distance entre le Siège du Suning et la ville de Milan. Avec Steven Président, le problème de présence du propriétaire sera résolu. Ce qu’il y a d’important, c’est que malgré son jeune âge, notre Propriétaire a donné une responsabilité énorme à son fils en lui "offrant" l’Inter. ADN NERAZZURRO Steven est devenu un vrai Tifoso : "Mon père m’a appelé pour demander à ce que l’on ait de la continuité et comment allait Icardi, savoir comment se comportait Gabriel. J’ai même un jour du dire à Handanovic qu’il avait fait un travail remarquable lors d'un match à sa demande." Jindong sait également que son fils souhaite vivre à Milan : "Je ne lui ai pas fait la demande, Il m’a demandé comment ça allait et j’ai répondu que l’équipe avait bien joué la veille." Steven est un garçon passionné, on a déjà pu le voir à de nombreuses reprises au Meazza et ses larmes lors de Lazio-Inter n'auront échappées à personne. MISSION INTER: Avec l'Inter qui lui a été confiée, il est à même de prouver sa valeur de dirigeant et il a la possibilité de s’exprimer au mieux. Steven a fait l’acquisition d’une maison à Brera. Dans son bureau, Steven travaille sans relâche, il est assez complice lors des conférences et lors des vidéo-conférences avec son père. UN HOMME QUI DONNE TOUT Steven respire le Sport. Même s’il aime la cuisine chinoise, Zhang Junior n’est pas contre la cuisine occidentale, comme une bonne côtelette ou un risotto à la milanaise. Au niveau linguistique, il parle parfaitement bien l’anglais et étudie l’Italien. C’est un homme qui s’exprime peu. Il s’est montré un peu mal à l’aise lorsqu’il a salué l’équipe pour les fêtes de fin d’année 2017, avant de s’entretenir, avec son père en vidéo-conférence qui arborait une écharpe de l’Inter, et avec Erick Thohir. NE JAMAIS DECEVOIR LES TIFOSI, TEL EST SON CREDO: Steven se met au service de l’équipe, mais pas que, son objectif principal est de ne jamais décevoir les tifosi. Et il se met face à ses responsabilités. Une responsabilité très lourde à gérer pour un garçon de 25 ans, mais il en a la capacité car le "Suning veut faire de l’Inter le meilleur club du Monde, il ne s’agira à présent que d’une question de temps"... Un discours fort, humble et déterminé. UN SECOND PÈRE ITALIEN Ceux qui sont proches de Steven, le décrive comme une éponge qui absorbe tout un tas d’informations qui peuvent sembler insignifiantes, mais qui ont tout de même un impact sur l’Inter. Il a également une mentalité très ouverte et il veut savoir comment on travaille à l’italienne et comment on entretient des relations aves des autres clubs... Il écoute tout, mais s’il n’est pas d’accord, il va droit au but en s’expliquant. Objectivement, il peut aussi compter sur un conseiller de choix qu’il considère comme son second père, un certain… Massimo Moratti Le feeling passe très bien entre les deux, cela s'est fait de suite, lors de leur première rencontre à Imbersago en avril, quand le Suning a débarqué pour la première fois en Italie. C’est Moratti en personne qui a souhaité que ce jeune garçon passe plus de temps ici. LE FILS PRODIGE Son amour pour l’Inter est si important qu’il n’hésite pas un seul instant à suivre les entraînements et à suivre l’équipe dans tous les matches à l’extérieur. La seule chose qu’il n’aime pas ce sont les réseaux sociaux et les réflexions que l’on peut y retrouver. Il a été éduqué par ses parents qui se sont occupé des dérives dans ce genre de situations, mais il a tout de même voulu tenter l’aventure. Son père et propriétaire de l’Inter, croit en lui et en son dur travail. Jindong ne lui a pas laissé le temps de souffler. Le Saviez-vous ? Avec une ironie bien chinoise, il a expliqué à son père, lors des fêtes de fins d'années 2017 : "J'étais tout excité d'être là, en présence des joueurs, mais je n’ai pas voulu qu’ils remarquent mon excitation, car nous avions encore deux matchs importants à disputer." C’est une façon comme une autre pour faire évacuer le stress... ©Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. "Le train des désirs" - Tel est le savoureux nom relayé par la Gazzetta Dello Sport, pour se pencher sur le déplacement Nerazzurro dans la Capitale de l'Inter de Steven Zhang qui a convié plus de 300 personnes faisant partie du personnel pour assister à la Finale de la Coupe d’Italie. Un geste totalement inédit pour ces 300 personnes qui auront la possibilité de voir les Nerazzurri se battre pour remporter un trophée qui fait défaut depuis 11 ans, un véritable Charter "Au milieu de tout cela, le club a également mis en place une zone d'hospitalité dans la zone du Foro Italico, où se déroulent les internationaux de tennis : musique, nourriture, quelques tifosi VIP, quelques raquettes prestigieuses, juste pour être au plus près du match de manière détendue. Dans les tribunes, tout le monde sera assis cote à cote : Toute la Famille sera réunie, avec l'envie de soulever le trophée. Le geste de Zhang est sans précédent." "Et c'est extrêmement symbolique, si on le lie au nom du président. Steven considère l'Inter comme une Famille, et la traite comme telle : il invite ses "proches" à sa soirée de Gala. Il donne à ceux qui travaillent en coulisses l'occasion de profiter publiquement du dernier acte d'une compétition que le club et l'équipe souhaitent remporter avec conviction." "C’est aussi une nouvelle démonstration d'une Propriété qui raisonne avec et pour l'Inter, un lien appelé à perduré et qui n'a pas de date d'expiration, malgré les rumeurs qui reviennent par vague concernant le futur du Club." Zhang présent aussi à la mise au vert ! "Zhang est aussià la poursuite de son troisième trophée, après le Scudetto et la Supercoupe d’Italie. Steven Zhang souhaite aussi rester proche de l'équipe et sera aux côtés des joueurs et du personnel tout au long de la veille du match. Cet après-midi, et avec les personnes encore restante de l’Inter, il prendra l'avion pour Rome pour assister à ce grand événement." "Enfin, une fois cette saison terminée, il sera temps de planifier la suivante et Steven a déjà dicté ses consignes à la Direction : Le Mercato suivra les principes habituels à savoir diminuer la masse salariale totale qui est toujours une nécessité. Comparé à l’année dernière, la Direction dévoilera cette fois-ci sa stratégie : Il n’y aura plus de place à d’éventuels surprise, les tifosi sauront tout: L’Inter veut rester compétitive et au plus haut niveau." Appréciez-vous le Geste du Président ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. C’est l’information de la journée, bien plus encore que la rencontre face à Empoli et c’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport, si tout est clair pour la Direction Italienne qui se doit de récolter entre 60 et 70 millions d’euros tout en taillant dans la masse salariale à hauteur de 15 à 20%, celle-ci étudie la possibilité de ne céder aucun Top Players. "Skriniar, Bastoni, Barella et Lautaro sont ceux qui de part leurs qualités sont les plus courtisés par les grands d’Europe, mais l’Inter espère pouvoir tous les conserver en sacrifiant quelques jeunes prometteurs à l’image d’Andrea Pinamonti, de Martin Satriano et de Salvatore Esposito en plus d’un joueur "moins indispensable"que ceux susmentionnés et cela vaut aussi pour Dumfries pourtant apprécié par le Bayern." "Des économies vont être garanties par le départ des Sud-Américains : Vecino est en fin de contrat et il est déjà hors du projet depuis un certain temps. Alexis Sanchez et Arturo Vidal qui disposent d’une autre année de contrat à un salaire exorbitant, recevront une prime de départ, déjà prévue pour Arturo et à négocier par contre avec Alexis, quitteront Milan." "Crux qui quitteront également probablement la ville milanaise sont Sensi, actuellement prêté à la Samp, et Gagliardini sera à évaluer vu qu’il s’agit du secteur qui est amené à être le plus chamboulé. L’avenir de D'Ambrosio et de Ranocchia sera discuté au terme de la saison actuelle. La Vieille Garde semblait déjà hors sujet il y a un an, avant de prolonger. Handanovic devrait rester pour agir en tant que Tuteur pour Onana." Un identikit de recrue déjà identifié "Le gardien du Cameroun et de l’Ajax recruté gratuitement s’ajoute déjà à la Collection "Marotta&Ausilio" mais le bijou qui resplendirait le plus serait Dybala "largué" par la Juve. Et avec la présence de la Joya à la place de Sanchez pour un salaire similaire, l’Inter serait plus forte et plus jeune sans devoir payer le moindre centime à un autre club." "Plusieurs profils sont à l'étude pour chaque poste avec toutefois l'avertissement habituel que l’on ne pas acheter avant d’avoir vendu, sauf si Steven Zhang marque son accord. Avec le départ de trois milieux de terrain, en plus d'un retour du jeune joueur Agoumé né en 2002 et prêté à Brest où il a acquis beaucoup d’expérience, deux autres recrues sont à planifier pour les inclure dans la rotation à venir avec Barella, Brozovic et Çalhanoğlu . Paredes, Frattesi, De Paul et Pjanic sont les noms dont nous entendons parler", conclut la Rosea. Pensez-vous notre Direction capable de réaliser un tel exploit, un nouveau chef d’œuvre cet été ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. La presse sportive s’est enflammée suite à la révélation de la Gazzetta Dello Sport sur la future arrivée de Paulo Dybala à l’Inter. Place à présent à deux articles détaillés en provenance de la péninsule Pour Tuttosport Comment est-ce possible d’arriver à Paulo Dybala à l’Inter, avec la thématique de la soutenabilité, comme étoile polaire dans les plans de Suning ? "Pour l’expliquer, il faut se concentrer sur Giuseppe Marotta qui s’est jeté sur sa proie à peine les papiers du divorce entre la Juve et l’argentin actés. Celui-ci a demandé à Jorge Antun, son agent, quel était le délai qu'ils avaient donné pour trouver une équipe. La réponse "Nous ne sommes pas pressés" était ce que l'Inter voulait entendre, car le Mercato des Nerazzurri sera quoiqu’il arrive marqué de départs." "Suning a d'ailleurs défini les palettes nécessaires pour maintenir la soutenabilité des comptes : Le Mercato devra présenter un solde positif de 60 millions d’euros et la masse salariale devra diminuer de 15% avec une épargne de 20 millions d’euros. Les objectifs fixés à Simone Inzaghi seront les mêmes que ceux de l’été dernier : Terminer dans le Top 4 et atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour ces motifs, Steven Zhang lui-même est le premier à savoir que son Inter devra rester compétitive." "Marotta, qui connaît bien le tempérament de Dybala, sait pertinemment qu'il a le oui du joueur dans la main, surtout par le fait qu’il désir se sentir comme un centre de gravité dans le projet, cela influera sur sa décision. C'est aussi pour cette raison que, par exemple, Marcelo Brozovic a choisi de prolonger l’aventure avec l'Inter malgré une offre bien plus importante du Real Madrid. L'Argentin, tout comme son futur équipier, serait l'étoile la plus brillante au firmament à Milan, car l’équipe ne possède également pas d’autre profils de ce type dans son noyau." "Il s’agit donc du meilleur tremplin pour mettre sur pied les bases d’un accord salarial. Dybala, qui gagne 7,3 millions d'euros à Turin et qui avait conclu un accord pour 8 millions plus 2 millions de bonus avant de consommer cette rupture, sait bien quels sont les paramètres du club Nerazzurro et que pour se lier les parties devront toutes les deux sacrifier quelque chose". Pour la Rosea, les futures flèches de l'Inter seront argentines "Les routes de Lautaro Martinez et de Paulo Dybala devraient converger à l’Inter après s’être tant de fois croisées en équipe nationale lors de ce dernier quadriennal. Si Marotta et ses adjoints parviennent à mettre la main sur la Joya et, en même temps, à résister aux avances des grands clubs européens vers le Toro, la "Dyla" pourrait prendre vie à Milan, elle qui a été testée à de très nombreuses reprises par le sélectionneur national Lionel Scaloni" "En effet, Lautaro et Dybala ont joué 8 fois ensemble en équipe national pour trois buts inscrits par Lautaro dont deux via une passe décisive de Paulo. L’entente entre les deux s’affineraient et ils pourraient tranquillement coexister: Les caractéristiques de l'un et l'autre sont également bénéfique dans le cadre d’une possible alternance impliquant trois attaquants. L'amitié et le sentiment qui les unissent également en dehors du terrain seraient l'ingrédient supplémentaire d'une paire capable de faire rêver les Nerazzurri." Pour Marco Barzaghi, le recrutement est certain "Les chances s’élèvent à 90%, elles sont très élevées mais pas à 100% : Je conserve une prudence de 10%, car tout n'est pas fait ou signé. Ce n'est qu'à ce moment-là que je me donnerai entièrement, car tout peut arriver avec les joueurs en fin de contrat. En fait, nous pouvons même baisser un peu le pourcentage car un démenti est arrivé d'Antun, et la Viale Della Liberazione est irritée par ces rumeurs, vu que l’'entourage du joueur joue pour négocier de meilleures offres." "Il y a aussi beaucoup d'irritation car une telle rumeur avant la rencontre face à Empoli et la Finale de la Coupe d’Italie peut déstabiliser aussi les attaquants actuels de l'Inter. Il faut donc comprendre s'il s'agit de démentis de façade ou si autre chose peut se produire." Javier Zanetti, Diego Milito, Estéban Cambiasso pour ne citer qu’eux, l’Inter et l’Argentine cultivent une histoire d’amour qui n’est pas prête de s’arrêter, qu’en pensez-vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Vous ne rêvez absolument pas, Andrea Agnelli s’est livré au cours de l’évènement "Il Foglio a San Siro" , aussi bien sur le parcours de sa Juventus, mais également sur notre Beneamata! La Coupe d’Italie ? "Le Sport a une règle dans la vie : Que tout redémarre toujours à zéro, Il faut toujours être affamé et avoir l’envie d’arriver devant tout le monde : C’est l’essence même du sport. Chaque titre compte, mais ce n’est pas toujours l’équipe la plus forte qui ‘emporte, le plus important reste le Championnat car c’est vraiment l’indicateur de l’équipe qui est la plus forte. La compétition avec le plus d’appeal est la Ligue des Champions, mais chaque tournoi compte et c’est important de l’inscrire dans l’armoire à trophée." Avez-vous des regrets pour cette saison, suite à votre rencontre face à l’Inter ? "Chaque saison sans titre apporte des regrets : Cette partie nous a apporté un jugement diamétralement opposé, établir un jugement devrait avoir lieu en fin de saison, mais nous avons tendance à juger chaque match en revanche." Est-ce que le projet Agnelli est viable ? "Oui, j’en plaisante avec Lapo : Il la toujours la capacité d’intervenir au bons moments avec ses vannes. Nous sommes arrivé ici à regretter une partie qui s’est déroulée il y a déjà quelques semaines, mais notre vision du projet est à long terme : Arriver à regretter une saison est de bon augure pour définir les objectifs à venir." Le départ de Dybala ? "C’est un grand joueur, mais les décisions découlent d’instants : En décembre, si l’on m’avait parlé de Vlahovic à la Juve, j’aurais répondu que c’était impossible : Les ressources sont limitées et il faut savoir comme les investir. Vu sous cet angle nous avons Vlahovic, De Ligt, Locatelli et Chiesa et proposer une offre à Paulo qui n’est pas à la hauteur de son niveau aurait été injuste même pour lui, qui a 29-3 ans, se doit de trouver son ultime défi." Est-ce que Marotta manque à la Juve ? "Marotta est une personne qui me manque car je l'aime bien. À l’époque, des décisions ont été prises et des pensées ont été émises à son sujet, qui l'ont d'abord attiré puis plus du tout. Le club avait pris d'autres décisions. Il fait beaucoup de très belle choses à l'Inter, j’entretiens d’excellents rapports avec Steven Zhang, il y a aussi là-bas un ancien ami de l’Université." "Je peux vous le dire: J'aime assez bien l'Inter même si c'est particulier." Le Scudetto ? "Deux points en quatre matchs…Tout peut arriver : J’espère à un suicide collectif et que nous remportions tous nos matchs." Le nouveau stade de l’Inter et du Milan ? "Il a fait son temps, je l’ai déjà dit : On a sacrifié Wembley pour un nouveau Wembley qui n’a rien de comparable à celui du passé. En Italie, tu auras toujours besoin d’un stade de 60.000 personnes pour accueillir les grands évènements, tu dois aussi songer à la création d’un Stade "Di casa" pour la Nazionale. J’ai toujours dit à l’Inter et au Milan qu’il vaut mieux avoir des stades individuels, ensuite tu as la planification et les investissements, je comprends qu’ils veuillent faire certaines choses ensemble, mais il te restera toujours cette cohabitation qui ne te permettra pas d’avoir ta propre identité." Est-ce que la Coupe d’Italie pourrait vous arracher un sourire pour cette fin de saison ? "J'ai toujours le sourire aux lèvres, ainsi que la méchanceté de toujours gagner." Agnelli qui déclare "bien aimer l’Inter"……comment dire…. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Quel est le type d'homme qui, évoluant à la Juve, décide de rejoindre l'Inter ? Un homme intelligent! Partant de ce constat, place à la révélation de la journée signée le Corriere Della Sera, le futur de l’Inter pourrait passer une nouvelle fois par du Zébré "Au Dall’Ara, où Steven Zhang devrait être absent, pourrait naître un futur différent pour l’Inter, qui s’active également sur le mercato en plus de cette fin de saison. Et l’hypothèse à ne pas écarter et celle de l’arrivée d’un ancien bianconero : Miralem Pjanic, 32 ans et international bosniaque qui pourrait être un back-up de qualité, et gratuit de Marcelo Brozovic." Il Padrino accèlere pour La Joya pour la Rosea " Tout est une question de priorité : D'abord la première place et le Scudetto, ensuite Paulo Dybala. En effet, l'Inter continue de travailler sur plusieurs fronts, entre le terrain et le mercato en étant en contact constant avec l'entourage de la "Joya" pour savoir ce qui se passe autour de l'Argentin. De plus, le club Nerazzurro a trouvé le moyen, par des voies indirectes, de prendre connaissance de la condition physique de l'Argentin, et de prendre connaissance des raisons justifiant ses absences répétées pour cause de blessure" "Dybala est considéré comme le coup parfait pour le club Nerazzurro. Son arrivée gratuite est considérée comme une opportunité pour un club qui a besoin de réduire sa masse salariale et d'investir le produit de ses ventes." Un Pacte a été conclu "La Direction de l’Inter sera informée à tout moment de la situation entourant le joueur, des clubs potentiellement intéressés, des offres qui pourraient arriver. Jusqu'à présent, rien ne s'est passé, si ce n'est un intérêt timide de Manchester United, favorisé par l'arrivée de Ten Hag sur le banc. Il y a eu des chuchotements sur la possibilité de la Roma, mais ils n'ont pas été confirmés." "C'est un bon signe pour Marotta et Ausilio, sans aucun doute et certains parlent déjà d'un accord conclu, mais en réalité les conditions ne sont pas encore réunies. L'Inter travaille sur le départ de Vidal et de Sanchez afin de se débarrasser de ses gros salaires, l’entourage du milieu de terrain étant déjà en pourparlers avec Flamengo. Et quand bien même, la direction ne veut pas perturber l'équipe dans ce dernier mois du championnat." "Les Nerazzurri ne compteraient dépasser nouveau plafond imposé, c'est-à-dire les 6 millions plus les bonus déjà versés à Lautaro et Brozovic. Ensuite, il faudra raisonner sur la durée de l'accord, bien que sur cet aspect, les Nerazzurri ont montré qu'ils n'avaient pas trop de problèmes à accorder de longues périodes, ou au moins une durée de quatre ans et si le mariage n'est pas imminent" "Tout porte à croire que tôt ou tard, il aura lieu : "Plus tôt que tard", ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Si Antonio Conte avait publiquement critiqué l’absence de la Propriété la saison dernière, cette saison, Steven Zhang brille par sa présence à Milan! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Selon le budget du début de l'année, un éventuel Tripletino allégerait d'une quinzaine de millions le compte négatif de l’Inter, qui était prudemment et initialement estimé à 100 millions d'euros. Mais plus que tout, en cas de victoire, il y a surtout la réévaluation des étiquettes de prix à prendre en considération : En tant que Champions d'Italie, certains joueurs vaudront bien plus au moment opportun." "Dans cet état d’esprit, Zhang lui-même, a répété plus d’une fois aux différents responsables quel sera le crédo pour la saison à venir, celui-ci est aussi bien nécessaire que stratégique d'ailleurs: Une réduction de la masse salariale de l’équipe de 10-15% avec un mercato qui devra se conclure à nouveau par une balance positive. En conséquence, au moins un Big pourrait être mis en vitrine avec l'accord de Suning et indépendamment de qui sera sacrifié sur l'autel des comptes, l'un des leviers pour en retirer le maximum, sera précisément le nombre de succès collectés au cours du dernier mois." "Zhang Junior ne rentrera en Chine qu'une fois la saison terminée et, en attendant, le Président se concentre exclusivement sur le déplacement à Bologne : un faux pas mercredi signifierait réduire à néant tout ce qui a repris ces dernières semaines. Toutefois, la proximité du Président avec l'équipe est garantie, surtout, par des visites continues à Appiano, où il est devenu fréquent qu’il échange avec Inzaghi. Steven apprécie le style et la simplicité de Simone : le président et le coach ont tissé des liens, surtout pendant la longue période d'obscurité qui a marqué l’équipe cette saison: Durant cette période compliquée, les deux entrevoyaient déjà l’ascension imminente et se voyaient le plus possible." Le Saviez-Vous ? Steven a pris l'habitude de vibrer comme les 70 000 autres Tifosi qui l'entourent : Même contre la Roma, il a tenu a saluer les Nerazzurri un par un à leur entrée dans le tunnel. Pour une fois, il était aussi le DJ. Il voulait jouer "Noi siamo l'Inter" au Giuseppe Meazza, d'Eddy Veerus et Merk & Kremont créer lors du Scudetto 19. Une chanson qu’il aime énormément et dont il a même fait usage dans une Story Instagram pour le confirmer ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. En effet, c’est une révélation du Corriere Dello Sport. En après-match d’Inter-Roma, le Special One ne s’est pas perdu en chemin en se dirigeant vers l'emplacement de sona ancien vestiaire, celui des Champions d’Italie! "Le dernier à avoir fait l'éloge des Nerazzurri a été le Special One qui, avant de les féliciter devant les caméras, s'est rendu dans la zone située devant ce qui était autrefois son vestiaire et a parlé au Président Zhang, aux autres managers, à Inzaghi et aux joueurs qu'il a rencontrés: "Vous êtes les plus forts et je vous souhaite de gagner le Scudetto. Vous le méritez" Tel était le sens du discours de Mou, qui ne s'est pas exprimé en tant que Tifoso de l'Inter, comme il le restera toujours, mais en tant qu'entraîneur qui venait de se faire "casser la gueule". Les mots du Portugais ont été particulièrement agréables car ils proviennent de l'un des entraîneurs parmi les plus performants dans le circuit. Mais surtout un Professionnel qui a réalisé le Triplé avec l’Inter lors de la saison 2009-2010! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C’est une révélation de Calcio&Finanza : Le vendredi 25 mars, le Conseil d’Administration de l’Inter a approuvé le dernier semestre clôturé au 31 décembre 2021, et la Beneamata peut s’attendre à retrouver de très belles couleurs d’un point de vue financier. Comme le révèle également Tuttosport, les projections sont meilleures que prévue que celles déjà exposées dans la communication obligatoire liée à l'émission de l'obligation des 415 millions d'euros à la fin du mois de janvier. Lors de cette réunion, ont participé le Président Steven Zhang, l’Administrateur-Délégué Sport Giuseppe Marotta et l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello. La prévision initiale était de terminer cette saison avec un rouge réduit de moitié comparé à la perte record de 245,6 millions d’euros de la dernière saison, soit de tourner aux alentours des -100 millions d’euros. L’impact du sponsoring, du stade et des plus-value Les données qui ont permis une telle croissance sont liées aux recettes en provenance des accords de Socios.com et de DigitalBits qui délivrent à l’Inter 35 millions d’euros pour cette saison, une somme qui sera revalorisée à 40 millions d’euros pour les saisons à venir. Fait important, la réouverture partielle des stades a un impact direct sur les recettes et celles-ci sont destinées à s’améliorer via la réouverture à 100% de la capacité du stade jusqu’à la fin de la saison. Evidemment, le fait est que les Nerazzurri dispose de la meilleure moyenne de spectateurs en Serie A : 62 000 tifosi par match. Enfin, il ne faut pas oublier le chapitre lié au sportif et à la gestion des droites des joueurs : les ventes de Romelu Lukaku à Chelsea et d’Achraf Hakimi au Paris-Saint-Germain ont permis aux Champions d’Italie d’inscrire une plus-value dépassant les 90 millions d’euros. L’ensemble de tous ces aspects fondamentaux dans le milieu sportif ont permis de réduire considérablement le compte négatif du bilan! Le travail dans l'ombre de Suning et de la Direction Italienne porte ses fruits! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Alessandro Antonello s’est livré à la Repubblica au cours d’une très longue interview sur la thématique du nouveau stade de Milan. Ce qui est sûr, c’est que les démarches bureaucratiques de la Mairie milanaise irritent au plus haut point l’Administrateur-Délégué Corporate Nerazzurro Faut-il s’attendre à de nouvelles années d’austérité à l’Inter ? "En ce moment, c’est important de garantir une soutenabilité économique et financière au club, et si cela signifie passer par une réduction des coûts, alors nous irons de l’avant en ce sens. Nous devons travailler main dans la main avec Giuseppe Marotta et le Scudetto de la saison dernière et notre parcours cette année démontre que les deux entités peuvent coexister ensemble." En attendant, la soutenabilité commence par vos comptes : l'année 2021 s'est clôturée avec un rouge record de 245 millions. Comment cela va-t-il se terminer cette année ? "L’année dernière fut un résultat impacté par des facteurs extraordinaires : Il n’y avait pas que la pandémie, mais aussi l’interruption de nos rapports avec Antonio Conte, Radja Nainggolan ou Joao Mario. Cette année, la perte sera réduite de moitié, je dirais aux environ de 100 millions d’euros." Place à présent à San Siro, ou peut-être à Sesto San Giovanni. Le maire de Milan lance un débat public sur le nouveau stade que vous et le Milan AC voulez construire. Qu'est-ce qui vous inquiète...? "Une fois de plus, il s’agit de la longueur des délais par rapport à un projet présenté il y a trois ans. Le débat public est une bonne chose, mais en tant qu'investisseurs, nous devons être sûrs du calendrier. Nous devons également avoir un plan de rechange au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu. Pour nous, la construction d'un stade à San Siro est certainement le premier choix, mais si le débat public prend trop de temps, ou si le projet déjà modifié est déformé, alors nous opterons pour un plan B. Disposer d’un nouveau stade est important, peu importe où il se trouve." Cette opinion est-elle partagée ? Le Milan appartient au Fond Elliott, et vous avez une propriété chinoise. Dès que aurez le feu vert pour le stade, il coûtera une somme importante... "La présence du Président Steven Zhang, dans le bureau voisin du mien, représente physiquement l'engagement à long terme de la propriété envers le club." Le plan B pour le stade serait-il Sesto San Giovanni. Mais l'arrière-pays au nord de la ville peut-il vraiment remplacer un lieu historique tel que San Siro ? "Ce sont les succès des deux équipes qui ont écrit l"Histoire de San Siro : Si les clubs gagnent, ils peuvent aussi donner une renommée à un autre endroit. De plus, les supporters s'attachent rapidement à un stade qui peut vous donner à la fois des émotions, mais aussi de nombreux services." Alessandro Antonello enfonce le clou à Rai Sport "Nous avons des objectifs communs, donc nous ne voyons pas pourquoi nous ne pourrions pas nous engager à construire un stade pour nous-mêmes en ce moment. Il est clair qu'il y a aussi une raison économique. Le San Siro est devenu un lieu emblématique car les deux clubs y ont construit leur histoire et celle de la ville" Paolo Scaroni est plus incisif : "Nous ferons ce qui sera nécessaire pour voir si, enfin, nous parviendrons à doter Milan d’un stade moderne. Cela ne veut pas dire que si les choses devaient se prolonger davantage, que nous n'envisagerions pas d'autres scénarios. Je pense que le tout pourrait être conclu pour la saison 2027-28. Si nous disposons d’un stade de qualité, comme le si beau que nous projetons pour la ville de Milan, nous pourrons augmenter les recettes et investir davantage sur les jeunes." Selon vous, La Mairie tente-t ’elle de gagner du temps pour conserver le Giuseppe Meazza actuel ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Bonne ambiance à Milan: Un café dans le centre-ville teinté de Nerazzurro, c’est ce qui attend Simone Inzaghiqui a été aperçu par Sky Sport au Siège du Club pour quelques activités de marketing. Il y a croisé, pour l'occasion le Président Steven Zhang, Alessandro Antonello et Giuseppe Marotta, Une prise de contact bien sympathique pour notre Direction qui se prépare à affronter la dernière partie de la saison, à commencer par le Derby d'Italia face à la Juventus ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. "L’Inter travaille au retour de Lukaku en profitant de la situation de Chelsea" - C'est ce qu'annonce Marca, le célèbre quotidien espagnol qui entrevoit les prémices de ce qui pourrait s'avérer être un retournement de veste historique dans l'Histoire récente du Calcio: "C’est des heures creuses pour Chelsea. Le club londonien a vu le gouvernement britannique geler les avoirs de son Président et Propriétaire, Roman Abramovich. En conséquence, le club se voit limité dans divers domaines tels que les recrutements, les renouvellements et même la vente de billets." "Ces sanctions ont également ralenti le processus de vente du club annoncé par Abramovich lui-même il y a quelques semaines. Un scénario plein d’incertitude voit le jour, dont dont certaines institutions externes tenteront de 'profiter', comme c’est le cas de l’Inter Milan: Le club transalpin a les sourcils serrés pour faire revenir Romelu Lukaku la saison prochaine. En effet, l’attaquant belge, a laissé une marque importante dans l’équipe de Serie A, avant de retourner à Chelsea l’été dernier contre 115 millions d’euros, mais la réalité démontre qu'il n'est pas parvenu à s’adapter à l’équipe et à son entraîneur, Thomas Tuchel." "Tant et si bien que même l’attaquant lui-même a fini par reconnaître à la fin de l’année qu’il aimerait revenir à l’Inter à peine quatre mois après son départ: "Ça n’aurait pas dû se passer comme ça, et je suis désolé pour les Tifosi. Ce n’était pas le moment. J’ai l’Inter dans mon cœur et j’espère y rejouer. Je veux du fond du cœur retourner à l’Inter. Je ne veux pas le faire à la fin de ma carrière, mais quand il m'est encore possible de jouer au plus haut niveau", ont été ses mots." "Cela a conduit l'entraîneur allemand à le mettre à l’écart de la convocation d’un match contre Liverpool au mois de janvier, mais il a reconnu plus tard que l’international pour la Belgique a demandé pardon à ses collègues et à l’équipe technique pour ses paroles." Les conditions à remplir pour retour Pour que tout cela porte ses fruits, trois conditions doivent être remplies en même temps pour que Lukaku revienne Chez les Nerazzurri, selon la Gazzeta dello Sport. La première : Abramovich doit vendre Chelsea "Tant pour des raisons techniques liées au blocus imposé au club que pour la mentalité de Marina Granovskaia, qui n’accepterait jamais une vente low cost, après avoir acquis le joueur en août dernier pour 115 millions d’euros." La deuxième condition nécessaire : La modalité de l’opération doit être un prêt "Les raisons en sont évidentes : le club de Zhang n’est pas en mesure de faire un investissement coûteux comme celui du rachat de Lukaku, d’autant plus qu’il est âgé 29 ans." Troisième condition : La réduction du salaire Aujourd’hui, Big Rom gagne 12,5 millions d’euros à Chelsea. Pour retourner à Milan, il devrait baisser considérablement son salaire, en acceptant de regagner plus ou moins ce qu’il gagnait à Milan avant de s’envoler pour Londres, soit 7,5 millions de plus de bonus. Selon le quotidien italien, à l'Inter, il se dit que Lukaku serait fou de revenir au club. Toutefois, celui-ci, via son entourage, a clairement fait savoir que l’aspect économique ne serait jamais un problème pour confirmer son retour. Pensez-vous réellement que Big Rom pourrait s'intégrer dans l'équipe de Simone Inzaghi (s'il est toujours en poste), si l'opération venait à se concrétiser ? Pardonneriez-vous au numéro 9 des Blues sa fuite estivale ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr via Reverso
  15. L’Inter est parvenue, malgré son élimination, à réaliser le grand saut de qualité : Battre un Liverpool invincible sur ses Terres depuis un an n’est pas donné à tout le monde. Le tout sous les yeux d’un Steven Zhang conquis Révélation de la Gazzetta Dello Sport "L’Inter est à présent européenne, elle l’est redevenue, elle a jouée à armes égales aussi bien face au Real Madrid que face à Liverpool : L’ère des cuisantes performances est terminée! Et le premier qui a pu s’en rendre compte a été le Président Steven Zhang qui, à Anfield, a apporté sa touche." "Voici une petite scène passée inaperçue : Avant le coup d’envoi, mardi, il n’a pas rejoint les Tribunes à l’avance comme le font les dirigeants, non, il a préféré rester dans la zone réservé aux Vestiaires et à Simone Inzaghi, pour comprendre, accompagner et évaluer l’environnement, pour résumer : Pour respirer l’air de l’Inter. En fin de match, Steven a fait pareil, mais cette fois, il est rentré directement dans le vestiaire pour discuter avec chaque joueurs et pour féliciter Simone Inzaghi pour la prestation proposée." "Le sous-titre est devenu un Titre car il y a la possibilité de remporter le Scudetto et surtout parce qu’à Anfield, un pacte a été signé entre l’entraîneur, l’équipe et le Président, immédiatement de parole en après-match, mais également à l’aéroport car l’équipe est revenu à Milan à 4h du matin. Le pacte est similaire à ceci : Nous avons prouvé ici, à nouveau, de quoi nous sommes capable : Si nous jouons toujours comme cela, plus personne ne peut nous faire peur en Italie." Pensez-vous que contrairement au match aller, la Victoire de l’Inter a Anfield Road peut booster nos troupes pour l’Envolée Scudetto ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. C’est une information en provenance de la Gazzetta Dello Sport : "Steven Zhang démontre une nouvelle fois sa proximité avec l’Inter et avec son entraîneur." En effet, le Président de l’Inter a embarqué avec ses troupes, en direction de la Premier League Le feeling entre Simone Inzaghi et le Président est particulier "La syntonie est totale, renforcé par le comportement d’Inzaghi qui a séduit Zhang dès leurs premiers échanges, au mois de mai 2021. Tout est une question de style, de déclarations jamais exagérée, et allons-y, de résultat. C’est évident que le bilan est absolument partiel, mais l’entraîneur a déjà atteint deux objectifs prédéfinis : La Super Coupe d’Italie et la qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions. " "C’est donc loin des projecteurs et au terme de la saison, qu’arrivera la proposition d’une prolongation du contrat de l’entraîneur : L’Inter et Zhang n’ont pas la moindre intention de bâtir la nouvelle équipe avec un entraîneur en fin de contrat. A Appiano, tout le monde est d’accord. Son contrat arrivera à expiration en juin 2023 et celui-ci devrait être prolongé jusqu’au 30 juin 2024 avec une option jusqu’au 30 juin 2025. Le salaire actuellement perçu de 4,5 millions d’euros serait réévalué à 5 millions d’euros plus des bonus à définir." Le Saviez-vous ? Si Steven Zhang est prêt à embarquer avec son équipe pour Liverpool, il y a lieu de retenir que les déplacements du Président, en compétitions européennes, sont très rare. Son dernier déplacement était un soir d’été 2020, lors de la Finale de l’Europa League opposant l’Inter au Fc Séville: "C’est une nouvelle preuve de la volonté de Zhang de vouloir être proche de son équipe et de son entraîneur." Sachant que Luciano Spalletti venait de prolonger pour deux saisons avant l’arrivée d’Antonio Conte, est-ce judicieux de prolonger d’un an Simone avec "une option" pour une seconde année ou vaut-il mieux ne courir aucun risque et proposer immédiatement un contrat pour deux saisons supplémentaires ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Simone Inzaghi s’est livré en conférence d’avant-match dans le cadre du match retour l’opposant aux Reds de Jurgen Klopp. Comme ce fut le cas au match aller, l'interview de Simone Inzaghi et Alessandro Bastoni sont scindés pour une meilleure compréhension Une seule fois, en étant mené 2-0, une équipe a su inverser la tendance dans l’Histoire de la Ligue des Champions. Cela démontre à quel point la rencontre est difficile. Croyez-vous réellement pouvoir inverser la tendance ? "Je pense qu’à la vue de ce que nous avons montré lors du match aller, que nous avons été pénalisé par le résultat : Nous avions réalisé une très grande rencontre et le résultat a été trop pénalisant vu ce que nous avions produit sur le terrain. Ce sera une partie extrêmement difficile, ils sont forts, mais nous irons avec la confiance de pouvoir tenter le coup, et ce, avec énormément de motivations." L’année dernière, la Lazio avait hérité du Bayern et la seconde partie était déjà actée vu le résultat du match aller. Pensez-vous que cette fois-ci, la situation pourrait être différente ? Vu qu’il n’y a plus l’avantage du but à l’extérieur qui compte double ? Sera-t-il fondamental de marquer immédiatement ou d’éviter de trop subir immédiatement ? "Nous allons commencé le match en étant menés. Ce serait important pour nous de marquer en premier mi-temps, c’est même essentiel, ce sera un match difficile, mais nous avons eu trois jours pour la préparer, les garçons sont concentrés et ils savent qui ils vont rencontrer : Une des plus grandes équipes d’Europe, dans un grand stade avec un public très important. Nous savons qu’ils seront plus coriace dans leurs stade qu’à Milan." Au-delà de la qualification, est-ce que cette partie peut en dire plus sur le niveau européen de l’Inter ? "Nous savons tous que le Club ne parvenait plus à se qualifier pour les huitièmes de finale depuis des années. Nous avons réalisé une belle phase de groupe et nous avons mérité la qualification. Au tirage au sort, nous n’avons pas été chanceux, mais nous savions que nous aurions de toute façon fait face à un adversaire important.La croissance passe à travers des étapes et nous jouerons toutes nos cartes en sachant que nous défierons un adversaire aguerri. Tout le monde va engranger de l’expérience, ce sont des matchs qui sont unique pour tous." Est-ce que le 5-0 infligé à la Salernitana vous booste le moral ? "Nous arrivons avec une victoire qui fait du bien, nous avons ouvert le score à la 20e minute, nous avons bien géré la rencontre: Nous avons dominé. C'est une victoire dont nous avions surtout besoin dans nos têtes, et nous sommes maintenant prêts pour Liverpool." Pioli a parlé de votre match en retard face à Bologne... "J’aurai aimé joué ce match en retard le 6 janvier, il y a un recours, nous attendons de savoir combien de temps il faudra encore attendre et s’il sera possible de rejouer le match." Si vous qualifier semble compromis, est-ce qu’à un moment donné, vous songerez à gérer vos troupes pour le championnat ? "Espérons que ça n'arrivera pas. Nous connaissons l'importance et la difficulté de jouer Liverpool. Il y aura une grande dépense d'énergie, à la fois physique et mentale, mais jouer des matchs à enjeux comme celui-là vous donnent beaucoup d'énergie. Nous allons nous y attaquer de la meilleure façon possible. Demain, je devrai procéder à des choix initiaux, puis au fur et à mesure que la rencontre avance." Lors de la dernière rencontre, Perisic était au repos, comment va-t-il en vue de la rencontre face aux Reds ? "Tous les garçons vont bien, ils sont tous convoqués excepté Barella qui est suspendu et Kolarov qui n’est pas repris dans la liste. Nous partirons à 23 à Liverpool." Zhang sera aussi présent physiquement, à quel point vous soutien-t’il ? A-t-il parlé à l’équipe ? "Le Président est toujours avec nous, au Stade et aux entraînements, sa proximité fait plaisir à voir. Il y a lui et aussi toute la Direction : Je parle de Marotta, Ausilio et Baccin qui sont toujours avec nous, prêt à nous aider lorsque c’est utile. Ils sont important pour moi et pour l’équipe." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. "S’offrir l’Inter n’est pas notre plan, mais qui sait…" Cette phrase a été prononcée par Alejandro Cano, le Managing Director d'Oaktree Global Opportunities, en regard à une possible reprise de l’Inter, par le fond américain, en qualité de nouveau propriétaire. Comme le révèle le Corriere Dello Sport: "Suning a obtenu un prêt qu’il devra rembourser en 2024 au fonds californien et tout va dépendre de la capacité, au terme du triennal, du Colosse de Nankin de parvenir à rembourser cette somme et des intérêts y afférents. Si cela ne s’avère pas possible et comme Eliott s’est offert le Milan de Yonghong Li, Oaktree aussi pourrait s’offrir l’Inter des Zhang, une hypothèse qui actuellement parait peu probable, mais comme l’a dit Cano…. Qui sait !" "Ce qui est sûr, c’est que Suning serait bien heureux de trouver un partenaire minoritaire capable de reprendre les actions de la LionRock. Si le sujet est désormais moins médiatisé qu'il y a quelques mois, Goldman Sachs continue à chercher le bon investisseur." En attendant, Oaktree est satisfait du choix qu'il a opéré : "Nous sommes entrés dans ce sport de la bonne manière, car il a des marges de croissance." Pour la Gazzetta Dello Sport, derrière tout cela se retrouve la demande de l’Inter de rediscuter du taux d’intérêt lié aux 275 millions d’euros. Analyse plus approfondie de Calcio&Finanza "Nous avons cherché des situations, où il nous est possible de prouver notre valeur et offrir des solutions sur mesure à l'autre partie. L'Inter est un club de premier plan pour les suiveurs dans le monde, c'était une opportunité: Soutenir un club et nous l'avons fait." "Nous regardons l'industrie en général, nous pensons que c'est intéressant. Lorsque vous regardez la NBA ou la NFL, les multiples que vous y voyez sont deux fois plus élevés que ceux des meilleurs clubs de football européens, ce n'est pas une coïncidence si tant d'entrepreneurs américains investissent dans le football européen. Structurellement parlant, par exemple, il n'y a pas de relégation ou de plafond salarial. Pour le football, il y a plus de place pour un système plus durable et une structure qui permet une meilleure gestion du capital" Le nouveau stade "Je pense que le football, d'une façon général doit s'adapter, d'un point de vue du numérique mais aussi en offrant une expérience très positive à l'intérieur du stade. C'est un élément précieux pour une équipe comme l'Inter, un club qui mérite un stade du XXIe siècle. Le monde change et le football ne peut pas rater ce train". Selon vous, Suning va-t-il être capable de sauver l’Inter ou passera-t ’on sous pavillon américain ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. En effet, les prestations de Lautaro Martinez sont loin, très loin de satisfaire Giuseppe Marotta, à tel point que selon la Gazzetta Dello Sport, l’argentin pourrait faire l’objet d’une sérieuse remise en question, avec l’aval de Steven Zhang. Révélation de la Gazzetta Dello Sport "L'Argentin sera façon à la croisée des chemins cet été : Partir ou rester ? L'Inter pourrait le sacrifier sur l'autel des comptes et d'un mercato d’auto-financement, à condition que des grands noms européens se présentent avec environ 70 millions d’euros. Le départ probable d’Alexis Sanchez suppose également un remaniement complet de l’attaque Nerazzurra." "Dans la cure de soins proposée par Giuseppe Marotta et le Directeur-Sportif Piero Ausilio, cure pleinement soutenue par le président Steven Zhang, on s'attend à une profonde métamorphose en attaque : Du rêve Paulo Dybala à zéro euros, en passant à Stefan De Vrij et Davide Frattesi. Sans oublier Gianluca Scamacca, qui touché par les mots de Giuseppe Marotta, est maintenant devenu l'attaquant choisi pour le futur.... Sans oublier Jonathan David de Lille qui est devenu une sérieuse suggestion pour la Direction Nerazzurra." Un Toro en cache un autre En effet, selon Tuttosport, l’hypothèse Andrea Belotti n’est pas à exclure : "En fin de contrat également, il faudra analyser dans le détail comment ce comportera la campane de recrutement de l’Atalanta américaine et le classement final du club bergamasque : S’il sera ou pas en Ligue des Champions. On retrouve également le Milan Ac et la Juventus, sans oublier que la piste Nerazzurra n’est jamais à négliger. En fin de contrat au mois de Juin, la certitude est qu’ "Il Gallo" n’a aucune intention de prolonger son aventure au Torino : son départ reste l’hypothèse la plus réaliste." Un duo formé d’Andrea Belotti et Gianluca Scamacca peut-il être compatible à l’Inter ? L’Inter disposerait-elle d’un meilleur rempart offensif que celui dont elle dispose cette saison, si la Joya signe également ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. C’est une information à prendre au conditionnelle : Selon Tuttosport, Suning, qui a décidé de ne pas abandonner l’Inter, aurait très récemment refusé 900 millions d’euros. "Les bruits de couloir continuent autour de la propriété de l’Inter : Ces dernières semaines, Suning a rejeté une offre d'achat du club pour un montant de 900 millions, soit une somme considérée comme inférieur au milliard d’euros demandé par la Famille Zhang. D’éventuels développements pourraient avoir lieu dans les mois à venir. La source intéressée serait américaine, comme celle de la majorité des Entreprises ou des Fonds Financiers qui reprennent le contrôle des différents clubs italiens, comme l’est dernièrement l’Atalanta." "Ces 900 millions seraient la seconde proposition d'achat de l'Inter refusée après celle du fonds anglais Bc Partners, il y a un an. En effet, il n’est pas impossible d’inclure de façon sur dans cette liste le Fonds souverain du Royaume D’Arabie-Saoudite Pif. Selon certaines sources, les propriétaires actuels de Newcastle avaient négocié pour s’offrir l'Inter jusqu'à la mi-septembre, avant de se tourner vers la Premier League suite à l’absence d’un accord global avec Suning. D’autres sources font été que l’intérêt de Pif n’avait jamais été réellement concret." "La certitude est que la Famille Zhang souhaite conserver sa majorité d’actions dans l’Inter, comme l’a déjà confirmé par le passé, l’Administrateur-Délégué Corporate Alessandro Antonello". Quelles sont les perspectives de croissance autonome de l’Inter ? "Après avoir conclu la renégociation de sa dette obligataire, les investisseurs ont été rassurés sur le fait que le club Nerazzurro dispose de suffisamment de liquidités pour tenir jusqu'à la fin de la saison prochaine. Une assurance qui n’était pas escomptée vu que l'Inter avait eu du mal à payer les salaires de ses joueurs lors de la saison 2020-21. Mais disposer de liquidités est le strict minimum, car cela ne peut pas devenir un pilier sur lequel fonder une projection à moyen et long terme." "La vision ne peut d'ailleurs pas être trop éloignée, vu qu’en mai 2024 expire le délai de remboursement du prêt de 275 millions octroyé par le fonds californien Oaktree. Et il n'est pas concevable de songer à une reprise d’une sponsorisation en provenance de la Chine comme ce fut le cas lors du premier triennal de la gestion de Suning." Selon vous, si une offre d’un milliard d’euros est déposée sur la table, Suning vendra-t’il l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. A travers un communiqué officiel, l'Inter a confirmé le maintien et la prolongation de la Direction Nerazzurra à son poste! "Le FC Internazionale Milano est fier d’annoncer que le CEO Sport Giuseppe Marotta, le Chief Sport Officer Piero Ausilio et le Deputy Chief Sport Officer Dario Baccin ont renouvelé leurs contrat avec le Club Champion d’Italie jusqu’au 30 juin 2025. Leur engagement sous la Présidence de Steven Zhang, se poursuivra pour au moins trois autres années." En voilà une nouvelle qui est bonne ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. C’est une révélation d’Il Giornale: "Suning ne compte pas quitter l'Inter, bien au contraire, il double la mise!" "Au-delà des rumeurs, ponctuellement démenties, d’une cession du club Nerazzurro, la certitude est que la Famille Zhang s’attèle à ouvrir un cycle appelé à durer dans le temps. En ce sens, les dernières interventions du Mercato de l’Inter trouvent tout leur sens à commencer par le renouvellement de l’intégralité de la Direction jusqu’au 30 juin 2025, soit Giuseppe Marotta, Alessandro Antonello, Dario Baccin et Roberto Samaden : C’est la première étape : Blinder les joyaux de l’équipe." "En début mars, est attendue la signature de Marcelo Brozovic, pour le meneur de jeu, un salaire de 6,5 millions d’euros plus bonus courant jusqu’en juin 2026 est proposé. Au printemps, ce sera le tour de Samir Handanovic (30 juin 2023 avec option) et d’Ivan Perisic (30 juin 2024), les négociations sont en phase très avancées et sont sur le point d’être finalisées.Constat similaire pour Milan Skriniar qui, en fin de saison, prolongera l’histoire qui le lie à l’Inter jusqu’au 30 juin 2026 pour un salaire de 4,5 millions d’euros plus bonus." "Toutes ses manœuvres démontrent que Suning se confirme au plus haut niveau, en conservant la majorité des actions, même si l’arrivée d’un actionnaire minoritaire en provenance des Etats-Unis n’est pas à exclure......" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Robin Gosens, qui est impatient de débuter sous la vareuse Nerazzurra de l’Inter, s’est livré à Dazn: Comment dire.... Epic Fail! Blessure "Avec la blessure que j’ai connu, je ne peux pas donner de délais, le plus important est que j’aille bien. Je reprends confiance, je m’entraîne bien et selon moi, cela ne devrait tarder. J’ai déjà fait certaines choses sur le terrain et j’espère revenir au plus vite, mais sans me mettre de pression, cela ne sert à rien. Je suis resté marqué par la Grandeur du Club. L’Atalanta est sans aucun doute un club important, mais l’Inter est un Club Historique." Vous serez indisponible à Naples, mais vous apprenez à découvrir vos équipiers. Qu’est-ce qui pourrait faire la différence ? "La clé selon moi est de pouvoir pratiquer notre football, si nous parvenons à le faire à Naples, nous aurons une bonne chance de l’emporter. C’est sans aucun doute une rencontre fondamentale, face à un concurrent direct, et nous tenons à l’emporter." A quel point êtes-vous fier du parcours réalisé ? "Je le suis énormément, j’ai fait tant sur le côté pour arriver à ce niveau, même si je sis moins talentueux que les autres, ma force a toujours été dans la mentalité et la discipline. Cela m’a porté loin, c’est pour cette raison que je suis fier d’être arrivé à l’Inter. J’ai passé tellement d’heures sur les terrains et dans les gymnases avec l'objectif de m’améliorer." Qu’est-ce qui vous a marqué chez Zhang ? "Il m’a raconté être le premier Tifoso de l’Inter. Il m’a objectivement dit, qu’à présent, j’évolue pour un club prestigieux et cela m’a apporté une confiance énorme, il m’a dit que nous allions jouer à des niveaux très élevés et qu’il avait toute confiance en moi." Même Angela Merkel a parlé de vous lors d’un sommets entre Chefs d’Etats...... "Elle a été fondamentale en Allemagne ces dernières années, si elle parle bien de moi, cela ne peut me faire qu’énormément plaisir." Est-ce vrai que vous seriez devenu policier si vous n’aviez pas pratiqué le football ? "Oui, j’aurais été sans aucun doute rugueux, c’est le bon adjectif. Jusqu’à mes 18 ans, je ne jouais qu’avec mes amis, sans passé par les classes de jeunes. Lorsque mes proches me questionnaient, je leur disais toujours vouloir faire le policier comme mon grand-père. Puis je suis parti aux Pays-Bas et tout a changé." Est-ce à ce moment-là que vous aviez pris conscience de vouloir devenir footballeur ? "A peine arrivé aux Pays-Bas, j’ai compris que je pouvais devenir pro, c’était mon rêve." Vous avez écrit aussi un livre… "Oui, en allemand et il a connu son succès en Allemagne, j’ai voulu y livrer mon histoire car elle est différente de tant d’autres. J’aime bien écrire et j’ai voulu le faire car je me suis dit qu’il y avait tant en mois, que cela pourrait être une source d’inspiration." A quoi rêves-tu à présent ? "A remonter sur le terrain au plus tôt et à devenir un grand joueur de l’Inter. J’ai le rêve de donner le maximum pour l’Inter mais aussi pour ma sélection, il y a une Coupe du Monde qui se profile et je tiens à y participer. Pour y parvenir, je dois être bon en club." Vous n’avez jamais parlé du Scudetto...... "En effet, je veux devenir un joueur important, le reste arrivera par la suite." Quel est le plus beau stade dans lequel vous avez évolué ? "Le Giuseppe Meazza." La chanson qui vous motive ? "Eminem, ‘Lose Yourself'" La défaite la plus douloureuse ? "Face au Paris-Saint-Germain, nous avions perdu dans les dernières secondes en Ligue des Champions." Votre plat préféré ? "Risotto alla milanese" L’équipier qui cuisine le mieux dans l’équipe ? "Je n’en connais même pas un, il sourit." Votre idole étant enfant ? "Alaba, car il a toujours fait de très belles prestations à plusieurs postes différents." L’adversaire le plus redoutable ? "Douglas Costa. Quand il était dans une forme étincelante, avec son explosibilité et ses dribbles, il était imprenable." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. José Mourinho s’est livre au terme du match opposant l’Inter à la Roma, un match ô combien particulier pour le portugais, de retour sur "ses" terres après le Triplé Historique. Sa réaction à chaud à Sport Mediaset Les émotions vécues et le résultat ? "Ce sont deux choses complètement différentes qui peuvent coexister : La façon dont j’ai été accueille ici, Steven Zhang, Giuseppe Marotta et Javier Zanetti qui m’ont offert un cadeau formidable avant le début du match, les tifosi qui ont été très gentil avec moi : C’est l’aspect émotionnel et je ne peux que dire merci : Mon amour pour l’Inter est éternel et est connu, c’est quelque chose que l’on se ressent." "mais j’étais venu ici pour gagner, pour ma Roma et mes supporters, aujourd’hui ils sont romanistes : Nous ne sommes pas parvenus à remporter ce match, mais je ne pourrais pas l’oublier." [….] Le cadeau de l’Inter ? "Un San Siro d'argento, un si beau stade où il fait écrit "C’est ta maison" et ici, ce sera toujours chez moi. Je ne veux pas que les gens oublient que Rome est ma maison maintenant, j'aime ma Roma et je suis très triste parce que nous avons perdu." Welcome Back Mister ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  25. Dernièrement, l’Inter a procédé à l’émission d’une obligation à hauteur de 415 millions d’euros à échéance en 2027. Cette obligation garanti un avenir serein, pour les deux saisons à venir, pour une Inter, plus que jamais, estampillé Suning! Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Il y a des discours qui sont liés au nouveau stade, retenu justement comme un actif fondamental, d’autres discours sont liés à la situation financière et à l’aspect relatif à l’actionnariat : Entre le prêt d’Oaktree et l’émission du nouveau bond, l’Inter disposera des liquidités nécessaires pour faire face aux besoins des deux prochaines saisons à venir." "Comme l’avait expliqué la Goldman Sachs au cours du Roadshow du club avec les investisseurs , dans le cadre de la nouvelle émission, il apparaît que la même Goldman Sachs continue à faire tourner la brochure relative à une éventuelle cession d’actions minoritaire, soit un partenaire prêt à injecter des liquidités. Ce type de sondage est réalisé par toutes les grandes Aziendas mais l’hypothèse de vendre, qui a été toujours démentie durant les moins les plus difficiles, est désormais toujours plus lointaine." "Steven dort peu, mais Steven veut gagner énormément de titres. Il met les bouchées doubles et ne veut rien laisser tomber en cours de route. Le plus jeune président à avoir remporté le Scudetto a demandé à son équipe de l'Inter, et à Simone Inzaghi, le Tripletino." "Steven restera à Milan, sauf changement dans son agenda toujours changeant, au moins jusqu'au match aller contre Liverpool le 16 février dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions". Comment jugez-vous les performances de Steven et de Suning à la tête de l’Inter ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr