Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'torino'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Carlo Cottarelli s’est livré à Radio Rai pour faire le point sur le projet d’actionnariat populaire Nerazzurro. Voici les propos qui ont été relayé par TuttoMercatoWeb : "L’idée est née il y a deux ans et demi, lorsque j’ai créé la société. Depuis lors de nombreuses choses ont changé : Du point de vue sportif tout s’est bien passé pour l’Inter, du point de vue financier non." Qu’est-ce qu’il y a de plus beau que d’aider son propre club ? "Nous voulons aider la propriété, nous sommes encore dans la phase de la collecte, nous analysons les différentes disponibilités." La participation pour y entrer est de 500€ ? "Il y a plusieurs possibilités, nous devons encore décider. Nous sommes toujours dans la première phase." Valentino Rossi s’est déclaré intéressé, avez-vous échangé avec lui ? "Nous sommes en contact avec son agent, et j’espère qu’il acceptera." D’autres clubs pourraient suivre votre exemple ? "C’est quelque chose que doivent décider les Tifosi : L’actionnariat populaire pourrait être fonctionnel pour l’Inter, pour le Torino, pour la Roma. C’est ce qui est ressorti de quelques sondages." Y-aura-t ’il des dividendes à redistribuer dans le futur ? "C’est possible, mais je ne crois pas que les tifosi le font pour les dividendes. L’important est de ne pas se perdre, on ne parle pas d’un financement à fond perdu : La propriété devra décider de tout par la suite." Zhang a-t ’il été informé ? "Nous avons informé le club qui évalue la situation avec intérêt. Il faudra d’autres semaines pour comprendre où nous en sommes." "Pour les premiers résultats, il faut attendre le 20-21 juillet." Avez-vous connaissances des tous premiers résultats ? "Les deux premiers jours ont bein démarrés avec une compilation de 55.000 questionnaires. Nous verrons où cela va nous mener." Quel est le problème du Calcio ? "Il a besoin de meilleurs recettes et l’actionnariat populaire peut être une solution. Les clubs allemands l’ont adopté depuis longtemps. L’année dernière, ce sont ceux qui ont connu le moins de pertes. Ce serait une nouveauté en Italie, mis à part quelques exceptions que l’on retrouve dans des catégories inférieures." Comment jugez-vous l’Italie à l’Euro ? "J’y vais modérément sur l’enthousiasme, nous verrons comment cela se passera contre la Belgique : Barella a été l’un des meilleurs joueurs l’année dernière, et il va devoir toujours le confirmer." Certains joueurs gagnent-ils trop ? "Selon moi, oui. Mais ce sont des évaluations trop importantes : La Super League n’aurait pas été la solution." Avez-vous parlé d’InterSpac avec Rummenigge ? "Nous avons organisé un événement à Milan auquel nous aimerions convier l’ancien attaquant : Ce ne sera pas facile, mais nous allons le tenter." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, la Super League a laissé des plaies ouvertes qui sont difficiles à colmater. Si la Super League est de l’histoire ancienne, les Clubs de la Serie A se préparent à sortir la sulfateuse Révélation de la Repubblica relayée par Calcio&Finanza Andrea Agnelli est considéré comme l’ennemi public numéro un, et chaque clubs, dont la Roma, le Torino et le Genoa sont prêt à entreprendre une action en responsabilité contre le Président de la Juventus. D’autres clubs évaluent la possibilité d’intenter des actions en justice. Pour quel motif ? La raison du naufrage de la négociation relative à la Création de la Media Company accompagnée de l’entrée des fonds de Private equity Cvc, Advent et Fsi, qui étaient disposé à verser 1,7 milliards d’euros au sein de cette nouvelle société qui aurait dû gérer les droits télés et les aspects commerciaux. Un accord avait été voté à l’unanimité en novembre, avant d’être ensuite sacrifié face à l’offre alléchante de la Dazn pour l’obtention des droits de la Serie A 2021-2024 sans oublier le scandale lié à la Super League. "Vous avez saboté la négociation avec les fonds en sachant que vous feriez la Super League" a assené Urbano Cairo, le Patron du Torino à Agnelli lors de l’assemblée qui s’est tenu ce lundi. En effet, par le passé, Agnelli avait rejoint le comité de négociation dont l’objectif aurait dû être la réalisation d’une feuille de route afin de définir l’entrée des fonds d’investissements. Toutefois, en janvier, il a reçu la visite de Florentino Perez, le Président du Real. Et après une réélection houleuse de Paolo Dal Pino à la présidence de la Lega, lui qui était porteur de l’opération relative aux fonds, la feuille de route s’est toujours retrouvée reportée jusqu’à la rupture définitive avec la Juve et l’Inter qui se sont positionné comme réfractaires Le tout, suite à une "clause de responsabilité" qui prévoyait de lourdes pénalités en cas de perturbation du format adopté Outre Agnelli, les deux autres clubs impliqués dans le lancement de la Super League sont l'Inter et le MIlan. Giuseppe Marotta a décidé de prendre du recul par rapport à sa fonction de Conseiller Fédéral si l'assemblée souhaite qu'il l'abandonne. Il en va de même pour Scaroni, le président de Milan réfléchi également sur son rôle de Conseiller à la Lega, étant donné la prise de position des autres clubs. Enfin, pour revenir sur les droits TV, Sky a décidé de faire appel contre Dazn sur base de la violation dela loi Melandri, qui interdit à un seul opérateur d'avoir tous les droits de diffusion. La Lega n'est pas inquiète et, dans le respect des règles, elle procédera à l'attribution d'un package qui n'impliquera pas Dazn, mais un autre licencié toujours en course ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En cette fin de saison, Steven Zhang aura fort à faire. Après avoir remué ciel et terre pour conserver son poste, il devra acter la question relative au futur sponsor maillot. Le tout sans oublier que des dossiers sont déjà sur la table : La prolongation de plusieurs personnalités importantes du noyau interiste Lautaro Martinez Selon Gianluca Di Marzio, ce sera le jouer lui-même qui va négocier son contrat à la suite du renvoi de ses agents : "Il y a l’accord pour prolonger, même s’il a remercié ses agents ces derniers jours : L’Intention de l’Inter est d’aller de l’avant. Avec l’arrivée de Zhang, nous allons passer à la partie formelle de ce qui avait été définie dans l’accord établi en janvier." Marcelo Brozovic Selon la Gazzetta Dello Sport, le meneur de jeu interiste a remercié son agent Miroslav Bicanic, qui lui avait permis de signer à l’Inter. Epic Brozo va confier ses intérêt à Ivan Brozovic, son père, et à une équipe en qui il a confiance pour prolonger son contrat qui sera à échéance le 30 juin 2022. C’est un fait que le contrat actuel est caduc, Marcelo percevant depuis un peu plus de six ans 3,5 millions d’euros. Il est dès lors normal qu’il soit revu. Danilone L’ancien défenseur du Torino sera libre de tout contrat au 30 juin de cette année. Toutefois, même s’il a été approché par l’Ac Milan, le Club aurait décidé de le conserver. Comme le révèle calciomercato.com, "L’Inter connait bien l’importance de D’Ambrosio sur le terrain et dans le vestiaire, à tel point que les dirigeants n’ont aucun doute sur son futur et, à la fin de la saison, lorsque la situation sociétale sera plus sereine, le club fera usage d’une clause présente dans le contrat pour le prolonger jusqu’en 2022 : D’Ambrosio-Inter continueront à aller ensemble de l’avant." Antonio Conte Le natif de Lecce devrait prolonger l’aventure Nerazzurra comme le révèle TuttoMercatoWeb : "La thématique Conte est très chaude, l’entraineur guide l’équipe vers la Victoire d’un Scudetto qui manque depuis 11 ans. La volonté est celle de penser à un projet bien plus long sur la durée que celui existant. Conte a un contrat qui viendra à échéance en juin 2022, et l’idée actuelle est de prolonger le mariage. Tout dépendra du club et des possibilités qui lui seront offertes du point de vue technique: Il y a de la satisfaction à la suite du travail réalisé par l’entraineur." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. En effet, si Stefan De Vrij, Danilo D’Ambrosio, Matias Vecino et Samir Handanovic ont récemment été touché par le Coronavirus, cet "ennemi" s’est baladé à travers toute la botte footballistique de Serie A, exception faite du Frioul. Voici le "classement" des joueurs qui en ont été victime, depuis le début de saison, par la Rédaction de Fcinter1908.it Atalanta – 8 joueurs guéris Sportiello (guéri); Gollini (guéri); Zapata (guéri); Carnesecchi (guéri), Toloi (guéri); Malinovskyi (guéri); Miranchuk (guéri); Romero (guéri) Benevento – 2 joueurs guéris Dabo (guéri), Schiattarella (guéri) Bologne – 1 entraineur – 2 joueurs guéris Sinisa Mihajlovic (guéri), Hickey (guéri) Ravaglia (guéri) Cagliari – 11 joueurs guéris Bradaric (guéri), Ceppitelli (guéri), Cerri (guéri), Despodov (guéri et transféré à Ludogorec), Godin (guéri), Simeone (guéri), Nandez (guéri), Pereiro (guéri), Aresti (guéri), Klavan (guéri), Carboni (guéri) Crotone - 4 joueurs guéris Dragus (guéri); Molina (guéri); Djidji (guéri); Ounas (guéri) Fiorentina- 6 joueurs guéris Vlahovic (guéri); Pezzella (guéri); Caceres (guéri); Pulgar (guéri); Sottil (guéri, ceduto al Cagliari); Callejon (guéri) Genoa – 18 joueurs guéris Perin (guéri); Schöne (guéri,); Marchetti (guéri); Radovanovic (guéri); Pellegrini (guéri); Zappacosta (guéri); Melegoni (guéri); Lukas Lerager (guéri); Cassata (guéri); Marko Pjaca (guéri); Biraschi (guéri); Criscito (guéri); Behrami (guéri); Brlek (guéri); Miha Zajc (guéri); Males (guéri); Destro (guéri); Zapata (guéri) Internazionale – 12 joueurs guéris – 1 positif - 1 faux positif Bastoni (guéri); Skriniar (guéri); Nainggolan (guéri, prêté à Cagliari); Gagliardini (guéri); Radu (guéri); Young (guéri); Hakimi (faux positif); Padelli (guéri); Kolarov (guéri); Brozovic (guéri); D'Ambrosio (positif) Handanovic (guéri); De Vrij (guéri); Vecino (guéri) Juventus – 9 joueurs guéris – 1 positif Rugani (guéri, prêté à l Cagliari); Matuidi (guéri, tranféré à l'Inter Miami); Dybala (guéri); Cristiano Ronaldo (guéri); McKennie (guéri); Cuadrado (guéri), Alex Sandro (guéri); De Ligt (guéri); Bentancur (guéri); Bonucci (positif) Lazio – 9 joueurs guéris Muriqi (guéri), Strakosha (guéri), Ciro Immobile (guéri), Lucas Leiva (guéri), Lazzari (guéri), D. Anderson (guéri), Luiz Felipe (guéri), Milinkovic-Savic (guéri), Armini (guéri). Milan – 11 joueurs guéris Maldini (guéri); Tonali (guéri); Duarte (guéri); Ibrahimovic (guéri); Gabbia (guéri); Stefano Pioli (guéri); Krunic (guéri); Leao (guéri); Rebic (guéri); Theo Hernandez (guéri); Calhanoglu (guéri). Napoli – 9 joueurs guéris Petagna (guéri); Zielinski (guéri); Elmas (guéri); Hysaj (guéri); Rrahmani (guéri); Osimhen (guéri); Fabian Ruiz (guéri); Ghoulam (guéri), Koulibaly (guéri). Parma – 7 joueurs guéris Le club confirme la positivité de 7 joueurs mais a fait valoir son droit lié à la vie privée. Roma – 15 joueurs guéris et 1 faux positif Mirante (guéri); Perez (guéri); Peres (guéri); Kluivert (guéri, transféré à Lipsia); Diawara (guéri); Calafiori (guéri); Mancini (fauxpositif); Dzeko (guéri); Santon (guéri); Kumbulla (guéri); Pellegrini (guéri); Fazio (guéri); Diawara (guéri); Zaniolo (guéri); El Shaarawy (guéri); Juan Jesus (guéri) Sampdoria – 9 joueurs guéris Gabbiadini (guéri); Colley (guéri); Depaoli (guéri, transféré à l'Atalanta); Bereszynski (guéri); Ekdal (guéri); Thorsby (guéri); La Gumina (guéri); Baldé (guéri); Letica (guéri) Sassuolo - 6 joueurs guéris Boga (guéri); Schiappacasse (guéri); Toljan (guéri); Haraslin (gaurito); Ricci (guéri); Djuricic (guéri) Spezia – 10 joueurs guéris Marchizza (guéri); Maggiore (guéri); Erlic (guéri); Ismajli (guéri); Acampora (guéri); Ricci (guéri); Bastoni (guéri); Provedel (guéri); Estevez (guéri) et un joueur dont l’identité a été préservée Torino – 1 entraineur – 19 joueurs guéris Marco Giampaolo (ancien entraineur guéri), Sanabria (guéri) + 18 joueurs dont l’identité a été préservée Udinese Aucun cas n’a été communiqué par l’Udinese Hellas Verona – 4 joueurs guéris guéris Zaccagni (guéri); Gunter (guéri); Barak (guéri); Lazovic (guéri) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. En effet, dès ce samedi, la Serie A reprend ses droits avec un duel à distance entre l’Inter, le Milan et la Juventus qui sont, pour l’heure, les trois seules équipes encore en course pour le titre de Champion d’Italie. Le tout sans trêve internationale: Le tournoi livrera donc le nom de son vainqueur dans les semaines à venir. Analyse de la rédaction de Fcinter1908.it Jamais un championnat n’a été aussi équilibré et ouvert lors de ces 10 dernières années. Si dans la dernière édition, les Nerazzurri étaient à bonne distance des Bianconeri, Futur champions d’Italie, après la suspension du tournoi à cause du Covid, ceux-ci sont parvenu à la reprise à revenir à un seul petit point de la formation entrainée alors par Maurizio Sarri. Cette fois-ci, ce sont bel et bien les hommes d’Antonio Conte qui mènent la danse et qui regardent le monde d'en haut. Le classement actuel est le suivant : L’Inter 65 points, Milan est second avec 59 points, la Juventus est troisième avec 55 points. Mais les Nerazzurri et les Bianconeri doivent encore disputer une rencontre, respectivement face à Sassuolo et le Napoli. Le classement pourrait donc être bouleversé d’une façon considérable en cas de victoire d’une des quatre formations susmentionnées. Après cette pause internationale, il reste 10 matchs de Serie A, sans interruption, d’ici à la fin du tournois: 9 match pour confirmer l’actuel classement ou pour le bouleverser, non seulement dans l’optique du Scudetto, mais également dans la course la qualification à la Ligue des champions. Voici le graphique du chemin à parcourir pour le Top 3 Si l’Inter et Milan se divise équitablement les rencontres à domicile et à l’extérieur, la Juventus pourra compter sur une rencontre supplémentaire au Stadium. La Juventus aura l’avantage de disputer ses deux confrontations directes, face au Milan et à l’Inter, à domicile. Parlant de confrontations directes, les trois prétendants à la couronne seront engagés dans des matchs de très haut niveau à trois reprises: L’Inter, d’ici à la fin de la saison défiera le Napoli, la Roma et la Juve Le Milan fera face à la Lazio, à l’Atalanta et à la Juventus La Juventus fera face à l’Atalanta, le Milan et l’Inter Final de feu Les trois dernières journées seront cruciales pour les Nerazzurri qui défieront deux équipes actuellement en course pour la Ligue des Champions ou le Scudetto. Cela débutera avec la confrontation face à la Roma, tandis que la Juventus et le Milan seront engagés respectivement sur les terrains de Sassuolo et du Torino Lors de l’avant dernière journée aura lieu le Derby d’Italie à Turin, tandis que le Milan recevra, au Meazza Cagliari La dernière journée verra l’Inter défier l’Udinese à Domicile, tandis que le Milan se déplacera à l’Atalanta et la Juventus ira à Bologne Quel est votre pronostic de bookmaker pour cette fin de saison ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. Il y a quatre mois, le championnat avait stoppé en raison de la précédente trêve internationale. Entre les deux trêves, l’Inter a carburé et s’est muée en une machine de guerre. Sur les 20 matchs disputés, voici le bilan : 17 victoires 2 nuls 1 défaite Sur les 60 points disponibles, 53 ont été récoltés. L’Inter en est d’ailleurs à sa 8ème victoire consécutive. Sa dernière victoire ayant vu comme victime le Torino. Durant cette période, 49 buts ont été inscrit. Le score fleuve est celui opposant l’Inter à Crotone : 6-2. L’Udinese a été le seul club à avoir réalisé une clean-sheet face à la bande d’Handanovic. L’Inter a réussi une clean-sheet à 9 reprises, dont 4 consécutives. Le meilleur buteur de cette période est Romelu Lukaku qui a inscrit 14 buts pour un total de 19 inscrits. Ces statistiques ont permis à l’Inter de surclasser le Milan à la première place, une semaine avant le Derby, lors de la victoire face à la Lazio. Cette position reste inchangée, malgré le match reporté face à Sassuolo en raison du Covid-19. Milan, avec un match de plus, reste à six longueurs La Juve, qui est troisième et qui a disputé le même nombre de match que l’Inter, est à 10 longueurs. Pensez-vous que l’Armada d’Antonio Conte puisse continuer à un tel rythme, au retour de cette nouvelle trêve hivernale, pour l’envolée vers le Scudetto ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Giovanni Carnevali, l’Administrateur-Délégué de Sassuolo, s’est livré à Tuttosport à la suite de la décision prise par l’Ats de Milan de ne pas disputer le match de ce samedi soir "Il y a peu à dire en fait, si le nombre de joueurs de l’Inter est aussi important, je crois qu’il est normal de reporter le match, mais nous devons faire attention: Car il pourrait avoir un risque de ne pas aller au terme du championnat." "Avec tous ces cas, le risque est présent, car il faut aller de l’avant dance cette saison et insérer des nouvelles fenêtres de match est toujours plus difficile. Cela s’est déjà passé avec le Torino, il est également indéniable que ces reports et décalage créent de nouveaux problèmes aussi bien de programmation, que d’un point de vue technique." "Peut-être que dans le match aurait été différent dans le choix technique face aux Granata, aussi bien dans la formation initiales que dans les changements..... Ce qui se passe m’attriste énormément pour l’Inter, comme cela fut le cas avec le Torino, ce qui est sûr c’est qu’il y a un protocole qui a sauté." "Nous avions dû jouer mercredi en sachant que trois jours après, nous devions affronter l’Inter. Nous espérons que ce championnat ira à son terme." Le match programmé le 7 ? "Non, rien n’est encore officiel." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, avec la défaite de l’Ac Milan ce week-end, la véritable Anti-Inter se nomme la Juventus selon la presse transalpine. En effet, les Bianconieri, éliminé de la Ligue des Champions, comptent tout faire pour parvenir à s’offrir un dixième Scudetto de suite Cette situation présente quelques similitudes avec le passé : Antonio Conte avait repris en main une Juventus aux abois, avec une équipe interiste qui venait de remporter 5 Scudetti de suite et de réaliser le Triplé. Avec le titre du Milan en 2011 qui a suivi, il y avait donc une forte empreinte milanaise en Serie A. Par la suite, Antonio Conte à semer la tyrannie avec la Juventus en lui permettant de s’offrir trois Scudetti de suite. Et si Massimiliano Allegri a réalisé un quintuplé en Italie, les bases ont été posées par le natif de Lecce. Cette tyrannie semble prendre fin et celui qui est l’instigateur de cette révolte est à nouveau Antonio Conte, lui qui en une saison et demie a permis à la Beneamata de s’offrir une Finale de Coupe d’Europe, lui qui a su se rapprocher de son ancien monstre, il y a un an Révélation de la Répubblica "L’illusion du déclin de la tyrannie de la Juventus secoue la Serie A et aurait dû offrir un nouvel équilibre, mais celui-ci n’est pas nuancé, vu la marche triomphale des nouveaux patrons. Pour résumer, le nom du Tyran a changé et les comptes font état qu’il ne manque que 9 victoires mathématiquement, en prenant en compte que la Juventus remporte tout ses matchs, pour qu’il reste en place d’ici à la fin de la saison." "La moyenne actuelle proposée par les Nerazzurri est de 2,4points/match et si elle parvient à la conserver, cela reviendrait à dépasser le palier des 91 points. En remportant tous ses matchs, la Juve arriverait au maximum à 91 points et le milan à 89 points. Sur son calendrier, l’Inter doit faire face à deux concurrent direct :Le Napoli et l’équipe de Pirlo, à l’avant-dernière journée de la saison." Un rythme diabolique "L’Inter est une équipe qui a su résoudre ses problèmes en octobre, lorsque l’expérience du Trequartiste avait amené à 3 matchs nuls et une défaites et 11 buts encaissé en 7 journées. A ce moment-là, l’équipe de Conte était sixième." "A partir de là, l’entraineur a revu la façon dont il fallait jouer. Il a donné, à l’équipe, une base prudente qui lui a permis de semer la révolte en championnat. Le déclic a eu lieu face au Torino, lors du match aller. Les Nerazzurri étaient en train de perdre ce match 0-2, mais ils ont finalement réussi à l’emporter sur un 4-2." Le nouveau visage de l’Inter "Elle a pris 14 points à l’Atalanta et au Milan, 17 à la Roma, 18 au Napoli et 29 au Sassuolo, en proposant une domination similaire à celle de l’ère juventine. Les Bianconeri sont les seuls à avoir su tenir la distance, alors que l’Ac Milan, qui dispose d’un noyau bien plus faible a fini par être délogé suite à des blessures et la fatigue des matchs européens." L’Inter a son sort entre ses mains "Le ballon est désormais entre les mains des Nerazzurri et Conte devra démontrer qu’il a changé le visage de sa propre équipe : Elle devra s’accrocher, se battre contre elle-même, gérer son avance, ne pas se planter et ne pas se laisser prendre par une crise d’angoisse ou craquer sous la pression." "L’entraineur Nerazzurro sait que tout devra être parfait et son histoire personnelle nous révèle que lorsqu’il n’a plus que le championnat à disputer, il arrive à exploiter le meilleur de ses équipes. C’est le Secret de Conte: il sait atteindre la perfection lorsqu’il n’y a plus de Coupe au milieu du chemin : C’est son histoire." "L’année dernière, la formation Nerazzurra guidée par Antonio Conte était arrivé à un point de la Juventus au terme d’un championnat étrange. Cette année, se terminera comme l’une des plus particulières de la Serie A, mais Conte aura brisé l’hégémonie Bianconera." "Tout est parti de la confrontation directe du 8 mars 2020 face aux Bianconeri. A la veille du Lockdown, l’Inter s’était inclinée 2-0. Depuis lors, l’Inter a engrangé 18 points de plus que la Juve. Et Conte espère que l’addition se paiera à la fin." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Quelques instant avant la confrontation opposant l’Inter au Torino, Christian Eriksen s’est livré à Sky Sport : "Je pense que ce sera une rencontre difficile. Nous connaissons leurs positions au classement, ils se battront pour chaque points, tout comme nous. Nous devrons assumer notre rang et nous devrons être bon aujourd’hui." Comment vous sentez-vous à présent ? Etes-vous heureux à l’Inter ? "Je suis heureux à l’Inter, mon genou s’améliore. Je me suis entrainé hier et je me sentais bien, je suis apte à jouer." Pourtant la partie était loin d’être gagnée selon Gianluca Di Marzio "Marotta m’avait dit qu’il manquait de tempérament et d’intensité. Il avait été mis sur le mercato à la suite d’un accord entre l’entraineur et le joueur lui-même qui avait commencé à songer à d’autres opportunités via son agent." "Bravo à lui, mais aussi à Conte qui a été bon pour lui faire revêtir le poste idéal au niveau tactique : Il est à présent devenu un joueur déterminant pour l’Inter." Selon vous, Eriksen est-il parti…pour rester ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Andrea Belotti joue au Torino depuis 2015 et cette saison est assez compliquée puisque le club tente d'éviter la relégation. Il est légitime de dire que ce sont des objectifs assez loin du niveau de talent du joueur, ou tout du moins ce qu'il peut espérer. A 27 ans et après des saisons de bons et loyaux services, il est plausible qu'il aspire à d'autres horizons. Qui plus est avec un contrat qui expire en 2022. Actuellement positif au coronavirus, il vit une situation identique à Skriniar il y a quelques mois. Il n'a pu rendre visite et voir sa petite fille née il y a peu alors qu'il est toujours à l'isolement. Dans ce moment délicat la question du renouvellement reste secondaire. L'attaquant n'a pour le moment désigné personne pour le représenter et il ne montre aucun signe d'intérêt pour s'asseoir et discuter de prolongation. Certes dans le même temps il n'a reçu aucune proposition du Torino, mais il y a des signes qui ne trompent pas. Dans cette optique, il y a des clubs qui ont toujours été intéressés par son profil, et l'Inter en fait bien évidemment partie. Au même titre que son rival l'AC Milan, de l'AS Roma ou du Napoli. Une belle opération en vue ? ®gladis32 - internazionale.fr
  11. C‘est la surprise du chef. Alors que l’Inter avait "écarté" la Vielle Dame de la Course au titre, alors que le Napoli a eu gain de cause pour rejouer le match Juve-Napoli à l’Allianz Stadium, le comportement de la Lazio, dans le cadre des mesures liées au Covid-19, pourrait relancer la Vieille Dame et faire couler le club romain Révélation du Corriere Dello Sport "Sur base de l’article 6, paragraphes 1 et 2 de la Justice Sportive, il n’y a aucune possibilité d’un accord à l’amiable. Le Parquet ne prend pas en considération l’hypothèse de clore l’affaire avec une simple amende salée. On parle de 8 cas de positivités au Covid dans le Groupe de la Lazio (et ce y compris les contacts étroits liés aux Familles et aux autres proches) qui n’ont pas été communiqués dans les temps à l’Asl compétente." "Il y a lieu de noter que Ciro Immobilie, présent lors du match remporté sur le Torino (4-3) était sur le banc et il a été buteur sur penalty, alors que ce dernier aurait dû observer une période d’isolement à domicile. Il en va de même avec un autre joueur, très certainement Djavan Anderson, convoqué et présent sur le banc le 8 novembre face à la Juve." "Il est reproché, à Lotito, la violation de l’article 4 de la Justice Sportive se référant au Respect des principes de loyauté, d’équité et de probité dans toute rapport lié à une activité sportive, la violation de l’article 44, paragraphe 1 du Noif relative à l’obligation de la protection médicale sportive et le non-respect des protocoles de sanitaire spécifié dans le Communiqué Fédéral en matière du Covid, publié le 1er septembre 2020." Conclusions "Cela va aller jusqu’au procès. D’ici un mois aura lieu la première audience, en second lieu la Cour d’Appel et enfin si la Lazio vient à faire appel, le Collège de Garantie du Coni, comme cela s’est produit suite à l’annulation du résultat sur tapis-vert du 3-0 lors de Juve-Napoli." Les Scénarios ? "La Lazio se souhaite une amende, mais la sanction pourrait être bien plus importante Chinè pourrait ordonner la défaite sur tapis vert 3-0 des matchs face au Torino et face à la Juve, et également une pénalisation de points à quantifier au classement." Pensez-vous que la Justice Sportive ira aussi loin ? Est-ce que, selon vous, le classement pourrait s’en retrouver faussé ? Quoi qu’il en soit et même avec une défaite sur tapis vert, et une victoire face au Napoli, la Juve resterait toujours derrière l’Inter avec deux points de retard..... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Selon un rapport du média italien FCInterNews.it, le manager de l'Inter, Antonio Conte, souhaiterait qu'Andrea Pinamonti soit remplacé par un attaquant fiable et expérimenté qui présente des caractéristiques différentes de celles déjà dans l'équipe. Pinamonti est le quatrième attaquant de choix de l'Inter cette saison et a beaucoup de mal à jouer régulièrement, sa présence sur le terrain ayant été limitée à quelques entrées en jeu en tant que remplaçant. L'Inter a demandé à l'agent de Pinamonti, Mino Raiola, de trouver à son client un nouveau club au sein de la Serie A où il pourrait jouer plus souvent. La solution idéale pour l'Inter serait un accord d'échange avec un autre club qui cherche à rafraîchir son secteur offensif. L'Inter pourrait essayer d'échanger Pinamonti contre Gervinho de Parme, ce qu'il n'a pas réussi à faire lors du dernier mercato. L'alternative serait d'échanger Pinamonti contre le coéquipier de Gervinho, Andreas Cornelius. L'Inter pourrait aussi chercher à échanger Pinmonti contre Kevin Lasagna de l'Udinese ou Simone Zaza du Torino. Malgré toutes ces possibilités, l'article ajoute que le premier choix de Conte reste Olivier Giroud. Jusqu'à il y a quelques semaines, il semblait certain que Giroud quitterait Chelsea en janvier mais il a joué plus régulièrement ces derniers temps et il n'est plus pressé de quitter les Blues de Chelsea. Cependant, le Français aimerait savoir à quel point il jouera dans les prochains matchs avant de décider s'il souhaite ou non demander un déménagement loin de Stamford Bridge. Dans l'état actuel des choses, il est plus susceptible de rester à Chelsea, mais la situation peut changer à tout moment.
  13. C’est une révélation de Tuttosport, Antonio Conte est à présent au pied du mur. Son maintien passera par deux conditions à remplir : Une réaction immédiate et le Scudetto en fin de saison. Eléments d’explications "Il y a ce besoin d’une révolte, qui pour l’heure, n’est pas encore arrivée : Le Club lui a maintenu jusqu'à présent sa confiance, car il y a la volonté de poursuivre le projet débuté à l’été 2019, celui de replacer l’Inter au sommet, mais il faut un signal, une réaction qui puisse faire comprendre que la saison va reprendre sur des bonnes bases." Vers le retour de la défense à 4 ? "Sorti brisé de Reggio Emilia, Antonio Conte a décider de tester la défense à 4 hier, il pourrait y succomber et opter pour face à Mönchengladbach mardi soir en Ligue des champions. Cela ressemble à un remède pour éviter un effondrement. Ensuite, le Bologne de Sinisa Mihajlovic se présentera au Meazza, lui qui l’avait emporté l’été dernier en mettant un terme aux espoirs d’une remontée Scudetto." Non à Spalletti et à Cambiasso "Si l’équipe ne parvient pas à se révolter et malgré l’intégralité des problèmes liés à la masse salariale de Conte sur le bilan, le Club sera dans l’obligation d’intervenir. Pour ceux qui veulent un retour de Spalletti: C’est impossible, tout comme la solution "à la Pirlo" avec Esteban Cambisso." "Dans le cas où Zhang et Marotta doivent intervenir, ils savent déjà sur qui compter : Cette carte à jouer était déjà disponible le 25 août dernier en cas de départ de Conte, à la suite de la réunion qui s’est tenu à la Villa Bellini : Massimiliano Allegri: L’entraîneur originaire de Livourne aimerait plus que tout revenir entraîner à Milan, la ville à laquelle il aspire." A 4 face à Sassuolo Le Corriere Dello Sport confirme les révélations de Tuttosport : "Conte a demandé à l’équipe de se racheter et il s’attend à une amélioration dès le début de la rencontre (à l’inverse des débuts manqués face à Fiorentina, Milan, Torino et le Real) et en phase défensives (Hier, il a testé la défense à 4)." "Tactique mise à part, l’ancien entraîneur de Chelsea reste convaincu que l’Inter pourra rapidement redevenir celle qui s’est vue en fin de saison dernière, lorsqu’elle avait très bien interprétée ses différentes rencontres face aux grandes équipes et lors des matchs à éliminations directes." Maintenu qu’en cas de Scudetto "Si le classement en championnat ne le prouve pas, l’Inter est en crise : Si l’Inter est à 1 point de la Juventus, celle-ci est à -5 du Milan AC et les occasions gâchées sont nombreuses, tout comme le nombre de faux-pas. A présent, il n’y a plus de temps pour se rattraper." Rupture estivale ? "Le Club n’a pas remis en doute son poste, mais après la "trêve" du 25 août à la Villa Bellini, quelque chose s’est rompu, c’est évident : Cette rencontre devait apporter une sérénité à l’Inter. A la place, elle a fini par "renfermer" Conte, dont son équipe a perdu sa solidité défensive et sa mentalité de conquérante acquise lors du parcours européen en Ligue Europa: Cette Inter semblait prête à décoller, mais à la place, elle s’est fait balader, sans Grinta, lors des premières périodes face au Real et au Torino." Le collier d'immunité "Avec une élimination en Ligue des Champions, la troisième consécutive en phase de groupe et la seconde sous l’ère Conte, il ne restera à l’Inter qu’un seul objectif : Le Scudetto (sans oublier bien sûr la Coupe d’Italie)." "Il est plus que probable que le maintien de Conte à l’Inter passe exclusivement par la conquête du titre. Cela lui offrirait la possibilité de continuer jusqu’au terme de son contrat en 2022, une situation qui conviendrait aux deux parties qui l’ont, chacune, déjà déclarée." "Sans les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et pour que Conte reste et même si le club ne l’a jamais officiellement parlé de Scudetto, qui était l’un des thèmes discuté à la Via Bellini, il est indéniable qu’il s’agit de l’objectif déclaré, surtout à la vue des investissements réalisé ces deux dernières saisons pour renforcer l’équipe et pour embaucher Conte qui perçoit 12 millions d’euros." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. Lautaro Martinez et Romelu Lukaku…Romelu Lukaku et Lautaro Martinez, la LULA pour les intimes. Les flèches dorées d’Antonio Conte représentent l’atout plus des Nerazzurri. C'est simple, si l’Inter veut s’imposer face au Real, il est fort à parier que le résultat dépendra de la prestation des deux compères Analyse de la Gazzetta Dello Sport "La Lula est le moteur Nerazzurro qui mènera à l’Emprise. Les statistiques le prouvent : L’année passée, ils ont inscrit ensemble 55 buts, soit 48,6% du total de l’Inter. Cette année, les statistiques sont encore plus éloquentes : 15 buts inscrits en 24 matchs, soit une moyenne de 62,5% du total de l’Inter." "Au milieu du terrain, seul Brozovic, Gagliardini, Hakimi et D’Ambrosio ont inscrit un but. (Il faut décompter l’autogoal de Ceccherini). Lukaku et Lautaro représentent le phare de l’Inter, mais tous les autres se doivent également de savoir répondre sous la cage : C’est un fait : Conte ne peut pas faire sans eux." Analyse du Corriere Dello Sport "Lorsque le numéro 9 et le numéro 10 inscrivent chacun un but dans le même match, la victoire est assurée.Ce n’est pas seulement un duo de buteurs phénoménal, mais il s’agit d’un tandem de talisman : Lorsque Lukaku et Lautaro marquent ensemble, l’Inter l’emporte toujours. La saison dernière, cela s’est produit à 11 reprises. La dernière en date est face au Torino, dimanche dernier. A chaque fois, l’équipe Nerazzurra est rentrée à la maison avec la mise intégrale." Et en Europe ? "Cela ne s’est produit qu’à deux reprises lors des 11 matchs européens. A Prague face au Slavia, soit la dernière victoire en Ligue des Champions. Et en Ligue Europa, lors du 5-0 refilé au Shakhtar en demi-finale." Pensez-vous que le duo dorée Nerazzurro pourra infliger au Real Madrid sa seconde défaite de la compétition ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Le débat mérite d’être lancé. Comme le révèle la presse transalpine, Antonio Conte avait raison de miser sur Romelu Lukaku, un joueur considéré comme l’un des leaders du vestiaire, si pas LE leader. "L’Inter, plus qu’un leader, a trouvé en Lukaku un potentiel capitaine. Vu comment il se comporte envers un équipier en difficulté, le Totem belge a une nouvelle fois démontré, et depuis le premier jour de son aventure interiste, son engagement. Un engagement qui a été encensé par les tifosi et ses équipiers. Pour Conte, ce n’était pas utile, vu comment il avait insisté pour le recruter : Et il avait raison, étant donné la croissance extraordinaire de Big Rom lors de ces 15 mois." Une épaule sur qui s’appuyer Preuve en est le cas Eriksen, dans l’œil du cyclone, le danois semble se rapprocher d’un départ imminent de l’Inter. Mais pour Big Rom, il est important de lui venir en aide. Interviewé par Kanal 5, voici sa déclaration vis-à-vis du danois "Eriksen a toutes les qualités pour devenir un Fuoriclasse et je veux l’aider. Il y a des joueurs qui ont besoin de plus de temps pour s’adapter au Calcio. J’ai été chanceux de m’y habituer rapidement. Il a encore du travail à faire avec la langue. S’il apprenait l’italien, tout lui serait plus facile. Il pourrait mieux communiquer et contribuer mieux au travail d’équipe." En effet, pour rappel Romelu, qui connait pas moins de six langues avait demandé, dès son premier jour à la Pinetina de lui parler en italien. S’il a pu compter sur l’aide de son frère Jordan, qui était à la Lazio depuis 2016, il a perfectionné, à présent, son italien: A tel point qu’il donne le sentiment d’être déjà en Italie depuis des années." La Machine Lukaku Des records à l’Inter, Lukaku en a déjà fait tomber quelques-uns. Personne comme lui, débutant en Serie A, n’avait inscrit autant de buts lors des dix premières journées. Cette saison, l’Inter a marqué, entre la Serie A et la Ligue des Champions 11 buts depuis le début de saison, Lukaku en a également inscrit 11 à lui seul. Seul l’intouchable Ronaldo lui résiste. Au meilleurs de leurs performances: Milito en avait inscrit 7, Eto’o 5, Vieri 5 et Ibrahimovic 5 La barre des 30 A présent et comme le souligne Sky Sport, Big Rom pourrait de nouveau inscrire son nom dans l'Elite Nerazzurra: Le Diable Rouge a inscrit 28 but en 42 matchs, en cas de doublé lors du prochain match, il passera sous la barre des 30 buts en moins de 50 matchs. Ronaldo, Vieri, Ibra, trois phénomènes... Mais Ronaldo est le seul et l’unique à avoir atteint les 30 buts en 41 matchs…. En cas de doublé face au Torino, Big Rom rejoindra le Roi Vieri à la seconde place. En équipe Nationale, Big Rom est également intouchable et est devenu le Meilleur Buteur de l'histoire de la Belgique, lui qui présente l’éloquente statistique de 57 buts en 89 sélections. Sans oublier le dernier record européen d’atteint Encensé par Martinez Interviewé par TalkSport, Roberto Martinez, le sélectionneur National belge a très bien connu Romelu Lukaku, vu qu’il était son entraîneur à Everton: "Mon rapport avec Romelu a débuté lorsqu’il était encore jeune, il venait d’arriver en prêt à Everton. Nous avons ensuite réalisé un énorme effort financier à tel point qu’il est encore le transfert le plus cher du club actuellement. J’ai pu voir le joueur sous différents angles : Dans les bons moments, mais aussi dans les mauvais. Et j’ai pu constater que Romelu n’avait jamais perdu son exceptionnelle qualité : Marquer des buts." "A présent, on voit une réelle maturité dans son jeu. A Manchester United, il était si désespéré de remporter un titre, il avait pris beaucoup de responsabilité sur ses épaules et il a, à mes yeux, pris beaucoup de coups injustes." "En partant en Italie, il a été plongé dans un nouveau projet et il a pris ses responsabilités, comme ce fut le cas en Angleterre, de façon positive. A présent, c’est un joueur qui est dans le meilleure moment de maturité de sa carrière." Selon vous, vu ses qualités humaines et sportives, Big Rom a-t’il les épaules pour être Le Leader du Vestiaire et, à fortiori, un Capitaine de l’Inter à en devenir ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  16. Interviewé par Sport Mediaset, Andrea Ranocchia s’est livre sur la période délicate traversée par l’Inter : "C’est un championnat à part et il le sera jusqu’à la fin, car tant de choses se passent et devoir se soumettre à autant de protocoles est étranger. Nous sommes bien parti, mais dans certains matchs, il nous a manqué la concrétisation." Que faut-il faire pour redresser la barre ? "Travailler, mais je le répète, il y a les prestations: Nous nous créons tellement d’occasions, mais nous avons récolté moins de points que ce que nous méritions. Le chemin emprunté est le bon, nous somme une équipe qui cherche à proposer du jeu, à créer énormément et c’est naturel de concéder des espaces à l’arrière. L’important est de continuer à travailler. C’est une période qui passera, nous devons rester accrocher au wagon des premières places du championnat." Conte est-il démotivé ? "Ce n’est pas le cas : L’entraîneur a toujours l’envie et la détermination: Il nous demande énormément et nous cherchons toujours à lui donner ce qu’il demande. Les critiques ont toujours existé, cela fait partie de ce monde. Nous devons en être touché le moins possible, nous devons seulement penser à notre objectif et continuer à travailler." Etes-vous satisfait d’être resté ? "J’en suis extrêmement ravi: Il n’y avait pas de place dans mes pensées pour quitter ce maillot. A présent, je donne tout de moi-même pour chercher à offrir des belles prestations lorsque l’on fait appel à moi, pour aider tous ceux qui font partie du groupe. La motivation d’une personne qui endosse ces couleurs est maximale : Elle doit toujours tout donner, aussi bien en match, qu’à l’entrainement et hors du terrain. Je suis content d’être resté, j’espère que l’on atteindra des objectifs importants." La partie face au Torino est-elle fondamentale ? "Fondamentale, car nous devons gagner et engranger des points. Aujourd’hui, tous les garçons sont revenus et nous aurons le temps de préparer le match dans les prochains jours." Pensez-vous déjà au Real Madrid ? "C’est, sans aucun doute, une partie importante: Nous devrons l’emporter à domicile pour chercher à poursuivre notre chemin en Ligue des Champions. Nous avions disputé une très bonne rencontre en créant tant, mais hélas, nous n’avions ramené aucun point. Tout reste ouvert et nous jouerons pour la gagne." Ressentez-vous les bonnes sensations pour renouer avec la Victoire ? "Oui, c’est ce que l’on souhaite et nous tenons à le prouver chaque saison: Mais le chemins est long et les paroles sont peu de choses : Les faits comptent, il faut continuer à travailler et puis nous ferons le bilan en fin de saison." "L’Inter se doit de viser haut, le travail que le club a réalisé ces dernières années a été extraordinaire et ce que nous faisons avec l’entraîneur est extraordinaire. Nous avons augmenté notre potentiel, élevé le niveau, nous devons chercher à continuer à présent, nous verrons ensuite en fin de saison." Le Saviez-Vous ? Fabio Caressa a tenu à tranquilliser les tifosi de l’Inter suite au nouveau comportement adopté par Antonio Conte à l’Inter: "Différent ? On m’a dit qu’il ne s’agit que de communication externe. Dans le vestiaire, Antonio n’a pas autant changé : La communication avait ceux avec qui il travaille est toujours aussi importante. Il est très exigeant avec ces personnes. Je le dis de façon positive car c’est comme cela que se construit une mentalité de conquérant : On m’a confirmé que ce qu’il se passe en interne n’a pas changé, et c’est pas plus mal!" ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. Matteo Darmian s’est livré à Sky Sport sur son arrivée à l’Inter et sur la période actuelle : "Les sensations sont positives, je m'y sens bien. Je connais l’entraîneur depuis la Nazionale, l’intégration a été facile. Les sensations sont bonnes, il nous reste à faire de notre mieux." Cette équipe peut-elle viser le Scudetto ? "Cela dépendra de nous et de nos prestations sur le terrain. Nous devons uniquement penser à travailler et à nous améliorer jours après jours: Les résultats arriveront." Si on observe votre carrière, vous avez grandi dans le secteur jeune du Milan. Pensiez-vous arriver à l’Inter ? "Rien n’est figé dans le football, j’ai grandi dans le secteur jeune Rossonero et j’ai grandi d’un point de vue humain et footballistique. J’ai fait mes expériences et je voulais démontrer ma valeur. J’ai fait ensuite le tour: L’expérience au Toro a été importante, ce sont des années où j’ai énormément grandi avec la confiance de l’entraîneur et via l’atmosphère y régnait. J’y ai atteint des objectifs que ne n’imaginait même pas lorsque j’ai signé. Dimanche, je le retrouverai comme adversaire et ce sera du plus bel effet. Lorsque je serai sur le terrain, mon unique pensée sera de remporter les trois points." "J’ai vécu une expérience importante à Manchester, qui est l’un des plus grand club du Monde: C’était un motif de fierté de jouer pour eux. A présent, je suis dans un tout autre grand club, je chercherai à faire de mon mieux, comme je l’ai toujours fait." Qu’est-ce que Conte vous a demande, outre ce qu'exige votre poste ? "Il demande énormément quotidiennement à nous tous, et pas uniquement sur le terrain. Il s’occupe de chaque détail et c’est ce qui fait la différence à ce niveau : Il veut toujours gagner et il transmet cette énergie à l’équipe." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. C’est une information de Tuttosport, l’Inter et le Torino aurait convenu d’un échange qui permettrait de relancer deux joueurs hors de leurs projets respectifs : Matias Vecino et Armando Izzo "Une affaire pour tous, mais surtout pour tout : Les clubs intéressés, les joueurs convoités et les bilans des clubs. Et c’est justement ce dernier point financier qui intéressent les directions actuelles des clubs de football moderne, avec en vue, l’échange entre le Torino et l’Inter d’Izzo et Vecino" Plus-Value intéressante "Immédiatement après la fermeture du mercato, Vagnati et Ausilio, avec les consentements de Cairo et de Marotta, se sont fixés rendez-vous avant décembre pour chercher à mettre en place, une plus-value à hauteur de 25 millions d'euros. Une somme qui a été convenue par les deux sociétés qui ont décidé d’échanger les propres joueurs." Aval de Conte "On sait que Izzo serait idéal pour la défense à trois de Conte. Qui plus est l’entraineur leccese l’aurait déjà volontiers accueilli l’été dernier. La saison des Nerazzurri sera particulièrement longue et riche d’objectifs important, avec en tête la Ligue des Champions. Un joueur comme Izzo serait donc valide en vue d’un turn-over." Valideriez-vous une telle opération ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Il est désormais de plus en plus probable qu’Armando Izzo quittera le Torino à la fin de cette saison. Les relations entre le joueur et le club se sont rompues et le défenseur central de 28 ans semble pratiquement déterminé à quitter son club dans les mois à venir. L'Inter a un intérêt à recruter le joueur de l'équipe nationale italienne, sur lequel le Torino souhaite réaliser une plus-value grâce à sa vente. Ils l'ont signé avec un contrat de 10 M€ avec le Genoa en 2018 et il est sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2022-2023. Cette saison, le joueur de 28 ans a fait 36 apparitions toutes compétitions confondues. Sur le terrain, son temps de jeu totalise un peu plus de 3 100 minutes. Izzo a marqué un total de trois buts. Bien qu'il ne soit pas en mesure de fournir des passes décisives à ses coéquipiers, il a joué un grand rôle dans les 9 clean sheets réalisées par le Torino.
  20. A quelques heure de la confrontation entre l’Inter et le Torino, Nicolò Barella s’est livré sur la vie du Groupe à l’Inter et sur son idole : Dejan Stankovic Vie de famille "J’ai grandi dans une famille nombreuse, j’ai toujours désiré avoir des enfants. Lorsque j’ai trouvé la bonne personne, j’ai réalisé mon rêve. Mes parents ont toujours été mon exemple, l’Etoile Polaire de toute ma jeunesse. Ils m’ont toujours conseillé de donner le maximum, j’ai été très chanceux. Je les remercies car j’ai appris à vivre la vie comme un défi : Le Calcio en est un, l’un des plus grands." Idole "Mon père a toujours regardé des matchs, et aussi toutes ceux qui passaient à la télévision. J’étais avec lui et je les regardais, je m’imaginais, j’apprenais. Pour tout vous dire, je me rappelle dus buts de Stankovic, j’étais petit et j’étais impressionné par sa capacité à tirer, il m’a toujours fasciné et ses conclusions m'ont toujours marquées. Deux buts son inoubliables, celui lors du Derby hors de la surface de réparation et celui repris à la volée face à Schalke 04." Endurance "Je me suis toujours beaucoup entraîné, tellement que ma mère me pourchassait à la maison ! Il m'arrivait aussi parfois d'être fatigué, mais j’ai toujours eu la chance de faire preuve d’une grande endurance." "Peut être que d’autres sont des joueurs avec plus de technique, mais moi j’ai cette qualité. Ma célébration face à Vérone était une libération de tout ce que je ressentais en étant sur le terrain : Entendre le stade exploser de la sorte était fantastique, je joue pour ressentir ces émotions." "Ce n’était pas facile d’arriver jusqu’ici : Je suis jeune mais j’ai connu un parcours dur, des moments difficiles. J’ai même pensé que je n’étais pas capable d’atteindre certains objectifs, mais je suis arrivé ici, et j’en suis heureux." Groupe Nerazzurro "Celui de l’Inter est vraiment homogène, le lien avec les équipiers est optimal, nous allons tous dans la même direction avec l’objectif de faire toujours mieux." Qui sont ceux qui me donnent le plus de conseil ? "Handanovic et Borja Valero”. Lebron "On parle tellement de lui pour les titres, mais je l’estime comme personne. Ses équipiers le voient comme un point de référence. Je voudrais gagner autant, mais en même temps, mon objectif est de laisser un beau souvenir, laisser une trace à mes équipiers. Une trace de Barella dans le Calcio, comme personne et aussi comme sportif." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  21. Antonio Conte s’est livré en conférence d’après-match suite à la victoire de l’Inter 3-1, au Giuseppe Meazza, face au Torino dans le cadre de la 32ème journée de Serie A. Voici son interview à Sky Sport Comment avez-vous géré l’équipe de la première période, en seconde période ? "Je pense que nous avions très bien débuté la partie, nous dominions la rencontre en tout et pour tout. Ensuite, il y a eu ce corner et dans une période comme celle que j’avais décrite hier nous avons, sur un fait de jeu, encaissé un but. C’est désolant et surtout retentissant que Samir se soit toilé, cela vous fait comprendre que vous traversez une période particulière. Nous sommes punis d’une façon excessive sur les erreurs que nous commettons." "J’ai regardé les statistiques : 60% de possession de balle, 20 tirs au buts, nous avons dominé. Ce but aurait pu tous nous tuer, nous rendre nerveux, nous poser des problèmes au niveau psychologique, mais nous avons été bon pour rester les pieds sur terres et créer des actions." "Je suis content pour Diego et pour son but, c’est le dix-huitième joueur qui marque, nous attaquons avec des hommes différents, nous sommes moins prévisibles que par le passé." Êtes-vous plus serein sur le fait de rester aux commandes du banc de l’Inter vu les trois points récoltés ? "Les points sont utiles pour apporter de l’enthousiasme aux joueurs, pour remercier mon travail, celui du staff et celui des joueurs eux-mêmes. Un résultat doit couronner les efforts." "Quand cela n’arrive pas, je suis déçu car sur cette dernière période, nous avons été pénalisés suite à tant d’erreurs, aussi individuelles. Mais notre parcours est le bon. Nous pratiquons un football agressif tout en cherchant à amener dans la surface adverse de nombreux joueurs. Tu cours des risques derrière, mais tu peux en recueillir des satisfactions." Contre Vérone, vous aviez déclaré faire vos propres évaluations. Ces paroles ont ouvert la porte à différents scénarios quant à la poursuive de votre aventure à l’Inter… "Je me rappelle très bien cette ultime entrevue, et vous m’avez questionné sur Sanchez. J’ai dit que j’aurais des évaluations à faire et tous ces discours ont démarré de là. J’ai été appelé à l’Inter pour un projet de 3 ans, pour replacer l’Inter au poste qu’elle mérite. Pour être compétitif et renouer avec la victoire, il faut avoir du temps." "Je vous ai marqué les autres années car, à chaque fois, je remportais un titre lors de ma première saison. Je suis arrivé ici avec beaucoup d’enthousiasme et d’envie, je travaille avec des personnes avec qui je me sens bien. J’ai débuté un projet de trois ans et il durera trois ans…ensuite si l’on veut me prolonger le contrat…." "Je suis content et je sais qu’il y a un long chemin à parcourir, mais je ne veux pas être en trop, si tous sont content de mon travail, et je pense que c’est le cas, c’est ce que je me dis, je ne vois pas pourquoi je refuserai de continuer. Si on venait à ne pas être content de mon travail, je ne serais pas celui de trop." Êtes-vous satisfait d‘Eriksen ? "Il doit maintenir certains niveaux, il faut également maintenir l’équilibre, il est en train de progresser, il sait ce qu’exige le fait d’être dans un club ambitieux. En Italie, les attentes sont très importantes. Plus tu arrives en trombe, plus on attend de toi." "J’ai travaillé en Angleterre et la situation est plus agréable, le contexte plus serein. Il est motivé à faire de bonnes choses, mais je dois faire des choix pour le bien de l’Inter, chercher à faire les meilleures choses en tout points. Lorsque je choisi un joueur, je ne regarde pas le nom qui est écrit dans son dos. Il faut continuer comme cela, cette équipe a un grand état d’esprit. Parfois, les joueurs ont besoin de croire encore plus en leurs moyens." Lautaro et Sanchez ? "Sanchez est un joueur qui aime recevoir le ballon dans les pieds et il est très bon pour prendre le meilleur de son adversaire dès son premier contrôle. Tu sais où tu dois lui mettre le ballon. Ce n’est pas un grand goleador, mais il crée beaucoup d’occasions. Il se sent bien à présent, nous l’avions tellement attendu et il lui reste une marge d’amélioration, il a formé un beau duo avec Lautaro." "Nous avons fait les trois quarts de la saison avec la Lula comme les journaux la surnomme. On l’oublie vite : Lukaku et Lautaro nous ont maintenue en vie et ils nous ont gardé à cette position. J’aurais aimé avoir Sanchez plus tôt, car quand vous avez des joueurs comme lui, vous pouvez les faire tourner." "Je remercie Dieu que ni Lukaku, ni Lautaro ne se soient blessés. A présent, j’ai une arme en plus sur le banc. J’ai connu ces problèmes au milieu du terrain et j’ai été privé de toute solution." Son interview en salle de presse Trop de critiques ? "Je sais très bien que l’Inter est une équipe sujette à ces situations, mais il y besoin d’accepter sereinement d’éventuelles critiques. De notre côté, nous avons toujours été très serein, j’estime que nous faisons de bonnes choses, certains faits de jeux ont conditionné des résultats qui auraient pût être positifs. Mais je pense que ces critiques serviront aussi à renforcer l’équipe et son environnement." Marotta a déclaré que votre permanence n’est pas remise en question... "Je remercie le Directeur, mais je n’ai jamais ressenti un manque de confiance du Club. Le club voit comment je travaille au quotidien et je crois qu’il est satisfait du travail réalisé." "J’estime que l’on parle d’une personne qui m’a voulu avec force et c’est aussi l’une des raisons qui font que je suis ici. C’est un projet important et je ne ressens aucun manque de confiance dans nos échanges. Si cela venait à arriver, je ne serais jamais un fardeau pour l'Inter, surtout vu la façon dont j’ai été accueilli par le Club et les tifosi." Deuxième meilleure défense et deuxième meilleure attaque... "C’est voir le verre à moitié plein. Nous n’avons seulement que 4 défaites, comme la Juve, les statistiques sont le témoignage d’un travail important. Depuis la reprise, nous avons la meilleure possession de balle, nous avons aussi un indice de dangerosité plus important que les autres. Avoir 18 joueurs buteurs veut dire que tu attaques avec de nombreux hommes, nous sommes aujourd’hui, plus imprévisible." Seriez-vous contenté par le seconde place ou voulez-vous l’Europa League ? "Nous voulons terminer le championnat de la meilleure des façons possible et grandir en tout et partout. J’ai signé pour trois ans afin de rendre l’Inter compétitive et pour la voir renouer avec la victoire." "Je vous ai marqué car dans le passé j’ai toujours gagné lors de ma première saison, je sais que le chemin est long à parcourir, mais je suis avec un Club fort et un projet important. Il faudra être patient et savoir se monter uni et solidaire, et au niveau de l’équipe et du staff technique, nous le sommes déjà." Son Interview à Inter TV "Je suis content, mais je l’étais déjà après Vérone. Aujourd’hui, le fait de jeu négatif est arrivé après 20 minutes, alors que Torino ne savait pas passer la moitié du terrain. Cela aurait pu être déstabilisant, mais les garçons ont tenu bon et ils ont réalisé ce que je leur avait demandé de démontrer." "Nous méritons la victoire et nous l’aurions mérité aussi dans ces autres matchs. Je cherche à être content, tout en me préparant à la prochaine rencontre. Nous devons concrétiser de façon mathématique la Ligue des Champions et le faire en avance, cela veut dire que l’on a apporté de la stabilité. Nous avons toujours été dans les quatre premiers depuis le début de la saison." "Nous avons distancé le cinquième, La Roma, le Napoli et le Milan étaient partis avec les mêmes objectifs que nous. Nous devons continuer à grandir et proposer ce type de football. La fin de saison peut être une bonne opportunité, nous voulons proposer un football agressif, nous voulons dominer." "C’est ma première année et je suis très content, j’ai trouvé une grande disponibilité de la part des garçons. Nous avons encaissé quelques buts de trop, mais nous sommes la seconde meilleure défense et la seconde meilleure attaque, ce sont des données importantes. Le chemin emprunté est le bon, nous marquons et nous créons de nombreuses occasions." "Nous aurions pu faire plus mais en défense, nous avons payé des faits de jeux particuliers comme celui d’aujourd’hui. Samir est réglé comme une montre suisse qui ne se trompe jamais, mais aujourd’hui, il a commis cette erreur." "Ce sont des erreurs individuelles qui nous coûtent cher. C’est important d’avoir la mentalité de faire le match, même si nous nous exposons à quelques contre-attaques en retour, mais la route empruntée pour l’Italie et aussi pour l’Europe est la bonne." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. L’Inter traverse un moment d’analyse profonde : Antonio Conte a dressé un bilan des plus sombres sur une partie du noyau actuel qui, en lisant entre les lignes, n’est pas à la hauteur des ambitions. Antonio Conte a clairement fait comprendre qu’en fin de saison, il sera important de définir les objectifs de la saison à venir. Avec lui, en cas de renfort de choix, ou peut-être "sans lui", s’il ne serait pas contenté. Comme nous le réfère Gianluca Di Marzio, ces derniers jours, des rumeurs ont fait état d’un renvoi à la fin de la saison, mais selon le spécialiste du Mercato italien, l’Inter ne veut absolument pas changer d’entraîneur et entend aller de l’avant et satisfaire Antonio Conte. Il reste à présent à prendre connaissance de ses évaluations techniques et à procéder à des adaptations à travers le mercato estival afin de renforcer le noyau. Des réunions entre les deux parties seront organisées avec de faire coïncider les objectifs de ventes et d’arrivée pour le futur. Pour le Suning, l’Inter doit être composée des meilleurs jeunes joueurs, mais il ne faut pas oublier qu’il leur faudra un certain temps pour grandir. L’objectif est de les combiner à des joueurs déjà prêts et qui en imposent pour parvenir à décrocher la victoire. Comme le souligne Di Marzio, il faut tout de même aller jusqu’au bout de la saison actuelle, chose qu'entend faire le natif de Lecce : "En fin de saison, je ferai part de mes considérations au Club, si j’ai quelque chose à dire, je le dirai. J’ai besoin de bien analyser les choses, ce qui compte au final, c’est le résultat "- Antonio Conte après le 2-2 au Bentegodi face à l’Hellas Vérone. Suning secoué, mais Suning approuve Si le Suning n’a que très peu apprécié les dernières sorties d’Antonio Conte, force est de constater que tous sont d’accord avec l’entraîneur sur le fait qu’il faut renouer avec la victoire dans un laps de temps très court. Comme le rappelle la Gazzetta Dello Sport, Steven Zhang, poussé par les intentions du Suning, a commencé a en parler. De fait, pour la prochaine campagne de recrutement, Giuseppe Marotta est prié d’agir de la façon suivante : Recruter des joueurs de première catégorie, du Top Mondial, déjà prêts, conquérants, des joueurs capables de donner du caractère et de la personnalité à l’équipe Recruter aussi des jeunes joueurs prometteurs qui pourront offrir un futur radieux au club : en ce sens, Sandro Tonali et Marash Kumbulla continuent à être au sommet de la liste d’investissements. Révolution du noyau Antonio Conte veut et exige même une révolution du noyau : L’entraîneur demande des recrutements de joueurs de niveau mondial pour les différents secteurs de son équipe. Beppe Marotta pourrait donc changer de stratégie concernant les joueurs sur le départ. Si le nom de Lautaro Martinez reste très chaud, l’assaut du Fc Barcelone semblant très proche, Antonio Conte souhaiterait lui offrir une seconde chance et le conserver un an de plus à un poste de titulaire indiscutable, un poste que les Blaugrana ne pourrait lui garantir. Si Lautaro reste, deux joueurs pourraient tout de même financer le mercato à venir : Marcelo Brozovic et Milan Skriniar qui étaient jusqu’à présent considérés comme intransférables, piliers même de l’Inter du futur. A présent, ils pourraient devenir les sacrifiés de cette révolution. Ensemble, les deux joueurs permettraient à l’Inter de récolter un peu plus de 100 millions d’euros, pratiquement la valeur de Lautaro Martinez. Une somme importante qui pourrait permettre de satisfaire Conte. Brozovic dans le viseur Marcelo est actuellement au cœur d’une polémique, lui qui s’est vu retirer son permis de conduire après un test d'alcoolémie au volant de sa Rolls Royce. Brozovic va être sanctionné par le club suite à ce comportement même s'il s’est présenté de façon régulière à Appiano. Mais selon la Gazzetta Dello Sport, l’Inter semble prête à tourner la page : "Malgré une première partie de saison positive, Brozovic n’a pas complètement convaincu ni l’entraîneur, ni le club. Sa croissance ces deux dernières saisons ne s’est pas poursuivie et certaines limites, certains comportement caractériel intempestifs sont revenus, en particulier dans les instants difficiles. Brozo qui frappe dans le ballon et qui étend ses bras en fin de première période… Une scène déjà connue dans d’autres moments difficiles." "Devenu Epic auprès des tifosi après quelques incompréhensions entre eux, il a proposé sur les réseaux sociaux sa célèbre pose avec sa main sur le menton et à inventé la position du crocodile, mais il éprouve toujours des difficultés à devenir le leader positif du groupe, en brillant aussi par une répulsions aux interviews et aux conférences de presse." "Des détails à prendre en considération quant au profil du milieu du terrain du futur rêvé par Conte. A présent, il semble que l’Inter soit ouverte à écouter les éventuelles offres pour le numéro 77 qui avait un grand nombre de courtisans après le Mondial 2018." The Beats blessé Parmi les joueurs qui ont le plus souffert au changement de modulo, on retrouve Milan Skriniar. Véritable mur dans la défense à 4 de Spalletti, il est devenu une passoire dans la ligne de défense d’Antonio Conte. Et selon Tuttosport, Milan pourrait retrouver une vieille connaissance : "En France par exemple, des rumeurs de mercato font état qu’il serait dans la ligne de mire du Paris-Saint-Germain qui, depuis avoir systémisé son attaque avec un autre Nerazzurro, pourrait cette fois-ci renforcer sa défense." Selon l’Independent, il y aurai aussi un Derby du Mercato en Premier League avec les deux équipes de Manchester. L’Inter qui considérait Skriniar comme intransférable a fixé le prix. Si celui-ci était l’été dernier de 80 millions d’euros, le Covid est passé par là et le club pourrait envisager un départ pour toute offre supérieur à 60 millions d’euros. En alternatives, l’Inter visera Kumbulla, Armando Izzo du Torino sans oublier Jan Vertonghen qui est en fin de contrat avec Tottenham. Le retour de l’enfant prodige ? Niccolo Zaniolo de retour à l’Inter ? Selon Sport Mediaset, Beppe Marotta serait passé à l’offensive pour s’offrir les services du jeune italien en offrant à nouveau Radja Nainggolan toujours apprécié dans la Capitale. Du côté de la Roma, Pallotta exigerait un transfert exclusivement en cash d’au moins 70 millions d’euros sans contre partie-technique. Le retour de René Une taupe est-elle présente à l’Inter ? Steven Zhang a été informé des erreurs qui se sont produites tout au long de cette saison 2019-2020. Et celles-ci ne sont pas à attribuer à Antonio Conte. Steven a été conseillé et a été informé de la bonne ligne de conduire à suivre pour le mercato 2020/2021, preuve en est le recrutement de Achraf Hakimi. De même, Steven a été informé que Conte demande des joueurs sur comme Vertonghen, Vidal et Dzeko pour ne citer qu’eux. Mais si Steven Zhang a reçu ce message contenant des informations sensibles dans sa boite mail perso, ce message est également arrivé "par erreur" dans l’une des boites mails de la Viale Della Liberazione. Et le fait qu’il y ait eu une certaine délation n’a pas apporté à l’équipe toute la sérénité dont elle avait besoin, d’où la présence de certaines tensions. En effet, certains joueurs auraient compris que peu importe leurs prestations, leur destin à l'Inter serait déjà acté... Ce qui pourrait expliquer certaines "méformes" visible sur le terrain... Validez-vous cette refonte totale des cadres de l'équipe ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  23. La 32è journée de Serie A se clôture demain, par Inter-Torino. Voici la conférence de presse d'avant match d'Antonio Conte. "C'est simple, j'ai dit aux joueurs que j'étais content de la performance de Vérone, de ce que j'ai vu sur la pelouse. Nous devons continuer à faire ce que nous faisons en essayant de limiter les erreurs. Nous payons cher les erreurs individuelles dernièrement. Mais pour moi le chemin est bon, de jouer à un rythme élevé, de toujours pousser et d'amener le nombre en phase offensive." Quel Torino attendez-vous ? "L'équipe a plus de qualités que son classement le montre. Il y a d'excellents joueurs, y compris physiques. C'est une très bonne équipe qui viendra à San Siro pour obtenir des points. Mais nous voulons gagner." Les seize derniers buts du Toro viennent tous depuis la surface de réparation. Vous avez travaillé là dessus ? "Oui je les ai entrainés à rester en dehors de la surface pour éviter ce genre de situations... C'est une blague mais il faut faire attention, car il y a des joueurs de qualité dans l'équipe." Vos neuf dernières réalisations viennent de neuf joueurs différents. Une bonne statistique ? "En effet cela se produit plus fréquemment parce que nous avons augmenté les attaques avec plus de joueurs présents devant. Nous avons donc rendu la manœuvre offensive plus imprévisible. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut gagner pour transformer les jugements négatifs en positifs." Des changements dans la formation ? "Nous évaluerons car nous entrons dans une période plus intense. Nous allons jouer ce lundi, puis jeudi et enfin dimanche à Rome. Nous devrons être bons dans la gestion physique et faire des évaluations. Mais je suis positif car au delà des blessures, tous les garçons donnent d'excellentes réponses." Comment vont Barella, Moses et Lukaku ? "Romelu n'était pas très bien. Aujourd'hui (dimanche) il allait mieux et j'espère l'avoir à disposition. Nous connaissons son importance. Il n'y a rien à craindre mais il est juste d'évaluer chacun et de ne prendre zéro risque. Perdre un joueur maintenant signifie le perdre jusqu'à la fin du championnat. Le personnel médical, moi-même ainsi que Romelu estimerons la situation en temps voulu. Nicolo s'améliore et nous espérons le retrouver le plus tôt possible, peut être contre la Roma. Sensi se remet et Vecino est de retour sur la liste des blessés. Moses est ok, il est pleinement revenu et nous allons voir s'il faut attendre encore quelques jours ou non." ®gladis32 - internazionale.fr