Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'torino'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
    • 2020/2021
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. Calcio&Finanza s’est penché sur "l’amour des tifosi italiens" pour les vingt clubs qui ont participé à la Serie A 2021/2022 "L’ensemble des clubs, à la fin de la saison 2021/2022, comptaient un total de 24.562.000de tifosi italiens, soit 0,16% de moins que la saison précédente. En ce qui concerne leur c'est toujours la Juventus qui mène la danse : Les Bianconeri comptent 8,56 millions de supporters selon l'étude périodique réalisé "Sponsor Value" réalisée par StageUp et Ipsos, créée lors de la saison sportive 2000/2001 et considérée comme l'auditel des événements sportifs et de divertissement italien." "En 2018/2019, soit l’ultime saison avant la Pandémie liée au Covid-19, on comptait 25.234.000 tifosi. Pour la saison 2020/2021, ce chiffre avait baissé de -2,5% pour atteindre 24.602.000 tifosi. Cette fois-ci la baisse s’est stabilisé à 0,16%. L'enquête à la fin de la saison 2021/2022, comme mentionné, montre une nouvelle baisse de 0,16%. La moyenne par club est de 1.228.000 tifosi." La Vieille Dame séduit "La Juventus reste toujours l’équipe la plus aimé de Calcio Made in Italy: 8.056.000 tifosi sont sous le charme de la Vieille Dame, contre les 4.167.000 tifosi du Milan champion d’Italie qui a connu une augmentation de +13% lors de l’ultime biennal. L’Inter reste stable avec 3.919.000 tifosi. Ce top 3 représente d’ailleurs plus de la moitié des Tifosi en Italie : 67%. On retrouve derrière le Trio historique le Napoli et ses 2.636.000 tifosi, suivi de la Roma et ses 1.818.000 pour clôturer ce top 5. D’ailleurs, si on considère le TOP 5 et non le Top 3, celui-ci représente 84% des Tifosi italiens." "Toutefois, parmi les clubs ayant connu les plus fortes augmentations au niveau du nombre de Tifosi, on retrouve la Fiorentina +10% (avec 621.000 tifosi), le Torino +8% (avec 450.000 tifosi) et l'Udinese +16% (179.000 tifosi). A l’inverse, des clubs ont connu une situation diamétralement opposée comme l'Atalanta -10% (314.000 tifosi) après les fortes augmentations des 2 championnats précédents et Bologne -9% (310.000 tifosi + Radu) se distinguent." L’analyse de Giovanni Palazzi, President de StageUp "Le Football reste toujours le sport national, mais au-delà des aspects qui le lient à l’ultime triennal qui est marqué par les conséquences du Covid, le palier des 25 millions de tifosi ne semble pas surmontable. Cela peut s’expliquer aussi via des raisons démographiques, avec une population stable de 60 millions d'habitants et un taux de natalité très bas, avec la présence des nouvelles générations qui peinent à se passionner en l'absence de politiques actives qui leur soient dédiées." "Afin d'augmenter les résultats et, par conséquent, la passion et ses tifosi, des clubs se sont historiquement liés à l'arrivée de grands noms comme, par exemple, Cristiano Ronaldo, et non à une approche stratégique visant à consolider l'affection du public pour les clubs et à enthousiasmer les générations Y et Z. La conquête des jeunes par des politiques dédiées, notamment en termes de communication, est le seul moyen de relancer et de maintenir, à terme, le marché intérieur" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  2. En effet, Valentino Lazaro est arrivé à Turin ce matin pour y passer sa traditionnelle visite médicale! L'ailier autrichien passe actuellement les examens médicaux classiques, après quoi il signera un contrat qui le liera au Torino. Après avoir été prêté à Newcastle, au Borussia Mönchengladbach et à Benfica, Valentino quitte à nouveau l'Inter, sous le biais d'un prêt avec un droit d'achat fixé aux environs de 5-6 millions d'euros. ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. S’il y a bien un joueur qui incarne l’Inter d’aujourd’hui, c’est Milan Skriniar : Véritable colosse, ambianceur avec les Tifosi, il est également le Leader incontesté de l’Inter sur le terrain. Avec "l’échec" Gleison Bremer, Simone Inzaghi a imposé un véto qui fera plaisir aux Tifosi : Interdiction de vendre Milan Skriniar et il semble également que la Direction soit convaincue par cette idée, même si les Voies du mercato regorgent de surprises bonnes ou mauvaises : Révélation de Tuttosport "A monitorer toujours plus la situation de Milan Skriniar à la Casa Inter : Le défenseur est depuis longtemps dans la ligne de mire du Paris-Saint-Germain qui voudrait l’offrir à Galtier pour la saison à venir. Les Nerazzurri, s’il venait à ne pas partir, auraient déjà préparé la contre-offensive : Un contrat de six millions d’euros jusqu’en 2027 et le brassard de Capitaine lorsque Samir Handanovic décidera d’entreprendre sa carrière d’entraîneur." Et vu de la France ? Révélation du Figaro : "Ce n'est pas le secret le mieux gardé d'Europe : Le PSG vise à s'attacher les services de Milan Skriniar. L'international slovaque représente même la priorité en défense pour Luis Campos, conseiller football du club de la capitale. Sauf que, comme le résume L'Equipe , le dossier est très, très compliqué. Voire carrément insoluble." "Et ce parce que l'Inter Milan, jusqu'ici inflexible, n'entend pas lâcher son joueur de 27 ans à moins de 70 M€. Trop pour les dirigeants parisiens, qui ont proposé jusqu'à 55 M€ et imaginé divers échanges de joueurs (Kalimuendo, Draxler). L'échec du club lombard dans la course à la signature du défenseur brésilien Bremer, passé du Torino à la Juventus, n'a pas arrangé les affaires parisiennes…" "Dans ce contexte, les conditions d'une arrivée de Skriniar à Paris semblent de plus en plus difficiles à réunir», soulignent nos confrères, rappelant que la direction interiste s'est même mis en tête de prolonger Skriniar, sous contrat jusqu'en 2023. Après Gianluca Scamacca, finalement en partance pour West Ham, nouvel échec en vue pour le Paris-SG ?" Et pour les autres ? "Si rien ne bouge sur le front des ventes, comme les Tifosi sont d’ailleurs les premiers à l’espérer, il est possible que la Direction reste sur le qui-vive jusqu’au dix derniers jours du mercato, afin de profiter d'une opportunité propice qui pourrait s'ouvrir, compte tenu également du fait que tous les championnats continentaux commenceront plus tôt et laisseront ensuite la place à la Coupe du monde au Qatar...". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. L'Inter peut toujours rafler la mise dans l'affaire Bremer, malgré la pression de la Juventus pour le Brésilien, mais seulement si Steven Zhang autorise une augmentation de l'offre Interiste. Selon un rapport de l'expert mercato de Sky Sport Italia Gianluca Di Marzio, les Nerazzurri pourraient toujours faire une offre semblable à celle de la Juventus mais seulement avec le feu vert du président Steven Zhang. L'Inter se retrouve dans un tête à tête avec la Juventus pour la signature de Bremer après que la vielle dame est identifié le joueur de 25 ans comme le remplaçant idéal de Matthijs de Ligt, parti rejoindre le Bayern Munich, et se tiennent prêts à rafler la mise si l'Inter ne conclu pas très rapidement. Les Turinois sont optimiste sur le fait de pouvoir signer le Brésilien rapidement, mais l'Inter conserve ses chances car le joueur serait toujours prêt à les rejoindre si toutefois un accord était trouvé avec le Torino. Un facteur majeur qui pourrait être problématique est l'incapacité de trouvé un accord concernant le transfert de Milan Skriniar au PSG, transfert qui donnerait potentiellement plus de sécurité à l'Inter pour augmenter son offre. Dans tout les cas, la décision reviendra à Steven Zhang de répondre à l'assaut des Bianconeri ou de rester ferme sur l'offre initiale faite aux Granata. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Trent_FCI
  5. C'est une information d'Il Mattino : "Le Président Aurelio De Laurentiis a demandé des informations sur le défenseur: "En plus de l’Inter et la Juve, le Napoli a également fait une timide tentative pour Gleison Bremer, initialement identifié comme le parfait remplaçant de Koulibaly." Mais le président de Naples a compris, après l'appel avec le Président Cairo que le Torino voulait une vente aux enchères pour Bremer: "C'est vrai, il y a l'Inter, mais la demande est de 75 millions d'euros." Ce qui a gelé le club Napolitain qui ne peut certainement pas rivaliser avec ces chiffres: "Mais les pistes à battre sont nombreuses, comme celle de Milenkovic de la Fiorentina". ®Interkhero - Internazionale.fr
  6. La saison dernière aurait été une campagne qui a fait mal pour les Nerazzurri, contraints de laisser le Scudetto au rival de la même ville, l'AC Milan. Cependant, le club n'a pas perdu de temps pour essayer de se remettre sur les rails pour la saison prochaine. Un long été de transferts en Serie A ne fait qu'aiguiser l'appétit pour ce qui devrait être une campagne captivante dans l'élite italienne en 2022-2023. Mais, avec les recrutements déjà effectués, l’Inter est-elle suffisamment forte pour se battre pour le titre de champion d'Italie la saison prochaine ? Où est-ce que l'Inter failli la saison dernière ? Il est difficile de déterminer exactement où l'Inter a été faible lors de la saison 2021-2022. Les Nerazzurri ont marqué plus de buts et encaissé moins de buts que lors de la campagne victorieuse en 2020-2021. L'Inter a marqué 84 buts, un record en championnat, et a encaissé le deuxième plus petit nombre de buts (32). Bien que le club n'ait pas remporté le championnat, il a pu fêter son succès en Coppa Italia et a atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Cependant, le facteur principal qui a contribué à ce que l'Inter ne remporte pas le championnat en 2021-2022 est le nombre de matchs nuls. Au total, l'Inter a concédé neuf matches nuls en 2021-2022, soit deux de plus que lors de la saison précédente. On pourrait dire que leur point faible vers la fin du championnat était en fait la créativité en fin de saison, n’ayant pas réussi à briser des adversaires comme le Torino ou la Fiorentina. Des victoires dans ces rencontres les auraient mis au bord de la gloire en Serie A, mais au lieu de cela, ils ont dû regretter les occasions manquées. Les matches nuls contre l'Atalanta et le Genoa à l'extérieur ont également été préjudiciables en milieu de saison : l’Inter a manqué de qualité offensive sur le banc, surtout après le départ de Romelu Lukaku. Qu'est-ce que l'Inter a corrigé jusqu'à présent au mercato d’été ? L'Inter a déjà été très actif cet été, le plus grand renfort à son effectif étant le retour de Romelu Lukaku. Après une année noire à Chelsea, le recordman des Blues est revenu à Milan pour un prêt d'un an, pour un montant de 8 millions d’Euros. Son retour donnera certainement un coup de pouce pour d'attaque et les options s’offrant à Inzaghi. Car, n’oublions pas qu’il a été sensationnel lors de son séjour de deux ans au club. De plus, il semble toujours être à la hauteur avec l'équipe nationale belge. Les Diables Rouges étant parmi les favoris de la prochaine Coupe du Monde au Qatar, il est possible que Romelu améliore sa forme cette saison afin d’être prêt pour le grand tournoi. BigRom a marqué un nombre impressionnant de 47 buts en 72 matchs de championnat avec l'Inter, et a réussi à enregistrer 64 buts en 95 matchs. Sa relation avec Lautaro Martinez a été un facteur clé dans leur campagne de titre, et un retour à cette dynamique les rend immédiatement des candidats de premier plan pour le titre de champion en 2022-2023. L'Inter s'est également attaqué à ses problèmes défensifs, avec un prêt pour Raoul Bellanova et le transfert définitif de Robin Gosens. Ce dernier pourrait être un élément important de l'équipe dans la saison à venir, car il ajoutera une option différente pour la construction des attaques. L'Allemand était un latéral libre lors de son passage à l'Atalanta, et l'un des meilleurs buteurs de son équipe nationale lors de l'EURO 2020 l'été dernier. Les problèmes liés au manque de créativité ont également été résolus avec les signatures officielles d'Henrikh Mkhitaryan et de Joaquin Correa à l'Inter en vue de cette saison. Alors que l'Arménien semble prêt à jouer un rôle sur le banc de touche, le transfert de Correa pour 23 millions d’Euros pourrait signifier qu'il sera un élément essentiel des plans offensifs de Simone Inzaghi pour la saison à venir. L'ancien joueur de la Lazio a marqué six buts en 36 matchs toutes compétitions confondues la saison dernière lors de son prêt à l'Inter. Cependant, il ne semble pas que l'Inter en ait fini avec ses dépenses, puisqu'ils travaillent toujours sur un accord pour faire venir Paulo Dybala à la Pinetina. Un dossier compliqué, avec la concurrence de Manchester United. l'Inter a aussi déjà confirmé la signature d'André Onana, le gardien de but de l'Ajax, qui remplacera à moyen terme Samir Handanovic. Contre qui l'Inter se battra-t-elle ? La course au titre pourrait être très intéressante en Italie la saison prochaine, avec un certain nombre de prétendants à la première place de la Serie A. L'AC Milan pense s'être suffisamment renforcé pour défendre son titre, tandis que Napoli et la Roma devraient revenir plus solides. Ces deux derniers viseront probablement davantage une place en Ligue des champions qu'un titre. Le plus grand concurrent semble être la Juventus, qui construit tranquillement une équipe qui semble redoutable. L'arrivée en janvier de Dusan Vlahovic a été très intéressante, mais les récentes acquisitions gratuites d'Angel Di Maria et de Paul Pogba ne font qu'ajouter de la qualité. Sur le plan défensif, l'équipe est toujours à la recherche d'un nouveau défenseur pour remplacer Giorgio Chiellini, déjà parti, et Matthijs de Ligt qui semble de plus en plus proche de la sortie. ®Oxyred - Internazionale.fr via SempreInter
  7. C’est une information en provenance du Corriere Dello Sport : Le défenseur du Torino a mis la pression sur son Président, Urbano Cairo, pour qu’il puisse rejoindre l’Inter! "Ce sont des journées caniculaires à l’Inter pour décider de l’avenir de son rempart défensif, avec d’un côté le Paris-Saint-Germain qui est au travail pour finaliser l’acquisition de Milan Skriniar, et de l’autre les Nerazzurri qui veulent finaliser l’acquisition de Gleison Bremer." "A travers son agent et l’intermédiaire de l’opération, le défenseur du Torino a mis la pression à son Président pour qu’il puisse diminuer sa demande qui dépasse les 40 millions d’euros: Aujourd’hui une nouvelle rencontre est programmée : Cairo veut en contrepartie Casadei qui est aussi dans le viseur de Sassuolo, Marotta est disposé à satisfaire à cette demande en insérant une clause de rachat." " Le second défenseur qui devra venir compléter le secteur défensif de l’équipe d’Inzaghi sera, lui, "réglé" plus calmement et peut-être avec une dépense plus limitée." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. En effet, Steven Zhang et Giuseppe Marotta ne comptent pas fléchir d’un seul millimètre et pour la Gazzetta Dello Sport, l’Inter ne reculera pas devant le minimum syndical : Non à moins de 70 millions d’euros cash pour vendre Milan Skriniar! Et le comportement du Paris-Saint-Germain est latent, au point d’avoir posé un ultimatum au club de la Capitale : "Si aucune relance ne vient à être présenté, le Club Nerazzurro lui-même se sentirait le devoir de chercher d’autres solutions en sortie, avec peut-être toujours le secteur défensif ou des ailiers qui s'en verrait impacté, avec peut-être même que les noms de De Vrij et de Dumfries qui y seraient liés." En effet, la Direction Nerazzurra et le joueur slovaque en ont marre de mijoter : "Skriniar est d’ailleurs attendu ce dimanche au stage d’entraînement à Appiano Gentile." Deux Bêtes pour le prix d’une ? L’Inter est également pressée de finaliser la transaction menant à Bremer: En effet, une rencontre officielle a eu lieu hier avec le Torino, avec d’un côté Piero Ausilio, de l’autre Vagnati: "Si rien n’a été résolu, cette entrevue a servi surtout à définir les contours de l’opération. On parle d’une possible insertion, d’une contrepartie technique liée au nom de Casadei que l’Inter ne souhaite pas vendre à titre définitif. Mais à présent, les Nerazzurri ont poussé sur l’accélérateur, une nouvelle rencontre, encore à programmer, avec le Club Granata est prévu pour la semaine prochaine. Marotta veut accélérer afin d’éviter de voir d’autres clubs s’insérer dans la négociation menant à Bremer." Simone en remet une couche C’est une révélation de Don Balón : "Malgré la pression du Paris Saint-Germain, les chances de voir Milan Skriniar rejoindre l'ombre de la Tour Eiffel s'amenuisent. Un mur Nerazzurro c’est cette fois érigé à la Viale Della Liberazione, où les Parisiens semblent avoir trouvé une opposition significative au départ du Slovaque lors de cette fenêtre de mercato : Milan Skriniar est considéré comme indispensable au jeu par Simone Inzaghi, et fondamental dans le système de relance de l'équipe milanaise. Simone Inzaghi, l'entraîneur des Nerazzurri, aurait poussé la direction à rompre les discussions entre les deux clubs, brisant ainsi l'envie d'Al-Khelaïfi, qui devra probablement se tourner vers d'autres profils même s'il ne jette pas totalement l'éponge." Appréciez-vous le comportement de Simone Inzaghi ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. C'est une révélation de Calcio&Finanza qui fait suite au transfert de Raoul Bellanova à l'Inter sous forme de prêt avec un droit de rachat: Quel est l'impact de son recrutement pour l'équilibre financier Nerazzurro ? En Sardaigne, Bellanova a totalisé 31 apparitions et, à l'occasion de la rencontre entre le Torino et Cagliari (1-2), il a marqué son premier but en Serie A. En ce début juillet, Bellanova a donc rejoint l'Inter, en prêt pour une somme, selon la presse sportive, de 4 millions d'euros. L'éventuel droit d'achat pourrait engendrer 6 millions d'euros supplémentaires. Le salaire, quant à lui, devrait être de 900.000 euros nets. Cela signifie qu'il percevra un salaire brut d'environ 1,67 million d'euros, tandis que le coût total de l'opération, pour l'Inter, sera en 2022/23 sera de 5,67 millions d'euros. Une opération Low-Cost qui pourrait être une des belles surprises de la saison! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  10. C’est une information de la Gazzetta Dello Sport : Le Paris-Saint-Germain n’est plus la seule équipe en piste pour s’attacher les services de Milan Skriniar. En effet, le double champion d’Europe, Chelsea, s’est formellement intéressé à lui auprès de l’Inter Analyse de l'article de la Rosea Trahi par un ancien de la Maison le PSG ? Les Blues ont sondé l'Inter sur Skriniar hier, en profitant des contacts en cours, relatif aux tout derniers détails permettant à Lukaku de retourner dans la cité milanaise. "Le fait est que l'Inter souhaite encaisser de la vente d'un de ses joueurs vedettes autant que possible, comme le démontre la quatrième offre présentée par le Paris-Saint-Germain qui a été refusé : Les intermédiaires du club français présent en Italie depuis une semaine, avaient proposé dimanche, 60 millions d’euros plus Julian Draxler." Une offre refusée sèchement par Giuseppe Marotta et Piero Ausilio qui ne veulent que du cash, car "une partie du produit de la vente servira ensuite à trouver le remplaçant de Milan pour compléter le trident défensif d'Inzaghi". En effet, avec le départ en fin de contrat d’Andrea Ranocchia, il manque déjà un défenseur en termes de disponibilité." Avec le départ de Skriniar, deux renforts sont prévus dont Gleison Bremer, qui reste la cible principale, lui avec qui un accord a déjà été trouvé, mais où des discussions sont en cours avec un Torino qui demande 50 millions d’euros. Les autres noms sur la table sont Nikola Milenkovic de la Fiorentina et Soyuncu de Leicester : tous deux ont la particularité de présenter un contrat expirant au 30 juin 2023 et tous les deux sont partant à l’idée de rejoindre l’Inter ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  11. C'est une révélation de Tuttosport: Une rencontre aura lieu dans les prochains jours ou, au plus tard, la semaine prochaine, avec le Torino, en vue de procéder au recrutement de Gleison Bremer "Le budget octroyé actuellement par Steven Zhang pour cette opération est de 30 millions d'euros, avec l'insertion d'un jeune joueur en contrepartie technique. Cairo et Vagnati, qui pour l'anecdote, ont été aperçus dans un hôtel très réputé non-loin du siège du Vice-Champion d'Italie, souhaitent maximiser leur profit sur un joueur qui est passé d'espoir à meilleur défenseur central de la Serie A." Insérer une contrepartie technique peut sembler difficile, mais il faut rappeller que le temps tourne en faveur de l'Inter : "Le défenseur central pourrait coûter que 15 millions d'euros au mois de janvier. De plus, cette opération n'est pas liée à la situation de Skriniar, même si faire entrer de l'argent dans les caisses du club dès maintenant serait très utile pour atteindre les fameux +60 millions d'ici à la fin du Mercato." "En cas de départ du joueur slovaque, l'idée serait d'enrôler également Nikola Milenkovic." Jugez-vous le budget alloué par Steven Zhang adapté ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  12. Le retour de Steven Zhang va marquer un coup d’accélération au niveau du Mercato Interiste, de nombreuses transactions devraient être actée Révélation du Corriere Della Sera "Lukaku" est une grosse affaire, mais la semaine de l'Inter sera mouvementée indépendamment du retour du Belge. Le retour du Président Steven Zhang donne au club l'occasion de formaliser une série d'opérations importantes pour renforcer au plus vite l'effectif à remettre à Simone Inzaghi pour la mise au vert du 6 juillet: L'entraîneur est l'acteur principal de cette nouvelle Inter, et une prolongation de contrat jusqu'au 30 juin 2024 sera officialisée dans quelques jours : l'entraîneur paraphera un contrat qui le fera passer de 4 millions à 5,5 millions nets par saison. Dans le courant de cette semaine, il y aura un autre contact avec les agents de Dybala : Tout est défini, soit un quadriennal à 6 millions net par saison plus 1 bonus, il ne manque que des petits détails." Cette situation vaut aussi pour le milieu de terrain d'Empoli, Asllani : l'accord a été trouvé avec le club toscan, qui recevra 4 millions pour le prêt onéreux et 10 au moment de l’obligation du rachat Il faudra plus de temps pour faire venir le défenseur du Torino: Gleison Bremer. Le club Granata exige 45 millions d’euros, l'Inter doit chercher une voie équitable et ne le fera pas avant d'avoir défini la vente de Skriniar au Paris Saint-Germain. Cette piste a refroidi car il n’y a pas eu de surenchère après l'offre de 50 millions d'euros. Comprenez Paris n’a pas déposé sur la table les 70 millions, le montant demandé par le club Nerazzurro A choisir, préférez-vous conserver Skriniar, quitte à voir Bremer partir à la concurrence ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. En effet, l'avenir de Denzel Dumfries à l'Inter est remis en question : Manchester United, avec le Néerlandais Ten Hag sur le banc a décidé de passer à l’offensive Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Ten Hag, aurait identifié en Dumfries le bon renfort pour le renouveau de Manchester United."Celui-ci l’estime beaucoup et il mise sur cet ailier pour commencer à chasser City et Liverpool. "Pour l’ailier néerlandais qui a coûté 14 millions d'euros, il faudra à présent en débourser au moins 30." Révélation de Calciomercato.com "De nombreux noms sont sur la table, dont celui de Cuadrado. L'Inter a appris que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu avec la Juve et que tout peut à présent arriver. Pour l’heure, les Nerazzurri ne semblent pas très chauds pour s’offrir le Colombien. Les profils de Manuel Lazzari (Lazio) et de Wilfried Singo (Torino) retiennent également l'attention." Selon vous, Cuadrado pourrait-il passer aussi du bon côté de la Force, serait-il le joueur le mieux adapté pour remplacer Denzel Dumfries si celui-ci vient à rejoindre la Premier League ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C’est une information de nos confrères de Fcinter1908 : Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont trouvé un accord avec l’entourage de Gleison Bremer pour un quadriennal à hauteur de 3,5 millions d’euros. "Reste à présent à s’installer autour de la table du Torino avec le Président Cairo qui se devra de respecter la promesse faite au joueur il y a déjà quelques mois : Bremer a envie de changer d’air, d’épouser un projet ambitieux, de gagner en Italie et de concourir sur les terrains internationaux. S’il y a eu des sirènes étrangères, il a choisi l’Inter et attend à présent que le Club de la Viale Della Liberazione puisse réaliser quelques ventes qui lui permettront de foncer sur le Torino." "L’insertion d’une ou plusieurs contrepartie devrait avoir son pesant d’or, et plus particulièrement les "séduisants" Pinamonti et Casedei, mais les Nerazzurri auront également besoin de liquidité. S’il faudra également attendre la seconde partie du mois de juin pour voir plus clair, il est également confirmé par l’agent du joueur qu’il n’y a absolument aucun contact entre eux et les Rossoneri confronté à quelques difficultés dans le cadre de la négociation menant à Botman." "Si tout va pour le mieux, il n’y aura aucune interférence pour voir Bremer et l’Inter célébrer leur noces" ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  15. Le journaliste italien Fabrizio Biasin estime que Marcelo Brozovic est le joueur essentiel à la lutte pour le Scudetto. Dans sa chronique publiée aujourd'hui dans le Libero, le journaliste a souligné la façon dont le Croate a remis l'équipe sur les rails dans sa course au Scudetto. L'Inter a connu un sérieux coup d'arrêt en février et mars, et une grande partie de cette chute s'est produite lors des matches où Brozovic était absent. Le joueur de 29 ans a manqué la défaite 2-0 contre Sassuolo en raison d'une blessure, il a aussi été blessé lors des matches contre le Torino et la Fiorentina, qui se sont tous deux soldés par des nuls. Maintenant que Brozovic est de retour dans l'équipe depuis le retour de la pause internationale, les Nerazzurri n'ont pas perdu un seul point, et pour Biasin, ce n'est pas un hasard. "C'est banal à dire mais aussi vrai, qu'au-delà des bavardages, l'Inter avait simplement besoin de récupérer son meilleur joueur, Marcelo Brozovic, qui s'est blessé lors du match contre Liverpool et qui est revenu à son meilleur niveau au moment le plus important de la saison. "Avec lui sur le terrain, l'Inter s'améliore dans la course, la sécurité, la capacité à rester dans la moitié de terrain adverse, tout", poursuit-il. Et si avant, il était seulement "bon pour faire avancer l'équipe, maintenant il est aussi devenu un distributeur de passes décisives et de buts", souligne-t-il. ©Internazionale.fr, via sempreinter.com - Traduction Oxyred
  16. Selon un rapport des médias italiens, l'intérêt de clubs européens pour le défenseur du Torino Gleison Bremer pourrait faire grimper considérablement le prix de son transfert. Comme le rapporte La Gazzetta dello Sport aujourd'hui, les performances impressionnantes du défenseur brésilien font qu'il suscite l'intérêt de toute l'Europe, et pas seulement des équipes italiennes. Pour cette raison, il est possible que le président du Torino, Urbano Cairo, prenne conscience de l'atout qu'il a entre les mains et qu'il pourrait obtenir pas moins de 50 millions d'euros pour son défenseur central brésilien. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  17. Gleison Bremer, cible de l'Inter, a qualifié l'ex-défenseur des Nerazzurri Lucio d'idole et a déclaré qu'il voulait s'améliorer chaque année de sa carrière. S'exprimant lors d'une interview avec DAZN, via FCInternews, le défenseur du Torino a expliqué qu'il est vrai que Lucio est son idole mais a également mentionné de nombreux autres joueurs modernes qu'il considère comme des modèles et le niveau auquel aspirer. "Quand j'ai pris ce chemin, il y a deux ans et demi, j'ai toujours voulu avoir une grande carrière. Je veux dépasser mes limites chaque année, comme le font Ronaldo et Messi. Je veux toujours m'améliorer. Lucio mon idole ? C'est vrai. Aujourd'hui, Van Dijk est très fort. Il y avait Sergio Ramos mais maintenant il s'est arrêté. En Italie, la référence est Koulibaly." Parlant plus spécifiquement de son style de jeu, Gleison Bremer a expliqué qu'il aime faire des courses vers l'avant depuis l'arrière et qu'il est ennuyé s'il ne reçoit pas le ballon quand il le fait. En réponse à la projection des moments forts du récent match Torino vs Inter qui s'est terminé par un 1-1, il a commenté : "Je dis toujours à nos latéraux que si je me jette en avant, ils doivent jouer le ballon à l'intérieur parce que sinon j'aurai fait une course inutile. J'aime marquer des buts. Je ne marque pas souvent, mais je crée quelque chose. "Il faut savoir qui tire le corner. Mandragora le met au milieu, donc tu dois courir et tu as 3-4 secondes, voire moins, pour lire la trajectoire du ballon." Gleison Bremer aurait déjà un accord contractuel avec l'Inter pour renforcer la défense Nerazzura la saison prochaine. ®Oxyred - Internazionale.fr Via SempreInter
  18. L'Inter a offert le défenseur Federico Dimarco au Torino, en plus d'une certaine somme d'argent pour amener Gleison Bremer à Appiano Gentile cet été. C'est ce que rapporte le quotidien Turinois Tuttosport, qui indique que les Nerazzurri ont fait une offre incluant l'Italien Dimarco, au côté de 15 millions d'euros. L'Inter est le club qui a bougé le plus vite pour Bremer, le Brésilien étant suivi de près par la Juventus, le Milan, le Napoli, mais aussi par d'autres cadors étrangers, tels que le Bayern Munich ou bien des équipes de Premier League. Les dirigeants Interistes ont même d'ors et déjà fait une offre aux Granata, avec l'espoir de dépasser la concurrence avant que celle-ci ne puisse répliquer. De son côté, Dimarco a déjà travaillé avec l'entraîneur du Torino, Ivan Jurić, durant 2 saisons, en prêt, au Hellas Vérone. Les Nerazzurri espèrent que ces antécédents suffiront à convaincre le Toro de lâcher sa muraille Brésilienne. ®Internazionale.fr ~ Aurios-Inter Via SempreInter
  19. Fcinternews.it a décidé de se pencher sur la thématique de ces derniers jours : L’Inter serait privilégiée ou protégée par le corps arbitral selon une certaine presse Pourquoi maintenant ? "Après la rencontre au Torino, la perception générale était que l’équipe Nerazzurra était favorisée par les arbitres et s’en sortait chanceuse. Mais en réalité à la Viale Della Liberazione, cela fait plusieurs mois que la politique interne du club est de ne pas polémiquer sur cette thématique en général, estimant que ce mode de fonctionnement (du moins jusqu'à présent) est le plus conforme à leur statut de Champion d'Italie. Mais ne jamais se plaindre ne doit pas être confondu avec une attitude de résignation pour les situations dans lesquelles nous avons subi des dommages." Les Nerazzurri pensent, à juste titre, qu'au cours du championnat, il y a eu plus d'un fait de jeu contre l'Inter. Et même s'il n'y a pas eu d’écho important à la télévision ou dans la presse quotidienne, les torts présumés ne peuvent plus être effacés. Du penalty non accordé pour le contact Hongla-Lautaro à Vérone-Inter le 27 août par Gianluca Rocchi au penalty à accorder suite au contact Andrea Ranocchia-Andrea Belotti, tous ont connu un écho différents Tout le monde a oublié une faute évidente sur Denzel Dumfries lors du match Inter-Bologne, tout comme celle de Aleksandar Radovanović sur Roberto Gagliardini contre Salernitana à la dernière minute, alors que le score était déjà de 6-1 et 5-0 respectivement. Mais cela ne signifie pas que la sanction maximale n'aurait pas dû être sifflée . Il y a également le "choc" Alexis Sanchez-Olivier Giroud lors du Derby, ou la collision de Domenico Berardi avec Hakan Çalhanoğlu sur l’action menant au premier but de Sassuolo. Il y a aussi eu ce penalty un peu léger sur Alessandro Bastoni dans Lazio-Inter, ou le contact entre Dumfries et Alex Sandro qui a permis à Paulo Dybala de botter le penalty qui a permis à la Juventus d’égaliser dans les dernières secondes. Ce dernier fait de jeu est clairement plus clair que d'autres, tandis que d’autres situations pourraient être discutées à l'infini, avec le danger que les jugements des tifosi soit, même inconsciemment, orientés vers les couleurs de leur équipe de cœur. Jusqu'à présent, il faut également souligner qu’à la Casa Inter, aussi bien au niveau officiel que dans les interview publique, qu’il n’y a jamais eu de tentative de déplacer l'attention sur un tel ou un tel fait de jeu pour justifier une contreper-formance ou un résultat en deçà des attentes. Il est tout aussi juste de souligner que l'Inter n'est pas aussi avantagée qu'il n'y parait et qu’elle sait parfaitement que le rapport entre les prises de positions favorable/défavorable penche bien plus vers le second cité. Cela ne veut pas dire que demain, certains font s’épancher sur les réseaux sociaux ou changer de comportement, car cela peut toujours arriver. Mais il est bon de rappeler que tout ses faits racontent finalement, une histoire bien différente que celle décrite ces derniers temps... ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  20. Le Corriere Dello Sport l’avait anticipé: “Mercredi, le joueur s’est soumis à de nouveaux examens médicaux qui ont mis en évidence la présente d’un léger œdème, ce qui pousse tout le monde, à la Pinetina, a faire preuve de la plus grande prudence." 3-5-2 suggéré par Sky Sport "Hier, la situation s’était améliorée à tel point que le joueur a tenté de courir sur le terrain à un rythme soutenu, mais il est facile de songer qu’il ne pourra pas être présent dès les premiers instants du match. Si aujourd’hui il n’y a pas de miracle, Brozovic restera un spectateur et Simone Inzaghi devra choisir qui pourra le remplacer." "Vu que le trio de l'entre-jeu sera complété par Arturo Vidal, l'entraîneur se demande s'il serait bon d’aligner le Chilien comme pivot devant la défense ou d’utiliser Hakan Çalhanoğlu à ce poste, le Turc ayant évolué à ce poste durant quelques minutes face au Torino. Roberto Gagliardini et Matias Vecino partiront du banc." "Vidal qui est à la base de l’action qui a amené sur le but égalisateur d’Alexis Sanchez aurait donc la possibilité de se racheter suite à ses déclarations qui n’ont été ni appréciée par Simone Inzaghi, ni par la Direction. L'entraîneur et la direction lui ont demandé des comptes et il a fait l’objet d’une modeste amende vu ce qu’il touche : soit plus de 8 millions d’euros net. Dans un peu plus de deux mois, il fera ses valises en direction de Flamengo." Le Onze de base de Fabrizio Biasin "Mon Inter de combat dans le cas où Brozovic ne serait pas là. Par chance, je n'ai pas la licence d'entraîneur" Selon vous, l’Inter pourra-t’elle enfin l’emporter sans son architecte ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Pour la Gazzetta Dello Sport, tout le monde est sur la sellette sur et hors du terrain : Il y a une envolée Scudetto à gérer avec tendance à inverser et un futur à écrire. Et un club comme celui de l’Inter, qui arrive en fin de saison, se doit d’y songer L'analyse intégrale de la Rosea Les jeux sont ouverts, les idées sont claires et ces derniers jours les rumeurs sont allés de bons train sur les attaquants, en passant de Scamacca à David et de Lukaku en allant jusqu’à Haller . Mais, un raisonnement doit aussi être effectué sur la base du noyau actuel composé de 25 joueurs. Sur ces 25 joueurs, seuls 11 ont la certitude de faire partie de l’Inter du futur. Si rien n’est écrit dans le marbre, il y a deux motifs à prendre en considération: Le premier point est vaut comme règle absolue pour l’Inter : Tout le monde doit se savoir mis sous examen Le second point est que l’Inter est un club qui s’autofinance et qu’il sera indispensable de procéder à quelques ventes Et selon les prévisions actuelles, il pourrait s’agir d’une véritable révolution car tout le monde est mis sur la sellette, même lees Bigs : Tout dépendra des offres qui seront présentées, c’est certain, mais tout dépendra du rendement mis en avant par ces derniers Le club des Onze Une équipe, soit onze joueur, un nombre utile pour comprendre que l’Inter de demain a juste besoin d’ajustements, même structurel, mais pas de révolution . Il y a un socle important, aidé par le fait que les joueurs sont distillés sur tous les secteurs. Partons de la défense : Il n’y a aucune raison pour mettre en discussion Milan Skriniar et Alessandro Bastoni, si ce n’est qu’ils pourraient être courtisé sur le mercato. C’est aussi pour cette raison que la prolongation du Slovaque devient urgente. Son contrat arrivant à échéance en 2023, il n’a aucune intention de quitter l’Inter, il l’a déjà prouvé à plusieurs reprises son attachement au club. S’il était proche de Tottenham il y a deux saisons, il ne s’agissait pas d’une demande de sa part. Si la négociation ne sera pas simple, l’Inter, peut-être avant la fin de ce championnat, abordera déjà cette thématique avec le joueur Il faut également prendre en considération le fait que le Club se soit comporté aussi de la sorte avec Marcelo Brozovic, et ce même si Giuseppe Marotta n’est pas un fervent admirateur des prolongations en cours de saison, dans le cas du Croate, il s’agissait de la plus pure des exceptions, celle-ci était un devoir et le renouvellement a été acté. Avec Brozovic, on retrouve également Nicolò Barella et Hakan Çalhanoğlu qui ne seront pas remis en discussion : Le turc est parvenu à limiter les hauts et les bas qu’il a connu lors de sa période milaniste. Pour l’attaque, seules deux joueurs actuels sont certains de rester : Le premier est Edin Dzeko et le second est Joaquin Correa, il serait impensable de voir l'Inter, même s'il n’a jamais eu la possibilité de s’exprimer à son Top, la faute à divers problème physiques, s’en passer après une seule saison, qui plus est, il a fait l’objet d’un investissement onéreux : 30 millions d’euros plus bonus." Les 50/50 L’équipe des incertains est importante, elle est menée par Lautaro et le motif est vite trouvé : C’est le joueur avec lequel, il serait éventuellement le plus facile de faire une recette du plus haut niveau recettes, lors du mercato en sortie. Rien n’est décidé, mais tout est bien clair : Lautaro ne traverse actuellement pas la meilleure période de sa saison à l’Inter, mais il reste un attaquant du Top et il apporte la garantie d’avoir des clubs qui sont prêt à investir sur lui, qu’il s’agisse aussi bien d’une question technique, que pour une question d’âge L’année dernière, le Toro avait été courtisé par plusieurs clubs : L’Atletico Madrid, Arsenal et Tottenham : L’Inter et le joueur ont toujours su résister et s’en est suivi la prolongation de son contrat, il est donc facile d’imaginer que les Top Club reviendront sur lui. Tout dépend à présent de savoir avec quelles offres, car la somme fera la différence, il n’est donc pas techniquement certain que l’avenir du Toro soit remis en discussion. Il y a aussi Samir Handanovic dont nous avons déjà parlé, mais ce n’est pas le seul qui est en fin de contrat et pour qui la situation est en constante évolution. Ivan Perisic fait aussi l’objet d’un discours central : Sa prolongation est compliquée, mais elle permettrait de ne plus devoir retoucher les ailiers pour la saison à venir. Pour Andrea Ranocchia et D'Ambrosio une décision ferme sera prise : Déjà l’été dernier, ils disposaient d’une option pour une prolongation et il pourrait la voir réactiver à nouveau pour cette saison. Le futur de Stefan De Vrij est considéré en pointillé : Il n’y a pas eu d’approche pour renouveler son contrat qui sera à échéance en 2023, partant de ce constat, il est facile de comprendre que le joueur pourrait saluer l’équipe. Les départs certains Six joueurs sont destinés à quitter l’Inter : Le premier se nomme Arturo Vidal, qui actuellement fait tout pour ne pas se faire regretter : L’épisode de son interview non-autorisée n’est que le sommet de l’Iceberg. Cela lui a déjà coûté une amende, mais ce n’est pas tout : Si son contrat n’arrive pas à échéance, son départ est évident : Flamengo est prêt à l’accueillir tandis que l’Inter épargnera une dizaine de millions d’euros brut, le tout étant facilité par le décret croissance. Il est également très probable que l’Inter se sépare de son autre chilien : Alexis Sanchez, mais la situation est aussi bien différente qu’évidente : Si l’attaquant a toujours apporté sa pierre à l’édifice en terme de rendement, il n’est jamais simple de faire les comptes avec son envie d’être titulaire. Et dans l’optique d’un plan qui prévoit une attention constante des coûts et des montants salariaux, les 7,5 millions d’euros nets qu’il perçoit sont considérés comme une bonne raison pour penser à un départ. Au milieu de terrain, Matias Vecino va saluer l’équipe, tout comme Aleksandar Kolarov qui va très probablement prendre sa retraite. Au niveau des gardiens de buts, outre la rotation qui concerne Samir Handanovic et André Onana, Ionit Radu sera également vendu, mécontent de ne pas avoir eu les chances qu'il pensait mériter. Parmi les attaquants, Caicedo est également destiné à faire ses adieux : son prêt ne sera pas renouvelé. Il était déjà dans les plans, mais son recrutement s’’est avéré impalpable jusqu'à présent : seulement trois minutes sur le terrain depuis son arrivée fin janvier chez les Nerazzurri. Le Saviez-Vous ? Selon Calciomercato.com, Mino Raiola aurait fait une double promesse à l’Inter vis-à-vis de Stefan De Vrij : D’une part, il cherchera à trouver un club à son poulain avant qu’il n’arrive en fin de contrat et qu’il quitte l’Inter gratuitement. D'autre part, celui-ci aurait garanti au club la certitude de trouver un club prêt à déposer 20 à 25 millions d’euros pour l’acquérir. Une somme qui serait destinée à faciliter le recrutement du joueur du Torino, Gleison Bremer ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, Stefan De Vrij ne sera pas disponible, ce samedi, à l’occasion de la réception de la Fiorentina au Stade Giuseppe Meazza Confirmation du Corriere Dello Sport “Si en novembre dernier, le hollandais s’était blessé durant la trêve internationale, cette fois-ci, il a anticipé cette dernière : Hier, le défenseur, qui avait déjà manqué Inter-Fiorentina la saison dernière suite à une suspension, a travaillé dans le gymnase. Il va déserter l’équipe nationale en vue d'être de retour pour la rencontre face à la Juventus programmée le 3 avril." "La rencontre face au Torino de dimanche dernier, a d’ailleurs été la première de la saison où l’Inter, en son absence, n’est pas parvenu à l’emporter : Lors des 6 précédents, tout s’était toujours bien déroulé pour l’équipe d’Inzaghi." Selon vous, le fait de ne pas partir en stage international pourra-t’ il permettre à notre Stefan de se retrouver et de se recentrer ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. Le capitaine de l'Inter, Samir Handanovic, estime que son équipe est loin d'être hors de la course au Scudetto, malgré les trébuchements et les points perdus contre le Torino. S'adressant au diffuseur italien DAZN après le match nul 1-1 sur le terrain du Toro, le Slovène a souligné que ce match avait toujours semblé délicat mais que la course au titre restait plus ouverte que jamais. L'Inter espérait répondre aux victoires de l'AC Milan, de la Juventus et du Napoli en prenant trois points contre Torino, mais a dû se contenter d'un point après une égalisation dans les arrêts de jeu. Les Granata ont obtenu un bon résultat et se sont sentis lésés par l'égalisation tardive, mais les Nerazzurri ont également estimé qu'ils méritaient un bon résultat. Ce résultat est préjudiciable dans la course au Scudetto de l'Inter, et signifie que son destin n'est plus entre ses mains, même avec son match en main (contre Bologna, NDLR), mais toutes les équipes en tête semblent encore avoir une chance réaliste. "Nous savions que ce serait difficile, étant donné la façon dont le Torino joue", a déclaré Handanovic à propos du match, "et en fait, nous nous sommes aussi un peu adaptés, en recourant davantage aux longs ballons." Il a poursuivi : "Nous avons eu beaucoup d'occasions, pour finalement terminer avec un match nul. Nous voulions gagner." "Parfois, cela arrive", a-t-il dit à propos des points perdus, "vous n'êtes pas tout à fait là où vous voulez être émotionnellement. C'est normal d'avoir perdu quelque chose après avoir joué en Ligue des champions entre deux matchs, mais le Torino joue toujours comme ça." "Ce n'est facile pour personne de venir ici", a-t-il souligné. A la question de savoir s'il sera plus difficile de poursuivre l'AC Milan et Naples que d'être en tête, le capitaine a répondu : "Je ne sais pas, je sais juste que la course au titre sera ouverte jusqu'à la dernière journée." "Maintenant, nous avons une semaine pour bien préparer notre match contre la Fiorentina", a-t-il ajouté. "Nous sommes toujours performants, parfois nous sommes capables de marquer, parfois l'adversaire est bon. Il reste dix matchs à jouer, nous devons continuer comme ça." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
  24. Le défenseur de l'Inter, Matteo Darmian, estime que l'équipe aurait dû aborder son match de Serie A avec plus d'élan qu'elle ne l'a fait. S'adressant à InterTV après le match nul 1-1 sur le terrain du Torino, le joueur de 32 ans a admis que les Nerazzurri n'avaient pas vraiment abordé le match avec le bon enthousiasme et le bon moral, et que cela a joué un rôle dans les points perdus. L'Inter a semblé hésiter dès le coup d'envoi face à une équipe du Torino bien organisée et physique pour déstabiliser les Nerazzurri et tenter d'imposer son style tactique. En fin de compte, l'Inter s'est assuré de ne pas rentrer à Milan les mains vides, en égalisant dans les derniers instants grâce à Alexis Sanchez. Cependant, la performance et le résultat sont bien loin de la prestation européenne qui a permis de battre Liverpool en Ligue des champions, la première défaite à domicile subie depuis plus d'un an par les Reds et une prestation encourageante contre l'une des élites européennes. "Nous savions que nous allions avoir un match difficile", a déclaré Darmian, "le Torino est une équipe physique et en première mi-temps, ils étaient un peu meilleurs que nous." "Ensuite, nous sommes revenus dans le match", a-t-il ajouté. "Nous avons eu plus de contrôle du terrain en seconde période et nous avons créé plusieurs occasions d'égaliser, peut-être aurions-nous pu gagner si nous avions marqué plus tôt." "Nous voulions prendre trois points au lieu d’un, mais nous devons regarder devant nous", a souligné le défenseur. S'adressant aux micros de DAZN, Matteo Darmian a souligné l'importance de tirer le maximum de l'énergie dont ils disposent. Il estime que l'équipe doit faire un gros effort pour passer les derniers matchs de la fin de saison. "Nous avons une opportunité importante", a-t-il déclaré, "nous devons récupérer pour mieux affronter notre prochain match contre la Fiorentina, qui sera très difficile." "Ensuite, avec la pause, nous pouvons récupérer un peu d'énergie, mais d'ici à la fin, nous devons gratter jusqu'au dernier morceau d'énergie mentale et physique. C'est une incitation à nous battre jusqu'au bout, nous avons la qualité." "En première mi-temps, ils étaient un peu meilleurs que nous", a-t-il reconnu à propos du match. "Nous avons souffert, nous n'avons pas été performants sur les seconds ballons et nous n'avons pas été lucides dans notre jeu". "En seconde période, nous sommes allés nous créer de nombreuses occasions, pour finalement en concrétiser une à la toute fin", a-t-il poursuivi. Le défenseur a suggéré que "si nous avions égalisé plus tôt, nous aurions pu ramener le match à la maison, mais nous savions que ce serait un match difficile. Le Torino jouent physique et presse d'homme à homme". Darmian a souligné que "Nous sommes définitivement concentrés sur ce que nous avons à faire. Nous avons laissé tomber des points en cours de route et maintenant nous devons en récupérer. Ce seront des matchs très importants et nous devons essayer de gagner." ®Oxyred – Internazionale.fr via SempreInter
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...