Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'tottenham'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Contact et inscriptions de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers
  • Football

Catégories

  • Gardiens
  • Défenseurs
  • Milieux
  • Attaquants

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Inter Women

Fonctionnalités

Catégories

  • Carte du Monde des Nerazzurri

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Joueurs

  1. C'est l'information de la Gazzetta Dello Sport de la journée: Si Marko Arnautovic est sur la liste, le premier nom sur celle-ci reste celui de Mehdi Taremi Les deux candidats qui se sont manifestés ces dernières heures ne sont cependant pas superposables, par le coût et le parcours. Il est clair que l'un, l'Iranien, serait un choix 'supérieur' plus en phase avec une équipe qui a failli ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions il y a deux mois. Ce n'est pas un hasard si, en cas de perte réelle de Harry Kane, Tottenham pourrait se tourner vers Taremi. De toute façon, traiter avec le Président Pinto da Costa a toujours été une opération complexe. L'Inter a repris contact avec lui hier pour respecter une demande précise du Portugais qui voulait attendre de jouer la Supercoupe perdue contre Benfica. Pour Mehdi, les dirigeants interistes donneront le maximum des possibilités des fonds disponible Si l'on parlait déjà d'une première offre de 20 millions, la Direction Nerazzurra est prête à monter jusqu'à 25 millions d'euros, sachant que la requête de Porto est encore à 30 millions d'euros. ®Jean Idriss - Internazionale.fr
  2. C’est l’information relayée par la Gazzetta Dello Sport : "L’Inter ne parvenant pas à s’offrir, dans l'immédiat, Anatoliy Trubin, celle-ci compte faire usage des fonds pour s’offrir Jonathan David" "Il est suivi par Tottenham, qui l'a placé en haut de la liste des remplaçants potentiels d'Harry Kane, en cas de départ de l'Anglais. Le Napoli a pensé à lui lorsque la crainte de perdre Osimhen était concrète et Il est toujours dans les petits papiers du Paris-Saint-Germain. Mais l'Inter pense aussi à David et elle le fait à nouveau car le talent né à Brooklyn plaît au Directeur Sportif Piero Ausilio depuis au moins trois ans." "La nouveauté est que le club envisage réellement de se lancer à l'assaut du joueur: Il s'est renseigné, et a conscience que les coûts étaient élevés mais il n'a pas écarté la possibilité: Car David est évalué par Lille à 50 millions d’euros et il y en qui sont convaincus que le prix pourrait baisser à 40 millions en août, tandis que d'autres disent que le "cas" Hojlund finira par faire augmenter les coûts des autres joueurs." "L’Inter, elle, a un moyen de tenter le coup : En économisant les fonds qui étaient prévu pour enrôler Trubin et en réalisant un All-In pour un attaquant, et ce même si les ventes de Gosens et Correa ne se concrétisent pas." Validez-vous cette tentative, si elle est fondée? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, notre ancien ailier n'a pas connu une saison très excitante à Tottenham et serait prêt à retourner à Milan. Arrivé à Londres l'été dernier après avoir décidé de ne pas renouveler son contrat expirant avec l'Inter, Ivan n'a pas réussi à réitérer ses performances Nerazzurres, et son avenir pourrait lui réserver un nouveau changement de maillot. Un retour à Milan n'est pas à exclure car le Croate a déjà envoyé plusieurs messages au Club ces dernières semaines, apparaissant même au Giuseppe Meazza pour l'EuroDerby Della Madonnina, lui qui est aussi annoncé dans les tribunes d'Istanbul. De plus, Tottenham ne s'est pas qualifié en Coupe d'Europe pour la saison à venir et si l'Inter n'est pas opposé à un retour à la Lukaku, en plus d'un éventuel départ de Robin Gosens, un sacrifice financier devra être réalisé par Ivan Perisic, lui qui perçoit 6 millions à Londres. Le reprendriez-vous ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr Source: Tuttosport
  4. En effet, via la Gazzetta Dello Sport, le célèbre site économique s’est penché sur les coûts salariaux des Nerazzurri au terme de la fenêtre de ce mercato estival Une baisse confirmée Les joueurs qui composent le noyau représentent ensemble 74 millions d’euros net, ce qui se traduit par une masse salariale brut proche des 127 millions d’euros. D’une façon générale, le plafond salarial a diminué en comparaison à la saison dernière, session hivernale incluse, car celle-ci était de 137,3 millions d’euros. Il y a donc une différence d’une dizaine de millions d’euros. Pour établir ce classement, Calcio&Finanza s’est basé sur les statistiques salariales communiquées par la Gazzetta Dello Sport. L’analyse a ensuite intégré les salaires des nouveaux joueurs recrutés cet été, sur base des indiscrétions communiquées par la presse, le tout ajusté également par les chiffres des contrats renouvelés. Pour calculer le salaire brut, Calcio&Finanza a pris en compte l'allégement fiscal prévu via le Décret Croissance, pour tous les joueurs qui peuvent en bénéficier, c'est-à-dire pour les joueurs qui ont été résidents fiscaux hors d'Italie pendant au moins deux ans avant leur arrivée en Serie A (ceux-ci doivent maintenir leur résidence fiscale en Italie durant au moins deux ans après leur arrivée). Lukaku & Brozovic mènent la danse Le joueur le mieux payé du noyau est Romelu Lukaku qui perçoit 8,5 millions d’euros net, celui-ci est de retour après une saison passée à Chelsea. Il est suivi de Marcelo Brozovic et ses 6,5 millions d’euros, via un contrat qu’il a renouvelé au cours de la saison écoulée. Pour compléter le Podium, on retrouve plusieurs joueurs qui perçoivent 5 millions d’euros net, il s’agit d’Hakan Çalhanoğlu, d’Edin Dzeko et de Lautaro Martinez. Chez les "nouveaux" Henrik Mkhitaryan est le mieux payé, il est suivi par André Onana et Francesco Acerbi arrivé sur le gong. Parmi les joueurs qui ont quitté l’Inter, la masse salariale la plus importante dégagée est celle en provenance du duo chilien formé par Alexis Sanchez et Arturo Vidal, qui ont perçu, en contrepartie, une prime de départ à hauteur de 4,5 millions d’euros pour le premier et de 4 millions d’euros pour le second. Les départs les plus importants actés sont ceux d’Ivan Perisic, parti à Tottenham gratuitement et celui de Matias Vecino parti, sur la même base, à la Lazio. Validez-vous cette nouvelle grille salariale ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  5. "On ne touche pas à Lautaro" - Telle est la réponse ferme et définitive formulée par le Club Nerazzurro à Manchester United et Tottenham selon la Gazzetta Dello Sport "Non, on ne veut pas entendre parler de Lautaro" Tel est plus ou moins les mots dont l’Inter a fait usage pour dresser le mur pour son numéro 10 : "Non si tocca, non si vende" On ne le touche pas, on ne le vend pas : L’équipe du futur sera construite autour de lui. Et ce n’est pas un discours balancé à tout va, car il est le fruit d’une réunion qui s’est tenue dans les jours qui ont suivi le match retour de la Ligue des Champions face à Benfica." "En effet, un intermédiaire avait fait part, sur les bureux des Nerazzurri, de l’intérêt réel de Manchester United et de Tottenham pour l’argentin : Un bureau, une table, à laquelle l’Inter ne compte absolument pas s’asseoir." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  6. En effet, si hier la Juventus s’est vu ‘annuler’ sa pénalisation de 15 points, sa Direction est loin de sabrer le Champagne et s’attend à un nouveau procès L’analyse de la Gazzetta Dello Sport "Hier, les 15 points de pénalités ont été restitué à la Juventus, mais l'affaire n'est pas terminée. Un nouveau procès est attendu, qui déterminera s'il y aura une nouvelle sanction. La confirmation de la condamnation des dirigeants annonce également de nouvelles sanctions possibles." "Si la sanction est effectivement retournée à l'expéditeur pour une nouvelle détermination de la sanction, la confirmation de la condamnation de quatre des plus importants dirigeants inculpés par la justice sportive - Andrea Agnelli, Fabio Paratici, Federico Cherubini et Maurizio Arrivabene - maintient en jeu le Danger numéro 1 : L'article 4 sur le manque de loyauté. Lequel reste toujours actif et n’a pas disparu malgré les demandes répétées de la Défense de la Juventus." "En somme, le Collegio di Garanzia à renvoyer l’invitation formulée par le Procureur Général des Sports Ugo Taucer sur le 'manque d'évaluation' au moment de la sanction, mais sans faire disparaître le délit sportif, qui est au cœur de la décision prise au 20 janvier: "Ainsi, malgré sa troisième place à deux points de la Lazio, grâce au rebond de la décision sur le classement, les chances de la Juventus de disputer la Ligue des champions la saison prochaine restent très minces, à moins que la Cour d'appel, qui statuera dans une composition complètement différente de celle qui a choisi le moins 15, ne renverse à nouveau la situation, ce qui représente une éventualité qui semble moins probable à l'heure actuelle." "En effet, l’accusation conçue par le procureur fédéral Giuseppe Chinè résiste à l'épreuve du degré de légitimité, et il en va de même, du moins en partie, pour la sentence en Cour d’Appel." "Pour le CONI, la procédure ne peut être réouverte que pour une "erreur de fait". Pour la FIGC, également : Pour la présence d'un "fait décisif qui ne pouvait pas être connu dans la présente procédure, ou des faits nouveaux sont apparus, après que la décision a été devenue sans appel, dont la connaissance aurait conduit à une décision différente". Les avocats de la Juventus ont attaqué, en affirmant que le Coni est "hiérarchiquement" supérieure. Mais les juges du Collegio di Garanzia ont dû se rallier à la position de la Cour d'appel : Le texte de la Figc est un complément et non une alternative et le code Figc a été approuvé par le Coni lui-même." "L'autre point fort de l'argumentation a été l'inadéquation entre les charges de la saisine et les charges de la condamnation, c'est-à-dire le fait d'être jugé pour une chose et d'être sanctionné pour une autre. Même cet argument n'a pas dû convaincre les juges, car la condamnation d'Agnelli, Paratici, Cherubini et Arrivabene a manifestement eu raison de toutes les observations relatives à d'éventuelles "violations des droits de la défense". "Ce sont les motivations qui diront vraiment ce qui a déterminé le verdict du Collegio di Garanzia. Mais là aussi, il y a du nouveau. Un timing se dessine qui peut éviter une fin de championnat, de fin de saison, qui aurait multiplié les tensions. On veut en finir au moins sur le front des plus-values, et pour la justice fédérale avant le gong de fin de saison. Bien sûr, pour imaginer deux dates possibles, un procès le 20 ou le 21 mai en plein sprint pour se qualifier en Ligue des champions susciterait beaucoup de tensions. Mais le calendrier est ainsi fait qu'il n'y a pas d'alternative. Et si quelques jours de plus passaient, ce serait encore pire" Le petit plus de la journée qui vient juste de tomber ! "Fabio Paratici quitte son poste de directeur général de Tottenham. Cette décision intervient au lendemain de l'arrêt du Collegio di Garanzia de Coni qui a confirmé la condamnation par la Cour d'appel fédérale du dirigeant à une interdiction d'exercer de 30 mois dans le cadre de l'enquête sportive de la Juventus sur le volet des plus-values suspectes. Paratici était arrivé chez les Spurs à l'été 2021." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  7. Le latéral croate n'est plus convaincu de poursuivre son aventure londonienne, et la nostalgie de l'Inter se fait sentir. Ivan Perisic veut revenir à l'Inter : c'est ce qu'écrit Tuttosport , selon qui l'hypothèse de voir l'arrière latéral croate sous le maillot des Nerazzurri après une seule saison passée en Angleterre avec Tottenham est loin d'être exclue. A la base de cette envie il y aurait la nostalgie de Milan, mais aussi l'incertitude qui règne aux Spurs après les adieux d'Antonio Conte : « Ivan Perisic veut revenir à l'Inter. Un pressing, celui du Croate, de plus en plus décisif dans la nostalgie des années nerazzurri (il était bien dans la ville et dans l'équipe, il avait un rôle central en tant que "top player" introuvable à Londres), a ajouté l'adieu d'Antonio Conte - le premier sponsor de son atterrissage en Premier League, et les plans, aujourd'hui nébuleux, La ligne avec l'Inter est chaleureuse et l'idée qu'un an après la volte-face de Romelu Lukaku pourrait ouvrir l'opportunité d'un autre retour sensationnel à Appiano devient de plus en plus concrète également pour des raisons liées au besoin de l'Inter de combiner un marché sortant important (comme demandé par Suning) avec l'idée de maintenir la compétitivité de l'équipe à un niveau élevé ». Retour possible sous ces conditions! "La deuxième partie de saison a relancé Robin Gosens, un ailier très populaire en Bundesliga comme preuve de l'intérêt du Bayer Leverkusen l'été dernier . Naturellement l'Inter est à l'écoute des offres le problème est de trouver un remplaçant et cela pourrait rouvrir les portes de la Pinetina à Perisic. Difficile de penser que Tottenham, retiendra Ivan a un an de la fin de son contrat. Reste a trouver la solution concernant le salaire de Perisic plus que compliqué pour le club des Nerazzurri. Au lieu de s'aligner sur les 6 millions que Perisic gagne par saison à Londres, évidemment ce serait à l'intéressé de faire un sacrifice pour assouvir son envie de revenir a la Pinetina, étalant peut-être sur deux saisons ce qu'il obtiendrait la dernière année de son contrat avec les Spurs". OUI pour Un retour d'Ivan? Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  8. Les bianconeri attendent la décision du Coni Guarantee College: l'ancien directeur sportif peut mettre fin à sa carrière! Ce soir, la Juve est de retour sur le terrain après la pause pour les équipes nationales et accueille Vérone a l' Allianz. Mais les bianconeri attendent les décisions des tribunaux pour savoir quel sera leur avenir. Après la décision de la FIFA de l'étendre à l'international, tout est désormais entre les mains du Coni Guarantee Board, qui rendra le 19 avril son avis sur la pénalité de 15 points et plus. Il y aura aussi des nouvelles sur l'avenir de Fabio Paratici, qui s'est suspendu hier de Tottenham. "Pour Paratici, cela risque d'être l'étape d'adieu à sa carrière sportive, si les bonnes nouvelles n'arrivent pas du Coni, qui s'exprimera le 19 avril sur sa suspension". La décision pèsera également sur la stratégie que la Juve adoptera au retour du parquet fédéral : "Négocier avec ou faire face à un nouveau clash sur la deuxième ligne d'enquête sportive" . La question est évidemment celle des opérations conjointes avec d'autres clubs (Atalanta, Sassuolo, Udinese, Sampdoria, Cagliari, Bologne), et les manœuvres salariales avec les joueurs. Le journal détaille la situation : "Le procureur Chinè a terminé l'enquête, la notification de clôture de l'enquête arrivera après le week-end de championnat : à partir de lundi, chaque instant est bon (Chinè a théoriquement 20 jours, mais moins suffira). Une fois les enquêtes terminées fermée, on saura déjà quels seront les futurs coupables : bien sûr, la Juve sera accusée d'avoir violé l'article 31, alinéa 3, celui qui punit d'avoir convenu des salaires en dehors des règles fédérales, avec les fameux accords privés". Repubblica explique les conséquences possibles : « Cela peut valoir une amende pouvant aller jusqu'à 3 fois la valeur des contrats conclus : on parle, potentiellement, de plus de 100 millions. Mais il sera également accusé de l'effet de ces opérations sur les comptes : si le procureur estime qu'ils cherchaient à s'inscrire à une compétition à laquelle il n'aurait pas participé, en italie ou à l'étranger : dans ce cas, il risquerait même de perdre la Serie A". Les délais risquent cependant d'être très longs : "Entre les délais des mémoires de la défense (15 jours), de la saisine et ceux de fixation du procès sportif au Tribunal fédéral (jusqu'à 30 jours), nous arriverons fin mai. Considérant alors le délai d'appel garanti, on risque de se terminer alors que la nouvelle saison sera bien en cours". Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  9. Antonio Conte est de retour en Italie après la fin de l'aventure à Tottenham : son sort semble déjà scellé! L'ancien entraîneur de l'Inter et de la Juventus est à Turin, où il a retrouvé sa famille après ses adieux à Tottenham. C'est ce qu'a révélé Tuttosport, qui analyse l'instant présent de l'ancien milieu de terrain: "Un adieu qui lui permettra de rester proche de sa fille Vittoria et de sa femme Elisabetta et surtout de retrouver cette paix intérieure qui avait totalement disparu entre la mort brutale de son ami proche et collaborateur du club londonien, Ventrone, celle de son ex associé Gianluca Vialli puis l'intervention chirurgicale pour la survenue d'un problème résolu justement avec l'opération qui a été suivie d'une convalescence trop rapide : au point d'entraîner un nouvel arrêt. En bref, Antonio Conte, au niveau de l'esprit et du corps, a su saisir les signaux et avec le bon courage pour affronter de la meilleure façon possible l'un des moments les plus difficiles de son existence". Selon le journal, la pause de Conte n'est pas destinée à durer quelques semaines ou quelques mois. Malgré les appariements avec les meilleurs clubs italiens, le joueur de Salento va rester au repos: "Tout va dans le sens d'une année sabbatique, pour recharger les batteries et profiter de ces affections trop éloignées depuis trop longtemps". La santé et les proches avant tout! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  10. Interviewé par le Corriere della Sera, l'ancien attaquant de l'Inter Christian Vieri s'est exprimé sur la belle saison de Naples et les performances de l'Inter d' Inzaghi qui n'a pas été à la hauteur de ses attentes en ce début de saison en championnat. Vous attendiez-vous à un Naples similaire ? — « C'est une voiture parfaite. Je n'ai jamais vu un club apparaître aussi fort après une véritable révolution technique». Giuntoli et Spalletti champions ? — «Giuntoli est un directeur sportif à l'ancienne, il va chercher lui-même les joueurs. Je suis content pour lui, on a joué ensemble à Allievi del Prato : c'était un vieil homme libre, tout en coups et en coups (rires) ». Et Spalletti ? — «Mon père Bob l'estime beaucoup, et mon frère m'a déjà beaucoup parlé de Luciano lorsqu'il était à Ancône. Les équipes de Spalletti jouent bien au football, ça a toujours été comme ça. Son empreinte est très reconnaissable. Il a acquis une expérience totale et sait parfaitement lire chaque détail dans les différents moments de la saison en général ». Est-ce un Napoli qui peut aussi rêver en Ligue des champions ? — "Ce ne serait pas une surprise pour moi, même s'il devra faire très attention à Milan." En parlant d'Inter, une saison difficile à décrypter. — «C'est inacceptable de perdre 9 matchs sur 27 en championnat. L'Inter est une équipe, ils ne peuvent pas laisser cette avalanche de points dans la rue. Je m'attends à beaucoup plus et il ne peut pas y avoir autant de discontinuité». Benfica est-il battable ? — « Un challenge très ouvert. Benfica est fort, c'est le Napoli du Portugal. Là, l'architecte est, sans surprise, Rui Costa, quelqu'un qui a fumé des cigarettes et fait du football toute sa vie (rires)». Lukaku est-il le vrai équilibreur de l'Inter ? — "Jusqu'à aujourd'hui, il a été absent, tout le monde attendait un autre Lukaku". Pendant ce temps, l'aventure de Conte à Tottenham est terminée. Êtes-vous surpris par un tel épilogue ? — «Antonio entre en conflit avec tout le monde, c'est son caractère. Si vous le prenez, vous n'avez pas à vous attendre à quelqu'un qui se tait et tout va bien avec lui. Il est toujours sur les nerfs, c'est sa façon d'être, on aime ou on aime pas. Vous savez qui vous obtenez. Tous les deux ans, vous vous disputez avec tout le monde ? Oui, il part toujours avec des problèmes ? Oui, tu sais qu'il est exigeant, sérieux. Et c'est lourd de l'avoir en société, ça ne permet pas de dormir tranquille. Ce sont des choix. Il y a des entraîneurs comme Conte et Mourinho qui martèlent à toute heure, mettent la pression et exigent toujours le meilleur. Et puis il y a ceux qui sont contents de tout, ils y restent. Chacun s'entraîne et voit le football à sa manière, et cela ne veut pas dire que tel ou tel entraîneur a raison." Chapitre national : que pensez-vous de Retegui ? — « C'est prometteur, impact positif. Un très beau but marqué contre l'Angleterre. Mancio avait encore une fois raison : s'il voit un bon joueur, il le lance sans trop de problème. Dans tous les cas, Mateo doit jouer et encore beaucoup s'améliorer». Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  11. La FIFA a accepté les demandes contenues dans la sentence de la Cour d'appel fédérale qui a pénalisé le club de la Juventus de 15 points La FIFA a annoncé que les sanctions imposées dans le cadre du procès sportif à la Juventus pour plus-values sont également valables au niveau international. C'est ce qu'a rapporté La Gazzetta dello Sport qui a confirmé que Fabio Paratici , par exemple, sera contraint de prendre du recul dans son rôle de directeur sportif de Tottenham. "La demande s'est accompagnée de la sentence de la Cour d'appel fédérale qui, le 20 janvier, a infligé une pénalité de 15 points au club et a donné de sérieuses inhibitions aux dirigeants de la Juventus, d'Agnelli à Nedved. La suspension la plus longue a été précisément celle de Paratici, 30 mois, et parallèlement à la durée de l'inhibition, le Tribunal s'est expliqué "par une demande de prolongation au sein de l'UEFA et de la FIFA". La plus haute instance du football mondial a désormais donné sa réponse". Bah voilà une bonne nouvelle aujourd'hui!! Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  12. A travers un tweet sur son compte officiel, Tottenham a officiellement annoncé le départ d’Antonio Conte, l’Homme au quatre Scudetti "Nous pouvons vous annoncer que l’entraineur Antonio Conte a quitté le club d’un commun accord. Nous sommes parvenus à nous qualifier, pour la Ligue des Champions, lors de la première saison d’Antonio au Club et nous remercions Antonio pour sa contribution et lui souhaitons le meilleur pour l’avenir. Cristian Stellini prendra en charge l’équipe en qualité d’Acting Head Coach pour le reste de la saison en compagnie de Ryan Mason en qualité d'Assistant Head Coach." Daniel Levy, le Président : "Il nous reste 10 rencontre de Premier League et nous devons nous battre pour une place en Ligue des Champions, nous devons tous être soudé, nous devons tous aller de l’avant pour garantir le meilleur résultat possible pour notre club et pour nos loyaux et fantastiques supporters." Vers un retour en Serie A du Roi Antonio selon vous ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  13. Devons-nous nous préparer à un jeu de chaise musicale sur le banc des entraîneurs de Serie A ? D’Antonio Conte à Simone Inzaghi, en passant par José Mourinho et Thiago Motta, cet été risque d’être animé dans la Botte ! Révélation de Fabio Caressa sur Sky Sport ®RTL-INFO "Je savais, avant même Noël, que l’histoire allait se finir comme ça avec Tottenham : Conte a un leadership obsessionnel qui part de la tête, il vous apporte les outils afin de pouvoir faire ressortir le meilleur de vous, mais cela fini par user ses équipes: Et si Antonio ne voit pas que le Club le soutenir sur certaine choses, cela ne lui convient pas, il n'est pas là pour jouer pour la cinquième place, il veut avoir au moins la possibilité de l’emporter, sinon il se barre." "Une nouvelle porte s’ouvre pour l’entraineur selon moi : Je crois que Conte est le seul qui pourrait faire remporter la Ligue des Champions au Paris-Saint-Germain : Antonio peut y parvenir, c’est le seul. Mais Paris misera sur Thiago Motta, il y a déjà eu une rencontre avec lui : Les choses peuvent aussi changer mais l’ancien milieu de terrain connait bien l’environnement et c’est un atout à mettre en avant." "Conte présent sur le banc du mercato des entraineurs change pas mal de chose, mais si Mourinho dit certaines choses sur Tottenham, qu'un autre type d'entraîneur arrive et que les Spurs ne gagnent toujours pas , et qu’ensuite Antonio Conte arrive et que la même situation se reproduit, peut-être que quelque chose ne va pas dans le Groupe et qu'il voulait que le club prenne ses responsabilités." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  14. C'est une révélation de la Gazzetta Dello Sport: Plusieurs clubs de Premier League sont séduit par notre portier! "Chelsea et Manchester United ont les yeux rivés sur Onana: Le gardien de l'Inter, qui a pris la place de Samir Handanovic comme gardien titulaire cette saison, a attiré l'attention de la Premier League mais si l'Inter compte résister à la tentation "face à une offre faramineuse, il serait difficile de ne pas succomber. C'est également pour cette raison que la Direction suivrait quelques profils à l'étranger, mais aussi Vicario, le gardien d'Empoli." Une Maxi-Plus-Value "Onana sortait d'une suspension pour dopage et était en rupture avec l'Ajax quand, en janvier 2022, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio ont devancé la concurrence pour s'offrir le portier qui a pris la place de Samir en à peine un mois et demi, après son arrivée à la Pinetina: A présent, il est devenu une certitude pour l'équipe Nerazzurra." "Son évaluation se situerait désormais autour de 60-70 millions d'euros et il s'agirait d'une importante plus-value mais André se sent très bien à Milan, il n'a pas l'intention de partir, et il a surtout établi un certain feeling avec la Tifoserie de l'Inter." "Toutefois, Chelsea et United ont les idées claires et il serait pressenti pour remplacer Mendy ou De Gea qui est en fin de contrat. Tottenham serait également sur les rang vu que le club songe à remplacer Lloris, âgé de 37 ans." Guglielmo Vicario "De son côté, l'Inter suit le gardien qu'Empoli a acheté en juin pour 8 millions d'euros avec un pourcentage sur la revente future qui fera doubler sa valeur. Pour le signer, il faudra donc débourser 20 millions d'euros. Si la Juventus l'apprécie également, lui aussi a des prétendants à l'étranger, notamment en Premier League comme Onana." "Pour l'Inter, il serait considéré comme le meilleur profil parmi les gardiens de but évoluant en Serie A, il est apprécié pour ses qualités physiques et son potentiel. Son achat pourrait être favorisé par les bonnes relations que les Nerazzurri entretiennent avec le club toscan qui s'est vu par le passé prêter Pinamonti et Satriano à l'Inter. Des contacts ont déjà eu lieu avec son agent, Giuffrida. "Pour l'instant, il n'y a rien de concret, mais on pourrait commencer à parler de négociations sérieuse, si une offre très importante arrive d'Angleterre pour le gardien titulaire des Nerazzurri." Une équipe Da Scudetto pour l'an prochain qu'ils disaient.....Merci Suning! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  15. Les propos du journaliste : "Le scénario voit Mourinho-Real Madrid, Ancelotti-Brésil et Conte qui feraient de fausses cartes pour revenir à l'Inter" S'adressant aux micros de TMW Radio, Fabio Santini , journaliste, a ainsi évoqué un possible retour d' Antonio Conte à l'Inter : « Conte gagne 15 millions nets par an à Tottenham. Je vois Mourinho-Real Madrid, Ancelotti-Brésil et Conte qui feraient de fausses cartes pour revenir à l'Inter : l'Inter n'a pas d'argent, ils ne peuvent pas supporter un entraîneur aussi fort avec une présidence aussi faible. Je n'exclurais donc pas les Romains, s'ils décident de réduire son salaire, ou une année sabbatique en bonus. Telle est la situation, voyons maintenant ce qui va se passer. Il a le profil adapté à une reconstruction. Si l'Inter voulait se reconstruire, il serait idéal. Je le vois bien à Rome pour ça. Reviendrait-il vraiment à l'Inter ? Oui, il y a déjà eu des contacts il y a quelque temps mais l'Inter n'y arrive pas." Antonio prépare t-il son retour en Série A? Traduction Lindt Via Fc Inter1908
  16. Antonio Conte redeviendra entraîneur de l'Inter. C'est ce qu'a déclaré Antonio Cassano sur Bobo TV après la nouvelle de ses adieux à Tottenham. Antonio Cassano n'a aucun doute : Antonio Conte reviendra entraîneur de l'Inter. En direct sur Bobo TV sur Twitch , l'ancien attaquant des Nerazzurri s'est ainsi exprimé sur le possible limogeage du coach à Tottenham. La nouvelle a été rapportée en Angleterre par le Telegraph dans ces dernières minutes. « Conte limogé ? Cela ne me surprend pas. Regardez où cela peut aller maintenant. Je suis convaincu que l'Inter est l'option numéro un pour Antonio Conte. Les mots forts du week-end dernier ont mené dans cette direction », les déclarations de Cassano sur l'avenir de Conte. Traduction Lindt1908 Via Fc Inter1908
  17. Que peuvent bien avoir en commun José Mourinho, Antonio Conte, Achraf Hakimi, Romelu Lukaku et à présent, Ivan Perisic ? Après leur départ de l’Inter, TOUS, ont regretté très amèrement ce choix ! Révélation de Marco Barzaghi Dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube, Marco Barzaghi journaliste à Sky Sport, s’est livré sur Ivan Perisic, éliminé hier, en Ligue des Champions avec son équipe de Tottenham face à l’Ac Milan… "Je vous l’aviez dit qu’il serait difficile, dès la phase aller, de revoir le Perisic de la saison dernière et qu’il y avait toujours la phase descendante: Perisic aussi aimerait revenir, d’autant plus qu’il a compris qu’Antonio Conte partira à la fin de la saison et que les choses pourraient sérieusement se compliquer pour lui." "Ivan, comme Hakimi , aimerait revenir, comme le confient ses anciens coéquipiers: A présent, il se mord les doigts car il ne pensait pas vivre une expérience aussi modeste en Premier League" Who’s Next ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  18. En effet, Simone Inzaghi doit avoir les oreilles qui sifflent, car s'il ne se montre pas à la hauteur des espérances placées en lui, il pourrait purement et simplement prendre la porte. Deux successeurs sont déjà désignés, deux personnalités d'ailleurs très bien connue de Romelu Lukaku! Antonio Conte Soit le retour de l'Homme du 19ème Scudetto, de l'Homme qui fait de Romelu Lukaku, le meilleur joueur de la saison du Tricolore et pour le Times: "Antonio Conte est de retour en fonction après avoir séjourné en Italie durant trois semaines suite à l'ablation de la vésicule biliaire, et cette pause a également renforcé son désir de rentrer chez lui à la fin de la saison" "Et si l'ancien entraîneur de l'Inter et de la Juventus se concentre évidemment sur le terrain, avec la rencontre face à l'Ac Milan à portée de main qui pourrait lui permettre de se qualifier, une élimination européenne de Tottenham verrait les chances de voir Conte et le club se séparer en fin de saison, à l'expiration de son contrat, augmenter." "Si les Spurs ont la possibilité de lui prolonger son contrat d'un an, l'entraineur a déclaré qu'il ne resterait la saison prochaine que s'il était heureux, et il est prévu qu'il retourne en Italie cet été. Et bien plus qu'une ambition légitime, c'est peut-être l'envie de rentrer au pays qui fera la différence. Conte vit à l'Hôtel depuis qu'il est arrivé à Londres et il a souvent fait part d'un manque familiale, une famille qu'il tente toujours de joindre dès que possible." Mais où entrainer la saison prochaine ? "L'Inter qu'il a emmené au Scudetto en 2021 s'est renseignée de manière informelle, il pourrait y avoir un intérêt de la Roma si José Mourinho part alors qu'il lui reste un an de contrat, comme cela a été évoqué en Italie. L'Ac Milan s'était intéressé à Conte en 2017, mais il risque d'être trop exigeant pour eux même s'ils se séparent de Stefano Pioli, actuellement sous pression suite à sa défaite 2-1 face à la Fiorentina et une cinquième place en Serie A. Si la Juventus aurait aimé recruter Conte, elle est plongée dans un scandale financier qui rend tout retour improbable". Thomas Tuchel Soit le pire choix possible pour Romelu Lukaku! Comme le révèle la Gazzetta Dello Sport: "L'allemand a étonné l'Europe du Football en remportant la Ligue des Champions avec Chelsea en 2020-21, mais le nouveau propriétaire des Blues l'a remercié en septembre dernier." "Après avoir pris quelques mois de repos, il est maintenant prêt à se lancer à nouveau dans la bataille. Et avec Mauricio Pochettino (qui le devance), il est le candidat le plus sérieux pour reprendre le banc du Real Madrid, même si Raul et Arbeloa sont également en lice, si jamais Carlo Ancelotti accepte l'offre de la Fédération Brésilienne de Football ou si Florentino Perez choisit, en fonction d'un manque de résultat, de se séparer de l'entraîneur italien à un an de la fin de son contrat ." "Tuchel a un profil international qui en impose, lui qui a déjà coaché le Borussia Dortmund, le Paris-Saint-Germain et les Blues de Chelsea. La fin de son aventure à Londres l'a amèrement déçu et il a en lui un grand désir de revanche. A Paris, certains regrettent de l'avoir limogé trop vite, tandis qu'en Angleterre, de nombreuses rumeurs font état d'une cour de la part de Tottenham si Antonio Conte ne prolonge pas l'aventure, sans oublier West Ham. "Tuchel a également ses admirateurs en Italie aussi : L'Inter le tient en très haute considération et si la fin de saison d'Inzaghi n'est pas à la hauteur des attentes, il pourrait faire partie du "Casting" de Giuseppe Marotta et Piero Ausilio. Mais attention à la Roma qui, si elle ne retient pas Mourinho, pourrait miser sur un entraîneur avec une carrière dans un grand club" Selon vous, Inzaghi sera-t'il limogé en fin de saison ? Si oui, qui de Conte ou de Tuchel recruter si cela s'avère possible ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  19. Après la victoire contre Porto, l'Inter est favorite des bookmakers avec une stat incroyable. Après le but de Lukaku qui a donné beaucoup de confiance aux Nerazzurri en vue du match retour au Portugal, les bookmakers donnent également confiance à l'Inter en la plaçant au tour suivant. L'équipe d'Inzaghi est cotée à 1,28 contre 3,75 pour Porto, destin partagé avec nos cousins milanais cotés à 1,65 contre Tottenham qui lui est coté à 2,25. Après les matchs aller des huitièmes, les scénarii ont également changé dans la cote concernant la victoire finale en Champions. Le favori absolu reste Manchester City tandis que le Napoli bénéficie de la plus grande cote parmi les Italiens, suivi de l'Inter cotée à 26,00. Toujours en ce qui nous concerne, l'élimination en quart de finale est à 1,90, en demi-finale c'est 4,50 et en finale c'est à 12,00. Enfin, la victoire contre Porto fait suite à une statistique incroyable. L'Inter a remporté 9 de ses 10 matches contre des équipes portugaises dans les compétitions européennes. La seule équipe lusitanienne invaincue contre les Nerazzurri était Boavista en 1991. Traduction alex_j via FCInterNews.
  20. Intervenu dans le cadre de l’émission Pressing, Sandro Sabatini, journaliste, a raconté ce qu'il savait de l'avenir de Nicolò Zaniolo, en racontant cette anecdote : "C'était presque fait avec Tottenham! Paratici agit toujours de la sorte : Il envoie des petits messages et il l'a fait aussi à l'époque d'Icardi à l'Inter." Icardi ? "Quand il était à l'Inter, Paratici a écrit à Wanda pour lui dire de rompre avec le club. Il a fait la même chose avec Zaniolo pour Tottenham. Seulement Zaniolo a eu un moment d'indécision quand on lui a fait croire qu'il y avait une possibilité d'aller au Milan". Et l’ancien de notre Primavera en paye le prix à présent comme le révèle la Gazzetta Dello Sport! "Nuit de peur pour Nicolò Zaniolo qui, immédiatement après la défaite de la Roma à Naples, s'est retrouvé avec plusieurs individus qui l'ont suivi jusqu'à son domicile et l'ont invité à dégager: Zaniolo, qui rentrait chez lui, s'est retrouvé à devoir faire face à un groupe de personnes armées avec des intentions peu amicales : Il a été poursuivi et menacé de mort. La frayeur était manifestement telle que le romain a demandé l'intervention de la police." "En quelques minutes, une patrouille s'est précipitée au domicile du joueur, pour analyser la situation et garantir la sécurité et la tranquillité d'esprit à sa Famille. Le message, cependant, était très clair : Si Zaniolo vient à rester à la Roma jusqu'en juin, les prochains mois pourraient devenir très compliqués pour lui. Une intimidation inacceptable, qui fait maintenant l'objet d'une enquête de police" Hey les gars, on a mieux chez nous si vous voulez ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. C’est une révélation de la Gazzetta Dello Sport : "Le match opposant l’Inter à Empoli, ce soir, au Stade Giuseppe Meazza pourrait être le dernier match de Milan Skriniar à l’Inter: Le clin d’œil de l’entraîneur français, Christophe Galtier, a été clair : Il ne reste plus qu’à savoir si le transfert aura lieu en janvier ou au 30 juin." "Dans un tel contexte, la Direction de l'Inter se doit de se ressaisir et de faire preuve de réalisme après avoir épuisé toutes les possibilités de négociation : Il faut arrêter l’hémorragie et limiter les dégâts. C’est pour cette raison évidente que le prix de 20 millions d’euros a été fixé et qu'il n’y aura aucune possibilité de négocier ce prix pour le voir partir immédiatement dans la ville lumière." "La nouveauté est que l’Emir du Qatar songerait sérieusement à agir au plus tôt vu le blitz milanais et à s’offrir ce caprice déjà au mois de janvier : Le club français a joué au chat et à la souris concernant le cas Milan Skriniar car il avait toujours su qu’il avait entre ses mains le slovaque et qu’il lui serait possible de se l’offrir facilement gratuitement grâce à un salaire de 9 millions d’euros, une somme qui est inaccessible pour les caisses Nerazzurre.” "Ce qui pourrait faire changer ce scénario de base, c’est la volonté de Galtier d’ajouter un pilier dans la défense à 3, surtout en vue de la double confrontation à venir en huitième de finale de la Ligue des Champions face au Bayern de Munich : Le Slovaque, lui, à choisi Paris pour regarder droit dans les yeux les autres Grands du Continent." Pourquoi 20 millions d'euros ? L'Inter a décidé de se baser sur la situation qui a mené au recrutement de Christian Eriksen: L'international danois était également dans sa dernière année de contrat et Tottenham l'avait libéré contre cette somme. Il s'agit donc d'un point de référence pour un joueur de haut niveau ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  22. En effet, si l’Inter continue de négocier pour le renouvellement de Milan Skriniar, son absence de réponse pose à présent question Révélation de la Gazzetta Dello Sport "Dans notre championnat, le joueur en fin de contrat le plus recherché au niveau européen est Skriniar. Le Psg a essayé de l'acheter à l'Inter l'été dernier et il tente maintenant de le sécuriser sans avoir à débourser un seul euro pour son transfert. Marotta et Ausilio ont proposé au Slovaque un contrat de quatre ou cinq ans avec une base fixe de 6 millions nets plus des bonus." Cela suffira-t-il à lui arracher un oui ? "Jusqu'à présent, il n'y a pas eu de fumée blanche, et c'est pourquoi un certain pessimisme commence à se répandre dans le Viale Della Liberazione. La prochaine réunion, prévue dans les deux semaines, permettra peut-être de clarifier la question...Et la question est également de mise pour son collègue, De Vrij, qui s’est également vu offrir un renouvellement de deux ans pour un contrat de 4 millions d'euros net, mais le Néerlandais est suivi par Tottenham et Feyenoord." L’avis de Sky Sport "A l'heure actuelle, c'est devenu un Tormentone. La vérité est que plus le temps passe, plus les choses deviennent difficiles. A présent, le défenseur peut signer un précontrat pour rejoindre un nouveau club en juin pour zéro euros et on peut voir la Tour Eiffel en arrière-plan. L'Inter, cependant, ne se sent pas encore complètement hors-jeu, mais l'optimisme d'il y a quelque temps a considérablement diminué, même si l'espoir existe toujours." "Marotta et Ausilio sont bien conscients d'avoir fait le maximum sur le plan financier. L'offre présentée à l'agent du joueur, Roberto Sistici, est considérée comme définitive : 6 millions par an plus des bonus, soit comme les meilleures joueurs de l'effectif à l'exception de Lukaku qui, en raison du Décret Croissance, reste un cas à part. Marcelo Brozovic, Lautaro Martinez et immédiatement Nicolò Barella présentent des salaires similaires." Est-ce une question de temps ? "Peut-être, mais à la Viale Della Liberazione, il devient impossible d’attendre indéfiniment et tous aimeraient savoir clairement si le moment est venu de tourner la page Skriniar. Dans un tel contexte, il reviendrait alors à Milan d'expliquer son choix qui, il faut le souligner, est légitime dans les deux cas. Car ce serait sensationnel positivement s'il acceptait en rejetant des offres plus riches, mais ce serait aussi compréhensible s'il venait à choisir la voie la moins romantique dans cette histoire." "La balle est dans son camp et il s'est toujours comporté impeccablement jusqu’à présent: Toujours en alerte et totalement concentré sur le présent, Skriniar a déjà porté le brassard de Capitaine à plusieurs reprises. Il a montré à maintes reprises, par le biais des médias sociaux et de ses déclarations, un sentiment d'appartenance... Mais à présent, place à l’épreuve la plus difficile qui allie le monde professionnel et le monde sentimental." Le Saviez-Vous ? "Les discussions devraient être reportées pour après le 18 janvier 2023. En effet, son agent pousse pour percevoir les 7 millions d’euros de base fixe + bonus. Et en l’absence de nouveauté, les deux parties devraient se retrouver après les rencontres face au Napoli mais surtout après la Super Coupe d'Italie qui se tiendra à Ryad face au Milan et qui aura lieu le 18 janvier...." "A voir également quelle sera la réponse apportée sur le terrain par Milan qui retrouvera le Napoli d’ Osimhen dans une défense qui devrait être composée par Bastoni et Acerbi". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  23. En effet, en cette période de fin d’année, l’Inter va devoir se retrousser les manches pour renouveler et conserver une bonne partie de sa "Muraille de Chine". En considérant Federico Dimarco comme un pur ailier et non plus un défenseur, on retrouve 5 des 6 défenseurs de l’Inter actuelle en fin de contrat au 30 juin 2023, exception faite d’Alessandro Bastoni dont le contrat expirera au 30 juin 2024 Révélation de Fcinternews.it MILAN SKRINIAR "Ce n'est pas un mystère que sa signature est une priorité pour le club, après un été passé sur le pas de la porte à attendre la bonne offre du Paris-Saint-Germain, qui n'est jamais arrivée. Bien qu'il ait été carrément écarté du marché, le Slovaque est toujours en fin de contrat et les négociations se poursuivent. L'Inter attend une réponse à l'offre de 6 millions plus bonus dans les prochains jours, l'intention est de le sécuriser en lui confiant également le brassard de capitaine et les sensations restent bonnes, surtout vu son désir de rester à Milan." STEFAN DE VRIJ "Jusqu'à très récemment, il semblait destiné à faire ses valises en juin 2023. Arrivé libre, il serait reparti avec le même statut. Mais après un changement d'agent (Federico Pastorello s'occupe désormais de ses intérêts) et son désir exprimé de rester à l'Inter malgré la possibilité de choisir des destinations plus lucratives ailleurs, le canal de discussion avec le club s'est rouvert. La direction et Simone Inzaghi le garderaient volontiers dans l'effectif, mais cela nécessiterait un recul du Néerlandais, qui se contenterait de gagner le même salaire qu'actuellement (4,2 millions plus les bonus). Il est peu probable qu'il obtienne ce contrat, car l'offre sera moins élevée (pas plus de 3,5 millions). La durée ne pose aucun problème : Deux ans avec une option pour un troisième sont acceptés par les deux parties. Les discussions sont en cours, mais les chances de revoir l'ancien joueur de la Lazio la saison prochaine restent élevées." DANILO D'AMBROSIO "Son renouvellement sera discuté plus tard, le sentiment est qu'il n'y aurait aucun problème ni de la part du joker de Caviano ni du club pour trouver un accord, le tout en se basant sur les sommes actuelles pour une autre saison, lorsque le joueur fêtera son 35e anniversaire. Son rôle de leader dans le vestiaire, sa polyvalence tactique, le soin maniaque qu'il apporte à son physique et sa grande volonté d'accepter sereinement les choix de l'entraîneur font de lui un élément précieux de l'équipe." MATTEO DARMIAN "Comme D'Ambrosio, le natif de Legnano veut aussi rester à Milan. Les pourparlers avec l'agent Tullio Tinti ont déjà commencé, et l'accord devrait prévoir une année supplémentaire avec une option pour une deuxième saison à un prix inférieur à celui du contrat actuel (soit 1,5-2 millions plus les primes). Joueur éclectique s'il en est, l'ancien joueur de Manchester United s'est taillé un rôle d'une fiabilité absolue dans l'équipe d'Inzaghi, après avoir été sollicité par Antonio Conte. Encore une fois, il n'y a aucune raison de penser que les parties ne parviendront pas à une signature." FRANCESCO ACERBI "Par rapport à ses équipiers du même secteur, sa situation est différente. Le défenseur central est toujours sous contrat avec la Lazio jusqu'au 30 juin 2025, mais il est peu probable qu'il revienne à Rome, où les relations avec les Tifosi ne sont pas vraiment idylliques. Actuellement prêté à l'Inter avec un droit d' achat fixé à 4 millions, il est peu probable que le club le rachète pour ce montant. Mais l'excellent impact de son arrivée sur l'équipe et la confiance de l'entraîneur font que la Direction tentera d'arracher une remise aux Biancocelesti. L'intention est de répéter les opérations d'Edin Dzeko avec la Roma et d'Arturo Vidal avec le Barcelone : Soit un transfert gratuit avec le versement de bonus faciles à atteindre. Il ne sera pas facile de convaincre Claudio Lotito, mais le défenseur a déjà décidé de rester à Milan et il faudra en tenir compte." ALESSANDRO BASTONI "La Direction della Viale della Liberazione est moins pressée, mais cela ne signifie pas que le débat sur le renouvellement peut être remis à plus tard pour longtemps. Le défenseur central a déjà refusé les avances de Tottenham l'été dernier afin de rester sous le maillot Nerazzurro, et il ne s'attend pas à ce que son club s'aligne sur les offres arrivées de la Premier League. Mais le salaire devra également être revu à la hausse pour honorer le statut actuel de l'ancien joueur de l'Atalanta. Nous en reparlerons au début de l'année 2023, lorsque la discussion commencera avec l'agent Tinti car l'Inter ne veut pas risquer de perdre l'un de ses principaux talents, et le joueur en question n'a pas l'intention de changer de maillot." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. Ivan Zazzaroni est un personnage unique, fou dans sa tête, mais celui-ci a lancé un pavé dans la marre aux allures retentissantes, surtout en cas de concrétisation ! "Beppe Marotta, Alex Del Piero et un Directeur Sportif choisi par l'actuel Administrateur-Général de l’Inter…Et par la suite, Massimiliano Allegri "le permettant" Antonio Conte qui, selon les intimes de l'entraîneur de Tottenham, a hâte de rentrer chez lui: Ce ne sont pas des idées sensationnelles, elles ne brillent certainement pas par leur originalité, mais à la Juve, qui veut et doit sortir de la Tempête, également sportivement, le temps des paris est terminé". La Stratégie Bianconera Ivan persiste et signe, alors même que l'enquête menée par le Parquet de Turin pourrait projeter la Juve en Serie B, mais sans Andrea Agnelli: "Marotta de retour à la Juve ? À l'Inter, il se débrouille bien, dit-on, mais ceux qui le fréquentent le décrivent comme épuisé par les trop nombreuses montagnes russes auxquelles la propriété le contraint." "Les difficultés financières du Groupe Suning sont connues de (presque) tout le monde, et bien plus encore par Marotta lui-même et le Directeur Sportif Piero Ausilio qui sont depuis trop longtemps condamnés à trouver de l'argent rapidement pour assurer la compétitivité de l'équipe: D'où l'idée de retourner à Turin." Et sinon, avec quelle thune à Turin mon poto ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  25. Alessandro Bastoni s’est livré du stage de préparation hivernal de l’Inter, à Malte, au Corriere Dello Sport: Quel effet cela vous fait-il de ne pas être au Qatar et de regarder la Coupe du Monde à la télé ? "Comme pour tous mes équipiers en équipe nationale, j’aurai voulu y participer et représenter notre pays. Je peux seulement remettre les compteurs à zéro et tenter le coup dans 4 ans. Le coup a été rude, encore plus en sachant que cela arrive pour la seconde fois d’affilée pour l’Italie. Nous étions des joueurs averti, avec un grand sens des responsabilité, mais nous avons manqué cet objectif." Remporter la Nation League peut-elle atténuer ce flop ? "Jusqu'à ce que la prochaine Coupe du monde arrive et que nous nous y qualifions, il sera difficile d'oublier. Néanmoins, nous ferons tout pour gagner cet autre trophée. Ce serait un moyen de nous prouver, également à nous-mêmes, quelle est notre valeur réelle. Supportez-vous une équipe nationale en particulier ? "J’ai toujours eu une grande passion pour Lionel Messi, je dirais donc Forza Argentina. Et j’en serai aussi fier pour Lautaro, c’est évident." L’Inter, repartie d’Udine, avait-elle touché le fond de ce début de saison ? "Nous nous sommes raccrochés à nous-mêmes, à un groupe qui est solide et fort. Nous nous sommes ressaisis, en réalisant que ce n'est qu'unis et ensemble que nous pourrions nous sortir de cette situation. Nous nous sommes parlé, nous avons essayé d'identifier les problèmes et, aujourd'hui encore, nous essayons de les résoudre une fois pour toutes". Une des images d’Udine a été votre réaction suite à votre remplacement en première mi-temps : S'agissait-il d'un de ces gestes ou d'une de ces attitudes que vous vous étiez promis de ne plus jamais manifester ? "Toute réaction est mauvaise. Cela s'applique également à cette situation, cela découle de la nervosité que j'éprouvais à l'idée de ne pas être capable de faire ce que je sais faire: Je sais de quoi je suis capable normalement. Encore une fois, il était important de se parler. À partir de ce moment-là, nous sommes sortis plus solidaires que nous ne l'étions auparavant." Si vous êtes parvenu à vous redresser au niveau des résultats, il reste tout de même encore des choses à corriger, comme le trop grand nombre de buts encaissés lors des matchs à l'extérieur. Comment l’expliquer ? "Il est difficile d'y trouver une réponse, car il n'y a pas de raison technique. Je pense que c'est avant tout un aspect mental. Dans ces cas, la recette consiste uniquement à travailler." L'Inter joue-t-elle le tout pour le pour contre Naples pour le Scudetto ? "Nous sommes, à présent, à un grand tournant de la saison : Ne pas réaliser un résultat positif à la maison serait un coup très dur à digérer et cela deviendrait extrêmement compliqué de résorber ce retard." Après le Scudetto avec Conte, après la Super Coupe et la Coppa Italia avec Inzaghi, considéreriez-vous comme une déception une année blanche dans l'armoire à trophées ? "Nous ne pouvons pas nous cacher : Nous sommes conscients de la force et des valeurs de notre équipe. Notre objectif est toujours d'aller jusqu'au bout dans toutes les compétitions auxquelles nous participons. C'est pourquoi ce serait une grande déception si finalement nous nous retrouvons les mains vides." Vous vous êtes spécialisé dans les passes décisives : C’est aussi arrivé ici à Malte : lors du match amical contre Gzira United, vous en avez-même réalisé deux... "Je dois remercier la Primavera de l'Atalanta, en particulier Favini, l’ancien responsable de l'académie des jeunes de Bergame qui est aujourd’hui décédé : C’était le numéro un. Avant même l'aspect physique, il vous enseignait la technique de base. Et c'est une approche fondamentale, à mon avis, pour jouer au football. Pour le reste, c'est une question de mentalité et d’une attitude que j'ai toujours eues depuis que je suis enfant." Celui qui en profite le plus est votre ami : Nicolò Barella... "Disons qu’avec lui, je connais les mouvements qu’il réalise tout le temps : On s’en rend compte que lorsque je lui donne un caviar... (il rit). Quoi qu'il en soit, lorsque j'ai le ballon au pied, je regarde toujours ce que fait Barella : Nous nous connaissons à la perfection. C'est le premier que je recherche car, grâce à l’un de ses mouvements, soit il se libère, soit quelqu'un d'autre le fait. Son jeu est toujours décisif pour notre phase de développement d’une action." La défense à trois renforce-t-elle vos caractéristiques ? "Evidemment car j'ai la possibilité de monter sans avoir la préoccupation excessive de ce qui pourrait arriver si je commettais une erreur. J'ai la sensation que l’on couvre mes arrières et d'avoir plus de liberté. De plus, c'est une tactique qui devient de plus en plus populaire : On l’a également vu en équipe nationale. Ce que je pense est que si vous jouez de la bonne façon, avec des joueurs qui ont un certain type de préparation mentale, vous disposez d’un gros avantage car les attaquants sont forts en phase de possession, tandis que lorsqu'il s'agit de défendre, ils sont bien plus paresseux et en forçant des situations, le défenseur qui va de l’avant se retrouve souvent démarqué." En un an et demi, vous avez dû composer avec trois ailiers gauches différents : Perisic, Dimarco et Gosens. Avec qui vous sentez-vous le plus à l'aise et comment modifiez-vous votre façon de jouer, compte tenu des différentes caractéristiques ? "La grandeur d'un footballeur, c'est aussi de pouvoir changer son jeu en fonction des personnes qu'il côtoie. Par exemple, Dimarco, qui possède une qualité particulière en matière de centres, préfère recevoir le ballon sur ses pieds. Gosens, en revanche, attaque la profondeur et le ballon doit être devant lui." En parlant de comparaisons, quelles sont les différences entre Conte, Inzaghi et Mancini ? "Avec Conte, tu entrais sur le terrain en sachant parfaitement ce que tu dois faire, car tout avait été étudié de manière maniaque. Les deux autres sont très similaires en termes de préparation des matches, d'attitude sur le terrain et d'approche des joueurs. Dans le sens où ils sont très calmes et ouverts au dialogue. Je peux ajouter que, au niveau du jeu, Inzaghi m'a beaucoup apporté, car la propension à jouer des coudes est née avec lui." En parlant de Conte, est-il vrai qu'il vous aurait voulu à Tottenham ? "Il y a eu des contacts, mais je suis heureux d'être resté à l'Inter." Skriniar devrait donc être tout aussi heureux de rester… "Je ne peux que lui conseiller de faire ce qu'il pense être juste. Nous sommes tous adultes et chacun doit faire ses propres évaluations, avec sa famille. L'important est qu'il soit convaincu du choix final. Je ne peux pas juger, seulement espérer qu'il reste ici". ®Antony Gilles – Internazionale.fr
×
×
  • Créer...

Information importante

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Nous ajoutons des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer votre expérience sur notre site. Consultez notre Politique de confidentialité. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer...