Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'uefa'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

  1. La Gazzetta Dello Sport a dressé le portrait d’André Onana, l’international camerounais qui est amené à occuper le poste ô combien légendaire de gardien de but de l’Inter C’est un fait les Hommes du mercato de l’Inter, Giuseppe Marotta et Piero Ausilio, ont misé sur André Onana pour défendre la cage interiste à l’avenir. Il s’agit-là d’un excellent coup aussi bien économique que technique, vu l’expérience internationale du camerounais. Il s’agit-là d’un effet de porte coulissante dans le Calcio pour Onans (son surnom) qui se présente avec 5 ans de retard. En effet, à ce moment-là, son transfert avait capoté à cause de sa couleur de peau, soit un terme absurde du troisième millénaire, mais tristement actuel comme le confirme le cas Koulibaly à Florence. Non au Racisme En février 2020, André s’était livré dans un reportage pour le quotidien NRC sur le racisme dans le monde du ballon en révélant: “Il y a trois ans, suite à la défaite de l’Ajax en finale de l’Europa League contre Manchester United, j’avais parlé avec un club italien sur un possible transfert. Je ne citerai pas le club et la négociation se passait bien, jusqu’au moment où le Directeur Sportif de ce club a appelé mon agent: "Nous pensons qu’Onana est un grand gardien, mais nous ne pourrons, hélas, pas le prendre: Un gardien de but noir causerait trop de problèmes avec nos propres tifosi."." L’Ombre d’Eto'o L’Histoire d’Onana est celle de la typique histoire de surmonter la pauvreté grâce au football. Né le 02 avril 1996 dans le village de Nkol Ngok, au cœur du Cameroun, Onana aimait enfant se retrouver entre les poteaux. A 11 ans, il était remarqué par un observateur de la Samuel Eto’o Academy, où il restera durant trois ans. En 2010, année où le footballeur camerounais le plus célèbre et le plus victorieux triomphera avec l’Inter du Triplé, Onana est acheté par le Fc Barcelone. Il s’agit du classique grand saut, en présence de sa maman Adèle, et de son papa François qui le soutient, mais qui ne l’accompagne pas en Catalogne: André passe par toutes les classes de la Masia en étant apprécié surtout pour ses réflexes félins, malgré son mètre quatre-vingt-dix. Sa réactivité entre les buts et ses sorties basses font qu'il présente des similarités à un gardien du Calcio a 5. Franck De Boer En 2015, l’Ajax décide de l’arracher à la concurrence en le transférant à Amsterdam et en l’intégrant aux Jong Ajax de la Eerste Divisie. Onana devient immédiatement titulaire et la saison suivante, il profite de la révolution interne au seins des Lanciers : De Boer quitte l’Ajax après six ans pour rejoindre justement l’Inter. Milik, l’attaquant qui avait propulsé l’équipe vers un titre qui lui a échappé lors des dernières 90' de jeu, partait au Napoli. Le dernier grand départ était celui de Cillessen à destination de Barcelone. Bosz décide d’accorder sa confiance au jeune portier de la Primavera : Onana. Et si lors des trois premiers journées, il commet des erreurs, il tient dur avant d’éclore définitivement. Il parvient même à écarter l’expérimenté Krul, recruté comme garantie, mais qui reste toujours condamné au banc." Suspension Avec l’Ajax, Onana totalise 204 présences, il a remporté deux fois le championnat, deux fois la Coupe des Pays-Bas et une Super Coupe des Pays-Bas. Il totalise également 36 présences en Ligue des Champions, 17 en Ligue Europa et 18 sélections internationale avec le Cameroun : Il est également le joueur indiscutable en équipe nationale…jusqu’au moment où il fait l’objet d’une suspension en date du 3 novembre 2020! Ce jour-là, des traces de Furosémide, un diurétique sont retrouvées dans ses urines au cours d’un contrôle surprise. L’Ajax avait confirmé qu’Onana se sentait mal et qu’il avait absorbé, par erreur, des produits pharmaceutique destinés à son épouse. Le Club avait aussi affirmé que le Lasimac n’améliore pas les prestations d’un sportif : Une défense qui n’a pas été écouté ni par l’Uefa, ni par le Tas, qui a rejeté l’appel de la suspension, la Fifa la réduisant tout de même de 12 à 9 mois. La Famille A présent, rien ne dit qu’Onana reprendra son poste au sein de l’Ajax vu justement l’actualité du mercato : La semaine dernière, le Directeur Sportif, Marc Overmars admettait qu’André n’allait pas prolonger son contrat qui arrive à expiration en juin prochain, en se résignant à le perdre gratuitement et en misant pour la saison sur Pasveer et Stekelenburg, l'ancien de la Roma. La route pour Milan est toute tracée, il la suivra en présence de sa très belle épouse Melanie Kamayou, Top Modèle et ancienne Miss. Le 23 février 2021, de leur union est né une fille: Mélina. Peu d’informations circule sur sa vie privée: On sait d’Onana qu’il aime voyager et comme tant d’équipes, qu’il doit passer des longues heures dans les mises au vert. Il aime visionner des films et c’est un expert des jeux vidéo ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  2. Suite au forfait l’absente de Matteo Pessina, Roberto Mancini a décidé de convoquer, à sa place, Federico Dimarco. En effet, la FIGC a transmis à l’Uefa la demande de remplacer le joueur de l’Atalanta par celui de l’Inter dans la liste des 23 joueurs convoqués pour disputer la phase finale de l’Uefa Nations League 2021. Federico, auteur d’un très bon début de saison sous l’Inter de Simone Inzaghi retrouvera, en Nazionale, Nicolò Barella et Alessandro Bastoni! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. En effet, Alessandro Giudice, collaborateur à Calcio&Finanza s’est livré dans les colonnes du Corriere Dello Sport sur une hypothèse très particulière, celle qui verrait le club être préparé à une éventuelle vente Comme annoncé la semaine dernière, l’Inter a terminé son exercice comptable avec un compte historiquement dans le rouge de 245 millions d’euros, soit bien supérieur aux estimations, tout en engrangeant des recettes à hauteur de 364,7 millions d’euros, une somme très proche des 372,4 millions d’euros de la saison 2019/2020. "Le bilan a inévitablement souffert du manque à gagner des recettes du stade, qui ont été en partie compensées par l’augmentation des recettes des droits télés et des primes de l’Uefa, en raison du report de certains matchs qui ont été au-delà du 30 juin, ils sont donc repris sur la saison 2020/2021." "En ce qui concerne le chapitre des plus-values, celles liées à Romelu Lukaku et Achraf Hakimi seront reprises dans le bilan 2021/2022, elles compenseront les pertes extraordinaires dont les moins-values réalisées sur Joao Mario, Radja Nainggolan, sans oublier la prime de départ d’Antonio Conte." Selon Alessandro Giudice, l'augmentation des coûts de 135 millions d'euros pourrait également s'expliquer par la dépréciation des crédits relatifs à plusieurs sponsorisations chinoises qui étaient reprises sur le bilan, depuis plusieurs années, sans être perçues "L'inopposabilité de ces positions, aurait pu entraîner de nouvelles pertes en capital d'environ cinquante millions d'euros. Cette démarche s'explique par le fait que, généralement, des corrections dans l'évaluation des actifs et des dispositions prudentielles précèdent une vente: L’acheteur souhaite en effet être confronté à une situation "propre". En ce sens, la présence au Conseil d'Administration de deux nouveaux administrateurs étiqueté Oaktree a pu accélérer cette solution." Pensez-vous effectivement que Suning prépare le terrain ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  4. Belga - Au lendemain de l’annonce d’une suspension de procédure, l’UEFA a contre-attaqué en annonçant déposer un recours. L’UEFA, l’Union européenne de football, ne désarme pas dans sa lutte contre la Super League de football, le projet de ligue fermée concurrente de ses compétitions. L’instance européenne a en effet décidé de faire appel et a déposé une motion de récusation du juge du tribunal de Madrid lui ayant enjoint d’abandonner les poursuites contre la Juve, le FC Barcelone et le Real Madrid, a-t-elle expliqué dans un communiqué transmis mardi. Au lendemain de l’annonce de cette suspension de procédure, l’UEFA a contre-attaqué mardi en annonçant déposer un recours devant le tribunal provincial de Madrid et en déposant une motion de récusation du juge du Tribunal de Madrid, qu’elle estime ne pas être compétent et «estimant qu’il y a des irrégularités importantes dans la procédure», a indiqué l’UEFA dans son communiqué. La semaine dernière, ce juge espagnol avait en effet donné cinq jours à l’UEFA pour confirmer qu’elle se conformera à la décision du Tribunal de Madrid et ne punira pas les équipes pour leur implication dans la Super League. Ce qu’avait confirmé l’UEFA lundi. "L’UEFA réaffirme qu’elle a toujours agi conformément non seulement à ses statuts et règlements, mais également au droit européen, à la Convention des droits de l’homme et au droit suisse dans le cadre de ce projet dit ‘Super League’. L’UEFA reste confiante - et continuera de défendre - sa position dans toutes les juridictions concernées", a communiqué l’instance européenne. "L’UEFA continuera à prendre toutes les mesures nécessaires, dans le strict respect du droit national et européen, afin de défendre ses intérêts et - surtout - ceux de ses membres et de toutes les parties prenantes du football" conclut l’Union européenne de football. ®Belga
  5. AFP - L'Union européenne de football, l'UEFA, a annoncé lundi la suspension de la procédure à l'encontre des clubs initiateurs de la Super League, le projet de ligue fermée concurrente des compétitions de l'UEFA. L'instance d'appel indépendante de l'UEFA a déclaré lundi la procédure ouverte contre le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid "nulle et non avenue, comme si la procédure n'avait jamais été ouverte", a indiqué l'UEFA. Dans un communiqué, l'UEFA explique "prendre note de la lettre envoyée aujourd'hui par l'instance d'appel indépendante de l'UEFA dans laquelle la procédure disciplinaire qui avait été ouverte contre le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid pour une violation potentielle du cadre juridique de l'UEFA en relation avec le projet de 'Super League' a été déclarée nulle et non avenue, sans aucun préjudice, comme si la procédure n'avait jamais été ouverte." Cette déclaration de l'instance d'appel de l'UEFA "fait suite à la notification faite à l'UEFA d'une décision de justice lui accordant quelques jours pour clarifier sa conformité avec les décisions du Tribunal du Commerce N.17 de Madrid." La semaine dernière, un juge espagnol avait en effet donné cinq jours à l'UEFA pour confirmer qu'elle se conformera à la décision du tribunal de Madrid et ne punira pas les équipes pour leur implication dans la Super League. L'UEFA ajoute également dans le communiqué que les neuf autres clubs qui s'étaient retirés du projet (Atlético Madrid, Inter Milan, AC Milan, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham) ne doivent plus payer les indemnités qu'ils devaient régler à la suite d'un accord avec l'instance européenne du football. ®AFP
  6. Les deux équipes se sont rencontrées à plusieurs reprises dans le passé, la plus récente il y a seulement un an en Ligue des champions. Inter vs. Real Madrid est un grand classique du football européen qui va écrire ce soir une nouvelle page de l'histoire. La Gazzetta dello Sport a retracé les précédentes confrontations entre les deux équipes. Les années 60 La première page s'est écrite le 27 mai 1964 au Prater de Vienne : le grand Real des cinq Coupes des Clubs Champions, celui qui a fait trembler le ciel avec Puskas-Gento-Di Stefano, face à l'Inter d’Il Mago Herrera, le seul à convaincre tout le monde que l'exploit était possible. Comment ? Avec la défense et la contre-attaque plus la touche du fils de l'art. Score final : 3-1. Sandro Mazzola en a mis deux, et à la sortie, Puskas s'est approché de lui : "J'ai joué contre ton père Valentino, tu es digne de lui. "Ce jour-là, la Grande Inter est née, une équipe au-delà de la légende. Deux ans plus tard, au printemps 1966, Madrid prend sa revanche, faisant face aux Nerazzurri en demi-finale de la Coupe des Champions. Puis à l'hiver 1967, un autre exploit des Nerazzurri : victoire de l'Inter à San Siro en quarts de finale, avec un but de Cappellini, l'électricien devenu avant-centre. L’histoire ne s’arrête pas là, au retour au Bernabeu, l’Inter s’offre même le luxe d'une victoire 2-0 sur les Blancos devant plus de 90.000 spectateurs en colère. Les années 1980 L'Inter fait son retour au Bernabeu au printemps 1981, à l'aube d'une décennie de matches en feu comme peu d'autres dans l'histoire. Cette fois-ci, Santillana puis Juanito se sont moqués de l'équipe de Bersellini, puis au retour, le but de Bini Graziano n'était qu'une splendide illusion : les Nerazzurri ont été éliminés en demi-finale de la Coupe des Club Champions. Deux ans plus tard, en 1983, même scénario. Cette fois en Coupe des vainqueurs de la Coupe (1-1 à San Siro et 2-1 pour les Espagnols à Madrid). K.O douloureux, mais pas comme ceux de 1985 et 1986, deux demi-finales de la Coupe UEFA qui ôtent encore le sommeil à de nombreux tifosi Nerazzurri. Les derniers défis Une décennie plus tard, le 25 novembre 1998, en phase de poules de la Ligue des champions, voici la revanche tant attendue. C'était l'équipe de Gigi Simoni et Ronaldo mais, après le but de Zamorano et le nul provisoire de Seedorf, c'était Roberto Baggio qui déchaînait la fête avec un doublé légendaire. Les deux confrontations de la saison dernière ont laissé un goût d’amertume pour les tifosi nerazzurri : à la fois pour le résultat, et l’absence du public. Conte s’est incliné à la fois à Madrid (3-2) et à Milan (0-2, rouge sanglant de Vidal). ®Oxyred – Internazionale.fr
  7. Comme de coutume, le FC Internazionale Milano a transmis à l'Uefa la liste des joueurs qui participeront à la phase de groupe de la Ligue des Champions 2021/2022. Si seulement la liste A a été dévoilée, on peut également constater l'absence des joueurs suivant: Gabriel Brazao, Martin Satriano, Facundo Colido et, cela est logique au vu du contexte: Christian Eriksen. 1. Samir HANDANOVIC 2. Denzel DUMFRIES 5. Roberto GAGLIARDINI 6. Stefan DE VRIJ 7. Alexis SANCHEZ 8. Matias VECINO 9. Edin DZEKO 10. Lautaro MARTINEZ 11. Aleksandar KOLAROV 12. Stefano SENSI 13. Andrea RANOCCHIA 14. Ivan PERISIC 19. Joaquin CORREA 20. Hakan CALHANOGLU 21. Alex CORDAZ 22. Arturo VIDAL 23. Nicolò BARELLA 32. Federico DIMARCO 33. Danilo D'AMBROSIO 36. Matteo DARMIAN 37. Milan SKRINIAR 77. Marcelo BROZOVIC 95. Alessandro BASTONI 97. Ionut Andrei RADU Cautionnez-vous cette liste ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. La Lega Serie A a dévoilé le calendrier complet de la phase aller du championnat 2021/2022, soit de la troisième à la dix-neuvième journée de Serie A. L’Inter de Simone Inzaghi retrouvera donc les terrains dès le dimanche 12 septembre à 12h30 pour y affronter, à Gênes, la Sampdoria! L’Uefa a également dévoilé le calendrier européen, avec en match d’ouverture de la phase de groupe, le choc face au Real Madrid le mercredi 15/09 à 21h00. Le premier match face à une équipe du Top, en Italie, aura lieu le samedi 25 septembre à 18h00, au Giuseppe Meazza, à l’occasion de la réception de l’Atalanta! 3EME JOURNÉE DE SERIE A Sampdoria-INTER, dimanche 12/9 programmé à 12:30 1ERE JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS INTER-Real Madrid, mercredi 15/09 programmé à 21:00 4EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Bologna, samedi 18/9 programmé à 18:00 5EME JOURNÉE DE SERIE A Fiorentina-INTER, mardi 21/9 programmé à 20:45 6EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Atalanta, samedi 25/9 programmé à 18:00 2EME JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS Shakhtar Donetsk-INTER, mardi 28/09 programmé à 18:45 7EME JOURNÉE DE SERIE A Sassuolo-INTER, samedi 2/10 programmé à 20:45 8EME JOURNÉE DE SERIE A Lazio-INTER, samedi 16/10 programmé à 18:00 3EME JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS INTER-Sheriff Tiraspol, mardi 19/10, programmé à 21:00 9EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Juventus, dimanche 24/10 programmé à 20:45 10EME JOURNÉE DE SERIE A Empoli-INTER, mercredi 27/10 programmé à 20:45 11EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Udinese, dimanche 31/10 programmé à 12:30 4EME JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS Sheriff Tiraspol-INTER, mercredi 03/11 programmé à 21:00 12EME JOURNÉE DE SERIE A Milan-INTER, dimanche 7/11 programmé à 20:45 13EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Napoli, dimanche 21/11 programmé à 18:00 5EME JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS INTER-Shakhtar Donetsk, mercredi 24/11 programmé à 18h45 14EME JOURNÉE DE SERIE A Venezia-INTER, samedi 27/11 programmé à 20:45 15EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Spezia, mercredi 1/12 programmé à 18:30 16EME JOURNÉE DE SERIE A Roma-INTER, samedi 4/12 programmé à 18:00 6EME JOURNÉE DE LIGUE DES CHAMPIONS – FIN DE LA PHASE DE GROUPE Real Madrid-INTER, mardi 07/12 programmé à 21:00 17EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Cagliari, dimanche 12/12 programmé à 20:45 18EME JOURNÉE DE SERIE A Salernitana-INTER, vendredi 17/12 programmé à 20:45 19EME JOURNÉE DE SERIE A INTER-Torino, mercredi 22/12 programmé à 18:30 Reste plus qu’à espérer qu'une grande partie des matchs se verra diffusée ! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  9. Le staff médical et le capitaine danois Simon Kjaer seront honorés pour être venus en aide à Christian Eriksen le 12 juin. Le Prix du président de l'UEFA 2021 sera décerné au capitaine de l'équipe nationale danoise Simon Kjaer et au personnel médical, surnommé les "héros de Copenhague", en reconnaissance de leurs actions le 12 Juin 2021 lorsqu'ils se sont précipités pour secourir Christian Eriksen après son effondrement lors du match Danemark-Finlande à l'Euro 2020. Le Prix du président de l'UEFA récompense des réalisations exceptionnelles, l'excellence professionnelle et des qualités personnelles exemplaires. Introduite pour la première fois par l'UEFA en 1998, cette distinction est décernée aux personnalités qui ont fait progresser le développement et le succès du football chaque année. En annonçant les lauréats 2021, l'UEFA a souligné la conduite exceptionnelle de Simon Kjaer sur le terrain et a salué la réaction rapide des équipes médicales du stade et de l'équipe nationale du Danemark dont les actions ont été cruciales pour sauver la vie d'Eriksen. Eriksen a déclaré: "Je tiens à remercier Morten Skjoldager, Morten Boesen et l'équipe médicale qui a aidé à Parken le 12 Juin. Vous avez fait un travail fantastique et m'avez sauvé la vie. Un grand merci également à mon ami et capitaine Simon et à mes coéquipiers de l'équipe danoise pour votre soutien, à la fois le 12 Juin et après. Merci à tous les fans qui m'ont envoyé des messages ainsi qu'à ma famille. Cela signifie beaucoup et nous a donné force et soutien. Merci." Aleksander Ceferin a salué la merveilleuse réponse de toutes les personnes impliquées le 12 Juin. "Ce sont les vrais héros de l'EURO 2020. C'est vraiment un grand honneur pour moi de leur remettre le Prix du président de l'UEFA. Cette année, le Prix du Président transcende le football. Il sert de rappel important et éternel de la valeur de la vie et met tout dans notre vie dans la perspective la plus claire. Je voudrais également adresser mes meilleurs vœux à Christian Eriksen et à sa famille alors qu'il poursuit son rétablissement." Simon Kjaer a évoqué la réaction de l'équipe danoise au lendemain de l'effondrement d'Eriksen. "C'est quelque chose qui restera avec nous pour le reste de notre vie. L'équipe a réagi comme une unité… comme une équipe. Nous avons fait le maximum d'efforts pour rester ensemble et essayer de surmonter cette situation et d'être aussi utiles que possible. J'essaie de diriger l'équipe sur et en dehors du terrain, dans tous les aspects de la vie, en tant que footballeur, quand nous sommes ensemble. Je connais Christian depuis de nombreuses années. Il a une grande famille, il a beaucoup d'amis, beaucoup de coéquipiers qui veulent le meilleur pour lui. Tant qu'il est heureux et que sa famille est bonne, je suis heureux." Les lauréats du Prix du président de l'UEFA 2021 : Équipe médicale sur place Mogens Kreutzfeldt (médecin en chef) Frederik Flensted (directeur médical du stade) Anders Boesen (médecin urgentiste) Peder Ersgaard (ambulancier) Médecins des sites de l' UEFA Jens Kleinefeld Valentin Velikov Équipe médicale nationale danoise Morten Skjoldager (physio accompagnant le médecin de l'équipe) Morten Boesen (médecin de l'équipe) Simon Kjær (capitaine de l'équipe nationale du Danemark)
  10. Place à un condensé de l'actualité de ce jour, un seul conseil, préparez le pop-corn, les mouchoirs, ou un bon calmant: C’est une information de Sky Sport : La volonté de Lukaku est claire: Il veut rejoindre Chelsea. Les Blues étudient ces dernières heures la possibilité de déposer une nouvelle offre, convaincante et finale pour faire plier l’Inter. Chelsea avait déjà proposé 100 millions d’euros plus Alonso, mais le club ne veut que du cash Selon la Repubblica, le joueur a accepté l'offre d'Abramovich de 15 millions d'euros par saison - plus 3 millions à la signature - pendant quatre ans. Selon Italia1, si la Famille Zhang s’est donné le temps de la réflexion, ce n’est non pas suite aux protestations des tifosi au siège, mais ils cherchent à faire sortir Lukaku de sa tanière, il devra communiquer publiquement la décision de partir, à sa demande, dans le club entraîné par Thomas Tuchel Sport Mediaset redoute un exode : "Le départ de Lukaku pourrait donner lieu à une Diaspora. Car son propriétaire a radicalement et soudainement changé sa stratégie en ne considérant plus personne comme intransférable : Cela pourrait aussi chauffer pour Stefan De Vrij, Nicolò Barella et Lautaro Martinez." Un transfert record, vraiment ? Selon nos confrères de notre communauté Facebook, l’Inter est loin de réaliser l’affaire du siècle : En effet, quel que soit le montant du transfert, il faudra déduire de nombreuses commissions. La Gazzetta met en évidence que : - 5% de l'affaire vont dans une aide de solidarité de l'UEFA ; - 5% vont aux clubs qui ont formé le Belge (2,25% Anderlecht, 2% Chelsea, 0,75% Everton) ; - 6% de la revente vont à Manchester United comme convenu au moment du transfert de Big Rom ; De plus, l'Inter doit encore terminer de payer le transfert de Lukaku (environ 40 millions d'euros). Tout cela fait que si Chelsea paye 120 millions d'euros, 53,2 millions d'euros devront être retirés et l'Inter n'empocherait "que" 67 millions d'euros Antonio Conte pourrait retrouver ses amis En effet, selon Il Giornale, si une prolongation a été proposée à Giuseppe Marotta et Piero Ausilio lors du départ d’Antonio Conte, celle-ci n’a jamais été officialisé et ils pourraient partir, selon certaines sources. "A quelques jours du début du championnat, ce serait une sorte de désertion envers Inzaghi et l'équipe, ainsi qu'envers les tifosi eux-mêmes, qui ont besoin de conseils puisque Zhang est rentré en Chine et qu'on ne le verra pas à Milan dans quelques jours." Le coup de Grace de Paolo Condò "Il y a la nécessité d'arriver le plus vite possible à la vente de du Club, car les Zhang me semblent emprunter une route complètement sans retour. Je voudrais faire un geste qui soit purement symbolique mais que je trouverais très juste : Renommer Angelo Moratti le centre sportif de la Pinetina et enlever Suning parce que c'est quelque chose qui doit être enlevé par décence". Le Joker Andrea Belotti ? En effet, Edin Dzeko ne rejoindra jamais l’Inter suite au véto d’un José Mourinho très certainement dans un état de grâce actuellement, à l'As Rome! En fin de contrat l’an prochain au Torino, le joueur ne coûterait, selon Tuttosport, que 30 millions d’euros au grand max. Cette somme est d’ailleurs la somme que le club granata avait accepté pour le céder au Zenith Saint-Pétersbourg. Andrea veut rester en Italie et il a refusé l’offre: L’Inter pourrait donc conclure l’opération aux alentours de 25-30 millions d’euros. Le Champion d’Europe n’est pas trop gourmand au niveau salarial : 3,3 millions d’euros Selon vous, l’international italien pourrait-il être à la hauteur du poste exigé pour un numéro 9 ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. Le juge Manuel Ruiz de Lara a vu son ordonnance d'annulation de toutes les sanctions contre les 12 clubs à l'origine de la Super League européenne rejeté par l' UEFA. Le juge qui préside le tribunal de commerce de Madrid a rendu une ordonnance exigeant que l'UEFA publie une déclaration sur son site Internet stipulant que toutes les sanctions financières et sportives contre les de clubs seraient abandonnées avec effet immédiat. Cependant, il semble peu probable que l'UEFA se conforme à la décision car ils sont convaincus que toutes leurs actions seront justifiées par la Cour européenne. L'UEFA aurait affirmé qu'elle n'était pas particulièrement préoccupée par les rumeurs selon lesquelles les responsables de la Super League européenne envisageaient de réorganiser le tournoi pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une compétition fermée. Une source a déclaré au Times: "L'idée de la Super League est morte, les fans l'ont tuée et il n'y aura pas de résurrection." Le monde du football a été secoué plus tôt dans l'année lorsque 12 équipes visaient à former un tournoi séparatiste dans lequel les clubs les plus célèbres et les plus prestigieux du continent s'affronteraient sans craindre la relégation ou l'élimination. En guise de punition, neuf des 12 équipes impliquées ont conclu un accord avec l'UEFA qui les a amenées à accepter de payer 15 M€ au football des jeunes et de base, et de renoncer à 5% des revenus des compétitions de l'UEFA pour une seule saison. La décision d'ordonner à l'UEFA d'abandonner ces règles a été qualifiée de "blague" par Javier Tebas, président de la Liga et membre du comité exécutif de l'UEFA. Tebas a déclaré: "C'est le même juge que d'habitude, donc il allait toujours statuer de la même manière, il y a beaucoup de blagues dans ce tribunal." Bien que la décision de Madrid ait averti que toute violation de son injonction pourrait entraîner des amendes ou des accusations criminelles, l'UEFA est basée en Suisse qui ne fait pas partie de l'Union européenne et n'a donc pas à adhérer à la compétence du tribunal. La suite, au prochain numéro (c'est parti pour être un Dallas cette histoire).
  12. L'UEFA a invité Christian Eriksen et les ambulanciers qui lui ont sauvé la vie lors de son arrêt cardiaque sur le terrain à assister à la finale de l'Euro 2020 à Wembley ce Dimanche. L'UEFA a déclaré qu'Eriksen, sa femme et six médecins avaient été invités à la finale. Cependant, il n'y avait aucune confirmation qu'Eriksen y assisterait. L'un des ambulanciers, Peder Ersgaard, a déclaré qu'il était honoré de recevoir une invitation VIP du président de l'UEFA, Aleksander Ceferin. Voici ses déclarations au magazine Fagbladet FOA. "Je suis excité, comme un enfant la veille de Noël. Je suis très fier de mes efforts, mais aussi de toute l'équipe. Ce n'était pas l'effort d'un seul homme. J'espère voir le Danemark contre l'Italie. Ce serait vraiment très gros. Imaginez s'ils deviennent champions d'Europe." D'abord traumatisé mais ensuite inspiré par l'émotion suscitée par le sort d'Eriksen, le Danemark s'est qualifié pour la demi-finale et affronte l'Angleterre Mercredi pour une place en finale.
  13. Voici comment Inter Campus utilise le football pour le développement des territoires ruraux en Afrique subsaharienne et Neo Apotek s'investit pour le développement du projet au Maroc. Décoré avec l'enthousiasme d'Inter Campus, le projet African Black'n Blue ne s'arrêtera pas. L'Angola et la RD du Congo ont déjà parlé de leurs expériences de football social qui s'est développée au fil des années en relation avec les besoins des enfants: Égalité des genres et santé en Angola; intégration et éducation au Congo. Aborder les problèmes de la vie sur le terrain, apprendre en jouant, cela a toujours été la philosophie de l'Inter. Le parcours de formation, développé sur un fil conducteur de résilience et animé par les techniciens d'Inter Campus, vise à valoriser les compétences locales, en plaçant au centre la figure du coach. Qui connaît mieux qu'eux les problèmes de leur pays, en effet, pour avoir appris à les affronter en faisant une vertu de nécessité? Aujourd'hui, c'est au Cameroun de parler d'inclusion ethnique et de développement des zones rurales, en disant à tous combien le football, même à Douala et Yaoundé, représente un instrument de rédemption pour les jeunes générations. Trouver des solutions à partir des besoins, éduquer les plus jeunes aux valeurs du sport. Le projet, en collaboration avec la Fondation UEFA, se déroule en Angola, au Cameroun, au Congo et en Ouganda et s'étale sur une période de 24 mois. Grandir et être ensemble sur et en dehors du terrain est un aspect très important pour les enfants d'Inter Campus. Ensemble, ils apprennent des valeurs telles que le respect des règles et l'importance du groupe, ils apprennent à socialiser et à partager des expériences qui représentent de véritables moments d'épanouissement et de joie. Pour les coachs Inter Campus aussi, la croissance du groupe est une valeur irremplaçable, et c'était la base du cours qui s'est tenu conjointement il y a quelques semaines entre des coachs marocains et des coachs tunisiens. Ce fut un moment d'apprentissage et de croissance pour le personnel local des deux projets nord-africains, une opportunité de se connaître, même virtuellement, et de partager les expériences qu'ils ont acquises au cours de la première année au sein du projet social des Nerazzurri. La présence d'Émilie et Abdeljalil, responsables organisationnels des partenaires locaux respectifs qui ont illustré le travail de leurs associations à Tunis et Casablanca, a également permis de faciliter l'échange d'idées et le dialogue entre les personnes présentes. Une réunion importante, et certainement pas la dernière, et peut-être que la prochaine fois tout le monde sera assis autour d'une même table. De plus, Neo Apotek, leader du secteur pharmaceutique, apportera un soutien concret au développement du projet au Maroc, où, depuis 2005, Inter Campus intervient à Casablanca pour venir en aide à 100 enfants en favorisant l'inclusion et l'intégration. Depuis le tout début de leur parcours, Neo Apotek s'est distingué par son intégrité éthique et son engagement dans la sensibilisation. Tout comme Inter Campus, Neo Apotek croit fermement aux valeurs positives du sport, non seulement pour ses bienfaits pour la santé, mais aussi comme mesure du changement social, capable d'unir la culture à la diffusion des droits de l'homme. Le projet nord-africain bénéficiera de ce partenariat dans les années à venir car il repose sur une vision commune et des idéaux partagés.
  14. La règle des buts à l'extérieur devrait être abolie des compétitions européennes après 56 ans, a annoncé l'UEFA. A partir de la saison prochaine, il ne sera plus possible de départager un match aller-retour en comptabilisant le nombre de buts marqués par chaque équipe à l'extérieur. Au lieu de cela, si le match retour se termine par un match nul général, une prolongation de 30 minutes sera jouée, avec des tirs aux buts qui suivront si un vainqueur n'est pas trouvé. Le changement s'appliquera à la Ligue des champions masculine et féminine, à la Ligue Europa et à la Ligue Europa Conference. Une règle qui visait à encourager le jeu offensif des équipes visiteuses a créé un certain nombre de moments mémorables dans le football européen. Ces dernières années, la Roma est revenue d'une défaite 4-1 à l'extérieur en quart de finale de la Ligue des champions pour éliminer Barcelone avec une victoire à domicile 3-0 en 2018. L'année suivante, Tottenham a fait mieux, atteignant la finale après avoir suivi un 1-0 défaite à domicile contre l'Ajax avec une victoire 3-2 à Amsterdam. L'UEFA soutient désormais qu'il n'y a plus lieu de pondérer les buts à l'extérieur plus que ceux marqués à domicile. En annonçant le changement de règle, l'instance dirigeante a déclaré que les statistiques montrent une baisse constante de l'avantage à domicile depuis les années 1970, le ratio de buts marqués à domicile et à l'extérieur passant de 2,02/0,95 à 1,58/1,15. Parmi les facteurs suggérés par l'UEFA pour cette baisse, citons une sécurité améliorée sur les terrains, des terrains de plus en plus standardisés et des conditions de voyage plus confortables pour l'équipe voyageant à travers le continent. Un tel changement ne s'est produit que dans le jeu masculin, mais le jeu féminin doit également perdre la règle des buts à l'extérieur. Alexander Ceferin a déclaré que le changement avait été demandé par des clubs qui estimaient que la règle des buts à l'extérieur désavantageait désormais les équipes à domicile. "La règle des buts à l'extérieur fait partie intégrante des compétitions de l'UEFA depuis son introduction en 1965. Cependant, la question de son abolition a été débattue lors de diverses réunions de l'UEFA au cours des dernières années. Bien qu'il n'y ait pas eu une unanimité de points de vue, de nombreux entraîneurs, supporters et autres acteurs du football ont remis en question son équité.'' "L'impact de la règle va désormais à l'encontre de son objectif initial car, en fait, elle dissuade désormais les équipes à domicile et en particulier au match aller d'attaquer, car elles craignent d'encaisser un but qui donnerait à leurs adversaires un avantage crucial. Il y a aussi des critiques sur l'injustice, surtout en prolongation, d'obliger l'équipe à domicile à marquer deux fois lorsque l'équipe à l'extérieur a marqué.'' La règle des buts à l'extérieur reste en vigueur lors des matches de qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.
  15. Le Malade imaginaire va-t-il retrouver la Serie A ? En effet, la clause de 15 millions d’euros retranscrite dans le contrat de Mauro Icardi, convenu lors du transfert du joueur argentin vers le Paris Saint-Germain pour éviter une triangulation menant à la Juventus n’est plus valide à présent Comme le révèle Tuttosport, le Paris-Saint-Germain qui a d’ailleurs été récemment sanctionné par l’UEFA avec une amende d’un peu plus de 9.000€ suite à la violation de l’Article 18 bis du Règlement des transferts, est totalement libre de discuter avec les clubs de la Botte A présent, la Juventus, Milan et la Roma monitorent la situation relative au joueur : L’argentin pourrait quitter la Ligue 1 et Paris pour retrouver la Serie A sous une autre vareuse que celle interiste Petit soucis : Fabio Paratici n’est plus chez la Vieille! ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  16. En effet, l’ancienne idole du Danemark, Peter Schmeichel, s’est livré sur la façon dont la rencontre a repris entre le Danemark et la Finlande, suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen. Pour rappel : La rencontre a été suspendue mais les deux équipes se sont retrouvée sur le terrain vers 20h30, un peu dans la stupeur générale. Et si l’UEFA a fait savoir que l’état de santé d’Eriksen était si rassurant que "ses équipiers ont accepté de revenir sur le terrain", la version du Père de Kasper, l’actuel numéro 1 de l’équipe nationale danoise, est très loin de ce "cliché" Son intervention à BBC Radio Five Live "Ces deux heure-là ont été les plus pénibles de mon expérience footballistique. Cela s’est passé près de l’emplacement où l’on retrouve toutes les femmes des joueurs et objectivement, je n’ai pas eu le temps de chercher après l’épouse de Christian, je la voyais déjà courir sur le terrain. J’ai parlé avec mon fils hier soir, car il a immédiatement couru après elle, elle pensait qu’il était tombé mort, mais il lui a dit que Christian respirait." Son intervention télévisée à "Good Morming Britain" "Ils ont déclaré que les joueurs ont insisté pour jouer. Je sais que ce n’est pas la vérité, mais que c’est comme cela qu’ils veulent la laisser s’entrevoir. Mis il y avait trois options sur la table : La première était de rejouer immédiatement les 50 minutes restantes. La seconde était de conclure le match le lendemain. La troisième option était de renoncer au match et de perdre sur tapis vert 3-0." Toujours dans le Respect l’UEFA ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  17. Selon les dires de Kasper Hjulmand ce dimanche, il regrette que ses joueurs aient dû reprendre le match contre la Finlande après l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen. Le journal l'Equipe essaie d'expliquer pourquoi les joueurs danois ont repris le match alors que les circonstances ne s'y prêtaient guère. De ce que nous comprenons, ils devaient faire un choix cornélien. Après ce grave incident, les Danois n'avaient plus la tête à jouer au football. Cependant, ils furent contraints de choisir la moins mauvaise solution. "Dans ce cas-là, nous nous sommes dit : 'Autant en finir le plus vite possible'", a expliqué Kasper Hjulmand. Présent en conférence de presse ce dimanche, l'entraîneur en a dit un peu plus. "C'est très difficile de prendre une telle décision. Les joueurs étaient en état de choc, ils ne savaient pas si leur coéquipier était toujours en vie. Ils devaient choisir entre ces deux scénarii... On n'aurait tout simplement pas dû rejouer, ni samedi, ni dimanche. On aurait dû remonter dans le car et quitter le stade." Ses déclarations sont claires car elles indiquent qu'ils regrettent leur choix initial. Si le match n'avait pas pu être mené à son terme samedi soir, il l'aurait pu l'être dimanche après-midi. Ce cas de figure est prévu dans l'article 29 du règlement de l'Euro, et l'UEFA aurait pu juger plus sage de reporter ce qu'il restait à jouer. Mais Danois et Finlandais sont donc revenus sur la pelouse. L'UEFA a indiqué que le match allait reprendre à la demande des joueurs danois, après un échange avec Eriksen, en accord avec la délégation finlandaise. Le milieu de terrain danois a eu ses coéquipiers au téléphone pour leur demander de poursuivre la rencontre. Cela n'a pas empêché le déferlement de nombreuses critiques sur cette décision jugée inique par d'anciens grands noms de la sélection comme Peter Schmeichel ou Michael Laudrup. Y aurait-il eu une pression de l'UEFA? Non, selon Peter Möller, le directeur du football de la fédération danoise: "Il n'y a pas eu de pression de l'UEFA. Mais c'était un choix très compliqué. À l'avenir, je crois qu'il faudra réfléchir à ce genre de situation qu'on ne connaissait pas jusque-là. On aime tous le football mais ce n'est pas l'essentiel." Ceci dit, il aurait dit cela de manière plutôt, disons, timide, d'après le journal. Simon Kjaer et ses coéquipiers ne se sont pas prononcés sur ce début de polémique après une nuit très courte où ils ont ressenti le besoin de rester entre eux. Ils ont été pris en charge par une équipe de quatre psychologues à leur arrivée à l'hôtel Marienlyst, situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Copenhague. "Les joueurs ne réagissent pas tous de la même façon. Cela dépend de leur personnalité, de ce qu'ils ont pu voir de la scène, des images qui leur restent en tête. On leur donnera le temps nécessaire pour essayer de passer à autre chose. Mais le plus important, c'est la discussion qu'ils ont pu avoir avec Christian aujourd'hui (dimanche, ndlr)." L'intégralité des articles sur le site de l'Equipe ici et là. Enfin, dans l'article présent ici, Emilie Chamagne explique les conséquences pour ses coéquipiers du malaise cardiaque dont a été victime le Danois Christian Eriksen, samedi contre la Finlande. A la question: Le fait de reprendre le jeu a-t-il pu aider les joueurs ? Sa réponse est: "Ça a au moins l'effet de couper la fantasmatique. Lorsqu'il se passe quelque chose de très grave et qu'on n'est pas dans l'action, le cerveau continue à faire des hypothèses, à imaginer ce qu'il peut se passer. C'est comme remonter à cheval après une chute. Les croyances et les doutes n'ont pas le temps de complètement s'installer et on revit une expérience qui permet de réactiver les compétences de performance."
  18. Steven Zhang le Président de l’Inter, Championne d’Italie s’est livrée sur la conquête du Scudetto, mais également sur d’autres thématiques telles que le gouffre abyssal financier dû à la fermeture des stades…. Son interview à la presse chinoise La victoire du Scudetto "J’en suis très fier, c’était un moment spécial pour tout le peuple interiste, pour les Tifosi, pour Milan. Lors de ces neufs dernières années, nous faisions face à un adversaire redoutable qui avait toujours gagné. La dernière fois que nous avions remporté le championnat remonte à onze années. Cela démontre que notre travail, lors de ces cinq dernières années est allé dans la bonne direction. Objectivement, voir toute la ville et les tifosi heureux était quelque chose de satisfaisant." Les tifosi étaient, hélas, absents du stade durant toute la saison. Qu’est-ce que cela signifie pour un grand club comme l’Inter ? "Malheureusement, la pandémie a changé l’environnement du football international et cela a impacté de nombreuses industries, et plus particulièrement celles engagées dans les services offline. L’industrie du football, et du sport, a été durement touchée. Les tifosi ne savent plus voir physiquement les rencontres, de nombreux vendeurs et restaurant sont restés fermés. Cela a effectivement marqué notre secteur." "Si l’on se fie uniquement sur la saison 2019-2020, l’industrie du football européen semble avoir perdu entre 2 et 3 milliards d’euros. Sur l’ensemble des deux saisons, les pertes ont doublée pour rejoindre les 5 à 6 milliards d’euros, cela a impacté de nombreux clubs et de nombreuses personnes du monde du football." "Nous ne récupèrerons pas ces chiffes rapidement....tant de situations ne reviendront pas à la normale comme ce fut le cas lors de l’ère pré-covid: A présent, tous les clubs doivent penser à réduire les dépenses et à maintenir une soutenabilité lors des années à venir. Il faudra se reprendre, suite à l’impact de cette épidémie, dans le temps." "Il faudra penser à savoir comment attirer l’attention des tifosi, de penser à savoir comment faire usage des plateformes digitales, des réseaux sociaux pour satisfaire ceux qui ne savent pas venir au stade, soit les Tifosi qui regardent les rencontres depuis leurs maisons." "Nous devons nous concentrer sur cela à présent, mais nous étions déjà au travail, avant la pandémie, pour établir un système d’infrastructure stable au club. Nous avons mis au point de nouveaux produits depuis l’épidémie et nous avons apporté quelques adaptations à notre système." La thématique sur la Super League sera-t ’elle de retour sur la table, à l’avenir ? "Je pense que cette série d’événements nous a inspiré : Nous devons collaborer avec la FIFA et l’UEFA pour améliorer la qualité du jeu, pour savoir quels changements doivent être apportés au mercato, pour écouter les souhaits des tifosi et pour savoir comment il est possible de leur offrir une meilleure expérience." "L’épidémie nous a poussé dans cette vision nécessaire de changement, d’innovation. Peu importe quelle sera la méthode utilisée, il est impératif de savoir qu’il est nécessaire de comprendre le marché, de comprendre quelle sera la situation post-pandémique, de changer le système du football et de l’améliorer." Président, vous avez déclaré vouloir reconquérir l’attention des supporters et établi des programmes afin d’attirer de nouveaux tifosi. N’êtes-vous pas inquiet par le fait de rester éloigné de l’Inter de ne la vivre que par le biais des plateformes digitales ? "C’est une nouvelle façon de concourir avec les autres clubs : Nous devons être bon pour offrir des contenus toujours plus intéressants afin d’attirer les consommateurs. Objectivement, j’estime qu’il y a une nouvelle génération de jeunes de mon âge qui prêtent plus attention aux médias digitaux, nous savons qu’il y a une sorte de compétition, mais que cela reste aussi une opportunité pour nous d’avoir plus de tifosi" "Les plateformes de médias digitaux vous offrent de meilleures opportunités pour vous rapprocher de ces tifosi, de ces consommateurs, qui par le passé, n'étaient pas possible à atteindre. Pour se battre sur ces plateformes, nous devons nous assurer que notre secteur est capable de fournir des contenus toujours plus intéressants, surtout en dehors de terrain de jeu." "Je pense donc qu’il est bénéfique que nous visions les jeunes qui sont les plus attirés par ce type de plateforme, que nous analysions aussi quelle est la tranche d’âge de ces personnes, et que nous songions à leurs proposer différents contenus." Quel est l’importance de viser les marchés étrangers pour le futur du club ? Comme par exemple, le marché chinois ? "Pour un club comme l’Inter, les tifosi italiens seront toujours la base, la partie la plus importante, mais la globalisation de l’industrie sportive et de l’ère de l’information, de la production de contenus, est devenu globale comme l’est justement le nom de notre propre club, plus "Internazionale"." "Le club représente des idées et des concepts culturels et internationaux différents. On constate que la moitié du public provient de l’étranger et la Chine est certainement un marché important. Les tifosi qui s’intéressent au club depuis l’étranger ne s’intéressent pas qu’au Calcio, mais ils veulent en savoir plus sur la culture italienne, et sur chaque nouveautés ou information de la ville de Milan: C’est la source de la croissance du marché et cela ne vaut pas que pour nous, mais pour tous les clubs européens." "Le public chinois représente une tranche importante : Nous devons comprendre quels sont les besoins des tifosi qui suivent l’Inter depuis la Chine : Quels sont les contenus intéressants, car ils ne savent évidemment pas suivre le club depuis l’Italie, mais uniquement à travers internet et les cellulaires." Son interview à Sky Sport Le Covid-19 "L’industrie du Sport et, plus en particulier, celle du football doit face à une concurrente inégale sur le marché. Si nous pensons aux statistiques, à la visibilité, au temps passé par les personnes dans le monde du football, tout diminue." "L’expérience a changé, surtout sans les tifosi au stade, à cause du Covid. Nous devons toujours évoluer, rivaliser sur les réseaux sociaux avec les autres sports, pour parvenir à occuper le temps des personnes. Il y a tant de choses à faire en particulier avec les nouvelles générations comme les jeux vidéo, Tik Tok." "En qualité de groupe de divertissement, nous devrons toujours nous questionner sur les produits à introduire sur le marché, aux adaptations à effectuer, à améliorer, là où innover. Les quatre-vingt-dix minutes de jeu ne suffisent plus, les futurs investissements veulent s’engager dans une vision qui va bien plus loin qu’une simple rencontre, en visant d’autres canaux , comme le sociétal, voire les jeux vidéo dont il est possible de faire usage pour les pays où il ne t’est pas simple de voyager comme les Etats-Unis ou la Chine." "Nous devrons être innovant et courageux en nous remettant toujours en question afin de savoir si notre produit est suffisamment consistant pour nos tifosi." La Super League "La meilleure façon d’agir est de trouver une solution en travaillant avec la FIFA et l’UEFA pour arriver à un résultat d’un format de compétition qui sera un jour adapté aux grands clubs, et au plus petits, soit en intégrants toutes les parties prenantes du monde du football." Milan "Milan représente la mode, la créativité, c'est la capitale mondiale pour la formation d’artistes et de designer. L’Inter représente la ville, ou du moins sa moitié. Je travaille ici depuis presque cinq années, en la traversant par toutes ses artères, elle est pratiquement devenu ma maison. Voir les tifosi de cette ville fiers m’a offert des émotions et une connexion très profonde." "L’Inter, pour nous, n’est pas qu’un business, mais c’est aussi de la passion, de la connexion, un échange culturel entre les pays. Le jour où je partirai les personnes seront fier de l’histoire que j’aurais ériger pour le club en observant la salle des trophées et en y retrouvant une nouvelle collection de coupes, les personnes seront fier de notre parcours." Soulever la Coupe "C’est une sensation incroyable, une grande satisfaction d’avoir levé ver le ciel un titre avec des compétiteurs aussi forts, il n’y avait qu’une équipe qui l’avait remporté durant 9 ans de suite, et nous ne l’avions plus remporté depuis 11 ans." "Je ne pensais pas que ce jour n’allais jamais arriver, Tu ne peux pas imaginer ce que tu peux ressentir lorsque tu vois la ville et les tifosi aussi fier, en particulier dans une période aussi difficile dans l’Histoire, pour tous. Dans de nombreux pays, la normalité n’est pas encore revenue." "Apporter de l’espoir, de la lumière est quelque chose de spécial. Je ne sais pas si l’histoire se répétera, mais c’est surement une période qui restera marquant dans la mémoire de millions de personnes." Les sacrifies "Personnellement, le Scudetto est une satisfaction car nous nous sommes beaucoup engagés dans le club, financièrement mais aussi au niveau de l’énergie mentale et physique, afin d’arriver, avec l’équipe, à ce titre." "Un club comme l’Inter doit toujours être compétitif, conquérant ou sur la route pour l’emporter. Ce titre est la démonstration que nous lui avons rendu honneur et que nous avons fait quelque chose d’important pour cette équipe." "Nous avons apporté de la satisfaction à la ville et cela nous prouve que le travail paye malgré les difficultés." Un souvenir inoubliable "La photo de nous tous à Appiano, après la victoire : Tous, avec le staff, l’entraineur. Je vais l’encadrer et la mettre dans ma chambre, elle sera pour toujours dans mon cœur et dans mon esprit." Big Rom "Tous les joueurs sont importants, même ceux qui sont hors du terrain. C’est évident que Lukaku est spécial, et pas uniquement comme joueur, mais aussi comme personne : Il a un grand cœur, il est amical avec tout le monde, affectueux, il est éduqué et fait toujours preuve de respect pour tous. C’est rare de rencontrer quelqu’un avec un cœur aussi grand. Je me souviens, il y a deux ans, lorsque Conte l’a demandé avec insistance, et il a eu raison de nous forcer à réaliser cet investissement économique : C’est le joueur idéal." Le Stade "C’est très important de construire un nouveau stade, une nouvelle structure innovante pour le club, afin d’offrir une expérience de haut niveau aux supporters. Sans lui, nous serons toujours derrières les autres clubs qui ont déjà fourni des meilleures structures à leurs supporters." Le Saviez-vous ? Selon Calciomercato.com, l’Inter va connaitre une "Thohir Bis" En effet, très prochainement, Steven va quitter Milan et aucune date de retour n’est programmée. Si la logique veut qu’il va se lancer à la poursuite du futur Main Sponsor, il semble déjà acté le fait qu’Oaktree deviendra le futur propriétaire de l’Inter En effet, si Suning dispose de trois ans pour rembourser Oaktree selon des consignes très strictes, comme les coupes budgétaires de cette fin de saison, il semble que l’idée réelle du groupe américain sera de "prendre le contrôle du club, une fois les comptes remis en ordre…. Un peu comme l’avait fait Erick Thohir à son époque avant de vendre le club à Suning: Avant le Covid, la machine lancée par Suning tournait à plein régime jusqu'à ce que tout s’arrête, même au niveau du Main Sponsor dont la question a été gelée." Malgré tout, ce 10 juin, la haute direction de l’Inter s’est fait plaisir en s’offrant une petite virée à la Villa d'Este où l’on a pu retrouver l’intégralité du Senior Management du Club pour célébrer la conquête du Scudetto de cette saison. Au centre du cliché, on retrouve Steven Zhang accompagnée de la Coupe ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  19. La Juventus, le Fc Barcelone et le Real Madrid n'ont peut de rien: S'ils risquent l'exclusion de toutes compétitions européennes, après s'être attirées les foudres d'Aleksander Ceferin, le Président de l'UEFA, ceux-ci ont décidé d'assigner l'Uefa et la FIFA devant la Justice Européenne, pour violation des règles européenne sur la libre concurrence. "La Super League assigne l'UEFA et la FIFA pour violation des lois européenne sur la concurrence sur renvoi du Tribunal de Madrid. Le cas de la Super League sera discuté à la Cour Européenne de la Justice." Telle est l'annonce de l'organisme européen à travers son compte Twitter officiel." L'objectif des trois clubs est de continuer à aller de l'avant sur ce projet, et de s'informer sur le fait de la légalité du comportement des plus hautes institutions du football mondial et européen: A savoir, si la libre concurrence est enfreinte. Vaut mieux, pour les trois rebelles que l'Europe leur donne raison.... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  20. On commence à présent à voir l’impact d'Oaktree sur les comptes de l’Inter. A travers une note dévoilée par Inter, Media and Communication, on apprends qu'Oaktree a déjà effectué un premier versement de 50 millions d'euros au Champion d'Italie "Depuis le début de la pandémie, à la fin février 2020, des fortes pressions ont été exercées sur les recettes et sur les liquidités du Groupe. Nous avons entrepris une série d’actions pour préserver le plus possible les liquidités, à travers le report des paiements des salaires des joueurs et du staff technique. Le tout avec le plein accord des parties et dans le plein respect des normes sportives prévues par la FIGC et l’UEFA." "Le 20 mai 2021, notre actionnaire majoritaire a conclu une opération de financement, dont le but est d’aider à subvenir aux besoins de notre Groupe en améliorant la position de nos flux de trésorerie, avec l’objectif d’atteindre une opération d’équilibre." "Cette opération immédiatement conclue, nous avons reçu une injection dans notre trésorerie, de 50 millions d’euros par le biais d’’un prêt d’actions fourni à la Team Co. Nous avons également encaissé 22,2 millions d’euros à travers le versement conclu dans des contrats commerciaux avec les partenaires concernées. Les versements ont été effectué aussi bien à la Team Co qu’à la MediaCo." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  21. Lors du congrès annuel de la FIFA qui s'est tenu Vendredi, Gianni Infantino a abordé les accusations directes de Javier Tebas selon lesquelles il était "derrière'' l'ESL. "Nous devrions regarder les faits et non les rumeurs ou les potins ou les bruits de couloir, surtout ceux qui proviennent de certaines parties. Je connais de nombreux clubs, je parle avec des clubs depuis de nombreuses années et lorsque je parle avec des clubs européens, le sujet de la Super League est toujours un sujet de discussion; tout le monde dans le football le sait. Ne jouons pas à des jeux ici." "À la Fifa, il est de ma responsabilité de rencontrer et de discuter avec les acteurs du football. Tout le monde, grand, moyen, petit. Cela ne signifie en aucun cas que la Fifa était en retard, était de connivence, complotait sur un projet de Super League." L'UEFA a annoncé qu'elle allait lancer une "Convention sur l'avenir du football européen". À la suite de la brève crise provoquée par l'ESL, l'UEFA s'est engagée à rassembler les parties prenantes (des propriétaires de clubs aux joueurs, fans et agents) pour discuter d'une meilleure gouvernance du sport. La convention examinera quatre aspects principaux d'une réforme possible: la viabilité financière; compétitivité et solidarité; la bonne gouvernance; et le développement du football féminin. En outre, il a également abordé la question d'une coupe du Monde de football qui aurait lieu tous les deux ans au lieu de tous les quatre ans. A ce sujet, il a déclaré: "Nous devons entreprendre ces études avec un esprit ouvert. Cependant, nous n'allons pas prendre des décisions qui mettront en péril ce que nous faisons déjà. Nous connaissons la valeur de la Coupe du monde, croyez-moi." "Je voudrais replacer cette discussion dans un contexte beaucoup plus large, celui du calendrier des matches internationaux. Sommes-nous vraiment convaincus que jouer à des matchs de qualification tout au long de l'année est la bonne façon de dire que les fans veulent des jeux à enjeu? Tous ces points doivent être pris en compte. Mais nous mettrons l’élément sportif au premier rang des priorités, pas l’élément commercial."
  22. RMCSPORT/BFMTV - C'est la BOMBE lancée par le New York Times, les instigateurs de la Super League avaient eu des discussions avancées avec la Fifa, pour que la nouvelle compétition soit reconnue par l’instance mondiale du football. Avant de finalement capoter. La Fifa "désapprouve" le projet de Super League européenne et apporte "sans le moindre doute" son soutien à l'UEFA. Voilà les mots choisis par Gianni Infantino, le président de la Fifa, après les révélations du projet de Super League. Certains y avaient vu une réaction timide, tardive, voire suspecte. Et ils vont être confortés dans leur idée. Car, selon les informations publiées jeudi par le New York Times, la Fifa était au courant du projet et en avait même discuté avec des membres fondateurs de la Super League. Des discussions entamées dès 2019 "En privé, selon des entretiens avec plus d'une demi-douzaine de dirigeants de football, dont un propriétaire de club de Super League, Infantino était au courant du plan et savait que certains de ses lieutenants les plus proches avaient engagé des pourparlers depuis des mois - au moins jusqu'à fin janvier", écrit le journaliste Tariq Panja, déjà à l’origine des révélations sur la Super League. Les discussions avec la Fifa auraient même débuté en 2019, avec "certains des plus proches collaborateurs d’Infantino dont le secrétaire général adjoint de la FIFA, Mattias Grafstrom". Pour les fondateurs de la Super League, l’approbation de la Fifa est primordiale. D’abord parce que cela éviterait que le projet ne s’enlise dans des litiges financiers et juridiques. Mais ce serait aussi l’assurance pour les joueurs de ne pas être bannis des compétitions internationales. "Lors d'au moins une de ces réunions, le groupe séparatiste a proposé qu'en échange de l'approbation de son projet par la Fifa, la Super League accepte la participation d'une douzaine de ses équipes phares à une Coupe du monde des clubs, soutenue par la Fifa. Les équipes ont également accepté de renoncer aux paiements qu'elles auraient gagné en participant, une aubaine potentielle pour la Fifa qui aurait pu empocher jusqu'à un milliard de dollars (820.000 millions d’euros) chaque année", détaille le New York Times. "Au milieu de l'année dernière, les conseillers disaient aux clubs que 'la Fifa était à bord', selon un propriétaire de club de Super League", ou au moins ouverte à l'idée de la nouvelle ligue. En janvier, une déclaration de la Fifa change tout Mais que s’est-il passé pour que la Fifa se rétracte? "Le 21 janvier, une déclaration a été publiée au nom de l'instance internationale et des six confédérations régionales de football, indiquant qu'une ligue européenne 'fermée' ne serait pas reconnue par la Fifa. La menace d'une interdiction de la Coupe du monde pour tout participant a été réitérée", explique le NY Times. Une déclaration qui a alors surpris les défenseurs de la Super League. Lorsque l’idée de la Super League a été rendue publique fin avril, la Fifa a été le dernier des protagonistes à publier une déclaration officielle. Quand Aleksander Ceferin, le patron de l'UEFA, qualifiait les présidents impliqués dans le projet de "serpents" et de "menteurs", la déclaration de la Fifa était d'ailleurs beaucoup plus mesurée. Son président Gianni Infantino ne s’était également pas montré très favorable à l’idée d’infliger des sanctions aux clubs impliqués, préférant marteler le terme de "dialogue" dans une interview accordée à L’Equipe. "Il faut toujours faire attention quand on parle de sanctions. […] C'est vite dit qu'il faut punir. C'est même populaire - ou populiste - parfois", avait-il expliqué. ®RMC SPORT
  23. Evelina Christillin est une personnalité connue de l’UEFA où elle occupe un poste supplémentaire au sein du Conseil de la FIFA. Celle-ci s’est livré à Radio Anch'io Lo Sport sur les importants problèmes financiers gangrénant la Serie A. "C’est un problème extrêmement important : Nous devons diminuer les couts et cela n’est pas qu’une simple question d’une augmentation des recettes. J’en ai déjà parlé avec Malagò, Gravina et Calcagno: L’Assocalciatori a fait son travail et j’ai vu les propositions présentées pour reporter le versement des salaires de trois mois supplémentaire." "Si on ne trouve pas une solution acceptable pour les bilans de tous, on risque de faire sauter la banque, on risque de faire sauter le football: Les comptes parlent clairement, l’endettement des équipes italiennes est visible, mais pas que : Tout le monde est mis à mal, à part peut-être les Allemands." La Super League ? "J’ai un rapport de très grande amitié avec Andrea Agnelli, mais je ne l’ai plus entendu depuis qu’il m’a envoyé un message sur WhatsApp pour me féliciter pour ma réélection." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  24. RMCSPORT/AFP - L'UEFA a annoncé ce mercredi l'ouverture d'une enquête disciplinaire officielle sur le Real Madrid, le Barça et la Juventus Turin après la tentative de création de la Super League. Ces trois clubs sont les seuls à ne pas avoir annoncé leur retrait officiel du projet. L'UEFA a engagé mercredi des poursuites disciplinaires contre le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin, les derniers des douze promoteurs de la Super League à refuser de renier ce projet de tournoi privé. Mettant à exécution les menaces formulées vendredi contre les trois mutins, l'instance européenne a nommé des "inspecteurs éthiques et disciplinaires" chargés de mener cette enquête, "en relation avec le projet d'une soi-disant "Super League'", a-t-elle annoncé dans un communiqué. L'enquête visant le Real, le Barça et la Juve pourrrait durer un mois annonce Tariq Panja du New York Times. Les trois clubs qui n'ont pas renoncé officiellement à la Super League risquent une suspension jusqu'à deux ans de Ligue des Champions. "De plus amples informations sur ce dossier seront communiquées en temps utile", ajoute l'UEFA, sans préciser quelle "potentielle violation du cadre légal de l'UEFA" est reprochée aux trois clubs. Parmi l'éventail de sanctions disciplinaires prévues par les statuts de l'organisation, les plus lourdes pour les clubs sont donc "l'exclusion de compétitions en cours et/ou de compétitions futures" et, pour les dirigeants, "l'interdiction de toute activité relative au football". En annonçant dans la nuit du 18 au 19 avril leur propre Super League privée, à la veille d'une réforme très attendue de la Ligue des champions, ses douze promoteurs ont chamboulé le football européen et menacé l'existence même de l'UEFA. Le retrait progressif des six participants anglais, au bout de 48 heures, a entraîné l'abandon du projet, et neuf des mutins ont finalement accepté vendredi dernier leur réintégration par l'UEFA en contrepartie de sanctions financières modérées, et de la promesse de ne plus recommencer. Mais le Real Madrid - dont le président Florentino Perez avait pris la tête de la Super League -, le FC Barcelone comme la Juventus Turin ont toujours refusé de déposer les armes, et défiaient encore l'UEFA samedi en dénonçant ses "pressions et menaces incessantes". ®Mathieu Idiart avec AFP
  25. "Une course contre le temps". Tel est le résumé de la situation selon La Repubblica, car d’ici à la fin du mois de mai, il y aura lieu de procéder à l’inscription au championnat et à la Ligue des Champions. Pour ce faire, il faudra disposer des 200 millions d’euros de prêt : Steven Zhang, et ses négociateurs, dialoguent de façon séparée avec les différents fonds d’investissement américain. La FIGC exige que les arriérés salariaux soient versés d’ici au 30 mai 2021, sauf si un report de certaine mensualités ont fait l’objet d’un accord. De son côté, l’UEFA exige que les versements des tranches convenus auprès des clubs étrangers, soient actés. Parmi ceux-ci, on retrouve Achraf Hakimi et Romelu Lukaku Le timing est encore plus serré et le prêt devra impérativement être accordé avant le 30 mai 2021 à la HoldCo1, soit l’antenne satellite luxembourgeoises qui remplacera Great Horizon comme propriétaire de l’Inter. Cette dernière se chargera de reverser les fonds là où cela s’avérera nécessaire. Pour mener à bien cette mission, Greg Carey, un Top Manager de la Goldman Sachs a été appelé à la rescousse. Celui-ci a déjà joué un rôle central lors de l’acquisition de la Roma de la part de Pallotta. Il avait également travaillé avec Erick Thohir lors de la renégociation de la dette du club. La seule bonne nouvelle actuellement reste que l’Inter "consomme" 10 millions d’euros par mois et avec la réouverture des stades, cette consommation pourrait se voir être annihilé. ®Antony Gilles – Internazionale.fr