Aller au contenu
×
×
  • Créer...

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'victor moses'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
    Ecrire en minuscule, toujours mettre le combo "prénom nom" pour un joueur, dirigeant, etc... ne pas mettre les sources en tag, ne pas mettre "inter", ne pas mettre plusieurs version d'un tag ("serie a" et non pas "seriea").
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La Communauté
    • Présentations
    • Vos Déplacements
    • La Curva du Forum
    • Annonces & Support
  • F.C. Internazionale
    • Le Club
    • Effectif
    • Transferts & Rumeurs
    • Les Matchs
  • Football en général
    • Calcio
    • Coupe d'Italie
    • Coupes d'Europes
    • Autres championnats
    • Les Equipes Nationales
    • Les Débats
    • Autres Sports
  • Devenir membre de Inter Club Paris
  • Le QG : La Taverne des Korrigans de Inter Club Paris
  • Photos de Inter Club Paris
  • Contacts de Inter Club Paris
  • Devenir membre de Inter Club Morocco
  • Le QG Casablanca : Café place des gameurs de Inter Club Morocco
  • Photos de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Morocco
  • Le QG Rabat : Café Nostalgia de Inter Club Morocco
  • Contacts de Inter Club Vevey
  • A propos de Inter Club Charleroi
  • Inscriptions de Inter Club Charleroi
  • Contacts de Inter Club Mulhouse

Catégories

  • F.C. Internazionale Milano
  • Mercato
  • Interviews
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Nos Dossiers

Calendriers

  • Amicaux
  • Serie A
  • ICC
  • Coupe d'Italie
  • Ligue des Champions
  • Ligue Europa
  • Évènements de Inter Club Paris

Le Blog du staff

Catégories

  • L'Histoire de l'Inter
  • Les Joueurs de l'Inter
  • La Serie A

Catégories

  • Inter
  • Serie A
  • Coupes d'Europe
  • Coupe d'Italie
  • Joueurs
  • Primavera
  • Femmes
  • Top
  • Collector
  • Matchs entiers
  • eSports

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Snapchat


Instagram


Site web


Lieu


Joueurs

23 résultats trouvés

  1. Interviewé sur le site officiel du Spartak Moscou, son club actuel, Victor Moses, ex-milieu latéral de l'Inter a confessé qu'il a eu l'opportunité de rejoindre l'Inter de nouveau après son prêt. Ses déclarations: "Le meilleur entraîneur que j'aie eu? Antonio Conte. Il m'a aidé à croire en moi. Et cela, principalement par le rapport humain, pas spécialement parce qu'il m'a trouvé une nouveau poste sur le côté droit". "Avant de venir au Spartak, j'étais prêt à retourner (à l'Inter, ndlr.), j'avais discuté de tout avec Conte. Mais quelque chose n'a pas fonctionné. Peut-être que cela est du à la situation économique, je ne sais pas". "A un certain moment, les dirigeants du Spartak ont pris contact avec mes agents. Le DS de Chelsea, Marina Granovskaya a parlé avec mes représentants et a expliqué que le Spartak était la meilleure solution. Du coup j'ai cherché le club sur Google, j'ai regardé des vidéos et je me suis rendu compte à quel point le club avait une histoire riche. C'est pourquoi j'ai tout de suite accepté". ®Samus – Internazionale.fr
  2. Intervenu sur le canal YouTube officiel de l’Inter, Antonio Conte s'est livré sur la Carrière d’entraîneur disponible sur le nouveau jeu vidéo FIFA 2021, partenaire officiel du club Nerazzurro: "Le secret du succès reste toujours le travail, la passion, la volonté de s’améliorer et de continuer à étudier, à rester à jour et à comprendre que le football évolue. Le plus grand défi pour un entraîneur, dans la gestion des joueurs est de faire penser 24 personnes comme un "Nous" et non comme un "Je". C’est le plus gros défi." "Je pense que chaque bon entraîneur doit comprendre les caractéristiques de ses propres joueurs, Chercher à mettre en avant les qualités et trouver une position qui limite les défauts et les aspects les plus négatifs. Moses à Chelsea était un ailier offensif, je l’ai souvent fait jouer à droite: Il a découvert qu’il était l’un des meilleurs à ce poste." "C’est cette vision que doit acquérir un entraîneur, il doit analyser les caractéristiques d’un joueur et c’est beau de voir que via ces changements, tu obtiens des résultats importants et que le joueur est heureux. Pour l’entraîneur, l’important est de trouver le bon type de joueur qui correspond avec ses caractéristiques, à ta plus proche vision de ton jeu." "Il faut avoir l’œil durant la session du mercato du mois de janvier pour parvenir à trouver le bon élément, celui qui t'es important. L’approche à l’entrainement doit être collective, il faut toujours chercher à entraîner l’équipe selon ce que l’on veut en faire : On a besoin de tous pour s’améliorer les déplacements collectifs." "Je dis toujours que si nous voulons jouer avec une grande intensité, nous devons nous entraîner à cela : A l’entrainement je m’axe sur des combinaisons et des mises en situation. C’est important de rentrer dans la tête des joueurs et de trouver le bon canal pour parvenir à obtenir le maximum d'eux." Quel conseil je me donnerai ? "De me féliciter du chemin que je débute avec les clubs qui m’embauchent. J’ai à tant de reprise le devoir de l’emporter et je dois répondre à des attentes que j‘en oublie le chemin parcouru. A tellement de reprise, j’ai oublié de profiter de ce parcours de croissance celui qui nous permets de réaliser des bons résultats." Un joueur du passé ? "Mon père m’a transmis la passion pour le football et il m’a toujours parlé de Pelé. Je dirais Pelé par respect pour mon père." ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  3. La presse italienne s’est livrée à l’analyse du Mercato Estival de l’Inter. Nous avons décidé de nous pencher sur celle réalisée par la Gazzetta Dello Sport et de la synthétiser: "Les Nerazzurri ne sont pas parvenus à clore les dernières négociations : Moses était devenu un nom bouillant, après qu’aucun accord avec Chelsea n’ait été trouvé pour Marcos Alonso et Emerson Palmieri. Radja Nainggolan reste également à l’Inter : Si le Club n’était pas opposé à son départ, Cagliari n’a pas su produire l’offre permettant d'acter ce transfert. L’ancien Diable Rouge reste donc aux services d’Antonio Conte." "Le Mercato a offert Achraf Hakimi, véritable sensation du Mercato, à hauteur de 40 millions d’euros, ce transfert surprise en juin en a surpris plus d’un." Villa Bellini Suite à la réunion au sommet entre la Direction de l’Inter et Antonio Conte, il a été décidé de vendre avant d’acheter, ce qui a impliqué des opérations à moindre coûts : Si les opérations menant à Tonali, Kumbulla et Kanté ont logiquement sauté vu les prétentions des clubs propriétaires, l’Inter a su se renforcer via les arrivées de Kolarov, Vidal et plus récemment Darmian qui sont tous arrivés à Appiano Gentile. Le transfert de N’Golo Kanté n’a jamais réellement décollé étant donné qu’il aurait fallu une vente d’au moins un joueur cadre parmi Brozovic, Eriksen ou Skriniar. Aucune réelle offre intéressante et à titre définitif n’a été déposée sur la table. Joao Mario signera ce mardi en prêt au Sporting Club du Portugal, l’Inter intervenant à hauteur d’un tiers de son salaire. Sur la ligne offensive, on retrouve Alexis Sanchez acquis à titre définitif et Andrea Pinamonti qui occupera la place de 4ème attaquant en lieu et place de Sebastiano Esposito parti à la Spal pour engranger de l’expérience. Une ultime transaction aurait pu mener à l’arrivé de Gervinho en échange de Pinamonti, mais celle-ci n’aura finalement pas eu lieu L’analyse de Fabrizio Biasin . "Comparé à la saison dernière, sont arrivés : Hakimi, Kolarov, Vidal, Radu, Darmian, Pinamonti, Perisic, Nainggolan." La cotation ? "Pour moi, un bon 7 sur 10." Et vous, comment jugez-vous ce mercato ? Notez-le et exprimez-vous! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  4. Calcio&Finanza s’est lancée dans l’analyse de l’état financier de l’Inter en cette fin de mercato estival. Si le club recherche à finaliser son mercato, il y a lieu de constater qu’il y a eu beaucoup d’arrivées, pour très peu de vente. Achraf Hakimi, Arturo Vidal et Aleksandar Kolarov représentent les trois principaux coups d’éclat de l’été Nerazzurro, mais le club, en cette dernière semaine de mercato souhaite offrir à Antonio Conte, son milieu de terrain rêvé, si les ventes le permettent... Le "Calciomercato" se terminera le lundi 5 octobre 2020 et l’analyse ci-dessous tient à mettre en évidence l’élargissement des coûts du noyau Nerazzurro (salaire + amortissement + coûts des joueurs en prêt) pour la saison 2020/2021, en tenant compte des opérations conclues actuellement, afin de comprendre la marge de manœuvre encore disponible pour l’Inter Point de départ de l'analyse: le noyau 2019/2020 Le point de départ de cette analyse est le coût du noyau de la saison 2019/2020 qui a été publié par Calcio&Finanza à la clôture du mercato hivernal du mois de janvier, une session caractérisée par le recrutement de Christian Eriksen en provenance de Tottenham. Selon les calculs effectués l’hiver dernier par le site spécialisé italien, les coûts du noyau 2019/2020 ont tourné autour de 228,3 millions d’euros. Après l’officialisation des coûts relatif au Mercato, de Lukaku à Eriksen compris, les nouvelles analyses ont livré le verdict d’un coût de 232 millions d’euros. Les Ventes Jusqu’à ce jour, l’Inter a conclue 4 ventes, sans oublier deux joueurs qui sont arrivés en fin de contrat Les trois opérations en sortie analysées sont: Diego Godin à Cagliari. Vendu à titre définitif à la suite d’une dévaluation de sa valeur au bilan qui devrait être repris dans le bilan du 30 juin 2020 Antonio Candreva à la Sampdoria : Prêté avec une obligation de rachat fixée à 2,5 millions d’euros Valentino Lazaro au Borussia Mönchengladbach sous la forme d’un prêt onéreux Lucien Agoumé à Spezia, sous la forme d’un prêt sec Les joueurs en fin de contrat qui ont été libérés sont Tommaso Berni et Borja Valero. Ces transactions, dans l’immédiat, n’apportent pas de recettes particulière au club, si ce n’est à un niveau mineur des amortissements pour 3,5 millions d’euros. Pour Candreva, le coût de son amortissement annuel est à hauteur de 4,5 millions d’euros, l’effet voulu sera donc actif lorsqu’il sera officiellement racheté par la Sampdoria. A ces opérations, au niveau du bilan et des épargnes sur le coût du noyau, il y a lieu d’ajouter les ventes de Mauro Icardi, Matteo Politano et Gabriel Barbosa. Les plus-values seront retranscrites au bilan du 30 juin 2020, mais l’impact sera également positif sur le bilan 2021 avec une épargne de 7,5 millions d’euros entre amortissements mineurs et salaires mineurs L’économie, en regard aux autres dépenses s’élève à 25,4 millions d’euros. Parmi celles-ci, on retrouve Victor Moses et Cristiano Biraghi, deux joueurs qui sont reparti dans leurs clubs respectifs à la fin de la saison écoulée. Globalement, l’impact positif des opérations en sortie s’élève à 37,7 millions d’euros Les achats Cinq opérations ont été conclue en entrée à titre définitif: Achraf Hakimi en provenance du Real Madrid ; Aleksandar Kolarov en provenance de la Roma ; Arturo Vidal en provenance du Fc Barcelone Andrea Pinamonti en provenance du Genoa Alexis Sanchez en provenance de Manchester United. L’impact de ces nouvelles acquisitions s’élève à 38 millions d’euros, réparti comme suit : 26,9 millions d’euros pour les salaires bruts et 11,1 millions d’euros d’amortissements A ceux-ci, il y a lieu d’ajouter : Le rachat de Stefano Sensi en provenance de Sassuolo pour 20 millions d’euros. Les retours des joueurs en prêt : Andrei Radu, Dalbert, Ivan Perisic, Radja Nainggolan et Joao Mario. L’opération pour le milieu de terrain né en 1995 est celle qui entraîne le plus d’amortissement, tandis que son salaire reste le même. Les autres joueurs proposent seulement des salaires plus importants que ceux de la saison écoulée. En effet, ceux-ci étaient pris en charge par les clubs emprunteurs. L’impact des opérations en entrée représente un coût plus important : 67,8 millions d’euros réparti comme suit : 51,7 millions d'euros de salaire bruts et 16,1 millions d’euros d’amortissement Les coûts liés au noyau 2020/2021 Selon l’étude présentée, en date du 28 septembre 2020, les coûts relatifs au noyaux pour la saison 2020/2021 s’élèvent à 257,8 millions d’euros. Soit une croissance de 25,7 millions d’euros (+11,1%) par rapport aux estimations de l’étude relative aux coûts liés au noyau 20192021. Ci-dessous le détail des coûts liés par joueurs Coûts liés au noyau de l’Inter 2020/2021 au 28 septembre 2020 Conclusions Les dépenses sont donc bien supérieures, si l'on se compare à la dernière saison écoulée, le tout fait suite à une absence de ventes. C’est également la raison pour laquelle la Direction Interiste a décidé d’agir en s’axant d’abord sur les opérations en sortie, afin de pouvoir renforcer le noyau par la suite. Les joueurs indésirables, mis à part Andrea Ranocchia, dont la Direction a jugé bon son maintien au club, ne sont pas les seuls joueurs destiné à quitter l’Inter. A titre d’exemple, la vente d’un joueur tel que Milan Skriniar pourrait représenter une plus-value importante étant donné que sa valeur net au 30 juin 2020 tourne aux alentours des 15 millions d’euros. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  5. Si l’arrive d'Antonio Conte a permis à l’Inter de jouer le haut du tableau immédiatement cette saison, une particularité saute immédiatement aux yeux : l’ancien sélectionneur de la Nazionale a été marqué par son aventure en Premier League. Preuve en est, pour ses 12 premiers mois à l’Inter, Lukaku, Sanchez, Eriksen, Young et Moses sont arrivés et la liste est prête à s'agrandir. L’entraîneur Leccese souhaite en effet signer Emerson Palmieri en provenance de Chelsea. Ce qui porterait le contingent à 6 joueurs. Qui plus est, un milieu de terrain physique devra être impérativement recruté, celui-ci remplacera Matias Vecino annoncé sur le départ. Le 7ème British pourrait donc provenir de Tottenham. Comme le souligne le Corriere dello Sport, l’arrivée d’Hojbjerg en provenance de Southampton offrirait un bon de sortie à Tanguy Ndombele et Moussa Sissoko, deux joueurs au profil idéal pour le 3-4-1-2 à la Conte. Un coup de pouce du Spécial One ? Josè Mourinho a perdu Jan Vertonghen et il est très intéressé par les profils proposés par Milan Skriniar et Marcelo Brozovic. Le slovaque pourrait faire l’objet d’un échange avec l’ancien lyonnais payé 70 millions d’euros (60 + 10 de bonus). L’opération mise en place serait celle entre Pjanic-Arthur réalisée par la Juventus et le Fc Barcelone Si ce 7ème joueur n’est pas un Spurs, Conte rêve de N’Golo Kanté qui évolue chez son ancien employeur : Chelsea. Agressif et dynamique, c’est un joueur qui a de l’expérience et qui est habitué à gagner. Sa valeur à la vente est de 60 millions d’euros. Paul Pogba est également cité mais il est inaccessible en ce moment et il négocie une éventuelle prolongation avec Manchester United. On retrouve enfin, pour le Corriere Dello Sport, Wilfred Ndidi, un nigérian évoluant à Leicester. “Vu sa force et sa dynamique, il pourrait être considéré comme prometteur en Serie A." Selon la Gazzetta Dello Sport, outre Alexis Sanchez, l’Inter tâte aussi le terrain pour Chris Smalling, défenseur qui évolue actuellement en prêt à la Roma. Si les Giallorossi souhaitent le racheter, les Reds Devils ne compte pas le solder. "La Roma est prête à payer 14 millions d’euros diluées sur trois saison avec à chaque fois un bonus, mais les anglais ne veulent pas descendre sous les 20 millions d’euros fort de la très belle saison disputée par le joueur qui frappe à la porte de l’équipe national. Les demandes ne manquent pas et on retrouve parmi elles la Juve et l’Inter." Valideriez-vous une Inter composée presque intégralement de joueurs disposant du Fighting Spirit ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  6. Antonio Conte, l’entraîneur de l’Inter, s’est livré à Inter TV à la veille de la rencontre opposant l’Inter à Spal. Une rencontre qui, en cas de victoire, verrait les Nerazzurri revenir incroyablement "qu’à" six points de la Vieille Dame... Y a-t-il la volonté de continuer sur cette bonne voie ? "Absolument, nous devons conserver le même enthousiasme et la même envie qui, je l’estime, démontreront que l’on aura fait le maximum pour obtenir trois points qui seront importants." 68 points, 18 buteurs différents et seulement 4 défaites, est-ce qu’il s’agit de statistiques importantes ? "C’est le témoignage des choses importantes qui sont réalisées par cette équipe, cela doit être une motivation pour continuer à poursuivre sur ce chemin, à faire encore mieux." Quelle est la difficulté de rencontrer le dernier du classement ? "Le danger sera la façon dont sera gérée l’approche de la rencontre qui se devra d'être juste, il faudra rester attentif dès le coup d’envoi. Nous allons affronter une équipe qui présente un classement déficitaire. L’approche de la rencontre, l’envie, l’enthousiasme de continuer à vouloir faire de belles choses et gagner, tout cela va compter." A quel point est-ce difficile d’enchaîner les matchs les uns après les autres ? "C’est un travail important, je tiens à remercier le Staff qui m’aide et me soutient : il prépare les vidéos du match précédent, il analyse les rencontres de ceux que nous allons affronter, il m’aide sur tout. Il est nécessaire de collaborer et de disposer d’un staff de qualité, comme je l’ai ici." Comment vont les blessés ? "Moses est disponible, Barella a repris le travail avec le ballon et je me souhaite de l’avoir au prochain match. Sensi continue à suivre ses soins et Lukaku est en train de se remettre de sa contracture et j’espère l’avoir à disposition au plus tôt. Vecino a un problème au genou mais je ne dispose pas d’informations précises." Di Biagio ? "C’était l’entraîneur de l’U-21 lorsque j’étais l’entraîneur de la Nazionale. C’est une personnalité très bien préparée et sérieuse, qui sait ce qu’il veut. Il a pris une décision délicate et difficile, mais ce sont mes expériences qui ont fait de moi qui je suis. En ce sens, ce travail compte pour beaucoup." ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  7. C’est une affirmation du Corriere dello Sport : la défaite face à Bologne aura été la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase. Conséquence directe, il y aura plusieurs retouches à apporter dans chaque secteur. En défense L’idée est d’insérer un défenseur central gaucher : Jan Vertonghen est au sommet de la liste, mais il n’est pas le seul. Au milieu Sandro Tonali devrait arriver. Arturo Vidal est fortement désiré par Antonio Conte... Mais attention à Radja Nainggolan, la Direction serait entrain de songer à convaincre l’entraîneur de prendre en considération sa réintégration, excluant de la sorte l’arrivée du chilien. Sur les ailes Après Achraf Hakimi, l’Inter mise tout sur Emerson Palmieri. Les négociations sont très avancées. Emerson est préféré à Marcos Alonso au niveau du coup du transfert (20 à 25 millions pour recruter l’italien contre 35 pour l’espagnol), du salaire (3,5 millions contre 6 millions d’euros) et au niveau de l’âge (26 ans contre quasi 30 ans). En attaque Conte continue à réclamer Edin Dzeko qui présente le profil retenu comme "idéal" au niveau des caractéristiques techniques et de l’expérience, et ce indépendamment de la situation relative à Lautaro. Cunha de l'Hertha Berlin est sous observation et Alexis Sanchez fait l’objet d'une discussion interne. Le Club est convaincu, Conte un peu moins. You’re Fired Les départs à acter seront les suivants et la liste est longue : Tomasso Berni, Diego Godin, Roberto Gagliardini, Matias Vecino, Victor Moses, Kwadwo Asamoah, Borja Valero, Cristiano Biraghi et Sebastiano Esposito (en prêt) Validez-vous cette refonte et cette liste de départ ? ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  8. Nouvelle blessure et nouvelle victime à la Casa Inter ! Comme l’a communiqué l’Inter à travers son réseau social Twitter, Victor Moses souffre d’une élongation de la cuisse gauche. Une blessure confirmée suite à son examen médical à l’Istituto Humanitas di Rozzano. L’ancien Blues de Chelsea sera donc absent pour la confrontation opposant l’Inter à Bologne au Giuseppe Meazza ce dimanche 05 juillet 2020 à 17h15. Si sa situation qui sera réévaluée quotidiennement s’améliore, il pourrait être disponible pour le déplacement à l'Hellas qui se tiendra le jeudi 9 juillet à 21h45 au Marcantonio-Bentegodi de Vérone. ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  9. Après la désastreuse victoire Nerazzurra face à une bienveillante équipe de Parme, les Nerazzurri retrouvaient Antonio Conte à la barre du navire, de retour de suspension, pour faire face au Brescia de Sandro Tonali. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’Inter a abordé le match de la bonne façon : En respectant l’adversaire et en jouant avec sérieux et application. Etant donné le fossé énorme entre les deux écuries, le natif de Lecce avait décidé de faire tourner, au point de laisser au repos pour la première fois de la saison en Serie A, Romelu Lukaku. Le résultat est sans appel : 6-0 avec un premier but 100% Red Devils à la 5’ : Alexis Sanchez centrant idéalement pour Ashley Young, la reprise de l’ailier gauche ne laissait aucune chance à Joronen. La seconde flèche sera plantée suite à un penalty roublard obtenu par Victor Moses. L’attaquant chilien saisira cette occasion pour inscrire son nom au marquoir à la 20’. Le match est sous contrôle et l’Inter domine son adversaire. Le troisième but sera inscrit de la tête par Danilo D’Ambrosio à la 45’. Il sera imité, en seconde période, par Roberto Gagliardini qui inscrira enfin un but, mais avec une semaine de retard, à la 52’. En fin de rencontre, Lukaku rentré en cours de jeu, se créera une belle occasion dans la surface de réparation, son ballon contré par Joronen se retrouvera entre les pieds de Christian Eriksen, l’international danois plus prompt que tous, parviendra à alourdir la marque (83’). La rencontre prendra des allures d’un match de tennis avec un dernier but signé par Antonio Candreva à la 88’. Place à présent à la réception de Bologne, ce dimanche 5 juillet à 17h15 au Giuseppe Meazza pour continuer à y croire. Le Saviez-Vous ? La plus large victoire de l’Inter de Conte en Serie A cette saison a été obtenue sans le moindre but inscrit par la Lula, le terrible duo d’attaquant Nerazzurro formé par Romelu Lukaku et Lautaro Martinez. Un comble lorsque l'on connait l'importance du duo dans le onze de base d'Antonio Conte. Tableau Récapitulatif Résumé vidéo Inter 6-0 Brescia Buteur(s): 5’ Young, 20’ Sanchez (Pen), 45’ D’Ambrosio, 52’ Gagliardini, 83’ Eriksen, 88’ Candreva Inter: 1 Handanovic; 33 D'Ambrosio, 6 De Vrij (46’ 13 Ranocchia), 95 Bastoni; 11 Moses (68’ 87 Candreva), 23 Barella (59’ 32 Agoume), 20 Borja Valero, 5 Gagliardini (68’ 24 Eriksen), 15 Young; 7 Sanchez, 10 Lautaro Martinez (68’ 9 Lukaku) Banc: 27 Padelli, 2 Godin, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 34 Biraghi, 77 Brozovic T1: Antonio Conte Brescia: 1 Joronen; 2 Sabelli (58’ 19 Mangraviti), 32 Papetti, 3 Mateju, 29 Semprini; 23 Skrabb (46’ 31 Bjarnason), 4 Tonali, 27 Dessena (82’ 19 Ghezzi); 8 Zmrhal (58’ 7 Spalek), 18 Ayé; 9 Donnarumma (46’ 11 Torregrossa) Banc: 12 Andrenacci, 5 Gastaldello, 19 Mangraviti, 24 Viviani, 26 Martella. T1: Diego Lopez Arbitre: Manganiello Var: Mazzoleni Averti(s) : Mateju (B), De Vrij (I), Semprini (B), Agoume (I) Expulsé(s) : / Affluence : Huis-Clos (mesures Covid-19) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  10. Alessandro Bastoni et Stefan De Vrij se sont livrés en interview d’après-match au micro d’Inter TV. Stefan De Vrij Mon but ? "J’étais au bon endroit au bon moment. Je suis satisfait pour mon but et pour la victoire, oui nous en sommes content. Nous avons toujours cherché à faire le jeu, à créer des occasions. Nous avons eu du mal et nous avons souffert en contre, ils sont bons dans ce domaine." "Ce n’est pas facile d’être immédiatement mené, mais au moins, nous sommes parvenu à faire ressortir notre caractère et à revenir au score. Je cherche constamment à m’améliorer et je cherche à faire de mon mieux à chaque match." "Le fait d’être revenu dans les dernières minutes est très important pour l’état d’esprit, nous y avons cru jusqu’à la dernière seconde. Nous cherchons à remporter chaque match. Nous devrons être encore plus présent dès ce mercredi." Alessandro Bastoni "J’ai inscrit un but très important. Nous nous sommes révélés être un vrai groupe, nous y avons tous cru jusqu’à la fin et personne ne s’est mis à se décourager. C’était un but très important, j’espère qu’il montrera la voie pour ce rush final." "Je sais comment joue Parme, j’y ai évolué l’année passée. Nous savions que nous devions peut leur concéder vu leur style de jeu, nous avons emprunté une certaine philosophie et nous devons continuer sur cette voie." "Nous observons le classement de façon relative, ce qui compte c’est l’humeur de l’équipe. Nous devons y aller match après match, en espérant les remporter tous." Vous avez embrassé le maillot... "J’ai toujours dit que j’étais Interiste et que c’était un rêve d’être ici, et ce, depuis le premier jour où je suis arrivé. Je veux le meilleur pour l’Inter, pour l’équipe et j’espère rester ici très longtemps." Le Saviez-Vous ? Romelu Lukaku est un perfectionniste et il veut donner le meilleur de lui-même. Ce dimanche, il avait de quoi être insatisfait : de sa prestation, mais également de l’interprétation de la dernière action orchestrée par Victor Moses...... Le tout en faisant preuve d’une poésie anglo-saxonne... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  11. 80 minutes horribles. Un but d’un ancien, deux buts de défenseurs et un nombre d’expulsion record pour un troisième gardien… Tel est le résumé de la rencontre opposant l’Inter à Parme au Tardini. Au terme du premier quart d’heure dominé par Parme, Gervinho est idéalement servi dans la surface de réparation interiste, celui-ci se déjoue de la défense Nerazzurra pour battre facilement Samir Handanovic. La suite de la rencontre peut se résumer de la façon suivante : une possession de balle importante pour l’Inter (60%) qui confirme le malaise actuel. Le ballon peut tourner de façon latéral ou vers la défense, mais lorsqu’il s’agit d’avancer, les lignes de passes sont soit coupées, soit le ballon est mal servi. 3 minutes. C’est le temps qu’il aura fallu à l’Inter pour inverser la tendance et réaliser le braquage parfait. 85e L’Inter botte un énième corner, Lautaro Martinez fantomatique remise de la tête dans la surface, repris à son tour de la tête par le Hollandais volant : Stefan De Vrij, ne laisse aucune chance à Sepe, et égalise. 86e Kucka est expulsé pour protestation immédiatement après le but. 87e sur la remise en jeu, l’Inter parvient à reprendre rapidement possession du ballon, Victor Moses s’excentre à l’intérieur de la surface de la réparation pour servir idéalement Alessandro Bastoni seul au second poteau qui de la tête permet à l'Inter de prendre l'avantage. Ce passage à vide parmesan se paie cher, et l’Inter rentre à Milan avec les trois points. C’est la seule chose à retenir. Preuve en est, Antonio Conte qui aura eu tout le loisir de constater l’étendu du travail qu’il reste à abattre pour montrer un bien meilleur visage et qui n’a aucunement célébré la victoire et présenté même un visage sombre après le coup de sifflet final de Maresca. L’Inter tient donc à distance une impressionnante Atalanta et garde dans son viseur la Lazio à 4 points. Place à présent à un nouveau match ce mercredi 01 juillet, au Giuseppe Meazza, où l’Inter défiera à 19h30, l’équipe de Brescia d’un certain Sandro Tonali… Tableau Récapitulatif Résumé Vidéo Parme 1-2 Inter Buteur(s): 15’ Gervinho (P), 85’ De Vrij (I), 87’ Bastoni (I) Parme: 1 Sepe; 16 Laurini (86’ 36 Darmian), 3 Dermaku (77’ 5 Regini), 22 Alves, 28 Gagliolo (46’ 97 Pezzella); 33 Kucka, 21 Scozzarella (55’ 10 Hernani), 19 Kurtic; 44 Kulusevski, 11 Cornelius, 27 Gervinho (86’ 15 Brugman) Banc: 34 Colombi, 92 Radu, 7 Karamoh, 17 Barillà, 20 Caprari, 26 Siligardi, 36 Darmian, 93 Sprocati T1: D'Aversa Inter: 1 Handanovic; 2 Godin (73’ 95Bastoni), 6 De Vrij, 33 D'Ambrosio; 87 Candreva (69’ 11 Moses), 23 Barella, 5 Gagliardini, 34 Biraghi (69’ 15 Young); 24 Eriksen (69’ 7 Sanchez); 9 Lukaku, 10 Lautaro Martinez (89’ 20 Borja Valero) Banc: 27 Padelli, 46 Berni, 13 Ranocchia, 18 Asamoah, 30 Esposito, 31 Pirola, 32 Agoume T1: Stellini (Conte ayant été suspendu) Arbitre: Maresca Var: Guida Averti(s) : Lautaro Martinez (I), Dermaku (P), Stellini (I), Gagliardini (I), Kucka (P), Godin (I), D’Aversa (P), Cracolici (team manager Parma), Kurtic (P), Moses (I) Espulsé(s): 68’Berni (I) pour protestation, 86’Kucka (P) pour protestation Affluence: Huis-Clos (Covid-19) ®Antony Gilles – Internazionale.fr
  12. Si l’arrivée d’Antonio Conte, précédemment suivie par celle de Giuseppe Marotta, révolutionne actuellement l’Inter, le monde ne s’est pas fait en un jour. En effet, si l’Inter a tenu si longtemps la dragée haute à la Juventus, elle le doit en très grande partie à ce duo. Toutefois, et comme nous le rappelle le Corriere Della Sera, cette saison est encore ‘un peu juste’ pour défier réellement la Juventus sur la durée. L’entraîneur est déçu, mais il a décidé de se reprendre avec l’intention de ne pas terminer sa première année à l’Inter sans le moindre trophée. Le match nul face à Sassuolo a brutalisé les timides espérances d’une remontée pour le Scudetto. Trop de changements (5), trop de buts encaissés, deux actions de buts dévorées et tellement d’occasions créées et gâchées. Le jour d’après Nerazzurro est comble de réflexion, sur le présent, mais également sur le futur. Le plan étudié, par Antonio Conte et l’Administrateur-Général Beppe Marotta, a été mis en place. La saison actuelle n’est pas encore terminée. L’objectif est à présent de conquérir la seconde place occupée par la Lazio, qui ne dispose que de 4 points d’avance. Ensuite, il faudra se concentrer sur l’Europa League, la compétition à gagner. Les cinq changements dans la formation face à Sassuolo ont contextualisé la situation : De Vrij était marqué par la fatigue. Il avait été remplacé par un très mauvais Ranocchia. Ashley Young, qui est âgé de 35 ans, n’est plus en capacité de jouer tous les trois jours, son entrée a été catastrophique. Il a provoqué un penalty alors que celui qu’il venait de remplacer avait réalisé le 2-1. Alexis Sanchez a fait mieux que Lautaro qui était directement concerné sur le troisième but de Sassuolo. Borja Valero a été préféré à Nicolò Barella qui était fatigué et qui était à risque d’une éventuelle blessure. Le changement Moses/Candreva n’a absolument rien apporté. En conclusion, le problème de Conte est qu’il ne dispose pas de réserviste de qualité, sans ce banc, il lui est impossible de concurrencer sur le long terme la Juventus. L’Europa League peut sauver la saison du Club et de Conte. L’entraîneur a commis des erreurs, mais l’Inter est en cours de changement, elle s’est bien améliorée comparé à l’année dernière, obtenant 8 points de plus à la même période de la saison que Luciano Spalletti. De son côté, la Juve de Sarri comptabilise 9 points de retard sur celle d’Allegri, mais elle parvient tout de même à rester en tête du classement. Le Saviez-Vous ? Si la bonne nouvelle du jour est le retour de Marcelo Brozovic, la présence de Nicolò Barella au Tardini est plus que remise en question. Marqué physiquement, l’international italien n’est pas encore pleinement opérationnel. Selon vous, jusqu’à quel point, l’absence d’un banc de qualité aura marqué l’Inter cette saison ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  13. Alexis Sanchez pourrait jouer en Serie A, mais pas en Coupe d’Europe. Telle est la décision prise par Manchester United. En effet, comme le révèle la Gazzetta Dello Sport, le club anglais profite actuellement d’un vide juridique sportif pour mettre la pression sur les Nerazzurri. La situation est extrêmement tendue en Italie, surtout à l’Inter et à la Roma qui sont confrontées à une série de cas épineux. La sortie de Marotta en avant-match d’Inter-Sassuolo de ce mercredi était d’ailleurs un signal tangible. Il n’y a pas de règle à l'heure actuelle. Manchester United se montre ferme pour Sanchez (Inter) et Smalling (Roma). Le club est ouvert à la prolongation des prêts uniquement pour la fin de la saison de Championnat mais pas pour l’Europa League où United est en course. Une victoire pourrait lui garantir un accès direct à la prochaine Ligue des Champions. En somme, la critique est forte et la solution semble lointaine. L’Inter et la Roma veulent traiter. United cherche à engranger de l’argent avec la cession définitive des deux joueurs. L’Inter doit aussi se battre avec Chelsea pour Moses, et discuter avec le Bayern pour Perisic. Le droit de rachat à 20 millions d’euros a expiré le 31 mai dernier et il était retenu trop important pour les bavarois, qui pourraient mettre en congé le croate en créant un dommage à l’Inter et au joueur. Pour rappel, voici la déclaration de Marotta "Notre Fédération, de même que d’autres Fédérations, a voulu aller jusqu’au terme de cette saison et je sais à quel point il y a des contradictions. Il y a cette blessure supplémentaire, cette situation anormale d’un point de vue réglementaire qui se doit d’être disciplinée." "Je fais référence aux prêts, aussi bien en entrée qu’en sortie, qui peuvent apporter une disparité d’intention d’un club à l’autre. Nous avons deux joueurs en provenance de Chelsea et de Manchester United et d’autres joueurs qui sont partis." "Nous devons donc faire face à une vraie transaction. Il faut des règles, les joueurs ont le droit de pouvoir terminer toutes les compétitions, aussi bien en Championnat qu’en Coupe d’Europe. J’espère qu’une décision de la FIFA réglementera tout cela." Depuis le départ d’Alex Ferguson, United est donc bel et bien devenu un club de troisième zone... ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  14. Ce soir il pourrait être titulaire, avec une chance très importante à saisir, pour le présent comme pour son futur. Victor Moses est le favori pour occuper le côté droit lors de la rencontre qui opposera les nerazzurri à Sassuolo. Le latéral nigérian a été interviewé par le club durant l'émission Matchday Programme. Une raison de vivre "J'adore le football, c'est ma passion depuis mon jeune âge, il coule dans mes veines et c'est tout ce que j'ai toujours voulu faire. Le tournant de ma vie a été mon début avec Crystal Palace à 16 ans. Je suis entré en jeu et l'atmosphère était surréelle. Ça m'a fait penser que le football était vraiment ma raison de vivre, ce pour quoi je donnerais toujours tout". Des moments inoubliables "La FA Cup Youth en 2005 (remportée 5-0 avec Withgift avec un quintuplé de Moses, ndlr.) ? J'ai de superbes souvenirs de ce matche mais aussi d'autres moments inoubliables, la conquête de la Coupe d'Afrique en 2013, la victoire en Premier League avec Chelsea sous Antonio Conte". Conte "C'est un grand homme et un grand entraîneur, je connais bien ces méthodes de travail. Il veut toujours le maximum de ses joueurs et c'est la raison pour laquelle je suis venu, j'ai travaillé avec lui dans le passé et je sais ce qu'il réclame : que nous travaillons dur, qu'on ait un esprit de dépassement et que nous nous divertissions en pratiquons nos idées de football. C'est évidemment ce que je veux faire, gagner, avec lui, avec cette équipe et avec ce club fantastique". Ses coéquipiers " Je connaissais déjà Romelu (Lukaku), Ash (Young), et Christian. Ce sont de bons coéquipiers et nous travaillons tous dans le même but. L'Inter est un club énorme, avec des tifosi incroyables". Son rôle sur le terrain "A mon poste, il faut beaucoup d'énergie et beaucoup de concentration. Mon objectif est de toujours rester concentré, motivé et profiter de mes qualités comme la course et la technique pour essayer d'influer sur le match en contribuant avec des buts et des passes décisives, en créant des problèmes aux défenses adverses". ®Samus - internazionale.fr
  15. L'Inter ne pourra peut-être pas compter sur Alexis Sanchez et Victor Moses lorsque la Ligue Europa reprendra en août, selon Sky Sport Italia. Le chilien et le nigérian sont tous deux actuellement en prêt à l'Inter et elle est actuellement en négociations avec Manchester United (toujours dans la compétition) et Chelsea pour prolonger leurs prêts jusqu'à la fin de la saison. Cependant, il n'y a actuellement aucun accord entre les clubs pour leur permettre de jouer en Ligue Europa. Si aucun accord ne serait être trouvé, l'Inter ne pourrait donc pas faire appel à l'un ou l'autre joueur pour les tours finaux de la C3, qu'elle peut raisonnablement gagner. ®Samus - internazionale.fr
  16. Alexis Sanchez et Victor Moses feront-ils toujours parti de l’Inter après ce 30 juin 2020 ? Cette question légale a été mis en lumière par le Corriere Dello Sport. En effet, en cas de désaccord avec les clubs propriétaires des deux joueurs, Manchester United et Chelsea, les deux joueurs pourraient retrouver la Premier League plus tôt que prévu. Résumé de l’article Il est important de souligner que le protocole officialisé par la Fédération Italienne de Football, la FIGC, autorise une prolongation des contrats des joueurs actuellement en prêt sec, en prêt avec droit et/ou obligation de rachat, jusqu’au 31 août 2020. Mais cette norme n’est valide que pour les clubs italiens. Si cela confirmera les présences de Stefano Sensi, Nicolò Barella et Cristiano Biraghi, il n’en va pas de même pour le chilien et pour le nigerian Alexis Sanchez La volonté du joueur et de rester jusqu’à la fin de la saison, voir même au-delà du 31 août. Le problème est de définir les bases d'un accord avec United. Giuseppe Marotta et Piero Ausilio y travaillent, mais selon certaines rumeurs de la presse anglaise, il y a plusieurs réticences: Manchester souhaitant profiter de la situation. Toutefois, de retour à United, Sanchez percevrait à nouveau 15 millions d’euros net par saison. Actuellement, l’Inter n’en paye qu’un tiers. Toutefois, United auraient annoncé assouplir sa décision, dans le cas où l’Inter viendrait à discuter du rachat du joueur. Victor Moses La position du nigérian est presque similaire à celle d’Alexis Sanchez. La différence réside dans le fait que l’Inter dispose d’un droit de rachat. Toutefois, selon le Corriere Dello Sport, l’Inter n’aurait pas l’intention d’activer cette clause : "retenant non-stratégique le fait d’investir 12 millions d’euros pour un joueur qui est actuellement le réserviste de Candreva." L’idée serait donc de faire usage de cette somme pour un potentiel titulaire la saison prochaine Paradoxalement, le temps joue en faveur de l’Inter, étant donné que nous sommes à quelques jours du 30 juin 2020 . Toutefois, en cas de désaccord, le départ d’Alexis Sanchez, unique alternative valide à la Lula pourrait s’avérer extrêmement problématique pour Antonio Conte.... Le Saviez-Vous ? Outre le rachat du joueur, selon le Daily Mail, United serait plus enclin à traiter avec l'Inter, si elle venait à écarter Alexis Sanchez de de l’Europa League. En effet, les deux clubs sont toujours en compétition et pourrait donc s’affronter dans le tour final du tournoi.. Cautionnez-vous le comportement de Manchester United ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  17. La demi-finale retour de Coupe d’Italie mettant aux prises l’Inter au Napoli, au San Paolo, approche à grand pas. Toutefois, une nouvelle peu rassurante ressort dans les colonnes du Corriere Dello Sport : "Antonio Conte doute encore de la formation." "Conte risque de ne pas présenter sur la ligne de départ De Vrij et Bastoni, les deux sont monitorés par le Staff Nerazzurro dans l’espoir d’une récupération." Le natif de Lecce anticiperait ce cas de figure, en misant actuellement sur Danilo D’Ambrosio et Andrea Ranocchia. Sur l’aile droite, nous devrions retrouver soit Antonio Candreva, soit Victor Moses ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  18. Réflexions en cours à l'Inter : parmi les thèmes abordés, la question des latéraux qui seront à la disposition d'Antonio Conte la saison prochaine. Selon le Corriere Dello Sport, seul un des deux latéraux entre Victor Moses et Cristiano Biraghi sera conservé. Le prêt avec option d'achat de Moses en Turquie n'a pas fonctionné, le Nigérian à préféré interrompre l'aventure pour rejoindre l'Italie. Le montant à payer est clair : 12 millions d'euros, c'est ce que réclame Chelsea si l'Inter souhaite le conserver. L’autre possibilité serait un prêt pour une saison supplémentaire mais il faudra négocier avec les Londoniens. Pour le poste de latéral droit, l'Inter vise Joao Cancelo sans oublier les joueurs déjà présents au club comme Antonio Candreva et dans une moindre mesure, Danilo D'Ambrosio. ®KarimGipuzcoa - Internazionale.fr
  19. Taribo West refait surface et accorde une interview à la Gazzetta dello Sport. Sujet abordé, évidemment, l'Inter et Victor Moses, son compatriote qui vient à peine d'atterrir du côté nerazzurro de Milan. Alors West as-tu vu Moses? Il est arrivé à Milan. "Mais non ?! Il ne joue pas à Fenerbahce ?" Non il vient de signer à l'Inter. "Je plaisantais (il rit) depuis chez moi je continue à suivre l'équipe quasiment chaque semaine. Et je m'intéresse de près au mercato. Le club est entrain de construire une grande équipe. Moses sera utile, il pourra faire la différence". Que peut-il apporter aux nerazzurri ? "De l'expérience et sa mentalité, il a endossé des maillots "lourds" à porter et a gagné à Chelsea avec Conte. C'est lui d'ailleurs qui l'a voulu, ce n'est pas un hasard. En plus de cela, sur le plan technique, il n'est pas en reste : il est précis, rapide et marque aussi des buts. Son arrivée est aussi une bonne nouvelle pour le Nigéria et l'Afrique en général". Le scudetto est-il possible ? "Bien sûr. Et je ne le dis pas juste en tant que supporter, j'y crois vraiment. Le nul contre Lecce est un accident de parcours, la saison reste très bonne. Dommage pour la Champions League mais il y a l'Europa League à jouer, il faut se convaincre de pouvoir répéter la victoire de 1998 à Paris". Lukaku ou Icardi ? "Bonne question. Ils sont tous les deux forts, mais je choisis Romelu, un joueur de stature internationale, il a marqué des tonnes de buts dans sa carrière. Il peut être décisif pour le but". Des regrets de votre passage à l'Inter ? "Ne pas avoir réussi à gagner le championnat, si certaines choses n'étaient pas arrivées, peut-être qu'en 1998 nous aurions gagné...". Rédigé par Samus - Internazionale.fr
  20. L'Inter a officialisé l'arrivée de Victor Moses. Le footballeur nigérian arrive sous la forme d'un prêt jusqu'à la fin de la saison avec une option d'achat s'élevant à 12 millions d'euros. Voici quelques photos suite à son officialisation, Victor Moses endossera le numéro 11 !
  21. Présent au repas des joueurs dans un restaurant, Victor Moses a réussi avec brio les différents tests médicaux qui se sont présentés à lui. Toutefois, son officialisation n’a toujours pas été confirmée. La réponse via Sky Sort : « Moses a réalisé la visite médicale et ses tests physiques à Appiano Gentile. Pour officialiser le tout, il ne manque que quelques documents qui doivent arriver de Turquie. Le Fenerbahçe doit "restituer" le joueur à Chelsea avant que les Blues ne le transfère chez les Nerazzurri via un nouveau prêt avec un droit de rachat à 12 millions d’euros. » Reste à présent à éviter une « Milito » Update : C'est à présent officiel ! ®Antony Gilles - Internazionale.fr
  22. Chaque entraîneur connait généralement un coup de cœur dans le club qu’il entraîne. Un joueur envers lequel, il sait qu’il peut avoir confiance, que celui-ci fera preuve de fiabilité. Ce joueur désiré par Antonio Conte est un latéral disposant d’un passeport anglais, même s’il est nigérian : Victor Moses. Moses, qui est à la base porté vers l’attaque, a vu son poste réinventé, avec des résultats optimaux par Antonio Conte. L’année du Titre en Premier League, Victor occupait le poste d’ailier dans son milieu de terrain. Une situation que le Pugliese serait prêt à renouveler à Milan, en accueillant à bras ouverts le nigérian. Selon Alfio Musmarra, il y a un respect réciproque entre les deux individus, qui plus est Moses ne rentre plus dans les plans des Blues et son contrat approche de son terme (fin 2020). Au service de la Beneamata ? Doté d’un passeport anglais, Moses ne bloquerait pas le contingent de joueurs extra-communautaires. Conte le connait très bien et apprécie énormément ses jambes de marathonien, un profil qui pourrait parfaitement s’adapter au 3-5-2 de Nerazzurro à venir. En fin de contrat dans 13 mois, se l’offrir ne coûterait que 12 millions d’euros, soit pratiquement la moité de ce qu’exige Manchester City pour Danilo. Des premiers contacts positifs avec l’entourage du joueur ont déjà eu lieu. Un contrat de quatre ans a été proposé à Victor qui serait ravit de retrouver dans quelques semaines son "Maestro". Prêt à accueillir Victor dans l’équipe ? ®Antony Gilles - Internazionale.fr